Jeudi 26 Avril 2018

Gabon

(Agence Gabonaise de Presse 07/04/17)
Les travaux du séminaire de formation sur les enjeux de la communication , initié à l’endroit des conseillers en communication et attachés de presse, se sont achevés, mercredi à Libreville, sur une note de satisfaction générale. ‘’Cette formation a été très enrichissante. Les modules enseignés ont été un plus pour nous, qui gérons la communication au sein des institutions. Nous remercions les initiateurs, notamment le secrétariat général du gouvernement, et nous souhaitons que ce genre d’exercice se pérennise’’, a souligné Mouketou-Mouketou, l’un des participants. Le directeur général de l’ENA-Gabon, Anatole Tsioukacka, dans son mot de clôture, est revenu sur l’objectif visé par ce séminaire de formation. ‘’Vu les défis et les enjeux du moment, nous avons pensé bon d’initier cette...
(Agence Ecofin 06/04/17)
Contrairement à 2015 où elle a connu une perte de 28 millions de dollars, la filiale gabonaise de Total est redevenue bénéficiaire en 2016. Selon l’Agence Option Finance (AOF), l’entreprise a dégagé un résultat net de 6 millions de dollars au terme de l’exercice en réduisant ses coûts d’exploitation et en abattant de 42% ses investissements. Un résultat qui est aussi favorisé en amont par une augmentation de sa capacité d’autofinancement qui est montée à 199 millions de dollars contre 124 millions l’année précédente. Celle-ci est partiellement compensée par la chute du chiffre d’affaires et les charges financières non récurrentes liées au renouvellement de la ligne de crédit, explique Capital.fr. En 2016, le chiffre d’affaires de Total était de 745...
(Infos Gabon 06/04/17)
Libreville – Le ministre de l’Economie dénonce la spéculation volontaire orchestrée par certains commerçants après l’entrée en vigueur de la Contribution spéciale de solidarité. Profitant de l’entrée en vigueur de la Contribution spéciale de solidarité (CSS), certains commerçants véreux ont augmenté les prix des produits de grande consommation. Face à cette spéculation, le gouvernement est sorti de sa réserve pour faire une mise au point. Notamment sur le prélèvement et le champ d’application de cette taxe. «L’argument de la mise en place de la CSS pour justifier des prix anormalement élevés des produits de première nécessité et de consommation courante, ne peut être entièrement retenu.
(Infos Gabon 06/04/17)
Libreville– Le sujet était à l’ordre du jour de l’audience accordée par le ministre des Petites et Moyennes entreprises à la délégation de l’institution de Bretton Woods. La Banque mondiale entend accompagner le Gabon dans son projet d’amélioration du climat des affaires. Ainsi se résume l’audience accordée par le ministre des Petites et Moyennes entreprises (PME) à la représentante résidente de cette institution financière au Gabon. Après avoir fait le tour de la coopération entre Libreville et Bretton Woods, Biendi Maganga Moussavou et Sylvie Dossou ont échangé sur le programme de 18 millions de dollars, plus de 10 milliards de francs CFA, destiné à l’amélioration du climat des affaires que la Banque mondiale vient de mettre en place. Les deux...
(Gabon Actu 06/04/17)
Libreville – Le gouvernement est le principal responsable de la flambée des prix constatée sur les marchés, a affirmé Ibrahim Sendjet Mboulou, président de l’Organisation gabonaise des consommateurs (OGC). « Ils n’ont pas suffisamment communiqué. Les commerçants véreux ont profité de l’entrée en vigueur de la Contribution spéciale de solidarité (CSS, ndlr) pour se faire du beurre », a soutenu le président de l’OGC. « Il est inadmissible que des commerçants augmentent les prix jusqu’à 4 ou 5% alors que la CSS représente seulement 1% », s’est indigné Sendjet Mboulou. Le défenseur des consommateurs souhaite que les 166 produits de premières nécessité exemptés de certaines taxes soient également exemptés de la CSS pour éviter de faire trop de mal à...
(Agence d'information d'afrique centrale 06/04/17)
Les six Etats de la Cémac (Cameroun, Congo, Gabon, Centrafrique, Guinée équatoriale et Tchad) et la BEAC viennent de surprendre. Ils ont décidé de fabriquer eux-mêmes le Franc CFA dans un appel d’offre. « La Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC) envisage d’acquérir, sur fond propres, le matériel destiné au traitement des signes monétaires. À cet effet, elle invite, les entreprises remplissant les conditions requises, à présenter une offre au plus tard le 1er juillet. L’appel à concurrence est subdivisé en deux lots indépendants. Le premier concerne 600 rouleaux de feuillards synthétiques siglés « BEAC » […] Le second lot concerne 54 machines à cercler les billets de banque, et le Dossier d’appel d’offres (DAO) doit être rédigé en...
(Autre média 06/04/17)
Gabon Société – Pendant que le dialogue d’Ali Bongo se tient actuellement à Libreville, certains opposants à son régime continuent de dénoncer ce qu’ils qualifient de « hold up électoral », au Gabon comme au sein de la diaspora. Animée par l’enseignante chercheuse membre de la Société civile gabonaise Laurence Ndong, la conférence de presse a réuni des citoyens de différentes origines (française, gabonaise, congolaise), des membres d’associations et quelques journalistes. À ses côtés Bienvenue Mengue, rescapée du QG de Jean Ping, Enrique Mamboundou Mamboundou, ex-prisonnier politique, et Fernande Ntsame Abeghe, sœur du député démissionnaire Bertrand Zibi Abeghe toujours prisonnier. Joints par Skype, Christian Kombeniondo, ex-détenu politique et Frank Jocktane, proche de Landry Amiang toujours incarcéré au Gabon, ont eux...
(APA 06/04/17)
APA – Douala (Cameroun) - La Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC) en partenariat avec le Fonds mondial pour la nature (WWF), a réuni une trentaine d’organisations et entreprises de la sous-région en vue de la validation du Document de stratégie régionale de développement durable de la filière huile de palme, a-t-on appris jeudi de sources concordantes. Cette initiative, a relevé Ludovic Miaro, représentant de WWF, tient au fait que les Etats de l’Afrique centrale font face à un sérieux problème de déficit d’huile de palme, soit plus de 50 % de la production et ont recours à l’importation des pays d’Asie du Sud-est pour satisfaire les demandes nationales. Les participants ont adopté des mesures pour remédier à...
(Gabon Actu 05/04/17)
Le ministère de l’Economie a publié mardi une mise au point suite à la hausse des prix à Libreville. Gabonactu.com diffuse ce document important à lire. La Loi de Finances 2017 a mis en place la Contribution Spéciale de Solidarité (CSS), avec comme date de prise d’effet au 15 mars 2017. La CSS est une contribution destinée au financement du Fonds des Gabonais Economiquement Faibles (GEF) administré par la Caisse Nationale d’Assurance Maladie et de Garantie Sociale (CNAMGS). Elle fait suite au dialogue entre le Gouvernement et le secteur privé qui a abouti à la signature d’un protocole d’accord entre le Gouvernement et le patronat en mars 2016. En application des dispositions de ce protocole, un Comité interministériel a été...
(AFP 05/04/17)
Le Gabon, hôte de la Coupe d'Afrique des Nations 2017 en janvier-février dernier, détient un triste "record" mondial. Selon le dernier rapport de la Fifpro, publié en novembre dernier, 95,6% des footballeurs évoluant dans le pays d'Afrique centrale ont connu des retards de salaires. "C'est de l'esclavage" s'est indigné auprès de l'AFP Rémy Ebanega, président du syndicat des joueurs gabonais et ancien défenseur des "Panthères", alors que 62% des joueurs locaux ne possèdent pas de copies de leur contrat, selon la même étude, pour réclamer leur dû. Q: Votre syndicat a lancé le slogan "Stop à l'esclavage des footballeurs au Gabon" sur les réseaux sociaux. Ce n'est pas excessif ? R: "Si ce n'est pas de l'esclavagisme, c'est quoi ?...
