Gabon | Africatime
Samedi 29 Avril 2017

Gabon

(Gabon Review 07/04/17)
Le chantier d’aménagement routier entre le PK5 et le PK12, dans la capitale gabonaise, a reçu la visite du chef l’Etat, ce 6 avril. Soucieux de l’état d’avancement du chantier d’aménagement routier entre le PK5 et le PK12, à Libreville, le chef de l’Etat y a effectué une visite d’inspection, ce 6 avril. «La dernière fois que j’étais passé, j’avais constaté du retard dans les travaux et je suis content d’apprendre que non seulement nous avons rattrapé notre retard mais que nous allons pouvoir livrer ce tronçon dans les temps», a déclaré Ali Bongo. Sur les lieux, le président a notamment encouragé les ouvriers de la société Colas Gabon, entreprise en charge de la réalisation de ce projet d’envergure. Le...
(Agence Gabonaise de Presse 07/04/17)
Les travaux du séminaire de formation sur les enjeux de la communication , initié à l’endroit des conseillers en communication et attachés de presse, se sont achevés, mercredi à Libreville, sur une note de satisfaction générale. ‘’Cette formation a été très enrichissante. Les modules enseignés ont été un plus pour nous, qui gérons la communication au sein des institutions. Nous remercions les initiateurs, notamment le secrétariat général du gouvernement, et nous souhaitons que ce genre d’exercice se pérennise’’, a souligné Mouketou-Mouketou, l’un des participants. Le directeur général de l’ENA-Gabon, Anatole Tsioukacka, dans son mot de clôture, est revenu sur l’objectif visé par ce séminaire de formation. ‘’Vu les défis et les enjeux du moment, nous avons pensé bon d’initier cette...
(Agence Ecofin 06/04/17)
Contrairement à 2015 où elle a connu une perte de 28 millions de dollars, la filiale gabonaise de Total est redevenue bénéficiaire en 2016. Selon l’Agence Option Finance (AOF), l’entreprise a dégagé un résultat net de 6 millions de dollars au terme de l’exercice en réduisant ses coûts d’exploitation et en abattant de 42% ses investissements. Un résultat qui est aussi favorisé en amont par une augmentation de sa capacité d’autofinancement qui est montée à 199 millions de dollars contre 124 millions l’année précédente. Celle-ci est partiellement compensée par la chute du chiffre d’affaires et les charges financières non récurrentes liées au renouvellement de la ligne de crédit, explique Capital.fr. En 2016, le chiffre d’affaires de Total était de 745...
(Infos Gabon 06/04/17)
Libreville – Le ministre de l’Economie dénonce la spéculation volontaire orchestrée par certains commerçants après l’entrée en vigueur de la Contribution spéciale de solidarité. Profitant de l’entrée en vigueur de la Contribution spéciale de solidarité (CSS), certains commerçants véreux ont augmenté les prix des produits de grande consommation. Face à cette spéculation, le gouvernement est sorti de sa réserve pour faire une mise au point. Notamment sur le prélèvement et le champ d’application de cette taxe. «L’argument de la mise en place de la CSS pour justifier des prix anormalement élevés des produits de première nécessité et de consommation courante, ne peut être entièrement retenu.
(Infos Gabon 06/04/17)
Libreville– Le sujet était à l’ordre du jour de l’audience accordée par le ministre des Petites et Moyennes entreprises à la délégation de l’institution de Bretton Woods. La Banque mondiale entend accompagner le Gabon dans son projet d’amélioration du climat des affaires. Ainsi se résume l’audience accordée par le ministre des Petites et Moyennes entreprises (PME) à la représentante résidente de cette institution financière au Gabon. Après avoir fait le tour de la coopération entre Libreville et Bretton Woods, Biendi Maganga Moussavou et Sylvie Dossou ont échangé sur le programme de 18 millions de dollars, plus de 10 milliards de francs CFA, destiné à l’amélioration du climat des affaires que la Banque mondiale vient de mettre en place. Les deux...
(Gabon Actu 06/04/17)
Libreville – Le gouvernement est le principal responsable de la flambée des prix constatée sur les marchés, a affirmé Ibrahim Sendjet Mboulou, président de l’Organisation gabonaise des consommateurs (OGC). « Ils n’ont pas suffisamment communiqué. Les commerçants véreux ont profité de l’entrée en vigueur de la Contribution spéciale de solidarité (CSS, ndlr) pour se faire du beurre », a soutenu le président de l’OGC. « Il est inadmissible que des commerçants augmentent les prix jusqu’à 4 ou 5% alors que la CSS représente seulement 1% », s’est indigné Sendjet Mboulou. Le défenseur des consommateurs souhaite que les 166 produits de premières nécessité exemptés de certaines taxes soient également exemptés de la CSS pour éviter de faire trop de mal à...
(Agence d'information d'afrique centrale 06/04/17)
Les six Etats de la Cémac (Cameroun, Congo, Gabon, Centrafrique, Guinée équatoriale et Tchad) et la BEAC viennent de surprendre. Ils ont décidé de fabriquer eux-mêmes le Franc CFA dans un appel d’offre. « La Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC) envisage d’acquérir, sur fond propres, le matériel destiné au traitement des signes monétaires. À cet effet, elle invite, les entreprises remplissant les conditions requises, à présenter une offre au plus tard le 1er juillet. L’appel à concurrence est subdivisé en deux lots indépendants. Le premier concerne 600 rouleaux de feuillards synthétiques siglés « BEAC » […] Le second lot concerne 54 machines à cercler les billets de banque, et le Dossier d’appel d’offres (DAO) doit être rédigé en...
(Autre média 06/04/17)
Gabon Société – Pendant que le dialogue d’Ali Bongo se tient actuellement à Libreville, certains opposants à son régime continuent de dénoncer ce qu’ils qualifient de « hold up électoral », au Gabon comme au sein de la diaspora. Animée par l’enseignante chercheuse membre de la Société civile gabonaise Laurence Ndong, la conférence de presse a réuni des citoyens de différentes origines (française, gabonaise, congolaise), des membres d’associations et quelques journalistes. À ses côtés Bienvenue Mengue, rescapée du QG de Jean Ping, Enrique Mamboundou Mamboundou, ex-prisonnier politique, et Fernande Ntsame Abeghe, sœur du député démissionnaire Bertrand Zibi Abeghe toujours prisonnier. Joints par Skype, Christian Kombeniondo, ex-détenu politique et Frank Jocktane, proche de Landry Amiang toujours incarcéré au Gabon, ont eux...
(APA 06/04/17)
APA – Douala (Cameroun) - La Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC) en partenariat avec le Fonds mondial pour la nature (WWF), a réuni une trentaine d’organisations et entreprises de la sous-région en vue de la validation du Document de stratégie régionale de développement durable de la filière huile de palme, a-t-on appris jeudi de sources concordantes. Cette initiative, a relevé Ludovic Miaro, représentant de WWF, tient au fait que les Etats de l’Afrique centrale font face à un sérieux problème de déficit d’huile de palme, soit plus de 50 % de la production et ont recours à l’importation des pays d’Asie du Sud-est pour satisfaire les demandes nationales. Les participants ont adopté des mesures pour remédier à...
(Gabon Actu 05/04/17)
Le ministère de l’Economie a publié mardi une mise au point suite à la hausse des prix à Libreville. Gabonactu.com diffuse ce document important à lire. La Loi de Finances 2017 a mis en place la Contribution Spéciale de Solidarité (CSS), avec comme date de prise d’effet au 15 mars 2017. La CSS est une contribution destinée au financement du Fonds des Gabonais Economiquement Faibles (GEF) administré par la Caisse Nationale d’Assurance Maladie et de Garantie Sociale (CNAMGS). Elle fait suite au dialogue entre le Gouvernement et le secteur privé qui a abouti à la signature d’un protocole d’accord entre le Gouvernement et le patronat en mars 2016. En application des dispositions de ce protocole, un Comité interministériel a été...
(AFP 05/04/17)
Le Gabon, hôte de la Coupe d'Afrique des Nations 2017 en janvier-février dernier, détient un triste "record" mondial. Selon le dernier rapport de la Fifpro, publié en novembre dernier, 95,6% des footballeurs évoluant dans le pays d'Afrique centrale ont connu des retards de salaires. "C'est de l'esclavage" s'est indigné auprès de l'AFP Rémy Ebanega, président du syndicat des joueurs gabonais et ancien défenseur des "Panthères", alors que 62% des joueurs locaux ne possèdent pas de copies de leur contrat, selon la même étude, pour réclamer leur dû. Q: Votre syndicat a lancé le slogan "Stop à l'esclavage des footballeurs au Gabon" sur les réseaux sociaux. Ce n'est pas excessif ? R: "Si ce n'est pas de l'esclavagisme, c'est quoi ?...
(Gabon Review 05/04/17)
Les avis sont unanimes dans le pays, où la hausse des prix de plusieurs produits de consommation est imputée à la «mascarade» autour de la cession de gestion d’une partie des activités portuaires, à des groupes privés. Un dossier pour lequel l’implication personnelle du chef de l’Etat est vivement souhaitée. Depuis plusieurs décennies, le port est présenté comme le centre névralgique de l’économie national. Dépendant à plus de 80% de produits importés, le Gabon reste tributaire de la manière dont ses ports sont gérés. «Le monopole pour la construction, l’aménagement, la gestion et l’exploitation du terminal à containers du port d’Owendo, fait en sorte que les prix des produits de première nécessité atteignent des proportions déraisonnables, obérant ainsi considérablement le...
(Gabon Review 05/04/17)
Etabli sur «le principe de vérité», qui réaffirme la prétendue victoire de Jean Ping à la présidentielle d’août 2016 et constate que c’est Ali Bongo qui est au pouvoir, l’agenda de l’Union du peuple gabonais (UPG-loyaliste) propose une sortie de crise en douze points. Il ne s’agit certainement pas d’un énième dialogue pour tenter de sortir le pays de la crise sociopolitique née de la présidentielle d’août 2016. D’ailleurs, l’UPG de Jean de Dieu Moukagni-Iwangou ne prétend pas être habilitée à l’organiser. Pourtant, son «Agenda de sortie de crise» récemment rendue public laisse entendre que ni le pouvoir en place ni Jean Ping, ayant organisé son Dialogue national pour l’alternance (DNPA) en décembre 2016, ne sont légitimes quant à la...
(MondAfrique 05/04/17)
Selon les révélations du "Canard Enchainé", Marie Madeleine Mborantsuo, la présidente de la cour constitutionnelle du Gabon fait l’objet d’une enquête par le parquet financier depuis trois ans. Elle est soupçonnée notamment de détournements de fonds publics et blanchiment en bande organisée ce qui ne l’a pas empêchée d’être décorée par la cour d’assises de Paris… Mondafrique revient sur certains états de services de la patronne de la cour constitutionnelle. Marie Madeleine Mborantsuo est sans doute la femme la plus puissante du Gabon. Magistrate de formation, docteur en Droit public de l’Université d’Aix, passée par la Sorbonne, cette dame qui fut autrefois également une reine de beauté (Elle fut Miss Franceville, Capitale du Haut Ogooué) et une maitresse attitrée d’Omar...
(Gabon Review 05/04/17)
Juste après la formation du premier gouvernement du nouveau septennat, la fille aînée d’Omar Bongo fut parmi les premières personnalités mises à l’écart : dès le premier conseil des ministres de l’équipe Issozé Ngondet, le 4 octobre 2016, elle était limogée de ses fonctions de Haut Représentant personnel du président de la République ! Le secrétariat général de la présidence de la République vient de transmettre à l’intéressée son attestation de cessation de service. Datée du 27 mars 2017, et portant le n°00051/PR/SG/DGRH, l’attestation de cessation de service signée du Secrétaire général de la présidence de la République précise la fin des fonctions de la fille aînée d’Omar Bongo. Le signataire du document, le Pr. Guy Rossatanga-Rignault, «atteste que par...
