Mardi 12 Décembre 2017
(Congo-Liberty 22/05/13)
L’observation des comportements du dictateur africain nous amène à faire un exercice psychologique c’est-à-dire essayer de se mettre dans sa tête afin de déceler ce qui l’empêche à agir normalement comme on attendrait de lui. Les dictateurs africains viennent généralement des couches pauvres de la population, peu éduqués et le plus souvent militaires de bas rang. À la différence des grands hommes qui militent pour un idéal et qui voient leur accession au pouvoir comme l’aboutissement des années de lutte et qui désormais ont la chance de réaliser leurs desseins et ambitions pour leurs peuples, les dictateurs africains accèdent au pouvoir grâce aux forces étrangères colonialistes. C’est ici qu’il faut dénoncer l’intelligence cynique de ces forces qui généralement portent leurs...
(Afrik.com 22/05/13)
La toute première tournée sous-régionale effectuée par Michel Djotodia a été sanctionnée favorablement, entre autres, par l’engagement de son homologue gabonais Ali Bongo Ondimba à appuyer la Centrafrique dans la préservation de sa faune, actuellement menacée par le grand braconnage. Alors que les autres amis de la Centrafrique, notamment les partenaires et bailleurs, conditionnaient leur appui au retour à la stabilité dans le pays, le président gabonais, Ali Bongo Ondimba, lui, voit les choses autrement. C’est-à-dire que les amis de la Centrafrique doivent, à l’entendre, s’impliquer également dans les efforts de retour à la stabilité. Il s’est alors engagé à mettre fin au braconnage intense qui a accompagné les événements survenus dans le pays, car selon lui, « il y...
(Infos Gabon 22/05/13)
Sensibiliser les populations du 3e arrondissement de Libreville sur les notions de propreté, c’est le but de la tournée qu’effectue depuis quelques jours le Maire de cet arrondissement, Edwige Andem Obam qui a visité plusieurs quartiers de sa circonscription électorale. Le Maire du 3e arrondissement de Libreville, Edwige Andem Obam effectue depuis samedi dernier dans les quartiers de sa circonscription électorale une tournée de sensibilisation sur les notions de propreté. L’objectif de cette tournée est notamment d’interpeller ses administrés sur la nécessité de préserver leur environnement dans un état de propreté absolu au regard de l’émergence des maladies que celle ci engendre. Cette tournée qui intervient peu après sa prise de fonction au mois de décembre 2012 a permis de...
(L'Union 22/05/13)
Epuisés par leur grève de la faim, entamée il y a plusieurs jours, la cinquantaine d'élèves, parmi les 2 500 candidats au Baccalauréat rétrogradés en classe de Première par le ministère de l’Education nationale, espère que cette situation trouvera une solution et a rejeté la formule que vient de proposer la tutelle. En effet, vendredi dernier, le ministre de l’Education nationale, Séraphin Moundounga, leur a demandé de passer dans les différents centres d’examen de la première partie du Baccalauréat (bac 1), session 2013, afin de « prendre connaissance de leurs centres d’examens et faire le choix de leur deuxième ou troisième langue vivante ». Une proposition que le porte-parole des grévistes, Junior Nkoghé, assimile à une plaisanterie de mauvais goût...
(Gabon Review 22/05/13)
Pour éviter que la République gabonaise ne soit traitée de «Ripoublique», les ministres cités dans les affaires de crimes rituels devraient suspendre leur participation au gouvernement et se mettre complètement à la disposition de la justice, même si, conformément aux textes en vigueur, ils bénéficient de la présomption d’innocence. Au lendemain de la marche -ou des deux marches- contre les crimes rituels le samedi 11 mai, le ministre délégué auprès du ministre du Budget, des Comptes Publics et de la Fonction Publique, chargé de la Fonction Publique a été l’objet, la semaine dernière et sous l’œil des caméras de Gabon Télévision, d’une audition par le premier président de la Cour d’Appel de Libreville, Edouard Ogandaga. Raphaël Ngazouzet a été entendu...
