Dimanche 25 Juin 2017

Gabon

(Gabon Libre 27/06/13)
Le Gabon et l’Allemagne ont conclu mercredi à Libreville un accord qui exempte de visa d’entrée dans leur deux pays les fonctionnaires porteurs d’un passeport de services et les diplomates, a-t-on appris de source proche du ministère gabonais des Affaires étrangères. « C’est un grand pas de plus. Cela maintient l’élan impulsé par nos deux Etats », s’est réjouit le ministre gabonais des Affaires étrangères après la signature du document. « Nous nous félicitons de cette signature », a répondu l’ambassadeur allemand. Timide il y a quelques années, la coopération entre le Gabon et l’Allemagne connait une grande accélération. La compagnie aérienne allemande Lufthansa est devenue le sérieux concurrent d’Air France au Gabon. « Le Gabon, avec un PIB par...
(Gabon Review 27/06/13)
Lentement mais sûrement, les opérateurs pétroliers répondent à l’appel des autorités gabonaises à saisir les opportunités qu’offre leur pays dans son offshore. Spécialisée dans le forage, la compagnie internationale écossaise KCA Deutag a annoncé, le 21 juin, avoir obtenu de Tullow Oil Gabon SA, un contrat de forage dans l’offshore du Gabon. Selon les termes du contrat, «la société écossaise déploiera sa plateforme Ben Rinnes pour le forage de deux puits avec une option de puits additionnels. Les travaux débuteront en juillet 2013 et dureront 80 jours», rapporte agenceecofin.com. KCA Deutag est actuellement en contrat de forage sur 33 plateformes offshore à travers le monde. Filiale du groupe anglo-irlandais, Tullow Oil Gabon a racheté en 2005 les actifs du Sud-Africain...
(AFP 27/06/13)
Johannesburg (AFP) - L'Afrique du Sud se préparait jeudi matin à l'annonce prochaine du décès de son ancien président Nelson Mandela, placé sous assistance respiratoire, alors que le chef de l'Etat Jacob Zuma a annulé un déplacement prévu jeudi au Mozambique. Le président Jacob Zuma a fait annoncer l'annulation de son voyage après avoir rendu visite à son illustre prédécesseur à l'hôpital dans la soirée. Or, ses services avaient pourtant confirmé sa présence à ce sommet régional à plusieurs reprises ces dernières heures. Le héros de la lutte contre l'apartheid était "dans un état toujours critique", selon un communiqué de la présidence. "Le président Zuma a été informé de la situation par les médecins qui font toujours tout leur possible...
(Gabon Review 27/06/13)
Ndombi Boudiongou Bouassa, fonctionnaire du ministère de la Famille et des Affaires sociales, a été déclarée, le 26 juin 2013, première vainqueur des Okoumés de l’Administration gabonaise devant le Premier ministre Raymond Ndong Sima, dans le cadre de la célébration de la Journée africaine de l’administration et du service public. Lancées en début du mois de juin dernier par le ministère du Budget, des Comptes publics et de la Fonction publique, les trophées de l’administration gabonaise ont atteint leur apogée ce mercredi 26 juin 2013 avec les remises des récompenses aux fonctionnaires de l’administration publique s’étant fait remarqués par l’effort, l’abnégation et la performance, dans le sens d’une amélioration permanente du service public, mais aussi de la culture de l’émulation,...
(Gabonews 27/06/13)
Les risques professionnels dans le secteur pétrolier sont au centre de l’atelier national qui s’est ouvert, ce mardi, à Port-Gentil, ville industrielle du Gabon pour s’étendre jusqu’au 28 juin prochain. Les assises de Port-Gentil marquent un tournant important dans la prévention sur les risques professionnels du secteur pétrolier. « Cette rencontre démontre que l’Union pétrolière gabonaise-UPEGA accorde un intérêt de conjuguer les efforts avec le gouvernement quant à la réduction des accidents du travail », a reconnu, le secrétaire général du ministère de l’Emploi, de l’économie et du développement durable, Jean-Philippe Ndong Biyogho, qui a lancé les travaux de ce séminaire. Cet atelier de Port-Gentil, est la préparation des rencontres africaines sur les risques professionnels dans le secteur pétrolier, prévues...
