Samedi 21 Octobre 2017

Gabon

(Gabon Actu 27/02/17)
La Convention nationale des syndicats de l’éducation nationale (CONASYSED) a lancé vendredi à Libreville une collecte de fonds via le téléphone portable pour venir en aide à 807 de leurs camarades dont le salaire a été suspendu par le gouvernement pour avoir participé à une grève longue grève qui se poursuit encore. Le syndicat a publié un numéro de téléphone unique de l’opérateur de téléphonie mobile Airtel à partir de laquelle toutes les personnes de bonne foi sont invitées à verser une somme allant de 1000 à 10 000 FCFA. Ce lundi, la CONASYSED organise à Awendje dans le 4ème arrondissement une assemblée générale pour mobiliser sa base en faveur de ces enseignants en détresse. Le gouvernement a décidé de...
(Infos Plus Gabon 27/02/17)
Dans le cadre du Programme d’appui au Commerce et à l’Intégration économique (PACIE), quatorze tuteurs provenant des pays de la Communauté Economique et Monétaire de l’Afrique Centrale (CEMAC) ont bénéficié d´une première action de formation en ligne à grande échelle au sein de l’Institut d´Economie et des Finances (IEF) à Libreville. Selon un communiqué de presse conjoint de l’Union Européenne (UE) et de la CEMAC, « cette formation réalisée dans le cadre du PACIE, est financée par l’UE sur le thème du « Budget de programme ». La formation couvre les 8 pays de la CEMAC à savoir le Gabon, le Cameroun, le Congo, la Guinée Équatoriale, la République de Centrafrique et le Tchad, plus deux pays associés qui sont...
(APA 27/02/17)
APA-Bangui (Centrafrique) - La 17ème session du pool énergétique de l’Afrique centrale s’est ouverte lundi à Bangui avec la participation d’experts en énergie venus des dix pays de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC). Trois jours durant, les participants vont essayer de trouver des stratégies pour combler le vide énergétique en Afrique centrale qui pourtant a un important potentiel en la matière. Il s’agira également de mettre en place un budget pour rendre opérationnelle la politique régionale en matième énergétique. La création d’un fonds de développement du secteur énergétique de l’Afrique centrale sera également abordée par les experts. En ouvrant les travaux, le ministre centrafricain de l’Energie, Léopold Mboli Fatrane, a souligné que la rencontre allait à...
(Gabon Actu 27/02/17)
L’équipe nationale de cyclisme du Gabon a boycotté la première étape du Tour du Gabon dénommé la Tropicale Amissa Bongo dont le coup d’envoi vient d’être donné dans la petite ville minière de Moanda au sud est du Gabon, a constaté l’envoyé spécial de Gabonactu.com Selon des sources concordantes, les cyclistes gabonais réclament des primes et surtout dénoncent un manque de matériel adéquat pour cette compétition la plus relevée du continent parce que mettant en compétition des coureurs professionnels et cyclistes amateurs. C’est pour la seconde fois que les gabonais boudent la première étape de cette compétition qui se joue chez eux et pour laquelle, ils ont toujours joué le rôle de figurant. La 1ère étape se dispute ce lundi...
(Le Point 27/02/17)
Chaque année, équipes professionnelles et sélections nationales africaines viennent se frotter à la Tropicale Amissa Bongo, une course cycliste disputée dans des conditions climatiques intenables à l'intérieur du Gabon. Avec ses 200 000 kilomètres carrés de forêts couvrant plus de 80 % de son territoire, le Gabon fait partie de ces coins du monde qu'il est rare de pouvoir voir de l'intérieur. Le climat y est rude avec des températures pouvant grimper à 36 degrés et un taux d'humidité qui, parfois, atteint les 100 %. Pourtant, voici plus d'une dizaine d'années, quelques fous ont décidé que ce petit pays d'Afrique centrale deviendrait le nouveau terrain de jeu du cyclisme professionnel. Ainsi naquit la Tropicale Amissa Bongo : une course difficile...
(AFP 25/02/17)
Le passage de la société pétrolière française Maurel et Prom sous le contrôle de la compagnie indonésienne Pertamina se traduit au Gabon par un conflit social tendu, avec une grève illimitée, une plainte en justice et une intervention policière, a-t-on appris samedi de source syndicale. La direction de la filiale gabonaise a assigné vendredi en justice l'Organisation nationale des employés du pétrole (Onep) qui a lancé une grève illimitée le 22 février. L'audience devant le juge des référés de Port-Gentil aura lieu jeudi prochain, a-t-on appris samedi auprès de l'Onep. "La société Maurel et Prom conteste...
(RFI 25/02/17)
Au Gabon, le puissant club des patrons a élu son nouveau président vendredi 24 février. Il s'agit d'Alain Ba Oumar. Il a été élu à la présidence de la Confédération patronale gabonaise (CPG) pour un mandat de trois ans. Il n'a aucun rang protocolaire officiel, mais le président de la Confédération patronale gabonaise (CPG) est l'une des personnalités les plus influentes du pays. La CPG regroupe en effet les 57 plus grandes entreprises du Gabon dont la participation au PIB national est de 80%. Durant cette période marquée par une grave crise...
(Agence Ecofin 25/02/17)
Cette disposition a été manifestée par le ministre d'Etat, ministre des Affaires étrangères, de la Francophonie et de l'Intégration, chargé des Gabonais à l'étranger, Pacôme Moubelet Boubeya, à l'issue de sa rencontre ce 22 février 2017 à Alger, avec le ministre algérien de l'Habitat, de l'Urbanisme et de la Ville et ministre du Commerce par intérim, Abdelmadjid Tebboune (photo). Dans une déclaration à l'issue de sa rencontre avec M. Tebboune, Pacôme Moubelet Boubeya a indiqué que « l'expérience algérienne en matière d'Habitat est reconnue au niveau mondial. Je tenais à rencontrer M. Tebboune pour m'enquérir de près sur cette expérience, notamment la capacité de réalisation de 3 millions de logements et l'élimination définitive des bidonvilles ». Avant d’ajouter que «...
(Gabon Review 25/02/17)
Le vice-premier ministre est en pourparlers avec deux groupes portugais, Omatapalo et Somust. Inspiré par le modèle angolais où des investissements privés portugais ont fournis d’excellents résultats en matière de logements, Bruno Ben Moubamba séjourne actuellement à Lisbonne (Portugal) dans le but de finaliser des partenariats de type public-privé, pour la construction de logements sociaux au Gabon. Le vice-premier ministre qui répétait à l’envie qu’il trouverait les moyens pour doter le pays de logements sociaux décents, en dépit des difficultés financières auxquelles fait face l’Etat gabonais, a choisi de recourir aux partenariats public-privé. Une stratégie qui pourrait oxygéner ce secteur. Après Luanda (Angola), où il s’est rendu récemment pour apprécier l’impact réel des investissements tirés de ces partenariats, en matière...
(Gabon Review 25/02/17)
Au terme d’une élection à deux tours très serrée, Alain Bâ Oumar a été élu avec 29 voix contre 28 pour son concurrent Jean Bernard Boumah. La Confédération patronale gabonaise (CPG) vient d’élire son nouveau président. Vainqueur de son challenger sur un score de 29 voix contre 28, au terme du second tour, Alain Bâ Oumar prend ainsi les rennes du club des patrons gabonais pour une durée de 3 ans, renouvelable un fois. Il succède à son challenger du jour, Jean Bernard Boumah. Ce dernier assurait l’intérim de la présidence de la CPG, après l’entrée au gouvernement de Madeleine Berre. Le scrutin qui s’est déroulé en deux tours, a d’abord donné une marge d’avance à Jean Bernard Boumah lors...
