Samedi 24 Février 2018
(Jeune Afrique 10/01/18)
Pour le ministre congolais de l'Économie, les États africains doivent s’atteler à bâtir de vraies économies compétitives, plutôt que de se préoccuper de disposer chacun de sa monnaie. Ce qui ne l'empêche pas de suggérer des évolutions dans la politique monétaire de la zone CFA, notamment le passage de la fixité par rapport à l'euro à une flexibilité contrôlée. Depuis plus d’un an, il ne se passe plus un jour sans que les Africains de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) et de la Communauté économique et monétaire d’Afrique centrale (Cemac) ne parlent du franc CFA. Ils le font sous toutes les coutures : mauvaise monnaie, cause des déconvenues économiques, bonne monnaie, garante de la stabilité macro-financière, monnaie aux relents...
(Jeune Afrique 09/01/18)
La révision constitutionnelle, contestée par l’opposition, doit être adoptée mercredi par le Parlement, réuni en congrès. Députés et sénateurs se sont mis d’accord sur une version définitive du texte, qui n’a plus qu’à être validée. La semaine dernière, les sénateurs gabonais avaient proposé plusieurs amendements au projet de réforme constitutionnelle, adopté le 14 décembre par les députés à l’Assemblée nationale. Ceux-ci avaient auparavant validé le texte proposé par le gouvernement, mais l’opération de toilettage du Sénat est venue semer le doute. Celle-ci a en effet obligé à la mise en place d’une commission mixte composée de sénateurs et de députés, le 4 janvier, chargée de statuer sur les modifications éventuelles à apporter au projet. Mais le doute, tout relatif, n’aura...
(La Tribune 08/01/18)
La production du manganèse au Gabon a atteint un record de 5 millions de tonnes en 2017. La Compagnie minière de l'Ogooué, filiale du français Eramet, revendique 4 millions de tonnes alors que la Compagnie industrielle et la commerciale des mines de Huazhou et la Nouvelle Gabon mining ont produit 1 million de tonnes. La production du manganèse prend de plus en plus d'ampleur au Gabon. La production de ce minerai beaucoup utilisé en alliage avec le fer pour la fabrication des aciers plus durs y connait un boom. Elle a atteint au cours de l'année dernière un chiffre record de 5 millions de tonnes. Cette performance est portée par la hausse significative de l'exploitation du minerai avec la Compagnie...
(Agence Ecofin 08/01/18)
Les responsables de la compagnie aéronautique civile, Avic ont indiqué dans un communiqué que le modèle MA60 de l’entreprise, est désormais utilisé dans sept pays d’Afrique centrale. Ce qui fait un total de 14 appareils qui volent dans ces pays et assurent les liaisons régionales, précise le communiqué. «L'aviation est une industrie haut de gamme et un élément important dans la coopération entre les pays, le long de la Ceinture et de la Route, afin de promouvoir leur connectivité et leur coopération industrielle.», a indiqué Tan Ruisong (photo), président d’AVIC dans un communiqué repris par l’agence de presse Chine Nouvelle. Il assure également qu’en qualité de pilier de l'industrie aéronautique chinoise, AVIC poursuivra la fourniture de ses produits et services...
(Agence Ecofin 08/01/18)
La Round Table for Sustainable Palm Oil a attribué sa certification à la société Olam Palm, le 28 décembre 2017. Cette certification témoigne des mesures mises en œuvre par Olam Palm, en matière de respect de l’environnement dans la culture du palmier à huile et de la production de l’huile de palme au Gabon, indique l’organisation. Pour rappel, Olam Palm a inauguré la plus grande usine de traitement d'huile de palme en Afrique, au Sud du Gabon, dans la province de la Ngounié, en avril 2017. Cette usine baptisée Olam Palm Mouila traite 90 tonnes métriques de régimes de palmier par heure avec, à la clé, une production de 138 700 tonnes métriques d’huile de palme brute par an. Olam...
