Jeudi 18 Janvier 2018

Gabon

(Jeune Afrique 22/11/17)
C’est une curiosité qu’a mise en évidence le verdict rendu à l’issue du procès intenté à Teodorín, le vice-président équato-guinéen : dans l’Hexagone, la justice peut ordonner la vente de biens saisis, mais n’a rien prévu pour que l’argent ainsi récupéré soit reversé aux victimes des détournements. Dans le parking Boieldieu, au second sous-sol du centre commercial des Quatre-Temps, dans le quartier des affaires de la Défense, au nord-ouest de Paris, neuf bolides d’exception se décatissaient depuis deux ans quand de potentiels acheteurs sont venus en faire le tour. Tous munis d’un badge électronique leur permettant d’accéder à cette zone réservée à la fourrière de la préfecture de police. Nous sommes en juillet 2013, et ces anciennes propriétés de Teodoro Nguema...
(Xinhua 21/11/17)
Une très grande pluie s'est abattue dimanche sur la capitale économique Port Gentil, causant une vingtaine de blessés et de nombreux dégâts matériels, a appris lundi Xinhua auprès d'une source locale. D'après la source, plus de vingt personnes ont été blessées et beaucoup de dégâts matériels ont été enregistrés suite aux inondations. Près d'une centaine de maisons se sont écroulées. Les habitations surtout celles érigées le long des cours d'eau ont été inondées pour la plupart, notamment au quartier Matanda dans le 3ème arrondissement. Même certains endroits réputés sans risques ont aussi été touchés comme à Bac Aviation. "L'eau a atteint un niveau impossible. La télé et d'autres biens de la maison sont gaspillés", a déploré cette même source. L'eau...
(Agence Ecofin 21/11/17)
ORAGROUP SA, la holding du groupe ORABANK, présent dans 12 pays africains, et ENTREPRENARIUM, le premier accélérateur philanthropique du continent, présent dans 5 pays, ont signé un protocole d’accord pour soutenir les entrepreneurs du Gabon et du Sénégal dans trois secteurs prioritaires : l’agriculture, le développement durable et l’entrepreneuriat féminin dans tous les secteurs. Le projet prévoit dans un premier temps de cibler 16 femmes entrepreneures dont les besoins de financement cumulés se montent à un total de 479 millions FCFA. Pour soutenir cette mission, le groupe bancaire a choisi un partenaire expert dans l’accompagnement des jeunes entreprises, Entreprenarium Foundation. Depuis sa création l’accélérateur philanthropique panafricain a assisté près de 2000 entrepreneurs via l’assistance technique, l’incubation, le renforcement de capacités,...
(La Tribune 20/11/17)
Le gouvernement gabonais au cours du dernier conseil des ministres a adopté deux projets de loi autorisant l'Etat à contracter des prêts auprès de certains partenaires financiers comme la Banque africaine de développement et la Banque internationale pour la reconstruction et le développement. Ces deux accords auraient déjà reçu l'approbation des conseils d'administration de ces différentes institutions financières. Les autorités gabonaises viennent de prendre la décision de recourir à des emprunts pour financer la relance économique du pays. Au cours du dernier conseil des ministres présidé par le président de la République du Gabon, Ali Bongo Ondimba, le gouvernement a adopté deux projets de loi autorisant deux opérations d'emprunts auprès de certains partenaires financiers tels que la Banque africaine de...
(La Tribune 20/11/17)
La douane gabonaise seulement une semaine après le lancement de l'opération« Aigle Douanes » a saisi des marchandises illicites estimées à plus de 1,31 milliard de francs CFA. Il s'agit d'une opération dont le but est d'améliorer les recettes douanières, réduire la fraude transfrontalière, sécuriser le cadre des consommateurs et imposer un comportement civique aux usagers en matière de dédouanement, a rappelé le commandant Aymar Okouma Koubangoye, porte-parole de l'opération. La douane gabonaise a redoublé d'efforts ces derniers temps contre les marchandises illicites qui circulent dans le pays. Une semaine après sa mise en marche, l'opération « Aigle Douanes », sa nouvelle trouvaille, porte déjà des fruits. Les sources officielles indiquent qu'au cours de la première phase de cette opération,...
(Agence Ecofin 20/11/17)
Selon le dernier classement de l’UIT, paru le semaine passée, le Gabon est No1 d’Afrique centrale et de l’ouest en terme de développement des TIC. Il est 6e au niveau continental, s’offrant même le luxe de dépasser le dynamique Kenya. A l’échelle mondiale, le pays a gagné 10 places en une année, un succès qui ne doit rien au hasard. Parmi les solutions de diversification qui permetteront au Gabon de se libérer petit à petit de sa dépendance aux recettes pétrolières et d’envisager un avenir plus serein, le développement de l’économie numérique a été rapidement identifié. Pour mener à bien la transformation nécessaire à cet objecif, une agence spéciale a été créée en 2011 : l’ANINF (Agence Nationale des Infrastructures...
(Xinhua 20/11/17)
Le président de la Commission de l'Union africaine (UA), Moussa Faki Mahamat, a appris avec consternation les rapports sur la vente aux enchères des migrants africains en Libye comme esclaves, affirme un communiqué publié ce week-end par l'UA. Le président "condamne fermement ces actes méprisables qui sont en contradiction avec les idéaux des Pères fondateurs de notre Organisation et des instruments africains et internationaux pertinents, y compris la Charte africaine des droits de l'homme et des peuples", selon le communiqué. Le président a appelé à la fin immédiate de ces pratiques et d'autres actes criminels de traite des êtres humains. Il a appelé à une action rapide pour identifier tous les auteurs et complices...
(Jeune Afrique 18/11/17)
Le 28 septembre, le gouvernement gabonais adoptait en Conseil des ministres un projet de révision de la Constitution, touchant notamment le rôle du président de la République. Depuis, les critiques pleuvent, alors que l’Assemblée doit examiner le texte. Donnez votre avis sur les mesures envisagées. « Projet monarchique ». « Coup d’État constitutionnel ». Depuis le 28 septembre dernier et l’adoption par le conseil des ministres du projet de révision de la Constitution gabonaise, l’opposition n’a pas de mots assez durs contre le texte, qui doit encore être examiné et voté à l’Assemblée nationale et au Sénat. Le projet de Constitution est un « recul de la démocratie (…) faisant fi de la séparation des pouvoirs et cherchant à prendre...
(AFP 17/11/17)
L'attaquant star de Dortmund Pierre-Emerick Aubameyang sera privé de déplacement vendredi à Stuttgart en championnat pour "raisons disciplinaires", a indiqué le club jeudi soir. Le Borussia n'a pas précisé les motifs de la sanction, mais celle-ci pourrait, selon la presse allemande, être liée à des photos postées sur Instagram par le buteur gabonais ces derniers jours -- et ensuite retirées --, où il apparaissait éméché durant un voyage à Barcelone. Le joueur de 28 ans a eu quelques jours de liberté la semaine dernière pendant la trêve internationale. Actuel deuxième meilleur buteur du championnat, le Gabonais traverse une période de turbulences: après avoir marqué 10 fois lors des huit premières journées de championnat, il reste sur trois matches de championnat...
(Jeune Afrique 13/11/17)
Touché de plein fouet par la chute des cours de l’or noir, le Gabon s’évertue à diversifier son économie. Si les raisons d’être optimiste sont nombreuses, le chemin pour sortir du marasme s’annonce encore long. Et si le feu d’artifice grandiose tiré le 14 octobre en l’honneur du nouveau terminal d’Owendo inaugurait, plus encore que le port lui-même, le renouveau de l’économie gabonaise ? La célébration, organisée en grande pompe sur les quais flambant neufs, a pu sembler sur le moment un brin démesurée ; mais les occasions de se réjouir se font rares ces derniers temps, dans un Gabon marqué à la fois par un contexte politique incertain – au lendemain des violences postélectorales du mois d’août 2016 – et par...
(Jeune Afrique 13/11/17)
Le bal des prétendants fait rage autour des mines de manganèse au Gabon. Cette richesse des sols attire les entreprises, qui se sont multipliées sur le terrain depuis 2010. Le Gabon abrite de vastes gisements de manganèse, dont il est le deuxième producteur africain. Jusqu’en 2010, seule la Compagnie minière de l’Ogooué (Comilog), filiale du français Eramet, opérait dans ce secteur. Mais, bien décidé à développer la filière, le gouvernement a attiré de nouveaux acteurs dans ce secteur clé pour la diversification économique du pays. Depuis 2012, la Compagnie industrielle et commerciale des mines de Huazhou (CICMHZ) produit du minerai extrait du site de Ndjolé...
(Agence Ecofin 13/11/17)
L’activité d’exploitation du minerai de manganèse au Gabon a tiré profit de la bonne tenue de l’industrie sidérurgique mondiale, dont la production d’acier au carbone, principal débouché du manganèse, a progressé de 4,5%, selon les données de la Direction générale de l’Economie. Dans ce contexte, la production nationale de minerai et d’agglomérés de manganèse a augmenté de 48,4% à 2 250 665 millions de tonnes à fin juin 2017, contre 1 516 685 à la même période en 2016. Cela, notamment sous l’effet conjugué des performances de la Compagnie minière de l’Ogouée (Comilog), de la reprise des activités sur la mine de Ndjolé et de la mise en exploitation du gisement de Franceville. Dans le même temps, les exportations et...
(Jeune Afrique 13/11/17)
Les plans de relances annoncent encore une diversification de l'économie, nécessaire au développement. Le dernier annoncé est le Plan de Relance de l'Economie à horizon 2019 (PRE). Dès 2012, le Plan stratégique Gabon émergent (PSGE) a identifié les secteurs prioritaires à développer pour assurer la diversification économique du pays. Leur importance a été une nouvelle fois confirmée au début de 2017, lors de la présentation du Plan de relance de l’économie 2017-2019 (PRE). Lire la suite sur: http://www.jeuneafrique.com/mag/489394/economie/gabon-leconomie-a-la-rel...
(Jeune Afrique 13/11/17)
Soutenu par la FMI, la Cemac doit suivre un régime strict si elle veut sortir de la crise. Le pétrole représentant 74 % des exportations des six pays de la Cemac en 2014, la chute de son prix a provoqué une montée de leurs déficits budgétaire et courant, donc de leur dette. À la fin de 2016, celle-ci équivalait à 46,5 % du PIB régional, mais à 64,2 % de celui du Gabon et à 83,4 % de celui de la République du Congo (depuis révisée à environ 110 % par le FMI). Les réserves régionales sont tombées de 6 mois d’importations en 2014 à 2,4 mois à la fin de 2016. Le FMI a tiré la sonnette d’alarme, et,...
(Jeune Afrique 13/11/17)
Créée en 2011, « pour renforcer le rôle de l’État dans le domaine stratégique des hydrocarbures », la Gabon Oil Company, société nationale s’était d’abord concentrée sur l’amont pétrolier, osant même se lancer dans l’exploitation des champs de Remboué et de Mboumba. Avant de revoir sa copie en 2016. À contre-courant de son prédécesseur, Arnaud Calixte Engandji-Alandji, administrateur-directeur général de la compagnie, privilégie les actifs non opérés. Sous son impulsion, GOC partage les risques avec le canadien Touchstone Oil & Gas à Remboué et le russe Zarubezhneft à Mboumba. Le groupe se lance également dans la commercialisation et la distribution des produits raffinés. Lire la suite sur: http://www.jeuneafrique.com/mag/489411/economie/sortie-du-petrole-les-de...
