Jeudi 18 Janvier 2018

Gabon

(La Tribune 09/11/17)
Très loin de ses prévisions de 1,6% en début d'année, le taux de croissance économique dans la Communauté économique et monétaire de l'Afrique de centrale (CEMAC) ne devrait pas dépasser 0,2% cette année, a-t-on appris d'un communiqué du Comité de politique monétaire (CPM) de la Banque centrale des Etats de l'Afrique centrale. C'est presqu'un aveu d'échec pour la Banque centrale des Etats de l'Afrique centrale (BEAC) et les Etats de la zone de la Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale (CEMAC). Les différentes mesures prises, dont la réduction des coefficients des réserves obligatoires des banques, la réduction des plafonds de refinancement de certains Etats, le resserrement des dépenses publiques, l'élargissement de l'assiette fiscale, la priorisation de certains investissements, la...
(Jeune Afrique 09/11/17)
Réunis à N’Djamena, les chefs d’État de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale sont parvenus à régler nombre de dossiers épineux… À commencer par la suppression des visas. Une conjoncture économique défavorable peut avoir des vertus. En butte à des difficultés budgétaires et en quête de relance, l’Afrique centrale bouge enfin. Le 31 octobre, au cours d’un sommet convoqué à N’Djamena, au Tchad, les chefs d’État ont fait aboutir en quelques traits de plume une pile de dossiers pourtant bloqués depuis plus d’une décennie. Conséquence, le lendemain, 1er novembre, à la suite des autres pays membres, le Cameroun a été le dernier de la Cemac à supprimer l’exigibilité du visa aux ressortissants des autres pays membres. Ironie de...
(Jeune Afrique 08/11/17)
Comme prévu, il a quitté la présidence de son parti. Mais, à 78 ans, l’emblématique dirigeant du Rassemblement pour le Gabon (RPG) n’en a pas pour autant renoncé à tirer les ficelles en coulisses. On le savait depuis mars. Paul Mba Abessole avait dit qu’il ne briguerait pas une nouvelle fois la présidence de son parti et il a tenu parole. Lors du congrès des 28 et 29 octobre, c’est un quatuor de militants de la première heure qui lui a succédé : le vice-président Jean‑Nestor Nguema Mebane pour 2018, le secrétaire exécutif Célestin Nguema Oyame pour 2019, le président du conseil communal de Libreville Laurent Angue Mezui pour 2020 et l’ancien secrétaire exécutif Benoît Mba Mezui pour 2021. Pourquoi ce...
(Jeune Afrique 07/11/17)
La disparition d’André Mba Obame, en 2015, a laissé un vide sur le devant de la scène politique que ses anciens camarades de l’opposition ont bien du mal à combler. Nous sommes mi-juillet, avenue George-V, à Paris. Jean Ping est attablé devant une tasse de thé dans le salon d’un palace. L’ancien président de la Commission de l’Union africaine est arrivé en retard, mais nul doute qu’il a préparé avec soin cette interview, qu’il a d’ailleurs longtemps hésité à accepter. Offensif, il n’esquive aucune question. Pas même celle qui pointe une certaine similitude entre sa situation et celle que connut feu André Mba Obame : à sept ans d’intervalle (en 2009 et en 2016), les deux hommes se sont présentés face...
(Jeune Afrique 07/11/17)
Les législatives d’avril 2018 risquent d’être à nouveau reportées, les réformes issues du dialogue national, censées les précéder, tardant à se mettre en place. Plusieurs des mesures issues du dialogue national (adoption du scrutin majoritaire uninominal à deux tours pour les élections présidentielle et parlementaires, réduction à cinq ans de la durée du mandat des sénateurs) ont été présentées en Conseil des ministres le 28 septembre. Mais la révision des listes électorales ainsi que le redécoupage des circonscriptions, actuellement à l’étude, suscitent les doutes de l’opposition. La présidence, elle, botte en touche. « On n’a pas notre mot à dire sur le calendrier, confie un conseiller du Palais. La Cour constitutionnelle tranchera. » Lire la suite sur: http://www.jeuneafrique.com/mag/489709/politique/gabon-les-legislatives-...
(RFI 07/11/17)
Enfin des noms des rues et des numéros pour chaque parcelle à Libreville. La capitale gabonaise n’avait pas un véritable plan d’adressage depuis plusieurs décennies. Aujourd’hui, c’est chose faite grâce à un concours de l’Association internationale des maires francophones (AIMF). Cependant, Libreville est très mal urbanisée. Il y a des blocs de quartiers sans rues. Plusieurs maisons n’ont donc pas de numéro. Plus difficile encore, les numéros ne se suivent pas. Trop compliqué pour les taximen et même les résidents. Lire sur: http://www.rfi.fr/emission/20171107-gabon-installation-marquage-adresses...
(Agence Ecofin 07/11/17)
Les différentes mesures prises par la Beac, la Banque centrale des Etats de l’Afrique centrale (réduction des coefficients des réserves obligatoires des banques, réduction des plafonds de refinancement de certains Etats, etc.), ainsi que par les Etats membres (resserrement des dépenses publiques, élargissement de l’assiette fiscale, priorisation de certains investissements, conclusion de programme d’ajustement avec le FMI, etc.) de la Cemac (Cameroun, Gabon, Congo, Guinée équatoriale, Tchad et RCA), n’ont pas réussi à faire redécoller la croissance économique dans cet espace communautaire en 2017. En effet, selon un communiqué ayant sanctionné la 3ème session ordinaire du Comité de politique monétaire (CPM) de la Beac pour l’année 2017, tenue le 2 novembre dernier à Ndjamena, la capitale tchadienne, en dépit d’«un...
(APA 06/11/17)
APA-Yaoundé (Cameroun) - Le Comité de politique monétaire (CPM) de la Banque des États de l’Afrique centrale (BEAC) a, au lendemain de sa 3ème réunion ordinaire de l'année, tenue le 2 novembre dans la capitale tchadienne, N’Djamena, noté un «renforcement du cadre macroéconomique» dans la sous-région par rapport à 2016. Dans un communiqué publié lundi depuis le Cameroun, et se basant sur les données économiques, monétaires et financières mises à jour de l'année 2017, il constate ainsi une légère reprise de la croissance économique à +0,2% en termes réels, une atténuation des tensions inflationnistes, avec un taux de +1,0% à fin décembre 2017. Le CPM fait aussi état d’un recul du déficit du solde budgétaire, base engagements, hors dons, à...
(AFP 04/11/17)
L'opposant Jean Ping, qui conteste toujours la réélection d'Ali Bongo Ondimba à la tête de l'Etat gabonais en août 2016, veut faire "échouer" la révision de la Constitution voulue par le gouvernement et qui doit être débattue au Parlement prochainement. "Nous devons faire échouer cette révision constitutionnelle (...). Nous devons la faire échouer parce qu'elle porte en elle les germes de la liquidation de la République et (...) l'instauration d'un royaume au Gabon", a déclaré Jean Ping samedi dans une adresse à ses militants, à sa résidence de Libreville. Ce projet porte notamment sur "la détermination des rapports entre le président et le gouvernement en cas de cohabitation", "le renforcement des pouvoirs de contrôle du Parlement" ou encore la création...
(Jeune Afrique 03/11/17)
La société d'exploration basée à Londres, épaulée par deux fonds du capital-investisseur Carlyle, a finalisé la reprise de la totalité des actifs de Shell au Gabon, pour un montant de 628 millions de dollars. Les 400 employés du pétrolier anglo-néerlandais sont tous repris par Assala Energy. Soutenue par le gestionnaire d’actifs américain Carlyle, l’entreprise d’exploration et de production pétrolière Assala Energy, basée au Royaume-Uni vient de finaliser le rachat de la filiale gabonaise du groupe pétrolier anglo-néerlandais Shell au Gabon – une opération qui était annoncée depuis plusieurs mois, et dont la date valeur...
(Xinhua 03/11/17)
Les nouveaux présidents de la Commission de la Communauté économique et monétaire des Etats de l'Afrique centrale (CEMAC) ont été investis jeudi dans leurs fonctions au cours d'une audience solennelle de prestation de serment devant la Cour de justice communautaire qui siège dans la capitale tchadienne. Le nouveau président de l'exécutif de la CEMAC, Daniel Ona Ondo, et la vice-présidente, Fatima Haram Açyl, ainsi que les quatre commissaires se sont engagés au cours de cette cérémonie à laquelle assistaient le président tchadien Idriss Déby Itno qui assure la présidence en exercice de la CEMAC, son premier ministre Pahimi Padacket ...
(Agence Ecofin 03/11/17)
Henri Claude OYIMA, Président Directeur Général de BGFIBank et Mohamed MEKOUAR, Président Directeur Général de Paylogic, ont signé ce jour un contrat cadre portant sur le développement des solutions monétiques. Ce partenariat s'inscrit dans le cadre de la nouvelle stratégie commerciale du Groupe. BGFIBank Gabon va être la première filiale à déployer ce nouveau dispositif dont l’objectif est de réinventer la proximité avec le client. BGFIBank Gabon s’est engagée dans une politique d’amélioration constante des solutions innovantes apportées aux attentes de sa clientèle dans un contexte présent d'évolution rapide des technologies. Paylogic, l’un des leaders dans le développement des solutions monétiques, apportera à BGFIBank Gabon son expertise à travers la gestion opérationnelle de la plateforme monétique tout en garantissant un...
(Xinhua 03/11/17)
Le Nouveau partenariat pour le développement de l'Afrique (NEPAD) est en train d'élaborer de nouvelles stratégies pour aider à transformer l'agriculture du continent, a déclaré jeudi un haut responsable de l'organisation. Diran Makinde, Conseiller principal du NEPAD pour l'industrialisation, la science, la technologie et l'innovation, a déclaré que les stratégies visent à répondre aux défis de développement auxquels fait face le secteur agricole en Afrique subsaharienne. "Les stratégies devraient contribuer à l'amélioration de la science, la technologie et l'innovation commerciale pour la transformation agricole rurale", a déclaré Makinde jeudi à Xinhua lors d'un symposium sur la bioéconomie régionale à Kigali. Il a ajouté que le NEPAD prévoit la promotion d'une nouvelle génération de jeunes entrepreneurs en fournissant un environnement de...
(Jeune Afrique 02/11/17)
Convoqué à la gendarmerie après avoir appelé - sur TV5 Monde - à contrer le président Ali Bongo « sur le terrain », le sénateur gabonais Jean-Christophe Owono Nguema a refusé de s'y rendre. Il avait prévenu qu’il ne se rendrait pas à la gendarmerie de Libreville, où il était convoqué pour avoir appelé à « contrer le président Ali Bongo sur le terrain ». Ce lundi 30 octobre, le vice-président du Sénat gabonais Jean-Christophe Owono Nguema a au moins honoré sa promesse et préféré ignorer cette convocation, comme l’a confirmé à Jeune Afrique une source proche de l’opposition, qui a requis l’anonymat. Dans une vidéo postée par ses partisans sur les réseaux sociaux, Jean-Christophe Owono Nguema, sénateur proche du...
(AFP 02/11/17)
La Communauté économique et monétaire d'Afrique centrale (Cemac) a "pris acte" mardi de la ratification fin octobre, par tous les Etats membres, de l'accord de 2013 sur la libre circulation des personnes dans la sous-région, mettant fin à des négociations laborieuses entamées il y a plus de quinze ans. Les chefs d'Etat de la Cémac, réunis en sommet extraordinaire à N'Djamena, ont aussi décidé d'"autoriser" la Banque de développement des Etats d'Afrique centrale (Bdeac) à débloquer 1,7 milliards de francs pour "accompagner l’application de la libre circulation", selon le communiqué final du sommet.
