Mardi 30 Mai 2017
(Gabon Review 10/05/17)
Télesphore Obame Ngomo digère mal la publication par RFI, de la lettre de félicitations de Jean Ping à Emmanuel Macron. Dans un post sur Facebook, ce 9 mai, il a ainsi plaidé pour le retrait du pays, de la fréquence du média français, accusé de «vouloir déstabiliser notre pays en méprisant ses institutions». «Le vrai débat est là : Faut-il dégager RFI de notre pays ?» C’est en ces termes que Télesphore Obame Ngomo a commencé son post publié sur la page Facebook du groupe satirico-politique, Infos Kinguélé, ce 9 mai. Ayant ardemment battu campagne pour Ali Bongo, le président du mouvement Honneur et Dignité digère mal la publication de la lettre de félicitations de Jean Ping à Emmanuel Macron...
(Gabon Review 10/05/17)
En dépit de quelques mésententes sur d’autres points, opposants et représentants de la majorité de la commission 2 se sont accordés sur la nécessité de revenir à une élection présidentielle à deux tours. Ils y sont presque. Opposants et représentants de la majorité prenant part aux travaux de la commission 2 traitant des réformes électorales sont en passe de trouver un accord sur le retour du second tour à l’élection présidentielle. «Il est possible que tout le monde tombe d’accord (sur la question). Ce n’est pas encore le cas, mais on s’achemine vers des élections à deux tours», a fait savoir Paul Biyoghé Mba, lundi 8 mai. Le co-président (majorité) de la commission s’est tout de même voulu prudent, en...
(Gabon Review 10/05/17)
L’opposant gabonais entend bien s’imposer au nouveau président français, qu’il considère déjà comme son homologue, bien que n’ayant pas encore prêté serment. Dans sa lettre de félicitations adressée, dimanche 7 mai, à Emmanuel Macron, Jean Ping a pris le soin de préciser qu’il écrivait au nouveau président français en sa qualité de «président élu de la République gabonaise». Il ne s’agissait donc pas d’une correspondance d’un président en fonction à son homologue, mais presque. D’autant que, sur RFI, le 8 mai, l’opposant gabonais l’a reconnu : «Je n’ai pas encore prêté serment. Je ne suis pas, effectivement, encore au pouvoir.» Pourtant, l’ancien président de la commission de l’Union africaine compte bien s’imposer au futur locataire de l’Elysée. «Je serai le...
(Agence Ecofin 10/05/17)
La ministre de l’Economie forestière du Gabon, Estelle Ondo a pris part à la 12ème session des Nations Unies sur les forêts, du 1er au 5 mai dernier, au siège des Nations Unies à New York (Etats-Unis), où elle a présenté les initiatives entreprises par le Gabon dans le secteur de la forêt. Le membre du gouvernement gabonais a fait savoir à l’assemblée que l’éradication de la pauvreté, la sécurité alimentaire et l’implication des femmes constituent les grands axes de la politique menée pas son pays dans ce secteur. Elle a ainsi indiqué les objectifs poursuivis par ces initiatives, qui visent à concilier la gestion durable des forêts et la lutte contre la pauvreté pour la sécurité alimentaire. Dans ce...
(Gabon Review 10/05/17)
A l’occasion de l’inauguration de la société Nouvelle Gabon Mining, le 8 mai 2017 à Biniomi, dans le Haut-Ogooué, le président gabonais est revenu avec Gabonreview sur l’intérêt de cette unité de production. Dans l’interview ci-après, Ali Bongo évoque également le partenariat public-privé, et même les échecs enregistrés avant l’aboutissement de ce projet. Gabonreview : Monsieur le président, vous venez d’inaugurer une autre usine de transformation de manganèse dans le Haut-Ogooué, que représente cet investissement ? Ali Bongo Ondimba: Je pense que tout le monde a maintenant bien compris que nous sommes dans l’accélération et la diversification de l’économie du Gabon. Nous voyons maintenant les projets lancés, il y a quelques années, qui arrivent à terme. Il y a un...