(RFI 13/11/17)
A Port-Gentil, la capitale économique du Gabon, mais aussi la capitale du pétrole gabonais, la population est durement frappée par la chute des cours du baril de pétrole. Les sociétés qui gravitaient autour de l’activité pétrolière ont fermé les unes après les autres. Les licenciements ont été massifs. La misère a gagné la ville où il faisait pourtant beau vivre. Lire sur: http://www.rfi.fr/emission/20171113-gabon-effets-crise-petrole-port-gentil
(La Tribune 11/11/17)
Les autorités gabonaises viennent de lancer une opération coup de point contre les fraudes douanières. Dénommée « Aigle », l’initiative chapeautée par la présidence vise à rehausser les recettes douanières du Gabon alors que le pays fait face à une conjoncture des plus difficiles. Par la même occasion, le pays compte sécuriser son territoire alors que la libre circulation des personnes et des biens dans l’espace sous-régionale est en vigueur. Après l'opération « Mamba » initiée en début d'année pour lutter contre la corruption, le Gabon vient de lancer l'opération « Aigle » qui vise cette fois...
(Agence Ecofin 10/11/17)
Monsieur Henri Claude OYIMA, Président Directeur général du Groupe BGFIBank, a effectué ce jour une visite de travail auprès de la filiale du groupe en République Démocratique du Congo. Outre les collaborateurs de BGFIBank en RDC Monsieur OYIMA a rencontré les autorités monétaires du pays. A Kinshasa, M. Henri Claude Oyima a notamment rencontré le Gouverneur de la Banque centrale du Congo, Monsieur Deogratias MUTOMBO. Leur entretien a porté, entre autres sujets, sur les perspectives de développement du Groupe BGFIBank en RDC à travers sa filiale. A cette occasion, M. Oyima a tenu à apporter au régulateur toutes les informations et précisions nécessaires suite à la réunion du collège des superviseurs du Groupe BGFIBank tenue récemment à Libreville. Il a...
(AFP 09/11/17)
Le Gabon a lancé une vaste opération d'"amélioration des recettes douanières" et de "réduction de la fraude transfrontalière", a appris l'AFP de sources officielles, tandis que la libre-circulation dans la sous-région a récemment été actée. "On est parti de constats, comme la baisse des recettes douanières ou l'augmentation (de la présence dans le pays) de marchandises prohibées", a déclaré jeudi le porte-parole de la présidence, Ike Ngouoni Aila Oyouomi. "On veut renforcer le contrôle des biens et des personnes aux frontières", a-t-il expliqué lors d'une conférence de presse à la présidence gabonaise, à Libreville.
(Agence Ecofin 09/11/17)
Dans son rapport semestriel 2017, la filiale de Rougier au Cameroun (Société forestière et industrielle de la Doumé) informe qu’elle bénéficiera d’une compensation fiscale de 2 millions d’euros (environ 1,3 milliard FCFA). Cette opération financière, explique l’entreprise forestière, découle de la compensation entre les crédits de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) et les dettes fiscales au Cameroun. Mais seulement, note Rougier, le semestre a été marqué par un mix produits-essences peu favorable et par l’engorgement du port de Douala arrivé à saturation. Conséquence, à Mbang, où l’entreprise dispose d'installations, la qualité des grumes est restée relativement basse, malgré une sélection accrue à l’abattage, avec une incidence directe sur les performances industrielles. « Les retards de facturation dus à...

Pages

(Gabon Review 28/08/17)
La communauté des personnes vivant avec un handicap au Gabon a remercié, le samedi 26 août dernier à Libreville, le président de la République et le Premier ministre pour lui avoir donné un porte-flambeau au sein du gouvernement nouvellement nommé. S’étant longtemps considérées comme une catégorie sociale marginalisée dans les politiques publiques, les personnes handicapées du Gabon s’estiment enfin prises en considération. Ce, du fait de la nomination d’une personne à mobilité réduite (PMR) dans la nouvelle équipe gouvernementale : Jonathan Ndoutoume Ngome, tout nouveau ministre délégué auprès du ministre d’Etat, ministre de la Famille, de la Protection sociale et de la Solidarité nationale. Lors d’un point presse, ce samedi 26 août à Libreville, les handicapés moteur ont lancé un...
(L'Union 28/08/17)
Le 1er salon international de l'Habitat (6 au 9 décembre, Libreville) prend forme. Le ministre d’État en charge de l'Habitat, de la Ville et de l'Urbanisme, Bruno Ben Moubamba, a participé à une séance de travail avec la Commission nationale d'organisation et de gestion des événements et manifestations à caractère national et international (Cnogemcni). Il était question de transmettre officiellement la documentation informative au coordonnateur général, François Joseph Sickout. Celui-ci a tenu à rassurer le gouvernement de l’accompagnement de sa structure sur les questions et les politiques en matière d'habitat. « L'objectif est de faire du Gabon, pendant quatre jours, la plaque tournante du secteur », a-t-il souligné. Le ministre d’État s'est félicité de cette « collaboration qui vient démontrer...
(L'Union 28/08/17)
Dans la perspective du démarrage imminent des travaux de construction de trois écoles de métier ultramodernes à Nkok, Franceville et Port-Gentil, la nouvelle ministre du Travail, de l’Emploi et de la Formation professionnelle a réuni, à son cabinet de travail, jeudi après-midi, les représentants d’Eximbank China et d'Avic international holding corporation. Pour la nouvelle ministre, cette rencontre avec les partenaires chinois s’imposait, au vu de l’importance de ce dossier. Aussi a-t-elle tenu à rassurer les représentants d’Avic international holding corporation : « Mon équipe et moi nous nous attelons à fournir à la partie chinoise, dès la semaine prochaine, les documents administratifs nécessaires au démarrage des travaux », a-t-elle indiqué. La construction de ces trois centres de formation est évaluée...
(Gabon Review 26/08/17)
A la suite de leur séjour aux Etats-Unis, des jeunes Gabonais ont créé et lancé récemment le Cercle Benjamin Franklin des visiteurs internationaux du Gabon, pour permettre à leurs compatriotes de bénéficier des formations qu’ils ont reçues au pays de l’Oncle Sam. Chaque année, depuis plus de 35 ans, le département d’Etat américain permet aux jeunes entrepreneurs, personnalités politiques, communicateur ou enseignants de différents pays du monde de bénéficier de formations dans leurs domaines respectifs. Ces formations, initiées dans le cadre de l’International visitors leadership Program, se déroulent aux Etats-Unis. Elles ont été suivies par une centaine de Gabonais, qui ont décidé, il y a quelques temps, d’en faire bénéficier leurs compatriotes de retour dans leur pays. La création, puis...
(Gabon Review 25/08/17)
Lancé en juillet dernier pour prendre gratuitement en charge les personnes en situation de précarité, le Centre d’assistance psycho-médicale d’urgence a été inauguré le 23 aout, par Paul Biyoghe Mba. Le ministre d’Etat en charge des affaires sociales et de la famille a procédé le 23 août, à Libreville, à l’inauguration du Centre médico-psychologique du Samu social gabonais, dont la vocation est d’assister gratuitement les personnes malades économiquement démunies. La coupure de ruban par Paul Biyoghe Mba, en présence du ministre délégué nouvellement promu dans ce département, Jonathan Ntoutoume Ngome, du coordonnateur général du Samu social, Dr Wenceslas Yaba, et d’un parterre d’invités a officiellement lancé les activités de la structure. Dans son propos circonstanciel, le ministre d’Etat a promis...
(L'Union 25/08/17)
Intitulé "Gabon durable 2017", le Salon de l’économie et du développement durable tiendra sa 4e édition à Libreville, du 20 au 24 novembre prochain. Il s’agit d’une plate-forme d’échanges dont l'objectif est de promouvoir les entreprises, les Ong, les institutions et la mise en relation d’affaires pour les partenariats, les investissements et les implantations éco-responsables. Lors des trois premières éditions, les investisseurs et les institutions s’étaient bousculés au portillon. La volonté était de décrocher des marchés, mais aussi d'accroître la visibilité de leurs entités. Le succès était tel que l'on avait enregistré plus de 20 000 visiteurs, 120 exposants, 62 thèmes de conférences-débats, des projections de films et des ateliers pour enfants de 8 à 12 ans sur l’éducation environnementale...
(L'Union 25/08/17)
Pour une information et des stratégies de santé bénéfiques aux enfants et aux adolescents. Lors de ces deux jours d'atelier, le ministère de la Santé et l'Unicef ont planché sur la question. atelier sur la communication pour les programmes de santé publique s'est ouvert mardi dernier au siège du Programme de lutte contre les infections sexuellement transmissibles (Plist). L'objectif était, pendant deux jours, d'établir un cadre de planification et de suivi, ainsi qu'un mode d’évaluation au niveau national. Pour René Ibouanga, du ministère de la Santé, la mise en place de cet outil fédérateur permettra de rationaliser et partager les ressources afin d'obtenir des résultats plus probants. « Aussi devra-t-il faciliter l’élaboration des politiques stratégiques capables d’influencer positivement les cadres...
(Agence d'information d'afrique centrale 25/08/17)
Des experts forestiers du Bassin du Congo, des représentants des populations autochtones, des organisations de conservation (WWF, WCS) et des opérateurs du secteur privé, ainsi que la Commission des forêts d’Afrique centrale (COMIFAC) réunis à Brazzaville, se sont séparés le 24 août après avoir planché sur l’élaboration des indicateurs d’identification et de gestion des paysages forestiers intacts. Cette réunion du groupe sous régional de travail Bassin du Congo est une recommandation de la 7e Assemblée générale du Conseil de surveillance des forêts (FSC) dans le monde, tenu en septembre 2014 à Séville en Espagne. Elle demandait, en effet, aux opérateurs forestiers certifiés selon la norme FSC, d’augmenter la conservation des paysages forestiers intacts. Selon le directeur de Programme FSC Bassin...
(Gabon Review 25/08/17)
La réunion de haut niveau tenue du 21 au 23 août à Brazzaville par les délégués des Etats membres de la Conférence interafricaine de la prévoyance sociale (Cipres), a débouché sur l’allocation de 300 milliards de francs CFA au Fonds d’investissement africain (FIA). 300 milliards de francs CFA, tel est le montant alloué au Fonds d’investissement africain (FIA) par les Etas membres de la Conférence interafricaine de la prévoyance sociale (Cipres). A la suite de la rencontre de haut niveau tenue à Brazzaville, dans l’objectif de cerner les objectifs, les modalités de mise en œuvre du FIA, les représentants des Etats membres de la Cipres ont décidé de consacrer 300 milliards de francs CFA pour le financement de ce fonds...
(Gabon Actu 23/08/17)
Les agents de l’Agence nationale des infrastructures numériques et des fréquences (ANINF), en grève depuis deux mois, menacent de paralyser le système informatique de tout le pays au cas où leurs arriérés de primes ne sont pas payés. « Nous réclamons nos bonifications dues depuis janvier, mais si le langage de sourds continuent nous allons passer à la vitesse supérieure », a déclaré Alain Ekomson Mba, président du comité provisoire de négociations Les grévistes, plus de 400 agents, sont regroupés au sein d’un collectif. Ils ont enclenché la grève le 30 juin dernier. Depuis lors, un comité provisoire a été créé pour négocier avec la hiérarchie incarnée par Alex Bernard Bongo Ondimba, directeur général de l’organe technique de l’Etat. Le...
(APA 23/08/17)
Après plusieurs mois de paralysie, la Société gabonaise de transport (Sogatra) a repris du service ce mercredi à Libreville, a constaté APA. Lancée le 9 juin dernier à Libreville, la grève du personnel syndicat de la Société gabonaise de transport (Sogatra) s’achève ce 23 août avec la reprise du travail, à travers un service minimum. Selon le chronogramme du service minimum arrêté par le Syndicat des conducteurs et techniciens (Sycotec) et le Syndicat national des transports terrestres (Synatrat), 14 bus seront en circulation. Six bus exploiteront les lignes de l’intérieur du pays, tandis que quatre autres assureront le transport urbain à Libreville et ses environs. Les bus restants seront affectés au transport interurbain. Il est également prévu la mise en...
