Vendredi 22 Septembre 2017
(Gabon Eco 15/09/17)
Situé au quartier Mindoumbe à Libreville, le centre Equestre des cavaliers du Gabon tenu depuis plusieurs années par Mauricette et Benjamin Nodin est un cadre propice pour la pratique du sport et la promotion du tourisme et le loisir. Rongé par le temps, les infrastructures de centre Equestre des cavaliers du Gabon ont plus que besoin d’une cure de jouvence, pour le bon développement de l’équitation, un sport jusque là méconnu des gabonais. Longtemps délaissé par les autorités sportives, le Centre Equestre des Cavaliers du Gabon qui compte une trentaine des chevaux de toutes races a reçu la visite du nouveau Ministre des Sports du tourisme et des loisirs, Mathias Otounga Ossibadjouo dernièrement. Une occasion qui a permis à ses...
(L'Union 15/09/17)
Le technicien gabonais a fait savoir aux dirigeants de l'équipe dont il a été l'entraîneur durant 8 mois qu'il ne souhaitait plus continuer l'aventure, sans donner les raisons de son retrait. Ces derniers, étonnés, en ont pris acte. Recruté par la formation de Lozosport de Lastourville la saison écoulée, Roger Avah a décidé de rompre les amarres avec le club logovéen qu'il entraîne depuis le début de la saison dernière. Il n'a pas donné les raisons de sa démission. Cette décision "étonnante et surprenante" met dans l’embarras les dirigeants de l'équipe de Lastoursville, qui doivent désormais trouver le plus rapidement possible un coach de la trempe de l'ancien international gabonais, d'autant qu'on est à un peu plus d'un mois du...
(L'Union 15/09/17)
Dans une hiérarchie planétaire où trône à nouveau l'Allemagne (1606 points), après un court règne (un mois) du Brésil (1590), dans un cinq majeur complété par le Portugal (+3 places), l'Argentine et la Belgique (+4), le Gabon réalise un remarquable bond et confirme son embellie. Cerise sur le gâteau de la belle victoire arrachée par les Panthères à Bouaké, le 5 septembre dernier au détriment des Eléphants de la Côte d'Ivoire (malgré un lourd revers trois jours plus tôt à Libreville contre le même adversaire), ce sont neuf places qui ont été gagnées et un 79e rang mondial qu'occupe désormais le Gabon, au sortir du classement publié hier par la Fifa. La classification dévoilée par l'instance faîtière du football dans...
(Autre média 15/09/17)
La Fédération royale marocaine de football (FRMF) imprimera 45.000 tickets pour le match de la 5ème journée des éliminatoires du Mondial 2018 qui opposera la sélection marocaine à son homologue Gabonaise au complexe Mohamed V, à Casablanca, le 7 octobre prochain. Inauguré en inauguré en mars 1955 et remis au gout du jour la saison dernière, le complexe sportif Mohamed V dispose aujourd'hui d'une capacité de 67.000 places assises dont 45.000 seront mises en vente à l'occasion de ce match crucial qui opposera les Lions de l'Atlas aux Panthères du Gabon. Les prix appliqués seront de 30Dh plus les places abordables et de 200Dh pour les places les plus chères. En attendant, la pelouse du complexe a été mise au...
(AFP 14/09/17)
Le Gabon "envisage une loi d'amnistie" pour des responsables des violences post-électorales de 2016, a déclaré mercredi le Premier ministre Emmanuel Issoze Ngondet dans une interview à plusieurs médias dont l'AFP. "Le chef de l'Etat gabonais, Ali Bongo Odimba, nous a demandé d'envisager une loi d'amnistie qui traiterait au cas par cas certaines situations engageant des personnes qui se seraient rendues coupables" de violences durant la crise post-électorale de 2016, a déclaré M. Issoze Ngondet. L'annonce de la réélection d'Ali Bongo Odimba à la tête du Gabon, le 31 août 2016...
