Mardi 24 Avril 2018

Gabon

(Gabon Review 30/06/17)
Dans le cadre de la mise en œuvre du Plan de relance économique (PRE) récemment approuvé par les députés, le gouvernement a signé, jeudi 29 juin, un protocole d’accord avec la société chinoise China Road and Bridge Corporation (CRBC) devant aboutir à l’aménagement du réseau routier national. L’un des principaux objectifs du Plan de relance économique proposé par le Premier ministre Emmanuel Issoze Ngondet et approuvé par les députés, le 27 juin en séance plénière extraordinaire, est la réduction de la pauvreté et l’amélioration des conditions de vie des Gabonais. Pour coller avec cet objectif, le gouvernement, représenté par le ministre en charge de la Programmation du développement et celui des Infrastructures, a signé, jeudi 29 juin, un protocole d’accord...
(Agence Ecofin 30/06/17)
Pour assurer le paiement en ligne au travers des solutions mobiles qui simplifient les opérations d’achat et garantissent la traçabilité des opérations, la société Digitech Africa, co-fondée par Charles Boukinda, Félicien Bikang et Sylvère Boussamba, a mis au point la plateforme E-billing. La plateforme qui fluidifie la chaîne de paiement a été présentée au cours d’’une conférence de presse, le 29 juin, à Libreville, en présence du ministre des PME, Biendi Maganga Moussavou. D’après lui, ces jeunes promoteurs démontrent «la vigueur de l’entrepreneuriat gabonais, et l’innovation du service E-Billing qui fluidifie la chaîne de paiement des consommateurs gabonais». Pour les promoteurs, le E-billing porte sur les transactions totalement sécurisées. « Ce n’est pas un nouveau porte-monnaie électronique. C’est un outil...
(Gabon Review 30/06/17)
La société Digitech Africa a lancé le 29 juin 2017, son service de paiement en ligne dénommé «E-Billing», regroupant toutes les plateformes de paiements mobiles sur une seule interface. Le ministre de la promotion des PME, chargé de l’Entrepreneuriat nationale, Biendi Maganga Moussavou a présidé le 29 juin, le lancement officiel de la plateforme unifiée de paiement en ligne du Gabon, «E-Billing». Cette solution innovante disponible depuis plusieurs mois, auprès de certains opérateurs économiques, regroupe toutes les plateformes de paiements mobiles existant sur le marché local. «Je marque mon soutien et mon adhésion total à cette initiative des compatriotes qui viennent prouver la vigueur de l’entrepreneuriat gabonais, et l’innovation du service E-Billing qui fluidifie la chaîne de paiement des consommateurs...
(L'Union 30/06/17)
Sept maisons sont parties en fumée, le week-end écoulé, au quartier Ntchengué. Le sinistre n’a heureusement pas fait de perte en vie humaine. FIN de week-end douloureuse pour plusieurs familles de Port-Gentil. Aux moins sept maisons (dont un bar et une quincaillerie) ont été réduites en cendres dimanche, vers 17h30, à Ntchengue, dans le quatrième arrondissement de la capitale économique. Sans l’intervention des soldats du feu, le bilan de cet incendie serait plus lourd. Selon divers témoignages, les flammes seraient parties d’une habitation appartenant à une dame de nationalité béninoise. Elle possédait, dans le même espace, outre son habitation, un bar et une quincaillerie. L’un des compatriotes de la femme, également son voisin, affirme que c'est elle qui leur a...
(Jeune Afrique 29/06/17)
Lorsque André Mba Obame, natif du Woleu-Ntem (Nord), crée l’Union nationale en 2010, il en confie les rênes à Zacharie Myboto, issu du Haut-Ogooué (Sud-Est). Il veut éviter le piège du régionalisme et y parvient. Ainsi naquit cette formation politique censée devenir une machine de guerre anti-Bongo, même si, dans l’esprit de son fondateur, il n’a jamais été question de rompre les contacts avec le pouvoir. Cependant, sous la pression d’une base radicalisée, l’UN boycotte les législatives de 2011. À la ...
(Gabon Review 29/06/17)
En allongeant, sans explications juridiquement valables, la durée de vie de l’Assemblée nationale puis du Conseil national de la communication, la Cour constitutionnelle s’est posée en clef de voûte des institutions, s’arrogeant une place dévolue au président de la République. Depuis des années, de nombreux observateurs et acteurs de la vie publique nationale le disent : le Gabon traverse une grave crise politique et institutionnelle. Des principales institutions constitutionnelles, seul le Sénat jouit encore d’un mandat acquis selon les formes. Après l’Assemblée nationale, le Conseil national de la Communication (CNC) vient de faire proroger le sien. Tous ces hauts faits d’arme portent la même signature : Cour constitutionnelle. Deux évidences y transparaissent : collusion institutionnelle et interprétation spécieuse des textes...
(Gabon Review 29/06/17)
À la lecture du communiqué final du Conseil des ministres du 5 juillet 2016, Baudelaire Ndong Ella avait été nommé ambassadeur du Gabon en Chine. Depuis lors, malgré qu’il disposait d’un remplaçant dûment nommé à New-York et vivant aux USA, il y est resté jusqu’au 21 juin dernier… un peu après l’attitude irrévérencieuse des opposants gabonais envers une délégation présidentielle. «Les commentaires sont libres, les faits sont sacrés». La maxime de Beaumarchais va nous permettre en effet un bel exercice : rétablir les faits et justifier le commentaire du rédacteur d’un article ayant reçu moults réprobations. Le texte en question : «Baudelaire Ndong Ella, limogé de la représentation du Gabon à l’Onu». Les faits Il y a presqu’une année, le...
(Gabon Review 29/06/17)
L’ancien directeur de cabinet d’Ali Bongo est revenu «à la maison». Malgré une éclipse durant et après la dernière présidentielle, son ombre n’a jamais cessé de planer sur l’opinion publique gabonaise. Aussi, le retour de l’enfant prodigue est-il entouré de nombreux fantasmes et supputations. L’ancien directeur de cabinet d’Ali Bongo est de retour au Gabon. Après une absence remarquée d’environ un an, celui que d’aucuns disaient avoir été victime d’un accident vasculaire cérébral, alors que d’autres soupçonnaient la simulation de la maladie pour ne pas ...
(Gabon Review 29/06/17)
Lors d’une interview accordée à Bloomberg, mardi, Regis Immongault (photo), le ministre gabonais de l’Economie, a fait savoir que son pays compte faire passer sa dépendance aux revenus pétroliers de 30 à 25% d’ici 2020. Libreville compte atteindre cet objectif en augmentant les investissements dans les secteurs agricole et minier comme promis au FMI, qui lui a accordé un prêt triennal de 642 millions de dollars pour accompagner le processus. En effet, la chute des prix du pétrole a lourdement affecté les revenus du Gabon depuis les trois dernières années et empêché la réalisation de plusieurs projets majeurs. En 2015, la croissance économique a ralenti à 3,9% et en 2016, elle est tombée à 2,1%. De plus, sur cette période,...
(Gabon Actu 29/06/17)
Le Ministre de la Communication, porte parole du gouvernement, Alain Claude Bilie By Nze animera ce jeudi après midi à Libreville, une conférence de presse, selon son service de presse. Traditionnellement, ces rencontres permettent au porte parole du gouvernement d’amplifier l’action et l’agenda du chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba. Bilie By Nze profité également de la circonstance pour répondre aux questions d’actualité. Cette semaine l’actualité gabonaise est dominée par la série des agressions au Gabon comme à l’étranger des gabonais par d’autres gabonais, la guerre de communiqués qui oppose Bilie By Nze à son Vice-Premier ministre, Bruno Ben Moubamba, la mise sur bon de caisse des salaires de l’ensemble du personnel du ministère de la Santé, l’arrestation du syndicaliste...
(Jeune Afrique 29/06/17)
L’Initiative pour la forêt de l’Afrique centrale a annoncé, dans un communiqué publié mardi 27 juin, avoir signé avec le gouvernement gabonais un pré-accord de 18 millions de dollars. Objectif : planifier et surveiller l’utilisation des terres, afin de protéger 23 millions d’hectares de forêt tropicale. Le gouvernement gabonais et l’Initiative pour la forêt en Afrique centrale (Cafi) ont signé une lettre d’intention pour allouer 18 millions de dollars à la protection des forêts du pays et pour accélérer la lutte contre le changement climatique, a-t-on appris dans un communiqué publié le mardi 27 juin. « Le Gabon se donne les moyens avec Cafi de réduire de 50% ses émissions de gaz à effet de serre d’ici 2025, par rapport...
(Gabon Review 29/06/17)
À la suite de l’article «Gabon : Myboto-Bongo, ennemis intimes», mis en ligne le 28 juin par l’hebdomadaire panafricain, l’ancien ministre d’État et leader de l’Union nationale a laminé Jeune Afrique, affirmant qu’il a foi en la noblesse du combat qu’il mène pour le Gabon depuis des années avec «détermination et constance». C’est un Zacharie Myboto visiblement agacé par le ton et l’esprit du dernier article de Jeune Afrique sur sa relation avec les Bongo qui parle. Et les mots utilisés par l’ancien ministre d’État d’Omar Bongo pour répondre à ce journal sont durs : «verbiages, mensonges, ridicule, preuve d’asservissement»… Le président de l’Union nationale (UN) affirme haut et fort : «Ma liberté et mon patriotisme sont mes grandes armes...
