Mercredi 17 Janvier 2018
(APA 30/10/17)
APA – Douala (Cameroun) - Des concertations sont en cours pour l’harmonisation et la validation de la procédure du Titre de transit unique (TTU) portant sur les transports ferroviaire et routier en vue de faciliter des échanges commerciaux au sein de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC), a appris lundi APA de sources concordantes. La mesure qui est appelée à s’étendre dans toute la sous-région, regroupe actuellement des experts des administrations douanières du Cameroun, de la Centrafrique et du Tchad qui ont constitué un comité scientifique pour élaborer les différentes étapes de l’harmonisation et de la validation du Titre de transit unique Rail/Route en Afrique centrale. La première commission planche sur le cautionnement et des conditions de...
(Xinhua 30/10/17)
Le montant cumulé des arriérés de cotisations des six pays membres de la Communauté économique et monétaire des Etats de l'Afrique centrale (CEMAC) vis-à-vis de leur organisation, entre 2009 à ce jour, s'élève à plus 200 milliards FCFA (plus de 350 millions de dollars), a déclaré dimanche le ministre tchadien de l'Economie et de la Planification du développement, Nguéto Tiraïna Yambaye, en ouverture des travaux de la session extraordinaire du conseil des ministres de l'Union économique de l'Afrique centrale (UEAC). Le financement de la CEMAC a été toujours un gros problème récurrent qui risque de porter atteinte à sa survie, ont fait remarquer des observateurs locaux. Les chefs d'Etat de la région, conscients de la nécessité de doter la Communauté...
(Jeune Afrique 28/10/17)
Ministre depuis 2015, passée par les cabinets PwC et Deloitte avant de devenir la présidente de la Confédération patronale gabonaise, Madeleine Berre souligne les difficultés des femmes à concilier vie professionnelle et vie privée. Jeune Afrique : Comme vous l’avez indiqué durant le CEO Forum, vos trois maternités vous ont coûté trois ans de vie professionnelle. Quels obstacles avez-vous rencontrés sur votre chemin ? Madeleine Berre : C’est une attitude souvent inconsciente chez les hommes et à laquelle les femmes cèdent sans s’en rendre compte. On nous retire des dossiers, on nous met de côté. Dans un univers dominé par la compétition, les femmes préfèrent donc parfois renoncer à leur maternité. Or, on ne peut pas être un leader sans réussir sa vie...
(Xinhua 28/10/17)
L'Union africaine (UA) et ZTE, une entreprise chinoise spécialisée dans le secteur de l'information et des télécommunications, ont lancé jeudi un projet de système de surveillance de la santé intelligente au siège de l'UA à Addis-Abeba. Les deux parties avaient signé l'année dernière l'accord sur le projet, pour renforcer la coopération dans le domaine des TIC et de la transformation numérique intelligente, et fournir à la Commission de l'UA un centre de surveillance de la santé intelligente. Le Centre de surveillance de la santé intelligente offre une plate-forme opportune pour contribuer aux efforts de développer une solution de soins de santé durable, a déclaré Albert M. Muchanga, Commissaire à l'Industrie et au Commerce de l'UA, à la cérémonie d'inauguration. Le...
(Agence Ecofin 27/10/17)
Mercredi, au Gabon, l’organisation nationale des employés du pétrole (Onep) a adressé un préavis de grève d’une semaine à la direction de la compagnie Caroil, filiale de Maurel & Prom. En effet, les travailleurs revendiquent, depuis 2014, des droits que refuse de leur accorder l’entreprise, malgré un accord signé récemment entre les deux parties. Selon le préavis, « la revalorisation de la prime de chantier de 448 francs à 6 000 francs par jour constitue le préalable à l’entame de tout autre point ». Suivent deux autres revendications, à savoir : le paiement du passif de la prime de transport, d’avril 2010 à juin 2014...
