Jeudi 23 Novembre 2017
(Xinhua 05/10/17)
Le secrétaire général de l'Organisation de Coopération et de Développement Economiques (OCDE), Angel Gurria, a appelé mercredi à des solutions pour débloquer le potentiel de l'entreprenariat en Afrique, un moteur clé de l'industrialisation de l'Afrique. Tous les entrepreneurs africains n'ont pas eu l'occasion de profiter de la croissance économique bien attendue en Afrique alors que de jeunes entreprises africaines avec moins de 20 employés créent 22% de nouveaux emplois formels, a indiqué M. Gurria dans un discours prononcé au 17ème Forum économique international sur l'Afrique tenu mercredi à Paris. En Afrique, "les contraintes auxquelles sont confrontées les jeunes et les petites entreprises, comme le manque d'accès à l'infrastructure et à l'électricité, le manque de travailleurs qualifiés et les difficultés d'accès...
(Jeune Afrique 04/10/17)
Le sujet faisait débat : faut-il organiser un congrès du PDG à quelques mois seulement des législatives, qui doivent se dérouler avant avril 2018 ? Sonné par la présidentielle d’août 2016 au cours de laquelle il n’a pas brillé par son dynamisme et encore moins par les résultats que ses ténors étaient censés lui assurer dans leurs fiefs respectifs, le parti d’Ali Bongo Ondimba est au bord de la crise. Faustin Boukoubi, son secrétaire général, a jeté l’éponge, et le Mouvement gabonais pour Ali Bongo Ondimba (Mogabo), un courant qui dit rassembler les « vrais amis » du président, accapare le devant de la scène politico-médiatique...
(Gabon Actu 04/10/17)
L’entreprise Bouygues Télécom Gabon est tombée en faillite, selon la décision du directeur général de cette société française rapportée mardi par ses employés, médusés de la triste nouvelle. Tôt ce matin les employés de Bouygues Energies et Services ce sont rendus au travail, dans la zone industrielle d’Oloumi, une zone à cheval entre le 4ème et le 5ème arrondissement de Libreville. Ils ont été désagrément surpris par l’annonce par vidéo conférence depuis Paris en France de leur directeur ...
(Belga 04/10/17)
Huit militaires belges de la brigade légère qui participaient à l’opération Tropical Storm au Gabon, ont été rapatriés en C-130 à Melsbroek ce week-end, à la suite d’une bagarre dans un night-club, rapportent la Dernière Heure, Het Laatste Nieuws et De Morgen, une information confirmée par le parquet fédéral. L’incident, lors duquel des civils gabonais ont été blessés, s’est produit dans la nuit de vendredi à samedi dans un night-club de Libreville. La bagarre aurait opposé des militaires belges, du 3e bataillon des Parachutistes de Tielen, à des militaires français, selon la DH. L’ampleur des dégâts dans le night-club laisse à penser que la bagarre fût conséquente. Trois enquêtes sont ouvertes par les autorités gabonaises, françaises et belges. En Belgique,...
(Sputnik 04/10/17)
Huit militaires belges ont été rapatriés après une bagarre avec les paras français dans un night-club au Gabon, selon un journal. Des paras belges et français se sont battus dans une boîte de nuit à Libreville, la capitale du Gabon, annonce le journal Le Soir. Selon le média, suite à la bagarre — dont les raisons restent inconnus — huit militaires belges ont été rapatriés en C-130 à Melsbroek. «Si vous voulez parler du Gabon, retournez-y!» ou quand Sarkozy fait du Le Pen L'incident, lors duquel des civils gabonais ont été blessés, s'est produit dans la nuit de vendredi à samedi dans un night-club de Libreville. La bagarre aurait opposé des militaires belges du 3e bataillon de Parachutistes de Tielen,...