(Agence Ecofin 08/01/18)
Dans le cadre du processus d’amélioration du climat des affaires, l’Agence nationale de la promotion des investissements (ANPI-Gabon), vient de finaliser le manuel de délivrance d’agréments et d’autorisations administratives aux investisseurs. Le but de ce nouvel instrument est de permettre aux investisseurs de se conformer aux objectifs de la Charte des investissements de 1998. Laquelle fixe la création d’entreprises en 48 heures, la délivrance des agréments en 15 jours, et la délivrance des autorisations relevant des codes spécifiques en 30 jours. Selon Nina Abouna (photo), Directeur Général de l’ANPI-Gabon, « ce document se veut un outil pédagogique qui mettra à la disposition de l’investisseur national et étranger, toute la procédure relevant de la délivrance des agréments sectoriels ». Il constitue...
(Agence Ecofin 08/01/18)
Dans un entretien accordé au quotidien gabonais L’Union, le ministre des Mines, Christian Magnagna, a affirmé son objectif qui est de faire du Gabon le No1 mondial de la production de manganèse dès 2019: « Pour l’année 2018, nous envisageons d’atteindre 6 000 000 de tonnes de production de manganèse, en vue de faire du Gabon le premier producteur mondial à l’horizon 2019 ». L’ambition concerne également d’autres minerais puisque le ministre projette pour l’or en 2018, la mise en exploitation de 10 mines à petite échelle, la valorisation des coopératives artisanales, avec pour corollaire la constitution d’un stock d’or de l’Etat. Christian Magnagna veut également lancer cette année de nouveaux projets miniers tels que « l’or d’Eteke, le fer...
(AFP 08/01/18)
Au moins deux clubs chinois tentent d'attirer le prolifique attaquant gabonais du Borussia Dortmund Pierre-Emerick Aubameyang, ont rapporté des médias locaux. Agé de 28 ans, Aubameyang a été la saison dernière le meilleur buteur du championnat d'Allemagne, avec 31 buts. Pressenti dans de nombreux clubs européens, il pourrait finalement opter pour la lucrative Super League chinoise (1re division), d'après la presse chinoise. Le Guangzhou Evergrande, club champion de Chine entraîné par l'Italien Fabio Cannavaro, serait actuellement le mieux placé. Aubameyang a déjà inscrit 13 buts en Bundesliga depuis le début de la saison et le Borussia Dortmund a prolongé courant décembre son contrat jusqu'à juin 2021. Le nom du joueur gabonais est cependant régulièrement associé avec le Real Madrid et...
(APA 05/01/18)
APA-Yaoundé (Cameroun) - La situation économique et financière «demeure défavorable» dans la sous-région, avec «une croissance nulle» découlant de la contraction du secteur pétrolier, selon une note publiée vendredi par le Comité ministériel de l’Union monétaire de l’Afrique centrale (UMAC). Au lendemain de sa session ordinaire, tenue le 22 décembre à Yaoundé, elle constate que la région, en 2017, a enregistré un taux d’inflation de 0,6% ainsi qu’une amélioration des soldes budgétaires et extérieurs, le taux de couverture extérieure de la monnaie devant s’établir à 58,8% en fin d’exercice. Le Comité, se félicitant des mesures prises et des progrès significatifs réalisés, tant par les Etats membres, les institutions communautaires que par les partenaires techniques et financiers, a salué le redressement...
(Agence Ecofin 05/01/18)
Les opérateurs indiens de la compagnie Nouvelle Gabon (NoGa) Mining qui exploitent déjà le gisement de manganèse de Biniomi près de Franceville dans la province du Haut-Ogooue, au sud-est du Gabon, s’apprêtent à engager l’exploitation du gisement d’Okondja situé dans la même province. L’entrée en production de ce site dont l’exploitation a transité par diverses compagnies depuis 2003, devrait permettre à NoGa Mining, propriétaire du site depuis septembre 2017 du site, d’augmenter sa production de minerais de manganèse. Celle-ci, selon les estimations de l’entreprise, devrait être de 250 000 tonnes pendant les deux premières années avant d’être portée à 1 million de tonnes la troisième année de son développement. Mais avant cela, une étude d’impact environnemental conduite par le cabinet...
