Samedi 23 Septembre 2017
(Autre média 12/09/17)
Gros remue-ménage à la Fegaboxe. Les dernières fanfaronnades de Yoka Com’Event, organisateur du combat du 17 juin dernier, ayant opposé le boxeur gabonais Taylor Mabika au Roumain Alexandru Ju, ne sont pas du goût de la Confédération africaine de boxe (CAB). Après la conférence de presse musclée de la structure événementielle proche de la Présidence gabonaise, la CAB a vite fait réagi en brandissant cette fois une amende de 15 millions de FCFA les organisateurs de combat non homologué s’arc-boutaient sur leurs déclarations. Le point de presse tenu le 2 septembre 2017, à Libreville, par la société événementielle Yoka Com’Event, après que la CAB ait invalidé le combat de boxe du 17 juin, n’a pas été sans conséquence. Au cours...
(L'Union 12/09/17)
Le président de l'Alliance pour le changement et le renouveau (ACR) affirme, tout de même, que son alliance ''objective'' avec le président de la République reste ''intacte'', bien que ne faisant plus partie du gouvernement. La conférence de presse annoncée par Bruno Ben Moubamba, au lendemain de son limogeage du "gouvernement Issoze Ngondet 2", a bel et bien eu lieu, hier, au siège de l'Alliance pour le changement et le renouveau (ACR), parti politique dont il est président. L'ancien ministre d'Etat en charge de l'Habitat, de la Ville et de l'Urbanisme a visiblement décidé de régler ses comptes. Première cible : le Premier ministre. Ben Moubamba reproche à Issoze Ngondet d'avoir confié à son ministre délégué des compétences...
(Gabon Review 12/09/17)
Réuni en session depuis le 4 septembre dernier à Genève (Suisse), le Comité de l’Organisation des Nations unies (Onu) sur les disparitions forcées a ouvert, le mercredi 6, le dossier du Gabon sur les disparitions forcées. Le pays avait présenté son rapport sur la question en 2015, mais les émeutes postélectorales de la présidentielle de 2016, y rajoutent du nouveau. Il y est désormais question de charniers à Libreville. Le Gabon comptait parmi les invités du Comité de l’Organisation des Nations unies (Onu) sur les disparitions forcées, le 6 septembre dernier à Genève. Alors qu’une délégation d’experts et juristes était attendue de Libreville, deux dames au demeurant résidentes en suisse ont finalement représenté le pays. Marianne Odette Bibalou Bounda, Représentante...
(APA 12/09/17)
Une mission d’experts du Processus de Kimberley séjourne à Libreville du 11 au 15 septembre, à l’effet d’aider le pays à adhérer au Processus de Kimberley, présenté comme un régime international de certification des diamants bruts réunissant gouvernements, industriels et société civile. La mission a ainsi pour objectif d’auditer et évaluer le système mis en place permettant l’application des différentes procédures et protocoles de gestion et de suivi de l’activité de la filière diamant au Gabon. Pour le gouvernement gabonais, la mise en place de la certification du Processus de Kimberley permettra d’encourager trois aspects principaux. D’abord le contrôle et l’augmentation et la production de diamants par les artisans locaux. Ensuite, la venue de grands groupes internationaux miniers et de...
(Agence Ecofin 12/09/17)
Le commerce des diamants échappe encore au contrôle de l’administration. Pour assurer la traçabilité, la transparence et la protection des producteurs de ce minerai, le gouvernement s’est engagé dans l’intégration du Processus de Kimberley, un régime international de certification des diamants bruts, réunissant gouvernements, industriels ainsi que la société civile, avant la fin de cette année. A cet effet, une délégation d’experts de cette initiative qui lutte contre l’exploitation illégale des diamants, séjourne à Libreville, depuis le 11 septembre, afin de procéder à des vérifications sur les différents sites sensibles. Cette mission a pour objectifs de faire l’audit et l’évaluation des procédures et protocoles mis en place par le gouvernement, en vue d’assurer une gestion et un suivi de l’activité...
