Mercredi 25 Avril 2018
(Gabon Review 08/10/13)
Dans sa stratégie de développement de nouvelles filières capables de générer suffisamment de revenus pour se substituer à ceux tirés du pétrole, le Fonds gabonais d’investissements stratégiques (FGIS) vient d’acquérir 8% d’Oragroup, détenu majoritairement par le capital-investisseur Emerging Capital Partners.Selon l’hebdomadaire panafricain Jeune Afrique, le Fonds gabonais d’investissements stratégiques (FGIS) vient de se porter acquéreur d’environ 8% des parts du groupe bancaire panafricain Oragroup SA (ex-Financial Bank).«Le FGIS a racheté directement 2,6% du capital d’Oragroup, détenu à 63,51% par Emerging Capital Partners (ECP), pour près de 10 milliards de F CFA (environ 15,2 millions d’euros), valorisant ainsi la société à environ 375 milliards de F CFA (près de 571 millions d’euros). Les parts ont été acquises auprès du fonds Central...
(L'Union 08/10/13)
Lors de l'audience de rentrée solennelle des cours et tribunaux, qui a eu lieu ce lundi 7 octobre, la commissaire générale à la loi, Henriette Mengué, en présence du président de la République, Ali Bongo Ondimba, en sa qualité de président du Conseil supérieur de la magistrature, a rappelé à ses pairs qu'en "privilégiant nos intérêts personnels, nous contribuons à affaiblir notre indépendance".Elle est la raison d'être des juges qui s'évertuent à l'affirmer avec obstination.Sauf que ce principe constitutionnel, si personne n'ose encore ouvertement le contester, voit sa portée désormais remise en cause. Car la population gabonaise ironise désormais, à tort ou à raison, sur l'indépendance de la Justice. Et elle n'est souvent pas si loin de la vérité "...
(Gabonews 08/10/13)
Les cours et tribunaux ont repris leurs activités lundi, conformément à la loi qui fixe la rentrée judiciaire au premier lundi du mois d’octobre, en présence du Président de la République, président du Conseil Supérieur de la Magistrature.C’est Martin Akendengué, premier président du Conseil d’Etat, qui a présidé la cérémonie au Tribunal de Première instance de Libreville. En plus du Chef de l’Etat, étaient présents, entre autres, le Premier ministre, Raymond Ndong Sima et la Garde des Sceaux, Ida Retenot Assonouet.Les interventions de la commissaire générale à la Loi, Henriette Mengue et du premier président du Conseil d’Etat, Martin Akendengue, ont été marquées par la question importante de « la mission du juge et la nécessité de son indépendance ».A...
(Ogooue Infos 08/10/13)
Pack Bistol fabriqué au Cameroun et commercialisé au Gabon depuis 2012 vient d’être interdit de vente dans le pays. Le médicament n’a fait aucune victime et n’est visiblement pas toxique, selon des sources proches du ministère de la santé. Mais la procédure en matière d’importation et de vente de produits pharmaceutiques en terre gabonaise n’a pas été respectée dans le cas de ce médicament. D’où l’injonction faite le 2 octobre 2013 par le ministère de la santé de retirer provisoirement ce médicament du circuit commercial du pays.
(Gabon Review 08/10/13)
Alfred Nguia Banda, directeur général du Centre de développement des entreprises (CDE), s’est épanché, ce lundi 7 octobre 2013 à Libreville, sur l’opération de vérification et d’authentification des fiches circuits menée dans la zone nord de Libreville.C’était également pour lui l’occasion de présenter l’annuaire 2013 réalisé par sa structure en vue de retracer, en chiffres, toutes ses réalisations.La presse Librevilloise a été amenée, ce lundi 7 octobre, à assister à un exercice, pour le moins inédit, effectué par le directeur général du Centre de développement des entreprises (CDE). C’est, en effet, la première fois que les responsables de ce centre, créé il y a moins de deux ans pour canaliser et faciliter la création des entreprises au Gabon, s’exprimaient dans...
