Gabon | Africatime
Samedi 25 Mars 2017

Gabon

(Afrique sur 7 08/03/17)
Depuis la confirmation de la réélection d’Ali Bongo, le camp de l’opposant Jean Ping serait dans une certaine léthargie. Plusieurs ténors de l’opposition seraient en passe de migrer dans l’ANG, un nouveau parti d’opposition. Le camp de Jean Ping pourrait s’effriter davantage La défaite à la présidentielle d’août dernier est visiblement en train de faire souffler un vent de division au Gabon. En effet, alors que Jean Ping continue de réclamer sa victoire en dépit de l’arrêt de la Cour constitutionnelle confirmant Ali Bongo Ondimba en qualité de président gabonais, les cadres de l’opposition continuent de chercher leur marque. Ainsi, Dr Davain Akuré vient-il de franchir le rubicond en créant son parti. Soutenu par une dizaine d’élus locaux, ce transfuge...
(RFI 08/03/17)
Au Gabon, plusieurs soutiens de Jean Ping et bien d’autres poids lourds de l’opposition seraient sur le point d’adhérer massivement dans un petit parti de l’opposition dénommé Alliance pour le nouveau Gabon (ANG). Le président de ce parti, Davain Akuré a fait cette annonce lundi au cours d’une conférence de presse à Libreville. Il a annoncé aussi que le parti tiendra un congrès extraordinaire samedi prochain pour entériner ses nouvelles adhésions. Le nouveau futur grand parti en création tournera-t-il le dos à Jean Ping ? Rien n’est encore décidé, mais dans sa conférence de presse, le docteur Davain Akure a soutenu que son petit parti, qui compte une dizaine d’élus locaux, est sur le point de devenir un parti puissant...
(Jeune Afrique 07/03/17)
Bien que leurs économies soient les plus résilientes de la zone, car les plus diversifiées, le Cameroun et le Gabon vont aussi devoir trouver un accord avec le FMI. Malgré des taux de croissance respectifs de 4 % et 3 % en 2016, les deux pays doivent résorber leurs déficits (du budget et des comptes courants). Le Cameroun, moins endetté (31,6 % du PIB) que les autres États de la Cemac, dispose encore d’une capacité de financement sur le marché régional et international. Le pays pourrait donc se limiter à un partenariat technique avec le FMI. Mais, en tant que locomotive de la région, il doit montrer l’exemple, en maîtrisant davantage son endettement et en réduisant ses dépenses publiques. Dans...
(L'Union 07/03/17)
La rencontre entre les deux hommes a récemment eu lieu au siège de l'Organisation des Nations unies (Onu) à New York (USA). LE ministre d'Etat, ministre des Affaires étrangères de la Francophonie et de l'Intégration régionale, chargé des Gabonais de l'Etranger, Pacôme Moubelet Boubeya, était récemment au siège de l'Organisation des Nations unies (Onu), à New York (Etats-Unis). Principal temps fort de cette mission : l'entretien que lui a accordé le nouveau secrétaire général de l'Onu, le Portugais Antonio Guterres. L'échange entre les deux hommes a essentiellement tourné autour des questions d'intérêt commun entre notre pays et l'organisation mondiale. L'actualité en Afrique en général et dans la sous-région d'Afrique centrale en particulier a également été abordée. Sur un plan purement...
(L'Union 07/03/17)
C’est l’une des principales annonces faites par le président de ladite formation politique, Séraphin Akure Davain, hier, au cours de la conférence de presse qu’il a animée à la Chambre de Commerce de Libreville. LE président de l’Alliance pour le nouveau Gabon (ANG) a tenu une conférence de presse hier à Libreville. Après l' élection présidentielle d'août dernier, c'est la première sortie officielle de ce parti politique qui se réclame de l'opposition. Davin Akoure a, en présence des journalistes et de ses militants, fait plusieurs déclarations. Parmi celles-ci, il a indiqué que l’ancien président de l’Assemblée nationale Guy Nzouba Ndama et Léon Paul Ngoulakia font désormais partie des effectifs de ses militants. En outre, il a annoncé la tenue le...
(Agence Ecofin 07/03/17)
Cette hypothèse a été déclinée à la faveur d’une conférence de presse tenue ce 5 mars à Libreville, par l’Organisation nationale des employés du pétrole (ONEP). Au sortir de cette rencontre avec les hommes de médias, le Secrétaire général adjoint de l’ONEP, Sylvain Mayabith Binet, a décliné les mobiles de cette prise de position : « Les travailleurs du secteur pétrolier se sont concertés pour convenir d’un commun accord d’un dépôt d’un préavis de grève générale limitée dans tout le secteur pétrolier gabonais.», a-t-il indiqué. Par ailleurs, à travers cette grève, l’ONEP entend exiger des pouvoirs publics, un engagement à ne plus envoyer des forces de l’ordre dans les sites pétroliers en cas de grève pacifique. Raison pour laquelle, «...
(L'Union 07/03/17)
Dans cet entretien exclusif, le ministre d'État en charge de l’Eau et de l’Energie donne des éclaircissements sur le nouveau partenariat qui va lier, durant les 5 prochaines années, l’Etat à la Société d'energie et d'eau du Gabon (SEEG). l’Union. M. le ministre, à la fin du mois de juin 2017, le contrat de concession qui lie l’Etat à la SEEG prend fin. Quel bilan tirez-vous de ces 20 ans de concession ? Guy-Bertrand MAPANGOU : Le 13 juin 1997, l’Etat gabonais a confié, sur la base d’une convention de concession, à la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG)-Veolia, la gestion du service public de production, de transport et de distribution de l’eau potable et de l’énergie électrique pour...
(Jeune Afrique 07/03/17)
Parmi les nouveaux visages incontournables de la Cemac, le tchadien Abbas Mahamat Tolli hérite d'un poste d'autant plus important que la récession économique de la zone ne fait que commencer. Il a été adoubé le 17 février par les chefs d’État de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac). Dix jours après avoir pris ses quartiers dans le vaste bureau de gouverneur de la Banque des États de l’Afrique centrale (Beac), au 15e étage du siège, à Yaoundé. En attendant son installation officielle, Abbas Mahamat Tolli a déjà choisi son directeur de cabinet en la personne du Centrafricain Aimé-Dominique Bida-Kolika, qui avait déjà occupé ce poste du temps du Gabonais Philibert Andzembé (de 2007 à 2010). L’arrivée du...
(L'Union 07/03/17)
La compagnie pétrolière Shell Gabon opère ses activités à la lisière de deux parcs nationaux, entre le parc de Moukalaba-Doudou et Loango, dans les aires protégées de Gamba. Des études ont montré que cette zone recèle l’une des plus riches biodiversités des plaines de forêts tropicales en Afrique centrale. En partenariat avec l’Institution Smithsonian, depuis 15 ans, Shell Gabon œuvre pour préserver cette riche biodiversité dans le cadre du " Programme biodiversité du Gabon" . Mais également grâce aux consultations faites auprès de la Direction générale de l’Environnement et de la Protection de la nature (DGEPN), des Agences gouvernementales telles que l’Agence nationale des parcs nationaux (ANPN), Gabon Bleu, le Conseil national climat, et des ONG internationales et locales telles...
(Jeune Afrique 07/03/17)
Depuis la fin de son mandat de commissaire de l’Union africaine au Commerce et à l’Industrie, il y a quelques jours, la Tchadienne Fatima Haram Acyl n’a pas chômé. La belle-sœur du président Idriss Déby Itno va désormais seconder Daniel Ona Ondo en tant que vice-présidente de la Commission de la Cemac. Son parcours dans les organisations internationales a débuté au Bureau des Nations unies pour les services d’appui aux projets (Unops), où elle a assuré la direction des finances et de l’administration. Titulaire d’un MBA en finance de l’université Xavier de Cincinnati, cette fille et épouse de diplomate entame sa carrière aux États-Unis, exerçant dans plusieurs cabinets d’audit, dont PWC. Elle regagne son pays en 2004 pour être rapidement...
(Jeune Afrique 07/03/17)
Fragilisés par la chute des cours du pétrole, les États d’Afrique centrale se voient contraints de frapper à nouveau à la porte du FMI. Ajustements structurels, orthodoxie financière…les mauvais souvenirs des années 1980 refont surface. La potion sera-t-elle aussi amère cette fois-ci ? Deux sommets de chefs d’État en deux mois. Le fait est suffisamment rare au sein de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac) pour être relevé. Il témoigne de l’urgence pour ces présidents de trouver une solution à la grave crise économique qui ébranle leur zone. Le 23 décembre 2016 à Yaoundé, en présence de Michel Sapin, ministre français de l’Économie et des Finances – et à ce titre garant de la parité fixe entre le...
(APA 07/03/17)
APA – Douala (Cameroun) - La Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) a officiellement invité l’Union européenne (UE) à revenir sur les négociations de l’Accord de partenariat économique (APE) au terme de la 16ème session du Comité ministériel des négociations (COMINA) de l’APE tenue à Douala. Le communiqué des ministres de la COMINA dont APA a obtenu copie mardi, est sans équivoque : les ministres ont adopté la position « de ne pas adhérer à l’Accord d’étape en l’état, et de poursuivre les négociations en vue de la conclusion d’un APE régional complet, suivant des formes à définir ultérieurement ». Dans ce sillage, le conseil de ministres a décidé de convenir avec la partie européenne d’organiser une réunion...
(Jeune Afrique 07/03/17)
Après de deux années passées à diriger le Gabon en tant que Premier ministre, le nouveau président de la Commission de la Cemac va se pencher sur des dossiers d'envergure, comme la lutte contre corruption et la libre circulation des personnes. FMI : voici venu le temps de l’austérité en Afrique centrale Congo et Guinée équatoriale : les hauts fonctionnaires devront revoir leur dépenses à la baisse Sa retraite aura été de courte durée. Premier ministre du Gabon jusqu’en septembre, Daniel Ona Ondo a été nommé le 17 février président de la Commission de la Communauté économique et monétaire des États de l’Afrique centrale (Cemac). Un poste taillé sur mesure pour cet agrégé d’économie âgé de 71 ans, qui a...
(Agence Ecofin 06/03/17)
Au moment où le Gabon, au même titre que les autres producteurs de pétrole, subit les effets de la crise pétrolière, la compagnie britannique Tulow Oil entend rester fidèle au 4ème producteur de pétrole d'Afrique subsaharienne. C'est à ce titre que des responsables de Tulow Oil ont été reçus récemment à Libreville par Pascal Houangni Ambouroue, ministre du Pétrole et des Hydrocarbures. Spécialisé dans l'exploration et la production pétrolière, l’opérateur britannique qui détient environ 23 licences sur le territoire national, a indiqué à l’occasion de cette rencontre qu’elle souhaite continuer à financer de nouveaux projets dans son secteur d'activités. « La compagnie Tulow est présente au Gabon depuis plus de 20 ans et souhaite nouer de nouveaux partenariats avec l'Etat...
(Agence Ecofin 06/03/17)
Selon des sources proches d’Azur Gabon, les employés de l’entreprise, réunis le 3 mars dernier en Assemblée générale, auraient décidé à l’unanimité de déposer, dès la semaine prochaine, un préavis de grève auprès de la direction générale. Confronté à des difficultés d’ordre financières, notamment liées à un surendettement, l’avenir de l’opérateur de téléphonie mobile, Azur, qui est présent au Gabon, en République Centrafricaine et au Congo Brazzaville n’est pas près de connaître un épilogue heureux, poursuit la source. Les employés reprocheraient au PDG, Bruno Obambi (photo), ses stratégies et ses choix de fournisseurs internationaux. «Une attitude qui semble vouloir couler Azur Gabon», accusent-ils. En novembre dernier, plusieurs sources avaient déjà annoncé que le groupe de télécom Azur était en proie...