(APA 02/11/17)
APA – Douala (Cameroun) - Les chefs d’Etat de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) réunis à Ndjamena, la capitale tchadienne mardi pour un sommet extraordinaire, ont décidé de transférer la direction de la Bourse des valeurs mobilières de l’Afrique centrale (BVMAC) de Libreville, la capitale gabonaise, à Douala, la métropole économique du Cameroun. C’est l’une des décisions majeures prises par les dirigeants de la sous-région, d’après le communiqué final parvenu mercredi à APA et portant la signature du président du Tchad et président en exercice de la CEMAC, Idriss Déby Itno. « Examinant la question du rapprochement des bourses de valeur régionale et nationale, la Conférence a décidé de fixer le siège du Régulateur du marché...
(APA 02/11/17)
APA – Douala (Cameroun) - L’Union européenne a débloqué 40 milliards de francs CFA pour la préservation et la conservation de l’environnement dans le cadre du sixième volet de l’opération Ecosystème des forêts d’Afrique centrale (ECOFAC 6), a-t-on appris mercredi à Douala. Sur cette enveloppe, 10 milliards de francs CFA sont dédiés aux activités de conservation des écosystèmes au Cameroun, une somme qui vient s’ajouter aux 90 millions de francs CFA déjà injectés dans les cinq premières phases depuis 1992. De façon globale a-t-on expliqué, l’essentiel de l’appui de l’UE de cette phase va porter sur la protection et l’aménagement des aires protégées au sein de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC). Pour ce qui est spécifiquement...
(APA 02/11/17)
APA – Douala (Cameroun) - La Banque de développement des Etats de l’Afrique centrale (BDEAC) va débloquer 1,7 milliard de francs CFA pour accompagner l’intégration communautaire, ont décidé les chefs d’Etat de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) au terme de leur sommet extraordinaire, tenu mardi à Ndjamena, au Tchad. « Passant à l'examen des points inscrits à son ordre du jour, la Conférence a pris acte de la décision d'ouverture intégrale de leurs frontières, prise par les Etats membres en application de l'Acte additionnel N°01/13/CEMAC-070 UCCE-SE du 25 Juin 2013 portant suppression des visas pour tous les ressortissants de la CEMAC circulant dans l'espace communautaire », précise le communiqué final. D’où le satisfécit des dirigeants de...
(Agence Ecofin 02/11/17)
Au sortir du sommet extraordinaire des chefs d’Etat de la Cemac (Cameroun, Congo, Gabon, Tchad, RCA et Guinée équatoriale), qui s’est achevé le 31 octobre 2017, à Ndjamena, la capitale tchadienne, la décision a été prise de passer l’éponge sur une partie importante des arriérés accumulés par les Etats membres, au titre de la mise à disposition de la taxe communautaire d’intégration (TCI), mécanisme autonome de financement de la communauté. «Abordant la question du financement de la Communauté et au regard du niveau des arriérés accumulés par les Etats membres au titre de la Taxe communautaire d’intégration, la conférence a décidé d’annuler la masse d’arriérés à hauteur de 90%, afin de partir sur des bases nouvelles. Elle a invité les...
(Agence Ecofin 02/11/17)
Exit le Congolais Pierre Moussa à la tête de la Commission de la Cemac et l’Equato-guinéen Rafael Ntung Nsue à la Commission de surveillance du marché financier sous-régional. Ces deux hommes ont été remplacés à l’issue du sommet des chefs d’Etat de N’djamena respectivement par le Gabonais Daniel Ona Ondo (photo), ancien Premier ministre gabonais, et par le Tchadien Nagoum Yamassoum. Ces deux hommes vont conduire deux importants chantiers communautaires à savoir les réformes au niveau de la Commission s’agissant de l’accélération de l’intégration régionale et le transfert à Douala au Cameroun, des bureaux de la Bourse des valeurs mobilières d’Afrique centrale. Mais dans le détail, le nouveau président de la Commission de la Cemac, qui aura comme adjoint la...

Pages

(Gabon Review 16/08/17)
Le président de la République, Ali Bongo a procédé le 14 août à Akanda, au lancement officiel de la chaine de Radio télévision Label Radio TV. Le paysage audio-visuel gabonais vient de s’enrichir, avec le lancement des programmes de Label Radio TV. Cette chaine de radiotélévision à vocation panafricaine, a été officiellement lancée le 14 août par Ali Bongo. Pour le chef de l’Etat, Label Radio TV «vient agrandir la paysage audiovisuel gabonais et africain, du fait de son positionnement panafricaniste». Le ministre de la Communication s’est quant à lui réjoui de l’arrivée du nouveau média. Ce d’autant que son positionnement «panafricain rappelle aux africains l’urgence qu’il y a pour l’Afrique, de dire son propre récit, traduire sa propre pensée...
(Gabon Review 14/08/17)
Au cours d’une conférence de presse tenue le 11 août à Libreville, la confédération syndicale Dynamique unitaire a fait le point sur les violations de droits des travailleurs et des droits humains ayant émaillé l’année, avant de se prononcer sur le bilan de l’année scolaire 2016-2017. Cinq jours après la publication des résultats des examens, Dynamique unitaire a dressé le bilan de l’activité Syndicale de l’année. A la faveur d’une conférence de presse tenue le 11 aout à Libreville, la confédération syndicale s’est notamment prononcée sur les violations des droits des travailleurs avant d’apprécier l’année ...
(L'Union 14/08/17)
L'ambassadeur du Japon au Gabon, Masaaki Sato, et Mère Anne-Valérie Sita, fondatrice du complexe scolaire Anne-Marie Javouhey, ont procédé, mercredi, à Libreville, à la signature d'un contrat pour le projet de construction de cette école, qu'abrite faute de place, la paroisse Sainte Monique de Sotega. Ce projet de construction est entièrement financé par le Japon à hauteur de 48 millions de francs. Les travaux réalisés par une entreprise gabonaise, Gabon Vison Future (GVF), devraient durer un an, comme l'a fait savoir le responsable de ladite entreprise. A cette occasion, Mère Anne-Valérie Sita n'a pas manqué de remercier l'ambassadeur du Japon pour ce geste qui vient soulager les parents et les élèves, d'autant plus que " le projet de construction de...
(Gabon Review 14/08/17)
Réunis en assemblée générale (AG) le 9 août pour apprécier et évaluer les acquis de négociations avec la tutelle, suite à la grève déclenchée le 2 août 2017, les membres de l’intersyndicale des régies financières de l’Ogooué-Maritime n’entendent pas lever la grève, contrairement à la décision prise par leurs camarades de Libreville. Les fonctionnaires des régies financières de la province de l’Ogooué-Maritime semblent plus difficiles à convaincre que leurs collègues de Libreville. C’est du moins ce qui ressort d’une déclaration faite le 9 août, après une assemblée générale à Port-Gentil, la capitale économique, au cours de laquelle, ils ont décidé de poursuivre la grève. Ils s’opposant à la décision d’une suspension de grève adoptée par leurs camarades de Libreville. L’intersyndicale...
(Gabon Review 14/08/17)
Après plusieurs mois d’attente, les auxiliaires de commandement du Gabon ont commencé à percevoir, depuis le début du mois courant, leurs indemnités datant de 2016. Une façon pour Lambert-Noël Matha de corriger l’injustice dont ont fait l’objet les chefs de 7 provinces hormis ceux de l’Estuaire et du Haut-Ogooué, toujours mieux traités. Certains, ayant attendu jusqu’à huit mois pour rentrer en possession de leurs émoluments, avaient fini par se considérer comme des victimes d’une injustice de la part du ministère de l’Intérieur. Depuis le 5 août, ils ont retrouvé le sourire à la faveur d’une mission lancée par le même ministère, consistant à sillonner les 164 cantons, les 969 regroupements de villages et les 2 743 villages du pays. L’objectif...
(RFI 14/08/17)
Le Gabon célèbrera, jeudi 17 août, sa fête nationale de l'indépendance, période qui correspond également aux grands départs en vacances et qui est souvent émaillée de graves accidents de la circulation. Pour prévenir des drames de la route, la Direction générale de la sécurité routière a lancé, samedi 13 août, une campagne de sensibilisation contre les accidents de la circulation et, surprise, plusieurs automobilistes ont ainsi été soumis à des tests d'alcool. L'alcool au volant est une des principales causes des accidents mortels au Gabon. Nous sommes sur une voie expresse, l'une des plus rapides de la capitale. Cet automobiliste est surpris de subir son premier contrôle d'alcool dans le sang. « C’est la première fois que je souffle dans...
(Gabon Review 14/08/17)
A trois jours du lancement officiel de la chaine de Radio et télévision, Mactar Sylla et Ousmane Cissé, président du groupe et directeur général de Label Radio TV, ont décliné, lors d’une conférence de presse tenue le 11 août à Akanda, la vision et le positionnement stratégique du média. Le président du groupe et le directeur général de Label Radio Tv, Mactar Silla lors de la communication, Akanda le 11 août 2017. © Gabonreview 72 heures avant son lancement prévu le 14 août par Ali Bongo, Label Radio TV a décliné les grands axes de sa ligne éditoriale, par à travers le président du groupe et son directeur général. Mactar Sylla et Ousmane Cissé ont expliqué le contexte et la...
(APA 12/08/17)
L’Organisation internationale du travail (OIT) a demandé des comptes aux autorités gabonaises, dans le cadre de la plainte de l’Organisation nationale des employés du pétrole (Onep) pour «atteintes à la liberté syndicale». Img : Gabon : L’OIT veut voir clair dans la plainte de l’Onep Interpellée en juillet dernier par une plainte de l’Organisation nationale des employés du pétrole (Onep) à l’Etat gabonais, l’Organisation internationale du travail (OIT) a demandé des explications aux autorités gabonaises. En effet, les autorités gabonaises ont été saisies par Comité de la liberté ...
(Jeune Afrique 12/08/17)
Alors qu'un accord conclu le 9 août 2017 devait enterrer la hache de guerre entre les agents des régies financières et les ministères gabonais de l'Économie et du Budget, le syndicat de base accuse les autorités de ne pas avoir tenu leurs promesses et brandit de nouveau la menace d'une grève. L’accord du 9 août, en vertu duquel les agents ont suspendu leur grève prévoyait que le gouvernement verse un mois de bonus et une prime à chacun avant le 10 août, ainsi que le versement d’un autre bonus avant le 17 août mais les syndicats accusent aujourd’hui le services du Trésor gabonais de n’avoir versé que la prime et pas le bonus. « Il est clair que le gouvernement...
(Agence Ecofin 11/08/17)
C’est par décret présidentiel que Jacob Tsioba Thaty, jusqu’alors directeur général des hydrocarbures au ministère du Pétrole et des Hydrocarbures, a été révoqué de ses fonctions, le 8 août 2017. A la charge de ce fonctionnaire porté à la tête de cette direction sensible en décembre 2016, des malversations financières d’un montant de 3 milliards de Fcfa, selon des sources internes au ministère du Pétrole, citées par le site Africa intelligence. L’ouverture d’un compte dans une banque commerciale basée à Libreville, au nom du ministère du Pétrole et des Hydrocarbures, toujours selon la même source, sans en référer à sa hiérarchie, encore moins au ministre de l’Economie, aurait été constatée en même temps que le transit d’importantes sommes d’argent par...
