Jeudi 22 Février 2018
(Gabon Eco 19/06/13)
163 agents de l’Agence de Régulation des Communications Electroniques et des Postes (ARCEP) ont été révoqués de leurs fonctions sans, selon eux, aucune explication de leur tutelle. Face à cette situation, les agents se sont rendus à la Primature pour rencontrer le Premier Ministre, Raymond Ndong Sima, lundi 17 juin . Des agents de l’Agence de Régulation des Communications Electroniques et des Postes (ARCEP), 163 au total, auraient été limogés sans raison par leur tutelle. Après l’annonce de leur licenciement, le 10 juin dernier, les 163 agents avaient décidé de reprendre le travail, car aucune raison ne leur avait été donnée pour justifier leur limogeage. Cependant, sur leur lieu de travail, ils auraient subi des menaces de la part du...
(Gabon Eco 19/06/13)
Le procureur de la République du tribunal de première instance de Libreville, Sidonie-Flore Ouwé, vient d’annoncer des poursuites judiciaires contre les personnes soupçonnées de détournement massif d’un bon paquet de milliards destinés aux fêtes tournantes. Pour que les paroles de dame Ouwé ne soient pas prises pour du vent et des postillons par ces défaitistes qui ne croient plus en notre justice, elle a annoncé la couleur de ce que seront les prochains jours qui, l’on espère, seront marqués par des procès en cascade. Quelques entrepreneurs auraient déjà été mis aux arrêts. Doit-on imaginer ces barons mouillés jusqu’aux os, quitter leurs somptueuses villas de la Sablière pour être locataires de la maison d’arrêt de Libreville où règnent la puanteur, le...
(L'Union 19/06/13)
Hormis l'ouverture officielle médiatisée, à cause de la présence du chef de l’État gabonais, président en exercice de la Communauté des États de l'Afrique centrale, la clôture et les résultats de la Conférence internationale sur le financement des économies de la Cémac, organisée par la BEAC, sont passés sous silence. Eclipsés par l'actualité du New York Forum Africa et les incohérences du service communication de la banque centrale. En fait, les résultats de cette Conférence ont été diversement appréciés et ont laissé un goût d'inachevé. En effet, la BEAC n'a pas su répondre aux directives du chef de l’État gabonais, Ali Bongo Ondimba, qui a défini quelques pistes afin qu'elle ne s'éloigne pas de ses missions traditionnelles que sont, entres...
(Gabon Actu 19/06/13)
Libreville, Gabon (Gabonactu.com) – La mairesse de la ville d’Oyem (nord), Rose Allogo Mengara a fustigé dans une conférence de presse la confusion médiatique sur les crimes rituels, un phénomène qui créé la peur et panique les populations gabonaises. « Je prends l’exemple d’un article de presse publié par le jour « l’Eveil » N°72 en date du mardi 11 juin 2013, qui met à sa une, un corps gisant au sol, comme s’il s’agissait d’un gabonais ou d’une personne assassinée au Gabon », a-t-elle dit. Ce journal s’est même permis d’intituler son article « Bienvenue au pays de l’horreur, vérification faite, et notamment en lisant un autre journal camerounais, intitulé « Intégration » N°107 du 21 mai 2013, vendu...
(Gabon Review 19/06/13)
Arrivé à Libreville le dimanche 16 juin 2013, le président de la République de Côte d’Ivoire, Alassane Dramane Ouattara, a eu le temps d’assister à la clôture de la deuxième édition du New York Africa, avant de participer en présence du président gabonais, Ali Bongo Ondimba, le lundi 17 juin, à la cérémonie de remise d’enseignes à une promotion d’officiers de l’École d’État-major de Libreville, dont il est le parrain. Ce stage de renforcement des capacités des officiers a commencé en octobre 2012 avec un effectif de 59 officiers de 18 nationalités dont 5 Ivoiriens. Il entre dans le cadre de la dynamisation des armées africaines, notamment francophones. Parrain de cette promotion, c’est en homme averti et conscient des défis...