(Gabon Review 25/02/17)
Le ministère des Transports et de la Logistique étudie depuis quelques mois la possibilité de prendre en charge le transport des élèves, pour en finir avec les retards de ces derniers, dus pour la plupart aux embouteillages sur le réseau routier de Libreville et ses environs. En marge de sa réunion du jeudi 23 février avec le ministre de la Réforme de l’Etat sur le phénomène des embouteillages sur le réseau routier de la province de l’Estuaire, la ministre des Transports et de la Logistique s’est penché la question de transport scolaire. Une solution devrait être trouvée en vue d’améliorer les conditions de circulation des élèves à Libreville, Akanda et à Owendo. Selon Flavienne Mfoumou Ondo, une étude est actuellement...
(Agence Ecofin 25/02/17)
C’est le résultat des enquêtes jusque-là menées par la justice gabonaise dans le cadre du scandale des cartes Visa prépayées BGFI Bank. A la suite de ces malversations, le DG, Edgard Théophile Anon (photo), et huit cadres de cette banque, dont notamment des responsables informatiques, ont été déférés mercredi dernier à la prison centrale de Libreville pour leur inculpation dans des faits d’associations des malfaiteurs et complicité de vol aggravé. Sur la vingtaine de cadres interpellés, 11 ont été présentés devant le parquet, au terme de leur garde à vue, tandis que deux ont été laissés en liberté provisoire, tout en restant encore inculpés. Pour le cas des huit autres personnes tous de nationalités ouest africaine, présentées comme étant à...
(Gabon Review 25/02/17)
Après que des agents des forces de l’ordre aient investi les sites Onal et Coucal pour tenter de réprimer la grève des salariés de Maurel & Prom, l’Organisation nationale des employés du pétrole (Onep) a interpelé les autorités, déclarant ne pas trouver de justification à leur envoi. Celles-ci ont répondu que l’intervention des flics visait à «sécuriser» les installations des sites investis. «Le droit de grève est-il abrogé à Maurel & Prom ?» La question mérite d’être posée. En tout cas à l’Onep, on se l’est sérieusement posée, le jeudi 23 février, en voyant arriver sur les sites Onal et Coucal de la société pétrolière, «deux Berliers et deux véhicules légers avec des gendarmes et policiers en cagoule armés de...
(BBC 25/02/17)
L'ex-directeur général de BGFI Bank-Gabon, l'une des plus grandes banques d'Afrique francophone, et huit autres cadres de la principale filiale du groupe ont été inculpés pour "association de malfaiteurs et complicité de vol aggravé selon le Parquet de Libreville. Ils sont inculpés après une enquête sur un vaste détournement de fonds. L'enquête porte sur 1,9 milliard de FCFA, près de trois millions d'euros, détournés via une fraude à la carte de crédit prépayée, Les cartes rechargeables permettaient d'effectuer des retraits d'argent à l'étranger, plafonnés, sans qu'il ne soit nécessaire de détenir un compte à la banque émettrice de la carte. Les premières informations sur cette affaire ont été fournies par le quotidien l'Union. "Dans la nuit de vendredi 17 au...
(Gabon Review 25/02/17)
Pour avoir enregistré des forfaits lors de la 8e journée du championnat national, les clubs de Pog football club, Olympique de Mandji, Adouma football club et Solidarité football club seront mis sous tutelle de trésorerie par la Ligue nationale de football professionnel. Les clubs de Pog FC, Olympique de Mandji, Adouma FC et Solidarité FC seront placés sous tutelle de trésorerie par la Linafp. L’annonce a été faite par le président de la Ligue nationale de football professionnel, Brice Mbika Ndjambou, au cours d’une conférence de presse tenue le 23 février à Libreville. Une décision prise au regard des forfaits enregistrés par les quatre clubs, lors de la 8e journée du championnat national. En effet, ayant constaté l’absence des quatre...
(Gabon Review 25/02/17)
Voulant s’offrir une escapade vers l’Europe, le président de l’organisation non gouvernementale Convergence, a été stoppé dans son élan, à Yaoundé, par les agents de la police des frontières du Cameroun. La stratégie adoptée par Hervé Ndong Nguéma pour se soustraire de la justice, a présenté ses limites à l’aéroport de Yaoundé, au Cameroun, où le président de l’ONG Convergence a récemment été interpellé. En effet, pendant que la Direction générale de la contre-ingérence et de la sécurité militaire (DGCISM), plus connue sous le nom de B2, l’attendait pour répondre des faits qui lui sont reprochés, ce dernier avait discrètement gagné le Cameroun. Il avait en sa possession deux passeports (ordinaire et diplomatique), pour brouiller les pistes et faciliter sa...
(AFP 24/02/17)
Une multinationale de l'agro-industrie, Olam, s'est engagée à suspendre pendant un an le défrichement des forêts primaires du Gabon, l'une des grandes réserves de biodiversité en Afrique, a indiqué l'ONG environnementaliste Mighty Earth dans un communiqué reçu vendredi par l'AFP. Partenaire du gouvernement gabonais, l'entreprise agro-industrielle de Singapour Olam s'est engagée "à suspendre tout défrichement de forêts au Gabon pour ses plantations de palmiers à huile et de caoutchouc pendant un an (une période qui peut-être prolongée)", s'est félicité Mighty Earth. L'accord a été signé par le PDG d'Olam, Sunny Verghese, et le président de Mighty Earth Henry Waxman, précise Mighty Earth.
(Gabon Actu 24/02/17)
Alain Bâ Omar, 54 ans, a été élu vendredi président de la Confédération patronale gabonaise avec 29 voix contre 28 pour Jean Bernard Boumah, à l’issue du 2e tour. Pourtant au premier tour Jean Bernard Boumah l’avait emporté avec 30 voix contre 27 pour son challenger. Mais le règlement intérieur de cette élection veut que, pour l’emporter au 1er tour, le vainqueur rassemble au moins les 2/3 des voix. Alain Bâ Oumar succède donc à Jean Bernard Boumah qui espérait rempiler après avoir hérité du mandat de Madeleine Berre promue au gouvernement. Le vote à bulletin secret a eu lieu à l’hôtel Méridien de Libreville. Alain Bâ Oumar dirigera ce club des patrons gabonais durant un mandat de 3 ans,...
(RFI 24/02/17)
Un progrès pour l'environnement. La multinationale singapourienne Olam a signé un compromis avec l'ONG Mighty Earth. L'entreprise suspend pendant au moins un an la déforestation pour ses plantations de palmiers et d'hévéas au Gabon. Elle promet aussi plus de transparence sur sa chaîne de fournisseurs, dont certains sont critiqués pour leurs violations des droits humains et de l'environnement. Cet accord fait suite à un rapport publié en décembre par Mighty Earth et l'ONG gabonaise Brainforest qui parlait de 20 000 hectares déboisés depuis cinq ans. Le compromis fait également suite à une campagne internationale des ONG pour critiquer les méthodes d'Olam. Olam promet la suspension de la déforestation et plus de transparence. En échange, Mighty Earth suspend sa campagne contre...
(Gabon Actu 24/02/17)
Les salariés de la société Maurel & Prom, attaqués au gaz lacrymogène par un contingent de policiers et gendarmes dépêchés sur le champ pétrolier d’Onal proche de Lambaréné exigent désormais le départ de leur Directeur général, Christophe Blanc, avant la réouverture des négociations suite à l’arrêt total de la production d’or noir effective depuis mercredi soir alors que le préavis de grève a expiré mardi, a appris Gabonactu.com Les policiers et gendarmes ont bataillé à coup de bombes lacrymogènes pour prendre les commandes de la salle de contrôle du champ pétrolier, selon des sources proches de l’Organisation nationale des employés du pétrole (ONEP, le syndicat qui a ordonné l’arrêt de la production). La force publique aurait procédé aux sommations mais...

