Jeudi 22 Février 2018

Gabon

(RFI 23/06/17)
Au Gabon, c'est le début de la mission des experts de la Cour pénale internationale (CPI) qui sont arrivés dans le pays, mercredi, pour une enquête préliminaire. Elle pourrait déboucher sur l'ouverture d'une véritable enquête sur les présumés crimes contre l'humanité et génocide commis lors de la contestation de la réélection du président Ali Bongo en août 2016. Les experts de la CPI ont commencé leur travail par une rencontre avec les ministres gabonais de la Communication, de la Justice, de l'Intérieur et de la Défense. L’entretien avec les quatre ministres les plus influents du gouvernement d’Ali Bongo a eu lieu à huis clos dans les locaux du ministère de la Communication. A la sortie, Mamady Ba, chargé des relations...
(Agence Ecofin 23/06/17)
Plusieurs entreprises françaises sont fortement impliquées dans le passage du Gabon à l’ère du numérique à très haut débit. Leur présence dans ce monde de plus en plus connecté, se traduit par des services d’intelligence artificielle, d’objets connectés, d’enseignement à distance, d’internet mobile, des services virtuels… 7 ans avec Axione Gabon Dans cette ruée vers le numérique gabonais, on retrouve entre autres Axione Gabon, très impliqué dans le projet de la fibre optique. Filiale de Bouygues énergie et services, Axione est un acteur primordial du développement des infrastructures numérique au Gabon. Depuis le 16 novembre 2015, il assure, pour une durée de 7 ans, l’exploitation technique et commerciale des capacités du réseau de fibre optique gabonais. Tout comme, il mutualise...
(Agence Ecofin 23/06/17)
La Fondation BGFIBank et son partenaire Wildlife Conservation Society (WCS) achèvent la mise en oeuvre de la 3ème édition du programme de sensibilisation annuel « Education environnementale en milieu scolaire » au Gabon, avec le soutien de la Direction de l'Académie provinciale de l'Estuaire. Le programme « Education environnementale en milieu scolaire » figure au nombre des initiatives de la Fondation BGFIBank visant à préparer les jeunes à assumer leur rôle de citoyens responsables en matière d’environnement. Ce programme met à la disposition des directions d'écoles, des enseignants et des élèves des ressources éducatives nombreuses et diversifiées, qui permettent d’intégrer les principes clés du développement durable dans les programmes éducatifs. Initié en 2015 dans les établissements scolaires primaire de Libreville,...
(Jeune Afrique 23/06/17)
Alors que le Franco-Italien Guido Santullo, patron du groupe de BTP Sericom, lui réclame près de 300 milliards de F CFA de factures impayées, l’État du Gabon refuse de s’acquitter de cette somme, dénonçant surfacturations, corruption de fonctionnaires et blanchiment d’argent à grande échelle. Selon des sources proches de l’enquête, sur une cinquantaine de vols effectués par deux avions privés de Guido Santullo, seule une vingtaine est répertoriée auprès des autorités aéroportuaires, ces dernières se disant incapables de retracer la réalité des autres. Des actes de blanchiment auraient également eu cours, avec la complicité d’établissements de microfinance, à l’instar d’EDG, dont le patron, Jean-Claude Kenmeugni, a reconnu devant les enquêteurs avoir effectué sans justificatifs des virements à l’étranger pour un...
(Jeune Afrique 23/06/17)
Dans une lettre datant du 19 juin, le gouverneur de la Banque des États de l’Afrique centrale, Abbas Mahamat Tolli, invite les dirigeants des banques de la zone Cemac à cesser les opérations de cette nature. La Banque des États de l’Afrique centrale (Beac) met un coup d’arrêt à la sortie des fonds hors de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac) via le mobile money. Dans une lettre en date du 19 juin, le gouverneur de la banque centrale commune au Cameroun, au Gabon, au Tchad, à la RCA, au Congo et à la Guinée équatoriale, Abbas Mahamat Tolli, invite les dirigeants des banques à « cesser toute opération de transfert de fonds à l’international dans le...
(APA 23/06/17)
Le ministère de l’Économie et des finances vient d’annoncer une prise de participation du Maroc au capital de la Banque de développement des Etats d’Afrique centrale (BDEAC). Ainsi, le ministre de l’Economie et des finances, Mohammed Boussaid, et, vice-président de la BDEAC, Zounguere Sokambi Armand Guy ont procédé ce à Rabat, à la signature de la convention de prise de participation du Maroc au capital de ladite Banque. Dans une déclaration à la presse, Boussaid a affirmé que cette action s’inscrit dans le cadre de la vision stratégique du Roi Mohammed VI, visant à participer aux instances financières et économiques africaines. Le ministre a également rappelé le retour du Rroyaume à l’Union africaine et l’accord pour son adhésion à la...
