| Africatime
Mercredi 22 Mars 2017
(Gabon Review 17/03/17)
Pour sortir de la crise qui secoue actuellement le secteur de l’Education, une réunion interministérielle s’est tenue, mercredi 15 mars à Libreville. Celle-ci montre que les autorités n’ont pas réellement pris la mesure de la situation. Si les revendications des enseignants n’ont pas trouvé de réponses satisfaisantes au 20 mars prochain, les syndicats du secteur de l’Education considèreront l’année scolaire 2016-2017 comme une «année blanche». Face à cette menace, le comité interministériel s’est réuni, mercredi 15 mars, à la Primature. L’objectif de cette énième réunion : trouver des solutions devant permettre de sortir de la crise. Pourtant, des doutes quant à l’intérêt réel de cette séance de travail subsistent. Jusqu’à l’ouverture des travaux du comité, le gouvernement n’était pas informé...
(Gabon Review 17/03/17)
Réaménagé à cet effet, le centre médical de l’Université Omar Bongo (UOB) offrira désormais des soins gratuits aux étudiants de l’université et grandes écoles du pays. Bonne nouvelle pour les étudiants des universités et grandes écoles du pays, avec l’annonce de la gratuité des soins médicaux à l’Université Omar Bongo (UOB). En effet, la petite infirmerie de l’UOB a été transformée à véritable centre médical. La nouvelle structure médicale est dotée de plusieurs spécialités : ophtalmologie, gynécologie, dermatologie, médecine générale, etc. «C’est le Centre national des œuvres universitaires (Cnou) qui prend à son compte les frais du ticket modérateur. Ce qui veut dire que si la consultation s’élève à 2000 francs, l’étudiant ne donnera rien. C’est plutôt le Cnou qui...
(RFI 16/03/17)
C'est un nouvel acteur politique dont on parle beaucoup au Gabon, «Les Démocrates». Le mouvement s'appelait encore l'Alliance pour le Nouveau Gabon jusqu'à samedi lorsque l'ancien président de l'Assemblée Guy Nzouba Ndama en a pris la présidence et l'a rebaptisé. A ses côté, Léon Paul Ngoulakia, ancien candidat à la présidentielle et cousin d'Ali Bongo mais également d'anciennes personnalités de la majorité passées à l'opposition. Dès le départ, Guy Nzouba Ndama a affiché la couleur et rappelé qu'un parti avait pour objectif la conquête du pouvoir, tout en affirmant qu'il restait membre de la coalition autour de Jean Ping. « On ne créé pas un parti pour faire de la figuration ! » Guy Nzouba Ndama ne cache pas les...
(Infos Gabon 16/03/17)
Les opérateurs économiques ne cessent de dénoncer les prix prohibitifs pour importer les marchandises. PROJEC serait à l’origine de cette manœuvre. Ce sont des cris d’orfraie que poussent de plus en plus les opérateurs économiques du secteur de l’import-export au Gabon. Des voix ne cessent de s’élever pour dénoncer ce qui parait alors comme une sorte d’arnaque sur les prix pratiqués dans l’importation des marchandises. De l’avis de ces derniers, les coûts ne cessent de grimper sur le prix de revient des marchandises et rendant de fait la Redevance utilitaire du service informatique douanier (RUSID) plus chère que partout ailleurs. A titre d’exemple, il faut débourser 200 000 à 300 000 francs CFA au minimum par container, soit 0,53% de...
(Agence Ecofin 16/03/17)
La Compagnie minière de l’Ogooué, filiale du groupe français Eramet, vient de publier une mise au point sur son chiffre d’affaires en 2016. Un chiffre qui va en contradiction avec celui annoncé dans la presse, il y a quelques temps. Et selon cette mise au point, le chiffre d'affaires qui sera présenté à l’assemblée générale des actionnaires de la société, en juin 2017, pour approbation des comptes, s’élève à 360 milliards de FCFA et non 944 milliards comme cela a été répercuté dans les médias. « Le chiffre de 2016 repris par la presse est celui de la branche « Manganèse » du Groupe Eramet qui, outre Comilog, intègre les entités norvégiennes et américaines du Groupe Eramet productrices d’alliages à...