(Agence Ecofin 06/03/17)
Le Gabon se prépare à solliciter 200 milliards de CFA (323,8 millions $) par le biais d'un appel public à l'épargne sur le marché des capitaux de la CEMAC, a-t-on appris d'une source proche du processus. L'opération en est encore dans sa phase d'information aux gros investisseurs, en vue de boucler les prises fermes. Cet emprunt obligataire est assorti d'un taux d'intérêt de 6,5% pour une maturité de 6 ans. Aucune opération de l'Etat gabonais ne permet d'établir une comparaison. Mais on note selon la courbe des taux de rendement des titres publics gabonais, que les obligations à 5 ans, affichaient en janvier 2017, un rendement de seulement 5,74%, contre 7,12% en janvier 2016 et 6,5% en juin 2016. Comme...
(RFI 06/03/17)
Yohann Gène a remporté la Tropicale Amissa Bongo pour la deuxième fois après l’édition 2013, ce 5 mars 2017 à Libreville. Le Français devance ainsi l’Erythréen Issak Tesfom et l’Allemand Nikodemus Holler au classement général de la course cycliste gabonaise. Avec deux Tropicales Amissa Bongo remportées, Yohann Gène talonne désormais un autre Français au palmarès de cette course cycliste au Gabon, l’une des plus prestigieuses du continent. Après son sacre en 2013, le coureur s’est en effet adjugé l’édition 2017 et s’est ainsi rapproché d’Anthony Charteau, vainqueur en 2010, 2011 et 2012. « Je suis très content parce que ça faisait deux ans que je n’avais pas gagné [une course, Ndlr], a réagi le coureur de l’équipe Direct Energie. J’en...
(Xinhua 06/03/17)
La 12ème édition du Tour du Gabon, "La Tropicale Amissa Bongo", a officiellement pris fin par la victoire finale du franco-guadeloupéen Yohann Gène qui signe également par cette belle victoire la fin officielle de sa carrière de cycliste international. Si aucune perte en vie humaine n' a été enregistrée, cette édition a été la plus mouvementée 12 ans après le lancement de cette prestigieuse compétition du calendrier cycliste mondial en février 2006. Le premier incident a été le boycott des cyclistes gabonais. Le 27 février dernier dans la petite cité minière de Moanda (sud-est), alors que les 14 autres équipes étaient déjà sur la ligne de départ, aucun cycliste gabonais n' était visible. Tous ont unanimement boycotté le départ. Ils...
(AFP 06/03/17)
Le Français Yohann Gène (Direct Energie) a remporté dimanche à Libreville la Tropicale cycliste au Gabon, marquée par l'annonce officielle de la radiation des cyclistes locaux en réponse à leur boycott de la principale course cycliste africaine. "C'est vrai que c'est une nouvelle victoire donc cela fait du bien", a déclaré Gène, 35 ans, vainqueur de la Tropicale en 2013 et de sept étapes au total depuis sa première participation en 2009. "Il y a deux ou trois jours, on s'est dit que ça allait être compliqué et l'on a renversé la tendance", a ajouté le co-équipier de Thomas Voecler, vainqueur de l'étape de vendredi avant de gérer les circuits dans Libreville samedi et dimanche. L'Erythréen Issak Tesfom Okubamariam (Interpro)...
(Jeune Afrique 06/03/17)
Malgré les problèmes techniques qui ont provoqué l’annulation d’une étape, la course cycliste Tropicale Amissa Bongo est tout de même arrivée jusqu’à Libreville ce dimanche, où le Guadeloupéen Yohann Gène (Direct Energie) a remporté la compétition avec 16 secondes d’avance sur les autres coureurs. Vendredi 03 mars, entre Lambaréné et Kango, le coureur avait déjà remporté pour la quatrième fois de sa carrière une étape qu’il connaissait bien, dans un pays qui semble lui porter chance. De fait, en neuf participations, le cycliste de 35 ans a déjà porté sept fois le maillot de vainqueur d’étape. À ses cotés sur le podium figurait l’Érythréen Tesfom Okubamariam, membre de l’équipe japonaise Interpro Cycling Academy et qui s’était vu remettre la veille...

Pages

(RFI 02/02/17)
Cinq mois après l'élection présidentielle au Gabon et la crise postélectorale, une résolution est en train d'être débattue au Parlement européen. Les députés doivent voter ce jeudi 2 février ce texte qui dénonce la situation dans le pays, les violations des droits de l'homme, et qui évoque même des sanctions ciblées. Outre une vive condamnation des violations des droits de l'homme, les députés européens s'en prennent au processus électoral gabonais. Les parlementaires jugent que les résultats de la présidentielle « manquent de transparence et sont extrêmement douteux », ce qui « remet en cause la légitimité du président Bongo ». Le texte va plus loin. Il demande au Conseil européen de lancer des consultations avec Libreville. Et si aucun accord...
(Gabon Review 01/02/17)
Au bout des 100 premiers jours du gouvernement, le ministre des Infrastructures, des Travaux publics et de l’Aménagement du territoire juge son action plutôt satisfaisante, mais ne cache pas quelques regrets. Plus de 100 jours après la présentation de la feuille de route du gouvernement, chaque département ministériel fait son bilan et se donne des défis. Au ministère des Infrastructures, des Travaux publics et de l’Aménagement du territoire, on pense avoir fait ce qu’il fallait, même si quelques échecs sont reconnus. Et parmi les réussites, Jean-Pierre Oyiba revendique la livraison de chantiers réalisés à 100%. Il s’agit notammentdes actions lancées dès la présentation de la feuille de route, il y a plus de trois mois : les voiries entre Mouila...
(Gabon Review 01/02/17)
Le bureau du Syndicat national des magistrats du Gabon (Synamag), n’a pas réussi à faire adhérer ses membres à la proposition de sortie de crise présentée au ministre de la Justice lors des négociations. N’ayant enregistré aucune avancée jugée significative dans la résolution des points inscrits au cahier de charges transmis au ministre de la Justice garde des Sceaux, l’assemblée générale du Synamag réunie le 31 janvier 2017, dans la salle d’apparat du palais de justice de Libreville, a décidé à l’unanimité de la poursuite de sa grève illimité lancé le 12 décembre dernier. «Le bureau a pris l’initiative de créer un stop à l’évolution de la grève, nous avons voulu faire une suspension, nous avons proposé et nous sommes...
(Gabon Actu 01/02/17)
L’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO) en collaboration avec le Ministère des de la Promotion des Petites et Moyennes Entreprises, chargés de l’Entrepreneuriat National et le Ministère de l’Agriculture et de l’Elevage, chargé de la mise en œuvre du Projet Graine ont ouvert lundi à Libreville une formation technique des transformateurs agricoles du Gabon. Cette formation s’inscrit dans le cadre du projet sous-régional intitulé ²La sécurité alimentaire renforcée en milieu urbain en Afrique centrale grâce à une meilleure disponibilité de la nourriture produite localement’’. Le projet est financé par l’Africa Solidarity Trust Fund (ASTF). Il est mis en œuvre dans six pays de la sous-région (Cameroun, Congo, Gabon, Guinée Equatoriale, Sao Tome et Principe et Tchad), par...
(Gabon Review 01/02/17)
Le ministre des Sports a annoncé, le 30 janvier à Libreville, la relance à venir des travaux d’achèvement de ce chantier. A cet effet, 33 milliards de francs CFA seront mobilisés pour «contenter» l’entreprise adjudicataire. Le chantier du stade Omnisports Omar Bongo était au centre d’une séance de travail au ministère des Sports, le 30 janvier à Libreville. A l’issue de cette rencontre, les participants, en tête desquels le ministre des Sports, ont convenu de la relance des travaux d’achèvement de ce chantier après la Coupe d’Afrique des nations (Can) 2017. Face à l’Agence nationale des grands travaux d’infrastructures (ANGTI) et le Ceddex, l’entreprise adjudicataire, le gouvernement s’est engagé, avec l’appui de ses partenaires financiers, à mobiliser les 33 milliards...
(Gabon Actu 31/01/17)
Les médecins cubains ne quitteront pas le Gabon, au contraire la coopération entre le Gabon et Cuba sera renforcée a annoncé lundi à Addis Abéba le Vice-Président du conseil d’Etat cubain, Salvador Valdes Mesa reçu dans la capitale éthiopienne par le chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba en marge du sommet de l’Union africaine (UA). M. Valdes Mesa a réaffirmé que le partenariat qui voit des médecins cubains exercer au Gabon devrait se poursuivre. Le Gabon importe les médecins cubains pour servir dans les zones rurales délaissées par leurs collègues gabonais. Leur expertise est aussi demandée dans les grands centres de santé comme le Centre hospitalier et universitaire de Libreville (CHUL). Le Vice-Président cubain a également réaffirmé la volonté...
(Gabon Actu 30/01/17)
Fred-Paulin Abessolo Mewono, chercheur à l’Institut de recherche en sciences humaines (IRSH) de Libreville fait la genèse de la municipalité, ce démembrement de L’État qui implique les communautés locales dans la gestion et la gouvernance du pays. Bonne lecture. LES PREMIERS PAS DE LA VIE MUNICIPALE AU GABON, 1909-1936. Le présent article présente l’ensemble des étapes, procédures et armature juridique qui ont été mobilisés pour introduire la municipale dans le mode de gestion des agglomérations au Gabon. Il insiste sur la volonté du Gouvernement général de l’Afrique équatoriale française d’expérimenter ce nouveau découpage administratif compte tenu du degré d’évolution constatée au niveau de la société gabonaise. Cet article indique que, très vite, les autochtones, sont associés à la gouvernance de...
(Gabon Review 30/01/17)
L’ONG Ingénieur sans frontières Gabon (ISF-Gabon) a livré au responsable du collège évangélique d’Akébé, le 28 janvier 2017, un ensemble d’infrastructures d’assainissement réalisées pour le bien-être des élèves. Le proviseur du collège évangélique d’Akébé, Paul Christian Oyoune a réceptionné le 28 janvier dernier les infrastructures réalisées par ISF-Gabon. Il s’agit d’une fosse septique, des toilettes et du réseau de plomberie de l’établissement entièrement réhabilités. Lancée il y a deux ans dans le but d’offrir aux 517 élèves de ce collège d’évoluer dans un environnement sain et hygiénique, cette initiativea nécessité la présence, chaque week-end, de 60 bénévoles. «Nous avons réalisé une fosse septique de 5 m de long et 2 m de large avec deux compartiments réalisés totalement en béton...
(BBC 30/01/17)
Plusieurs anciens membres du gouvernement gabonais proches du défunt chef d'Etat Omar Bongo, sont menacés de poursuites judiciaires. Deux anciens ministres de l'actuel président gabonais attendent d'être jugés Ils sont soupçonnés d'avoir détourné plus de 863 milliards de francs CFA entre 2012 et 2017. Le ministre de la communication Alain-Claude Bilié By Nzé, a indiqué que les présumés coupables répondront de leurs actes. Deux anciens ministres de l'actuel président gabonais attendent d'être jugés. La haute cour de justice est la seule compétente pour juger les délits et infractions commis par des ministres et autres hautes personnalités politiques. Mais cette cour n'existe pour l'instant que dans les textes.
