| Africatime
Dimanche 30 Avril 2017
(Jeune Afrique 27/04/17)
Alors que le dialogue national se poursuit à Libreville, l’ancien Premier ministre Jean Eyéghé Ndong refuse toujours d’y participer. Aux côtés de Jean Ping, il affirme toujours que le point de départ d’un apaisement du climat gabonais serait qu’Ali Bongo Ondimba reconnaisse sa défaite à la présidentielle de 2016. Jeune Afrique : Jean Ping a une nouvelle fois organisé un grand meeting, le 15 avril dernier. Quelle est sa stratégie, plus de sept mois après la présidentielle ? Jean Eyéghé Ndong : La base de cette mobilisation est toujours la même : nous considérons que Jean Ping a été élu en 2016 et nous en avons la preuve. Les chiffres des procès-verbaux le donnent gagnant mais il y a eu...
(Gabon Eco 27/04/17)
La crise qui perdure dans les régies financières n’est pas sans conséquences pour l’économie gabonaise. Mais jusqu’où pourra-t-elle aller et quelles pourraient en être les conséquences ? Selon des estimations du secrétaire général adjoint du syndicat national des douaniers, Claudel Bibalou, c’est un volume moyen de plus de 200 containers qui sort du port à container d’Owendo. Mais depuis le déclenchement de la grève, ce nombre a été divisé de manière drastique ; à peine une vingtaine de containers sort du port actuellement. Un coup dur porté par la grève des régies financières qui perdure et qui n’est pas sans conséquence pour l’économie nationale. Déjà impacté par la crise du secteur pétrolier, le secteur des douanes à l’exemple des trois...
(Gabon Actu 27/04/17)
Le vice premier ministre en charge de l’urbanisme, de l’habitat social et du logement, Bruno Ben Moubamba a lancé mercredi à Libreville un atelier sur les nouvelles techniques de lutte efficace contre les inondations persistantes à Libreville et dans d’autres grandes villes du Gabon. L’atelier met en exergue l’expertise des agences intestinales spécialisées dans lutte contre les catastrophes. Il s’agit des groupes français Grégori international et allemand Huesker. Les participants sont les techniciens des ministères de l’environnement, des infrastructures, des collectivités locales et des Organisations non gouvernementales (ONG) ainsi que des associations. Les forces des défenses et de sécurités y ont pris également part. Bruno Ben Moubamba dénoncé l’incivisme des populations le respect de environnement, lequel incivisme constitue un phénomène...
(Jeune Afrique 27/04/17)
L’ancien coordinateur de la campagne de Jean Ping est l’un des vice-présidents du dialogue national, à la tête de la délégation de l’opposition. Traître pour les uns, réalistes pour les autres, il assume sa participation et sa rupture avec Jean Ping, en espérant obtenir des réformes essentielles. Jeune Afrique : Vous avez choisi de participer au dialogue national, contre l’avis de Jean Ping, dont vous étiez le coordinateur de campagne en 2016. Qu’espérez-vous obtenir ? René Ndemezo’o Obiang : Nous avons l’espoir d’aboutir à des avancées significatives, d’autant que nous avons obtenu que soit élaboré un chronogramme à la fin du dialogue, afin de permettre ensuite à un comité de suivi de veiller à la mise en place des mesures...
(Gabon Actu 27/04/17)
Le président de la Concertation de la jeunesse Gabonaise (CJGA), une plateforme des jeunes proches de la mouvance présidentielle, Rodrigue Maîssa Nkoma a dans une lettre ouverte adressée au président de la république Ali Bongo Ondimba, mis en garde une partie de la classe politique gabonaise, notamment l’opposition participant au dialogue politique, de multiplier les manœuvres pour dit-il faire échouer la messe politique par des débats contre-productifs. « Il d’autant plus étonnant qu’inacceptable que le politique Gabonais, dont les intentions sont désormais connues de tous, essaye de profiter du dialogue dit politique pour susciter des débats de toutes les controverses, ou encore toute chose visant à ramener le pays vers le bas et mais sur tout de semer l’esprit de...
