Lundi 29 Mai 2017
(AFP 29/05/17)
Une vingtaine de personnes ont été arrêtées au Gabon alors qu'elles tentaient de se rassembler dans la capitale Libreville, a-t-on appris lundi de source judiciaire et auprès de l'opposition. "La police m'a informé de l'arrestation de 18 personnes samedi", a indiqué lundi à l'AFP le procureur de la République Steeve Ndong. Les personnes arrêtées samedi "auraient commis des outrages envers des agents de la sécurité publique qui avaient investi le quartier de Nkembo où devait se tenir une manifestation", a ajouté le procureur. Les manifestants appartenaient à un mouvement citoyen, "la Voie du Peuple", a indiqué pour sa part un communiqué du cabinet de Jean Ping, rival du président Ali Bongo à la dernière élection...
(Le Pays 29/05/17)
Tout ça pour ça ? Peut-on se demander, au regard des conclusions du dialogue national initié par le président Ali Bongo, en mars dernier, pour tenter d’endiguer la crise post-électorale générée par sa réélection, dans des circonstances frisant le hold-up électoral, en août 2016. En effet, de la dizaine des principales mesures contenues dans le rapport général remis le 26 mai 2017 au chef de l’Etat, on peut faire le triste constat du non-verrouillage du mandat présidentiel, et du maintien du septennat. De quoi faire déchanter tous ceux qui croyaient en cette initiative de...
(Fasozine 29/05/17)
Initié par le président Ali Bongo Ondimba pour solder le contentieux moral et politique de l’élection présidentielle d’août 2016, le dialogue national, lancé le 28 mars 2017, s’est achevé le 27 mai dernier. Mais le rapport final de cette longue palabre, remis au chef de l’Etat gabonais, constitue-t-il véritablement l’acte de décès de la violente crise qui a sanctionné l’élection d’Ali Bongo à la tête de l’Etat? Il y avait, avant l’ouverture de ces palabres, ceux qui pensaient que l’occasion...
(Gabon Review 29/05/17)
A travers leurs résolutions, les participants à la rencontre d’Angondjé se sont montrés sous leur vrai jour. Plus concrètement, ils sont apparus comme les instigateurs de l’inefficacité de l’appareil d’Etat et d’un conservatisme à hérisser le poil. Le Dialogue politique a pris fin le 26 du mois courant. Voulu par Ali Bongo, il était censé favoriser l’apaisement des tensions sociopolitiques, la régénération du vivre-ensemble, le renforcement de l’Etat de droit, la relance du développement économique et, l’enracinement d’une gouvernance saine...
(Gabon Review 29/05/17)
Les assises politiques d’Angondjé achevées, les opposants ayant pris part à ces discussions n’en attendent plus que les dividendes, notamment leur entrée au gouvernement. Lors de la lecture de la seconde partie du rapport des travaux, Thierry d’Argendieu Kombila, co-rapporteur pour l’opposition, a annoncé une recommandation pas du tout passée inaperçue : la mise en place d’un «nouveau gouvernement». Dans certains états-majors politiques, c’est la montée des enchères. Morceaux choisis dans la rumeur et les conversations de couloirs. En dehors...
(Agence Gabonaise de Presse 29/05/17)
Dans le cadre de la fin de la préparation opérationnelle du bataillon des forces armées gabonaises avant son déploiement en République de Centrafrique au sein de la MINUSCA (Mission Multidimensionnelle Intégrée des Nations Unies pour la Stabilisation en Centrafrique), une cérémonie de remise des diplômes a été organisée le mercredi au camp de Gaulle à Libreville. Cette remise de diplômes fait suite à une formation de préparation opérationnelle (combat en forêt, secourisme, droit international…) organisée par les Éléments Français au...
(Afrique sur 7 29/05/17)
Le Président Ali Bongo du Gabon, a fait du dialogue national une stratégie politique pour apaiser la colère de son adversaire le plus tenace, à savoir M. Jean Ping, candidat malheureux aux dernières élections présidentielles au Gabon. Pendant deux mois, le Président du Gabon Ali Bongo a lancé le dialogue national comme une stratégie politique dont la finalité serait d’apaiser le courroux de son adversaire aux précédentes élections présidentielles, Jean Ping. Débuté le 28 mars 2017 dernier, l’opération a pris...
(Infos Gabon 29/05/17)
Le premier prix du concours ‘’Coop’ Innov’’ lancé à l’Institut français du Gabon (IFG) par le service de Coopération et d’action Culturelle de l’Ambassade de France, a été remporté par l’incubateur national JA Gabon. Ce concours qui s’inscrivait dans le cadre du 4e forum des associations, consistait à la réalisation d’un prototype de site internet qui mette en relation les acteurs non gouvernementaux et les partenaires techniques et financiers. La réalisation de cette plateforme permet de mettre en valeur le...
(Infos Gabon 29/05/17)
En célébration anticipée de la fête des mères, le couple présidentiel était invité le jeudi 25 mai 2017 par les épouses des militaires au camp Aïssa à Libreville. Cette journée a été marquée par la célébration des valeurs d’unité et de solidarité à l’endroit de ces dames qui, en plus d’être des femmes et des mères, sont des épouses de militaires. Toute chose qui implique de nombreux sacrifices souvent ignorés par le public. A travers cette célébration, un hommage mérité...
(Gabon Review 29/05/17)
La 44e réunion ministérielle du Comité consultatif permanent des Nations unies chargé des questions de sécurité en Afrique centrale (Unsac) se tiendra du 29 mai au 2 juin à Yaoundé, au Cameroun. Du 29 mai au 2 juin prochain, la capitale camerounaise sera celle de la sécurité sous-régionale, avec la tenue de la 44e réunion ministérielle du Comité consultatif permanent des Nations unies, chargé des questions de sécurité en Afrique centrale (Unsac). Ces travaux démarreront par la rencontre des experts...