(L'Union 21/06/17)
C'était au terme de la rencontre entre le ministre d'Etat Pacôme Moubelet Boubeya (Affaires étrangères), actuellement en mission en Inde, et son homologue indien, Sushima Swaraj. DANS l’optique de diversifier les partenaires économiques de notre pays, le ministre des Affaires étrangères, de la Francophonie et de l’Intégration régionale, Pacôme Moubelet Boubeya, séjourne actuellement en Inde. Il a eu un entretien, lundi, avec la ministre indienne des Relations Extérieures, Sushima Swaraj. A l’issue de l’entretien, les deux personnalités ont procédé à la signature du protocole d’Accord portant sur les consultations diplomatiques régulières entre leurs deux gouvernements. Pacôme Moubelet Boubeya a, par ailleurs, eu de fructueux entretiens avec les ministres indiens des Finances, des Transports et des Chemins de fer. Depuis hier,...
(Gabon Review 21/06/17)
L’acte de l’ancien candidat à la présidentielle place la justice devant ses responsabilités, de nombreuses zones d’ombre devant être éclaircies dans un environnement où les dénis de démocratie font le lit du pire. Tout le monde l’a dit un jour. Chacun l’a redouté à un moment ou un autre : face à la confiscation de la souveraineté populaire, la violence finit toujours par apparaître comme une solution. Au-delà des interprétations divergentes et de l’unanime condamnation, l’initiative de Roland Désiré Aba’a Minko le rappelle de façon claire. Les faits sont connus. Vendredi 16 juin dernier, plusieurs rédactions de la presse audiovisuelle ont été prises d’assaut par des hommes encagoulés. Partout, les apprentis-terroristes ont eu la même exigence : obtenir la diffusion...
(Gabon Review 21/06/17)
Les membres du bureau du procureur de la Cour pénale internationale (CPI) sont arrivés le 20 juin 2017 à Libreville, dans le cadre d’une mission destinée à s’informer sur les violences postélectorales au Gabon, afin d’apprécier l’opportunité d’ouverture d’une enquête. Annoncée depuis quelques temps, la mission de la Cour pénale internationale est désormais sur le territoire gabonais où elle séjournera du 20 au 22 juin. Composée de trois personnes (deux hommes et une femme) l’équipe de la CPI est arrivée à Libreville à 16 h par un vol d’Air France. Accueillie par le ministre de la Justice, Alexis Boutamba Mbina, cette équipe va procéder à un examen préliminaire sur les violences post-électorales ayant engendré des arrestations, des incarcérations et des...
(RFI 21/06/17)
Le rapport de la mission de l'Union européenne -dépêchée au Gabon lors de la présidentielle d'août 2016, contestée par Jean Ping- avait déjà mis en cause la sincérité du scrutin et avait demandé un recomptage des voix dans la province du Haut-Ogooué. Ce qui n'a pas été fait. Une autre importante mission était sur place au Gabon lors de l'élection, il s'agit de la mission de l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF). RFI s'est procuré le rapport de la mission, qui n'est pas encore public, mais que les autorités gabonaises ont reçu. Le rapport court sur quarante pages. Sur un ton narratif, la mission de la Francophonie, conduite par le diplomate Ould Abdallah, développe ce qui a été fait en...
(Dw-World 21/06/17)
Une délégation de la Cour pénale internationale doit se rendre ce mardi à Libreville, suite aux plaintes liées aux violences postélectorales de septembre 2016. Ces violences ont fait de nombreuses victimes. L’annonce le 31 août 2016 de la réélection du président sortant Ali Bongo Ondimba a précipité le Gabon dans un cycle de violence. Les principales artères de Libreville avaient été quadrillées par les forces de l’ordre, l’Assemblée nationale littéralement incendiée, des magasins pillés et le QG de campagne de l’opposant Jean Ping, arrivé deuxième à ce scrutin a été assiégé par des hommes armés. Bilan dressé par la société civile : 31 morts, de nombreux disparus et un charnier contenant une cinquantaine de corps a été retrouvé dans le...
(Gabon Review 21/06/17)
Dans le cadre de l’enquête ouverte depuis 2010, relative au «blanchiment de détournement de fonds publics» mettant en cause l’ancien président gabonais, six villas à Nice et un hôtel particulier à Paris ont été saisis le 19 juin 2017 en France. A la demande du juge Roger Le Loire, les enquêteurs de l’Office central de répression de la grande délinquance financière (OCRGDF), viennent de saisir, dans le cadre de la vaste enquête sur les biens mal acquis, six villas à Nice et un hôtel particulier à Paris acquis par l’ancien président gabonais Omar Bongo Ondimba. Evalués à environ huit millions d’euros, ces biens immobiliers de la famille Bongo auraient été acquis dans les années 1970 et 1980, indique le site...
