Gabon | Africatime
Mercredi 22 Février 2017

Gabon

(Jeune Afrique 08/02/17)
Ali Bongo Ondimba s’apprêterait à nommer Flavien Enongoué, 46 ans, ambassadeur du Gabon en France. Professeur de philosophie et maître-assistant à l’université Omar-Bongo de Libreville, Flavien Enongoué travaille également au Palais du bord de mer, où il a débuté en décembre 2006 comme chargé d’études. Actuel représentant du Gabon auprès du Conseil permanent de la Francophonie, à Paris, il est l’auteur de plusieurs ouvrages, dont le dernier, Au petit déjeuner de l’esprit, publié aux éditions Raponda Walker, que dirige Guy Rossatanga-Rignault, son ami et mentor, par ailleurs secrétaire général de la présidence.
(RFI 08/02/17)
La CAN 2017 a-t-elle été « une douche froide pour Ali Bongo », comme l'a affirmé hier sur RFI Marc Ona, le leader de la société civile gabonaise ? Réponse ce matin d'Alain-Claude Bilie By Nze, le ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement gabonais. En ligne de Libreville, le ministre d'Etat s'exprime aussi sur les réformes que le régime pourrait accepter avant les législatives de juillet prochain. RFI : Alain-Claude Bilie By Nze, des stades à moitié vides pendant la CAN, n’est-ce pas un demi-échec pour le pays organisateur ? Alain-Claude Bilie By Nze : Tous ceux qui sont observateurs des CAN qui s’organisent sur le continent ont pu remarquer qu’à chaque édition, les stades sont à moitié...
(Gabon Review 08/02/17)
Déficit de légitimité, organisation partisane, contenu inapproprié. La rencontre voulue par Ali Bongo pourrait souffrir de nombreux manquements si rien n’est fait. Dans le droit fil des explications fournies par le Premier ministre, fin décembre dernier, les organisateurs du dialogue national voulu par Ali Bongo poursuivent leur opération de communication. Récemment, le ministre des Relations avec les institutions constitutionnelles, chargé du dialogue politique, s’est longuement exprimé sur la question chez nos confrères du quotidien L’Union. Si Emmanuel Issoze Ngondet avait dévoilé le projet d’ordre du jour, non sans annoncer la mise en place d’un «comité ad hoc préparatoire paritaire», Francis Nkea Ndzigue a en assuré le service après-vente. Non seulement il a laissé l’impression de minimiser la question de la...
(Gabon Review 08/02/17)
Les ministres des Affaires étrangères du Gabon et du Liban, Pacôme Moubelet et Gebran Bassil, ont paraphé, le 7 février 2016 à Libreville, un Accord sur des «consultations diplomatiques régulières» entre Libreville et Beyrouth. Centrés sur la promotion des relations bilatérales entre les deux pays, à travers le dialogue et la coopération mutuelle, Pacôme Moubelet et Gebran Bassil se sont retrouvés le 7 février à Libreville pour contribuer à leur amélioration. Pour formaliser cette ambition, les deux personnalités ont signé un document dénommé «Accord sur les consultations diplomatiques régulières». Articulé autour de sept (7) articles, ce document donne l’opportunité aux deux parties d’agir conformément aux objectifs et aux principes de la Chartes des Nations unies, de la Convention de Vienne...
(Agence Ecofin 08/02/17)
Deux ans après son lancement dans la capitale provinciale de l’Ogooue-Ivindo (nord-est du Gabon), le programme Graine livre ses premières récoltes. Le président de la République, Ali Bongo Ondimba, en compagnie du Premier ministre, s’est rendu à Makokou à l’effet de lancer les premières récoltes le 7 février 2017. Pour Emmanuel Issoze Ngondet, l'agriculture, levier fondamental de la politique de diversification de l'économie, commence à porter ses fruits. Car, rappelle-t-il, le choix de cette voie, est la conséquence des signes d’essoufflement qu’avait commencé à montrer le pétrole, la matière première principale du pays. «Plus de 4000 hommes et femmes de tous âges sont engagés dans près de 170 sociétés réparties sur l'ensemble de la province avec 400 hectares de plantation...
(Agence Ecofin 08/02/17)
Le lauréat du concours «startupper 2016» vient de mettre au point une application qui prévient les échecs scolaires en permettant aux parents d’optimiser le suivi des élèves en milieu scolaire. Accessible à partir d’un smartphone ou un ordinateur à travers un lien, l’application «Scientia» est présentée par son concepteur, comme un outil permettant aux parents, enseignants et chefs d’établissements, d’optimiser le suivi des élèves. «Scientia commence depuis la maternelle et va jusqu’au lycée. Il permet aux parents de suivre en temps réel ce que font les enfants à l’école. Les parents n’ont pas forcément besoin de se connecter à internet, parce qu’ils reçoivent depuis leurs téléphones mobiles des alertes SMS sur les notes de l’enfant, les cours suivis et les...
(RFI 08/02/17)
Après la Coupe d'Afrique des nations de football, l'heure est à la polémique. Le comité d'organisation a annoncé lundi que les deux éditions de la CAN organisées au Gabon, en 2012 et en 2017, ont coûté environ 500 milliards de francs CFA au pays. Mardi 7 février 2017, dans une interview à la presse locale, Jean Ping a donné son propre chiffre : 1 000 milliards de francs CFA. Des dépenses excessives et inutiles, selon le principal opposant gabonais. Bataille de chiffres autour de l'organisation de la CAN entre le gouvernement gabonais et Jean Ping. Le candidat malheureux à la présidentielle de 2016 estime que les dépenses publiques engendrées par les deux dernières CAN organisées au Gabon sont supérieures à...
(Gabon Review 08/02/17)
De passage sur RFI, ce 7 février, l’acteur de la société civile a qualifié de fiasco la dernière Coupe d’Afrique des nations (Can). Pour Marc Ona, les ratés enregistrés tout au long de la compétition s’apparentent à une véritable «douche froide» pour Ali Bongo. «Ce fut un fiasco au niveau de l’organisation et une douche froide pour Ali Bongo…». C’est ainsi que Marc Ona Essangui a qualifié, lors de son passage sur RFI ce 7 février, la 31e édition de la Coupe d’Afrique des nations (Can) 2017, organisée du 14 au 5 février au Gabon. Si pour le haut commissaire du Comité d’organisation de la Can (Cocan), Christian Kerangall, le taux de remplissage des stades durant la compétition a atteint...
(Agence Ecofin 08/02/17)
Le Haut-commissaire au comité d’organisation de la 31ème édition de la Coupe d’Afrique des nations 2017 qui s’est achevée le 5 février 2017 avec la victoire du Cameroun sur l’Egypte, a livré les chiffres de l’organisation de cette compétition à la presse internationale à Libreville. «Aujourd’hui, on parle de 463 milliards FCFA. On en est beaucoup loin. Le budget corrigé à la date de juillet 2015 était de 303 milliards FCFA. La réalisation aujourd’hui est 192 milliards FCFA, y compris ce qui n’a rien à voir avec le football et la compétition», précise Christian Kerangal, Haut-commissaire au Comité d’organisation de la Can 2017. Ce chiffre qui a été communiqué aux médias, sera consolidé avant le 15 mai prochain, date à...
(Agence Ecofin 08/02/17)
Depuis le 3 février, les employés permanents du tout-puissant syndicat des employés du pétrole (ONEP) sont entrés en grève. Le non-versement de la prime de résultat à ces derniers est à l’origine de ce mouvement d’humeur. Suivant les explications de la représentante des employés, une mauvaise application des résolutions du congrès du puissant syndicat, constitue la pomme de discorde entre la direction et les travailleurs. En fait les taux de cotisation sont passés de 500Fcfa à 2500Fcfa, question de fidéliser et de récompenser les employés permanents. «On a observé qu’à l’Onep, après un certain temps, les employés démissionnaient quand ils trouvaient mieux ailleurs. Et le syndicat n’était pas en mesure de les retenir. Dans les 2500 Fcfa d’augmentation, les salariés...
(Gabon Review 08/02/17)
Sans surprise, le Parti démocratique gabonais a rejeté la résolution du Parlement européen qui met en doute les résultats de la présidentielle d’août 2016, donc la légitimité d’Ali Bongo. Le parti en a profité pour lancer une pique à la gauche française, dont la dernière primaire a été entachée d’accusations de fraude. On ne pouvait s’attendre au contraire. A la suite du gouvernement et des parlementaires gabonais, membres de l’ACP-UE, le PDG, le parti auquel appartient Ali Bongo, a désapprouvé et condamné «avec la dernière énergie» le contenu de la résolution du parlement européen, prise le 2 février, sur la crise au Gabon et en RDC. Une résolution qui, pour le parti «n’apporte aucun élément nouveau au débat, car elle...
(Agence Ecofin 08/02/17)
(Agence Ecofin) - Au moment où le gouverneur de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (Beac), Lucas Abaga Nchama, passe le témoin au tchadien Mahamat Tolli, il dresse un bilan selon lequel, la Banque centrale a renforcé sa participation au capital de la Banque de développement de l’Afrique centrale (Bdeac) de 6 à 32%. Ce qui signifie que sur un capital de 1200 milliards de FCFA de la Bdeac, la Beac détient actuellement des parts d’un montant de près de 400 milliards de FCFA. Lucas Abaga Nchama rappelle que c’est grâce à la Banque centrale que la Bdeac a porté son capital de 400 milliards de FCFA en 2010 à, actuellement 1200 milliards de FCFA. Les six pays de...
(APA 08/02/17)
APA-Yaoundé (Cameroun) - Les besoins cumulés en financement des pays de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) sont estimés à environ 17.313,2 milliards FCFA de 2016 à 2020, selon le chef du service dettes, politiques publiques et suivi des réformes des Etats à la direction de la recherche de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC), Nafé Daba. Dans la Lettre de la recherche, magazine de l’Institut d’émission, il affirme que lesdits besoins revêtent un caractère structurel «hors de portée, pour la politique monétaire qui a vocation à agir sur le court terme». Selon cet expert, la théorie économique voudrait cependant que le financement direct du déficit public, par le canal de la Banque centrale, soit...
(APA 08/02/17)
APA – Douala (Cameroun) - Le nouveau gouverneur de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC), Abbas Mahamat Tolli, de nationalité tchadienne et son équipe ont pris fonction au siège de la Banque centrale à Yaoundé, a appris mardi APA auprès de cette institution d’émission monétaire. Ainsi, une ère nouvelle s’ouvre pour la Banque centrale, car en dehors du gouverneur, les autres membres du gouvernement nommés l’année dernière par les chefs d’Etat de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) sont également en poste. Il s’agit du Camerounais Dieudonné Evou Mekou, vice-gouverneur, du Gabonais Désiré Guedon, Secrétaire général, du Congolais Cédric Ondaye Ebauh, Directeur général de l’exploitation, et du Centrafricain, Bienvenu Marius Roosevelt Feimonanzoui, directeur général du...
(APA 08/02/17)
APA-Yaoundé (Cameroun) - L’ex-gouverneur de la Banque des États de l’Afrique centrale (BEAC), Lucas Abaga Nchama, a été élevé mardi à la dignité de Commandeur de l’ordre de la valeur par le Premier ministre camerounais, Philemon Yang. Selon la règlementation locale, cette distinction est destinée à récompenser, par une décoration officielle, les services éminents rendus à l’État du Cameroun. Arrivé en fin de mandat après 8 années et demie passés à la tête de l’Institut d’émission, l’Équato-guinéen vient d’être remplacé par le Tchadien Abbas Mahamat Tolli, nommé en fin juillet 2016 par les dirigeants sous-régionaux. S’exprimant face à la presse à la sortie de sa rencontre avec M. Yang, Lucas Abaga Nchama a déclaré que la zone CEMAC, malgré des...