(Afrique sur 7 10/05/17)
Quelle fierté pour le Gabon de pouvoir inaugurer ce jour son usine de transformation du manganèse 100% gabonaise! En tout cas, c’est cette joie qu’exprimait le visage du Président du Gabon, Ali Bongo Ondimba lorsqu’il s’empressait de couper le ruban pour accéder à l’usine en question. Une usine de transformation du manganèse 100% gabonaise inaugurée au Gabon Hier lundi 08 mai 2017, le Président du Gabon, Ali Bongo Ondimba était très fier d’inaugurer son usine 100% gabonaise d’exploitation et de transformation de manganèse. Cette usine qui fait la fierté des Gabonais, mais aussi qui annonce un espoir pour les pays africains, est située à 15 km de Franceville, précisément à Biniomi. Entouré du Premier Ministre et du Gouvernement au grand...
(Gabon Review 10/05/17)
Le vice-Premier ministre en charge de l’Habitat a réitéré son engagement à voir clair dans les échecs de la Société nationale du logement social (SNLS) et la Société nationale immobilière (SNI). Dans une interview parue dans L’Union du 9 mai, Ben Moubamba a également adressé une pique à ses prédécesseurs, responsables selon lui de la crise actuel du logement. Excédé par les échecs des dirigeants de la Société nationale du logement social (SNLS) et la Société nationale immobilière (SNI), le vice-Premier ministre en charge de l’Urbanisme n’y est pas allé de main morte. Dans une interview parue dans L’Union du 9 mai, Ben Moubamba a été catégorique : «Il est inadmissible que certains directeurs généraux de sociétés en échec puissent...
(Agence Ecofin 10/05/17)
Le ministre de l’Energie et des Ressources hydrauliques, Guy Bertrand Mapangou, et l’ambassadeur de Russie au Gabon, Dmitry Kourakov, ont échangé sur le potentiel hydroélectrique du pays, en fin de semaine dernière. Le diplomate russe a informé que des entreprises de son pays sont intéressées par le marché gabonais d’énergie. En suggérant l’implantation au Gabon de la société RusHydro, spécialisée dans la construction et la gestion de centrales hydroélectriques depuis 1993, Dmitry Kourakov ouvre ainsi une nouvelle page dans la diversification des partenaires du Gabon dans ce secteur. D’après lui, le secteur hydroélectrique dispose de nombreux atouts dont peut bénéficier le Gabon, notamment en ce qui concerne la production des énergies renouvelables. RusHydro est reconnue de par le monde pour...
(Agence Ecofin 10/05/17)
Selon une étude réalisée par le service économique de la France en Afrique centrale, le service Airtel Money de la filiale gabonaise du groupe indien, Bharti Airtel, lancé en 2012 en partenariat avec BGFI Bank, réalise désormais des ventes d’unités Edan (unités d’électricité prépayées) à hauteur de 2 milliards de FCFA par mois. Fort de cette performance, avec ses 800 000 abonnés, dont 400 000 actifs, le service Airtel Money, qui revendique plus de 900 partenaires à travers le pays, se positionne comme le leader des opérateurs de la finance mobile au Gabon. En effet, grâce à ce service qui permet aujourd’hui d’effectuer des transactions financières par téléphone, les abonnés peuvent ainsi accéder à l’interface des services que sont :...
(APA 10/05/17)
APA-Yaoundé (Cameroun) - Le Comité de politique monétaire (CPM) de la Banque des États de l’Afrique centrale (BEAC) table sur une reprise de la croissance économique réelle au sein de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (BEAC) en 2017, avec un taux de 1,6%, en lien avec la remontée des cours du brut et la mise en œuvre des réformes actées dans le Programme des réformes économiques et financières de la sous-région (PREF-CEMAC). Au terme de sa 1ère session de l’année, tenue mardi dans la capitale camerounaise, Yaoundé, cette instance a mis cet optimisme et relation avec la remontée des cours du brut, la mise en œuvre des réformes actées dans le Programme des réformes économiques et financières...