(Gabon Review 26/01/17)
Inculpés pour trouble à l’ordre public et attroupement non armé, Marceau Malekou, Melvin Gondjout, Alex Haore Et Barry Ndimal, se sont tirés avec une liberté provisoire, à l’issue de leur présentation devant le procureur de la République, puis devant le juge d’instruction, le 25 janvier 2017. Après une semaine de garde dans les geôles de la police judiciaire, les quatre jeunes leaders de l’association «Jeunesse de l’opposition unie pour la résistance» (Jour), interpellés dans le cadre d’une manifestation organisée dans le 2e arrondissement de Libreville ayant pour message principal «la Can d’accord mais l’école d’abord», ont bénéficié d’une liberté provisoire. Cette décision plaidée par leurs conseils : Maitres Jean Remy Bantsantsa, Chambier Omanda et Gomez Tchango, a été obtenue à...
(Gabon Review 26/01/17)
Accusés par certains de ne pas avoir fait correctement leur travail pour empêcher les violences enregistrées il y a un mois dans certains établissements, les surveillants généraux sont l’objet d’une réflexion au sein du gouvernement. Leur fonction devrait être «réévaluée». Pointés du doigt à la suite de la vague de violences enregistrée en décembre 2016 dans des établissements scolaires de Libreville, les surveillants généraux bénéficient désormais d’une attention particulière de la part du ministère de l’Education nationale et de la Fonction publique. Depuis quelques semaines, les responsabilités et les conditions liées à leur fonction sont au centre d’une réflexion qui, selon Florentin Moussavou, devrait aboutir à «une réévaluation» de leur métier. L’objectif étant de parvenir à une meilleure sécurisation des...
(Gabon Review 26/01/17)
Dans la guerre qu’elles livrent au mouvement Gülen, les autorités turques ont décidé de créer une fondation publique, Maarif, dont la vocation est de reprendre les actifs de certaines écoles du mouvement Hizmet (Gülen). Bien que laïques et privées, nombre de ces écoles présentent également en Afrique sont menacées par cette décision. Selon notre confrère sénégalais le Quotidien, dont l’article sur cette question est reproduit ici, la Fondation Maarif serait davantage «une machine de guerre contre le Hizemet sans réelle appétence pour l’éducation». Doit-on craindre pour la nature et la qualité de l’enseignement dispensé dans ces écoles si elles passaient sous la coupe de la fondation publique ? La Turquie est-elle en train de plomber le système éducatif du continent...
(Gabon Review 25/01/17)
Interpellés le 18 janvier 2017, les leaders du mouvement pro-Ping, Jeunesse de l’opposition unie pour la résistance (Jour) sont jusqu’à présent en garde à vue dans les locaux de la police judiciaire. Dans le communique de presse publié ci-après, les membres du Rassemblement héritage et modernité, dénonce cette privation de liberté et exigent la relaxe sans délais de ces jeunes. Communique de presse Depuis le mercredi 18 janvier 2017, quatre jeunes leaders de l’association «Jeunesse de l’opposition unies pour la résistance » (Jour) : Marceau Malekou, Melvin Gondjout, Alex Haore Et Barry Ndimalsont arbitrairement gardés à vue à la Police Judiciaire (P.J). Il leur est reproché d’avoir initié une campagne de boycott de la CAN 2017 qui se joue actuellement...
(RFI 25/01/17)
Une délégation de l'opposition gabonaise s'est rendue à Bruxelles ce mardi 24 janvier. Ses membres ont rencontré des représentants des Vingt-Huit et du Service des actions extérieures de la Commission Européenne. L'objectif a été de rappeler à l'Union européenne sa responsabilité et demander un recomptage des voix de la dernière présidentielle. Un rapport des observateurs de l'UE, publié en décembre 2016, confirmait « un processus opaque » dans ce comptage. Parmi les membres de l'opposition présents dans la capitale européenne, Séraphin Moundounga, l'ancien ministre de la Justice, qui avait démissionné en septembre 2016. Pour lui, après le football et la CAN, il faut maintenant passer aux choses sérieuses. Les Gabonais sont suspendus aux mesures qui vont être annoncées par l'Union...
(Gabon Review 24/01/17)
Intervenue la semaine écoulée en l’absence de sa propriétaire, la saisie conservatoire à la Résidence hôtelière Le Maïsha aurait été prévue et annoncée depuis des mois. Le ministère de l’Economie dit avoir «préserver les intérêts du Trésor public». Décriée par certains, notamment au sein de l’opposition, qui y ont vu une nouvelle tentative d’intimidation du pouvoir à l’encontre de l’opposante Chantal Myboto-Gondjout, propriétaire de la structure, la saisie conservatoire à la Résidence hôtelière Le Maïsha s’est faite conformément à la loi. A en croire le ministère de l’Economie, de la Prospective et de la Programmation du développement durable, la descente des agents de la direction générale des Impôts (DGI) et ceux de la gendarmerie nationale a été annoncée à la...
(Agence Gabonaise de Presse 24/01/17)
Un taxi bus transportant près d’une vingtaine de passagers circulant sur la voie express (échangeur des Charbonnages-rond-point Camp de Gaulle) a fait un accident lundi matin aux environs de 9h (8h GMT), faisant une dizaine de blessés, a-t-on appris de sources sécuritaires. Selon des éléments de la gendarmerie nationale postés au niveau du rond-point du Camp de Gaulle, le bus qui roulait à une vitesse démentielle a fait trois tonneaux avant de terminer sa course sur le terre-plein, faisant une dizaine de blessés dont le chauffeur. « Les accidentés ont été secourus par les gendarmes et des militaires de la Garde républicaine. Ils ont été transportés dans une polyclinique privée où leur vie n’est pas en danger », a expliqué...
(Gabon Review 24/01/17)
Pour la rentrée prochaine, le vice-Premier ministre chargé de l’Urbanisme annonce le déguerpissement «de gré ou de force» des populations vivant dans des zones inondables de Libreville et de Port-Gentil. Une annonce qui intervient des jours après la mise en détention de l’ancien coordonnateur du projet d’aménagement des bassins versants. Dans une interview au quotidien l’Union du 19 janvier, Bruno Ben Moubamba, vice-Premier ministre chargé de l’Urbanisme, l’Habitat social et du Logement, annonçait qu’«à la rentrée prochaine, les populations qui vivent dans les zones inondables seront appelées à partir de gré ou de force, que ce soit à Libreville comme à Port-Gentil». Pour la deuxième personnalité du gouvernement, qui entend «rénover les vieux quartiers» de la capitale pour en finir...
(Gabon Actu 24/01/17)
Des violences spontanées ont éclatées dans la ville de Bitam à la frontière avec le Cameroun dès la fin du match qui a opposé le Gabon au Cameroun dont la conséquence sans appel est l’élimination des Panthères. Ce sont principalement les ressortissants camerounais qui ont été visés. Des jeunes voyous armés des machettes et des gourdins ont tenté d’agresser des ressortissants camerounais vivant à Bitam visiblement pour se livrer à des pillages. La police est intervenue promptement. Il y a eu plusieurs arrestations. Le calme est revenu dans la ville. Le Notable, envoyé spécial
(AFP 23/01/17)
Les salariés de Shell-Gabon, qui avaient déclenché une grève le 12 janvier pour obtenir des garanties et des indemnisations sur fond d'inquiétudes sur la vente d'une partie des actifs de la société, ont repris le travail après un accord avec la direction, a-t-on appris lundi de source syndicale. "La reprise du travail dans toutes les installations où opère la société Shell-Gabon...
(Agence Ecofin 23/01/17)
La suspension de la grève intervient à la suite de la conciliation signée le 21 janvier dernier, entre la Direction générale de Shell Gabon SA et l’Organisation des employés du pétrole (ONEP), sous l’égide des ministres du Pétrole, Pascal Houagni Ambourouet, et celui de l’Emploi, Eloi Nzondo. A la suite de cet accord, l’ONEP a aussitôt annoncé la reprise du travail dans toutes les installations où opère la société Shell au Gabon. Et malgré le fait que son contenu n’a pas encore été rendu public, « mais il satisfait le personnel de la compagnie. », a indiqué le Secrétaire général adjoint de l’Organisation des employés du pétrole, Sylvain Mayabi Binet. Pour rappel, après près de 56 ans de présence continue...

Pages

(Gabon Review 04/02/17)
Le premier groupe privé minier et hydro-métallurgique marocain, Managem, a initié des réflexions sur la mise en place d’une stratégie devant favoriser l’augmentation de sa production dans ses principaux sites d’exploitation au Gabon. Au regard de ses faibles performances productives estimées à cinq tonnes d’or extrait depuis sept ans, à la suite de la signature de l’accord d’exploitation de la mine d’or de Bakoudou et l’exploration des extensions de ce gisement, le groupe marocain souhaite améliorer, à travers un partenariat mutuellement bénéfique avec l’Etat, la production du secteur aurifère. Dans le cadre de la mise en œuvre de cette stratégie de développement, Managem entend soumettre au gouvernement son programme d’investissements, l’état du respect de ses obligations fiscales, de la responsabilité...
(Financial Afrik 03/02/17)
La crise politique qui prévaut au Gabon a influé négativement sur les performances des compagnies d’assurances. Ce marché qui compte 9 assureurs (3e marché de la zone CIMA), a vu son chiffre d’affaires baisser de 6,4% durant les neuf premiers mois de l’année 2016. Il s’est établi à 58 milliards de F CFA (environ 88 millions d’euros), selon des chiffres livrés par la presse locale, mercredi 1e février. Comparant ce résultat des neuf premiers mois de 2016 au chiffre d’affaires global de 2015 (118,881 milliards de FCFA), la contre performance devient une évidence. Ce secteur est touché de manière abyssale par les perturbations qui ont suivi la réélection du Président Ali Bongo. Les contestations et émeutes dans les rues gabonaises...
(Agence Ecofin 02/02/17)
La construction du terminal minéralier d’Owendo, développé par la Gabon Special Economic Zone Mineral Port, filiale du groupe singapourien Olam, permettra de tripler la capacité de transport du minerai de manganèse des entreprises opérant au Gabon. Les entreprises Nouvelle Mining Gabon opérant à Franceville dans le sud-est du Gabon et la Compagnie industrielle et commerciale des mines de Huanzhu qui opère à Ndjole dans le centre du pays, verront ainsi leurs capacités de production tirées vers le haut grâce à ces nouvelles installations portuaires de logistiques. D’après les autorités, «lorsque le nouveau terminal minéralier atteindra sa vitesse de croisière, sa capacité annuelle de transport sera de 10 millions de tonnes de manganèse. Ajoutée à celle du port minéralier de la...
(RFI 02/02/17)
Au Gabon, le chemin de fer Transgabonais, épine dorsale de l’économie du pays sera bientôt rénové. L’Etat et l’Agence française de développement (AFD) ont récemment conclu un accord de financement de 61 milliards de francs CFA. Concédé depuis 2003 au groupe métallurgique français Eramet, le Transgabonais qui traverse huit provinces du pays devient de plus en plus important à cause de l’augmentation de trafic de bois mais surtout le transport de minerai de manganèse. Le transport passager aussi sera nettement amélioré. C’est depuis 39 ans que le train siffle sur le Transgabonais. Près d’un demi-siècle après, la voie construite par un consortium de 17 entreprises européennes a vieilli. Le train express parcourait les 669 km de Libreville à Franceville en...