(Autres 05/04/17)
La convention de cession de gestion d’une partie des activités portuaires à des groupes privés signée par le gouvernement gabonais via l’OPRAG semble être à l’origine du coût de vie élevé observé dans notre pays, le Gabon. Malgré la volonté affichée par les plus hautes autorités de le ramener à de justes proportions, les résultats demeurent non perceptibles. N’est-il donc pas temps aujourd’hui de revoir ces différents contrats qui plombent l’économie gabonaise plutôt que de la relever? Il s’agit notamment des contrats de Gabon Port Management et celui de la Société du Terminal à Containeurs du Gabon (STCG) du groupe Bolloré. L’économie d’un pays côtier comme le Gabon est basée en grande partie sur les activités portuaires. Le port est...
(Gabon Review 05/04/17)
Le président du Parti socialiste gabonais (PSG) a décidé de suspendre sa participation à la préparation de la phase politique du dialogue national. A sept jours du lancement des débats de la phase politique du dialogue national, des voix discordantes ont commencé à se faire entendre au sein du groupe de l’opposition prenant part à ses assises. Le PSG d’Augustin Moussavou-King a annoncé, mardi 4 avril, la suspension de sa participation audit dialogue. La raison évoquée par le parti et son leader : une série de constats qui n’augureraient rien de bon pour la suite des travaux. Les «critiques» et les «appréhensions» de Moussavou-King portent notamment sur «la sérénité des membres de l’opposition au dialogue politique». Le leader du PSG...
(Xinhua 05/04/17)
Le vice-président de la Chambre de commerce internationale de la République populaire de Chine (CCOIC), Liu Shaoxi, effectue actuellement une visite d'affaires au Gabon, où il a été reçu mardi par le chef de l'Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba, annonce un communiqué de la présidence de la République gabonaise. M. Liu est venu annoncer au chef de l'Etat gabonais l'intention des opérateurs économiques chinois d'investir dans les secteurs du bois, des mines et de l'éducation. M. Liu s'était déjà entretenu avec le président gabonais à Beijing début décembre 2016. Il conduit au Gabon une importante délégation d'hommes d'affaires composée d'une soixantaine de personnes représentant 32 entreprises chinoises. La Chine est l'un des partenaires privilégié du Gabon. Beijing investit au Gabon...
(Gabon Review 05/04/17)
Pour réclamer la signature du protocole d’accord issu d’une négociation, il y a plus de quatre mois, avec les autorités municipales, les agents de la mairie de Moanda sont entrés en grève le 3 avril. Présenté par certains comme «un simple mouvement d’humeur», le débrayage enregistré, le lundi 3 avril, à la mairie de Moanda dans la province du Haut-Ogooué ne devrait pas perdurer. A condition que les autorités municipales se résolvent à «officialiser leurs engagements». En effet, plus de quatre mois après les premières négociations avec les agents, celles-ci ne se sont pas toujours décidés à signer le protocole d’accord issu de ces négociations. Pourtant, assure Edgar Constant Mangoumba, le porte-parole des agents municipaux, le maire et ses collaborateurs...
(Gabon Review 05/04/17)
Deux médecins gabonais broient du noir au Centre hospitalier universitaire régional (CHUR) de Trousseau à Tours, en France, où un terme a été mis à leur stage après trois mois sans rémunération. La faute à l’Etat gabonais n’ayant jamais honoré ses engagements, dans le cadre de la convention le liant à l’établissement sanitaire. Grosse désillusion pour deux médecins gabonais en stage au Centre hospitalier universitaire régional (CHUR) de Trousseau à Tours, en France. En effet, les deux praticiens ayant requis l’anonymat ont été consternés de constater la cessation de leur apprentissage. La faute à leur pays qui n’est plus en mesure d’honorer ses engagements dans le cadre de ce stage. Après un mois d’observation, «le Gabon devait tout prendre en...

Pages

(Gabon Actu 23/02/17)
La Convention nationale des syndicats du système éducatif (CONASYSED) a appelé mercredi ses adhérents à une assemblée générale d’urgence ce jeudi pour statuer sur la radicalisation du gouvernement qui a annoncé la coupure des salaires de 807 enseignants dès ce 25 février. « Nous appelons tous les enseignants y compris les parents d’élèves à la mobilisation générale ce jeudi au stade de basquetball d’Awendjé », a déclaré Simon Ndong Edzo, Délégué général de la CONASYSED. « Le gouvernement ne nous fait pas peur. Nous sommes prêts pour la coupure des salaires même pendant un an », a ironisé le dirigeant à la barbe rappelant la vielle époque du marxisme. « Nous revendiquons nos droits. Au lieu de payer nos primes,...
(Agence Gabonaise de Presse 23/02/17)
Le délégué provincial adjoint de la Caisse café cacao pour la Ngounié, Nathaniel Engonga a remis, lundi, aux femmes planteurs de Mouila, un important kit de petits outillages en guise de don pour faciliter leurs activités agricoles. Cette remise de don intervenait en marge de la clôture du séminaire de formation sur le Programme Jeunes entrepreneurs de café-cacao (JECCA), initié par la direction générale de la Caisse de stabilisation et de péréquation (Caistab) et qui s’est tenu du 14 au 20 février dernier à Mouila, le chef-lieu de la province de la Ngounié. Il s’agissait précisément des motos-pompes, combinaisons, machettes, limes, bottes, gants, brouettes et sécateurs (pinces), remis à quatre femmes dont une était absente. A cette occasion, Nathaniel Engonga...
(Infos Gabon 22/02/17)
Les élèves ont manifesté dans certaines villes du Gabon. Le ministère de l’Intérieur voit dans ces manifestations survenues lundi dernier à Libreville, Lambaréné et Port-Gentil une main cachée des mouvements syndicaux et politiques. Dans un communiqué publié ce mardi, le ministère de l’Intérieur porte à la connaissance de l’opinion que les manifestations de rue ont eue lieu lundi dernier à Libreville, Lambaréné et Port-Gentil. Il ressort de ce texte que les élèves de certains lycées et collèges des ces villes ont investi les artères de ces villes pour «réclamer le paiement des allocations d’études et la reprise effective des enseignements suspendus du fait du mouvement de grève initié par les syndicats du secteur éducation». Mais, le ministère de l’Intérieur y...
(Agence Gabonaise de Presse 22/02/17)
Le Chef d’Etat Major entrant, le Général de Brigade Aérienne, Jean Martin Ossima Ndong, a pris ses fonctions, ce mardi, à Libreville, au cours d’une cérémonie présidée, à la base aérienne 01 de Libreville, par le ministre de la Défense nationale, Étienne Massard Kabinda Makaga. Après sa nomination au grade de Général de Brigade Aérienne en janvier 2016, Jean Matin Ossima Ndong, qu’entouraient un parterre de collaborateurs et d’hommes de troupe, a effectivement pris ses fonctions de Chef d’Etat Major de l’Armée de l’Air, ce mardi, à la faveur d’une cérémonie officielle de passation de commandement présidée par le ministre de la défense, Etienne Massard Kabinda Makaga. Quatre temps forts ont marqué ladite cérémonie : la mise en place des...
(Le Monde 22/02/17)
Plus trapu que son cousin de savane, l’éléphant de forêt occupe une place essentielle dans la biodiversité : en consommant des fruits, il en prédigère les graines, et les rejette dans ses excréments, favorisant ainsi leur germination et leur dissémination. Les effectifs exacts de ce pachyderme qui réside dans les forêts d’Afrique centrale ont longtemps été méconnus, son habitat compliquant les recensements. Mais une étude publiée en 2013 suggérait déjà que ses populations s’étaient fortement réduites, passant de 500 000 individus en 1993 à moins de 100 000 vingt ans plus tard. Une nouvelle étude suggère que le cauchemar continue pour les éléphants de forêt, et cela jusque dans l’un de leurs principaux refuges, le parc naturel de Minkébé, au...
(RFI 22/02/17)
Les éléphants pourraient bientôt disparaître du Gabon. Le parc de Minkébé a déjà perdu 80 % de ses éléphants en seulement dix ans. La faute aux braconniers qui sévissent dans la région et qui recherchent de l’ivoire. Le gouvernement a pris des mesures pour lutter contre le braconnage dès 2011, mais celles-ci sont inefficaces. Le phénomène s’intensifie même depuis quatre ou cinq ans, s’organise en réseaux et se transforme. Vingt carcasses d’éléphants. Lee White et son équipe les ont trouvées il y a trois semaines dans le parc de Minkébé. Lee White est secrétaire exécutif de l’Agence nationale des parcs nationaux (ANPN) et cette découverte n’est pas la première. La situation est dramatique. Des experts estiment en effet que plus...
(Infos Gabon 22/02/17)
Pour tout projet qui se veut pérenne, la gouvernance moderne reste un outil stratégique de premier plan. D’où la mise en place de CNSS Immo, Société civile immobilière(SCI), depuis le 26 novembre 2013, pour être au centre et porter la nouvelle vision bâtie sur la méthode LASSEGUE. Levée d’un coin de voile sur les acteurs et leurs missions. Après plusieurs années de léthargie, si le volet immobilier de la Caisse nationale de sécurité sociale commence à donner des signaux d’un frétillement de dynamisme et de reprise, ce regain de forme est à mettre au compte de la Direction générale actuelle et surtout à la mise en place de sa vision estampillée « CNSS New age ». Cette vision est essentiellement...
(Agence Gabonaise de Presse 22/02/17)
Les agents de l’antenne provinciale de l’Office central de lutte anti drogues (OCLAD), ont interpellés, vendredi dernier, Ambroise Mballa, de nationalité camerounaise en possession d’une cargaison de plus de 10 ballots de chanvre indien fragmentés en des milliers de bottes dudit produit. Selon les enquêteurs, Ambroise Mballa, âgé de 51 ans, taximan reconnu et vivant au quartier beau séjour (Nyali), dans le 5ème arrondissement de Libreville, faisait dans la vente illégale à haute échelle du cannabis. L’indélicat, qui vit au Gabon depuis les années 1994, a été victime d’un guet-à-pan tendu par les agents de l’unité spécialisée des Forces de police nationale. Un indic sera sollicité pour que sieur Mballa lui livre une cinquantaine de bottes de chanvre indien, à...
(Agence Gabonaise de Presse 22/02/17)
Les agents du Conseil économique et social (CES) observent depuis ce lundi un mouvement de grève pour revendiquer 7 mois d’arriérés de salaires et primes. Le Président du Conseil économique et social (CES), Georgette Koko n’est pas parvenue à désamorcer la menace de grève des agents de l’institution. Ce lundi matin, ils ont mis à exécution leur projet, en fermant notamment l’accès principal aux usagers, paralysant ainsi le fonctionnement des activités. Les grévistes, dont des fonctionnaires et des agents contractuels du CES revendiquent 7 mois d’arriérés de salaires et primes. Ce mouvement se tient alors que le président Georgette Koko s’active avec les membres du bureau du conseil, à l’organisation de l’ouverture, ce mardi 21 février, de la première session...
