Mardi 24 Avril 2018
(AFP 08/03/18)
Le ministre de l'Intérieur gabonais Lambert Matha s'est entretenu pour la première fois depuis la présidentielle de 2016 avec des proches du principal opposant Jean Ping, lors d'une réunion en vue des législatives prévues avant fin avril, a indiqué jeudi à l'AFP un porte-parole du ministère. M. Matha a animé mercredi une rencontre avec les partis politiques en vue de ce scrutin, a indiqué jeudi M. Jean-Eric Nziengui Mangala, porte-parole du ministère de l'Intérieur. C'est la première fois que des membres proches de Jean Ping -qui conteste toujours le scrutin de 2016 et se considère toujours comme le "président élu" du Gabon - assistent à une rencontre avec un responsable du gouvernement gabonais. Le président du parti d'opposition Union nationale...
(Jeune Afrique 08/03/18)
Les avocats de Jean Ping, et en particulier Me Jean-Rémy Bantsantsa, tentent toujours d’obtenir l’annulation de l’interdiction de sortie du territoire gabonais qui vise leur client. Cette mesure avait été prise le jour de la convocation de l’opposant comme témoin dans l’enquête visant Pascal Oyougou – qui est accusé de « complot contre l’autorité de l’État ». Ping ne s’était pas présenté en personne et avait envoyé ses conseils, dont Me Jean-Rémy Bantsantsa, contester cette mesure restrictive de liberté, selon lui « excessive » dans le cadre d’une simple convocation et ne relevant pas de la compétence du juge d’instruction. Ses avocats ont réclamé la révocation du juge, demande qui doit être examinée par la cour d’appel de Libreville. Celle-ci...
(La Tribune 08/03/18)
« Le Centre Gabonais des Elections (CGE) va être mis en place et vous interrogerez son président et son équipe [sur la date des législatives] ». Cette nouvelle botte en touche de Lambert-Noël Matha, le ministre de l’Intérieur devrait convaincre les sceptiques du spectre d’un nouveau report qui plane sur des législatives prévues le 28 avril prochain. Entre les annonces de boycott, la révision du fichier électoral et la désignation des membres de l’organe chargé de l’organisation, la tenue des élections à temps prend des airs de course contre la montre. Le Gabon n'arrive pas à se décider sur une date pour choisir les 143 députés de la 13ème législature de son Assemblée nationale. La première date initialement fixée à...
(RFI 08/03/18)
Petit dégel politique au Gabon, mercredi 7 mars. Après la crise née de la contestation de la réélection d'Ali Bongo en 2016, des leaders proches de Jean Ping, chef de l'opposition gabonaise, ont participé à leur première réunion avec un membre du gouvernement d'Ali Bongo. Il s’agissait de préparer les élections législatives, dont la date doit être fixée par le Centre gabonais des élections. Une institution qui n'est pas encore mise en place. Le ministre de l'Intérieur du Gabon était très heureux de présider la réunion de ce mercredi, en présence de proches de Jean Ping. En effet, outre la majorité présidentielle, Lambert Noël Matha a reçu Zacharie Myboto, Guy Nzouba Ndama, Jean de Dieu Moukagni Iwangou, Louis Gaston Mayila...
(Agence Ecofin 08/03/18)
L’ambassadeur de France au Gabon, Dominique Renaud, souhaite que le gouvernement gabonais et le groupe français Veolia sortent de l’escalade verbale. C’est donc dans un souci d’apaisement que diplomate a échangé ce mercredi 07 mars avec le Premier ministre, Emmanuel Issoze Ngondet Pour les autorités françaises, seul un dialogue « constructif et apaisé » peut promouvoir des « partenariats fructueux » avec les milieux d’affaires pour accompagner le Gabon dans la mise en œuvre de son Plan de Relance Economique. Autrement dit, selon des sources de la primature gabonaises, «Paris tente de calmer le jeu et soutient que, fort des liens séculaires qui nous unissent, les deux parties doivent trouver un point d’équilibre dans l’intérêt des deux contractants. » Pour...