(Autre média 04/10/17)
Bouygues Energie et Service ferme ses portes au Gabon. Le conseil d’administration a pris sa décision hier soir. La société est une filiale du groupe français Bouygues. Plus de deux cents emplois vont être perdus. Bouygues Energie et Service fournissait des solutions clé en main d’installation de réseaux énergétiques et d’adduction en eau potable pour l’Etat, la SEEG et les privés. C’est elle qui a participé à la mise en place des lignes hautes tensions dans tout le Nord du Gabon qui relie aujourd’hui la ville Oyem. Mais le niveau d’endettement de la société a atteint un seuil qui ne lui permet plus de fonctionner. Mauvaise gestion ou crise économique? Un peu des deux. La crise économique est passé par...
(Gabon Actu 04/10/17)
Le premier président de la Cour des Comptes, Gilbert Ngoulakia, par ailleurs président en exercice du Corps Judiciaire Gabonais a président la cérémonie solennelle d’audience de rentrée judiciaire sous le regard vigilant du chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba, président du Conseil supérieur de la magistrature (CSM). La cérémonie a eu lieu dans la salle d’apparat du Palais de justice de Libreville. Une rentrée judiciaire sous le sceau de l’affirmation de la démocratie et de la bonne gouvernance du pays. « Nous devons nous engager à faire mieux au cours de cette nouvelle année judiciaire, car la politique volontariste du chef de l’Etat doit être soutenue par le pouvoir judiciaire que nous représentons afin de produire les résultats escomptés et...
(Gabon Actu 04/10/17)
L’affectation des six membres du bureau de la Fédération des Syndicats des régies financières et des administrations assimilées (FESYREFAA), le 25 septembre dernier, constitue une mesure légale selon une source autorisée du ministère de l’économie , qui bat en brèche les allégations portant sur la prétendue violation des textes par Régis Immongault, ministre de l’économie. . « Ces affectations s’appuieraient simplement sur les lois et règlements en vigueur en République gabonaise, notamment la loi 8/91 qui dispose en son article 58 que les affectations et mutations des fonctionnaires sont prononcées selon les nécessités du service. », a fait savoir à Gabonactu.com.une source digne de foi. « Les affectations et mutations des fonctionnaires à l’intérieur d’un département ministériel sont prononcées par...
(APA 04/10/17)
APA-Brazzaville (Congo) – La réunion des experts de l’environnement et de l’économie de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC) et de la Communauté de l’Afrique de l’Est (EAC) s’est ouverte mardi à Brazzaville, en prélude à la Conférence extraordinaire des ministres de l’Environnement et des Finances desdits regroupements, prévue mercredi dans la capitale congolaise. Selon le ministre de l’Environnement et du Tourisme du Congo, Arlette Soudan Nonault, les travaux des experts doivent déboucher sur la validation du plan d’action 2017-2018 de la commission climat pour le Bassin du Congo et la validation des projets et programmes sectoriels pour le développement et la promotion de l’économie bleue. L’adoption de l’agenda des activités conjointes des pays de la CEEAC...
(Agence Ecofin 04/10/17)
Le Groupe français Somdiaa a annoncé fin septembre dernier qu’il a pris l’engagement, dans le cadre de sa Politique de Développement Durable, d’implémenter la récolte « en vert » dans certaines de ses filiales (Cameroun, Gabon, Côte d'ivoire), en particulier dans la filière sucrière. « La récolte en vert, explique Somdiaa, présente de nombreux avantages parmi lesquels, la réduction du recours aux engrais chimiques grâce à la biomasse (pailles résiduelles) issue de la récolte.» L’agro-industriel français espère qu'à travers cette technique culturale, il y aura une diminution également du recours aux herbicides, à l’érosion des sols et aux émissions de CO2 dans l’atmosphère. A terme, l'objectif est d’améliorer la qualité de la canne. Somdiaa précise que, « grâce à l’introduction...