(Agence Gabonaise de Presse 22/02/17)
Les agents de l’Office central de lutte anti drogues (Oclad), ont interpelé, vendredi dernier au quartier Delta postal, précisément au domicile de Touré Bassi, un ivoirien de 45 ans, en possession de l’héroïne dont la valeur est estimée à plus de 12 millions de F Cfa. Interpellés par les agents de l’Office central de lutte anti drogues (OCLAD), Touré Bassi, de nationalité ivoirienne et Massi Koudougou, 40 ans, de nationalité burkinabé, avaient en leur possession, 105 conditionnements de cocaïne, soit 41 conditionnements retrouvés dans les poches de Touré Bassi et 64 autres minutieusement dissimulés à bord de son taxi le jour de l’interpellation pour détention illégale et vente d’héroïne. Après un interrogatoire mené avec professionnalisme par les agents de l’Oclad,...
(Agence Gabonaise de Presse 22/02/17)
Les élèves de certains établissements scolaires des capitales provinciales de l’Ogooué maritime, du Moyen-Ogooué et du Woleu-Ntem, ont envahi les rues, lundi, pour revendiquer, entre autres, la reprise des cours, le paiement de la bourse scolaire et aussi des meilleures conditions d’apprentissage, selon des images diffusées dans les réseaux sociaux. A Port-Gentil, capitale économique du pays, ce sont les élèves du lycée public Avaro, en uniforme scolaire, qui sont sortis en masse. Ils marchaient, en direction du carrefour Léon Mba en chantant l’hymne national : la concorde. La police est intervenue en tirant des gaz lacrymogènes sur la foule qui s’est rapidement dispersée. Une vidéo de 2 minutes postées sur Facebook montre des élèves qui ont chuté dans la panique...
(AFP 21/02/17)
Les autorités du Gabon, où l'enseignement public primaire et secondaire tourne au ralenti depuis des mois, a annoncé mardi des sanctions contre les enseignants grévistes, au lendemain de marches de lycéens, suscitées selon le gouvernement par les professeurs et dispersées par la police. "Le gouvernement a dû prendre les mesures disciplinaires qui s’imposent. Ainsi, annonce-t-il la +coupure+ (suspension, ndlr) de solde de 807 enseignants du primaire et du secondaire", a déclaré le porte-parole du gouvernement Alain-Claude Bilie-By-Nzé lors d'une conférence de presse. Parmi ces enseignants sanctionnés...
(AFP 21/02/17)
Les forces de l'ordre sont intervenues lundi au Gabon pour disperser des manifestations de lycéens demandant dans plusieurs villes du pays de meilleures conditions d'études, ont indiqué des sources syndicales et des médias. Des lycéens ont manifesté à Libreville, dans la capitale économique Port-Gentil, et à Lambaréné (centre), a indiqué à l'AFP un porte-parole de la confédération syndicale Dynamique unitaire. Leur "marche pacifique" voulait demander aux autorités le paiement des bourses, et de faciliter le retour des enseignants en grève dans les salles de classe, selon le site GabonReview. Les marches ont été stoppées par endroits par les forces de l'ordre qui ont parfois utilisé des gaz lacrymogènes, a ajouté le site d'information. "Manifestations pacifiques de jeunes lycéens réprimés dans...
(Le Temps.ch 21/02/17)
En seulement dix ans, la population d’éléphants de forêt du parc de Minkebe, l’un de leurs derniers refuges, a chuté de près de 80%. Comme partout en Afrique, l’appétit pour l’ivoire ne semble pas se tarir Plus trapu que son cousin de savane, l’éléphant de forêt occupe une place essentielle dans la biodiversité: en consommant des fruits, il en prédigère les graines, et les rejette dans ses excréments, favorisant ainsi leur germination et leur dissémination. Les effectifs exacts de ce pachyderme qui réside dans les forêts d’Afrique centrale ont longtemps été méconnus, son habitat compliquant les recensements. Mais une étude publiée en 2013 suggérait déjà que ses populations s’étaient fortement réduites, passant de 500 000 individus en 1993 à moins de...
(Gabon Review 21/02/17)
Quatre raisons essentielles permettent d’expliquer la recrudescence du phénomène d’inondation à Libreville. Selon le ministre des Infrastructures, des Travaux publics et de l’Aménagement du territoire, il s’agit de la forte pluviométrie ; le vieillissement des ouvrages d’évacuation d’eau, l’incivisme des populations et l’accentuation de ces inondations. A la faveur d’un point presse organisé le 20 février 2017, à son cabinet, sis à l’avenue du Colonel Parant, le ministre des Infrastructures, des Travaux publics et de l’Aménagement du territoire, Jean Pierre Oyiba, a marqué sa consternation, face à l’ampleur des dégâts causés par l’inondation survenue à Libreville, à la suite d’une forte pluie dans la nuit du 17 au 18 février. Pour le ministre des Infrastructures, cette situation qui n’est pas...
(Jeune Afrique 21/02/17)
Jean Bernard Boumah, patron du groupe Ceca Gadis, spécialisé dans la grande distribution, et Alain Ba Oumar, patron du premier fournisseur de services internet au Gabon, sont tous deux candidats à la présidence de la confédération patronale gabonaise (CPG). L'élection aura lieu vendredi. Qui de Jean Bernard Boumah ou d’Alain Ba Oumar sera élu à la tête du patronat gabonais le 24 février prochain ? Les deux hommes sont en campagne électorale pour la première élection ouverte et démocratique de l’histoire de la confédération patronale gabonaise (CPG), un regroupement patronal comptant 300 entreprises, qui génèrent près de 80 % du PIB national et emploient 90 % des salariés du privé dans le pays. Le plus expérimenté est sans doute Boumah,...
(Afrique sur 7 21/02/17)
Des manifestations d’élèves ont éclaté dans plusieurs villes africaines, dont Conakry (Guinée) et Libreville (Gabon). La particularité de ces manifestations, c’est qu’elles ont toutes été émaillées de violences, ayant entrainé mort d’hommes et plusieurs blessés. L’éducation en crise, des élèves africains manifestent Le système éducatif africain est-il dans la tourmente ? Tout porte à le croire, eu égard aux nombreuses manifestations violentes d’élèves et étudiants observées çà et là. En effet, ce lundi 21 février, Conakry, la capitale guinéenne était particulièrement survoltée du fait de la descente d’une horde d’élèves dans la rue, réclamant la reprise des cours dans les établissements fermés à cause de la grève des enseignants. Aussi, de violents heurts ont éclaté entre la police guinéenne et...
(Agence Gabonaise de Presse 20/02/17)
La forte pluie qui s’est abattue sur Libreville et ses environs dans la nuit de vendredi 17 au samedi 18 février dernier, a occasionné de fortes inondations dans plusieurs quartiers de la capitale gabonaise tels que Dragages, Belles peintures, Plein-ciel et IAI. Plus rien ne va en cette saison pluvieuse pour les habitants des quartiers Dragages dans le 6eme arrondissement de Libreville, Belles peintures, Plein-ciel et IAI, dans le 3eme arrondissement. Les populations vivant dans ces quartiers, dits enclavés, se sont retrouvées les pieds dans l’eau, perdant au passage des eaux leurs biens. Il faut dire que les inondations dans ces parties de la capitale gabonaise ne sont pas un fait nouveau. A chaque fois qu’il pleut fortement sur Libreville...
(Gabon Actu 20/02/17)
Samedi très tôt au quartier plein ciel. Vanessa Koumba est en larmes. Sa maison est noyée. Son fils de 4 ans est introuvable. » J’ai perdu mon fils. Aidez-moi« , sanglote la jeune femme le regard tourné dans tous les sens. Revenu du travail au petit matin. Elle n’a retrouvé que des ruines. Sa maison est engloutie dans l’eau. Le chemin d’accès a disparu. Les voisins ont pris chacun son chemin. La vie humaine a quasiment disparu. L’eau a chassé tout le monde. » J’ai passé la nuit au travail. Mon fils est resté avec mon petit frère de 21 ans. Mon frère a réussi à s’échapper. Mon fils est introuvable « , témoigne Vanessa Koumba quasi inconsolable. Le quartier...
(RFI 18/02/17)
L’affaire de La Poste défraie la chronique depuis des mois au Gabon. L'entreprise aurait accumulé un déficit d'environ 100 milliards de francs CFA. Ses nombreux clients ne peuvent par exemple plus accéder à leur épargne et certains avoirs des comptes courants sont gelés. On soupçonne des malversations. Depuis le début de l'année, des cadres ou anciens cadres de l'entreprise ont été entendus et pour certains écroués. Le nom d'Alfred Mabika, son ancien PDG qui vient de publier deux livres dont un consacré à La Poste, apparaît dans ...

Pages

(Agence Ecofin 02/03/17)
Le conseil des ministres de la République du Gabon a approuvé le 27 février 2017 le nouveau cadre légal et réglementaire du secteur de l’économie numérique et de la poste, ainsi que sa mise en place. Cette nouvelle législation sur les télécommunications est le fruit du travail réalisé il y a près de six mois par le cabinet Bird&Bird, recruté par le gouvernement gabonais pour mettre à jour sa réglementation télécoms, vieille de près de quinze ans. La nouvelle législation portant sur les communications électroniques, la poste, l’économie numérique, accorde désormais un accent particulier à la cyber sécurité, la cyber criminalité et la cryptographie. Elle va également contribuer à la mise en place d’un data center national de dernière génération...
(Agence Ecofin 02/03/17)
La compagnie pétrolière japonaise Mitsubishi envisage de céder ses parts dans deux blocs pétroliers off-shore Baudroie-Merou Marine et Loche East Marine, rapporte la presse internationale. Aussi l’opérateur nippon aurait-il sollicité les services de la banque française BNP Paribas, afin de procéder à la vente aux enchères de ses parts dans ces deux blocs gabonais opérés par les compagnies Total et Perenco. Dans les critères de sélection des potentiels acquéreurs de ces deux sites qui resteront sous la gestion de Total et Perenco, la compagnie japonaise recherche un client unique capable de tout acheter. L’on compte déjà parmi les compagnies intéressées par l’acquisition de ces deux gisements, Total, Perenco et Gabon Oil Company (GOC), le bras séculier de l’Etat dans la...
(Agence Ecofin 02/03/17)
Le ministre du Pétrole et des hydrocarbures, Pascal Houangni Ambouroue, a convoqué, mercredi 1er mars 2017 à Libreville, une séance de travail à l'effet d’éclairer l'opinion sur les dysfonctionnements observés dans la fourniture du carburant au niveau des stations-service. Il ressort de cette rencontre qu'effectivement on observe une carence de carburant, notamment de l'essence à la pompe à Libreville principalement. Cette situation, selon Pascal Houangni Ambouroue est imputable à l'arrêt de l'unité dite « reformeur » de la Société gabonaise de raffinage (Sogara), suite à une panne technique qui a stoppé la production et ralenti l'approvisionnement nécessaire en carburant. À ce jour, a relevé le ministre du Pétrole, Libreville se retrouve dans la difficulté de satisfaire sa demande en carburant...
(Agence d'information d'afrique centrale 02/03/17)
Les Agences nationales d’investigation financière (Anif) du Congo, du Gabon, du Cameroun, de la Centrafrique et de la Guinée Equatoriale renforcent leurs capacités à travers le partage d’expérience et de bonnes pratiques dans le cadre de la coopération entre les Anif d’une part et ces agences et les institutions financières d’autre part. « Votre réunion se tient au moment où l’Afrique centrale subit déjà des exactions des groupes terroristes, avec les conséquences sociales et économiques qui s’en suivent. Vous les Anif, constituez un maillon essentiel dans la prévention, la détection et la répression du financement du terrorisme. Car, sans moyens financiers, ces criminels auront leurs capacités d’actions anéanties », a indiqué Armel Mbouloukoué, conseiller aux institutions financières nationales, présidant la...