(Xinhua 08/03/18)
L'ancien ministre gabonais de l'Education nationale, Florentin Moussavou a annoncé mercredi à Libreville la création d'un nouveau parti pour soutenir l'action politique de l'actuel chef de l'Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba. Conscience et action citoyenne (CAC), c'est le nom du nouveau parti qui ambitionne d'ores et déjà de participer aux élections législatives dont la date fixée par une décision de la Cour constitutionnelle est fin avril 2018. "Le CAC est un parti ancré dans la majorité sociale et républicaine pour l'émergence qui soutient le président de la République, Ali Bongo Ondimba", a affirmé le président du parti, Florentin Moussavou. "Au moment où les militants de la première heure quittent le navire, nous n'avons pas honte de soutenir le président Ali...
(Xinhua 08/03/18)
Quatre braconniers ont été arrêtés avec un sac contenant des défenses d'éléphants au moment où ils s'apprêtaient à aller liquider au Cameroun voisin, indique une source proche du ministère gabonais des Eaux et Forêts. Les quatre présumés criminels environnementaux ont été interpellés à Bitam, une localité faisant frontière avec la Guinée équatoriale et le Cameroun au nord du Gabon. Les quatre complices s'apprêtaient à traverser avec les pointes d'ivoire au Cameroun. Alertés par les populations de leur présence inhabituelle, les agents des Eaux et Forêts ont organisé une enquête qui a abouti à leur arrestation. Ces individus sont appréhendés avec un sac de voyage dans lequel ils ont dissimulé les ivoires et les organes prélevés. Ils seront présentés devant le...
(Agence Ecofin 08/03/18)
La branche de la production des boissons gazeuses et alcoolisées au Gabon a connu une baisse d’activités à la fin de l’année 2017. Selon les données fournies par la Société des brasseries du Gabon (Sobraga) et Sovingab, la production totale de cette filière a reculé de 6,3%, pour un volume de 2,7 millions d’hectolitres, contre 2, 8 millions d’hectolitres en 2016, du fait de la faiblesse de la demande du marché domestique. Ainsi, au cours de cette période, la production de bières s’est élevée à 1, 6 million d’hectolitres ; celle des boissons gazeuses à 961 024 hectolitres; les vins, 44 713 hectolitres et celle des divers à 44 474 hectolitres. A cause de cette situation, le chiffre d’affaires de...
(Jeune Afrique 07/03/18)
Après la réquisition de Veolia par l'État gabonais, et alors que la presse locale se fait l'écho des ambitions russes sur le secteur de l'eau et de l'énergie, Libreville s'efforce de rassurer ses partenaires de l'Hexagone. Le successeur de Veolia « pourrait très bien être un français », assure le ministre de tutelle. Le 26 février, Pierre Gattaz, le président du Medef (patronat français) a écrit à Emmanuel Issoze-Ngondet, le Premier ministre gabonais, pour lui faire part de son « vif étonnement » face à « l’action d’expropriation » visant Veolia, après que Libreville a pris le contrôle, le 16 février, de la Société d’énergie et d’eau du Gabon, filiale à 51 % de ce groupe. Il assure suivre «...
(Agence Ecofin 07/03/18)
Le raffinage de pétrole brut au Gabon s’est caractérisé par une forte baisse du volume de brut traité en 2017. Cette situation, explique le Ministère de l’économie, est en partie imputable à l’arrêt de fonctionnement de la raffinerie, dans le cadre de l’entretien quinquennal de l’outil de production d’un mois, en 2017. Ainsi, le volume de brut traité a régressé de 20,7% pour s’établir à 812 611 tonnes métriques contre 1 025 010 tonnes en 2016. Par ailleurs, la société a importé des produits pétroliers (gasoil, butane, essence et kérosène) pour un volume de 254 432 tonnes métriques au cours de cette période, contre 178 696 tonnes, un an auparavant, soit une augmentation de 42,4%, afin de combler le déficit...
