Samedi 20 Janvier 2018

Gabon

(Afrik.com 27/09/13)
Depuis sa création en 1945, seul un Africain, le Sénégalais Amadou Mahtar Mbow, a accédé à la présidence de l’Unesco. Le Djiboutien Rachad Farah, ambassadeur de Djibouti en France, pourrait bien être le deuxième africain à prendre la direction de l’institution, d’autant qu’il est soutenu par les 54 pays du continent, qui l’ont choisi pour les représenter. Son but, faire bouger les lignes à l’Unesco qu’il définit comme la « diplomatie de la paresse ». Portrait.Difficile d’aborder Rachad Farah. A peine la conférence de presse qu’il a organisée jeudi à l’ambassade de Djibouti pour présenter ses ambitions à l’Unesco s’est terminée, qu’il se dirige déjà vers une émission de télévision, avant de prendre son vol pour une nouvelle destination. Malgré...
(Sidwaya 27/09/13)
La 10e édition du Salon international du tourisme et de l’hôtellerie de Ouagadougou (SITHO) a ouvert ses portes le jeudi 26 septembre 2013 à Ouagadougou. C’était au cours d’une cérémonie présidée par le Premier ministre Beyon Luc Adolphe Tiao.C’est le jeudi 26 septembre dernier que la 10e édition du Salon international du tourisme et de l’hôtellerie de Ouagadougou (SITHO) a ouvert ses portes. « Tourisme et Technologies de l’information et de la communication (TIC) : quelles opportunités pour l’Afrique ? », tel est le thème sur lequel se focaliseront les débats et réflexions durant les 4 jours consacrés au salon. Le choix de ce thème est lié à l’essor des TIC qui ont entraîné des changements dans la nature de...
(Gabon Review 26/09/13)
Présent à New York, aux USA, où il participe à la 68e Session de l’Assemblée générale des Nations Unies, le président gabonais, Ali Bongo Ondimba, lors du débat de haut-niveau, a affirmé que la quête du développement durable est une priorité qui exige inévitablement un accord contraignant sur le climat.Comme lors des ses précédentes sorties, le président gabonais a, une nouvelle fois, voulu mettre un accent particulier sur la volonté du Gabon de faire aboutir des résolutions devant encourager les uns et les autres à davantage œuvrer pour la protection de l’environnement, de la biodiversité et du climat. Pour Ali Bongo, le développement durable va de pair avec le respect des droits de l’homme.C’est à cet effet que le président...
(Agence Gabonaise de Presse 26/09/13)
LIBREVILLE (AGP) - La date du 23 novembre prochain a été arrêtée mercredi par la Commission électorale nationale autonome et permanente (CENAP) pour la tenue des élections locales (municipales et départementales) au terme d’une réunion de l’organe en charge de l’organisation et de la supervision des élections au Gabon.« Le scrutin pour l’élection des membres des assemblées départementales et des conseils municipaux se déroulera le 23 novembre prochain. La campagne électorale s’ouvrira le 13 novembre à minuit et prendra fin le 22 novembre à minuit », a déclaré le président de la CENAP, René Aboghé Ella livrant le calendrier officiel du scrutin.Par ailleurs, l’opposition n’a pu s’entendre la répartition de ses représentants au sein de la CENAP, a-t-on constaté.La réactivation...
(Gabonews 26/09/13)
La CENAP a procédé, au cours de son assemblée plénière de ce mercredi 25 septembre à la nomination des présidents des commissions électorales locales. Les commissions électorales locales auront pour missions d’organiser, selon les prescriptions de la loi, les élections des membres des conseils départementaux et municipaux. En tout, 84 présidents de commissions provinciales, départementales et communales. L’Estuaire et le Haut-Ogooué sont les plus importantes circonscriptions avec 15 commissions chacune.
