Dimanche 22 Avril 2018
(Gabon Libre 12/06/13)
Animé par environ 400 joueurs et par les dirigeants de 14 clubs de D1, le championnat national de football devenu cette année professionnel et financé à hauteur de 10 milliards de F CFA par l’Etat gabonais, fait l’objet de plusieurs interrogations, quant à sa gestion qui ne fait pas l’unanimité, autant chez les acteurs que chez les observateurs avertis du sport. Où sont passé les 10 milliards prévus pour la gestion du national foot ? Les gestionnaires de la compétition sont-ils véritablement à la hauteur de leur tâche ? Le Gabon est-il doté des instances appropriées pour organiser un championnat professionnel ? Autant des questions qui méritent des réponses. Au Gabon, dans différents secteurs publics se sont souvent les plaintes...
(Ogooue Infos 12/06/13)
Débutées lundi, les épreuves écrites de l’examen du certificat d’études primaires (CEP) ont pris fin ce mardi dans l’ensemble du territoire national, a constaté un journaliste d’Ogooueinfos.com. Les épreuves écrites du CEP ont pris fin ce mardi dans les différents centres d’examen du pays. Plus de 40 000 mille candidats ont participé à cet examen à Libreville. Les candidats ont planché au premier jour de l’examen sur les épreuves de dictée, de questions de cours et d’étude de texte, pour terminer ce mardi avec les épreuves de mathématiques, de calcul mental, de dessin ou de couture. Pour la première fois au Gabon, cet examen sert également de concours d’entrée en classe de sixième.
(Gabon Eco 11/06/13)
Le Procureur de la République, Sidonie Flore Ouwé, a tenu hier à Libreville, un point de presse pour éclaircir les journalistes sur certains dossiers brûlants de l’actualité pénale. Parmi les points évoqués, les résultats de l’analyse des organes retrouvés dans un sac à Oloumi. Sidonie Flore Ouwé, Procureur de la République était face à la presse hier pour faire le point sur un certain nombre de dossiers dont s’occupe le Parquet de Libreville. Faisant un bilan 2012 de la criminalité au Gabon, elle a tenu à mettre en exergue une baisse globale de certains délits tels que les cambriolages, les vols à main avec arme blanche qui, selon elle, seraient en net recul depuis l’année dernière. Revenant sur les sujets...
(L'Union 11/06/13)
Dans l'affaire des crimes rituels... ou des crimes de sang, pour rester dans le politiquement correct, les auditions et autre interpellations sont autant de faits qui laissent clairement croire que certains, parmi les ''intouchables'', ou supposés tels, ont perdu le sommeil. Vraies ou fausses, les accusations portées contre les uns et les autres doivent être élucidées par la Justice. N'en déplaise à ceux qui y voient des adversaires conspirateurs ou un système qui n'aurait plus besoin d'eux au point de les livrer aux loups. Que nenni, rien de tout cela. Jusqu'à présent aucune des personnalités citées n'a encore été condamnée. De Rigobert Ikambouayat Ndéka, directeur général de l'Oprag, à Gabriel Éyéghé Ékomie, sénateur de Kango, en passant par Raphaël Ngazouzet,...
(Cameroonvoice 11/06/13)
Réunis pour la dernière fois en juin 2012 en République centrafricaine, les membres de l’organe le plus important de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale devraient se retrouver ce vendredi au Gabon, sauf changement de dernière minute. Ce vendredi 14 juin 2013, les 6 chefs d’Etats de la sous-région Afrique centrale pourraient bien se réunir à Libreville pour une rencontre exceptionnelle au centre de laquelle on retrouve le dossier centrafricain sous deux déclinaisons. D’abord, la question de l’adoubement de Michel Djiotodia par ses pairs de la sous-région. Car ce dernier n’avait pas été reçu à Yaoundé au cours de sa tournée effectuée après son coup de force à Bangui. Ensuite, l’épineux problème de la délocalisation du siège de...
