Vendredi 22 Septembre 2017

Gabon

(Agence Gabonaise de Presse 22/02/17)
Les agents de l’Office central de lutte anti drogues (Oclad), ont interpelé, vendredi dernier au quartier Delta postal, précisément au domicile de Touré Bassi, un ivoirien de 45 ans, en possession de l’héroïne dont la valeur est estimée à plus de 12 millions de F Cfa. Interpellés par les agents de l’Office central de lutte anti drogues (OCLAD), Touré Bassi, de nationalité ivoirienne et Massi Koudougou, 40 ans, de nationalité burkinabé, avaient en leur possession, 105 conditionnements de cocaïne, soit 41 conditionnements retrouvés dans les poches de Touré Bassi et 64 autres minutieusement dissimulés à bord de son taxi le jour de l’interpellation pour détention illégale et vente d’héroïne. Après un interrogatoire mené avec professionnalisme par les agents de l’Oclad,...
(Agence Ecofin 22/02/17)
(Agence Ecofin) - Au cours du Sommet des chefs d’Etat et de gouvernement de la zone Cemac qui s’est tenu en Guinée équatoriale le 17 février, Rafael Ntung Nsué, le président de la Commission de surveillance du marché financier de l’Afrique centrale (Cosumaf), a encore décrié la coexistence de deux marchés financiers dans la sous-région. Au cours du raout, le président de la Cosumaf a, une fois de plus, indiqué que la situation du marché financier régional est caractérisée par une faiblesse consécutive à cette coexistence. « Pour juguler cette faiblesse, il a proposé la fusion des deux marchés et l’adoption par les Etats des mesures d’accompagnement, à l’instar de l’introduction en bourse d’un nombre fixe d’entreprises publiques », indique...
(Agence Gabonaise de Presse 22/02/17)
Les élèves de certains établissements scolaires des capitales provinciales de l’Ogooué maritime, du Moyen-Ogooué et du Woleu-Ntem, ont envahi les rues, lundi, pour revendiquer, entre autres, la reprise des cours, le paiement de la bourse scolaire et aussi des meilleures conditions d’apprentissage, selon des images diffusées dans les réseaux sociaux. A Port-Gentil, capitale économique du pays, ce sont les élèves du lycée public Avaro, en uniforme scolaire, qui sont sortis en masse. Ils marchaient, en direction du carrefour Léon Mba en chantant l’hymne national : la concorde. La police est intervenue en tirant des gaz lacrymogènes sur la foule qui s’est rapidement dispersée. Une vidéo de 2 minutes postées sur Facebook montre des élèves qui ont chuté dans la panique...
(AFP 21/02/17)
Les autorités du Gabon, où l'enseignement public primaire et secondaire tourne au ralenti depuis des mois, a annoncé mardi des sanctions contre les enseignants grévistes, au lendemain de marches de lycéens, suscitées selon le gouvernement par les professeurs et dispersées par la police. "Le gouvernement a dû prendre les mesures disciplinaires qui s’imposent. Ainsi, annonce-t-il la +coupure+ (suspension, ndlr) de solde de 807 enseignants du primaire et du secondaire", a déclaré le porte-parole du gouvernement Alain-Claude Bilie-By-Nzé lors d'une conférence de presse. Parmi ces enseignants sanctionnés...
(AFP 21/02/17)
L'Afrique centrale a fait un petit pas vers la libre-circulation des personnes, un enjeu majeur sur tout le continent et dans cette sous-région en crise surveillée de près par le FMI, avec l'accord de principe du Gabon et de la Guinée-Equatoriale. Les deux présidents, Ali Bongo (Gabon) et Teodoro Obiang (Guinée équatoriale), se sont engagés à "appliquer la libre-circulation intégrale au bénéfice de tous les ressortissants de la Ccommunauté économique et monétaire de l'Afrique centrale (Cémac)", selon le communiqué d'un récent sommet en Guinée équatoriale reçu lundi par l'AFP. Cette mesure devrait profiter aux ressortissants des quatre autres pays de la Cémac (Cameroun, Centrafrique, Congo, Tchad)...
(AFP 21/02/17)
Les forces de l'ordre sont intervenues lundi au Gabon pour disperser des manifestations de lycéens demandant dans plusieurs villes du pays de meilleures conditions d'études, ont indiqué des sources syndicales et des médias. Des lycéens ont manifesté à Libreville, dans la capitale économique Port-Gentil, et à Lambaréné (centre), a indiqué à l'AFP un porte-parole de la confédération syndicale Dynamique unitaire. Leur "marche pacifique" voulait demander aux autorités le paiement des bourses, et de faciliter le retour des enseignants en grève dans les salles de classe, selon le site GabonReview. Les marches ont été stoppées par endroits par les forces de l'ordre qui ont parfois utilisé des gaz lacrymogènes, a ajouté le site d'information. "Manifestations pacifiques de jeunes lycéens réprimés dans...
(Le Temps.ch 21/02/17)
En seulement dix ans, la population d’éléphants de forêt du parc de Minkebe, l’un de leurs derniers refuges, a chuté de près de 80%. Comme partout en Afrique, l’appétit pour l’ivoire ne semble pas se tarir Plus trapu que son cousin de savane, l’éléphant de forêt occupe une place essentielle dans la biodiversité: en consommant des fruits, il en prédigère les graines, et les rejette dans ses excréments, favorisant ainsi leur germination et leur dissémination. Les effectifs exacts de ce pachyderme qui réside dans les forêts d’Afrique centrale ont longtemps été méconnus, son habitat compliquant les recensements. Mais une étude publiée en 2013 suggérait déjà que ses populations s’étaient fortement réduites, passant de 500 000 individus en 1993 à moins de...
(Gabon Review 21/02/17)
Quatre raisons essentielles permettent d’expliquer la recrudescence du phénomène d’inondation à Libreville. Selon le ministre des Infrastructures, des Travaux publics et de l’Aménagement du territoire, il s’agit de la forte pluviométrie ; le vieillissement des ouvrages d’évacuation d’eau, l’incivisme des populations et l’accentuation de ces inondations. A la faveur d’un point presse organisé le 20 février 2017, à son cabinet, sis à l’avenue du Colonel Parant, le ministre des Infrastructures, des Travaux publics et de l’Aménagement du territoire, Jean Pierre Oyiba, a marqué sa consternation, face à l’ampleur des dégâts causés par l’inondation survenue à Libreville, à la suite d’une forte pluie dans la nuit du 17 au 18 février. Pour le ministre des Infrastructures, cette situation qui n’est pas...
(Jeune Afrique 21/02/17)
Jean Bernard Boumah, patron du groupe Ceca Gadis, spécialisé dans la grande distribution, et Alain Ba Oumar, patron du premier fournisseur de services internet au Gabon, sont tous deux candidats à la présidence de la confédération patronale gabonaise (CPG). L'élection aura lieu vendredi. Qui de Jean Bernard Boumah ou d’Alain Ba Oumar sera élu à la tête du patronat gabonais le 24 février prochain ? Les deux hommes sont en campagne électorale pour la première élection ouverte et démocratique de l’histoire de la confédération patronale gabonaise (CPG), un regroupement patronal comptant 300 entreprises, qui génèrent près de 80 % du PIB national et emploient 90 % des salariés du privé dans le pays. Le plus expérimenté est sans doute Boumah,...
(Afrique sur 7 21/02/17)
Des manifestations d’élèves ont éclaté dans plusieurs villes africaines, dont Conakry (Guinée) et Libreville (Gabon). La particularité de ces manifestations, c’est qu’elles ont toutes été émaillées de violences, ayant entrainé mort d’hommes et plusieurs blessés. L’éducation en crise, des élèves africains manifestent Le système éducatif africain est-il dans la tourmente ? Tout porte à le croire, eu égard aux nombreuses manifestations violentes d’élèves et étudiants observées çà et là. En effet, ce lundi 21 février, Conakry, la capitale guinéenne était particulièrement survoltée du fait de la descente d’une horde d’élèves dans la rue, réclamant la reprise des cours dans les établissements fermés à cause de la grève des enseignants. Aussi, de violents heurts ont éclaté entre la police guinéenne et...
