Mardi 22 Août 2017
(RFI 10/08/17)
L'invité soir est Brian Neubert, porte-parole du Département d'Etat américain et directeur du centre pour les médias africains. Claire Fages l'a interrogé alors qu'il est à Lomé, la capitale du Togo, pour le 16e Forum de l'AGOA : la loi américaine sur la croissance et les possibilités économiques en Afrique. L'occasion de faire le point sur les relations commerciales mais aussi d'évoquer les relations politiques, entre l'Afrique subsaharienne et les Etats-Unis. Brian Neubert, porte-parole du département d'Etat américain et directeur du centre pour les médias africains : « La loi Agoa...
(RFI 10/08/17)
Les autorités gabonaises ont lancé un programme de raccordement aux réseaux de communication concernant 2 700 villages isolés. L’objectif est de réduire les zones blanches dont le raccordement est jugé trop peu rentable par les opérateurs privés de téléphonie. « Avant, il fallait rester pile sous l’arbre, là, immobilisé. Même s’il y a une mouche, tu ne te déplaces pas », raconte l’un des habitants d’Ongame, un petit village isolé au cœur de la forêt équatoriale. Ici, les populations qui vivent de pêche et d’agriculture sont quasiment coupées des réseaux de communication, téléphone et internet. « On était vraiment perdu, on ne savait pas comment téléphoner », raconte une habitante d’Ongame, qui sera très bientôt raccordé aux réseaux. 2 700...
(La Tribune 10/08/17)
Les Etats-Unis et plusieurs pays africains se donnent rendez-vous ce mardi 8 août dans la capitale togolaise, Lomé. Ils se retrouveront durant trois jours dans le cadre du forum de l'African growth and opportunities act (AGOA). Annoncée depuis quelques mois, le forum de l'African growth and opportunities act (AGOA) va retrouver le chemin de l'Afrique, avec pour destination la capitale du Togo, Lomé. Après la dernière édition qui s'était tenue aux Etats-Unis, le 16ème forum démarre ce mardi 8 août 2017 à Lomé pour se clore le jeudi 10 août. Alors que les délégations sont arrivées et qu'il ne reste que quelques heures pour commencer les travaux, on en sait un peu plus sur les activités qui vont marquer ce...
(La Tribune 10/08/17)
Le forum de l'African growth and opportunities act (AGOA) a démarré en force ce mardi dans la capitale togolaise, Lomé. Avec le secteur privé et la société civile, mis en avant pour cette première journée, les débats ont permis de dresser les difficultés dans la mise en place de l'AGOA et de formuler des propositions pour y remédier. Un atelier de restitution est prévu dans la journée de ce 9 août. Comme annoncé, une quarantaine de délégations africaines et de hauts fonctionnaires américains se sont retrouvés ce mardi 8 août 2017 dans la capitale togolaise Lomé pour participer au 16e forum de l'African growth and opportunities act (AGOA. Les travaux de la première journée du forum ont été assurés par...
(L'Union 09/08/17)
D’après une étude des services techniques du ministère de l’Eau et de l’Energie, près de 87 400 m3 d’eau s’évapore sur l’ensemble du territoire national en raison des fuites avant ou après compteur. Cette situation interpelle le département au moment où Libreville connaît des difficultés majeures dans son approvisionnement en eau. En effet, la capitale « n’a besoin », dit-on, que de 15 000 m3 d’eau supplémentaire pour combler son déficit. Alors que faire quand près de 87 000 m3 s’écoule en pure perte dans la nature, à l’indifférence générale et privant d’eau des quartiers entiers dans les communes de Libreville et d’Owendo ? C’est cette problématique que le gouvernement tente, à travers le ministère de l’Eau, de résoudre au...
(Jeune Afrique 09/08/17)
De nouveaux membres de l'opposition devraient intégrer prochainement le gouvernement. Dans la foulée du Dialogue politique, Ali Bongo Ondimba (ABO) va remanier son gouvernement d’ici à la mi-août, notamment pour y faire entrer de nouveaux membres de l’opposition. Emmanuel Issoze-Ngondet, le Premier ministre, conservera son poste, de même que la plupart des titulaires de maroquins clés proches du chef de l’État, dont Régis Immongault, le ministre de l’Économie, ou son collègue à la Défense et aux Affaires présidentielles, Étienne Massard, fidèle parmi les fidèles. Côté opposition, certains évoquent l’entrée de Franck Nguema, l’un ...
(L'Union 09/08/17)
Georgina Nkolo et Lionel Issah ont été installés par les dirigeants de leur mouvement politique au cours du meeting qu'ils ont organisé samedi dernier sur l'esplanade de Roger Butin, à Port-Gentil. SAMEDI dernier, une marée humaine a pris d'assaut l'esplanade de Roger Butin, dans le 4e arrondissement de Port-Gentil, chef-lieu de la province de l'Ogooué-Maritime. Les Portgentillais répondaient au rendez-vous que leur a donné le Rassemblement héritage et modernité (RHM), un mouvement politique qui soutient activement l'ancien candidat à la présidentielle d'août 2016, Jean Ping. Objectifs : installer les responsables provinciaux du RHM et passer le message de la résistance à la population îlienne. Georgina Nkolo a ainsi été faite Déléguée provinciale des femmes et Lionel Issah Délégué provincial des...