(Gabon Actu 23/08/17)
Le porte-parole de la Fédération des syndicats des regies financières et administrations assimilées (FESYREFAA), Wilfried Erisco Mvou Ossialas a accusé le secrétaire général de l’intersyndical des Douanes et des Impôts, Mbatchi Bayonne avoir été corrompu à hauteur de 50 millions de FCFA pour dit-il désamorcer la grève générale illimitée qu’observe le personnel des régies financières du Gabon depuis plusieurs semaines. « Nous savons que Mbatchi Bayonne a reçu 50 millions de quatre directeurs généraux pour acheter certains d’entre nous et perturber notre mouvement de grève, mais il ne peut pas », a dénoncé M. Mvou Ossialas. Les agents des régies financières font un piquet de grève depuis lundi devant le Trésor public pour exiger le paiement de 3 mois d’arriérés...
(Agence Ecofin 23/08/17)
Le gouvernement cubain vient d’enrichir l’accord qui le lie au Gabon dans le domaine de la santé. Celui-ci, dans ses nouvelles orientations, vise à permettre aux populations gabonaises de bénéficier de l’expertise de spécialistes cubains, de la technologie avancée ainsi que de l’ingénierie médico-sanitaire de la Grande Ile. Ainsi, selon le quotidien progouvernemental L’Union, la brigade médicale cubaine au Gabon va doubler son effectif dans les prochains mois. Elle passera sur une période de trois mois de 30 à 60 agents, sur un objectif de départ de 100 techniciens. Toujours dans le cadre du renforcement de la couverture sanitaire du pays en personnel de qualité, il est prévu l’envoi en formation à Cuba de 50 agents du corps médical gabonais,...
(Gabon Review 23/08/17)
Présentée, il y a quelques semaines, comme une des femmes de chefs d’Etat africains les plus dépensières, Sylvia Bongo Ondimba s’est quelques fois intéressée aux questions ne rentrant pas forcément dans son rôle. Il nécessite plus que jamais de préciser le statut de l’épouse du président de la République gabonaise. S’il serait difficile voire ingrat de lui reprocher certaines actions, notamment dans la lutte contre le Sida et les cancers du col de l’utérus et du sein, à travers sa fondation éponyme, le cas Sylvia Bongo Ondimba mérite tout de même d’être interrogé. La Première dame ne bénéficie officiellement d’aucun statut en République gabonaise. Pourtant, l’épouse d’Ali Bongo n’a pas fini de prendre de l’importance, au point qu’elle s’est souvent...
(Autre média 22/08/17)
Au lieu de faire montre de retenu face à la crise économique que connaît le pays depuis quelques années, les agents des régies financières regroupés au sein de la Fédération des syndicats des régies financières et administrations assimilées (FESYREFAA), une plateforme nouvellement créée, ont choisi de durcir leur mouvement en une grève générale illimitée. Au moment où le gouvernement a déjà opté pour le principe de payer les primes et en attendant les propositions concrètes du syndicat, les agents publics de l’Etat ont voté par acclamation et à main levée vendredi dernier, au terme d’une assemblée générale, l’organisation dès lundi d’un sit-in de protestation devant l’entrée principale du Trésor public pour mieux se faire entendre. « On a parlé à...
(Autre média 22/08/17)
La jeunesse gabonaise s’est retrouvée samedi dernier à la chambre de commerce de Libreville pour dire non «aux mécanismes de soumission» de la Françafrique. A l’appel du leader souverainiste africain Kemi Seba, la jeunesse a dénoncé l’emprise de ce fléau sur le destin de plusieurs pays africains. Samy Ginet Maghoumbou, Léonce Aubame, Jessica-Paule Ntoutoum et Joël Lanti Ndigi III, porte étendards de ce rassemblement à Libreville, ont sonné le glas des mécanismes de soumission à l’Occident, plus particulièrement à la France. Le moment était bien choisi parce que c’était le week-end de la fête de l’indépendance du Gabon. Les panelistes Joël Lantindigi III, Samy Manghoumbou ; l’ingénieur Léon et autres ont montré l’importance de ce rassemblement convoqué par l’Ong Jusqu’auboutiste...
(Agence d'information d'afrique centrale 22/08/17)
Une coalition d'ONG congolaises et internationales a demandé à l'Agence française de développement (AFD) d’abandonner l'un de ses projets financés par le fonds Cafi (Initiative pour la forêt de l’Afrique centrale), estimant qu'il mettra en péril les forêts du Bassin du Congo. Le programme, financé à hauteur de 12 millions de dollars par le Cafi et 4 millions de dollars par l’AFD, vise à créer une politique permettant une gestion durable des ressources forestières, avec un accent mis sur la gestion des concessions communales ou communautaires. Objectif : développer des modèles qui pourront être réplicables dans le reste du pays. « Les gouvernements français et norvégien se trompent gravement s’ils pensent qu’ils peuvent sauver une forêt en coupant des arbres...
(Jeune Afrique 18/08/17)
Le pouvoir gabonais brandit un courrier officiel français qui semble indiquer qu’Emmanuel Macron reconnaît Ali Bongo comme son homologue légitime. Bourrasque sur les réseaux sociaux. Tempête dans un verre d’eau ? On dirait la jubilation d’un pré-adolescent dont l’idole aurait liké son filtre “prési” sur Snapchat. Le 9 août, à quelques jours de la fête nationale gabonaise, la direction de la communication présidentielle du Gabon diffusait un courrier transmis par les services de l’ambassade de France. Le post était estampillé « Urgent », car le message était signé Emmanuel Macron et s’adressait à Ali Bongo Ondimba en commençant par « Monsieur le Président ». Le Net s’enflamme. Les aficionados du locataire du palais glorifient un tacle gaulois à une opposition...
(APA 16/08/17)
Le chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo, a procédé ce lundi à Libreville, au lancement officiel des activités du groupe audiovisuel «Label Radio TV » «Label Radio TV vient agrandir la paysage audiovisuel gabonais et africain, du fait de son positionnement panafricaniste», s’est réjoui le chef de l’Etat gabonais. Construit sur une surface de 25 000 m2, le groupe audiovisuel compte une station multimédia, dix salles de montages, des chambres et des suites devant servir au tournage de films. Le média dispose également de salles de doublage et de serveurs, d’une régie studio et d’un un centre de diffusion et de régie finale. Les équipements actuels lui permettent de générer quatre chaines simultanées et un centre multiplexe numérique de base...
(Autre média 16/08/17)
Une enveloppe de plus 1,5 milliards de Fcfa est disponible pour la formation et l’insertion socio-professionnelle de plus 3000 jeunes non scolarisés. La lutte contre la pauvreté et le chômage reste l’une des préoccupations majeures du gouvernement Gabonais. La preuve, de nombreux efforts sont consentis par les pouvoirs publics pour permettre à la jeunesse d’obtenir un emploi, mieux de s’auto employer. Les jeunes pourront à cet effet apprendre un métier et d’en vivre dignement. Ainsi, dans le cadre du projet d’appui à la formation et l’insertion professionnelle (AFIP) financé par le 10e Fonds européen de développement (FED) 2 500 000 euros, soit 1 639 892 500 FCFA ont été débloqués par l’Union Européenne. Ces fonds vont permettre à plus de...

Pages

(L'Union 03/10/17)
Après un an de travaux acharnés, le ministre du Pétrole et des Hydrocarbures, Pascal Houangni Ambouroue, et les responsables des entreprises Total Gabon, Perenco et Shell Gabon, ont ratifié, le 30 septembre, la convention relative à la cession des actifs signée, le 27 avril 2017, entre Total Gabon et Perenco. En présence du ministre de l’Economie, Régis Immongault. Cette cérémonie « historique », selon le patron des hydrocarbures, offre de ce fait la possibilité à la compagnie pétrolière Perenco d’exploiter et de rentabiliser les champs matures de Total Gabon. « Vous venez d’assister à une signature historique pour le Gabon parce que c’est la matérialisation de la cession d’actifs entre Total Gabon et Perenco. Depuis à peu près un an,...
(Agence Ecofin 03/10/17)
Le directeur général adjoint de la Compagnie industrielle et commerciale des mines de Huazhou (CICMHZ), Liang Yan Xiang, a indiqué au cours d’une audience avec le ministre des Mines, Christian Magnagna, que la production 2017 de la société, affichait une évolution de 390 000 tonnes. La filiale locale du groupe chinois Citic Dameng Mining Industries Ltd, spécialisée dans l’extraction du manganèse et la production de dérivés manganifères, qui détient 22% des réserves générales de Chine, a également indiqué que le volume de minerais exportés cette année grâce au port minéralier de Gsez Ports, s’élève à 707 000 tonnes. Au-delà des performances de l’entreprise, Lian yan Xiang et Christian Magnagna ont échangé sur les activités de la société ainsi que ses...
(Gabon Review 03/10/17)
L’acquisition des actifs «onshore» de Shell Gabon par Assala Energy a été officialisée, le 30 septembre à Libreville, à travers la signature du protocole de transfert de compétences. Près de huit mois après l’annonce de l’acquisition des actifs «onshore» de Shell en Afrique et particulièrement au Gabon, le groupe Assala Energy a signé, le 30 septembre, le protocole de transfert de compétences. Ce qui met ainsi fin aux écueils autour du rachat des actifs de Shell au Gabon, notamment par Assala Energy et son actionnaire Carlyle. «Avec cette cession d’actifs, le gouvernement tient absolument à relancer la production dans le secteur pétrolier», a indiqué le ministre du Pétrole. «Nous voulons faire en sorte que dans les mois et les années...
(L'Union 02/10/17)
Le Fonds gabonais d’investissements stratégiques (FGIS) a reçu le prix du Fonds souverain africain de l’année décerné par le cabinet international Africa investor (Ai) durant le 11e sommet Africa investor CEO, qui s’est déroulé à New York en marge de l'Assemblée générale des Nations unies. Le prix du ‘'Fonds souverain africain de l'année'’ décerné au FGIS, sollicité par une dizaine d’entités, a été attribué sur la base de neuf critères, parmi lesquels l'engagement à stimuler l'investissement en Afrique, la transparence, la bonne gouvernance et la performance financière. « Nous sommes ravis de recevoir ce prestigieux prix qui souligne le travail acharné de notre équipe, ainsi que son engagement vers l'excellence. Cette année a été marquée par de nombreuses réalisations pour...
(L'Union 02/10/17)
Le gouvernement a officiellement entériné, le 29 septembre, la cession des actifs terrestres de Shell Gabon au profit de son nouveau repreneur Assala Energy, une société d’investissement du groupe américain Carlyle. Ce dernier absorbera du coup environ 430 employés locaux de Shell. La signature des documents de transferts s’est déroulée dans l’enceinte du ministère du Pétrole et des Hydrocarbures entre le ministre Pascal Houangni Ambouroue (Pétrole), Régis Immongault (Economie), Osa Igiehon (P-DG Shell) et une forte délégation d’Assala Energy, conduite par son directeur Afrique. « Avec cette cession d’actifs, le gouvernement tient absolument à relancer la production dans le secteur pétrolier. Nous voulons faire que dans les mois et les années à venir, la production pétrolière batte son plein au...