(MondAfrique 21/02/17)
 
00:00
Lors de l’élection présidentielle entachée de fraude qui a reconduit Ali Bongo fin août 2016, les observateurs de l’Union européenne dépêchés sur place avaient fait état de nombreuses irrégularités. Les délégués de Bruxelles avaient subi des pressions dénoncées dans le rapport final de la mission d’observation. Des critiques étayées par des éléments concrets qui avaient beaucoup nui à l’image déjà ternie du président Ali Bongo. Nouveau tâcle européen Or début janvier, les députés européens ont enfoncé le clou. Sept groupes parlementaires ont rédigé des résolutions critiquant sévèrement le pouvoir gabonais . Les parlementaires ont finalement résumé l’essentiel de leurs remarques dans une seule et même résolution. Adoptée à 553 votes pour, 66 contre et 20 abstentions celle-ci rappelle que «...
(La Tribune 21/02/17)
Nouvellement élu à la tête de la commission de la communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale, le gabonais Daniel Ona Ondo qui remplace le congolais Pierre Moussa aura pour mission de réorganiser la libre circulation dans la zone. Il aura aussi à cœurs de faire aboutir les discussions entre l'Union européenne et l'Afrique centrale. Les missions du nouveau président de la commission de la communauté économique et monétaire des Etats de l'Afrique centrale (CEMAC), Daniel Ona Ondo sont bien connues. A en croire l'actuel premier gabonais Emmanuel Isso Ngondet, il devra travailler sur l'intégration régionale. Selon lui, Daniel Ona Ondo aura pour mission de faire aboutir les projets en cours pour le renforcement de l'intégration sous-régionale qui ont de...
(Gabon Review 21/02/17)
Présageant que le dialogue politique à venir prendra plus de temps que prévu et qu’il aboutira à des réformes politiques profondes, le parti de Me Séraphin Ndaot Rembogo exhorte le gouvernement à reporter la date des élections législatives. Au passage, le PDS a égratigné le Parlement européen en raison du vote de sa résolution sur la crise de l’Etat de droit au Gabon. Les législatives ne sauraient avoir lieu au mois de juillet prochain, comme annoncé par le gouvernement. Ces élections devraient être reportées pour se tenir des mois après le dialogue politique à venir. C’est en tout cas l’exhortation faite au ministère de l’Intérieur par le Parti pour le développement et la solidarité sociale (PDS), le weekend écoulé, à...
(APA 21/02/17)
Le conseil d’administration de la Banque gabonaise et française internationale (BGFI) Bank Gabon a suspendu Edgard Théophile Anon, de ses fonctions d’administrateur directeur général, rapporte un communiqué reçu mardi APA. « Le conseil d’administration de BGFIBank Gabon, réuni ce jour, a désigné une nouvelle direction générale par intérim constituée de Monsieur Emmanuel Berre et de Madame Marie-Ange Ndoungou tous deux, directeur général adjoint », souligne le communiqué. Cette décision intervient suite à la suspension du mandat d’administrateur directeur général de Monsieur Edgard Théophile Anon par le conseil d’administration. « La nomination du nouveau directeur général se fera selon la procédure de recrutement des dirigeants en vigueur au sein du Groupe, le 10 mars 2017, date du prochain conseil d’administration »,...
(Gabon Review 21/02/17)
Selon le Fonds monétaire international, le secteur minier gabonais peut augmenter son poids dans l’économie nationale. Le Gabon vient de solliciter l’assistance du Fonds monétaire international (FMI), pour l’accompagner dans son plan de relance économique (PRE). Dans cette collaboration, il s’agira pour l’institution de Bretton Woods d’aider le pays, non seulement à maîtriser davantage le mécanisme de production des ressources qui alimente les caisses de l’Etat, mais aussi de voir quel effort peut être consenti dans le cadre du PRE. Le ministre des Mines, Christian Magnagna, a assuré au cours de la réunion avec la délégation du FMI, le 15 février 2017, l’entière disponibilité de son département à communiquer toutes les informations pouvant permettre à l’équipe du FMI, d’avoir une...
(Agence Ecofin 21/02/17)
(Agence Ecofin) - Ayant pourtant pris acte, le 15 février à Djibloho, de la décision « unilatérale » de l’Union européenne de mettre un terme au processus régional des négociations d’un Accord de partenariat économique (APE), la Cemac, a tout de même décidé, le 17 février, dans la même ville équato-guinéenne, de désigner de nouveaux négociateurs. A cet effet, indique le communiqué final du sommet des chefs d’Etat de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac) tenue en Guinée équatoriale le 17 février, « la Conférence a instruit le président de la Commission de la Cemac, en liaison avec le président de la Commission de l’Union africaine, de poursuivre lesdites négociations, sur la base des conclusions de la...
(Jeune Afrique 21/02/17)
Malgré l'élimination de son équipe au premier tour de la CAN, l’Espagnol José Antonio Camacho devrait rester le sélectionneur des Panthères du Gabon. Avec le même salaire confortable qu'il touchait auparavant. Faire de José Antonio Camacho l’unique responsable de l’échec du Gabon lors de la CAN 2017 serait trop facile : cela occulterait la responsabilité des autres acteurs du football gabonais dans une sortie de route pas si surprenante. Certes, un sélectionneur est toujours responsable des défaites de son équipe − même si l’Espagnol, arrivé début novembre à Libreville sans parler un mot de français, a dû effectuer une préparation au rabais, avec un seul match amical au programme, perdu (1-2) face à Mounana, une équipe de Ligue 1 gabonaise...
(Agence Afrique 20/02/17)
L'une des résolutions forte issues des travaux de la 13eme session ordinaire des chefs d'État et de gouvernement membres de la Cemac, tenue en Guinée équatoriale le 17 février, a été le remplacement du Congolais Pierre Moussa à la présidence de la Commission de l'instance sous-régionale par l’ex-Premier ministre gabonais, Daniel Ona Ondo. « Il [Daniel Ona Ondo] devrait remplacer le congolais Pierre Moussa, qui a passé 5 ans à la tête de l'institution. Il reviendra au Pr Daniel Ona Ondo la responsabilité de conduire avec succès, le sempiternel problème de la libre circulation des...
(Agence Gabonaise de Presse 20/02/17)
L’ancien Premier ministre gabonais, Daniel Ona Ondo a été désigné samedi dernier, à Malabo (Guinée Equatoriale) président de la commission de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) à l’occasion d’un sommet des chefs d’Etat membre de cette institution régional. Il remplace à ce poste, le Congolais Pierre Moussa qui a présidé la commission de la CEMAC pendant 5 ans. 71 ans, Daniel Ona Ondo, professeur agrégé d’économie, a été plusieurs fois ministres sous le défunt Omar Bongo Ondimba. Hiérarque du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir), M. Ona Ondo est député dans son fief politique d’Oyem. Il a été premier vice-président de l’Assemblée nationale et dernier Premier ministre du premier septennat d’Ali Bongo Ondimba (2014-2016).