Pages

(Gabon Review 14/12/15)
Le Gabon compte actuellement 144 000 diabétiques, selon le Dr Jules Djeki, médecin de la santé du travail à la société gabonaise de raffinage (SOGARA), intervenant à Lambaréné, à l’occasion d’une conférence sur le diabète organisée par le Club Agondjo Okawé. Intervenant à Lambaréné, à l’occasion d’une conférence sur le diabète organisée par le Club Agondjo Okawé, célébrant en différé dans cette ville la journée internationale du diabète, dans le cadre de la commémoration des dix ans de la disparition de Me Pierre Louis Agondjo Okawé, premier avocat et homme politique gabonais qui a vécu trente ans durant avec cette maladie, le Dr Jules Djeki a révélé que le Gabon compte actuellement 144 000 diabétiques. Selon ce praticien, chaque année,...
(RFI 14/12/15)
Fin du festival du rire aujourd’hui à Abidjan avec notre chroniqueur Mamane. Loin de la Côte d’Ivoire, rendons-nous au Gabon, un pays d’Afrique centrale où la population ne manque pas d’occasion pour rire. Attachez vos ceintures, notre reporter Yves Laurent Goma nous embarque dans les coins qui font rire à Libreville.
(RFI 13/12/15)
Un accord sans précédent pour lutter contre le réchauffement, dont l'ampleur menace la planète de catastrophes climatiques, a été adopté le samedi 12 décembre 2015 à Paris par 195 pays après plusieurs années de négociations extrêmement ardues. Parmi les signataires, les pays africains. Venus avec plusieurs revendications, les dirigeants du continent saluent les décisions qui leur sont annexées. Les revendications africaines étaient claires. Le continent a souhaité que leur vulnérabilité au changement climatique soit pleinement prise en compte. Et même si l’Afrique n’est mentionnée qu’une seule fois dans les textes adoptés, sa voix a été largement entendue. Mais le chemin reste encore long. « Comme président de la COP21, je conduirai des consultations spécifiques sur ce point afin d’y apporter...
(Gabon Review 11/12/15)
Un atelier de relecture et de validation du projet de document de politique nationale de protection sociale et des projets de textes liés a été ouvert le 10 décembre courant à Libreville. Le gouvernement a lancé, le 10 décembre courant, l’atelier de relecture et de validation du projet de document de politique nationale de protection sociale et des projets de textes liés. Objectif : atteindre le double objectif d’égalité sociale et de couverture totale dans le pays. Si les travaux, qui réuniront des experts des organismes internationaux et ceux de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) et de la Caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale (CNAMGS), relèvent d’une certaine importance pour le gouvernement c’est parce que, selon...
(Agence Gabonaise de Presse 11/12/15)
Le ministre d’Etat en charge de la pêche et de l’élevage, Gabriel Tchango a ouvert mardi à Owendo les travaux de l’atelier de concertation sur les priorités agricoles sous régionales, axé sur l’action de l’Organisation des nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), a constaté un journaliste de l’AGP. Pour le ministre de la pêche, cet atelier est pour le gouvernement gabonais, d’une importance capitale, car il va contribuer à approfondir la réflexion commune et nourrir l’action pour la transformation accélérée du système agroalimentaire gabonais. « Le but de cet atelier est de permettre une croissance inclusive, une prospérité partagée et de meilleures conditions de vie pour nos populations », a déclaré Gabriel Tchango. Le coordonnateur sous régional de la...
(Autre média 11/12/15)
Ali Bongo s’est inscrit Sina Weibo, devenant ainsi le premier chef d’Etat africain présent sur ce réseau social qui compte plus de 400 millions d’utilisateurs à travers la Chine. Selon la présidence du Gabon, la création de ce compte sur Sina Weibo vient compléter le dispositif de communication digitale du chef de l’Etat, qui comprend notamment une page Facebook (facebook.com/alibongoondimba) et un compte Twitter (@PresidentABO). Ali Bongo entend communiquer directement sur ce réseau social dans la langue chinoise. A travers ce réseau social chinois, Ali Bongo Ondimba souhaite ainsi souligner la qualité des relations Gabon-Chine et établir un point de contact privilégié avec ce partenaire multisectoriel. « Ce compte Sina Weibo permettra notamment de relayer les prises de parole du...
(Agence Gabonaise de Presse 11/12/15)
Le président de la Cour constitutionnelle, Marie Madeleine Mborantsouo prend part depuis mardi 8 décembre 2015, à la 43ème session de l’Académie du Royaume du Maroc, placée sous le thème « l’Afrique comme horizon de pensée », a rapporté jeudi une source proche de l’ambassade du Gabon au Royaume chérifien. A l’ouverture des travaux Marie Madeleine Mborantsouo, qu’accompagnait l’ambassadeur du Gabon au Maroc Abdu Razzaq Guy Kambogo, a échangé avec diverses personnalités. Elle a magnifié la volonté du Gabon de voir l'Académie du Royaume du Maroc faire de cette session un forum intellectuel pour exprimer les préoccupations des peuples africains, analyser leurs visions respectives et se projeter sur leur avenir. Pour cette partie inaugurale, l’assistance aura eu droit à une...
(Gabon Review 11/12/15)
La présidence de la République a annoncé une nouvelle avancée dans le cadre des recherches conduites dans le bassin fossilifère de Franceville par le géologue français de l’Université de Poitiers/CNRS. Depuis le lancement de la campagne de fouille, effectuée en 2010, Ali Bongo semble porter un intérêt particulier aux recherches conduites par Abderrazak El Albani dans le bassin fossilifère de Franceville. Pour le président de la République qui considère que ces travaux ont un impact certain pour l’humanité et la connaissance du monde et de la vie terrestre, le fait que ceux-ci soient menés dans le pays ajoute à sa fierté. C’est donc particulièrement ravi qu’il a annoncé et salué, le 9 décembre dernier, une nouvelle avancée scientifique induite par...
(Gabon Review 11/12/15)
Un agent du ministère des Eaux et Forêts et son complice ont été interpellés, le 7 décembre dernier, à Akanda, en possession de défenses d’éléphants. Encore une affaire qui éclabousse l’administration des Eaux et Forêts : le 7 décembre dernier à Akanda, un de ses agents a été arrêté en possession de 206 kilogrammes d’ivoire. Selon toute vraisemblance, ces pointes d’ivoire sont issues du braconnage de 21 éléphants. Adamou Nouhou et son complice, Adamou Ba Mamadou, ont été interpellés alors qu’ils s’apprêtaient à vendre leur marchandise à un «gros client». Les deux trafiquants ont été arrêtés à l’issue d’un traquenard tendu par les agents de la police judiciaire. «Tous deux achetaient l’ivoire dans tout le pays avant de l’exporter vers...
(Gabonews 11/12/15)
Engagée depuis cinq ans dans la défense des droits de l’homme et, surtout ceux des détenus oubliés dans les prisons du Gabon, l’Organisation non gouvernementale « La voix des oubliés » poursuit son combat, celui de voir en réduction le nombre des prisonniers préventifs, a constaté notre reporter (Gabonews). Ce 10 décembre 2015 à l’occasion de la commémoration de la journée internationale des droits de l’homme, les membres de l’ONG “La voix des oubliés’’ avec pour présidente, l’avocate Solange Yenou, se sont rendus à la prison centrale de Libreville pour un geste de soutien psychologique aux pensionnaires en détention préventive. A chaque visite dans les maisons d’arrêt du Gabon, cette ONG prend connaissance des situations administratives des détenus. « Nous...
