Jeudi 18 Janvier 2018

Gabon

(Jeune Afrique 29/03/17)
Le dialogue politique s'est ouvert mardi 28 mars au Gabon et les discussions doivent débuter ce mercredi par une phase citoyenne. Une deuxième phase, politique, s'ouvrira le 11 avril, sans Jean Ping mais avec quelques personnalités de l'opposition. Voici ce qu'il faut savoir juste avant le coup d'envoi des travaux. Jean Ping, candidat malheureux de la présidentielle 2016, dont il se déclare toujours vainqueur, n’y sera pas. Mais le dialogue politique est bel et bien lancé au Gabon. Plus de 1 300 participants sont inscrits à la phase citoyenne, inaugurée mardi 28 mars et censée se refermer le 6 avril prochain. Suivra alors la phase politique, la plus attendue avec une cinquantaine de partis politiques (pour la plupart de la...
(Gabon Review 29/03/17)
Le Président gabonais, Ali Bongo Ondimba a officiellement ouvert, le 28 mars à Libreville, le dialogue national. Du 28 mars au 10 mais prochain, le Gabon va vivre au rythme d’un nouveau dialogue, après la Conférence nationale de 1990, les Accords de Paris en 1994 et les Accords d’Arambo en 2006. Ce dialogue ouvert par Ali Bongo Ondimba est la résultante des fortes tensions politiques et sociales issues de l’élection présidentielle du 27 août 2016. Dans ce contexte, a-t-il souligné, les Gabonais ont «toujours fait le choix majoritaire du dialogue comme modalité principale de règlement» des différends politiques. «C’est là l’un des traits essentiels de notre culture politique : plus prompts à la palabre, mais aussi au dialogue plutôt qu’à...
(Agence Ecofin 29/03/17)
(Agence Ecofin) - Au sortir de la première session de son Comité de politique monétaire (CPM) de l’année 2017, tenue à Yaoundé le 22 mars dernier, la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC), institut d’émission des six pays de la Cemac que sont le Cameroun, le Congo, le Gabon, la Guinée équatoriale, la République centrafricaine et le Tchad, a décidé de relever de 50 points son principal taux directeur. Ce dernier passe ainsi de 2,45 à 2,95%, rejoignant son niveau d’avant le 9 juillet 2015, date de sa dernière baisse. Cette décision de la BEAC rencontre ainsi les prévisions de la firme d’analyse BMI Research qui, en février dernier, annonçait déjà une revalorisation du principal taux directeur de la...
(AFP 28/03/17)
Le président gabonais Ali Bongo Ondimba a lancé mardi son "dialogue", associant société civile et classe politique mais boycotté par le camp de son rival Jean Ping, pour tenter de sortir le pays de la crise née de la contestation de sa réélection en août dernier. La cérémonie solennelle d'ouverture du dialogue s'est tenue au palais présidentiel à Libreville en présence de délégués, des membres du gouvernement, de membres du corps diplomatique et du chef de l'Etat qui a appelé ses compatriotes à régler "la querelle de famille" post-électorale. Quelque 1.200 organisations de la "société civile" et une cinquantaine de partis politiques participent à ce forum dont les travaux - qui pourront être prolongés si nécessaire - doivent durer 21...
(RFI 28/03/17)
Au Gabon, c’est ce mardi 28 mars que doit s’ouvrir le « dialogue politique » pouvoir-opposition voulu par Ali Bongo après sa réélection très contestée du mois d’août dernier. Le problème, c’est que le numéro un de l’opposition, Jean Ping, boycotte ce rendez-vous. Le Premier ministre Emmanuel Issozé-Ngondet a conduit les préparatifs de ce « dialogue politique ». Qu’est-ce qu’il en attend ? Au terme d’un séjour en France, il a répondu aux questions de Christophe Boisbouvier. RFI : Ce mardi s’ouvre le dialogue politique gabonais. Mais à quoi bon un dialogue si Jean Ping, l'opposant qui se considère toujours comme le président élu, n’y est pas ? Emmanuel Issozé-Ngondet : Huit mois après l’élection présidentielle, l’apaisement du climat politique...
(RFI 28/03/17)
Au Gabon, le dialogue souhaité par Ali Bongo commence ce mardi 28 mars. L’objectif affiché, huit mois après la présidentielle contestée d'août 2016, est d’apaiser les tensions politiques et sociales, mais aussi relancer l'économie. Ce mardi, les 16 membres du bureau politique paritaire seront mis en place avant une phase citoyenne où chacun pourra s'exprimer sur l'état du pays jusqu'au 6 avril. Une phase politique suivra où 150 délégués, du pouvoir et de l’opposition, débattront des sujets les plus sensibles du moment : réformes institutionnelles, réformes électorales ou encore mesures de décrispation. Pour le pouvoir, ce dialogue offre des avantages. Les sujets épineux à l'ordre du jour montrent son ouverture. Il donne aussi des garanties à la communauté internationale pour...
(Jeune Afrique 28/03/17)
En vue de la présidentielle française (23 avril-7 mai), le Gabon s’intéresse de près à deux candidats. Lors de son séjour à Paris la semaine dernière, Emmanuel Issoze-Ngondet, le Premier ministre gabonais, a rencontré un proche d’Emmanuel Macron, l’ex-ministre de droite Jean-Paul Delevoye, qui préside la commission d’investiture du mouvement En marche ! Il s’est aussi entretenu avec deux poids lourds du camp de François Fillon : Gérard Larcher, le président du Sénat, et Christian Jacob, le chef du groupe Les Républicains à l’Assemblée nationale. En revanche, il n’a pris aucun contact avec l’entourage de Marine Le Pen.
(Jeune Afrique 28/03/17)
À peine plus de quinze ans après la création d’Areva, en 2001, alors appelé à devenir, sous la houlette d’Anne Lauvergeon, le « grand acteur intégré du nucléaire », l’aventure atomique française est un fiasco. Faisant face à une situation financière explosive – les pertes ont atteint jusqu’à 4,8 milliards d’euros à la fin de 2014 –, le groupe a dû se résoudre en juin 2015 à un attelage d’urgence avec le groupe français EDF, appuyé par le président François Hollande : pour survivre, Areva, renfloué par l’État, va céder d’ici à la fin de l’année sa branche réacteurs à l’électricien, tout en conservant la seule gestion du cycle du combustible, de l’extraction de l’uranium au retraitement des déchets. Encore lourdement...
(Agence Ecofin 28/03/17)
(Agence Ecofin) - Abbas Mahamat Tolli, gouverneur de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (Beac), s’est exprimé sur les transferts d’argent via le Mobile Money au sein de la Commaunuté économique des Etats de l’Afrique centrale (Cameroun, Congo, Centrafrique, Gabon, Guinée équatoriale, Tchad). C’était au cours d’une conférence de presse organisé le 22 mars 2017 à Yaoundé. « Vous avez des opérateurs de téléphonie mobile qui, sans avoir l’autorisation, ou les contraintes auxquelles sont soumises les banques, font exactement l’activité des banques. Il faut mieux assurer ça », a déclaré Abbas Tolli. Pour qui, il faut prendre des mesures pour éviter des risques de blanchiment et d’évasion fiscale. Ou même le financement du terrorisme. « Nous allons avoir des...
(Jeune Afrique 28/03/17)
Il est bien révolu le temps où le nucléaire avait le vent en poupe, dans les années 2005-2011. Les analystes les plus enthousiastes avançaient le chiffre mirifique de 30 réacteurs commandés par an. La catastrophe de Fukushima, le 11 mars 2011, voilà tout juste six ans, a mis un coup d’arrêt brutal aux ambitions du secteur : abandon de la filière en Allemagne, report sine die de l’appel d’offres sud-africain, ralentissement des calendriers de construction un peu partout dans le monde… Depuis l’accident japonais, il n’y a plus que deux ou trois appels d’offres chaque année, principalement en Inde et en Chine. Quant aux rares réacteurs de nouvelle génération qui avaient été commandés en Europe (notamment en Finlande et au Royaume-Uni...