(Agence Ecofin 02/03/17)
Réuni en conseil des ministres le 27 février 2017, le gouvernement de la République du Gabon a autorisé l’Etat à contracter la somme de 71,7 millions d’euros (47 milliards Fcfa) auprès de la Banque internationale pour la reconstruction et le développement (BIRD). L’argent sera réparti en deux enveloppes. La première, d’une valeur de 51,5 millions d’euros (33,7 milliards Fcfa), servira à financer le projet e-Gabon. La seconde enveloppe, d’une valeur de 20,2 millions d’euros (13,2 milliards Fcfa), sera consacrée au développement du projet Central African Backbone. Le projet e-Gabon, préparé par le gouvernement gabonais et la Banque Mondiale depuis 2015, vise à développer l'écosystème de l'innovation numérique et à soutenir la diversification économique du Gabon pour l’émergence d'une société numérique...
(Gabon Actu 01/03/17)
Les prix du carburant à la pompe ont augmenté dans la nuit de mardi à mercredi, selon une note officielle aux distributeurs signée par le Président de la Commission nationale des prix des produits pétroliers, Jacob Tioba Tathy. Le litre de l’essence passe de 565 FCFA à 580 FCFA. Celui du gasoil de 495 FCFA à 510 FCFA. Les prix du pétrole lampant et du gaz butane demeurent inchangés : 275 et 5 450 FCFA. Mardi, une pénurie d’essence était constatée dans la capitale, principal centre de consommation du pays. Cette augmentation est la conséquence de la remontée des cours du baril de pétrole sur le marché international. Le 21 mai 2015, le gouvernement gabonais avait décidé de mettre fin...
(Gabon Review 01/03/17)
Le ministre de la Promotion des investissements, du Commerce, a restitué au Premier ministre Issoze Ngondet, le 28 février 2017, les conclusions des travaux préparatoires des cellules spécialisées du Haut conseil pour l’investissement (HCI). Le ministre du Commerce, de la Promotion des investissements, Madeleine Berre, a présenté au premier ministre les résolutions des travaux préparatoires à la tenue du HCI Regroupées en 10 propositions pour développer les moteurs de croissance, ces résolutions comportent douze actions pour l’amélioration de l’environnement des affaires et quatre actions pour renforcer la compétitivité des filières porteuses de croissance. Ces résolutions adoptées dans chacun des cinq ateliers, sera présentée sous la forme des mesures urgentes et traduites en acte de réforme. Ces propositions sont issues des...
(AFP 28/02/17)
La situation restait tendue mardi au Gabon dans la capitale économique Port-Gentil où la justice a déclaré "illicite" une grève du syndicat pétrolier, qui consulte ses bases pour le dépôt d'un préavis de grève générale dans tout le secteur des hydrocarbures. Alors que l'industrie pétrolière au Gabon est en pleine mutation, l'Organisation nationale des employés du pétrole (ONEP) a lancé une grève le 22 février au sein de la filiale gabonaise du pétrolier français Maurel et Prom à l'occasion de son rachat à 72,65% par l'Indonésien Pertamina.
(AFP 28/02/17)
Le français Total va vendre certains de ses actifs au Gabon, dans un contexte d'inquiétude sur un possible retrait de Shell et plus généralement sur l'avenir de l'or noir dans ce pays, sa principale richesse. Le géant pétrolier français a annoncé lundi la cession pour environ 350 millions de dollars au franco-britannique Perenco de près d'un quart de ses capacités de production (13.000 barils sur 58.000 barils en quote-part du groupe) au Gabon. Total a ainsi vendu la société Total participations pétrolières Gabon (TPPG), qui détient des intérêts dans 10 champs pétroliers, ainsi que des participations dans cinq autres champs et dans un réseau de pipelines détenus par Total Gabon, a détaillé le groupe. Cette annonce intervient dans un contexte...
(Agence Ecofin 28/02/17)
Le Conseil des ministres tenu à Libreville le 27 février a entériné le projet de décret sur l’identité du concessionnaire en vue de la conception, la construction et l’exploitation des aménagements hydroélectriques de Ngoulmendjim et de Dibwangui. Cette résolution du Conseil intervient après que le groupe français Eranove ait signé avec le gouvernement gabonais en 2016, deux conventions de concession dans ce sens. D’après le communiqué du conclave du Palais du bord de mer, le décret consacre d’une part un partenariat public-privé entre le fonds d’investissement et l’Etat gabonais, permettra d’autre part, la mise à disposition d’une énergie propre et durable, ainsi que le renforcement des capacités de production de l’électricité dans les provinces de l’Estuaire, du Moyen-Ogooué, de la...
(Agence Ecofin 28/02/17)
Le conseil des ministres a approuvé le 27 février à Libreville trois projets d’ordonnances autorisant l’Etat à contracter des emprunts dont deux auprès de la Banque internationale pour la reconstruction et le développement (Bird) et un auprès de l’Agence française de développement (Afd). Le montant cumulé de ces trois projets d’ordonnance s’élève à 108,038 milliards de FCFA. Dans un premier temps, le Gabon va emprunter auprès de la Bird une somme de 51,5 millions d’euros, soit 33,781 milliards de FCFA. Et dans un second temps, ce sera 20,2 millions d’euros, soit 13, 25 milliards de FCFA de FCFA. Le fruit de ces deux emprunts est destiné au financement du projet e-Gabon et du projet CAB4 (Central African Backbone), selon les...
(Le Figaro 28/02/17)
Le groupe pétrogazier Total a annoncé lundi la cession d'activités au Gabon à la société franco-britannique Perenco, pour un montant d'environ 350 millions de dollars (environ 330,6 millions d'euros). Cet accord porte sur "la vente de la société Total Participations Petrolières Gabon (Total 100%), détenteur d'intérêts dans 10 champs", ainsi que "la vente d'intérêts détenus par la société Total Gabon (Total 58%) dans cinq champs et dans le réseau de pipelines Rabi-Coucal-Cap Lopez", précise le groupe dans un communiqué. "Le montant global des transactions hors ajustements s'élève à environ 350 millions de dollars" (soit environ 330,6 millions d'euros), souligne Total, alors que les productions cédées s'établissent quant à elles à environ 13.000 barils par jour (pour la quote-part du groupe)...
(Gabon Actu 28/02/17)
La compagnie pétrolière Maurel & Prom, paralysée par une grève d’environ 6 jours la semaine dernière a finalement brisé le silence dans un communiqué qui démontre que le pétrolier a eu raison sur toutes les revendications à l’origine de la grève. Voici le communiqué intégral de la compagnie POINT D’INFORMATION SUR LA SITUATION AU GABON L’ONEP (Syndicat Pétrolier) a déposé le 15 février 2017 un préavis de grève. La Direction de la société M&P Gabon (ci-après « la Société ») a entamé des négociations avec le syndicat le 20 février 2017 en présence des autorités du Ministère du Travail. Dans ce préavis l’ONEP réclamait : le maintien à leur poste de travail des salariés ayant participé à la grève de...
(La Tribune 27/02/17)
L'accord sur la facilitation des échanges de l'Organisation mondiale du commerce est désormais en vigueur au Gabon. Ratifié en 2016 par le Gabon, l'accord est destiné à fluidifier les échanges commerciaux entre les pays signataires et accélérer le processus de dédouanement des marchandises en transit. L'accord a désormais force de loi. Ratifié en décembre 2016, le Gabon vient d'activer la mise en œuvre de l'accord de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) sur la facilitation des échanges. Le 23 février dernier, afin de plancher sur cette entrée en vigueur, une séance de travail à l'initiative des partenaires techniques et financiers du Gabon, dont l'organisation internationale de la francophonie (OIT) et le ministère gabonais du commerce, a été tenue le 23 février...
(Agence Ecofin 27/02/17)
Total Gabon vient de signer un accord avec Perenco pour la cession de ses participations dans cinq champs matures et dans le réseau de pipelines Rabi-Coucal-Cap Lopez, indique Business Wire. Cet accord prévoit également le transfert du rôle d’opérateur sur d’autres champs. La transaction représente un montant de $177 millions avant ajustements et reste soumise à l'approbation des autorités. Aux termes de l'accord, la filiale gabonaise de la major pétrolière française cédera l’ensemble de ses intérêts dans les champs à terre de Coucal, Avocette et Atora, ainsi que dans le réseau de pipelines qui relient Rabi et Coucal au terminal du Cap Lopez, et une partie de sa participation dans le champ en mer d’Hylia. La conduite des opérations sur...
(RFI 27/02/17)
Paralysée depuis mardi dernier par une grève déclenchée par l’Organisation nationale des employés du pétrole (ONEP), le plus grand syndicat du secteur, la société pétrolière française Maurel & Prom aurait eu le feu vert du tribunal de Port-Gentil pour reprendre ses activités. L’ONEP ne décolère pas. Le syndicat se dit floué par la justice et promet de paralyser tout le secteur par une grève générale. Jusqu’à dimanche la production de Maurel & Prom était à zéro baril. « Les pertes sont énormes », a estimé un cadre de la société contactée par RFI. C’est finalement le tribunal de Port-Gentil qui a déverrouillé la situation. Maurel & Prom a saisi ce tribunal pour statuer si la grève était illégale ou pas...
(Gabon Review 27/02/17)
Permettre aux jeunes entrepreneurs gabonais, de la filière café-cacao, de développer leurs compétences en matière de gestion financière et managériale. Tel est l’objectif du partenariat signé entre les deux entités, le 24 février dernier à Libreville. Dans le cadre de l’initiative Jeunes entrepreneurs du café-cacao (Jecca), la Caisse de stabilisation et de péréquation (Caistab) a sollicité l’expertise de Junior Achievement Gabon (JA Gabon) en matière de formations. D’où la convention de partenariat signée entre les deux parties, le 24 février dernier à Libreville. Objectif : permettre aux jeunes entrepreneurs gabonais, de la filière café-cacao, de développer leurs compétences en matière de gestion financière et managériale. «Ce que la Caistab et JA Gabon veulent faire, c’est mettre en place un programme...
(Leral 27/02/17)
Sale temps pour neuf cadres de la BGFI Bank. Suite à une enquête ouverte concernant le détournement de près de 3 millions d’euros à travers la carte de crédit prépayée. L’ex-directeur général de BGFI Bank-Gabon ainsi que 08 autres employés de ladite institution ont été inculpés pour "association de malfaiteurs et complicité de vol aggravé", selon le parquet de Libreville. En effet, une enquête a été ouverte portant sur 1,9 milliard de FCFA, près de trois millions d’euros. L’argent a été détourné via la fraude à la carte de crédit prépayée. Pour tout utilisateur de la carte prépayée d’une banque par exemple, il est facile d’effectuer des retraits d’argent à l’étrange en respectant le plafond à ne pas dépasser. C’est...
(Agence Ecofin 27/02/17)
L’Accord de l’Organisation mondiale du commerce (OMC), sur la facilitation des échanges (AFE), est entré en vigueur au Gabon depuis le 22 février 2017. Premier accord commercial multilatéral conclu depuis la création de l’organisation en 1995, il vise à accélérer le mouvement, la mainlevée et le dédouanement des marchandises, y compris les marchandises en transit. Le Gabon qui a ratifié l’Accord en 2016, s’active pour sa mise en œuvre. Aussi une réunion de travail s’est-elle tenue le 23 février à Libreville à l’initiative de plusieurs partenaires notamment l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) et le ministère du Commerce, en vue de formuler et suivre les mesures de politique commerciale. «C’est un accord qui n’engage pas que le ministère du Commerce...