(Xinhua 07/03/18)
Le président congolais, Denis Sassou Nguesso, a dépêché mardi son ministre des Affaires étrangères à Libreville pour une mission sur les questions de sécurité et de paix en Afrique centrale, annonce un communiqué de la présidence gabonaise. Le chef de la diplomatie congolaise, Jean Claude Gakosso, a été reçu en audience au palais présidentiel de Libreville par le chef de l'Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba. L'entretien a été l'occasion pour l'émissaire du président Denis Sassou Nguesso de consulter le président gabonais, en sa qualité de président en exercice de la Communauté économique des Etats de l'Afrique centrale (CEEAC) sur les questions de sécurité et de paix dans la sous-région.
(APA 07/03/18)
APA-Libreville (Gabon)- La Communauté Economique des Etats d’Afrique centrale (CEEAC) a annoncé, mardi, la création d’un centre régional de lutte contre le terrorisme en Afrique centrale. Le communiqué final des travaux du Conseil des ministres qui s’est achevés dimanche dernier, mais rendu public mardi, informe que la création d’un centre régional de lutte contre le terrorisme a été débattue dans le cadre de la stratégie de sécurisation des intérêts vitaux dans le Golfe de Guinée, ainsi que la mise en œuvre de la convention de Kinshasa sur les armes légères et de petit calibre. Mais avant d’aboutir à la mise en œuvre de la stratégie régionale, les ministres de la CEEAC veulent d’abord procéder à l’activation, à la reconfiguration et...
(APA 06/03/18)
APA-Libreville (Gabon)- Les présidents gabonais, Ali Bongo Ondimba, et centrafricain, Faustin Archange Touadéra ont décidé, lundi à Libreville, de relancer la grande commission mixte de coopération entre les deux pays, en veilleuse depuis plusieurs années. En visite de travail dans la capitale gabonaise, Faustin Archange Touadéra et son hôte ont échangé sur divers sujets, notamment la coopération bilatérale entre le Gabon et la République centrafricaine, la situation politique et sécuritaire dans ce pays et l’intégration sous régionale. Les chefs d’Etat ont également souligné l’importance de l’unité du continent africain. Tout en remerciant le président gabonais pour le soutien du Gabon à son pays et pour sa présence au sein de la MINUSCA, Faustin Archange Touadéra a émis le souhait de...
(Agence Ecofin 06/03/18)
Au Gabon, le pétrolier malaisien Petronas a annoncé avoir mis la main sur un important gisement d’hydrocarbures sur son puits Boudji-1, situé sur le bloc en eaux profondes F14 encore dénommé Likualé. L’annonce a été faite lundi, via un communiqué de l’entreprise. Boudji-1 qui est situé à une profondeur d’eau de 2 800 mètres a rencontré un « réservoir de 90 mètres de sables pré salifères riche en hydrocarbures », explique le document. Aucune indication précise n’a cependant été donnée concernant la taille du gisement, mais Petronas assure qu’il s’agit d’une étape importante pour elle étant donné qu’elle travaille à améliorer sa croissance dans les eaux du Golfe de Guinée et en Afrique de l’Ouest. C’est d’ailleurs à ce titre...
(Xinhua 06/03/18)
Le chef de l'Etat centrafricain, Faustin Archange Touadéra a effectué lundi un bref séjour à Libreville où il a eu un tête-à-tête avec son homologue gabonais, Ali Bongo Ondimba. Les questions sécuritaires ont dominé les discussions qui ont eu lieu au palais du bord de mer. Le président centrafricain a affirmé avoir demandé à son homologue gabonais en sa qualité de président en exercice de la Communauté économique des Etats de l'Afrique centrale (CEEAC) de présenter le cas centrafricain dans toutes les grandes rencontres internationales. A l'occasion de cette première visite de travail et d'amitié au Gabon, le président centrafricain et son homologue gabonais ont décidé de renforcer leur coopération bilatérale. Ils réuniront très prochainement la grande commission mixte Gabon-Centrafrique...