(APA 27/10/17)
APA-Yaoundé (Cameroun) - Le taux d’électrification en Afrique centrale ne dépasse pas les 20%, ce qui veut dire qu’un habitant sur cinq seulement y a accès, selon le président du Pool énergétique sous-régional (PEAC), Joël Nana Kontchou. Cette déclaration est contenue dans le rapport rendu public à l’issue de la réunion de ladite entité, tenue en début octobre dernier dans la capitale camerounaise, Yaoundé, qui constate que sur plus de 300 millions d'âmes vivant dans cet espace communautaire, plus de 125 millions n’ont pas accès à l'électricité. Au niveau de l’espace couvert par le PEAC, la puissance électrique totale installée en 2017 est de 6500 mégawatts (MW), tandis que la puissance totale garantie s’élève à 6350MW dont 4750MW en hydraulique...
(Agence Ecofin 27/10/17)
En prélude aux travaux du segment de haut niveau de la 23e Conférence des parties à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques, (COP 23), les ministres africains de l'Environnement, se réuniront le 14 novembre 2017, à Bonn en Allemagne. Cette réunion consultative sur la COP 23 qui se déroulera à Bonn, du 6 au 17 novembre 2017, aura pour objectif principal, de permettre au Groupe de négociateurs africains (GNA) sur le changement climatique, de tenir les ministres au courant de l'état d’avancement des négociations. Organisée sous l’égide de la Conférence ministérielle africaine sur l'environnement (CMAE), cette réunion sera également l'occasion pour le GNA de travailler avec les ministres africains, en vue de développer une position commune sur...
(Agence Ecofin 26/10/17)
Au Gabon, le Fonds Monétaire International (FMI) va débloquer 400 milliards Fcfa pour aider le pays à accélérer la mise en œuvre de son Plan de relance économique (PRE), a-t-on appris d’un communiqué du ministère du Budget. Selon le chef de division adjoint du département Afrique du Fonds, Alex Segura-Ubiergo (photo), « le FMI soutiendra les efforts consentis par l'Etat gabonais, dans le but de lui permettre de surmonter cette crise difficile due à la baisse du prix du baril de pétrole». Le décaissement fait partie d’un crédit de 617 milliards de FCFA (1,1 milliard $) accordé au Gabon pour l'exercice 2017, en juin dernier. Sur ce total, seulement 31% des fonds soit environ 200 milliards de FCFA ont déjà...
(Agence Ecofin 26/10/17)
Selon la directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), si la question du changement climatique n'est pas abordée, il y aura des conséquences désastreuses. « Comme je l'ai déjà dit, si nous ne faisons rien en ce qui concerne le changement climatique maintenant, dans 50 ans, nous serons, grillés et rôtis.», a déclaré Christine Lagarde (photo), lors d'un débat mardi à la Future Investment Initiative de Riyad, en Arabie saoudite. « Des décisions sont nécessaires à ce stade, ce qui implique que probablement dans 50 ans, le pétrole sera une matière première de second rang.», a ajouté Mme Lagarde. Selon la dirigeante, le changement climatique et l'inégalité croissante sont les deux questions clés imminentes. « Si nous n'abordons pas ces...
(AFP 25/10/17)
Des heurts ont opposé des étudiants à des policiers mercredi au Gabon à la périphérie de la capitale, Libreville, a-t-on appris de sources concordantes. Des "échauffourées" ont opposé forces de l'ordre et étudiants mardi matin à l'Université des sciences et de la santé d'Owendo, commune limitrophe de Libreville, a indiqué une source ministérielle à l'AFP. "Il y a eu des échanges de coups, des pare-brise brisés, des blessés, des arrestations, mais au final tout le monde a été relâché", a indiqué à l'AFP Ephrem Okouboungou, un porte-parole du mouvement estudiantin de contestation. Selon des sources concordantes, un leader étudiant a été amené à l'hôpital à la suite des affrontements. Les étudiants protestent contre l'augmentation des frais universitaires dans toutes les...