(Atlas Info.fr 22/05/13)
Le Gabon a annoncé mardi par la voix de son ambassade à Rabat qu’il conduira avec les « pays alliés et amis du Maroc » une opération de soutien en faveur de l’intégrité territoriale du Maroc, à l’occasion de la tenue du prochain sommet de l’Union africaine (UA) à Addis Abeba (Ethiopie),. L’ambassadeur gabonais à Rabat, Abdu Razzak Guy Kambogo a exprimé, lors d’une conférence de presse, la « grande surprise des amis du Maroc » de voir la question du Sahara inscrite à l’ordre du jour du prochain sommet de l’UA. Le diplomate gabonais a insisté sur le fait que ce dossier est actuellement entre les mains de l’ONU et qu’il n’est pas judicieux qu’il soit discuté au sein...
(Le Parisien 22/05/13)
Le cinéma africain "a besoin" du festival de Cannes pour "banaliser" sa présence et lutter contre son "invisibilité" à l'étranger, a affirmé mercredi le cinéaste tchadien Mahamat-Saleh Haroun, en compétition officielle avec son film "Grigris", renvoyant aussi les cinéastes de son continent à leur "responsabilité". "Je pense que c'est important que l'Afrique soit présente à Cannes. Et il faut que l'on se batte pour faire des films importants, qui soient présents dans les grands rendez-vous cinématographiques. Le cinéma a besoin d'Afrique, et l'Afrique a besoin de ces rendez-vous importants comme Cannes. Il faut que notre présence soit vraiment banalisée", a indiqué le réalisateur. "J'estime que ces festivals là sont importants, parce que nos films sont déjà invisibles. Il n'y a...
(Gabon Review 22/05/13)
Après avoir transmis au ministre de la communication un manifeste souhaitant l’interdiction du délit de presse en République gabonaise, le 3 mai dernier à Libreville, des journalistes gabonais, par l’entremise de la section locale de l’Union de la presse francophone (UPF-Gabon), ont tenu, pendant trois jours à Lambaréné, un séminaire consacré à la liberté de la presse et à la reforme du Code de la communication. Organisé par la section gabonaise de l’UPF, un séminaire consacré à la liberté de la presse en République gabonaise s’est tenu à Lambaréné du 16 au 18 mai. Il a notamment été question de réfléchir sur la pratique du métier de journalisme face aux nombreuses difficultés rencontrées par les professionnels de l’information dans l’exercice...
(Mediapart 22/05/13)
La décision no 0037 / MINDUC/HCEN/ICEN/DGEP/DE1/DE2/DE2/DETP du 16 avril 1987 portant réglementation des décisions des conseils de classe relatives aux bilans trimestriels et annuels des élèves des établissements d’enseignement secondaire général, technique et professionnel et d’enseignement normal formule en son article premier « les conseils de classe de fin de trimestre et de fin d’année – scolaire des établissements d’enseignement secondaire général, technique et professionnel et d’enseignement normal sont souverains en matière de : - Récompense et sanctions ; - Passage en classe supérieure et redoublement ; - Exclusions temporaires et définitives (autrefois) […] Pourquoi avoir laissé les parents et autres élèves se faire inscrire avec des « faux documents » ? C’est comme si l’on avait en fait voulu...
(Gabon Actu 22/05/13)
Un réseau de plus de 100 gabonais ayant effectué une visite guidée aux USA à l’invitation du gouvernement américain est allé dire au revoir mardi à l’ambassadeur des USA au Gabon, Eric Benjaminson rappelé dans son pays. « Nous remercions les autorités américaines pour avoir cru aux potentialités du citoyen lambda que nous sommes. Comme dans d’autres pays, nous allons capitaliser ces expériences », a déclaré la présidente du réseau Pépecy Ogouliguéndé. Ces gabonais ont récemment créé le réseau du programme de leadership des visiteurs internationaux (IVLP, sigle en anglais). L’IVLP Gabon fait partie d’ALUMNI United state. Alumni united state, est un réseau américain qui compte plus de 300 chefs d’Etats et de gouvernement ainsi que des éminentes personnalités à...