(Gabon Review 20/02/17)
Le candidat malheureux de l’opposition à la dernière présidentielle s’est rendu dans ce quartier du troisième arrondissement de Libreville, pour constater l’ampleur des dégâts causés par l’inondation et exprimer son soutien aux victimes. Il en a profité pour faire remarquer l’absence du gouvernement et son incapacité supposée à trouver des solutions aux difficultés des populations. A la suite de l’inondation survenue au quartier Plein-Ciel, dans le 3e arrondissement de Libreville, après la forte pluie de la nuit de vendre à samedi, Jean Ping a tenu à aller, le samedi 18 février, rencontrer les victimes. Si les habitants de ce quartier lui ont fait état de nombreux problèmes auxquels ils sont confrontés depuis plusieurs années (insalubrité, difficultés d’approvisionnement en eau potable,...

Pages

(Gabon Review 19/12/15)
Une grande figure de la vie et de l’histoire du pays est partie ! Le Premier ministre du Gabon des années d’avant la Conférence nationale s’est éteint la nuit d’hier à l’âge de 81 ans. Depuis quelques mois, sa santé était des plus fragiles. Déjà, en 2013, à Paris, on avait craint le pire… C’est ce matin du 18 décembre 2015 que la communauté nationale a appris le décès, survenu la nuit dernière, de l’ancien Premier ministre. Des membres de sa famille ont, en effet, annoncé la disparition de cette figure emblématique de la vie publique du Gabon tôt ce matin. Premier Gabonais à occuper le poste de directeur général de la Sûreté nationale – poste sur lequel il avait...
(Gabon Eco 18/12/15)
Alors que ses camarades dénoncent une mesure non conforme à la réglementation du système LMD, le représentant des étudiants parle d’une « stratégie orchestrée par des individus en rupture de ban avec l’université, et qui souhaitent emporter tout le monde dans leur déchéance et instaurer le chaos » Suite au mouvement d’humeur observé par certains étudiants de l’université Omar Bongo, relatif à ce qu’ils qualifient de « mesures peu orthodoxes », le président en exercice de la mutuelle de cette institution s’est précipité pour faire une déclaration publique au cours de...
(Agence Gabonaise de Presse 18/12/15)
Le conseil des ministres tenu jeudi à Libreville a approuvé la mise en place au sein de la direction générale de la modernisation de l’Etat, des équipes-projets visant à rendre performantes les structures administratives en dématérialisant par exemple les actes administratifs. Selon le communiqué final rendu public par le ministre de la Communication, porte parole du gouvernement, Alain Claude Bilié-By-Nzé, il s’agit des équipes-projets sur l’évaluation des agents et services publics et sur la simplification des procédures administratives. Ces équipes sont chargées de réfléchir sur les critères et les modalités d’évaluation de l’agent et du service public ; la création d’un corps d’évaluateurs de l’Etat ; la simplification des procédures des actes de gestion administrative, ainsi que la dématérialisation des...
(Gabon Actu 18/12/15)
Bruno Georges Mboulou Beka tué le 20 décembre dernier lors d’un meeting de l’opposition au carrefour Rio dans le 2ème arrondissement de Libreville a été inhumé jeudi dans son village de Konoville, dans la province du Woleu Ntem au nord du Gabon, a appris Gabonactu.com de source bien informée. Considéré par sa famille et l’opposition comme un martyr, Mboulou Beka a été enterré avec le drapeau national gabonais, au bord d’une route nationale. Ces derniers s’opposaient à toute idée de l’inhumer sans que la lumière ne soit faite sur les circonstances de son décès. Une polémique entoure la mort de Mboulou Beka. L’opposition qui avait organisée le meeting du 20 décembre 2014 accuse le pouvoir d’avoir assassiné cet étudiant. Le...
(Gabon Review 18/12/15)
Suite à la demande, auprès du service d’Etat Civil de Nantes, d’obtenir l’acte de naissance complet d’Ali Bongo Ondimba avec les éléments de la filiation, dans le cadre de la succession de l’ancien président gabonais décédé en 2009, maître Claude Dumont Beghi, conseil du président gabonais, a publié il y a quelques jours, la tribune libre ci-après : « *La communication d’un acte d’état civil ne peut se faire que dans le cadre de la loi. Cette loi est d’application égale pour chacun d’entre nous, du plus humble au plus puissant. La filiation est un élément intime lié à l’essence même de la personne humaine dont chacun à droit à une totale protection. Il s’agit d’un droit sacré, fondamental et...
(Gabon Review 18/12/15)
Les Cahiers économiques du Gabon préconisent la mise en place d’un système de protection sociale solide pour lutter efficacement contre la précarité Deuxième partie des Cahiers économiques du Gabon, les «Perspectives macroéconomiques et de réduction de la pauvreté», accordent une place de choix à la réduction de la pauvreté. La Banque mondiale est d’avis qu’«il n’y a pas de données actualisées sur la pauvreté au Gabon du fait de l’absence de données issues d’enquêtes». Ses estimations indiquent cependant que la pauvreté touche 22,7% de la population. «De meilleures informations sont nécessaires pour permettre une meilleure évaluation et l’amélioration de la qualité et la couverture des statistiques publiques devraient être une priorité en 2016», précise-t-on. En attendant, les projections macroéconomiques montrent...
(Gabon Review 18/12/15)
Les opportunités offertes par le Fonds national d’aide social ont été explicitées aux Gabonais économiquement faibles de Port-Gentil, grâce à l’intercession du président de l’ONG Synergie. Le président de l’ONG Synergie ne se lasse plus de poser des actions en faveur des Gabonais économiquement faibles. Assurément, l’homme qui a signé le Pacte social avec Ali Bongo en vue de soutenir le programme de lutte contre la pauvreté que ce dernier présentait au peuple, a choisi la voie de l’action pour matérialiser son engagement pour ce combat bien noble. Après plusieurs gestes en faveur des populations démunies du département de Bendje et la grande caravane médicale organisée il y a un mois dans le 2e arrondissement de Port-Gentil, accompagner des Gabonais...
(Gabon Actu 18/12/15)
Le directeur général de Gabon Télécom, Abderrahim Koumaa, a offert jeudi d’importants dons des produits alimentaires aux enfants économiquement faibles admis dans l’orphelinat nommé : « Maison de l’espérance » et le Centre d’accueil « Arc-en-ciel », deux structures humanitaires situées respectivement dans le 5ème et 2ème arrondissement de Libreville. Les dons alimentaires étaient composés des produits de première nécessité. Il s’agit notamment des dizaines des cartons de poulets, des ailes de dinde, des poissons, des boites de conserve, du sucre, du lait et autres produits carnés. Avec ces produits, environ 200 enfants défavorisés dont une centaine de pensionnaires qu’accueille chaque structure devaient célébrer la fête de noël en toute sérénité. « C’est donc à la fois un plaisir et...
(Mediapart 18/12/15)
Son Excellence, l'ex Premier Ministre Léon MEBIAME MBA vient de nous quitter. Le policier devenu politicien L'ancien inspecteur fédéral de police, devenu homme politique, Léon MEBIAME MBA n'était pas homme à badiner avec les principes. Pendant plus de quinze ans, il a fidèlement accompagné feu le président Omar Bongo. La solidité, la fidélité. Taille moyenne, le buste légèrement avancé, les gestes lents mais précis, un franc-parler qui désarçonne nombre de ses adversaires... Léon MEBIAME MBA, né le 1er septembre 1934 à Libreville, aura eu une trajectoire singulière. Ancier officier de police, devenu premier ministre, il choisit à un moment de se retirer et de se consacrer... à ses vergers. Retour à sa bonne terre "fang". Léon MEBIAME MBA / Les...
(Gabon Actu 16/12/15)
Le Directeur général de la Poste Bank, Florentin Kassa vient d’être remercié par la Commission bancaire de l’Afrique centrale (COBAC) qui avait validé sa nomination. Selon un rapporte de contrôle mené au sein de la banque par Rufin Cyriaque Engo Gonzo, chef de service au département contrôle permanent à la COBAC, cette institution de la CEMAC, chargée du suivi de la situation des banque des six pays de la région a placé la Poste Bank sous administration provisoire pour une durée de 3 mois. Durant ces trois mois, c’est Michael Adandé, nommé récemment PDG du groupe La Poste SA qui a été désigné par la COBAC pour diriger la Poste Bank, cumulativement avec ses fonctions au sein du groupe. L’intrusion...