(Gabon Review 05/04/17)
Les avis sont unanimes dans le pays, où la hausse des prix de plusieurs produits de consommation est imputée à la «mascarade» autour de la cession de gestion d’une partie des activités portuaires, à des groupes privés. Un dossier pour lequel l’implication personnelle du chef de l’Etat est vivement souhaitée. Depuis plusieurs décennies, le port est présenté comme le centre névralgique de l’économie national. Dépendant à plus de 80% de produits importés, le Gabon reste tributaire de la manière dont ses ports sont gérés. «Le monopole pour la construction, l’aménagement, la gestion et l’exploitation du terminal à containers du port d’Owendo, fait en sorte que les prix des produits de première nécessité atteignent des proportions déraisonnables, obérant ainsi considérablement le...
(Gabon Review 05/04/17)
Etabli sur «le principe de vérité», qui réaffirme la prétendue victoire de Jean Ping à la présidentielle d’août 2016 et constate que c’est Ali Bongo qui est au pouvoir, l’agenda de l’Union du peuple gabonais (UPG-loyaliste) propose une sortie de crise en douze points. Il ne s’agit certainement pas d’un énième dialogue pour tenter de sortir le pays de la crise sociopolitique née de la présidentielle d’août 2016. D’ailleurs, l’UPG de Jean de Dieu Moukagni-Iwangou ne prétend pas être habilitée à l’organiser. Pourtant, son «Agenda de sortie de crise» récemment rendue public laisse entendre que ni le pouvoir en place ni Jean Ping, ayant organisé son Dialogue national pour l’alternance (DNPA) en décembre 2016, ne sont légitimes quant à la...
(MondAfrique 05/04/17)
Selon les révélations du "Canard Enchainé", Marie Madeleine Mborantsuo, la présidente de la cour constitutionnelle du Gabon fait l’objet d’une enquête par le parquet financier depuis trois ans. Elle est soupçonnée notamment de détournements de fonds publics et blanchiment en bande organisée ce qui ne l’a pas empêchée d’être décorée par la cour d’assises de Paris… Mondafrique revient sur certains états de services de la patronne de la cour constitutionnelle. Marie Madeleine Mborantsuo est sans doute la femme la plus puissante du Gabon. Magistrate de formation, docteur en Droit public de l’Université d’Aix, passée par la Sorbonne, cette dame qui fut autrefois également une reine de beauté (Elle fut Miss Franceville, Capitale du Haut Ogooué) et une maitresse attitrée d’Omar...
(Gabon Review 05/04/17)
Juste après la formation du premier gouvernement du nouveau septennat, la fille aînée d’Omar Bongo fut parmi les premières personnalités mises à l’écart : dès le premier conseil des ministres de l’équipe Issozé Ngondet, le 4 octobre 2016, elle était limogée de ses fonctions de Haut Représentant personnel du président de la République ! Le secrétariat général de la présidence de la République vient de transmettre à l’intéressée son attestation de cessation de service. Datée du 27 mars 2017, et portant le n°00051/PR/SG/DGRH, l’attestation de cessation de service signée du Secrétaire général de la présidence de la République précise la fin des fonctions de la fille aînée d’Omar Bongo. Le signataire du document, le Pr. Guy Rossatanga-Rignault, «atteste que par...
(Autres 05/04/17)
La convention de cession de gestion d’une partie des activités portuaires à des groupes privés signée par le gouvernement gabonais via l’OPRAG semble être à l’origine du coût de vie élevé observé dans notre pays, le Gabon. Malgré la volonté affichée par les plus hautes autorités de le ramener à de justes proportions, les résultats demeurent non perceptibles. N’est-il donc pas temps aujourd’hui de revoir ces différents contrats qui plombent l’économie gabonaise plutôt que de la relever? Il s’agit notamment des contrats de Gabon Port Management et celui de la Société du Terminal à Containeurs du Gabon (STCG) du groupe Bolloré. L’économie d’un pays côtier comme le Gabon est basée en grande partie sur les activités portuaires. Le port est...
(Gabon Review 05/04/17)
Le président du Parti socialiste gabonais (PSG) a décidé de suspendre sa participation à la préparation de la phase politique du dialogue national. A sept jours du lancement des débats de la phase politique du dialogue national, des voix discordantes ont commencé à se faire entendre au sein du groupe de l’opposition prenant part à ses assises. Le PSG d’Augustin Moussavou-King a annoncé, mardi 4 avril, la suspension de sa participation audit dialogue. La raison évoquée par le parti et son leader : une série de constats qui n’augureraient rien de bon pour la suite des travaux. Les «critiques» et les «appréhensions» de Moussavou-King portent notamment sur «la sérénité des membres de l’opposition au dialogue politique». Le leader du PSG...
(Xinhua 05/04/17)
Le vice-président de la Chambre de commerce internationale de la République populaire de Chine (CCOIC), Liu Shaoxi, effectue actuellement une visite d'affaires au Gabon, où il a été reçu mardi par le chef de l'Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba, annonce un communiqué de la présidence de la République gabonaise. M. Liu est venu annoncer au chef de l'Etat gabonais l'intention des opérateurs économiques chinois d'investir dans les secteurs du bois, des mines et de l'éducation. M. Liu s'était déjà entretenu avec le président gabonais à Beijing début décembre 2016. Il conduit au Gabon une importante délégation d'hommes d'affaires composée d'une soixantaine de personnes représentant 32 entreprises chinoises. La Chine est l'un des partenaires privilégié du Gabon. Beijing investit au Gabon...
(Gabon Review 05/04/17)
Pour réclamer la signature du protocole d’accord issu d’une négociation, il y a plus de quatre mois, avec les autorités municipales, les agents de la mairie de Moanda sont entrés en grève le 3 avril. Présenté par certains comme «un simple mouvement d’humeur», le débrayage enregistré, le lundi 3 avril, à la mairie de Moanda dans la province du Haut-Ogooué ne devrait pas perdurer. A condition que les autorités municipales se résolvent à «officialiser leurs engagements». En effet, plus de quatre mois après les premières négociations avec les agents, celles-ci ne se sont pas toujours décidés à signer le protocole d’accord issu de ces négociations. Pourtant, assure Edgar Constant Mangoumba, le porte-parole des agents municipaux, le maire et ses collaborateurs...
(Gabon Review 05/04/17)
Deux médecins gabonais broient du noir au Centre hospitalier universitaire régional (CHUR) de Trousseau à Tours, en France, où un terme a été mis à leur stage après trois mois sans rémunération. La faute à l’Etat gabonais n’ayant jamais honoré ses engagements, dans le cadre de la convention le liant à l’établissement sanitaire. Grosse désillusion pour deux médecins gabonais en stage au Centre hospitalier universitaire régional (CHUR) de Trousseau à Tours, en France. En effet, les deux praticiens ayant requis l’anonymat ont été consternés de constater la cessation de leur apprentissage. La faute à leur pays qui n’est plus en mesure d’honorer ses engagements dans le cadre de ce stage. Après un mois d’observation, «le Gabon devait tout prendre en...
(Gabon Review 05/04/17)
Le séjour de deux jours à Libreville du ministre congolais du Travail et de la Sécurité sociale, Emile Ouosso s’est achevé le 4 avril, après des échanges enrichissants avec la Caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale (CNAMGS), sur le fonctionnement de l’assurance maladie universelle. Le ministre Congolais du Travail et de la sécurité sociale, Emile Ouosso, le 4 avril 2017 à Libreville. © Gabonreview Arrivé au Gabon le 2 avril pour s’inspirer du modèle de la CNAMGS, dans la mise en place de l’assurance maladie universelle, le ministre congolais du Travail, Emile Ouosso est repartit satisfait de toutes les connaissances acquises. Après avoir échangé avec le directeur général de la CNAMGS, Michel Mboussou sur les mécanismes de financement...