(Gabon Review 11/06/13)
Le procureur de la République, Sidonie Flore Ouwé, les commandants en chef de la Police nationale et de la Gendarmerie nationale, Léon Mistoul et Jean Ekoua, ont tenu une conférence de presse, le 10 juin à Libreville, à l’effet de rassurer les populations gabonaises quant aux questions sécuritaires dans le pays. Même si le rapprochement n’a pas été fait avec «le sac de viande» (Expression utilisée par le procureur de la République) qui a été découvert le 4 juin 2013 au Centre de formation professionnelle Basile et que toute la population considère comme des «organes prélevés sur des humains», cette actualité n’a pas moins provoqué une sortie publique des principaux acteurs de la justice et de la sécurité. Madame Ouwé,...
(Gabon Eco 11/06/13)
Entendu vendredi dernier dans l’affaire Amadou Yogno, Rigobert Ikambouayat Ndeka, Directeur Général de l’OPRAG a été inculpé par le Parquet de Lambaréné. A l’annonce de cette décision du tribunal, une déferlante de commentaires a envahi les réseaux sociaux, beaucoup prenant cette nouvelle comme un jugement définitif. Qu’entend-on par inculpation ? Auditionné vendredi dernier dans l’affaire Amadou Yogno, un transporteur routier de nationalité camerounaise, assassiné non loin de Ndjolé le 21 janvier dernier, Rigobert Ikambouayat a été inculpé, car cité, d’après le tribunal de Lambaréné, comme étant l’instigateur de ce crime. « M. Ikambouayat Ndeka a été bien inculpé après 13 h d’audition, des faits d’instigation d’assassinat et de mutilation de cadavre. Ces faits sont punis par le Code pénal gabonais...
(L'Union 11/06/13)
Son introduction à la Bourse des valeurs mobilières d’Afrique centrale (BVMAC) et l'ouverture de 30% de son capital par cession en numéraire de 1 170 000 actions par appel public à l’épargne sur le marché financier de la sous-région ne sont pas vraiment du goût des financiers camerounais. Le président de la Commission des marchés financiers du Cameroun (CMF) Théodore Edjangué vient de demander aux investisseurs camerounais de ne pas acheter des actions de Siat Gabon estimant que c’est une « une opération risquée ». Un mois plus tôt, il avait dénoncé l’«illégalité» de l’opération de Siat Gabon sur le territoire camerounais pour non réception du visa de la CMF. Sauf que la Commission de surveillance du marché financier de...
(AFP 11/06/13)
JOHANNESBURG, 11 juin 2013 (AFP) - L'hospitalisation de Nelson Mandela, admis à 94 ans dans un état grave pour une infection pulmonaire à répétition, se prolongeait mardi pour la quatrième journée consécutive dans une clinique de Pretoria désormais sous surveillance policière. Lundi soir, une cordon de police a été érigé devant l'accès principal du Mediclinic Heart Hospital, dont la présidence sud-africaine n'a pas confirmé officiellement qu'on y soignait le héros de la lutte anti-apartheid. Mais les médias du monde entier campent devant cet établissement privé en attendant des nouvelles après y avoir vu entrer plusieurs membres de la famille ces derniers jours. Depuis mardi matin, les voitures circulant aux abords de cette clinique spécialisée sont soumis à une fouille minutieuse,...
(Gabon Review 11/06/13)
Arrivés sous escorte policière pour une reprise de travail pacifique, le 10 juin 2013, les agents déflatés de l’Agence de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep) ont essuyé le refus de la Police dépêchée au siège de l’entreprise pour la circonstance. Les mis au chômage ont donc décidé d’effectuer le déplacement de l’immeuble du 2 décembre pour se faire entendre par le Premier ministre. Pour traduire dans les actes la promesse faite dans leur droit de réponse au quotidien L’Union qui, malheureusement, n’a pas été publié par ce titre, les anciens employés de l’Agence de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep), se sont rendus, le 10 juin 2013, sous escorte policière à leur lieu de travail,...
