Vendredi 22 Septembre 2017

Gabon

(Star Africa 10/05/13)
Les comptes définitifs de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC) se sont soldés par un bénéfice de 17,951 milliards FCFA pour l’exercice 2012, en baisse de l’ordre de 5,192 milliards FCFA par rapport à 2011, a appris APA jeudi auprès de cet institut d’émission. Cette annonce intervient au lendemain d’une session ordinaire du Comité ministériel de l’Union monétaire de l’Afrique centrale (UMAC), tenue le 30 avril dernier à Malabo (Guinée Equatoriale). S’agissant de la situation sous-régionale, elle s’est soldée par une bonne tenue de la situation macroéconomique au sein de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) au cours de l’année écoulée, avec notamment une croissance réelle de l’ordre de 6,6% contre 5,2% en 2011. L’UMAC...
(Gabon Eco 08/05/13)
Un reportage réalisé par les Observateurs de la chaîne de télévision France 24, fait depuis hier le tour des réseaux sociaux, surtout sur les pages des étudiants gabonais. Pour cause, la vidéo, diffusée lundi 6 mai sur la chaîne d’informations, fait un état des lieux objectif et peu reluisant de l’Université Omar Bongo, aux prises depuis de nombreuses années, à différents maux. Deux mois après un le premier reportage consacré aux revendications des étudiants de l’Université Omar Bongo, France 24 remet le couvert, en faisant cette fois-ci, un état des lieux de la plus grande université du Gabon. Au menu de ce reportage, insalubrité au sein de l’université, revendication du paiement des bourses, conditions de vie exécrables et désuétude de...
(Gabon Review 08/05/13)
Présent dans le pays depuis 1977, Acciona, fournisseur mondial de services énergétiques, d’infrastructures et d’eau renouvelable, a acquis un contrat de 50 millions d’euros (près de 33 milliards de francs CFA) pour concevoir et construire la plus grande usine de traitement d’eau potable du Gabon (UTEP). Attribué par le ministère gabonais du Pétrole, de l’Energie et des Ressources hydrauliques (MPERH) à la société espagnole Acciona, le projet de conception et de construction d’une nouvelle usine de traitement d’eau potable à proximité de la ville de Ntoum apparaît comme l’un des plus importants de cette année, dans le sens où le gouvernement entend résoudre de manière définitive le problème lié aux nombreuses coupures d’eau dont sont victimes les populations depuis plusieurs...
(Gabon Review 08/05/13)
Cette question est la résultante d’un communiqué de presse, conjointement signé par le ministre de l’Economie, Luc Oyoubi, et celui du Budget, Rose Christiane Ossoucah, rendu public en fin de semaine écoulée et relatif à l’émission de bons du Trésor à trois mois. Ce qui a donné lieu à une interprétation : l’Etat gabonais envisage d’emprunter de l’argent pour résoudre ses problèmes. Sous ce titre «Le Gabon est-il en faillite ?», le journal La Loupe du mardi 7 mai 2013 s’interroge sur la nécessité de ce communiqué et sur le fond et la forme du mode de communication choisi par le gouvernement pour cette affaire. L’hebdomadaire va du fait que «rien, ni personne n’a souvenance d’avoir vu Luc Oyoubi ou...
(Infos Gabon 07/05/13)
Libreville, 7 Mai 2013 (Infos Gabon) – Comme c’est le cas chaque semaine, le Porte parole de la Présidence de la République gabonaise, Alain Claude Bilie Bi Nzé, était vendredi face aux journalistes au Palais présidentiel. Au cours de cette rencontre plusieurs points ont été abordés, en l’occurrence le report des élections locales, la journée nationale de la liberté de la presse, mais aussi la décision du ministre de l’éducation nationale d’exclure plus de 1000 élèves candidats à l’examen du baccalauréat cette année. Au cours de ce traditionnel rendez-vous avec les médias, le Pore parole de la présidence gabonaise est revenu sur la lettre ouverte de Reporters sans frontières (RSF) au gouvernement gabonais pour assainir le paysage médiatique national. Sur...