(Gabon Review 10/12/15)
La Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG) vient de renforcer sa centrale thermique d’Owendo, exploitée jusqu’alors à un niveau proche de ses limites admissibles, de 40 MW supplémentaires. En marge des travaux d’entretien du réseau gazier de Libreville et de Port-Gentil, la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG) a procédé à l’augmentation de ses capacités de production électrique sur la centrale thermique d’Owendo. Concrètement, il s’est agi de l’installation et de la connexion de nouveaux groupes Aggreko à la centrale, pour une puissance installée de 20 mégawatts et l’opération de maintenance curative de la turbine à gaz (TAG) 2, pour une puissance installée de 20 mégawatts également, soit un total cumulé de 40 mégawatts supplémentaires. Cette action, qui...
(Agence Gabonaise de Presse 10/12/15)
Le service de sécurité intérieure (SSI) de l’Ambassade de France a soutenu l’organisation d’un atelier, à l’intention des policiers gabonais, animé depuis ce mercredi par M. Maurice Jeunet, conseiller de l’ONUDC (Office des Nations unies contre la drogue et le crime), en matière de lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme Cet atelier qui se tient au siège des forces de police nationale, vise à renforcer les capacités administratives et réglementaires des enquêteurs dans cette discipline. 15 officiers de police judiciaire et cinq gendarmes gabonais y participent. A travers cette rencontre, le SSI entend poursuivre son soutien et son offre de formation en matière de procédures propres aux affaires économiques et financières. Ouvert par le commandant...
(APA 10/12/15)
Le président du Centre national d’études spatiales (CNES) de France, Jean-Yves Le Gall, et le directeur général de l’Agence gabonaise d’études et d’observation spatiale, Tanguy Gahouma Bekalé, ont signé un accord cadre renforçant la coopération entre la France et le Gabon dans le domaine spatial, a-t-on appris mercredi. Cet accord scellé en marge de la Conférence des Nations Unies sur la lutte contre les changements climatiques (COP 21) qui se déroule actuellement à Paris (France), a pour objectif de développer des applications civiles issues des données d’observation de la terre et d’engager des projets applicatifs communs. Ces activités prendront la forme d’échanges d’informations et de données grâce à la formation d’experts et de spécialistes et à la tenue d’ateliers, de...
(Gabon Review 10/12/15)
Selon le conseil de l’ordre des avocats, le traitement réservé aux auteurs de crimes rituels par l’ordonnance 016/PR/2015, annulée par la Cour constitutionnelle, pêche par un durcissement sans discernement, le gouvernement ayant agi sous le coup de l’émotion. En choisissant de réprimer les crimes de sang avec prélèvement d’organes et autres mutilations des victimes de la peine de réclusion criminelle à perpétuité tout en excluant la prescription, le ministère de la Justice aurait opté pour le durcissement sans discernement. Du moins, selon le bâtonnier de l’ordre des avocats. Aux dires de Jean-Pierre Akumbu m’Oluna, le gouvernement s’est laissé emporté par l’émotion en saisissant de manière inadéquate le phénomène du crime dit rituel et, en adoptant, le 11 août dernier, l’ordonnance...
(Gabonews 10/12/15)
Le Président de la République, Son Excellence Ali Bongo Ondimba, salue l’avancée scientifique de portée internationale induite, une nouvelle fois, par les travaux conduits dans le Francevillien par le Professeur Abderrazak El Albani. Ce bassin fossilifère révèle ses richesses au fil des années, depuis le lancement des campagnes de fouille initiées en 2010 en présence du Chef de l’Etat. En examinant des roches océaniques datant de plus de 2 milliards d’années, les chercheurs révèlent* que la concentration de l’Arsenic a varié au cours des temps géologiques. Ce stress environnemental aurait signifié les prémices de l’adaptation et de l’émergence sur Terre de la vie complexe. Une hypothèse rendue possible par la découverte des Gabonionta, ces fossiles qui ont déplacé le curseur...
(Gabon Eco 10/12/15)
La poste gabonaise continue de convulser. Les autorités envisagent de licencier pour raisons économiques. La direction générale, les partenaires sociaux en réunion mercredi 9 décembre avec le ministre de la Poste et de l’Economie numérique sont tombés d’accord pour un recensement physique des agents qui seront payés ce mois de décembre par chèques. La poste traverse toujours une zone de turbulence. Pour preuve, les autorités souhaitent faire un recensement des nombreux agents qui ne travaillent pas. A travers le territoire national, ils sont presque 800. « Nous sommes nombreux à la poste mais tout le monde ne travaille pas » précise Jean Clair Mboutsou Ditengou, le secrétaire général du syndicat des agents de la poste (SYNAPOST). La décision de licencier...
(Gabonews 10/12/15)
En retraite depuis 2014, des anciens agents du CGC ont été honorés vendredi dernier à Libreville. Ces derniers n’ont pas caché leur étonnement et leur satisfaction face à cette cérémonie spécialement organisée pour eux. Ils étaient vingt-cinq (25) au total à recevoir une récompense des mains de Liliane Nadège NGARI épouse ONANGA Y’OBEGUE, directrice générale du Conseil Gabonais des Chargeurs (CGC). La cérémonie s’est déroulée en présence d’un représentant du ministère du transport et d’un autre du ministère du travail. Pour la patronne du CGC, il était important de reconnaître les efforts de ces agents dans le fonctionnement de ladite structure. Retraités depuis 2014, ces agents avaient déjà bénéficié du paiement de tous leurs droits. Rappelés exclusivement pour cette cérémonie,...
(AFP 09/12/15)
Deux trafiquants gabonais d'ivoire ont été interpellés à Libreville avec "206 kg d'ivoire issus du braconnage de 21 éléphants gabonais" abattus, a annoncé mercredi l'ONG Conservation Justice, qui se félicite de cette "saisie-record". "Adamou Ba Mamadou et Adamou Nouhou, deux Gabonais, ont été interpellés par les Eaux et Forêts et la police judiciaire gabonaises au moment où ils tentaient de vendre leur marchandise", précise Conservation Justice, une ONG basée à Libreville, qui milite contre l'impunité juridique du braconnage d'espèces menacées. Amadou Nouhou est un agent...
(Gabon Review 09/12/15)
Dénonçant l’irrégularité dans l’élection des délégués syndicaux au sein de la société pétrolière, l’Organisation nationale des employés du pétrole (Onep) souhaite que le processus en cours aille à son terme. Lancée il y a six mois, l’élection des délégués syndicaux à Perenco peine à aller à son terme. A en croire l’Organisation nationale des employés du pétrole (Onep), cette situation résulte de la non-application des textes, notamment l’arrêté 147 qui régit l’élection des délégués du personnel. En effet, un jour avant l’élection, le 28 juillet dernier, l’Onep a saisi l’inspecteur spécial du travail chargé du secteur pétrolier (Istrap), lui signifiant l’irrecevabilité des candidatures indépendantes figurant sur les listes dénommées «La Relance». Ces listes présentaient deux candidats par collège alors que...
(Gabon Review 09/12/15)
Le ministre du Budget et des Comptes publics signale que 1 967 titres de paiement des rappels de solde des agents civils ou des forces de sécurité et de défense ne sont pas toujours pas retirés. Obtenus au prix de plusieurs réclamations et contestations, 1 967 titres de paiement des rappels des agents publics seraient curieusement en souffrance à la direction de la Solde. Depuis plus d’un an, les bénéficiaires ne se présentent pas pour entrer en possession de leur dû, fruit de plusieurs années de labeur. Afin de remédier à cette situation, le ministre du Budget et des Comptes publics invite les bénéficiaires ou leurs mandataires légaux à se présenter impérativement à la direction de la Solde, entre le...