(Gabon Eco 15/12/15)
Pas besoin d’être spécialiste pour clamer urbi orbi que la politique au sens propre du terme (Ndlr : gestion de la cité) s’impose à chaque gabonais, et ce, qu’il le veuille ou non. Sous nos cieux, une bonne frange de la population s’exclue volontairement de domaine et préférant verser dans la critique « stérile ». Laquelle population oublie qu’elle peut influencer, mieux faire annuler les décisions politiques. Au Gabon, la politique ne semble pas être la tasse de thé du plus grand nombre. Pire, certains citoyens nourrissent à son égard une totale aversion !D’où la perception sectaire de la politique, vu qu’elle est l’affaire d’une poignée d’acteurs. Toutefois, les personnes revendiquant leur désintérêt sont les premières à se plaindre. Véritable...
(Gabon Actu 14/12/15)
Le secrétaire général du Syndicat national des agents de la Marine Marchande (SYNAMM), Ndong Ndong Ella Nka, qui a boudé avec ses collègues la célébration de la journée mondiale de la mer, a demandé le départ du directeur général de la marine marchande, Clotilde Ningone Nguema, admise à la retraite depuis le 3 juin 2015, selon les syndicalistes. « Nous demandons que les textes soient appliqués puisqu’elle est déjà retraitée », a lancé Ndong Ndong Ella Nka critiquant le bilan de 4 ans du directeur général décrié. Les syndicalistes qualifient son bilan de catastrophique. Les syndicalistes très déterminés ont fait le sit-in devant la direction des Gens de mer sise au Port Möle de Libreville. Le lieu était choisi pour...
(Agence Ecofin 14/12/15)
Dans un dossier publié sur le site d’informations Le Nouveau Gabon, l’on apprend que l’Autorité de régulation des communications électroniques et de la Poste (Arcep) a interpellé une demi-douzaine de personnes impliquées dans la fraude à la SIM Box. Cette fraude que les pirates utilisent pour détourner le trafic international entrant. Le site d’informations rapporte les propos de Serge...
(Gabon Actu 14/12/15)
La société SUCAF Gabon serait sur le point de limoger environ 80 agents pour des raisons économiques, a appris Gabonactu.com de source bien informée. Quelques 7 cadres de la société de production de sucre basée entre la ville de Franceville et Moanda dans la province du Haut Ogooué, précisément au village Ouellé, seraient sur la liste des partants. 14 agents de maitrise sont aussi ciblés par ce dégraissage qui serait déjà en cours de négociation avec les délégués du personnel. Une cinquantaine d’ouvriers rempliront bientôt les rangs de chômeurs si ce licenciement est concrétisé. Contactée par Gabonactu.com, la direction n’a donné une aucune réponse concernant ce plan social qui résulterait de la crise économique en cours dans le pays.sucaf Créée...
(Gabon Actu 14/12/15)
Le chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba, arrive à Conakry, capitale de la Guinée pour l’investiture de son homologue, Alpha Condé réélu dès le 1er tour de l’élection présidentielle du 11 octobre dernier, avec 57,84 des voix. Président en exercice de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC), évoquera avec son homologue durant ce séjour les grandes questions d’intérêt commun : relations CEEAC-CEDEAO pour l’intégration régionale, infrastructures transcontinentales, mobilisation sécuritaire dans la bande sahélo-saharienne, transformation économique au profit d’une croissance inclusive, mise en œuvre de l’accord COP21 sur le changement climatique. On rappelle que le 31 octobre dernier, la Cour constitutionnelle de la République de Guinée a confirmé la réélection d’Alpha Condé dès le premier tour de...
(Gabon Review 14/12/15)
Le Gabon compte actuellement 144 000 diabétiques, selon le Dr Jules Djeki, médecin de la santé du travail à la société gabonaise de raffinage (SOGARA), intervenant à Lambaréné, à l’occasion d’une conférence sur le diabète organisée par le Club Agondjo Okawé. Intervenant à Lambaréné, à l’occasion d’une conférence sur le diabète organisée par le Club Agondjo Okawé, célébrant en différé dans cette ville la journée internationale du diabète, dans le cadre de la commémoration des dix ans de la disparition de Me Pierre Louis Agondjo Okawé, premier avocat et homme politique gabonais qui a vécu trente ans durant avec cette maladie, le Dr Jules Djeki a révélé que le Gabon compte actuellement 144 000 diabétiques. Selon ce praticien, chaque année,...
(RFI 14/12/15)
Fin du festival du rire aujourd’hui à Abidjan avec notre chroniqueur Mamane. Loin de la Côte d’Ivoire, rendons-nous au Gabon, un pays d’Afrique centrale où la population ne manque pas d’occasion pour rire. Attachez vos ceintures, notre reporter Yves Laurent Goma nous embarque dans les coins qui font rire à Libreville.
(RFI 13/12/15)
Un accord sans précédent pour lutter contre le réchauffement, dont l'ampleur menace la planète de catastrophes climatiques, a été adopté le samedi 12 décembre 2015 à Paris par 195 pays après plusieurs années de négociations extrêmement ardues. Parmi les signataires, les pays africains. Venus avec plusieurs revendications, les dirigeants du continent saluent les décisions qui leur sont annexées. Les revendications africaines étaient claires. Le continent a souhaité que leur vulnérabilité au changement climatique soit pleinement prise en compte. Et même si l’Afrique n’est mentionnée qu’une seule fois dans les textes adoptés, sa voix a été largement entendue. Mais le chemin reste encore long. « Comme président de la COP21, je conduirai des consultations spécifiques sur ce point afin d’y apporter...
(Gabon Review 11/12/15)
Un atelier de relecture et de validation du projet de document de politique nationale de protection sociale et des projets de textes liés a été ouvert le 10 décembre courant à Libreville. Le gouvernement a lancé, le 10 décembre courant, l’atelier de relecture et de validation du projet de document de politique nationale de protection sociale et des projets de textes liés. Objectif : atteindre le double objectif d’égalité sociale et de couverture totale dans le pays. Si les travaux, qui réuniront des experts des organismes internationaux et ceux de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) et de la Caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale (CNAMGS), relèvent d’une certaine importance pour le gouvernement c’est parce que, selon...
(Agence Gabonaise de Presse 11/12/15)
Le ministre d’Etat en charge de la pêche et de l’élevage, Gabriel Tchango a ouvert mardi à Owendo les travaux de l’atelier de concertation sur les priorités agricoles sous régionales, axé sur l’action de l’Organisation des nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), a constaté un journaliste de l’AGP. Pour le ministre de la pêche, cet atelier est pour le gouvernement gabonais, d’une importance capitale, car il va contribuer à approfondir la réflexion commune et nourrir l’action pour la transformation accélérée du système agroalimentaire gabonais. « Le but de cet atelier est de permettre une croissance inclusive, une prospérité partagée et de meilleures conditions de vie pour nos populations », a déclaré Gabriel Tchango. Le coordonnateur sous régional de la...

Pages

(APA 20/05/15)
Le Gabon compte attirer 20 000 touristes écologistes d’ici 2020 dans le parc national de la Lopé , au nord-est du pays, un des treize parcs nationaux créés en 2002, annonce un communiqué de l’Agence nationale des parcs nationaux (ANPN). Selon l'ANPN, l'organe chargé de la gestion des parcs nationaux, cette vision découle de la validation du schéma directeur d'urbanisme de la petite localité de la Lopé située au cÅ“ur du parc national. Le document a été récemment soumis à l'appréciation des autorités et des populations locales qui l'ont approuvé, indique le communiqué. Le schéma directeur d'urbanisme vise deux objectifs, notamment la réhabilitation des infrastructures de la ville de la Lopé, afin d'améliorer le niveau de vie des populations et...