(AFP 25/10/17)
Le jugement concernant Teodorin Obiang, fils du président de Guinée équatoriale, qui doit être prononcé vendredi à Paris, s'inscrit dans l'affaire des "biens mal acquis", sur les conditions d'acquisition de riches patrimoines en France par plusieurs dirigeants africains. - Plaignants: le parcours du combattant - - 27 mars 2007: Trois associations (Sherpa, Survie et la Fédération des Congolais de la diaspora) déposent des plaintes visant des chefs d'État africains accusés d'avoir bâti en France une fortune avec de l'argent public détourné de leurs pays. L'enquête préliminaire est classée sans suite en novembre. - décembre 2008: Une nouvelle plainte déposée par Transparency International, Sherpa et un ressortissant gabonais vise le Gabonais Omar Bongo (décédé en 2009), le Congolais Denis Sassou Nguesso...
(AFP 24/10/17)
Une délégation du Fonds monétaire international (FMI) est depuis lundi en visite au Gabon afin d'évaluer la situation économique du pays pétrolier frappé par une crise économique et qui a bénéficié d'un crédit du Fonds en juin, a-t-on appris mardi de source officielle. Présente pour deux semaines à Libreville, cette délégation du FMI a été reçue mardi par le ministre du Budget, Jean-Fidèle Otandault, "pour évoquer la crise économique que traverse le Gabon" depuis deux ans et "les mesures prises par les autorités pour l'endiguer", a indiqué le ministère dans un communiqué.
(AFP 24/10/17)
Au Gabon, un projet de révision de la Constitution agite depuis quelques jours la classe politique qui sort de l'élection présidentielle mouvementée d'août 2016 et se prépare à des législatives en 2018. Ce texte prévoit la septième révision de la Constitution gabonaise depuis 1991, année qui a vu la fin du monopartisme sous la présidence d'Omar Bongo (au pouvoir de 1967 à 2009). Adopté fin septembre en Conseil des ministres, le projet met en application les actes du "dialogue politique" (mars-mai 2017) souhaité par l'exécutif pour tourner la page d'une présidentielle 2016 marquée par des violences post-électorales encore dans toutes les têtes. Le scrutin a abouti à la réélection d'Ali Bongo Ondimba (fils d'Omar, lui-même au pouvoir depuis 2009), alors...
(Jeune Afrique 24/10/17)
Pas un instant il n’a regretté son choix. Le vice-président de l’Union nationale explique que c’est le pragmatisme qui l’a fait se rallier à Jean Ping. Et qui, aujourd’hui encore, le pousse à prôner le dialogue avec un président dont il conteste la légitimité. Ce sont deux désistements qui n’ont rien à voir l’un avec l’autre mais qui l’ont profondément marqué. En août 2009, le jour précédant l’élection à la magistrature suprême, Casimir Oyé Mba se retire de la course. Sept ans plus tard, à la veille d’un autre scrutin présidentiel, il nous dira avoir subi des pressions et s’excusera d’avoir à ce point déçu les Gabonais, jurant qu’on ne l’y reprendrait plus. En août 2016, pourtant, l’histoire se répète :...
(Afrique sur 7 24/10/17)
L’opposant Zacharie Myboto, président de l’Union Nationale a fait savoir qu’il était contre le projet de révision de la Constitution. Il a, dans un appel, demandé aux députés de s’abstenir de ce vote. Zacharie Myboto dénonce le règne absolu de Bongo C’est une révision constitutionnelle qui n’est pas du gout de l’opposant Zacharie Myboto qui dénonce les agissements du président Ali Bongo pour s’éterniser au pouvoir. « Un projet inacceptable et un recul de la démocratie », voilà comment il a qualifié le projet de révision de la Constitution, ce samedi 21 octobre, au siège de son parti. Selon lui, c’est clair que la révision constitutionnelle que veut entreprendre l’actuel pouvoir vise à changer le régime semi-présidentiel pour instaurer un...
