Dimanche 20 Août 2017
(Xinhua 17/08/17)
Le Gabon et l'Egypte ont signé mercredi à Libreville un accord commercial à l'occasion d'une visite officielle du président égyptien, Abdel Fatah Al-Sissi au Gabon. L'accord a été paraphé par les deux ministres du Commerce des deux pays en présence des présidents gabonais, Ali Bongo Ondimba et égyptien, Abdel Fatah Al-Sissi. "La prochaine commission mixte économique entre le Gabon et l'Egypte aura lieu très prochainement ici au Gabon", a annoncé le président égyptien dans un point de presse. Abdel Fatah Al-Sissi a indiqué que son pays est disposé à accompagner le Gabon dans la formation de ses cadres militaires et civiles. "L'accord que nous venons de signer complète les six accords signés au Caire lors de mon séjour en Egypte...
(RFI 17/08/17)
Un message adressé le mercredi 9 août par Emmanuel Macron à Ali Bongo Ondimba a été diffusé par la présidence gabonaise. Elle y voit une réponse à l’opposition, qui martèle que la France ne reconnaît pas le régime d’Ali Bongo, et qui continue de contester les résultats de l’élection présidentielle proclamés le 21 août 2016. « Monsieur le Président, à l’occasion de la fête nationale de la République gabonaise, j’ai le plaisir de vous adresser à vous-même ainsi qu’à l’ensemble de vos compatriotes, mes sincères félicitions. Je tiens à souligner l'importance que j'attache au dialogue et à la coopération entre nos deux pays. » Ce message, adressé à Ali Bongo, est daté du mardi 9 août dernier et a été...
(Xinhua 17/08/17)
Le chef de l'Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba, a procédé mercredi à Libreville, selon la tradition républicaine à la veille de la fête nationale, au dépôt d'une couronne de fleurs sur la tombe du premier président de la République gabonaise, feu Léon Mba père de l'indépendance. Au son du clairon de la sonnerie réglementaire aux morts, le chef de l'Etat s' est recueilli devant la sépulture de son illustre prédécesseur protégée par deux colombes blanches au cœur du jardin du Mémorial Léon Mba. A l'issue de cette cérémonie d'hommage républicain, le président Ali Bongo Ondimba a échangé avec les membres de la famille du défunt et salué les personnalités présentes, au rang desquelles se trouvaient le Premier ministre et le...
(RFI 17/08/17)
Les services de la présidence française ont confirmé à RFI l’authenticité du courrier qui alimente la polémique au Gabon. La présidence gabonaise voit dans cette lettre, et son intitulé, une réponse à l’opposition qui affirme que la France ne reconnaît pas le régime d’Ali Bongo Odimba. L’Élysée authentifie, mais entend bien clarifier le message. Au sein des services de la présidence française, on évoque « un simple courrier traditionnel, classique pour la fête nationale ». L’envoi de ce type de courriers diplomatiques est d’ailleurs « une pratique habituelle de l’Élysée », ajoute cette source, contactée par RFI. Le message en question a été transmis à la présidence gabonaise par les services de l’ambassade de France à Libreville. « Monsieur le...
(Afrik.com 17/08/17)
Il fallait que cela vienne, et quel meilleur moment que la Fête nationale du Gabon pour le réaliser ? La normalisation des relations entre l’ancienne puissance coloniale et le Gabon ne pouvait plus attendre, et elle ne peut que réjouir tous ceux pour qui l’indépendance et la souveraineté des pays africains a un véritable sens. Ainsi qu’il est de tradition, les chefs d’Etat des pays amis s’échangent des messages de vœux à l’occasion de leurs fêtes nationales et c’est tout particulièrement le cas entre la France et tous les pays qu’elle a colonisés, en Afrique tout particulièrement. La Fête nationale, qui commémore le plus souvent l’indépendance, est aussi un moment symbolique où la France marque son respect pour une souveraineté...