(Gabon Review 03/10/17)
Compte tenu de leur statut d’anciens ministres, Etienne Dieudonné Ngoubou et Magloire Ngambia, contrairement à l’interprétation de la loi par Emmanuel Issoze Ngondet, devraient être jugés par la Cour de justice la République (CJR), dont le projet de création est sur la table du gouvernement. En détention préventive depuis 8 mois à la prison centrale de Libreville, Etienne Dieudonné Ngoubou et Magloire Ngambia pourraient voir les choses bouger dans les semaines ou mois qui viennent. Tous deux accusés d’avoir distrait l’argent public devraient être jugés conformément à la loi, qui tient compte de leur statut d’anciens ministres. C’est, en tout cas, ce que laisse augurer la création prochaine de la Cour de justice de la République (CJR) que le gouvernement...
(Gabon Review 03/10/17)
Les cours et tribunaux du Gabon ont effectué leur rentrée judiciaire 2017-2018, ce 2 octobre 2017 en présence du président de la République. Le premier président de la Cour des comptes, Gilbert Ngoulakia, a exhorté ses collègues à aider le gouvernement dans la mise en œuvre de son Plan de relance économique (PRE). L’audience solennelle de la rentrée judiciaire 2017-2018, s’est déroulée le 2 octobre, à la salle d’apparat du palais de justice de Libreville, en présence du président de la République, les présidents des institutions et des membres du gouvernement. Au cours de cette cérémonie, le premier président de la Cour des comptes, Gilbert Ngoulakia, s’est satisfait du bilan de l’année écoulée, issu du rapport moral annuel de l’inspection...
(Gabon Review 03/10/17)
La Convention nationale des syndicats de l’éducation nationale (Conasysed) a manifesté, le 30 septembre 2017, sa ferme opposition à souscrire à la trêve sociale préconisée par le gouvernement. En prélude à la rentrée scolaire 2017-2018, prévue pour ce 2 octobre, les membres de la Convention nationale des syndicats de l’éducation nationale (Conasysed) ont livré, à la faveur d’un point presse, leur avis sur la nouvelle année scolaire, dont l’effectivité laisserait les parents et les apprenants dubitatifs. «L’année scolaire 2017-2018 ne sera en rien différente des années précédentes au regard des nombreux problèmes qui minent le système éducatif depuis plus d’une décennie et demeurent toujours sans solutions», a affirmé le bureau national de la Conasysed, en dépit des décisions prises par...
(L'Union 03/10/17)
Après un an de travaux acharnés, le ministre du Pétrole et des Hydrocarbures, Pascal Houangni Ambouroue, et les responsables des entreprises Total Gabon, Perenco et Shell Gabon, ont ratifié, le 30 septembre, la convention relative à la cession des actifs signée, le 27 avril 2017, entre Total Gabon et Perenco. En présence du ministre de l’Economie, Régis Immongault. Cette cérémonie « historique », selon le patron des hydrocarbures, offre de ce fait la possibilité à la compagnie pétrolière Perenco d’exploiter et de rentabiliser les champs matures de Total Gabon. « Vous venez d’assister à une signature historique pour le Gabon parce que c’est la matérialisation de la cession d’actifs entre Total Gabon et Perenco. Depuis à peu près un an,...
(Agence Ecofin 03/10/17)
Le directeur général adjoint de la Compagnie industrielle et commerciale des mines de Huazhou (CICMHZ), Liang Yan Xiang, a indiqué au cours d’une audience avec le ministre des Mines, Christian Magnagna, que la production 2017 de la société, affichait une évolution de 390 000 tonnes. La filiale locale du groupe chinois Citic Dameng Mining Industries Ltd, spécialisée dans l’extraction du manganèse et la production de dérivés manganifères, qui détient 22% des réserves générales de Chine, a également indiqué que le volume de minerais exportés cette année grâce au port minéralier de Gsez Ports, s’élève à 707 000 tonnes. Au-delà des performances de l’entreprise, Lian yan Xiang et Christian Magnagna ont échangé sur les activités de la société ainsi que ses...