(RFI 02/10/17)
Au Gabon, le gouvernement multiplie les bons gestes pour mettre fin à la grève qui paralyse les régies financières (douane, impôts, Trésor public et hydrocarbures) depuis trois mois. L'un des syndicats concernés, qui n'a pas signé la trêve sociale, continue cependant son opposition et exige le paiement intégral de toutes les primes ainsi que l'ouverture des nouvelles négociations. Pour trouver une issue au conflit social, le ministère du Budget a rédigé vendredi un chèque de 8 milliards de francs CFA (environ 12,1 millions d'euros) pour régler une partie de sa dette auprès de ses collaborateurs.
(Jeune Afrique 02/10/17)
L’aide du FMI ne suffira pas à relancer les économies de la zone. Nouvelles sources de financement, recettes fiscales, diversification… JA fait le tour des réformes à engager d’urgence pour renouer avec la croissance. «Le chemin est encore long, mais les signes d’un regain de croissance sont bien visibles. » Paul Tasong, commissaire de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac) chargé des politiques économique, monétaire et financière, se veut optimiste. D’après cet économiste camerounais, les mesures d’urgence mises en œuvre depuis la réunion de crise de Yaoundé, en décembre 2016, « devront permettre de porter le taux de croissance de la Cemac à 0,5 % en 2017, contre une récession de – 0,4 % enregistrée en 2016...
(Financial Afrik 30/09/17)
Le Fonds Gabonais d’Investissements Stratégiques (FGIS) a reçu hier 28 septembre la distinction du « Fonds souverain africain de l’année ». Le prix a été décerné à New York par le cabinet international Africa Investor (Ai) en marge de l’Assemblée générale des Nations Unies. « Nous sommes ravis de recevoir ce prestigieux prix qui souligne le travail acharné de notre équipe ainsi que son engagement envers l’excellence. Cette année a été marquée par de nombreuses réalisations pour notre institution, des accords pour le développement de barrages...
(RFI 29/09/17)
Le Gabon se dirige peut-être vers une sortie de grève dans les régies financières, c'est-à-dire les impôts, la douane, le Trésor public et les hydrocarbures. Depuis trois mois, les agents chargés de récolter les recettes de l'Etat ont arrêté de travailler pour réclamer cinq mois d'arriérés de primes, ce que le gouvernement ne parvient pas à payer. Pour mettre fin à la crise, une trêve sociale d'une année a été signée jeudi 28 septembre. Le huis clos a duré 13 heures. Les syndicalistes réclamaient entre 12 et 26 milliards de francs CFA d'arriérés de primes.
(Xinhua 29/09/17)
YAOUNDE, (Xinhua) -- La création d'un marché obligataire est indispensable pour dynamiser les économies actuellement en crise de la Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale (CEMAC) en raison de la chute des prix du pétrole et des problèmes sécuritaires, a suggéré mardi le vice-président de la Société financière internationale (SFI), Hua Jingdong, en visite à Yaoundé, la capitale camerounaise. Filiale de la Banque mondiale dédiée au secteur privé, la SFI, fondée en 1956, dispose d'un capital de 2,5 milliards de dollars constitué par ses 184 pays membres. Elle a réalisé des investissements de l'ordre de 1.000 milliards de dollars et soutenu le financement de plus de 6.000 projets dans environ 120 pays du monde, selon les statistiques officielles. Au...
(Agence Ecofin 28/09/17)
(Agence Ecofin) - Dans le cadre du processus de la mise en œuvre de la Zone de libre-échange en Afrique centrale, une délégation de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC), conduite par Mfoula Marie Thérèse Chantal, secrétaire générale adjointe chargée de l’intégration physique, économique et monétaire, a échangé, ce 25 septembre 2017, avec les autorités tchadiennes. Cet échange qui s’est déroulé en marge de sa mission de relance du Programme de productivité agricole en Afrique centrale (PPAAC), avec Hamid Koua, ministre tchadien du Commerce et du Développement industriel, a porté sur l’évolution du processus d’insertion dans l’ordre juridique interne par la République du Tchad, des instruments juridiques de commerce afin de permettre à la CEEAC d’opérationnaliser la...
(Agence Ecofin 26/09/17)
(Agence Ecofin) - La Commission bancaire de l’Afrique centrale (Cobac) prépare actuellement des textes d'application qui seront soumis à la consultation de la profession bancaire, les 15 et 16 novembre 2017 à Douala, dans le secteur de la microfinance. Le premier texte porte sur le projet de règlement Cobac relatif à la liquidation des établissements de microfinance (EMF) de petite taille. A cet effet, le gendarme du secteur bancaire prévoit une procédure dite de « liquidation simplifiée » pour les EMF de première catégorie, dont le total des dépôts n’excède pas un milliard de FCFA au moment du retrait d’agrément. Un second projet porte sur les modalités d’application des astreintes appliquées pour non-respect des injonctions de la Cobac. Il s’agira...
(Agence Ecofin 26/09/17)
(Agence Ecofin) - La Commission des marchés Financiers (CMF) a publié un communiqué le 22 septembre 2017 selon lequel, elle est informée de la circulation dans le public, d’une note d’information émanant d’une structure non agréée. Ladite structure se livre, d’après la CMF, à une campagne en vue de la souscription à des emprunts obligataires destinés au financement de projets d’infrastructures portuaires portés par une société dénommée «Gabon Special Economic Zone ». « La Commission des marchés financiers tient à prévenir le public camerounais de ce que cette initiative est illégale et que les personnes qui souscriraient à ces émissions obligataires le feraient sous leur entière responsabilité et à leurs risques et périls.», indique le communiqué. La CMF poursuit en...
(Agence Ecofin 25/09/17)
Les campagnes cacaoyère et caféière 2015/2016 ont laissé de très belles perspectives pour cette filière. En effet, les achats de ces deux produits de rente auprès des planteurs ont tous connu une forte amélioration par rapport à la campagne précédente. S’agissant particulièrement des achats de cacao, ils ont progressé de 38,7%, passant de 52,8 à 73,2 tonnes, au cours de cette période, pour une valeur estimée à 70,4 millions de FCFA. Cette embellie, indique-t-on à la Direction générale de l’Economie, est inhérente à la mise en place d’un fonds d’achats cacao-café ainsi qu’à l’acquisition de moyens roulants. Toutefois, les ventes locales de cacao effectuées auprès d’un torréfacteur domestique ont atteint 8,5 tonnes, représentant un chiffre d’affaires de 5 millions de...
(L'union.presse.fr 25/09/17)
Initiée le 19 septembre dernier, la tournée du ministre d'Etat en charge de l'Habitat, de l'Urbanisme et de la Ville, Josué Mbadinga, dans les structures relevant de sa tutelle, s'est achevée, jeudi, sur les sites de la direction générale de la ville, de la Société nationale des logements sociaux (SNLS) et de la Société nationale immobilière (SNI). Au cours de cette visite, certaines structures ont révélé des points de satisfaction. A l'instar de la Sni, où son directeur général, Juste Valère Okologo, a saisi l'occasion pour rappeler au membre du gouvernement que sa société attend toujours les engagements de l’État pour l’achèvement de certains chantiers. D'autres sociétés en revanche sont en bute à des difficultés de fonctionnement. C'est le cas...
(Financial Afrik 21/09/17)
La Banque africaine de développement annonce un appui budgétaire de 1,5 milliard de dollars, soit environ 900 milliards de F Cfa, en faveur du Gabon. Le financement sera étalée sur les trois ans que dure la mise en œuvre du Plan de relance financé par l’institution financière. La première tranche du montant global, à savoir 131 milliards de F Cfa, a déjà été décaissée au mois de mars. La deuxième phase reste à être ratifiée. L’emploi des fonds fera l’objet d’évaluations permanentes des équipes de l’institution financière panafricaine, engagée aux côtés du FMI et de la Banque mondiale pour donner un coup de fouet à la croissance économique du Gabon. Le Gabon doit donc impérativement tenir ses engagements pour continuer...
(Agence Ecofin 21/09/17)
Sur la période 2017-2019, la Banque africaine de développement s’est engagée à accompagner le plan de relance de l’économie gabonaise, à travers un appui budgétaire de 1,5 milliard de dollars soit environ 900 milliards de FCfa. Cette somme, dont la première tranche de 131 milliards de FCfa a été décaissée au mois de mars, sera étalée sur les trois ans que dure la mise en œuvre du Plan de relance. L’emploi des fonds fera l’objet d’évaluations permanentes des équipes de l’institution financière panafricaine, engagée aux côtés du FMI et de la Banque mondiale pour donner un coup de fouet à la croissance économique du Gabon. La nouvelle a été délivrée le 18 septembre dernier à Libreville par le directeur général...
(L'Union 20/09/17)
Après plusieurs retards à l’allumage, la nouvelle grille des prix est officiellement entrée en vigueur dans toutes les surfaces commerciales de Libreville et ses environs. Elle concerne 167 produits, et les prix affichés ne devraient pas connaître de changement pendant une durée de 6 mois. CENSÉE entrer en vigueur le 15 août dernier, la nouvelle mercuriale des prix est enfin effective depuis le 18 septembre dernier à Libreville. Ceci après la signature du protocole d'accord entre l’Etat, les opérateurs et les associations des consommateurs. « C’est un temps qui a été pris pour nous assurer que la mercuriale sera appliquée, puisqu’en 2013, il y a eu une mercuriale et on nous a reproché qu’il n’y ait pas eu d’effectivité sur...
(Financial Afrik 20/09/17)
La Banque gabonaise de développement (BGD) a un nouveau directeur depuis quelques jours, en la personne de Steeve Lenyango. Sous administration provisoire depuis le 20 mars 2017, en raison de ses graves manquements et de son bilan jugé négatif par la Commission bancaire d’Afrique centrale (COBAC), la BGD espère rebondir avec son nouveau manager. Celui-ci devrait immédiatement prendre ses fonctions, en tant qu’administrateur intérimaire et fermer la page Roger Owono Mba, qui n’a pas pu redresser l’établissement. Ce dernier a finalement été dessaisi, la semaine dernière, de ses fonctions. Pour le gendarme bancaire de la Commission Économique des États de l’Afrique Centrale (CEMAC )qui dit avoir constaté «la persistance des infractions et le non-respect des recommandations ainsi que des injonctions...
(Agence Ecofin 19/09/17)
(Agence Ecofin) - Dans une publication de la Commission bancaire d’Afrique centrale (Cobac) datée du 18 septembre, l’on découvre une information plutôt inquiétante concernant le secteur bancaire dans la Cemac. En effet, Abbas Mahamat Tolli, président de la Commission bancaire d’Afrique centrale (Cobac) et gouverneur de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (Beac) a révélé au cours d’une réunion tenue en juillet dernier à Ndjamena, au Tchad, que plus de la moitié des banques dans la sous-région ne disposent pas d'une surface financière suffisante. « Au plan prudentiel, sur un effectif de 52 banques en activité, 27 banques disposent de fonds propres nets, suffisants pour respecter l'ensemble des normes prudentielles assises sur cet agrégat.», a déclaré Abbas Mahamat Tolli,...

Pages

(Gabon Actu 23/01/17)
La sélection nationale du Gabon peu convaincante depuis le coup d’envoi de la Coupe d’Afrique des nations (CAN Total, Gabon 2017) le 14 janvier dernier, vient d’être éliminée au terme des trois premiers matchs du premier tour dans le groupe A. Trois petits points pour autant de matchs, la moisson n’a pas été bonne pour les « Fauves » du Gabon. Les Panthères font pire qu’à Malabo en 2015 où ils avaient remporté leur premier match contre le Burkina Faso (2-0) avant de sombrer et de rentrer à la maison également dès le premier tour. Cette déculotté suscite la déception mais surtout la colère sinon la moquerie des activistes qui ont depuis des mois appelés à boycotter cette CAN qui...