(Agence Gabonaise de Presse 29/05/17)
Le président de la République, Ali Bongo Ondimba, a reçu, mercredi en audience, le Pr. Mohamed El Hacen Ould Lebatt, envoyé par l’Union africaine (UA) en mission d’appui et de facilitation du dialogue politique. A 48h de la clôture officielle de ces assises qui se tiennent dans notre pays depuis près de deux mois, le chef de l’Etat et son hôte ont échangé sur la mission au Gabon de l’ancien ministre mauritanien des Affaires étrangères. « Durant mon séjour au...
(Autre média 29/05/17)
L’office pharmaceutique national a été détruit dans la nuit du 26 au 27 mai. Selon les premiers éléments de l’enquête, il s’agit d’un acte criminel. Qui a voulu mettre le feu à l’office pharmaceutique national? C’est la question à laquelle devront répondre les enquêteurs. Car il s’agit bien d’un acte criminel. L’incendie a détruit la quasi totalité des stocks de médicaments de l’office. Ce dernier est chargé par l’Etat de procéder à l’achat et à la distribution des médicaments pour...
(AFP 27/05/17)
Le "dialogue politique" au Gabon voulu par le président Ali Bongo pour sortir le pays de sa crise post-électorale à la suite de sa réélection contestée du 27 août s'est achevé vendredi avec des réformes timides, après deux mois de discussions. "Le règle du jeu a été le consensus, au sein de ces assises", a déclaré à la presse le secrétaire général du parti au pouvoir (PDG) Faustin Boukoubi, lors d'une cérémonie au palais présidentiel. Il a regretté que "tous...
(Xinhua 27/05/17)
Le chef de l'Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba, a recu vendredi à Libreville le rapport général du dialogue national, qui se prononce contre la limitation des mandats présidentiels et parlementaires afin de laisser au peuple le choix de voter pour un candidat. Le dialogue politique national inclusif avait démarré le 28 mars dernier dans l'objectif de favoriser la transparence électorale et de moderniser les institutions du pays afin que les lendemains électoraux ne soient plus émaillés par des violences, comme...
(Gabon Actu 27/05/17)
L’ancien Premier ministre Casimir Oyé Mba a, dans une déclaration sollennelle vendredi à la Chambre de commerce de Libreville, lancé un appel au président de la République, Ali Bongo Ondimba et à son principal rival politique Jean Ping à se dépasser pour débloquer le Gabon. Voici l’intégralité de cette déclaration : Mesdames et Messieurs, Chers compatriotes, Je voudrais d’abord vous remercier tous d’avoir consenti l’effort de vous extraire de vos occupations quotidiennes pour venir m’écouter. Vous l’avez fait parce que,...
(Gabon Actu 27/05/17)
L’actuel président de la Commission électorale nationale autonome et permanente (CENAP), René Aboghe Ella, 58 ans serait l’une des principales victimes du dialogue national d’Angondjè qui a clos ses travaux dans la nuit de mercredi à jeudi dernier. Sa longévité à la tête de cette institution qu’il dirige sans discontinue depuis janvier 2006 est sur le point de s’estomper. Les participants au dialogue d’Angondjè ont décidé de changer nette la dénomination de la CENAP qui devient Conseil gabonais des élections...
(Gabon Actu 27/05/17)
Le président Ali Bongo Ondimba a réceptionné vendredi le rapport final du dialogue politique dont les travaux se sont déroulés du 28 mars au 26 mai 2017 au stade d’Angondjé, au nord de Libreville. La cérémonie de remise s’est déroulée à la Présidence de la République. Le rapport a été remis par Emmanuel Issoze Ngondet et Pierre Claver Maganga Moussavou, respectivement coprésidents (Majorité et opposition) du bureau du dialogue. Initié par le numéro un gabonais pour apaiser le climat politique...
(Gabon Actu 27/05/17)
Le ministre gabonais des Sports, Nicole Assélé a décidé de suspendre jusqu’à nouvel ordre, la participation des sélections nationales aux compétitions africaines et internationales, annonce un communiqué du ministère transmis à la rédaction de Gabonactu.com Le ministre Assélé a à cet effet adressée une correspondance aux Présidents de fédérations sportives nationales, avec copie au Président du Comité National Olympique pour leur notifier cette décision radicale qui exempte cependant la sélection nationale de football des séniors. « Ne trouveront désormais grâce...
(RFI 26/05/17)
Au Gabon, le dialogue politique s'est clôturé ce jeudi 25 mai. Une initiative voulue par le président Bongo après la crise postélectorale d'août à septembre 2016 et sa réélection contestée. Le rapport final, lui, sera présenté demain. Ce dialogue politique, c'est un processus entamé fin mars durant lequel les citoyens ont exprimé leurs souhaits pour éviter une nouvelle crise. Depuis plus d'un mois, une phase politique avait à son tour été lancée, avec un dialogue entre la majorité et une partie de l'opposition pour entériner une série de réformes. Ces ...
(Libération 26/05/17)
A l’issue du Colloque international sur la traite négrière qui s’est tenu à Libreville du 17 au 19 mai, le Président a proposé d'offrir la nationalité gabonaise à toutes les personnes dont les ancêtres ont été déportés. Un projet complexe à mettre en place et aux airs d'écran de fumée. «Nous demandons le droit de retour, nous demandons le droit de choisir notre nationalité, de ne pas nous voir imposer une nationalité», a revendiqué la Française Marie-Evelyne Petrus-Barry, représentante du...

Pages