(Gabon Review 16/03/17)
La fin du congrès ordinaire des 7 Merveilles du peuple gabonais (7MP) s’est achevée sur fond de confusion, avec l’annonce de la participation de certains élus du parti au futur dialogue politique. Une annonce qui ne cadre pas avec la position officielle dudit parti. Parmi les conclusions officielles du premier congrès des 7MP, tenu à Libreville du 10 au 12 mars, on note la reconduction de Joël Ngoueneni Ndzengouma à la tête du parti, la réaffirmation du soutien de cette formation politique à Jean Ping, qu’elle considère comme «le véritable président élu par les Gabonais», et le refus de prendre part au dialogue politique national devant s’ouvrir le 28 mars prochain. Pourtant, au terme de trois jours de travaux, c’est...
(Infos Gabon 16/03/17)
L’appel des milliers d’enfants gabonais privés d’éducation depuis plusieurs mois a été relayé dimanche par la ligue des jeunes du parti au pouvoir lors de son 49e anniversaire. Vivien Amos Péa Makaga n’est pas passé par quatre chemins pour lancer l’appel pressant des milliers de jeunes Gabonais dont il était porteur. Le punch dans la voix et l’accent grave, le secrétaire général adjoint chargé de l’Union des jeunes de cette formation politique a dressé un état des lieux qui n’honore pas du tout le Gabon éducatif et qui fait de la jeunesse la principale victime du malaise en cours. «Depuis plusieurs mois, l’école de la République gabonaise est devenue l’école de la grève et de l’échec, mettant en danger l’avenir...
(Gabon Review 16/03/17)
Le président de la Cour constitutionnelle du Gabon a récemment été porté à la tête du bureau de la Conférence mondiale sur la justice constitutionnelle (WCCJ). Accusée par certains d’être à l’origine de tous les maux du Gabon, depuis sa nomination à la tête de la Cour constitutionnelle en 1993, Marie Madeleine Mborantsuo serait adulée hors du Gabon. Le président de la Cour constitutionnelle a récemment été porté à la tête du bureau de la Conférence mondiale sur la justice constitutionnelle (WCCJ). Une nouvelle distinction qui vient après sa médaille octroyée, le 28 octobre 2016, reçue des mains de Jean-Claude Marin, procureur général près la Cour de cassation de Paris (France). Si la médaille de la Cour de cassation de...
(Gabon Review 16/03/17)
Entrepreneurs locaux, en herbe et chevronnés, ont été invités à s’inscrire massivement à ce concours, dont les modalités ont été présentées ce 15 mars à Libreville. Destiné à soutenir les entrepreneurs africains, ou originaires d’Afrique, et les inciter à repousser leurs limites, l’«African Entrepreneurship Award» a été présenté ce 15 mars à Libreville. Illustrant la volonté portée par la Banque marocaine du commerce extérieure (BMCE Bank) d’encourager l’entrepreneuriat en Afrique, en récompensant les talents et les technologies au-delà des frontières, le prix a été lancé en novembre 2014. Les ambassadeurs du projet ont ainsi décliné toutes les modalités y afférentes. Objectif : susciter le plus grand nombre de participations d’entrepreneurs gabonais, en herbe ou confirmés. «N’importe quel entrepreneur de n’importe...
(Gabon Review 16/03/17)
Développé par le Groupe Vivendi Africa (GVA), le déploiement de la fibre optique est actuellement au point mort. La faute à la volte-face de la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG), ne souhaitant plus que la filiale de Bolloré utilise ses installations. Filiale de Bolloré, le Groupe Vivendi Africa (GVA) a annoncé, en janvier dernier, avoir décroché une licence télécoms auprès de l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep). Licence qui permettrait à la filiale du géant français de déployer la fibre optique au Gabon, en utilisant les pylônes de la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG). A ce qui semble, malheureusement, la SEEG ne serait plus favorable à l’utilisation de ses équipements par son...