(Agence Ecofin 27/04/17)
(Agence Ecofin) - La Banque des Etats d’Afrique centrale vient de lancer un appel d’offres international en vue de la sélection d’un organisme spécialisé dans la gestion des portefeuilles d’actifs financiers en vue du placement des fonds de la caisse de retraite de la Banque centrale (CRBC). L’institut d’émission sous-régional informe que la mise en place de cette caisse vise à garantir un régime de retraites complémentaires à ses personnels retraités ainsi qu’aux ayant-droits des familles. Cette caisse créée en janvier 1999 fait partie intégrante de la banque, mais jouit d’une autonomie de gestion. La gestion de ses ressources est confiée contre rémunération, sur la base de mandats, à des institutions spécialisées dans la gestion de portefeuilles d’actifs financiers. SeM
(Gabon Eco 27/04/17)
Alter ego de Bruno Ecuele Manga dans la charnière centrale des Panthères du Gabon, l’international gabonais d’origine ivoirienne Moïse Brou Apanga est décédé mercredi 26 avril 2017 d’une crise cardiaque à l’entrainement avec son club le Canon 105 au stade Idris Ngari d’Owendo. Homme fort du club français de Brest entre 2008 et 2012, le défenseur gabonais Moise Brou Apanga âgé de 35 ans, considéré comme une des meilleurs Panthères de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN 2012) a succombé mercredi 26 avril à Libreville d’une crise cardiaque en plein entrainement avec son club du Canon FC 105 du Général Idris Ngari. Informé, Alain Giresse, son ancien entraineur qui le considérait comme un fils n’en revient toujours pas. « Nous...
(Agence Ecofin 27/04/17)
(Agence Ecofin) - Depuis le 25 avril, les représentants des onze pays (Gabon, Cameroun, Centrafrique, Tchad, RD Congo, etc.) de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (Ceeac), planchent à Libreville sur la problématique des menaces des multiples catastrophes liées aux phénomènes naturels et comment s’y prendre en cas de besoin. Evoquant le cadre de la rencontre de Libreville, Lambert-Noël Matha, le ministre gabonais de l’Intérieur, a déclaré que les mesures préventives valent mieux que celles dites curatives. Avant de poursuivre que le Gabon avait pleinement pris conscience que toutes les catastrophes qui sèment la désolation dans le monde n’arrivent pas qu’aux autres. Dans la même veine Marie Thérèse Chantal Mfoula épouse Nganongo, secrétaire général adjoint de la Ceeac,...
(Jeune Afrique 27/04/17)
Ce mercredi soir à Libreville, lors d’un entrainement avec le FC 105, Moïse Brou Apanga est mort d’une crise cardiaque à seulement 35 ans. Ses anciens coéquipiers et son entraîneur à Brest se souviennent de l’ex-capitaine des Panthères (29 sélections, 1 but) avec émotion. Moïse Brou Apanga n’avait connu qu’une seule équipe en France. C’était à Brest, entre 2008 et 2012, avant de repartir au Gabon ensuite (AS Mangasport, FC Akanda, FC 105). Mais son passage en Bretagne a marqué les esprits, et notamment celui d’Alex Dupont. L’entraîneur a appris la disparition de son ancien défenseur ce jeudi matin. « On ne peut pas partir si jeune… C’est terrible. Mourir d’une crise cardiaque, sur le terrain, en faisant ce qu’on...
(Agence Ecofin 26/04/17)
La 7ème session extraordinaire du Conseil des ministres de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (Ceeac) débute ce 25 avril 2017 à Libreville pour s’achever le 29 avril. Selon le communiqué du secrétariat général, l’ordre du jour porte sur la réforme institutionnelle. La réflexion sur la question est cours depuis novembre 2016. Période au cours de laquelle, le rapport provisoire de l’audit du cadre légal et réglementaire de l’institution communautaire avait été présenté, à Yaoundé (Cameroun) au Secrétaire général adjoint de la Ceeac, en charge des Programmes, budget, administration et ressources humaines, Tabu Abdallah Manirakiza. Au cours des assises de Yaoundé, les experts avaient indiqué qu'il s'agit de réviser des textes portant sur le traité instituant la Ceeac,...