(Agence Ecofin 28/03/17)
Le Conseil régional de formation des institutions supérieures de contrôle des finances publiques de l’Afrique francophone subsaharienne (Crefiaf) basé au Cameroun depuis 1997, vient de recevoir un don de 500 000 dollars (près de 300 millions de FCFA) de la Banque mondiale en vue de financer un projet relatif à la surveillance des industries extractives dans les pays membres dudit Conseil. Piloté par le Comité régional de renforcement institutionnel, organe exécutif du Crefiaf, l'initiative concerne huit institutions supérieures de contrôle avec un ancrage sur Gabon, la Guinée, le Niger et de la République démocratique du Congo. C’est dans le prolongement du Projet d’amélioration de la surveillance de l’industrie extractive en Afrique francophone subsaharienne (Pasie), financé actuellement par Affaires Mondiale Canada...
(AFP 27/03/17)
En proie à des tensions politiques, économiques et sociales, le Gabon lance mardi son "dialogue politique" voulu par le président Ali Bongo Ondimba depuis sa réélection contestée il y a six mois, mais boycotté par son rival Jean Ping. Alors que Libreville cherche de nouveaux investisseurs, notamment en Chine et en France, pour relancer et diversifier son économie, les partenaires du pays suivent de près ce rendez-vous. En tête desquels la France, ex-puissance coloniale, qui avait accueilli très fraîchement la réélection de M. Bongo, mise en cause par les observateurs électoraux de l'Union européenne (UE). Le président Bongo Ondimba avait annoncé ce "dialogue politique inclusif et sans tabou" immédiatement après la validation de sa réélection le 24 septembre par la...
(RFI 27/03/17)
Cela fait désormais sept mois qu'Ali Bongo a été réélu à la tête du Gabon. La coalition d'opposition autour de Jean Ping conteste toujours les résultats et demande des sanctions internationales. En février, le Parlement européen a jugé que les résultats du scrutin étaient « extrêmement douteux » et demandé à l'Union européenne de lancer des négociations avec Libreville et de prendre des sanctions en cas d'échec. Un dialogue qui s'inscrit dans le cadre de l'accord de Cotonou, qui régit les rapports entre Bruxelles et les pays africains. Mais depuis plusieurs mois déjà, l'Union européenne tente de négocier avec Libreville, sans succès visiblement. L'Union européenne a envoyé deux notes verbales au Gabon en décembre et en février. Dans ces courriers...
(La Voix de l'Amérique 27/03/17)
Les Réseau des organisations libres de la société civile pour la bonne gouvernance au Gabon (ROLBG) dénonce, dans une déclaration vue par VOA Afrique, la complaisance du président Ali Bongo Ondimba et de la justice gabonaise en rapport avec la mise en examen en France de la présidente de Cour Constitutionnelle Marie-Madeleine Mborantsouo. "…Le peuple gabonais exige la démission, l'interpellation et la mise en accusation de Marie-Madeleine Mborantsouo. Que Steeve Ndong Essame Ndong fasse enfin son travail de Procureur de la République. Auquel cas nous, peuple gabonais comprendrons une fois de plus la complicité des magistrats avec le pouvoir en place et la réalité d’une justice aux ordres d’un régime honnis et malfaisant", indique la déclaration signée par Geroges Mpaga,...
(Gabon Actu 27/03/17)
Le chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba préside ce lundi le dernier conseil des ministres avant l’ouverture du dialogue national qui débouchera sur la création d’une nouvelle République dans laquelle les élections seront plus transparentes. Le conseil débute à 11 heures au plais présidentiel. Ce serait l’un des derniers pour certains membres du gouvernement car le dialogue national qui s’ouvre ce mardi à Libreville pourrait déboucher par la mise en place d’un nouveau gouvernement « d’union nationale« , de « large consensus » et de « partage ». Le dialogue prendra fin le 10 mai prochain, selon le chronogramme publié par le ministre de la Communication, porte parole du gouvernement, Alain Claude Bilie By Nze. Vivi Mapassa
(Gabon Actu 27/03/17)
Le Vice-Premier ministre gabonais, Bruno Ben Moubamba, ancien adversaire d’Ali Bongo Ondimba lors de la présidentielle de 2016 entrée au gouvernement avec son statut d’opposant a déclaré dimanche à Libreville qu’il prendra part au dialogue politique qui s’ouvre à Libreville ce mardi en tant qu’acteur et non spectateur. Voici l’intégralité de sa déclaration : Moi, Bruno Ben MOUBAMBA Président de l’A.C.R ,troisième à la dernière élection présidentielle d’août 2016.Me réjouis de ce que, au Soir de scrutin, j’ai fait un choix et pris une position objective au nom du patriotisme, celui de reconnaître la victoire du candidat Ali BONGO ONDIMBA déclaré vainqueur par nos institutions républicaines. Par la même occasion, je félicite les acteurs politiques de notre pays pour avoir...
(RFI 27/03/17)
L'enquête dont fait l'objet en France la présidente de la Cour constitutionnelle du Gabon fait polémique. Selon des informations exclusives du «Canard enchaîné» et de RFI, Marie Madeleine Mborantsuo serait dans le viseur du Parquet financier depuis trois ans. Elle est soupçonnée notamment de détournements de fonds publics et blanchiment en bande organisée. L’opposition monte au créneau. Des sommes importantes ont été saisies en liquide en France ou sur des comptes bancaires à Monaco. L'opposition monte au créneau et voit dans cette affaire une preuve de la partialité de cette institution qui avait confirmé l'an dernier, la victoire contestée du président Ali Bongo. Il n'y a rien à attendre de la Cour constitutionnelle, explique à RFI Jean Gaspard Ntoutoume Ayi,...
(RFI 27/03/17)
Au Gabon, la Commission nationale de lutte contre l’enrichissement illicite (CNLCEI) a affirmé dans un communiqué publié vendredi 24 mars avoir transmis au procureur de la République, pour la mise en mouvement de l’action publique, les dossiers de quatre personnes physiques ou morales, dont les enquêtes sur les détournements des deniers publics sont entièrement bouclées. Une annonce qui doit susciter la peur auprès des anciens et nouveaux gestionnaires des biens publics. Créée en 2002 sous la houlette du FMI et de la Banque mondiale pour traquer les grands criminels financiers, la Commission nationale de lutte contre l’enrichissement illicite renvoyait dans la société l’image d’un lion de cirque qui ne fait peur à personne. Son dernier communiqué est un véritable changement...
(Afrique Inside 27/03/17)
Au Gabon, le géant pétrolier Shell a vendu ses activités dans le pétrole et le gaz onshore (terrestre) à une société de l’américain Carlyle pour 587 millions de dollars. Par la rédaction Shell cède ainsi la totalité de ses actifs terrestres au Gabon. Il s’agit de cinq champs pétroliers, des participations dans quatre autres champs que la major n’exploite pas directement, un oléoduc entre Rabi et Gamba et le terminal pétrolier de Gamba sud. Ces champs ont permis en 2016 la production de 41.000 barils équivalent-pétrole par jour. La société de rachat qui appartient au groupe d’investissement Carlyle se nomme Assala Energy Holdings. Outre l’acquisition de 587 millions de dollars, elle va prendre en charge une dette de 285 millions...
(Financial Afrik 27/03/17)
Le géant pétrolier Royal Dutch Shell plc (Shell) a conclu une entente avec Assala Energy Holdings Ltd, société du groupe américain Carlyle, pour vendre 100% de ses actifs dans le pétrole et le gaz onshore (terrestre) au Gabon pour 587 millions de dollars. selon un communiqué publié sur le site de Shell Global vendredi 24 mars, la convention de vente et d’achat (SPA) est assujettie à certaines conditions qui incluent diverses approbations. La clôture de l’opération est prévue pour la mi-2017. Assala Energy assumera ainsi une dette de 285 millions de dollars dans le cadre de la transaction. L’acheteur effectuera des paiements supplémentaires qui peuvent aller jusqu’à 150 millions de dollars en fonction de la performance de production et des...

