| Africatime
Jeudi 25 Août 2016
(AFP 25/08/16)
Faire du neuf avec du vieux? Quand Jean Ping, 73 ans, promet de "libérer le Gabon de la dictature", ses détracteurs rigolent. Lui qui fut un des piliers du régime pendant plus de 20 ans représente pourtant la menace la plus sérieuse pour le président Ali Bongo Ondimba. De taille moyenne, ce métis sino-gabonais n'est pas spécialement charismatique. Ses prises de paroles n'ont jamais soulevé les foules. Et pourtant ses meetings sont de plus en plus suivis depuis le lancement de la campagne électorale le 13 août. Il ne faut pas s'y tromper. Derrière la nonchalance de façade se cachent une redoutable intelligence et un fin tacticien. A travers des paupières presque closes percent des...
(Gabon Actu 25/08/16)
Le président de la plateforme Associative des jeunes émergents volontaires (AJEV), Brice Laccruche Alihanga, par ailleurs, coordinateur national des mouvements associatifs pour la campagne du candidat Ali Bongo Ondimba a organisé un forum mardi pour mobiliser des potentiels électeurs et autres indécis à voter pour le président sortant le 27 août prochain. Plus de 3000 jeunes volontaires provenant de plusieurs associations ont participé à ce forum tenu au jardin Botanique de la capitale gabonaise. D’entrée de jeu, le leader de la société civile a dressé un bilan plutôt élogieux de du président sortant. « Même ceux qui critiquent notre candidat savent bien qu’il a réalisé beaucoup de choses : il y a des routes réhabilitées et d’autres déjà livrées et...
(AFP 25/08/16)
L'élection présidentielle samedi au Gabon, ainsi que la compilation et la publication des résultats, doivent se dérouler dans la "transparence", ont insisté les observateurs de l'Union européenne (UE) mercredi, à trois jours du scrutin. "La confiance dans la crédibilité et dans l'exactitude des résultats d'une élection est grandement renforcée lorsque le processus de compilation et publication des résultats est conduit avec transparence et rapidité", a déclaré la chef de la mission d'observation électorale de l'UE Mariya Gabriel, citée dans un...
(AFP 25/08/16)
"Le changement c'est moi": Ali Bongo Ondimba, 57 ans, candidat à un second septennat samedi au Gabon, cultive le paradoxe pour un président sortant, qui plus est fils du précédent chef de l'Etat Omar Bongo au pouvoir pendant 41 ans. "Ali": décliné à l'infini sur des milliers d'affiches électorales, le message est clair. Bongo fils veut inscrire son prénom dans les livres d'histoire du petit pays francophone d'Afrique centrale fort de richesses forestières, minières et pétrolières. Quitte à aller vite en besogne, l'aéroport de la deuxième ville du pays, Port-Gentil, porte déjà son nom. Démarche décontractée, taille moyenne, épaules carrées, "Ali" s'amuse...
(Dw-World 25/08/16)
À deux jours de la présidentielle, certains Gabonais n’ont toujours pas encore retiré leurs cartes d’électeurs. La mobilisation des jeunes reste apparemment faible et certains sont indécis. "Certains n’ont pas retrouvé leurs cartes..." (Etudiant) Environ 628 000 électeurs sont appelés à voter samedi pour la présidentielle gabonaise. Mais certains n'ont toujours pas pu retirer leurs cartes d'électeurs, malgré le récépissé d'enrôlement. Les opposants et la société civile dénoncent des fraudes. Mercredi soir, dans un communiqué, l'Union européenne, qui a des...
(Gabon Actu 25/08/16)
Le candidat de l’opposition, Jean Ping a refusé de participer à une émission de télévision organisée par le Conseil national de la Communication (CNC) dans le but de vulgariser les projets de société de tous les candidats à l’élection présidentielle, a-t-on appris de source officielle. » Concrètement, Monsieur Jean Ping invite Monsieur Ali Bongo Ondimba à un débat télévisé devant la nation, organisé sous l’égide du CNC, avec la participation des journalistes choisis par les candidats et représentant la diversité...