(Autre média 14/09/17)
Le Premier ministre Emmanuel Issoze Ngondet a annoncé qu’une loi d’amnistie est en préparation pour les auteurs des violences post-électorales d’août 2016. «Le chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba (photo), nous a demandé d’envisager une loi d’amnistie qui traiterait au cas par cas certaines situations engageant des personnes qui se seraient rendues coupables», indique le chef du gouvernement à l’AFP. Pour cela, une commission nationale sera mise en place en vue de statuer sur les violences post-électorales, afin d’analyser au cas par cas, les bénéficiaires de cette loi qui arrête les poursuites et les condamnations contre tous ceux qui ont perpétré des actes de vandalisme, de destruction d’édifices et de biens durant la période post-électorale. Selon le Premier ministre,...
(Gabon Review 14/09/17)
Le projet de motion pour une résolution soumise à l’inscription à l’ordre du jour de la plénière du Parlement européen, ce jeudi 14 septembre, comporte la demande de «sanctions ciblées», tant souhaitées par les adversaires d’Ali Bongo. Le document offre également un panorama saisissant de la situation sociopolitique du Gabon. La plénière du Parlement européen programmée pour ce jeudi 14 septembre à Strasbourg, devrait s’intéresser à nouveau au cas du Gabon. Soumise à l’inscription à l’ordre du jour par 13 Eurodéputés du groupe confédéral de la Gauche unitaire européenne/Gauche verte nordique (GUE/NGL), une proposition de motion a été rendue publique avant-hier. Ayant pour thème, «Gabon, la répression de l’opposition», le débat suggéré porte sur «des cas de violation des droits...
(L'Union 14/09/17)
Il réfléchira deux jours durant sur le thème : "Renforcer la solidarité et la collégialité de l'action gouvernementale en vue de l'optimisation de la mise en oeuvre du Plan de relance économique (PRE)". Ali Bongo Ondimba ouvre les assises ce matin. Un séminaire gouvernemental débute ce jour au Cap Estérias au nord de Libreville. Au cours de ces assises pédagogiques qui se tiennent moins d'un mois après sa formation, l'équipe Issoze Ngondet va examiner, ce jusqu’à vendredi, un certain nombre de problématiques relatives à la situation socio-économique et financière du Gabon. Pour ce qui est de cette première journée, il est prévu, selon le programme indicatif, une introduction de la présentation du PRE faite par le ministre en charge de...
(Autre média 14/09/17)
Les violations des libertés publiques et des droits fondamentaux se sont accentuées depuis la réélection contestée d’Ali Bongo à la présidence gabonaise. C’est en réponse à cette crise au paroxysme de l’état de droit que le Pr Bruno Ella-Nguema, président de la Convention de la diaspora gabonaise (CDG), soutien invertébré de la Coalition Pour la Nouvelle République s’exprime dans un entretien exclusif accordé à Info241 sur des arrestations et emprisonnements jugés arbitraires dont sont victimes les membres de la société civile libre et l’opposition pro-Jean Ping. Qui signalons-le revendique toujours sa victoire à la présidentielle du 27 août 2016. Le médecin chercheur qui milite pour la résistance diasporique du Gabon en France a rappelé au « peuple gabonais et à...
(Gabon Review 14/09/17)
Le bateau à grande vitesse baptisé «Clémentine», loué par des sociétés d’exploitation pétrolière, devrait arriver au Gabon en octobre prochain. Sa mission sera de transporter des personnels affectés aux activités pétrolières offshores sur les différents sites du pays. Au Gabon, le transport des personnels affectés aux activités pétrolières offshores devrait bientôt connaître une innovation. Celui-ci pourrait désormais se faire à grande vitesse à partir du mois d’octobre prochain grâce à «Clémentine», un catamaran conçu par la société française Advanced Aerodynamic Vessels (A2V). En attendant d’être chargé sur un cargo à La Rochelle pour rejoindre le Gabon dans quelques semaines, ce bateau à sustentation aérodynamique passive a été mis au sec, le 8 septembre. Le prototype, testé en haute mer le...