Pages

(Gabon Review 08/02/16)
Les techniciens de la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG) ont procédé officiellement, le 6 février courant, à la mise en service du poste source d’Angondje. La commune d’Akanda connait une forte croissance démographique. La consommation d’électricité y augmente en conséquence, entraînant une saturation du réseau. Pour y renforcer et y sécuriser durablement l’alimentation électrique, la SEEG a procédé, le week-end écoulé, à la mise en service du poste source d’Angondje de 90/20 KV. «Ce poste vient en renfort des postes sources déjà existants, notamment celui de Belle-vue, Owendo, celui d’Ambowé et celui de Ntoum», a indiqué l’adjoint au directeur des études et travaux de la SEEG. Cet investissement permettra d’améliorer la fourniture d’électricité des quartiers de la zone...
(Gabon Review 08/02/16)
Des responsables de la Fondation de l’hôpital Albert Schweitzer sont récemment allés présenter la situation de cette structure de recherche et de santé, en proie à une crise structurelle et financière sans précédent, au ministre de la Santé. A la Fondation internationale Albert Schweitzer, contrairement à l’idée que beaucoup s’en font, tout ne va pas si bien. Si rien n’y paraît, c’est que les personnels œuvrant au sein de cette institution mondialement reconnue pour ses succès dans le domaine de la recherche scientifique se démènent pour prodiguer des soins aux nombreux patients, qui convergent de toutes les provinces du Gabon. Pourtant, cinq mois après l’inauguration de la nouvelle maternité Hélène Breslau Schweitzer, et surtout deux ans après le symposium du...
(Gabon Review 06/02/16)
Présentée à Libreville à l’occasion de la Journée mondiale du cancer, l’étude sur l’acceptabilité et la faisabilité du vaccin contre le Papillomavirus(PVH) révèle que les parents gabonais y sont favorables. A l’occasion de la Journée mondiale du cancer, la Fondation Sylvia Bongo Ondimba pour la famille (FSBO) a procédé, le 4 février dernier, à une restitution sur l’étude sur la pertinence, l’acceptabilité et la faisabilité d’un programme de vaccination contre le PVH au Gabon. Cette étude indique que près de 90% des parents interrogés sont favorables à la vaccination. Alors qu’au Gabon, selon l’OMS, le cancer du col de l’utérus est le premier cancer avec une incidence annuelle de 19,9 nouveaux cas pour 100 000 femmes dont environ 41% décèdent...
(Gabon Review 06/02/16)
La Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG) procède, du 5 au 7 février courant, à la dernière phase de mise en service du poste source d’Angondje. Destinés à soulager le poste source d’Ambowé, des travaux programmés permettront d’améliorer la fourniture d’électricité des quartiers de la zone nord de Libreville : Avorbam, Bodega, Cap Estérias, Cité Amissa, Marseille 2 et la zone du stade de l’amitié, notamment. «Les travaux de mise en service du poste nécessiteront une interruption de la fourniture d’électricité le 6 février, de 8h 00 à 16h 00, entre la zone Bodega et Marseille 2», indique un communiqué de la SEEG. Cette étape clé intervient dans le cadre du projet de renforcement de l’alimentation électrique de la...
(Gabon Review 06/02/16)
En marge de la conférence de presse tenue le 5 février courant à Libreville, le porte-parole de la mairie de Libreville, est revenu sur les actes de vandalisme perpétrés contre l’action municipale, notamment la coupe d’arbustes le long de la voie express. Gabonreview : C’est n’est pas la première fois que l’on constate ces actes de sabotage. Un commentaire à ce sujet ? Jean-Charles Igoho Demba : Comme vous le dites si bien, ce n’est pas la première fois que nous sommes confrontés à ce genre d’action d’incivisme. En début d’année dernière, nous avions déjà été interpellés par ce phénomène, notamment à Owendo. Cette année, comme vous avez pu le constater, la même chose s’est reproduite à Libreville, à quelques...
(Agence Gabonaise de Presse 06/02/16)
La Ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Denise Mekamne, a reçu jeudi soir, à Neuilly-sur-Seine en France, au nom du Gouvernement gabonais, le 1er prix PPP-MEDAFRIQUE ‘Social’ dans le cadre des 9e Rencontres internationales des partenariats public-privé (RIPPP), indique un communiqué de presse dont l’AGP a reçu copie. Une récompense qui souligne l’exemplarité du PPP constitué par le mémorandum d’entente signé en août 2015 par le ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, la fondation African Music Institute (Libreville) et le Berklee College of Music (Boston), indique le communiqué. « Les besoins d’infrastructures d’enseignement sont croissants et nécessaires pour répondre aux formidables enjeux de l’éducation de la jeunesse gabonaise, a déclaré Denise Mekamne. « Le...
(Gabon Review 05/02/16)
Une réflexion sur la lutte contre le chômage et la précarité chez les jeunes a été engagée, le 3 février courant, au Conseil national de l’emploi (CNE). Créé il y a plusieurs années, le Conseil national de l’emploi (CNE) a pour principale mission de veiller au respect du Code du travail. Le 3 février courant, il a initié une journée de réflexion sous le thème «La lutte contre le chômage et la précarité». «Nous avons estimé qu’il était nécessaire que nous réfléchissions sur des thématique précises, dans le but d’amener les pouvoir publics à comprendre que c’est celui qui est malade qui peut aider à trouver aisément des solutions à sa maladie. Au Gabon, il y a des secteurs qui...
(Infos Gabon 05/02/16)
Informée des pratiques peu orthodoxes de certains clients, l’agence de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep) a décidé de prendre en liesse la piraterie à la Simbox. Devant les nombreuses perturbations des réseaux enregistrées ces derniers temps au Gabon, les techniciens de l’Arcep ont initié de vastes campagnes de contrôle, lesquelles ont abouti à l’identification des sites exploités frauduleusement par certains individus qui ont été finalement arrêtés. « Ces opérations de contrôle ont permis à l’Arcep de déceler les fraudes provenant des réseaux téléphoniques de l’étranger. Cette fraude consiste au détournement permanent des appels téléphoniques internationaux entrants. Les appels détournés empruntent des chemins, c’est-à-dire des liaisons internationales inconnues de l’Arcep et des opérateurs publics de téléphonie mobile du...
(Xinhua 04/02/16)
Gemalto, leader mondial de la sécurité, a été choisi par la Direction Générale de la Documentation et de l'Immigration (DGDI), qui œuvre pour la sécurité intérieure du Gabon, afin de livrer et mettre en œuvre un système intégré de contrôle aux frontières et des visas. Ce nouveau système permettra de renforcer la sécurité nationale, d'accroître l'efficacité opérationnelle et d'améliorer l'expérience du voyageur à son entrée sur le territoire ou à son départ de ce pays d'Afrique Centrale, selon les autorités. Le système de gestion des visas simplifie et accélère la délivrance des documents, visas et cartes de séjours, que ces derniers soient électroniques ou non. Cette suite d'applications a été utilisée pour créer le portail e-Visa du Gabon en juillet...
(Jeune Afrique 04/02/16)
Le Gabon s'est doté de brigades d'écogardes pour veiller sur les ressources très convoitées de ses 13 parcs nationaux. Mais elles ne font guère le poids face à l'arsenal déployé par les braconniers. Dans la boue du parc de Pongara, au large de Libreville, les traces sont encore fraîches. Pas de doute, des éléphants sont passés par là. Ces derniers temps, la dense forêt du parc, situé au bord de l’océan, est devenue pour eux un refuge privilégié. Car au nord-est du pays, l’éléphant de forêt est constamment traqué. S’il est plus petit que son cousin des savanes, son ivoire est tout aussi prisé des braconniers, dont la marchandise se revend à prix d’or en Asie. Appâtés par ce trafic...