(Agence Ecofin 24/10/17)
Organisé autour d’un concept vernissage de deux peintres Gabonais de renom, ce cocktail commercial qui a réuni plus de 350 clients prestigieux, a constitué une opportunité pour dévoiler à tous sa nouvelle ambition commerciale portée par une nouvelle équipe dynamique et volontariste. Depuis le 28 septembre 2017, BGFIBank Gabon s’est doté d’une nouvelle organisation dans le double objectif de mettre en œuvre les orientations stratégiques énoncées dans son nouveau Plan Commercial « Réinventer la proximité avec le client » et d’améliorer l’efficacité de la filiale dans la réponse apportée aux attentes des clients. Le Pôle commercial de BGFIBank Gabon est désormais structuré autour de 6 direction dont le management a été confié à une équipe dirigeante renouvelée. Cette nouvelle équipe,...
(Agence Ecofin 24/10/17)
La production gabonaise de manganèse a fortement impacté les performances du groupe ERAMET au 3ème trimestre 2017. C’est ce qu’indique un communiqué de cette entreprise française, publié ce 24 octobre 2017. Arrêté à 877 millions d'euros pour cette période, le chiffre d'affaires du groupe ERAMET a connu une hausse de 23% de son chiffre d'affaires par rapport au troisième trimestre de l'année 2016. Cette performance, indique le communiqué, est due à plusieurs facteurs. Il s’agit entre autres : de la stabilité des prix du minerai et des alliages de manganèse depuis le début de l'année à des niveaux soutenus ; du prix du nickel toujours faible mais avec des signaux positifs sur la demande future ; du succès de l'émission...
(RFI 24/10/17)
Au Gabon, les critiques continuent à fuser sur le projet de révision de la Constitution adopté le 28 septembre dernier par le conseil des ministres. Sénateur de l'opposition, Christophe Owono Nguéma a dénoncé un projet de création d'une monarchie au Gabon. Le président de l'Union nationale, Zacharie Myboto a, pour sa part, regretté la fin du régime semi-présidentiel au profit d'un régime présidentiel total. Ce lundi, dans une conférence de presse, le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Alain Claude Bilie By Nze a répondu à ces critiques. « Personne n’a aujourd’hui au Gabon le besoin, l’envie, le désir, de mettre en place une monarchie, fût-elle constitutionnelle. Il me semble que là-dessus il faut que les choses soient claires...
(AFP 23/10/17)
Le Gabon ne donnera suite "à aucune demande d'enquête internationale" sur les violences post-électorales d'août et septembre 2016 autre que l'enquête en cours de la Cour pénale internationale (CPI), a déclaré lundi le porte-parole du gouvernement en réponse à une requête de l'Union européenne (UE). Mercredi dernier, dans un communiqué publié à Libreville, la délégation de l'UE dans le pays avait "insisté" de nouveau sur la nécessité d'une "enquête indépendante portant sur ces faits". "Nous sommes surpris de cette demande, alors que le Gabon a déjà saisi, de sa propre initiative, la CPI, seul juge international reconnu par tous", a réagi au cours d'une conférence de presse le porte-parole du gouvernement et ministre de la Communication, Alain-Claude Bilie By Nze...
(Xinhua 23/10/17)
Le chef de l'Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba, a donné son accord pour sa participation au Sommet extraordinaire des chefs d'Etat de la Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale (CEMAC) prévu à N'Djamena au Tchad le 31 octobre prochain. Cette plaidoirie a été faite samedi lors de leur entretient avec le ministre tchadien de la Production, de l'Irrigation et des Equipements agricoles, Assaid Gamar Silek, envoyé spécial et porteur d'un message du président de la République du Tchad, Idriss Deby Itno. M. Silek a indiqué que ledit sommet sera consacré à l'intégration économique de la région. Les sujets qui y seront traités porteront notamment sur des questions relatives à la libre circulation des biens et des personnes au sein...

Pages