(Agence Ecofin 14/09/17)
La tenue à Abidjan, du 4 au 8 septembre 2017, de la 7ème édition du Forum pour la révolution verte en Afrique, a donné l’occasion à la délégation gabonaise de prendre langue avec les acteurs du monde rural ivoirien et de s’enrichir des expériences de ce pays en matière agricole. C’est dans cette optique que le ministre de l’Agriculture, de l’élevage, en charge du programme Graine, Yves Fernand Manfoumbi et son homologue de Côte d’Ivoire, Mamadou Sangafowa Coulibaly (photo), ont eu des entretiens qui ont débouché sur le souhait du Gabon de bénéficier des expérience et expertise ivoiriennes en matière de développement des filières agricoles et agropastorales. C’est ainsi qu’au mois d’octobre prochain à Libreville, les deux parties vont procéder...
(Agence Ecofin 14/09/17)
Après le Cameroun, la Guinée, le Niger, le Burkina Faso et le Sénégal, le groupe Vivendi va ouvrir des salles de cinéma et de spectacle au Gabon. Cette ambition s’est récemment matérialisée lors d’une cérémonie organisée au siège du groupe français. Au cours de celle-ci, un contrat de bail a été signé entre la mairie de Port-Gentil, représentée par le maire, Bernard Aperano, le groupe Vivendi représenté par Corinne Bach, présidente de CanalOlympia, et le gouvernement gabonais, par le ministre de la Communication, de l’Economie numérique, de la Culture, des Arts et Traditions, chargé de l’éducation populaire et de l’instruction civique, Alain-Claude Bilie-By-Nze. Dans le cadre de cette offre, une autre rencontre est prévue en octobre prochain, pour la signature...
(Agence Ecofin 13/09/17)
Un atelier national sur l’initiative de développement durable du palmier à huile en Afrique, TFA 2020 se tient actuellement à Libreville, la capitale gabonaise. Initiés par le ministre de l’Agriculture, de l’Elevage chargé du programme Graine, Yves Fernand Manfoumbi et son délégué, Patricia Taye Zodi, en partenariat avec WWF Proforest et TFA, ces travaux indiquent les experts, revêtent un caractère particulier pour la filière palmier à huile. Ils visent notamment à : soutenir l’élaboration et la mise en œuvre d’un ensemble de principes nationaux et régionaux qui régiront le développement d’un secteur palmier responsable, à sensibiliser les parties prenantes à la production responsable d’huile de palme durable, à renforcer...
(Agence Ecofin 13/09/17)
Pour permettre à l’ensemble des populations réparties sur le territoire de bénéficier des services de télécommunications, notamment la téléphonie mobile et internet, le gouvernement a entrepris la construction d’infrastructures pilotes dans 2 700 villages, à travers le programme «Service universel des communications électroniques en République gabonaise». Cette initiative fait suite à la réalisation d’une étude conduite par l’Agence de régulation des communications électroniques et de la poste (Arcep), qui a révélé que 85% de la population établie sur 25% du territoire, bénéficient de la couverture des services de télécommunications. «Ainsi, près de 200 000 Gabonais n’ont accès à aucun service de télécommunications», conclut l’étude. Pour pallier ce déficit, le régulateur a entrepris de déployer le service universel dans les 2...
(Autre média 13/09/17)
La crise post-électorale au Gabon a atteint une aggravation alarmante qui fait que la communauté internationale à travers la Commission des Nations Unies pour les droits de l’homme (HCDH) et le Parlement européen s’apprêtent à prendre d’autres résolutions plus fermes. C’est face à cette inquiétante radicalisation de la dictature du régime d’Ali Bongo, que Jules Bourdes Ogouliguende, ancien président de l’Assemblée Nationale du Gabon (1990 à 1993), président du Congrès pour la démocratie et la justice (CDJ), membre de la Coalition de Jean Ping s’adresse aux chantres du ’’Tournons la page de l’élection présidentielle du 27 août 2016’’, à travers une analyse clairvoyante et documentée intitulée : ’’Comment tourner une page que l’on n’a pas lue’’. Dans cette dernière, le...
