| Africatime
Mercredi 22 Mars 2017
(Gabon Review 15/03/17)
L’aînée de la fratrie Bongo Ondimba aurait-elle des problèmes plus sérieux en ce moment ? Après la mise en vente de sa luxueuse maison à Beverly Hills, elle envisage également de vendre sa villa à La Sablière. Après sa luxueuse villa à Beverly Hills aux Etats-Unis, Pascaline Mferri Bongo est en passe de vendre sa maison sise à La Sablière, au nord de Libreville. Ces derniers jours, une pancarte rendant publique cette vente a été disposée à proximité de la propriété. Cette fois, contrairement à la vente lancée par sa société Aminisha Corp, aux Etats-Unis, aucun nom d’agence immobilière n’apparaît sur la pancarte, ce qui pourrait laisser penser que la propriétaire (ou un de ses proches collaborateurs) s’est elle-même chargée...
(Agence Gabonaise de Presse 15/03/17)
Le ministre gabonais de l’Economie, Régis Immongault a déclaré mercredi, à l’occasion de la célébration de la journée internationale des droits des consommateurs, que l’avènement des Technologies de l’information et de la communication (TIC) offre des opportunités pour des milliers de consommateurs. « Le développement rapide d’internet, des technologies mobiles et autres technologies numériques crée des défis et des opportunités pour des milliers de consommateurs y compris au Gabon », a affirmé M. Immongault Selon, lui, les nombreuses transactions effectuées via les services de téléphonie mobile et les cartes bancaires tels que le paiement électronique, le retrait et l’envoi d’argent, mettent en avant la nécessité d’adopter des mesures d’ordre juridique et administratif pouvant permettre aux consommateurs d’obtenir le cas échéant...
(Agence Gabonaise de Presse 15/03/17)
Le chef de la diplomatie gabonaise, Pacôme Moubelet Boubeya a pris part mardi, à Addis Abeba (Ethiopie) à la cérémonie de passation de service entre Mme Nkosazana Dlamini Zuma, présidente sortante de la Commission de l’Union africaine (UA) et M. Moussa Faki MAhamat, indique un communiqué de presse du ministère gabonais des Affaires étrangères dont LDA Daily a obtenu copie, mercredi. Dans son allocution, Mme Zuma a fait le bilan de son mandat dont l’action pérenne reste indubitablement la mise en place de l’Agenda 2063 qui regroupe les priorités africaines en matière de ...
(Agence Ecofin 15/03/17)
La junior pétro-gazière française Maurel & Prom a connu une légère diminution du volume d’hydrocarbures produits tout au long de l’exercice 2016 au Gabon. Ainsi, les réserves de pétrole sont passées de 159,1 millions de barils au 1er janvier à 157,7 millions de barils au 31 décembre. Le déficit aurait pu se creuser davantage avec les redevances au titre du contrat de partage de production de 7,4 millions de barils dont la compagnie doit s’acquitter auprès de l’Etat gabonais. Mais d’après la société, cet effet a été compensé par une révision à la hausse de 5,6 millions de barils. « En 2016, les investissements liés aux actifs de production au Gabon ont privilégié les travaux visant à accroître l’efficacité de...
(Gabon Review 15/03/17)
Confrontée à la baisse antérieure de 12% de sa production de minerai et d’agglomérés de manganèse, la société est parvenue à stabiliser son chiffre d’affaires en 2016, établi à 944 milliards de francs CFA. La Compagnie minière de l’Ogooué (Comilog) vient de publier ses résultats de l’exercice 2016. Ces chiffres mettent notamment en avant un chiffre d’affaires stabilisé à 944 milliards de francs CFA. Soit une hausse de 141,6 milliards de francs CFA par rapport à l’exercice précédent. «Ces bons résultats sont consécutifs à la compétitivité du gisement de Moanda et des usines alliages de manganèse du groupe, ainsi qu’à la forte remontée des prix du minerai de manganèse au 2nd semestre 2016», a indiqué une source de la maison...