(Infos Gabon 11/06/13)
C’est dans l’optique de répondre aux besoins des entreprises et des administrations que l’Université franco-gabonaise Saint Exupéry offrira en partenariat avec l’IEP de Toulouse (France), des programmes de formation sur mesure et diplômantes dans le cadre d’un master en sciences politiques pour développer les compétences intellectuelles et professionnelles pour une meilleure prise de responsabilité, le débat intellectuel et la capacité d’assumer la complexité. C’est à ce titre que les professeurs Jean Michel Eymeri Douzans, Directeur adjoint de l’Institut d’Etudes Politique (IEP) de Toulouse (France) et Raymond Mayer, président de l’Université franco-gabonaise Saint Exupéry ont dernièrement conclu une convention de partenariat et de délocalisation à Libreville, d’un Master intitulé « Conseil et expertise de l’action publique (CEAP). Bonne nouvelle pour les...
(Gabon Libre 11/06/13)
Ce 10 juin 2013 dans l’après-midi, un bus Toyota a percuté une barrière en béton au niveau de l’Assemblée Nationale. Le véhicule transportait un groupe d’une vingtaine de prisonniers rentrant à Gros Bouquet la prison de Libreville. Selon les informations recoupées et transmises par un témoin direct au service de communication de l’UPG, les captifs ont attaqué les gardes-pénitenciers à l’intérieur du bus, provoquant ainsi un accident qui aurait pu provoquer de nombreux morts. Le chauffeur du Toyota a perdu le contrôle du « véhicule pénitencier » et s’est encastré violemment dans un mur comme chacun peut le constater sur la photo prise par un passant. Deux prisonniers se sont évanouis dans la nature et les autres détenus ont été...
(Gabon Libre 11/06/13)
Les lycéens de la classe de 3e et ceux de la dernière année des classes de primaire ont débuté les épreuves de composition des différents examens, hier, le 10 juin sur le territoire national. Les candidats de la classe de 3e ont débuté par l'oral d'anglais et ceux du CM2 se sont penchés sur les épreuves de français. Hier, lundi 10 juin, les lycéens de la classe de 3e ont débuté les épreuves du Brevet d'Etudes du Premier Cycle (BEPC) sur toute l'étendue du territoire national. Cette semaine est exclusivement réservée aux épreuves orales d'anglais. Il s'agira pour les différents élèves de 3e de s'exprimer sur les différents textes étudiés en classe. "On est anxieux, car on attend le moment...
(Gabon Review 11/06/13)
Un nouveau phénomène s’est érigé, depuis quelques années, en véritable mode : celui de l’homosexualité, plus précisément des pratiques lesbiennes chez les plus jeunes et chez les sportives professionnelles. L’hebdomadaire La Nation est revenu sur le sujet, lundi 10 juin dernier. Comme entrevoyait un danger imminent guettant le Gabon, l’hebdomadaire La Nation, dans son numéro 215, s’est interrogé en ces termes : «Qui encourage le lesbianisme en milieux sportif et scolaire ?». Se référant, en effet, à un nombre conséquent de faits rapportés aussi bien par des enseignants d’établissements secondaires de la capitale que par certains élèves eux-mêmes, le journal s’est intéressé à la montée du phénomène et de la pratique du lesbianisme dans des milieux sensés refléter la décence,...
(Gabon Review 11/06/13)
Les scénarii de crimes rituels et autres meurtres avec prélèvement d’organes n’ont pas fini de faire couler encre et salive qu’un autre phénomène de société, le trafic des enfants, refait parler de lui. Ce lundi 10 juin 2013, Ernestina Paris Carvalho Da Silvade, une Santoméenne, a été arrêtée par les éléments de la police nationale gabonaise pour vol présumé d’enfants, a été remise aux autorités de son pays qui devront suivre le dossier. Cette arrestation est la résultante d’une collaboration fructueuse entre les forces de police des Sao Tomé et du Gabon, réunies au sein d’Interpol (contraction de l’expression anglaise International Police organization). L’affaire porte sur un enlèvement d’enfants à Sao Tomé et Principe. Une famille de ce pays voisin...