(Gabon Review 12/09/17)
L’Association des cuisiniers du Gabon (ACG), conduite par Merlin Ella, a remporté le 9 septembre en Afrique du Sud le prix Nelson Mandela du concours de la cuisine panafricaine, organisé par l’Union africaine (UA). Les membres de l’Association des cuisiniers du Gabon ACG brandissant le trophée. © Facebook/Merlin Ella Le concours du prix Nelson Mandela pour la cuisine panafricaine, organisé le 9 septembre en Afrique du Sud, a vu le sacre de la cuisine gabonaise. Grace aux mets proposés par L’Association des cuisiniers du Gabon (ACG), le Gabon a décroché le trophée de la meilleure cuisine panafricaine. Pour arriver à ce trophée convoité par dix nations africaines, le Gabon a proposé plusieurs recettes. En plat d’entrée, «la délégation gabonaise a...
(RFI 11/09/17)
Trois jours après son limogeage, jeudi soir, du gouvernement gabonais, Bruno Ben Moubamba livre pour la première fois sa vérité. L'opposant, ancien vice-Premier ministre et ex-ministre de l'Habitat, a été débarqué, un an après avoir rejoint un gouvernement dit d'ouverture suite à la crise post-électorale de 2016. Le Premier ministre avait expliqué son limogeage en rappelant les principes de solidarité avec les ministres, le devoir de responsabilité et le respect de la hiérarchie. Bruno Ben Moubamba, lui, explique qu'Emmanuel Issozé-Ngondet l'avait dépouillé d'une partie de ses prérogatives, de façon irrégulière. Lire la suite sur: http://www.rfi.fr/afrique/20170910-exclu-rfi-gabon-bruno-ben-moubamba-li...
(Gabon Eco 11/09/17)
Pour certains, cela était prévisible, l’éviction du gouvernement de Bruno Ben Moubamba qui paie, dit-on, le lourd tribut du non- respect du sacro-saint principe de « solidarité gouvernementale ». A ce qui se dit, l’ancien membre de l’équipe Issoze Ngondet se serait fait de nombreux adversaires pour ne pas dire ennemis parmi ses collègues qui lui reprochaient ses « écarts de langage ». Quelque soit les griefs portés contre la personnalité déchue, Bruno Ben Moubamba a pour premier adversaire, sa gesticulation politique. D’aucuns se demandant où il se situe et quels véritables idéaux il défend. Si la crédibilité doit être perçue comme le premier argument du politique qui est attendu par le citoyen sur son offre et sa constance dans...
(Gabon Review 11/09/17)
Il faut une première fois à toutes choses ! L’idée est partagée par de nombreux observateurs après la sortie, le jeudi 7 septembre dernier dans la soirée, d’Emmanuel Issozé Ngondet. «Ce n’est pas tant l’éviction de Bruno Ben Moubamba qui a surpris, c’est le fait que le Premier ministre fasse une déclaration solennelle qui a étonné», s’indigne un des leaders des partis ayant pris part au Dialogue d’Angondjé. Attendu au journal de 20 heures au cours duquel le présentateur annonçait l’arrivée imminente du Premier ministre pour une «importante communication», c’est finalement aux environs de 22 h 30 qu’est apparu sur les écrans de Gabon Télévision le chef du gouvernement. Les Gabonais ont ainsi attendu le Premier ministre, pensant à l’annonce...
(Agence Ecofin 11/09/17)
A Rabat, capitale du royaume chérifien, le Gabon veut se saisir de la tribune du forum d’affaires, organisé dans les locaux de l’ambassade, haute représentation du pays au Maroc, pour étaler ses ambitions de développement ainsi que sa politique économique articulée autour de la diversification des sources de croissance. Les investisseurs et opérateurs économiques marocains, présents à cette grand’messe qui entend donner un souffle nouveau aux échanges entre les deux partenaires commerciaux, seront face aux décideurs et autres responsables gabonais. Ceux-ci vont se succéder à la tribune du forum afin de présenter les opportunités d’investissements dont regorge le pays dans divers domaines. Car, pour atteindre le niveau de croissance qui l’abritera des chocs exogènes causés par le marché international de...