(Gabon Review 15/03/17)
Quelque peu écorné par le scandale de la fraude aux cartes Visa prépayée, l’établissement bancaire a annoncé la mise en place de nouveaux dispositifs à même d’assurer la continuité de ses activités. Réuni le 10 mars dernier à Libreville, le conseil d’administration de BGFIBank s’est penché sur la fraude aux cartes Visa prépayées et les comptes de l’exercice 2016. Concernant le second point, le conseil s’est satisfait de belles performances réalisées sur le précédent exercice, pourtant caractérisé par un contexte morose. La banque a ainsi achevé 2016 sur un bénéfice de 16 milliards de francs CFA, en hausse de 14% par rapport à 2015. «Cette hausse résulte de la croissance du produit bancaire net de 15%», a expliqué le conseil...
(Gabon Actu 15/03/17)
Orabank Gabon, une de nombreuses banques implantées au Gabon reconnait dans un communiqué qu’un contentieux judiciaire est à l’origine de la descente de la police dans ses agences qui a procédé à des saisies dans l’une de ses agences à Libreville Voici le communiqué : Suite à un contentieux entre Orabank Gabon et la société Sogad BTP, l’établissement bancaire a fait l’objet de deux saisies dans l’une de ses agences de Libreville, les 3 et 14 mars 2017. Même si ces saisies n’altèrent en rien le fonctionnement de la banque, Orabank Gabon tient à exprimer sa profonde indignation face aux multiples violences exercées sur ses collaborateurs et aux désagréments infligés à ses clients. Orabank Gabon conteste également le mode opératoire...
(Gabon Review 15/03/17)
A quelques jours du 20 mars, date butoir arrêtée par les enseignants pour déclarer unilatéralement l’année blanche, la concrétisation de cette menace laisse perplexe. L’année scolaire ira-t-elle à son terme? Telle est la question que beaucoup des Gabonais se posent. Si pour l’heure, il est difficile de répondre à cette interrogation, tous les signes d’une année blanche sont désormais réunis, au regard de la tournure que prennent les évènements. En effet, depuis octobre 2016, la Convention nationale des syndicats du secteur éducation (Conasysed) est en grève illimitée. Dans leurs revendications les enseignants réclament, entre autres, le paiement du solde de vacations et celui de la prime d’incitation à la performance PIP du 2e trimestre 2015. Ils exigent également l’organisation du...
(Gabon Review 15/03/17)
Un dernier pointage commandé par l’opérateur pétrolier au Gabon et en Tanzanie indique que Maurel & Prom a vu ses réserves globales baisser légèrement. Une situation qui n’aurait rien à voir avec la crise que traverse la société depuis quelques mois. Les sociétés DeGolyer & MacNaughton et RPS Energy ont récemment livré les résultats de leur pointage au Gabon et en Tanzanie sur les champs de Maurel & Prom. L’opérateur pétrolier français a enregistré une légère baisse sur ses réserves dans les deux pays. «Le pointage réalisé par les sociétés spécialisées laisse entrevoir des réserves 2P (P1+P2, prouvées + probables) nettes de redevances de 203,1 millions de barils équivalent pétrole au 31 décembre 2016, soit une baisse de -0,9% par...
(Gabon Review 15/03/17)
Devant la crise qui secoue actuellement le secteur de l’Education et les différentes enquêtes menées dans le cadre de l’Opération Mamba, les jeunes de l’opposition en appellent à l’implication du président de la République sur qui ils disent compter pour «faire payer les responsables». La crise qui secoue actuellement le secteur de l’Education et la traque de hauts cadres de l’administration, soupçonnés d’avoir distrait les deniers de l’Etat, ne laissent pas indifférent le Front uni des jeunes de l’opposition (Fujo). A la faveur d’une récente sortie à Libreville, la plateforme qui dit militer pour les intérêts de la jeunesse gabonaise a interpelé le chef de l’Etat. Elle souhaite premièrement qu’il pèse de son poids pour sauver l’année scolaire fortement impactée...