(Gabon Review 03/10/17)
Le weekend écoulé, les Gabonais de Perpignan, dans le sud de la France, ont battu le bitume pour protester, comme le font depuis plusieurs mois leurs camarades de Paris, contre la victoire d’Ali Bongo à la présidentielle de 2016, et pour demander son départ de l’exécutif. La diaspora gabonaise a manifesté dans les rues de cette région du sud de la France, samedi 30 septembre, pour dénoncer le régime de Libreville et pour demander le départ d’Ali Bongo. Elle a par ailleurs invité la France qui a des liens historiques et économiques étroits avec le Gabon, à prendre définitivement position dans ce dossier, particulièrement après la résolution du Parlement européen, annonçant des sanctions ciblées contre certaines personnalités de l’exécutif gabonais...
(Gabon Review 03/10/17)
L’acquisition des actifs «onshore» de Shell Gabon par Assala Energy a été officialisée, le 30 septembre à Libreville, à travers la signature du protocole de transfert de compétences. Près de huit mois après l’annonce de l’acquisition des actifs «onshore» de Shell en Afrique et particulièrement au Gabon, le groupe Assala Energy a signé, le 30 septembre, le protocole de transfert de compétences. Ce qui met ainsi fin aux écueils autour du rachat des actifs de Shell au Gabon, notamment par Assala Energy et son actionnaire Carlyle. «Avec cette cession d’actifs, le gouvernement tient absolument à relancer la production dans le secteur pétrolier», a indiqué le ministre du Pétrole. «Nous voulons faire en sorte que dans les mois et les années...
(Agence Ecofin 03/10/17)
La semaine dernière, le gouvernement gabonais a approuvé la vente des actifs à terre du géant pétrolier anglo-néerlandais Royal Dutch Shell à Assala Energy Holdings qui appartient à la société d'investissement américaine Carlyle. D’une valeur de 587 millions de dollars, la transaction a été conclue en mars dernier et est relative à 5 champs de production, 4 autres que Shell n’exploitait pas directement et un oléoduc entre Rabi, Gamba et le terminal pétrolier de Gamba Sud. Le feu vert de Libreville marque également le transfert des compétences sur les actifs, de Shell à Assala Energy. Désormais les 430 travailleurs de Shell seront absorbés par le repreneur américain. « Avec cette cession d’actifs, le gouvernement tient absolument à relancer la production...
(Gabon Review 03/10/17)
Le Gabon vient d’être sanctionné par la Fédération internationale de football association d’une défaite et d’une amende de 6200 dollars, soit 3 464 806 de francs CFA. En sa séance du 2 octobre tenue à Zurich en Suisse, le Fédération internationale de football association (Fifa) a sanctionné le Gabon d’une défaite contre la Côte-d’Ivoire, assortie d’une amende de 3 millions de francs CFA, pour avoir aligné le 2 septembre, à Libreville, Mario Lemina suspendu pour cumul de cartons jaunes. Les sanctions de la Fifa sont consécutives à l’erreur commise par le staff technique des Panthères, celle d’avoir aligné Mario Lemina, lors du match disputé le 2 septembre à Libreville contre la Côte-d’Ivoire, dans le cadre des éliminatoires de la coupe...
(Gabon Review 03/10/17)
Au Gabon, où la vie devient de plus en plus chère en raison de la crise de l’industrie pétrolière ayant démarrée en fin 2014, le prix du loyer, déjà élevé dans les principales villes du pays, n’a pas changé. Alors même qu’il tend à augmenter, l’on s’interroge sur le silence des autorités sur le sujet. La mise en place, en août dernier, de la nouvelle mercuriale consacrant la baisse du prix de 132 produits de première nécessité est déjà une bonne réponse du gouvernement dans sa lutte contre la vie chère au Gabon. Pourtant, l’équipe conduite par Emmanuel Issoze Ngondet n’a pas de raison de se réjouir trop vite. Il lui reste encore beaucoup à faire, notamment dans le domaine...

Pages