(RFI 16/03/17)
Au Gabon, il y a presque 4 mois que le secteur de l'éducation est sérieusement perturbé par une grève des enseignants qui réclament des primes et des nouvelles salles de classe. Les élèves aussi sont entrés dans la danse pour réclamer leur bourse. Les négociations avec le gouvernement semblent être bloquées. Ainsi, plusieurs initiatives de sortie de crise fleurissent, dont celle d'un petit parti de la majorité présidentielle, le Bloc démocratique et populaire (BDP). Paskhal Nkoulou, président du BDP, a clairement indiqué qu'il n'a pas été mandaté par Ali Bongo. Son parti a engagé cette mission de bons offices parce que « la majorité présidentielle, dit-il, est aussi une force de propositions ». Durant près de deux semaines, le BDP...
(Gabon Review 16/03/17)
En dépit des contestations de leurs différents avocats, les deux anciens ministres soupçonnés de détournement de l’argent public seront jugé en qualité de simples citoyens, selon la Cour constitutionnelle qui ne prévoie pas de Haute cour de justice pour eux. Etienne Dieudonné Ngoubou et Magloire Ngambia, deux anciens ministres accusés d’avoir distrait les deniers publics et placés en détention préventive à la prison centrale de Libreville depuis plus de deux mois, ne bénéficieront pas d’un jugement particulier. Aucune juridiction d’exception, en l’occurrence la Haute cour de justice, ne sera mise en place pour traiter de leur cas, a rapporté, mercredi 15 mars, L’Union. Selon le quotidien, cette décision fait suite à la saisine de la Cour constitutionnelle par le Premier...
(Gabon Review 16/03/17)
Echaudés par une série de promesses non tenues, touchés dans leur amour propre par un usage excessif de la méthode forte, les enseignants oscillent entre défiance et confrontation. Leur intransigeance est, en réalité, née du non-respect de la parole donnée et d’un autoritarisme hors de saison. Et s’il faut tout détruire pour mieux reconstruire ? Les années se suivent et se ressemblent dans le monde de l’éducation : les enseignants battent le pavé, les élèves déambulent dans les rues, le personnel administratif feint de s’affairer et le gouvernement brandit la menace. En 2015, il fallut rafistoler pour éviter l’année blanche (lire «Face au spectre de l’année blanche : Annulation des vacances de Pâques» ). Le bras de fer permanent de...
(Libération 16/03/17)
Questions à... Samperode Mba Allogo, créateur des «Notes d’histoire du Gabon» sur Facebook. A la suite du succès de cette histoire 2.0, il a fondé le blog "Mémoire Sauve Gabon" qui revisite l'histoire oubliée du Gabon. Qui est Nyonda Makita ? Nyonda Makita, de son vrai nom Mavurulu incarne, comme en son temps d’autres leaders, l’insoumission, la dignité et le droit des populations autochtones à disposer d’elles-mêmes. Des sources indiquent qu’il est né vers 1870 au sein du clan Bagambu dans la région de la Nyanga. Nyonda Makita est décrit comme un garçon turbulent, récalcitrant et conquérant. Il est tout autant présenté comme un jeune homme qui tient à son honneur et à sa liberté. Il aurait été hautement initié...
(Gabonews 16/03/17)
L’association ‘’Lozo Avenir’’ poursuit ses activités dans les zones rurales de la province de l’Ogooué-Lolo. L’éducation, la formation et l’assistance de toutes les personnes vulnérables sont les principales motivations qui animent les jeunes de cette association, constituée, pour la plupart, des anciens élèves de Lastoursville et de ses environs. Depuis plus de cinq ans déjà,l’association ‘’Lozo Avenir’’ est soucieuse du bien-être intellectuel des écoliers des zones rurales. Elle vise et se bat pour leur plein épanouissement,leur responsabilisation et surtout,les enseigne les valeurs sociétales et comment s’y intégrer .Leurs actions sont plus orientées vers les écoliers des villages. « Les enfants des villages ont besoin d’être assistés en matière d’éducation. », nous confie Nancy BOUNANG BOUAMI, le premier responsable de ce...