(Gabon Review 21/05/13)
Sortie du livre «Démocratie dynastique au Gabon» du journaliste Jean de Dieu Ndoutoum-Eyi. L’auteur a choisi la dérision pour dénoncer «les travers de la démocratie gabonaise, la persistance des coups d’Etat électoraux, la confiscation des médias de service public, la caporalisation des institutions républicaines et l’ethnisation du débat du débat politique». 312 pages aux éditions Jets d’Encre. Baroudeur de la presse écrite, passé entre autres par l’hebdomadaire La Griffe, Jean de Dieu Ndoutoum-Eyi, directeur du journal Ezombolo qui se défini comme «Le balai-brosse des vices et coutumes du Gabon», vient de commettre un essai politique aux éditions Jets d’Encre dont le titre, «Démocratie dynastique au Gabon», annonce la couleur, d’entrée de jeu. Le communiqué annonçant la sortie de l’ouvrage indique...
(Gabon Eco 21/05/13)
Luc Oyoubi, un des nouveaux venus au gouvernement donnera sa toute première conférence de presse ce mercredi pour dire aux gabonais et aux investisseurs comment se porte l’économie du pays présentée par la presse comme un malade dans un coma profond. Pour démentir cet état comateux, le ministre offrira un déjeuner de presse, chose très rare depuis l’arrivée d’Ali Bongo Ondimba au pouvoir en 2009. Au menu de cette rencontre le ministre souhaite parler de l’environnement des affaires au Gabon, de la conjoncture internationale et ses implications en Afrique. Il évoquera la subvention des produits raffinés. Il a cependant oublié la subvention versée à la SMAG, la société qui fabrique la farine au Gabon. Luc Oyoubi parlera aussi des comptes...
(L'Union 21/05/13)
Le président de la République s'est rendu sur cet ouvrage ce samedi 18 mai pour s'assurer que sa réhabilitation s'est faite correctement, avant l'ouverture du pont aux usagers. Ali Bongo Ondimba a aussi annoncé le lancement imminent des travaux de réfection de plusieurs voies de décongestionnement à Libreville, et envisagé la construction d'un nouveau pont à Kango pour parer désormais à toutes éventualités. Ces travaux pourraient durer entre deux et trois ans, si le projet est effectivement accepté par les gouvernants. La nouvelle charpente métallique de 80 mètres est montée sur des pieux pouvant supporter un choc d'au moins 300 tonnes. L'ancienne structure avait été dimensionnée pour ne supporter qu'un choc de 20 tonnes. Or, selon les techniciens, la barge...
(L'Union 21/05/13)
La Caisse des dépôts et consignations (CDC) se porte bien. Tenu pour arrêter, puis approuver les états financiers de son premier exercice d'activités clos au 31 décembre 2012, le tout premier conseil d'administration de cette institution du vendredi 17 mai dernier a déclaré un bénéfice net de 1,609 milliard de francs. Une performance générée de février 2011 à décembre 2012. Durant cette période, les charges n'ont pesé que 5,244 milliards de francs contre des revenus financiers (hors activités ordinaires) de 6,853 milliards de francs. «C'est un résultat tout à fait exceptionnel pour une institution de ce type», a déclaré Egide Boundono Simangoye, président du Conseil d'administration. Deux activités sont à l'origine de ce résultat. D'abord, les dépôts qui sont passés...
(Gabon Eco 21/05/13)
Pendant que certains sont cités dans des affaires de crimes, d’autres tentent, tant bien que mal de justifier les très lourds retards accusés dans les missions qui leur ont été confiées. Autant le dire, il fait chaud dans les rangs du gouvernement Raymond Ndong Sima. Le nouveau scandale de la semaine ? 150 milliards de F CFA dépensés en pure perte dans des études de faisabilité fantomatiques. C’est ce qu’a révélé l’audition de Magloire Ngambia, ministre des Infrastructures, des Travaux Publics et de l’Aménagement du Territoire, face aux parlementaires la semaine dernière. Déjà très critiqué du fait des résultats jugés peu satisfaisants du ministère dont il a la charge, Magloire Ngambia, acculé la semaine dernière face aux députés, leur a...
