| Africatime
Dimanche 28 Décembre 2014
(Ogooue Infos 27/12/14)
Le président du conseil politique de l’ alliance démocratique et républicaine (ADERE), Victor Missanda, a dénoncé la mauvaise organisation du congrès de ce parti de la majorité républicaine et sociale pour l’émergence, lequel s’est tenu le weekend dernier à) Libreville. ‘’Je rappelle que les termes de la délibération du 5 juillet 2014, confiait l’organisation du congrès conjointement au président par intérim et au président du bureau du conseil politique. A cet effet, si certains documents préparatoires ont été signés conjointement par les deux organisations, la décision relative à son organisation a été, quant à elle, paraphée sous pression par...
(L'Inter 27/12/14)
Plusieurs pays africains vont organiser des élections en 2015. A quelques mois de ces échéances, le ton monte dangereusement dans la plupart de ces pays. Contrairement aux années passées, la communauté internationale ne veut plus laisser la situation exploser, avant de réagir. Les années 2015 et 2016 seront celles des présidentielles dans une dizaine de pays africains. Il s’agit du Togo, du Bénin, de la Guinée, du Nigeria, du Gabon, du Burkina Faso, de la Côte d’Ivoire, de la RDC, du Rwanda, pour ne citer que ceux-là. Des tensions sont déjà perceptibles dans la plupart de ces pays. Les points de désaccord entre pouvoir et opposition sont pratiquement les mêmes. Ils ont pour noms, listes électorales contestées, commissions électorales noyautées...
(Gabon Review 27/12/14)
Le ministre de la Justice, Garde des sceaux, Séraphin Moundounga, a demandé récemment, via une correspondance adressée au bureau du Sénat, la levée de l’immunité parlementaire d’un sénateur, Joseph Moukala Koumba, afin qu’il réponde des accusations portées contre lui pour des «crimes rituels» en série. C’est la deuxième requête du genre pour un sénateur au Gabon. Le ministre de la Justice, en envoyant cette correspondance au Sénat, a au préalable été saisi les parquets de Libreville et de Tchibanga. Joseph...
(Gabon Eco 27/12/14)
Remontés par les reportages diffusés mardi 23 décembre par la chaîne France 24 et vus comme un moyen de déstabiliser le Gabon, de nombreux manifestants se sont postés vendredi 26 décembre 2014, devant l'ambassade de France à Libreville où ils ont dénoncé l'ingérence de la chaîne française dans la crise qui tend à s'emparer du pays. Plusieurs personnes ont manifesté vendredi 26 décembre 2014 devant les locaux de l'ambassade de France à Libreville pour dire leur désapprobation face aux reportages...
(Gabon Review 27/12/14)
Un groupe de plusieurs jeunes a manifesté, le 26 décembre 2014, devant l’ambassade de France pour fustiger le traitement de l’actualité nationale par la chaîne française d’information. Du traitement fait par la chaine d’information internationale France 24 de l’actualité gabonaise, Franck Ibouili reste peu convaincu. Accompagné d’une centaine de jeunes, il a manifesté dans la matinée du 26 décembre courant à proximité de l’ambassade de France à Libreville. «Nous sommes venus à l’ambassade de France dans le but de faire...
(Gabon Review 27/12/14)
Ali Akbar Onanga y’Obégué est-il un adepte de la manipulation inter-ethnique et de l’exclusion intergénérationnelle ? Après son «On ne peut pas faire du neuf avec du vieux», le secrétaire général du gouvernement a lancé, le 30 novembre dernier à Franceville, des formules d’un autre âge pour une insularité du Haut-Ogooué. Lors de la marche de soutien à Ali Bongo organisée par des hiérarques du Parti démocratique gabonais (PDG) le 30 novembre dernier à Franceville, Ali Akbar Onanga y’Obégué, l’actuel...