(Gabonews 26/09/13)
Gabon, 26 Septembre 2013: L’intention du Gabon de mettre davantage l’accent sur les projets offshore profond et ultra-profond fera l’objet d’une analyse majeure dans le prochain rapport à paraître du cabinet international d’intelligence économique et de conseil Oxford Business Group (OBG). The Report: Gabon 2013 présentera une analyse du secteur pétrolier Gabonais, ses perspectives et son importance pour l’économie gabonaise. En outre, le rapport 2013 s’intéressera également à la partie consacrée au code des hydrocarbures revisité afin de favoriser l’arrivée de nouveaux investisseurs.Engagé dans une perspective de promotion du secteur des hydrocarbures, tel que décliné dans le Plan Stratégique Gabon Emergent (PSGE), le Ministère du Pétrole, de l’Energie et des Ressources Hydrauliques s’est associé à OBG pour en faire une...
(Xinhua 26/09/13)
Les enseignants regroupés au sein de la Convention nationale syndicat du secteur de l'éducation (Conasyssed) qui observent un sit-in au ministère de l' éducation nationale, depuis lundi dernier jour, fixé de la rentrée des classes, exigent du cash avant de démarrer les cours.A l'origine de ce mouvement de grève qui se poursuit également mercredi, le non respect, selon eux, par le gouvernement des points d'accord contenus dans un procès verbal issu de leurs différentes rencontres avec le premier ministre , Raymond Ndong Sima, depuis février dernier.Au nombre de ces points figurent notamment, selon le délégué général de la Conasysed, Simon Ndong Edzo, les effectifs pléthoriques, la non construction des nouveaux bâtiments des salles de classes, la situation salariale précaire de...
(Gabon Review 26/09/13)
Au sortir d’une récente réunion du Parti démocratique gabonais (PDG), le leadership de Paul Biyoghé Mba s’est senti quelque peu menacé.L’homme qu’on percevait comme un puissant fédérateur au sein du PDG, notamment dans la province de l’Estuaire, semble avoir bien du mal à rallier à sa cause ses propres frères.Au terme de la réunion du vendredi 20 septembre dernier, au quartier Louis de Libreville (siège du PDG), l’on a pensé que les lendemains du président du Conseil économique et social (CES) n’auguraient rien de bon, notamment au sein du parti qu’il défend bec et ongles depuis son ralliement, il y a quelques années. Et pour cause, ses propres frères et compagnons, partisans du PDG (au pouvoir), originaires des bords du...
(Gabon Review 26/09/13)
Tout le monde ou presque y est passé. Pourtant, dans l’ensemble des personnalités les plus importantes du pays, il est des responsables d’institution que l’on voudrait bien entendre. En tête de ceux-ci, Guy Nzouba-Ndama, président de l’Assemblée nationale gabonaise. L’homme dont on dit avoir beaucoup de choses à porter à la connaissance des populations reste pourtant muet. A quand son audition devant la Chambre de ses pairs ?Son entrée à l’Assemblée nationale gabonaise avait eu lieu en 1990, alors qu’à l’issu des élections dites parlementaires, l’homme, par ailleurs conseiller politique du défunt Président de la République Omar Bongo, était élu député de Koulamoutou. De là, commence sa longue idylle avec l’Assemblée nationale, une institution que nombre de Gabonais se représentent...
(Gabon Review 26/09/13)
Et revoilà Guy Romain Madienguela, sociologue, également chronique au journal La Loupe. Estimant que le «régime PDG joue au PMUG avec notre avenir et, entre un passé chaotique et un futur cahoteux, nous embrouille sur la réalité immédiate de ses résultats», il énumère cinq critères littéralement implacables, pour démontrer que le rêve de l’émergence à la gabonaise, n’est pas possible à l’échéance fixée.Depuis 2009, le sentiment d’insécurité, à tous les niveaux est grandissant. Fait gravissime, ceux à qui le président de la République a cédé une parcelle de son autorité use et abuse de celle-ci pour régler les comptes personnels. Conséquence, les Conseils de ministres sont devenus des repères privilégiés de «massacre» des citoyens de seconde zone dont la naissance...