(Gabon Review 08/02/17)
Le directeur général de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS), Désiré Lassegué, ferait depuis quelques mois un abus d’autorité au quartier Bel-Air, dans le deuxième arrondissement de Libreville où il serait en train d’exproprier son voisin de sa parcelle de terrain. L’histoire se passe de commentaires à Bel Air où Désiré Lasségué aurait acquis depuis 2010 une parcelle de terrain d’environ 500m2. Ayant entrepris de bâtir sur cet espace, l’actuel patron de la CNSS s’est rendu compte que son terrain était petit et ne pouvait pas contenir les divers bâtiments qu’il voulait dresser à cet endroit. Si au début, il a utilisé des relations de bon voisinage pour bénéficier des cessions de certains lopins de terre par leur propriétaire...
(RFI 07/02/17)
Au Gabon, après la crise post-électorale, le président Ali Bongo avait annoncé l'ouverture d'un dialogue politique national inclusif. Le rassemblement devait s'ouvrir après la Coupe d’Afrique des nations qui s’est terminée dimanche. Depuis novembre, des consultations ont commencé sous l'égide du Premier ministre. Plusieurs personnalités et partis d'opposition se sont dits prêts à participer, sous conditions. Mais d'autres répètent qu'ils n'iront pas, notamment la coalition de Jean Ping, qui a déjà organisé son propre dialogue en décembre. Jean Ping et sa coalition refusent ...
(La Tribune 07/02/17)
Le Gabon se prépare à recevoir une autre mission du Fonds monétaire international, dont le cahier de charge est d'auditer la masse salariale du pays. Il s'agit d'une initiative prise face à l'augmentation ininterrompue de la masse salariale de l'Etat gabonais ces dernières années. Malgré la crise que traverse le Gabon, ses dépenses augmentent sans cesse. Entre autres, la faute à la masse salariale qui connaît une forte croissance inexpliquée. Afin d'en savoir plus, le Fonds monétaire international (FMI) a décidé d'envoyer une mission à Libreville dont la tâche sera d'auditer la masse salariale du pays. Ces dernières années, effectivement la...
(Gabon Review 07/02/17)
Remontée contre la note circulaire du ministre de l’Education nationale, l’un des principaux syndicats de l’Education n’est favorable à une sortie de crise qu’à la condition que le Gouvernement se conforme aux conclusions des Etats généraux et celles de la Commission ad hoc du dialogue social d’Angondjé. La Convention nationale des syndicats du secteur éducation (Conasysed), réunie en Assemblée générale le 6 février 2017, a rejeté l’ensemble des propositions faites par le vice-premier ministre dans sa quête pour un dénouement heureux de la crise qui secoue actuellement le secteur éducation. En proposant sa médiation la semaine dernière, Bruno Ben Moubamba avait suggéré la mise en place d’une commission chargée d’examiner les points de revendication contenus dans les différents cahiers de...
(L'Union 07/02/17)
Plusieurs jours après l'adoption d'une résolution sur le Gabon par le Parlement européen, jeudi 2 février dernier, les réactions n'en finissent plus de tomber. Dernière en date : celle du Parti démocratique gabonais (PDG) qui, hier, par l'entremise de sa porte-parole, Clémence Mezui, a " désapprouvé et condamné le contenu de la résolution de l'Union européenne (UE) et trouvé inacceptable que des parlementaires européens, qui ne s'appuient que sur un rapport rédigé par une mission d'observateurs à l'objectivité douteuse, s'arrogent le droit de remettre en cause la légitimité du chef de l’État régulièrement élu par le peuple gabonais". Aux yeux de Mme Mezui, par ailleurs secrétaire nationale PDG de la province du Woleu-Ntem, "c ette résolution est le dernier acte...

Pages

(Gabon Actu 28/12/16)
Plusieurs dizaines de policiers ont lancé l’assaut mardi à Angondjè au nord de Libreville pour libérer les maisons de l’Etat squattées depuis plusieurs mois par des citoyens se disant mal logés. L’opération a démarrée très tôt ce mardi. Les policiers, sur les nerfs, ont débarqué par dizaine sur le site. Ils ont commencé à sommer les occupants de libérer les lieux. Des actes de violences ont été signalés. Le déguerpissement fait suite à la plainte, introduite par le Vice Premier ministre en charge de l’Urbanisme, de l’Habitat social et du logement, Bruno Ben Moubamba. Issu de l’opposition, M. Moubamba souhaite, à travers cette opération coup de poing, restaurer l’autorité de l’Etat. Dans un point de presse lundi, le membre du...
(RFI 28/12/16)
Nous sommes le mercredi 28 décembre, journée des saints innocents pour l’Eglise catholique ; c’est la date retenue par l’Eglise gabonaise pour commémorer les victimes des crimes rituels, ces assassinats qui s’accompagnent de mutilations et qui sont - c’est du moins ce que croient ceux qui les pratiquent - censés apporter la réussite. Jean-Elvis Ebang Ondo est le président de l’Association gabonaise de lutte contre les crimes rituels, qu’il a fondée après avoir lui-même perdu un fils, assassiné pour ses organes. Il est l’Invité Afrique de RFI, au micro de David Baché. « Nous avons brisé l’omerta, parce que, quand on parle de crimes rituels au Gabon, aucun Gabonais n’avait ce courage d’en parler officiellement. Donc, cela devient une revendication...
(Gabon Actu 27/12/16)
Le vice premier ministre en charge de l’urbanisme, de l’habitat social et du logement, Bruno Ben Moubamba a annoncé lundi dans une conférence de presse à Libreville avoir commis un « audit de l’habitat » pour démasquer les « fossoyeurs » qui plombent le secteur du foncier au Gabon. « Nous confirmons avoir commis un audit de l’habitat pour déterminer les responsabilités des uns et des autres dans le naufrage de la question du logement, de l’urbanisme et de l’habitat dans notre pays », a déclaré M. Moubamba . Aussi, a-t-il précisé que « le moment venu, le ministère public recevra les conclusions de l’audit de l’habitat et sera libre d’engager toutes les poursuites nécessaires ». Dès son arrivée à...
(Gabon Actu 27/12/16)
De nombreuses épaves jonchent le littoral de la commune de Port-Gentil où gisent au fond des mers et des océans, des navires, des cargos, des pétroliers, des chimiquiers, des avions ou encore des bateaux de pêche abandonnés par des armateurs, constat fait par un correspondant de Gabonactu.com dans la capitale économique. Le littoral gabonais, long de plus de 800 km de côte n’est pas à l’abri de l’insalubrité. L’une des localités du pays où l’on compte un grand nombre d’épaves de bateaux, est bien évidemment le littoral de la ville de Port-Gentil. Dans cet écosystème, les défenseurs de l’environnement sont tétanisés par la présence des masses de ferraille laissées à l’abandon le long des plages de la commune. Plus grave,...
(Gabon Review 27/12/16)
Alors que les tensions dans les établissements scolaires du pays ont atteint leur paroxysme avec la mort d’un élève à Libreville le 20 décembre dernier, le porte-parole du gouvernement a assuré, 72 heures plus tard, que la lumière sera faite sur cette affaire. Le secteur éducatif gabonais est en train de vivre une année hors du commun. Entre les incompréhensions relatives au calendrier scolaire, le manque de salles de classe, l’absence de table-bancs dans les écoles, les effectifs pléthoriques, le déficit d’enseignants, les grèves à répétition, le Gabon devrait désormais apprendre à gérer des cas de violence extrême dans ses écoles. Le 20 décembre dernier, en effet, un élève de 5e au lycée Léon Mba de Libreville, Dorland Obame Ondo,...
(Gabon Review 27/12/16)
Face à la grippe aviaire qui sévit présentement en France, le ministère de l’Agriculture a interdit l’importation au Gabon de la volaille en provenance de ce pays. L’importation de volaille en provenance de France a été suspendue à titre conservatoire par le ministère de l’Agriculture. Cette mesure concerne «toutes espèces de volailles vivantes, d’importation d’œufs à couver et des poussins d’un jour, des oiseaux de compagnies et des oiseaux sauvages en provenance de France». La décision gouvernementale fait notamment suite à la notification, le 16 décembre dernier, par l’Organisation mondiale de la santé animale (OIE) de l’apparition de l’influenza aviaire en France. Pour un suivi optimal de la mesure et éviter une éventuelle introduction de ce virus dans le pays,...
(Gabon Review 27/12/16)
Pas peu fiers d’avoir fait échouer la prise d’une résolution commune sur le Gabon lors de la dernière session de l’assemblée paritaire ACP-UE au Kenya, les parlementaires gabonais disent avoir gagné une bataille contre «les forces obscures». Les «anges», ce sont eux : les membres de la délégation gabonaise ayant pris part à la 32e session de l’assemblée paritaire regroupant les pays de l’ACP (Afrique, Caraïbes, Pacifique) et ceux de l’Union européenne, à Nairobi au Kenya. Les démons ou «les forces obscures», ce sont évidemment les autres : ceux qui, parmi les parlementaires européens, ont tenté de «déstabiliser» le Gabon, en présentant une «sévère proposition de résolution» dans le cadre du traitement de la question liée à la situation postélectorale...
(Agence Ecofin 23/12/16)
- Au Gabon, le Norvégien Panoro Energy vient d’annoncer qu’il a signé un protocole d’accord avec BW Energy Gabon, la filiale locale de l’allemand BW, pour la cession de 25% de ses intérêts sur le permis offshore Dussafu. Selon l’accord signé entre les deux parties, ces 25% équivalent à un montant de 12 millions de dollars que devra verser BW Energy Gabon au groupe norvégien. Etant donné que celui-ci détenait 33,33% des parts sur le permis, il conservera, une fois l’opération finalisée 8,33% dans le contrat de partage de production. La transaction sera bouclée au premier trimestre de l’année prochaine. John Hamilton (photo), le PDG de Panoro, s’est dit ravi de ce nouveau partenariat qu’il juge salutaire pour l’équilibre de...
(Agence Ecofin 23/12/16)
A l’issue de la première table ronde sur l’économie numérique initiée par le gouvernement gabonais du 20 au 22 décembre à Libreville, le ministre en charge du secteur, Alain-Claude Bilie By Nze, a annoncé que l’objectif affiché du Gabon est de « doubler », dès 2017, la contribution de la richesse immatérielle interconnectée par la fibre, les câbles et les ondes dans le produit intérieur brut (PIB). En clair, selon le membre du gouvernement, le taux de 5% de contribution de l’économique dans le PIB doit être porté à 10%. Ceci « en créant les conditions d’un dialogue productif entre tous, investisseurs, entrepreneurs, usagers, opérateurs, administrations, institutions internationales », a indiqué M. Bilie By Nze. Un corpus de recommandations a...
(Agence Afrique 23/12/16)
Veolia, concessionnaire du réseau d’eau et d’électricité au Gabon, a menacé, mardi, d’arrêter son activité, suite aux impayés de l’Etat et des particuliers. «La filiale de Veolia peut mettre la clé sous la porte faute de pouvoir payer ses fournisseurs en raison des impayés de l’État et des particuliers», a déclaré le directeur général de la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG), Antoine Boo. La dette de l’Etat à l’égard de la SEEG s’élèverait à 65 milliards de FCFA (100 millions d’euros), tandis que celle des particuliers a déjà atteint 60 milliards de FCFA (90 millions d’euros). Selon la presse locale, cette sortie médiatique du patron de la SEEG n’a pas été du goût des autorités gabonaises. «Le gouvernement...