(Gabon Actu 23/01/17)
Le chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba qui a vécu en directeur au stade de l’Amitié de Libreville, l’élimination précoce (dès le 1er tour) de l’équipe nationale de son pays a adressé ses félicitations à « nos courageuses Panthères ». « Ce fut un beau derby. Je tiens à saluer la qualité de jeu de nos courageuses Panthères », a-t-il écrit dans un message transmis à la presse. « Dans le sport et c’est la règle : s’il y a des gagnants c’est qu’il y a aussi des perdants. Soyons donc tous fairplay », invite-t-il. « Et dans la victoire comme la défaite, nous sommes et restons solidaire de notre équipe nationale », conseille le supporter numéro un des...
(Le Monde 23/01/17)
Le Gabon ne verra pas les quarts de finale de « sa » Coupe d’Afrique des nations, une première pour le pays organisateur depuis 1994. Le Gabon ne verra même pas les quarts de finale de « sa » Coupe d’Afrique des nations : tenu en échec à domicile par le Cameroun dimanche (0-0), il laisse ce dernier et le Burkina Faso, tombeur de la Guinée Bissau (2-0), sortir de ce groupe A. Le Burkina Faso, qui s’est imposé grâce à un but contre son camp de Rudinilson Silva (12e) et une réalisation de Bertrand Traoré (58e), termine même en tête de son groupe et s’évite ainsi d’affronter le Sénégal, l’un des grands favoris de l’épreuve, et qui est déjà...
(AFP 23/01/17)
"On avait tout pour se qualifier", a regretté dimanche le capitaine du Gabon Pierre-Emerick Aubameyang, sortant pour la première fois de son silence après l'élimination du pays-organisateur de la Coupe d'Afrique des nations. "On avait des occasions. Malheureusement, il y a des jours comme ça où ça ne rentre pas, à l'image de ma première occasion à deux mètres du but", a déclaré l'attaquant-vedette du Borussia Dortmund après le match nul (0-0) contre le Cameroun, synonyme d'élimination. "On a touché le poteau, le gardien qui fait une parade on ne sait pas d'où elle sort. Il nous a manqué peut-être cette petite hargne en plus qui allait faire la différence", a-t-il dit en allusion aux occasions du Gabon en fin...
(AFP 23/01/17)
Le Gabon ne verra même pas les quarts de finale de "sa" Coupe d'Afrique des nations: tenu en échec à domicile par le Cameroun dimanche (0-0), il laisse ce dernier et le Burkina Faso, tombeur de la Guinée Bissau (2-0), sortir de ce groupe A. Le Burkina Faso, qui s'est imposé grâce à un but contre son camp de Rudinilson Silva (12e) et une réalisation de Bertrand Traoré (58e), termine même en tête de son groupe et s'évite ainsi d'affronter le Sénégal, l'un des grands favoris de l'épreuve, et qui est déjà assuré de terminer en tête de son groupe B. Cet honneur reviendra donc au Cameroun, le 28 janvier à Franceville. Les Lions indomptables ont bien empêché le Gabon...
(AFP 23/01/17)
Le sélectionneur espagnol du Gabon, José Antonio Camacho, a laissé planer un doute sur son avenir, dimanche soir, après l'élimination du pays-hôte dès le premier tour de la CAN-2017, affirmant qu'"on en parlera plus tard". Q: Quel est votre sentiment après cette élimination? R: "Je suis désolé pour le public et pour l'équipe. Je dois féliciter mon collègue du Cameroun pour sa qualification. Nous étions entrés sur le terrain pour gagner. Le football n'est pas juste, avec ce poteau dans les arrêts de jeu et le gardien camerounais qui sort le grand jeu sur la dernière action. Contre la Guinée-Bissau, c'est tout le contraire, nous prenons un but sur un coup de pied arrêté à la 91e minute. Nous avons...
(RFI 23/01/17)
Le Gabon jouait sa survie dans la CAN Total 2017, ce dimanche 22 janvier, face au Cameroun, qui occupait la première place du groupe A avec quatre points. Les Gabonais devaient gagner pour pouvoir se qualifier, malheureusement les choses ne se sont pas passées comme prévu. Avec un nul 0-0, les Panthères sont éliminées de leur CAN. ♦ Découvrez: le calendrier et les résultats, les équipes, les joueurs. De notre envoyé spécial à Libreville Le Stade de l’Amitié était plein pour ce dernier match du groupe A dans la phase de poules de la CAN 2017. Sous une forte pression, le Gabon, pays organisateur, affrontait les Lions indomptables du Cameroun lors d’une rencontre où le vainqueur se qualifierait directement pour...
(AFP 21/01/17)
"La pression pèse sur tout le monde, pas seulement sur le Gabon", répète son coach espagnol José Antonio Camacho. A d'autres: le pays-organisateur de la CAN-2017 doit gagner ou mourir dimanche contre le Cameroun pour ne pas tuer l'intérêt de la compétition ni aggraver les blessures d'une petite nation divisée. De fait, le baromètre n'en finit pas de monter aux abords du stade de l'Amitié à Libreville. Camacho est arrivé en retard samedi devant la presse pour cause de visite du président Ali Bongo Ondimba aux Panthères après l'entraînement matinal. "Le président nous a dit que le peuple s'en remet à nous", a déclaré
(AFP 21/01/17)
Le gardien et doyen des joueurs du Gabon, Didier Ovono, qui s'est engagé à tout faire pour battre le Cameroun dimanche, a lancé un appel au peuple, encourageant le pays-hôte à surmonter ses divisions post-électorales après la Coupe d'Afrique des Nations de football. "On doit battre le Cameroun. Binationaux ou pas, on est Gabonais. Et celui qui rentre sur le terrain, qu'il soit né ici ou en France, il est Gabonais", a déclaré le pensionnaire d'Ostende (Belgique) dans un entretien avec deux médias dont l'AFP. "On est des Gabonais avant tout. Il y en a certains qui ont perdu des proches. Mais quand on va défendre le pays, on le défend d'abord avec notre art, jouer au football", a-t-il ajouté...
(Libération (ma) 21/01/17)
Le Cameroun a pris une option sur la qualification en battant au forceps la Guinée-Bissau (2-1) pour aborder le choc contre le Gabon avec plus de sérénité que le pays-hôte, qui a encore échoué à lancer son tournoi contre le Burkina Faso (1-1), mercredi à Libreville. Revoilà le "Gabon Pression Football Club" que le sélectionneur José Antonio Camacho, agacé, avait dénoncé à la veille de la rencontre! En se montrant encore incapables de gagner, les Panthères ont ranimé le spectre d'une élimination prématurée dès la phase de poules, ce qui serait une première depuis la Tunisie en 1994 pour un pays-hôte. Ils se sont fait une belle frayeur quand, contre le cours du jeu, le Burkina Faso a ouvert le...
(Agence d'information d'afrique centrale 21/01/17)
La victoire des Lions indomptables face aux Lycaons de la Guinée-Bissau (2-1) leur a permis de prendre une bonne option pour la qualification au second tour de la compétition. Avec 4 points au compteur, le Cameroun prend la tête du groupe A devant le Gabon, le Burkina Faso, (2 points chacun) et la Guinée-Bissau (1 point). Les Panthères du Gabon qui ont concédé un deuxième match nul (1-1) face aux Etalons se sont compliqué la tâche ou presque. Les Gabonais doivent, en effet, attendre la dernière journée pour connaitre leur sort. Un match qui ne sera pas du tout facile, le 22 janvier au stade de l’Amitié, devant une équipe du Cameroun déjà en avance mais pas qualifiée pour autant...
(Autre média 21/01/17)
Alors qu’une folle rumeur autour des possibles tractations de coulisses entreprises par les autorités gabonaises afin de faire passer le Gabon au second tour enfle ici à Libreville, l’ambassadeur itinérant, interrogé sur la question ce matin, met en garde les éventuels auteurs d’un tel deal. Stress au summum ! Pression maximale sur les Panthères. Ce dimanche à 20h, le Gabon affronte le Cameroun pour son troisième match de la compétition. Une Can organisée à domicile loin d’être de tout repos. Aux problèmes d’instabilité politique et d’organisation, sont venus s’ajouter des contretemps d’ordre sportif. Problème avec le sélectionneur national, préparation tronquée, joueurs en manque de rythme… Tant de tracas qui ont eu raison des Panthères pour le match d’ouverture puis un...
(AFP 19/01/17)
Que serait la CAN-2017 sans le pays organisateur ? Une série de matches dans des stades vides. C'est avec cette pression marketing additionnelle sur les épaules que le Gabon a joué le tout pour le tout jeudi, n'obtenant à l'arrivée qu'un deuxième nul contre le Burkina Faso (1-1). Seul à la pointe de l'attaque gabonaise dans ce match rugueux, Pierre-Emerick Aubameyang a passé une bonne partie de la première mi-temps entouré des deux défenseurs burkinabé chargés de sa surveillance rapprochée. Comme samedi contre la Guinée-Bissau, le stade se remplissait encore au coup d'envoi.
(AFP 19/01/17)
Le Cameroun a pris une option sur la qualification en battant au forceps la Guinée-Bissau (2-1) pour aborder le choc contre le Gabon avec plus de sérénité que le pays-hôte, qui a encore échoué à lancer son tournoi contre le Burkina Faso (1-1), mercredi à Libreville. Revoilà le "Gabon Pression Football Club" que le sélectionneur José Antonio Camacho, agacé, avait dénoncé à la veille de la rencontre! En se montrant encore incapables de gagner, les Panthères ont ranimé le spectre d'une élimination prématurée dès la phase de poules, ce qui serait une première depuis la Tunisie en 1994 pour un pays-hôte. Ils se sont fait une belle frayeur quand, contre le cours du jeu, le Burkina Faso a ouvert le...
(RFI 19/01/17)
Le Burkina Faso et le Gabon se sont quittés sur un nul, 1-1, lors du premier match comptant pour la deuxième journée du Groupe A, tandis que dans l’autre rencontre, le Cameroun a battu la Guinée-Bissau sur le score de 2-1. RFI a recueilli les réactions des protagonistes de ces deux duels. ♦ Découvrez: le calendrier et les résultats, les équipes, les joueurs. De notre envoyé spécial à Libreville Le groupe A est toujours aussi ouvert après la deuxième journée. Au classement, le Cameroun mène la danse avec quatre points, deux longueurs devant le Gabon et le Burkina Faso, tandis que la Guinée-Bissau ferme la marche avec une seule unité. Gabon 1-1 Burkina Faso En zone mixte, les joueurs burkinabè...
(Jeune Afrique 19/01/17)
Les Panthères ont encore une fois montré leurs limites mercredi face au Burkina Faso, concédant un match nul (1-1) qui n'arrange personne. Les deux équipes comptent chacune deux points dans un groupe A plus serré que jamais. Étrange étiquette que celle de pays-hôte d’une compétition. Parfois moteur, souvent inhibant, ce statut ne réussit pas aux Gabonais pour l’instant. Après une terne entrée en matière contre la Guinée-Bissau samedi 14 janvier (1-1), les Panthères ont récidivé mercredi, laissant deux points en route sur la pelouse du stade de l’Amitié (1-1 de nouveau). Face à une équipe burkinabè convaincante, les coéquipiers d’Aubameyang se sont même retrouvés menés dès la 23e minute, après une frappe sur la barre de PEA. Sur une chandelle...
(RFI 19/01/17)
Le Gabon et le Burkina Faso se séparent sur un match nul, 1-1, pour débuter cette deuxième journée du groupe A de la phase finale de la CAN Total 2017. Les deux équipes, qui s’étaient affrontées il y a deux ans, se partagent les points, ce qui permet à chacune des sélections de pouvoir encore croire à la qualification pour les quarts. ♦ Découvrez: le calendrier et les résultats, les équipes, les joueurs. De notre envoyé spécial à Libreville Le Stade de l’Amitié a accueilli le premier match de la deuxième journée entre les Panthères et les Etalons ce mercredi 18 janvier, sous une chaleur intense et un taux d’humidité élevé. Au bout du compte, les deux « ennemis »...