(Gabon Review 29/06/17)
L’ancien candidat à l’élection présidentielle du 27 août 2016, allié de Jean Ping, et son directeur de campagne ont été placés en détention préventive le 27 juin 2017, dans le cadre de l’affaire du commando ayant attaqué les médias publics et privés à Libreville. Roland Désiré Aba’a Minko et son directeur de campagne, Guy Arlin Nang Ango, ont été entendus le 27 juin par le juge d’instruction, saisi par le procureur de la République, dans le cadre de l’affaire de l’intrusion du commando armé dans les médias publics et privés à Libreville, le 16 juin 2017. Après plusieurs heures d’audition, les deux hommes ont été placés sous mandat de dépôt pour crimes et délits d’association de malfaiteurs, atteinte à la...
(Gabon Actu 29/06/17)
Le vice-Premier ministre, ministre de l’Urbanisme, de l’Habitat social et du Logement, M. Bruno Ben Moubamba, a ouvert mercredi à Libreville les assises de l’agriculture dont l’ambition principale est de faire de l’agriculture le pétrole de demain au Gabon. Les Assises sur la redynamisation de l’agriculture et l’accélération du programme Graine pour une souveraineté alimentaire au Gabon se tiennent jusqu’au 1er juillet au Radisson Blu Okoume Palace à l’initiative du ministère de l’Agriculture, de l’Elevage, chargé de la mise en oeuvre du programme Graine, et de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), en collaboration avec la Société de transformation agricole et de développement rural (SOTRADER). Ambition première des travaux, la structuration d’une action publique stratégique qui, pour...
(Gabon Review 29/06/17)
L’ambassadeur du Royaume d’Arabie Saoudite accrédité au Gabon, Adnan Abdulrahman A. Al Mandell, a entretenu les journalistes, le 27 juin 2017 à Libreville, sur les enjeux des sanctions infligées par les pays du Golfe au Qatar, le mettant de facto en quarantaine. Pour que le message et l’acte posé par les pays du Golfe à l’encontre du Qatar soient mieux perçus à travers le monde et particulièrement au Gabon, l’ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire du Royaume d’Arabie Saoudite au Gabon a eu une explication avec les hommes de média, à travers une conférence de presse organisée à cet effet. Le 5 juin dernier, l’Egypte et quatre pays du Golfe persique –Arabie Saoudite, Emirats Arabes Unis, Barhein et Yémen –annonçaient la rupture...
(Gabon Review 29/06/17)
L’actuel ministre de l’Egalité des Chances, Blaise Louembé, a cédé, le 28 juin 2017, la chaîne de télévision privée Kanal 7, dont il est le promoteur, au ministre de la Communication, Alain-Claude Billie-By-Nzé. Voulant s’inscrire dans la réglementation en vigueur n’autorisant pas les membres du gouvernement à être promoteur d’outils de communication, le promoteur de Kanal7, l’actuel ministre de l’Egalité des chances, Blaise Louembé, a procédé à la remise de cette chaîne de télévision privée aux autorités gabonaises. Il s’agit en effet pour le promoteur de se conformer à la loi. «La loi est faite pour être respectée», a déclaré Blaise Louembé lors de la cérémonie «Le ministre en charge de la Communication a mis en place une nouvelle loi...
(AFP 28/06/17)
Un ancien candidat à la présidentielle gabonaise qui avait menacé mi-juin de faire exploser des bâtiments à Libreville si le président Ali Bongo ne quittait pas le pouvoir a été placé mardi en détention préventive, a-t-on appris mercredi auprès du procureur. Roland Désiré Aba'a Minko "a été placé en détention préventive avec (son ancien directeur de campagne) Guy Arlin Nang Ango" mardi soir, après avoir été inculpé entre autres d'"atteinte à la sûreté intérieure de l'Etat, d'incitation à la révolte et de diffusion de fausses nouvelles en vue...
(Autre média 28/06/17)
Par le passé, c’était à Ndjolé, le Grand Nord, Lambarené, Makokou, Libreville, Kango, Cocobeach, aujourd’hui c’est encore et toujours à Mouila. Comme dans un cycle infernal, les disparitions d’êtres humains n’en finissent pas de se produire sans qu’au bout de compte l’opinion nationale soit définitivement fixée sur les vrais responsables de ces actes odieux. Laxisme ou incompétence des services chargés de mener les enquêtes ? C’est là où se situe le débat. Encore et toujours une nouvelle disparition d’êtres humains qui défraie la chronique du genre de ce qui a fait récemment grand bruit au village Mokabo dans le département de Douya-Onoye au point de faire entrer en ébullition Mouila, chef-lieu de la province de la Ngounié dans le Sud-Est...
(Jeune Afrique 28/06/17)
Neuf mois après la réélection d’Ali Bongo Ondimba, Zacharie Myboto refuse d’accepter la défaite de son poulain Jean Ping. « Trahi » par Omar Bongo, il fait de l’opposition à son fils une affaire personnelle. New York, le 5 juin 2017. Un groupe d’une dizaine d’activistes gabonais s’en prend à la délégation de la présidence de leur pays présente aux États-Unis pour participer à la conférence de haut niveau des Nations unies sur les océans. S’estimant agressés, le directeur de cabinet Martin Boguikouma et quelques autres déposent une plainte auprès de la police américaine en se réservant le droit, dès leur retour au pays, de saisir les tribunaux gabonais. Désormais, le conflit postélectoral entre les dirigeants du Gabon et l’opposant...
(RFI 28/06/17)
Au Gabon, l'enquête dans l'affaire Aba’a Minko se poursuit. Le 16 juin, des commandos avaient attaqué des médias de Libreville pour diffuser un message de l'ancien candidat à la présidentielle dans lequel il donnait 72 heures au président Ali Bongo pour céder le pouvoir à Jean Ping. Mardi 27 juin, Roland Désiré Aba’a Minko et son ex-directeur de campagne Guy Arlin Nang Ango ont été placés en détention préventive. Roland Désiré Aba’a Minko et Guy Arlin Nang Ango ont été entendus mardi par un juge d'instruction. Au terme de leur audition, ils ont été placés sous mandat de dépôt à la prison centrale de Libreville, plus connue sous le nom de « Sans famille ». Selon un avocat, la détention...

Pages

(Le Monde 27/08/16)
Depuis la tribune dressée, vendredi 26 août, dans le centre de Libreville pour son dernier meeting de la campagne présidentielle au Gabon, Jean Ping a pu constater une nouvelle fois qu’il ne livrait pas une bataille à armes égales avec son concurrent, et ex-beau-frère, le président sortant Ali Bongo Ondimba. Où que son regard se porte, à droite et à gauche du boulevard de la capitale gabonaise où il avait réuni quelques milliers de ses partisans, partout, à moins de regarder fixement devant lui, il ne pouvait éviter les affiches de campagne de son adversaire qui inondent la ville, pavoisant un nombre incalculable de lampadaires et autant de panneaux publicitaires. Les deux hommes se livrent une guerre presque fratricide dont...
(Gabon Actu 27/08/16)
Les résultats de l’élection présidentielle à un tour unique de samedi prochain pourront être publiés 72 heures après le scrutin, a annoncé jeudi soir le président de la Commission électorale nationale autonome et permanente (CENAP), René Aboghe Ella. « Pour l’élection présidentielle de cette année, la commission électorale s’est assigné un objectif ambitieux qui est de pouvoir publier les résultats au plus tard dans les 72 heures suivants le jour du scrutin », a déclaré M. Aboghe Ella dans une conférence de presse au siège de la commission à la Cité de la démocratie. Aboghe Ella a précisé que la loi gabonaise ne fixe aucun délai pour la publication des résultats officiels d’un scrutin. « Les délais ne sont pas...
(RFI 27/08/16)
Après quasiment deux semaines de campagne, c'est le jour de la présidentielle ce samedi 27 août au Gabon. Dès 7 h heure locale (6 h TU) et jusqu'à 18 h, 628 124 électeurs sont appelés aux urnes dans les neuf provinces du pays pour un scrutin à un tour. Dix candidats sont en lice, parmi lesquels deux favoris, le président sortant, Ali Bongo, et Jean Ping. Le vote s'annonce serré ou en tout cas plus serré qu'il n'y paraissait au début. Les trois principaux adversaires du président ont constitué une alliance inédite derrière Jean Ping. Tous les experts sont d'accord : ce tournant va peser dans les urnes. Mais jusqu'à quel point le report des votes se fera-il sur Jean...
(Gabon Actu 27/08/16)
Le vote pour l’élection du future président de la république gabonaise a commencé avec quelques minutes de retard dans plusieurs bureaux de vote visités par un reporter de Gabonactu.com Au bureau N°1 de l’école publique de la Cité Damas dans le 4ème arrondissement de Libreville, par exemple, le premier électeur a introduit son bulletin dans l’urne à 7h52 alors que le vote était censé démarré à 7h00 (6h TU). Plusieurs électeurs munis de leurs carte de vote et pièce d’identité patientent dans les files d’attente. Quelques 628 124 électeurs, sur une population totale de 1,8 million d’habitants, sont appelés aux urnes ce samedi pour élire leur prochain président de la République qui dirigera le Gabon durant les 7 prochaines années...
(RFI 27/08/16)
Ce samedi 27 août, les électeurs gabonais votent pour élire leur président. Le scrutin est à un seul tour ; il oppose dix candidats. Et, parmi eux, deux favoris, le chef de l'Etat sortant, Ali Bongo Ondimba et l'ancien président de la Commission de l'Union africaine, Jean Ping. ■ Timide affluence constatée pour l'instant aux premières heures de la matinée, seuls quelques électeurs sont là. C’est le mois d’août, c’est les vacances, c’est le week-end et les gens en profitent pour se lever un peu plus tard. Pierre-Marie est arrivé en premier avec une heure d’avance. Il explique être venu très tôt pour éviter les embouteillages de la journée et rentrer tranquillement chez lui au quartier PK12, qui est environ...