(Boursier 27/02/17)
Total va vendre à Perenco des participations dans plusieurs champs matures au Gabon. Un accord a été trouvé concernant 100% de Total Participations Pétrolières Gabon, qui détient des intérêts dans 10 champs. Il intègre aussi des intérêts détenus par Total Gabon dans 5 autres champs et dans le réseau de pipelines Rabi-Coucal- Cap Lopez. Le montant total des transactions, qui reste soumises au feu vert des autorités compétentes, atteint 350 millions de dollars, pour des productions représentant 13.000 barils en quote-part SEC. A l'issue de la transaction, les actifs Amont de Total dans le pays seront tous localisés chez Total Gabon.

Pages

(Jeune Afrique 04/11/16)
À moins d’une semaine d’un match au Mali comptant pour les qualifications pour la Coupe du monde 2018, Jorge Costa, le sélectionneur du Gabon, a été écarté sur décision de palais présidentiel. Jorge Costa n’est plus le sélectionneur du Gabon, alors que les Panthères s’apprêtent à affronter le Mali le 12 novembre à Bamako en qualifications pour la Coupe du monde 2018, puis les Comores trois jours plus tard à Tunis en match amical. La décision a été prise non pas par la Fédération gabonaise de football (Fegafoot), qui n’a jamais eu son mot à dire dans le dossier Costa, mais bien par le Palais du Bord de mer. Costa (43 ans), qui était en fin de contrat en juin...
(AFP 03/11/16)
Le buteur fétiche du Borussia Dortmund Pierre-Emerick Aubameyang a été écarté du groupe mercredi soir contre le Sporting Portugal (1-0) en Ligue des champions pour de mystérieuses "raisons internes", ont indiqué les dirigeants du club. "La situation était ainsi: je n'avais pas d'autre choix. J'ai pris la décision hier (mardi) après-midi", a déclaré l'entraîneur du Borussia Thomas Tuchel après la victoire de ses joueurs contre les Portugais, qui les qualifie pour les 8e de finale. Tuchel a cependant assuré que le Ballon d'or africain retrouverait sa place dans le groupe dès jeudi. Cette mise à l'écart, décision très lourde pour un match décisif, mais limitée à 24 heures seulement, alimentait dans la soirée toutes les spéculations des médias allemands. "Nous...
(AFP 03/11/16)
Une escapade non autorisée de Pierre-Emerick Aubameyang à Milan serait à l'origine de la mise à l'écart du buteur gabonais du Borussia Dortmund pour la réception du Sporting mercredi en Ligue des champions, assurent jeudi les médias allemands. Le quotidien Bild a ainsi publié des photos postées sur un réseau social montrant le joueur lors d'une fête dans un hôtel de luxe de la cité italienne peu avant ce match. C'est ce voyage non autorisé qui aurait provoqué la mesure disciplinaire, juge Bild. Le journal a également rendu public une vidéo montrant le sportif en train de danser avec deux amis, en se cachant une partie du visage. La direction du club allemand s'était contenté d'avancer des "raisons internes" pour...
(BBC 21/10/16)
Le Gabon n'a plus que trois mois pour livrer les chantiers en cours pour la 31e édition de la Coupe d'Afrique des Nations 2017. Deux stades sur les quatre retenus pour la compétition sont fin prêts ; à savoir : les stades de Port-Gentil et d'Oyem. Plus de 400 milliards de Francs CFA ont été investis dans les travaux et dans les préparatifs. Les PME locales restaurent des édifices de tourisme. Les structures sanitaires se modernisent pour être à la hauteur du rendez-vous africain de football.
(APA 20/10/16)
APA – Dakar (Sénégal) - Le match d’ouverture de la phase finale 31ème édition de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) de football (14 janvier – 5 février 2017 au Gabon) opposera, le 14 janvier 2017 au Stade de l’Amitié de Libreville, le pays hôte, le Gabon, au néophyte, la Guinée-Bissau. Le tirage au sort de la compétition effectué mercredi dans la capitale gabonaise place ces deux pays, ainsi que le Burkina Faso et le Cameroun dans le groupe A. La Guinée-Bissau, qualifiée pour la première phase finale de CAN de son histoire, tient là une belle opportunité de se montrer.
(Jeune Afrique 20/10/16)
Mercredi à Libreville, le tirage au sort des phases de poules de la CAN 2017 a rendu son verdict. L'Algérie décroche la poule la plus compliquée, puisque la Tunisie et le Sénégal y figurent. Après avoir été au centre de toutes les attentions des semaines durant pour des raisons politiques, le Gabon revient sur le devant de la scène. Et cette fois-ci, il n’est pas question d’élection, mais de tirage au sort : celui de la CAN 2017, qui se tiendra donc en janvier prochain au Gabon. Mercredi au stade de l’amitié de Libreville, le tirage, effectué entre autres par le Sénégalais Khalilou Fadiga et le Gahnéen Karim Abdul Razak, a donc rendu son verdict pour les 16 équipes qualifiées,...
(Gabon Actu 19/10/16)
Le Président de la Confédération africaine de football (CAF), Issa Hayatou a affirmé mardi à Libreville que la 31ème édition de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) se déroulera bien entre janvier et février prochain au Gabon. « Vous savez, il y a beaucoup de spéculations. Avant la journée de demain (prévue pour le tirage au sort de la compétition, ndlr), on disait que la CAF avait un plan B, la CAF avait prévu ceci. Tout ceci n’étaient que des affabulations et des inventions pures », a déclaré M. Hayatou au sortir d’une audience avec le chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba. « Le président de la République nous a rassuré sur la réalisation de cette coupe d’Afrique ici...
(Gabon Review 19/10/16)
Les pays qualifiés pour la 31e édition de la Coupe d’Afrique des nations (Can) 2017 seront fixés, ce 19 octobre, sur le profil de leurs adversaires. Les 16 pays qualifiés pour la phase finale de la Coupe d’Afrique des nations(Can) Totale 2017 au Gabon connaitront leurs adversaires, ce 19 octobre à Libreville, à l’issue du tirage au sort prévu à cet effet. Quatre têtes de série ont ainsi été dégagées : Gabon, de la Côte d’Ivoire, du Ghana et de l’Algérie. Dans le même sens, quatre chapeaux ont été concoctés pour ce tirage. Le Pot 1 compte ainsi le Gabon, la Côte d’Ivoire, le Ghana et l’Algérie. Dans le Pot 2, on retrouve la Tunisie, le Mali, le Burkina Faso...
(Jeune Afrique 18/10/16)
Depuis plus de dix mois, les joueurs du FC Akanda, un club de Ligue 1 basé au nord de Libreville, ne sont plus payés et vivent pour certains une situation dramatique. En grève, ils doivent être reçus par le président de leur club ce mercredi. C’est une situation que les joueurs ne peuvent plus accepter. Cela fait presque onze mois que les footballeurs professionnels du football club (FC) Akanda affirment ne percevoir ni salaire, ni primes de match. L’équipe est censée participer à la Coupe de la CAF (confédération africaine de football) en 2017. Le mercredi 12 octobre, 20 joueurs − soit 90% de l’effectif − ont décidé de manifester devant la maison de Frédéric Gassita, le président du club,...
(L'Expression (alg) 17/10/16)
En dehors de sa présence à la cérémonie du tirage au sort des groupes de la CAN 2017, prévue ce mercredi à Libreville, le président de la FAF, Mohamed Raouraoua, se trouve en terre gabonaise pour préparer le séjour des Verts lors de ce 31e tournoi. Lors de sa dernière réunion du Bureau fédéral mercredi dernier, la FAF a indiqué, entre autres que «pour ce qui est de la phase finale de la CAN-2017 qui se déroulera au Gabon du 14 janvier au 5 février 2017, une délégation de la Fédération algérienne de football se déplacera au Gabon cette semaine pour préparer les conditions de séjour de la délégation algérienne durant la CAN pour assurer le maximum de succès à...
(Xinhua 13/10/16)
Le stade Omnisports Omar Bongo de Libreville, le plus grand du Gabon où allait se dérouler le match d'ouverture et de clôture de la Coupe d'Afrique des Nations (CAN 2017) qui se déroulera au Gabon du 21 janvier au 15 février prochain, est disqualifié de la compétition à cause des retards sur les travaux. A la suite de la visite d'inspection des infrastructures par la délégation de la Commission d'Organisation de la Coupe d'Afrique des Nations (COCAN), sur le lieu, les entreprises Colas et Entraco auxquelles reviennent le marché de la réhabilitation du complexe omnisports Omar Bongo, ont annoncé que le stade ne sera plus livré en décembre. Ces entreprises soutiennent que le chronogramme de livraison de ce stade a...
(Agence Gabonaise de Presse 10/10/16)
Le Gabon n’a pas pu battre le Maroc samedi, au stade Rénovation de Franceville (Sud-Est), lors de la première journée du groupe C, des éliminatoires du Mondial 2018, en Russie. Les deux sélections se sont séparées sur un score vierge (0-0), en présence du président Ali Bongo Ondimba, qui avait pris place à la tribune d’honneur. La prochaine rencontre de l’équipe nationale du Gabon (les Panthères) aura lieu le 7 novembre prochain contre le Mali.
(AFP 07/10/16)
Les matches d'ouverture et de clôture de la Coupe d'Afrique des nations 2017 au Gabon pourraient se tenir ailleurs qu'au stade Omar-Bongo de Libreville pour cause de retards dans les travaux, a déclaré le président de la Confédération africaine de football (CAF) Issa Hayatou vendredi sur RFI. "La commission (de la CAN) que j'ai reçue au Caire m'a dit que ce n'était pas sûr pour le stade, parce que pendant les événements (post-électoraux), les gens chargés des travaux ont un peu déserté le stade" Omar-Bongo de Libreville, a détaillé Hayatou. "Ce stade était destiné à abriter les matches d'ouverture et de clôture, c'est très facile de le remplacer, ce n'est pas un problème", a ajouté le patron du foot africain...
(Gabon Review 07/10/16)
Après huit ans passés à la tête de cette fédération, le nouveau ministre des Sports a passé le flambeau Ange Makila qui en prend les rênes. Alors qu’elle cumulait ce poste avec celui de ministre déléguée à la Formation professionnelle, le nouveau ministre des Sports s’est efin déchargé de ses fonctions de présidente de la Fédération gabonaise de handball (Fégahand). Le 4 octobre dernier à Libreville, Nicole Assélé a passé le flambeau à Ange Makila. Ancien vice-président de la Fégahand, celui-ci restera à la présidence de cette fédération jusqu’à la fin du mandat. «Dans le souci de préserver la nécessité de neutralité que m’exige mes nouvelles fonctions, c’est avec regret que je prends congé de la Fédération gabonaise de handball»,...
(Gabon Review 06/10/16)
De ses ambitions en club à sa retraite, en passant par son style de jeu et le dernier mercato, l’international gabonais s’est confié au mensuel francophone Onze Mondial. Dans une interview à paraître dans Onze Mondial, le capitaine des Panthères du Gabon est longuement revenu sur plusieurs aspects de sa carrière. Une carrière qu’il espère plein de moments mémorables. «J’essaie de faire une belle carrière pour qu’on se souvienne de moi. Aujourd’hui, on se souvient de ceux qui ont gagné, qui sont devenus des légendes de ce sport», a déclaré Pierre-Emerick Aubameyang. Actuellement sous le feu des projecteurs, l’attaquant de Dortmund (D1 allemande) dit s’être préparé pour la fin de sa carrière. «Je sais ce qui m’attend. Je suis déjà...
(Gabon Review 06/10/16)
Les prochaines échéances de la sélection nationale et l’état d’esprit du groupe ont constitué l’essentiel d’une interview du manager général des Panthères du Gabon, parue ce 5 septembre dans le quotidien L’union. Le manager général des Panthères du Gabon s’est exprimé sur les prochaines échéances de la sélection nationale de football. Dans une interview parue ce 5 septembre dans les colonnes de L’union, Daniel Cousin a notamment évoqué la confrontation face au Maroc, le 8 octobre prochain à Franceville, match comptant pour l’ultime tour des éliminatoires du Mondial 2018. «C’est un match très important que nous devons absolument gagner. Notre espoir de participer pour la première fois à une coupe du monde passe par une victoire sur le Maroc», a...