(Le Monde 18/01/17)
Dans une ambiance tendue, les Gabonais doivent l’emporter mercredi soir face au Burkina Faso. L’Egyptien El-Hadary est devenu le joueur le plus âgé de l’histoire de la Coupe d’Afrique des nations. Après trois jours sans football, la capitale gabonaise retrouve la compétition. A 17 heures, le stade de l’Amitié sino-gabonaise, à Libreville, accueillera le deuxième match du pays hôte face au Burkina Faso. Tenus en échec par la Guinée-Bissau samedi (1-1), les joueurs gabonais n’ont plus le droit à l’erreur. Les Panthères ne sont pas certains de pouvoir compter sur un public nombreux et enthousiaste. Les appels au boycottage des opposants au président Ali Bongo, réélu de manière contestée en août, semblent fonctionner. Et les autorités en sont réduites à...
(RFI 18/01/17)
Ce mercredi 18 janvier, le groupe A lance la deuxième journée de la phase finale de la CAN 2017. Le Gabon, pays hôte, va affronter le Burkina Faso, tandis que le Cameroun va jouer face à la surprise de la première journée, la Guinée-Bissau. Voici les enjeux. Le Stade de l’Amitié reçoit les deux premiers matches de la seconde journée de cette CAN 2017 qui se déroule au Gabon. Le groupe A, où toutes les sélections ont un point, est la poule la plus ouverte de ce début de CAN. Gabon-Burkina Faso, les retrouvailles Deux ans après leur dernière confrontation, le Gabon retrouve le Burkina Faso en phase finale de la Coupe d’Afrique des nations. Il y a deux ans,...
(RFI 18/01/17)
Le Gabon affronte, ce mercredi 18 janvier, le Burkina Faso au Stade de l’Amitié à Libreville, un match comptant pour la deuxième journée du groupe A de la phase finale de la CAN 2017. Les Panthères pourront compter sur un atout récemment arrivé au sein de l’effectif, l’attaquant Denis Bouanga, qui porte les couleurs gabonaises pour la première fois. Denis Bouanga, attaquant âgé de 22 ans, était la bonne pioche de José Antonio Camacho lors du match d’ouverture de la CAN 2017 face à la Guinée-Bissau, car le jeune joueur, né au Mans en France, a délivré une passe décisive pour Pierre-Emerick Aubameyang. Une ascension fulgurante pour l’avant-centre qui joue à Tours, en deuxième division française, car c’était sa toute...

Pages

(Ogooue Infos 19/03/15)
La littérature gabonaise est à l’honneur à la semaine de la langue française et de la francophonie à Libreville. Quand on entre à l’institut français du Gabon où se déroulent le 14 mars 2015 les activités liées à la semaine de la langue française et de la francophonie, on est, on est immédiatement accueilli par les stands faisant la promotion des œuvres gabonaises. Une aubaine pour les auteurs du pays de faire connaitre et vendre leurs œuvres. De nombreux tires tels que « L’amer saveur de la liberté » de Jean Duvassa, « La vocation de dignité » de du même auteur et « Les Budjala du Gabon » de L »andre Moussavou ou « Rhonda » de Yenz ont...
(Gabonews 19/03/15)
Après les deux premières éditions du salon international du Livre de Libreville, le comité d’organisation se prépare pour la 3e édition. La capitale gabonaise accueillera en avril, des artistes et des écrivains venus du monde. « Hommage à Chinua Achebe », ce sera le thème central de cette édition. « La culture est l’essence de l’homme. C’est la matière première qui permet à l’être humain de s’assumer, de se construire et de vivre en harmonie avec l’autre » ; c’est pour atteindre ces principes que le ministère gabonais de la culture, avec ses partenaires, dont les éditions Ntsame et l’association pour la promotion du livre et des arts, organisent du 1er au 4 avril prochain, « Le salon international du...
(Gabon Review 11/03/15)
L’ancienne directrice de la communication de la première dame s’apprête à lancer un nouveau réseau de télévision mondiale dénommé Evelyne Diatta-Accrombessi Network (Edan). Connue pour avoir géré, au début de la mandature d’Ali Bongo, les appartements privés du 5è étage du bâtiment principal du palais et avoir été accessoirement en charge de la stratégie de communication de la première dame, Sylvia Bongo, avant d’en avoir été virée sans mangement pour incompatibilité d’humeur à la mi-2011, Evelyne Diatta-Accrombessi, l’épouse du troisième directeur de cabinet du président de la République, disposera bientôt du premier réseau mondial noir de télévision. Destiné à célébrer et partager des expériences culturelles contemporaines, urbaines et cosmopolites, ce nouveau canal de production et de diffusion baptisé «Edan», qui...
(Afrik.com 10/03/15)
La directrice générale, fondatrice des Editions Amaya, Solange Andagui Bongo Ayouma a procédé, samedi 7 mars 2015, à Libreville au lancement officiel de la 2e édition du concours littéraire "A vos plumes". A Libreville, C’est parti pour la deuxième édition du concours littéraire "A vos plumes" organisé depuis 2013 par les Editions Amaya et dont l’objectif est de « susciter l’émergence de jeunes talents littéraires et promouvoir la littéraire gabonaise et africaine ». Une édition sous le prisme de la protection de la nature Organisée sous le thème"La nature, préservons-la", cette seconde édition « matérialise la volonté des personnels des Editions Amaya de participer à l’effort collectif de la préservation de l’environnement, en vue de sauver la planète de l’action...
(Gabon Review 09/03/15)
Radio-télévision Nazareth (RTN) a célébré la semaine écoulée son 12è anniversaire sous le signe de nouvelles promesses. Douze ans après sa création en mars 2003, Georges Bruno Ngoussi a dit être un homme comblé par la réussite de son entreprise qui, a-t-il avoué, n’a été possible que grâce à la confiance et le soutien de ses nombreux collaborateurs et partenaires. Aussi a-t-il tenu à marquer le coup, le 6 mars courant, en célébrant l’anniversaire dudit groupe, en présence du directeur général du Centre de développement des entreprises (CDE), Alfred Nguia Banda. Dressant un bilan pour le moins flatteur du groupe qui a acquis depuis le temps une certaine notoriété auprès des usagers et des moyens logistiques conséquents, le P-DG de...
(Gabon Review 09/03/15)
A l’occasion de l’inauguration de son siège, l’éditeur local a lancé, le 7 mars dernier à Libreville, la deuxième édition de son concours littéraire, placé cette année sous le thème : «La nature : préservons-là !». Annoncée quelques jours plus tôt, la deuxième édition du concours littéraire des Editions Amaya «A vos plumes», a été lancée, le 7 mars dernier à Libreville, sous le thème «La nature : préservons-là !». «Il vous souvient que ce thème est au cœur des préoccupations littéraires depuis un demi-siècle, avec notamment l’attribution du prix Goncourt en 1956 à Romain Gary pour son excellent roman Les racines du ciel, roman aux saveurs écologiques, avec en toile de fond, la sauvegarde de la nature à travers...
(Ogooue Infos 18/02/15)
Le Président gabonais, Ali Bongo, a assuré du soutien du Gabon au Tchad et au Cameroun dans leur bataille contre Boko Haram. L’annonce a été faite à l’issue d’un sommet des Etats d’Afrique Centrale. Le Président gabonais Ali Bongo a exprimé sa solidarité avec le Cameroun et le Tchad dans leur lutte contre Boko Haram. « Nous avons le sentiment que nous sommes attaqués », a-t-il indiqué. Ce chef d’Etat a réaffirmé, ce lundi 16 février 2015, le soutien de son pays aux armées qui affrontent actuellement Boko Haram sur le terrain. « Vous n’êtes pas seuls » « Aujourd’hui, deux pays de la sous-région, le Cameroun et le Tchad, sont aux premières loges, mais demain cela peut être d’autres...
(Gabon Review 27/01/15)
A la faveur d’une récente rencontre avec plusieurs acteurs de la culture gabonaise, le ministre de la Culture, des Arts et de l’Education civique a soumis aux artistes un projet de texte devant régir leur organisation et leur fonctionnement. Alors que leur activité n’est jusque-là pas officiellement reconnue, puisque n’apparaissant dans aucun document administratif, les artistes devraient bientôt voir leur statut reconnu et pris en compte par l’administration publique. C’est du moins ce qu’a souhaité le ministre de la Culture, des Arts et de l’Education civique, lors d’une récente rencontre avec plusieurs acteurs du secteur. «J’ai tenu, parce que c’est ma méthode, à (leur) remettre le document que nous avons élaboré, qui (les) concerne au premier chef, parce qu’il s’agit...
(Agence Gabonaise de Presse 23/01/15)
Le Réseau gabonais des journalistes des droits de l’homme (REGAJOUDH) a tenu mercredi, à l’auditorium de Gabon Télévision, à Libreville, une assemblée générale ordinaire au cours duquel il a été dressé le bilan des activités de l’organisation pour l’exercice 2014. Selon le président du REGAJOUDH, Marc Ulrich Malekou-Ma-Malekou, son organisation n’a connu aucun incident majeur bien au contraire, le bilan est jugé satisfaisant quant aux activités menées l’année dernière. S’agissant d’actions majeures, le réseau a participé à plusieurs séminaires de formation et organisé des plaidoyers à l’intention des personnes physiques et morales qui ont sollicité son intervention. Il a également mené des actions en milieu carcéral, où il a été question pour le bureau exécutif d’apporter à des jeunes mineurs,...
(Gabon Eco 15/01/15)
Le symposium international sur bois de Libreville s'est ouvert mercredi 14 janvier. Il a pour objectif comme lors des précédentes éditions, de promouvoir la créativité, favoriser les rencontres et les échanges d'expériences afin de valoriser la sculpture sur bois. La troisième édition du symposium international sur bois de Libreville a débuté hier. Pour cette compétition, sept sculpteurs gabonais dont les noms restent encore inconnus seront de la partie avec pour objectif de valoriser l'art sur bois. Consacrée aux sculpteurs gabonais, cette troisième édition n’enregistrera donc pas la participation des sculpteurs étrangers, contrairement aux éditions antérieures et sera étalée sur plusieurs jours. Selon un accord établi entre le ministère de la Culture, des Arts et de l'Education civique et les artistes...
(Gabonews 15/01/15)
Désormais romancière, Pulchérie Abeme Nkoghe a présenté sa nouvelle œuvre au public le week-end écoulé. Selon l’écrivaine, son livre, “chambre117’’ est une histoire entre le lecteur et la narratrice. « Ce n’est pas le numéro d’une chambre de motel » a dit Pulchérie Abeme Nkoghe qui a présenté son ouvrage samedi dernier dans un salon de thé à Libreville. “Chambre117’’, C’est le titre de cette nouvelle œuvre littéraire qui vient ajouter une nouvelle couleur au paysage de la littérature gabonaise. Avec ses lecteurs, l’écrivaine a partagé le sentiment qui l’a poussé à rédiger ce livre : « au-début, je voulais que les gens retrouvent ma vraie nature… j’aime rire ; après trois chapitre, j’ai pensé à autre chose. Ce titre,...