( 27/06/13)
L'Afrique semble gagner en importance en tant qu'itinéraire de trafic maritime, selon l'ONUDC, l'Office des Nations unies contre la drogue et la criminalité, dans un rapport mondial annuel sur les drogues, présenté mercredi à Vienne en Autriche, dans le cadre de la journée internationale de lutte contre les drogues. De plus en plus d'itinéraires passent par le continent pour alimenter les marchés de consommation: Une route part du sud de l'Afghanistan pour aller d'abord dans les ports en Iran ou au Pakistan, rejoindre l'Afrique de l'Est ou de l'Ouest et enfin alimenter les marchés. Le défi des nouvelles substances psychoactives L'Office des Nations unies contre la drogue et la criminalité (ONUDC) s'inquiète de la hausse des "nouvelles substances psychoactives" (NSP)...
(L'Union 26/06/13)
Les députés, pour ne pas rester insensibles aux cris de détresse des populations, surtout au moment où ils s'apprêtent à regagner leurs circonscriptions électorales respectives, veulent demander au chef du gouvernement les mesures prises ou qu'entend prendre son équipe pour lutter contre ce fléau et rassurer les populations... Ils ont décidé d'interpeller, ce mercredi, sauf changement de dernière minute, le Premier ministre, Raymond Ndong Sima, sur ce sujet qui défraie la chronique depuis plusieurs mois. Ce sera donc l'occasion pour le locataire de l'immeuble du 2-Décembre de décliner les grandes lignes de la politique gouvernementale pour lutter contre la criminalité au Gabon. Cette interpellation du Premier ministre par l'Assemblée nationale intervient après son passage sur la première chaîne publique de...
(L'Union 26/06/13)
Déja victime de dumping de la part des importateurs asiatiques de ciment, l'unique producteur national doit, cette fois-ci, faire face à l'arrivée d'un nouveau concurrent de poids, le marocain Cimaf. Ce groupe cimentier marocain Ciment d’Afrique (Cimaf) a posé dernièrement la première pierre de son usine de fabrication du ciment piloté par sa filiale locale, Cimaf Gabon SA. D’une capacité de production annuelle de 500 000 tonnes de ciment avec une possibilité d’extension à 1 000 000 tonnes, le coût de cet investissement est évalué à un peu plus de 19,67 milliards de francs. Il permettra, dans sa phase de réalisation, la création d’un millier d’emplois. Une fois entrée en exploitation, cette infrastructure cimentière emploiera plus de 200 personnes. Sauf...
(Agence Ecofin 26/06/13)
(Agence Ecofin) - VAALCO Energy Inc compte abandonner son puits d’évaluation qui, foré dans le flanc sud-est du champ pétrolier d’Ebouri dans l’offshore gabonais, a plutôt intercepté « une masse d’eau dans le réservoir de Gamba », a annoncé le 24 juin cette compagnie basée à Houston aux Etats-Unis. L’annonce a été faite dans le cadre d’une mise à jour sur son forage portant sur plusieurs puits et le programme de reconditionnement dans l’offshore du Gabon. La société listée sur NYSE entend entamer sous peu les opérations d’installation de nouvelles pompes électriques submersibles (ESP) sur son puits de production dans le champ pétrolier d’Ebouri. Pendant ce temps, la plateforme de forage Ben Rinnes de la société KCA Deutag se mobilisera...