(Gabon Actu 20/05/15)
Le premier ministre gabonais, le professeur Daniel Ona Ondo a procédé mardi à Libreville au cours d’une cérémonie solennelle au lancement officiel du plan stratégique de lutte contre la corruption et le blanchiment des capitaux réalisé avec l’appui technique et financier du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD). Le document vise à renforcer les capacités opérationnelles de la Commission nationale de lutte contre l’enrichissement illicite (CNLCEI) et de l’Agence nationale d’investigation financière (ANIF). Il devra ine finé contribué à améliorer la bonne gouvernance dans le pays gangrené par la corruption. Selon un rapport de la Banque mondiale (BM), 400 à 500 milliards de FCFA disparaissent des finances publiques chaque année. Une perte budgétaire consécutive à une corruption qui...
(Infos Gabon 20/05/15)
Le ministre gabonais des Mines, M. Christophe Akaga Mba, a accordé une audience, mardi 12 mai, à l’Ambassadeur de Russie au Gabon, M. Dmitry Kourakov. Il a été question, lors des échanges, des possibilités pour les compagnies russes d’accompagner l’essor de l’industrie minière gabonaise. La Russie qui regorge en effet, de gigantesques ressources naturelles que sont le pétrole, le gaz et les mines, détient ainsi une expertise mondiale dans ces domaines, notamment avec le leadership du classement mondial des pays producteurs du diamant industriel en 2010, outre qu’en 2012 elle a produit 20,7 millions de carat gemme et 14,2 millions de carat industriel, et qu’en 2013 sa production totale d’or a culminé à 254 tonnes, de même qu’elle est producteur...
(Gabon Review 20/05/15)
Le Premier ministre a présenté, le 19 mai dernier, le Document de stratégie de lutte contre la corruption et le blanchiment des capitaux. Après trois années d’attente dans le bureau du président de la République, pour des raisons inconnues, ce n’est finalement que le 19 mai 2015, qu’a officiellement été présenté le Document de stratégie de lutte contre la corruption et le blanchiment des capitaux. La publication de cet outil s’est faite en présence des membres du gouvernement, des dirigeants de la Commission nationale de lutte contre l’enrichissement illicite (CNLCEI) et de l’Agence nationale d’investigation financière (Anif), du Programme des Nations-unies pour le développement (Pnud) et des institutions constitutionnelles. Orienté vers dix secteurs prioritaires retenus lors de son élaboration, notamment...
(Infos Gabon 19/05/15)
Le séjour de travail du Président Ali Bongo Ondimba en Turquie s’est achevé mercredi 13 mai, à Istanbul, la capitale économique du pays, par la réunion avec les hommes d’affaires constitués en conseil de relations économiques extérieures de Turquie. Il en est sorti principalement la création d’un conseil d’affaires Gabon-Turquie, ainsi que la finalisation de l’accord de non doublement d’imposition et de protection des investissements. De plus, l’Etat turque compte mettre une ligne de financement pour participer au développement des infrastructures de l’Etat gabonais, à travers Eximbank Turquie, confortement à l’engagement du Président Recep Toyyip Erdogan exprimé à son hôte gabonais Ali...
(Infos Gabon 19/05/15)
Libreville – Ali Bongo Ondimba, le chef de l’Etat gabonais et chef suprême des forces de défense et de sécurité, a visité lors de son séjour turc, du 12 au 13 mai, l’académie militaire d’Istanbul pour s’enquérir des modalités de formation en son sein. Il était accompagné à l’occasion du ministre de la défense nationale, M. Ernest Mpouho Epigat. L’excellente réputation de cette académie militaire et sa prestigieuse qualité de formation ont intéressé les autorités gabonaises. Un accord reste donc à finaliser pour la formation éventuelle des officiers gabonais. A rappeler que la veille, le ministre des affaires étrangères du Gabon, M. Emmanuel Issozet Ngondet, et le ministre turc de la défense, Ismet Yilmaz, avaient signé des accords en matière...
(L'Union 19/05/15)
La filière construction bois et habitat, qui ouvrira ses classes dès la rentrée scolaire prochaine au sein du Lycée technique national Omar-Bongo (LTNOB), dans le cadre de l'expansion progressive des formations par apprentissage dual, a désormais son référentiel de formation. Du 15 au 16 mai dernier, les inspecteurs pédagogiques de l'enseignement technique, les responsables d'entreprises, ainsi que la cellule de gestion du partenariat Gabon-Suisse en charge de l'implémentation de cet apprentissage, étaient réunis, au centre de formation, de maintenance et de production d'Owendo, en vue de la validation dudit référentiel. Il aura été question pour les professionnels, venus des entreprises partenaires, de décrire les activités professionnelles et les compétences attendues. Les inspecteurs apportant, pour leur part, la pédagogie et la...
(Financial Afrik 19/05/15)
Michael Adandé, le président gabonais de la Banque de Développement de l’Afrique Centrale (BDEAC), termine son mandat sur plusieurs échecs avec une chasse aux sorcières en toile de fond. En 2014, des irrégularités ayant entaché le processus de l’emprunt obligataire de 35 milliards de FCFA ont conduit la Commission de Surveillance du Marché Financier de l’Afrique Centrale (COSUMAF) à annuler l’opération. On apprendra plus tard que les insuffisances de cette opération sont la conséquence du choix d’une société de bourse inapte à satisfaire les exigences de l’autorité de régulation en matière de levée de fonds. Sur cette opération, le président de la BDEAC avait alors fait fi de l’avis des services concernés. L’emprunt obligataire de 75 milliards de FCFA annoncé...
(Gabon Eco 19/05/15)
Une entreprise qu’elle soit publique ou privée n’existe que si elle a une clientèle. Une attention toute particulière doit donc être apportée aux clients. Mais force est de constater que dans notre pays, il en est autrement. Il n’est, en effet, pas peu commun de rencontrer des situations où les entreprises se « foutent » littéralement de la gueule de leurs clients. Les consommateurs ne font rien d’autre que suivre la loi dictée par les entreprises et subissent sans broncher. Ici, on décide de suspendre des prestations pourtant payées par le client quand on le souhaite. Et ce, sans aucune explications ni dédommagements. Le cas de la société Gabon Télécom est un exemple en la matière. Combien de foyers ou...
(Agence Ecofin 18/05/15)
La compagnie pétrolière Total Gabon a publié le 13 mai dernier ses données financières comptant pour le premier trimestre 2015. Le résultat net au premier trimestre 2015 s’établit à -27 millions de dollars contre 67 millions de dollars au premier trimestre 2014. Cette baisse selon l’entreprise « s’explique principalement par le recul du chiffre d’affaires, la baisse du volume des productions stockées, une perte de change sur les créances en euros et CFA ». Pour ce qui est du chiffre d’affaires, Total Gabon renseigne qu’au premier trimestre 2015, il s’élève à 225 millions de dollars, en baisse de 25% (-74 millions de dollars) par rapport au premier trimestre 2014 (299 millions de dollars). Ce recul est dû, selon la compagnie...
(Ogooue Infos 18/05/15)
Arrivée il ya à peine dix jours au Gabon, la nouvelle représentante résidente de la Banque Mondiale pour le Gabon et la Guinée équatoriale a été reçue le 11 mai par le secrétaire général de la communauté économique des Etats de l'Afrique centrale(CEEAC). Après la poignée de main et l'échange de civilités, Sylvie Dossou et l'ambassadeur Ahmad Allami ont fait le tour d'horizon de l'actualité régionale et internationale. La situation de crise sociopolitique en république Centrafricaine et notamment les quelques embellies constatées ces derniers temps avec la tenue du Forum de réconciliation nationale, la poursuite de la transition, le viol des enfants centrafricains dont certains soldats français se seraient rendus coupables, l'organisation prochaine des élections et le retour à l'ordre...
