Jeudi 29 Juin 2017
(Infos Gabon 16/05/13)
Fin du séminaire d’informations et d’échanges fixant les nouvelles modalités des examens nationaux du 1er et 2nd degré avec à la clé plusieurs recommandations. Le séminaire d’informations et d’échanges sur les nouvelles modalités du certificat d’étude primaire (Cep), du brevet d’étude du premier cycle de l’enseignement secondaire (Bepc) et du Baccalauréat (Bac), qui s’est tenu à Libreville les 11 et 12 mai à l’initiative du ministre gabonais de l’éducation nationale, séraphin Moundounga, s’est achevé sur une note de satisfaction avec à la clé plusieurs recommandations qui pourraient améliorer le taux de réussite auxdits examens. A ce propos, les discussions se sont focalisées sur les aspects spécifiques à chaque examen. Pour le cas du CEP, par exemple, il a été question...
(Gabon Eco 16/05/13)
Le Mouvement Populaire pour la Santé du Gabon (MPS-Gabon) a tenu une conférence de presse lundi 13 mai à Franceville, au cours de laquelle, l’association a exhorté le Sénat à emboîter le pas de l’Assemblée Nationale sur le vote de la loi anti tabac. « Le tabac est la deuxième plus grande cause de mortalité dans le monde. Principale cause évitable de décès, le tabac est chaque année à l’origine de 5 millions de morts. Il s’agit du seul produit légalement en vente qui entraîne la mort lorsqu’il est utilisé exactement comme le prévoit le fabricant », explique l’Organisation Mondiale de la Santé. Selon de études récentes, il est dit que la moitié des fumeurs réguliers d’aujourd’hui finiront par mourir...
(Gabon Libre 15/05/13)
Comment améliorer le climat des affaires au Gabon ? C’est autour de cette question que se sont entretenus lundi à Libreville, le Chef des opérations de la Banque Mondiale (BM) pour l’Afrique centrale, Gregor Binkert et le Ministre gabonais de l’Economie, de l’Emploi et du Développement durable, Luc Oyoubi. La rencontre entre les deux personnalités qui s’inscrivait dans le cadre des échanges entre le Gabon et l’institution financière internationale, avait pour but d’étudier la manière dont celle-ci peut aider le Gabon à initier les reformes en vue d’accroitre la compétitivité du pays, améliorer la prestation des services et renforcer la bonne gouvernance. Mais aussi, garantir la sélectivité et la qualité du portefeuille de projets, puis apporter sa direction et son...
(Gabon Libre 15/05/13)
Le président en exercice de l’Union des forces pour l’alternance (UFA, opposition), Jules Aristide Bourdès Ogouliguendé et ses camarades ont revêtu leurs costumes d’opposant pour aller dire au Premier ministre gabonais, Raymond Ndong Sima tout le mal qu’ils pensent des préparatifs des prochaines élections locales. M. Bourdès Ogouliguendé et ses compagnons se sont indignés du retard pris dans les préparatifs de ce scrutin qui aurait pu se tenir avant fin avril 2013. La Cour constitutionnelle consultée à cet effet a écarté l’idée d’un cas de force majeur pour justifier ce retard. Elle a suggéré que le scrutin se tienne avant fin nombre. La décision a été critiquée par l’UFA qui considère que la Cour a agit comme ou à la...
(Nouvelles du Gabon 15/05/13)
Le Gabon comme bon nombre de pays situés au sud du Sahara, s’est lancé dans la dynamique de diversifier son économie en optant pour la transformation locale de plusieurs matières premières. C’est le cas de la filière bois qui depuis 2009, avec l’accession au pouvoir d’Ali Bongo Ondimba, la filière bois est en plein essor et occupe une place de choix dans le paysage industriel gabonais. La filière est un parfait exemple qui montre la voie à suivre pour l’émergence du pays à l’horizon 2025. Au Gabon, la forêt recouvre environ près de 85% du territoire national. Ce qui fait du pays un des principaux réservoirs de la planète pour la lutte contre le réchauffement climatique. Mais pour le Gabon...