(Jeune Afrique 06/03/18)
Chaque semaine, Jeune Afrique rouvre ses dossiers : un an, deux ans après, où en sont les différents sujets que nous avons traités dans nos colonnes ? Cette semaine, la cure d'austérité qui se poursuit, suite à la chute des réserves de change de ses pays membres. En 2016, la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac) s’enfonçait dans une crise due à l’effondrement des cours du brut (JA n° 2929). De 15 milliards de dollars (12,3 milliards d’euros) en 2014, les réserves de change avaient fondu à 4,9 milliards de dollars, représentant 2,2 mois d’importations. Suffisant pour que le FMI tire la sonnette d’alarme, provoquant les sommets de Yaoundé, en décembre 2016, et de Djibloho (Guinée équatoriale) deux...
(Xinhua 06/03/18)
Les enseignants et chercheurs de l'Université Omar Bongo de Libreville (UOB), la plus grande université du pays, ont décidé d'entrer en grève générale illimitée jusqu'au départ de leur recteur dont ils remettent en cause les capacités de management. Au cœur du tourbillon à rebondissements, une tribune libre publiée fin décembre dernier dans le quotidien national L'Union par le conseiller du recteur, Serge Loungou. Dans cette publication, M. Loungou indiquait que les deux principaux syndicats de l'UOB versent dans la mendicité. Le Syndicat national des enseignants et chercheurs (SNEC) et la Force de réflexion et d'actions pour l'Enseignement supérieur (FRAPES) ont souvent déclenché des grèves dans l'université pour réclamer le paiement de leurs primes. M. Loungou s'interrogeait pourquoi ces deux syndicats...
(Xinhua 05/03/18)
La Dynamique Unitaire, une centrale regroupant plusieurs syndicats des ministères a déposé vendredi un préavis de grève sur la table du gouvernement et si au bout de huit jours rien n'est fait, elle enclenchera une grève générale illimitée. Les travailleurs de différentes administrations se sont retrouvés pour dire non aux mesures qui tentent à davantage précariser les agents publics. Au cœur de la contestation naissante, la réforme de la pension de retraite, la violation des libertés syndicaux, l'augmentation des prélèvements de la ...
(Jeune Afrique 05/03/18)
L'ambassadeur russe à Libreville, Dmitri Kourakov, a indiqué ce vendredi que le groupe RusHydro devrait bientôt s'installer au Gabon. Deuxième producteur mondial d'énergie hydroélectrique, RusHydro devrait apporter son expertise pour proposer des solutions au récurrent problème d'accès à l'électricité pour une bonne partie de sa population. Les relations entre la Russie et le Gabon ne cessent d'évoluer. C'est ce qu'a indiqué l'ambassadeur russe au Gabon, Dmitri Kourakov, lors d'une conférence de presse organisée ce vendredi 2 mars 2018, à Libreville. Le diplomate a rapporté que le gouvernement russe se félicite du renforcement des relations avec le Gabon, notamment dans les domaines économiques et culturels. «La Russie se félicite de l'intérêt croissant des entreprises russes à la coopération avec le Gabon...
(Agence Ecofin 05/03/18)
Le dossier de la station panafricaine Africa N°1 était dans le lot de présenté par le ministre d’Etat en charge de la Communication, Alain Claude Billie By Nze, au PM, Emmanuel Issoze Ngondet ce vendredi 2 mars, dans le cadre de l’examen des réformes de l’espace médiatique et numérique national. Dans le lot de dossiers présentés, celui de la relance des programmes et de la recapitalisation de la chaine AFRICA N°1 a vivement été salué par les participants. Ainsi, à propos de cette station, un conseil d’administration spécial devrait se tenir à Tunis dans un avenir proche, au cours duquel devrait être acté la sortie de la partie libyenne du capital. Stéphane Billé

Pages