Pages

(Gabon Review 09/01/16)
Considérant que le dossier mettant en cause leur client est «vide», tout en déplorant l’absence d’instruction, les conseils de l’ancien ministre de la Fonction publique demandent sa libération. Ainsi qu’il avait déjà été relevé en octobre dernier, les conseils de Serge Maurice Mabiala ont, à nouveau, dit leur regret devant l’insistance du parquet à garder leur client en détention, alors que rien, jusque-là, ne permet de prouver sa culpabilité. Pour Lubin Ntoutoume, Cédric Maguisset, Ruffin Nkoulou et Marie Dosé, une raison explique cette absence d’instruction : le contenu du dossier. «Ce dossier, le parquet refuse de l’admettre, bien qu’il le sait, est tout simplement vide. Et notre rôle est de le remplir, en vue de la relaxe pure et simple...
(Gabon Review 09/01/16)
Couronné ballon d’or africain 2015 la veille, l’attaquant international a effectué une visite surprise, le 8 janvier courant à Libreville, où il a communié avec ses fans après avoir été reçu par le président de la République. L’ambiance et l’excitation étaient à leur comble le 8 janvier courant à Libreville, qui a accueilli Pierre-Emerick Aubameyang, couronné la veille meilleur joueur africain 2015. À sa descente d’avion, il a été accueilli par le ministre des Sports. Quelques minutes après, il a eu droit à un bain de foule. «Je suis le premier à avoir obtenu cette distinction. Mais j’espère que je ne serai pas le dernier», a lâché le ballon d’or africain 2015, encourageant les plus jeunes à aller au bout...
(Agence Gabonaise de Presse 08/01/16)
Le Président de la République, Ali Bongo Ondimba, a félicité jeudi le capitaine de l’équipe nationale gabonaise, Les Panthères, désigné «meilleur joueur africain » de l'année, lors de la cérémonie des Trophées Glo-CAF qui s’est tenue à Abuja au Nigéria, indique un communiqué de la présidence. « Exemple même de l’engagement et de la réussite au plus haut niveau, ce Gabonais d’exception fait montre d’intuitions fulgurantes et d’une attaque d’une vélocité inégalée », indique le communiqué qui relaie la parole présidentielle. « Son génie constitue un atout majeur pour les Panthères, en prévision de la prochaine Coupe d’Afrique des nations », ajoute le président dont le pays accueillera la Coupe d’Afrique des nations de football, CAN 2017. Le sociétaire du...
(Agence Gabonaise de Presse 08/01/16)
L’ambassadeur du Gabon en Turquie, Hermann Immongault a inauguré officiellement, le 30 décembre dernier, la nouvelle chancellerie du Gabon à Ankara, indiquent des sources proches du ministère gabonais des Affaires étrangères. La cérémonie officielle d’ouverture a vu la présence de plusieurs officiels turcs et des diplomates accrédités en Turquie. Notamment, Charles Essonghe (ambassadeur du Gabon en Italie), en sa qualité d’ancien ambassadeur non résident du Gabon en Turquie, Sayid Abeloko, directeur de cabinet du secrétaire général du gouvernement, l’ambassadeur Hulusi Kılıç, directeur général pour l’Afrique du ministère turc des Affaires étrangères, qu’accompagnait entre autres l’ancien ambassadeur de Turquie au Gabon, Ahmet Demirer. Cette ouverture fait suite à la décision président gabonais, Ali Bongo Ondimba, lors de son voyage officiel à...
(Gabon Review 07/01/16)
Le porte-parole du gouvernement est longuement revenu, le 6 janvier courant, sur le discours à la nation du président de la République du 31 décembre dernier. Passé la cérémonie de présentation des vœux au président de la République, le porte-parole du gouvernement a aussitôt essayé de faire l’économie de ce qui a été dit ou fait durant l’année échue. Sur le plan diplomatique, Alain-Claude Billie-By-Nzé a rappelé la présence du Gabon aux grands rendez-vous internationaux, à l’exemple de la Cop21. Il a également relevé l’implication du Gabon dans la lutte contre le terrorisme, ainsi que les appuis multiformes aux peuples atteints par cette barbarie. Sur le plan politique, il a relevé que le président de la République a instruit le...
(Gabon Review 07/01/16)
Jugée insipide, dénuée d’attrait et totalement en déphasage avec la réalité et les attentes des populations, la cérémonie de présentation de vœux à Ali Bongo a viré au concert de panégyriques. Au terme de la cérémonie de présentation des vœux au président de la République, le 6 janvier dernier, les commentaires étaient plutôt défavorables aux différents intervenants. Pour beaucoup, ni les diplomates, ni les partenaires sociaux n’ont été à la hauteur des enjeux du moment. Alors que la cérémonie a donné lieu à un spectacle désobligeant, alimenté par des discours faussement lyriques, les intervenants ont manqué de «dire leurs quatre vérités» au président de la République, préférant lui passer la brosse à reluire. En effet, visiblement rassuré de ce que...
(Gabon Actu 07/01/16)
L’année 2015 s’est achevée au Gabon avec une patate très chaude pour le gouvernement surpris de voir déferler dans les rues une nuée humaine réclamant le remboursement de plusieurs milliards de FCFA emportés par des escrocs ayant opéré dans le pays avec des présumés documents officiels délivrés par des autorités compétentes. L’affaire BR-Sarl a éclaté en fin d’année. Il s’agit d’une société de micro finance qui a appâté des milliers de gabonais en proposant des rémunérations allant jusqu’à 45% de leur épargne. « Bâtisseur de richesse », c’est le nom de cette boîte dont le slogan ou l’argument de marketing était « on s’en fou de bénéfice. Nous sommes une société américaine venue aider les pauvres ». Les gabonais ont...
(Gabon Eco 07/01/16)
Des marchandises, des espèces sonnantes et trébuchantes, mais surtout une parfaite maîtrise de l’art oratoire, voici les armes que tout futur marié, du moins du point de vue de la coutume, doit avoir dans son escarcelle. De nos jours, le mariage coutumier est en passe de devenir une « marchandisation » de l’amour liant les tourtereaux qui veulent sceller à tout jamais leur union devant les Hommes. Et dire que le Code Pénal proscrit la dot au Gabon, depuis belle lurette ! Ne se marie plus au Gabon qui veut, mais qui peut ! Normal, quand on sait que la liste des présents et espèces sonnantes à débourser, pour la dote est onéreuse. Une pratique, certes culturelle, rebutant pas de...
(Agence Ecofin 07/01/16)
En 2016, la communication gouvernementale du Gabon aura pour objectif de valoriser l’image de l’exécutif et positionner le président de la République, Ali Bongo, en vue de l’élection présidentielle prévue cette année. Le cap a ainsi été fixé par le ministre de la Communication, Alain-Claude Bilie-By-Nze (photo), qui a présidé une réunion de son cabinet ce 4 janvier. Le ministre de la Communication, qui est aussi le porte-parole du gouvernement, a expliqué que la communication gouvernementale sera axée sur 2 axes : d’une part la poursuite des efforts de communication sur les réseaux sociaux et les médias publics et, d’autre part, la mise en place d’une communication de proximité. Claude Bilie-By-Nze annonce le lancement prochain d’une caravane de la communication...