(Agence Ecofin 26/04/17)
Au Gabon, Total a annoncé lundi, avoir fait une offre de 40 millions de dollars à son partenaire, le japonais Mitsubishi Petroleum Development Company (MPDC), pour acquérir les 50% de parts qu’il détient sur le permis offshore Baudroie-Mérou. Ceci s’inscrit dans le cadre de l’exercice de son droit de préemption, explique un communiqué de la filiale du groupe énergétique, relayé par Gabon Actu. Cette opération est soumise à l’approbation du gouvernement. « L’acquisition de ces 50% d’intérêts confirme le recentrage de Total Gabon sur ses actifs stratégiques en mer ainsi que notre engagement continu au Gabon. Elle permettra d’accroitre notre quote-part de production sur le permis de Baudroie-Mérou et de saisir des opportunités de développements additionnels.», a commenté Guy Maurice...
(Gabon Review 26/04/17)
Le paiement des fonctionnaires pourrait être perturbé par la grève des agents du ministère du Budget, lancée ce 25 avril à Libreville. Les grèves s’enchainent dans les administrations publiques, avec le mouvement d’humeur des agents du ministère du Budget, lancé ce 25 avril à Libreville. Décidée 24 heures plus tôt, à l’issue de l’assemblée générale des syndicats des directions de la Concurrence et de la consommation, de la Dette, et de l’Economie, cette grève d’avertissement s’étendra sur une semaine. Les grévistes réclament essentiellement le paiement intégral de deux mois de primes et la suppression de la décote. Ils veulent également la régularisation des situations administratives des agents (attribution des portes budgétaires, titularisation, avancement et reclassement après stage). «Nous avons l’impression...
(Gabon Actu 26/04/17)
Le président du Forum africain pour la reconstruction (FAR, opposition), Léon Mbou Yembi décline par avance dans un entretien exclusif à Gabonactu.com, l’éventualité pour lui d’intégrer un nouveau gouvernement de large ouverture qui pourrait être formé, selon certaines indiscrétions, après le dialogue politique en cours, proposé par le président Ali Bongo Ondimba. « Ceux qui veulent aller dans un gouvernement d’ouverture, ça c’est leur droit mais moi non », a déclaré M. Mbou Yembi, estimant par ailleurs qu’un « vrai » opposant comme lui ne « va pas dans la soupe ». La messe politique d’Angondjé, nord de Libreville prend fin le 10 mai prochain. « Moi je suis légaliste, le parti qui a gagné gouverne durant la durée de...
(Gabon Actu 26/04/17)
Plusieurs experts des onze Etats membres de la Communauté économique des Etats de l’Afrique Centrale (CEEAC) ont entamé mardi à Libreville une réflexion sur l’épineux dossier de création d’une zone de libre-échange au sein de la CEEAC, a appris Gabonactu.com L’aboutissement de ce dossier permettra de créer un marché commun dans les onze Etats de la zone et faciliter ainsi l’intégration régionale qui bat de l’aile. La CEEAC est à ce jour la dernière région d’Afrique où l’intégration est encore un rêve. Les populations sont soumises à l’obtention d’un visa pour aller d’un pays à un autre. Les barrières douanières bloquent la circulation des marchandises… Outre ce dossier, les experts planchent également sur le dossier de la réforme institutionnelle de...
(Gabon Review 26/04/17)
Le tribunal de Libreville a rejeté le 24 avril 2017 la demande de l’Union nationale réclamant une fin de non-recevoir à la contestation de la ministre de l’Economie forestière. Invitant les deux parties à conclure au fond, en attendant l’audience prévue le 22 mai prochain. Le tribunal de Libreville vient de décider une prolongation dans l’affaire opposant l’Union nationale à la ministre de l’Economie forestière, Estelle Ondo. Rejetant le 24 avril dernier la demande du parti de Zacharie Myboto. Celui-ci réclamait l’annulation de la plainte introduite par Estelle Ondo pour contester son exclusion de l’UN. Le président du tribunal a ouvert la voie aux débats de fond prévu le 22 mai prochain. «Le tribunal rejette la fin de non-recevoir, l’invite...