Pages

(APA 21/05/15)
L’entreprise Total Gabon a enregistré une perte de bénéfices de 16 milliards de FCFA au premier trimestre de l’année 2015, occasionnée en grande partie par le recul de son chiffre d’affaires, la baisse du volume de ses productions stockées et la perte de change sur les créances en euro et en CFA. Au premier trimestre 2015, le chiffre d’affaires de Total Gabon a reculé de 25% à 123 milliards de FCFA sous l’effet de la baisse du prix de vente des deux qualités de brut commercialisées par l’entreprise, et du négoce du pétrole pour le compte de tiers, partiellement compensé par la hausse des volumes vendus sur la période liée à un planning des enlèvements plus favorables. Le prix de...
(Gabon Review 21/05/15)
Alors que se sont ouvertes, le 19 mai dernier, les conférences budgétaires relatives à la préparation de loi de finances 2016, le traitement des agents publics est plus jamais d’actualité. A la faveur de la cérémonie d’ouverture des conférences budgétaires relatives à la préparation de la loi de finances 2016, la question de la gestion de la masse salariale s’est imposée comme une préoccupation majeure. «Depuis longtemps, nous avons considéré la Fonction publique comme une variable d’ajustement, et voilà où nous nous retrouvons : aujourd’hui les charges budgétaires sont quasiment insoutenables», a confié le ministre de la Fonction publique. Pour lui, «nous avons crevé le plafond». C’est pourquoi, il a exhorté les uns et les autres à accepter de se...
(Gabon Review 21/05/15)
La Société d’énergie et d’eau du Gabon a réalisé en 2014 un résultat net de 6,2 milliards de francs, soit 3,2% du chiffre d’affaires. Les actionnaires de la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG) ont été invités le 19 mai courant à statuer en assemblée générale mixte sur les comptes de l’exercice clos le 31 décembre 2014. Contrairement à l’exercice précédent, l’ensemble des soldes intermédiaires de gestion de l’entreprise, au titre de l’année 2014 a connu une amélioration significative. Un progrès imputable à l’évolution favorable du mix de production d’électricité et de la limitation de la production au gazole sur le RIC de Libreville, dont la part est passée de 8,9% en 2013 à 3,1% en 2014. En soldant...
(APA 20/05/15)
Le Gabon compte attirer 20 000 touristes écologistes d’ici 2020 dans le parc national de la Lopé , au nord-est du pays, un des treize parcs nationaux créés en 2002, annonce un communiqué de l’Agence nationale des parcs nationaux (ANPN). Selon l'ANPN, l'organe chargé de la gestion des parcs nationaux, cette vision découle de la validation du schéma directeur d'urbanisme de la petite localité de la Lopé située au cÅ“ur du parc national. Le document a été récemment soumis à l'appréciation des autorités et des populations locales qui l'ont approuvé, indique le communiqué. Le schéma directeur d'urbanisme vise deux objectifs, notamment la réhabilitation des infrastructures de la ville de la Lopé, afin d'améliorer le niveau de vie des populations et...
(Gabon Actu 20/05/15)
Le premier ministre gabonais, le professeur Daniel Ona Ondo a procédé mardi à Libreville au cours d’une cérémonie solennelle au lancement officiel du plan stratégique de lutte contre la corruption et le blanchiment des capitaux réalisé avec l’appui technique et financier du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD). Le document vise à renforcer les capacités opérationnelles de la Commission nationale de lutte contre l’enrichissement illicite (CNLCEI) et de l’Agence nationale d’investigation financière (ANIF). Il devra ine finé contribué à améliorer la bonne gouvernance dans le pays gangrené par la corruption. Selon un rapport de la Banque mondiale (BM), 400 à 500 milliards de FCFA disparaissent des finances publiques chaque année. Une perte budgétaire consécutive à une corruption qui...
(Infos Gabon 20/05/15)
Le ministre gabonais des Mines, M. Christophe Akaga Mba, a accordé une audience, mardi 12 mai, à l’Ambassadeur de Russie au Gabon, M. Dmitry Kourakov. Il a été question, lors des échanges, des possibilités pour les compagnies russes d’accompagner l’essor de l’industrie minière gabonaise. La Russie qui regorge en effet, de gigantesques ressources naturelles que sont le pétrole, le gaz et les mines, détient ainsi une expertise mondiale dans ces domaines, notamment avec le leadership du classement mondial des pays producteurs du diamant industriel en 2010, outre qu’en 2012 elle a produit 20,7 millions de carat gemme et 14,2 millions de carat industriel, et qu’en 2013 sa production totale d’or a culminé à 254 tonnes, de même qu’elle est producteur...
(Gabon Review 20/05/15)
Le Premier ministre a présenté, le 19 mai dernier, le Document de stratégie de lutte contre la corruption et le blanchiment des capitaux. Après trois années d’attente dans le bureau du président de la République, pour des raisons inconnues, ce n’est finalement que le 19 mai 2015, qu’a officiellement été présenté le Document de stratégie de lutte contre la corruption et le blanchiment des capitaux. La publication de cet outil s’est faite en présence des membres du gouvernement, des dirigeants de la Commission nationale de lutte contre l’enrichissement illicite (CNLCEI) et de l’Agence nationale d’investigation financière (Anif), du Programme des Nations-unies pour le développement (Pnud) et des institutions constitutionnelles. Orienté vers dix secteurs prioritaires retenus lors de son élaboration, notamment...
(Infos Gabon 19/05/15)
Le séjour de travail du Président Ali Bongo Ondimba en Turquie s’est achevé mercredi 13 mai, à Istanbul, la capitale économique du pays, par la réunion avec les hommes d’affaires constitués en conseil de relations économiques extérieures de Turquie. Il en est sorti principalement la création d’un conseil d’affaires Gabon-Turquie, ainsi que la finalisation de l’accord de non doublement d’imposition et de protection des investissements. De plus, l’Etat turque compte mettre une ligne de financement pour participer au développement des infrastructures de l’Etat gabonais, à travers Eximbank Turquie, confortement à l’engagement du Président Recep Toyyip Erdogan exprimé à son hôte gabonais Ali...
(Infos Gabon 19/05/15)
Libreville – Ali Bongo Ondimba, le chef de l’Etat gabonais et chef suprême des forces de défense et de sécurité, a visité lors de son séjour turc, du 12 au 13 mai, l’académie militaire d’Istanbul pour s’enquérir des modalités de formation en son sein. Il était accompagné à l’occasion du ministre de la défense nationale, M. Ernest Mpouho Epigat. L’excellente réputation de cette académie militaire et sa prestigieuse qualité de formation ont intéressé les autorités gabonaises. Un accord reste donc à finaliser pour la formation éventuelle des officiers gabonais. A rappeler que la veille, le ministre des affaires étrangères du Gabon, M. Emmanuel Issozet Ngondet, et le ministre turc de la défense, Ismet Yilmaz, avaient signé des accords en matière...
(L'Union 19/05/15)
La filière construction bois et habitat, qui ouvrira ses classes dès la rentrée scolaire prochaine au sein du Lycée technique national Omar-Bongo (LTNOB), dans le cadre de l'expansion progressive des formations par apprentissage dual, a désormais son référentiel de formation. Du 15 au 16 mai dernier, les inspecteurs pédagogiques de l'enseignement technique, les responsables d'entreprises, ainsi que la cellule de gestion du partenariat Gabon-Suisse en charge de l'implémentation de cet apprentissage, étaient réunis, au centre de formation, de maintenance et de production d'Owendo, en vue de la validation dudit référentiel. Il aura été question pour les professionnels, venus des entreprises partenaires, de décrire les activités professionnelles et les compétences attendues. Les inspecteurs apportant, pour leur part, la pédagogie et la...