(Gabon Review 21/06/17)
Contestée par l’Union nationale, la loi de finances rectificative 2017, défendue le 14 juin dernier devant les parlementaires par les ministres du Budget et de l’Économie traduirait «les engagements du Gabon, dans la dynamique des recommandations du FMI à l’endroit de tous les Etats membres de la CEMAC, lors de la conférence des chefs d’Etat du 23 décembre 2016 à Yaoundé». En réponse aux appréhensions de l’opinion publique et aux partenaires du Gabon, les initiateurs de la rédaction de la loi de finances rectificative 2017, ont tenté de justifier devant les députés du palais Léon Mba, la nécessité de l’élaboration d’un plan de relance économique (PRE) justifiant des prévisions présentées dans le projet de loi de finances rectificative 2017. «Contrairement...
(L'Union 21/06/17)
L’organisation des Nations unies pour le développement industriel (Onudi ) et Junior achievement Gabon (JA Gabon) ont signé, le 16 juin dernier, à Libreville, une convention de partenariat afin de développer les activités du Programme de restructuration et de mise à niveau (PRMN), dans son volet entrepreneurial. Les objectifs de ce programme sont, entre autres, le renforcement de la culture entrepreneuriale, la formation au business plan et l’appui à la création d’entreprises. Ce programme concerne les pays de l’Afrique centrale que sont : le Cameroun, le Gabon, la République Centrafricaine, la République du Congo, Sao Tomé-et-Principe et le Tchad. Il est financé par l’Union Européenne à hauteur de 4,3 milliards de francs pour l’ensemble du Programme, dont l’entrepreneuriat est un...
(RFI 21/06/17)
Vendredi 16 juin, des hommes armés avaient attaqué quatre médias à Libreville afin de diffuser un message de l'ancien candidat à la présidentielle, rallié derrière Jean Ping. Dedans, Roland Désiré Aba'a Minko donnait 72 heures au président Bongo pour céder le pouvoir à Jean Ping, sinon il menaçait de faire sauter des bâtiments administratifs. L'enquête se poursuit et l'affaire a également pris une tournure politique. Au moins quatre personnes sont actuellement entendues par les enquêteurs. Elles pourraient passer jusqu'à huit jours en garde à vue, « pour éviter toute concertation ou pression extérieure », confie une source proche de l'enquête. Parmi ces personnes, on retrouve Aba'a Minko lui-même et un prestataire. « Les assaillants sont passés par lui pour louer...
(Gabon Review 21/06/17)
Pour la facilitation de l’enquête de la Cour pénale internationale (CPI) et l’établissement de «la vérité» sur les violences enregistrées en 2016, le bureau de l’Union du peuple gabonais (UPG) appelle les populations à la coopération et à la vigilance. Si le gouvernement, depuis quelques heures, assure que la mission de la CPI est à Libreville à la suite de sa saisine, déposée au bureau de son procureur générale en septembre 2016, à l’UPG, on veut croire qu’il s’agit d’une réelle occasion censée faire toute la lumière sur les évènements violents survenus après l’annonce des premiers résultats de la présidentielle d’août 2016. Aussi, disant être «solidaire de l’action ayant abouti à la présente saisine», le bureau exécutif du parti dirigé...
(La Tribune 21/06/17)
Depuis trois ans, le cours du baril de Brent a été divisé par trois. Cette chute représente un défi considérable pour de nombreux pays producteurs de pétrole de la Communauté économique et monétaire des États de l'Afrique centrale (CEMAC). La République du Congo ne fait pas exception. La baisse des revenus de l'or noir a entraîné le ralentissement des activités dans tous les autres secteurs tant la dépendance aux activités pétrolières est grande. Tensions de trésorerie, accroissement du chômage, baisse du pouvoir d'achat, dégradation des services sociaux... ce sont autant de problèmes structurels auxquels nous risquons de faire face, auquel en réalité nous sommes déjà confrontés. Et malheureusement, il ne faut pas s'attendre à une amélioration à court terme. Dans...
(Gabon Review 21/06/17)
De retour de Paris où il a pris part au congrès de l’Association française de sémiotique, l’enseignant-chercheur Georice Bertin Madébé revient, avec Gabonreview, sur les motivations d’une telle rencontre et sur les propositions de renouvellement de cette science vielle de plus 50 ans. Gabonreview : Du 30 mai au 2 juin vous avez pris part, à Paris en France, au congrès de l’Association française de sémiotique. Pouvez-vous nous rappeler en quoi consistait cette rencontre ? Georice Bertin Madébé : Il s’agissait, en quelque sorte, de faire le bilan de la recherche sémiotique, aujourd’hui vielle de plus de 50 ans, mais surtout, d’envisager l’avenir de cette science, à partir des présupposés l’ayant fondé dans les années 1960 sous la férule de...
