| Africatime
Mercredi 22 Mars 2017
(APA 07/03/17)
APA – Douala (Cameroun) - La Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) a officiellement invité l’Union européenne (UE) à revenir sur les négociations de l’Accord de partenariat économique (APE) au terme de la 16ème session du Comité ministériel des négociations (COMINA) de l’APE tenue à Douala. Le communiqué des ministres de la COMINA dont APA a obtenu copie mardi, est sans équivoque : les ministres ont adopté la position « de ne pas adhérer à l’Accord d’étape en l’état, et de poursuivre les négociations en vue de la conclusion d’un APE régional complet, suivant des formes à définir ultérieurement ». Dans ce sillage, le conseil de ministres a décidé de convenir avec la partie européenne d’organiser une réunion...
(Jeune Afrique 07/03/17)
Après de deux années passées à diriger le Gabon en tant que Premier ministre, le nouveau président de la Commission de la Cemac va se pencher sur des dossiers d'envergure, comme la lutte contre corruption et la libre circulation des personnes. FMI : voici venu le temps de l’austérité en Afrique centrale Congo et Guinée équatoriale : les hauts fonctionnaires devront revoir leur dépenses à la baisse Sa retraite aura été de courte durée. Premier ministre du Gabon jusqu’en septembre, Daniel Ona Ondo a été nommé le 17 février président de la Commission de la Communauté économique et monétaire des États de l’Afrique centrale (Cemac). Un poste taillé sur mesure pour cet agrégé d’économie âgé de 71 ans, qui a...
(Agence Ecofin 06/03/17)
Au moment où le Gabon, au même titre que les autres producteurs de pétrole, subit les effets de la crise pétrolière, la compagnie britannique Tulow Oil entend rester fidèle au 4ème producteur de pétrole d'Afrique subsaharienne. C'est à ce titre que des responsables de Tulow Oil ont été reçus récemment à Libreville par Pascal Houangni Ambouroue, ministre du Pétrole et des Hydrocarbures. Spécialisé dans l'exploration et la production pétrolière, l’opérateur britannique qui détient environ 23 licences sur le territoire national, a indiqué à l’occasion de cette rencontre qu’elle souhaite continuer à financer de nouveaux projets dans son secteur d'activités. « La compagnie Tulow est présente au Gabon depuis plus de 20 ans et souhaite nouer de nouveaux partenariats avec l'Etat...
(Agence Ecofin 06/03/17)
Selon des sources proches d’Azur Gabon, les employés de l’entreprise, réunis le 3 mars dernier en Assemblée générale, auraient décidé à l’unanimité de déposer, dès la semaine prochaine, un préavis de grève auprès de la direction générale. Confronté à des difficultés d’ordre financières, notamment liées à un surendettement, l’avenir de l’opérateur de téléphonie mobile, Azur, qui est présent au Gabon, en République Centrafricaine et au Congo Brazzaville n’est pas près de connaître un épilogue heureux, poursuit la source. Les employés reprocheraient au PDG, Bruno Obambi (photo), ses stratégies et ses choix de fournisseurs internationaux. «Une attitude qui semble vouloir couler Azur Gabon», accusent-ils. En novembre dernier, plusieurs sources avaient déjà annoncé que le groupe de télécom Azur était en proie...
(Agence Ecofin 06/03/17)
Le Gabon se prépare à solliciter 200 milliards de CFA (323,8 millions $) par le biais d'un appel public à l'épargne sur le marché des capitaux de la CEMAC, a-t-on appris d'une source proche du processus. L'opération en est encore dans sa phase d'information aux gros investisseurs, en vue de boucler les prises fermes. Cet emprunt obligataire est assorti d'un taux d'intérêt de 6,5% pour une maturité de 6 ans. Aucune opération de l'Etat gabonais ne permet d'établir une comparaison. Mais on note selon la courbe des taux de rendement des titres publics gabonais, que les obligations à 5 ans, affichaient en janvier 2017, un rendement de seulement 5,74%, contre 7,12% en janvier 2016 et 6,5% en juin 2016. Comme...