(Gabon Actu 27/08/16)
Le vote pour l’élection du future président de la république gabonaise a commencé avec quelques minutes de retard dans plusieurs bureaux de vote visités par un reporter de Gabonactu.com Au bureau N°1 de l’école publique de la Cité Damas dans le 4ème arrondissement de Libreville, par exemple, le premier électeur a introduit son bulletin dans l’urne à 7h52 alors que le vote était censé démarré à 7h00 (6h TU). Plusieurs électeurs munis de leurs carte de vote et pièce d’identité patientent dans les files d’attente. Quelques 628 124 électeurs, sur une population totale de 1,8 million d’habitants, sont appelés aux urnes ce samedi pour élire leur prochain président de la République qui dirigera le Gabon durant les 7 prochaines années...
(Agence Ecofin 26/08/16)
« Les réseaux sociaux ne seront pas suspendus ou perturbés le jour du vote ». Voilà ce qu’a dit le ministre de l’Intérieur du Gabon, Pacôme Moubelet Boubeya, selon un communiqué rendu public. Le 23 août 2016, il a reçu des observateurs internationaux pour l’élection présidentielle de ce samedi 27 août. « Nous avons tous besoin de cet outil et nous n’avons absolument rien à cacher. L’information doit circuler, les réseaux sociaux seront accessibles », a dit le ministre à ses hôtes envoyés par l’Organisation internationale de la Francophonie, l’Union Européenne, l’Union Africaine et la Communauté économiques des Etats de l’Afrique Centrale. La sortie du ministre de l’Intérieur est une réponse à la rumeur qui s’est répandue au Gabon ces...
(Jeune Afrique 26/08/16)
Samedi 27 août, 628 124 électeurs gabonais sont appelés aux urnes pour choisir leur futur président. Biométrie, annonce des résultats, observateurs internationaux déployés... Jeune Afrique fait le point sur les principales modalités d'un scrutin présidentiel à un seul tour. Ils étaient au nombre de 14 il y a encore dix jours. Après d’âpres négociations et les ralliements de Casimir Oyé Mba, Guy Nzouba-Ndama, Léon Paul Ngoulakia et Roland Désiré Aba’a Minko à la candidature de Jean Ping, ils seront finalement neuf face à Ali Bongo Ondimba. Pour les départager, 628 124 inscrits sur les listes électorales sont appelés aux urnes le 27 août dans 2 580 bureaux de vote, selon la liste remise par le ministre de l’Intérieur, Pacôme Moubelet...
(Jeune Afrique 26/08/16)
La campagne en vue du seul et unique tour de l'élection présidentielle du samedi 27 août prend fin vendredi soir. Les prétendants au Palais du bord de mer multiplient donc leur derniers meetings pour espérer convaincre les 628 124 électeurs. À commencer par le président sortant, Ali Bongo Ondimba, candidat à un deuxième septennat. Lors d’une tournée jeudi dans l’Estuaire, le chef de l’État a vanté son « programme de l’égalité des chances », l’un des thèmes phares de sa campagne, promettant d’accélérer les projets « liés à l’éducation et à la formation professionnelle pour une jeunesse mieux formée« . Ali Bongo Ondimba, qui achève vendredi sa campagne par trois meetings à Franceville, Port-Gentil et Libreville, a également donné quelques...
(RFI 26/08/16)
« L’heure du choix » c’est d’ailleurs le titre du quotidien gabonais L’Union ce vendredi 26 août. Demain, samedi 27 août donc, plus de 600 000 Gabonais seront appelés à se prononcer. Election présidentielle, tous les journaux gabonais, évidemment, reviennent en longueur, ce vendredi matin, sur ces dernières heures de campagne. Le quotidien en ligne Gaboneco s’arrêtant sur l’engouement de cette fin de campagne. En témoigne, les longues files d’attente dans les centres des distributions des cartes d’électeurs. Pour le site web, le rapprochement d’une partie de l’opposition autour de la candidature de Jean Ping a donné une nouvelle tournure à ce scrutin et pourrait expliquer, en partie, ce regain d’intérêt des électeurs gabonais pour cette présidentielle. Ils seront donc...
(Jeune Afrique 26/08/16)
Les moins de 30 ans se sentent délaissés par les politiques. Pour les convaincre d’aller voter, les candidats multiplient les promesses. Les candidats en lice pour la présidentielle du 27 août le savent : aucun d’entre eux ne remportera le scrutin sans avoir auparavant convaincu un maximum de jeunes électeurs. Les chiffres laissent peu de place au doute : selon un dernier recensement, les moins de 25 ans comptent pour plus de 60 % de la population gabonaise. Côté candidats, le contraste est saisissant. Les Gabonais devront départager quatorze hommes dont la moyenne d’âge frôle les 60 ans. Peu étonnant, dès lors, qu’un grand nombre de jeunes – et, a fortiori, de jeunes femmes –, s’estiment peu représentés. Manque d’ambition et de...
(Gabon Review 26/08/16)
S’appliquant à tordre littéralement le cou à un article de Flavien Enongoué, universitaire et conseiller spécial du président de la République, paru en décembre 2015 et titré «Les guerres civiles de l’opposition gabonaise : en avant vers le passé», Sylvère Mbondobari, universitaire également, tente à travers la tribune libre ci-après, d’analyser la coalition de l’opposition autour de la candidature de Jean Ping. Si le candidat du parti au pouvoir se montre combatif et optimiste quant à l’issue du vote du 27 août prochain, le moins qu’on puisse dire c’est que l’euphorie n’est plus de mise dans le cas présidentiel. Le pire n’est jamais sûr, jamais exclu non plus. Au mois de décembre 2015, Flavien Enongoué, enseignant de philosophie politique (UOB),...
(Dw-World 25/08/16)
À deux jours de la présidentielle, certains Gabonais n’ont toujours pas encore retiré leurs cartes d’électeurs. La mobilisation des jeunes reste apparemment faible et certains sont indécis. "Certains n’ont pas retrouvé leurs cartes..." (Etudiant) Environ 628 000 électeurs sont appelés à voter samedi pour la présidentielle gabonaise. Mais certains n'ont toujours pas pu retirer leurs cartes d'électeurs, malgré le récépissé d'enrôlement. Les opposants et la société civile dénoncent des fraudes. Mercredi soir, dans un communiqué, l'Union européenne, qui a des observateurs sur place, a insisté sur la "transparence" du vote. "La confiance dans la crédibilité et dans l'exactitude des résultats d'une élection est grandement renforcée lorsque le processus de compilation et publication des résultats est conduit avec transparence et rapidité",...
(Jeune Afrique 25/08/16)
À deux jours du seul et unique tour de l'élection présidentielle du 27 août, Mariya Gabriel, la cheffe de la Mission d’observation électorale de l’Union européenne a appelé "tous les acteurs concernés" à "assurer la transparence nécessaire pour le bon déroulement du scrutin". « La confiance dans la crédibilité et dans l’exactitude des résultats d’une élection est grandement renforcée lorsque le processus de compilation et publication des résultats est conduit avec transparence et rapidité », souligne Mariya Gabriel dans un communiqué transmis dans la soirée du mercredi 24 août. Après un entretien à la Commission nationale électorale autonome et permanente (Cenap), la Bulgare a également plaidé pour que l’Institution électorale, dirigée par le magistrat René Aboghe Ella, fournisse au public...
(RFI 25/08/16)
La campagne électorale bat son plein au Gabon. Dimanche, les Gabonais se rendront aux urnes pour élire leur nouveau président. Deux candidats s'affrontent : le président sortant, Ali Bongo et Jean Ping, ancien président de la Commission de l'Union africaine. Cette campagne se mène dans un contexte économique et social très tendu. Cinquième producteur de pétrole d'Afrique, le Gabon subit de plein fouet la chute des cours de l'or noir depuis 2014. Petit à petit, les caisses de l'Etat se vident et le Gabon a du mal aujourd'hui à financer la diversification de son économie.
(Gabon Review 25/08/16)
Outre l’achat du logiciel espion Finfisher auprès de la société britannique Gamma International, le gouvernement gabonais se serait attaché des services complémentaires d’un groupe de pirates informatiques. Les autorités politiques gabonaises éprouveraient-elles des difficultés à dissimuler leur intérêt à espionner le peuple à travers ses communications ? La réponse est affirmative du côté du Mouvement « Ça suffit comme ça », où l’un des membres n’a eu aucun gêne à accuser le régime en place d’avoir recruté des hackers pour espionner les conversations électroniques des personnes vivant au Gabon. « Le régime Ali Bongo vient de franchir le cap de la Corée du Nord. En effet, à travers le ministère de la Défense, un groupe de pirates informatiques indiens appuyés...
(Pressafrik 24/08/16)
La tension monte au Gabon. Des partisans de l’Union Nationale, parti politique de l’opposition, ont jeté des pierres sur une voiture de sécurité du cortège présidentiel ce Lundi. Alors qu’Ali Bongo Ondimba effectuait sa tournée en vue de la campagne présidentielle à Lastourville, un groupe d’une cinquantaine de personnes s’est positionné sur la route, point de passage du cortège présidentiel. Pour faire monter la tension, ils n’ont pas hésité à jeter des cailloux sur un véhicule du cortège du président candidat à l’élection présidentielle. Le président lui, était déjà dans son hélicoptère. Ce véhicule de sécurité rejoignait le point de ralliement du cortège qui quittait Lastourville. Bien heureusement, aucun dégât n’a été constaté. La police effectue actuellement des arrestations. Les...
(La Voix de l'Amérique 24/08/16)
Idriss Fall, l'envoyé spécial de VOA Afrique à Libreville, est allé à la rencontre de travailleurs soucieux de percevoir leurs salaires avant l'élection du 27 août. Au Gabon, l'approche de l'élection présidentielle du 27 août sème un vent de panique parmi de nombreux travailleurs. En effet, c'est la fin du mois et beaucoup de Gabonais inquiets se demandent ce qui va se passer après la proclamation des résultats. C'est donc la ruée vers les banques pour percevoir les salaires. Pour ceux qui sont à la Postebank de Libreville, l'attente peut être longue...