(Gabon Eco 19/06/13)
La Mairie de Port-Gentil voit son fonctionnement fortement perturbé depuis le début de la semaine à cause d’un mouvement de grève initié par plusieurs de ses agents. Ces derniers revendiquent entre autres, de meilleures conditions de travail, ainsi que la réhabilitation de certains agents municipaux licenciés selon eux, de manière abusive. Rien ne va plus à la Mairie de Port-Gentil, capitale provinciale de l’Ogooué Maritime. En effet, les agents affiliés au syndicat Solidarité Municipale, ont entamé il y a quelques jours, un mouvement d’humeur, pour dénoncer de mauvaises conditions de travail et réclamer la réhabilitation de leurs collègues licenciés, selon eux, de manière abusive. Parmi les revendications des agents en grève, figure en bonne place, la transformation des contrats des...
(Gabon Review 19/06/13)
Nicaise Moulombi, président de l’Observatoire de promotion du développement durable des produits et services des industries du Gabon (Oddig), invite les autorités gabonaises à l’associer, du moins à écouter son point de vue quant l’affaire qui oppose Addax Petroleum, filiale du groupe chinois Sinopec, à l’Etat gabonais. Le leader associatif a alourdi, le 15 juin dernier, les charges contre la junior pétrolière. A la faveur d’une conférence de presse, le 15 juin 2013 à Libreville, le président de l’Observatoire de promotion du développement durable des produits et services des industries du Gabon (Oddig), Nicaise Moulombi et les siens ont invité le président de la République, Ali Bongo Ondimba, à accepter le soutien de la société civile qui devrait accompagner l’Etat...
(Gabon Eco 19/06/13)
Rose Allogo-Mengara, maire de la 4e ville du Gabon, Oyem, a donné, le 13 juin dernier, une leçon de choses pour fixer l’opinion nationale sur l’inexistence de la pratique du crime dans les rites traditionnels du Gabon et s’offusquer de ce fait de la dénomination «crimes rituels». S’appuyant sur un cas avéré, elle a également dénoncé la «confusion médiatique avec des articles de presse montés de toute pièce». Maire de la 4è ville du pays, Oyem, Mme Rose Allogo Mengara, a tenu, à la faveur d’une conférence de presse, donnée le 13 juin à Libreville, à clarifier les choses au sujet des crimes dits rituels pour lesquels elle a appelé «tous les gabonais (élèves, paysans, chômeurs, salariés, fonctionnaires, cadres, villageois,...
(Gabon Review 19/06/13)
Les responsables de la Caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale (CNAMGS), soucieux de la performance en termes de qualité et d’efficacité de leurs effectifs, ont organisé au courant de la semaine écoulée, une série de formations axées sur le thème principal de la gestion du risque maladie dans la pratique de l’assurance maladie universelle. Du 11 au 13 juin 2013, cette formation a abordé diverses dimensions de la gestion du risque maladie, en abordant les techniques quantitatives, les liens avec l’approche budgétaire et la problématique des négociations tarifaires. Animée principalement par Michel Vigneul, conseiller actuaire de l’Institut national d’assurance maladie-invalidité (Inami) de Belgique, et par le Dr Charles Chanut, médecin conseil, cette formation en vue du renforcement des...
(Les Echos 18/06/13)
Le ministre gabonais du Pétrole, Etienne Ngoubou, est revenu dimanche sur le différend judiciaire qui oppose l'Etat gabonais à la société pétrolière Addax Petroleum, après le retrait d'un permis d'exploitation, dans un entretien avec l'AFP en marge du NY Forum Africa. "Nous avons pris la décision de retirer de manière définitive le champ d'Obangue (sud-ouest) à la société Addax Pétroleum (...) qui n'avait pas respecté ses obligations contractuelles" le 10 décembre, après plusieurs mois de négociations infructueuses, a déclaré le ministre. Addax Petroleum, société présente au Gabon depuis 1996, a été rachetée en 2009 par le géant chinois Sinopec, et exploite cinq gisements d'hydrocarbures dans ce petit pays d'Afrique centrale sous forme de contrats d'exploitation et de partage avec l'Etat...