(RFI 06/03/17)
Yohann Gène a remporté la Tropicale Amissa Bongo pour la deuxième fois après l’édition 2013, ce 5 mars 2017 à Libreville. Le Français devance ainsi l’Erythréen Issak Tesfom et l’Allemand Nikodemus Holler au classement général de la course cycliste gabonaise. Avec deux Tropicales Amissa Bongo remportées, Yohann Gène talonne désormais un autre Français au palmarès de cette course cycliste au Gabon, l’une des plus prestigieuses du continent. Après son sacre en 2013, le coureur s’est en effet adjugé l’édition 2017 et s’est ainsi rapproché d’Anthony Charteau, vainqueur en 2010, 2011 et 2012. « Je suis très content parce que ça faisait deux ans que je n’avais pas gagné [une course, Ndlr], a réagi le coureur de l’équipe Direct Energie. J’en...
(Xinhua 06/03/17)
La 12ème édition du Tour du Gabon, "La Tropicale Amissa Bongo", a officiellement pris fin par la victoire finale du franco-guadeloupéen Yohann Gène qui signe également par cette belle victoire la fin officielle de sa carrière de cycliste international. Si aucune perte en vie humaine n' a été enregistrée, cette édition a été la plus mouvementée 12 ans après le lancement de cette prestigieuse compétition du calendrier cycliste mondial en février 2006. Le premier incident a été le boycott des cyclistes gabonais. Le 27 février dernier dans la petite cité minière de Moanda (sud-est), alors que les 14 autres équipes étaient déjà sur la ligne de départ, aucun cycliste gabonais n' était visible. Tous ont unanimement boycotté le départ. Ils...
(AFP 06/03/17)
Le Français Yohann Gène (Direct Energie) a remporté dimanche à Libreville la Tropicale cycliste au Gabon, marquée par l'annonce officielle de la radiation des cyclistes locaux en réponse à leur boycott de la principale course cycliste africaine. "C'est vrai que c'est une nouvelle victoire donc cela fait du bien", a déclaré Gène, 35 ans, vainqueur de la Tropicale en 2013 et de sept étapes au total depuis sa première participation en 2009. "Il y a deux ou trois jours, on s'est dit que ça allait être compliqué et l'on a renversé la tendance", a ajouté le co-équipier de Thomas Voecler, vainqueur de l'étape de vendredi avant de gérer les circuits dans Libreville samedi et dimanche. L'Erythréen Issak Tesfom Okubamariam (Interpro)...
(Jeune Afrique 06/03/17)
Malgré les problèmes techniques qui ont provoqué l’annulation d’une étape, la course cycliste Tropicale Amissa Bongo est tout de même arrivée jusqu’à Libreville ce dimanche, où le Guadeloupéen Yohann Gène (Direct Energie) a remporté la compétition avec 16 secondes d’avance sur les autres coureurs. Vendredi 03 mars, entre Lambaréné et Kango, le coureur avait déjà remporté pour la quatrième fois de sa carrière une étape qu’il connaissait bien, dans un pays qui semble lui porter chance. De fait, en neuf participations, le cycliste de 35 ans a déjà porté sept fois le maillot de vainqueur d’étape. À ses cotés sur le podium figurait l’Érythréen Tesfom Okubamariam, membre de l’équipe japonaise Interpro Cycling Academy et qui s’était vu remettre la veille...
(Xinhua 06/03/17)
Le Français d'origine guadeloupéenne Yohann Gène a remporté dimanche à Libreville, la 12ème édition du Tour du Gabon "La Tropicale Amissa Bongo" et met fin à sa carrière internationale de cycliste. Membre de l'écurie Direct Energie, Yohann Gène a remporté pour une seconde fois la Tropicale Amissa Bongo après l'édition de 2013. Yohann Gène, 36 ans, qui met fin à sa carrière, cumule neuf participations à la Tropicale Amissa Bongo. Il a remporté dans l'ensemble 7 étapes et deux éditions (2013 et 2017). Cette année, trois africains se sont hissés au top 5 dans le classement final. Il s'agit de Issak Tesfom Okubamariam (ERI/Cycling Academy) qui a occupé la seconde place suivi du Marocain Salaheddine Mraouni (4ème) et de son...