(Jeune Afrique 24/08/16)
Par tribunes interposées, Flavien Enongoué, conseiller spécial du chef de l’État, et Dieudonné Minlama Mintogo, candidat à l’élection présidentielle du 27 août, se répondent sur la question sensible du respect de la démocratie et des droits de l'homme au Gabon. Le Gabon est incontestablement une démocratie naissante, car vieille seulement d’une vingtaine d’années. Il m’est arrivé de lire le contraire sous la plume d’universitaires respectables et d’entendre des hommes politiques qui le sont moins la qualifier de dictature. J’en conclus qu’ils brillent par une méconnaissance totale de la réalité, car les faits sont à mille lieues de la représentation qu’ils s’en font. Il est impossible de passer en revue l’ensemble des critères dans une simple tribune, l’exercice vaudrait bien toute...
(Gabon Review 24/08/16)
Jean Ping serait en passe de déposer une plainte contre le président sortant, au sujet de la répression survenue à la suite de l’élection présidentielle de 2009. Selon des révélations de la dernière enquête de Gabon 24, l’ancien président de la commission de l’Union africaine (UA) serait en passe d’initier une procédure en justice visant Ali Bongo. Le président de la République sortant aurait à s’expliquer sur les troubles ayant suivi l’élection présidentielle anticipée de 2009 et la répression par les forces de sécurité et de défense nationales qui aurait fait de nombreuses victimes à en croire certains. Si les résultats de l’enquête qui avait été annoncée ne sont que peu ou pas connus du public, certains estiment qu’à travers...

Pages

(Gabon Review 21/07/16)
Vaalco Energy Inc et Transocean ont passé un contrat pour la location du foreur Constellation II. Vaalco energy Inc a signé un accord avec Transocean pour la location du foreur Constellation II. Selon le site Ecofin, la location du Constellation II s’est faite dans le cadre d’un programme de forage commencé il y a quelques mois au large des côtes gabonaises. L’accord y relatif indique que Transocean versera un total de 5,1 millions de dollars (environ 2,6 milliards de francs) pour couvrir les jours où la plateforme n’a pas été utilisée. Ce montant couvrira également les charges de démobilisation et sera payé en sept mensualités. «Il y a quelques semaines, plusieurs pompes submersibles du puits Tchibala 2-H ont connu une...
(Gabon Review 21/07/16)
Dénommée La matinale de l’immobilier, une rencontre d’échange et de partage a récemment permis de se faire une idée de l’apport de l’immobilier au développement des entreprises. La première édition de La matinale de l’immobilier s’est tenue le 20 juillet courant à Libreville. Ce moment d’échange entre banquiers, architectes, commerciaux et notaires avait pour thème «Comment atteindre la croissance de votre entreprise?» Malgré la difficile situation économique du moment, les initiateurs de cette plate-forme ont planché sur la constitution progressive du patrimoine. A leurs yeux, cette démarche s’avère nécessaire pour générer des revenus complémentaires, notamment au moment de la retraite, et même pour l’évolution des entreprises. A cet effet, différentes solutions existent, notamment l’immobilier d’entreprise, décrite comme une valeur sûre,...
(Gabon Review 21/07/16)
La haute école spécialisée bernoise (BFH) suspend son partenariat avec le Gabon pour manque de financement. Désormais, les stagiaires gabonais devront s’engager à prendre en charge leurs frais de séjour. Après cinq années couronnées de succès, la collaboration de BHF avec le Gabon, initiée en 2011, s’essouffle. Selon une note signée du vice-directeur responsable du partenariat, «la BFH n’est plus en mesure d’assurer le financement des frais engendrés par les étudiants gabonais et qui ne sont pas couverts par l’Agence nationale des bourses du Gabon». Les étudiants gabonais devront donc prendre en charge leurs frais de séjour en Suisse. Selon la BFH, les étudiants gabonais peuvent continuer leurs études en Suisse. Mais, ceux souhaitant les poursuivre à la BFH devraient...
(Financial Afrik 20/07/16)
La Société financière internationale (SFI), filiale du groupe de la Banque mondiale dédiée au secteur privé, a indiqué avoir accordé un prêt de 52,5 millions d’euros à la Société d’exploitation du Transgabonais (Setrag), concessionnaire des chemins de fer du Gabon, pour la rénovation de ses infrastructures. Un financement qui vient s’ajouter aux 32,5 millions d’euros apportés par le français Proparco pour l’aboutissement du même projet. « Nous sommes heureux d’avoir fourni les services consultatifs et de financement pour la remise en état du Transgabonais », indique Vera Songwe, la directrice SFI des régions Afrique de l’Ouest et Afrique Centrale dans un communiqué de l’institution. « Ce projet soutiendra des solutions de transport efficace par les opérateurs du secteur privé pour...
(L'Union 20/07/16)
Il ne reste plus que 10 km de fibre optique à installer pour achever la première phase du chantier de déploiement de 504 km de fibre optique entre le Gabon et le Congo. Cette partie concerne la portion Bilinga-Dolisie, et Makebana-Mbinda, à la frontière avec le Gabon. Selon le coordonnateur du projet, Yvon-Didier Miehakanda, les travaux de la première phase de l’installation de la fibre optique seront achevés dans deux semaines. La seconde phase du projet, la fourniture des équipements techniques, devrait démarrer en octobre ou novembre prochain. Le déploiement de la fibre optique, à travers le Congo, depuis la ville de Pointe-Noire, pour être interconnectée au Gabon, a débuté en juin 2015. Ce projet relève de l’initiative Central Africa...
(Gabon Actu 19/07/16)
Le ministre d’Etat en charge des infrastructures, des travaux publics et de l’aménagement du territoire, Jean Pierre Oyiba a annoncé lundi dans une conférence de presse à Libreville que le gouvernement gabonais a consacré 65 milliards de FCFA destinés à un vaste programme de réhabilitation des voiries urbaines dont les travaux ont démarré il y a peu à Libreville et dans cinq autres capitales provinciales du pays. « L’enveloppe consacrée à l’aménagement de toutes les voiries urbaines du pays est de 65 milliards de FCFA », a annoncé M. Oyiba, indiquant que les entreprises adjudicataires ont déjà perçu 30% du montant. Des avances permettant aux entreprises commises d’accélérer la cadence des travaux. Le programme est déjà lancé dans les villes...
(Agence Ecofin 19/07/16)
(Agence Ecofin) - Le 18 juillet 2016, le Gabon et le Rwanda ont suspendu la surtaxe sur les appels internationaux entre les deux pays. Cela veut dire que les Gabonais et les Rwandais peuvent désormais appeler entre les deux pays à prix réduit. La bonne nouvelle, ce sont les Chefs d’Etat Paul Kagamé et Ali Bongo qui l’ont annoncée au terme d’une rencontre des membres du Comité de la Smart Africa Alliance. Les onze pays impliqués dans cette initiative d’intégration sous-régionale se sont, en effet, réunis en marge de la 27ème session ordinaire de l’Union Africaine (UA) qui s’est tenue du 17 au 18 juillet 2016 à Kigali au Rwanda. Se réjouissant du démarrage effectif du « One Area Network...
(Agence Ecofin 19/07/16)
Selon le site d’information Directinfos Gabon, Airtel Gabon, l’opérateur numéro 1 de la téléphonie mobile au Gabon, en proie à des difficultés financières malgré un chiffre d’affaires de 23 milliards de francs réalisé au 1er trimestre 2016, aurait décidé de se séparer d’une centaine de ses employés. Toujours selon cette source, l’affaire qui remonte à plusieurs mois et qui ne faisait l’objet que de rumeurs a pris une ampleur sans précédent. Selon les délégués du personnel, ce plan de licenciements économiques serait abusif en ce sens qu’il fait entorse au code du Travail. La pomme de discorde se trouverait au niveau du calcul de l’indemnité forfaitaire de départ jugée ‘’insignifiante’’ et ‘’humiliante’’ par les employés licenciés dont certains ont accumulé...
(Gabon Review 19/07/16)
L’IFC et le Proparco ont récemment consenti à accorder un prêt de 85 millions d’euros pour le financement des projets de la Société d’exploitation du Transgabonais (Setrag). L’International finance corporation, filiale de la Banque mondiale, et le Proparco, filiale de l’Agence française de développement (AFD), ont récemment consenti à apporter leur aide à la Société d’exploitation du Transgabonais (Setrag) pour l’aboutissement de son programme de rénovation de ses infrastructures. Pour ce faire, les deux structures financières ont accordé un prêt de 85 millions d’euros (environ 5,61 milliards de francs CFA), selon un récent communiqué. Pour la filiale gabonaise du groupe Eramet qui exploite un réseau ferroviaire long de 650 km, allant de Libreville à Franceville, ce prêt arrive à point...
(Agence Ecofin 19/07/16)
(Agence Ecofin) - Avec la baisse des recettes pétrolières qui représentent entre 20 et 80% des recettes publiques dans la zone Cemac, les Etats de cet espace communautaire se livrent désormais une véritable bataille sur le marché des titres publics de la banque centrale (Beac), afin de résorber leurs difficultés de trésorerie. A titre d’exemple, pour la seule journée du mercredi 20 juillet prochain, trois Etats-membres de la Cemac (Cameroun, Gabon et Guinée équatoriale) tenteront de mobiliser une enveloppe globale comprise entre 20 et 22 milliards de francs Cfa, apprend-on de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC). Le Cameroun, principal animateur de ce marché depuis son lancement en 2011, fort des 16 Spécialistes en valeur du Trésor (SVT)...