(Africa Top sports 06/10/16)
Le Maroc semble être prêt pour le match contre le Gabon dans le cadre de la première journée des éliminatoires de la Coupe du Monde 2018. Les Lions de l’Atlas sous la houlette de leur sélectionneur Hervé Renard ont observé leur quatrième séance d’entrainement ce mercredi sur la pelouse du stade de Malabo, c’est en Guinée Equatoriale, où ils ont érigé leur base. Selon nos confrères de Mountakhab, la séance est destinée au système tactique et exercices d’atelier. Concernant le reste du programme, une autre séance est prévue ce jeudi avant de rallier Gabon, précisément Franceville vendredi matin. La rencontre a lieu le 08 octobre 2016.
(Direct Matin 06/10/16)
Le Gabon et le Maroc s'affrontent samedi 8 octobre lors de la première journée des éliminatoires de la Coupe du monde 2018 de la zone Afrique. Une rencontre à suivre en direct et en intégralité sur beIN SPORTS 1 à partir de 18h30. Depuis 1998, le Maroc n'a plus disputé de Coupe du monde. C'est la mission qui a été donné à Hervé Renard qui doit tenter de qualifier la sélection des Lions de l'Atlas pour l'édition 2018 qui aura lieu en Russie. Le problème, c'est que sa formation n'est plus un cador du football africain et se retrouve dans un groupe compliqué. A lire aussi : Algérie-Cameroun, qualifications pour le Mondial 2018 : à quelle heure et sur quelle...
(Gabon Review 03/10/16)
L’instance nationale du football a été trainée en justice par la Gabonaise des travaux en bâtiments et équipements (GTBE), à qui elle reproche d’avoir unilatéralement rompu le contrat lui conférant la construction du site financé par la Fifa. Nouveau rebondissement dans la construction du centre technique de Bikélé, à 15 km au sud de Libreville, où l’entreprise en charge de la réalisation du projet a densifié son bras de fer avec la Fédération gabonaise de football (Fégafoot). La Gabonaise des travaux en bâtiments et équipements (GTBE) vient de saisir la justice sur la résiliation en octobre 2015, par la Fegafoot, du contrat de construction du Projet-Goal. Une situation d’autant plus exaspérante que l’instance gabonaise n’en est pas à son premier...
(Gabon Eco 03/10/16)
L’équipe des Panthères du Gabon U17 a vu son rêve de participer à la CAN Madagascar 2017, brisé par le Mena du Niger qui l’a tenu en respect (3-3) samedi 1er octobre courant au stade Augustin Monedan de Sibang à Libreville en match retour du dernier tour qualificatif de ladite compétition après sa défaite (1-0) à la manche aller au stade municipal de Niamey. Après leur défaite (1-0) à Niamey en match aller du dernier tour qualificatif de la CAN U17 qui va se dérouler l’année prochaine à Madagascar, les Panthères U17 ont été neutralisé samedi (3-3) au stade de Sibang de Libreville en match retour. Du coup, elles ne participeront pas à cette fête continentale du football. Les Panthères...

Pages

(Gabon Review 28/05/14)
Organisée à l’initiative de l’ambassade des Etats-Unis au Gabon et animée par le journaliste français Emmanuel Goujon, une formation axée sur le rôle du journaliste dans la société s’est tenue dans le mardi 27 mai 2014 à Libreville. Plusieurs représentants de médias nationaux, privés et publics y ont pris part. Menées sur la base du principe selon lequel «le journaliste a une mission noble et plutôt risquée par rapport à d’autres acteurs de la société», les discussions entre le journaliste français, Emmanuel Goujon, et plusieurs hommes et femmes de la presse privée et publique gabonaise ont été assez franches. En effet, selon un procédé simplifié qui a semblé plaire aux différents participants, il s’est agi, pour le principal intervenant d’échanger...
(Ogooue Infos 23/05/14)
L’opérateur de téléphonie mobile, Airtel Gabon a offert ce mercredi 21 mai 2014 à Libreville, deux billets d’avion Libreville-Brésil, aller-retour à deux journalistes gabonais choisis par tirage au sort parmi 23 postulants. Deux journalistes Gabonais effectueront un séjour de 3 jours au Brésil, à l’occasion du prochain rendez-vous mondial de football dont le coup d’envoi sera donné au mois de juin prochain. Il s’agit de Loïc Ntoutoume de Gabonreview et de Jacques Nziengui d’Africa n°1. Le coût global de ce séjour est de 12. 500 000 francs CFA. Cette somme représente les frais de transport, d’hébergement, de restauration, d’entrée au stade pour une rencontre de football et de visite des villes et sites touristiques Airtel Gabon a voulu par ce...
(Gabon Review 21/05/14)
Réussite, la première émission consacrée à l’économie africaine, réalisera son 9e numéro dans la capitale gabonaise. Consacrée à «l’Afrique qui gagne», contraire à l’Afrique des famines et des guerres, ses producteurs vont surfer sur la tenue à Libreville du New York Forum africa pour braquer les projecteurs sur les mutations en cours de l’ancienne ville des esclaves libérés. S’il est admis que le New York forum Africa (NYFA) sait attirer les décideurs économiques, politiques et les investisseurs internationaux, il faudrait également lui reconnaître l’intérêt qu’il suscite auprès des médias tant nationaux qu’internationaux. On note, à ce titre, que cette plate-forme d’échange et de proposition de solutions pour l’émergence de l’Afrique a été saisie comme une aubaine pour l’équipe du magazine...
(Gabon Eco 15/05/14)
La société Addax Petroleum Oil & Gas Gabon Inc et la mairie de Port-Gentil ont conclu mercredi 14 mai 2014, un partenariat de sponsoring pour l’organisation d’un Festival Culturel dénommé « Mandji Culture». Un partenariat de sponsoring pour l'organisation du festival culturel "Mandji Culture" a été conclu mercredi 14 mai à Port Gentil, entre le maire de la ville pétrolière, Bernard Aperano et Roger Mavoungou Sickout, administrateur général adjoint de la société Addax Petroleum. A travers cet accord de sponsoring, Addax Petroleum compte apporter son soutien à la préservation et à la promotion de la diversité culturelle qui caractérise la ville de Port-Gentil. Sa contribution sera notamment de couvrir les charges relatives à l’organisation de l’événement et à la formation...
(Gabon Review 12/05/14)
Annoncé au «Short Film Corner» lors du Festival de Cannes qui s’ouvre le 14 mai 2014, «Mouane Mory», film gabonais, est un drame inspiré d’une histoire vraie qui raconte l’absence paternelle, la passion puis l’interdit. Amédée Pacôme Nkoulou, le jeune réalisateur de ce court métrage, revient sur cette œuvre, sa conception et la projection qu’il s’en fait. Projeté le jeudi 8 mai dernier à l’Institut français de Libreville (IFG), à la faveur du Festival du cinéma européen tenu du 5 au 10 mai 2014, «Mouane Mory», un court métrage réalisé par Amédée Pacôme Nkoulou, avec Michel Ndaot, Eunice Biyoghe et Luce Malekou, flirte avec l’interdit, tout en relayant une histoire vraie puisée des turpitudes d’une relation amicale et incestueuse non...
(Gabon Eco 08/05/14)
En présence de la mairesse de Libreville, Rose Christiane Ossouka Raponda et de la ministre de la Culture, Ida Reteno Assonouet, la représentante de l'Union Européenne (UE) au Gabon et quelques diplomates ont assisté au lancement officiel, lundi 5 mai, du Festival du Cinéma européen à l'Institut Français de Libreville. Avec pour objectifs de célébrer la journée de l'Europe qui aura lieu le 9 mai et la journée mondiale de la famille qui aura lieu le 15 mai prochain, le Festival du Cinéma européen annoncé il y a près d'une semaine par la représentation de l'Union Européenne (UE) au Gabon, a officiellement débuté ses projections, lundi 5 mai à l'Institut Français de Libreville. Plusieurs personnalités dont, la mairesse de Libreville,...
(Ogooue Infos 05/05/14)
L’association Dahra Khaïri Wal Barakat a organisé le 1er mai dernier à Libreville une conférence religieuse sur le thème du ‘’Foyer’’, avec l’appui financier de l’opérateur de téléphonie mobile Moov Gabon. L’exposé a été animé par le marabout Mouhamadou Mansour Sy, vice-président de l’assemblée nationale du Sénégal et co-président mondial de la conférence pour le dialogue islamo-chrétien et du mouvement des religions pour la paix. Mouhamadou Mansour Sy au cours de son intervention a enjoint aux musulmans et chrétien de fonder leurs vies sur des valeurs religieuses, lesquelles ont aiguillonné le parcours des leaders mondiaux et des sages du continent à l’exemple de Nelson Mandela. Le conférencier a plaidé pour le dialogue interreligieux, la tolérance, la paix dans le monde...
(Gabon Review 03/05/14)
À la différence des autres pays qui commémorent ce 3 mai la journée mondiale de la liberté de la presse instituée par l’assemblée générale des Nations Unies en 1993, le Gabon a penché pour le mode différé. Les hommes et femmes de presse au Gabon devront patienter encore un moment, le temps que la tutelle, sous la houlette de Pastor Ngoua Neme, arrête une date pour réfléchir, sinon dresser un constat sur l’effectivité de la liberté dans la presse gabonaise, à l’instar des autres pays qui commémorent mondialement la journée de la «liberté de la presse». Pour des raisons non communiquées, la célébration de cette journée commémorative placée sous le thème mondial «la liberté des medias pour un avenir meilleur...
(Gabonews 02/05/14)
Origraphcom et ses partenaires dont le Conseil des Gabonais de France (CGF) ont organisé avec succès la 3è édition de « Gabon , terre de talents » les 25 et 26 avril 2014 dans le 7è arrondissement de Paris. Le public parisien a assisté tour à tour à des exposés et échanges sur des thématiques porteuses pour l'entrepreneuriat africain en Europe avec des acteurs-clé de l'économie, mais aussi des ateliers formation sur « Comment se développer en environnement concurrentiel » avec Patricia Moerland, « Quelles sont les ressources de ceux qui réussissent » avec Élisabeth Falcone et la présentation d'ouvrage « Comptabilité fondamentale » du Dr Emmanuel Okamba suivi de la remise des prix aux lauréats 2014. Selon les initiateurs...
(Gabon Review 30/04/14)
Après plusieurs années d’absence, le Festival du cinéma européen est de retour à Libreville. Initié, pour cette édition, par les représentations de France, d’Allemagne, d’Italie et d’Espagne au Gabon, le festival qui se déroulera du 5 au 10 mai 2014 à l’Institut français du Gabon (IFG) et à l’UOB devrait présenter au public 12 films européens et africains. Du 5 au 10 mai 2014, se déroulera à Libreville le Festival du cinéma européen. Organisé par les représentations diplomatiques de France, d’Italie, d’Espagne et d’Allemagne, en partenariat avec l’Institut gabonais de l’image et du son (IGIS), sur le thème de la famille et notamment sur ses diversités à travers les pays d’Europe et de l’Afrique, le festival devrait permettre d’offrir au...