(Gabon Review 07/01/16)
Les établissements publics d’Oyem, Mouila et Tchibanga sont véritablement entrés en grève le 4 janvier courant, suite au mot d’ordre lancé depuis Libreville par la Convention nationale des syndicats de l’éducation nationale (Conasysed). Contrairement à ce que certains tentent de faire croire au gouvernement, les vacances du premier trimestre se poursuivent dans l’hinterland, où les élèves se lassent d’attendre les enseignants. «La grève de la Conasysed ne fait que commencer. Elle se fait déjà sentir ici et là malgré les mensonges, les menaces et les intimidations du pouvoir. Les établissements se vident. L’Education nationale étant l’administration la plus décentralisée du pays, l’information prend un peu de temps pour atteindre les quatre coins du pays. Nous sommes confiants», a affirmé le...
(Gabon Review 07/01/16)
L’Organisation des Nations-unies (Onu) vient d’ouvrir une enquête sur de nouvelles accusations d’abus sexuels et d’exploitation sexuelle contre des casques bleus. Des membres du contingent gabonais seraient parmi les coupables présumés. L’image de la mission onusienne de maintien de la paix en Centrafrique vient, une fois de plus, d’être entachée par une sordide affaire d’abus sexuel et d’exploitation sexuelle sur des fillettes. L’annonce a été faite, le 5 janvier courant, par le porte-parole de l’Organisation des Nations-unies (Onu). Stéphane Dujarric n’a pas précisé de quel contingent il s’agissait ni combien d’hommes sont impliqués. Mais, selon des sources à l’Onu, il s’agirait de soldats venus du Maroc, du Gabon et d’Égypte. Ces révélations interviennent alors qu’en juin dernier, des militaires de...
(RFI 06/01/16)
La presse écrite publique est en difficulté au Gabon. Le quotidien gouvernemental Gabon Matin ne paraît plus depuis lundi et l’agence nationale de presse, l’AGP, est aussi en sursis suite à des difficultés de trésorerie. Est-ce la fin de l’Agence Gabonaise de Presse et du quotidien Gabon Matin ? « Non », répond le ministre de la Communication. Alain-Claude Bilie By Nzé admet que le groupe public de presse écrite connaît de sérieux problèmes de trésorerie, mais il assure que tout sera fait pour que le quotidien gouvernemental soit de nouveau dans les kiosques courant...
(Gabon Review 06/01/16)
En proie à d’énormes difficultés financières, l’Agence gabonaise de presse (AGP) a décidé, le 4 janvier dernier, de cesser toutes ses activités rédactionnelles. Alors que tout semblait mis en œuvre pour un retour à la sérénité à l’Agence gabonaise de presse (AGP), il n’en sera rien. En proie à d’énormes difficultés financières, le média public a décidé, le 4 janvier dernier, de cesser toutes ses activités rédactionnelles. Une décision consécutive au mouvement d’humeur du personnel, excédé par les arriérés de salaire. En effet, la subvention étatique pour l’exercice 2016 s’élève à 200 millions de francs, en baisse de 50% par rapport à celle de l’année précédente alors que, dans le même temps, la masse salariale est estimée à près de...
(Gabon Review 06/01/16)
S’exprimant au nom des journalistes, le 5 janvier courant à la présidence de la République, le directeur du quotidien L’Union a regretté que l’Assemblée nationale n’ait pas ratifié le texte soumis à son appréciation. S’exprimant au nom des journalistes à l’occasion de la présentation des vœux au président de la République, Lin-Joël Ndembet s’est voulu conformiste, évoquant les efforts déployés pour que le Gabon dispose d’une presse de qualité. Dans la foulée, il s’est félicité de l’évolution du Fonapresse (Fonds national d’aide à la presse) et des initiatives en faveur des organes publics de presse que sont Gabon Matin et l’Agence gabonaise de presse (AGP), actuellement en proie à de sérieuses difficultés. Le directeur de L’Union est revenu sur l’ordonnance...
(Infos Gabon 05/01/16)
Les enseignants membres de la plate forme Convention Nationale des Syndicats du Secteur Education (Conasysed) étaient réunis en assemblée générale extraordinaire, le samedi 31 décembre dernier, dans leur sanctuaire de l’école publique Martine Oulabou de Libreville. A l’arrivée, ils se sont prononcés pour la reconduction pour un mois de leur mouvement de grève générale. L’école gabonaise qui ne marche déjà pas sur les rails depuis lors pour des raisons bien connues de tous, va traverser un nouveau désert en ce début du deuxième trimestre 2016. Cette situation qui cause suffisamment du tort non seulement aux élèves, mais également et surtout aux parents qui ont à cœur l’avenir de leurs progénitures, s’est exacerbée le samedi 31 décembre 2015 lors de la...
(APA 05/01/16)
L’Agence gabonaise de presse (AGP) a décidé lundi de cesser toutes ses activités rédactionnelles en raison d’une grave crise financière que traverse ce média d’Etat depuis fin 2014. Cette décision intervient suite à des arriérés de solde récurrent que connait l’organe de presse. Ainsi, les agents contractuels payés sur crédit alloué par l’Etat à ce média accusent actuellement trois d’arriérés de salaires. La subvention de l’Etat allouée à l’AGP pour l’exercice 2016 s’élève à 200 millions de FCFA, soit une diminution de 50% par rapport à celle de l’année 2015. La masse salariale de l’agence est estimée à près de 300 millions par année. Dans le cadre de la diversification de ses produits, l’AGP a relancé son bulletin d’information Gabon...
(AFP 04/01/16)
Les enseignants gabonais ont lancé lundi une "grève d'un mois, renouvelable" pour faire aboutir leurs revendications salariales à l'appel de la Conasysed, qui regroupe les principaux syndicats de l'éducation nationale, a-t-on appris auprès d'un leader syndical. "Nos revendications n'ont pas changé depuis des mois, nous avions obtenu des engagements écrits et signés du gouvernement qui non seulement n'a pas respecté les échances, mais n'en parle même plus", a expliqué à l'AFP Simon Ndong Edzo, délégué général de la Conasysed. Il a affirmé que le mouvement était "massivement suivi" depuis le début de la journée dans les établissements...
(Gabon Review 04/01/16)
Il faudra attendre quelques jours supplémentaires avant la publication des conclusions de l’atelier de restitution et de validation du guide pratique de marquage du bois, qui s’est tenu le 28 décembre dernier à Libreville. Un atelier de restitution et de validation du guide pratique de marquage du bois s’est tenu, le 28 décembre dernier à Libreville. Y ont pris part des responsables de l’administration des Eaux et Forêts, des exploitants et industriels forestiers, ainsi que des organisations de la société civile. Cet atelier s’est tenu à la suite d’une mission de terrain de Brainforest. Il s’agissait de restituer les résultats de cette mission, d’analyser les insuffisances constatées dans le cadre légal et réglementaire, recueillir les informations liées au marquage du...
(Gabon Actu 02/01/16)
Le chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba a déclaré dans son message à la nation du 31 décembre 2015 qu’un nouveau système de retraite est en cours d’élaboration. « Un nouveau système de retraite est en cours d’élaboration », a notamment affirmé le président gabonais sans donner des détails sur ce projet. Le numéro un gabonais a dit avoir pensé aux retraités à la suite du nouveau système de rémunération mis en place en juillet dernier au profit des fonctionnaires. Ce nouveau système a eu le mérite de calmer les ardeurs des fonctionnaires qui multipliaient les grèves pour réclamer différentes indemnités et avantages. Les retraités gabonais se plaignent d’être maltraités du fait de leurs pensions qui sont minables. Ils...
(Gabon Actu 02/01/16)
Le chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba qui avait promis construire 5000 logements par an durant son premier septennat a déclaré dans son message à la nation du 31 décembre 2015 qu’il est fortement insatisfait sur le dossier des logements. « Je reste fortement insatisfait des résultats que nous avons enregistrés dans certains domaines dont le plus manifeste reste celui du logement », a notamment déclaré le numéro un gabonais. « Je vis comme une injustice insupportable, le fait que nombre de nos compatriotes éprouvent encore des difficultés à se loger décemment », a-t-il ajouté avant d’ordonner à son gouvernement « de procéder dans les meilleurs délais, comme il s’y est engagé, à la livraison des logements prêts à...