(Gabon Eco 21/05/13)
Raphael Ngazouzé, ministre délégué à la Fonction Publique a été entendu mardi 14 Mai à son domicile, pour donner sa version des faits au sujet de l’assassinat le 21 Janvier 2013, du transporteur routier, Amadou Yogno, à Ndjolé. Si cette audition pour le moins étonnante a fait beaucoup de bruit dans les chaumières de la capitale, il semblerait qu’elle n’ait pas eu l’effet escompté auprès des populations qui doutent clairement de sa sincérité… L’audition, le 14 mai dernier, du ministre délégué à la Fonction Publique fait couler beaucoup d’encre dans la capitale gabonaise. En effet, cette audition vient à la suite de la marche contre les crimes rituels qui a eu lieu samedi 11 mai dernier. Relayée par la chaine...
(Gabon Review 21/05/13)
A la faveur du lancement d’un nouveau produit dénommé «Recharge X4» ou «VSD» permettant aux abonnés de bénéficier, durant le week-end, de quatre fois le montant de leur recharge, Roger Kwama Matiti, le nouveau directeur général de Usan Gabon dont la marque commerciale est Azur, a livré à la presse un instantané de cette maison, dernière arrivée dans la téléphonie mobile au Gabon, mais néanmoins détentrice de la palme Arcep du meilleur réseau. Le quadruple bonus en crédit téléphonique gratuit, vous en avez rêvé ; Azur l’a fait. L’opérateur au logo en forme de noix de cajou aérienne a décidé de frapper fort, très fort puisqu’aucun de ses concurrents n’est encore allé jusque-là : une recharge donnant droit, fut-ce le...
(Infos Gabon 21/05/13)
L’assainissement des eaux fluviales du Gabon était au menu de la rencontre jeudi à Libreville, la capitale gabonaise, entre le Ministre Gabonais de l’Economie, Luc Oyoubi et l’Ambassadeur, chef de la délégation de l’Union européenne, Cristina Martins Barreira. Une séance de travail a réuni le 16 mai dernier à Libreville le Ministre Gabonais de l’Economie, Luc Oyoubi et l’Ambassadeur, chef de la délégation de l’Union européenne, Cristina Martins Barreira en vue du lancement du Projet d’appui au programme prioritaire d’assainissement des eaux fluviales du Gabon retenu dans le cadre du Programme d’appui à la gouvernance sectorielle (PAGOS). Ce programme cofinancé par l’Union européenne et l’ordonnateur national et qui va s’étaler sur trois ans est caractérisé par un système de gestion...
(Infos Gabon 21/05/13)
« Développement et partage d’expériences des aéroports africains » était le thème principal de la 6e assemblée générale de l’Union des gestionnaires des aéroports de l’Afrique du centre et de l’Ouest (Ugaaco) qui s’est achevée samedi à Libreville, la capitale gabonaise. Libreville a servi de cadre aux assises de la 6e assemblée générale de l’Union des gestionnaires des aéroports de l’Afrique du centre et de l’Ouest (Ugaaco) qui se sont tenues du 16 au 18 Mai 2013 à Libreville et qui avaient pour thème principal « Développement et partage d’expériences des aéroports africains ». Les délégations venues du Gabon (Hôte), du Tchad, du Bénin, du Togo, du Burkina Faso, de la Mauritanie, de la Côte d’Ivoire, de la Centrafrique avec...
(Gabon Review 21/05/13)
Pendant longtemps vanté comme terre de paix et de prospérité, le Gabon semble avoir perdu ces qualités honorifiques en quelques mois. Selon une enquête publiée, le 13 mai 2013, par l’agence internationale de sondages Gallup, le pays occupe la 5è place des pays où les gens ne se sentent pas en sécurité sur 134 Etats examinés. En dépit des discours et actions menés par les autorités Gabonaises pour préserver la paix dans le pays, plusieurs maux et fléaux remettent en cause ces efforts. Si le pays vit bel et bien dans la paix, loin des affres des conflits armés enregistrés dans la sous-région d’Afrique centrale, le sentiment de sécurité, lui, a du mal à trouver sa place dans les esprits...

Pages