(Gabon Review 04/02/16)
Accusé d’être «un pion du pouvoir» après qu’il eut refusé de signer la trêve initiée par le ministre de l’Enseignement supérieur en janvier dernier, le président de la mutuelle de l’UOB livre sa part de vérité. A l’université Omar-Bongo (UOB) l’apparente accalmie de ces deux derniers mois ne tiendrait qu’à un fil. C’est du moins ce qu’estiment certains étudiants, offusqués par les agissements des responsables de la mutuelle. Si Ange Gaël Makaya Makaya est perçu comme celui qui bloque la situation, c’est parce que son refus, lors des réunions avec le ministre de tutelle, passe mal. D’aucuns, non sans le taxer d’arrogant et d’irrespectueux, le perçoivent désormais comme «un pion du pouvoir» qui recevrait ses ordres «d’ailleurs». Ange Gaël Makaya...
(Agence Gabonaise de Presse 03/02/16)
La septième Session ordinaire du conseil des ministres de la Santé Publique de la Communauté économique des Etats d’Afrique centrale (CEEAC) se tiendra le 12 février prochain à Libreville, indique un communiqué de l’organisation régionale dont l’AGP a reçu copie. Organisé sous le Thème « bâtissons les mécanismes institutionnels de coopération et de coordination de santé de la CEEAC, dans le cadre global du processus de l’intégration régionale, du développement économique et social », cette rencontre sera élargie aux experts des instituions multilatérales et bilatérales, et autres entités régionales et sous régionales concernées, indique le texte. Cette rencontre sera précédée de la réunion du comité des Experts des Etats membres, du 8 au 9 février 2016. Ce conseil des ministres...
(Agence Gabonaise de Presse 03/02/16)
Le ministre de la Fonction publique, Jean-Marie Ogandaga a reçu mardi dans la matinée, certaines centrales syndicales, dont celles de la santé et la prévoyance sociale pour tenter de trouver une sortie de crise sur les problèmes administratifs. Au cours de cette rencontre, le ministre Ogandaga a confirmé et réaffirmé sa disponibilité à organiser dans les délais, le concours professionnel tant réclamé par le personnel de la santé et de la prévoyance sociale, a indiqué le secrétaire général du syndicat autonome des personnels des affaires sociales (Sapas), Pierre Mintsa. Une procédure d’urgence sera mise en place pour l’organisation dudit concours, a promis le ministre de la Fonction publique. Malgré cette promesse du patron de la Fonction publique, la Sapas compte...
(Gabon Review 03/02/16)
Espace d’études approfondies sur les primates et grands singes dans le parc de Moukalaba Doudou, dans le Sud-Ouest du pays, la station de recherche de Doussala a officiellement été inaugurée le 2 février courant à Libreville. Fruit du Projet de la conservation de la biodiversité en forêt tropicale à travers la coexistence durable entre l’homme et l’animal (Procobha), la station de recherche de Doussala (dans la Nyanga) a été officiellement inauguré le 2 février dernier à Libreville. Selon l’ambassadeur du Japon au Gabon, «l’inauguration de cette station est le véritable fruit d’une longue coopération multi-acteurs avec, bien entendu, une participation très accrue de la population de Moukalaba Doudou», rendant ainsi hommage, pour leur implication, au Centre national de recherche scientifique...
(Agence Gabonaise de Presse 03/02/16)
Le mot d’ordre de grève lancé à Libreville récemment par les responsables syndicaux de l’éducation nationale n’est pas suivi à Oyem (Nord) où seuls les enseignants de classes intermédiaires au primaire font la demi-journée, a constaté ce mardi le correspondant de l’AGP. Au lycée d’Etat Richard Nguema Bekale (LERNB) l’un des plus grands établissements publics de la province du Woleu-Ntem, le proviseur, Omer Alone Evina, explique les raisons de la poursuite des cours. « Nous ne pouvons pas discuter avec le gouvernement sans être en classe, il nous faut d’abord faire notre travail pour que notre partenaire, qui n’est autre que l’Etat, comprenne que nous voulons travailler », a-t-il expliqué rappelant la difficulté qu’implique le fait d’être enseignant et parents...
(Afrique Actualité 02/02/16)
Les enseignants réunis au sein de la Convention nationale des syndicats de l'éducation nationale (Conasysed) et les agents de la santé et des affaires sociales observent depuis bientôt une semaine, un mouvement de grève qui affecte le service public. Depuis jeudi 28 janvier, l'activité éducative est au point mort. Les établissements publics, lycées et collèges en l'occurrence sont paralysés. Certains enseignants sont présents tandis que d'autres s'illustrent par leur absence. « L'école c'est l'argent. Pas d'argent, pas d'école », scandaient les enseignants lors d'un rassemblement à l'école publique Martine Oulabou de Libreville, lieu de rassemblement stratégique du syndicat.
(Zone Bourse 02/02/16)
Gemalto (Euronext NL0000400653 GTO), leader mondial de la sécurité, a été choisi par la Direction Générale de la Documentation et de I'Immigration (DGDI1), qui oeuvre pour la sécurité intérieure du Gabon, afin de livrer et mettre en oeuvre un système intégré de contrôle aux frontières et des visas. Ce nouveau système permettra de renforcer la sécurité nationale, d'accroître l'efficacité opérationnelle et d'améliorer l'expérience du voyageur à son entrée sur le territoire ou à son départ de cet état d'Afrique Centrale. Le système de gestion des visas simplifie et accélère la délivrance des documents, visas et cartes de séjours, que ces derniers soient électroniques ou non. Cette suite d'applications a été utilisée pour créer le portail e-Visa du Gabon en juillet...
(Médiapart 02/02/16)
Le Modern Express est toujours à la dérive au large des Landes en France. Les raisons de cette détresse sont encore floues. Le représentant français affréteur du cargo s'exprime à ce sujet. Les raisons du naufrage du Modern Express ne sont pas encore élucidées. Le géant des mers de 164 mètres de long a quinze ans d'âge, ce qui dans la marine fait de lui un navire plutôt récent. Immatriculé au Panama, l'armateur est coréen. Il loue ce bateau a une société de transport maritime : European Roro Lines, dont le siège est en Belgique. C'est pour le compte de cette dernière que le navire quitte le Gabon il y a deux semaines. A son bord, 3 600 tonnes de...
(Gabonews 02/02/16)
Libreville, Gabon (Gabonactu.com) – Nadia Boucavel, une jeune gabonaise âgée de 34 ans a décroché dimanche à Libreville par tirage au sort du jeu « Grande tombola de Gabon Telecom » un luxueux véhicule de marque Land Cruiser VX-V8 toute option d’une valeur de 60 millions de FCFA. L’heureuse gagnante était parmi les 50 participants ayant été retenus lors du premier tirage. C’est une main « innocente » d’un garçonnet de 4 ans qui a tiré la boule magique contenant le nom de Mlle Boucavel, laquelle ne s’y attendait pas, même dans son rêve. « Sincèrement je suis supère heureuse en même temps surprise parce que je ne m’entendais pas à recevoir ce véhicule », S’est réjouie Nadia Boucavel, recevant...
(Infos Gabon 01/02/16)
La 26ème Session ordinaire de la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union africaine (UA) a pris fin dimanche 31 janvier 2016, à Addis-Ababa (Ethiopie), avec l’annonce d’envoi à Bujumbura (Burundi) d’une délégation de très haut niveau composée de plusieurs chefs d’État en exercice, ce, après le refus catégorique des autorités burundaises d’accueil toute force étrangère sur son sol. Le Président de la République gabonaise, Ali Bongo Ondimba, qui prenait part à ce sommet depuis le 30 janvier, a regagné Libreville le même dimanche après avoir pris part à la cérémonie de clôture. Au terme des travaux, le Chef de l’Etat et ses pairs ont statué sur plusieurs questions dont celles du NEPAD, du commerce en Afrique, de...