(Gabon Actu 26/06/13)
Un atelier de validation relatif à une ‘’étude sur la mise en place et le fonctionnement du marché carbone’’, un système d’échange de quotas d’émission de gaz à effet de serre qui devra réduire la pollution et garantir la croissance économique durable, va se tenir ce mercredi à Libreville. « Le Gabon doit faire sa comptabilité carbone pour instaurer un nouveau modèle de développement », a déclaré, Stéphanie Capdeville, l’expert du bureau d’étude AGRECO, chargé du projet. L’approche méthodologique de l’étude consistera à mettre en place, un bilan carbone et tous les outils scientifiques d’évaluation. Elle va s’appesantir sur la quantité de production du CO2 dû à des activités industrielles. Une fois fini, les autorités devront définir les taux de...
(Afrik.com 26/06/13)
A l’issue du sommet sur la sécurité et la sûreté du Golfe de Guinée tenu à Yaoundé , il a été décidé de la création d’un centre inter-régional de veille basé dans la capitale camerounaise. Cette décision commune des chefs d’Etats de la CEEAC, Cedeao et de la CGG traduit leur volonté de lutter contre la piraterie. Une nécessite qui s’impose par l’importance du trafic économique transitant par ces différentes plates formes. Onze chefs d’Etats ont assisté au premier sommet sur la sécurité et la suréte maritime dans le golfe de Guinée. Ils sont issus de la communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC), de la communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO) et de...
(Xinhua 26/06/13)
YAOUNDE-- Les pays membres de la Communauté économique des Etats de l'Afrique centrale (CEEAC) et de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) ayant pris part au sommet sur la sûreté et la sécurité maritimes dans le golfe de Guinée tenu lundi et mardi à Yaoundé ont convenu de mutualiser leurs moyens pour la lutte contre la piraterie maritime. Les chefs d'Etat présents à ce sommet, au total treize issus des deux régions africaines, se sont mis d'accord pour une stratégie régionale relative non seulement à ce phénomène, mais aussi aux vols à main armée et aux autres activités illicites commis en mer dans cet espace géographique au centre de multiples enjeux géostratégiques, selon leur déclaration commune...
(Agence Ecofin 26/06/13)
(Agence Ecofin) - Le code de conduite des Etats du Golfe de Guinée relatif à la prévention et la répression des actes de piraterie, des vols à main armée à l’encontre des navires et des activités maritimes illicites en Afrique de l’Ouest et du Centre, a été approuvé hier, 25 juin 2013, à Yaoundé par 12 chefs d’Etat africains à savoir Paul Biya (Cameroun), Goodluck Jonathan (Nigeria), Thomas Yayi Boni (Bénin), Mamadou Issoufou (Niger), Alassane Ouattara (Côte d’Ivoire), Pinto Da Costa (São Tomé-et-Principe), Teodoro Obiang Nguema (Guinée équatoriale), Blaise Comparé (Burkina Faso), Denis Sassou Nguesso (Congo Brazza), Ali Bongo (Gabon), Faure Gnassimbé (Togo) et Idriss Déby Itno (Tchad). C’était lors du sommet des chefs d’Etat et de gouvernement de la...
(Gabon Review 26/06/13)
Sur le fondement de l’article 15 du Code civil français permettant de traduire tout défendeur français devant les tribunaux français et du déni de justice, le dossier opposant la Compagnie minière de l’Ogooué (Comilog) filiale d’Eramet à 800 anciens employés de cette entreprise vient d’être jugé recevable par la Cour d’appel de Paris, saisie par l’ONG Sherpa qui défend le collectif. Dans l’affaire qui oppose, depuis 22 ans déjà, la Compagnie minière de l’Ogooué (Comilog) et 800 de ses anciens employés au Gabon, la Cour d’appel de Paris a, le 20 juin 2013, jugé la justice française compétente pour se saisir du dossier. Cette décision permet une double avancée du litige : au niveau juridique, en signant le recul de...
(Ogooue Infos 26/06/13)
Libreville (OI) - Le séminaire organisé le 22 juin 2013 à Libreville par l’union Générale des Salariés Responsables (UGSR), en partenariat avec le ministère de la Justice s’est terminé sur une batterie de recommandations visant une meilleure protection des droits des travailleurs gabonais. Le 22 juin dernier, l’Union Générale des Salariés Responsable, en partenariat avec le ministère de la Justice a organisé un séminaire à l’école nationale de la magistrature, à Libreville, sous le thème : ‘’ Le calcul des droits légaux de rupture du contrat de travail et la problématique des droits négociés devant le juge du travail’’. Cette rencontre de partage s’est terminée sur une batterie de recommandations dont l’objectif vise la protection des droits des salariés. Les...