(Jeune Afrique 21/06/17)
Les incertitudes de la situation économique mondiale, les difficultés de l’Afrique centrale dues à la baisse du prix du pétrole et les progrès de l’intégration commerciale en Afrique de l’Ouest suscitent à nouveau une réflexion sur l’avenir de la Zone franc. Celle-ci a plus de cinquante années d’existence et a connu de nombreuses réformes qui, tout en laissant subsister les principes de base — fixité du taux de change des francs CFA et garantie de disponibilité des devises grâce aux comptes d’opérations des Banques centrales (BCEAO et BEAC) auprès du Trésor français — ont montré sa capacité d’adaptation à des situations nouvelles. Comme par le passé et selon la demande des États africains, elle peut évoluer à nouveau. Comment donner...
(Gabon Review 21/06/17)
Le dimanche 18 juin dernier, le campement Kangaba, lieu de villégiature situé à quelques kilomètres de la capitale malienne, Bamako, a été la cible des attaques djihadistes ayant fait quatre morts dont deux Franco-gabonais. Le Gabon condamne ces actes qu’il qualifie d’ « horribles » et d’ « abjects ». Dans un communiqué du ministère des Affaires étrangères publié le 19 juin, le gouvernement qualifie d’«horribles» et d’«abjects» les attentats intervenus ces derniers jours à travers le monde, notamment celui ayant eu lieu le 18 juin 2017, à Bamako au Mali. «Cette terrible tragédie ne devrait honorer personne, car ces attaques terroristes ne sont pas seulement dirigées contre le peuple malien, mais contre toute l’humanité qui défend la liberté et...

Pages

(Dw-World 31/08/16)
Le ministère de l'Intérieur a une nouvelle fois rappelé en fin de journée que la publication de résultats non validés par la Commission électorale (Cénap) était illégale. Du côté de la majorité au pouvoir, les partisans d’Ali Bongo sont surs de la victoire du président sortant. Les partisans de l'opposant Jean Ping sont eux aussi certains de la victoire de leur candidat. En fin d'après-midi, le Gabon était toujours dans l'attente des résultats officiels de la présidentielle du samedi 27 août. La Commission électorale nationale Cénap s'est réunie en séance plénière à partir de 19h, heure de Libreville, 18h temps universel avant l'annonce par le ministre de l'Intérieur. A quelques heures de la proclamation des résultats, les Gabonais étaient en...
(RFI 31/08/16)
C'est une longue nuit d'attente que viennent de traverser les Gabonais entre mardi et mercredi 31 août. Les électeurs ont guetté à la radio et sur Internet d'éventuels résultats relatifs à la présidentielle de samedi dernier, les yeux rivés sur les travaux de la Commission électorale, cherchant des explications sur les retards accumulés. La twittosphère a résonné tout au long de la nuit de messages d'indignation et de plaisanteries. La population, elle, avait déjà commencé à faire des provisions. Au cas où. Ils ont attendu les résultats jusqu'au bout de la nuit. Et ponctué l'attente de commentaires amusés ou énervés sur la Toile. « Cette #Cenap est en train de ruser avec les nerfs des #Gabonais », s'emporte une internaute...
(RFI 31/08/16)
Les Gabonais sont toujours dans l’attente du nom de leur prochain président. La Commission électorale qui centralise les votes devait se réunir à 19h en séance plénière, ce mardi 30 août, mais cette réunion n'avait visiblement toujours pas commencé, dans la nuit de mardi à mercredi. C'est le ministre de l'Intérieur qui dévoilera le résultat du scrutin présidentiel du week-end dernier. Second septennat pour Ali Bongo ou alternance avec son opposant Jean Ping ? Chaque camp revendique toujours la victoire. A la Cité de la démocratie, le dispositif de sécurité s’est renforcé petit à petit depuis deux jours. Derrière l’entrée, plusieurs camions militaires sont postés. Sur le parking, des gendarmes sont présents avec de l’équipement anti-émeutes posé par terre :...
(Jeune Afrique 31/08/16)
Samedi dernier, plus de 628 000 électeurs gabonais ont été appelés aux urnes pour choisir leur futur président. En ma qualité de membre de la délégation du Parlement européen au sein de la Mission d’observation électorale de l’Union Européenne, j’ai eu le privilège d’assister à un vote que bon nombre d’experts considèrent comme historique pour le destin de ce pays de l’Afrique centrale. L’élection présidentielle au Gabon est à mes yeux d’autant plus importante qu’elle se tient à un moment charnière de l’histoire de la démocratie en Afrique. Malgré tous les progrès enregistrés ces dernières décennies, la mise en pratique des principes démocratiques et de la bonne gouvernance reste trop souvent entachée par un manque de responsabilité d’une partie du...