(Agence Ecofin 04/01/18)
La Compagnie minière de l’Ogooué (Comilog) vient de réaliser ses objectifs. Cette filiale gabonaise du Groupe français Eramet, spécialisé dans l’exploitation du manganèse, indique avoir transporté et embarqué 4 millions de tonnes de minerai de manganèse au cours de l’année 2017. C’est la première fois que la compagnie atteint ce volume depuis le début de son aventure industrielle en 1962, en partie du fait de la bonne tenue de l’industrie sidérurgique mondiale dont la production d’acier au carbone, principal débouché du manganèse, a progressé de 4,5%. La Compagnie minière de l’Ogooué exploite un gisement de minerai de manganèse de classe mondiale à Moanda, dans la province gabonaise du Haut-Ogooué. Avec une teneur moyenne de l’ordre de 46 %, cette mine...
(Agence Ecofin 04/01/18)
Offre phare de sa gamme de produits digitales, la carte Visa prépayée de BGFIBank Gabon est remise sur le marché. Après la suspension de cette carte bancaire en février 2017, BGFIBank Gabon s’est attelée à optimiser ce produit dans le but d’améliorer et d’intégrer les nouvelles fonctionnalités qui apportent plus de simplicité, de sécurité et de garantie à une clientèle devenue de plus en plus exigeant. La carte Visa prépayée de BGFIBank Gabon est développée en étroite collaboration avec Visa, le géant mondial des moyens de paiement électronique. « Nous avons posé les bases des transactions mobiles sécurisées avec le développement de lacarte Visa prépayée que notre filiale BGFIBank Gabon commercialise à nouveau. Nous comptons près de 50 mille clients...
(La Tribune 03/01/18)
Les autorités gabonaises ont prévu de consacrer en 2018 une enveloppe totale de 36 milliards de francs CFA au développement provincial. Chacune des 9 provinces du pays devrait ainsi bénéficier d'un appui du gouvernement pour le financement de projets. Le gouvernement gabonais veut visiblement accorder plus d'importance au développement des 9 provinces que compte le pays. D'après le ministre d'Etat gabonais en charge du budget et des comptes publics, Jean-Fidèle Otandault, l'Etat a prévu pour la nouvelle année, de mettre à la disposition de chacune de ses provinces, une enveloppe globale de 36 milliards de francs CFA destinée au financement du développement. Le responsable a assuré que cette dotation de fonds s'inscrit dans le cadre d'un fonds de développement provincial...
(AFP 02/01/18)
Le président gabonais Ali Bongo Ondimba a annoncé dimanche vouloir mettre en oeuvre "un changement radical de gouvernance" et vouloir faire de la "cohésion" des Gabonais "son ambition", lors de ses voeux du 31 décembre. "Je suis déterminé à tout mettre en oeuvre pour raffermir notre unité, retrouver notre cohésion. La cohésion, c'est (...) mon ambition pour le Gabon", a-t-il déclaré depuis la présidence gabonaise, sur le front de mer de Libreville. "C'est un changement radical de gouvernance que j'entends mettre en oeuvre et qui s'appuie lui-même sur un changement radical de méthode", a déclaré le président gabonais, détaillant des mesures "à impact immédiat" qu'il entend mettre en place. Parmi elles, Ali Bongo a annoncé l'"exonération temporaire de cotisations sociales...
(RFI 02/01/18)
Dans son message des vœux à la nation gabonaise, dimanche 31 décembre, Ali Bongo a évoqué les élections législatives attendues dans le pays au mois d'avril, selon une décision de la Cour constitutionnelle. A y regarder de près, son message ressemble par moment à un discours électoral. Ali Bongo a clairement indiqué que sur le plan politique, 2018 sera capitale à cause des élections législatives. Il a souhaité que le peuple dégage une majorité claire à l'Assemblée nationale. C'est probablement à ce ...