(Gabon Review 09/01/15)
Une initiative conjointe du foyer éducatif Arc-en-Ciel et espoirs et de la structure LBV Trampo West Coast, a permis à une vingtaine d’enfants de bénéficier d’un moment d’évasion et de jeux à travers des séances gratuites de sauts et de saltos sur le trampoline salto élastique érigé sur la plage en face du lycée national Léon Mba. Noël c’est tous les jours chez les enfants tant qu’ils peuvent recevoir de l’amour. C’est dans cet élan de magie qu’Hervé Engeng et ses partenaires ont mis à disposition des pensionnaires de la maison d’accueil Arc-en-Ciel et espoirs, dans l’après-midi du 8 janvier dernier, la nouvelle attraction du front de mer, le trampoline élastique à 4 places permettant d’effectuer des sauts et figures...
(Gabon Review 27/12/14)
Le directeur général et le directeur des actualités télévisées de la principale chaîne de télévision du pays sont respectivement remplacés par Léon Imunga Ivanga et Charles Obame Ondo. Alors que les nominations du dernier Conseil des ministres n’ont pas encore fini de susciter des commentaires, notamment du fait du remplacement du «tout-puissant» Yves Fernand Manfoumbi à la tête de la direction général du budget, la principale chaîne de télévision du pays vient de connaître des changements d’importance. Jusque-là directeur général de Gabon Télévision, David Ella Mintsa vient d’être nommé conseiller du directeur général de l’Autorité de régulation des communications électroniques et de la poste (Arcep). Il est remplacé par Léon Imunga Ivanga, cinéaste et ancien directeur général de l’Institut gabonais...
(Gabon Eco 12/12/14)
Des 21 projections de films documentaires, en passant par la pédagogie à l'image destinée aux élèves des lycées et collèges, jusqu'aux échanges entre professionnels, la 9e édition des Escales Documentaires de Libreville, s’est clôturée sur une note de satisfaction, selon les responsables de l'Institut Gabonais de l'Image et du Son (IGIS). Dimanche 7 décembre 2014, c'est sur la projection de trois films documentaires, "We were rebels" des cinéastes allemands Katharina Von Schroeder et Florian Schewe, "Fragments" du Marocain Hakim Belabbes, et ‘’Tinghir-Jérusalem, les Echos du mellah" du Franco-Marocain Kamal Hachkar, que la 9e édition des Escales Documentaires de Libreville, a pris fin. Pour les organisateurs de l'événement, cette édition fut une totale réussite. « La 9e édition des Escales Documentaires...
(Gabon Review 12/12/14)
Alors que son mandat tire à sa fin, Maggaly Nguema, Miss Gabon 2014, récemment élue 2e dauphine Miss Supranational 2014 en Pologne, exprime son sentiment, fait son bilan et parle de ses projets, notamment de son engagement caritatif. Gabonreview : Lauréate du concours Miss Supranational, que représente cette victoire pour vous? Maggaly Nguema : Cette victoire est une récompense, une fierté et forcément un honneur. Je pense que c’est un signe de reconnaissance de la beauté gabonaise en particulier et un signe de respect pour le charme de la femme africaine de manière générale. C’est une victoire pour notre pays et je suis contente d’avoir été celle par qui le Gabon a reçu cette place non négligeable. Comment vous êtes-vous...
(Gabon Review 06/12/14)
Surpris à la première diffusion de sa 3e œuvre cinématographique intitulée «le gris en sursis», le réalisateur Antoine Abessolo Minko, qui participe aux 9èmes Escales documentaires de Libreville, a accepté de partager avec nous son amour et sa passion pour le film documentaire. Quelle est, verbalement, votre carte de visite ? Je suis Antoine Abessolo Minko, diplômé de l’Institut nationale de communication de Bry-sur-Marne en France. Je suis dans le monde du cinéma d’abord comme acteur, depuis 1974 avec Charles Mensah, Pierre-Marie Dong et d’autres. J’ai fait de la caméra. J’ai été réalisateur de plateau à la RTG. J’ai été directeur du centre audiovisuel au ministère de la Culture. Je suis actuellement à l’Igis (Institut gabonais de l’image et du...
(Xinhua 01/12/14)
DAKAR (Xinhua) -- Le 15e Sommet de la Francophonie, qui a pris fin dimanche au Centre international de conférences Abdou Diouf de Diamniadio (CICAD), à 30 km de Dakar, a adopté des "décisions importantes" ayant notamment trait à la jeunesse et à l' économie, a-t-on appris de source officielle. S'exprimant lors de la conférence de presse clôturant le deux jours de travaux des pays membres de l'espace francophone, le président sénégalais Macky Sall a affirmé que le sommet a adopté un cadre stratégique à moyen terme pour jeunesse et l'économie. Il a indiqué que le sommet a "insisté" sur le renforcement de la dimension économique dans un esprit de partenariats solidaires au sein de l'espace francophone. Le sommet s'est penché...
(Gabon Eco 28/11/14)
Fruit d'un partenariat entre l'Institut Gabonais de l'Image et du Son (IGIS) et l'Institut Français du Gabon (IFG), la 9e édition des Escales Documentaires de Libreville débute dans moins d'une semaine, sous l'empreinte des enjeux multiples pour le cinéma documentaire local. Instauré en 2005 sous l'impulsion de passionnés du 7e art et des professionnels du cinéma, le festival ‘’Les Escales Documentaires de Libreville’’ ouvre ses portes dans quelques jours, avec la projection de plusieurs courts-métrages documentaires à vocation pédagogique. Cette initiative est un véritable pôle d'attraction, d'échanges et d'appréciation des œuvres cinématographique à caractère documentaire, mis en branle grâce à l'appui de plateformes culturelles telles que l'Institut Français du Gabon, l'institut Allemand Goethe, le festival Les Escales de la Rochelle,...
(Gabon Eco 21/11/14)
Titulaire d’un master II en stratégie d’entreprise et d’un master I en ressources humaines, la romancière gabonaise Joyce Ontsaga auteur des œuvres littéraires ‘’Murielle’’ et ‘’Le Désespoir des femmes’’ publiées par les éditions Odem au Gabon et Edilivre en France a présenté ses livres à la rédaction de Gaboneco.com avant de parler de son futur roman intitulé ‘’l’Aventure’’. Gaboneco (Ge) : Votre premier roman s’intitule ‘’ Murielle’’de quoi parle-t-il exactement ? Joyce Ontsaga (J0) : ‘’Murielle’’ est un roman composé de 9 parties et publié en juillet 2012 par les éditions Odem au Gabon. Ce roman parle de la vie d’une jeune fille qui après l’obtention de son baccalauréat va se rendre compte que la vie est loin d’être idéale...
(Gabon Eco 18/11/14)
Warner Bros, la maison de production cinématographique américaine annonce le tournage de son nouveau film "Tarzan" au Gabon. Le Gabon servira de cadre au tournage du prochain "Tarzan" qui relate l'histoire du ‘’roi de la jungle’’. "Tarzan", le nouveau film de la maison de production américaine Warner Bros sera tourné au Gabon avec à l’affiche de grosses pointures cinématographiques tels que Alexander Skarsgard dans le rôle de Tarzan, Margot Robbie dans celui de Jane, Christoph Waltz qui incarnera le méchant et Samuel L. Jackson. L'histoire de cette nouvelle production se déroule en 1889, en plein période coloniale. Tarzan qui a été élevé dans la jungle par des singes, a été réintégré dans la société britannique. Sur ordre de la reine...

Pages

(RFI 31/08/17)
Au Gabon, la polémique enfle sur les propos du ministre de la Communication, porte-parole du Gabon. Alain Claude Bilie By Nze a déclaré lundi 28 août, à l’issue d’une visite de la télévision nationale gabonaise, que les opposants qui ne reconnaissent pas les autorités en place n’auront pas accès à la télévision. Interrogé par RFI, Alain Claude Bilie By Nze reprécise dans quel cas les opposants seront interdits de médias d’Etat. Lire la suite sur: http://www.rfi.fr/afrique/20170831-gabon-medias-etat-opposition-acces-re...
(Le Monde 31/08/17)
Les opposants à la monnaie partagée par quinze Etats africains, et garantie par le Trésor français, redoublent d’ardeur et de créativité depuis quelques jours sur les réseaux sociaux. Des photos de francs CFA mis à frire à la poêle ou glissés entre deux tranches de pain façon hot-dog… Les opposants à cette monnaie partagée par quinze Etats africains, et garantie par le Trésor français, redoublent d’ardeur et de créativité depuis quelques jours sur les réseaux sociaux. Ce sursaut d’acrimonie a été déclenché par les rebondissements judiciaires touchant l’un des contempteurs les plus virulents du système : le Franco-Béninois Kémi Séba. Mardi 29 août, ce militant radical de la cause noire a été relaxé par un tribunal de Dakar (Sénégal) où...
(L'Equipe 30/08/17)
Pierre-Emerick Aubameyang n'a pas été convoqué avec le Gabon pour la double confrontation face à la Côte d'Ivoire, dans l'optique du Mondial 2018. L'attaquant-vedette du Borussia Dortmund Pierre-Emerick Aubameyang n'a pas été sélectionné avec le Gabon pour la double confrontation (2-5 septembre) contre la Côte d'Ivoire, décisive dans la course au Mondial 2018. Son absence de la liste présentée par le sélectionneur espagnol Jose Antonio Camacho est une surprise. Il pourrait s'agir d'un choix de l'attaquant, alors que le marché des transferts bat son plein pendant encore près de 48h00 dans les principaux Championnats européens. Le Gabon reçoit la Côte d'Ivoire le 2 septembre avant de se déplacer chez ce même adversaire le 5 septembre. Lire sur: https://www.lequipe.fr/Football/Actualites/Mondial-2018-le-gabon-sans-au...
(RFI 28/08/17)
Ancien ministre et ancien candidat à l’élection présidentielle au Gabon en 2009, Albert Ondo Ossa dit avoir été empêché de quitter le pays dimanche alors qu’il s’apprêtait à se rendre à une conférence au Cameroun. Albert Ondo Ossa, président de l’Union sacrée pour la patrie (USP) ancien candidat à l'élection présidentielle en 2009, professeur d’économie à l'Université Omar Bongo et militant de la société civile, affirme avoir été empêché de quitter le territoire gabonais ce dimanche 27 août alors qu'il s'apprêtait à animer une conférence à Douala au Cameroun. « J’ai mes visas camerounais, donc je n’avais pas de problème. Je me rends à l’aéroport et c’est là qu’à la police, on m’empêche d’accéder à l’avion parce que, semble-t-il, il...
(RFI 28/08/17)
Au Gabon, moins d'une semaine après la formation du nouveau gouvernement, Irène Patricia Boussamba, promue ministre déléguée auprès du ministre d'Etat, ministre du Budget et des comptes publics a été obligé de quitter le gouvernement. Son nom apparait dans l'opération mains propres dénommée « Mamba ». L'alerte a été donnée dans les réseaux sociaux et le gouvernement n'a pas tergiversé. Sur sa page Facebook, les messages de félicitations et les souhaits de réussite dans ses nouvelles fonctions sont encore visibles. Irène Patricia Boussamba, n'a cependant pas eu le temps de s'installer dans son fauteuil de ministre. Elle aurait été forcée de démissionner par le Premier ministre qui aurait découvert que la jeune femme était citée dans une vaste affaire de...
(Jeune Afrique 28/08/17)
Irène Patricia Boussamba ne fera finalement pas partie du second gouvernement du Premier ministre Emmanuel Issoze Ngondet. Proposée comme ministre déléguée auprès du ministre du Budget et des Comptes publics, elle a préféré renoncer en raison des enquêtes judiciaires dans lesquelles elle est citée. Irène Patricia Boussamba n’a même pas participé au premier conseil des ministres, vendredi 25 août, du gouvernement Emmanuel Issoze Ngondet II. Proposée au poste de ministre déléguée auprès du ministre du Budget et des Comptes publics, elle a, selon la version officielle, décliné l’offre, en raison des enquêtes lancées contre l’ancien ministre Magloire Nambia, dont elle a été la collaboratrice. « Compte tenu des enquêtes en cours, Irène Patricia Boussamba a préféré renoncer car elle ne...