(Gabon Review 26/04/17)
Critiqué pour sa participation au dialogue politique convoqué par Ali Bongo, le 4e vice-président de l’Union nationale sort de sa réserve et répond aux attaques de ses compagnons du parti. Jusque-là silencieux face aux critiques portées contre lui, après s’être engagé à participer au dialogue politique organisé par Ali Bongo, Mike Jocktane, 4e vice-président de l’Union nationale (UN, opposition), sonne la riposte. Dans un texte posté sur sa page Facebook le 24 avril, il s’est insurgé contre «des manœuvres indignes orchestrées par un groupe mû par autre chose que l’amour et l’intérêt du pays». Des agissements qui ont donné lieu, selon lui, au refus de son parti à participer au dialogue politique national inclusif et sans tabou. Manifestement très remonté,...
(Gabon Review 26/04/17)
Militant de Démocratie nouvelle (DN), Daladier-Hubert Minang Fils refuse de croire que l’opposition participant au dialogue politique d’Angondjé y est allée pour se laisser dicter des choses et ne pas lutter pour ses idées. La confiance. Voilà ce que Daladier-Hubert Minang Fils demande aux populations gabonaises, et davantage aux militants et sympathisants de l’opposition. Pour ce militant de Démocratie nouvelle, le parti politique présidé par René Ndemezo’o Obiang, les partis et personnalités de l’opposition prenant part aux assises d’Angondjé ne se laisseront pas faire. Ils n’entendent pas se laisser dicter la loi par les représentants de la majorité. En tout cas, pas au sein de la commission 4 traitant de la consolidation de la paix et de la cohésion nationale,...
(Gabon Actu 26/04/17)
Le Gabon a perdu 8 points au classement mondial 2017 de la liberté de la presse publié l’ONG Reporters sans frontières (RSF) qui le classe au 108ème rang mondial sur 180 pays étudiés. En 2015, le Gabon occupait le 100ème rang mondial. Ce déclassement est consécutif au climat postélectoral très tendu dans le pays après la présidentielle de 2016. RSF pointe les coupures d’Internet dans la foulée de la publication des résultats, les violentes attaques subit par les médias publics et privés. Par ailleurs, l’organisation de défense de la liberté de la presse estime que le nouveau code de la communication, s’il dépénalise les délits de presse, prévoit des mesures d’encadrement autoritaires concernant non seulement la presse mais aussi toute...
(Gabon Actu 26/04/17)
Mike S. Jocktane qui se présente toujours comme Vice président de l’Union nationale soutient dans une publication sur sa page facebook qu’il est partisan de la non violence raison pour laquelle il allé au dialogue d’Ali Bongo Ondimba. Voici son message : Mes chers compatriotes, Je ne serais jamais partisan de la violence et je suis contre le fait de prendre le peuple épris de liberté pour chair à canon, alors que les acteurs politiques que nous sommes peuvent régler les conflits par d’autres moyens. C’est pourquoi lors du dernier Conseil National, je me suis engagé à défendre clairement et âprement la participation de l’Union Nationale au Dialogue Politique qui a cours en ce moment. Des manoeuvres indignes orchestrées par...
(Gabon Review 26/04/17)
Si jusqu’ici la vie chère dans le pays est unanimement imputée aux seuls opérateurs portuaires, il semblerait que d’autres éléments entrent également en ligne de compte. Alors que nombre d’opérateurs économiques sont indexés comme responsables de la vie chère dans le pays, il apparaît opportun d’observer cette situation sous d’autres angles. Au-delà des accusations interposées sur les cause de ces hausse des prix de produits de première nécessité, en effet, d’aucuns soutiennent qu’il serait opportun de mener une analyse approfondie au niveau des mécanismes de l’offre et de la demande. Mais également, des salaires et des marges des intermédiaires, grossistes et détaillants. En effet, comment comprendre que la Banque mondiale soutient que l’inflation est maîtrisée au Gabon alors que, sur...

Pages