(APA 19/07/16)
APA – Douala (Cameroun) - Les pays de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEMAC) sollicitent de plus en plus le marché des titres publics pour mobiliser des fonds destinés au financement des projets de développement, à l’instar du Cameroun, de la Guinée équatoriale et du Gabon qui tenteront d’engranger 22 milliards de francs CFA mercredi, sur le marché de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC). Principal animateur du marché, le Cameroun, fort des 16 Spécialistes en valeur du Trésor (SVT) que le pays a agréés sur ce marché, ambitionne de mobiliser 7 milliards de francs CFA le 20 juillet 2016 par le biais d’une émission de bons du Trésor assimilables (BTA) d’une maturité de 52...
(Agence Ecofin 19/07/16)
(Agence Ecofin) - La semaine dernière, Léon Juste Ibombo, le ministre congolais des Postes et Télécommunications, a effectué une visite d’inspection du projet de déploiement de 504 km de fibre optique, à travers le pays, pour l’interconnecter au Gabon. Sur le terrain, le ministre a constaté qu’il ne restait plus que 10 km de fibre optique à installer, pour achever la première phase du chantier. Ces kilomètres concernent la portion Bilinga-Dolisie, et celle Makebana-Mbinda, à la frontière avec le Gabon. Satisfait de l’état d’avancement des travaux, Léon Juste Ibombo a déclaré que ses « premières impressions sont très bonnes. C'est un projet très intégrateur qui permettra, non seulement de relier le Congo au Gabon, d'avoir une sortie avec la fibre...
(Jeune Afrique 18/07/16)
La Société d'exploitation du Transgabonais, exploitant du réseau ferroviaire de 650 km qui relie le sud-est du Gabon à la côte Atlantique, a reçu un prêt de 85 millions d'euros, apporté par la Société financière internationale et le français Proparco, pour financer la rénovation de ses infrastructures. La Société d’exploitation du Transgabonais (Setrag) a obtenu un prêt de 85 millions auprès de la Société financière internationale (IFC – filiale du groupe de la Banque mondiale dédiée au secteur privée) et de Proparco (filiale de l’Agence française de développement). Ce financement comprend 52,5 millions d’euros apportés par IFC et 32,5 millions d’euros de Proparco, selon un communiqué publié le 14 juillet par la filiale du groupe de la Banque mondiale. Cet...
(Financial Afrik 18/07/16)
Le groupe Bolloré devrait avoir avoir en charge le projet d’extension du port d’Owendo et du terminal à conteneurs. A cet effet, une séance de travail regroupant entre autres le ministre des Infrastructures, des Travaux publics et de l’Aménagement du territoire, Jean-Pierre Oyiba, les ministres de l’Economie, Régis Immongault; du Budget, Christian Magnagna; des Transports, Ernest Mpouho Epigat; de la Défense, Mathias Otounga ainsi que le président du groupe Bolloré au Gabon, Antoine Horvarth a été tenue le 14 juillet au Gabon. Le port d’Owendo entend se lancer dans une modernisation à pas forcés. Il devra en effet accélérer sa mue pour être en mesure de rivaliser avec ses concurrents camerounais et congolais. Aussi, le gouvernement gabonais envisage-t-il de signer...
(Agence Ecofin 18/07/16)
Le concessionnaire des chemins de fer du Gabon, Setrag, a obtenu un financement de 52,5 millions d’euros de la Société Financière Internationale (SFI) pour accroître la capacité et améliorer l’efficacité du réseau ferroviaire du pays. Le Transgabonais, long de 650 km, et reliant Libreville à Franceville, relie les mines de fer et de manganèse du pays aux marchés internationaux. La Setrag utilisera les fonds pour augmenter sa capacité de transport, tout en améliorant sa fiabilité. «Nous sommes heureux d'avoir fourni les services consultatifs et de financement pour la remise en état du Transgabonais. Ce projet soutiendra des solutions de transport efficace par les opérateurs du secteur privé pour les sociétés minières et les expéditeurs de marchandises, facilitant ainsi l'investissement industriel...
(Jeune Afrique 18/07/16)
Les chefs d'État devraient entériner lors du sommet de l'Union africaine le principe d'une taxe de financement qui permettrait à l'institution panafricaine de ne plus reposer sur les aides extérieures. « Historique !” La réaction à chaud de l’ancien président de la Banque africaine de développement (BAD), le Rwandais Donald Kaberuka, en dit long sur l’ambiance des débats qui se sont tenus, samedi 16 juillet soir à l’Hôtel Serena de Kigali, autour d’un sujet épineux : le financement de l’Union africaine (UA). Kaberuka sortait tout juste d’une présentation sur le financement de l’organisation aux chefs d’État, aux ministres des Affaires étrangères et des Finances du continent, réunis pour...
(Financial Afrik 16/07/16)
Loin des conclusions souvent convenues des analystes politiques, Emmanuel Leroueil pose un regard lucide sur l’Afrique Centrale en apportant des éléments de différenciation que seule une approche de proximité peut garantir. Économiste d’origine rwandaise, Emmanel dirige le bureau Afrique centrale du cabinet panafricain de conseil en stratégie et management Performances Group. Il travaille principalement sur des missions d’appui aux organes de programmation budgétaire et opérationnelle de plans d’émergence ou stratégie de développement d’Etats africains. A ce titre, il fait partie de la vague montante des jeunes économistes africains post-keynisianistes, adeptes de la planification stratégique et du rôle fondamental que doit jouer la l’Etat (la puissance publique) dans la transformation économique. Comment les économies de l’Afrique centrale arrivent-elle à faire face...
(Gabon Actu 15/07/16)
La direction générale de Poste Bank a annoncé dans un communiqué que La poste et sa filiale Poste Bank ne fermeront pas définitivement cette fin du mois et ne licencieront pas massivement leur personnel comme annoncé dans les réseaux sociaux. Selon un communiqué de La Poste S.A, la Poste Bank n’est pas en voie de liquidation. Elle ne procédera pas non plus au licenciement massif de ses agents. L’information diffusée sur le forum de discussion Info kinguélé 2 par notre confrère Brice Ndong est donc dénuée de tout fondement et ne provient d’aucune source officielle. Résolument engagé dans un plan de restructuration, Michael Adandé espère rétablir la confiance. Il opte pour la poursuite des activités et le maintien des emplois...
(Gabon Actu 15/07/16)
Comme annoncé lors de la précédente visite et rencontres avec les chefs d’entreprises et autorités de la ville de Port-Gentil en avril dernier, le Directeur Général de Gabon Telecom, M. Abderrahim Koumaa a tenu, le samedi 8 juillet 2016 à port Gentil, une séance de réception des équipements importés et de lancement des travaux pour un vaste programme d’investissement de deux milliards Fcfa en présence du fournisseur et du staff Gabon Telecom. Ce programme, qui sera mis en service avant fin juillet, a pour objectif de renforcer l’offre en matière d’internet haut débit et très haut débit 4G et 4G+ au niveau de la ville de Port Gentil et les zones pétrolières. Le Directeur Général de Gabon Telecom a également...
(Gabon Review 15/07/16)
La Caisse de stabilisation et de péréquation (Caistab) vient de lancer un mécanisme d’achat de l’ensemble de la production nationale dans ces deux cultures de rente. La redynamisation et la pérennisation de la filière café-cacao vient de franchir un nouveau palier. Un fonds d’achat café-cacao vient d’être mis en place. Il devra permettre à la Caisse de stabilisation et de péréquation (Caistab) d’acheter l’ensemble de la production nationale. « (Il s’agit de) garantir à chaque planteur de cacao et de café gabonais que sa production sera achetée dans les meilleurs délais, chaque année. Ce qui constitue un enjeu stratégique et vital pour la relance des deux filières», a indiqué le directeur général de la Caistab, Ismaël Ondias Souna. Depuis le...

Pages

(Gabon Review 19/07/13)
Après un dernier carré peu haletant sur le papier, la coupe du Gabon 2013 a livré l’affiche de sa finale. Prévue le 20 juillet prochain à Libreville, elle opposera l’US Bitam au CF Mounana, le vainqueur du championnat national de football et son dauphin. D’une régularité exemplaire tout au long du championnat, l’USB et le CF Mounana ont confirmé ce parcours en Coupe du Gabon puisqu’ils croiseront le fer en finale de la Coupe du Gabon, pour laquelle les deux clubs se sont brillamment qualifiés. Vainqueur du champion national la saison dernière, le CF Mounana a gagné son ticket en étrillant en demi-finales As Dia sur la marque de 4-0. Champion du Gabon 2013 avant même la fin du championnat,...
(Star Africa 18/07/13)
C’est ce dimanche 24 juillet que seront ouvertes les hostilités du tournoi de monté en première division du championnat national du Gabon, le National foot. Cette compétition réunira les équipes championnes des 9 provinces gabonaises. Celles – ci seront reparties en deux poules qui s’établiront respectivement à Libreville et à Bitam. Au soir du 8 août 2013, les deux leaders respectifs des deux poules composteront leurs billets pour l’élite.
(Gabon Eco 18/07/13)
Prévue initialement pour se dérouler du 16 au 30 juin dernier par le comité de normalisation de la Fédération Gabonaise de Football (Fégafoot), les assemblées générales des Ligues provinciales de Football de l’Estuaire, de la Ngounié, du Moyen-Ogooué, de l’Ogooué-Ivindo et du Woleu Ntem auront lieu finalement du 21 juillet au 10 août 2013, a indiqué mercredi Jean Félix Mba Nze, Secrétaire Général intérimaire de la Fégafoot. Conformément aux recommandations de la Fifa en vue de l’organisation de l’assemblée générale extraordinaire de la Fédération Gabonaise de Football (Fégafoot), le secrétariat général du comité de normalisation a communiqué le programme modifié du renouvellement des ligues provinciales suivantes : Ligue provinciale de l’Estuaire : 21 juillet 2013 Ligue de la Ngounié :...