(Infos Plus Gabon 15/05/13)
Le ministre du Pétrole, de l’Energie et des Ressources hydrauliques, Etienne- Dieudonné Ngoubou, a récemment rencontré les employés de la Société gabonaise de raffinage (SOGARA) à Port-Gentil, en proie à des grèves répétées, et y a déploré la discontinuité du travail dans l’unique raffinerie du pays. M. Ngoubou a fermement demandé aux salariés de la SOGARA de préserver leur outil de travail, car l’Etat gabonais a longtemps soutenu l’entreprise à travers des aides financières et qu’il n’était pas souhaitable que quelques employés prennent en otage cette société. La SOGARA est l’unique raffinerie du pays dont l’Etat gabonais est l’actionnaire majoritaire. Depuis quelques mois, la SOGARA ne disposait plus d’une logistique suffisante pour transporter sa production de carburants par voie maritime...
(Ogooue Infos 15/05/13)
Le secrétaire général du ministère du budget, des comptes publics et de la fonction publique, Yolande Nyonda, a procédé ce mercredi à Libreville, à la remise de 22206 actes administratifs aux secrétaires généraux des départements ministériels sous la tutelle du ministre du budget. C’est la 2e étape de la remise des actes administratifs. Cette phase concerne entre autres, le ministère de la santé (3884 agents) pour avancement automatique, confirmation et régularisation, le ministère de l’éducation nationale avec 9103 agents, puis le ministère de la justice avec 130 agents et le ministère des affaires étrangères avec 272 dossiers régularisés. On note également le ministère des investissements et de travaux publics avec 1237 agents régularisés, le ministre des affaires sociales avec 837...
(Infos Plus Gabon 15/05/13)
Le Premier ministre gabonais, Raymond Ndong Sima, a lancé les travaux de construction du grand marché de Libreville, a-ton appris mercredi de source officielle. C’est le groupe suisse Webcor, représenté à Libreville par son directeur général, Philippe Beck, qui est chargé de la construction du Grand Marché de Libreville dont le coût est estimé à 28 milliards de francs CFA. Le Grand Marché, d’une superficie de plusieurs hectares, devrait accueillir environ 3000 commerçants. Les travaux qui vont durer 2 ans, seront confiés à des entreprises locales des Travaux Publics qui seront officiellement désignés à l’issue de l’appel d’offres ouvert qui sera lancée au 4e trimestre 2013. Selon un accord passé avec la Mairie de Libreville, Webcor démarrera les travaux sur...
(BFM TV 15/05/13)
Total Gabon a terminé le 1er trimestre de son exercice 2013 sur un résultat net en baisse de 4% à 73 millions de dollars. En Bourse de Paris, l'action Total Gabon progresse modérément de 0,2% à 489,95 euros dans un volume En Bourse de Paris, l'action Total Gabon progresse modérément de 0,2% à 489,95 euros dans un volume de 45 pièces. Elle a cependant décollé de plus de 42% depuis le début de l'année. Sur un an, le chiffre d'affaires trimestriel du groupe pétrolier a reculé de 6% à 390 millions de dollars, indique la filiale de droit gabonais de Total, dont la major française détient 58% du capital environ au côtés de l'Etat du Gabon (25%). Sur cette période...
(Journal de Brazza 14/05/13)
Invitation lancée par Bady Baldé, membre du secrétariat international de l’Initiative pour la Transparence dans les Industries Extractives (ITIE), le 10 mai à Brazzaville Le membre du secrétariat international de l’Initiative pour la Transparence dans les Industries Extractives (ITIE), Bady Baldé a appelé le 10 mai à Brazzaville, les Etats de la sous-région Afrique Centrale à suivre le leadership congolais en vue de produire un rapport fiable. S’exprimant au cours d’une interview accordée à la presse à l’issue d’une session avec le comité exécutif de l’ITIE de la République du Congo, il a estimé que dans un délai court, tous les pays de la sous-région vont suivre le leadership du Congo, en produisant un rapport de qualité avec des données...