(Agence Ecofin 16/03/17)
Selon un communiqué de l’agence de notation Fitch publié par Reuters le 15 mars, les programmes économiques proposés actuellement par le Fonds monétaire international (FMI) pourraient atténuer le manque à gagner provoquée par la baisse des recettes pétrolières subies par certains pays de la Cemac. Fitch cite nommément le Cameroun (B/Stable), la République du Congo (CCC) et le Gabon (B +/Négative). L’étendue des retombées des programmes FMI, selon l’agence de notation, dépendrait de la capacité de mise en œuvre des autorités desdits pays. Bien plus, le financement qu'apporterait le Fonds monétaire réduirait les risques d'écarts de financement externe et aiderait à reconstituer des réserves de devise étrangère. Mieux, l'aide technique du Fonds pourrait renforcer la capacité institutionnelle de ces Etats...
(Gabon Actu 15/03/17)
L’ancien tout puissant président de l’Assemblée nationale, Guy Nzouba Ndama est apparu la main dans la main dimanche dernier avec Jean Ping lors de la clôture du congrès qui a vu l’Alliance pour un nouveau Gabon (ANG) changer de nom pour devenir « Les Démocrates ». Au-delà de cette belle image qui rappelle les moments fastes de la dernière compagne électorale pour la présidentielle du 27 août 2016, le désormais président du parti Les Démocrates a lâché dans son discours inaugural, de son mandat de 5 ans, une série de phrases très significatives mais qui sont passées sous silence. Relisons ce discours au ralenti. « Chers démocrates, aujourd’hui rangé dans l’opposition pour l’alternance, regroupé au sein de la coalition pour...
(Gabon Review 15/03/17)
Parti en VRP en France il y a quelques semaines, pour vendre le dialogue politique national d’Ali Bongo, le vice-Premier ministre n’a pas réussi à se convaincre lui-même de l’intérêt de ces assises, qu’il pourrait boycotter. Drôle de stratégie adoptée ces derniers temps par le gouvernement pour vendre à la communauté internationale son dialogue politique national, supposé permettre au Gabon d’«intensifier sa démocratie», après une réélection particulièrement contestée d’Ali Bongo en août 2016. Mais surtout, drôle ...
(Gabon Actu 15/03/17)
Le chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba a reçu mardi au palais présidentiel six nouveaux ambassadeurs accrédités au Gabon dont un seul, celui du Brésil, résidera à Libreville. Les six ambassadeurs sont originaires du Brésil, de Cuba, de l’Iran, de la Namibie, de la Belgique et de la Corée du sud. Ci-dessous leurs noms, pays et ville de résidence : – S.E.M. Appio Claudio Acquarine, ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République fédérative du Brésil près la République gabonaise avec résidence à Libreville ; – S.E.M. Manuel Maria Serrano Acosta, ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République de Cuba près la République gabonaise avec résidence à Brazzaville (République du Congo) ; – S.E.M Mansour Sakib Mehr, ambassadeur extraordinaire et...
(Gabon Review 15/03/17)
A l’endroit de tous ceux qu’il qualifie de «Boulangers», dont l’intention au cours de la dernière élection présidentielle était d’affaiblir le parti, le secrétaire général adjoint chargé de l’Union des jeunes du parti démocratique gabonais (UJPDG), Vivien Makaga Péa, a invité le 12 mars 2017, à la repentance pour la revitalisation du parti. Dans le souci d’offrir au Parti démocratique gabonais (PDG) l’opportunité de se revigorer et de prendre un nouveau départ, sur la scène politique gabonaise et dans l’estime du peuple, le secrétaire général adjoint chargé de l’UJPDG a appelé les fossoyeurs de sa famille politique à la confession et à la repentance. «La Bible déclare que si nous confessons nos pêchés, il est juste et fidèle de nous...

Pages