(BBC 30/08/16)
Les résultats de l'élection présidentielle gabonaise de samedi dernier devraient être publiés ce mardi soir, selon le ministre de l'Intérieur. Selon le correspondant de BBC Afrique à Libreville, le climat est tendu dans la capitale, où le dispositif sécuritaire est renforcé autour de la Commission électorale nationale autonome et permanente (CENAP), l'organe chargé de la compilation des votes. "Ce dispositif est indispensable pour prévenir les risques d'incidents", explique un agent de sécurité à la CENAP. Cette dernière a qualifié d'"inacceptable" l'attitude de certains internautes qui publient sur les réseaux sociaux des résultats prétendument sortis des urnes. "Le pays est sous la menace de réseaux de hackers, les criminels du numérique", a affirmé le secrétaire général du ministère de la Défense,...
(France TV Info 30/08/16)
La dynastie Bongo règne sur ce pays d'Afrique équatoriale depuis près d'un demi-siècle. Mais son autorité est remise en cause par un ancien cacique du régime. Les Gabonais attendent les résultats avec inquiétude : le perdant acceptera-t-il sa défaite ? Depuis samedi soir, les Gabonais retiennent leur souffle à l'issue d'une présidentielle qui...
(RFI 30/08/16)
Les Gabonais sont toujours dans l’attente du nom de leur prochain président. La Commission électorale se réunit à partir de 19 h en séance plénière. Elle centralisera les votes, avant de dévoiler le résultat du scrutin présidentiel du week-end dernier. Second septennat pour Ali Bongo ou alternance avec son opposant Jean Ping ? Chaque camp revendique la victoire. Quelle est l’ambiance dans le pays ? A la Cité de la démocratie, le dispositif de sécurité s’est renforcé petit à petit depuis deux jours. Derrière l’entrée, plusieurs camions militaires sont postés. Sur le parking, des gendarmes sont présents avec de l’équipement anti-émeutes posé par terre : casques, boucliers... Ce déploiement était encore invisible lundi 29 août. En face, au rond-point de...
(BBC 30/08/16)
Malgré la consigne de la commission électorale nationale autonome et permanente (Cenap) de ne pas publier des résultats partiels et de ne pas donner non plus les tendances, les camps des deux principaux candidats affirment chacun avoir remporté le scrutin ou être sûr de le gagner. D'abord le camp Bongo a, hier soir, dans une déclaration du porte parole indiqué qu'il y avait des informations qui permettaient de dire qu'Ali Bongo allait l'emporter. Ce à quoi le camp Ping a répondu en faisant remarquer qu'il y a eu violation de la consigne de la Cenap. La situation dans la ville est globalement calme. Les routes sont quasiment désertes. Les forces de l'ordre restent toutefois visibles dans certains endroits de la...
(TV5 30/08/16)
Les résultats officiels doivent être donnés ce mardi 30 août à 17H. En attendant, la tension monte sur le terrain depuis le scrutin présidentiel de ce dimanche 28 août. Notre envoyée spéciale Ilhame Taoufiqi fait le point. Au QG du candidat d'opposition Jean Ping, les militants se réunissent dès la première heure pour soutenir leur candidat. Les discussions sont animées autour des rumeurs de fraude lors du scrutin. "Je suis le vainqueur du scrutin présidentiel organisé dans notre pays. (...) J'invite le peuple gabonais à la vigilance et à la mobilisation sur toute l'étendue du territoire pour défendre sa victoire", a déclaré Jean Ping devant la presse qu'il avait réunie lundi 29 août.
(France 24 30/08/16)
Les Gabonais étaient appelés aux urnes samedi 27 aout pour élire leur nouveau président. Arrestations, dépouillements dans la pénombre et bulletins brûlés : nos Observateurs nous ont fait parvenir durant le week-end plusieurs vidéos amateur faisant état des à-côtés de l’élection et de quelques incidents survenus en marge du scrutin. Près de 630 000 Gabonais étaient appelés aux urnes samedi pour élire leur futur président, dans 2 580 bureaux de vote. Cinq candidats étaient en lice, mais la victoire devrait se jouer entre les deux favoris, le président sortant Ali Bongo et son opposant Jean Ping. Les résultats définitifs devraient être connus mardi. Le ministre de l’Intérieur a fait état d'un "taux de participation élevé", sans donner de précisions. Le...