(L'Union 14/05/13)
La séance de travail, à laquelle a pris part le ministre de l'Intérieur Jean-François Ndongou, ce lundi, a permis à la délégation de l'Union des forces de l'alternance (UFA) et à Raymond Ndong Sima de revenir sur quelques points contenus dans le rapport issu de la concertation politique. Notamment les audiences foraines et l'authentification. Cependant, ces deux points ne constituent nullement des préalables au démarrage des opérations d'enrôlement, ont reconnu le président actif de l'UFA, Jules Aristide Bourdès Ogoulinguendé, et Pierre-Claver Maganga Moussavou du Parti social démocrate (PSD). Bien qu'il a reconnu l'importance de ces deux questions, le chef du gouvernement a estimé que l'essentiel est de s'organiser pour respecter la date du 23 novembre 2013 fixée par la Cour...
(Nouvelles du Gabon 14/05/13)
Le président Ali Bongo Ondimba dans son adresse samedi dernier aux milliers de participants de la marche contre les crimes rituels, arrivés au terme d’un parcours de 6 km devant le palais présidentiel. Renforcement de la présence et des moyens de la Police, accélération du cours de la justice – « notre rempart à tous » -, appel à une modification du Code pénal pour qu’auteurs, complices et commanditaires soient promis à la prison à perpétuité sans remise de peine : le chef de l’État dit ‘stop’, « les barbares ne gagneront pas, les barbares de l’emporteront pas ». Le peuple du Gabon était dans la rue ce samedi pour une mobilisation sans précédent, un cri collectif de dégoût devant...
(Infos Gabon 13/05/13)
Libreville – Pour certains, la marche de l’Association de Lutte contre les Crimes Rituels organisée ce samedi matin à Libreville aurait été l’objet d’une récupération politique par le pourvoir, en vue de se donner une bien meilleure image auprès de la communauté internationale. D’autant que derrière Sylvia Bongo Ondimba, certains voient l’ombre du chef de l’Etat et du Gouvernement. Mais, à ce sujet on serait tenté de dire tant mieux, si récupération politique il ya, car somme toute, c’est aussi pour l’interpellation des politique que cette marche est programmée. Certes, la justice qui est censé connaitre des crimes est indépendante et donc apolitique. Néanmoins elle est bien un pouvoir dans l’appareil d’Etat. Et puis lorsqu’on parle des moyens d’investigation de...
(Gabon Eco 13/05/13)
Trois employés d’Airtel, Emmanuel E. comptable à l’agence de Franceville, Joseph M. responsable des systèmes financiers à l’agence centrale de Libreville et Josiane N. comptable à l’agence de Lambaréné, auraient dérobé plus de 30.000.000 F CFA à la société Airtel Gabon qui les emploie. Ils auraient mis au point un stratagème qui consistait à faire disparaître certaines factures issues de la vente de crédit de communication .Ils ont été arrêtés en fin de semaine dernière à Libreville. Les faits remontent au mois de mai 2012, quand Joseph M., responsable des systèmes financiers à l’agence centrale de Libreville met en place un groupe composé de Josiane N., comptable à l’agence de Lambaréné, Emmanuel E., comptable à l’agence de Franceville. Il aurait...
(Infos Gabon 13/05/13)
Libreville – Décidemment, le pouvoir actuel peut encore couler de beaux jours devant lui tant, il n’y a plus, ni dans l’opposition politique, ni dans la société civile gabonaises, des personnalités crédibles et attachées aux valeurs démocratiques et républicaines, en qui les gabonais peuvent croire. Marc Ona qui s’était cousu une veste de leader de la société civile empiétant même dans l’emprise de l’opposition politique, risque de passer désormais pour un « imposteur » aux yeux des gabonais qui s’étaient accommodé de son adversité au pouvoir au nom de la démocratie. Mais voila, révélations faites, Marc Ona Essangui, qui critique et combat si véhément le pouvoir d’Ali Bongo Ondimbda, n’est nullement le démocrate qu’il affiche aux yeux de l’opinion. Bien...