(APA 11/08/17)
Une ressortissante vénézuélienne répondant au nom d’Irma Coromoto, en provenance d’Addis-Abeba, a été interpellée mercredi, à l’aéroport international Léon Mba de Libreville, en possession d’un kilo et demi de drogue d’une valeur de 45 millions de francs CFA. Agée de 37, Irma Coromoto a attiré l’attention l'Office central de lutte anti-drogue (Oclad) en n’ayant comme bagages, qu’un simple sac à main alors qu’elle revenait de l’étranger. Une fois interpellée, la dame a avoué avoir abandonné son trolley au niveau du tapis roulant à bagages. Le trolley devait être récupéré par quelqu’un dont elle ignorait l’identité, selon les aveux de la passeuse. Celui-ci contenait donc un kilo et demi de cocaïne, dont la valeur a été estimée à 45 millions de...
(RFI 11/08/17)
Le gouvernement gabonais a décidé de former tous les conducteurs de transports de passagers – en particulier les chauffeurs de taxis, les « taximan » - et de marchandises du pays. L’objectif est de réduire le nombre d’accidents. Mais les principaux intéressés protestent : cette formation obligatoire est payante. Comment réduire le nombre d'accidents au Gabon, un pays qui n'a pas encore de radars, ni de tests permettant de mesurer le taux d'alcool dans le sang ? « Globalement, nous avons autour de 16 739 accidents de 2008 à 2013, avec quasiment 1 000 morts et 5 785 blessés. C’est beaucoup trop. Cela endeuille les familles, et cela coûte environ plus de 13 milliards de francs CFA à l’État et...
(Gabon Review 11/08/17)
En dépit de la volonté affichée lors de l’assemblée générale tenue le 10 août à Libreville, par le collectif des agents syndiqués pour reprendre le travail, la situation de la Société gabonaise de transport (Sogatra) reste bloquée. La devanture de la base de la Société gabonaise de transport barricadée à l’aide d’un bus. Libreville, le 10 août 2017. © Gabonreview Pas de reprise de travail à la Société gabonaise de transport (Sogatra). La grève lancée il y a plus deux mois pour réclamer 4 mois d’arriérés de salaires perdure. Les agents sont divisés sur la poursuite ou non du mouvement d’humeur, en dépit de la volonté affichée par le collectif des agents syndiqués de reprendre le travail. Réuni en assemblée...
(Gabon Review 10/08/17)
Initiée en novembre 2009, la Journée nationale du drapeau a été célébrée le 9 août à Libreville. A cette occasion, plusieurs propositions ont été formulées au chef de l’Etat pour l’érection d’un «Gabon uni dans la concorde et la fraternité». Comme chaque année depuis 2010, le Gabon a célébré le 9 août à Libreville, la Journée nationale du drapeau. Une manifestation dont l’objectif est de magnifier l’un des symboles les plus représentatifs de la Nation gabonaise : le drapeau, emblème national dont les couleurs connues de tous marquent la souveraineté internationale du Gabon. Pour la huitième édition de cette célébration, le thème retenu est «Identités, valeurs et construction de la Nation». Un thème reflétant les chemins tracés par le chef...
(Gabon Review 10/08/17)
Parmi les pays les plus dangereux du monde, le Gabon, la Bolivie et l’Afrique du Sud sont classés au même niveau selon la société Gallup, dont les résultats du sondage ont récemment été publiés. Des voix se sont faites entendre pour dénoncer la reprise, par certains médias occidentaux, de ce classement. Climat sociopolitique tendu oblige ! Au Gabon, depuis ces derniers mois, le sentiment de sécurité est faible. Le pays qui a connu des violences en fin août 2016, à la suite de la réélection d’Ali Bongo est désormais classé au même niveau que d’autres sur le continent (Afrique du Sud et Libéria) et en Amérique latine (Bolivie). Avec un indice à 58, ce pays d’environ 1,8 millions d’âmes est...
(APA 10/08/17)
Des pertes quotidiennes de 85 400 m3 en eau potable sont enregistrées au Gabon, dans le processus de distribution aux populations, selon les résultats d’une enquête du ministère de l’Eau et de l’Energie. Selon les services techniques du département ministériel, ces pertes se chiffrent à 85 400 m3 par jour sur les 230 000 mètres cubes d’eau potable destinés aux populations. «Cette situation est en partie imputable à l’incivisme des populations mais aussi et surtout aux interminables travaux de réaménagements que connait la capitale gabonaise», a déploré ministère de l’Eau et de l’Energie. Par ailleurs, pour remédier à cette situation, le ministre d’Etat, en charge de l’Eau et de l’Energie, Guy Bertrand Mapangou, a décidé de lancer une opération généralisée...
(RFI 10/08/17)
L'invité soir est Brian Neubert, porte-parole du Département d'Etat américain et directeur du centre pour les médias africains. Claire Fages l'a interrogé alors qu'il est à Lomé, la capitale du Togo, pour le 16e Forum de l'AGOA : la loi américaine sur la croissance et les possibilités économiques en Afrique. L'occasion de faire le point sur les relations commerciales mais aussi d'évoquer les relations politiques, entre l'Afrique subsaharienne et les Etats-Unis. Brian Neubert, porte-parole du département d'Etat américain et directeur du centre pour les médias africains : « La loi Agoa...
(RFI 10/08/17)
Les autorités gabonaises ont lancé un programme de raccordement aux réseaux de communication concernant 2 700 villages isolés. L’objectif est de réduire les zones blanches dont le raccordement est jugé trop peu rentable par les opérateurs privés de téléphonie. « Avant, il fallait rester pile sous l’arbre, là, immobilisé. Même s’il y a une mouche, tu ne te déplaces pas », raconte l’un des habitants d’Ongame, un petit village isolé au cœur de la forêt équatoriale. Ici, les populations qui vivent de pêche et d’agriculture sont quasiment coupées des réseaux de communication, téléphone et internet. « On était vraiment perdu, on ne savait pas comment téléphoner », raconte une habitante d’Ongame, qui sera très bientôt raccordé aux réseaux. 2 700...
(La Tribune 10/08/17)
Le forum de l'African growth and opportunities act (AGOA) a démarré en force ce mardi dans la capitale togolaise, Lomé. Avec le secteur privé et la société civile, mis en avant pour cette première journée, les débats ont permis de dresser les difficultés dans la mise en place de l'AGOA et de formuler des propositions pour y remédier. Un atelier de restitution est prévu dans la journée de ce 9 août. Comme annoncé, une quarantaine de délégations africaines et de hauts fonctionnaires américains se sont retrouvés ce mardi 8 août 2017 dans la capitale togolaise Lomé pour participer au 16e forum de l'African growth and opportunities act (AGOA. Les travaux de la première journée du forum ont été assurés par...
(L'Union 09/08/17)
D’après une étude des services techniques du ministère de l’Eau et de l’Energie, près de 87 400 m3 d’eau s’évapore sur l’ensemble du territoire national en raison des fuites avant ou après compteur. Cette situation interpelle le département au moment où Libreville connaît des difficultés majeures dans son approvisionnement en eau. En effet, la capitale « n’a besoin », dit-on, que de 15 000 m3 d’eau supplémentaire pour combler son déficit. Alors que faire quand près de 87 000 m3 s’écoule en pure perte dans la nature, à l’indifférence générale et privant d’eau des quartiers entiers dans les communes de Libreville et d’Owendo ? C’est cette problématique que le gouvernement tente, à travers le ministère de l’Eau, de résoudre au...

Pages

(Agence Ecofin 19/09/17)
(Agence Ecofin) - Le siège de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (Ceeac) a abrité le 15 septembre à Libreville, le lancement de l’Accord sur la facilitation des échanges de l’Organisation Mondiale pour le commerce (OMC) en Afrique centrale. Claude Sinzogan, représentant de la Fondation pour le renforcement des capacités en Afrique présent à la cérémonie, a expliqué que globalement, le projet vise à renforcer l’intégration régionale à travers des actions visant à stimuler le commerce et la compétitivité. Ceci, afin de contribuer à une croissance économique inclusive dans les pays membres de la Communauté. Cet Accord entend également renforcer les capacités du Secrétariat général de la Ceeac en matière de facilitation des échanges afin de lui permettre...
(Financial Afrik 19/09/17)
Le Forum Maroc – Gabon qui vient de se terminer à Rabat a été l’occasion pour les entreprises et investisseurs marocains d’annoncer leur intention d’investir plusieurs milliards de dollars au Gabon dans les secteurs des Infrastructures, de l’Economie numérique, de l’Agro-industrie et des installations sanitaires, notamment. Réunissant près de 300 participants dans les locaux de la chancellerie de l’Ambassade du Gabon, à Rabat et destiné à promouvoir les investissements directs et à dynamiser les échanges entre les deux pays, le Forum Maroc – Gabon a permis aux investisseurs marocains de découvrir les opportunités offertes par le Gabon. Selon le président de la Commission Afrique et SUD-SUD de la Confédération Générale des Entreprises Marocaines (CGEM), Abdou Souléye DIOP, « Le Forum...
(Gabon Eco 19/09/17)
L’assureur, Sunu Assurances vie Gabon vient de lancer, en partenariat avec la compagnie de distribution des produits pétroliers, Engen Gabon, un nouveau produit : « Engen Assur + ». Il s’agit d’une assurance maladie ou décès, c’est selon. Ce nouveau produit est le fruit d’un partenariat entre Sunu Assurances vie Gabon et Engen Gabon, deux opérateurs économiques évoluant dans des secteurs différents. Jean Constant Assi et Jean-Pierre Payet, respectivement Directeur Général de Sunu Assurances Vie Gabon d’Engen Gabon viennent d’officialiser ce partenariat. « Engen Assur + », est une couverture d’assurance décès et frais médicaux qui permettra à tout client détenteur d’une carte carburant « 1 Card » dont la cotisation mensuelle minimale est de 1000 F.CFA, de bénéficier du...
(Agence Ecofin 18/09/17)
(Agence Ecofin) - Le Fonds monétaire international (FMI) craint une nouvelle baisse des réserves des pays de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac) au niveau de leur banque centrale, la Banque des Etats de l’Afrique centrale (Beac). C’est le message passé par Mitsuhiro Furusawa, directeur général adjoint de l’institution, alors en visite au Cameroun du 14 au 15 septembre. « Les réserves de la Beac se sont stabilisées, mais elles demeurent faibles. Les retards observés dans la conclusion d’un accord sur un programme appuyé par le FMI avec la République du Congo et la Guinée Equatoriale pourraient entraîner une nouvelle baisse des réserves », a déclaré Mitsuhiro Furusawa. Il a rappelé qu’en décembre 2016, lors du sommet...
(Agence Ecofin 14/09/17)
La tenue à Abidjan, du 4 au 8 septembre 2017, de la 7ème édition du Forum pour la révolution verte en Afrique, a donné l’occasion à la délégation gabonaise de prendre langue avec les acteurs du monde rural ivoirien et de s’enrichir des expériences de ce pays en matière agricole. C’est dans cette optique que le ministre de l’Agriculture, de l’élevage, en charge du programme Graine, Yves Fernand Manfoumbi et son homologue de Côte d’Ivoire, Mamadou Sangafowa Coulibaly (photo), ont eu des entretiens qui ont débouché sur le souhait du Gabon de bénéficier des expérience et expertise ivoiriennes en matière de développement des filières agricoles et agropastorales. C’est ainsi qu’au mois d’octobre prochain à Libreville, les deux parties vont procéder...