(Financial Afrik 19/05/15)
Michael Adandé, le président gabonais de la Banque de Développement de l’Afrique Centrale (BDEAC), termine son mandat sur plusieurs échecs avec une chasse aux sorcières en toile de fond. En 2014, des irrégularités ayant entaché le processus de l’emprunt obligataire de 35 milliards de FCFA ont conduit la Commission de Surveillance du Marché Financier de l’Afrique Centrale (COSUMAF) à annuler l’opération. On apprendra plus tard que les insuffisances de cette opération sont la conséquence du choix d’une société de bourse inapte à satisfaire les exigences de l’autorité de régulation en matière de levée de fonds. Sur cette opération, le président de la BDEAC avait alors fait fi de l’avis des services concernés. L’emprunt obligataire de 75 milliards de FCFA annoncé...
(Gabon Eco 19/05/15)
Une entreprise qu’elle soit publique ou privée n’existe que si elle a une clientèle. Une attention toute particulière doit donc être apportée aux clients. Mais force est de constater que dans notre pays, il en est autrement. Il n’est, en effet, pas peu commun de rencontrer des situations où les entreprises se « foutent » littéralement de la gueule de leurs clients. Les consommateurs ne font rien d’autre que suivre la loi dictée par les entreprises et subissent sans broncher. Ici, on décide de suspendre des prestations pourtant payées par le client quand on le souhaite. Et ce, sans aucune explications ni dédommagements. Le cas de la société Gabon Télécom est un exemple en la matière. Combien de foyers ou...
(Agence Ecofin 18/05/15)
La compagnie pétrolière Total Gabon a publié le 13 mai dernier ses données financières comptant pour le premier trimestre 2015. Le résultat net au premier trimestre 2015 s’établit à -27 millions de dollars contre 67 millions de dollars au premier trimestre 2014. Cette baisse selon l’entreprise « s’explique principalement par le recul du chiffre d’affaires, la baisse du volume des productions stockées, une perte de change sur les créances en euros et CFA ». Pour ce qui est du chiffre d’affaires, Total Gabon renseigne qu’au premier trimestre 2015, il s’élève à 225 millions de dollars, en baisse de 25% (-74 millions de dollars) par rapport au premier trimestre 2014 (299 millions de dollars). Ce recul est dû, selon la compagnie...
(Ogooue Infos 18/05/15)
Arrivée il ya à peine dix jours au Gabon, la nouvelle représentante résidente de la Banque Mondiale pour le Gabon et la Guinée équatoriale a été reçue le 11 mai par le secrétaire général de la communauté économique des Etats de l'Afrique centrale(CEEAC). Après la poignée de main et l'échange de civilités, Sylvie Dossou et l'ambassadeur Ahmad Allami ont fait le tour d'horizon de l'actualité régionale et internationale. La situation de crise sociopolitique en république Centrafricaine et notamment les quelques embellies constatées ces derniers temps avec la tenue du Forum de réconciliation nationale, la poursuite de la transition, le viol des enfants centrafricains dont certains soldats français se seraient rendus coupables, l'organisation prochaine des élections et le retour à l'ordre...
(Agence Gabonaise de Presse 18/05/15)
Le Gabon et la Communauté économique des Etats d’Afrique centrale (CEEAC) entendent mener des actions de lobbying auprès des bailleurs de fonds en vue de la tenue, le 22 juin prochain, d’une table ronde visant à booster le Plan d’action régional de la gestion intégrée des ressources en eau dans la sous région (Pargire), apprend-t-on de sources proches de l’organisation sous régionale. La résolution d’agir ensemble en vue de cette table-ronde prévue se tenir à Bruxelles en Belgique, a été prise lors d’un échange entre le secrétaire général de la communauté économique des Etats d’Afrique centrale (CEEAC), Ahmad Allami-mi, et le ministre gabonais des Ressources hydrauliques, Désiré Guedon, précise la source. Un plaidoyer a été mené avec succès auprès du...
(Jeune Afrique 16/05/15)
Michaël Adandé n'a pas réussi à boucler l'emprunt obligataire de 75 milliards de F CFA annoncé par la Banque de développement des États d'Afrique centrale. C'est sur cette note qu'il quitte la présidence de l'institution régionale. Le Gabonais Michaël Adandé quitte la présidence de Banque de développement des États de l'Afrique centrale (BDEAC) sans avoir réussi à boucler l'emprunt obligataire annoncé de 75 milliards de F CFA (près de 115 millions d'euros). Échaudées par l'échec de la levée de 35 milliards de F CFA l'an dernier, les sociétés de Bourse rechignent à s'engager...
(Gabon Actu 16/05/15)
Le Premier Ministre, chef du Gouvernement gabonais, Professeur Daniel ONA ONDO, procédera, le mardi 19 mai 2015 à partir de 10 heures à l’hôtel NOMAD de Libreville, au lancement du Projet de Lutte contre la Corruption et le Blanchiment des Capitaux qui vise à renforcer les capacités opérationnelles de la Commission Nationale de Lutte contre l’Enrichissement Illicite (CNLCEI) et de l’Agence Nationale d’Investigation Financière (ANIF) en partenariat avec le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD). Outre les représentants de la Présidence de la République, les membres du Gouvernement, les dirigeants de la Commission Nationale de Lutte contre l’Enrichissement Illicite (CNLCEI), de l’Agence Nationale d’Investigation Financière (ANIF) et le Représentant-Résident du PNUD au Gabon, la cérémonie verra la participation...
(Gabon Review 16/05/15)
Début d’année en demi-teinte pour la filiale de la major pétrolière française, qui réalise, au premier trimestre 2015, un résultat net de -27 millions de dollars, contre 67 millions l’année d’avant à la même période. La compagnie pétrolière Total Gabon a publié ses résultats financiers au premier trimestre 2015, caractérisés par un résultat net de -27 millions de dollars au premier trimestre 2015, contre 67 millions l’année d’avant à la même période. «Une baisse qui s’explique principalement par le recul du chiffre d’affaires, la baisse du volume des productions stockées et une perte de change sur les créances en euros et Cfa», souligne le groupe pétrolier. En effet, le chiffre d’affaires recule de 25% à 225 millions de dollars, sous...
(Agence Ecofin 16/05/15)
IronRidge Resources Ltd, possédant des actifs sur le fer en Afrique et en Australie, a engagé SRK Exploration Services Ltd pour les activités d’exploration sur ses actifs au Gabon qui doivent démarrer début juin prochain. La compagnie d’exploration cotée à Londres a dévoilé, le 14 mai, l’attribution de ce contrat à SRK Exploration, membre du puissant SRK Group qui se prévaut d’un personnel de 1400 professionnels aux expertises variées en matière d’exploration, d’exploitation et d’ingénierie. IronRidge Resources détient, dans le nord du Gabon, les permis Belinga Sud et Tchibanga qui couvrent au total 3974 km2. SRK Exploration fera, a-t-elle précisé, une collecte indépendante et objective des données, leur stockage en toute sûreté et sécurité ainsi que leur interprétation objective, dans...
(APA 15/05/15)
Le Premier ministre gabonais, M. Daniel Ona Ondo, a procédé jeudi à Franceville, chef-lieu de la province du Haut-Ogooué, dans le sud-est du Gabon, au lancement des activités de Gabon Mining, une société de droit gabonais opérant dans le secteur minier particulièrement le manganèse.Détenue par des investisseurs basés à Singapour, Gabon Mining développe ses activités à une quinzaine de km de Franceville, o๠l’entreprise dispose d’une usine de valorisation du minerai mécanisée et semi-automatisée. Cette usine, dotée d’équipements modernes comprend notamment une laverie d’une capacité de 75000 tonnes par an et d’une technologie de pointe pour l’effraction du manganèse en taille appropriée et la séparation des déchets et du minerai. C’est depuis le mois de juin 2013, que Gabon Minig...