(Gabon Eco 10/05/17)
Pas de trace du Gabon dans le renouvellement des instances de la Confédération Africaine de Football. La réunion du comité exécutif de la CAF tenue en début de semaine à Manama, la capitale du Bahreïn a fait la promotion de certains pays au détriment d’autres. La première réunion du comité exécutif du nouveau président de la CAF, le Malgache, Ahmad Ahmad fait constater en outre que le Cameroun du président sortant Issa Hayatou, autrefois omniprésent dans les commissions n’existe plus. Sur le plan de la diplomatie footballistique internationale, le Gabon ne pèse pas grand chose. La démonstration a encore été faite lundi dernier à Manama au Bahreïn où le nouveau parton de la CAF a opéré des changements stratégiques pour...
(Gabon Review 09/05/17)
Plutôt concis, le président de la République a adressé ses félicitations à son nouvel homologue français, à qui il a dit sa disponibilité à œuvrer pour la consolidation des partenariats entre leurs deux pays. A la suite de sa victoire au second tour de l’élection présidentielle du 7 mai, Emmanuel Macron a reçu les félicitations d’Ali Bongo. Lundi 8 mai, le président gabonais a formulé à l’endroit du jeune président élu «(ses) vœux ardents de succès dans l’accomplissement de (ses) nouvelles charges, notamment dans la mise en œuvre de (son) programme politique ...
(Gabon Actu 09/05/17)
Le chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba, a dans un message de félicitation à Emmanuel Macron, affirmé son « entière disponibilité à œuvrer de concert » avec le nouveau chef de l’Etat français « à la consolidation de nos divers partenariats ». « Je vous exprime mon entière disponibilité à œuvrer de concert avec vous à la consolidation de nos divers partenariats », a notamment écrit le président gabonais. Ali Bongo profite de « cette heureuse circonstance » pour adresser ses « sincères félicitations » à Macron. « Il me plait également de formuler à votre endroit, mes vœux ardents de succès dans l’accomplissement de vos nouvelles charges, notamment dans la mise en œuvre de votre programme politique au...
(Gabon Review 09/05/17)
En honorant cette conférence dédiée à la jeunesse samedi 6 mai dernier à Libreville, les deux figures de l’opposition gabonaise, témoins de l’histoire politique et de la crise des valeurs en milieu jeune ont versé des contributions à cet échange. Un homme qui porte l’histoire du Gabon et un autre qui voudrait porter son avenir. C’est en ces termes que les organisateurs de la conférence Citizen meet-up ont introduit respectivement Paul Mba Abessole et Mike Jocktane, invités à s’exprimer devant une centaine de jeunes à l’institut français. Le président du Rassemblement pour le Gabon (RPG) qui a déjà annoncé son départ de la tête de son parti, a eu plus d’une heure pour restituer sa part de vérité sur l’histoire...
(RFI 09/05/17)
L'opposant gabonais Jean Ping est persuadé que le nouveau président français va « secouer le cocotier ». Emmanuel Macron « ne pourra pas, ne devrait pas et je crois qu'il ne fera pas de la continuité », dit-il, avant de déclarer que le Gabon a toujours été le « prototype de la Françafrique de papa ». L'opposant considère avoir gagné la présidentielle du 27 août 2017, et a écrit dès dimanche soir à M. Macron pour le féliciter, en qualité de président élu. La lettre de Jean Ping à Emmanuel Macron a été envoyée à 20h10, dimanche 7 mai, dix petites minutes seulement après les résultats officiels de la présidentielle française. « C'est en ma qualité de président élu de...