Pages

(Gabon Review 05/08/15)
Les déguerpis entendent réinvestir le site dont les travaux d’aménagement sont au point mort, treize ans après le lancement du projet. Destinée à être érigée en zone franche, la Cité du golf, à Port-Gentil, fait toujours parler d’elle. En témoigne, la dernière réunion entre les populations et les opérateurs économiques déguerpis de cette zone, autour du gouverneur de province. Une rencontre au cours de laquelle Martin Boguikouma a brandi les deux décrets réservant ce terrain à l’aménagement de la zone franche de l’Ile Mandji. Selon un membre du collectif des déguerpis relayé par L’Aube, «ces décrets viennent démontrer, s’il en était encore besoin, que la zone franche de l’Ile Mandji n’est qu’une vue de l’esprit. Décidée en 2002, rien n’a...
(Gabon Review 05/08/15)
Le litige qui oppose l’entrepreneur Italien à l’État gabonais vient de prendre une tout autre tournure. Déterminé à entrer en possession du reliquat des contrats estimés à 364 milliards de francs pour la construction de routes et d’ouvrages d’art, Guido Santullo a fait déposer au gouvernement, le 3 août 2015, selon une interview accordée au journal L’Aube, une sommation à régler, dans les 48 heures, un peu plus de 41 milliards de francs, exactement 41 933 955 878 francs. Une somme que le ministre du Budget et des Comptes publics dit reconnaître devoir au nom du gouvernement. «Cette somme n’est qu’une partie de votre dette au titre des différents marchés conclus, 158 487 770 158 francs en principal, ainsi que...
(Financial Afrik 05/08/15)
La Caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale (Cnamgs) et le groupe BgfiBank ont signé une convention de partenariat la semaine dernière à Libreville pour mettre à la disposition des assurés, des cartes bancaires d’allocations familiales. Selon Serge Nono, directeur des Prestations sanitaires et sociales de la Cnamgs, « il s’agit d’une opération de bancarisation de l’allocation familiale, dont les objectifs visés sont : la transparence dans l’allocation familiale, l’autonomisation et la responsabilisation de l’assuré ». Désormais, les parents dont les enfants sont éligibles toucheront leurs allocations aux guichets de BgfiBank. Cette innovation participe aussi de l’opération de toilettage du fichier des assurés de la Cnamgs engagée en mars 2015. Le directeur général de cet organisme, Michel Mboussou, relevait...
(Infos Gabon 04/08/15)
Rehaussée par la présence du Chef de l’Etat gabonais Ali Bongo Ondimba, l’ouverture solennelle de la journée du Gabon à l’exposition Milan 2015 a en outre vu les allocutions de M. Massimo Cassano, le sous Secrétaire d’Etat au travail du gouvernement italien, M. Regis Immongault, le ministre gabonais de l’économie, avant la prestation de la troupe gabonaise de danse Tandima. Ainsi M. Cassano a-t-il au nom du Premier ministre italien , Mateo Renzi, reconnu la clarté de la vision et l’attrait pour les investisseurs de la planification des actions de développement que présente le Plan Stratégique Gabon Emergent (PSGE). Il a ensuite vanté le modèle de développement gabonais qui associe préservation des écosystèmes et développement durable inclusif. De même qu’il...
(Gabon Actu 04/08/15)
Après la hausse de salaires des fonctionnaires et agents de l’Etat gabonais, le Gouvernement a attiré l’attention des opérateurs économiques contre la hausse spéculative des prix. Regis Immongault, le ministre gabonais de l’économie a, au cours d’un entretien avec la presse gabonaise, tenu à rappeler tout d’abord que le nouveau régime de rémunération vise la performance des agents de l’Etat, l’amélioration de leur pouvoir d’achat et la lutte contre la précarité de leurs pensions de retraite. Il a ensuite poursuivi sur ce que le Président de la République et le Gouvernement ne sauraient accepter que cette reforme soit ruinée par une hausse des prix orchestrée par des operateurs économiques qui tenteraient de profiter du contexte national caractérisé par peu d’offreurs...
(Gabon Eco 03/08/15)
Dans ses dernières analyses publiées fin juillet 2015, l’agence de notation Standard & Poor (S&P) fait passer de stable à négative, les perspectives du profil créditeur du Gabon. Selon l’agence de notation, le pays accumule d’importants arriérés de paiement de la dette. L’affiliation du Gabon au mode de financement de son économie par des dettes n’est pas sans conséquences et ce, malgré les mesures prises par les autorités pour mettre le pays à l’abri des dangers découlant de la conjoncture du secteur pétrolier. En 2015, le volume de la dette s’établira selon Standard & Poor à +10% (soit 38%) du pourcentage de l’an dernier. Le pays accumule selon les dernières publications de l’agence, des arriérés importants de dette auprès de...
(Agence Ecofin 03/08/15)
Maurel & Prom, pétro-gazier français détenant des actifs au Gabon et en Colombie, a réalisé, au cours du premier semestre, un niveau de production brute de 21 755 barils par jour et un chiffre d’affaires consolidé de 158 millions d’euros qui a pâti de la baisse de 50% du prix de vente moyen du baril de pétrole. La junior française de l’industrie pétrolière a annoncé ce résultat le 30 juillet, rapportant un passage du prix de vente moyen du baril de 107,8 dollars au premier semestre 2014 à 53,5 dollars à la même période en 2015. « Au total, les expéditions de pétrole brut des champs gabonais se sont trouvées limitées », a précisé le groupe pétrolier, ajoutant avoir produit,...
(Gabon Actu 03/08/15)
Le gouvernement gabonais table sur une augmentation du carburant de 16 à 29% selon l’arrêté N°00 00692 MEPIP/MPH/MBCP daté du 29 juillet 2015 et contresigné par le ministre de l’Economie, celui du Pétrole et celui du Budget et des comptes publics. Le prix de l’essence à la pompe pourrait connaître une hausse de 16,97% contre 26,60% pour le gasoil selon un arrêté du 29 juillet dernier contresigné par le ministre de l’Economie et son collègue des Hydrocarbures. Selon l’arrêté, cité par Gabonreview, qui est en instance d’application, le prix de l’essence passe de 595 à 696 Francs CFA le litre. Celui du gasoil de 470 à 595 FCFA. Le litre de pétrole lampant vendu à 250 FCFA s’achètera désormais à...
(Financial Afrik 03/08/15)
Environ trois cents petites et moyennes entreprises (PME) gabonaises se sont réunies le 22 juillet dernier autour d’une coalition à la Chambre de commerce de Libreville «pour interpeller le gouvernement au sujet de leurs arriérés de paiements au Trésor public» estimés à 37 milliards de FCFA. Yves Evouna le porte-parole de la coalition, a expliqué au cours de cette réunion que, plusieurs années après avoir soumissionné à des appels d’offres et consenti à exécuter les commandes, ces PME n’ont jamais reçu le moindre kopeck du ministère du Budget, chargé du règlement de la commande publique. La coalition menace d’organiser, dans les semaines à venir, un sit-in entre la primature et le ministère du Budget pour se faire entendre. Cette grogne...
