Jeudi 20 Juillet 2017
(Le Point 07/07/17)
C'est un document exclusif qui est diffusé ce jeudi 6 juillet. Les équipes du magazine Complément d'enquête de la chaîne publique française se sont rendus au Gabon plus de dix mois après la réélection contestée du président Ali Bongo Ondimba. Elles ont pu tourner des images inédites du chef de l'État, mais ont aussi fait appel à des archives exceptionnelles, pour raconter l'histoire d'un enfant gâté de la Françafrique, aussi mystérieux, que craint. Qui est-il ? Comment gouverne-t-il depuis son arrivée au pouvoir à la mort de son père Omar Bongo en 2009 ? Que nous apprend son parcours sur l'homme, et surtout sur le président qu'il est devenu ? Et que nous révèlent ces images aujourd'hui de l'enfant qu'il...
(L'Union 07/07/17)
procédures de demande de permis de construire, les étapes qui sont méconnues ou foulées au pied ont, une fois de plus, été vulgarisées, le 5 juin à l’hôtel Triomphal de Libreville, par l’Agence nationale de l’urbanisme, des travaux topographiques et du cadastre (ANUTTC). Cette rencontre, à laquelle prenaient part les membres de l’Ordre gabonais des architectes (OGA), de l’Agence nationale de promotion des investissements du Gabon (ANPI-Gabon) et les représentants des mairies de Libreville, Akanda et Owendo, avait pour but de présenter la procédure légale à suivre en vue de l’obtention d’un permis de construire. « La procédure consiste d’abord à constituer son dossier de permis de construire. Le dossier compte plusieurs pièces techniques et également des pièces juridiques notamment...
(L'Union 07/07/17)
Désormais, les habitants d'Ondogho-Désert, à Libreville, pourront circuler aisément sur la voie secondaire qui longe leur quartier. Le bienfaiteur, un riverain, Paskhal Nkoulou, a entrepris de restaurer ce tronçon non revêtue, sur un linéaire d'environ 600 mètres. Il y est question, depuis samedi dernier, de charger la route en latérite, avant de la renforcer d'enrobé de goudron sec, dans les prochains jours. La livraison des travaux est prévue pour la fin de la semaine prochaine, promet l'entreprise chargée des travaux. Un soulagement en perspective pour les habitants, dont certains se félicitaient déjà de l'ouvrage, quelques heures seulement après le début des aménagements. " C'est déjà mieux qu'avant", a lâché l'un d'entre eux, le regard fixé sur les engins vrombissant sur...
(Jeune Afrique 06/07/17)
En avril, la justice française a ouvert une enquête sur d'éventuels crimes contre l'Humanité, perpétrés lors des violences qui ont suivi la victoire d'Ali Bongo à la présidentielle en 2016. Mais Libreville, qui invoque notamment "l'égalité souveraine des États", s'oppose fermement à cette initiative. L’enquête française sur d’éventuels crimes contre l’humanité durant la crise post-électorale de 2016 ne passe pas au Gabon. Dans un communiqué daté du 4 juillet parvenu à Jeune Afrique, le gouvernement gabonais dénonce « l’aventure ambiguë » dans laquelle se lancent les avocats français, « soucieux de maintenir un climat permanent de tension au Gabon » et de « nuire aux relations entre la France et le Gabon ». Au lendemain de la réélection contestée d’Ali...
(France TV Info 06/07/17)
Le 6 juillet 2017, "Complément d'enquête" revient sur une histoire "françafricaine", celle du clan Bongo. Cette histoire continue à s'écrire avec Ali, fils d'Omar, après sa réélection controversée à la présidence de la République du Gabon en 2016. Ce fils qui se dit en rupture avec le système paternel… en a conservé certaines habitudes. Extrait. Durant son règne de quarante ans protégé par la France, Omar Bongo a, on le sait, amassé une énorme fortune. L'ancien président gabonais aimait particulièrement les belles voitures, et en a accumulé des centaines. Cet extrait montre quelques-uns de ces véhicules de luxe, discrètement photographiés par un employé du garage présidentiel : Mercedes, Ferrari, Rolls-Royce "specially ordered for El Hadj Omar Bongo Ondimba" ("spécialement commandée...