(Autre média 23/12/16)
La Cour constitutionnelle du Gabon balaie les critiques formulées par la Mission d’observation de l’Union européenne. Elle dit avoir respecté les principes d’équité en matière électorale. Dans son rapport final sur l’élection présidentielle du 27 août dernier, la Mission d’observation électorale de l’Union européenne (MOE UE) accuse la Cour constitutionnelle gabonaise d’un ensemble d’irrégularités ayant émaillé la gestion du contentieux électoral. Elle dit avoir constaté l’opacité dans la procédure du contentieux des résultats, la non-confrontation des procès verbaux par les plaignants qui n’a pas été autorisée et la non-autorisation d’accès des parties au contentieux et des observateurs de la MOE UE aux phases de recompte. Le rapport relève également que le traitement du contentieux par la Cour n’a pas permis...
(Gabon Review 23/12/16)
La première table ronde de l’économie numérique a pris fin le 22 décembre 2016, à Libreville avec la signature d’une convention de partenariat entre le Fonds gabonais d’investissement stratégique (FGIS) et Transfer To, sur la base de recommandations pour l’optimisation du potentiel du numérique au Gabon. Le ministre d’État, Alain-Claude Bilie-By-Nze a clos le 22 décembre dernier, les travaux de la table-ronde de l’économie numérique consacrés à la réflexion sur les stratégies susceptibles de favoriser l’émergence de ce secteur. Initiée dans le cadre des actions pour la dynamisation de l’écosystème numérique national, cette rencontre de 48 heures conduite par les acteurs nationaux du secteur, les bailleurs de fonds et les partenaires du Gabon, a permis l’examen des variables et conditions...
(RFI 22/12/16)
Il n’y aura pas de résolution commune sur la situation post-électorale au Gabon entre les parlementaires européens et ceux des pays ACP (Afrique, Caraïbes, Pacifique). Les négociations dans le cadre de la 32e session parlementaire paritaire ACP/UE ont tourné court mercredi 21 décembre. Finalement, deux textes ont été présentés au vote. Un proposé par les députés européens, l’autre par le Gabon. Ils ont été rejetés tous les deux. Les députés européens ont rejeté en bloc la résolution gabonaise. Côté ACP (Afrique, Caraïbes, Pacifique), on compte 36 voix contre et 6 voix pour le texte européen. C’est une victoire, selon les représentants gabonais. « Les positions de l’Union européenne étaient sévères mais elles n’ont pas eu le soutien des pays ACP...
(RFI 22/12/16)
Avec pas moins de 15 scrutins présidentiels, l’actualité politique africaine a été particulièrement riche en 2016, alors que les chercheurs observent une véritable « fracture démocratique » entre l’Afrique de l’Ouest et l’Afrique centrale. Si à l’Ouest, les élections au Bénin, au Cap-Vert ou tout récemment au Ghana suscitent l’enthousiasme des observateurs, elles sont en revanche source d’inquiétudes en Afrique centrale comme à l’Est. Et pour cause : elles peuvent être contestées comme au Gabon, entachées de violences comme au Congo-Brazzaville, ou tout simplement repoussées comme en République démocratique du Congo (RDC) ou en Somalie. Cette dichotomie transparaît au niveau des instances sous-régionales. La Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (Cédéao) maintient une position très ferme sur la Gambie...
(Jeune Afrique 22/12/16)
Les parlementaires européens et leurs homologues des pays ACP ( Afrique, Caraïbes, Pacifiques) devaient voter une résolution commune sur la situation post-électorale au Gabon lors de la 32e asssemblée parlementaire paritaire UE-ACP qui s'est tenue en début de semaine à Nairobi. Mais après trois jours de négociations serrées, aucun accord n'a été trouvé. « Nous sommes très déçus, confie le député européen Jo Leinen, car le Gabon était notre priorité. Mais la partie gabonaise a eu des positions tellement dures qu’il a été impossible de présenter un texte commun ». Les parlementaires européens proposaient en guise de résolution un texte reprenant les critiques de la mission d’observation de l’Union Européenne, qui a rendu son rapport sur le processus électoral gabonais...
(Gabon Actu 21/12/16)
Le Gabon abrite les plus anciens gisements d’uranium du monde, affirme une étude d’un chercheur géologue français, le Professeur Abderrazak El Albani de l’université de Poitiers en France. L’étude qui vient d’être publiée par l’American Journal of Sciences* – la plus ancienne revue scientifique des Etats-Unis – met en évidence la genèse des plus anciens gisements terrestres d’uranium. Ces gisements se seraient formés dans le bassin de Franceville après la première augmentation des teneurs en oxygène atmosphérique qui s’est déroulée entre 2,3 et 2 milliards d’années. Au cours de cette période cruciale de l’histoire terrestre, les fluctuations des teneurs en oxygène auraient favorisé à la fois le lessivage de l’uranium depuis ses roches hôtes puis son accumulation. » Le Gabon...
(RFI 21/12/16)
A Nairobi, les négociations sur le Gabon patinent. Elles ont lieu dans le cadre de la 32e session de l'assemblée parlementaire paritaire des pays de l'UE et de l'ACP (Afrique, Caraïbes, Pacifique). Les députés doivent se mettre d'accord sur une résolution commune sur la situation post-électorale au Gabon proposée par l'Union européenne. Elle devrait être votée en séance plénière ce mercredi après-midi. Mais après deux jours entiers de débat, toujours pas de consensus sur le texte. Les négociations ont été suspendues tard dans la soirée mardi. Elles devaient reprendre ce mercredi matin. Il y a une réelle volonté d'arriver à un consensus, déclare-t-on de part et d'autre. Mais certains termes de la résolution proposée par le Parlement européen posent toujours...
(Gabon Review 21/12/16)
Accusé par la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG) de 65 milliards de francs CFA de factures impayées mettant à mal la santé financière de la structure, l’Etat gabonais se défend. Ci-après, la version des faits du ministre de l’Eau et de l’Energie, Guy Bertrand Mapangou, qui dit être étonné du «nouveau mode de communication de la SEEG qui est un partenaire de l’Etat depuis bientôt vingt ans». DROIT DE REPONSE DU GOUVERNEMENT A L’INTERVIEW DU DIRECTEUR GENERAL DE LA SEEG Le Gouvernement de la République Gabonaise a pris connaissance de l’interview du Directeur Général de la SEEG, paru dans le quotidien L’Union du 20 décembre 2016. Dans cet article la SEEG indique un niveau d’impayés de l’Etat de...
(Gabon Review 21/12/16)
L’organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (Unesco) organise du 20 au 21 décembre 2016, un atelier d’élaboration et d’adoption d’un protocole de partenariat entre le ministère du Développement social et familial, et le comité national du programme pour la gestion des transformations sociales (Most) de l’Unesco. Le ministre du développement social, Paul Biyoghé Mba, a ouvert le 20 décembre dernier, l’atelier d’élaboration et d’adoption d’un protocole de partenariat entre le ministère du Développement social et familial, et le comité national du programme pour la gestion des transformations sociales (Most) de l’Unesco. Les conclusions issues de ces échanges permettront entre autres d’outiller le comité national Most pour la mobilisation des ressources financières, le doté d’un plan...
(Gabon Actu 21/12/16)
Le directeur général de Gabon Télécom, Abderrahim Koumaa a organisé mardi à Angondjé, dans la banlieue nord de Libreville, un arbre de noël à l’honneur des enfants de ses collaborateurs. Une centaine environ d’enfants a bénéficié des jouets en guise des cadeaux offerts par la direction générale de l’entreprise historique de télécommunication au Gabon. Ces jouets leur permettront de fêter Noël, la fête dédiée aux enfants prévue le 25 décembre prochain. « C’est un moment de convivialité, de partage, de bonheur, de vie en famille pour fêter Noël », s’est réjoui M. Koumaa. Le patron de l’entreprise mobile a par ailleurs exhorté les enfants de ses collaborateurs à travailler davantage à l’école pour mériter plus de cadeaux prochainement. Sur ce...

Pages

(Agence Ecofin 16/01/17)
La Banque de développement d’Afrique Centrale (Bdeac) informe que son président, Abbas Mahamat Tolli, et Zhou Qingyu, vice-président de la Banque de développement de Chine (CDB), ont signé le 12 décembre 2016 à Beijing, en Chine, une convention de prêt sous la forme d’une ligne de crédit de 40 millions d’euros (environ 26 milliards de FCFA), en faveur de la Bdeac et destinée au financement des Petites et moyenne entreprises (PME) du secteur privé dans la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac). « Il convient de relever que la stratégie ainsi mise en place est en phase avec la politique de diversification des économies enclenchée par les pays de la Cemac, la chute vertigineuse du prix du pétrole...
(Agence Ecofin 16/01/17)
(Agence Ecofin) - Selon les experts de la communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC), le commerce intra-régional reste un potentiel sous exploité. Dans cette partie du continent qui compte pas moins de 160 millions d’habitants, répartis sur 6,6 millions km2, les transactions commerciales entre Etats représentent 1,5 milliard de dollars, soit 2% du total des échanges de la région. D’après le rapport sur les défis et perspectives du commerce en Afrique centrale, «la région Afrique centrale devrait constituer un marché important pour les Etats membres dont les économies subissent de plus en plus les effets négatifs des chocs exogènes au point d’entraver leurs objectifs de développement». A l’analyse, poursuit le rapport, «les échanges intra-communautaires sont non seulement marginaux...
(RFI 14/01/17)
Quatre-cents employés de Shell Gabon sont entrés en grève illimitée hier, jeudi 12 janvier. Selon l'Organisation nationale des employés du pétrole (Onep), l'entreprise chercherait à quitter le pays où elle est implantée depuis 56 ans. Des négociations sont en cours depuis plusieurs semaines à ce propos explique encore l'Onep, et les salariés réclament des compensations et veulent préserver leurs acquis sociaux. Le 30 décembre, le syndicat avait déposé un préavis de grève. Hier, en l'absence d'accord, il a mis ses menaces à exécution. Les sites de Libreville, Port-Gentil, Gamba, Rabi, Koula, Toucan sont touchés. Sylvain Mayabi Binet, secrétaire général de l'Onep, répond à RFI.
(Gabon Review 12/01/17)
La société Olam a lancé, le 11 janvier, son voyage de presse à travers le Gabon par la visite du Terminal général cargo et le Port minéralier d’Owendo. Prévu pour s’étaler jusqu’au 30 janvier, le voyage de presse initié par Olam a débuté avec la visite du terminal général Cargo et du Port minéralier d’Owendo. Cette visite dont l’objectif est d’évaluer le niveau d’investissement des projets d’Olam et l’impact socioéconomique créé à travers le Gabon, a permis de découvrir les deux structures réalisées Gabon special economic zone (GSEZ). Etendu sur une superficie de 420 mètres de longueur et 200 mètres de largeur, le Terminal général Cargo dont les travaux ont démarré il y a un an, a été conçu en...
(Agence Ecofin 12/01/17)
La Banque africaine de développement (BAD) a annonce, dans un communiqué publié le 11 janvier 2017, avoir accordé au Gabon un prêt de 200 millions d'euros destiné aider ce pays à faire face à la baisse des prix du pétrole et à promouvoir la diversification de son économie. Ce prêt est le premier de deux programmes d'appui budgétaire général couvrant la période 2016-2017, pour un financement total indicatif de 500 millions d'euros. Il vise à soutenir le Programme d'appui aux réformes économiques et financières (PAREF) dont l’objectif est de relancer la croissance économique, en renforçant la viabilité des finances publiques et la transformation structurelle de l'économie dans un contexte marqué par la récente baisse des prix du pétrole, qui a...