(Gabon Eco 27/12/14)
Suite à l'annonce du gouvernement de décaisser environ 540 milliards de francs CFA pour le règlement de la dette intérieure devenue pesante pour certaines entreprises, la Fédération patronale des PME, par le biais de son président, Innocent Mve Ndong, a félicité l'effort consenti par le gouvernement. Il ne fallait pas plus au président de la Fédération patronale des PME, Innocent Mve Ndong, mardi 23 décembre à Libreville, pour reconnaître la volonté des plus hautes autorités d'apurer une grande partie de...
(Gabon Eco 27/12/14)
Durant la manifestation de Rio le 20 décembre dernier, de nombreux jeunes militants de l'opposition ont constaté que l'un des leaders, en l'occurrence Jean Ping, s'était protégé à l’aide d'un gilet pare-balles, tandis que les manifestants défilaient sans protection. Un acte largement décrié qui vient remettre en cause les propos de Jean Ping sur sa volonté de "libérer le peuple, même au gré de sa vie". Jean Ping est-il capable de livrer sa vie pour le bien des populations gabonaises?...
(Gabon Eco 27/12/14)
Jugés impropres à la consommation, plusieurs tonnes de produits alimentaires ont été dernièrement détruites à Alénakiri dans la commune d'Owendo par les responsables de l'Agence gabonaise de sécurité alimentaire (Agasa). Conformément à ses missions qui consistent, entre autres, à assurer l’évaluation, la prévention et le contrôle des risques nutritionnels et sanitaires des aliments, de protéger la santé des consommateurs tout en garantissant le bon fonctionnement du marché intérieur, l'Agence gabonaise de sécurité alimentaire a procédé dernièrement à la destruction de...
(Gabon Review 27/12/14)
Le ministre des Affaires étrangères a réuni les diplomates accrédités au Gabon afin de faire le point de la situation politique du pays. Affirmant que le Gabon n’est pas en crise, il s’en est pris aux «médias qui ne font pas bien leur travail». Le ministre des Affaires étrangères a échangé, le 24 décembre dernier, avec les chefs de missions diplomatiques accrédités au Gabon. Cette entrevue est intervenue quelques jours après les événements du 20 décembre 2014, consécutifs au meeting...
(Gabon Review 27/12/14)
Incarcérés depuis le 17 décembre courant à la suite d’un énième report de l’audition de leurs camarades emprisonnés il y a bientôt 6 mois, Nicolas Ondo et Duphy Minto’o sont donnés pour morts. Et, les démentis de leurs proches ne font nullement tomber la pression. Depuis le 24 décembre dernier, une curieuse rumeur circule au sujet des étudiants Nicolas Ondo et Duphy Minto’o Ella, qui n’est pas pour calmer les ardeurs et apaiser le climat socio-politique. S’ils sont désormais l’objet...
(Gabon Review 27/12/14)
Le directeur général et le directeur des actualités télévisées de la principale chaîne de télévision du pays sont respectivement remplacés par Léon Imunga Ivanga et Charles Obame Ondo. Alors que les nominations du dernier Conseil des ministres n’ont pas encore fini de susciter des commentaires, notamment du fait du remplacement du «tout-puissant» Yves Fernand Manfoumbi à la tête de la direction général du budget, la principale chaîne de télévision du pays vient de connaître des changements d’importance. Jusque-là directeur général...
(AFP 26/12/14)
Une centaine de militants proches du pouvoir gabonais ont manifesté vendredi devant l'ambassade de France à Libreville, accusant des médias français d'attiser "la haine" dans leur pays, après la manifestation violente de la semaine dernière, a constaté une journaliste de l'AFP. "Le Gabon est indépendant!"? "Non à l'instrumentalisation", pouvait-on lire sur les banderoles brandies par les manifestants, qui se sont dispersés dans le calme en fin de matinée. "Nous protestons contre l’immixtion d'une certaine presse (française) dans la vie politique du Gabon, qui vise à attiser la haine contre le chef de...