(Agence Ecofin 13/09/17)
Un atelier national sur l’initiative de développement durable du palmier à huile en Afrique, TFA 2020 se tient actuellement à Libreville, la capitale gabonaise. Initiés par le ministre de l’Agriculture, de l’Elevage chargé du programme Graine, Yves Fernand Manfoumbi et son délégué, Patricia Taye Zodi, en partenariat avec WWF Proforest et TFA, ces travaux indiquent les experts, revêtent un caractère particulier pour la filière palmier à huile. Ils visent notamment à : soutenir l’élaboration et la mise en œuvre d’un ensemble de principes nationaux et régionaux qui régiront le développement d’un secteur palmier responsable, à sensibiliser les parties prenantes à la production responsable d’huile de palme durable, à renforcer...
(Agence Ecofin 13/09/17)
Pour permettre à l’ensemble des populations réparties sur le territoire de bénéficier des services de télécommunications, notamment la téléphonie mobile et internet, le gouvernement a entrepris la construction d’infrastructures pilotes dans 2 700 villages, à travers le programme «Service universel des communications électroniques en République gabonaise». Cette initiative fait suite à la réalisation d’une étude conduite par l’Agence de régulation des communications électroniques et de la poste (Arcep), qui a révélé que 85% de la population établie sur 25% du territoire, bénéficient de la couverture des services de télécommunications. «Ainsi, près de 200 000 Gabonais n’ont accès à aucun service de télécommunications», conclut l’étude. Pour pallier ce déficit, le régulateur a entrepris de déployer le service universel dans les 2...
(La Tribune 13/09/17)
Une forte délégation d'hommes d'affaires gabonais a quitté hier Libreville à destination de Rabat au Maroc. D'après les autorités du Gabon, le groupe est attendu au Forum économique Maroc-Gabon qui se tiendra les 14 et 15 septembre dans la capitale du Maroc. Des hommes d'affaires du Gabon ont quitté la capitale Libreville ce lundi 11 septembre 2017 à destination de Rabat au Maroc. A en croire les autorités gabonaises, il s'agit d'une délégation attendue dans le Royaume chérifien dans le cadre du Forum économique Maroc-Gabon qui se tiendra les 14 et 15 septembre dans la capitale du pays. Plusieurs opérateurs économiques des deux côtés y seront réunis avec pour objectif de contribuer à consolider, à dynamiser et à promouvoir les...
(Autre média 13/09/17)
La tenue à Abidjan, du 4 au 8 septembre 2017, de la 7ème édition du Forum pour la révolution verte en Afrique, a donné l’occasion à la délégation gabonaise de prendre langue avec les acteurs du monde rural ivoirien et de s’enrichir des expériences de ce pays en matière agricole. C’est dans cette optique que le ministre de l’Agriculture, de l’élevage, en charge du programme Graine, Yves Fernand Manfoumbi et son homologue de Côte d’Ivoire, Mamadou Sangafowa Coulibaly, ont eu des entretiens qui ont débouché sur le souhait du Gabon de bénéficier des expérience et expertise ivoiriennes en matière de développement des filières agricoles et agropastorales. C’est ainsi qu’au mois d’octobre prochain à Libreville, les deux parties vont procéder à...
(APA 12/09/17)
Une mission d’experts du Processus de Kimberley séjourne à Libreville du 11 au 15 septembre, à l’effet d’aider le pays à adhérer au Processus de Kimberley, présenté comme un régime international de certification des diamants bruts réunissant gouvernements, industriels et société civile. La mission a ainsi pour objectif d’auditer et évaluer le système mis en place permettant l’application des différentes procédures et protocoles de gestion et de suivi de l’activité de la filière diamant au Gabon. Pour le gouvernement gabonais, la mise en place de la certification du Processus de Kimberley permettra d’encourager trois aspects principaux. D’abord le contrôle et l’augmentation et la production de diamants par les artisans locaux. Ensuite, la venue de grands groupes internationaux miniers et de...
(Agence Ecofin 12/09/17)
Le commerce des diamants échappe encore au contrôle de l’administration. Pour assurer la traçabilité, la transparence et la protection des producteurs de ce minerai, le gouvernement s’est engagé dans l’intégration du Processus de Kimberley, un régime international de certification des diamants bruts, réunissant gouvernements, industriels ainsi que la société civile, avant la fin de cette année. A cet effet, une délégation d’experts de cette initiative qui lutte contre l’exploitation illégale des diamants, séjourne à Libreville, depuis le 11 septembre, afin de procéder à des vérifications sur les différents sites sensibles. Cette mission a pour objectifs de faire l’audit et l’évaluation des procédures et protocoles mis en place par le gouvernement, en vue d’assurer une gestion et un suivi de l’activité...
(Agence Ecofin 11/09/17)
A Rabat, capitale du royaume chérifien, le Gabon veut se saisir de la tribune du forum d’affaires, organisé dans les locaux de l’ambassade, haute représentation du pays au Maroc, pour étaler ses ambitions de développement ainsi que sa politique économique articulée autour de la diversification des sources de croissance. Les investisseurs et opérateurs économiques marocains, présents à cette grand’messe qui entend donner un souffle nouveau aux échanges entre les deux partenaires commerciaux, seront face aux décideurs et autres responsables gabonais. Ceux-ci vont se succéder à la tribune du forum afin de présenter les opportunités d’investissements dont regorge le pays dans divers domaines. Car, pour atteindre le niveau de croissance qui l’abritera des chocs exogènes causés par le marché international de...
(Agence Ecofin 11/09/17)
Le gouvernement gabonais poursuit sa dynamique de développement de l’agro-industrie. Ainsi, en 2016, les investissements dans la filière de l’hévéaculture, ont atteint un montant de 11,1 milliards de FCfa. Ils ont été consacrés à l’aménagement et à l’extension des plantations, la régénération du matériel végétal des fermes et l’amélioration de la productivité. Toutefois, dans l’ensemble, la filière a enregistré de nouvelles contre-performances avec une dégradation des volumes usinés. Selon la direction générale de l’Economie, en raison notamment du vieillissement des plantations, la production de caoutchouc naturel en fonds de tasse a, à nouveau reculé en 2016 (-6,9%), pour s’établir à 28 699 tonnes contre 30 818 en 2015. Il en est de même de la transformation de caoutchouc humide en...
(Libération (ma) 11/09/17)
Le Forum économique Maroc-Gabon au titre de l'année 2017 se tiendra les 14 et 15 septembre à Rabat, avec pour objectif majeur de participer à la consolidation des échanges économiques et commerciaux entre les deux pays, rapporte la MAP. Destiné à promouvoir les investissements directs et à dynamiser les échanges entre le Maroc et le Gabon, ce forum permettra aux investisseurs marocains de découvrir les opportunités d'investissement offertes par le Gabon et aux agences, parties prenantes de la nouvelle stratégie de développement du Gabon, de venir expliciter à divers opérateurs et acteurs marocains, leur fonctionnement, ainsi que leurs attentes, indique un communiqué de l'ambassade du Gabon à Rabat. "Ce nouveau forum va permettre de présenter au patronat marocain les nombreuses...
(Financial Afrik 08/09/17)
Après ces premiers pas il y a moins de trois ans, le Forum économique Gabon-Maroc sera une nouvelle fois organisé les 14 et 15 septembre prochain à Rabat au Maroc à l’initiative de l’Ambassade du Gabon au Maroc. Objectif ; consolider les échanges économiques et commerciaux entre Libreville et Rabat. Au Maroc, l’initiative de la représentation gabonaise vise à promouvoir les secteurs de l’économie gabonaise comme ceux de l’énergie, de l’économie verte, de l’agriculture, de la pêche, du tourisme ou encore des nouvelles technologies de l’information. Le souhait de l’Ambassade du Gabon : faire du Maroc un partenaire privilégié dans le domaine des affaires et positionner cette coopération économique comme un modèle de réussite Sud-Sud. « Ce nouveau Forum Maroc-Gabon...
(Agence Ecofin 08/09/17)
Dans le cadre du lancement de la seconde phase du Projet de développement agricole rural ((PDAR-2), une délégation du Fonds international de développement agricole (FIDA), conduite par Bernard Hein séjourne actuellement à Libreville. Elle a été reçue en audience par la ministre déléguée à l’Agriculture, Patricia Taye Zodi, ce mercredi 6 septembre 2017. Au cours des échanges, les deux parties ont passé en revue les actions majeures de la première phase. L’occasion a également été donnée à la délégation du FIDA de décliner le programme de la seconde phase. C’est dans ce cadre qu’elle a par exemple annoncé un rapide déploiement dans les provinces de la Ngounié, l’Ogooué-Ivindo et le Woleu-Ntem. Pour rappel, le Projet de développement agricole et rural...
(APA 08/09/17)
Le forum des affaires Maroc-Gabon sera organisé les 14 e t 15 septembre par l’ambassade du Gabon au Maroc, une occasion destinée à promouvoir les investissements directs et les échanges entre les deux pays. Cet événement, qui s’étalera sur deux jours, va permettre d’exposer les opportunités d’affaires offertes par le Gabon dans différents domaines, les secteurs prioritaires et les régions. L’objectif du forum est, d’une part, de positionner le Gabon en tant que destination d’opportunités d’investissements directs pour les opérateurs marocains de plus en plus actifs en Afrique subsaharienne, et, d’autre part, de promouvoir les relations commerciales et économiques entre les deux pays. Lors de ce Forum, les participants vont échanger de manière interactive sur les opportunités offertes aux opérateurs...
(L'Union 05/09/17)
Le diplomate onusien, qui remplace Marie-Evelyne Pétrus-Barry, partie faire valoir ses droits à la retraite, sera également en charge, comme son prédécesseur, du Programme des Nations unies pour le développement (Pnud). LA coordination du Système des Nations unies au Gabon a un nouveau responsable. Il s'agit de l'ancien chef de la planification des politiques et des conseils pour le département des Affaires politiques des Nations unies (DPA), Stephen Jackson. Il a officiellement pris ses fonctions le 1er septembre dernier, après le départ de Marie-Evelyne Pétrus-Barry. Qui est donc ce diplomate qui devra également gérer le Programme des Nations unies pour le développement (Pnud) dans notre pays ? Polyglotte, et parlant notamment le français, Stephen Jackson est titulaire d’un doctorat en...
(Autre média 05/09/17)
C’est dans un entretien accordé au quotidien pro gouvernemental L’union que le directeur général de la société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG), Antoine Boo, annonce les perspectives de production de la société dans le pays à moyen terme. Pour combattre les pénuries d’eau dont souffrent les ménages dans la capitale et ses environs ces derniers temps, le directeur général projette la construction prochaine d’une usine de production et de traitement d’eau pour un montant qui va osciller entre 120 et 150 milliards de Fcfa. Ce projet qui semble prioritaire aux yeux des autorités nécessite une recherche des financements pour sa réalisation. Le fleuve Como, qui baigne la province de l’Estuaire, a été choisi pour abriter cette grande usine. «...