(L'Express 06/07/17)
Ce jeudi soir à 22h45, Complément d'enquête se penche sur "Le clan Bongo, une histoire française". Hélas, le documentaire suscite autant de frustration que d'intérêt. L'approche est pertinente, le titre -"Le clan Bongo: une histoire française"- prometteur. Hélas, le documentaire diffusé ce jeudi à 22h45 sur France 2 dans la case du magazine Complément d'enquête appelle un jugement mitigé. Commençons par ses mérites. Riches en savoureuses archives, le film de Donatien Lemaître et Laurent Dy s'ouvre sur une figure de style classique mais ...
(Télérama 06/07/17)
Pour son dernier numéro de la saison, diffusé ce jeudi 6 juillet à 22h45, le magazine d'investigation de France 2 revisite cinquante ans de liens incestueux reliant la France et le Gabon. Une enquête solide sur un feuilleton en marge de la république, aussi surréaliste que désespérant. Pour son ultime numéro de la saison (et le dernier présenté par Nicolas Poincaré !), Complément d’enquête s’attaque au genre de la saga familiale, à travers l'histoire du clan Bongo. Un feuilleton tumultueux et désespérant, qui nous replonge dans les coulisses de la Françafrique. Beaucoup de choses ont déjà été révélées sur cette dynastie qui règne sans partage depuis cinquante ans sur le Gabon. Mais, après des mois de tractations, les journalistes Donatien...
(RFI 06/07/17)
C'est une interview exclusive sur RFI. Marie-Madeleine Mborantsuo, présidente de la Cour constitutionnelle du Gabon, répond aux attaques. Une plainte a été déposée en France, fin juin, contre la magistrate, l'accusant d'escroquerie, abus de confiance, faux et usage de faux. Elle est également visée par une enquête préliminaire du Parquet national financier pour détournements ou encore blanchiment en bande organisée. Marie-Madeleine Mborantsuo, également belle-mère du président gabonais Ali Bongo, dirige l'une des institutions les plus importantes du Gabon. Institution qui a confirmé la victoire contestée du chef de l'Etat à la dernière élection. Accusée de partialité par l'opposition, Marie-Madeleine Mborantsuo se défend bec et ongles au micro de RFI. RFI : les plaignants vous accusent notamment d’avoir falsifié vos diplômes,...
(Le Monde 06/07/17)
Notre choix du soir. Le magazine « Complément d’enquête » propose le portrait acide d’un président caricatural, anachronique et si peu représentatif de l’Afrique (sur France 2 à 22 h 45). On pourrait croire à un documentaire d’histoire, du genre de ceux qui vous plongent dans la grande saga de la Françafrique d’autrefois. Mais on est bien en 2017, au Gabon. On y retrouve un petit président dictateur d’Afrique centrale, une poignée d’avocats et de politiques français mués en intrigants alléchés par le cash, ainsi que quelques capitaines d’industrie. Le genre d’individus qui ont évolué dans l’ombre et ne se révèlent à la lumière qu’une fois fragilisés et démonétisés, pour régler des comptes. Avec Le Clan Bongo, une histoire française,...
(Agence Ecofin 06/07/17)
Pour résorber le déficit en énergie électrique de la ville de Libreville, le gouvernement va engager la construction d’un centre de production d’énergie entre Ntoum et Kango, province de l’Estuaire. « Nous avons des urgences complètement incompressibles et il nous faut donc rapidement lancer les travaux de cette centrale électrique à gaz entre Ntoum et Kango.», explique le ministre de l’Energie. D’après ses explications, au cours d’une visite de chantiers effectuée dans la localité de Coco Beach dans l’Estuaire, la production actuelle de la ville est déficitaire. Elle se situe à 368MW, ce qui fait un différentiel compris entre 132MW et 232MW. Car les besoins en énergie électrique de la capitale sont compris entre 500 MW et 600MW. Cette centrale...