(Gabon Review 07/05/13)
Nommé le 16 mars dernier au poste de Directeur général de la Caisse nationale de Sécurité Sociale (CNSS), le Dr Désiré Lasségué voit ses premières décisions contestées par le personnel qui s’exprime dorénavant par des moyens inhabituels. Des tracts surgissent tout d’un coup à la CNSS. La vie à la tête de cette entreprise publique n’est décidément pas un long fleuve tranquille. Après Marie-Thérèse Vané Ndong Obiang, le Dr Désiré Lasségué n’a pas mis longtemps à l’apprendre à ses dépens. Ses premières décisions sont très critiquées au siège de l’entreprise «en raison de leur caractère inouï». Selon des membres des syndicats qui ont choisi, par peur de représailles, de s’exprimer dorénavant par tracts : «le nouveau directeur général a déjà...
(Bakchich 03/05/13)
Pour se justifier les traces de virements venus de l'étranger et du paiement en liquide de factures, l'ancien ministre de l'Intérieur n'a pas encore osé toutes les défenses. C'est un témoignage qui a été balayé par l'actualité. Un peu oublié. Pourtant l'homme a agité l'année 2011 avec ses fracassantes révélations sur des versements d'argent liquide aux hommes politiques français, et notamment à l'Elysée. Selon lui, des millions d'euros ont alimenté le chef de l'Etat français et le secrétaire général du Château, entre 1995 et 2005. A l'époque, il s'agit de Jacques Chirac et Dominique de Villepin. Et leur ancien missi dominici vers les présidents africains, l'avocat Robert Bourgi, soulage sa conscience dans le bureau des juges Roger Le Loire et...
(Le Point 29/04/13)
L'innovation radicale vient de plus en plus des pays du Sud. Un vent d'optimisme qui pourrait nous amener à revoir nos modes d'organisation. Il ne se passe désormais pas une semaine sans qu'un géant du high-tech annonce un investissement en Afrique. En début d'année, Intel lançait son smartphone Yolo au Kenya avec l'opérateur local Safaricom. Dans la foulée, Microsoft inaugurait son programme de formation 4Afrika et lançait dans le même temps un mobile avec Huawei à destination de pays tels que l'Angola, l'Égypte, la Côte d'Ivoire ou le Nigeria. Or, voici qu'IBM ouvre un centre de recherche sur le mobile au Ghana quand le français Gemalto a été choisi pour sécuriser les listes électorales au Bénin et au Gabon. De...
(RFI 25/04/13)
Au Gabon, la grève des enseignants de l’université qui a fait peser le risque d’une année blanche a pris fin mardi. Les cours devaient théoriquement reprendre hier, mercredi 24 avril. Après 80 jours d'interruption, les étudiants sont heureux de retrouver le chemin des amphithéâtres. Ambiance calme et très détendue dans le campus. Il y a deux jours, les gendarmes ont usé de gaz lacrymogènes pour disperser les étudiants qui manifestaient violemment dans la rue pour exiger la reprise des cours. L’annonce du SNEC (Syndicat national des enseignants et chercheurs) de suspendre la grève est donc très appréciée par les étudiants. « On était assez fatigués de rester à la maison. Ca faisait tellement longtemps qu'on attendait cela », explique l'un...
(Radio Okapi 25/04/13)
«Un enfant meurt chaque minute du paludisme en Afrique», indique le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, dans un message qu’il a délivré à l’occasion de la célébration ce jeudi 25 avril de la journée mondiale contre le paludisme. Cette année, cette campagne est placée sous le thème «Investir dans l’avenir et vaincre le paludisme». «Du fait de la faiblesse des systèmes de surveillance, de nombreux cas sont insuffisamment déclarés, et les gouvernements et l’Organisation mondiale de la Santé disposent de trop peu d’informations sur les zones impaludées et l’évolution des tendances », souligne M. Ban. Dans son message, le secrétaire général des Nations unies a néanmoins noté que l’objectif du millénaire consistant à arrêter et inverser la progression...