(Le Point 30/08/16)
Les rues de la capitale gabonaise sont pratiquement désertes. Difficile de trouver un taxi. « J'ai garé mon taxi depuis samedi. Nous observons la situation. Au Gabon, les jeunes émeutiers s'en prennent parfois aux transporteurs pendant les crises politiques », a expliqué Vincent Lipobo, taximan. Dans plusieurs quartiers, de nombreux magasins sont restés fermés. « Aucun commerçant ne veut voir sa marchandise emportée par les vandales et les pilleurs qui cassent et volent sans être inquiétés, parfois sous la barbe et le nez des policiers lors des émeutes. « J'avais perdu en 2009 tout ce que j'avais dans mon magasin au quartier Nkembo, dans le 2e arrondissement de Libreville, après la proclamation des résultats de la présidentielle. Nous avons encore...
(TV5 30/08/16)
Les observateurs de l'Union européenne (UE) à la présidentielle gabonaise ont sévèrement critiqué lundi le "manque de transparence" du processus électoral à la veille de l'annonce des résultats officiels, l'opposant Jean Ping appelant lui le peuple "à défendre par tous les moyens" sa "victoire" auto-proclamée. "Je félicite les électeurs gabonais qui ont exprimé leur volonté démocratique dans un processus dont la gestion a manqué de transparence", a déclaré devant la presse à Libreville la chef de la mission de l'UE, l'euro-députée bulgare Mariya Gabriel. "La mission déplore le manque de transparence des organes de gestion des élections omettant de mettre à la disposition des parties prenantes des informations essentielles telles que la liste électorale et la liste des centres de...
(Dw-World 30/08/16)
Jamais une élection au Gabon n'aura suscité autant d'attentions internationales. Une mission d'observation de l'UE a relevé des irrégularités durant la campagne électorale et le jour même de l'élection présidentielle. Plusieurs missions d'observation électorale étaient déployées sur l'ensemble du territoire gabonais pour observer le déroulement de la présidentielle. De nombreux observateurs électoraux ont été dépêchés dans ce petit pays d'Afrique centrale pour justement observer la présidentielle du 27 août. Ce lundi, c'est la mission d'observation de l'Union Européenne qui a rendu public son premier rapport post-électoral. Ecoutez ci-dessus la corespondance de Gérauds Wilfried Obangome, notre correspondant au Gabon. À la veille de la proclamation officielle des résultats de la présidentielle de samedi, les camps des deux principaux candidats, revendique chacun...
(Gabon Actu 30/08/16)
Les résultats tant attendus de l’élection présidentielle du 27 août dernier ne seront pas connus avant 19 heures ce mardi, selon un communiqué officiel de la Commission électorale nationale autonome et permanente (CENAP). Selon ce communiqué, diffusé par la télévision nationale gabonais dans son édition de 20 heures ce lundi, la session plénière réunissant tous les membres de la CENAP (opposition, majorité et représentants des ministères techniques) se réunira ce mardi à 19 heures au siège de la commission. Traditionnellement, cette rencontre consiste à inviter le ministre de l’Intérieur à venir publier les résultats du scrutin en présence de tous les membres de la CENAP. Le communiqué de la CENAP contredit donc celui du ministère de l’Intérieur qui tablait sur...
(BBC 30/08/16)
La mission d'observation de l'Union européenne a déclaré que l'élection présidentielle de samedi "a manqué de transparence". La mission a déploré "l'absence de listes électorales affichées devant les bureaux de vote, des défaillances au niveau du contrôle de l'encre indélébile, l'authentification des bulletins de vote et l'usage de scellés des urnes dépourvues de numéros d'identification". La chef de la mission, Mariya Gabriel, a noté, dans 17% des bureaux de vote, des "cas de refus des droits de vote en raison de l'absence de documents d'identification valables". L'eurodéputée bulgare affirme que les organes de gestion des élections ont omis de mettre à la disposition des parties prenantes des informations essentielles telles que la liste électorale et la liste des centres de...
(Gabon Review 30/08/16)
Le ministère de l’Intérieur, de la Décentralisation, de la Sécurité et de l’Hygiène publiques s’est déclaré satisfait du rapport rendu ce 29 août par la Mission d’observation électorale de l’Union européenne au Gabon, n’en retenant surtout que les aspects positifs. Ci-après l’intégralité du communiqué y relatif. COMMUNIQUE DE PRESSE A la suite de la Déclaration préliminaire de la Mission d’observation électorale de l’Union européenne au Gabon (Libreville, 29 août 2016) : Le Ministère de l’Intérieur prend acte du rapport globalement positif des observateurs de l’Union européenne Rappel : seule la CENAP est habilitée à fournir les résultats officiels pour proclamation Le Ministère de l’Intérieur, de la Décentralisation, de la Sécurité et de l’Hygiène publiques prend acte du satisfecit des observateurs...