(France 24 04/03/17)
Angela Merkel est à Tunis. La chancelière allemande et le président Caïd Essebsi ont signé un accord pour accélérer les retours des Tunisiens sans visa. 1500 personnes sont concernées. Au Gabon, Jean Ping maintient la pression sur le pouvoir. Il refuse de participer au dialogue politique voulu par Ali Bongo et appelle ses partisans à la résistance. Le journal de l'Afrique a reçu Jean Gaspard Ntoutoume Ayi, porte-parole de Jean Ping. Et puis au Fespaco, l'étalon d'or sera décerné samedi.
(Gabon Review 04/03/17)
Face aux prises de position de certains de ses soutiens en faveur du dialogue national voulu par Ali Bongo, l’ancien candidat consensuel de l’opposition a perçu la nécessité de s’en remettre à sa base. L’opposition est entrée en «résistance». En résistance contre la connivence institutionnelle et les forces rétrogrades. On l’a entendu moult fois. On le dit depuis la confirmation des résultats officiels de la présidentielle du 27 août dernier. Malgré les décisions de la Cour constitutionnelle, Jean Ping n’a eu de cesse de proclamer sa détermination à aller «jusqu’au bout», c’est-à-dire jusqu’à l’épuisement de toutes les voies et de toutes ses forces. En dépit des volte-face de certains de ses soutiens, il l’a continuellement rappelé : il se considère...
(Gabon Review 04/03/17)
Face à la crise du système éducatif gabonais, le Conseil national de la vie scolaire, l’Union des mutuelles estudiantines du Gabon et l’ONG Educaf propose un plan pour réanimer l’école gabonaise. Ayant constaté depuis plusieurs années la validation d’une année académique en deux ou trois mois, trois associations acteurs de l’éducation proposent de sauver l’école gabonaise du naufrage, à travers l’adoption d’un cahier de charges commun dénommé «Plan Martine Oulabou». Destiné au gouvernement, enseignants, parents d’élève et élèves, ce document de six pages établit les points de blocages et les engagements de chacune des parties prenantes à l’éducation. Le Plan Martine Oulabou a pour objet de fédérer l’ensemble des acteurs de l’éducation (enseignants, apprenants, parents d’élèves) au tour d’une position...
(RFI 04/03/17)
Au Gabon, la justice a entrepris une nouvelle série d'actions dans le cadre de l'opération anticorruption Mamba. Quatre mandats d'arrêts internationaux ont été lancés, notamment contre le fils de l'opposant Jean Ping, ainsi que contre l'ancien PDG de la Poste, Alfred Mabika. Le parquet a également annoncé l'inculpation et l'incarcération du directeur général des douanes. Alain Njoubi Ossamy dort à « Sans famille », le surnom de la prison centrale de Libreville. Selon le procureur, le directeur général des douanes a été inculpé de « détournement de deniers publics et faux en écriture ». L'un de ses adjoints est soupçonné de complicité de détournement, mais lui a été laissé en liberté provisoire. Un juge d'instruction a également émis quatre mandats...
(Gabon Review 04/03/17)
L’ambassadeur des Etats-Unis est allé le 3 mars 2017 réaffirmer à la Confédération patronale gabonaise son ambition de soutenir les aspirations de la nouvelle équipe conduite par Alain Ba Oumar. L’ambassadeur des Etats-Unis, Cynthia H. Akuetteh s’est entretenu le 3 mars dernier avec le nouveau patron du patronat gabonais, au siège de la CPG. Cette rencontre a essentiellement porté sur les possibilités de collaboration pour l’émergence et la compétitivité des petites et moyennes entreprises établies au Gabon. «Il s’est agi de discuter de la vision de la CPG et voir comment nous pouvons ensemble travailler, parce que c’est très important de soutenir les petites entreprises, parce que ce sont des moteurs de croissance. Nous allons chercher à définir des bonnes...