(Jeune Afrique 06/07/17)
À peine élue, cette proche de Jean-Luc Mélenchon a récemment été au cœur d’une polémique pour avoir défendu en 2012 la chanson Nique la France. Ce débat aurait-il lieu si elle n’était pas née à Libreville ? Paris, le 21 mai. Lors d’une rencontre publique intitulée « Mélenchon est-il notre pote ? », des militants proches du Parti des indigènes de la République, mouvement antiraciste radical, interpellent Danièle Obono, alors candidate aux élections législatives sous les couleurs de La France insoumise. Celle-ci salue la volonté de son leader, Jean-Luc Mélenchon, d’en finir avec le franc CFA. Si elle déclare « ne pas [se] souvenir précisément » de la position de ce dernier sur la présence pérenne de bases militaires françaises sur le...
(RFI 06/07/17)
La présidente de la Cour constitutionnelle du Gabon est visée par une plainte en France pour escroquerie, abus de confiance, faux et usage de faux. Marie-Madeleine Mborantsuo est également depuis trois ans visée par une enquête préliminaire du parquet national financier pour détournements ou encore blanchiment en bande organisée. Sur RFI, celle qui est également la belle-mère du président Ali Bongo se défend bec et ongles. Elle affirme être notamment victime d'une cabale. Lire sur: http://www.rfi.fr/afrique/20170706-exclusif-gabon-marie-madeleine-mboran...
(Agence Ecofin 06/07/17)
Les entreprises agro-industrielles, membres de l’Association des raffineurs des oléagineux du Cameroun (Asroc), ont importé 2000 tonnes d’huile de palme brute du Gabon, entre mai et juin 2017, apprend-on de sources internes à ce regroupement corporatiste. A en croire nos sources au sein de l’Asroc, le prix de cession de cette matière première gabonaise est hautement plus compétitif que celui des importations malaisiennes qui permettent généralement au Cameroun de combler un déficit de production structurel estimé à 100 000 tonnes depuis des années, mais qui a officiellement atteint 130 000 tonnes depuis 2 ans. Cet avantage en matière de coût, explicable par la proximité entre le Cameroun et le Gabon (les régions du Sud-Cameroun et du Woleu Ntem au Gabon...
(La Tribune 06/07/17)
Le marché obligataire de la Banque des Etats de l'Afrique centrale sera très chargé ce mercredi 5 juillet 2017. Le Cameroun, le Gabon, le Congo et la Centrafrique tenteront d'y mobiliser une enveloppe globale de 28 milliards de francs CFA, à travers une émission de titres publics. Une nouvelle opération qui en dit long sur les difficultés de trésorerie que vivent plusieurs pays de la sous-région. L'affluence des pays d'Afrique centrale sur le marché des titres de la Banque centrale des Etats de l'Afrique de centrale (BEAC) ne cesse de prendre de l'ampleur cette année. Après un tour très prolifique le mois passé, des pays comme le Cameroun et le Gabon y seront encore présents ce mercredi 5 juillet. Ils...
(AFP 05/07/17)
Le gouvernement gabonais a dénoncé mardi l'enquête par une juge d'instruction en France sur d'éventuels crimes contre l'humanité perpétrés lors des violences post-électorales au Gabon après la victoire controversée d'Ali Bongo à la présidentielle de 2016. "Les autorités gabonaises soulignent qu’aucun tribunal sérieux ne peut faire prospérer de telles actions", selon un communiqué. En septembre 2016, une plainte avait été déposée en France par un Franco-Gabonais, qui souhaite garder l'anonymat, pour "arrestation et détention arbitraire en bande organisée, torture et actes de barbarie en bande organisée, ...