( 18/06/13)
Le Bureau maritime international a indiqué mardi que la piraterie est devenue plus préoccupante sur les côtes ouest-africaines que dans le Golfe d'Aden. Dans un rapport, le BMI souligne que 966 marins ont été attaqués dans le Golfe de Guinée en 2012, ce qui représente une hausse par rapport au chiffre de l'année précédente qui était de 851. Les pirates opérant dans la zone dérobent les navires de leurs cargaisons de pétrole et les membres d'équipage de leurs biens. Pour parvenir à leurs objectifs, ces pirates font souvent usage d'une extrême violence. Cinq des 206 personnes prises en otages l'année dernière sur les côtes de l'Afrique de l'ouest ont été tuées. Le rapport intitulé Le Coût Humain de la Piraterie...
(L'Union 18/06/13)
La Compagnie nationale de navigation intérieure et internationale (CNNII) vient de réceptionner son catamaran rapide « Ntchengue Express », de retour d’une réhabilitation complète au chantier naval du Cameroun, réalisée dans le cadre d’un partenariat noué avec la société « Diselwox », spécialiste mondial des diesels marins MTU de marque allemande. Cette usine a fourni les moteurs principaux garantis cinq ans et dépêché deux ingénieurs spécialistes en la matière, pour superviser les opérations techniques d’implantation. Ce catamaran a une capacité de 240 passagers. Avec l’ouverture, le 22 juin prochain, de la ligne Gamba/Libreville via Port-Gentil, qui va désenclaver le département de Ndougou et la réouverture déjà effective, depuis le mois d’avril dernier, de la ligne Port-Gentil Lambaréné, la CNNII vient...
(L'Union 18/06/13)
La Conférence des chefs d'Etat de la Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale (Cémac) qui s'est réunie, en session extraordinaire, le 14 juin 2013 à Libreville, a décidé d'allouer 25 milliards de francs CFA au renforcement de la sécurité à Bangui. Confirmant ainsi la précédente décision du 25 juillet 2012. Si cette aide vise à aider les nouvelles autorités centrafricaines dans leurs efforts de restauration et de renforcement de la stabilité intérieure, elle tend aussi à démontrer que la Cémac est soucieuse des conséquences de la situation en République centrafricaine sur le fonctionnement de la commission et des institutions communautaires basées à Bangui. "Soucieuse de la reprise des activités des institutions communautaires concernées, la conférence a décidé du principe...
(Gabon Eco 18/06/13)
Dans son interview accordée à l’AFP le 16 juin dernier, le ministre du pétrole, Etienne Ngoubou, s’exprimant sur le différend qui oppose l’Etat gabonais à Addax Petroleum, a dénoncé des cas de fraude et d’évasion fiscale, ainsi que d’autres « dérapages » de cette filiale du groupe chinois Sinopec, pour expliquer les raisons qui ont poussé le Gabon à lui retirer le permis du champ d’Obangué. « Nous reprochons à Addax Petroleum sa mauvaise gestion, des cas de corruption, beaucoup de défauts dans le respect de l’environnement, mais aussi le fait d’avoir exporté des volumes de pétrole sans les fiscaliser », a expliqué Etienne Ngoubou, ministre du pétrole, au micro de journalistes d’AFP. Selon lui, ce sont ces différents dérapages...
(Infos Gabon 18/06/13)
Libreville, 18 Juin 2013 (Infos Gabon) – Lancée il y a quelques jours par le Secrétaire général du Ministère gabonais du Budget, des Comptes publics et de la Fonction publique, les auditions relatives à la deuxième édition des « Trophées de l’Administration Gabonaise » ont débuté vendredi sur l’ensemble du territoire national. C’est vendredi dernier qu’ont débuté les auditions des candidats aux trophées de l’administration gabonaise. Jusqu’en fin de cette semaine, ils seront environ 240 agents publics à être entendus par les membres du jury pour prétendre à cette distinction dont la notation est basée sur cinq points axés pour la plupart les valeurs cardinales de la Fonction publique que sont : l’innovation, le rendement, le dévouement, la probité et...