(Agence Ecofin 17/08/17)
Entre avril et mai 2017, la compagnie minière Roxgold, active au Burkina Faso sur la mine Yaramoko, a vendu 28 788 onces d’or pour des revenus totaux de 36 166 000 $. Dans son rapport financier publié lundi, elle indique également que les flux de trésorerie opérationnels générés à partir de ses opérations minières étaient de 18 638 000 $. En ce qui concerne la production, elle était de 27 970 oz à un coût opérationnel de 498 $/oz. Pour atteindre ce résultat, la société a extrait 66 044 tonnes de minerai, traité 65 159 t à une teneur de 12,8 g/t d’or et un taux de récupération de 99%. « Nous sommes ravis de la solide performance enregistrée à...
(La Tribune 17/08/17)
Suspense levé au Kenya ! Dans un pays au bord du précipice de la répétition de la très meurtrière crise post-électorale de 2007, Raila Odinga annonce un recours devant la cour suprême pour contester la réélection d’Uhuru Kenyatta. Bien avant le baroud d’honneur de ce vétéran de 72 ans qui joue sa dernière carte après avoir perdu quatre présidentielles, d’autres opposants africains ont rejeté le résultat sorti des urnes. Voici quelques-unes de leurs stratégies. A quelques exceptions près, rarement sur le Continent, les élections -surtout présidentielle- se terminent par des coups de fil de félicitations entre les candidats pour reconnaître leur défaite à la sortie des urnes. Comme pour la présidentielle de 2013, Raila Odinga va porter sa contestation des...
(Xinhua 16/08/17)
Eric Dodo Bounguendza, directeur du Centre d'études politiques du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir depuis 1968), a été désigné mardi secrétaire général par intérim du parti en remplacement de Faustin Boukoubi, qui a démissionné de ses fonctions, a annoncé le parti dans un communiqué. Le nouveau secrétaire général du PDG a été nommé au terme d'une réunion d'urgence à huis clos convoquée par le président du Parti, Ali Bongo Ondimba, chef de l'Etat gabonais. Universitaire et professeur d'anglais à l'Université Omar Bongo (UOB) de Libreville, Eric Dodo Bounguendza est natif de la province de l'Ogooué-Lolo, comme son prédécesseur. Faustin ...
(Gabon Review 16/08/17)
A travers une lettre datée du 9 août dernier, le nouveau président de la France a écrit au chef de l’Etat gabonais. «Il me semble que l’élection de Monsieur Ali Bongo est pleine d’incertitudes et d’inconnus, qui justifient un jugement circonstanciel», déclarait Emmanuel Macron, le 5 avril 2016, 17 jours avant le premier tour de l’élection présidentielle l’ayant porté à la tête de la France. Cinq mois après cette déclaration et quatre mois après sa prise de fonctions à l’Elysée, les «incertitudes» ont-elles été levées ? L’équation à «inconnus» a-t-elle été résolue ? Il reste que, selon un document indubitablement officiel que Gabonreview a consulté, l’homme de tous les fantasmes de la vie politique gabonaise a écrit au chef de...
(APA 16/08/17)
Le chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo, a procédé ce lundi à Libreville, au lancement officiel des activités du groupe audiovisuel «Label Radio TV » «Label Radio TV vient agrandir la paysage audiovisuel gabonais et africain, du fait de son positionnement panafricaniste», s’est réjoui le chef de l’Etat gabonais. Construit sur une surface de 25 000 m2, le groupe audiovisuel compte une station multimédia, dix salles de montages, des chambres et des suites devant servir au tournage de films. Le média dispose également de salles de doublage et de serveurs, d’une régie studio et d’un un centre de diffusion et de régie finale. Les équipements actuels lui permettent de générer quatre chaines simultanées et un centre multiplexe numérique de base...