(L'Union 09/08/17)
Nommé le 28 décembre 2016, le directeur général des Hydrocarbures, Jacob Tsioba Thaty, a été démis de ses fonctions par décret présidentiel en date du 7 août 2017. Selon des sources internes au ministère du Pétrole et des Hydrocarbures, il est reproché à ce haut fonctionnaire plusieurs malversations financières dont le montant se chiffrerait en milliards de francs. D'après toujours nos sources, Jacob Tsioba Thaty aurait ouvert un compte au nom de son département dans une banque commerciale de la place sans l’autorisation préalable du ministre de l'Economie et de celui du Pétrole. Surtout qu'une disposition réglementaire stipule que seuls les comptes légaux des ministères doivent être logés, soit à la Caisse de dépôt et de consignation (CDC), soit au...
(APA 09/08/17)
Le nouveau siège du secrétariat général de la Conférence interafricaine des marchés d’assurances (Cima) a été inauguré lundi à Libreville par le Premier ministre, Emmanuel Issoze Ngondet. Situé en plein centre-ville, l’édifice occupe une superficie totale de 2 482 m². Il mesure une trentaine de mètres de haut et comprend un rez-de-chaussée et sept niveaux avec un sous-sol de 900 m². L’investissement a couté 6,5 milliards de francs CFA, empruntés auprès des sociétés d’assureurs et de réassureurs implantés dans les 14 Etats de la zone Cima. «Disposant désormais d’un cadre de travail idéal et des plus agréables, je reste persuadé que cette nouvelle infrastructure va davantage galvaniser le personnel et pousser le secrétariat général vers plus d’efficacité», a espéré le...
(APA 09/08/17)
Le Gabon se classe parmi les 10 pays les plus dangereux du monde, selon le dernier sondage de l’institut international Gallup, dont APA a pris connaissance, mardi. 33% des Gabonais interrogés sont moins susceptibles de se sentir en sécurité. Beaucoup avouent craindre leurs propres forces de l’ordre, et peu ont le courage de sortir de chez eux la nuit. A la lumière de ce classement, le Gabon est désormais classé au même niveau que d’autres pays sur le continent (Afrique du Sud et Libéria) et en Amérique latine (Bolivie). L’Indice de la loi et de l’ordre 2016 de l’institut international de sondage a pris en compte 135 pays. Celui-ci s’est basé sur la confiance déclarée des personnes interrogées dans leur...
(L'Union 09/08/17)
Placée sous le thème "Identités, valeurs et construction de la nation", la manifestation sera rehaussée par la présence du président de la République. AUJOURD'HUI est célébrée à l'échelle nationale la neuvième édition de la Journée nationale du Drapeau. Une manifestation instituée par le président de la République en vue de permettre à ses compatriotes de s'approprier les symboles de la nation, cultiver l'esprit patriotique tout en favorisant l'émergence d'une culture citoyenne, d'aviver le sens des responsabilités et le devoir républicain. C'est le décret n°0860 du 2 décembre 2009 qui formalise cet événement qui, au fil des célébrations, connaît un engouement populaire indéniable. Il faut souligner que l'invitation à l'appropriation des valeurs matérialisées par les couleurs nationales était apparue comme une...
(L'Union 09/08/17)
Le gouvernement nippon, par l'intermédiaire de sa représentation diplomatique dans notre pays, a signé, hier, un contrat de réhabilitation de cet établissement du 6e arrondissement de Libreville. L'ECOLE publique de Nzeng-Ayong III présentera, bientôt, une nouvelle physionomie. Dans le cadre de son programme "Dons aux micro-projets locaux contribuant à la sécurité humaine", le gouvernement japonais, par le biais de sa représentation diplomatique dans notre pays, a signé, hier, un contrat de réhabilitation de cet établissement du 6e arrondissement de Libreville, par la construction de 5 bâtiments composés de 3 salles de classe, équipées chacune de 200 tables-bancs. Pour parapher l'accord, on a eu besoin de l'ambassadeur du Japon au Gabon, Masaaki Sato, et la directrice de ladite école, Junette Okouyi,...
(RFI 08/08/17)
L’augmentation importante et soudaine, dès la rentrée prochaine, des frais d’inscription et de scolarité à l’université provoque une polémique au Gabon. Le recteur de l’université affirme que l’augmentation était nécessaire et sera indolore, les étudiants et leurs représentants dénoncent une mesure « brutale ». Le décret publié fin juillet par le ministère de l’Enseignement supérieur du Gabon a provoqué un véritable tollé, et pour cause : l’augmentation des frais d’inscription à l’université, qui entrera en vigueur dès la rentrée prochaine...