(Gabon Review 18/07/13)
Approchée par la Confédération africaine de football (CAF) pour la reprogrammation des matchs Gabon-Cameroun, comptant pour les éliminatoires du Championnat d’Afrique des Nations (Chan) 2014, la Fédération gabonaise de football (Fegafoot) a adressé une fin de non-recevoir à l’instance africaine. Accusant réception de la correspondance de la CAF, la Fegafoot s’est tout d’abord étonnée des tergiversations dont fait montre la CAF. En effet, dans un courrier adressé au Gabon le 4 juillet dernier, l’instance continentale du football confirmait la qualification du Gabon pour la phase finale du CHAN 2014, en conséquence de la suspension du Cameroun de toute compétition internationale. Courrier suivi le 11 juillet 2013, d’une autre correspondance de la CAF proposant cette fois-ci au Gabon de reprogrammer le...
(Gabon Review 18/07/13)
Si les choses semblent bien se dessiner pour l’organisation au Gabon du Trophée des champions 2013, des voix et des observateurs se demandent ce que le Gabon gagne dans cette affaire. Le cahier de charges serait trop lourd et pas un franc dépensé de devrait rester au Gabon, indiquent les débats sur divers réseaux sociaux. Kongossa ou vérité ?Sur les réseaux et autres sites internet, le débat est intense autour de ce match qui réunira le 3 août 2013 à Libreville, les deux meilleures équipes de football de France. Des questions fusent qui demandent, en substance, pourquoi les autorités gabonaises ont accepté ce défi qui implique encore d’énormes dépenses pour son organisation. Selon des internautes du réseau social Facebook qui...
(Agence Gabonaise de Presse 17/07/13)
LIBREVILLE (AGP)- L’Association des Panthernautes assistera du 19 au 21 juillet prochain à Amsterdam (Pays-Bas) pour la première fois à « l’European football fan’s congress » à l’invitation de la fédération européenne de supporters de football, selon communiqué de presse publié mercredi par cette association des supporters de l’équipe national de football du Gabon, les Panthères. Co-organisé par le Supportersclub Oranje (association des supporters de l’équipe nationale des Pays-Bas) et les associations de supporters de l’Ajax d’Amsterdam, ce congrès qui est à sa 6ème édition et rassemblera près de 400 supporters venus de 39 pays d’Europe et d’ailleurs. Les Panthernautes prendront part à une série de débats qui seront axés notamment sur les thèmes suivants : l’importance des relations supporters...
(Gabon Eco 17/07/13)
Annoncé au Club Sportif Sfaxien champion de Tunisie, l’ancien capitaine des Panthères du Gabon lors de la dernière Coupe d’Afrique des Nations des moins de 20 ans, Guy Arnaud Boussougou a finalement posé ses valises à Grombalia Sport pour une durée de trois ans, a rapporté lundi le site Tunisien Mercato TN. Présent en Tunisie depuis le 20 juin dernier pour passer des tests au Club Sfaxien, le défenseur de l’AS Pélican de Lambaréné qui était aussi en contact avec Grombalia, a finalement signé un contrat de trois ans avec le néo promu de la L1 Tunisienne. Guy A. Boussougou qui devait s’engager en premier lieu avec le club de son compatriote Ibrahim Ndong, comme le déclarait son agent Walid...
(Gabon Eco 17/07/13)
Annoncé selon Sky Sports à l’Espanyol Barcelone ou à Everton en Angleterre pour la saison prochaine, le capitaine du FC Lorient, l’international gabonais Bruno Ecuele Manga a repris lundi matin l’entraînement avec son club, a rapporté le site web du club français. Celui qui avait son nom sur la liste des recrutements du coach d’Everton, Roberto Martinez, et de l’Espanyol Barcelone, le défenseur central gabonais en contrat jusqu’en 2015 avec le FC Lorient, Bruno Ecuele Manga a fait son retour lundi à l’entraînement. Parti pour disputer les matchs des éliminatoires de la Coupe du Monde 2014 avec les Panthères du Gabon, le capitaine du club breton Bruno Ecuele Manga a bénéficié de vacances supplémentaires. Le pilier de la défense, reste...
(Gabon Review 17/07/13)
La Confédération africaine de football (Caf) a récemment procédé à la répartition des pays dans les quatre chapeaux des éliminatoires de la prochaine édition de la Coupe d’Afrique des nations de football.Comme s’il n’existait pas de répit au sein de la Confédération africaine de football (Caf). À peine terminé avec la 29e édition de la Can Afrique du Sud 2013 et débuté les éliminatoires de la troisième édition du CHAN 2013, que déjà elle se penche sur les qualifications de la Can Maroc 2013 avec le démarrage de la première étape des éliminatoires consistant à déterminer quatre chapeaux où figureront les pays candidats. Pour répartir les différentes nations dans les chapeaux, la Caf a tenu compte de la performance de...
(Agence Gabonaise de Presse 16/07/13)
OYEM (AGP)- Le président de la Fédération gabonaise de karaté-do et d’Arts martiaux infinitaires (FEGAKAMA), Me Paterne Dicka, qui a jugé positif le bilan de cette édition 2013, s’est dit satisfait du déroulement de la compétition, à Oyem au cours d’un entretien organisé avec la presse dimanche à l’issue du tournoi. ‘’Le bilan que je fais, par rapport à ce championnat national délocalisé, est très positif, dans la mesure où la FEGAKAMA a regroupé, dans cette localité, un grand nombre de pratiquants venus de tout l’intérieur du pays’’, a déclaré Me Dicka qui a estimé que ‘’Jamais, par le passé, cette compétition n’avait regroupé autant de monde’’. Pour Me Dicka ‘’la différence entre ce présent championnat et les compétitions antérieures...
(Agence Gabonaise de Presse 16/07/13)
LIBREVILLE (AGP) - La formation du CF Mounana, logique vainqueur de l’AS Dia (4-1) dimanche lors de la première demi-finale de la Coupe du Gabon Interclubs, disputera sa toute première finale depuis l’arrivée du club en première division.Quatre jours après son succès face à Sogéa FC en quarts de finale (1-0), le CF Mounana, avec beaucoup plus de facilité a dominé l’AS Dia et accéde à la dernière marche dont l’enjeu reste un sacre qui lui ouvrirait les portes de la prochaine édition de la coupe de la Caf. Une victoire en finale permettrait au CF Mounana de ‘’sauver’’ sa saison et de lui donner un certain relief a près avoir été dépossédé de son titre de champion du Gabon...
(Gabon Eco 16/07/13)
Alors que l’Ogooué Maritime montait sur la plus haute marche du podium pour avoir remporté la médaille d’Or en kata par équipe samedi 13 juillet au gymnase du palais Bongo Ondimba d’Oyem lors du championnat national de Karaté, l’Estuaire s’est taillé la part du lion en termes de nombre de médailles remportées. Organisé à Oyem par la Fédération gabonaise de karaté-do et arts martiaux affinitaires(Fégakama), le championnat national de karaté a vu la participation de cinq provinces dont l’Estuaire, l’Ogooué-Lolo, le Haut-Ogooué, le Woleu-Ntem et l’Ogooué-Maritime. Les hostilités qui se sont déroulées sous le regard connaisseur des membres fédéraux et du Président Fédéral Dicka Paterne ont majoritairement tourné à l’avantage des karatékas de l’Estuaire en Kata individuel avec les médailles...
(Gabon Eco 16/07/13)
L’international gabonais Pierre Emerick Aubameyang (PEA) a ouvert son compteur de buts samedi 13 juillet avec le Borussia Dortmund qui a battu Bursaspor (4-1) en match amical d’avant- saison au Stadion Schnabelholz d’Autriche. Aligné en première période sur le front de l’attaque de Dortmund avec l’Arménien Henrik, l’ancien joueur stéphanois PEA s’est illustré samedi en inscrivant son premier but sous le maillot de son nouveau club qui a battu 4-1 l’équipe turque de Bursaspor en match de préparation d’avant- saison. Egalement auteur d’une frappe repoussée à la 13e minute, PEA a permis à son coéquipier Lewandoski d’ouvrir la marque. Après un premier match de préparation face au FC Bâle au cours duquel il avait trouvé le poteau, PEA qui a...
(Gabon Review 16/07/13)
La nouvelle coqueluche de Borussia Dortmund, le Gabonais Pierre-Emérick Aubameyang, connu pour sa pointe de vitesse vient de créer la surprise sinon l’étonnement total auprès du staff technique du club de la Ruhr. Selon Africa Top Sports la Panthère aurait laissé pantois les médecins du club, avec un sprint des plus fulgurants.Le meilleur joueur africain de Ligue 1 française en 2013, Pierre-Emérick Aubameyang, à peine arrivé au Borussia Dortmund, laisse échapper un autre de ses dons qui pourra lui valoir, pourquoi pas, un duel et pas des moindres contre la superstar jamaïcaine du sprint, Usain Bolt. Lors des tests physiques réalisés pour son nouveau club de Dortmund, Pierre-Emérick Aubameyang a prouvé encore une fois qu’il est très rapide. Sous le...
(Agence Gabonaise de Presse 15/07/13)
BITAM (AGP) - L’Union sportive de Bitam (USB), champion en titre championnat professionnel gabonais de football (2012-2013) a obtenu son ticket pour les demi-finale en s'imposant (1-0) samedi dernier face à Missile FC au stade Gaston Peyrille, de la ville Bitam, complétant ainsi le dernier carré de la compétition. L’unique but de la partie à été inscrit par Claude Merlin Mvé Minto’o en seconde mi-temps du match. L’équipe de Bitam affrontera en demi finale la formation de Nguen’Asuku, relégué en deuxième division, vainqueur devant TS Bourgeon sur le score (2-0). Les deux autres demi-finalistes sont Mounana FC et AS Dia, un club de 2ème division de la province de l’Estuaire. L’USB est désormais un habitué de la coupe du Gabon...