(Gabon Review 02/02/17)
Les produits découlant de la production ont connu une légère baisse au cours des 9 premiers mois de l’année 2016. Temps ombrageux pour l’industrie meunière et avicole au Gabon. Le secteur a enregistré au terme des neuf premiers mois de l’année 2016 une baisse d’activité qui a occasionné une chute légère dans sa production. Après une baisse estimée à 0,4%, la production de la farine s’est établie à 53 779 tonnes. Un léger repli, assure la Société meunière et avicole du Gabon (Smag). Les implications liées à cette diminution de la production touchent les milieux de la consommation domestique, avec une rareté relative du produit. A l’opposé, les aliments du bétail ont progressé de 4% et 6,2%. Alors que la...
(Agence d'information d'afrique centrale 02/02/17)
Un projet promouvant la gouvernance forestière en Afrique centrale, notamment en République du Congo, en République Centrafricaine, au Cameroun et au Gabon a été lancé le 2 février à Brazzaville. Intitulé «Agir sur les défis de l’Accord de partenariat volontaire (APV) : exploitation illégale et changement du couvert forestier dans le cadre d’investissement non-forestier», ce projet s’exécutera en deux ans. Il vise à réduire les risques d’exploitation illégale des forêts dans le cadre des investissements agro industriels, miniers et infrastructurels dans ces quatre pays ayant en partage les écosystèmes forestiers du Bassin du Congo. Son lancement a eu lieu au cours d’un atelier regroupant les différentes parties prenantes du secteur forestier. Intervenant à l’ouverture dudit atelier, l’inspecteur général de l’économie...
(APA 02/02/17)
APA-Yaoundé (Cameroun) - Le marché financier de l'Afrique centrale continue de fonctionner «au ralenti» après 12 ans d'existence, selon un rapport que vient de publier le cabinet français Roland Berger. Dans un rapport intitulé «Etude prospective sur le potentiel du Marché financier régional de l'Afrique Centrale et mesures d'accompagnement», l’institution pointe des activités primaire et secondaire faibles, dans un espace étroit également marqué par la coexistence de la Bourse de Libreville (BVMAC, Gabon) et de la Bourse de Douala (DSX, Cameroun), «freinant le dynamisme du marché et rédhibitoire en termes de perception par les utilisateurs». Toujours au plan de l'offre actuelle Roland Berger constate des processus perçus comme longs et contraignants par les parties prenantes, mais aussi un déficit de...
(Gabon Review 01/02/17)
Les petites et moyennes entreprises (PME) locales disent avoir constaté un accaparement des forêts dans la province du Woleu-Ntem, particulièrement à Bitam et à Minvoul. Deux sociétés chinoises détiendraient plus d’hectares d’exploitation que la réglementation ne le permet. Dans les départements du Ntem (Bitam) et du Haut Ntem (Minvoul), l’exploitation forestière serait soumise à une bien curieuse pratique face à laquelle les riverains se sentent impuissants, voire abandonnés par les autorités en charge du secteur. Depuis quelques années, en effet, les entreprises TTIB et CDG appartenant au Chinois Gao Yan bénéficieraient de permis d’exploitation format «XXL». C’est en tout cas, le constat fait par la Confédération générale des petites et moyennes entreprises et industries (CGPMEI) à l’occasion d’une visite de...
(Agence Ecofin 01/02/17)
En marge de sa participation aux travaux de la 28ème session ordinaire de la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union africaine (UA), le président de la République, Ali Bongo Ondimba, a pris part le 31 janvier du Comité des chefs d’Etat et de gouvernement africains sur les changements climatiques (Cahoscc). Au cours de cette séance le Gabon, après l’Egypte, a été désigné pour assurer la coordination du Cahoscc pour une durée de deux ans. « Je vous remercie pour la confiance que vous avez bien voulu placer en ma personne et au Gabon pour porter haut la voix de l'Afrique en matière de changements climatiques », a déclaré le chef de l’Etat au cours de son allocution...
(Agence Ecofin 01/02/17)
(Agence Ecofin) - Le cabinet de conseil en stratégie français Roland Berger, contacté par la Commission de surveillance du marché financier d’Afrique centrale (Cosumaf), à l’effet de travailler sur les différentes hypothèses, au sujet du rapprochement des places boursières de Douala et Libreville, dans un rapport remis à l’institution, révèle que la fusion de la Douala Stock Exchange (DSX) et de la Bourse des valeurs mobilières d’Afrique (BVMAC), pourrait, d’ici 2020, générer 1000 milliards de Fcfa d’émissions. Depuis six ans, deux scénarios sont envisagés dans le rapprochement de ces deux places boursières. Le premier consacre la spécialisation de la DSX dans le domaine des actions tandis que la BVMAC se chargerait des obligations. La deuxième hypothèse consiste à fusionner les...
(Agence Ecofin 31/01/17)
Depuis l’annonce de Shell de son intention de céder ses actifs onshore au Gabon, des inquiétudes persistent dans le rang des travailleurs de l’entreprise pour ce qui est de la pérennité de leurs emplois avec Carlyle, le nouveau repreneur. Même sentiment au niveau des collectivités locales qui craignent pour les projets sociaux engagés par Shell à travers le pays. Pour apaiser les esprits, Pascal Houangni Ambouroue, le nouveau ministre du pétrole a visité, en fin de semaine dernière, les terminaux de la filiale gabonaise du géant pétrolier à Gamba et Rabi et a tenu des séances de travail avec les responsables politico-administratifs et la direction générale de Shell Gabon, rapporte L’Union. « Le gouvernement veillera à ce que le nouveau...
(Gabon Actu 31/01/17)
La banque français, Société Générale, mobilisera sous peu trente trois (33) milliards de francs CFA (FCFA) pour achever les travaux du stade Omnisports Omar Bongo de Libreville, 46.000 places, annonce un communiqué du ministère gabonais des Sports. Le chantier démarré depuis 2010 sera relancé juste après la Coupe d’Afrique des nations (CAN Total, Gabon 2017) qui se déroule au Gabon jusqu’au 5 février prochain, précise le communiqué. Selon le communiqué, les travaux exécutés auparavant par l’entreprise Entraco sont désormais confiés à la société Ceddex (entreprise adjudicataire) sous la supervision de l’Agence nationale des grands travaux d’infrastructures (maître d’ouvrage délégué). Dès la semaine prochaine, le Ministre de la Jeunesse et des Sports, Nicole Assélé, convoquera une réunion autour de son collègue...
(Agence Ecofin 31/01/17)
La Commission bancaire de l'Afrique centrale (Cobac) s'est réunie récemment à Libreville, au Gabon, sous la présidence de Lucas Abaga Nchama (photo), a menacé de sanctionner une soixantaine d’établissements financiers de la sous-région Cemac, sans les citer nommément. En effet, au cours de cette session, la Cobac a décidé d'adresser une injonction à un établissement de crédit, à une holding et à 55 établissements de microfinance (EMF), à l'effet de se conformer à la réglementation prudentielle dans un certain délai. Par ailleurs, le gendarme du secteur de la finance a décidé de proroger le délai d'injonction adressée à deux établissements de crédit et à un autre du secteur financier. Une autre structure de crédit a été mise en demeure pour...
(Agence Ecofin 31/01/17)
L'Agence nationale des parcs nationaux du Gabon (Anpg) annonce qu’elle est en train de ficeller un projet de collaboration avec trois instituts brtanniques : la Royal Zoological Society of Scotland, Trace Wildlife Forensics Network et l'université de Stirling, afin de développer des outils génétiques pour soutenir les actions de gestion et de protection des éléphants. « Les marqueurs génétiques traditionnels tels que les microsatellites et l'ADN mitochondrial ont besoin d'un équipement sophistiqué qui fait défaut dans la plupart des pays accueillant des espèces impliquées dans le commerce illégal d'espèces sauvages. C'est pourquoi ont été mis au point, de nouveaux marqueurs génétiques pour les éléphants forestiers », explique l’Anpg. Elle précise que cette technique peut être mise en œuvre au Gabon...
(Jeune Afrique 31/01/17)
La Banque africaine de développement et la Banque mondiale ont été approchées par la Commission de surveillance du marché financier de l'Afrique centrale (Cosumaf) pour mettre en œuvre les recommandations qui lui ont été remises par le cabinet de conseil en stratégie Roland Berger voilà un an. Objectif : concrétiser le projet de rapprochement des bourses de Douala et Libreville. Le patron de la Cosumaf, Rafaël Tung Nsue, se voulait positif le mercredi 25 janvier, lors de son passage à la conférence organisée à la Banque de France à Paris par la Fondation pour les études et les recherches sur le développement international. Selon lui, la relance d’un marché financier d’Afrique centrale − approuvée depuis 1999 par la Banque des...
(AFP 31/01/17)
YAOUNDE, (Xinhua) -- Une vague d'inquiétudes agite la Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale (CEMAC), obligée de s'imposer une ligne de mesures d'austérité pour pouvoir atténuer les effets d'une crise économique durement ressentie dans la région, à cause du choc pétrolier persistant depuis 2014 avec la chute des cours d'autres matières premières. Fin 2016 à Yaoundé, les chefs d'Etat du Cameroun, du Congo, du Gabon, de la Guinée équatoriale, de la République centrafricaine (RCA) et du Tchad, les six pays membres de la CEMAC, s'étaient mis d'accord lors d'un sommet extraordinaire pour mettre en œuvre des politiques d'ajustement structurel en vue de sortir de la crise. Un mois après, aucune information ne filtre encore sur la nature et les...
(AFP 30/01/17)
La Coupe d'Afrique des Nations de football représente un intérêt économique et des coûts importants pour le Gabon, qui veut diversifier ses ressources pour sortir de sa dépendance au pétrole et rejoindre le club des pays émergents d'ici 2025. La CAN, une aubaine économique sur le chemin de "l'émergence" ? La question représente un enjeu très politique dans ce petit pays d'1,8 million d'habitants, sorti profondément divisé du dernier scrutin présidentiel et la réélection contestée pour sept ans d'Ali Bongo Ondimba en septembre dernier. En Afrique, le Gabon ...
(Agence Ecofin 30/01/17)
(Agence Ecofin) - La Commission bancaire de l'Afrique centrale (Cobac) s'est réunie récemment à Libreville, au Gabon, sous la présidence de Lucas Abaga Nchama, a menacé de sanctionner une soixantaine d’établissements financiers de la sous-région Cemac, sans les citer nommément. En effet, au cours de cette session, la Cobac a décidé d'adresser une injonction à un établissement de crédit, à une holding et à 55 établissements de microfinance (EMF), à l'effet de se conformer à la réglementation prudentielle dans un certain délai. Par ailleurs, le gendarme du secteur de la finance a décidé de proroger le délai d'injonction adressée à deux établissements de crédit et à un autre du secteur financier.
(Agence Ecofin 30/01/17)
(Agence Ecofin) - S’exprimant le 25 janvier 2017 à Yaoundé, en marge d’une «conférence de haut niveau» sur les réponses que doivent apporter les banques centrales face aux chocs exogènes, Lucas Abaga Nchama, le gouverneur de la banque centrale des six Etats de la Cemac, s’est voulu rassurant sur le volume des réserves de change dont disposent actuellement les pays de cet espace communautaire. «Le taux de couverture de la monnaie est d’un peu moins de 70% actuellement, alors que le minimum est de 20%. Avant, nous étions autour de 100%», a-t-il indiqué, en se satisfaisant des «efforts fournis par les Etats de la Cemac pour s’ajuster», face à une crise pétrolière qui met à mal la plupart des économies...