(APA 04/09/17)
APA-Yaoundé (Cameroun) - L’intermédiation bancaire, dans les pays de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC), demeure insuffisante en dépit de la progression continue des crédits à l’économie, ces derniers restant relativement faibles en comparaison aux pays émergents ou développés, selon Jacques Landry Bikaï et Moustapha Mbohou Mama, respectivement chef de service de l'analyse et de la modélisation des économies à la direction de la recherche, et chef de service du suivi et analyse du système financier à la direction du crédit, des marchés des capitaux et du contrôle bancaire à la Banque des États de l’Afrique centrale (BEAC). En 2016, le ratio des crédits bancaires au secteur privé non financier sur le produit intérieur brut (PIB), qui...

Pages

(Gabon Review 18/01/17)
Les Etalons du Burkina-Faso qui ont imposé un nul aux Lions indomptables du Cameroun croient en leur qualification pour le second tour. Dans cet entretien, leur capitaine, Charles Kaboré, assure que les jeux restent ouverts dans ce groupe et que son équipe, opposée au Gabon le 18 janvier prochain, fera tout pour se qualifier. Gabonreview : Vous avez arrachez un nul face aux Lions indomptables du Cameroun. Quel est votre sentiment? Charles Kaboré : Je dirai que ce match était un bon match. Un match ouvert pour les deux formations. Le Cameroun est une très bonne équipe et je pense qu’avoir réussi à revenir au score est quelque chose de bien pour nous. Ça fait qu’on n’a pas perdu ce...
(Agence Gabonaise de Presse 17/01/17)
Une équipe d’experts réunissant les meilleurs journalistes sportifs et consultants du groupe CANAL + (diffuseur officiel de la compétition) séjourne actuellement dans la capitale gabonaise, dans le cadre de la retransmission en direct de tous les matchs de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) Total 2017. C’est au cours d’une conférence de presse animée vendredi dernier, dans un espace récréatif de la place, par Mamadou Mbengue, Directeur général de CANAL + Gabon, que tout le dispositif éditorial et technique composé de Robert Brazza, Aboubacry Ba, Vincent Radureau, Romain Grimaud, Philippe Doucet, Habib Beye, Patrick Mboma, Kaba Diawara, José-Pierre Fanfan et Diomasy Kamara, lequel devra couvrir l’ensemble de la compétition, a été présenté à la presse locale et au public gabonais...
(AFP 17/01/17)
Ce n'est que leur deuxième match dans cette CAN-2017, mais le Gabon et le Cameroun doivent se ressaisir mercredi à Libreville face au Burkina Faso et à la Guinée-Bissau, après leurs débuts décevants. Malgré un but de leur vedette Pierre-Emerick Aubameyang, les Gabonais, hôtes du tournoi et annoncés comme favoris, ont calé samedi contre les Bissau-Guinéens (1-1), l'adversaire supposé le plus faible de cette poule A. "Nous avons les mêmes chances de nous qualifier que si nous avions gagné", a voulu temporiser l'entraîneur espagnol José Antonio Camacho, fraîchement nommé à la tête des Panthères, au mois de novembre. Mais lui et les siens savent très bien qu'ils jouent déjà le tout pour le tout face au Burkina Faso, finaliste de...
(Jeune Afrique 17/01/17)
Depuis plusieurs éditions, la Coupe d’Afrique des nations (CAN) ne respecte plus son calendrier originel. Les événements extérieurs au sport, voire le cours de l’Histoire, y sont pour beaucoup. En 2013, la Libye devait organiser la compétition footballistique phare du continent, mais la chute du régime du colonel Kadhafi avait empêché le pays de tenir ses engagements, et tout le monde avait dû prendre la direction de l’Afrique du Sud. Deux ans plus tard, le Maroc s’était désisté pour cause de virus Ebola, obligeant Issa Hayatou, le président de la Confédération africaine de football (CAF), à demander l’hospitalité à la Guinée équatoriale, de son ami Teodoro Obiang Nguema. Et l’instance, qui avait proposé à la Libye de se focaliser sur...
(APA 17/01/17)
La 1ère journée de la 31ème édition de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) sera clôturée ce mardi avec les deux matches du groupe D opposant d’une part, le Ghana à l’Ouganda, et le Mali à l’Egypte, d’autre part. Vice-champion d’Afrique, le Ghana part avec la faveur des pronostics face à l’Ouganda. Il s’agit de retrouvailles entre deux pays qui se connaissent pour s’être déjà affrontés, il y a trois mois, en éliminatoires du Mondial. A l’occasion, les «Cranes» avaient ramené un prometteur match nul (0-0) de leur déplacement chez les «Black Stars». Avec un effectif ayant connu peu de changements et toujours amené par Gyan Asamoah et Andre Ayew, ces derniers ont à cœur de réussir leurs débuts. De...
(Le Monde 16/01/17)
Ancien soutien du président Ali Bongo, l’opposante Laurence Ndong dresse un état des lieux sévère du pouvoir gabonais et regrette l’organisation de la Coupe d’Afrique des nations dans son pays. Le 31 août à Libreville, un supporteur de l’opposant Jean Ping, candidat à l’élection présidentielle contre Ali Bongo, fait face aux policiers antiémeute. La 31e Coupe d’Afrique des nations (CAN) s’est ouverte au Gabon, samedi 14 janvier, avec le match d’ouverture à Libreville entre le pays hôte et la Guinée-Bissau (1-1). Dans un contexte politique tendu depuis la réélection controversée du président Ali Bongo...
(Le Monde 16/01/17)
Alors que la Côte d’Ivoire entre en compétition lundi contre le Togo, ce week-end, la cérémonie d’ouverture de la CAN, avec en vedette le rappeur Booba, nous a laissés sur notre faim et l’Algérie a été accrochée par le Zimbabwe. Par Anthony Hernandez Après Libreville et Franceville, c’est au tour d’Oyem dans le nord du Gabon, d’accueillir le groupe C de la 31e Coupe d’Afrique des nations. Oyem, 60 000 habitants et un stade de 20 000 habitants, qui a été inauguré lundi 9 janvier par le président Ali Bongo, mais… qui subissait encore des travaux deux jours avant les premiers matchs organisés sur cette pelouse. A 17 heures, les Eléphants de Côte d’Ivoire, tenants du titre et grands favoris,...
(Libération (ma) 16/01/17)
Le Gabon et le Cameroun ont raté leurs débuts dans la CAN-2017 en se faisant rejoindre par la Guinée-Bissau (1-1) et le Burkina Faso (1-1) lors du jour d'ouverture du tournoi gabonais, d'où une égalité parfaite dans le groupe A. Il fallait croire que le chiffre 1 était à l'honneur pour cette première journée de matches, avec un but marqué et un but encaissé pour chaque équipe, si bien que le statu quo absolu prévaut à l'issue des deux premiers matches disputés à Libreville. La désillusion la plus grande fut surtout pour les hôtes gabonais, qui ont encaissé l'égalisation du méconnu Marinho Soares de la tête dans le temps additionnel (90e+1).
(APA 16/01/17)
APA-Libreville (Gabon) - La Guinée-Bissau, pour sa première participation à une CAN, a tenu en échec le pays hôte de la compétition, le Gabon, par un nul de 1 but partout, samedi au stade de l'Amitié à Libreville, en match d'ouverture. Les Pantthères du Gabon ont inscrit leur but à la 52è minute du jeu par Pierre-Emerick Aubameyang, avant que Juary Soares (90è) n'égalise pour les "jurtus" de Guinée Bissau. Après ce nul, le Gabon et la Guinée-Bissau se partagent provisoirement la tête du groupe A avec 1 point, en attendant le match qui opposera, dans la soirée, le Burkina Faso aux Lions indomptables du Cameroun.
(AFP 14/01/17)
Emmené par sa vedette Pierre-Emerick Aubameyang, le Gabon va lancer "sa" Coupe d'Afrique des nations en affrontant la Guinée-Bissau samedi à 17h00 à Libreville. Une contreperformance serait une énorme désillusion. La Guinée-Bissau est, en effet, considérée comme l'adversaire le plus modeste de ce groupe A, derrière le Cameroun et le Burkina Faso qui joueront à 20h00. Certes, au classement Fifa, les Bissau-Guinéens font mieux que les Gabonais (68e contre 108e). Mais les Panthères gabonaises ont dans leurs rangs l'un des plus impressionnants joueurs au monde, Aubameyang, 27 ans..
(RFI 14/01/17)
Le Gabon va organiser sa première Coupe d’Afrique des nations comme seul pays hôte, après celle en collaboration avec la Guinée équatoriale en 2012. Pour l'épreuve de cette année, les Panthères auront pour entraîneur, l’Espagnol José Antonio Camacho, qui est arrivé le 2 décembre 2016. Un pari pour les Gabonais, car José Antonio Camacho n’a jamais entraîné une équipe africaine. Un mois pour préparer une Coupe d’Afrique des nations à domicile, voici le pari qu’a eu l’entraîneur espagnol des Panthères, José Antonio Camacho. Pourtant le technicien, qui est passé par le Real Madrid en Espagne, Benfica au Portugal, ou encore par la sélection espagnole et la chinoise, ne se montre guère impressionné et disputera cette CAN comme un Euro. José...
(Le Monde 14/01/17)
La Coupe d’Afrique des nations débute samedi. Tour d’horizon des raisons pour lesquelles il faut suivre la compétition majeure du football africain. Cinq ans après avoir accueilli la première Coupe d’Afrique des Nations (CAN) de son histoire, une coorganisation avec son voisin équato-guinéen, le Gabon est de nouveau le pays hôte de la compétition, qui se déroule de samedi 14 janvier à dimanche 5 février. Alors que ce tournoi débute dans un contexte de crise politique – la réélection contestée d’Ali Bongo en septembre – et de crise économique – secteur pétrolier en difficulté –, que des opposants appellent même au boycottage, seize sélections africaines tenteront de succéder à la Côte d’Ivoire. Des « Panthères » en difficulté et des...
(AFP 13/01/17)
Pays-hôte de la grande fête du football africain, le Gabon traverse une double crise politique et économique à l'heure d'accueillir samedi la Coupe d'Afrique des Nations (jusqu'au 5 février), que des opposants rêvent de transformer en tribune contre le président Bongo. Des appels au boycott ont été lancés par des membres de la société civile soutenant Jean Ping, l'opposant N.1 à la réélection en septembre dernier d'Ali Bongo Ondimba, qui s'est auto-proclamé "président élu". Dans son édition de vendredi, l'hebdomadaire d'opposition Echos du Nord appelle ses partisans à se rassembler samedi dans un quartier populaire de Libreville pour "célébrer la liberté" avec M. Ping, au moment où se tiendra la cérémonie d'ouverture de la compétition à l'autre bout de la...
(Jeune Afrique 12/01/17)
La rumeur courait depuis plusieurs jours sur les réseaux sociaux. C’est maintenant officiel : Booba se produira en concert à la cérémonie d’ouverture de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN), dont le coup d’envoi est prévu ce samedi à Libreville, au Gabon. « #CAN2017 La piraterie arrive », a confirmé le rappeur français sur son compte Instagram, au-dessous d’une photo de lui posant torse nu sur une plage inconnue.
(APA 10/01/17)
L’attaquant gabonais du Borussia Dortmund, Pierre-Emerick Aubameyang (27 ans), a été élu meilleur joueur de la première moitié de la saison en Bundesliga par les joueurs de ce championnat, dans un vote rendu public lundi par le magazine spécialisé Kicker. Il a recueilli 33,6% des suffrages, devançant l'international suédois du RB Leipzig Emil Forsberg (23,1%). Deux-cent trente huit (238) footballeurs professionnels ont participé à la consultation, pour désigner les meilleurs d'entre eux sur les matches aller de la Bundesliga. Auteur de 16 buts pour 15 apparitions en championnat, Aubameyang, dont c’est la quatrième saison en Bundesliga, est devenu l’un des leaders de son club. Boosté par cette distinction honorifique qu’il remporte pour la première fois, il rejoint sa sélection nationale...