(Agence Gabonaise de Presse 15/07/13)
OYEM (AGP)- L’équipe de l’Ogooué Maritime en Kumite hommes a été déclarée championne du Gabon en kata lors de l’édition 2013 du championnat du Gabon de karaté organisé par la fédération gabonaise de karaté do et art martiaux affinitaires samedi à Oyem capitale provinciale du Woleu Ntem. Les athlètes venus de l’Ogooué Maritime ont été les meilleurs en kumite par équipe grâce à leurs techniques de combats et des katas qui ont fait l’unanimité et permis d’empocher le titre de champion du Gabon en kata par équipe, devant l’Estuaire et le Haut-Ogooué, respectivement deuxième et troisième. Dans la finale Kumite dames moins de 50 Kilo, Gningone Stella et Ntchame Christelle ont été excellentes, en remportant cette épreuve. Pauline Lebouba Mengué...
(Gabon Eco 15/07/13)
En disposant en demi-finale de Coupe du Gabon Inter clubs de football de l'As Dia de la Ligue de l'Estuaire sur le score sans appel de (4-1) ce dimanche au stade Monedan de Libreville, le CF Mounana s'est qualifié pour la finale de la compétition qui se jouera le 17 août prochain, jour commémoratif de l'indépendance du Gabon. Le CF Mounana qui veut à tout prix jouer la prochaine Coupe de la CAF est désormais tout près de son objectif. Tombeur de Sogea FC en demi-finale (1-0) ,le vice champion du National Foot a obtenu son billet dimanche pour la finale en atomisant l'As Dia sur la marque de (4-0). Même sans ses joueurs cadres comme Malick Evouna élu soulier...
(Gabon Review 15/07/13)
Les chances de voir les jeux olympiques (JO) s’organiser sur le continent africain avant 2024 sont très minces. Si la prestation des athlètes africains est bien souvent peu appréciable, l’avancement des travaux, les infrastructures et la capacité d’accueil dans les pays du continent laissent peu rêveur au regard de l’abandon que subissent certains espaces de jeu après les compétitions majeures. Même si la règle du milieu veut qu’en 2020, ce soit une des candidatures malheureuses de 2012 ou de 2016 qui organise les prochains JO, donc un pays africain, rien n’est moins sûr pour le continent qui souffre du trop grand manque de confiance de la part des organisations sportives internationales. Même en prenant le parti de l’arrangement comme pour...
(Gabon Review 13/07/13)
La Fédération internationale de football association (Fifa) vient de lever le voile sur les nombreuses malversations financières perpétrées depuis de nombreuses années au sein de la Fédération gabonaise de football (Fegafoot). Une affaire qui coûte cher au Gabon qui se voit sevré d’assistance financière de l’instance mondiale du football. Ce n’était qu’une question de temps avant que la Fifa ne découvre le pot-aux-roses à la Fegafoot, qui s’est négativement distinguée ces dernières années par des affaires de détournements de fonds. S’il ne faisait plus aucun doute, dans le pays, que les responsables de la fédération gabonaise s’adonnaient à des transactions douteuses, la Fifa a voulu, question de procédures, en avoir le cœur net. Dans sa publication du 12 juillet, le...
(Gabon Eco 12/07/13)
En battant respectivement en quarts de finale mercredi à Libreville et à Mouila, les Faucons de Sogéa FC (1-0), BK46 ACO (4-1) et le TS Bourgeons (3-0), le CF Mounana, l’As Dia et Nguen’Asuku se sont offerts leur ticket pour le dernier carré de la 31e édition de la Coupe du Gabon inter Clubs de football. Malgré l’absence de plusieurs de ses joueurs blessés dont son meilleur buteur Malick Evouna , le CF Mounana a éliminé Sogéa en quarts de finale de la Coupe du Gabon sur la plus petite des marques (1-0) mercredi au stade Sibang de Libreville. Le match CF Mounana-Sogéa a tenu toutes ses promesses. Dès la 18e minute, l’équipe d’Hervé Opiangah bien en place tactiquement, bénéficie...

Pages

(BBC 19/07/16)
La motion a été transmise par le président gabonais, Ali Bongo Ondimba, au nom de l'ensemble des signataires. Selon les initiateurs, la suspension de la RASD permettra à l'UA de "jouer un rôle constructif et de contribuer positivement aux efforts de l'ONU dans le dénouement définitif du différend régional sur le Sahara". Les pays signataires déclarent regretter l'absence du Maroc des instances de l'Union Africaine. Ils ont également salué "la décision du Royaume de ce pays, membre fondateur de l'OUA, de reprendre sa place au sein l'Union Africaine". Les 28 signataires entendent s'impliquer activement dans le retour du Maroc. Le Bénin, le Burkina Faso, le Burundi, le Cap-Vert, les Iles Comores, le Congo, la Côte d'Ivoire, Djibouti, l'Erythrée, le Gabon,...
(RFI 18/07/16)
Au Gabon, la société civile dénonce la détérioration du climat général à quelques semaines de la présidentielle du 27 août. Sur décision du parquet de Libreville, vendredi 15 juillet, 24 militants ont été incarcérés. Parmi eux, se trouvent des leaders syndicaux qui avaient été arrêtés samedi 11 juillet lors de la dispersion d'un rassemblement de l'opposition. Du côté du gouvernement, on indique que ce sont « les casseurs » qui ont été arrêtés. D’après des membres de la société civile, la police recherche toujours deux responsables de mouvements de jeunes : Enrique ...
(Jeune Afrique 18/07/16)
La Société d'exploitation du Transgabonais, exploitant du réseau ferroviaire de 650 km qui relie le sud-est du Gabon à la côte Atlantique, a reçu un prêt de 85 millions d'euros, apporté par la Société financière internationale et le français Proparco, pour financer la rénovation de ses infrastructures. La Société d’exploitation du Transgabonais (Setrag) a obtenu un prêt de 85 millions auprès de la Société financière internationale (IFC – filiale du groupe de la Banque mondiale dédiée au secteur privée) et de Proparco (filiale de l’Agence française de développement). Ce financement comprend 52,5 millions d’euros apportés par IFC et 32,5 millions d’euros de Proparco, selon un communiqué publié le 14 juillet par la filiale du groupe de la Banque mondiale. Cet...
(RFI 18/07/16)
Au Gabon, la Commission électorale nationale autonome et permanente (Cenap), réunie en plénière, vendredi 15 juillet, à Libreville, a validé 14 candidatures sur les 19 dossiers déposés en vue de l’élection présidentielle du 27 août. Le chef de l’Etat sortant, Ali Bongo, et ses principaux rivaux politiques seront ainsi sur la ligne de départ. Le pouvoir donne, par ailleurs, des signes de fébrilité et multiplie les arrestations d’activistes de la société civile opposés à une nouvelle candidature du président gabonais. A 57 ans, le président Ali Bongo devrait affronter notamment d’anciennes figures du régime, aujourd’hui dans l’opposition. C’est le cas de l’ancien président de la Commission de l’Union africaine, Jean Ping, de l’ancien président de l’Assemblée nationale, Guy Nzouba Ndama...
(Jeune Afrique 18/07/16)
Les chefs d'État devraient entériner lors du sommet de l'Union africaine le principe d'une taxe de financement qui permettrait à l'institution panafricaine de ne plus reposer sur les aides extérieures. « Historique !” La réaction à chaud de l’ancien président de la Banque africaine de développement (BAD), le Rwandais Donald Kaberuka, en dit long sur l’ambiance des débats qui se sont tenus, samedi 16 juillet soir à l’Hôtel Serena de Kigali, autour d’un sujet épineux : le financement de l’Union africaine (UA). Kaberuka sortait tout juste d’une présentation sur le financement de l’organisation aux chefs d’État, aux ministres des Affaires étrangères et des Finances du continent, réunis pour...
(Jeune Afrique 18/07/16)
Le 27è sommet de l'Union africaine s'est ouvert le 17 juillet à Kigali, avec de nombreux sujets à l'ordre du jour, dont l'élection du nouveau président de la Commission. Voici ce qu’il faut retenir de la première journée de la grand-messe des leaders africains. Dès le début de son discours d’ouverture du 27e sommet des chefs d’État de l’Union africaine (UA), dimanche 17 avril, le président en exercice, le Tchadien Idriss Déby Itno, a demandé à l’auditorium comble du centre de conférences de Kigali de faire une minute de silence en mémoire de Mohamed Abdelaziz, le secrétaire général du Polisario et président de la République arabe sahraouie démocratique (RASD), décédé le 31 mai. Une initiative remarquée (et qui ne dura...
(RFI 17/07/16)
A Kigali au Rwanda, la cérémonie d’ouverture du sommet de l’Union africaine (UA) se tient ce dimanche 17 juillet. Les chefs d'Etat se sont retrouvés auparavant à huis clos pour évoquer la crise au Soudan du Sud, mais aussi la succession de Nkosazana Dlamini-Zuma à la tête de la Commission de l'UA, ainsi que l'éventuel retour du Maroc. Trois candidats à la succession de Nkosazana Dlamini-Zuma à la tête de la Commission de l’Union africaine (UA) sont en lice, à savoir les ministres des Affaires étrangères du Botswana et de Guinée équatoriale et l’ancienne vice-présidente d’Ouganda Specioza Wandira-Kazibwe. Le problème ?