(Agence Gabonaise de Presse 18/05/15)
Le Gabon et la Communauté économique des Etats d’Afrique centrale (CEEAC) entendent mener des actions de lobbying auprès des bailleurs de fonds en vue de la tenue, le 22 juin prochain, d’une table ronde visant à booster le Plan d’action régional de la gestion intégrée des ressources en eau dans la sous région (Pargire), apprend-t-on de sources proches de l’organisation sous régionale. La résolution d’agir ensemble en vue de cette table-ronde prévue se tenir à Bruxelles en Belgique, a été prise lors d’un échange entre le secrétaire général de la communauté économique des Etats d’Afrique centrale (CEEAC), Ahmad Allami-mi, et le ministre gabonais des Ressources hydrauliques, Désiré Guedon, précise la source. Un plaidoyer a été mené avec succès auprès du...
(Jeune Afrique 16/05/15)
Michaël Adandé n'a pas réussi à boucler l'emprunt obligataire de 75 milliards de F CFA annoncé par la Banque de développement des États d'Afrique centrale. C'est sur cette note qu'il quitte la présidence de l'institution régionale. Le Gabonais Michaël Adandé quitte la présidence de Banque de développement des États de l'Afrique centrale (BDEAC) sans avoir réussi à boucler l'emprunt obligataire annoncé de 75 milliards de F CFA (près de 115 millions d'euros). Échaudées par l'échec de la levée de 35 milliards de F CFA l'an dernier, les sociétés de Bourse rechignent à s'engager...
(Gabon Actu 16/05/15)
Le Premier Ministre, chef du Gouvernement gabonais, Professeur Daniel ONA ONDO, procédera, le mardi 19 mai 2015 à partir de 10 heures à l’hôtel NOMAD de Libreville, au lancement du Projet de Lutte contre la Corruption et le Blanchiment des Capitaux qui vise à renforcer les capacités opérationnelles de la Commission Nationale de Lutte contre l’Enrichissement Illicite (CNLCEI) et de l’Agence Nationale d’Investigation Financière (ANIF) en partenariat avec le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD). Outre les représentants de la Présidence de la République, les membres du Gouvernement, les dirigeants de la Commission Nationale de Lutte contre l’Enrichissement Illicite (CNLCEI), de l’Agence Nationale d’Investigation Financière (ANIF) et le Représentant-Résident du PNUD au Gabon, la cérémonie verra la participation...
(Gabon Review 16/05/15)
Début d’année en demi-teinte pour la filiale de la major pétrolière française, qui réalise, au premier trimestre 2015, un résultat net de -27 millions de dollars, contre 67 millions l’année d’avant à la même période. La compagnie pétrolière Total Gabon a publié ses résultats financiers au premier trimestre 2015, caractérisés par un résultat net de -27 millions de dollars au premier trimestre 2015, contre 67 millions l’année d’avant à la même période. «Une baisse qui s’explique principalement par le recul du chiffre d’affaires, la baisse du volume des productions stockées et une perte de change sur les créances en euros et Cfa», souligne le groupe pétrolier. En effet, le chiffre d’affaires recule de 25% à 225 millions de dollars, sous...
(Agence Ecofin 16/05/15)
IronRidge Resources Ltd, possédant des actifs sur le fer en Afrique et en Australie, a engagé SRK Exploration Services Ltd pour les activités d’exploration sur ses actifs au Gabon qui doivent démarrer début juin prochain. La compagnie d’exploration cotée à Londres a dévoilé, le 14 mai, l’attribution de ce contrat à SRK Exploration, membre du puissant SRK Group qui se prévaut d’un personnel de 1400 professionnels aux expertises variées en matière d’exploration, d’exploitation et d’ingénierie. IronRidge Resources détient, dans le nord du Gabon, les permis Belinga Sud et Tchibanga qui couvrent au total 3974 km2. SRK Exploration fera, a-t-elle précisé, une collecte indépendante et objective des données, leur stockage en toute sûreté et sécurité ainsi que leur interprétation objective, dans...
(APA 15/05/15)
Le Premier ministre gabonais, M. Daniel Ona Ondo, a procédé jeudi à Franceville, chef-lieu de la province du Haut-Ogooué, dans le sud-est du Gabon, au lancement des activités de Gabon Mining, une société de droit gabonais opérant dans le secteur minier particulièrement le manganèse.Détenue par des investisseurs basés à Singapour, Gabon Mining développe ses activités à une quinzaine de km de Franceville, o๠l’entreprise dispose d’une usine de valorisation du minerai mécanisée et semi-automatisée. Cette usine, dotée d’équipements modernes comprend notamment une laverie d’une capacité de 75000 tonnes par an et d’une technologie de pointe pour l’effraction du manganèse en taille appropriée et la séparation des déchets et du minerai. C’est depuis le mois de juin 2013, que Gabon Minig...
(Gabon Review 15/05/15)
La direction générale des Impôts (DGI) organise, du 13 mai au 13 juillet, une opération de recensement, d’immatriculation, de contrôle et de recouvrement auprès des commerçants du marché Mont-Bouët, à Libreville. Dans un contexte où les Etats mettent l’accent sur la mobilisation des ressources fiscales pour financer les politiques publiques, le Gabon ne peut rester en marge. Il ne peut tolérer des opérateurs économiques mais aussi des particuliers échappant au paiement de leurs impôts. Ainsi, dans le cadre de ses missions de promotion du civisme fiscal, la direction générale des Impôts (DGI) organise, du 13 mai courant au 13 juillet prochain, une opération de recensement, d’immatriculation, de contrôle et de recouvrement auprès des commerçants exerçant dans le périmètre du marché...
(Gabon Actu 15/05/15)
Total Gabon annonce un résultat net au premier trimestre 2015 de -27 million de dollars contre 67 millions un an auparavant, une baisse qui s’explique principalement par le recul du chiffre d’affaires, la baisse du volume des productions stockées et une perte de change sur les créances en euros et CFA. Le chiffre d’affaires recule de 25% à 225 millions de dollars, sous l’effet de la baisse du prix de vente des qualités de brut commercialisées par Total Gabon et du négoce de pétrole brut pour le compte de tiers, partiellement compensée par la hausse des volumes vendus sur la période liée à un planning des enlèvements plus favorable. Le prix de vente moyen des deux qualités de pétrole brut...
(Financial Afrik 13/05/15)
Le groupe chinois de télécommunications StarTimes a présenté, hier 12 mai à Libreville, aux experts de l’Agence nationale des infrastructures numériques et des fréquences (Aninf) le schéma de financement pour la migration de la télévision numérique terrestre (TNT). StarTimes se propose d’installer 200 émetteurs sur l’ensemble du territoire. Selon l’Aninf, ce projet de la TNT nécessite un investissement estimé à environ 60 milliards de FCFA. Le marché de la distribution de 440 000 décodeurs et 5000 téléviseurs TNT reviendra à l’État. Ce schéma de financement doit être validé dans les prochains jours pour que le Gabon soit prêt pour le passage à la TNT qui doit intervenir le 17 juin 2015 pour la bande UHF, et le 17 juin 2020...