(Gabonews 08/10/13)
Le Centre de Développement des Entreprises (CDE) a présenté lundi son annuaire statistique qui révèle, entre autres, que les nationaux ont fait une petite percée dans le monde des affaires avec la création, en 2012, de 3889 entreprises sur 7892.Le premier annuaire statistique du CDE renseigne clairement sur les entreprises au Gabon. Il indique le nombre d’entreprises créées, le nombre d’entreprises ayant cessé leurs activités et les différentes modifications faites par certaines encore en activité.Cet annuaire révèle donc que 7892 entreprises ont été créées en 2012. Parmi elles, 5910 entreprises individuelles, 1256 société à responsabilité limitée (SARL), 495 sociétés sociétés unipersonnelles à responsabilité limitée et 106 sociétés anonymes. Les entrepreneurs ont donc largement préféré créer les petits commerces dont les...
(Agence Gabonaise de Presse 08/10/13)
FRANCEVILLE (AGP)- Quelques trente soldats dont quinze femmes, tous corps de l’armée confondus, ont été formés le week-end écoulé aux techniques de sensibilisation et de lutte contre la pandémie du VIH/Sida au camp Jean-Marie Djoué Dabany de Franceville, en présence du colonel Rapotchombo.A cette formation, il ya eu la présence des épouses des soldats, regroupées dans l’association des épouses des forces de Défense (Asepefod). Ces dernières ont bénéficié d’un renforcement de capacités pour asseoir les connaissances qu’elles avaient reçues quelques mois auparavant.Les deux formations concomitantes ont été assurées par la coordination du programme militaire de lutte contre le Sida (PMLS) de Libreville appuyée par l’Asepefod et le département de la défense à l’ambassade des Etats-Unis au Gabon. Cinq principaux modules...
(Gabon Review 08/10/13)
La situation de précarité et de léthargie que vit actuellement la grande famille internationale du cacao n’augure pas de lendemains meilleurs pour ce secteur pourtant reconnu comme un moyen efficace de lutte contre la pauvreté en milieu rural. Fort de cet amer constat, les experts de l’Alliance des pays producteurs de Cacao (Copal) se réunissent à Libreville du 7 au 11 octobre 2013, à la faveur de la 76e assemblée générale de cette organisation, pour s’accorder sur les pistes de solution.La 76e assemblée générale de la Copal, l’Alliance des pays producteurs de cacao, en anglais Alliance of Cocoa Producing Countries (COPAL), se tient à Libreville au Gabon depuis le 7 octobre 2012. Occasion de discuter des problèmes qui minent l’organisation...
(Gabon Review 08/10/13)
Après son mutisme et sa non-ingérence dans les différents foyers qui se sont allumés ici et là, au sein du PDG, Ali Bongo, principal maître du jeu dans la validation des listes de son parti pour les élections locales à venir, a procédé, le samedi 5 octobre dernier, à l’arbitrage avant investiture des différentes têtes de listes.Aussi «extraordinaire» le conclave du week-end dernier, l’intervention d’Ali Bongo, Distingué président du Parti démocratique gabonais (PDG) devant ses «camarades», arrive à point nommé, selon de nombreux observateurs et militants.En effet, au moment où bon nombre d’observateurs pressentaient et proclamaient l’implosion du parti au pouvoir, le seul et véritable maître du jeu a, semble-t-il, voulu faire démentir les statistiques et faire taire les mauvaises...
(Gabon Actu 08/10/13)
Les experts du la République Gabonaise et de la République du Congo, en charge de la mise en œuvre du projet régional Central African Backbone (CAB) dans leurs pays respectifs, se réuniront à partir de lundi 7 et mardi 8 Octobre 2013 à Libreville, à l’occasion du premier atelier sur l’interconnexion des fibres optiques réalisées dans le cadre des projets CAB 3 (Congo) et CAB4 (Gabon), indique un communiqué de la Banque mondiale à Libreville.Le Projet CAB (CentralAfricaBackbone), financé par la Banque Mondiale, vise à accroître la couverture géographique des réseaux à bande passante de grande capacité et de diminuer les coûts des services de communications sur les territoires des Etats d’Afrique Centrale et à appuyer la mise en œuvre...