(République du Togo 25/08/16)
L’ancien Premier ministre togolais, Arthème Ahoomey-Zunu, se rend au Gabon dans le cadre d’une mission d'observation électorale organisée par l’Observatoire panafricain de la démocratie (OPAD). A Libreville, il sera aux côtés d'autres personnalités comme Sylvestre Ntibantunganya, l’ancien président du Burundi, et Nicolas Tiangaye ex-chef du gouvernement centrafricain. Le Gabon élira samedi son président. Le sortant Ali Bongo Ondimba devra affronter son principal rival, Jean Ping.
(Gabon Review 25/08/16)
Loin d’être un simple exercice citoyen, le vote du peuple le 27 août 2016, se présente pour Marc Ona comme l’occasion pour les fils et les filles du pays d’opérer un choix entre la «vie et la mort». Plus la date du 27 août 2016 approche avec ses ambitions et ses inquiétudes, des mises en garde multiples s’imposent à la population, comme outil de discernement dans le choix à opérer. D’ici soixante-douze heures, il s’agira de choisir le candidat capable...
(Gabon Review 25/08/16)
À l’occasion de l’ultime meeting de la journée du 24 août 2016 à Owendo, dans le sud de Libreville, Ali Bongo Ondimba a qualifié Jean Ping, Guy Nzouba Ndama et Casimir Oyé Mba de «Trio infernal». Après une journée extrêmement avec les meetings de Cocobeach, Kango et Bikélé, Ali Bongo a été offensif sur cette dernière ligne droite de la campagne électorale. Pour lui, les deux anciens candidats de l’opposition et Jean Ping qu’ils ont choisi de mettre en avant...
(RFI 25/08/16)
Onze candidats sont en lice pour l'élection présidentielle du 27 août au Gabon. Des candidats qui s'affichent comme opposants, d'autres comme indépendants. Le président sortant Ali Bongo se présente. Il avait succédé à son père Omar Bongo à sa mort en 2009, après 41 ans au pouvoir. La campagne électorale a été marquée par les ralliements de Camisir Oyé Mba, Guy Nzouba Ndama et Léon-Paul Ngoulakia à l'opposant Jean Ping. Les observateurs s'attendent à un duel entre Jean Ping et...
(AFP 25/08/16)
Les Gabonais - toujours hantés par l'ombre tutélaire d'Omar Bongo qui a façonné leur pays pendant 41 ans - élisent samedi leur président dans un scrutin mettant aux prises son fils, le dirigeant sortant Ali Bongo Ondimba, et Jean Ping, représentant la vieille garde des collaborateurs du défunt chef de l'Etat passés dans l'opposition. Outre les deux favoris, neuf autres candidats sont en lice pour ce scrutin à un seul tour. Celui qui arrivera en tête sera élu pour un...
(RFI 25/08/16)
Guy Rossatanga-Rignault est professeur de droit à l'université de Libreville-UOB et secrétaire-général adjoint de la présidence de la République. RFI: La campagne présidentielle se termine. Si vous deviez retenir une seule image de cette campagne qui a été riche en rebondissements, quelle sera-t-elle ? Guy Rossatanga-Rignault : Aucune en particulier. Simplement, comme nombre de mes compatriotes, j'ai été frappé par la violence de certains discours. Je pense aux appels au meurtre émanant des meetings d'opposition et visant des communautés étrangères...
(RFI 25/08/16)
La campagne électorale bat son plein au Gabon. Dimanche, les Gabonais se rendront aux urnes pour élire leur nouveau président. Deux candidats s'affrontent : le président sortant, Ali Bongo et Jean Ping, ancien président de la Commission de l'Union africaine. Cette campagne se mène dans un contexte économique et social très tendu. Cinquième producteur de pétrole d'Afrique, le Gabon subit de plein fouet la chute des cours de l'or noir depuis 2014. Petit à petit, les caisses de l'Etat se...