(AFP 26/12/14)
Plusieurs leaders de l'opposition gabonaise ont été convoqués mercredi par la police judiciaire suite à la manifestation de samedi qui a fait au moins un mort, a-t-on appris de source officielle. "Il y a des convocations qui ont été adressées à des gens se présentant comme des leaders politiques (...)", a déclaré le porte-parole de la présidence gabonaise, Alain-Claude Bilie By Nzé, face à la presse. "Ces gens ont appelé à une manifestation" alors que le gouvernement l'avait interdite, a justifié le porte-parole, ajoutant qu'ils "enfreignent délibérément une...
(RFI 26/12/14)
Quarante-deux personnes interpellées lors du meeting violent du 20 décembre dernier à Rio ont été transférées dans la nuit de mercredi à jeudi à la prison centrale de Libreville. Selon le procureur de la République du Gabon, lors de leur interpellation, certains portaient des armes blanches ou des bidons d’essence. D’autres lançaient des cailloux contre des forces de l’ordre. Parmi le plus célèbre de ces détenus, suite à la manifestation du 20 décembre, il y a le journaliste Francis Edou...
(RFI 26/12/14)
Ce fut une journée particulière au Gabon. Les leaders de l’opposition, qui avaient organisé un meeting le 20 décembre dernier malgré l'interdiction, ont été convoqués par la police, mercredi 24 décembre, sans que le motif ne leur soit précisé. Après avoir refusé, dans un premier temps, d'y répondre, ils se sont finalement présentés nombreux et ont rapidement été relâchés. Le pas alerte, tous les dirigeants du Front uni de l’opposition gabonaise se sont engouffrés dans les locaux de la police...
(Gabon Review 26/12/14)
Les leaders du Front de l’opposition gabonaise pour l’alternance, convoqués par les services des Affaires criminelles de la Police judiciaire (PJ) ont déféré à cette convocation le mercredi 24 décembre 2014. Ils ont été entendus avant de rentrer chez eux libres. Le feuilleton relatif aux manifestations du 20 décembre 2014 ayant entrainé, selon les sources officielles un morts et selon celles des membres de l’opposition six morts n’est pas près de s’achever. Ce mercredi, veille de la célébration de la...
(Infos Plus Gabon 26/12/14)
Le président de l’Organisation non Gouvernementale (ONG) Croissance Saine Environnement, Nicaise Moulombi, a déclaré mercredi lors d’un entretien à Libreville qu’il encourageait et soutenait vivement l’initiative du Représentant spécial du Secrétaire Général des Nations Unies, Abdoulaye Bathily, afin qu’il réitère son appel au dialogue alors que la situation sociale dégénère et que le débat pourrait être transposé sur le plan international à la suite de la demande du Front uni de l’opposition de l’ouverture d’une enquête internationale après les violences...
(Agence Ecofin 26/12/14)
(Agence Ecofin) - Mactar Silla, professionnel des médias, respecté en Afrique comme à l’international, a rejoint Libreville pour apporter sa contribution à la réalisation du programme Gabon Emergent. Aujourd’hui, il se bat pour mettre en place la première télévision panafricaine basée en Afrique. Il nous livre son regard sur le traitement médiatique de la crise récemment provoquée par une frange de l’opposition, suite à la publication du livre de Pierre Péan « Nouvelles affaires africaines ». Agence Ecofin : Vous...
(Gabon Eco 26/12/14)
Tenus pour responsables des débordements enregistrés après le meeting interdit du samedi 20 décembre 2014 au carrefour Rio à Libreville, les membres du Front uni de l'opposition pour l'alternance (Fuopa) tout en condamnant la mort de l'étudiant Bruno Mboulou Beka, ont demandé l'ouverture d'une enquête internationale sur les circonstances réelles de ce décès. Alors que le ministre de l'Intérieur tient pour responsables le Front uni de l'opposition pour l'alternance (Fuopa) pour les débordements enregistrés samedi dernier au carrefour Rio lors...

Pages