(Gabon Review 16/08/17)
Depuis le 12 août dernier, la rumeur enflait au sujet d’une démission de Faustin Boukoubi, Secrétaire général du Parti démocratique gabonais (PDG). De source haut placée de ce parti, le Comité permanent de la formation politique au pouvoir vient de désigner un Secrétaire général intérimaire. Dans l’air du temps depuis quelques jours, la démission du Secrétaire général du Parti démocratique gabonais (PDG) s’est confirmée. Réuni le 15 août à Libreville, le Comité permanent du parti au pouvoir a désigné le successeur de Faustin Boukoubi. Ainsi, au terme de plusieurs heures de conciliabule, Eric Dodo Bounguendza, jusque-là directeur du Centre d’études politiques du parti d’Ali Bongo, remplace le secrétaire général sortant. Cette issue marque la fin d’une ère, serait-on tenté de...
(Jeune Afrique 16/08/17)
Alors que les législatives doivent se tenir au plus tard en avril 2018, date butoir fixée par la Cour constitutionnelle, certains se préparent déjà à la bataille. Parmi eux : Mike Jocktane, qui s’active à fonder son propre parti, Le Gabon nouveau. L’ancien vice-président de l’Union nationale (UN) – dont il a démissionné en mai – s’efforce de réunir les 9 000 signatures nécessaires, dans cinq régions différentes, pour que cette nouvelle formation puisse voir le jour. À ses côtés, des partisans issus de la société civile ainsi que de nombreux membres de l’UN, anciens ou actuels, qui lui ont emboîté le pas, comme Estelle Ondo, ministre de l’Économie forestière, de la Pêche et de l’Environnement, Marc Koumba Yembi et Grégoire Mapaga...
(Dw-World 16/08/17)
Deux mois après la clôture du dialogue politique national, le gouvernement d'union nationale n'est toujours pas constitué. "Il faut que le Gabon sorte de cette situation de crise" (Casimir Oyé Mba) Dans trois jours, le 17 août prochain, cela va faire 57 ans que le Gabon est indépendant. L’année dernière, le 26 aout, des milliers de gabonais se rendaient aux urnes pour élire un nouveau président. Une élection suivie de violences meurtrières. Deux mois après la clôture du dialogue politique national initié en mars par Ali Bongo, l’actuel chef de l’Etat, le gouvernement dit d'union nationale se fait toujours attendre. L'actuel Premier ministre, Emmanuel Issoze Ngondet, pourrait être reconduit dans ses fonctions. Parallèlement, la stratégie de débauchage de nombreux leaders...
(Autre média 16/08/17)
Une enveloppe de plus 1,5 milliards de Fcfa est disponible pour la formation et l’insertion socio-professionnelle de plus 3000 jeunes non scolarisés. La lutte contre la pauvreté et le chômage reste l’une des préoccupations majeures du gouvernement Gabonais. La preuve, de nombreux efforts sont consentis par les pouvoirs publics pour permettre à la jeunesse d’obtenir un emploi, mieux de s’auto employer. Les jeunes pourront à cet effet apprendre un métier et d’en vivre dignement. Ainsi, dans le cadre du projet d’appui à la formation et l’insertion professionnelle (AFIP) financé par le 10e Fonds européen de développement (FED) 2 500 000 euros, soit 1 639 892 500 FCFA ont été débloqués par l’Union Européenne. Ces fonds vont permettre à plus de...
(Gabon Review 16/08/17)
Le président de la République, Ali Bongo a procédé le 14 août à Akanda, au lancement officiel de la chaine de Radio télévision Label Radio TV. Le paysage audio-visuel gabonais vient de s’enrichir, avec le lancement des programmes de Label Radio TV. Cette chaine de radiotélévision à vocation panafricaine, a été officiellement lancée le 14 août par Ali Bongo. Pour le chef de l’Etat, Label Radio TV «vient agrandir la paysage audiovisuel gabonais et africain, du fait de son positionnement panafricaniste». Le ministre de la Communication s’est quant à lui réjoui de l’arrivée du nouveau média. Ce d’autant que son positionnement «panafricain rappelle aux africains l’urgence qu’il y a pour l’Afrique, de dire son propre récit, traduire sa propre pensée...