(Financial Afrik 12/01/17)
La Banque africaine de développement approuve un prêt de 200 millions d’euros pour soutenir le programme de réforme au Gabon • La baisse des prix du pétrole compromet les perspectives économiques ; • Les réformes visent la consolidation des finances publiques et la transformation structurelle de l’économie ; • Le prêt est la première tranche d’un package de 500 millions d’euros. Le Conseil d’administration de la Banque africaine de développement (BAD) a approuvé, le 11 janvier 2017, un prêt de 200 millions d’euros au Gabon, pour soutenir le Programme d’appui aux réformes économiques et financières (PAREF). Le prêt vise à relancer la croissance économique, en renforçant la viabilité des finances publiques et la transformation structurelle de l’économie dans un contexte...
(Agence Ecofin 12/01/17)
Le préavis de grève illimitée déposé le 30 décembre 2016 par l’Organisation nationale des employés du pétrole (Onep) auprès de la direction de la société pétrolière Shell Gabon ayant expiré le jeudi 5 janvier 2017, le bureau national de l’Onep annonce le lancement d’une grève Illimitée dans l’ensemble des établissements de ladite société (Libreville, Port-Gentil, Gamba, Rabi, Koula et Toucan) depuis le mercredi 11 janvier 2017. L’organisation syndicale des employés du secteur du pétrole explique qu’elle est arrivée à cette extrémité à cause du « refus du Groupe Shell d’accéder aux attentes des employés exprimées par l’assemblée générale souveraine du lundi 9 janvier 2017 ». A savoir, que le repreneur de Shell Gabon s’engage à ne pas procéder à des...
(Gabon Review 12/01/17)
Le directeur général des Impôts a récemment initié une sortie au cours de laquelle il est revenu sur trois nouvelles dispositions contenues dans la Loi des finances 2017. Après le ministère de l’Economie, en décembre dernier, le directeur général des Impôt s’est récemment essayé à l’exercice de clarification de trois nouvelles taxes contenues dans la Loi des finances 2017. Il s’agit de la Contribution pour la formation professionnelle (CFP) , la Contribution spéciale de solidarité (CSS) et la Taxe forfaitaire d’habitation (TFH). Trois nouvelles dispositions très mal accueillies par les assujettis. D’où la sortie de Joël Ogouma pour taire la polémique, ou du moins essayer. Selon le directeur général des Impôts, ces nouvelles taxes découlent simplement de la volonté du...
(AFP 10/01/17)
Le président gabonais Ali Bongo Ondimba, a nommé un nouveau ministre du Pétrole et des Hydrocarbures, Pascal Houangni Ambourouet, qui remplace Etienne Dieudonné Ngoubou sur fond de chute des recettes du secteur, principale source de devises de ce pays d'Afrique centrale. Dans un décret rendu public lundi en fin de soirée , M. Bongo a également nommé un ministre délégué auprès du ministre du Buget, chargé du budget et du financement des pensions, Edgar Anicet Mboumbou Miyakou. Le décret ne précise les raisons de ce mini remaniement ministériel mais, comme les autres pays producteurs de pétrole, le Gabon (environ 220.000 barils/jour) a subi de plein fouet la chute des cours du brut qui a entraîné une baisse des ressources de...
(Agence Ecofin 10/01/17)
Un communqué de la présidence du Gabon nous informe que ce 9 janvier, par décret du Président de la République et sur proposition du Premier ministre, le Gouvernement de la République est remanié ainsi qu'il suit. Ministre du Pétrole et des Hydrocarbures : M. Pascal HOUANGNI AMBOUROUET. Ministre délégué à l’Economie, chargé de la prospective et de la programmation du développement : M. Noël MBOUMBA. Ministre délégué auprès du ministre du Budget, chargé du budget et du financement des pensions : M. Edgar Anicet MBOUMBOU MIYAKOU.
(Jeune Afrique 10/01/17)
Le patron de la Bourse des valeurs mobilières d'Afrique centrale (BVMAC) et actuel ministre délégué auprès du ministre de l’Économie, Pascal Houangni Ambourouet, a été nommé ce lundi ministre du Pétrole et des Hydrocarbures. Mini-remaniement ministériel au sein de l’équipe qui avait été constituée au lendemain de la réélection contestée d’Ali Bongo Ondimba pour un deuxième mandat à la Présidence de la République du Gabon, en octobre 2016. Ce dernier a nommé par décret lundi 09 janvier Pascal Houangni Ambourouet au portefeuille du Pétrole et des Hydrocarbures, en lieu et place d’Etienne Dieudonné Ngoubou qui occupait ces fonctions depuis janvier 2014 et avait notamment œuvré à la réintégration du Gabon au sein de l’l’Organisation des pays producteurs de pétrole (Opep)...
(Agence Ecofin 10/01/17)
Dans la loi des Finances 2017, trois nouvelles taxes, la contribution pour la formation professionnelle (CFP), la contribution spéciale de solidarité (CSS) et la taxe forfaitaire d’habitation (TFH), font leur apparition. Le directeur général des Impôts, Joël Ogouma (photo), face à la polémique soulevée par l’entrée en vigueur des deux premières taxes, a cru bon d’expliquer le bien-fondé de ces impôts qui, suivant ses déclarations, découlent de la volonté du gouvernement d’accompagner le secteur productif. Aussi, selon lui n’y a-t-il aucun lien entre la situation économique difficile que traverse le pays et le besoin d’élargir l’assiette fiscale. Ces deux taxes sont le résultat d’un «protocole d’accord signé entre l’Etat et le patronat gabonais dans le cadre de l’accompagnement des opérateurs...
(Jeune Afrique 10/01/17)
Invités extérieurs et surprises du sommet extraordinaire de la Cemac, le 23 décembre, la patronne du FMI, Christine Lagarde, et le ministre français de l’Économie et des Finances, Michel Sapin, s’y sont rendus avec une option de dévaluation du franc CFA d’Afrique centrale, a appris Jeune Afrique dans son numéro 2922, en kiosques du 8 au 14 janvier. Mais pourquoi diable, le 23 décembre, à la sortie de leur sommet extraordinaire, les chefs d’État de la Cemac, du Cameroun, du Tchad, du Congo-Brazzaville, du Gabon, de la Guinée équatoriale et de la Centrafrique, ont-ils pris la peine d’évacuer « un réajustement de la parité monétaire actuelle » au premier des 21 points de leur communiqué final ? En clair, de...
(AFP 07/01/17)
Une manifestation contre le franc CFA, une monnaie commune à 15 pays francophones d'Afrique de l'ouest et du centre, est prévue samedi à travers plusieurs capitales du continent et d'Europe, ont annoncé vendredi les organisateurs dans un communiqué. "Les panafricains organisent pour la première fois, de Paris à Dakar en passant par Abidjan, Ouidah, Londres et Bruxelles, une journée internationale de mobilisation sur le thème du franc CFA et la nécessité de se défaire de cette monnaie postcoloniale", selon le communiqué transmis à l'AFP à Abidjan. Les organisateurs qualifient l'événement de "mobilisation inédite et historique" et expliquent aussi que le "front contre le franc des Colonies...
(Agence Ecofin 06/01/17)
Le procureur de République, près le tribunal de Première instance de Libreville, Steve Ndong Essame Ndong, a commis un communiqué daté du 5 janvier qui explique les déguerpissements qui ont été observés fin décembre 2016 à Angondje et Bikele. Le 10 août 2016, relate le procureur, l’Etat gabonais via le ministère de l’Urbanisme et de l’habitat a saisi le Tribunal de Libreville aux fins d’expulsion des personnes installées irrégulièrement dans les logements sociaux des sites d’Angondje et de Bikele. La requête de l’Etat a été accueillie favorablement. Plusieurs sommations adressées par voie d’huissier ont été adressées aux occupants sans suite, raconte Steve Ndong Essame Ndong. « Face à cet échec, l’Etat gabonais par l’entremise de l’agent judiciaire de l’Etat saisissait...
(Agence Ecofin 06/01/17)
Dans son communiqué de vœux paru dans la presse gabonaise et intitulé « 2017, de nouveaux défis à relever », Olam Gabon fait le bilan de son activité passée et annonce « 800 emplois supplémentaires qui seront générés pour le début 2017 » sur une plateforme de 18 hectares dédiée au trafic de containers et cargo général. Le groupe singapourien explique alors que son objectif est de « réduire les coûts d’importation et d’exportation des marchandises pour baisser le coût de divers produits et biens de consommation ». Il rappelle, par ailleurs, qu’il a déjà développé au Gabon 1126 hectares de hangars industriels, 65 km de conduites d’eau, 2300 km de lignes électriques, et procédé à l’électrification de 450 villages...
(Gabon Review 06/01/17)
Leur préavis de grève expirant le 5 janvier, les employés de Shell Gabon affiliés à l’Organisation nationale des employés du pétrole (Onep), entrent en grève générale illimitée ce 6 janvier à minuit. A l’issue de son préavis de grève, l’Organisation nationale des employés du pétrole (Onep) entamera une grève générale illimitée à Shell Gabon. Déposé le 30 décembre dernier, en effet, ce préavis adressé à la direction générale de la société expire ce 5 janvier à 23h59. «Passé cette heure, l’Onep se réserve-t-elle le droit de lancer une grève d’une durée illimitée dans toutes les installations où opère la société Shell au Gabon», a prévenu le syndicat. Plusieurs raisons ont ainsi motivé cette décision de l’Onep. Il s’agit notamment du...
(Agence Ecofin 06/01/17)
Au Gabon, l'américain Vaalco vient d'annoncer que le puits pétrolier Avouma 2-H est de nouveau en activité. La production y avait été suspendue depuis juillet dernier en raison d'une défaillance des pompes électriques submersibles. Une unité de remontage hydraulique avait été immédiatement mobilisée pour corriger ces défaillances. «Nous sommes heureux d'avoir restauré la production du puits Avouma 2-H (...) Ceci dénote de notre capacité à mener des interventions à succès avec une unité de remontage hydraulique », a affirmé Cary Bounds, la directrice générale de VAALCO. Le puits produit actuellement à un taux stabilisé de 2700 barils de pétrole brut sur une base quotidienne. Cette production ajoutée à celle de ses deux autre puits en offshore portent la production nette...
(Gabon Review 06/01/17)
Le choix de Carlyle International Energy Partners (CIEP) pour reprendre les actifs de Shell au Gabon semble se préciser au détriment de Perenco. Les tractations entre Carlyle International Energy Partners et Shell Gabon pour le rachat de ses actifs, ainsi que la formation de la future équipe dirigeante de la filiale qui reprendra ses capitaux vont bon train du côté de la capitale gabonaise. Selon Africa energy intelligence, en attendant la date butoir du 31 janvier 2017, pour la boucle du dossier de vente des actifs gabonais de la multinationale anglo-néerlandaise estimé à un peu moins d’1 milliard de dollar, ainsi que l’annonce de l’identité du futur repreneur, Carlyle International Energy Partners, anticipe sur le verdict final pour recruter les...
(Agence Ecofin 05/01/17)
Dans un contexte marqué par l’effondrement des cours du baril de pétrole et la rareté des ressources financières, le gouvernement gabonais envisage, entre autres mécanismes visant à résoudre la question de la dette publique aux PME, de titriser les créances dues aux entreprises. Cette opération consiste, selon Pascal Houagni Ambouroue, ministre délégué à l’Economie, à «transformer une créance en titre qui sera proposé aux investisseurs institutionnels qui, à leur tour, vont permettre à ces différentes entreprises d’avoir du numéraire et laisser les établissements financiers porter cette dette-là à leur place, moyennant bien évidemment des intérêts». Ainsi, les responsables de la BVMAC, les opérateurs économiques et les experts de la BVMAC et les responsables du ministère de l’Economie sont réunis afin...