(Gabon Review 26/09/13)
L’affaire avait fait scandale dans le pays et de nombreux médias nationaux et internationaux en avait fait échos. Le «Pack Biostol», un produit pharmaceutique à base de plantes naturelles améliorées, suspendu le 1er janvier 2013 au Cameroun, son pays d’origine, avait alors subi de violentes critiques dès son arrivée sur le territoire gabonais. Une affaire qui avait entre autres éclaboussé le Pr Léon Nzouba, ministre gabonais de la Santé. Mais après enquête, il s’est révélé que l’auteur de la cabale médiatique n’était autre qu’un ressortissant Camerounais, concurrent du fabricant.A l’origine de la scandaleuse affaire, un communiqué de presse daté du 1er janvier 2013 dans lequel le ministre Camerounais de la Santé annonçait la suspension de deux produits pharmaceutiques dont le...
(Agence Gabonaise de Presse 26/09/13)
LIBREVILLE (AGP) - Les responsables des unités des Forces de défense et de la Police nationale se sont retrouvés, mercredi à Libreville, en réunion de travail pour la mise en œuvre du code de bonne conduite au sein de ces différentes unités.‘’Malgré le nombre important de campagnes de sensibilisation, l’organisation conjointe des séminaires de renforcement de capacités, des rencontres sportives que nous n’avions cessé d’initier, nous constatons toujours, avec regrets, une croissance d’infractions des textes (refus d’obtempéré, abus d’autorité, recèle, etc.), auxquels nous sommes tous assujettis’’, a déclaré le général de Brigade Léon Mistoul estimant que ‘’l’évaluation de ce code de bonne conduite permettra d’asseoir une cohésion et d’améliorer sur le terrain nos différents comportements’’.Il est observé depuis un temps...
(RFI 26/09/13)
Au Gabon, le Conseil des ministres a décidé la semaine dernière d'interdire l'importation des voitures vieilles de plus de 3 ans. L'objectif est de protéger les populations contre les accidents et surtout protéger l'environnement. Le problème, c'est que le pouvoir d'achat des Gabonais est assez maigre. Et ces vieilles occasions importées dépannent les plus pauvres.Sa petite Toyota est vieille de 21 ans, mais André l’a transformée en « clando », c’est-à-dire, en voiture de transport en commun, circulant quasiment sans papiers dans les quartiers périphériques. « J’ai quatre enfants. C’est avec ça que j’ai eu mes enfants. Bientôt la rentrée scolaire, je dois me préparer pour inscrire les enfants ». Quand André a appris qu’il est désormais interdit d’importer une...
(Gabon Eco 26/09/13)
Hier, 25septembre, était célébré « l’Orange Day ». Une initiative de l'ONU FEMMES, qui vise à dire non aux différentes violences faites aux femmes à travers le monde.Pour défendre la cause des femmes victimes de violence à travers le monde, de nombreuses associations et organismes, notamment l'ONU FEMMES, ont décidé enjuillet 2012 d'instaurerl’Orange Day, une journée au cours de laquelle il est demandé aux personnes sensibles à cette cause, d’arborer la couleur orange. Cette journée est célébrée le 25 de chaque mois.« La Journée orange a pour objectif de susciter l'intérêt dans le monde entier sur le fait que la violence contre les femmes et les filles est une violation des droits de l'homme et d'appeler à son éradication sans...
(Gabon Eco 26/09/13)
Les publicités présentant toutes sortes de boissons alcoolisées sont diffusées à longueur de journée sur les écrans de télévision, les panneaux publicitaires, journaux et autres supports.Un fait qui,selon certaines études,inciterait à la consommation d'alcool.Malgré la réglementation stricte de la publicité de l'alcool dans plusieurs pays d'Afrique comme le Gabon, la promotion des boissons alcoolisées occupe une place importante dans le paysage audiovisuel gabonais.En effet, la publicité étant une stratégie qui vise à inciter les acheteurs à consommer un produit, il apparaît clairement que celles de marques de boissons alcoolisées poursuivent exactement le même but. Dans certains spots télévisés par exemple, les marques diffusent le message selon lequel la consommation d'alcool contribue à la socialisation, à créer une ambiance conviviale, à...