(Gabon Review 19/04/13)
Trois jours à peine après sa prise de service au sein de l’Union du peuple gabonais (UPG), le nouveau secrétaire politique de ce parti d’opposition, Bruno Ben Moubamba, a décidé d’entamer une grève de la faim à durée indéterminée, le 18 avril 2013 à Ndendé, bastion politique de Pierre Mamboundou où il séjourne depuis le 15 avril dernier. Joint au téléphone par Gabonreview, le nouveau membre «actif» de l’UPG, rentré définitivement au Gabon pour poursuivre le combat politique qu’il a entamé depuis la dernière élection présidentielle anticipée de 2009, a livré, dans une courte interview, les mobiles de sa nouvelle grève de la faim qu’il interdit de voir comme un besoin de faire le buzz, de créer un évènement médiatique...
(Infos Gabon 19/04/13)
Des observateurs avertis de la vie politique gabonaise entrevoient sitôt après le renouvellement et la restructuration des organes du Parti Démocratique Gabonais (PDG) lors des assises du 10e congrès les 5,6 et 7 avril 2013, un remaniement du gouvernement s’inscrivant dans le sillage du nouveau départ du parti au pouvoir. D’autres raisons de renforcer l’équipe gouvernementale ne manquent d’ailleurs pas : avec un premier ministre sur le front social des négociations avec les enseignants du supérieur réunis dans le syndicat national des enseignants chercheurs (Snec) en vue de la levée de leur mot d’ordre de grève et ainsi sauver l’université Omar Bongo d’une année blanche. De même, le ministère de mine et du pétrole enregistre également une grève de ses...
(Gabon Eco 19/04/13)
A trois ans de l’échéance des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD), les Nations Unies ont tenu à faire, avec les pays engagés dans cette initiative, un bilan à mi-parcours. Avec seulement 3 objectifs sur 8 partiellement atteints, les chances pour le Gabon, d’atteindre ses OMD, semblent plus que jamais compromises… Engagé il y a plus de 10 ans, au même titre que 83 autres pays, à satisfaire 8 indicateurs de développement, il semblerait que le Gabon qui, à 3 ans de l’échéance, n’en a partiellement satisfait que 3, ne soit pas en mesure de respecter ses objectifs à l’horizon 2015. Dénommés Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD), les Nations Unies attendaient des pays engagés dans ce défi,...
(Libération 19/04/13)
Un sommet des dirigeants d’Afrique centrale a promis jeudi de porter à 2.000 hommes une force régionale chargée de mettre fin à l’anarchie qui prévaut en Centrafrique depuis l’arrivée au pouvoir des rebelles du Séléka le mois dernier. Aucun calendrier n’a toutefois été fixé pour ce déploiement qui équivaudrait à un quadruplement des effectifs de la Force multinationale d’Afrique centrale déjà sur place mais qui n’ont pas réussi à éviter les violences et les pillages à Bangui. «Les chefs d’Etat ont convenu de doter la Fomac d’un effectif de 2.000 hommes et d’un mandat adéquat en vue d’accompagner les efforts du gouvernement de transition (centrafricain), tant dans le domaine de la sécurité que dans la restructuration des forces de défense...
(Infos Gabon 18/04/13)
Libreville, 18 avril 2013 (Infos Gabon) – Des observateurs avertis de la vie politique gabonaise entrevoient sitôt après le renouvellement et la restructuration des organes du Parti Démocratique Gabonais (PDG) lors des assises du 10e congrès les 5,6 et 7 avril 2013, un remaniement du gouvernement s’inscrivant dans le sillage du nouveau départ du parti au pouvoir. D’autres raisons de renforcer l’équipe gouvernementale ne manquent d’ailleurs pas : avec un premier ministre sur le front social des négociations avec les enseignants du supérieur réunis dans le syndicat national des enseignants chercheurs (Snec) en vue de la levée de leur mot d’ordre de grève et ainsi sauver l’université Omar Bongo d’une année blanche. De même, le ministère de mine et du...