(AFP 09/01/17)
Le buteur gabonais du Borussia Dortmund Pierre-Emerick Aubameyang a été élu meilleur joueur du début de saison en Allemagne par les joueurs de Bundesliga, dans un vote rendu public lundi par le magazine spécialisé Kicker. A quelques jours de l'ouverture de la CAN-2017 dans son pays, l'homme aux 16 buts pour 15 apparitions en championnat cette saison obtient pour la première fois cette distinction honorifique. Selon Kicker, 238 joueurs professionnels de Bundesliga ont participé au vote, pour désigner les meilleurs d'entre eux sur les matches aller. Aubameyang, 27 ans, a été élu meilleur joueur de champ par 33,6% des votants. Il devance l'international suédois du RB Leipzig Emil Forsberg (23,1%). Aucun joueur allemand ne figure parmi les cinq premiers. Le...
(RFI 09/01/17)
Samedi prochain, c’est le coup d’envoi de la 31ème édition de la Coupe d’Afrique des Nations de football (la CAN) qui se jouera du 14 janvier au 5 février prochain. Samedi, des leaders syndicaux ont lancé un appel au boycott de l’événement qu’ils considèrent comme une dépense inutile dans un pays en crise. Malgré cet appel, le pays est fin prêt. Reportage à Libreville, Yves Laurent Goma.
(RFI 09/01/17)
Dans six jours, le Gabon accueille la Coupe d'Afrique des Nations de football. Samedi 7 janvier 2017, l'équipe nationale du Gabon - les Panthères - a été battue 1-2 en match amical contre le CF Mounana, un club de première division du pays et champion en titre. Les Gabonais sont inquiets et impatients de voir leurs joueurs. Ce samedi, ils voulaient rentrer au stade Omnisport où a eu lieu le match amical mais sans succès. Reportage de notre correspondant qui était dans le stade. Samedi, la rencontre était à huis clos. Mais près d'une centaine de jeunes ont voulu à tout prix rentrer dans le stade après le match, pour voir les stars des Panthères et surtout, apprécier leur niveau...
(Gabon Review 07/01/17)
Mise au grand jour il y a 72 heures, la «mini-crise» à la tête de sélection nationale devrait rapidement être prise à bras-le-corps, pour assurer et pérenniser la sérénité au sein du groupe. Un chantier dont l’implication personnelle du chef de l’Etat est vivement souhaitée. Le chef de l’Etat, comme tous les officiels qui se sont exprimés à l’occasion de la cérémonie de présentation de vœux, a espéré que la Coupe d’Afrique des nations (Can) 2017 sera une occasion pour réconcilier les Gabonais et recoudre le tissu social fissuré après les violences postélectorales. En effet, les différents intervenants à cette cérémonie n’ont cessé d’appeler les Gabonais à réserver un accueil chaleureux à toutes les délégations attendues pour cet événement. Mais...
(France TV Info 07/01/17)
L'hôte de la Coupe d'Afrique des nations 2017, prévue du 14 janvier au 5 février, n'est autre que le Gabon. Le pays, qui avait déjà co-organisé la compétition en 2012, sort pourtant d'une grave crise politique avec la réélection contestée d'Ali Bongo d'une poignée de voix (officiellement) face à l'opposant Jean Ping. Alors que les plaies sont loin d'être pansées, est-ce bien raisonnable d'organiser un évènement planétaire ? Pas sûr... La CAN d'Ali Bongo (et un peu du Gabon) Les polémiques ont commencé dès l'attribution de cette CAN. Favorite, l'Algérie n'a pas compris pourquoi elle avait été recalée "avec le meilleur dossier". Le responsable ghanéen Randy Abbey affirme avoir eu vent de la victoire de l'outsider gabonais "deux jours avant...

Pages

(Gabon Actu 28/10/14)
Libreville, Gabon (Gabonactu.com) - Le journaliste écrivain français, Pierre Péan vient de publier aux Editions Fayard un nouveau livre dans lequel il accable la famille Bongo en commençant par le patriarche Omar Bongo Ondimba et son successeur Ali Bongo Ondimba. « Nouvelles affaires africaines », est le titre de cet ouvrage qui fait le buzz dans les réseaux sociaux. Selon des extraits parus dans la presse, le récit ne révèle rien d’étrange pour les gabonais qui savent quasiment tout ce que l’écrivain raconte mais écrit depuis Paris et à deux ans de la prochaine élection présidentielle gabonaise, le livre ne manquera pas de susciter l’agitation des intellectuels. La présidence de la République gabonaise, ni la famille Bongo Ondimba n’ont pas...
(Gabon Review 23/10/14)
Comme en avril dernier, la chaîne de télévision privée TéléAfrica est de nouveau inaccessible sur le câble. Les mêmes causes produisent les mêmes effets. A TéléAfrica, c’est à nouveau le «black-out». Comme en avril dernier, la chaîne de télévision privée ne présente plus qu’un écran noir, depuis le 20 octobre à midi. Alors que d’aucuns évoquaient un problème technique, une source proche du dossier révèle que, comme il y a quelques mois, une question d’argent serait à l’origine de cette suspension du signal. «Notre parabole ne reçoit plus le signal en provenance du satellite. Nous ne pouvons donc plus émettre», explique un agent. De fait, le service commercial de l’opérateur SES, qui gère le satellite SES-4 couvrant l’Afrique, a coupé...
(Gabonews 21/10/14)
Les 4 auteures gabonaises ont plongé le public portgentillais dans l’essence même de l’oralité africaine décrivant quelques clichés vus au Gabon avec la perte de certaines valeurs durant ces 48heures de l’Escale littéraire Gabonews : La 3ème édition du rendez-vous avec le livre gabonais dénommé ‘’Port-Gentil Escale littéraire’’, a fait tomber ses rideaux à la salle polyvalente du Conseil départemental de Bendjè. Le ton de la fête du livre gabonais avait été vendredi à la bibliothèque municipale vendredi par les échanges entre Miryl Eteno, Destinée Mboga et les élèves autour des œuvres telles que ‘’Les lyres de l’Ogooué et Demain, je m’en vais, je meurs’’. Le tour venait à un public multicolore d’ouvrir les débats avec les 4 auteures gabonaises...
(Ogooue Infos 18/10/14)
L’opérateur de téléphonie mobile Airtel Gabon en partenariat avec Trace TV, la chaîne musicale internationale, a procédé ce vendredi à Libreville au lancement officiel du concours de musique mobile dénommé Airtel Trace Music Star. Le concours se déroulera dans 13 pays africains dans lesquels l’opérateur de téléphonie mobile est implanté. ‘’Ce concours de chant uniquement accessible par téléphone portable a été conçu pour permettre aux jeunes de réaliser leurs rêves à devenir des stars à travers une plate-forme d’échange robuste’’, précisent les organisateurs. La première phase du concours mettra en compétition les talents de chaque pays. Au Gabon, les 5 meilleurs chanteurs s’affronteront lors d’une émission TV et le vainqueur choisi par un jury composé de professionnels du divertissement et...
(Gabon Eco 17/10/14)
Les inscriptions à ce challenge littéraire seront ouvertes le 5 janvier et closes la 4 avril prochains. Les lauréats seront connus le 27 juin 2015. Comme l’an dernier, les éditions Amaya organisent le concours littéraire qu’elles ont initié en 2013. Le thème de cette 2e édition est «la nature, préservation-là». Les candidats, notamment les jeunes Gabonais âgés de 10 à 27 ans, ont déjà été invités à réfléchir et à préparer leurs manuscrits en rapport avec ce thème, en attendant les ateliers d’écriture qui leur seront offerts gratuitement. «La communauté internationale est préoccupée par les questions de climat et de la préservation de l’environnement. Il y a un effort collectif visant à sauver notre planète de l’action anthropique. Les Editions...
(Gabon Review 16/10/14)
Co-fondateur du trio à succès des années 90 aux côtés de son frère aîné Jean Ndong et de Rosie, seule femme du groupe, Joël Mvé annonce la sortie prochaine d’un single intitulé : «Vous gagner me reste». 8 années de silence et d’isolement à Bordeaux au centre de la France….Cette période, longue et pénible, semble désormais appartenir au passé pour Joël Mvé, membre-fondateur du groupe «Vibrations» et frère cadet du leader, Jean Ndong. Dans un teaser adressé à ses fans, il annonce son retour imminent sur la scène musicale. «Je remercie l’Éternel, mon Dieu, qui m’a donné la force de pouvoir vous présenter mon nouveau single. Bientôt la sortie officielle ! J’espère vous revoir par la grâce de Dieu…. Que...
(Gabon Review 09/10/14)
«Pour Dieu et pour la science. Vie et œuvre d’André Raponda-Walker», le tout dernier livre du Professeur Guy Rossatanga-Rignault, a été présenté au public, le 30 septembre dernier à Libreville, par Fondation Raponda-Walker et les éditions du même nom. La cérémonie était un véritable voyage dans le temps. La machine à voyager dans le temps existe. Elle comporte d’ailleurs une manette ’’pause’’ permettant de s’arrêter pour vivre un moment d’éternité. Pour son fonctionnement, elle nécessite quelques ingrédients. D’abord le carburant : une personnalité historique passé dans l’au-delà depuis 46 ans au moins. Ensuite, le moteur : un ouvrage de plus de 200 pages, couché sur du papier couleur sépia avec des photos couleur café. Enfin, l’habitacle qui doit nécessairement être...
(Ogooue Infos 07/10/14)
La 3e dauphine de Miss Gabon 2013, Hilary Ondo vient de hisser le vert-jaune-bleu à la plus haute marche du podium, lors du concours Miss Supranational en Biélorussie. Elle a été sacrée Miss Supranational Africa. Bonne nouvelle pour le Gabon. L’une de ses filles, Hilary Ondo a été sacrée reine de la beauté africaine lors de la 5e édition du concours Miss Supranational en Biélorussie, en imposant son charme devant ses concurrentes du continent. Ce n’est pas tout. Grâce à son élégance et son éloquence, elle a été portée à la 5e place sur le plan mondial. Ce n’est pas surprenant. Les filles gabonaises sont très belles.
(Gabon Eco 01/10/14)
Dans le cadre de la préservation des valeurs culturelles du pays notamment des langues vernaculaires menacées de disparaître au détriment du français, la langue de la colonisation, le Gabon pourrait très bientôt se doter de trois langues nationales supplémentaires tant les discussions pour la réussite de ce projet vont bon train. Les discussions pour l’instauration des langues Fang, Omiéné et Téké comme langues nationales au Gabon en plus de la langue française parlée par tous vont bon train, à en croire nos confrères de la « Grogne d’Afrique», journal panafricain d’informations, d’analyses et d’investigations qui rapporte les faits. Selon la source qui indique qu’il s’agit pour les autorités de conserver les us et coutumes mais aussi d’affiner l’identité culturelle du...