(Gabon Actu 26/09/13)
Le célébrissime Pierre Claver Akendengué, une des valeurs refuges de la musique Gabonaise et africaine, invite ses fans à l’ancien CCF devenu Institut français (IF) pour deux concerts les 27 et 28 septembre prochain, a appris Gabonactu.com de source officielle.70 ans cette année, 40 ans de carrière, 20 albums et plus de 200 chansons : Pierre Akendengue fait partie depuis longtemps de l’ADN culturel du Gabon. Quel gabonais n’a-t-il pas en effet fredonné Afrika Obota, Beau Pays Bo, Piroguier, Carrefour Rio, Considérable, Confidentiel ô Très Haut ou le Chant du coupeur d’Okoumé ?Qu’il se souvienne de son enfance ou qu’il marie Bach aux chants de la forêt, qu’il évoque l’apartheid ou le drame de l’esclavage, qu’il rêve d’une Afrique apaisée...
(L'Union 26/09/13)
C'est le diagnostic que vient de réaliser l’Organisation des nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) sur les prévisions de la production agricole et ses coûts d’ici 2022.Quel sera le paysage agricole mondial dans 10 ans ? C'est la problématique que soulèvent l’OCDE et la FAO dans le rapport d’étude rendu public sur le thème « Perspectives agricoles de l’OCDE et de la FAO 2013 ». L’étude estime que la production mondiale ne devrait croître que de 1,5% en moyenne contre 2,1% entre 2013 et 2022. Ce ralentissement de la croissance de production couplé à une hausse de la demande devrait maintenir les prix des produits agricoles et de la viande...
(Gabonews 26/09/13)
Le président gabonais, Ali Bongo Ondimba qui a pris la parole hier à New York, devant l'Assemblée générale des Nations unies réunie en séance plénière, a manifesté sa détermination de créer un fonds de 200 millions de dollars (100 milliards de FCFA) pour l'emploi des jeunes des pays de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC).Dénommé « Train My Generation », le fonds voulu par Ali Bongo est destiné à la formation des jeunes du Cameroun, Centrafrique, Congo, Gabon, Guinée équatoriale et Tchad.« L’objectif de cette initiative est de favoriser le rôle des jeunes dans le développement de nos pays », a déclaré Ali Bongo dans son discours.Chaque pays membre de la CEMAC apportera une contribution de 10...
(Xinhua 26/09/13)
Le président en exercice de l'Union africaine (UA), Hailemariam Dessalegn, a appelé à un nouveau programme de développement mondial pour l'après-2015 correspondant aux priorités de développement de l'Afrique. Dans son discours fait au cours du débat de haut niveau à l'Assemblée générale de l'ONU, M. Dessalegn, qui est également le Premier ministre éthiopien, a indiqué : "Nous espérons énormément que le programme de développement mondial pour l'après-2015 concordera avec nos priorités et besoins de développement". Un programme de développement pour l'Afrique sur les 50 prochaines années vise à réaliser cet objectif fondamental, afin d'éradiquer la pauvreté et d'assurer le développement durable, a-t-il indiqué. "Le XXIe siècle sera le siècle de l'Afrique si nous harmonisons nos efforts pour maintenir et accélérer...
(Ogooue Infos 25/09/13)
Devant l’Assemblée générale des Nations Unies, Ali Bongo Ondimba a invité le 24 septembre 2013, les parties dans la crise en Syrie à coopérer en faveur d’une solution politique.Il a annoncé la création du fonds « Train My Generation » pour la formation et l’emploi des jeunes doté de 200 millions USD et demandé l’implication des Etats dans la lutte contre le commerce illégal des espèces protégées et la piraterie dans le golfe de Guinée.Syrie : la voie diplomatique.Le président gabonais Ali Bongo Ondimba a invité toutes les parties dans la crise en Syrie à coopérer pleinement dans l’enquête que mènent les inspecteurs onusiens. Evoquant une utilisation « inacceptable » d’armes chimiques, il a appelé à la « destruction de...

Pages