(Infos Gabon 18/06/13)
Libreville, 18 Juin 2013 (Infos Gabon) – Une campagne de lutte contre la vente par terre des médicaments impropres à la consommation vient d’être amorcée par le ministère gabonais de la Santé. L’objectif visé est de lutter contre la prolifération de médicaments dont la source est douteuse et pouvant conduire à des intoxications de tous genre. L’opération a été lancée jeudi dernier par le Ministre de la Santé, le Pr Léon Nzouba et le ministre délégué, Alice Bertille Bikissa Nembé dans les marchés de Mont Bouët et de Nkembo dans les 3e et 2e arrondissements de Libreville, la capitale gabonaise. Cette campagne fait suite à une enquête menée par les autorités du Ministère et ayant permis de dénombrer dix sept...
(Ogooue Infos 18/06/13)
Libreville (OI) - La cérémonie de clôture de la 2e édition du New York Forum Africa (NYFA) a eu lieu dimanche au stade de l’Amitié de Libreville, après 3 jours d’intenses discussions entre hommes d’affaires, économistes, politiques, entrepreneurs et étudiants. Les présidents ivoiriens Allassane Ouattara et gabonais, Ali Bongo Ondimba ont livré des messages importants au cours de cette cérémonie aux participants et surtout à la jeunesse africaine. Débuté vendredi 14 juin en matinée, la 2e édition du New-York Forum Africa (NYFA) a pris fin dimanche 16 juin en début de soirée. La cérémonie de clôture a été marquée par les discours des présidents ivoirien Alassane Ouattara et gabonais Ali Bongo Ondimba, ainsi que par l’échange entre les deux chefs...
(Gabon Review 18/06/13)
Le maire de Libreville se prépare pour les élections municipales du mois de novembre prochain. Déterminé et sûr de son fait, »Jacky » veut battre tous les records : après 26 ans au total au gouvernement, dont 7 années à la Primature, il vise à présent, malgré un bilan qui ne plaide pas pour lui, un second mandat dans une commune qui n’a jamais accordé un deuxième mandat à son édile. A l’Hôtel de Ville de Libreville depuis le 19 juin 2008, Jean-François Ntoutoume Emane, 74 ans, estime avoir un «bilan» pour prétendre à un deuxième mandat. Des sources proches de lui soutiennent que parce qu’il a fait réaliser trois ronds-points (au niveau de la Préfecture de Police, au carrefour...
(Gabon Review 18/06/13)
Pendant trois jours (14-16 juin 2013), des décideurs politiques, économiques, culturels et sportifs du monde, réunis à Libreville dans le cadre de la 2è édition du New York Forum Africa (NYFA) ont échangé sur des questions relatives aux grands enjeux de l’Afrique, avec en ligne de mire une réflexion sur «comment résoudre l’équation du chômage de la jeunesse et sa prise en compte dans le processus de décision?» Au final, il a été décidé de créer un fonds de 200 millions de dollars pour répondre à cette question. À en croire les organisateurs de la 2e édition du NYFA, les objectifs de ce forum ont résolument été atteints. Des objectifs qui s’articulaient, entre autres, autour de la promotion d’un développement...
(Gabon Eco 18/06/13)
Calixte Bembeleni Rembendambya, commandant du Centre d’Instruction de la 6ème région militaire de Mouila, a été placé sous mandat de dépôt jeudi dernier, dans l’affaire de l’assassinat de l’adjudant-chef Marcel Mayombo, retrouvé mort et mutilé en décembre 2011. L’affaire de l’assassinat avec mutilation et prélèvement d’organes sur l’adjudant chef Marcel Mayombo, avait très fortement ému la ville de Mouila en décembre 2011. Parti en manœuvre militaire non loin de Ndendé en compagnie de ses frères d’armes, Marcel Mayombo n’aura pas la grâce de rejoindre sa famille après cette mission qui a été la dernière pour lui. Retrouvé quelques temps plus tard assassiné et mutilé, six de ses frères d’armes seront par la suite soupçonnés d’avoir pris à son assassinat. Parmi...

Pages