(Xinhua 29/09/14)
LIBREVILLE(Xinhua) -- Marginale il y a quelques années, la cuisine chinoise est passée de l' effet de curiosité à un effet de mode à Libreville où les restaurants chinois supplantent à pas de géant les traditionnels restaurants européens avec leurs menus raffinés mais trop chers. La nuit est tombée depuis quelques heures au quartier Louis dans le premier arrondissement de la capitale gabonaise. C' est le quartier latin de la gastronomie à Libreville. Un rutilant 4X4 grand standing vient de stationner dans un minuscule parking. Un couple en tenue plutôt relaxe descend. Direction chez Weng, un réputé restaurateur chinois. "Un vendredi soir sur trois, je viens ici en famille profiter des saveurs de la cuisine chinoise", confie Emile Mouloungui, patron...
(Gabon Actu 26/09/14)
Libreville, Gabon (Gabonactu.com) – Le professeur Guy Rossatanga-Rignault, enseignant et écrivain, annonce avoir publié un nouveau livre consacré à la vie et l’œuvre d’André Raponda-Walker, un des plus grands intellectuels gabonais et homme des sciences. L’œuvre est intitulée « Pour Dieu et pour la science. Vie et œuvre d’André Raponda-Walker ». Elle sera présentée et dédicacée mardi prochain en fin d’après midi à l’Institut français de Libreville. Le livre est dédicacé par le Pr Patrick Mougiama Daouda, linguiste à l’Université Omar Bongo (UOB) où enseigne également Guy Rossatanga-Rignault. André Raponda-Walker (1871-1968) fut un prêtre et un écrivain gabonais qui rassembla de nombreuses informations sur la culture et la vie des peuples du Gabon au cours de sa longue existence. Fils...
(Gabonews 17/09/14)
Initié par le Ministère de l’Education nationale, il y a plus de vingt ans aujourd’hui, le projet de construction de la deuxième bibliothèque multimédia de l’université Omar Bongo (UOB) n’est pas prêt d’être livré. Relancé en fanfare il y a deux ans par l’ancien Ministre de l’Education nationale, Séraphin Moundounga, le chantier s’est vite essoufflé à moins d’un an de travaux. A deux semaines de la reprise des cours, on se demande bien ce que l’administration compte proposer de nouveau aux étudiants qui ont soif de performance. Voilà plus de deux décennies que le chantier censé abriter une bibliothèque moderne dans la première et la plus grande université du Gabon est à la peine. Les autorités administratives estiment avoir du...
(Ogooue Infos 12/09/14)
Libreville sera à la fête dès ce soir avec l’ouverture en pompe de la 12e édition du festival international de musique baptisé « Gabao ». Le festival international de musique Gabon s’ouvre ce jeudi soir dans la capitale gabonaise, précisément à l’institut français du Gabon. Véritable fête de musique, l’événement débute par un concert privé dont l’objectif selon Jules Kamdem, directeur du festival est de ‘’magnifier la variété de la musique gabonaise’’. Les têtes d’affiche de ce concert sont Franck Baponga, très connu du public jeune et Queen Koumb, qui vient de signer ‘’Ghmagha’’. Le festival sera surtout marqué par l’organisation pour la première du forum des cultures urbaines, lequel offrira une plateforme d’échanges, de rencontres et de renforcement des...
(AFP 08/09/14)
Les pieds frappent le sol en cadence. Les danseuses claquent leurs mains et leurs cuisses en serrant les dents. Le stepping est une danse qui plonge au coeur de l'histoire noire américaine et secoue depuis un an le monde de la mode. Une de ses représentantes, LeeAnet Noble, a conquis le couturier américain Rick Owens à Paris l'automne dernier. Elle revient à New York vendredi à l'occasion de la Fashion week. Dans le studio de Washington où elle répète son spectacle, la jeune femme de 30 ans joue des percussions mais parfois il n'y a pas de musique. Les claquements des mains et des pieds qui font vibrer le sol suffisent à rythmer les mouvements. Le stepping est né aux...
(AFP 03/09/14)
Hautes de plusieurs mètres, deux imposantes défenses d'éléphant coulées dans le béton symbolisent la porte d'entrée d'un immense palais à l'abandon. "Bienvenue au Ciciba !" pouffe une gamine en haillons. Créé il y a 30 ans pour promouvoir le patrimoine culturel des peuples africains au sud de l'Equateur, le Centre international des civilisations bantoues (Ciciba), basé dans la capitale gabonaise, ne s'est jamais concrétisé malgré les millions d'euros engloutis à sa création. Quelques familles démunies squattent aujourd'hui les ruines de ce vaste chantier à l'abandon, labyrinthe...
(Gabon Eco 28/08/14)
En Avril 2013, CANAL+ AFRIQUE et CFI, partenaires engagés dans le cinéma africain, ont lancé un appel à projet pour la production de documentaires courts réservé aux réalisatrices africaines francophones, vivant en Afrique subsaharienne. Les lauréates ont bénéficié du soutien du CFI au travers de deux formations dédiées à l’écriture et au montage. Quant à CANAL+ AFRIQUE, elle leur a apporté un appui logistique à ces formations et acheté les droits de diffusion des meilleurs documentaires réalisés. Les différents documentaires seront diffusés pendant tout le mois de septembre sur CANAL + et c’est celui de la jeune réalisatrice Samantha BIFFOT qui ouvrira le bal de ces diffusion dès le 1er septembre à 18h55. Cet appui s’inscrit dans la volonté partagée...
(Gabon Review 27/08/14)
Le directeur général du Bureau gabonais du droit d’auteur et des droits voisins (Bugada) a récemment fait l’état des lieux de cette entité, 19 mois après sa création. Créé par le décret n° 00246/PR/MENESTFPSCIS du 16 janvier 2013, le Bureau gabonais des droits d’auteurs (Bugada) fait son bonhomme chemin. Si depuis plus d’une année, les actions de cette structure chargée de la protection des œuvres artistiques et culturelles passent sous silence, pour son directeur général, des choses ont été entreprises en 19 mois d’existence. Au nombre de celles-ci, rappelle Maximin Obame Ella, il y a l’établissement de répertoires. «Le premier d’entre eux est celui des créateurs (musiciens, chanteurs, architectes, écrivains, hommes de théâtre, cinéastes, etc.). Il faut tous les connaître...
(Ogooue Infos 20/08/14)
Les activités liées à la 4è édition de la grande fête des moissons de l’église du Christianisme céleste ont pris fin dimanche dernier à la paroisse Montalier de Nzeng-Ayong. Débutée le 11 août dernier, la grande fête des moissons de l’église du Christianisme céleste a pris fin dimanche. Elle a permis pendant une semaine aux fidèles de cette église de se livrer aux œuvres caritatives, en fonction de leurs moyens, mais surtout à faire un examen critique de la situation du pays. "Nous avons procédé à un examen de la situation du pays. Nous avons compris que le seul problème qui éloigne Dieu de l'homme c'est le pêché. Nous avons prié afin que Dieu bénisse le Gabon et nous délivre...
(Gabonews 18/08/14)
Le rideau est tombé sur le festival de Masuku, édition 2014, ce dimanche livrant ainsi son verdict. Un seul prix a été décerné, celui du public. Et pour cette année, c’est « Siggil » d’El Hadji Dieng qui a été récompensé. De cette dernière soirée, on retiendra nécessairement les applaudissements des cinéphiles amassés devant l’écran dressé au cœur de l’hôtel Apily pour la dernière séance de projection. Des applaudissements qui témoignent la reconnaissance des amoureux du cinéma de Franceville qui ont profité au maximum des nombreuses séances qui leur ont été offertes pendant quatre jours. Sans feux d’artifice ni discours officiel, la cérémonie a eu l’effet d’une alliance entre l’organisation et les cinéphiles qui savent désormais que le festival reviendra...
(Gabon Eco 14/08/14)
Dans le cadre du concept "Ciné vacances" de l'Hôtel de ville de Libreville, les populations gabonaises vibreront pendant trois semaines, au rythme du cinéma Gabonais avec des affiches telles que la Cage, l'Identité, Dolé ou encore l'Epopée. Pour divertir au mieux les jeunes vacanciers, la Mairie de Libreville a décidé de mettre en place le concept « Ciné Vacances » qui propose des projections de classiques cinématographiques gabonais. Les projections qui se feront en plein air s’étaleront sur trois semaines consécutives sur différents sites de la ville. « Le concept de Ciné Vacances obéit à plusieurs considérations. La première, c'est la succès croissant du cinéma gabonais depuis quelques années. Fort de cela, nous avons pensé que pour être en phase...

Pages

(La Tribune 17/08/17)
Le président français Emmanuel Macron vient enfin de prendre implicitement contact avec son homologue gabonais Ali Bongo Ondimba à l’occasion de la célébration du 57e anniversaire de l’accession du pays à l’indépendance. Si c’est le premier contact officiel entre les deux chefs d’Etat, c’est le « Monsieur le Président » qui a soulevé une véritable polémique au Gabon. Au sein du régime, on jubile sur une reconnaissance certes tardive mais officielle de la réélection d’Ali Bongo et du coté de l’opposition, on minimise la portée de ce qui est pourtant une pilule difficile à avaler. Au delà du duel politique Bongo-Ping qui se poursuit, cela annonce peut-être la fin d’une brouille diplomatique entre Paris et Libreville. C'est une tradition bien...
(RFI 17/08/17)
Le Gabon célèbre ce jeudi le 57e anniversaire de son indépendance. Dans une allocution télévisée le 16 août au soir, le président Ali Bongo Ondimba a annoncé qu'il formera une nouvelle équipe gouvernementale « dans les tous prochains jours ». Le gouvernement est attendu depuis le mois de mai dernier, date de clôture du dialogue politique national organisé par le pouvoir. Mais le Gabon qui traverse une grave crise économique négociait un programme d'ajustement budgétaire avec le FMI. L'accord a été signé. Ali Bongo a précisé que le nouveau gouvernement qu'il mettra sur pied se chargera de relancer l'économie. Lire sur: http://www.rfi.fr/afrique/20170817-gabon-discours-ali-bongo-ondimba-anni...
(RFI 17/08/17)
Un message adressé le mercredi 9 août par Emmanuel Macron à Ali Bongo Ondimba a été diffusé par la présidence gabonaise. Elle y voit une réponse à l’opposition, qui martèle que la France ne reconnaît pas le régime d’Ali Bongo, et qui continue de contester les résultats de l’élection présidentielle proclamés le 21 août 2016. « Monsieur le Président, à l’occasion de la fête nationale de la République gabonaise, j’ai le plaisir de vous adresser à vous-même ainsi qu’à l’ensemble de vos compatriotes, mes sincères félicitions. Je tiens à souligner l'importance que j'attache au dialogue et à la coopération entre nos deux pays. » Ce message, adressé à Ali Bongo, est daté du mardi 9 août dernier et a été...
(RFI 17/08/17)
Les services de la présidence française ont confirmé à RFI l’authenticité du courrier qui alimente la polémique au Gabon. La présidence gabonaise voit dans cette lettre, et son intitulé, une réponse à l’opposition qui affirme que la France ne reconnaît pas le régime d’Ali Bongo Odimba. L’Élysée authentifie, mais entend bien clarifier le message. Au sein des services de la présidence française, on évoque « un simple courrier traditionnel, classique pour la fête nationale ». L’envoi de ce type de courriers diplomatiques est d’ailleurs « une pratique habituelle de l’Élysée », ajoute cette source, contactée par RFI. Le message en question a été transmis à la présidence gabonaise par les services de l’ambassade de France à Libreville. « Monsieur le...