(Jeune Afrique 16/07/16)
En août et en septembre, avant et après la présidentielle (prévue le 27 août), les forces de sécurité quadrilleront toutes les zones « sensibles » de la ville pétrolière de Port-Gentil. Tenu secret par les autorités, le dispositif antiémeute est passé au crible. Le gouvernement redoute que des violences n’éclatent dans cette ville frondeuse où les campagnes électorales sont traditionnellement propices aux saccages. En 1990, le grand marché et de nombreux commerces avaient été incendiés. Des scènes similaires s’étaient produites en 1993 et en 1998, avec notamment la mise à sac du consulat de France. Le souvenir des émeutes meurtrières...
(Jeune Afrique 16/07/16)
Ces trois hommes ont toute la confiance du chef de l'État. Nous lui avons un jour demandé en qui il avait entièrement confiance. Une question qui plongea le chef de l’État dans un abîme de perplexité… Réponse : « On peut les compter sur les doigts d’une main. » En dehors du cercle familial, restreint – car la dynastie Bongo ne compte pas que de fidèles soutiens -, ils sont donc très peu nombreux à faire partie de sa véritable garde rapprochée. Maixent Accrombessi : fidèle parmi les fidèles Comment ne pas citer son directeur de cabinet, Maixent Accrombessi, 51 ans ? Ce titulaire d’un DEA en économie appliquée et d’un DESS en développement économique et social est le véritable...
(Jeune Afrique 15/07/16)
Âge, régions d'origine, carrières politiques… Portrait-robot des candidats à l'élection présidentielle gabonaise du 27 août. Ils seront nombreux sur la ligne de départ. Pas moins de 19 candidats ont déposé un dossier auprès de la Commission électorale nationale autonome et permanente gabonaise (Cenap) pour l’élection présidentielle du 27 août. Des dossiers actuellement examinés par la commission, qui devrait les valider (ou non) dans les heures à venir. Premier constat : aucune femme ne s’est lancée dans la course. Tous les prétendants sont donc des hommes, ont pour la plupart une longue carrière politique derrière eux, et affichent en....
(TV5 14/07/16)
Il a longtemps parcouru l'Afrique à la tête de l'Union africaine. Ces deux dernières années, c'est son pays, le Gabon, qu'il a sillonné, à la rencontre des électeurs. Jean Ping veut croire qu'il a toutes ses chances dans la course à la présidentielle gabonaise qui aura lieu le 27 août prochain. Il est l'invité de TV5MONDE. s à la présidentielle au Gabon, Jean Ping vient de déposer son dossier à la commission électorale. Le nombre exact de candidats n'est pas connu, mais selon toute vraisemblance, ils seront autour d'une vingtaine. Sur le plateau de TV5MONDE, Jean Ping expose les raisons pour lesquelles il a décidé de briguer la fonction suprême et tire le bilan de sa tournée de deux ans...
(RFI 14/07/16)
Des milliers de Gabonais ont adressé des plaintes à la Commission électorale nationale et permanente (Cénap) pour exiger le rejet de la candidature du président sortant, Ali Bongo Ondimba. Certains le soupçonnent de ne pas être né Gabonais, et donc de ne pas pouvoir exercer le pouvoir conformément à l’article 10 de la Constitution. Le siège de la Commission électorale nationale et permanente (Cénap) étant situé dans un site très sécurisé, ce sont les leaders des partis politiques qui ont apporté les plaintes de leurs militants. L'Union nationale a remis 1 500 plaintes et le Mouvement héritage et modernité en a déposé 1 100. « Monsieur Ali Bongo Ondimba a estimé en 2009 qu’il avait produit un faux acte de...
(RFI 13/07/16)
L'opération de dépôt des candidatures pour l'élection présidentielle gabonaise du 27 août prochain s’est achevée mardi 12 juillet. On ne connaît pas encore le nombre exact de candidats ayant déposé leur dossier, mais selon toute vraisemblance ils seront autour d’une vingtaine. La commission électorale gabonaise n'a pas souhaité communiquer mardi à 18 heures, l'heure officielle de la clôture des dépôts de candidatures. Le dernier candidat reçu durant le temps règlementaire était l'ancien maire de Libreville, Paul Mba Abessole. Son dossier portait le numéro 19 alors que les deux précédents avaient respectivement les numéros 17 et 18. « Nous faisons les prolongations, s'il y a un candidat de dernière minute, nous allons l'enregistrer », a déclaré un membre de la commission...
(Jeune Afrique 13/07/16)
Ils avaient jusqu'au 12 juillet au soir pour déposer leurs candidatures auprès de la Commission électorale nationale autonome et permanente gabonaise (Cenap). Sauf désistement ou invalidation par la commission, ils devraient donc être 18 sur la ligne de départ face à Ali Bongo Ondimba. Revue des prétendants. Sept ans après son accession au pouvoir en 2009, Ali Bongo Ondimba, 57 ans, briguera fin août un deuxième mandat. La bataille électorale s’annonce rude : ABO sait qu’il aura face à lui des adversaires dispersés mais bien déterminés à lui barrer la route. Ses opposants n’ont d’ailleurs pas ménagé leurs efforts pour tenter d’invalider sa candidature, contestant devant la Cenap son acte de naissance. Des arguments balayés par les deux instances :...
(Jeune Afrique 12/07/16)
Le pléthorique clan Bongo - 54 héritiers d'Omar officiellement répertoriés - n'est pas en rangs serrés derrière Ali pour la présidentielle du 27 août. Certains, comme son frère Christian, l'ancien patron de la Banque gabonaise de développement, ne cachent pas leur défiance. D'autres, comme sa sœur aînée, Pascaline, semblent avoir baissé les armes. Et puis il y a ceux qui sont à ses côtés, le soutiennent et jouent un rôle de premier plan. Titulaire d’une maîtrise en sociologie et saint-cyrien, ce frère d’ABO occupe, à 36 ans, le poste hautement stratégique de directeur général des services spéciaux (renseignements, sécurité nationale). Fan de sports de combat et du Paris Saint-Germain, il appartient au corps de la garde républicaine, dirigée par Grégoire...
(Jeune Afrique 12/07/16)
Le chef de l'État, qui brigue un deuxième mandat en août, est à la fois surexposé et méconnu. Comment et avec qui dirige-t-il ? Que pense-t-il vraiment ? Portrait en forme de bilan. Il est, comme souvent en Afrique mais peut-être plus qu’ailleurs, l’élément central de la prochaine élection présidentielle, prévue le 27 août. Ali Bongo Ondimba (ABO), 57 ans, chef de l’État sortant, fils et successeur d’Omar, cristallise l’attention. Des électeurs, de ses opposants, des observateurs, des médias ou des partenaires historiques du pays, au premier rang desquels figure la France. La planète Gabon tourne autour de celui que l’on surnommait Baby Zeus du vivant de son père, devenu Zeus tout court depuis octobre 2009, date de son investiture...
(AFP 11/07/16)
Des leaders d'opposition ont réuni quelques centaines de personnes dimanche à Libreville au lendemain d'un important rassemblement du président sortant Ali Bongo Ondimba en vue de l'élection présidentielle du 27 août. Des candidats d'opposition ont réuni 350 à 500 personnes selon la police au lendemain du discours d'Ali Bongo la veille devant des milliers de sympathisants (30 à 50.000 selon les autorités) pour marquer le dépôt officiel de son dossier de candidature. "Organisez-vous pour le chasser", a lancé l'un de ses adversaires, Jean Ping, ex-président de la Commission de l'Union africaine et ex-beau frère d'Ali Bongo. Un autre candidat d'opposition, Casimir Oye Mba, ex-gouverneur de la Banque des Etats d'Afrique centrale, était également présent à ce "truc spontané", selon l'expression...
(Jeune Afrique 11/07/16)
Ce devrait être un grand moment de démocratie et de débats. Un cycle éphémère mais ô combien fécond au cours duquel les citoyens comparent, écoutent, interrogent et se forgent un avis sur la base d’un projet politique ou de société. Réfléchissent à leur avenir en se retournant sur le chemin parcouru. Examinent objectivement ce qui fonctionne et ce qui représente un frein à l’essor du pays. Voilà à quoi devrait ressembler la campagne présidentielle gabonaise, qui, si elle n’est pas encore officielle, a bel et bien débuté. En lieu et place, une tragicomédie d’un goût douteux, sorte de « Game of Thrones » à la sauce nyembwe, où tous les coups sont permis, où toutes les armes sont brandies, surtout...
(RFI 11/07/16)
Ils sèment la peur dans les foyers, avec une recrudescence en période pré-électorale. Ce sont les crimes rituels, ou assassinats avec prélèvements d'organes. Un phénomène qui touche particulièrement l'Afrique Centrale. Qui se cache derrière ces meurtres et dans quel but? Sont-ils vraiment reconnus comme des crimes rituels par la justice ? Avec : Jean Elvis Ebang Ondo, président-fondateur de l’Association de lutte contre les crimes rituels (ALCR) et parent de victimes ; Sidonie-Flore Ouwe, ancien Procureur de la République ; Professeur Anaclet Bissielo, sociologue et professeur à l'Université Omar Bongo du Gabon, ancien ministre du Développement, de la Prospective et de la Statistique, ancien député de l'Assemblée nationale.
(RFI 11/07/16)
Au Gabon, après le dépôt de la candidature d'Ali Bongo, ses adversaires politiques ont organisé dimanche 10 juillet un meeting de protestation. Ils estiment qu'Ali Bongo n'a pas le droit de se présenter pour un nouveau septennat à cause d'un litige sur son acte de naissance et sa nationalité jugée douteuse. Ces opposants, dont cinq candidats déclarés à l'élection présidentielle du 27 août prochain, ont exigé que la candidature d'Ali Bongo soit rejetée. Devant leurs militants, tous les leaders qui sont montés sur la tribune ont donné des consignes pour obtenir le rejet de la candidature du président Ali Bongo. L'ancien Premier ministre Casimir Oyé Mba a parlé d'une urgence. « Maintenant, levez-vous pour empêcher que sa candidature ne soit...

Pages