Pages

(Gabon Review 20/08/15)
La visite, le 19 août courant, d’une délégation de l’Organisation des Nations-unies pour le développement industriel (Onudi) sur la Zone économique à régime privilégié (Zerp) de Nkok pourrait déboucher sur un partenariat au bénéfice des PME-PMI locales. Moins de six mois après son premier passage à la Zone économique à régime privilégié (Zerp) de Nkok, une délégation de l’Organisation des Nations-unies pour le développement industriel (Onudi) a été reçue par l’Autorité administrative de la Zone économique à régime privilégié de Nkok (AAN) le 19 août courant. Outre la demande de soutien pour la promotion des investissements dans la Zerp, au menu des échanges entre les deux structures figurait la possibilité d’un partenariat pour le développement du futur cluster de l’ameublement...
(Agence Ecofin 18/08/15)
L’opérateur de téléphonie mobile Moov Gabon poursuit sa quête d’innovation avec une nouveau service qui s’appelle « Moov web2sms ». Selon explications de l’entreprise, « Moov web2sms » permet à l’utilisateur de cliquer et envoyer jusqu’à 10 000 SMS en même temps. « C’est un service de Moov qui apporte une solution flexible et efficace pour vos besoins de communication. En un seul clic sur votre ordinateur vous pouvez informer vos partenaires de manière efficace et directe via des SMS groupés », explicite le service de communication de l’opérateur. Les SMS dans le cadre de ce service sont valables vers tous les réseaux mobiles au Gabon. Pour créer un compte et recevoir des paramètres de connexion de ce service, les...
(Agence Ecofin 17/08/15)
Ali Bongo Ondimba a inauguré vendredi dernier le nouveau site de production d'huile de palme durable Olam, à Kango, dans province de l’Estuaire. Le chef de l’Etat a pu constater que, « face au défi du développement, cette exploitation apporte une réponse qui prend en compte les communautés locales et l'environnement ». Il a en outre relevé que 800 emplois ont déjà été créés. 120 recrutements sont prévus dans un avenir proche. « Ce partenariat public-privé marque ainsi une avancée majeure de la diversification responsable de notre économie », s’est félicité Ali Bongo. En parallèle, cette exploitation comprend un programme d'accompagnement de l'agriculture vivrière autour de Kango, soutenant ainsi directement les communautés locales. Bien plus, avec la pépinière et la...
(APA 17/08/15)
APA – Douala (Cameroun) - Les représentants d’une trentaine d’entreprises camerounaises prendront part du 24 au 27 août prochains à Libreville au 14-ème forum de l’AGOA (African growth and opportunity act), une loi américaine visant l’amélioration des échanges commerciaux entre les Etats-Unis et l’Afrique. Selon la Chambre de commerce, d'industries, des mines et de l'artisanat (CCIMA) plus de vingt entreprises camerounaises ont déjà confirmé leur participation. ‘'Mais tout laisse croire que le nombre de 30 entreprises camerounaises sera dépassé'', explique-t-on au sein de cette représentation consulaire. ‘'Nous sommes convaincus que le Cameroun sera bien représenté à ce forum annuel qui sera présidé par le secrétaire d'Etat américain John Kerry, puisque nous avons encore jusqu'à vendredi prochain pour boucler les enregistrements...
(Infos Gabon 13/08/15)
Cette rencontre qui s’est ouverte, le mardi 11 Août 2015, à Libreville, va permettre aux participants de maitriser le fonctionnement de la BOP (Budgétisation par Objectifs de Programme) afin d’être capables de l’expliquer à leurs collaborateurs. La Direction Générale du Budget et des Finances Publiques (DGBFIP) organise depuis le 11 Août un séminaire de formation à l’intention des contrôleurs budgétaires sous le thème « le contrôle budgétaire en mode BOP ». Ouvrant ces travaux, le ministre du budget et des comptes publics, Christian Magnagna a rappelé le but poursuivi par le nouveau système, c’est-à-dire garantir plus d’efficacité dans l’action publique à partir d’une...
(Gabonews 13/08/15)
« Le contrôle budgétaire en mode BOP », c’est sous ce thème qu’est placé le séminaire de formation initié par le Ministère du Budget et des Comptes Publics. Ce séminaire qui a débuté le 11 août à Libreville, est destiné aux Contrôleurs Budgétaires (CB). Il vise à « mieux former les CB face aux enjeux de développement du Gabon », a indiqué Jean Fidèle Otandault, le Directeur Général du Budget et des Finances Publiques (DGBFIP). Pendant deux jours, les CB de la DGBFIP vont échanger autour des mécanismes d’opérationnalité de la Budgétisation par Objectifs de Programmes(BOP). La cérémonie de lancement des travaux s’est déroulée en présence du ministre du Budget et des Finances Publiques, Christian Magnagna, accompagné de ses proches...
(Financial Afrik 13/08/15)
La CEEAC (Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale), l’organisation sous régionale dédiée à l’intégration des économies de la zone, est en panne. Principale cause : « le non versement des contributions et le non-respect des engagements des différents Etats membres à liquider leurs arriérés » a-t-on appris d’un communiqué de l’institution l’issue d’une réunion à Libreville des ambassadeurs des pays membres. Sur les 10 Etats que compte l’organisation, seuls trois (Congo, Gabon, Tchad) sont à jour de leurs cotisation alors que l’institution cumule des arriérés de cotisation de 31 milliards de francs CFA en 2014 (en hausse...
(APA 12/08/15)
Un conseil des ministres réuni lundi à Libreville autour du président gabonais Ali Bongo Ondimba, a adopté un projet de décret instituant une avance sur solde pour investissement, facilité financière pouvant être consentie aux agents publics permanents de l’État, de nationalité gabonaise. Sont éligibles à cette facilité, les fonctionnaires intégrés; les contractuels sous statut local engagés et de nationalité gabonaise; les personnels des forces de défense et de sécurité, indique le communiqué final du conseil des ministres, rendu public, lundi soir à Libreville. Le communiqué ajoute que les agents de la sécurité pénitentiaire; les parlementaires ayant la qualité d’agent public et ceux n’ayant pas cette qualité, mais justifiant d’une ancienneté au poste de plus de douze mois y sont également...
(Agence Ecofin 12/08/15)
Le Premier ministre, Daniel Ona Ondo, a signé hier à Libreville avec la société Chinoise StarTimes, représentée par son vice-président, Xun Gu, une convention et des contrats d’exploitation, de commercialisation et de maintenance du réseau TNT, ainsi que de l’actionnariat, destinés à relancer et permettre l’aboutissement de l’installation de la Télévision Numérique de Terre (TNT) au Gabon et dans « les meilleurs délais ». Concrètement, la première phase de l’installation de la télévision numérique au Gabon consiste à couvrir 50 localités sur les 74 identifiées. La prochaine étape sera d’avoir la TNT effective sur 85% du territoire gabonais au plus tard le 30 juin 2016. Le reste des 15% doit être rattrapé à l'horizon 2017-2018. Ce nouveau chronogramme fait suite...
(L'Union 11/08/15)
Avec près de 46% d'admis, cette session 2015 du BEPC a plutôt bien réussi aux candidats. Les 31 821 candidats à l'examen sont désormais fixés sur leur sort. Le verdict des 85 centres d'examen du pays (dont 29 à Libreville) est connu. Cette année, 14 615 d'entre eux ont obtenu leur examen. Ce qui représente une progression de 4, 69% par rapport à l'an dernier (41, 24% de réussite). En examinant de plus près les statistiques, on s'aperçoit aussi de différences importantes selon les régions. Si l'Ogooué maritime arrive largement en tête (57, 17%) devant la Nyanga (52,77%) et la Ngounié (52, 33%), l'Ogooué Ivindo accuse un cruel retard (28, 70%). En ce concerne la capitale et l'Estuaire, les 45,...