(Agence Ecofin 16/08/17)
Après l’opération de levée de 200 millions de dollars, le 7 août dernier, sur le marché international des capitaux, le ministre gabonais de l’Economie, Régis Immongault apporte des éclairages sur cette opération financière réussie. Le Nouveau Gabon : Monsieur le ministre de l’Economie, le Gabon vient réussir une émission d’obligations internationales de près de 200 millions de dollars. Quel est le sentiment qui vous anime au moment où certains commençaient déjà à émettre des doutes sur les capacités de mobilisation financières du pays ? Régis Immongault : Le Gabon vient effectivement de procéder avec succès le 07 aout 2017, à une opération d’emprunt obligataire international pour un montant de 200 millions de dollars. La finalisation de cette émission traduit la...
(Gabon Review 16/08/17)
Invitant ses partisans de la diaspora à entrer dans l’ère de «la reconstruction» après 50 semaines de résistance au régime en place au Gabon, l’opposant semble avoir mis de l’eau dans son vin. Certains le soupçonnent d’être désormais disposé à discuter avec son rival politique Ali Bongo. La médiation envisagée par Jean de Dieu Moukagni-Iwangou, pour tenter de trouver une entente entre Ali Bongo et Jean Ping dans le cadre d’une éventuelle sortie de crise a-t-elle déjà commencé à porter ses fruits ? Lundi 14 août, le président de l’aile dite «loyaliste» de l’Union du peuple gabonais (UPG) a prévu de communiquer officiellement sur la question dans les jours qui viennent. Mais avant, sur sa page Facebook, quelques lignes n’ont...
(Xinhua 16/08/17)
Le chef de l'Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba réunira d'urgence ce mardi à Libreville le Comité permanent, l'une des instances de décision du Parti démocratique gabonais (PDG) pour examiner la crise qui secoue cette formation politique demeurée au pouvoir depuis 1968, a annoncé lundi le porte-parole du Parti, Léandre Kiki Anoué. L'ordre du jour de la rencontre n'a pas été communiqué. Il est fort probable qu'Ali Bongo Ondimba et les cadres de son parti statueront sur la rumeur persistante qui annonce la démission du Secrétaire général du parti, Faustin Boukoubi. Contesté par des fidèles lieutenants du chef de l'Etat qui l'accusent d'immobilisme et de laxisme face aux attaques virulentes de l'opposition contre le président de la République, Faustin Boukoubi aurait...
(Gabon Review 16/08/17)
Alors que lors des éditions précédentes le spectacle offert, pour la fête de l’Indépendance, en face de la Présidence à Libreville, était organisé par une expertise importée, cette année, l’expertise technique est entièrement locale. Arielle T, Martin Rompavet, Ba’ponga, T-Bool ou Shan’l, entre autres, seront de la partie. Le concert de la nuit de l’Indépendance, prévu pour le jeudi 17 août 2017 à Libreville, sur le wharf en face de la présidence de la République s’annonce très beau. Et pour cause, les artistes gabonais invités sont les plus en vogue actuellement, notamment Arielle T ou Shan’l et Créole qui caracolent au sommet des charts gabonais. Un artiste de bonne pointure, en provenance du Cameroun, est également annoncé. Censée démarrer à...
(Gabon Review 14/08/17)
Au cours d’une conférence de presse tenue le 11 août à Libreville, la confédération syndicale Dynamique unitaire a fait le point sur les violations de droits des travailleurs et des droits humains ayant émaillé l’année, avant de se prononcer sur le bilan de l’année scolaire 2016-2017. Cinq jours après la publication des résultats des examens, Dynamique unitaire a dressé le bilan de l’activité Syndicale de l’année. A la faveur d’une conférence de presse tenue le 11 aout à Libreville, la confédération syndicale s’est notamment prononcée sur les violations des droits des travailleurs avant d’apprécier l’année ...

Pages