(Gabon Actu 29/08/16)
Le directeur général de Gabon Telecom, Abderrahim Koumaa a présenté dimanche en fin de soirée dans un communiqué de presse les excuses à ses centaines de mille d’abonnés, privés depuis près d’une heure de l’internet. « Gabon Telecom informe son aimable clientèle, qu’un incident technique a causé une interruption involontaire de ses services internet pendant 45 minutes en début de soirée, ce dimanche 28 août 2016 », reconnait M. Koumaa. « Tout en présentant ses excuses pour les désagréments causés à sa clientèle, Gabon Télécom assure tout mettre en œuvre pour garantir la bonne continuité de ses services internet », a-t-il soutenu. Camille Boussoughou
(Jeune Afrique 29/08/16)
À la veille du scrutin présidentiel, les Gabonais ont eu un jour de congés, tandis que les deux principaux candidats tenaient leur dernier meeting - tous deux bondés. Ce 26 août n’avait pas l’air d’être le dernier jour de la campagne électorale pour l’élection présidentielle gabonaise du 27 août. La capitale gabonaise est étonnamment calme. Pas de foule grouillante sur les principaux axes routiers pavoisés d’affiches à l’effigie du président sortant, Ali Bongo Ondimba. Pas de cortèges bruyants de militants surexcités. Peu de personnes dans les bureaux. C’était un jour sans travail. Cependant, quelques lieux de vie : les distributeurs automatiques de billets. La veille, le 25 août, les 101 794 agents de la fonction publique ont perçu leur salaire...
(Gabon Eco 29/08/16)
Face aux journalistes nationaux et internationaux hier dimanche 28 août à Libreville, la mission d’observation du Haut Conseil des acteurs non étatiques du Gabon (HCANEG) dirigée par Nicaise Moulombi a jugé transparente et intègre l’opération de vote de la présidentielle du 27 août 2016 et a appelé les candidats à la réserve quant à la proclamation des résultats n’émanant pas de la CENAP. La mission d’observation du Haut Conseil des Acteurs non Etatiques du Gabon(HCANEG), entité neutre et indépendante a dans son rapport préliminaire reconnu devant la presse dimanche 28 août, la transparence et l’intégrité de l’élection présidentielle du 27 août 2016 et a demandé que les différents candidats se réservent de toute proclamation des résultats en respect des lois...
(RFI 29/08/16)
Au Gabon, les résultats de la présidentielle doivent être proclamés mardi à 17 h. Beaucoup ont en mémoire les violences post-électorales qui avaient marqué le scrutin de 2009. Dimanche, les deux principaux camps ont revendiqué la victoire. En soirée, l'ambiance à Libreville est resté calme, trop calme peut-être, disent certains. A 22 h, dans le quartier Louis, au nord de la capitale gabonaise. Un lieu où les habitants aiment venir se relaxer. Sauf que ce soir, le quartier est désert : bars et restaurants sont fermés. Le calme est inhabituel, confie un Librevillois. Même ambiance derrière l’assemblée, où la plupart des commerces sont restés portes closes. Pour George, le phénomène est lié aux élections et au risque de violences. «...

Pages

(Gabon Review 21/07/16)
Le 20 juillet courant, le gouvernement tentera de mobiliser 5 milliards de francs, dans le cadre d’une émission d’Obligations du trésor assimilables (OTA), pour une échéance fixée au 26 mars 2018. Conformément à son calendrier d’emprunt pour le compte de l’année 2016, récemment publié par la Banque des États de l’Afrique centrale (BEAC), le Gabon procédera, le 20 juillet courant, à l’émission d’obligations du trésor assimilables pour un montant global de 5 milliards de francs CFA. Cette nouvelle opération, d’une durée de maturité de deux ans, devrait émettre entre 3 000 et 5 000 obligations d’une valeur unitaire de 10 000 francs, avec un taux nominal de 4,50 %. Une équipe de 12 Spécialistes de la valeur du trésor (SVT)...
(Gabon Actu 21/07/16)
Le directeur général de Gabon Télécom, Abderrahim Koumaa a lancé mercredi dans une conférence de presse la technologie FTTH, un service internet très haut débit généré par la fibre optique, pour desservir les ménages gabonais. Le FTTH « Fibre to the home » qui signifie la fibre optique à domicile est la dernière génération de technologie, la plus puissante pour accéder à l’internet de qualité. Une fois installée, elle permet aux clients de disposer d’un débit plus rapide allant jusqu’à 100 fois plus élevé que l’ADSL. « La fibre optique à domicile est une avancée technologique majeure, ça mettra le Gabon au même niveau que les pays développés », a expliqué M. Koumaa, donnant les avantages que procure la technologie...