Pages

(Agence Gabonaise de Presse 10/10/16)
Le Gabon n’a pas pu battre le Maroc samedi, au stade Rénovation de Franceville (Sud-Est), lors de la première journée du groupe C, des éliminatoires du Mondial 2018, en Russie. Les deux sélections se sont séparées sur un score vierge (0-0), en présence du président Ali Bongo Ondimba, qui avait pris place à la tribune d’honneur. La prochaine rencontre de l’équipe nationale du Gabon (les Panthères) aura lieu le 7 novembre prochain contre le Mali.
(AFP 07/10/16)
Les matches d'ouverture et de clôture de la Coupe d'Afrique des nations 2017 au Gabon pourraient se tenir ailleurs qu'au stade Omar-Bongo de Libreville pour cause de retards dans les travaux, a déclaré le président de la Confédération africaine de football (CAF) Issa Hayatou vendredi sur RFI. "La commission (de la CAN) que j'ai reçue au Caire m'a dit que ce n'était pas sûr pour le stade, parce que pendant les événements (post-électoraux), les gens chargés des travaux ont un peu déserté le stade" Omar-Bongo de Libreville, a détaillé Hayatou. "Ce stade était destiné à abriter les matches d'ouverture et de clôture, c'est très facile de le remplacer, ce n'est pas un problème", a ajouté le patron du foot africain...
(Gabon Review 07/10/16)
Après huit ans passés à la tête de cette fédération, le nouveau ministre des Sports a passé le flambeau Ange Makila qui en prend les rênes. Alors qu’elle cumulait ce poste avec celui de ministre déléguée à la Formation professionnelle, le nouveau ministre des Sports s’est efin déchargé de ses fonctions de présidente de la Fédération gabonaise de handball (Fégahand). Le 4 octobre dernier à Libreville, Nicole Assélé a passé le flambeau à Ange Makila. Ancien vice-président de la Fégahand, celui-ci restera à la présidence de cette fédération jusqu’à la fin du mandat. «Dans le souci de préserver la nécessité de neutralité que m’exige mes nouvelles fonctions, c’est avec regret que je prends congé de la Fédération gabonaise de handball»,...
(Gabon Review 06/10/16)
De ses ambitions en club à sa retraite, en passant par son style de jeu et le dernier mercato, l’international gabonais s’est confié au mensuel francophone Onze Mondial. Dans une interview à paraître dans Onze Mondial, le capitaine des Panthères du Gabon est longuement revenu sur plusieurs aspects de sa carrière. Une carrière qu’il espère plein de moments mémorables. «J’essaie de faire une belle carrière pour qu’on se souvienne de moi. Aujourd’hui, on se souvient de ceux qui ont gagné, qui sont devenus des légendes de ce sport», a déclaré Pierre-Emerick Aubameyang. Actuellement sous le feu des projecteurs, l’attaquant de Dortmund (D1 allemande) dit s’être préparé pour la fin de sa carrière. «Je sais ce qui m’attend. Je suis déjà...
(Gabon Review 06/10/16)
Les prochaines échéances de la sélection nationale et l’état d’esprit du groupe ont constitué l’essentiel d’une interview du manager général des Panthères du Gabon, parue ce 5 septembre dans le quotidien L’union. Le manager général des Panthères du Gabon s’est exprimé sur les prochaines échéances de la sélection nationale de football. Dans une interview parue ce 5 septembre dans les colonnes de L’union, Daniel Cousin a notamment évoqué la confrontation face au Maroc, le 8 octobre prochain à Franceville, match comptant pour l’ultime tour des éliminatoires du Mondial 2018. «C’est un match très important que nous devons absolument gagner. Notre espoir de participer pour la première fois à une coupe du monde passe par une victoire sur le Maroc», a...
(Africa Top sports 06/10/16)
Le Maroc semble être prêt pour le match contre le Gabon dans le cadre de la première journée des éliminatoires de la Coupe du Monde 2018. Les Lions de l’Atlas sous la houlette de leur sélectionneur Hervé Renard ont observé leur quatrième séance d’entrainement ce mercredi sur la pelouse du stade de Malabo, c’est en Guinée Equatoriale, où ils ont érigé leur base. Selon nos confrères de Mountakhab, la séance est destinée au système tactique et exercices d’atelier. Concernant le reste du programme, une autre séance est prévue ce jeudi avant de rallier Gabon, précisément Franceville vendredi matin. La rencontre a lieu le 08 octobre 2016.
(Direct Matin 06/10/16)
Le Gabon et le Maroc s'affrontent samedi 8 octobre lors de la première journée des éliminatoires de la Coupe du monde 2018 de la zone Afrique. Une rencontre à suivre en direct et en intégralité sur beIN SPORTS 1 à partir de 18h30. Depuis 1998, le Maroc n'a plus disputé de Coupe du monde. C'est la mission qui a été donné à Hervé Renard qui doit tenter de qualifier la sélection des Lions de l'Atlas pour l'édition 2018 qui aura lieu en Russie. Le problème, c'est que sa formation n'est plus un cador du football africain et se retrouve dans un groupe compliqué. A lire aussi : Algérie-Cameroun, qualifications pour le Mondial 2018 : à quelle heure et sur quelle...
(Gabon Review 03/10/16)
L’instance nationale du football a été trainée en justice par la Gabonaise des travaux en bâtiments et équipements (GTBE), à qui elle reproche d’avoir unilatéralement rompu le contrat lui conférant la construction du site financé par la Fifa. Nouveau rebondissement dans la construction du centre technique de Bikélé, à 15 km au sud de Libreville, où l’entreprise en charge de la réalisation du projet a densifié son bras de fer avec la Fédération gabonaise de football (Fégafoot). La Gabonaise des travaux en bâtiments et équipements (GTBE) vient de saisir la justice sur la résiliation en octobre 2015, par la Fegafoot, du contrat de construction du Projet-Goal. Une situation d’autant plus exaspérante que l’instance gabonaise n’en est pas à son premier...
(Gabon Eco 03/10/16)
L’équipe des Panthères du Gabon U17 a vu son rêve de participer à la CAN Madagascar 2017, brisé par le Mena du Niger qui l’a tenu en respect (3-3) samedi 1er octobre courant au stade Augustin Monedan de Sibang à Libreville en match retour du dernier tour qualificatif de ladite compétition après sa défaite (1-0) à la manche aller au stade municipal de Niamey. Après leur défaite (1-0) à Niamey en match aller du dernier tour qualificatif de la CAN U17 qui va se dérouler l’année prochaine à Madagascar, les Panthères U17 ont été neutralisé samedi (3-3) au stade de Sibang de Libreville en match retour. Du coup, elles ne participeront pas à cette fête continentale du football. Les Panthères...
(Autre média 03/10/16)
Battus à l’aller respectivement au Ghana (3-1) et au Niger (1-0), la Côte d’Ivoire et le Gabon tenteront de renverser la vapeur et de valider leur billet pour la phase finale de la CAN 2017 des moins de 17 ans samedi à l’occasion du dernier tour retour des éliminatoires. L’heure du verdict a sonné pour les 14 sélections encore en lice dans la course à la qualification pour la CAN 2017 des moins de 17 ans. En effet, c’est ce week-end que les sept derniers billets pour Madagascar vont être attribués au terme du 3e et dernier tour retour des éliminatoires. Battus à l’aller, le Gabon et la Côte d’Ivoire vont tenter de renverser la vapeur à domicile samedi. Pour...
(RFI 29/09/16)
Alors que des rumeurs laissaient entendre que la CAN 2017 pourrait être délocalisée suite aux troubles qui ont agité le Gabon après la réélection controversée du président Ali Bongo, la Confédération africaine de football a confirmé que la compétition se déroulerait bien au pays des Panthères. La Confédération africaine de football a donc tranché, la Coupe d’Afrique des nations 2017 devrait bien se jouer au Gabon. Après les troubles qui ont agité le pays suite à la réélection controversée du président Ali Bongo, les rumeurs d’une délocalisation de la compétition au Maroc ou au Ghana circulaient. Le ministre de la Jeunesse et des Sports algérien Hadi Ould-Ali, avait également déclaré que son pays se tenait prêt à organiser la CAN...
(Foot Africa365 28/09/16)
La CAF, réunie en Assemblée générale au Caire, a dévoilé les modalités du tirage au sort de la CAN 2017, programmé le 19 octobre prochain à Libreville. Les têtes de série seront le Gabon, la Côte d’Ivoire, le Ghana et l’Algérie. Les seize pays qualifiés pour la CAN 2017 sont fixés sur les modalités du tirage au sort de l’épreuve. Les têtes de série seront le Gabon, pays organisateur, la Côte d’Ivoire, tenante du trophée et actuel numéro un africain au classement FIFA, le Ghana, finaliste sortant, et l’Algérie. Les critères de classement des seize équipes sont les suivants : les points obtenus lors des trois dernières éditions de la CAN (2015, 2013, 2012), les performances réalisées lors des éliminatoires...
(Autre média 28/09/16)
Après avoir signé un accord confirmant la tenue de la CAN 2017 au Gabon du 14 janvier au 5 février prochains malgré la situation tendue sur place, la CAF a dévoilé mardi soir la répartition des 16 qualifiés en quatre chapeaux qui seront utilisés pour le tirage au sort. Le compte à rebours vers la CAN 2017 est lancé ! Réuni ce mardi au Caire, le comité exécutif de la CAF a précisé les procédures du tirage au sort de la phase de groupes de la compétition. Celui-ci se tiendra le 19 octobre à Libreville. A cet effet, 4 pots ont été définis. Les groupes seront constitués par une équipe issue de chacun d’eux. Pays-hôte, le Gabon accède évidemment au...
(Gabon Review 28/09/16)
Le Real Madrid se serait résolu à recruter l’attaquant gabonais au mercato estival de 2017. S’il n’a pas clairement répondu aux appels de pied du buteur gabonais au dernier mercato d’été, le Real Madrid (D1 espagnole) aurait fait de Pierre-Emerick Aubameyang sa priorité pour le prochain marché des transferts en 2017. Selon le quotidien sportif espagnol AS, le club madrilène considère déjà l’attaquant comme un «futur Galactique», puisqu’il répond à «toutes les exigences requises» et qu’il est en pleine «maturité professionnelle au plus haut niveau du football européen». Pierre-Emerick Aubameyang ne s’en est jamais caché, il rêve de jouer au Real Madrid. Si les rumeurs l’annonçaient longtemps sur le départ, l’été dernier, le Gabonais est finalement resté au Borussia Dortmund...
(AFP 27/09/16)
Le Gabon, pays hôte, la Côte d'Ivoire, le Ghana et l'Algérie ont été désignés têtes de série pour le tirage au sort de la CAN-2017 qui aura lieu le 19 octobre à Libreville, a indiqué mardi la Confédération africaine de football (CAF). La CAN-2017 est programmée du 14 janvier au 5 février au Gabon, pays divisé et touché par des violences post-électorales. Les quatre chapeaux pour le tirage : Pot 1: Gabon, Côte d'Ivoire, Ghana, Algérie Pot 2: Tunisie, Mali, Burkina Faso, RD Congo Pot 3: Cameroun, Sénégal, Maroc, Egypte Pot 4: Togo, Ouganda, Zimbabwe, Guinée Bissau
(APA 27/09/16)
Le président gabonais, nouvellement réélu, Ali Bongo Ondimba, a assuré que son pays était prêt à abriter, comme prévu, la 31ème phase finale de la Coupe d'Afrique des nations (CAN) de football du 14 janvier au 5 février 2017. «A l’heure où nous parlons, aucune raison ne s’oppose à ce que la CAN 2017 se tienne chez nous. Les stades seront prêts et nous aurons de beaux matches», a confié M. Ondimba dans une interview accordée aux chaines publiques Gabon TV et Gabon 24, rapporte la presse locale. Le président gabonais s'exprimait au lendemain de la validation de sa réélection par la Cour constitutionnelle qui a rejeté la requête de Jean Ping, lequel continue pourtant à se proclamer président élu...