Pages

(RFI 26/05/14)
La troisième édition du New York Forum Africa à Libreville, au Gabon, se termine aujourd’hui. Ce sommet économique international a réuni près de 1 500 participants, sur fond de critiques d’une partie de la société civile gabonaise. Dans un pays où un tiers de la population vit sous le seuil de pauvreté, on ne voit « aucune réalisation concrète sur le terrain ». Pour cette édition 2014, le thème du New York Forum est « la transformation du continent ». Une transformation qui doit être menée par la jeunesse africaine, à laquelle a été consacrée la première journée du Forum. On y a présenté une « étude d'opinion » qui démontrerait l'« optimisme des jeunes Africains ». Selon cette étude,...
(Le Figaro 26/05/14)
Le gouvernement a lancé une stratégie de diversification de l'économie en misant sur le « vert ». Au Gabon, il n'y a pas que l'or noir. Le survol du pays en donne la mesure: multiples tonalités de vert jetées sur une toile impressionniste, entrelacs de forêts, fleuves et rivières à perte de vue. Puis à une centaine de kilomètres de Libreville, apparaissent les premières plantations de palmiers, la zone d'exploitation du groupe singapourien Olam. «Nous sommes les premiers à opérer sur un mode durable en préservant l'environnement», lance fièrement Velan Mahadeva, directeur général de la plantation d'Awala. Sur 20 000 hectares, 65 % sont dédiés à la conservation de la forêt équatoriale. Olam, l'un des leaders mondiaux de l'agrobusiness, a...
(Survie 23/05/14)
Laurent Fabius se rendra dans la capitale gabonaise du 23 au 25 mai prochain pour prendre part, au milieu d’un parterre de grandes entreprises multinationales, à la troisième édition du New York Forum Africa (NYFA) organisé dans ce pays depuis trois ans par Richard Attias and Associates « sous le haut patronage de Son Excellence le président Ali Bongo Ondimba ». Les instances de la société civile gabonaise qui organisent en parallèle un contre-forum des « indignés de la République », ainsi que l’ensemble des organisations signataires, estiment que cette rencontre prétendant œuvrer à la « transformation du continent » est inefficace sur le plan économique et nuisible pour les finances publiques du Gabon. Cette rencontre coûte chaque année près...
(RFI 23/05/14)
Le New York Forum for Africa débute ce vendredi à Libreville, au Gabon. Pour la troisième édition de ce sommet économique international, près 1 500 participants sont attendus, dont des chefs d’Etat comme Paul Kagame ou Idriss Deby. Organisé par l’homme d’affaires français Richard Attias, à la demande de la présidence gabonaise, ce forum fait polémique dans le pays. L’opposition gabonaise reproche au gouvernement une opération médiatique très coûteuse pour le contribuable. Dès la sortie de l’aéroport, un petit comité d’accueil scande « Le New York Forum, on n’en veut pas ». Sur des panneaux, une photo de Richard Attias et en légende : « Tu nous as assez volé d’argent ». Ces manifestants font partie du Front des indignés...
(Jeune Afrique 22/05/14)
En tournée dans le "Gabon profond", du 12 au 15 mai, Sylvia Bongo Ondimba a pu prendre la mesure des efforts qui restent à accomplir en matière de santé et d'éducation dans le pays. Notamment en faveur des femmes, pour lesquelles la première dame se bat depuis des années. Une campagne électorale avant l’heure ? Le voyage de Sylvia Bongo Ondimba dans le "Gabon profond", qui s’est tenu du 12 au 15 mai dernier, lui a valu un tir groupé de flèches en réalité tirées par les adversaires de son président d’époux, Ali Bongo Ondimba. "Touriste dans son propre pays, raille un éditorialiste de La Loupe, un hebdomadaire proche de l’opposition. Le Première dame, dont le mari dispose de tous...
(Jeune Afrique 22/05/14)
La Banque des États de l'Afrique centrale a enregistré un bénéfice de 18 milliards de F CFA en 2013. Un résultat dû à l’accroissement des placements des réserves de change et aux efforts de gouvernance entrepris depuis 2010. En quatre ans, la BEAC a engrangé 67 milliards de F CFA de bénéfices. La Banque des États de l'Afrique centrale (BEAC) garde le cap en termes de bénéfices. Elle vient de réaliser un résultat net de 18 milliards de FCFA (environ 27,4 millions d'euros) au cours de l'exercice écoulé. "Cette performance s'explique par le renforcement du portefeuille d'investissements géré par la salle des marchés", note simplement Aboubakar Salao, le directeur général de l'exploitation de la Banque centrale commune au Cameroun, au...
(RFI 19/05/14)
Lors d’une conférence de presse ce samedi 17 mai à Port-Gentil, Mike Jocktane, le directeur de cabinet de l’opposant gabonais André Mba Obame, a accusé le pouvoir en place de l’avoir empoisonné, lui et son chef de parti. Interrogée par RFI, la présidence nie tout en bloc et accuse les opposants de manipulation médiatique. L'opposant gabonais André Mba Obame a-t-il été empoisonné ? C'est en tout cas ce qu'a assuré son directeur de cabinet Mike Jocktane ce samedi matin, lors d'une conférence de presse à Port-Gentil, la capitale économique du Gabon. Lui-même serait également touché et il accuse avec fermeté les autorités au pouvoir d'être à l'origine de ces empoisonnements. « Les empoisonnements dans mon cas ont eu lieu il...
(Jeune Afrique 15/05/14)
Reparti bredouille de la phase technique de l'attribution par le Gabon de 13 nouveaux blocs pétroliers offshore, fin octobre 2013, le groupe pétrolier français Total a été réinvité à la table des négociations. Motif : trois des compagnies pétrolières retenues ne disposent pas des capacités d'investissements nécessaires. Les autorités gabonaises ont retiré les licences d'exploitation des gisements offshore accordés en octobre dernier aux sociétés Noble Energy, Cobalt International Energy et Elenilto, a annoncé le 14 mai Étienne Ngoubou, le ministre gabonais du Pétrole, rapporte Reuters. Le groupe français Total, reparti bredouille du premier round d’attribution, a été réinvité à la table des négociations. Capacités d'investissement Dans sa déclaration à la presse, indique l'agence de presse, Etienne Ngoubou a expliqué que...
(Jeune Afrique 13/05/14)
Annoncé en exclusivité par Jeune Afrique en octobre dernier, le rachat par le Fonds gabonais d'investissements stratégiques des parts du fonds Central Africa Growth Sicar Fund, géré par l'investisseur ECP, dans le holding bancaire Oragroup, a été confirmé. Le fonds Central Africa Growth Sicar (CAGS), géré par le capital-investisseur panafricain Emerging Capital Partners (ECP), vient d'annoncer sa sortie du capital du groupe bancaire Oragroup. L'acquéreur de cette participation est le Fonds gabonais d'investissements stratégiques (FGIS), comme l'avait annoncé en exclusivité Jeune Afrique en octobre 2013. Dans le communiqué publié par ECP, Ferdinand Ngon, associé, a estimé que la confiance du fonds souverain gabonais constitue "un témoignage de l'intérêt croissant des fonds souverains africains pour les investissements sur le continent". 10...
(Atlas Info.fr 13/05/14)
L'ambassadeur du Togo au Gabon, Essohanam Adewui, a été retrouvé mort noyé dans sa voiture diplomatique, samedi au débarcadère d'un petit port de plaisance à Libreville, selon la brigade nautique gabonaise. Le corps de la victime était resté enfermé dans le véhicule, tout comme celui d'une autre personne qui était à ses côtés, selon la même source, qui n'a avancé aucun autre détail sur ce drame. Le diplomate togolais était en poste à Libreville depuis 3 ans. Pour plus d'informations à ce sujet, le ministère gabonais des Affaires étrangères et l'ambassade du Togo à Libreville devaient donner ce lundi une conférence de presse, finalement annulée.