(Boursorama 03/08/15)
Le MACD est négatif et inférieur à sa ligne de signal. Cette configuration dégrade les perspectives sur le titre. Mais attention le RSI est survendu, ce qui laisse la possibilité d'une consolidation. Inférieurs à 20, les stochastiques sont extrèmement bas. Les volumes échangés sont inférieurs à la moyenne des volumes sur les 10 derniers jours. MOUVEMENTS ET NIVEAUX Le titre est orienté à la baisse. Il est sous sa moyenne mobile à 50 jours située à 254.7 EUR. La moyenne mobile à 20 jours est inférieure à la moyenne mobile à 50 jours. Notre premier support est à 200.16 EUR, puis à 186.38 EUR et la résistance est à 241.52 EUR, puis à 255.31 EUR. Dernier cours : 219.11 Support : 200.16 / 186.38 Resistance : 241.52 / 255.31 Opinion court terme : neutre Opinion moyen terme : negative
(Gabon Eco 01/08/15)
Le chef de l’Etat, a visité jeudi 30 juillet le pavillon du Gabon sur le site abritant l’Exposition universelle 2015 à Milan en Italie, à l’occasion de la journée dédiée au Gabon. Le président de la République gabonaise, Ali Bongo Ondimba, s’est rendu jeudi 30 juillet à l’exposition Universelle de Milan, en Italie, à l’occasion de la journée consacrée au Gabon. Le Chef de l’Etat a visité en premier lieu le pavillon du Gabon, vitrine de la politique d’émergence qu’il a instaurée depuis six ans. Une politique fortement basée sur le développement durable qui l’a conduit à signer la Charte de Milan, manifeste international en faveur du droit à l’alimentation pour tous les peuples, à la veille de la 21e...
(APA 01/08/15)
Une augmentation des prix des produits pétroliers est attendue dans les prochains jours au Gabon, a appris APA des sources proches des circuits de commercialisation de ces produits. Le prix de l’essence devrait ainsi augmenter de 161 FCFA, passant de 535 à 696 FCFA, celui du gasoil devait subir une hausse de 125 FCFA, passant de 470 à 595 FCFA. Le pétrole devrait aussi subir une hausse de 125 FCFA, passant de 275 à 400 FCFA, indique-t-on. Les nouveaux prix devraient entrer en vigueur dans les prochains jours. La hausse des prix des produits pétroliers devraient avoir des incidences sur la structure générale des prix au Gabon, quatrième pays producteur de pétrole en Afrique au sud du Sahara, après le...
(Gabon Review 01/08/15)
Pas très apprécié à la présidence de la République, à en croire certains, le patron du groupe bancaire, pourrait quitter son poste au terme du prochain conseil d’administration. On le dit assis sur un siège éjectable depuis le 31 août 2012, date de sa nomination à la tête du groupe bancaire, intervenue au terme d’une assemblée général au cours de laquelle il faisait office de meilleur candidat. Pourtant, près de trois années après, Henri-Claude Oyima est là. Présent sur tous les fronts, il montre une réelle volonté d’imposer sa marque, et faire de BGFIBank un des établissements les plus puissants du continent, qu’il entend implanter dans le plus grand nombre de pays possible, à l’instar du Sénégal, dernier en date...
(Gabon Review 01/08/15)
Si la junior pétrolière a mal démarré l’exercice en cours, six mois après, elle annonce une chute vertigineuse du montant de ses transactions. Après avoir bouclé l’année 2014 sur une baisse de 4% de son chiffre d’affaire, malgré un niveau de trésorerie qui, au 1er janvier dernier, affichait 229 millions d’euros (environ 66 milliards de francs), en plus d’un excédent brut d’exploitation de 351,9 millions (environ 234,6 milliards), les choses ne vont toujours pas si bien pour Maurel & Prom. L’opérateur pétrolier français a annoncé, le 30 juillet dernier, une forte réduction de son chiffre d’affaire au terme du premier semestre de l’exercice courant, en raison de la baisse du prix du pétrole. De 295,5 millions d’euros (environ 197 milliards...
(Gabon Review 31/07/15)
La première journée nationale de l’évaluation (JNE) a eu lieu le 30 juillet dernier sur la thématique : «l’évaluation au cœur des enjeux de la politique de l’émergence». Occasion pour le Premier ministre d’appeler à une appropriation de cet outil de mise en œuvre des politiques publiques. L’évaluation des politiques publiques semble être devenue une préoccupation pour les pouvoirs publics. Afin d’impulser le passage d’une logique de moyens à une logique de résultats, le Premier ministre a lancé, le 30 juillet courant, en présence de certains membres du...
(Gabon Review 31/07/15)
Luanda a récemment décidé de travailler avec Libreville sur leurs différentes demandes d’extension du plateau continental, pour maximiser les chances des deux dossiers. Définie par la Convention des Nations-unies sur le droit de la mer de 1982, le plateau continental est une zone dans laquelle les Etats côtiers disposent de droits souverains sur l’exploitation des ressources. Souvent à fort potentiel en ressources, notamment les hydrocarbures, ces zones suscitent un fort intérêt. Les pays y voient de belles opportunités économiques et des demandes d’extension sont souvent faites. Ce qui peut occasionner des litiges, à l’exemple de la bataille engagée entre le Congo et l’Angola depuis 2013, en raison de la constitution par le Gabon d’un dossier de demande d’extension de son...
(Gabon Review 31/07/15)
Si elle se félicite d’un résultat en hausse, à plus de neuf milliards en 2014, la Caisse nationale de sécurité sociale entend cependant aller plus loin en poursuivant son programme de diversification des sources de revenus. Le conseil d’administration de la Caisse nationale d’assurance maladie et de sécurité sociale (CNSS) s’est réuni le 30 juillet courant à Okolassi, à 27 kilomètres de Libreville, où l’examen des comptes de l’exercice 2014 a constitué l’essentiel des travaux. Un exercice satisfaisant, matérialisé par un résultat d’exercice en hausse, à hauteur de plus de neuf milliards de francs CFA, à en croire le Président du conseil d’administration (PCA) de la caisse. En effet, a-t-il affirmé à l’issue de la réunion des administrateurs, «nous pouvons...
(Gabon Review 31/07/15)
Ecrivaine et fondatrice de «La Doxa Editions» il y a plus de cinq ans, la jeune gabonaise apparaît de plus en plus comme l’un des entrepreneurs gabonais avec lequel il De passage à Libreville, dans le cadre de la deuxième édition du séminaire de formation et d’échange de compétences baptisé «Les Sambas professionnels», Nadia Origo apparaît incontestablement comme une femme d’affaires d’exception. Si l’on dit que le profit n’est pas son unique source de motivation, cette jeune entrepreneuse n’est pas moins convaincue qu’elle a sa place dans le monde de l’entreprise, où la femme reste encore marginalisée, malgré les compétences dont elle peut faire montre. Pour la présidente d’Origraph.com, qui n’entend pas se laisser faire, tout passe par la formation...
(APA 31/07/15)
APA-Yaoundé (Cameroun) - Seize opérateurs sont autorisés à procéder à l’émission de la monnaie électronique au sein de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC), selon un état que vient de publier la Banque des Etats de cette sous-région (BEAC). Ce document pointe ainsi cinq émetteurs et quatre opérateurs techniques au Cameroun et au Gabon, trois émetteurs et autant d'opérateurs au Congo et au Tchad, avec comme types de produit le «Mobile Money» et la carte prépayée. Les opérateurs, rappelle-t-on, représentent des établissements bancaires alors que les émetteurs désignent des opérateurs de téléphonie mobile. La publication de la BEAC intervient au moment où il est constaté un boom de l'activité d'envoi d'argent par voie de téléphone mobile, et...
(Agence Ecofin 30/07/15)
Dans un entretien disponible sur le site web d’informations Le Nouveau Gabon, Abderrahim Koumaa, le directeur général de Gabon Telecom présente l’Internet comme l’avenir de la téléphonie mobile. « Nous sommes conscients que c’est le cheval de bataille pour l’avenir. Pour être au même niveau des services de télécommunications que l’Internet, on doit avoir l’Internet de haut débit. C’est pour cela que Gabon Telecom a multiplié par 20 sa capacité de connexion à l’international. Il y a le câble à fibre optique ACE qui arrive pour augmenter la bande passante, mais à SAT 3, nous sommes passés à 12 giga et nous planifions de passer à 40 ou 100 giga pour permettre une meilleure fluidité », indique-t-il. Détenteur des licences...