(AFP 26/09/16)
Le président du Gabon, Ali Bongo Ondimba, a assuré que son pays était prêt à accueillir comme prévu la Coupe d'Afrique des Nations de football du 14 janvier au 5 février 2017, dans des propos rapportés lundi par le quotidien l'Union. "A l'heure où nous parlons, il n'y a pas de raisons pour que cette coupe ne se tienne pas chez nous. Les stades seront prêts et nous aurons de beaux matches", a déclaré M. Bongo lors d'un entretien samedi soir à la chaîne publique Gabon Télévision, reproduit in extenso...
(RFI 21/09/16)
Le ministre algérien de la jeunesse et des sports a déclaré que son pays avait les infrastructures nécessaires pour accueillir la CAN 2017 dans le cas où son organisation serait retirée au Gabon qui connaît actuellement des troubles post-électoraux. Le Gabon pourrait-il se voir retirer l’organisation de la Coupe d’Afrique des nations 2017 ? Pour le moment, il n’en est pas question, mais si la situation politique du pays, en proie à des violences suite à la réélection contestée du président Ali Bongo, venait à s’aggraver, la délocalisation de la compétition pourrait être discutée au sein de la Confédération africaine de football. Sur les réseaux sociaux des rumeurs insistantes rapportaient que le Maroc pourrait être une solution possible pour suppléer...
(Gabon Review 19/09/16)
Le directeur des Médias de la Confédération Africaine de Football (Caf), Junior Binyam, a confirmé, le 15 septembre surr Cameroun-info.net, la tenue de la coupe d’Afrique des nations(Can) au Gabon. Au moment où les rumeurs d’une délocalisation de la compétition se font de plus en plus persistantes, en raison de la crise postélectorale, le directeur des Medias de la Caf, Junior Binyam, vient de confirmer la tenue de la Can au Gabon. Dans une interview accordée à l’AFP et relayée par le journal en ligne Cameroun-info.net, le porte-parole de la Caf affirme que le calendrier de la Can 2017 reste inchangé. «Le tournoi final est prévu du 14 janvier au 5 février, sur quatre villes : Libreville, Port-Gentil, Franceville, Oyem»,...
(Foot Africa365 19/09/16)
L’idée de voir l’Algérie suppléer le Gabon pour l’organisation de la CAN 2017 fait son chemin. Dimanche, le ministre algérien de la Jeunesse et des Sports, Hadi Ould-Ali, a déclaré dimanche que son pays était prêt à prendre le relais. « En cas de retrait officiel de la compétition par la CAF au Gabon, l’Algérie […] L’idée de voir l’Algérie suppléer le Gabon pour l’organisation de la CAN 2017 fait son chemin. Dimanche, le ministre algérien de la Jeunesse et des Sports, Hadi Ould-Ali, a déclaré dimanche que son pays était prêt à prendre le relais. « En cas de retrait officiel de la compétition par la CAF au Gabon, l’Algérie dispose d’enceintes en mesure d’accueillir de tels événements d’envergure,...

Pages

(Gabonews 07/07/14)
La deuxième exposition des œuvres d'arts du Gabon a pris fin ce vendredi à l'Hôtel de ville de Metz avec environ 500 visiteurs qui ont été séduits par sa thématique axée sur la culture du Gabon. Le public messin a ainsi pu découvrir le Gabon au travers des photos, des cithares, des masques, des accessoires de musique, des paniers, des tam-tams, des raphias... « C'est un motif de fierté pour nous car nous avons réussi à vendre l'image de notre pays. Le public a été séduit par la richesse culturelle de notre pays. Un grand merci à l'artiste peintre gabonaise Francine Rashiwa, à Germaine Gilbert et à la communauté gabonaise de Metz qui ont contribué à cette exposition », nous...
(Gabon Actu 02/07/14)
Libreville, Gabon (Gabonactu.com) - Les fidèles musulmans du Gabon, ont débutés lundi, sur toute l’étendue du territoire nationale, le mois de jeûne durant lequel ils vont s’abstenir de manger, de boire et des relations sexuelles de l’aube jusqu’au coucher du soleil. Pour mieux passer ce mois de ramadan, la Mosquée Hassan II de Libreville a distribué des nattes et des Corans le livre sacré de l’islam. Le président du Conseil supérieur des affaires islamiques du Gabon (CSAIG), l’imam Ismaël Oceni Ossa a appelé à cette occasion les croyants à magnifier davantage le nom de Dieu, source unique de toute respiration. « Toute acte exclusivement accompli pour la cause d’Allah, durant le jeûne, est pleinement récompensé du fait qu’il est le...
(Gabon Review 01/07/14)
Fruit d’un partenariat entre la mairie de Port-Gentil et Addax Petroleum, la 1re édition du festival culturel local s’est tenue du 20 au 22 juin dernier dans la capitale économique. Expositions de photos et de peinture ou encore démonstrations de danses traditionnelles ont notamment rythmé cette manifestation. Port-Gentil a abrité du 20 au 22 juin dernier la 1ère édition du festival «Mandji Culture». Ateliers de formation, conférence thématique, expositions de photos et de peinture, projection de films, démonstrations de danses traditionnelles et prestations musicales en «play-back», «live» et «semi-live» ont constitué le menu de cette manifestation née d’un partenariat noué en mai dernier entre la mairie de cette ville et la compagnie pétrolière Addax Petroleum. A l’occasion de cocktail dinatoire...
(Gabon Review 24/06/14)
Sept mois après sa première diffusion aux Escales documentaires de Libreville, le film-documentaire de Pauline Mvélé a su accrocher et séduire le jury de la 6e édition du Festival international du cinéma et de l’audiovisuel du Burundi. Ayant pris part à la sixième édition du Festival international du cinéma et de l’audiovisuel du Burundi (Festicab) qui s’est tenu du 13 au 20 juin dernier sous le thème «Le cinéma et la démocratie», le Gabon a présenté une seule œuvre en sélection officielle. Pour autant, «Sans famille» de Pauline Mvélé qui peint la triste réalité des conditions de détention à la prison centrale de Libreville a su tirer son épingle du jeu en décrochant le trophée du meilleur documentaire, face à...
(Infos Plus Gabon 23/06/14)
La ville de Port-Gentil s'est dotée d'un festival culturel annuel dénommé "Mandji Culture" dont la première édition a été marquée par l'adhésion d'un large public les 20 et 21 juin 2014. Le festival organisé conjointement par la compagnie pétrolière Addax Oil and Gas Gabon en partenariat avec la mairie de Port-Gentil est une première du genre au Gabon. Il vise à fédérer les cultures, à les brasser dans une ville cosmopolite riche de plusieurs communautés. La manifestation avait été rehaussée par la présence de l'ambassadeur de Chine au Gabon et son épouse qui ont visité les différents stands. L'évènement coïncidait avec le 5e anniversaire de l'acquisition de Addax Petroleum Oil and Gas Gabon par le géant chinois Sinopec La première...
(Jeune Afrique 19/06/14)
Pour ce sixième numéro du magazine de “l’Afrique qui gagne”, les équipes de Réussite se sont rendues au Gabon. Découvrez le sommaire et la bande-annonce de cette édition spéciale, à l’écran ce vendredi 20 juin au soir sur Canal+ Afrique. Le 20 juin au soir, Canal+ Afrique diffusera la sixième édition de Réussite, le magazine économique africain co-produit par Canal+ Afrique, le Groupe Jeune Afrique et l’agence Galaxie Presse. Un rendez-vous TV mensuel dédié aux dynamiques du continent en plein essor, qui vous emmènera cette fois-ci à Libreville, en compagnie de la journaliste franco-nigériane Ele Asu. Découvrez en avant-première la bande-annonce de cette nouvelle édition : Au sommaire de ce numéro : - Largement dépendante de sa rente pétrolière, minière...
(Gabonews 17/06/14)
Le bimensuel gabonais « Le verbe de Ngomo » dans les kiosques depuis 10 mois vient d?écoper d?une première sanction de six mois. Le Conseil National de la Communication (CNC) a indiqué le 12 juin dernier que cet organe de presse, à travers un article intitulé « Et si on parlait d?acte de naissance ?», a eu la maladresse de porter « atteinte à l?honneur et à la considération du président de la République». C’est au cours de sa plénière du 12 juin dernier que le CNC a décidé de suspendre pour six mois le bimensuel « Le Verbe de Ngomo » pour avoir évoqué dans ses colonnes la question de la nationalité, celle d’Ali Bongo Ondimba noatmment qui avait...
(Gabon Review 16/06/14)
Créée depuis 1970, sur les anciennes installations du Haut conseil pour les réfugiés (HCR) ayant servi de base d’accueil des réfugiés de la guerre du Biafra, l’École nationale des Arts et Manufacture (ENAM) aurait jusqu’à ce jour tout le mal du monde à s’arrimer au système éducatif moderne, à l’exemple d’autres grandes écoles supérieures du Gabon. Plus grave, elle tombe dans la désuétude et l’indigence. La particularité d’être la seule institution du Gabon à former au métier de la peinture, aux arts graphiques, à l’architecture, à la céramique, la sculpture et aux arts dramatiques dont jouit et se vante l’École nationale des Arts et Manufacture depuis trente ans serait sans grande portée ni avantage pour son développement et sa promotion...
(Gabon Review 13/06/14)
John-Franck Ondo, le jeune scénariste et producteur gabonais, a reçu deux distinctions pour son film «Effet boomerang», à l’occasion du Grand prix africain du cinéma à Abidjan (Côte d’Ivoire). Pour sa première œuvre en tant que réalisateur, c’est un coup de maître que John-Franck Ondo a réalisé. Nommé au Grand prix africain du cinéma, organisé du 5 au 9 juin dernier à Abidjan en Côte d’Ivoire, le jeune cinéaste gabonais en est revenu avec 2 trophées : le Grand prix bronze du «Meilleur film» et le Prix spécial de la presse pour le «Meilleur acteur», attribué à Alhan Mbadinga. Pas peu fier de l’accueil réservé à son œuvre par le jury, John-Franck Ondo estime que les deux distinctions ont sans...
(Gabon Review 10/06/14)
Le festival international Akini A Loubou s’est achevé le week-end écoulé sur une ambiance particulière, amenée par le professionnalisme engagé de Germaine Acogny et la «Résistance» de la jeune Gaëlle Ikonda. L’évènement qui a duré une semaine, constituait la «Saison danse Gabon 2014» initiée par l’Institut français du Gabon (IFG). C’est une soirée des plus mémorables qu’ont vécu les amateurs de danse contemporaine, samedi 7 juin dernier dans la salle de spectacle de l’Institut français du Gabon (IFG). A l’occasion de la clôture de la «Saison danse Gabon 2014» et du festival international Akini A Loubou, la jeune danseuse gabonaise Gaëlle Ikonda, soutenue par la chorégraphe franco-sénégalaise Germaine Acogny ont enchanté le public et fait vibrer les planches de leur...