(Agence Ecofin 05/07/17)
Pour garantir la sécurité alimentaire pour tous, l’impératif de l’accès et de la disponibilité de la terre est primordial. C’est l’une des recommandations issues des assises de l’agriculture tenues à Libreville du 28 juin au 1er juillet 2017. C’est ainsi que le gouvernement a décidé d’inventorier l’ensemble des terres du patrimoine du secteur agricole avant de les sécuriser et les rendre disponibles ensuite. Mais avant cela, il s’agit d’adopter une loi réorganisation la législation foncière et agraire, de renforcer les corps de métiers dans les sciences du sol, de créer l’agence de développement agricole, entre autres. Les problèmes liés à l’accès à la terre sont récurrents notamment dans le cadre du programme Graine où, indiquent des membres de coopératives, des...
(Agence Ecofin 05/07/17)
En marge des assises agricoles tenues à Libreville jusqu’au 1er juillet dernier, Yves Fernand Manfoumbi (photo), ministre gabonais de l’Agriculture et de l’Elevage, en charge du Programme Graine, et Godfrey Nzamujo, fondateur du centre Songhaï de Porto-Novo au Bénin, ont signé un mémorandum d’entente, visant le renforcement des capacités des «agripreneurs » gabonais. Les centres d’intérêt de cette coopération portent sur la valorisation et le développement des capacités des ressources humaines en agroécologie et en entrepreneuriat agricole des jeunes, ainsi que de leur installation. Autre point concerné, la promotion des cultures maraîchères, la production animale et piscicole. Il sera également question d’assurer la promotion d’un système agroécologique intégré, qui prendra en compte les systèmes primaire, secondaire et tertiaire, fondé sur...
(Agence Ecofin 05/07/17)
La Fondation BGFIBank a renouvelé son partenariat avec les Editions du Jaguar pour l'édition d'un ouvrage intitulé "L'histoire de la République de Guinée Equatoriale racontée à nos enfants". Ce partenariat s’impose désormais comme un rendez-vous incontournable de la Fondation dans sa stratégie de valorisation de la culture et de l'histoire. Destiné à être distribué dans les bibliothèques des établissements primaires et secondaires du pays, cet ouvrage a pour objectif de rendre à la fois accessible et ludique l'histoire de la Guinée Equatoriale de la préhistoire à nos jours, à travers un format réduit. Lancée en 2014, avec l'édition de "L'histoire du Gabon racontée à nos enfants", suivi en 2015 d'un ouvrage de la même collection dédié à la République du...
(Agence Ecofin 05/07/17)
Au cours du débat, à Libreville, portant sur les solutions devant être apportées à la résolution de la crise économique et financière qui frappe singulièrement le Gabon, et globalement les pays de la Cemac, l’économiste Jean-Jacques Ekomie de l’université Omar Bongo s’est prononcé sur le destin du FCFA, en cette période où les économies communautaires subissent de plein fouet les affres de la conjoncture. Ainsi pour lui, «il va de soi que si la mise en œuvre du Plan de relance n’est pas réussie, et que la situation continue à se dégrader, probablement, d’autres mesures d’ajustement pourront être envisagés, y compris l’ajustement monétaire. C’est-à-dire la dévaluation», tranche l’économiste selon des propos rapportés par Gabon Review. Car, d’après l’économiste, la question...
(RFI 04/07/17)
Marie-Madeleine Mborantsuo est sous le coup d’une nouvelle plainte déposée en France. RFI a pu obtenir le document. On découvre qu'un Gabonais et un observatoire des entreprises, tous deux domiciliés à Paris, ont déposé une requête le 30 juin devant le parquet national financier, notamment pour escroquerie, abus de confiance, faux et usage de faux. La puissante présidente de la Cour constitutionnelle est une personnalité très connue au Gabon. Belle-mère du président Ali Bongo, elle avait confirmé la victoire du chef de ...

Pages