(Agence Ecofin 09/05/17)
Face à la baisse de la production conjuguée à l’absence de nouvelles découvertes, le secteur pétrolier gabonais laisse peu de perspectives de développement à court-moyen-terme, indique une publication du service économique de la direction régionale du Trésor de France pour l’Afrique centrale. Selon cette publication, la filiale française du groupe Total au Gabon qui produisait en moyenne 51 000 barils/jour a signé un accord avec Perenco pour la cession de ses participations dans cinq champs matures et dans le réseau de pipelines Rabi-Coucal-Cap Lopez. L'accord prévoit également le transfert du rôle d'opérateur sur d'autres champs. La production cédée représente environ 5000 b/j. Total Gabon va également transférer à Perenco la conduite des opérations des champs en mer de Grondin, Gonelle,...
(Gabon Review 09/05/17)
Située à une quinzaine de kilomètres de Franceville, dans le village Biniomi, l’usine de traitement de manganèse de la société Nouvelle Gabon Mining (Nogamining), a été inaugurée le 08 mai 2017. Construite de mars à decembre 2016, l’usine de traitement de manganèse de Biniomi, dans le canton Djoumou, près de Franceville, est officiellement entrée en service le 08 mai 2017, avec la coupure du ruban symbolique par Ali Bongo. Cette inauguration lance la première phase de ce projet, 2017-2018, dont la production attendue est 300 000 tonnes. Pour les investisseurs ayant effectué le déplacement de Biniomi, cette inauguration marque davantage la volonté du Président gabonais de relancer la diversification de l’économie de son pays. Avant la coupure du ruban symbolique,...
(Gabon Review 09/05/17)
C’est en se présentant comme le «président élu de la République gabonaise» que Jean Ping a félicité le nouveau président français, Emmanuel Macron, le 7 mai 2017. Une façon pour l’opposant de pousser ses pions en vue de la reconnaissance de sa prétendue victoire à la présidentielle d’août 2016. Emmanuel Macron élu nouveau président de la France, la victoire électorale réclamée par Jean Ping à la présidentielle d’août 2016 sera-t-elle enfin reconnue ? Peu croient que oui, mais l’intéressé, lui, semble espérer que tout reste possible, et n’a pas attendu longtemps pour jeter ses cartes. En effet, dès la publication des résultats officiels du second tour de l’élection présidentielle française, le 7 mai au soir, le candidat consensuel de l’opposition...
(Gabon Review 09/05/17)
Alors que certains l’accusent d’avoir déjà décidé de ceux qui représenteront sa formation politique aux prochaines législatives, le secrétaire général du Parti démocratique gabonais (PDG) a nié l’existence d’une liste de candidats dans le Haut-Ogooué. Il accuse une manœuvre des «faux militants» du parti. Pour les prochaines législatives, dans le Haut-Ogooué, Faustin Boukoubi saurait déjà qui représentera le PDG. «Une liste confidentielle» aurait d’ailleurs été envoyée à Ali Bongo, pour validation, et dans laquelle figureraient une quinzaine de noms, parmi lesquels Malika Bongo Ondimba, Lambert-Noël Matha, Jean-Pierre Oyiba, Christian Magnagna et Henri-Claude Oyima. C’est du moins ce que croit savoir l’hebdomadaire Moutouki, dont la publication du jeudi 4 mai s’appuyait sur «des sources dignes de foi». Pourtant, le secrétaire général...
(Gabon Review 09/05/17)
Le directeur général de la Banque gabonaise de développement (BGD) s’est confié au quotidien L’Union, ce 8 mai. Revenant sur la récente «cabale» contre son établissement bancaire, Roger Owono Mba se défend d’une campagne visant à «nuire à l’image de la banque». Informations de comptes clients publiées sur les réseaux sociaux, attaques en tout genre dans différents titres de presse… Un micmac ayant contraint le directeur général de la Banque gabonaise de développement (BGD) à donner de la voix. «Toutes ces informations ont pour but de nuire à l’image de la banque», a déploré Roger Owono Mba, dans une interview parue, le 8 mai, dans les colonnes du quotidien L’union. Le 20 avril dernier, en effet, des informations concernant les...

Pages