(Gabon Actu 10/06/14)
Libreville, Gabon (Gabonactu.com) – L’ancien président de la République, Omar Bongo Ondimba décédé au pouvoir le 8 juin 2009 dans une clinique de Barcelone en Espagne à 73 ans aura un mausolée digne de sa réputation, a annoncé, à Franceville, le Secrétaire général du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir depuis 46 ans), Faustin Boukoubi. « Le Distingué camarade Ali Bongo Ondimba m’a chargé de vous dire que la véritable commémoration du 5ème anniversaire de la mort de notre président fondateur aura lieu en août prochain à l’occasion de l’inauguration de son mausolée en cours de construction », a déclaré M. Boukoubi s’adressant aux militants du part créé par Omar Bongo Ondimba le 12 mars 1968. Il y a quelques...
(Gabon Review 04/06/14)
Au-delà de ses services traditionnels, l’agence de communication et de marketing, «Koridor», vient de lancer sur le marché de la presse un magazine gratuit dénommé «Le Commercial». Entre magalogue et consumer magazine, ce journal d’annonces et publicité sera gratuitement distribué à des points de passages identifiés (aéroports, hôtels, bureaux, commerces, etc.). Pour pallier le déficit en support de communication enregistré au Gabon à la suite de la récente casse des panneaux publicitaires et permettre aux annonceurs de continuer à être visibles et proche de leurs cibles, l’agence communication et de marketing Koridor, a officiellement lancé, le 3 juin 2014, son nouveau produit de communication. Mensuel au format atypique (16×125) fort d’un tirage à 3000 exemplaires, «Le Commercial magazine» qui compte...
(Ogooue Infos 31/05/14)
Selon des informations officielles, la deuxième édition de la course de motos, baptisée Libreville Moto Show se tiendra du 31 mai au 1er juin 2014 au stade de l’Amitié, dans la zone nord de la capitale gabonaise. La deuxième édition de la plus grande course de motos d’Afrique sera lancée le 31 mai et se poursuivra jusqu’au 1er juin 2014 au stade de l’Amitié à Libreville. Le programme de l’événement prévoit des compétitions Fmx, Trial, Stunt, le Bikini Wash, des courses de relais, un cross Mwana, deux soirées moto show, une tombola et un concert populaire au carrefour Rio, avec la participation de nombreux artistes, entre autres, Tiwa Savage et Jymmy B-J. Les lauréats des différentes courses et jeux recevront...
(Ogooue Infos 31/05/14)
Les assises du premier salon international du commerce, de l’art et de l’artisanat (SICA) ont débuté ce vendredi à la chambre de commerce de Libreville. Les assises du premier salon du commerce, de l’art et de l’artisanat, organisées par le réseau des acteurs non étatiques (RANEG) en partenariat avec le cabinet Bird Consulting ont débuté ce vendredi à la chambre de commerce Libreville. Selon la présidente du comité d’organisation de l’événement, Chantal Paraiso, ce rendez-vous économique vise essentiellement à sensibiliser les opérateurs économiques gabonais sur les opportunités d’affaires en lien avec la loi américaine AGOA qui permet aux pays africains d’exporter vers les Etats-Unis d’Amérique plus de 6500 produits exonérés de toute taxe sur la base d’un cahier de charges...
(Gabon Eco 30/05/14)
Nominée aux African Movie Academy Awards (AMAA) édition 2014 avec son film "Dialemi", Nadine Otsobogo, réalisatrice gabonaise, a reçu le week-end dernier, le prix du "meilleur court métrage". Après le Poulain de bronze qu'elle a remporté lors de la dernière édition du Festival panafricain du cinéma de Ouagadougou (Fespaco) et le prix du meilleur court-métrage au 10ème Festival international du film panafricain de Cannes, « Dialemi » de la réalisatrice gabonaise Nadine Otsobogo, a décroché samedi 24 mai 2014 au Nigeria, le prix du "meilleur court métrage" au terme de l'édition 2014 de l'AMAA. Considérée comme l'une des plus grandes cérémonies du cinéma en Afrique, l'AMAA créée en 2005 au Nigeria, vise à honorer tous les talents africains et de...
(Gabon Review 28/05/14)
Organisée à l’initiative de l’ambassade des Etats-Unis au Gabon et animée par le journaliste français Emmanuel Goujon, une formation axée sur le rôle du journaliste dans la société s’est tenue dans le mardi 27 mai 2014 à Libreville. Plusieurs représentants de médias nationaux, privés et publics y ont pris part. Menées sur la base du principe selon lequel «le journaliste a une mission noble et plutôt risquée par rapport à d’autres acteurs de la société», les discussions entre le journaliste français, Emmanuel Goujon, et plusieurs hommes et femmes de la presse privée et publique gabonaise ont été assez franches. En effet, selon un procédé simplifié qui a semblé plaire aux différents participants, il s’est agi, pour le principal intervenant d’échanger...
(Ogooue Infos 23/05/14)
L’opérateur de téléphonie mobile, Airtel Gabon a offert ce mercredi 21 mai 2014 à Libreville, deux billets d’avion Libreville-Brésil, aller-retour à deux journalistes gabonais choisis par tirage au sort parmi 23 postulants. Deux journalistes Gabonais effectueront un séjour de 3 jours au Brésil, à l’occasion du prochain rendez-vous mondial de football dont le coup d’envoi sera donné au mois de juin prochain. Il s’agit de Loïc Ntoutoume de Gabonreview et de Jacques Nziengui d’Africa n°1. Le coût global de ce séjour est de 12. 500 000 francs CFA. Cette somme représente les frais de transport, d’hébergement, de restauration, d’entrée au stade pour une rencontre de football et de visite des villes et sites touristiques Airtel Gabon a voulu par ce...
(Gabon Review 21/05/14)
Réussite, la première émission consacrée à l’économie africaine, réalisera son 9e numéro dans la capitale gabonaise. Consacrée à «l’Afrique qui gagne», contraire à l’Afrique des famines et des guerres, ses producteurs vont surfer sur la tenue à Libreville du New York Forum africa pour braquer les projecteurs sur les mutations en cours de l’ancienne ville des esclaves libérés. S’il est admis que le New York forum Africa (NYFA) sait attirer les décideurs économiques, politiques et les investisseurs internationaux, il faudrait également lui reconnaître l’intérêt qu’il suscite auprès des médias tant nationaux qu’internationaux. On note, à ce titre, que cette plate-forme d’échange et de proposition de solutions pour l’émergence de l’Afrique a été saisie comme une aubaine pour l’équipe du magazine...
(Gabon Eco 15/05/14)
La société Addax Petroleum Oil & Gas Gabon Inc et la mairie de Port-Gentil ont conclu mercredi 14 mai 2014, un partenariat de sponsoring pour l’organisation d’un Festival Culturel dénommé « Mandji Culture». Un partenariat de sponsoring pour l'organisation du festival culturel "Mandji Culture" a été conclu mercredi 14 mai à Port Gentil, entre le maire de la ville pétrolière, Bernard Aperano et Roger Mavoungou Sickout, administrateur général adjoint de la société Addax Petroleum. A travers cet accord de sponsoring, Addax Petroleum compte apporter son soutien à la préservation et à la promotion de la diversité culturelle qui caractérise la ville de Port-Gentil. Sa contribution sera notamment de couvrir les charges relatives à l’organisation de l’événement et à la formation...
(Gabon Review 12/05/14)
Annoncé au «Short Film Corner» lors du Festival de Cannes qui s’ouvre le 14 mai 2014, «Mouane Mory», film gabonais, est un drame inspiré d’une histoire vraie qui raconte l’absence paternelle, la passion puis l’interdit. Amédée Pacôme Nkoulou, le jeune réalisateur de ce court métrage, revient sur cette œuvre, sa conception et la projection qu’il s’en fait. Projeté le jeudi 8 mai dernier à l’Institut français de Libreville (IFG), à la faveur du Festival du cinéma européen tenu du 5 au 10 mai 2014, «Mouane Mory», un court métrage réalisé par Amédée Pacôme Nkoulou, avec Michel Ndaot, Eunice Biyoghe et Luce Malekou, flirte avec l’interdit, tout en relayant une histoire vraie puisée des turpitudes d’une relation amicale et incestueuse non...

Pages

(BBC 30/11/16)
La Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction (CITES) interdit le commerce du pangolin. Reportage au Gabon, où sa viande est assez prisée. La CITES a ajouté le pangolin à la liste des espèces biologiques protégées, lors de sa conférence en octobre dernier, en Afrique du Sud. La vente jusqu'alors réglementée de ce mammifère se nourrissant d'insectes est désormais totalement interdite. Durant les 10 dernières années, plus d'un million de pangolins ont été massacrés pour leur chair, leurs os et leurs organes. La viande de pangolin est très prisée par les Gabonais. Les experts en conservation des ressources fauniques estiment que cette espèce est en voie de disparition. Ce petit mammifère, qui...
(Jeune Afrique 30/11/16)
L'exécutif gabonais a présenté mardi un nouveau Code de la communication. Son but : empêcher les titres de presse de mener ce que le gouvernement considère comme un "combat politique". Gabon : état de crise latente trois mois après la présidentielle « Passé le 2 janvier », les acteurs des médias qui utiliseraient leurs titres de presse comme « outil de combat politique » seront « confrontés à la loi », a déclaré le porte-parole du gouvernement et ministre de la Communication, Alain-Claude Bilie-By-Nzé. Une loi qui touche également les personnes résidant hors du Gabon Ce dernier a rappelé quelques dispositions : « L’article 180 nous indique que l’éditeur, l’imprimeur, le distributeur, l’hébergeur ou le diffuseur sont solidairement responsables des...
(Jeune Afrique 30/11/16)
Patrice Carteron était bien placé pour entraîner le Gabon, mais c’est finalement l’Espagnol José Antonio Camacho qui a été nommé ce mercredi. José Antonio Camacho a été nommé sélectionneur du Gabon pour une durée de deux ans, contrat éventuellement renouvelable pour deux ans en cas de bons résultats, a appris Jeune Afrique. L’Espagnol de 61 ans aura pour mission de conduire les Panthères du Gabon lors de la CAN que le pays s’apprête à accueillir (14 janvier-5 février), puis à l’occasion des qualifications pour la Coupe du Monde 2018, où les partenaires de Pierre-Emerick Aubameyang, qui comptent deux points après deux journées, n’ont pas abandonné l’idée d’aller en Russie dans moins de deux ans. À LIRE AUSSI :CAN 2017 :...
(TV5 29/11/16)
 
00:00
A partir de ce lundi, et pour quinze jours renouvelables, les magistrats Gabonais sont en grève. Ils dénoncent l'extrême pauvreté de leurs moyens et estiment ne plus pouvoir travailler en toute sérénité. Nouvelle situation de crise pour le Président Ali Bongo. Trop, c'est trop ! Justin Loundou, vice-président du syndicat des magistrats (Synamag), avait prévenu l'imminence de son action vendredi : " C’est une grève censée être dure pour attirer l’attention de l’exécutif sur le traitement des jeunes magistrats. Nous sommes un pouvoir et méritons d’être respectés comme tel. " Pour se faire entendre, les magistrats, à compter de ce lundi 28 novembre, ne rendront donc plus la justice. Cependant, promet le vice-président du syndicat des magistrats, " Il y...
(Jeune Afrique 29/11/16)
De Paris, où il séjourne depuis la mi-novembre, Jean Ping continue de contester la victoire d’Ali Bongo Ondimba à la dernière présidentielle et se bat pour obtenir le soutien des autorités françaises. Il a multiplié les rendez-vous, mais n’a pu obtenir un tête-à-tête avec Jean-Marc Ayrault, le ministre français des Affaires étrangères. Outre l’avocat Robert Bourgi, qui l’avait déjà soutenu lors de l’élection contestée, l’ancien président de la Commission de l’UA a embauché l’ex-eurodéputé Michel Scarbonchi (du Parti radical de gauche), un habitué des dossiers françafricains. Ce dernier tient régulièrement des réunions avec les lieutenants de Ping au Fouquet’s, le célèbre restaurant parisien, situé non loin de l’appartement de l’opposant.