(RFI 02/01/18)
Pour saluer le passage à la nouvelle année, les Librevillois sont allés à l'église, les autres dans les bars et les boites de nuits alors que beaucoup ont préféré rester chez eux. En ces temps de crise économique, les excès ont été peu nombreux dans la capitale gabonaise. La pluie et une longue coupure d'électricité ont davantage terni la fête. Dans cette église universelle du royaume de Dieu, les fidèles ont passé une bonne partie du réveillon à la lumière des téléphones. Lire sur: http://www.rfi.fr/afrique/20180101-gabon-libreville-reveillon-nouvel-an-...
(AFP 02/01/18)
L'ancien international gabonais Régis Manon est décédé à 52 ans lundi à Libreville des suites d'une longue maladie, a-t-on appris mardi auprès de la fédération gabonaise. Régis Manon, fils de l'ancien milieu de terrain du Stade de Reims Paul Manon, a été l'un des meilleurs attaquants gabonais des années 1980-1990. Joueur râblé, explosif, doté d'une puissante frappe de balle, il a été l'une des pièces maîtresses du Gabon quart de finaliste de la CAN-1996, disputée en Afrique du Sud. Il a également porté les couleurs du FC Tours en France (1983-1990), puis de retour au pays, il a évolué au FC 105 de Libreville où il a terminé sa carrière à la fin des années 1990.
(AFP 29/12/17)
Le gouvernement gabonais a appelé les responsables musulmans du pays à "dénoncer sans trêve les discours haineux énoncés au nom d'Allah" à la suite de l'attaque à connotation islamiste de deux Danois à Libreville la semaine dernière. Le ministre de l'Intérieur gabonais, Lambert-Noël Matha, a "appelé les imams à dénoncer sans trêve les discours haineux énoncés au nom d'Allah et de ne pas céder aux extrémismes", selon un communiqué du Ministère reçu vendredi par l'AFP. Le 16 décembre, deux ressortissants danois ont été blessés, dont l'un gravement, à Libreville dans une attaque au couteau perpétrée par un Nigérien de 53 ans vivant au Gabon disant agir "en représailles à la reconnaissance américaine de Jérusalem comme capitale d'Israël". Lors de sa...
(RFI 29/12/17)
Le ressortissant nigérien qui a attaqué au couteau deux journalistes danois dans un marché des souvenirs le 17 décembre en criant « Allah Akbar » a été incarcéré mercredi 27 décembre à la prison centrale de Libreville où il attendra son procès qui pourrait intervenir dans un délai de douze mois à deux ans. A cette étape de l'enquête, aucun lien formel n'a été établi avec un quelconque complice. Tous les commerçants interpellés ont été libérés. Avant de quitter le bureau du juge d'instruction, Arouna Adamou a répété qu'il ne regrettait pas son acte qu'il a commis seul, sans complice et selon sa propre foi. Il voulait tuer un Américain en représailles à la reconnaissance par Donald Trump de Jérusalem...
(AFP 28/12/17)
"Ici, vous êtes au coeur de la précarité!": à Kolo Ngoum, faubourg abandonné et crasseux de la périphérie de Libreville, il y a belle lurette qu'on n'a pas vu un médecin dans le coin. Alors quand les équipes du Samu social gabonais débarquent avec leur ambulance, les habitants se disent d'abord "un peu surpris". Mais très vite, à la vue des stéthoscopes et tensiomètres, un sourire éclaircit les visages. "C'est une bonne initiative", s'étonne Natanaël, trentenaire aux dreadlocks en bataille. "On pensait que tout ça était réservé à d'autres..." Cinq mois après sa création, le Samu social gabonais trouve peu à peu sa place. Il offre gratuitement soins, médicaments, hébergements et accompagnement psycho-social "aux plus pauvres des plus pauvres", selon...

Pages