(Agence Ecofin 27/01/17)
Les inondations de la mine à ciel ouvert de Bakoudou dans la province du Haut-Ogooue, sud-est du Gabon, couplées aux difficultés d’évacuation du minerai dans certaines localités ont entamé les performances de la filière aurifère. Cette situation a ainsi occasionné une contraction de l’activité du secteur de 8,6%, la production d’or n’atteignant que 922 kg au troisième trimestre 2016, contre 1010 kg extraits durant la même période en 2015. «Ces facteurs internes, ajoutés à la baisse des cours mondiaux de l’or, ont entraîné un repli de 5% du chiffre d’affaires qui se situe à 16,5 milliards de FCFA contre 17,3 milliards de FCFA en 2015 », a fait savoir le ministère de l’Economie. Dans le même temps, le complexe métallurgique...

Pages

(Gabon Review 06/10/16)
Les prochaines échéances de la sélection nationale et l’état d’esprit du groupe ont constitué l’essentiel d’une interview du manager général des Panthères du Gabon, parue ce 5 septembre dans le quotidien L’union. Le manager général des Panthères du Gabon s’est exprimé sur les prochaines échéances de la sélection nationale de football. Dans une interview parue ce 5 septembre dans les colonnes de L’union, Daniel Cousin a notamment évoqué la confrontation face au Maroc, le 8 octobre prochain à Franceville, match comptant pour l’ultime tour des éliminatoires du Mondial 2018. «C’est un match très important que nous devons absolument gagner. Notre espoir de participer pour la première fois à une coupe du monde passe par une victoire sur le Maroc», a...
(Africa Top sports 06/10/16)
Le Maroc semble être prêt pour le match contre le Gabon dans le cadre de la première journée des éliminatoires de la Coupe du Monde 2018. Les Lions de l’Atlas sous la houlette de leur sélectionneur Hervé Renard ont observé leur quatrième séance d’entrainement ce mercredi sur la pelouse du stade de Malabo, c’est en Guinée Equatoriale, où ils ont érigé leur base. Selon nos confrères de Mountakhab, la séance est destinée au système tactique et exercices d’atelier. Concernant le reste du programme, une autre séance est prévue ce jeudi avant de rallier Gabon, précisément Franceville vendredi matin. La rencontre a lieu le 08 octobre 2016.
(Direct Matin 06/10/16)
Le Gabon et le Maroc s'affrontent samedi 8 octobre lors de la première journée des éliminatoires de la Coupe du monde 2018 de la zone Afrique. Une rencontre à suivre en direct et en intégralité sur beIN SPORTS 1 à partir de 18h30. Depuis 1998, le Maroc n'a plus disputé de Coupe du monde. C'est la mission qui a été donné à Hervé Renard qui doit tenter de qualifier la sélection des Lions de l'Atlas pour l'édition 2018 qui aura lieu en Russie. Le problème, c'est que sa formation n'est plus un cador du football africain et se retrouve dans un groupe compliqué. A lire aussi : Algérie-Cameroun, qualifications pour le Mondial 2018 : à quelle heure et sur quelle...
(Gabon Review 03/10/16)
L’instance nationale du football a été trainée en justice par la Gabonaise des travaux en bâtiments et équipements (GTBE), à qui elle reproche d’avoir unilatéralement rompu le contrat lui conférant la construction du site financé par la Fifa. Nouveau rebondissement dans la construction du centre technique de Bikélé, à 15 km au sud de Libreville, où l’entreprise en charge de la réalisation du projet a densifié son bras de fer avec la Fédération gabonaise de football (Fégafoot). La Gabonaise des travaux en bâtiments et équipements (GTBE) vient de saisir la justice sur la résiliation en octobre 2015, par la Fegafoot, du contrat de construction du Projet-Goal. Une situation d’autant plus exaspérante que l’instance gabonaise n’en est pas à son premier...
(Gabon Eco 03/10/16)
L’équipe des Panthères du Gabon U17 a vu son rêve de participer à la CAN Madagascar 2017, brisé par le Mena du Niger qui l’a tenu en respect (3-3) samedi 1er octobre courant au stade Augustin Monedan de Sibang à Libreville en match retour du dernier tour qualificatif de ladite compétition après sa défaite (1-0) à la manche aller au stade municipal de Niamey. Après leur défaite (1-0) à Niamey en match aller du dernier tour qualificatif de la CAN U17 qui va se dérouler l’année prochaine à Madagascar, les Panthères U17 ont été neutralisé samedi (3-3) au stade de Sibang de Libreville en match retour. Du coup, elles ne participeront pas à cette fête continentale du football. Les Panthères...
(Autre média 03/10/16)
Battus à l’aller respectivement au Ghana (3-1) et au Niger (1-0), la Côte d’Ivoire et le Gabon tenteront de renverser la vapeur et de valider leur billet pour la phase finale de la CAN 2017 des moins de 17 ans samedi à l’occasion du dernier tour retour des éliminatoires. L’heure du verdict a sonné pour les 14 sélections encore en lice dans la course à la qualification pour la CAN 2017 des moins de 17 ans. En effet, c’est ce week-end que les sept derniers billets pour Madagascar vont être attribués au terme du 3e et dernier tour retour des éliminatoires. Battus à l’aller, le Gabon et la Côte d’Ivoire vont tenter de renverser la vapeur à domicile samedi. Pour...
(RFI 29/09/16)
Alors que des rumeurs laissaient entendre que la CAN 2017 pourrait être délocalisée suite aux troubles qui ont agité le Gabon après la réélection controversée du président Ali Bongo, la Confédération africaine de football a confirmé que la compétition se déroulerait bien au pays des Panthères. La Confédération africaine de football a donc tranché, la Coupe d’Afrique des nations 2017 devrait bien se jouer au Gabon. Après les troubles qui ont agité le pays suite à la réélection controversée du président Ali Bongo, les rumeurs d’une délocalisation de la compétition au Maroc ou au Ghana circulaient. Le ministre de la Jeunesse et des Sports algérien Hadi Ould-Ali, avait également déclaré que son pays se tenait prêt à organiser la CAN...
(Foot Africa365 28/09/16)
La CAF, réunie en Assemblée générale au Caire, a dévoilé les modalités du tirage au sort de la CAN 2017, programmé le 19 octobre prochain à Libreville. Les têtes de série seront le Gabon, la Côte d’Ivoire, le Ghana et l’Algérie. Les seize pays qualifiés pour la CAN 2017 sont fixés sur les modalités du tirage au sort de l’épreuve. Les têtes de série seront le Gabon, pays organisateur, la Côte d’Ivoire, tenante du trophée et actuel numéro un africain au classement FIFA, le Ghana, finaliste sortant, et l’Algérie. Les critères de classement des seize équipes sont les suivants : les points obtenus lors des trois dernières éditions de la CAN (2015, 2013, 2012), les performances réalisées lors des éliminatoires...
(Autre média 28/09/16)
Après avoir signé un accord confirmant la tenue de la CAN 2017 au Gabon du 14 janvier au 5 février prochains malgré la situation tendue sur place, la CAF a dévoilé mardi soir la répartition des 16 qualifiés en quatre chapeaux qui seront utilisés pour le tirage au sort. Le compte à rebours vers la CAN 2017 est lancé ! Réuni ce mardi au Caire, le comité exécutif de la CAF a précisé les procédures du tirage au sort de la phase de groupes de la compétition. Celui-ci se tiendra le 19 octobre à Libreville. A cet effet, 4 pots ont été définis. Les groupes seront constitués par une équipe issue de chacun d’eux. Pays-hôte, le Gabon accède évidemment au...
(Gabon Review 28/09/16)
Le Real Madrid se serait résolu à recruter l’attaquant gabonais au mercato estival de 2017. S’il n’a pas clairement répondu aux appels de pied du buteur gabonais au dernier mercato d’été, le Real Madrid (D1 espagnole) aurait fait de Pierre-Emerick Aubameyang sa priorité pour le prochain marché des transferts en 2017. Selon le quotidien sportif espagnol AS, le club madrilène considère déjà l’attaquant comme un «futur Galactique», puisqu’il répond à «toutes les exigences requises» et qu’il est en pleine «maturité professionnelle au plus haut niveau du football européen». Pierre-Emerick Aubameyang ne s’en est jamais caché, il rêve de jouer au Real Madrid. Si les rumeurs l’annonçaient longtemps sur le départ, l’été dernier, le Gabonais est finalement resté au Borussia Dortmund...
(AFP 27/09/16)
Le Gabon, pays hôte, la Côte d'Ivoire, le Ghana et l'Algérie ont été désignés têtes de série pour le tirage au sort de la CAN-2017 qui aura lieu le 19 octobre à Libreville, a indiqué mardi la Confédération africaine de football (CAF). La CAN-2017 est programmée du 14 janvier au 5 février au Gabon, pays divisé et touché par des violences post-électorales. Les quatre chapeaux pour le tirage : Pot 1: Gabon, Côte d'Ivoire, Ghana, Algérie Pot 2: Tunisie, Mali, Burkina Faso, RD Congo Pot 3: Cameroun, Sénégal, Maroc, Egypte Pot 4: Togo, Ouganda, Zimbabwe, Guinée Bissau
(APA 27/09/16)
Le président gabonais, nouvellement réélu, Ali Bongo Ondimba, a assuré que son pays était prêt à abriter, comme prévu, la 31ème phase finale de la Coupe d'Afrique des nations (CAN) de football du 14 janvier au 5 février 2017. «A l’heure où nous parlons, aucune raison ne s’oppose à ce que la CAN 2017 se tienne chez nous. Les stades seront prêts et nous aurons de beaux matches», a confié M. Ondimba dans une interview accordée aux chaines publiques Gabon TV et Gabon 24, rapporte la presse locale. Le président gabonais s'exprimait au lendemain de la validation de sa réélection par la Cour constitutionnelle qui a rejeté la requête de Jean Ping, lequel continue pourtant à se proclamer président élu...
(AFP 26/09/16)
Le président du Gabon, Ali Bongo Ondimba, a assuré que son pays était prêt à accueillir comme prévu la Coupe d'Afrique des Nations de football du 14 janvier au 5 février 2017, dans des propos rapportés lundi par le quotidien l'Union. "A l'heure où nous parlons, il n'y a pas de raisons pour que cette coupe ne se tienne pas chez nous. Les stades seront prêts et nous aurons de beaux matches", a déclaré M. Bongo lors d'un entretien samedi soir à la chaîne publique Gabon Télévision, reproduit in extenso...
(RFI 21/09/16)
Le ministre algérien de la jeunesse et des sports a déclaré que son pays avait les infrastructures nécessaires pour accueillir la CAN 2017 dans le cas où son organisation serait retirée au Gabon qui connaît actuellement des troubles post-électoraux. Le Gabon pourrait-il se voir retirer l’organisation de la Coupe d’Afrique des nations 2017 ? Pour le moment, il n’en est pas question, mais si la situation politique du pays, en proie à des violences suite à la réélection contestée du président Ali Bongo, venait à s’aggraver, la délocalisation de la compétition pourrait être discutée au sein de la Confédération africaine de football. Sur les réseaux sociaux des rumeurs insistantes rapportaient que le Maroc pourrait être une solution possible pour suppléer...
(Gabon Review 19/09/16)
Le directeur des Médias de la Confédération Africaine de Football (Caf), Junior Binyam, a confirmé, le 15 septembre surr Cameroun-info.net, la tenue de la coupe d’Afrique des nations(Can) au Gabon. Au moment où les rumeurs d’une délocalisation de la compétition se font de plus en plus persistantes, en raison de la crise postélectorale, le directeur des Medias de la Caf, Junior Binyam, vient de confirmer la tenue de la Can au Gabon. Dans une interview accordée à l’AFP et relayée par le journal en ligne Cameroun-info.net, le porte-parole de la Caf affirme que le calendrier de la Can 2017 reste inchangé. «Le tournoi final est prévu du 14 janvier au 5 février, sur quatre villes : Libreville, Port-Gentil, Franceville, Oyem»,...