(Gabon Review 10/06/13)
Pour avoir été dépossédé du gisement pétrolier d’Obangue, la compagnie pétrolière à capitaux chinois, Addax Petroleum vient de porter le différend qui l’oppose aux autorités gabonaises devant la Cour internationale d’arbitrage de Paris, spécialisée dans la résolution des litiges commerciaux internationaux. L’annonce faite en avril dernier par la société Addax Petroleum, filiale de Sinopec, de saisir toutes les juridictions compétentes pour contester la décision de Libreville de ne pas renouveler sa concession sur le permis Obangué, semble se concrétiser au regard de la saisine par cette compagnie, le 5 juin 2013, du tribunal arbitral de la Chambre de commerce international de Paris (CCI). Pour étudier cette plainte, un pool d’arbitres a été constitué qui est coiffé par le juriste suisse...
(Gabon Review 10/06/13)
Parce qu’il doit passer devant le juge d’instruction ce lundi 10 juin, l’ex-sénateur du Komo-Kango, Gabriel Eyéghé Ekomié, a été placé, vendredi, en détention préventive à «Sans famille», la prison centrale de Libreville. L’un de ses avocats, Me Gisèle Eyue Békalé, s’élève contre ce qu’elle qualifie de «mépris des lois de la République». Cité le 8 mai 2012 devant la Cour Criminelle de Libreville, par Aristide Pambou Moussounda, condamné à perpétuité pour l’assassinat d’une fille de 12 ans, le sénateur Gabriel Eyéghé Ekomié a été placé sous mandat de dépôt, le vendredi 7 juin, à la prison centrale de Libreville, communément appelée «Sans famille». Il s’agirait d’une mesure à tire conservatoire qui ne signifie pas que la culpabilité du sénateur...
(Infos Plus Gabon 10/06/13)
Alors que son immunité parlementaire a été levée le 24 décembre 2012 pour nécessité d’enquête, le sénateur du département du Komo-Kango, Gabriel Eyeghe Ekomie a été placé sous mandat de dépôt ce vendredi après-midi à la prison centrale de Libreville. Effet d’annonce ou réelle mise en branle de la justice contre la pratique des crimes de sang à des buts fétichistes, la nouvelle de l’incarcération du sénateur de Kango, Gabriel Eyeghé Ekomi est peu anodine mais sonne comme un réel coup de force réalisé par la justice gabonaise éclaboussée dernièrement par la libération le 22 mai 2013 de deux auteurs présumés de crimes de sang à l’hôtel Lalala Beach en 2011. Selon une source judiciaire, le Sénateur aurait été placé...
(RFI 10/06/13)
Le match nul 0-0 entre le Gabon et le Congo ce 8 juin 2013 à Franceville fait les affaires des Congolais, proches d’une qualification pour le dernier tour des éliminatoires du Mondial 2014. Les Gabonais sont en revanche quasi-éliminés de la course à la Coupe du monde 2014. Lire la suite sur: http://www.rfi.fr/afrique-foot/20130608-mondial-2014-le-gabon-quasi-elim...
(AFP 10/06/13)
JOHANNESBURG (AFP) - (AFP) - L'ex-président sud-africain Nelson Mandela a passé dimanche une troisième nuit à l'hôpital où il a été admis dans un état "préoccupant", laissant l'Afrique du Sud en prières, partagée entre inquiétude, résignation et le souhait que sa fin de vie reste digne. Rien de nouveau ne filtrait ce lundi matin sur son état, la présidence n'ayant toujours pas divulgué d'information depuis l'annonce de son hospitalisation dans la nuit de vendredi à samedi pour une infection pulmonaire récidivante. Un mutisme sans doute lié à l'absence d'évolution majeure dans un sens ou dans un autre et, jusqu'à nouvel ordre, le dernier bulletin de santé --état "préoccupant mais stable"-- reste valable. Selon des journalistes, Mandela aurait reçu deux fois...

Pages