(La Tribune 13/09/17)
Une forte délégation d'hommes d'affaires gabonais a quitté hier Libreville à destination de Rabat au Maroc. D'après les autorités du Gabon, le groupe est attendu au Forum économique Maroc-Gabon qui se tiendra les 14 et 15 septembre dans la capitale du Maroc. Des hommes d'affaires du Gabon ont quitté la capitale Libreville ce lundi 11 septembre 2017 à destination de Rabat au Maroc. A en croire les autorités gabonaises, il s'agit d'une délégation attendue dans le Royaume chérifien dans le cadre du Forum économique Maroc-Gabon qui se tiendra les 14 et 15 septembre dans la capitale du pays. Plusieurs opérateurs économiques des deux côtés y seront réunis avec pour objectif de contribuer à consolider, à dynamiser et à promouvoir les...
(APA 13/09/17)
Echaudé par l’insuffisance des capacités d’accueil dans les provinces de l’Estuaire et du Haut-Ogooué, l’Etat gabonais envisage d’y construire de nouveaux établissements d’enseignement primaire et secondaire. En ce qui concerne la province de l’Estuaire, le projet concerne Libreville, la commune d’Owendo, Nkoltang (à une vingtaine de km de Libreville) et Okolassi (à une trentaine de kilomètres de Libreville). Dans le Haut-Ogooué, par contre, le projet concerne la seule ville de Moanda. Si rien n’a filtré sur le nombre exact d’établissements à construire, le projet qui devrait démarrer dans les prochains jours, coutera pas moins de 1,2 milliard de francs CFA. Une enveloppe pouvant paraître dérisoire à côté des 100 milliards qu’injectera l’Agence française de développement (AFD), pour la construction et...
(Autre média 13/09/17)
La tenue à Abidjan, du 4 au 8 septembre 2017, de la 7ème édition du Forum pour la révolution verte en Afrique, a donné l’occasion à la délégation gabonaise de prendre langue avec les acteurs du monde rural ivoirien et de s’enrichir des expériences de ce pays en matière agricole. C’est dans cette optique que le ministre de l’Agriculture, de l’élevage, en charge du programme Graine, Yves Fernand Manfoumbi et son homologue de Côte d’Ivoire, Mamadou Sangafowa Coulibaly, ont eu des entretiens qui ont débouché sur le souhait du Gabon de bénéficier des expérience et expertise ivoiriennes en matière de développement des filières agricoles et agropastorales. C’est ainsi qu’au mois d’octobre prochain à Libreville, les deux parties vont procéder à...
(L'Union 13/09/17)
Le ministre des Sports, Mathias Otounga Ossibadjouo, a rencontré les responsables des structures sportives du pays pour faire le point sur ses ambitions avec elles. Je veux une bonne gouvernance des fédérations et associations sportives, une bonne organisation des activités et des compétitions nécessaires pour le développement de chaque discipline. Je veux des fédérations qui s'appuient d'abord sur leurs ressources propres, avant que l'Etat n'ajoute sa contribution. Je promets de poursuivre l'oeuvre entamée par la précédente équipe, notamment dans l'aboutissement du dossier sur la Loi sur le sport au Gabon. Je veux faire table rase en ce qui concerne le fonctionnement ou les soucis minant certaines fédérations, repartir sur des bases nouvelles et saines, en phase avec les textes réglementant...
(Autre média 12/09/17)
Gros remue-ménage à la Fegaboxe. Les dernières fanfaronnades de Yoka Com’Event, organisateur du combat du 17 juin dernier, ayant opposé le boxeur gabonais Taylor Mabika au Roumain Alexandru Ju, ne sont pas du goût de la Confédération africaine de boxe (CAB). Après la conférence de presse musclée de la structure événementielle proche de la Présidence gabonaise, la CAB a vite fait réagi en brandissant cette fois une amende de 15 millions de FCFA les organisateurs de combat non homologué s’arc-boutaient sur leurs déclarations. Le point de presse tenu le 2 septembre 2017, à Libreville, par la société événementielle Yoka Com’Event, après que la CAB ait invalidé le combat de boxe du 17 juin, n’a pas été sans conséquence. Au cours...

Pages