(Jeune Afrique 25/08/16)
À deux jours du seul et unique tour de l'élection présidentielle du 27 août, Mariya Gabriel, la cheffe de la Mission d’observation électorale de l’Union européenne a appelé "tous les acteurs concernés" à "assurer la transparence nécessaire pour le bon déroulement du scrutin". « La confiance dans la crédibilité et dans l’exactitude des résultats d’une élection est grandement renforcée lorsque le processus de compilation et publication des résultats est conduit avec transparence et rapidité », souligne Mariya Gabriel dans un...
(La Voix de l'Amérique 25/08/16)
Les Gabonais - toujours hantés par l'ombre tutélaire d'Omar Bongo qui a façonné leur pays pendant 41 ans - élisent samedi leur président dans un scrutin mettant aux prises son fils, le dirigeant sortant Ali Bongo Ondimba, et Jean Ping, représentant la vieille garde des collaborateurs du défunt chef de l'Etat passés dans l'opposition. Outre les deux favoris, neuf autres candidats sont en lice pour ce scrutin à un seul tour. Celui qui arrivera en tête sera élu pour un...
(Gabon Review 25/08/16)
Institutions, candidats et populations ont été interpelés par les universitaires membres du Collectif 21 renouvelé, le 24 août courant, en vue du bon déroulement du scrutin présidentiel du 27 août prochain. Comme en 2009, les universitaires membres du Collectif 21 renouvelé ont lancé, le 24 août courant à Libreville, une série d’appels à l’endroit des parties impliquées dans le prochain scrutin présidentiel. Le collectif a ainsi invité «la communauté nationale et internationale à considérer l’appel incessant à la candidature unique...
(Jeune Afrique 25/08/16)
Malgré la chute des cours de l’or noir, le pays résiste. En explorant de nouveaux secteurs tout en améliorant la gestion de ses finances. Entretien avec Jean-Fidèle Otandault, directeur général du budget et des finances publiques depuis décembre 2014. Jeune Afrique : La chute des cours mondiaux de l’or noir a eu une forte répercussion sur l’économie de Port-Gentil, et plus largement du Gabon. Nombre d’entreprises ont licencié, d’autres ont tout simplement fermé. Quels efforts le gouvernement a-t-il déployés pour y...
(Gabon Review 25/08/16)
Le 23 août dernier à Libreville, les observateurs internationaux ont été rassurés par le ministre de l’Intérieur, du fonctionnement du réseau Internet le jour du scrutin présidentiel. Recevant des groupes d’observateurs internationaux du prochain scrutin présidentiel, le 23 août dernier à Libreville, le ministre de l’Intérieur a coupé court à une rumeur persistante : «Les réseaux sociaux ne seront pas suspendus ou perturbés le jour du vote», a déclaré Pacôme Moubelet Boubeya. En effet, le ministre a expliqué à ses...
(Gabon Review 25/08/16)
Depuis le 23 juillet, date de la démission-spectacle de l’Honorable Bertrand Zibi Abéghé du PDG et de l’Assemblée nationale, il ne se passe plus de semaine sans qu’un éminent membre du parti ne s’en aille. Jean-Norbert Diramba (ancien ministre, ancien sénateur, directeur général de la société publique SPIN jusqu’en juillet dernier avant de démissionner de ce poste), Dominique Guy Noël Nguieno (ancien ministre, ancien conseiller spécial du chef de l’Etat), Martin Zoguélé Mensah (ancien ministre, ancien député), Gabriel Pambo (ancien...
(Gabon Actu 25/08/16)
L’opération de recensement et d’immatriculation des commerçants du marché Mont-Bouet lancée en mai et juin 2015 par la direction générale des Impôts a mis à nu l’ampleur du secteur informel dans le plus grand marché de la capitale. Selon les résultats des enquêtes menées sur le terrain par les équipes de la DGI, sur les 1400 entreprises recensées à Mont-bouet, 487 exercent dans l’informel le plus total. C’est-à-dire, qu’elles ne sont ni recensées, ni immatriculées donc ne payent pas d’impôt...

Pages