Pages

(RFI 23/12/14)
Le représentant du secrétaire général des Nations unies pour l'Afrique centrale a multiplié les consultations, lundi 22 décembre, pour calmer la situation après les violences qui ont éclaté samedi lors d'un rassemblement interdit de l'opposition. Abdoulaye BathiIy a rencontré des membres du gouvernement ainsi que des représentants de la majorité comme de l'opposition. Son objectif : inciter toutes les parties au dialogue. Journée marathon pour Abdoulaye Bathily. Le représentant spécial de l'ONU a rencontré dans la matinée les ténors du front de l'opposition pour l'alternance. « Mon rôle, dit-il, c’est de jouer les bons offices, de faire de la diplomatie préventive. Les gens se plaignent souvent que les organisations internationales attendent que les situations deviennent irréparables pour intervenir : les...
(RFI 22/12/14)
Au Gabon, le gouvernement et l'opposition ont encore des versions bien différentes à propos des violences qui ont émaillé, samedi 20 décembre, le rassemblement de l'opposition à Libreville. Un rassemblement interdit et dispersé par les forces de sécurité. Le ministre de l'Intérieur gabonais a convoqué la presse à la mi-journée pour revenir sur les échauffourées qui ont suivi la manifestation de l’opposition à Libreville au carrefour Rio. Il confirme la mort d'un étudiant, indiquant qu'une « enquête a été ouverte ». Guy...
(La Voix de l'Amérique 22/12/14)
Le calme est revenu à Libreville après les violents incidents de samedi qui ont fait trois morts et de nombreux blessés selon l’opposition. Pour sa part, le ministère gabonais de l’Intérieur fait état d’un mort – un étudiant - et d’une centaine de personnes interpelées. Une manifestation organisée samedi par le Front de l’opposition pour l’alternance - coalition de partis d’opposition – contre le gouvernement du président Ali Bongo Ondimba a donné lieu à des heurts entre les manifestants et les forces de sécurité. L’opposition a publié un communiqué appelant à « la poursuite des manifestations dimanche, de même qu’à leur extension à l’ensemble du territoire national.» Toutefois, les autorités ont déployé un imposant dispositif de sécurité dans la capitale...
(RFI 22/12/14)
Ce samedi 20 décembre, la manifestation organisée par l'opposition gabonaise et interdite par les autorités a été dispersée par les forces de l'ordre sans ménagement. Le procureur de la République fait état d’un mort. Le calme est revenu même dans les quartiers avoisinants Rio où policiers et gendarmes ont pourchassé les manifestants. La nuit est déjà tombée. La circulation, bloquée toute la journée à Rio où devait se tenir le meeting, a été rétablie. L’électricité aussi. Dans un premier bilan, le procureur de la République Sidonie Flore Ouwé a regretté la mort d’un étudiant de 30 ans. Il serait mort au PK5, non loin du carrefour Rio, dans des circonstances encore floues. L’opposition parle quant à elle de trois morts...
(RFI 22/12/14)
Au Gabon, confrontation musclée hier samedi 20 décembre, au carrefour de Rio à Libreville. La manifestation organisée par l’opposition gabonaise a été dispersée par les forces de l’ordre, sans ménagement. Elle avait été interdite mais les manifestants, et parmi eux les leaders de l’opposition, ont bravé cette interdiction. Au moins un jeune homme a été tué dans des circonstances encore floues. La police avait pourtant bouclé toutes les rues menant vers le carrefour Rio, mais ces militants de l’opposition ont affiché une farouche détermination à participer à ce meeting pourtant interdit. « Le meeting ne peut pas être interdit, s’est exclamé l’un d’eux. Ça, ce sont des décisions à caractère politique ». « Tout cela, c’est de l’amateurisme, a renchéri...
(Jeune Afrique 22/12/14)
La Banque des États de l'Afrique centrale a revu à la baisse ses prévisions de croissance pour la zone de 5,7 % à 4,9 % en 2014. Les déficits des comptes publics et l'inflation se sont également aggravés. La Beac a également approuvé deux nouveaux instruments financiers afin de relancer le marché interbancaire régional. La Banque des États de l'Afrique centrale (Beac) prend acte de la chute des cours du pétrole dont cinq des six pays de la sous-région sont producteurs (République du Congo, Gabon, Tchad, Cameroun et Guinée équatoriale). La croissance de la zone se situe finalement à 4,9 % en 2014 alors qu'une estimation antérieure la situait à 5,6 % (un niveau déjà en recul par rapport aux...
(RFI 20/12/14)
La journée de ce samedi risque d'être électrique à Libreville, où une partie de l'opposition appelle à un rassemblement au carrefour Rio pour protester contre le chef de l'Etat Ali Bongo et sa politique. Jeudi, le porte-parole de la présidence avait dénoncé les velléités insurrectionnelles de certains opposants qu'il n'a pas nommés mais qu'il accuse de vouloir renverser le régime. L'opposition est requinquée contre un pouvoir fébrile. Voilà les forces en présence qui devraient se disputer le bitume du carrefour Rio à Libreville ce samedi. La coalition Front uni de l'opposition pour l'alternance maintient un rassemblement qui n'a pas été autorisé par la ministère de l'Intérieur. Ce qui laisse augurer une forte présence policière sur les lieux. La coalition regroupe...
(Le Point 17/12/14)
Loin de faiblir, la grève générale du secteur pétrolier prend de l'ampleur au point d'obliger le gouvernement à faire des achats d'urgence pour approvisionner le marché. La provenance de ce carburant n'a pas été précisée. Il est censé palier l'arrêt de la production à la Société gabonaise de raffinage (Sogara) de la capitale pétrolière Port-Gentil, unique raffinerie du pays, dont l'activité est au point mort depuis le 2 décembre, selon l'Onep. A partir de mardi, "tous les produits pétroliers seront disponibles sur toute l'étendue du territoire national", affirme le communiqué, selon lequel "la situation en matière d'approvisionnement s'améliore de jour en jour". "Grève générale et illimitée" L'Organisation nationale des employés du pétrole (Onep), qui a lancé une "grève générale et...
(Le Point 16/12/14)
La grève générale du secteur pétrolier ne faiblit pas. Conséquence : le gouvernement gabonais a dû acheter en urgence des stocks de carburant. La provenance de ce carburant n'a pas été précisée. Il est censé palier l'arrêt de la production à la Société gabonaise de raffinage (Sogara) de la capitale pétrolière Port-Gentil, unique raffinerie du pays, dont l'activité est au point mort depuis le 2 décembre, selon l'Onep. A partir de mardi, "tous les produits pétroliers seront disponibles sur toute l'étendue du territoire national", affirme le communiqué, selon lequel "la situation en matière d'approvisionnement s'améliore de jour en jour". "Grève générale et illimitée" L'Organisation nationale des employés du pétrole (Onep), qui a lancé une "grève générale et illimitée" le 1er...
(RFI 15/12/14)
Il s'agissait d'une élection au suffrage indirect, donc ce sont les conseillers municipaux et départementaux qui ont voté pour renouveler intégralement le Sénat, la deuxième chambre du Parlement gabonais. Les résultats définitifs ne sont pas encore connus, mais il n'y a pas de surprise à attendre. Le parti au pouvoir reste majoritaire. Il n’y a pas de surprise, le scrutin ne pouvait pas chambouler l’ordre établi : le Parti démocratique gabonais, le PDG au pouvoir, conserve sa majorité absolue. Les rares retournements de situation sont venus de Lebamba, au sud du pays, où Flavien Nzengui Nzoundou, ancien ministre et ancien aide de camp de Omar Bongo, a été battu par un opposant. Idem pour Honorine Dossou Naki, très proche de...