(Agence Gabonaise de Presse 08/10/13)
LIBREVILLE (AGP) - Une femme et deux enfants ont été tués et sept autres personnes ont eu la vie sauve mardi à l’aube suite à un glissement de terrain à Kinguélé un quartier populaire du 3ème arrondissement de Libreville.Selon des témoins surplace, c’est un manguier situé entre deux maisons qui serait déraciné pour s’abattre sur la maison dans laquelle dormaient encore les victimes.Les sapeurs pompiers ont réussi tôt le matin à sortir les trois corps du magma de boue formé suite à l’éboulement.Selon un proche de la famille, dix personnes se trouvaient dans la maison au moment de l’incident. Septe ont réussi à sortir intactes. Cet éboulement a été provoqué par la grande pluie s’est abattue depuis 5h (4h GMT)...
(Gabonews 08/10/13)
Deux enfants et une femme sont morts mardi matin dans un éboulement de terrain au quartier Kinguélé, dans le 3ième arrondissement de la capitale gabonaise.Selon le voisinage ahuri, c’est un manguier qui est à l’origine du drame. Situé à mi-chemin entre deux habitations, il se serait déraciné avant d'aller s’abattre violemment sur la maison située en contre bas. La chute de l’arbre aurait alors entrainé l’éboulement qui a causé la mort de la femme et des deux enfants de 3 et 8 ans. Sept autres personnes sont sorties indemnes de la catastrophe. Dix personnes vivaient dans la maison, selon une source proche de la famille.Mises en cause, la pluie qui s’est abattue sur Libreville depuis l’aube et l’anarchie dans laquelle...
(Gabon Eco 08/10/13)
Les multiples grèves et manifestations survenues au sein des universités gabonaises et particulièrement à l'Université Omar Bongo (UOB) et le taux d'échec élevéaux examens ces dernières années ont suscité l'interpellation du gouvernement par le Parti Démocratique Gabonais (PDG).La rencontre qui a réuni le gouvernement, le PDG et les membres de l'Agence Nationale des Bourses du Gabon (ANGB) la semaine dernière au siège de la Primature, s'articulait autour du sujet des multiples perturbations auxquelles sont confrontées les universités du Gabon. A la demande du PDG, le gouvernement et l'ANGB se sont attelés à évaluer chaque dossier qui retarde le bon fonctionnement de l'Université Omar Bongo (UOB). Après avoir passé en revue le travail de l'ANGB et le nouveau mode d'attribution des...
(Gabon Eco 08/10/13)
C'est le gouverneur de la province de l'Estuaire, Jacques Denis Tsanga qui a lancé samedi 5 octobre l'opération de recensement de la population gabonaise pour le compte de l'Estuaire.Le recensement général de la population a débuté de manière officielle samedi 5 octobre dans la capitale Libreville avec près de 1470 agents recenseurs, un contrôleur et un superviseur pour chaque arrondissement qui auront pour mission de compter le nombre de personnes vivant au Gabon. « L'opération de recensement se déroule tous les dix ans », conformément à l'article 1er alinéa 15 de la Constitution gabonaise et des recommandations de l'Organisation des Nations Unies (ONU). De ce fait, la dernière opération de dénombrement de la population gabonaise remonte à 2003. Cette nouvelle...
(Nouvelles du Gabon 08/10/13)
Le Recensement Général de la Population et des Logements (RGPL) a débuté lundi 7 octobre 2013, afin d’évaluer le nombre de personnes résidant au Gabon, ainsi que la quantité de logements.C’est dans cette optique que le Premier Ministre gabonais, Raymond Ndong Sima, a procédé le vendredi 4 octobre dernier à Libreville, au lancement officiel dudit recensement.Emboîtant le pas au Chef du Gouvernement, le samedi 5 octobre dernier, Jacques Denis Tsanga, Gouverneur de la Province de l’Estuaire dont Libreville est la capitale, a appelé l’ensemble des populations de sa circonscription à une mobilisation pour une réussite totale du RGPL. C’était en présence notamment, des Maires des Arrondissements, des Préfets et sous-préfets.Pour sa part, le représentant du Directeur National du Recensement a...