(Nouvelles du Gabon 26/06/13)
Réuni sous la présidence du président du conseil d’administration de cette entreprise, Ambroise Banas Germain, dans les locaux de son siège social, aux fins de statuer sur les comptes de l’exercice clos au 31 Décembre 2012. Au terme de l’examen des points inscrits à l’ordre du jour, les comptes adoptés de l’exercice clos se caractérisent par : La progression continue de la valeur ajoutée de 8% à 9,215 milliards de Fcfa en 2012 contre 8,560 milliards de FCFA en 2011. L’accroissement de l’Excédent Brut d’exploitation de 22% passant de 3,222 milliards de FCFA en 2011 à 3,933 milliards de FCFA en 2012. L’augmentation en 2012 du résultat des activités ordinaires de 54% à 2,581 milliards de Cfa contre 1,680 milliards...
(Journal de Brazza 26/06/13)
Les ministres de l'économie et des finances de la Communauté économique des Etats de l'Afrique centrale vont notamment examiner le projet de création d'un fonds vert. Les ministres de l'économie et des finances de la Communauté économique des Etats de l'Afrique centrale (CEEAC) vont se réunir du 1er au 3 juillet 2013 à Brazzaville pour discuter de la mise en œuvre du Fonds pour l'économie verte en Afrique centrale (FEVAC). La nécessité de ce fonds a été décidée en 2012 à Brazzaville par les ministres en charge des forêts et du Développement durable de la sous-région. Le FEVAC doit servir au financement du développement du système de l'économie verte en Afrique centrale, un autre mécanisme adopté par les acteurs de...
(BFM TV 26/06/13)
Le nombre total des droits de vote attachés à ces 4 500 000 actions s'élève à 8 250 495 droits de vote, s'il est tenu compte (sur la base des informations dont dispose Total Gabon) de 3 750 495 actions nominatives inscrites au nom d'un même actionnaire depuis deux ans ou plus, auxquelles est attribué, en vertu de l'article 32 des statuts de Total Gabon, un droit de vote double.
(Gabon Review 26/06/13)
Stéphanie Capdeville, expert français en marché du carbone, accompagnée de Marthe Mapangou, secrétaire exécutif de l’Autorité nationale pour le mécanisme de développement propre (AN-MDP), a échangé, le mardi 25 juin 2013, avec les journalistes sur une étude concernant la mise en place et le fonctionnement du marché du carbone au Gabon. L’initiative avait pour but d’informer les hommes de média sur cette étude qui sera validé le mercredi 26 juin 2013 à Libreville en présence du ministre en charge du Développement durable. Dans son propos introductif, l’expert, œuvrant pour le compte du cabinet Agreco, a défini le marché du carbone qui peut encore se nommer système d’échange de quotas d’émission de gaz à effet de serre, comme un instrument de...
(Infos Gabon 26/06/13)
Un atelier portant sur la mise en place des politiques visant à réduire les risques durant les accouchements au Gabon tient ses assises depuis quelques jours à l’hôpital de la coopération égypto-gabonaise au quartier Beau Séjour dans le 5e arrondissement de Libreville. Cet atelier ouvert par le secrétaire général adjoint 1 du ministère de la Santé, Albert Olong Ndong, et co-organisé par la coopération canadienne, s’inscrit dans le cadre de la politique des plus hautes autorités gabonaises notamment du Président de la République, Ali Bongo Ondimba, de permettre aux femmes gabonaises de donner la vie sans risque de mort. Les assises auxquelles prenaient part de nombreuses sages-femmes avaient pour but de permettre aux participantes d’acquérir de nouveaux rudiments pour sauver...

Pages