(Gabon Review 15/03/17)
Arrêté dans la matinée du 14 mars, le directeur général d’Orabank a été relâché quelques heures plus tard, après avoir été entendu dans le cadre d’un litige opposant son établissement à la société Sogad BTP. Une affaire aux contours «louches», pouvant avoir des retombées négatives sur le climat des affaires dans le pays. Le groupe Orabank broie du noir avec la fermeture, durant toute la matinée du 14 mars, de ces différentes agences. A l’origine de cette décision, une affaire de justice opposant l’établissement bancaire à la société Sogad BTP Gabon. Dans les faits, cette société avait obtenu un marché de gré-à-gré, auprès de l’Etat, pour la construction de l’école de commerce de Port-Gentil et de l’école de Tourisme et...
(Agence Ecofin 15/03/17)
Suite à un contentieux entre Orabank Gabon et la société Sogad BTP, l’établissement bancaire a fait l’objet de deux saisies dans l’une de ses agences de Libreville, les 3 et 14 mars 2017. Même si ces saisies n’altèrent en rien le fonctionnement de la banque, Orabank Gabon tient à exprimer sa profonde indignation face aux multiples violences exercées sur ses collaborateurs et aux désagréments infligés à ses clients. Orabank Gabon conteste également le mode opératoire de ces deux actions dans la mesure où l’affaire n’a pas encore été jugée définitivement par les tribunaux gabonais. Ce contentieux qui porte sur un dossier de financement infructueux fait en effet l’objet d’un recours en appel sur le fond suite à la décision rendue...
(Gabon Review 15/03/17)
Passant en revue l’infrastructure hospitalière nationale, le cabinet Management sciences for health (MSH) a préconisé la mise en place de six impératifs stratégiques, pour donner plus d’allant au secteur de la santé. L’infrastructure hospitalière au Gabon a fait l’objet d’une étude du cabinet Management sciences for health (MSH). Le rapport y découlant est pour le moins édifiant, bien loin de certains préjugés, du moins à certains niveaux. Reconnaissant la qualité des soins dispensée sur l’ensemble du territoire national, le rapport affirme que «le Gabon possède le plus grand nombre de lits d’hôpitaux par rapport à sa population», mais son système de santé est marqué par certaines rigidités. «La capitale gabonaise reste la mieux servie dans le domaine. La livraison de...
(Agence Ecofin 15/03/17)
Ce mardi 14 mars, les agents de forces de police ont fait une nouvelle descente après celle du 3 mars dernier, au siège de la filiale gabonaise du groupe Orabank sis à Libreville, indiquent des sources internes à la boite. Cette descente serait consécutive à une affaire opposant Orabank, à un de ses clients, en l’occurrence, la société de BTP SOGAD, poursuit la source, cela, à la suite d’un refus de la banque d’accorder un prêt bancaire à l’entreprise dans le cadre d’un marché public de construction des écoles de commerce de Port-Gentil et de Tourisme de Libreville en 2011, poursuit la source. Au terme de cette intervention, cette institution financière aurait été mise sous scellée et son Directeur général...
(Agence Ecofin 14/03/17)
Le Conseil d’Administration de BGFIBank Gabon, réuni à Libreville le 10 mars 2017 sous la présidence de monsieur Henri-Claude OYIMA, a arrêté les comptes de l'exercice 2016 marqués par une belle performance malgré un environnement économique contrasté. Ainsi l'année 2016 s'est achevée sur un bénéfice net de FCFA 16 milliards, en hausse de 14% par rapport à l'exercice 2015. Cette hausse résulte de la croissance du Produit Net Bancaire de 15%. Les Crédits à la clientèle se sont établis à FCFA 785 milliards en hausse de 6%, des dépôts de la Clientèle de FCFA 939 milliards en baisse de 3% et un coefficient brut d'exploitation à 50%. Par ailleurs, suite à la fraude aux cartes Visa prépayées déjouée par la...