(Agence Ecofin 11/09/17)
Le gouvernement gabonais poursuit sa dynamique de développement de l’agro-industrie. Ainsi, en 2016, les investissements dans la filière de l’hévéaculture, ont atteint un montant de 11,1 milliards de FCfa. Ils ont été consacrés à l’aménagement et à l’extension des plantations, la régénération du matériel végétal des fermes et l’amélioration de la productivité. Toutefois, dans l’ensemble, la filière a enregistré de nouvelles contre-performances avec une dégradation des volumes usinés. Selon la direction générale de l’Economie, en raison notamment du vieillissement des plantations, la production de caoutchouc naturel en fonds de tasse a, à nouveau reculé en 2016 (-6,9%), pour s’établir à 28 699 tonnes contre 30 818 en 2015. Il en est de même de la transformation de caoutchouc humide en...
(Libération (ma) 11/09/17)
Le Forum économique Maroc-Gabon au titre de l'année 2017 se tiendra les 14 et 15 septembre à Rabat, avec pour objectif majeur de participer à la consolidation des échanges économiques et commerciaux entre les deux pays, rapporte la MAP. Destiné à promouvoir les investissements directs et à dynamiser les échanges entre le Maroc et le Gabon, ce forum permettra aux investisseurs marocains de découvrir les opportunités d'investissement offertes par le Gabon et aux agences, parties prenantes de la nouvelle stratégie de développement du Gabon, de venir expliciter à divers opérateurs et acteurs marocains, leur fonctionnement, ainsi que leurs attentes, indique un communiqué de l'ambassade du Gabon à Rabat. "Ce nouveau forum va permettre de présenter au patronat marocain les nombreuses...
(Xinhua 11/09/17)
LIBREVILLE, (Xinhua) -- Un ressortissant camerounais, présumé être un trafiquant d'ivoire, a été interpelé avec 20 kg de pointes d'ivoire à Bitam dans la province du Woleu Ntem au nord du Gabon, sur la frontière avec le Cameroun, par des éco-gardes, rapporte un communiqué officiel publié vendredi. Le suspect, Ghislain Afa Mba, est arrivé sur une moto transportant un sac dans lequel étaient dissimulées 20 kg de pointes d'ivoire qui étaient divisées en quatre morceaux pour faciliter le transport sur la moto. Il a été arrêté par les éco-gardes en étroite collaboration avec l'ONG Convergence Justice, alors qu'il essayait de vendre son produit. Les agents de la faune informés par la population attendaient son arrivée. Ils se sont aussitôt jetés...
(Gabon Eco 11/09/17)
C’est la question que tout citoyen gabonais, soucieux de l’Etat de droit peut se poser sur la réelle situation démocratique de son pays par rapport aux autres Etats africains. Surtout après les récents événements qui ont rythmé la vie politique nationale. On peut citer, entre autres, l’organisation de la présidentielle du 27 août 2016 et la gestion du contentieux électoral par les instances habilitées, les mesures punitives prises par le pouvoir à l’encontre de l’opposition dite radicale. Quel est le réel état démocratique du Gabon après 27 ans de multipartisme ? De quelles infrastructures politiques et juridiques dispose le pays pour promouvoir une vie démocratique viable depuis le retour au multipartisme en 1990 ? Comment ces infrastructures fonctionnent-elles ? A...
(Gabon Actu 11/09/17)
L’Association des cuisiniers du Gabon (ACG) a remporté récemment en Afrique du sud le « Trophée Nelson Mandela pour la cuisine panafricaine » devant le Zimbabwe et l’Afrique du sud, pays organisateur. Dix pays ont participé à cette compétition co-organisée par l’Union africaine. La délégation gabonaise a proposé en entrée des chenilles des Plateaux batéké, de la patate douce et des graines de courge. Mais avant cette entrée, les chefs gabonais ont proposé une soupe, le célèbre bouillon du Gabon. Pour le plat de résistance, l’ACG a proposé des feuilles de manioc avec du poisson marinées de façon gastronomique. Ce menu s’est conclu avec un dessert fait à base des fruits sauvages prélevés dans la riche forêt gabonaise, a expliqué...