Pages

(Jeune Afrique 19/06/14)
Pour ce sixième numéro du magazine de “l’Afrique qui gagne”, les équipes de Réussite se sont rendues au Gabon. Découvrez le sommaire et la bande-annonce de cette édition spéciale, à l’écran ce vendredi 20 juin au soir sur Canal+ Afrique. Le 20 juin au soir, Canal+ Afrique diffusera la sixième édition de Réussite, le magazine économique africain co-produit par Canal+ Afrique, le Groupe Jeune Afrique et l’agence Galaxie Presse. Un rendez-vous TV mensuel dédié aux dynamiques du continent en plein essor, qui vous emmènera cette fois-ci à Libreville, en compagnie de la journaliste franco-nigériane Ele Asu. Découvrez en avant-première la bande-annonce de cette nouvelle édition : Au sommaire de ce numéro : - Largement dépendante de sa rente pétrolière, minière...
(Jeune Afrique 18/06/14)
Le patron gabonais énonce les principaux axes de son nouveau plan stratégique. De la banque de détail aux assurances, l'année 2014 promet son lot de surprises. Malversations et fraudes au Gabon et au Bénin, suivies du limogeage des dirigeants des filiales concernées, rumeurs sur son possible départ... Ces deux dernières années ont été agitées pour Henri-Claude Oyima, 57 ans, PDG de BGFI Bank, premier groupe financier d'Afrique centrale. Mais après une année 2013 en demi-teinte, marquée par une baisse des bénéfices et une faible augmentation du produit net bancaire, le patron l'assure : que ce soit dans la banque ou dans l'assurance - un secteur dans lequel il a récemment fait ses premiers pas -, l'heure est à la reprise...
(Jeune Afrique 13/06/14)
La Banque africaine d’import-export a accordé un prêt d’un montant de 18,7 millions de dollars à la société de gestion de l'hôtel le Meridien Mandji, à Port Gentil, au Gabon. Dans la foulée, un protocole d'entente a été entériné entre Afreximbank et la Banque gabonaise de développement. La Banque africaine d'import-export va injecter 18,7 millions de dollars dans l'économie gabonaise selon les termes d'un accord de financement signé le 7 juin avec la société de développement de l'hôtel le Meridien Mandji, à Port Gentil, en marge de l'assemblée générale annuelle des actionnaires de la banque, tenue à Libreville (Gabon). Contour Le financement permettra à la société de l'hôtel Mandji , gérée par le groupe Starwood, d’entreprendre la rénovation de 84...
(Jeune Afrique 11/06/14)
Au Gabon et au Cameroun, les autorités avaient promis la fin de l'impunité après une série d'assassinats liés à des crimes rituels en 2013. Las, un an plus tard, la justice reste incapable de juger les commanditaires. Achille Obiang Ndong, 33 ans, a disparu lors d'une partie de chasse à Oyem le 13 août 2012. Le corps de ce Gabonais n'a jamais été retrouvé, mais ceux qui l'accompagnaient ce jour-là ont par la suite reconnu avoir prélevé ses yeux, sa langue, son sexe, ses orteils et ses oreilles pour 800 000 F CFA (1 220 euros), raconte sa soeur, Arlette, qui s'est battue pour découvrir la vérité. Achille est une victime parmi d'autres des crimes rituels qui frappent régulièrement les...
(RFI 10/06/14)
Alors qu’il revenait de l’église, le professeur Albert Ondo Ossa a été attaqué à l’arme blanche, dimanche, à Libreville. L'opposant gabonais, ancien candidat à l’élection présidentielle de 2009 et ancien ministre a dû subir une intervention chirurgicale. Il est toujours en soins intensifs. Le professeur Ondo Ossa venait de l’église Sainte-Marie où il a assisté au culte dominical. Son véhicule a été percuté par un autre de marque Toyota Corolla, au bord duquel se trouvaient trois hommes relativement jeunes, selon les déclarations de sa fille. Le professeur serait descendu de son véhicule pour demander des explications au chauffeur de la Toyota Corolla. Pendant ce temps, un des occupants du dit véhicule est sorti brusquement avec un couteau et a poignardé...
(Libération 06/06/14)
Questions à Clotaire Messi Me Nang, maître de conférences en histoire contemporaine à l’Université Omar Bongo de Libreville (UOB) et spécialiste du syndicalisme africain. Depuis le mois de février 2014, à la suite des douaniers, les agents de la fonction publique multiplient les grèves : quel regard historique porter sur le phénomène gréviste au Gabon ? Les mouvements de grève que l’on observe en ce moment dans la fonction publique gabonaise remontent, en réalité, au début de l’année 2013, sous le gouvernement du Premier ministre Raymond Ndong Sima. Les différentes organisations syndicales du secteur public étaient entrées en grève illimitée pour réclamer de meilleures conditions de vie et de travail. Elles avaient élaboré, à l’intention du gouvernement, un cahier de...
(RFI 02/06/14)
Au Gabon, Ali Bongo resserre les rangs de sa majorité. Face à une opposition consolidée avec l’arrivée en son sein de Jean Ping, ancien président de la commission de l’Union africaine, Ali Bongo a reçu samedi 31 mai à Libreville les représentants des partis de la majorité présidentielle et il a lancé un appel au rassemblement pour 2016. Ils se sentaient délaissés, oubliés voir écartés du pouvoir qu’ils défendent pourtant. Les partis de la majorité ont toujours réclamé une rencontre avec le président de la République mais en vain... Ali Bongo a enfin écouté sa majorité qu’il a rencontrée samedi 31 mai. Pour sceller ces retrouvailles, il a proposé un pacte « de la majorité républicaine, pour le social et...
(Jeune Afrique 30/05/14)
Cinq années après sa mort, Jeune Afrique revient sur le parcours de celui qui a dirigé le Gabon pendant plus de 40 ans. Décédé le 8 juin 2009, Omar Bongo Ondimba a joué un rôle central sur la scène politique africaine. Rétrospective. "En Afrique, le pouvoir, ça se prend et ça ne se rend pas." Omar Bongo Ondimba a appliqué sa devise à la lettre. Durant 41 ans, il a été le "patron" au Gabon, jusqu'à ce que le cancer l'emporte un certain 8 juin 2009 à 14 heures 2 (heure officielle du décès) dans une clinique de Barcelone, loin de sa Bongoville natale. Pendant un règne qu'il a conservé sans partage sur son pays, Omar Bongo Ondimba est également...
(Jeune Afrique 30/05/14)
À l'occasion de la commémoration du cinquième anniversaire de la mort d'Omar Bongo Ondimba, le 8 juin, "Jeune Afrique" met en ligne un article de ses archives sur les premiers moments de l'adhésion du Gabon à l'Organisation des pays producteurs et exportateurs de pétrole (OPEP), paru dans son n°755 du 27 juin 1975. Pendant trois jours (9-11 juin 1975), Libreville a été la capitale pétrolière du monde. Heure après heure, 35 journalistes venus de tous les horizons tenaient le monde au courant de ce qui se passait au Gabon. Le bulletin quotidien de Libreville titrait tous les jours : "À l’heure de l’OPEP". Cette focalisation a permis de constater que l’Afrique centrale a, elle aussi, son "émirat" qui grille les...
(Boursier 30/05/14)
(Boursier.com) — L'Assemblée générale ordinaire de Total Gabon réunie le mercredi 28 mai 2014 à Libreville a approuvé les comptes de l'exercice 2013. Ils font apparaître un résultat net de 302 millions de dollars. Les actionnaires ont également approuvé la distribution d'un dividende net d'impôts de 34 dollars par action au titre de l'exercice 2013. Le dividende de 34$ par action sera payé en euros à compter du 16 juin pour une contre-valeur de 24,99 euros sur la base du cours du dollar US de la Banque Centrale Européenne du 28 mai 2014 (ou sa contre valeur en Francs CFA). Le paiement sera effectué auprès de l'Union Gabonaise de Banque (UGB) au Gabon et de BNP Paris Securities Services en France.