(Gabon Review 13/05/13)
A 39 mois du prochain scrutin présidentiel, les candidatures semblent se dessiner. Du côté de la majorité, Ali Bongo va certainement user de toute sa diplomatie pour arrêter certains candidats potentiels de son camp forts dans la surenchère, tandis que du côté de l’opposition, Casimir Oyé Mba semble prendre de l’avance sur André Mba Obame qui observe le silence depuis le meeting raté du 15 août 2012 Sauf imprévu, la prochaine élection présidentielle aura lieu en août 2016 au Gabon, soit dans trente-neuf mois. Les choses commencent à se dessiner dans un camp comme dans l’autre. Dans l’opinion, dans certains médias, le sentiment qui prévaut est que, frustré de ne pas avoir été reconduit à la Primature en février 2012,...
(Gabon Eco 13/05/13)
Les experts du Gabon et de la Guinée-Equatoriale se sont réunis vendredi 10 mai pour rediscuter des relations de coopération entre les deux pays. Ces assises consistaient à débattre des domaines tels que l’économie, le commerce et la culture en vue de redynamiser une coopération endormie depuis plusieurs années. Ali Bongo Ondimba et Teodoro Obiang Nguema Mbasogo se sont résolus à remettre en place la coopération entre les deux pays. Dans cette logique des experts des deux pays et ainsi que les ministres des Affaires Etrangères se sont réunis vendredi dernier à Libreville pour donner un nouveau souffle à ces relations. Pour le ministre des Affaires Etrangères gabonais, Emmanuel Issoze Ngondet, il faut réactualiser le cadre juridique et l’enrichir afin...
(Star Africa 10/05/13)
Les comptes définitifs de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC) se sont soldés par un bénéfice de 17,951 milliards FCFA pour l’exercice 2012, en baisse de l’ordre de 5,192 milliards FCFA par rapport à 2011, a appris APA jeudi auprès de cet institut d’émission. Cette annonce intervient au lendemain d’une session ordinaire du Comité ministériel de l’Union monétaire de l’Afrique centrale (UMAC), tenue le 30 avril dernier à Malabo (Guinée Equatoriale). S’agissant de la situation sous-régionale, elle s’est soldée par une bonne tenue de la situation macroéconomique au sein de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) au cours de l’année écoulée, avec notamment une croissance réelle de l’ordre de 6,6% contre 5,2% en 2011. L’UMAC...
(Gabon Eco 08/05/13)
Un reportage réalisé par les Observateurs de la chaîne de télévision France 24, fait depuis hier le tour des réseaux sociaux, surtout sur les pages des étudiants gabonais. Pour cause, la vidéo, diffusée lundi 6 mai sur la chaîne d’informations, fait un état des lieux objectif et peu reluisant de l’Université Omar Bongo, aux prises depuis de nombreuses années, à différents maux. Deux mois après un le premier reportage consacré aux revendications des étudiants de l’Université Omar Bongo, France 24 remet le couvert, en faisant cette fois-ci, un état des lieux de la plus grande université du Gabon. Au menu de ce reportage, insalubrité au sein de l’université, revendication du paiement des bourses, conditions de vie exécrables et désuétude de...
(Gabon Review 08/05/13)
Présent dans le pays depuis 1977, Acciona, fournisseur mondial de services énergétiques, d’infrastructures et d’eau renouvelable, a acquis un contrat de 50 millions d’euros (près de 33 milliards de francs CFA) pour concevoir et construire la plus grande usine de traitement d’eau potable du Gabon (UTEP). Attribué par le ministère gabonais du Pétrole, de l’Energie et des Ressources hydrauliques (MPERH) à la société espagnole Acciona, le projet de conception et de construction d’une nouvelle usine de traitement d’eau potable à proximité de la ville de Ntoum apparaît comme l’un des plus importants de cette année, dans le sens où le gouvernement entend résoudre de manière définitive le problème lié aux nombreuses coupures d’eau dont sont victimes les populations depuis plusieurs...

Pages