(RFI 15/12/14)
Le tribunal de Libreville a rejeté, vendredi 12 décembre, une plainte contre le président Ali Bongo Ondimba. Elle avait été déposée par des opposants, suite aux révélations du journaliste et écrivain français Pierre Péan dans son dernier livre. Selon M. Péan, l’actuel chef de l’Etat gabonais ne serait pas le fils biologique de l’ancien président Omar Bongo Ondimba, et a présenté un faux acte de naissance pour être candidat à l’élection présidentielle de 2009, qu'il avait remportée. En conférence de presse, vendredi, la procureure de la République Sidonie Flore Ouwé a déclaré la procédure lancée par des opposants contre le président Bongo « irrecevable ». La plainte est donc rejetée. « Le tribunal s’est fondé sur l’article 78 de la...
(Jeune Afrique 12/12/14)
Frappé par la crise de la quarantaine, le port se modernise à marche forcée. Mais il devra encore accélérer sa mue pour être en mesure de rivaliser avec ses voisins. Owendo a une nouvelle vigie. Le bâtiment flambant neuf de 30 mètres de hauteur, qui a coûté 1,4 milliard de F CFA (2,1 millions d'euros), domine le port situé à une quinzaine de kilomètres au sud de Libreville. "Grâce à cette infrastructure, nous suivons l'activité des bateaux à 800 m à la ronde", explique Rigobert Ikambouayat Ndeka, le directeur général de l'Office des ports et rades du Gabon (Oprag). Opérationnelles depuis un an, trois grues mobiles, estimées à plus de 7 milliards de F CFA, ont également réduit le temps...
(Ouest-France 11/12/14)
J'ai fait état, il y a deux jours, de la signature d'un nouveau contrat entre la société Sovereign Global France (SGF) et la Mauritanie pour la formation d'unités qui seront déployées au sein de la Minusca (voir mon post ici). Cette même société a signé le 10 décembre, avec le ministre de la Défense du Gabon, un contrat portant sur l’équipement d'un bataillon de réserve gabonais destiné à être déployé au sein de la Mission multidimensionnelle intégrée de stabilisation des Nations-­unies en Centrafrique (Minusca). Ce contrat fait suite à la convention signée entre le Gabon et SGF le 31 octobre dernier à Paris (voir mon post ici). D’une durée de trois ans, celle-­ci porte sur un programme de conseil et...
(RFI 08/12/14)
Nouveau coup dur pour le pouvoir de Libreville. L’ancien vice-président de la République, Didjob Divungui Di Ndinge qui était en retrait de la vie publique a refait surface. Dans une déclaration hier à Libreville, il a annoncé qu’il quitte la majorité pour l’opposition radicale. « J’ai décidé d’inscrire mon combat à compter de ce jour dans le cadre du front de l’opposition pour l’alternance ». L’ancien vice-président de la République vient ainsi grossir les rangs de l’opposition. Dans sa déclaration de 41 pages, Didjob Divungui Di Ndinge a fait le procès du régime d’Omar Bongo qu’il a servi durant douze ans. « Le pays s’est doté d’un système de pouvoir héliocentrique, prébendé et féodal. Un système de prédation et de...
(RFI 08/12/14)
Au Pérou, la 20e Conférence des Parties des Nations unies plus connue sous le nom de COP20 se poursuit à Lima. L’objectif : avancer les négociations afin de conclure un accord l’an prochain à Paris pour contenir le réchauffement climatique à 2 degrés. Le Gabon, qui a envoyé une délégation sur place, a mis l'accent sur la surveillance du couvert forestier du bassin du Congo. Parmi les 195 pays présents à Lima pour négocier se trouve le Gabon, un pays qui a pris de nombreuses mesures pour l’environnement. Il a approuvé en août une loi sur le développement durable et a mis en place une agence spatiale, qui faisait grandement défaut dans la région, dans le but d’évaluer son couvert...
(RFI 06/12/14)
Plusieurs dizaines d'opposants gabonais sont à Paris jusqu'au dimanche 7 décembre. A l'initiative de la Convention de la diaspora gabonaise de France, les représentants de formations d'opposition, de la société civile ou encore des syndicats sont réunis depuis ce samedi matin dans un Congrès pour l'Alternance. Objectif : échanger des idées, des contacts et définir une stratégie pour contrer le président Ali Bongo et son parti le PDG. Répression, gabegie, mauvaise gouvernance : au premier jour, l'opposition a égrainé une longue liste de griefs contre le pouvoir. Mais la polémique du moment était dans tous les esprits : l'adoption supposée...
(France 24 04/12/14)
Alors que dans son dernier livre, le journaliste Pierre Péan accuse le président gabonais Ali Bongo de ne pas être le fils naturel de l'ex-chef d'État Omar Bongo, le journal "Le Monde" a publié des documents qui contredisent cette thèse. Le journal "Le Monde" vient de fournir un nouvel épisode à l’affaire qui oppose le pouvoir gabonais au journaliste français Pierre Péan. Ce dernier affirme dans son dernier livre paru le 29 octobre, "Nouvelles affaires africaines", que le président gabonais Ali Bongo ne serait pas le fils naturel de l'ex-chef d'État Omar Bongo, mais un enfant nigérian adopté pendant la guerre du Biafra, à la fin des années 1960. Selon le journaliste, Ali Bongo, n'étant pas né au Gabon, ne...
(RFI 04/12/14)
Ali Bongo Ondimba est-il le fils biologique d’Omar Bongo ? Au Gabon, la question provoquée par la sortie du livre du journaliste français Pierre Péan continue d’agiter la classe politique. Dernier élément en date : un article du Monde qui produit un acte de naissance du chef de l'Etat. Lors d’une conférence de presse ce mercredi 3 décembre à Libreville, le porte-parole de la présidence gabonaise a tenu à préciser que la polémique était close. Le journal Le Monde est revenu sur le sujet en produisant un acte de naissance d’Ali Bongo, un document qui établirait qu'Ali Bongo est bien le fils d'Omar Bongo et de Joséphine Kama, ainsi qu' une photographie d'Ali Bongo et de ses parents à une...
(RFI 03/12/14)
Au Gabon, les autorités ont inauguré, ce mardi, un mausolée en mémoire de l’ancien président, Omar Bongo Ondimba. Son fils et successeur, Ali Bongo Ondimba, malmené par l’opposition qui demande jusqu’à sa démission suite à des révélations sur ses origines prétendues douteuses, souhaitait rassembler tous les opposants à cette occasion. Mais l’opposition a boudé son appel. La cérémonie est plutôt devenue un symbole fort de l’unité de la famille Bongo. L’opposition a certes boycotté son invitation, mais Ali Bongo avait chaud au cœur. Sa famille, qu’on dit divisée, était rassemblée autour de lui, sa mère Patience Dabany, son oncle Jean Boniface Assélé, ses frères et sœurs. Le principal absent était tout de même un autre fils d’Omar Bongo, Christian Bongo...
(Le Monde 02/12/14)
Entre Pierre Péan et le Gabon, c’est une vieille histoire. Cela fait plus de cinquante ans que l’enquêteur fréquente ce pays, plus de trente que « [son] petit Etat équatorial », comme il le surnomme, nourrit ses écrits. Son dernier livre, Nouvelles affaires africaines. Mensonges et pillages au Gabon (Fayard, 260 p., 18 €), est un brûlot anti-Ali Bongo. L’auteur accuse le chef de l’Etat gabonais d’avoir ordonné l’assassinat d’opposants, d’avoir volé l’élection présidentielle de 2009 avec la complicité de Nicolas Sarkozy, de s’être fait fabriquer de faux diplômes en France ou...

Pages