(Jeune Afrique 28/05/14)
À l'occasion de la commémoration du cinquième anniversaire de la mort d'Omar Bongo Ondimba, le 8 juin, Jeune Afrique met en ligne l'une de ses interviews de l'ancien président gabonais, publiée dans le J.A. n° 1537 du 13 au 19 juin 1990. Émeutes, rivalités ethniques, multipartisme, rapports avec la France... Le président gabonais évoquait les problèmes brûlants de l’époque. Y compris son propre avenir. Omar Bongo, on le sait de longue date, aime les formules ramassées et à l’occasion, passablement imagées. Et malgré la tension sociale qui prévaut dans le pays depuis la mort de Joseph Rendjembé, le chef de l’État gabonais nous a paru serein. Sérénité feinte ou réelle, surtout après la démission du président de l’Assemblée nationale ?...
(Le Point 26/05/14)
Le Gabon est un pays riche, exportant des matières premières, du pétrole, du gaz, du bois, du manganèse. Le chef de l'État, Ali Bongo Ondimba, a succédé à son père en 2009. Il a bien l'intention de réussir la transformation de l'économie gabonaise pour lui permettre de produire et d'exporter des produits manufacturés. Il veut en finir avec cette situation dans laquelle il gère un pays riche dans lequel trop de Gabonais sont pauvres. Il explique comment il compte s'y prendre. Le Point : Combien d'années faudra-t-il pour transformer l'économie gabonaise d'une économie de rente en une économie de production ? Ali Bongo Ondimba : Nous travaillons à l'horizon 2025. Le temps de faire des réformes institutionnelles et administratives et...
(RFI 26/05/14)
La troisième édition du New York Forum Africa à Libreville, au Gabon, se termine aujourd’hui. Ce sommet économique international a réuni près de 1 500 participants, sur fond de critiques d’une partie de la société civile gabonaise. Dans un pays où un tiers de la population vit sous le seuil de pauvreté, on ne voit « aucune réalisation concrète sur le terrain ». Pour cette édition 2014, le thème du New York Forum est « la transformation du continent ». Une transformation qui doit être menée par la jeunesse africaine, à laquelle a été consacrée la première journée du Forum. On y a présenté une « étude d'opinion » qui démontrerait l'« optimisme des jeunes Africains ». Selon cette étude,...
(Le Figaro 26/05/14)
Le gouvernement a lancé une stratégie de diversification de l'économie en misant sur le « vert ». Au Gabon, il n'y a pas que l'or noir. Le survol du pays en donne la mesure: multiples tonalités de vert jetées sur une toile impressionniste, entrelacs de forêts, fleuves et rivières à perte de vue. Puis à une centaine de kilomètres de Libreville, apparaissent les premières plantations de palmiers, la zone d'exploitation du groupe singapourien Olam. «Nous sommes les premiers à opérer sur un mode durable en préservant l'environnement», lance fièrement Velan Mahadeva, directeur général de la plantation d'Awala. Sur 20 000 hectares, 65 % sont dédiés à la conservation de la forêt équatoriale. Olam, l'un des leaders mondiaux de l'agrobusiness, a...
(Survie 23/05/14)
Laurent Fabius se rendra dans la capitale gabonaise du 23 au 25 mai prochain pour prendre part, au milieu d’un parterre de grandes entreprises multinationales, à la troisième édition du New York Forum Africa (NYFA) organisé dans ce pays depuis trois ans par Richard Attias and Associates « sous le haut patronage de Son Excellence le président Ali Bongo Ondimba ». Les instances de la société civile gabonaise qui organisent en parallèle un contre-forum des « indignés de la République », ainsi que l’ensemble des organisations signataires, estiment que cette rencontre prétendant œuvrer à la « transformation du continent » est inefficace sur le plan économique et nuisible pour les finances publiques du Gabon. Cette rencontre coûte chaque année près...
(RFI 23/05/14)
Le New York Forum for Africa débute ce vendredi à Libreville, au Gabon. Pour la troisième édition de ce sommet économique international, près 1 500 participants sont attendus, dont des chefs d’Etat comme Paul Kagame ou Idriss Deby. Organisé par l’homme d’affaires français Richard Attias, à la demande de la présidence gabonaise, ce forum fait polémique dans le pays. L’opposition gabonaise reproche au gouvernement une opération médiatique très coûteuse pour le contribuable. Dès la sortie de l’aéroport, un petit comité d’accueil scande « Le New York Forum, on n’en veut pas ». Sur des panneaux, une photo de Richard Attias et en légende : « Tu nous as assez volé d’argent ». Ces manifestants font partie du Front des indignés...
(Jeune Afrique 22/05/14)
En tournée dans le "Gabon profond", du 12 au 15 mai, Sylvia Bongo Ondimba a pu prendre la mesure des efforts qui restent à accomplir en matière de santé et d'éducation dans le pays. Notamment en faveur des femmes, pour lesquelles la première dame se bat depuis des années. Une campagne électorale avant l’heure ? Le voyage de Sylvia Bongo Ondimba dans le "Gabon profond", qui s’est tenu du 12 au 15 mai dernier, lui a valu un tir groupé de flèches en réalité tirées par les adversaires de son président d’époux, Ali Bongo Ondimba. "Touriste dans son propre pays, raille un éditorialiste de La Loupe, un hebdomadaire proche de l’opposition. Le Première dame, dont le mari dispose de tous...
(Jeune Afrique 22/05/14)
La Banque des États de l'Afrique centrale a enregistré un bénéfice de 18 milliards de F CFA en 2013. Un résultat dû à l’accroissement des placements des réserves de change et aux efforts de gouvernance entrepris depuis 2010. En quatre ans, la BEAC a engrangé 67 milliards de F CFA de bénéfices. La Banque des États de l'Afrique centrale (BEAC) garde le cap en termes de bénéfices. Elle vient de réaliser un résultat net de 18 milliards de FCFA (environ 27,4 millions d'euros) au cours de l'exercice écoulé. "Cette performance s'explique par le renforcement du portefeuille d'investissements géré par la salle des marchés", note simplement Aboubakar Salao, le directeur général de l'exploitation de la Banque centrale commune au Cameroun, au...
(RFI 19/05/14)
Lors d’une conférence de presse ce samedi 17 mai à Port-Gentil, Mike Jocktane, le directeur de cabinet de l’opposant gabonais André Mba Obame, a accusé le pouvoir en place de l’avoir empoisonné, lui et son chef de parti. Interrogée par RFI, la présidence nie tout en bloc et accuse les opposants de manipulation médiatique. L'opposant gabonais André Mba Obame a-t-il été empoisonné ? C'est en tout cas ce qu'a assuré son directeur de cabinet Mike Jocktane ce samedi matin, lors d'une conférence de presse à Port-Gentil, la capitale économique du Gabon. Lui-même serait également touché et il accuse avec fermeté les autorités au pouvoir d'être à l'origine de ces empoisonnements. « Les empoisonnements dans mon cas ont eu lieu il...
(Jeune Afrique 15/05/14)
Reparti bredouille de la phase technique de l'attribution par le Gabon de 13 nouveaux blocs pétroliers offshore, fin octobre 2013, le groupe pétrolier français Total a été réinvité à la table des négociations. Motif : trois des compagnies pétrolières retenues ne disposent pas des capacités d'investissements nécessaires. Les autorités gabonaises ont retiré les licences d'exploitation des gisements offshore accordés en octobre dernier aux sociétés Noble Energy, Cobalt International Energy et Elenilto, a annoncé le 14 mai Étienne Ngoubou, le ministre gabonais du Pétrole, rapporte Reuters. Le groupe français Total, reparti bredouille du premier round d’attribution, a été réinvité à la table des négociations. Capacités d'investissement Dans sa déclaration à la presse, indique l'agence de presse, Etienne Ngoubou a expliqué que...

Pages