(Foot Africa365 19/09/16)
L’idée de voir l’Algérie suppléer le Gabon pour l’organisation de la CAN 2017 fait son chemin. Dimanche, le ministre algérien de la Jeunesse et des Sports, Hadi Ould-Ali, a déclaré dimanche que son pays était prêt à prendre le relais. « En cas de retrait officiel de la compétition par la CAF au Gabon, l’Algérie […] L’idée de voir l’Algérie suppléer le Gabon pour l’organisation de la CAN 2017 fait son chemin. Dimanche, le ministre algérien de la Jeunesse et des Sports, Hadi Ould-Ali, a déclaré dimanche que son pays était prêt à prendre le relais. « En cas de retrait officiel de la compétition par la CAF au Gabon, l’Algérie dispose d’enceintes en mesure d’accueillir de tels événements d’envergure,...
(Gabon Eco 19/09/16)
En déplacement du côté de Niamey dans le cadre du match aller du 3ème et dernier tour des éliminatoires de la CAN U17 qui se jouera à Madagascar l’année prochaine, les Panthères ont plié l’échine face au Mena du Niger samedi 17 septembre dernier (0-1). Les Panthères du Gabon ont été dominées sur la plus petite des marques (0-1) samedi 17 septembre courant au stade Municipal de Niamey par le Mena du Niger en match aller du 3ème et dernier tour des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) Madagascar 2017. En l’absence de son buteur Fahd Nzengue, l’équipe nationale du Gabon diminuée par le coup de chaleur, 35 degré à l’ombre, a tout de même tenu en échec...
(Gabon Eco 16/09/16)
Malgré la sortie du Ministre des Sports, Blaise Louembé qui a tenu à rassurer l’opinion quant à la capacité du Gabon d’abriter la CAN Total 2017, il n’en demeure pas moins vrai que la Confédération Africaine de Football, CAF, émet des sérieuses réserves. Elle est très inquiète, en raison de l’actuel climat socio-politique gabonais. Pire l’institution faitière du football sur le continent envisage même d’octroyer l’organisation de cette compétition au Maroc. En raison de l’incertitude qui plane sur la stabilité du Gabon et surtout après les « premières » violences post-électorales du scrutin du 27 août dernier, la Confédération Africaine de Football (CAF) envisage à en croire des sources bien introduites, de passer au plan B à savoir confier au...
(Afrique sur 7 15/09/16)
La CAN 2017 pourrait se jouer au Maroc en raison de la crise socio-politique qui secoue actuellement le Gabon. Telle est la pièce de rechange de la CAF au cas où la situation sécuritaire au pays de Bongo ne permettait pas d’organiser la compétition. CAN 2017, le Gabon disqualifié pour instabilité socio-politique ? L’organisation de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN 2017) est devenue une équation à plusieurs inconnues pour la CAF. En effet, les responsables de la Confédération africaine de football (CAF) évoquent, de façon insistante, une délocalisation de cette compétition. C’est que la crise post-électorale qui a cours au Gabon, à quatre mois de la compétition, est devenue un noeud gordien pour Issa Hayatou et ses collaborateurs. Mais...
(France TV Info 15/09/16)
 
00:00
La presse africaine s’inquiète que les troubles post-électoraux au Gabon ne viennent à priver le pays de l’organisation de la Coupe d’Afrique des Nations, prévue du 14 janvier au 4 février 2017. Les autorités de Libreville se veulent rassurantes, mais des médias évoquent un plan B avec l’Algérie ou le Maroc comme pays organisateur. Les autorités ne veulent pas entendre de «rumeurs» diffusées par la presse africaine. Non et non, et même des milliers de non: tout sera prêt le jour J, le 14 janvier 2017, pour que la plus grande fête du football du Continent ait lieu à Libreville, capitale du Gabon. «Nous ne pouvons pas répondre à la spéculation de vos confrères. Nous constatons sur place que les...

Pages

(Gabon Eco 15/05/14)
La société Addax Petroleum Oil & Gas Gabon Inc et la mairie de Port-Gentil ont conclu mercredi 14 mai 2014, un partenariat de sponsoring pour l’organisation d’un Festival Culturel dénommé « Mandji Culture». Un partenariat de sponsoring pour l'organisation du festival culturel "Mandji Culture" a été conclu mercredi 14 mai à Port Gentil, entre le maire de la ville pétrolière, Bernard Aperano et Roger Mavoungou Sickout, administrateur général adjoint de la société Addax Petroleum. A travers cet accord de sponsoring, Addax Petroleum compte apporter son soutien à la préservation et à la promotion de la diversité culturelle qui caractérise la ville de Port-Gentil. Sa contribution sera notamment de couvrir les charges relatives à l’organisation de l’événement et à la formation...
(Gabon Review 12/05/14)
Annoncé au «Short Film Corner» lors du Festival de Cannes qui s’ouvre le 14 mai 2014, «Mouane Mory», film gabonais, est un drame inspiré d’une histoire vraie qui raconte l’absence paternelle, la passion puis l’interdit. Amédée Pacôme Nkoulou, le jeune réalisateur de ce court métrage, revient sur cette œuvre, sa conception et la projection qu’il s’en fait. Projeté le jeudi 8 mai dernier à l’Institut français de Libreville (IFG), à la faveur du Festival du cinéma européen tenu du 5 au 10 mai 2014, «Mouane Mory», un court métrage réalisé par Amédée Pacôme Nkoulou, avec Michel Ndaot, Eunice Biyoghe et Luce Malekou, flirte avec l’interdit, tout en relayant une histoire vraie puisée des turpitudes d’une relation amicale et incestueuse non...
(Gabon Eco 08/05/14)
En présence de la mairesse de Libreville, Rose Christiane Ossouka Raponda et de la ministre de la Culture, Ida Reteno Assonouet, la représentante de l'Union Européenne (UE) au Gabon et quelques diplomates ont assisté au lancement officiel, lundi 5 mai, du Festival du Cinéma européen à l'Institut Français de Libreville. Avec pour objectifs de célébrer la journée de l'Europe qui aura lieu le 9 mai et la journée mondiale de la famille qui aura lieu le 15 mai prochain, le Festival du Cinéma européen annoncé il y a près d'une semaine par la représentation de l'Union Européenne (UE) au Gabon, a officiellement débuté ses projections, lundi 5 mai à l'Institut Français de Libreville. Plusieurs personnalités dont, la mairesse de Libreville,...
(Ogooue Infos 05/05/14)
L’association Dahra Khaïri Wal Barakat a organisé le 1er mai dernier à Libreville une conférence religieuse sur le thème du ‘’Foyer’’, avec l’appui financier de l’opérateur de téléphonie mobile Moov Gabon. L’exposé a été animé par le marabout Mouhamadou Mansour Sy, vice-président de l’assemblée nationale du Sénégal et co-président mondial de la conférence pour le dialogue islamo-chrétien et du mouvement des religions pour la paix. Mouhamadou Mansour Sy au cours de son intervention a enjoint aux musulmans et chrétien de fonder leurs vies sur des valeurs religieuses, lesquelles ont aiguillonné le parcours des leaders mondiaux et des sages du continent à l’exemple de Nelson Mandela. Le conférencier a plaidé pour le dialogue interreligieux, la tolérance, la paix dans le monde...
(Gabon Review 03/05/14)
À la différence des autres pays qui commémorent ce 3 mai la journée mondiale de la liberté de la presse instituée par l’assemblée générale des Nations Unies en 1993, le Gabon a penché pour le mode différé. Les hommes et femmes de presse au Gabon devront patienter encore un moment, le temps que la tutelle, sous la houlette de Pastor Ngoua Neme, arrête une date pour réfléchir, sinon dresser un constat sur l’effectivité de la liberté dans la presse gabonaise, à l’instar des autres pays qui commémorent mondialement la journée de la «liberté de la presse». Pour des raisons non communiquées, la célébration de cette journée commémorative placée sous le thème mondial «la liberté des medias pour un avenir meilleur...
(Gabonews 02/05/14)
Origraphcom et ses partenaires dont le Conseil des Gabonais de France (CGF) ont organisé avec succès la 3è édition de « Gabon , terre de talents » les 25 et 26 avril 2014 dans le 7è arrondissement de Paris. Le public parisien a assisté tour à tour à des exposés et échanges sur des thématiques porteuses pour l'entrepreneuriat africain en Europe avec des acteurs-clé de l'économie, mais aussi des ateliers formation sur « Comment se développer en environnement concurrentiel » avec Patricia Moerland, « Quelles sont les ressources de ceux qui réussissent » avec Élisabeth Falcone et la présentation d'ouvrage « Comptabilité fondamentale » du Dr Emmanuel Okamba suivi de la remise des prix aux lauréats 2014. Selon les initiateurs...
(Gabon Review 30/04/14)
Après plusieurs années d’absence, le Festival du cinéma européen est de retour à Libreville. Initié, pour cette édition, par les représentations de France, d’Allemagne, d’Italie et d’Espagne au Gabon, le festival qui se déroulera du 5 au 10 mai 2014 à l’Institut français du Gabon (IFG) et à l’UOB devrait présenter au public 12 films européens et africains. Du 5 au 10 mai 2014, se déroulera à Libreville le Festival du cinéma européen. Organisé par les représentations diplomatiques de France, d’Italie, d’Espagne et d’Allemagne, en partenariat avec l’Institut gabonais de l’image et du son (IGIS), sur le thème de la famille et notamment sur ses diversités à travers les pays d’Europe et de l’Afrique, le festival devrait permettre d’offrir au...
(Gabon Review 29/04/14)
Le ministère Affaires Etrangères, de la Francophonie et de l’intégration régionale a prêté son cadre, le 28 avril 2014, pour le lancement du programme d’appui au renforcement des politiques des industries culturelles gabonaises et pour l’installation des membres du directoire du comité de pilotage de ce projet fruit du partenariat entre l’Organisation internationale de la francophonie et le Gabon. Le ministre de la Culture, Ida Reteno Assonouet, a lancé le 28 avril dernier en présence de son collègue de l’Economie numérique, Pastor Ngoua Neme, du directeur du Bureau régional de l’OIF pour l’Afrique centrale et l’Océan indien (BRAC), Eric Poppe, du directeur général de la Diversité et du Développement culturel à l’Organisation internationale de la francophonie, Youma Fall, du directeur...
(Gabon Review 29/04/14)
Sur ordre du gouverneur du Woleu-Ntem, la Gendarmerie nationale a pris d’assaut la place de l’indépendance d’Oyem pour empêcher qu’un hommage populaire soit rendu à Gregory Ngbwa Mintsa, combattant des droits de l’homme et de la corruption, décédé le 10 avril dernier. Un peu comme de son vivant, Gregory était encore aux premiers rangs de la foule, avant d’être conduit à sa dernière demeure du cimetière protestant de Nfoul. Le film de ses obsèques. Décédé le 10 avril 2014 au Centre hospitalier universitaire d’Angondjé (CHUA), sis au nord de Libreville des suites d’une pénible maladie, la dépouille du combattant des inégalités sociales et économiques et de la corruption, Gregory Ngbwa Mintsa a été transférée à Oyem, sa ville natale, chef...