(Fraternité Matin 16/04/13)
Pour le représentant du parrain de la 12e promotion, le choix du Président ivoirien mérite bien plus qu’un simple nom de promotion. « Irriguer de votre savoir les armées de vos pays respectifs, mais aussi les états-majors multinationaux et garder à l’esprit que vous êtes le fruit de cette coopération internationale », a indiqué en fin de semaine, Paul Koffi Koffi, ministre auprès du Président de la République chargé de la Défense. C'était à l’occasion du baptême de la 12e promotion du cours d’état-major de Libreville au Gabon. Pour le représentant du parrain de la 12e promotion, le choix du Président ivoirien mérite bien plus qu’un simple nom de promotion. « En faisant ce choix, vous décidez d’épouser les vertus...
(Nouvelles du Gabon 12/04/13)
Depuis quelques jours les consommateurs éprouvent d’énormes difficultés pour s’approvisionner en carburant et en gaz butane, pourtant l’ONEP vient de suspendre son mouvement de grève. A la SGEPP des dizaines de camions –citernes et canters sont effectivement stationnés, attendant d’êtres chargés en carburant et en gaz butane. Mais faute de tous les éléments nécessaires, la direction générale de la SGEPP s’est gardée de tirer des conclusions hâtives sur la situation. Mais selon certaines sources le problème viendrait plutôt de la Société gabonaise de raffinage (SOGARA) il est difficile de savoir qui de SOGARA de la SGEPP et des quatre principaux marketeurs c'est-à-dire Total, Oil Libya, Engen et Petro Gabon est responsable de la pénurie actuelle. La SGEPP compte donner plus...
(Gabon Libre 12/04/13)
Nous banalisons et rejetons avec la dernière énergie le faux bilan présenté par les dirigeants du consortium PDG-Bongo Ondimba et rejetons leurs objectifs pour les années futures. Nous demandons aux gabonais de tous bords y compris ceux du PDG qui ont quittés l’idéologie Machiavélique de ce système criminel intégré et qui pensent autrement aujourd’hui à : doubler de vigilance, à se mobiliser pour combattre ces objectifs et lutter pour la chute de ce système dirigé par Ali Bongo Ondimba, Accrombessi Maixent et Nzouba Ndama. Le PDG-Bongo Ondimba est un consortium des alliés d’une machine Machiavélique construite depuis près de 50 ans pour entretenir et pérenniser un système criminel intégré dont le seul but est de corrompre : les faibles, les...
(Agence Gabonaise de Presse 12/04/13)
LIBREVILLE (AGP) - le Gabon a réalisé de bonnes performances économiques selon un rapport publié en mars dernier par le Fonds monétaire international (FMI) qui égrène, toutefois, quelques suggestions pour asseoir la solidité de l’économie gabonaise. Selon l’institution de Bretton Woods, ‘’le Gabon a réalisé de bonnes performances économiques dus à un accroissement de l’investissement public, mais aussi aux bons résultats miniers, à l’industrialisation du secteur bois et à la construction qui ont stimulé, en 2010-11, une croissance de 7% du Produit intérieur brut (PIB), malgré la baisse enregistré de la production pétrolière dans les champs à maturité’’. ‘’En 2012, le PIB réel devrait augmenter d’environ 6%, avec le soutien continu d’un important investissement public, tandis que l’inflation, qui reste...
(Agence Gabonaise de Presse 12/04/13)
LIBREVILLE (AGP) - Le président gabonais, Ali Bongo Ondimba a, de nouveau fustigé jeudi le phénomène ignobles des crimes perpétrés ces derniers temps au Gabon, a annonce le communiqué final sanctionnant les travaux du conseil des ministres qu’il a présidé au palais présidentiel. "Monsieur le président de la République, chef de l’Etat, son excellence Ali Bongo Ondimba a de nouveau instruit le gouvernement à œuvrer, sans relâche, et d’avantage pour la sécurisation des concitoyens », indique le communiqué. En effet, poursuite le texte, dans toute société dont la nôtre qui, de surcroît, au nom du respect de la dignité humaine, est abolitionniste de la peine de mort, le crime est considéré comme l’acte fautif revêtant la gravité la plus extrême...

Pages