(Agence Gabonaise de Presse 14/03/17)
L’ONG Conservation Justice, avec l’appui du Parquet du tribunal de grande instance de Mouila et la direction provinciale des Eaux et Forêts, a organisé, vendredi dernier à Mouila, la capitale provinciale de la Ngounié, un atelier de formation et d’information sur « les infractions forestières et les procédures pénales » dont les communications ont été livrées par des juristes. Le procureur de la République près le tribunal de grande instance de Mouila, Félix Minko Nkoundi, remerciant les participants (gendarmes, policiers, agents des Eaux et Forêts, du renseignement, ceux des Parcs nationaux, magistrats et auditeurs libres), les a invités à s’engager pour la préservation de l’ensemble des espèces de la nature. Car, a-t-il déclaré, ‘’il s’agit d’apprendre et comprendre l’importance de...
(Agence Gabonaise de Presse 14/03/17)
Le district d’Ikobey, à 89 km de Fougamou, le chef-lieu du département de Tsamba-Magotsi (nord de la province de la Ngounié) manque de route praticable en toute saison vu l’état de dégradation de cette voie de communication bien que communicant vers le district proche d’Etéké, aurifère, dans le département de l’Ogoulou. Dans cette partie administrative du Gabon, les infrastructures de base manquent, nonobstant la présence de la sous-préfecture, une école publique, un centre de santé, une brigade de la gendarmerie, des commerces, mais la route dépeint tout ce qui s’y trouve, tant elle relève d’un parcours du combattant lorsqu’on s’aventure sans un véhicule tout terrain. Même la marche à pied fatigue les piétons qui sont obligés d’esquiver les bourbiers en...
(Jeune Afrique 14/03/17)
Historien et politologue, Wilson-André Ndombet enseigne à l’université Omar-Bongo de Libreville. Auteur de plusieurs ouvrages, il est spécialiste des développements politiques au Gabon depuis l’indépendance. Selon lui, il ne faut pas attendre beaucoup des remaniements gouvernementaux et du dialogue national. Ils seraient avant tout stratégiques. Jeune Afrique : Depuis la réélection contestée d’Ali Bongo Ondimba, le Premier ministre a été remplacé, le ministre du Pétrole limogé et son ancien directeur de cabinet, Maixent Accrombessi, est en convalescence à Londres… Assiste-t-on à un changement majeur dans la façon de gouverner du président ? Wilson-André Ndombet : Il y a effectivement des changements notables au sommet de l’État, une volonté d’apporter une réponse à la demande de renouvellement politique formulée par les Gabonais lors de...
(Jeune Afrique 14/03/17)
Six ans après leur boycott des législatives, les quadras et quinquas du camp adverse comptent s’imposer lors du scrutin de juillet. Ils sont dans l’ombre des leaders depuis six ans ou plus. Quinquas ou quadras, ils estiment leur heure venue. Les élections législatives prévues en juillet pourraient être le point de rupture. En 2011, l’opposition avait boycotté l’Assemblée nationale, offrant au parti au pouvoir 114 sièges sur 120. Pas question de passer cinq ans de plus au purgatoire. Tant pis pour les leaders septuagénaires comme Jean Ping, Zacharie Myboto ou Jean Eyeghe Ndong, s’ils étaient tentés de prolonger par le boycott des législatives leur bras de fer avec le pouvoir. Jean-Gaspard Ntoutoume Ayi, 48 ans, est l’une des figures montantes...
(Gabon Review 14/03/17)
La première session de formation des organisations de la société civile (OSC) du Gabon et de la Guinée équatoriale s’est ouverte, le 13 mars 2017 à Malabo, sous le thème : «management des associations : enjeux et défis». Le représentant du président de l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives (ITIE) Guinée équatoriale, Gomez, a lancé le 13 mars à Malabo, le premier module de formation des organisations de la société civile (OSC) du Gabon et de la Guinée Equatoriale. Prévue sur cinq jours, cette session ...

Pages