(Gabon Eco 11/08/15)
En seulement quelques années d’existence, la Zone Economique Spéciale (ZES) de Nkok fait écho auprès de certains pays africains. Mais le modèle gabonais fait-il vraiment école ? Créée en 2010, la Zone Economique Spéciale (ZES) Nkok fait partie des projets qui font la fierté des autorités gabonaises. En quelques années d’existence, le projet fait écho au niveau africain. La Zone Economique Spéciale (ZES) de Nkok s’étend sur une superficie de 1126 hectares et aura nécessité pour sa matérialisation, quelques 578 millions de dollars consentis grâce à un partenariat public-privé. Il a pour vocation de promouvoir la production et la transformation locale de bois. Même si à ce jour, seule une dizaine d’entreprises sur les 78 attendues font vivre cette zone,...
(Jeune Afrique 10/08/15)
Pour ce professeur à la faculté de droit et de sciences économiques de l'université Omar-Bongo de Libreville, le cas gabonais est éloigné de l'idée que l'on se fait habituellement du concept de "grande famille". Jeune Afrique : Pourquoi contestez-vous l’existence de « grandes familles » au Gabon ? Guy Rossatanga-Rignault : Il est vrai que de certains « grands noms », notamment ceux des « pères fondateurs », on a déduit l’existence de « grandes familles ». Mais on est, dans le cas gabonais, fort éloigné de l’idée qu’on se fait habituellement du concept de « grande famille » dans l’analyse sociologique classique. L’idée de « grande famille » suppose une lignée ayant subi avec succès l’épreuve de l’efficacité dans...
(Gabon Review 05/08/15)
Les déguerpis entendent réinvestir le site dont les travaux d’aménagement sont au point mort, treize ans après le lancement du projet. Destinée à être érigée en zone franche, la Cité du golf, à Port-Gentil, fait toujours parler d’elle. En témoigne, la dernière réunion entre les populations et les opérateurs économiques déguerpis de cette zone, autour du gouverneur de province. Une rencontre au cours de laquelle Martin Boguikouma a brandi les deux décrets réservant ce terrain à l’aménagement de la zone franche de l’Ile Mandji. Selon un membre du collectif des déguerpis relayé par L’Aube, «ces décrets viennent démontrer, s’il en était encore besoin, que la zone franche de l’Ile Mandji n’est qu’une vue de l’esprit. Décidée en 2002, rien n’a...
(Gabon Review 05/08/15)
Le litige qui oppose l’entrepreneur Italien à l’État gabonais vient de prendre une tout autre tournure. Déterminé à entrer en possession du reliquat des contrats estimés à 364 milliards de francs pour la construction de routes et d’ouvrages d’art, Guido Santullo a fait déposer au gouvernement, le 3 août 2015, selon une interview accordée au journal L’Aube, une sommation à régler, dans les 48 heures, un peu plus de 41 milliards de francs, exactement 41 933 955 878 francs. Une somme que le ministre du Budget et des Comptes publics dit reconnaître devoir au nom du gouvernement. «Cette somme n’est qu’une partie de votre dette au titre des différents marchés conclus, 158 487 770 158 francs en principal, ainsi que...
(Financial Afrik 05/08/15)
La Caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale (Cnamgs) et le groupe BgfiBank ont signé une convention de partenariat la semaine dernière à Libreville pour mettre à la disposition des assurés, des cartes bancaires d’allocations familiales. Selon Serge Nono, directeur des Prestations sanitaires et sociales de la Cnamgs, « il s’agit d’une opération de bancarisation de l’allocation familiale, dont les objectifs visés sont : la transparence dans l’allocation familiale, l’autonomisation et la responsabilisation de l’assuré ». Désormais, les parents dont les enfants sont éligibles toucheront leurs allocations aux guichets de BgfiBank. Cette innovation participe aussi de l’opération de toilettage du fichier des assurés de la Cnamgs engagée en mars 2015. Le directeur général de cet organisme, Michel Mboussou, relevait...
(Infos Gabon 04/08/15)
Rehaussée par la présence du Chef de l’Etat gabonais Ali Bongo Ondimba, l’ouverture solennelle de la journée du Gabon à l’exposition Milan 2015 a en outre vu les allocutions de M. Massimo Cassano, le sous Secrétaire d’Etat au travail du gouvernement italien, M. Regis Immongault, le ministre gabonais de l’économie, avant la prestation de la troupe gabonaise de danse Tandima. Ainsi M. Cassano a-t-il au nom du Premier ministre italien , Mateo Renzi, reconnu la clarté de la vision et l’attrait pour les investisseurs de la planification des actions de développement que présente le Plan Stratégique Gabon Emergent (PSGE). Il a ensuite vanté le modèle de développement gabonais qui associe préservation des écosystèmes et développement durable inclusif. De même qu’il...
(Gabon Actu 04/08/15)
Après la hausse de salaires des fonctionnaires et agents de l’Etat gabonais, le Gouvernement a attiré l’attention des opérateurs économiques contre la hausse spéculative des prix. Regis Immongault, le ministre gabonais de l’économie a, au cours d’un entretien avec la presse gabonaise, tenu à rappeler tout d’abord que le nouveau régime de rémunération vise la performance des agents de l’Etat, l’amélioration de leur pouvoir d’achat et la lutte contre la précarité de leurs pensions de retraite. Il a ensuite poursuivi sur ce que le Président de la République et le Gouvernement ne sauraient accepter que cette reforme soit ruinée par une hausse des prix orchestrée par des operateurs économiques qui tenteraient de profiter du contexte national caractérisé par peu d’offreurs...
(Gabon Eco 03/08/15)
Dans ses dernières analyses publiées fin juillet 2015, l’agence de notation Standard & Poor (S&P) fait passer de stable à négative, les perspectives du profil créditeur du Gabon. Selon l’agence de notation, le pays accumule d’importants arriérés de paiement de la dette. L’affiliation du Gabon au mode de financement de son économie par des dettes n’est pas sans conséquences et ce, malgré les mesures prises par les autorités pour mettre le pays à l’abri des dangers découlant de la conjoncture du secteur pétrolier. En 2015, le volume de la dette s’établira selon Standard & Poor à +10% (soit 38%) du pourcentage de l’an dernier. Le pays accumule selon les dernières publications de l’agence, des arriérés importants de dette auprès de...
(Agence Ecofin 03/08/15)
Maurel & Prom, pétro-gazier français détenant des actifs au Gabon et en Colombie, a réalisé, au cours du premier semestre, un niveau de production brute de 21 755 barils par jour et un chiffre d’affaires consolidé de 158 millions d’euros qui a pâti de la baisse de 50% du prix de vente moyen du baril de pétrole. La junior française de l’industrie pétrolière a annoncé ce résultat le 30 juillet, rapportant un passage du prix de vente moyen du baril de 107,8 dollars au premier semestre 2014 à 53,5 dollars à la même période en 2015. « Au total, les expéditions de pétrole brut des champs gabonais se sont trouvées limitées », a précisé le groupe pétrolier, ajoutant avoir produit,...
(Gabon Actu 03/08/15)
Le gouvernement gabonais table sur une augmentation du carburant de 16 à 29% selon l’arrêté N°00 00692 MEPIP/MPH/MBCP daté du 29 juillet 2015 et contresigné par le ministre de l’Economie, celui du Pétrole et celui du Budget et des comptes publics. Le prix de l’essence à la pompe pourrait connaître une hausse de 16,97% contre 26,60% pour le gasoil selon un arrêté du 29 juillet dernier contresigné par le ministre de l’Economie et son collègue des Hydrocarbures. Selon l’arrêté, cité par Gabonreview, qui est en instance d’application, le prix de l’essence passe de 595 à 696 Francs CFA le litre. Celui du gasoil de 470 à 595 FCFA. Le litre de pétrole lampant vendu à 250 FCFA s’achètera désormais à...