(Gabon Review 04/03/17)
Le Porte-parole du gouvernement, Alain-Claude Billie-By-Nze s’est prononcé, le 3 mars, sur l’«Opération Mamba» engagée pour traquer les présumés détourneurs des deniers publics. Il s’agit d’une opération de justice dont le «le but n’est pas de remplir les prisons», a-t-il soutenu. Comme on pouvait s’y attendre, la dernière actualité de l’Opération Mamba, lancée par l’Etat pour traquer les personnalités supposées avoir commis des détournements des deniers publics, a été commentée par le Porte-parole du gouvernement. En réfutant, dans le cadre de sa conférence de presse hebdomadaire, l’idée d’une opération à caractère «politico-politicienne», le ministre de la Communication, Porte-parole du gouvernement, a expliqué que les politiques publiques visant à assainir la gestion des deniers publics, à assainir la gouvernance des entités,...
(Le Monde 03/03/17)
Jean-Gaspard Ntoutoume-Ayi, porte-parole de Jean Ping, détaille la stratégie de l’opposition pour contraindre le président gabonais mal élu de se retirer. Propos recueillis par Christophe Châtelot De passage à Paris le 1er mars après une visite à Bruxelles, Jean-Gaspard Ntoutoume-Ayi, porte-parole de Jean Ping, candidat malheureux à la présidentielle du 27 août 2016 à l’issue d’un scrutin entaché de fraudes, détaille la stratégie de l’opposition, qui espère toujours contraindre Ali Bongo Ondimba à quitter la présidence du Gabon. Vous revenez de Bruxelles où vous avez rencontré des représentants de l’Union européenne. Quel message leur avez-vous transmis de la part de Jean Ping ? Jean-Gaspard Ntoutoume-Ayi Le message était simple. Après la résolution du Parlement européen [adoptée le 2 février qui...
(Gabon Review 03/03/17)
Du chef-lieu de la province du Woleu-Ntem, où il a tenu un meeting le 1er mars, au siège de l’Union européenne, où ses soutiens continuent d’œuvrer, l’ancien président de la commission de l’Union africaine n’a pas cessé de croire en la reconnaissance de sa «victoire» en août 2016. Il ne lâche rien. Six mois après la dernière présidentielle et deux mois après son Dialogue national pour l’alternance (DNPA), tenu à Libreville, Jean Ping continue de croire au renversement du pouvoir au Gabon. Une certitude qu’il entend partager avec ses sympathisants à travers le pays et à l’étranger. Le candidat de l’opposition qui n’a pas cessé de revendiquer « (sa) victoire» à la présidentielle du 27 août 2016 était en déplacement...
(Agence Gabonaise de Presse 03/03/17)
Le Premier ministre, Emmanuel Issoze Ngondet, a procédé ce jeudi 02 février à la remise du rapport général des travaux du Comité ad hoc paritaire chargé de préparer l’organisation du dialogue national politique à Ali Bongo. Ce comité ad hoc réunissant majorité et opposition avait pour mission de discuter des différents thèmes qui doivent être abordés lors du dialogue national inclusif. En présence des différents membres du Comité ad hoc, notamment Pierre Claver Maganga Moussavou et René Ndemezo’o Obiang représentant l’opposition, mais aussi de Faustin Boukoubi et de Hervé Patrick Opiangah représentant la majorité, le Premier ministre a remis le rapport final dudit comité à Ali Bongo Ondimba. Ont pris part à la rédaction de ce rapport, une soixantaine de...
(Africa Top Success 03/03/17)
L’information fait grand bruit au Gabon. Le directeur général des Douanes gabonaises a été écroué mercredi dans l’attente de son jugement. A noter que c’est dimanche dernier qu’Alain-Paul Ndjoubi Ossamy a été interpellé à Libreville par les services de la Direction générale des recherches (DGR). Son adjoint Jean-Emmanuel Ndoutoume assure l’intérim en attendant que la lumière soit faite sur cette affaire. On reproche au patron des douanes des détournements de deniers publics et du faux en écriture. Mais, certains observateurs soutiennent que c’est juste un prétexte pour clouer le bec à certaines personnalités devenues un peu dérangeantes.

Pages