(Gabon Review 29/04/14)
Le ministère Affaires Etrangères, de la Francophonie et de l’intégration régionale a prêté son cadre, le 28 avril 2014, pour le lancement du programme d’appui au renforcement des politiques des industries culturelles gabonaises et pour l’installation des membres du directoire du comité de pilotage de ce projet fruit du partenariat entre l’Organisation internationale de la francophonie et le Gabon. Le ministre de la Culture, Ida Reteno Assonouet, a lancé le 28 avril dernier en présence de son collègue de l’Economie numérique, Pastor Ngoua Neme, du directeur du Bureau régional de l’OIF pour l’Afrique centrale et l’Océan indien (BRAC), Eric Poppe, du directeur général de la Diversité et du Développement culturel à l’Organisation internationale de la francophonie, Youma Fall, du directeur...
(Gabon Review 29/04/14)
Sur ordre du gouverneur du Woleu-Ntem, la Gendarmerie nationale a pris d’assaut la place de l’indépendance d’Oyem pour empêcher qu’un hommage populaire soit rendu à Gregory Ngbwa Mintsa, combattant des droits de l’homme et de la corruption, décédé le 10 avril dernier. Un peu comme de son vivant, Gregory était encore aux premiers rangs de la foule, avant d’être conduit à sa dernière demeure du cimetière protestant de Nfoul. Le film de ses obsèques. Décédé le 10 avril 2014 au Centre hospitalier universitaire d’Angondjé (CHUA), sis au nord de Libreville des suites d’une pénible maladie, la dépouille du combattant des inégalités sociales et économiques et de la corruption, Gregory Ngbwa Mintsa a été transférée à Oyem, sa ville natale, chef...
(Gabon Review 28/04/14)
La dévotion du président gabonais, Ali Bongo Ondimba, pour le pouvoir religieux catholique en général et pour la religion chrétienne catholique en particulier n’est plus à démontrer, l’homme a toujours été prompt aux grands rendez-vous du Saint-Siège à Rome. Après s’est fait représentant de la population gabonaise en mars 2013 à la messe inaugurale du pape François au Vatican, le président Ali Bongo Ondimba s’offre avec honneur une place, aux côtés d’autres chefs d’État et chefs de gouvernement, à la messe de canonisation des Papes Jean XXIII et Jean-Paul II célébrée les 26 et 27 avril 2014 à la place Saint-Pierre de Rome. Cette grande fête de la foi n’aurait pas pu se ternir sans que le Gabon ne soit...
(L'Union 28/04/14)
Le chef de l'Etat, qu'accompagnait son épouse Sylvia, a pris part à la cérémonie présidée par le Pape François, hier dimanche, sur la place Saint-Pierre de Rome (Italie). Plusieurs autres personnalités et des milliers de pèlerins étaient également présents. L'Eglise catholique et romaine s'est enrichie hier dimanche 27 avril 2014 de deux nouveaux Saints. Les Bienheureux Jean-Paul II et Jean XXIII sont entrés dans cet ordre au terme de la cérémonie de canonisation par le Pape François à la place Saint-Pierre de Rome. En présence de près d'un million de fidèles, 200 diacres, 6000 prêtres, 1000 évêques, plus de 140 cardinaux venus des cinq continents, ainsi que de plusieurs chefs d'Etat et de gouvernement, parmi lesquels Ali Bongo Ondimba qu'accompagnait...
(Gabon Review 22/04/14)
La MTV Base vient de dévoiler sa liste d’artistes nominés pour l’édition 2014 des MTV Africa Music Awards 2014 (MAMA) qui récompenseront les talents musicaux de l’année sur le continent africain. Dans une compétition dominée par la musique nigériane et sud-africaine, le Gabon par le biais de son unique ambassadeur, Arielle T, a su s’offrir des places dans deux catégories pour le 7 juin prochain à Durban (Afrique du Sud). Un an après son titre de «meilleure artiste d’Afrique centrale», décroché en 2013 lors des derniers Kundés au Burkina Faso, Arielle T s’apprête à s’essayer sur le challenge des MTV Africa Music Awards 2014 (MAMA). Prévu le 7 juin 2014, en Afrique du Sud, l’ambassadrice du Gabon devra rivaliser d’adresse...
(Gabon Review 16/04/14)
Lancé le 9 avril 2014, la première édition du concours «Africa Design Award», initiative du designer marocain Hicham Lahlou, connu pour ses travaux sur le design industriel sous le thème du développement durable, s’achèvera à Libreville, le 23 mai prochain, lors de la cérémonie de gala du prochain New York Forum Africa. L’«Africa Design Award» vient d’être lancé. Ce concours offre l’opportunité aux acteurs du design «africain» ayant créé ou développé des concepts de design, tous domaines confondus, d’avoir un lien direct ou indirect avec le continent Africain, de confronter leurs visions de l’Afrique dans la volonté du continent d’aller de l’avant. Ces trophées concernent les designers, aspirants designers, les agences de design, les entreprises ayant intégré la notion de...
(Gabon Eco 09/04/14)
Invité à prendre part à trois grands concerts à Libreville et Port-Gentil, Fally Ipupa a foulé à nouveau le sol gabonais jeudi 3 avril. Fally Ipupa, l'artiste qui enflamme depuis près de 10 ans déjà, le cœur des fans de musique congolaise, est actuellement dans nos murs, à l'initiative de l'Association "Gabon solidarité pour le pacte social". Arrivé à Libreville jeudi, l'artiste a commencé sa mini-tournée par un concert organisé le 4 avril. Il donnera un spectacle ce 5 avril à Libreville et poursuivra ses représentations dimanche 6 avril à Port-Gentil. « Le plaisir est à chaque fois renouvelé pour moi lorsqu'il s'agit de donner des concerts au Gabon. C'est ici que ma carrière a reçu son onction. Je dois...
(Gabon Eco 08/04/14)
La crise que connaît Africa n°1, la célèbre radio panafricaine, pourrait d'ici peu, être l'ombre d'un vieux souvenir, au regard des solutions adoptées lors du conseil d'administration tenu vendredi 4 avril 2014, à l'Hôtel Okoumé Palace de Libreville. Quatre ans après le dernier conseil d'administration tenu en Libye en 2010, la radio panafricaine Africa n°1 qui traversait depuis lors, des troubles socio-économiques dus à un déficit budgétaire, a tenu vendredi 4 avril 2014, son conseil d'administration tant attendu. Ce cadre d'échange qui réunissait les administrateurs gabonais, libyens et autres actionnaires privés, a permis d'adopter un ensemble de mesures devant remédier à la crise socio-économique que traverse la radio. « Deux programmes d'investissements ont été urgemment mis en place pour permettre...
(RFI 03/04/14)
L’Union africaine a décrété 2014 l’année de l’agriculture. L’organisation non gouvernementale ONE a lancé à cette occasion une vaste campagne musicale pour sensibiliser les décideurs et les citoyens au potentiel de ce secteur. Encore une fois, les artistes africains sont sur le pont. Après avoir chanté contre la guerre, la famine, le fondamentalisme, les voilà mobilisés pour promouvoir cette fois l’agriculture. Ils s’appellent Tiken Jah Fakoly, Femi Kuti, Rachid, Wax Dey, Fally Ipupa, etc. 19 des plus grandes stars de la musique urbaine africaine ont décidé de conjuguer leurs voix pour participer à la transformation de l’image de l’agriculture sur le continent. Cocoa ‘na Chocolate, leur chanson au calibre de tube évident, et chantée dans 10 langues différentes, raconte à...
(L'Union 02/04/14)
Cette équipe d’une trentaine de membres, est dirigée par le révérend Jean Jacques Ndong Ekouaghé, président de l’Eglise évangélique du Gabon (EEG). Ce bureau a pris sa charge lundi dernier, à la paroisse Baraka Mission, à Libreville, en présence du Premier ministre, chef du gouvernement, Pr. Daniel Ona Ondo. Le nouveau bureau du Conseil national de l’Eglise évangélique du Gabon (EEG), présidé par le révérend Jean Jacques Ndong Ekouaghé, a pris officiellement sa charge avant-hier, lundi 31 mars 2014, à la paroisse Baraka Mission, à Libreville, à la faveur d’un culte sanctionnant la fin des travaux du synode national de fin de mandat. Le temps fort de cet événement a été le passage symbolique du pouvoir de l’ancien président, révérend...

Pages

(RFI 18/01/17)
Le Gabon affronte, ce mercredi 18 janvier, le Burkina Faso au Stade de l’Amitié à Libreville, un match comptant pour la deuxième journée du groupe A de la phase finale de la CAN 2017. Les Panthères pourront compter sur un atout récemment arrivé au sein de l’effectif, l’attaquant Denis Bouanga, qui porte les couleurs gabonaises pour la première fois. Denis Bouanga, attaquant âgé de 22 ans, était la bonne pioche de José Antonio Camacho lors du match d’ouverture de la CAN 2017 face à la Guinée-Bissau, car le jeune joueur, né au Mans en France, a délivré une passe décisive pour Pierre-Emerick Aubameyang. Une ascension fulgurante pour l’avant-centre qui joue à Tours, en deuxième division française, car c’était sa toute...
(Jeune Afrique 17/01/17)
Cinq ans après son inauguration, la zone franche qui doit aider le pays à diversifier son économie est encore majoritairement consacrée à la transformation du bois. Elle tente de changer la donne. «Valeur ajoutée » et « diversification ». C’était le leitmotiv des officiels gabonais et des dirigeants du géant agro-industriel singapourien Olam lors de l’inauguration, le 9 septembre 2011, de la zone économique spéciale de Nkok, née de la reconversion de 1 100 ha de forêt à 30 km de Libreville. Cinq ans plus tard, chez Olam, actionnaire à 60 % de Gabon Special Economic Zone (GSEZ), qui développe cette zone franche, on défend un bilan positif. « Quatre-vingt-dix pour cent des espaces ont été vendus », se réjouit Jasveer...
(Jeune Afrique 17/01/17)
"Le contrat sera signé de manière imminente", a indiqué à Jeune Afrique un porte-parole de la filiale gabonaise du groupe pétrolier anglo-néerlandais Shell, présente au Gabon depuis 1960, confirmant la revente de champs pétroliers pour un montant compris entre 600 millions et un milliard de dollars au géant américain du capital-investissement Carlyle. L’imminence de cette cession provoque l’inquiétude des 400 salariés de la filiale, qui ont menacé lundi de durcir une grève lancée le 12 janvier. Shell doit signer courant janvier un accord de vente de ses actifs au Gabon avec Carlyle, a indiqué une source à l’AFP. Une information dont Jeune Afrique a obtenu confirmation. Également candidat au rachat, le groupe français Perenco, spécialisé dans l’optimisation de la production...
(Jeune Afrique 17/01/17)
Depuis plusieurs éditions, la Coupe d’Afrique des nations (CAN) ne respecte plus son calendrier originel. Les événements extérieurs au sport, voire le cours de l’Histoire, y sont pour beaucoup. En 2013, la Libye devait organiser la compétition footballistique phare du continent, mais la chute du régime du colonel Kadhafi avait empêché le pays de tenir ses engagements, et tout le monde avait dû prendre la direction de l’Afrique du Sud. Deux ans plus tard, le Maroc s’était désisté pour cause de virus Ebola, obligeant Issa Hayatou, le président de la Confédération africaine de football (CAF), à demander l’hospitalité à la Guinée équatoriale, de son ami Teodoro Obiang Nguema. Et l’instance, qui avait proposé à la Libye de se focaliser sur...
(Le Monde 16/01/17)
Ancien soutien du président Ali Bongo, l’opposante Laurence Ndong dresse un état des lieux sévère du pouvoir gabonais et regrette l’organisation de la Coupe d’Afrique des nations dans son pays. Le 31 août à Libreville, un supporteur de l’opposant Jean Ping, candidat à l’élection présidentielle contre Ali Bongo, fait face aux policiers antiémeute. La 31e Coupe d’Afrique des nations (CAN) s’est ouverte au Gabon, samedi 14 janvier, avec le match d’ouverture à Libreville entre le pays hôte et la Guinée-Bissau (1-1). Dans un contexte politique tendu depuis la réélection controversée du président Ali Bongo...