(Gabon Review 28/04/14)
La dévotion du président gabonais, Ali Bongo Ondimba, pour le pouvoir religieux catholique en général et pour la religion chrétienne catholique en particulier n’est plus à démontrer, l’homme a toujours été prompt aux grands rendez-vous du Saint-Siège à Rome. Après s’est fait représentant de la population gabonaise en mars 2013 à la messe inaugurale du pape François au Vatican, le président Ali Bongo Ondimba s’offre avec honneur une place, aux côtés d’autres chefs d’État et chefs de gouvernement, à la messe de canonisation des Papes Jean XXIII et Jean-Paul II célébrée les 26 et 27 avril 2014 à la place Saint-Pierre de Rome. Cette grande fête de la foi n’aurait pas pu se ternir sans que le Gabon ne soit...
(L'Union 28/04/14)
Le chef de l'Etat, qu'accompagnait son épouse Sylvia, a pris part à la cérémonie présidée par le Pape François, hier dimanche, sur la place Saint-Pierre de Rome (Italie). Plusieurs autres personnalités et des milliers de pèlerins étaient également présents. L'Eglise catholique et romaine s'est enrichie hier dimanche 27 avril 2014 de deux nouveaux Saints. Les Bienheureux Jean-Paul II et Jean XXIII sont entrés dans cet ordre au terme de la cérémonie de canonisation par le Pape François à la place Saint-Pierre de Rome. En présence de près d'un million de fidèles, 200 diacres, 6000 prêtres, 1000 évêques, plus de 140 cardinaux venus des cinq continents, ainsi que de plusieurs chefs d'Etat et de gouvernement, parmi lesquels Ali Bongo Ondimba qu'accompagnait...
(Gabon Review 22/04/14)
La MTV Base vient de dévoiler sa liste d’artistes nominés pour l’édition 2014 des MTV Africa Music Awards 2014 (MAMA) qui récompenseront les talents musicaux de l’année sur le continent africain. Dans une compétition dominée par la musique nigériane et sud-africaine, le Gabon par le biais de son unique ambassadeur, Arielle T, a su s’offrir des places dans deux catégories pour le 7 juin prochain à Durban (Afrique du Sud). Un an après son titre de «meilleure artiste d’Afrique centrale», décroché en 2013 lors des derniers Kundés au Burkina Faso, Arielle T s’apprête à s’essayer sur le challenge des MTV Africa Music Awards 2014 (MAMA). Prévu le 7 juin 2014, en Afrique du Sud, l’ambassadrice du Gabon devra rivaliser d’adresse...
(Gabon Review 16/04/14)
Lancé le 9 avril 2014, la première édition du concours «Africa Design Award», initiative du designer marocain Hicham Lahlou, connu pour ses travaux sur le design industriel sous le thème du développement durable, s’achèvera à Libreville, le 23 mai prochain, lors de la cérémonie de gala du prochain New York Forum Africa. L’«Africa Design Award» vient d’être lancé. Ce concours offre l’opportunité aux acteurs du design «africain» ayant créé ou développé des concepts de design, tous domaines confondus, d’avoir un lien direct ou indirect avec le continent Africain, de confronter leurs visions de l’Afrique dans la volonté du continent d’aller de l’avant. Ces trophées concernent les designers, aspirants designers, les agences de design, les entreprises ayant intégré la notion de...
(Gabon Eco 09/04/14)
Invité à prendre part à trois grands concerts à Libreville et Port-Gentil, Fally Ipupa a foulé à nouveau le sol gabonais jeudi 3 avril. Fally Ipupa, l'artiste qui enflamme depuis près de 10 ans déjà, le cœur des fans de musique congolaise, est actuellement dans nos murs, à l'initiative de l'Association "Gabon solidarité pour le pacte social". Arrivé à Libreville jeudi, l'artiste a commencé sa mini-tournée par un concert organisé le 4 avril. Il donnera un spectacle ce 5 avril à Libreville et poursuivra ses représentations dimanche 6 avril à Port-Gentil. « Le plaisir est à chaque fois renouvelé pour moi lorsqu'il s'agit de donner des concerts au Gabon. C'est ici que ma carrière a reçu son onction. Je dois...
(Gabon Eco 08/04/14)
La crise que connaît Africa n°1, la célèbre radio panafricaine, pourrait d'ici peu, être l'ombre d'un vieux souvenir, au regard des solutions adoptées lors du conseil d'administration tenu vendredi 4 avril 2014, à l'Hôtel Okoumé Palace de Libreville. Quatre ans après le dernier conseil d'administration tenu en Libye en 2010, la radio panafricaine Africa n°1 qui traversait depuis lors, des troubles socio-économiques dus à un déficit budgétaire, a tenu vendredi 4 avril 2014, son conseil d'administration tant attendu. Ce cadre d'échange qui réunissait les administrateurs gabonais, libyens et autres actionnaires privés, a permis d'adopter un ensemble de mesures devant remédier à la crise socio-économique que traverse la radio. « Deux programmes d'investissements ont été urgemment mis en place pour permettre...
(RFI 03/04/14)
L’Union africaine a décrété 2014 l’année de l’agriculture. L’organisation non gouvernementale ONE a lancé à cette occasion une vaste campagne musicale pour sensibiliser les décideurs et les citoyens au potentiel de ce secteur. Encore une fois, les artistes africains sont sur le pont. Après avoir chanté contre la guerre, la famine, le fondamentalisme, les voilà mobilisés pour promouvoir cette fois l’agriculture. Ils s’appellent Tiken Jah Fakoly, Femi Kuti, Rachid, Wax Dey, Fally Ipupa, etc. 19 des plus grandes stars de la musique urbaine africaine ont décidé de conjuguer leurs voix pour participer à la transformation de l’image de l’agriculture sur le continent. Cocoa ‘na Chocolate, leur chanson au calibre de tube évident, et chantée dans 10 langues différentes, raconte à...
(L'Union 02/04/14)
Cette équipe d’une trentaine de membres, est dirigée par le révérend Jean Jacques Ndong Ekouaghé, président de l’Eglise évangélique du Gabon (EEG). Ce bureau a pris sa charge lundi dernier, à la paroisse Baraka Mission, à Libreville, en présence du Premier ministre, chef du gouvernement, Pr. Daniel Ona Ondo. Le nouveau bureau du Conseil national de l’Eglise évangélique du Gabon (EEG), présidé par le révérend Jean Jacques Ndong Ekouaghé, a pris officiellement sa charge avant-hier, lundi 31 mars 2014, à la paroisse Baraka Mission, à Libreville, à la faveur d’un culte sanctionnant la fin des travaux du synode national de fin de mandat. Le temps fort de cet événement a été le passage symbolique du pouvoir de l’ancien président, révérend...
(Gabon Eco 01/04/14)
Suite au synode national de fin de mandat, l'Eglise Évangélique du Gabon (EEG) a procédé à l'élection du nouveau président de cette confession religieuse. Sur quatre prétendants à ce poste, c'est le Révérend Pasteur Jean-Jacques Ndong Ekouaghe qui a été élu pour remplacer Gliçant Assoumou Edzang à la présidence de l'EEG. Présenté comme favori à ce synode de renouvellement de mandat, le pasteur Jean-Jacques Ndong Ekouaghe est officiellement le nouveau président de l'Église Évangélique du Gabon (EEG) pour un mandat de quatre ans. En effet, avec le système de rotation des quatre régions, système qui caractérise ce scrutin, le tour revenait cette fois –ci à la région Ogooué-Estuaire d'élire le président de l’EEG. Après de vives tensions, deux des trois...
(Gabon Review 29/03/14)
La capitale gabonaise a abrité le 28 mars 2014, les festivités en différé de la célébration de la journée internationale de la poésie, en sa quinzième édition, sous le double thème national du «respect de l’autorité et du drapeau». Le ministère de la Culture et des Arts, incarné par Ida Reteno Assonouet, en appui avec l’Unesco a rendu possible, à Libreville, la commémoration de la journée internationale de la poésie, célébrée le 21 mars de chaque année à travers le monde. Cette cérémonie qui a réuni les diplomates de l’organisation internationale de la francophonie, de l’Unesco, les hommes de lettres et de cultures, notamment, les enseignants, poètes, dramaturges, écrivains, chanteurs, a servi de tremplin pour le ministre de la Culture,...
(Gabon Review 28/03/14)
A l’issue d’une compétition récemment organisée par la structure sud-africaine Kask Prestige, le rappeur gabonais Shad’M Ovono a reçu le trophée «African Francophone Video Music Awards» pour le clip vidéo de son titre «Mama Africa», extrait de son prochain album. Organisée par la structure Kask Prestige basée en Afrique du Sud, la troisième édition des AFA-SA (African Francophone Awards-South Africa) ont sacré, dans la nuit du 22 au 23 mars 2014, le rappeur gabonais Shad’M Ovono, meilleur artiste musicien francophone de l’année, pour sa récente vidéo. Consacré devant 24 participants de renommée internationale tel que le chanteur de reggae ivoirien Alpha Blondy, le jeune Gabonais s’en est tiré grâce à la qualité sonore et visuelle de son dernier titre «Mama...

Pages

(RFI 21/12/16)
Au Gabon, Jean Ping a officiellement lancé, ce lundi, son dialogue politique dont le but est de peaufiner sa résistance jusqu'à la restitution de sa victoire, qu'il estime avoir été volée par le président sortant, Ali Bongo Ondimba, proclamé vainqueur de l'élection présidentielle du 27 août dernier. Jean Ping, qui dit avoir épuisé toutes les voies de recours, envisage désormais toutes les solutions. Il a provoqué une réaction immédiate du gouvernement. Dans une salle surchauffée, Jean Ping, costume-cravate, le visage dégoulinant de sueur a prononcé un discours offensif : « Ici et devant vous, je confirme que nous sommes parvenus au terme de notre démarche de légalité républicaine. La résistance est en marche. Nous ne lâchons rien et allons jusqu’au...
(RFI 21/12/16)
A Nairobi, les négociations sur le Gabon patinent. Elles ont lieu dans le cadre de la 32e session de l'assemblée parlementaire paritaire des pays de l'UE et de l'ACP (Afrique, Caraïbes, Pacifique). Les députés doivent se mettre d'accord sur une résolution commune sur la situation post-électorale au Gabon proposée par l'Union européenne. Elle devrait être votée en séance plénière ce mercredi après-midi. Mais après deux jours entiers de débat, toujours pas de consensus sur le texte. Les négociations ont été suspendues tard dans la soirée mardi. Elles devaient reprendre ce mercredi matin. Il y a une réelle volonté d'arriver à un consensus, déclare-t-on de part et d'autre. Mais certains termes de la résolution proposée par le Parlement européen posent toujours...
(RFI 20/12/16)
La crise postélectorale est toujours dans l'esprit des Gabonais depuis les violences qui ont éclaté après l'annonce des résultats, et de la victoire du président sortant Ali Bongo face à Jean Ping, le 31 août dernier. Ce dimanche, l'opposant a organisé une messe en mémoire des victimes de ces violences. Tout de blanc vêtus, ils sont venus prier en hommage à leurs victimes dont le nombre exact n'est toujours pas connu. Pas un seul leader politique n'a pris la parole. Jean Ping et tous les leaders qui...
(RFI 20/12/16)
Au Gabon, l'opposant Jean Ping a lancé hier lundi 19 juin, un « dialogue national pour l'alternance ». Mais quelle est la stratégie de celui qui, depuis la présidentielle du 27 août dernier, se proclame le « président élu » ? Voici l'analyse de l'essayiste camerounais André Julien Mbem, qui, juste avant l'élection, a publié chez L'Harmattan Jean Ping, le diplomate et l'homme d'Etat. En ligne de Douala, il répond aux questions de Christophe Boisbouvier. « Je ne pense pas à un partage du pouvoir entre Ali Bongo et Jean Ping, je pense à une réconciliation entre les Gabonais. C’est de la réconciliation que pourra naître le partage du pouvoir. »
(RFI 19/12/16)
La 32e session de l'assemblée parlementaire paritaire entre les pays d'Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP), et l'Union européenne s'ouvre ce lundi à Nairobi. C'est l'un des plus importants cadres de coopération entre l'Union européenne et l'Afrique. Pendant trois jours, 78 parlementaires des pays de l'ACP assisteront à des séances plénières avec 78 de leurs homologues européens. Au programme, commerce international, développement durable, immigration mais surtout questions politiques. La crise post-électorale au Gabon sera notamment à l'ordre ...