(Journal de Bangui 08/10/13)
L'éradication des criminalités transfrontalières au centre de la session. Ambiance de grand jour hier lundi 7 octobre au Ministère des Affaires Etrangères, Coopération internationale et Francophonie, à l'occasion de l'ouverture de la 14ème session ordinaire du Comité des chefs de police d'Afrique centrale (CCPAC). C’est une institution créée en avril 1997 à Brazzaville, la capitale de la République du Congo qui s'est donnée pour rôle de lutter efficacement contre toute forme de criminalité intra et transfrontalière. Pour une meilleure efficacité, les différentes polices nationales avaient donc décidé de travailler en synergie. D'où la création de ce comité. S'il tient pour la première fois ses assises en RDC, le Comité des chefs de police d'Afrique centrale s'est déjà réuni dans plusieurs...
(La Gazette des Comores 08/10/13)
En présence d’une foule nombreuse, des représentants du corps diplomatique et d’une forte délégation parlementaire gabonaise, les travaux de la session d’octobre se sont ouverts dès la fin de la semaine dernière. Dans son discours d’ouverture au palais du peuple, le président Bourhane Hamidou interpelle le gouvernement de veiller sur les questions de la santé et de l’éducation. C’est parti. La seconde session parlementaire de cette année est ouverte vendredi dernier, en présence d’une délégation de 10 élus du parlement gabonais conduite par Guy Nzouba Ndama, président de l’assemblée nationale gabonaise qui a d’ailleurs prononcé un discours très applaudi par l’assistance. Les travaux sont ouverts au moment où tout le monde sait que cette session sera consacrée à l’examen et...
(Journal du Cameroun 08/10/13)
L’institution communautaire est au bord du gouffre, à cause des Etats membres jamais à jour avec le versement de la Taxe communautaire d’intégration (Tci). La Guinée Equatoriale et la RCA n’ont pas versé leur quotte part au titre de la Tci dans les caisses de la Commission de la Cémac en cette année 2014. Les derniers pointages de la Commission, en date du 31 juillet 2013, sont assez clairs sur la situation des reversements de cette taxe de financement autonome de la Communauté. Selon des chiffres de la Commission déjà révélés dans les colonnes de ce journal, les dettes cumulées des Etats – membres s’élèvent actuellement à plus de 100 milliards de Fcfa. D’où le très faible niveau d’exécution du...
(Le Potentiel Online 08/10/13)
Le commissaire général de la Police nationale congolaise (PNC), le général Charles Bisengimana a proposé aux chefs de police de l’Afrique centrale réunis à leur XIVè sommet du 7 au 11 octobre 2013 à Kinshasa (RDC) de « contourner les procédures judiciaires lentes » dans leur lutte contre la criminalité transfrontalière. « Les criminalités internationale et nationale comme les violences sexuelles et le gangstérisme ont pour cible les frontières que la RDC partage avec 9 voisins limitrophes », a-t-il déclaré à l’ouverture des travaux, en appelant à une coopération fondée sur « l’extradition des criminels de police à police, en contournant les procédures judiciaires parfois lourdes et lentes ». Il a rappelé que la RDC occupe une «position géostratégique déterminante...
(Nawaat 08/10/13)
Hier, au large de Lampedusa, marchepied européen (qui aurait bien pu relever du territoire national), il y a eu encore des morts nombreux et d’innombrables disparus.Cela s’est ajouté à une bien triste et longue liste de victimes que l’on ne saurait ni ne devrait jamais oublier, ne serait-ce que parce que les files des futures victimes sont déjà là qui se bousculent à l’horizon.Sous le choc, l’Italie a décrété un deuil national; mais aucune solennité, aucune componction formelle ne sauraient rendre la vie aux pauvres hères péris en mer, dont le seul tort aura été de défier l’arrogance et l’autisme humains des uns et des autres, d’essayer d’aller contre l’égoïsme des politiciens, leur cynisme inhumain.Honte à nous si on ne...

Pages