(Le Monde 16/01/17)
Alors que la Côte d’Ivoire entre en compétition lundi contre le Togo, ce week-end, la cérémonie d’ouverture de la CAN, avec en vedette le rappeur Booba, nous a laissés sur notre faim et l’Algérie a été accrochée par le Zimbabwe. Par Anthony Hernandez Après Libreville et Franceville, c’est au tour d’Oyem dans le nord du Gabon, d’accueillir le groupe C de la 31e Coupe d’Afrique des nations. Oyem, 60 000 habitants et un stade de 20 000 habitants, qui a été inauguré lundi 9 janvier par le président Ali Bongo, mais… qui subissait encore des travaux deux jours avant les premiers matchs organisés sur cette pelouse. A 17 heures, les Eléphants de Côte d’Ivoire, tenants du titre et grands favoris,...
(Jeune Afrique 16/01/17)
L’Équato-Guinéen avait pris la tête d’une banque centrale en pleine déroute. Il la quitte sept ans plus tard, alors qu’elle est largement bénéficiaire. Pour Jeune Afrique, il dresse son bilan et évoque les chantiers à venir dans un contexte de crise économique généralisée. Il avait pris ses fonctions de gouverneur en 2010, en pleine tourmente. À l’époque, un scandale de détournement de fonds au bureau parisien de la Banque des États de l’Afrique centrale (Beac), révélé par Jeune Afrique en 2009, ébranlait l’institution. Lucas Abaga Nchama avait alors pour objectif de réorganiser celle-ci et d’y rétablir la transparence et la confiance, le tout sous la supervision du FMI. Sept ans plus tard, cet Équato-Guinéen, formé en France et ancien secrétaire...
(Libération (ma) 16/01/17)
Le Gabon et le Cameroun ont raté leurs débuts dans la CAN-2017 en se faisant rejoindre par la Guinée-Bissau (1-1) et le Burkina Faso (1-1) lors du jour d'ouverture du tournoi gabonais, d'où une égalité parfaite dans le groupe A. Il fallait croire que le chiffre 1 était à l'honneur pour cette première journée de matches, avec un but marqué et un but encaissé pour chaque équipe, si bien que le statu quo absolu prévaut à l'issue des deux premiers matches disputés à Libreville. La désillusion la plus grande fut surtout pour les hôtes gabonais, qui ont encaissé l'égalisation du méconnu Marinho Soares de la tête dans le temps additionnel (90e+1).
(RFI 14/01/17)
Quatre-cents employés de Shell Gabon sont entrés en grève illimitée hier, jeudi 12 janvier. Selon l'Organisation nationale des employés du pétrole (Onep), l'entreprise chercherait à quitter le pays où elle est implantée depuis 56 ans. Des négociations sont en cours depuis plusieurs semaines à ce propos explique encore l'Onep, et les salariés réclament des compensations et veulent préserver leurs acquis sociaux. Le 30 décembre, le syndicat avait déposé un préavis de grève. Hier, en l'absence d'accord, il a mis ses menaces à exécution. Les sites de Libreville, Port-Gentil, Gamba, Rabi, Koula, Toucan sont touchés. Sylvain Mayabi Binet, secrétaire général de l'Onep, répond à RFI.
(RFI 14/01/17)
Le Gabon va organiser sa première Coupe d’Afrique des nations comme seul pays hôte, après celle en collaboration avec la Guinée équatoriale en 2012. Pour l'épreuve de cette année, les Panthères auront pour entraîneur, l’Espagnol José Antonio Camacho, qui est arrivé le 2 décembre 2016. Un pari pour les Gabonais, car José Antonio Camacho n’a jamais entraîné une équipe africaine. Un mois pour préparer une Coupe d’Afrique des nations à domicile, voici le pari qu’a eu l’entraîneur espagnol des Panthères, José Antonio Camacho. Pourtant le technicien, qui est passé par le Real Madrid en Espagne, Benfica au Portugal, ou encore par la sélection espagnole et la chinoise, ne se montre guère impressionné et disputera cette CAN comme un Euro. José...
(Le Monde 14/01/17)
La Coupe d’Afrique des nations débute samedi. Tour d’horizon des raisons pour lesquelles il faut suivre la compétition majeure du football africain. Cinq ans après avoir accueilli la première Coupe d’Afrique des Nations (CAN) de son histoire, une coorganisation avec son voisin équato-guinéen, le Gabon est de nouveau le pays hôte de la compétition, qui se déroule de samedi 14 janvier à dimanche 5 février. Alors que ce tournoi débute dans un contexte de crise politique – la réélection contestée d’Ali Bongo en septembre – et de crise économique – secteur pétrolier en difficulté –, que des opposants appellent même au boycottage, seize sélections africaines tenteront de succéder à la Côte d’Ivoire. Des « Panthères » en difficulté et des...
(RFI 13/01/17)
C'est une série d'incarcérations retentissantes qui se déroule ces derniers jours au Gabon. Magloire Ngambia, qui cumulait six ministères sous le premier septennat d'Ali Bongo, a été incarcéré. S'est ajouté Blaise Wada qui gérait un projet d'assainissement de Libreville financé par l'Union européenne. Une autre personnalité les a désormais rejoints. Limogé lundi 9 janvier, l'ex-ministre du Pétrole, Etienne Dieudonné Ngoubou, dort maintenant en prison. C'est une chute brutale pour Etienne Dieudonné Ngoubou. A peine avait-il organisé la passation de pouvoir avec son successeur que des enquêteurs débarquaient pour perquisitionner les locaux du ministère, son bureau, et saisir des documents. Le haut cadre déchu a même été hué à sa sortie du bâtiment par ses collaborateurs, qui en même temps lui...
(RFI 13/01/17)
A 24 heures du coup d’envoi de cette 31e édition de la Coupe d’Afrique des nations, qui se déroule au Gabon, les habitants de Libreville sentent la ferveur augmenter graduellement. Les supporters, bien que méfiants par rapport aux adversaires, voient leur équipe réussir une belle compétition, et même pour certains, la gagner. La Coupe d’Afrique des nations s’ouvre ce samedi 14 janvier à Libreville avec la rencontre qui va opposer le Gabon, pays hôte, et la Guinée-Bissau qui participe pour la première fois à cette compétition. Entre optimisme et scepticisme, les opinions varient entre les Gabonais. La fierté d’organiser la CAN Pour la première fois de son histoire, le Gabon organise seul une CAN après avoir partagé l’organisation en 2012...
(RFI 12/01/17)
Au Gabon, la peur gagne les anciens collaborateurs d'Ali Bongo. Mercredi matin 11 janvier, les Gabonais ont découvert à la une de la presse locale l'arrestation de Magloire Ngambia, un conseiller personnel du président sorti du gouvernement en 2015. Et il n'est pas seul. D'autres encore font l'objet d'enquêtes et d'investigation financières. C'est un véritable coup de tonnerre dans la vie publique gabonaise. Magloire Ngambia en prison, c'était inimaginable durant le premier septennat d'Ali Bongo. Originaire du Haut-Ogooué...
(BBC 12/01/17)
Des militants de l'opposition gabonaise ont appelé lundi au "boycott" de la Coupe d'Afrique des Nations qui débute samedi au Gabon, jusqu'au 5 février. Lors d'une conférence de presse à Libreville, les militants ont affirmé vouloir interférer sur la compétition "tant que la vérité des urnes ne sera pas restaurée", avant d'ajouter dans une déclaration que "la plateforme nationale de la société civile gabonaise appelle solennellement le peuple à un boycott actif dela CAN-2017 par tous les moyens appropriés, pacifiques et non violents, au nom de la liberté d'expression, de la vérité des urnes, de la souveraineté du peuple et du respect dû à nos martyres." L'opposition exhorte les Gabonais à rester chez eux et ne pas assister aux matchs...
(Jeune Afrique 12/01/17)
La rumeur courait depuis plusieurs jours sur les réseaux sociaux. C’est maintenant officiel : Booba se produira en concert à la cérémonie d’ouverture de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN), dont le coup d’envoi est prévu ce samedi à Libreville, au Gabon. « #CAN2017 La piraterie arrive », a confirmé le rappeur français sur son compte Instagram, au-dessous d’une photo de lui posant torse nu sur une plage inconnue.
(RFI 11/01/17)
Au Gabon, trois mois après son entrée en fonction, le Premier ministre Issozé-Ngondet a procédé à un remaniement ministériel qui n'est pas anodin. Même si son équipe ne change que légèrement, parmi les modifications opérées, on note le départ du ministre du Pétrole et des Hydrocarbures. Etienne Dieudonné Ngoubou est remplacé par Pascal Houangni Ambouroue, jusqu'alors ministre délégué à l'Economie, chargé de la Prospective et de la Programmation du développement. Le pétrole et les hydrocarbures constituent un portefeuille stratégique pour le pays, touché par la chute des cours du baril. Deux ans après son arrivée, Etienne Dieudonné Ngoubou a été démis de ses fonctions sans explication officielle. Toutefois, un proche du pouvoir estime que « lorsqu'on sort du gouvernement comme...
(Xinhua 10/01/17)
Le chef de l'Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba, a procédé lundi à l'inauguration du nouveau stade d'Oyem, capitale de la province du Woleu Ntem au nord du Gabon. Baptisé Egong Stadium, c'est-à-dire stade des martyrs en langue locale, le stade d'Oyem accueillera les rencontres du groupe C de la Coupe d'Afrique des nations (CAN Total, Gabon 2017). En présence des notables de cette province ainsi que certains membres du gouvernement, le numéro un gabonais, Ali Bongo Ondimba a coupé symboliquement le ruban pour l'ouverture officielle du stade. Selon les autorités gabonaises, les travaux vont se poursuivre (construction des stades d'entrainements, l'hôtel, un bâtiment accessoire pour les terrains d'entraînement, des équipements réservés aux activités physiques et sportives, la route encerclant le...
(Jeune Afrique 10/01/17)
Invités extérieurs et surprises du sommet extraordinaire de la Cemac, le 23 décembre, la patronne du FMI, Christine Lagarde, et le ministre français de l’Économie et des Finances, Michel Sapin, s’y sont rendus avec une option de dévaluation du franc CFA d’Afrique centrale, a appris Jeune Afrique dans son numéro 2922, en kiosques du 8 au 14 janvier. Mais pourquoi diable, le 23 décembre, à la sortie de leur sommet extraordinaire, les chefs d’État de la Cemac, du Cameroun, du Tchad, du Congo-Brazzaville, du Gabon, de la Guinée équatoriale et de la Centrafrique, ont-ils pris la peine d’évacuer « un réajustement de la parité monétaire actuelle » au premier des 21 points de leur communiqué final ? En clair, de...
(Le Monde 09/01/17)
Notre chroniqueur dénonce le maintien au Gabon de la compétition de football panafricaine malgré la « réélection » contestée du président gabonais. Samedi 14 janvier débutera la 31e édition de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) au Gabon. Pendant trois semaines, la grand-messe du foot africain se déroulera dans un pays dont le président a tordu le bras des institutions pour se maintenir au pouvoir. La Confédération africaine de football (CAF) aurait dû retirer l’organisation de ce rendez-vous continental à un Etat dont le chef n’a cure de l’expression de ses concitoyens. Lire aussi : Gabon : comment truquer une élection présidentielle pour 75 000 euros ? Ali Bongo, soucieux de se donner une image lisse et moderne, pourra bien...

Pages