(RFI 11/09/17)
Une bonne nouvelle au Gabon, l'Association des cuisiniers du pays (ACG) a remporté récemment en Afrique du Sud le « Trophée Nelson Mandela pour la cuisine panafricaine ». Dix pays ont participé à cette compétition co-organisée par l'Union africaine. Et le Gabon a remporté le premier prix, suivi du Zimbabwe et de l'Afrique du Sud. Depuis qu'ils sont rentrés d'Afrique du Sud, les membres de l’Association des cuisiniers du Gabon sont sur un petit nuage. Ils enchaînent les passages sur les plateaux de télévision pour annoncer la bonne nouvelle au Gabonais. « On a mené ce vert-jaune-bleu jusqu’au bout. Et c’est la victoire de tout le Gabon. On est en train de rentrer dans une grande histoire de la cuisine...
(L'Union 11/09/17)
L'édition de cette année a été également marquée par la défaite du champion en titre, Me Eric Zolier Nguema de la gendarmerie nationale, battu par le jeune Marcus Moimoutoumou (GR). ORGANISEE sous la formule olympique en quatre catégories (-58 kg, -68 kg, -80 kg et + 80 kg), par l'association missile taekwondo, la 10e édition de la Coupe du ministre de la Défense nationale s'est achevée samedi dernier, au gymnase du prytanée du camp de Bakara de Libreville. L'équipe du génie militaire (GM) a remporté la compétition après sa dixième tentative. Les hommes de Franck Mavoungou se sont offert le trophée avec 21 points au compteur. Une victoire acquise grâce aux deux médailles d'or (20 points) décrochées par Jonathan Engouang...
(RFI 10/09/17)
Le rassemblement Héritage et modernité a confirmé samedi 9 septembre dans une conférence de presse l'interpellation de Pascal Oyougou, un proche de Jean Ping. Peu avant lui, Frédéric Massavala, interpellé mercredi dernier, a été écroué vendredi à la prison centrale de Libreville. Le parti d'Alexandre Barro Chambrier a aussi publié une liste d'une vingtaine de personnes interpellées dans tout le Gabon. Il a exigé leur libération sans condition. Durant la conférence de presse, la décision du ministre de l'Intérieur de lever l'interdiction de sortie du territoire de Jean Ping et les leaders autour de lui a été moins commentée.
(RFI 09/09/17)
Le Gabon a un nouveau ministre de l’Habitat puisque Bruno Ben Moubamba ne fait plus partie de l'équipe. Il a été limogé ce jeudi. L'opposant était entré en octobre dans le premier gouvernement post-crise électoral présenté comme l'un des symboles du dialogue et de l'ouverture voulue par le président Ali Bongo. Mais des tensions s'étaient rapidement fait sentir avec le pouvoir. Finalement, c'est le Premier ministre en personne qui a annoncé son limogeage à la télévision. Emmanuel Issozé-Ngondet a rappelé trois principes pour expliquer l'exclusion de Bruno Ben Moubamba : la solidarité avec les ministres, le devoir de responsabilité et le respect de la hiérarchie. « Le gouvernement ne peut pas devenir un forum où chacun fait valoir ses intérêts...
(RFI 09/09/17)
Le cas des disparitions forcées au Gabon se retrouve en ce moment sur la table de l'ONU à Genève. Le Comité sur les disparitions forcées est en session depuis lundi. Le cas de plusieurs Etats est examiné, comme celui de Libreville mercredi 6 septembre. Les débats devaient porter sur un rapport de 2015. Mais les violences d'août-septembre 2016 se sont invitées dans la discussion. Le Gabon cherche à tout prix à tourner la page de la crise post-électorale. Mais le calendrier international remet régulièrement l'affaire sur la table. Durant la session, Emmanuel Decaux, le président du Comité, a rappelé que des arrestations, tueries, disparitions forcées avaient été rapportées par diverses organisations. Le juriste a ajouté que quatre fosses communes auraient...

Pages