(RTBF 24/08/17)
Il y a un an, des élections tendues, contestées et chaotiques se tenaient au Gabon. Ali Bongo, le président, se représente et se déclare vainqueur. Les résultats sont contestés par les observateurs nationaux et internationaux. Son opposant, Jean Ping, se déclare, quant à lui, le vrai vainqueur de ces élections. Jean Ping appelle la communauté internationale à réagir suite à ces élections. Il précise : "Les observateurs internationaux ne peuvent pas constater des fraudes et puis repartir en catimini. Il faut infliger des sanctions ciblées et pousser le pays à respecter l’état de droit et les droits de l’Homme. Aujourd’hui, le gouvernement illégitime et illégal continue de piller, voler et tuer". L'homme avance aussi une promesse. Il veut secouer le...
(Le Point 23/08/17)
Le nouveau gouvernement avec une équipe plus resserrée de 38 membres a été annoncé lundi soir. Emmanuel Issoze Ngondet est confirmé au poste de Premier ministre. Les fidèles du président Ali Bongo Ondimba conservent les plus importants ministères, notamment ceux du Pétrole, de la Communication ou encore de la Défense. Mais le fait majeur reste l'ouverture à l'opposition. Plusieurs grandes personnalités qui sont passées dans l'opposition mais ont choisi d'aller au dialogue ont finalement accepté d'entrer au gouvernement. C'était un engagement pris par le président lors des assises du dialogue national qui s'est tenu de mars à mai 2017. Seul bémol : le principal opposant du président Bongo, Jean Ping, leader de la Coalition pour la nouvelle République, n'entend pas...
(Jeune Afrique 23/08/17)
Ce n’est qu’une demi-surprise. Alors que l’on pouvait attendre René Ndemezo’o Obiang, c’est finalement l’autre représentant de l’opposition au dialogue politique national, Pierre-Claver Maganga Moussavou, qui a été nommé lundi au poste de vice-président. Portrait. Les Gabonais, à force de voir Ali Bongo Ondimba gouverner seul, en auraient presque oublié que le poste de vice-président a parfois rythmé la vie politique de leur pays. Supprimé en 2009, celui-ci vient pourtant de faire son retour, à la faveur d’un remaniement officialisé dans la soirée du 21 août, qui a vu Pierre-Claver Maganga Moussavou succéder à Didjob Divungi Di Ndinge (1997-2009), Léon Mébiame (1968-1975) ou un certain Omar Bongo Ondimba (1966-1967). Simple fonction honorifique, destinée à récompenser la participation de l’intéressé au...
(La Tribune 23/08/17)
Dans le casting du nouveau gouvernement dévoilé ce lundi 21 août, Ali Bongo a ouvert les portes du gouvernement à ses opposants. Une stratégie d’encerclement de l’opposition dévoilée avec la publication de la liste du nouveau gouvernement. Celle-ci est venue mettre fin au « suspense » et aux rumeurs sur les nouveaux visages du gouvernement. Dans son lot de surprises, un fait assez rare pour être signalé : un désormais ex-opposant va siéger au conseil des ministres aux côtés de son fils ! Pour Ali Bongo Ondimba (ABO), c'est l'expérimentation d'une vieille stratégie politique qui avait contribué au record de longévité - 42 ans - au pouvoir de feu Omar Bongo son père. Cette méthode politique s'articule en deux points...
(Jeune Afrique 23/08/17)
Alors qu'il avait annoncé en mai dernier sa décision de mettre un terme à sa carrière internationale, Didier Ovono a finalement accepté de revenir en sélection du Gabon. Le gardien des Panthères veut aider son pays à aborder la dernière ligne droite des qualifications pour la Coupe du monde 2018. À commencer par le double rendez-vous face à la Côte d’Ivoire. Ce n’est ni le premier, ni le dernier joueur à décider de revenir en sélection après avoir annoncé son intention de ne plus jouer pour son pays. Didier Ovono (34 ans), qui a déjà disputé 106 matches avec les Panthères, rejoint donc cette liste après avoir reçu un appel de José Antonio Camacho, le coach espagnol du Gabon. «...
(Jeune Afrique 22/08/17)
C’est une étrangeté qui aura peut-être échappé aux yeux de certains. Le nouveau gouvernement gabonais, nommé lundi, comporte deux ministres délégués chargés des Gabonais de l’étranger, auprès du ministre des Affaires étrangères : Irène Lindzondzo et Sylvie Léocadie Nzaou. Voici pourquoi. Selon une indiscrétion d’un membre du nouveau gouvernement, un décret devait être publié dans la journée de mardi 22 août pour préciser les attributions exactes des deux postes. Une des deux nommées sera ainsi chargée plus spécifiquement de la Francophonie, tandis que la seconde occupera des fonctions plus larges concernant les Gabonais de l’Étranger. Sylvie Léocadie Nzaou était jusqu’ici magistrate, présidente de la cour d’appel d’Oyem, tandis qu’Irène Lindzondzo était déjà ministre déléguée, chargée du Tourisme et de l’Industrie...
(Jeune Afrique 22/08/17)
Le nouveau gouvernement gabonais a été annoncé lundi. Emmanuel Issoze-Ngondet reste à son poste de Premier ministre, tandis que Pierre Claver Maganga Moussavou devient vice-président. Depuis plusieurs semaines, et encore davantage depuis qu’Ali Bongo Ondimba a confirmé son intention de remanier son gouvernement le 16 août, les Gabonais attendaient les noms des heureux nommés. Plusieurs listes ont circulé, les rumeurs allaient bon train mais ce n’est que lundi 21 août que la confirmation est finalement tombée. Comme annoncé, Emmanuel Issoze-Ngondet, le Premier ministre, conserve son poste, de même que Régis Immongault, le ministre de l’Économie et des Finances, et son collègue à la Défense nationale et aux Affaires présidentielles, Étienne Massard. Alain-Claude Bilie-By-Nze demeure de son côté ministre de la...
(RFI 22/08/17)
Les Gabonais l'attendaient depuis cinq jours. Le nouveau gouvernement a été dévoilé, lundi 21 août dans la soirée, à Libreville. L'équipe gouvernementale est ramenée à 38 ministres contre 40 pour l'ancienne équipe. Le grand chamboulement attendu ne s'est pas produit. Plusieurs cadres de l'équipe sortante ont conservé leur portefeuille sinon changé simplement de poste. L'ouverture n'a concerné qu'une partie de l'opposition. Ils sont 38 y compris le Premier ministre, Emmanuel Issoze-Ngondet, confirmé à son poste. Les principaux lieutenants du chef de l'Etat conservent leurs postes : la Défense reste entre les mains d'Etienne Massard Makaga et Alain Claude Bilie-By-Nze demeure patron de la Communication. Pascal Houangni Ambourouet conserve le portefeuille du Pétrole. Régis Immongault reste aux Finances. Noël Nelson M'Essone...
(Jeune Afrique 22/08/17)
L'opération vise à apurer des dettes anciennes, dans un contexte de stress macroéconomique pour le Gabon qui a récemment dû consentir un plan de sauvetage du FMI. Le Gabon se donne un peu d’air. Le 7 août, le pays d’Afrique centrale est parvenu à lever 200 millions de dollars sur les marchés financiers internationaux, selon une information de Reuters. Une opération qui intervient à la faveur de la réouverture de la dernière obligation qu’il avait émise en juin 2015. Ce sont 200 millions de dollars qui ont été émis à nouveau, s’ajoutant aux 500 millions du 9 juin 2015 dont l’échéance de remboursement est fixée en 2025. L’objectif pour Libreville est de soulager son endettement qui a doublé (33 %...
(BBC 22/08/17)
Deux personnalités de l'opposition figurent parmi les 8 entrées. Il s'agit de Pierre-Claver Maganga Moussavou, nommé vice- président de la République .Le chef du parti Social Démocrate (PDS) a été plusieurs fois ministre sous le défunt président Omar Bongo Odimba. Son fils, Biendi Maganga Moussavou reste Ministre des PME (Petites et Moyennes Entreprises). M. Maganga Moussavou avait participé au dialogue politique tout comme René Ndemezo'o Obiang, devenu président du Conseil économique et social (CES). L'ancien directeur de campagne de l'opposant Jean Ping à la présidentielle d'août 2016, avait pris part -contre la ligne de son candidat- au dialogue voulu par le président Ali Bongo et lancé en mars dernier, pour apaiser les tensions nées de la crise postélectorale et à...
(RFI 21/08/17)
Au Gabon, Jean Ping a relancé, vendredi 18 août, le bras de fer avec le régime d'Ali Bongo. L'opposant, défait lors de la présidentielle du 27 août 2016, ne reconnaît toujours pas la victoire d'Ali Bongo. Dans un discours à la Nation, Jean Ping explique avoir épuisé toutes les voies de recours et demande désormais aux Gabonais de se lever comme un seul homme pour faire partir le chef de l'Etat. Un discours qui ne passe pas dans les rangs du pouvoir. Drapeau national, micro-cravate et téléprompteur, Jean Ping en costume sombre a tout mis en œuvre pour rendre ce discours très solennel. « Monsieur Jean Ping, président de la République », pouvait-on lire au bas de l'écran. L'homme qui...
(RFI 21/08/17)
Le président gabonais a annoncé le 16 août dernier dans un message à la nation la formation d'un nouveau gouvernement «dans les tout prochains jours». Depuis, tout le monde s'impatiente. Et comme Ali Bongo tarde à publier son équipe, chaque jour, les Gabonais forment un nouveau gouvernement qu'ils diffusent sur les réseaux sociaux. L'attente devient longue. Trop longue peut-être. Du côté du gouvernement sortant, l'air devient difficile à respirer. L'équipe compte une trentaine de ministres. C'est beaucoup, car le FMI qui a prêté 642 millions de dollars au Gabon a exigé de réduire le train de vie de l'Etat. Il faut donc dégraisser le mammouth et la question qui brûle les lèvres est celle de savoir qui sortira et qui...
(Jeune Afrique 18/08/17)
Jean Ping, qui se revendique toujours « président élu » du Gabon, a demandé vendredi aux Gabonais « de se lever comme un seul homme pour marquer solennellement [son] arrivée au pouvoir ». « À partir de ce jour, je ne vous retiens plus », a-t-il ajouté dans un message à la Nation. « Dans cet esprit, je vous enjoins d’organiser, dès aujourd’hui et sans limite, jusqu’au départ des putschistes, toute manifestation civique conforme au droit à la libre expression, à la liberté de manifester, et aux droits fondamentaux prescrits par la Constitution », a poursuivi Jean Ping dans le message lu sur deux chaînes de télévision privées, TV+ et RTN, vendredi 18 août. Jean Ping, 74 ans, revendique toujours...
(Jeune Afrique 18/08/17)
Le pouvoir gabonais brandit un courrier officiel français qui semble indiquer qu’Emmanuel Macron reconnaît Ali Bongo comme son homologue légitime. Bourrasque sur les réseaux sociaux. Tempête dans un verre d’eau ? On dirait la jubilation d’un pré-adolescent dont l’idole aurait liké son filtre “prési” sur Snapchat. Le 9 août, à quelques jours de la fête nationale gabonaise, la direction de la communication présidentielle du Gabon diffusait un courrier transmis par les services de l’ambassade de France. Le post était estampillé « Urgent », car le message était signé Emmanuel Macron et s’adressait à Ali Bongo Ondimba en commençant par « Monsieur le Président ». Le Net s’enflamme. Les aficionados du locataire du palais glorifient un tacle gaulois à une opposition...

Pages