(RFI 12/05/14)
Au Gabon, près d’une centaine d’anciens ouvriers de la CFG, la Compagnie forestière du Gabon observent un sit-in devant le gouvernement de la province de l’Ogooué maritime. Ils réclament le paiement de leurs droits de licenciement qui n’ont pas été payés depuis 2002, année où le groupe italien qui avait racheté leur entreprise avait mis à la porte 1000 ouvriers. Ils travaillaient dans l’une des plus grandes entreprises de contreplaqué d’Afrique centrale : la CFG. A l’époque, leur entreprise était très prospère, leur vie était meilleure. Tout a basculé en 2002. A leur grande surprise, l’Etat décide de privatiser l’entreprise. 1000 ouvriers sont mis à la porte. Tous affirment n’avoir pas perçu l’intégralité de leurs droits. Il faut, selon eux,...
(Jeune Afrique 09/05/14)
La banque africaine d'import-export (Afreximbank) a accordé un prêt d'un montant de 24 millions d'euros à la Gabonaise de tourisme et de l'hôtellerie (GTH). Cette somme va être allouée à la rénovation du Novotel Rapontchombo de Libreville. La Banque africaine d'import-export (Afreximbank) a accordé un financement de 24 millions d'euros à la Gabonaise de tourisme et de l'hôtellerie (GTH). Ces ressources, indique l'institution panafricaine, serviront à financer la rénovation complète de l'ancien hôtel Novotel Rapontchombo. Ce dernier sera d'ailleurs rebaptisé le Décapolis Rapontchombo et géré sous la marque Decameron, qui a déjà signé un contrat de bail de 12 ans pour la gestion du nouvel hôtel. Le prêt servira également à la construction de deux bâtiments supplémentaires afin de permettre...
(RFI 30/04/14)
Le week-end dernier, Ali Bongo a annoncé qu’il consacrerait 250 milliards de francs CFA sur trois ans pour financer sa politique sociale. Il a notamment annoncé une série de gratuités de soins médicaux pour les Gabonais. Mais pour l'opposition, Ali Bongo ne pourra pas réaliser ces annonces puisqu’il est tourné vers des investissements de prestige.
(RFI 28/04/14)
Pour lutter contre la pauvreté qui touche 30% de la population selon une étude commandée part l'Etat gabonais, le président Bongo avait convoqué des assises sociales vendredi et samedi. Ali Bongo Ondimba a clos hier ces assises et annoncé plusieurs mesures en faveur des laissés pour compte de la rente pétrolière gabonaise. Malgré l’argent du pétrole, des mines et du bois, le Gabon compte trop de pauvres. Une étude commandée par l’Etat gabonais avance des chiffres qui interpellent : 30% de la population gabonaise, estimée à 1,5 millions d’habitants, sont pauvres et selon une étude réalisée par le cabinet américain McKinsey, 95 000 familles vivent avec moins d’un dollar par jour. Le président Ali Bongo Ondimba a fait des promesses...
(RFI 25/04/14)
Au Gabon, l’opposition s’organise dans la perspective de l’élection présidentielle de 2016, à laquelle Ali Bongo est un potentiel candidat. Ce jeudi 24 avril, Jean Ping et Jacques Adiahénot, qui ont tous les deux claqué la porte du parti d’Ali Bongo, ont rencontré des opposants regroupés au sein de l’Union nationale, un parti dissous. Le huis clos a duré quatre heures. Sur la table de travail, Jean Ping et Jacques Adiahénot avaient en face Zacharie Myboto, Casimir Oyé Mba, Jean Eyeghe et Paulette Missambo. Tous se connaissent pour avoir été d’anciens barons du parti au pouvoir et des ministres de feu Omar Bongo. L’objectif de la rencontre était clair : trouver la meilleure stratégie pour battre Ali Bongo, l’actuel chef...
(RFI 22/04/14)
Le parti démocratique gabonais (PDG), au pouvoir depuis 46 ans dans le pays, a tenu son premier Conseil national, ce samedi. Une occasion de resserrer les rangs du parti qui enregistre de nombreuses démissions parmi ses cadres et, pour son président Ali Bongo Ondimba, de répondre aux critiques de ses adversaires. La prochaine élection présidentielle au Gabon est prévue en 2016, mais les grandes manœuvres politiques sont déjà lancées. Il y a quelques jours, Jean Ping, devenu opposant, a lancé depuis Paris de graves attaques contre le régime. Le front social bouillonne. C’est dans cette ambiance qu’Ali Bongo a convoqué, samedi 19 avril, une réunion du Conseil national, l’une des instances des...
(Les Echos 22/04/14)
Un premier forum d'affaires Maroc-Gabon s'est ouvert lundi pour deux jours dans le royaume en présence de dirigeants et entrepreneurs des deux pays, dans le but de renforcer les relations économiques entre Rabat et Libreville, déjà très liés politiquement. Ce forum d'affaires doit notamment permettre de présenter aux investisseurs marocains le "Plan stratégique Gabon émergent", qui représente "une opportunité en or de s'installer" au Gabon, a estimé le ministre marocain de l'Equipement et du transport, Aziz Rebbah, cité par l'agence MAP. En 2013, les importations du Maroc en provenance du Gabon ont atteint quelque 13 millions d'euros, contre près de 30 millions pour les exportations, selon les données officielles. Le Gabon est "un acteur principal dans le processus de l'intégration...
(RFI 19/04/14)
Au Gabon, la prochaine élection présidentielle a lieu en 2016 mais les grandes manœuvres politiques sont déjà lancées. Il y a quelques jours, Jean Ping, devenu opposant, a porté depuis Paris des graves attaques contre le régime. Le front social bouillonne. C’est dans cette ambiance qu’Ali Bongo a convoqué ce samedi 19 avril une réunion du conseil national, l’une des instances de décision du parti au pouvoir. Jamais une réunion du conseil national n’a suscité une telle mobilisation. Le « distingué camarade » Ali Bongo Ondimba, comme l’appelle ses militants, a battu le rappel de tous les cadres du parti. Officiellement, la formation au pouvoir veut s’imprégner de l’action du son gouvernement pour mieux le défendre contre les attaques de...
(Jeune Afrique 17/04/14)
Le président du Gabon, Ali Bongo Ondimba, s'est entretenu avec son homologue français le 8 avril. Crise centrafricaine, relations commerciales, Rwanda... Retour sur les discussions qui se sont tenues. En visite de travail à Paris, le président Ali Bongo Ondimba (ABO) a rencontré François Hollande dans la matinée du 8 avril pour une séance de travail d'une heure trente, dont trente minutes en tête à tête - tutoiement de rigueur. Emmanuel Issoze-Ngondet, son ministre des Affaires étrangères, Maixent Accrombessi, son directeur de cabinet, Germain...
(BFM TV 14/04/14)
Total Gabon publie un résultat net 2013 de 302 millions de dollars, soit une baisse de 8% qui 'résulte de l'augmentation de l'effort d'exploration, des amortissements et des coûts d'exploitation inhérents à un contexte de relance de la production'. Le chiffre d'affaires de la société pétrolière s'élève à 1,813 milliard de dollars, en croissance de 6% en raison de l'augmentation des volumes vendus (+9%), atténuée cependant par la baisse du prix de vente moyen des bruts de Total Gabon. La part de production de pétrole brut (opérée et non opérée) liée aux participations de Total Gabon s'est élevée en 2013 à 46.900 barils par jour, soit une hausse de 3% résultant principalement de la mise en production de puits additionnels...

Pages