(Agence Ecofin 08/08/17)
Après plus d’une décennie d’itinérance à travers la capitale gabonaise, la Conférence interafricaine des marchés d’assurances (CIMA) a désormais son propre siège. La cérémonie marquant le début de cette nouvelle ère a été actée ce 7 aout 2017 par le premier ministre gabonais, Emmanuel Issoze Ngondet en présence du président du Conseil des ministres de la CIMA, le togolais Sani Yaya. D’un coût estimé à 6 500 000 000 de FCFA, la construction de ce nouveau siège a été rendue possible grâce à un emprunt contracté auprès des sociétés d’assureurs et de réassureurs implantés dans les 14 Etats de la zone CIMA. Ce nouvel édifice bâtit en plein centre administratif de la capitale gabonaise occupe une superficie totale de 2...
(Agence Ecofin 08/08/17)
Label TV, la télévision panafricaine initiée par Mactar Silla (photo), sera lancée officiellement ce 14 août en présence du chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba, annoncent ses promoteurs. Les tests satellites, TV et radio, ont débuté depuis ce 1er août et les programmes seront lancés dans les jours à venir. La réception de Label TV nécessitera une antenne parabolique, un câble coaxial et un décodeur/ démodulateur pour un coût global qui varie de 20 à 35 000 FCFA selon les pays. « Le programme sera également disponible dans le bouquet des chaînes proposées par les principaux opérateurs locaux de chaque pays », précise la chaine. Annoncé en mai 2014, le projet se positionne comme une « vitrine de l’Afrique émergente...
(Financial Afrik 08/08/17)
Les rumeurs portant sur la dévaluation du F CFA de la zone Cemac( Communauté économique et monétaire de l’Afrique Centrale) « sont sans aucun fondement », disait le gouverneur de la Banque des Etats de l’Afrique Centrale(Beac), Abbas Mahamat Tolli, le 11 juillet dernier en conférence de presse à Yaoundé. Selon le gouverneur, les indicateurs sont rassurants car le taux de couverture du F CFA serait largement supérieur, se stabilisant autour de 60% en 2017 contre 14,8% en 1993. Mais cette assurance semble être remise en cause par le constat qui a été fait par le chef de mission du Fonds monétaire international au Gabon, Alex Segura-Ubiergo. Le représentant du FMI a laissé entendre qu’en 2016, les pays de la...
(La Tribune 08/08/17)
Le Fonds monétaire international craint des retombées de la crise des réserves de changes dans les pays de la Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale sur le franc CFA. Alex Segura-Ubiergo, le chef de mission de l'institution de Brettons Woods au Gabon, a partagé ses inquiétudes en ce sens avec la presse locale. L'information a rapidement fait du chemin telle une traînée de poudre. Surtout vu la sensibilité de la question de la dévaluation du franc CFA, en ces temps-ci où la monnaie connait de plus en plus de contestations. Selon Alex Segura-Ubiergo, chef de mission du Fonds monétaire international (FMI) au Gabon, relayé par le quotidien gabonais progouvernemental L'Union, il y a de quoi s'inquiéter des conséquences de...
(Gabon Review 05/08/17)
Plutôt que d’apporter des réponses concrètes aux préoccupations des agents des Régies financières, le ministre de l’Economie, Régis Immongault a préféré, dans sa réponse du 2 août, inviter ces agents à privilégier l’intérêt général en reprenant le travail avant de bénéficier des éventuelles primes. La grève lancée depuis le 2 août par les agents des Régies financières, pour les primes de performance, est loin de trouver son épilogue. Alors qu’ils attendaient que le ministre de l’Economie apporte des réponses claires et concrètes à leurs préoccupations, les agents n’ont eu droit qu’à une réponse lapidaire et ambiguë. En effet, si Régis Immongault Tatangani a semblé comprendre dans sa réponse rapportée, le 3 août, sur Radio Gabon, les revendications des agents, il...
(La Tribune 05/08/17)
La crise sociale au Gabon a atteint les secteurs clés de l'économie. Ce mercredi, les fonctionnaires des départements des Impôts, de la Douane, du Trésor public et des Hydrocarbures ont amorcé une grève d'avertissement de 72 heures dont les objectifs sont d'amener les autorités du pays à leur verser plusieurs mois d'arriérés de primes. Le gouvernement gabonais est sous pression. Outre la crise socio-politique qui secoue le pays, les autorités sont obligées à faire face à un autre mouvement social dans les administrations ...
(La Tribune 05/08/17)
Les services du FMI viennent d’achever une mission au Gabon au cours de laquelle ils ont passé en revue les perspectives d’évolution de l’économie du pays. Si les indicateurs montrent des signes d’une reprise économique, les perspectives à court terme restent encore délicates, avec au mieux à une progression de croissance de 1% cette année. Des projections qui prennent le contre-pied de celles du gouvernement qui tablait sur au moins 3% à la faveur de la reprise de l’économie mondiale et donc des exportations des ressources naturelles du pays. Alors que le gouvernement gabonais tablait sur un rythme de croissance de 3% en moyenne cette année, le FMI vient de tempérer cet optimisme engendré par une relative reprise de l'économie...

Pages