Pages

(Jeune Afrique 10/01/15)
La chute des cours du pétrole va-t-elle entraîner une révision du budget du Gabon ? Encore trop tôt pour le dire. Alors que les cours de l'or noir s'enfoncent en dessous de 50 dollars, leur plus bas niveau depuis 2009, le président gabonais Ali Bongo Ondimba a "invité" le Premier ministre Daniel Ona Ondo à "organiser la semaine prochaine un séminaire sur la "crise pétrolière", rapporte l'agence officielle AGP. Toujours selon la même source, le chef de l'État gabonais a indiqué que le pays d'Afrique centrale devait "envisager un réajustement de son budget 2015 en raison de la chute vertigineuse du prix du baril du pétrole sur le marché international". Perspectives À l'heure actuelle, rien ne laisse indiquer une révision...
(RFI 08/01/15)
Que deviennent les cinq grands chantiers du « Gabon émergent » ? Libreville, la capitale, va se doter avant 2025 d’une marina ultramoderne à l’emplacement de ce qui était encore il y a plus d’un an un petit port de pêche. Une marina dont une partie sera conquise sur la mer, avec la construction d’une minuscule île artificielle. Mais le chantier, inauguré en grande pompe en septembre 2013, avait rapidement été arrêté. Lire la suite sur: http://fr.africatime.com/external?url=http://www.rfi.fr/emission/2015010...
(Survie 08/01/15)
L’année 2014 a marqué un regain à la fois des contestations du régime d’Ali Bongo et de la violente répression qui s’est abattue sur les militants gabonais, dans l’indifférence française. Rappel préalable En 2009, Ali Bongo, alors ministre de la Défense, succède à son père Omar Bongo au pouvoir depuis 1967, ceci grâce à un coup d’État électoral soutenu par la France. Alors que la Constitution ne le limitait pas sur le nombre de ses futurs mandats, Ali Bongo décide tout de même de la modifier fin 2010 afin de consolider son pouvoir, notamment en conditionnant l’éligibilité à la présidence de la République à une année de résidence préalable au Gabon (disqualifiant ainsi les opposants en exil). Ayant l’année suivante...
(La Voix de l'Amérique 08/01/15)
Le Gabonais Pierre-Emerick Aubameyang (Dortmund), le Nigérian Vincent Enyeama (Lille) et l'Ivoirien Yaya Touré (Manchester City), lauréat des trois dernières éditions, sont en lice pour le titre de joueur africain de l'année 2014, qui sera décerné jeudi à Lagos. Touré, milieu de terrain clef de Manchester City, champion d'Angleterre 2014, fait figure de grand favori. S'il était élu par les 56 sélectionneurs ou directeurs techniques nationaux du continent, il égalerait le Camerounais Samuel Eto'o et ses quatre sacres. Enyeama a brillé dans ses cages avec Lille et le Nigeria, qui a atteint les 8e de finale de la Coupe du monde, tandis qu'Aubameyang s'est imposé dans l'attaque de Dortmund. La liste des finalistes par catégorie: Joueur africain de l'année: Pierre-Emerick...
(Le Monde 07/01/15)
Comme son père en son temps, Ali Bongo raffole des automobiles de luxe. Les habitants de Libreville ont tous aperçu leur président un jour ou l’autre au volant, et sous forte escorte, de l’une de ses berlines ronflantes. Les allées du quartier de sa résidence, La Sablière, sont d’ailleurs mieux asphaltées qu’aucune autre rue de la capitale gabonaise. On raconte même qu’il lui arrive de faire fermer l’aéroport pour lâcher sur sa piste les chevaux de ses bolides les plus puissants. Rolls et Ferrari Rolls-Royce, Maybach, Ferrari, BMW… le parc automobile du président du Gabon, un pays dont le tiers de la population vit sous le seuil de pauvreté selon la Banque mondiale, regorge par centaines de véhicules exclusifs. Les...
(RFI 07/01/15)
Au Gabon, 101 personnes étaient jugées ce lundi 5 janvier à Libreville pour leur participation à la manifestation de l'opposition du samedi 20 décembre dernier. Elles sont poursuivies pour « troubles à l'ordre public ». Le procès a été suspendu après de longues heures d'audience et il reprendra vendredi. La journée a été longue et pénible. L’audience a démarré à 10 heures et a été suspendue à 23 heures. Vingt-six prévenus seulement sont passés devant la barre, un seul a été reconnu non coupable et a été automatiquement relaxé. Les soixante-cinq prévenus qui n’ont pas du tout été entendus reviendront au tribunal vendredi prochain. Tous sont poursuivis pour troubles à l’ordre public et sont passibles d’une peine maximale de trois...
(Gabon Eco 07/01/15)
Si l'épidémie d'Ebola, le durcissement de la menace islamiste et la chute des cours du pétrole ont fortement affecté les économies africaines en 2014, il est important de se rappeler que le continent a connu sur l'ensemble de l'année écoulée une santé économique presque insolente, loin de la crise européenne ou du ralentissement de l'Asie et de nombreux pays émergents. Pendant que l'Occident reste empêtré dans la crise et que l'Asie confirme son ralentissement, l'Afrique continue d'afficher en 2014 une santé économique presque insolente. Bons résultats Avec un taux de croissance annuel compris entre 4,8 et 5,1 % selon les institutions financières internationales, le continent fait mieux que partout ailleurs, à l'exception de la Chine, et renforce l'image de terres...
(Jeune Afrique 06/01/15)
Libreville a donné son accord à la fusion des filiales gabonaises de Maroc Télécom et Etisalat. Le pays cherche également à mettre en vente une licence d'opérateur virtuel. Suite à l'acquisition de 53 % des parts de Maroc Télécom par Etisalat, Libreville a donné son accord à la fusion de leurs filiales gabonaises respectives : c'est Gabon Télécom (environ 40 % du marché mobile), dirigé par Lhoussaine Oussalah, qui absorbera Moov (7 %). Cette opération a en outre incité Pastor Ngoua Neme, ministre de l'Économie numérique, de la Communication et de la Poste, à mettre en vente une licence d'opérateur virtuel (MVNO). Orange aurait déjà été approché en toute discrétion. Lire la suite sur: http://fr.africatime.com/external?url=http://economie.jeuneafrique.com/i...
(RFI 05/01/15)
Au Gabon, le procès de la manifestation du 20 décembre 2014 a débuté ce lundi 5 janvier. Au total, 101 personnes ont été arrêtées et sont à la barre, poursuivies pour trouble à l'ordre public. La manifestation de l'opposition avait pour objectif de demander le départ du chef de l'Etat. Interdite par les autorités, elle a ensuite dégénéré et au moins un manifestant a été tué. L’audience a bel et bien débuté ce lundi à 10h, heure de Libreville. Elle a commencé par l’appel de tous les prévenus pour les identifier et notifier à chacun son chef d’accusation. Cette première phase a pris du temps, car il y a tout de même 101 personnes à la barre. Les prévenus ont...
(RFI 05/01/15)
Au Gabon, ce lundi c’est le début du procès de 101 personnes arrêtées le samedi 20 décembre 2014 lors de la manifestation interdite menée par l'opposition. La manifestation, qui avait pour objectif de demander le départ du chef de l'Etat, avait dégénéré et il y avait eu au moins un mort parmi les protestataires. Selon le procureur de la République, Sidonie Flore Ouwé, 101 personnes sont poursuivies pour trouble à l’ordre public ce lundi. Les unes avaient des cailloux et les autres des armes blanches ou des bidons d’essence au moment de leur interpellation le 20 décembre dernier. « J’irai pour plaider afin d’obtenir une libération rapide de mes clients. Ils sont trop nombreux, ils n’ont rien fait, ils n’ont...