(Jeune Afrique 28/11/16)
Le groupe français de logistique Necotrans entend dorénavant se consacrer exclusivement à ses activités dans le vrac au Gabon. Cela fait suite à la cession, en fin de semaine dernière selon nos informations, de ses 49 % dans la Société des terminaux de conteneur du Gabon (STCG). Bolloré, jusque-là actionnaire majoritaire (51 %) de la STCG, opératrice du terminal à conteneurs du port d’Owendo, au sud de Libreville, a été déclaré repreneur de la part de Necotrans dans le cadre d’un appel d’offres. Ce passage au tout vrac s’inscrit dans le plan de redéploiement stratégique vers les terminaux spécialisés impulsé par Grégory Quérél depuis Paris. Le jeune patron de 38 ans, qui assume pleinement cette transition, est PDG du groupe...
(RFI 28/11/16)
Au Gabon, après une première grève de deux jours en juin dernier, les magistrats ont décidé vendredi 25 novembre, au terme d'une assemblée générale de leur syndicat, d'entrer en grève dès ce lundi 28. Il s'agira d'une grève d'avertissement de 15 jours renouvelables en fonctions de la flexibilité du gouvernement. Pourquoi vont-ils en grève, alors que le gouvernement a accepté de négocier ? « On nous a quasiment poussés à la grève. Ça doit être une grève très dure. Il y aura certes un service minimum mais il n'y aura plus d'audiences dans les tribunaux », a promis le vice-président du syndicat des magistrats, Justin Loundou. Les magistrats estiment que le pouvoir judiciaire qu'ils incarnent est bafoué par l'exécutif. «...
(Jeune Afrique 28/11/16)
Les Kényans ont une nouvelle fois brillé sur la distance reine du fond en remportant dimanche le marathon du Gabon, chez les hommes comme chez les femmes. Mieux, ils trustent les cinq premières places de la course masculine. Avec les Éthiopiens, ils sont les rois incontestés de la discipline. Les coureurs Kényans ont fait honneur à leur statut dimanche à l’occasion du marathon du Gabon, l’une des épreuves les plus relevées du continent, qui fêtait cette année sa quatrième édition. Samson Bugei a été le premier à franchir la ligne d’arrivée, parcourant les 42 kilomètres 195 en 2 heures, 21 minutes et 15 secondes, à sept minutes environ du record établi par Luke Kibet en 2015 (2 heures 14 minutes...
(Le Monde 24/11/16)
« Je ne suis pas venu vous parler de Paul Biya, cela ne m’intéresse pas de radoter sur la situation du Cameroun que tout le monde connaît. Je veux vous parler de vos responsabilités », a lancé le rappeur Valsero lors du colloque sur Les mobilisations citoyennes en Afrique, organisé dans l’amphithéâtre Caquot de la rue des Saints-Pères les 21 et 22 novembre. L’événement clôturait trois années d’un programme de recherche commun entre le département des études africaines de l’université Columbia à New York, l’université de Paris-I et le Centre de recherches internationales de Sciences Po. « Implantée comme un virus » « Il n’y a pas simplement un problème Paul Biya au Cameroun. Il y a un problème avec...
(RFI 23/11/16)
Au Gabon, la Direction générale de la documentation et de l'immigration, plus connue sous l'appellation CEDOC a un nouveau patron. Le colonel Vincent de Paul Katoua Soumanga a été installé dans ses fonctions mardi 22 novembre par le ministre de l'Intérieur Lambert Matha. Une page s'est donc tournée pour le général Célestin Embinga qui occupait ces fonctions. C'est lui qui a récemment organisé l'arrestation de 14 journalistes de la rédaction du journal indépendant Echos du Nord. Silhouette fine, le colonel Vincent de Paul Katoua Soumanga a été chaleureusement salué par ses hommes. Ce quinquagénaire peu connu des Gabonais devient le super flic. C'est lui le patron des renseignements, surveille les frontières et surtout gère une administration qui génère beaucoup d'argent...
(Jeune Afrique 23/11/16)
Après le renvoi, début novembre, du Portugais Jorge Costa, l’équipe de football du Gabon cherche son nouveau sélectionneur. Le retour d’Ali Bongo Ondimba de Marrakech, où il participait à la COP22, devrait accélérer ce processus. Le palais présidentiel a déjà défini le budget total qui sera alloué au futur patron des Panthères et à ses (deux ou trois) adjoints : 800 000 euros pour un an. Le Gabon souhaite en effet engager un sélectionneur pour une courte période, le temps de participer à la CAN et aux qualifications pour la Coupe du monde 2018. Si la nomination d’un Français a la faveur de certains, d’autres options sont à l’étude. Les noms du Suédois Lars Lagerbäck, quart de finaliste de l’Euro 2016 avec...
(Jeune Afrique 22/11/16)
Jean Ping, qui conteste toujours la réélection d'Ali Bongo Ondimba à un deuxième septennat au terme d'une présidentielle contestée, doit être reçu ce mardi par des représentants de François Hollande et de Jean-Marc Ayrault au Quai d'Orsay, a appris Jeune Afrique. Voilà trois semaines que l’Élysée et l’état-major de Jean Ping discutaient d’une rencontre. C’est désormais chose faite : selon les informations de Jeune Afrique, l’ancien patron de l’Union africaine doit conjointement être reçu mardi 22 novembre par Thomas Mélonio, conseiller Afrique à l’Élysée et Laurent Pic, directeur de cabinet du ministre français des Affaires étrangères, Jean-Marc Ayrault. France, Belgique et États-Unis au programme Jean Ping se trouve depuis fin octobre en France, où il a rencontré plusieurs hommes politiques...
(RFI 19/11/16)
La France continue de ménager le pouvoir gabonais. Alors que l'opposant Jean Ping est en tournée en Europe et aux Etats-Unis, et qu'il continue de contester la réélection d'Ali Bongo, jeudi 17 novembre, le Gabon est apparu au menu du Sénat français. C'est durant une séance de questions au gouvernement que le sénateur UDI Jean-Marie Bockel, soutien affiché de Jean Ping, a pris la parole. Il a sous-entendu que le président gabonais avait triché, ajoutant que la violence et les arrestations se répandaient dans le pays. Le ministre des Affaires étrangères a répondu que la « Françafrique » était terminée. Jean-Marie Bockel appelle Jean Ping « mon ami ». Début novembre, il l'a invité à un colloque où certains lui...
(RFI 19/11/16)
Au Gabon, le gouvernement cherche une sortie de crise après trois semaines de grève dans l'éducation nationale. Les syndicats du secteur ont été reçus pour la première fois par leur ministre de tutelle. Ils demandent toujours le paiement de leurs primes et la construction de nouvelles salles de classe. Ambiance très décontractée dans la petite salle qui a accueilli la rencontre. Le ministre de l’Education nationale Florentin Moussavou a reconnu la légitimité de certaines revendications des enseignants, mais selon lui il n’y a pas de solution miracle même si tout est réalisable : « Oui, les vacations sont en train d’être payées. Oui, la PIP sera payée. Quant aux salles de classe, tout le monde sait que nous avons pris...
(RFI 18/11/16)
Exclusivité: RFI a obtenu un pré-rapport écrit par les observateurs de l'Union africaine venus au Gabon durant le processus électoral. Ils avaient assisté à la vérification des procès-verbaux par la Cour constitutionnelle. En effet, l'opposant Jean Ping, battu par le président Ali Bongo, contestait les résultats et accusait le pouvoir de fraude, de falsification des PV. Dans leur document, les observateurs africains parlent de PV « invraisemblables » pour la province du Haut-Ogooué, où le chef de l'Etat avait obtenu 95% des voix. Des PV « si bien rédigés, ordonnés, dont la lisibilité est ...
(RFI 18/11/16)
Au Gabon, l’arboretum Raponda Walker du nom du premier botaniste gabonais est une forêt qui possède une biodiversité exceptionnelle. La particularité de cette forêt c’est qu’elle a été classée zone interdite à l’exploitation après le passage des premiers engins dans les années 1950. Mais le plus grand danger qui guette cette forêt, c’est la pression humaine. Située seulement à 20 minutes de Libreville, elle est devenue la cible des promoteurs immobiliers et des citadins qui y pratiquent l’agriculture, la chasse et la cueillette. Dans la forêt classée de la Mondah, au nord de Libreville, un reportage de notre correspondant Yves Laurent Goma.
(RFI 17/11/16)
C'est un document exclusif auquel RFI a eu accès. Un brouillon, authentifié, du rapport des observateurs de l'Union africaine venus au Gabon durant le processus électoral. En effet, après la proclamation de la victoire d'Ali Bongo, son rival Jean Ping avait crié à la fraude et déposé un recours devant la Cour constitutionnelle. Jean Ping réclamait notamment un recomptage des voix dans la province du Haut-Ogooué, où le chef de l'Etat avait obtenu 95% des votes sur une participation proche des 100%. Une mission électorale de juristes africains, mandatés par l'Union africaine, avait été envoyée pour assister à l'examen des procès-verbaux. RFI a pu obtenir un brouillon de leur rapport final. Selon de bonnes sources, il est très proche du...
(Jeune Afrique 17/11/16)
Le juge d'instruction français a été désigné le 20 octobre selon les informations de Jeune Afrique. La plainte avait été déposée début 2015 à Paris contre Gemalto, groupe français spécialisé dans la biométrie, pour corruption passive ou active d’agents publics étrangers concernant ses activités au Gabon. La plainte déposée début 2015 à Paris contre le géant mondial de la sécurité numérique devait donner lieu à la nomination d’un juge d’instruction après que la constitution en partie civile de Marc Ona Essangui, figure de l’opposition gabonaise, Jean-Jacques Eyi Ngwa, président de l’Observatoire gabonais sur la responsabilité sociétale des entreprises, et Louis-Georges Tin, président du Conseil représentatif des associations noires de France (Cran), a été reçue fin juillet par Roger Le Loire,...
(RFI 16/11/16)
Les tractations en vue d'un dialogue national au Gabon ont commencé ce lundi. Après la réélection d'Ali Bongo, toujours contestée par l'opposition, le pouvoir tend la main à ses adversaires. Il veut une concertation inclusive, sans tabou, sous la houlette du Premier ministre Emmanuel Issozé-Ngondet, mais l'opposant Jean Ping, candidat malheureux à la présidentielle, reste droit dans ses bottes : il ne veut pas de ce dialogue et compte proposer le sien. En attendant, le chef du gouvernement a donc consulté ses alliés. Emmanuel Issozé-Ngondet n'a pas pris de risque. Ce lundi, il a reçu des membres du bureau exécutif du PDG, le parti au pouvoir, pour « jeter les bases des négociations », expliquent ses collaborateurs. Faustin Boukoubi, secrétaire...
(Jeune Afrique 16/11/16)
Dans un communiqué conjointement signé avec les Nations Unies, le Gabon et la Guinée équatoriale ont annoncé ce mardi avoir trouvé un « compromis visant à soumettre à la Cour internationale de justice le différend frontalier entre les deux pays ». L’accord a été signé mardi 15 novembre, en marge de la COP22 qui a lieu au Maroc, jusqu’au vendredi 18 novembre. « En signant le compromis, les deux parties prennent formellement l’engagement de soumettre ce différend à la Cour internationale...

Pages