(RFI 19/12/16)
Au Gabon, la rumeur circulait depuis plusieurs semaines. Elle a même fait la une de certains tabloïdes de la capitale. Total et Shell vont quitter le Gabon. Le pays ne serait plus rentable à cause de la production devenue trop faible. Le gouvernement a démenti vendredi ces rumeurs. Total et Shell n'ont pas officiellement démenti ces rumeurs qui font trembler les Gabonais. L'économie du pays est en effet trop dépendante de l'or noir. Vendredi, le ministre du Pétrole, Etienne Dieudonné Ngoubou, a rompu le silence pour expliquer les transactions à l'origine de ces rumeurs. « Il n'y a pas de départ de la République gabonaise de Total. Il n'y a pas de départ de la République gabonaise de Shell. Il...
(RFI 17/12/16)
La Cour pénale internationale (CPI) commence à travailler sur les documents déposés par Jean Ping. L'opposant gabonais a saisi la CPI ce jeudi 15 décembre dénonçant des crimes contre l'humanité avant et après la présidentielle contestée du 27 août 2016. Il assure avoir la preuve qu'au moins 22 personnes ont été tuées par balles par les forces de l'ordre. Les autorités démentent et attendent de voir comment la CPI va gérer le dossier. L'attente commence et cela risque de durer des mois. La Cour pénale internationale (CPI) a bien reçu le dossier de Jean Ping. Dans le jargon juridique, on appelle ça une « communication ». Elle sera étudiée dans le cadre de l'examen préliminaire ouvert à la demande du...
(BBC 17/12/16)
Les avocats gabonais ne se sentent plus en sécurité. Ils disent subir régulièrement, la visite de personnes armées encagoulées dans leurs domiciles. Maître IGA IGA, l'un des avocats de Jean Ping dit craindre pour sa vie et celle de ses proches. Réfugié depuis plusieurs jours dans une ambassade à Libreville, il dit avoir échappé récemment à son domicile à des personnes armées encagoulées. Me IGA IGA est l'un des deux avocats qui ont introduit à la demande de M. Ping, une plainte à la Cour Pénale Internationale contre certaines autorités Gabonaises soupçonnées d'être impliquées dans les violences postélectorales d'Août dernier. Ces violences ont fait officiellement 3 morts selon les autorités. Pour l'opposition, ces violences ont fait au moins 53 morts...
(RFI 17/12/16)
Les autorités gabonaises rejettent les critiques de la mission d'observation européenne. Invitée sur notre antenne hier, la cheffe de cette mission a rappelé que les observateurs avaient relevé de nombreuses anomalies notamment dans la province du Haut-Ogooué où le taux de participation frôle les 100%. Elle a également regretté que les observateurs aient été tenus à l'écart des opérations de recompte des bulletins.
(RFI 16/12/16)
L'opposant gabonais Jean Ping estime que les violences commises avant et après l'élection présidentielle du 27 août représentent un crime contre l'humanité. Le pouvoir parle de quatre morts, l'opposition beaucoup plus. Elle affirme avoir identifié au moins 22 personnes tuées par balles après l'annonce des résultats. La Cour pénale internationale menait déjà depuis fin septembre une enquête préliminaire sur la période électorale au Gabon, elle a maintenant de nouveaux documents sur lesquels travailler. Maître Emmanuel Altit...
(Jeune Afrique 15/12/16)
Nommé en octobre, Martin Boguikouma, le nouveau directeur de cabinet d’Ali Bongo Ondimba, prend discrètement ses marques. À l’occasion de la visite d’État du président gabonais en Chine, les débuts de cet homme à poigne, qui fut gouverneur de la province pétrolière et frondeuse de l’Ogooué-Maritime, ont fait l’objet d’une attention particulière. Face aux patrons chinois, ce quadra téké s’est montré efficace et pragmatique, alors qu’on le croyait davantage au fait des dossiers sécuritaires. Celui qui fut l’adjoint de l’incontournable Maixent Accrombessi – toujours en convalescence – à l’étranger dit travailler en bonne intelligence avec son prédécesseur.
(RFI 15/12/16)
Au Gabon, « des anomalies mettent en question » la réélection d’Ali Bongo le 27 août dernier, affirment les observateurs européens dans leur rapport final, publié lundi dernier. Est-ce que cela signifie qu’en réalité Ali Bongo a été battu par Jean Ping ? L’eurodéputée bulgare Mariya Gabriel dirigeait la mission des observateurs sur le terrain. En ligne de Bruxelles, elle répond aux questions de Christophe Boisbouvier. RFI: Vous dites que des anomalies mettent en question l’élection d’Ali Bongo. Est-ce que cela veut dire qu’Ali Bongo a triché ? Mariya Gabriel : Cette question va au-delà du rôle de la mission d’observation électorale. Je rappelle que la mission d’observation avait pour mandat de faire une analyse du processus électoral sur la...
(RFI 14/12/16)
Le rapport de la mission d'observation électorale de l'Union européenne sur l'élection présidentielle gabonaise du 27 août dernier continue de faire couler beaucoup d'encre et de salive. Après Jean Ping qui a affirmé que le rapport confirmait sa victoire, c'est le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, qui a convoqué mardi 13 décembre une conférence de presse pour relativiser. Alain Claude Bilie Bye Nze s'est livré à une véritable explication de texte. Voici ce qu'il a dit à propos de l'opacité du processus électoral dénoncé par la mission européenne : « Il n’y avait pas opacité, il y avait refus justifié par le fait que tel n’était pas l’accord avec la Cénap [Commission électorale, ndlr], donc refus que les...
(Jeune Afrique 14/12/16)
Une ONG américaine, Mighty, rend le géant singapourien de l'agroalimentaire responsable de la disparition de forêts primaires au Gabon pour le développement de ses palmiers à huile. Dans un rapport publié lundi 12 décembre, l’ONG américaine basée à Washington affirme que le géant singapourien de l’agroalimentaire détruit des forêts primaires au bulldozer pour ses plantations de palmier à huile. Olam « a liquidé des forêts anciennes et de haute qualité », d’après Mighty qui ajoute que des « enquêteurs » sur le terrain « ont vu et filmé des bulldozers [en traind d’] abattre des arbres sur une échelle considérable ». L’organisation accuse également la société singapourienne d’avoir omis de publier la liste de ses sous-traitants, à l’inverse d’autres géants...
(Jeune Afrique 13/12/16)
En voyage officiel dans la capitale chinoise, le chef de l’État a multiplié les contacts avec les autorités et les entreprises locales et signé des contrats à tour de bras. Il n’y a pas à dire, les Chinois savent recevoir. Pour sa première visite d’État depuis sa tempétueuse réélection, en août dernier, Ali Bongo Ondimba s’est offert trois jours de câlinothérapie à Pékin. Accompagné de son épouse, Sylvia, il a eu droit à un somptueux banquet, donné par le président Xi Jinping dans la grande salle dorée du Palais du peuple, un privilège réservé aux invités de marque. Les visiteurs gabonais n’oublieront pas de sitôt ce concentré munificent d’architecture communiste, où les fins mets de la cuisine chinoise ont été...
(RFI 13/12/16)
Le rapport final de la mission d'observation de l'Union européenne au Gabon a été présenté ce lundi 12 décembre. Après le scrutin du 27 août, remporté par le sortant Ali Bongo avec seulement 5 600 voix d'avance, le camp de son rival Jean Ping n'a cessé depuis de contester les résultats notamment dans la province du Haut-Ogooué. Dans son ancien fief, le président a obtenu 95% des voix avec une participation de quasiment 100%. Après les résultats, l’Union européenne avait déjà émis des critiques et dénoncé des « anomalies évidentes ». On peut résumer la position de l’Union européenne en une phrase : « Des anomalies mettent en question l'intégrité du résultat final de l'élection ». En termes moins diplomatiques,...
(RFI 13/12/16)
Présenté lundi 12 décembre 2016, le rapport des observateurs électoraux de l'Union européenne envoyés au Gabon pendant la présidentielle va être examiné par la Commission et par les 28 Etats membres. Certains élus européens poussent pour que l'UE agisse, pour que ce rapport - très critique à l’égard de la réélection d’Ali Bongo - ait des conséquences concrètes. L'Allemand Jo Leinen, va lancer des démarches pour que des sanctions soient prises par l'Union. Suite à ce rapport, la diplomatie européenne pourrait présenter le document au Conseil de l’Union européenne réunissant les ministres des Affaires étrangères de l’UE. Car ce sont les représentants des 28 Etats membres qui ont le pouvoir de déclencher l'article 96 de l'accord de Cotonou. Signé en...
(Jeune Afrique 13/12/16)
Plus de trois mois ont passé depuis la réélection contestée d’Ali Bongo Ondimba. L’opposition ne baisse pas les bras et refuse toujours l’idée d’un dialogue. Mais pas sûr que l’unité affichée résiste à l’épreuve du temps… Ne rien lâcher. Plus qu’un mot d’ordre, c’est une promesse que les opposants au président gabonais ont tenue pendant plusieurs semaines. Une partie de l’été, les « résistants du Ranelagh » ont élu domicile dans le parc situé à deux pas de l’ambassade du Gabon, dans le 16e arrondissement de Paris, chantant des slogans hostiles à Ali Bongo Ondimba sous le regard bienveillant ou agacé des riverains et d’une escouade de CRS. « Moins agressifs » Malmenés par la fraîcheur automnale, puis définitivement vaincus...
(Jeune Afrique 13/12/16)
Le Groupe de la Banque africaine de développement (BAD), organisme tripartite, va financer le développement de l'enseignement professionnel au Gabon. Le pays, où près de la moitié de la population a moins de 35 ans, souffre d'un taux de scolarisation d'à peine 8%. Le groupe de la BAD s’apprête à injecter 84,63 millions d’euros au Gabon pour y renforcer l’employabilité des jeunes. L’organisme, constitué de la Banque africaine de développement (BAD), du Fonds africain de développement et du Fonds spécial du Nigeria, a annoncé cette mesure le 9 décembre dernier. Ce projet s’inscrit dans le cadre de la « Stratégie de partenariat » adoptée par la BAD sur la période 2016-2020. En tout, l’institution panafricaine pourrait apporter jusqu’à 811 milliards...
(RFI 13/12/16)
Au Gabon, trois mois après la réélection contestée d'Ali Bongo Ondimba, le rapport final des observateurs de l'Union européenne vient confirmer le doute sur cette élection. Présenté officiellement lundi 12 décembre 2016 à Libreville, ce rapport a redonné espoir à Jean Ping, qui n'a jamais accepté sa défaite. A Libreville, le pouvoir temporise. Le rapport de l'UE contient 65 pages mais quelques petites phrases sur les résultats du Haut-Ogooué, fief d’Ali Bongo, ne passent pas inaperçues. « Dans le Haut-Ogooué, la mission a relevé un processus de consolidation particulièrement opaque et des anomalies au niveau des commissions électorales », a expliqué Mariya Gabriel, chef de la délégation de l’UE. « Il est bien connu que le taux de participation, tel...

Pages