(La Tribune 17/08/17)
Suspense levé au Kenya ! Dans un pays au bord du précipice de la répétition de la très meurtrière crise post-électorale de 2007, Raila Odinga annonce un recours devant la cour suprême pour contester la réélection d’Uhuru Kenyatta. Bien avant le baroud d’honneur de ce vétéran de 72 ans qui joue sa dernière carte après avoir perdu quatre présidentielles, d’autres opposants africains ont rejeté le résultat sorti des urnes. Voici quelques-unes de leurs stratégies. A quelques exceptions près, rarement sur le Continent, les élections -surtout présidentielle- se terminent par des coups de fil de félicitations entre les candidats pour reconnaître leur défaite à la sortie des urnes. Comme pour la présidentielle de 2013, Raila Odinga va porter sa contestation des...
(Jeune Afrique 16/08/17)
Alors que les législatives doivent se tenir au plus tard en avril 2018, date butoir fixée par la Cour constitutionnelle, certains se préparent déjà à la bataille. Parmi eux : Mike Jocktane, qui s’active à fonder son propre parti, Le Gabon nouveau. L’ancien vice-président de l’Union nationale (UN) – dont il a démissionné en mai – s’efforce de réunir les 9 000 signatures nécessaires, dans cinq régions différentes, pour que cette nouvelle formation puisse voir le jour. À ses côtés, des partisans issus de la société civile ainsi que de nombreux membres de l’UN, anciens ou actuels, qui lui ont emboîté le pas, comme Estelle Ondo, ministre de l’Économie forestière, de la Pêche et de l’Environnement, Marc Koumba Yembi et Grégoire Mapaga...
(Dw-World 16/08/17)
Deux mois après la clôture du dialogue politique national, le gouvernement d'union nationale n'est toujours pas constitué. "Il faut que le Gabon sorte de cette situation de crise" (Casimir Oyé Mba) Dans trois jours, le 17 août prochain, cela va faire 57 ans que le Gabon est indépendant. L’année dernière, le 26 aout, des milliers de gabonais se rendaient aux urnes pour élire un nouveau président. Une élection suivie de violences meurtrières. Deux mois après la clôture du dialogue politique national initié en mars par Ali Bongo, l’actuel chef de l’Etat, le gouvernement dit d'union nationale se fait toujours attendre. L'actuel Premier ministre, Emmanuel Issoze Ngondet, pourrait être reconduit dans ses fonctions. Parallèlement, la stratégie de débauchage de nombreux leaders...
(RFI 14/08/17)
Le Tchad a annoncé, jeudi 10 août, sa décision de supprimer l'obligation de visas pour les ressortissants des Etats membres de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac). Joint par RFI, Hissein Brahim Taha, ministre tchadien des Affaires étrangères, souligne que son pays devient ainsi le premier à mettre en application une décision prise par les chefs de l’État de l'organisation régionale, il y a plus de quatre ans.
(RFI 14/08/17)
Le Gabon célèbrera, jeudi 17 août, sa fête nationale de l'indépendance, période qui correspond également aux grands départs en vacances et qui est souvent émaillée de graves accidents de la circulation. Pour prévenir des drames de la route, la Direction générale de la sécurité routière a lancé, samedi 13 août, une campagne de sensibilisation contre les accidents de la circulation et, surprise, plusieurs automobilistes ont ainsi été soumis à des tests d'alcool. L'alcool au volant est une des principales causes des accidents mortels au Gabon. Nous sommes sur une voie expresse, l'une des plus rapides de la capitale. Cet automobiliste est surpris de subir son premier contrôle d'alcool dans le sang. « C’est la première fois que je souffle dans...
(Jeune Afrique 12/08/17)
Alors qu'un accord conclu le 9 août 2017 devait enterrer la hache de guerre entre les agents des régies financières et les ministères gabonais de l'Économie et du Budget, le syndicat de base accuse les autorités de ne pas avoir tenu leurs promesses et brandit de nouveau la menace d'une grève. L’accord du 9 août, en vertu duquel les agents ont suspendu leur grève prévoyait que le gouvernement verse un mois de bonus et une prime à chacun avant le 10 août, ainsi que le versement d’un autre bonus avant le 17 août mais les syndicats accusent aujourd’hui le services du Trésor gabonais de n’avoir versé que la prime et pas le bonus. « Il est clair que le gouvernement...
(Jeune Afrique 11/08/17)
Mi-juillet, alerté par une plainte de l'Organisation nationale des employés du pétrole (Onep), l'OIT a demandé des explications aux autorités gabonaises taxées par l'organisation syndicale d' "atteintes à la liberté syndicale". Le Comité de la liberté syndicale de l'OIT pourrait se saisir du dossier lors de sa prochaine réunion de novembre. Dans une « plainte » datée du 29 mai que Jeune Afrique a consulté, l’Organisation nationale des employés du pétrole (Onep) attaque l’État du Gabon auprès de l’Organisation internationale du travail (OIT). L’organisation syndicale, qui revendique 5 000 salariés membres dans le secteur pétrolier...
(RFI 11/08/17)
Le gouvernement gabonais a décidé de former tous les conducteurs de transports de passagers – en particulier les chauffeurs de taxis, les « taximan » - et de marchandises du pays. L’objectif est de réduire le nombre d’accidents. Mais les principaux intéressés protestent : cette formation obligatoire est payante. Comment réduire le nombre d'accidents au Gabon, un pays qui n'a pas encore de radars, ni de tests permettant de mesurer le taux d'alcool dans le sang ? « Globalement, nous avons autour de 16 739 accidents de 2008 à 2013, avec quasiment 1 000 morts et 5 785 blessés. C’est beaucoup trop. Cela endeuille les familles, et cela coûte environ plus de 13 milliards de francs CFA à l’État et...
(BBC 11/08/17)
Le Tchad a annoncé jeudi qu'il accorde la libre circulation sur l'ensemble de son territoire aux ressortissants des Etats membres de la communauté économique et monétaire d'Afrique centrale. Selon le ministre tchadien des Affaires étrangères, de l'Intégration africaine et de la Coopération internationale, Hissein Brahim Taha, les ressortissants de la zone Cemac n'auront plus besoin de visas pour entrer dans le pays. "Tout ressortissant de l'un des Etats membres, Cameroun, Centrafrique, Congo, Gabon et Guinée Equatoriale, détenteur d'une pièce d'identité sécurisée (Passeport ou carte d'identité) en cours de validité, n'est plus soumis à l'obligation de visa d'entrée ou d'autorisation de sortie pour tout séjour ne dépassant pas 3 mois en territoire tchadien", a déclaré le ministre. Cette décision devrait faciliter...
(RFI 10/08/17)
L'invité soir est Brian Neubert, porte-parole du Département d'Etat américain et directeur du centre pour les médias africains. Claire Fages l'a interrogé alors qu'il est à Lomé, la capitale du Togo, pour le 16e Forum de l'AGOA : la loi américaine sur la croissance et les possibilités économiques en Afrique. L'occasion de faire le point sur les relations commerciales mais aussi d'évoquer les relations politiques, entre l'Afrique subsaharienne et les Etats-Unis. Brian Neubert, porte-parole du département d'Etat américain et directeur du centre pour les médias africains : « La loi Agoa...
(RFI 10/08/17)
Les autorités gabonaises ont lancé un programme de raccordement aux réseaux de communication concernant 2 700 villages isolés. L’objectif est de réduire les zones blanches dont le raccordement est jugé trop peu rentable par les opérateurs privés de téléphonie. « Avant, il fallait rester pile sous l’arbre, là, immobilisé. Même s’il y a une mouche, tu ne te déplaces pas », raconte l’un des habitants d’Ongame, un petit village isolé au cœur de la forêt équatoriale. Ici, les populations qui vivent de pêche et d’agriculture sont quasiment coupées des réseaux de communication, téléphone et internet. « On était vraiment perdu, on ne savait pas comment téléphoner », raconte une habitante d’Ongame, qui sera très bientôt raccordé aux réseaux. 2 700...
(La Tribune 10/08/17)
Les Etats-Unis et plusieurs pays africains se donnent rendez-vous ce mardi 8 août dans la capitale togolaise, Lomé. Ils se retrouveront durant trois jours dans le cadre du forum de l'African growth and opportunities act (AGOA). Annoncée depuis quelques mois, le forum de l'African growth and opportunities act (AGOA) va retrouver le chemin de l'Afrique, avec pour destination la capitale du Togo, Lomé. Après la dernière édition qui s'était tenue aux Etats-Unis, le 16ème forum démarre ce mardi 8 août 2017 à Lomé pour se clore le jeudi 10 août. Alors que les délégations sont arrivées et qu'il ne reste que quelques heures pour commencer les travaux, on en sait un peu plus sur les activités qui vont marquer ce...
(La Tribune 10/08/17)
Le forum de l'African growth and opportunities act (AGOA) a démarré en force ce mardi dans la capitale togolaise, Lomé. Avec le secteur privé et la société civile, mis en avant pour cette première journée, les débats ont permis de dresser les difficultés dans la mise en place de l'AGOA et de formuler des propositions pour y remédier. Un atelier de restitution est prévu dans la journée de ce 9 août. Comme annoncé, une quarantaine de délégations africaines et de hauts fonctionnaires américains se sont retrouvés ce mardi 8 août 2017 dans la capitale togolaise Lomé pour participer au 16e forum de l'African growth and opportunities act (AGOA. Les travaux de la première journée du forum ont été assurés par...
(Jeune Afrique 09/08/17)
De nouveaux membres de l'opposition devraient intégrer prochainement le gouvernement. Dans la foulée du Dialogue politique, Ali Bongo Ondimba (ABO) va remanier son gouvernement d’ici à la mi-août, notamment pour y faire entrer de nouveaux membres de l’opposition. Emmanuel Issoze-Ngondet, le Premier ministre, conservera son poste, de même que la plupart des titulaires de maroquins clés proches du chef de l’État, dont Régis Immongault, le ministre de l’Économie, ou son collègue à la Défense et aux Affaires présidentielles, Étienne Massard, fidèle parmi les fidèles. Côté opposition, certains évoquent l’entrée de Franck Nguema, l’un ...
(RFI 08/08/17)
L’augmentation importante et soudaine, dès la rentrée prochaine, des frais d’inscription et de scolarité à l’université provoque une polémique au Gabon. Le recteur de l’université affirme que l’augmentation était nécessaire et sera indolore, les étudiants et leurs représentants dénoncent une mesure « brutale ». Le décret publié fin juillet par le ministère de l’Enseignement supérieur du Gabon a provoqué un véritable tollé, et pour cause : l’augmentation des frais d’inscription à l’université, qui entrera en vigueur dès la rentrée prochaine...
(La Tribune 08/08/17)
Le Fonds monétaire international craint des retombées de la crise des réserves de changes dans les pays de la Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale sur le franc CFA. Alex Segura-Ubiergo, le chef de mission de l'institution de Brettons Woods au Gabon, a partagé ses inquiétudes en ce sens avec la presse locale. L'information a rapidement fait du chemin telle une traînée de poudre. Surtout vu la sensibilité de la question de la dévaluation du franc CFA, en ces temps-ci où la monnaie connait de plus en plus de contestations. Selon Alex Segura-Ubiergo, chef de mission du Fonds monétaire international (FMI) au Gabon, relayé par le quotidien gabonais progouvernemental L'Union, il y a de quoi s'inquiéter des conséquences de...

Pages