(Jeune Afrique 03/01/15)
Longtemps unie, l'opposition gabonaise connaît ses première dissensions, notamment entre le Front uni de l'opposition pour l'alternance (Fuopa) et l'Union des forces pour l'alternance (UFA). Si la volonté d'en découdre avec Ali Bongo Ondimba a longtemps cimenté l'opposition gabonaise, qui a par ailleurs surfé sur la vague suscitée par le pamphlet de Pierre Péan contre le chef de l'État et les violences qui ont éclaté le 20 décembre lors d'une manifestation interdite, les premières dissensions se font jour en son sein. Il y a d'un côté le Front uni de l'opposition pour l'alternance (Fuopa), avec en tête d'affiche Jean Ping allié aux barons de l'ex-Union nationale (Mba Obame, Myboto, Jean Eyéghé Ndong, etc.) et rejoint depuis peu par Didjob Divungui...
(RFI 03/01/15)
Les chefs d’Etat africains ont présenté leurs traditionnels vœux du Nouvel an, le 31 décembre 2014. Election présidentielle au Burkina Faso, élections locales, municipales et provinciales en RDC, loi contre le terrorisme au Cameroun, réforme constitutionnelle au Togo ou encore dialogue avec l’opposition au Gabon, retrouvez leurs principales déclarations. Burkina Faso : des élections présidentielles pour octobre 2015 Après les échanges avec la commission électorale, le président de la transition Michel Kafando prévoit l’organisation des élections présidentielles pour octobre 2015. « Nos différentes rencontres avec la Céni (Commission électorale nationale indépendante), ces derniers jours, permettent d’envisager des projections qui rendent possible le scrutin dès le début du mois d’octobre 2015 », a-t-il déclaré dans ses voeux à la nation, mercredi...
(RFI 29/12/14)
Au Gabon, la famille de l’unique victime officielle du meeting de l’opposition du 20 décembre dernier a rompu le silence. Dans une déclaration lue dimanche en présence de quelques figures connues de l’opposition, la famille a ouvertement accusé l’Etat gabonais d’avoir assassiné Bruno Mboulou Beka. Lire la suite sur: http://fr.africatime.com/external?url=http://www.rfi.fr/afrique/20141229...
(RFI 26/12/14)
Quarante-deux personnes interpellées lors du meeting violent du 20 décembre dernier à Rio ont été transférées dans la nuit de mercredi à jeudi à la prison centrale de Libreville. Selon le procureur de la République du Gabon, lors de leur interpellation, certains portaient des armes blanches ou des bidons d’essence. D’autres lançaient des cailloux contre des forces de l’ordre. Parmi le plus célèbre de ces détenus, suite à la manifestation du 20 décembre, il y a le journaliste Francis Edou Eyene. Ancien présentateur des journaux à la radio panafricaine Africa n°1 et père de 14 enfants, Francis était porté disparu après son arrestation. Sa photo est parue dans plusieurs journaux et finalement, il a été retrouvé grâce à un reportage...
(RFI 26/12/14)
Ce fut une journée particulière au Gabon. Les leaders de l’opposition, qui avaient organisé un meeting le 20 décembre dernier malgré l'interdiction, ont été convoqués par la police, mercredi 24 décembre, sans que le motif ne leur soit précisé. Après avoir refusé, dans un premier temps, d'y répondre, ils se sont finalement présentés nombreux et ont rapidement été relâchés. Le pas alerte, tous les dirigeants du Front uni de l’opposition gabonaise se sont engouffrés dans les locaux de la police judiciaire ce mercredi à Libreville. Même ceux qui n'étaient pas convoqués sont venus par solidarité. Jean Ping, Zacharie Myboto, Jean Eyeghe Ndong, Luc Bengone Nsi, Paulette Missambo, Pierre Amoughe Mba et tous les autres avaient élaboré un scénario pour transformer...
(RFI 26/12/14)
Plusieurs ténors de l'opposition ont reçu, mardi 23 décembre 2014, une convocation de la police, suite aux violences de ce week-end déclenchées en marge d'une manifestation interdite. Les membres du Front uni de l'opposition pour l'alternance avaient appelé à ne pas reconnaître Ali Bongo comme président. Dans un premier temps, ces opposants avaient décidé de ne pas se rendre à la convocation, mais ils ont changé d’avis. Ils se sont bien rendus à la police judiciaire avant d’en ressortir libres assez rapidement. Les opposants sont tous sortis libres, mais ce qui a le plus étonné, c’est que tout cela s’est passé très vite. Ils ont passé à peine une heure dans les locaux de la police judiciaire alors que tout...
(Jeune Afrique 23/12/14)
Entre l'opposition et le pouvoir gabonais, depuis les violences de 2009, la situation n'avait jamais été aussi tendue. Une manifestation a dégénéré samedi à Libreville, faisant au moins une victime, entre un camp qui exige le départ d'Ali Bongo et un autre déterminé à ne rien céder. La période précédant l'élection présidentielle de 2016 s'annonce de plus en plus tendue au Gabon. Samedi 20 décembre, une manifestation a dégénéré à Libreville alors que la police a dispersé les participants, parmi lesquels elle dénonce la présence de jeunes armés. Les versions divergent toutefois entre le pouvoir et l'opposition et le dialogue apparaît inéluctablement bloqué entre les deux camps qui s'affrontent, notamment autour de la personnalité même du chef de l'État, Ali...
(Le Point 23/12/14)
Grogne sociale, affaire Péan, stations-service en panne sèche: 2015 risque de ressembler à 2014 pour le pouvoir gabonais... si rien n'est fait ! Projets à l'arrêt Ali Bongo est à la tête de son pays depuis la mort en 2009 de son père. Le Gabon est un petit pays d'Afrique centrale, au sous-sol riche en pétrole et en minerais mais dont plus d'un tiers de la population vit dans la pauvreté. Depuis son arrivée au pouvoir, Ali Bongo a multiplié les grands projets comme la construction d'infrastructures (routes et hôpitaux), mais aussi d'équipements de prestige parfois très critiqués (île artificielle par exemple). Plusieurs de ces chantiers sont aujourd'hui à l'arrêt faute d'être financés. Grèves à répétition Au Gabon, l'année 2014...
(RFI 23/12/14)
Le représentant du secrétaire général des Nations unies pour l'Afrique centrale a multiplié les consultations, lundi 22 décembre, pour calmer la situation après les violences qui ont éclaté samedi lors d'un rassemblement interdit de l'opposition. Abdoulaye BathiIy a rencontré des membres du gouvernement ainsi que des représentants de la majorité comme de l'opposition. Son objectif : inciter toutes les parties au dialogue. Journée marathon pour Abdoulaye Bathily. Le représentant spécial de l'ONU a rencontré dans la matinée les ténors du front de l'opposition pour l'alternance. « Mon rôle, dit-il, c’est de jouer les bons offices, de faire de la diplomatie préventive. Les gens se plaignent souvent que les organisations internationales attendent que les situations deviennent irréparables pour intervenir : les...
(RFI 22/12/14)
Au Gabon, le gouvernement et l'opposition ont encore des versions bien différentes à propos des violences qui ont émaillé, samedi 20 décembre, le rassemblement de l'opposition à Libreville. Un rassemblement interdit et dispersé par les forces de sécurité. Le ministre de l'Intérieur gabonais a convoqué la presse à la mi-journée pour revenir sur les échauffourées qui ont suivi la manifestation de l’opposition à Libreville au carrefour Rio. Il confirme la mort d'un étudiant, indiquant qu'une « enquête a été ouverte ». Guy...

Pages