(Gabon Review 21/07/16)
Vaalco Energy Inc et Transocean ont passé un contrat pour la location du foreur Constellation II. Vaalco energy Inc a signé un accord avec Transocean pour la location du foreur Constellation II. Selon le site Ecofin, la location du Constellation II s’est faite dans le cadre d’un programme de forage commencé il y a quelques mois au large des côtes gabonaises. L’accord y relatif indique que Transocean versera un total de 5,1 millions de dollars (environ 2,6 milliards de francs) pour couvrir les jours où la plateforme n’a pas été utilisée. Ce montant couvrira également les charges de démobilisation et sera payé en sept mensualités. «Il y a quelques semaines, plusieurs pompes submersibles du puits Tchibala 2-H ont connu une...
(Gabon Review 21/07/16)
Dénommée La matinale de l’immobilier, une rencontre d’échange et de partage a récemment permis de se faire une idée de l’apport de l’immobilier au développement des entreprises. La première édition de La matinale de l’immobilier s’est tenue le 20 juillet courant à Libreville. Ce moment d’échange entre banquiers, architectes, commerciaux et notaires avait pour thème «Comment atteindre la croissance de votre entreprise?» Malgré la difficile situation économique du moment, les initiateurs de cette plate-forme ont planché sur la constitution progressive du patrimoine. A leurs yeux, cette démarche s’avère nécessaire pour générer des revenus complémentaires, notamment au moment de la retraite, et même pour l’évolution des entreprises. A cet effet, différentes solutions existent, notamment l’immobilier d’entreprise, décrite comme une valeur sûre,...
(Gabon Review 21/07/16)
La haute école spécialisée bernoise (BFH) suspend son partenariat avec le Gabon pour manque de financement. Désormais, les stagiaires gabonais devront s’engager à prendre en charge leurs frais de séjour. Après cinq années couronnées de succès, la collaboration de BHF avec le Gabon, initiée en 2011, s’essouffle. Selon une note signée du vice-directeur responsable du partenariat, «la BFH n’est plus en mesure d’assurer le financement des frais engendrés par les étudiants gabonais et qui ne sont pas couverts par l’Agence nationale des bourses du Gabon». Les étudiants gabonais devront donc prendre en charge leurs frais de séjour en Suisse. Selon la BFH, les étudiants gabonais peuvent continuer leurs études en Suisse. Mais, ceux souhaitant les poursuivre à la BFH devraient...
(Financial Afrik 20/07/16)
La Société financière internationale (SFI), filiale du groupe de la Banque mondiale dédiée au secteur privé, a indiqué avoir accordé un prêt de 52,5 millions d’euros à la Société d’exploitation du Transgabonais (Setrag), concessionnaire des chemins de fer du Gabon, pour la rénovation de ses infrastructures. Un financement qui vient s’ajouter aux 32,5 millions d’euros apportés par le français Proparco pour l’aboutissement du même projet. « Nous sommes heureux d’avoir fourni les services consultatifs et de financement pour la remise en état du Transgabonais », indique Vera Songwe, la directrice SFI des régions Afrique de l’Ouest et Afrique Centrale dans un communiqué de l’institution. « Ce projet soutiendra des solutions de transport efficace par les opérateurs du secteur privé pour...
(L'Union 20/07/16)
Il ne reste plus que 10 km de fibre optique à installer pour achever la première phase du chantier de déploiement de 504 km de fibre optique entre le Gabon et le Congo. Cette partie concerne la portion Bilinga-Dolisie, et Makebana-Mbinda, à la frontière avec le Gabon. Selon le coordonnateur du projet, Yvon-Didier Miehakanda, les travaux de la première phase de l’installation de la fibre optique seront achevés dans deux semaines. La seconde phase du projet, la fourniture des équipements techniques, devrait démarrer en octobre ou novembre prochain. Le déploiement de la fibre optique, à travers le Congo, depuis la ville de Pointe-Noire, pour être interconnectée au Gabon, a débuté en juin 2015. Ce projet relève de l’initiative Central Africa...
(Gabon Actu 19/07/16)
Le ministre d’Etat en charge des infrastructures, des travaux publics et de l’aménagement du territoire, Jean Pierre Oyiba a annoncé lundi dans une conférence de presse à Libreville que le gouvernement gabonais a consacré 65 milliards de FCFA destinés à un vaste programme de réhabilitation des voiries urbaines dont les travaux ont démarré il y a peu à Libreville et dans cinq autres capitales provinciales du pays. « L’enveloppe consacrée à l’aménagement de toutes les voiries urbaines du pays est de 65 milliards de FCFA », a annoncé M. Oyiba, indiquant que les entreprises adjudicataires ont déjà perçu 30% du montant. Des avances permettant aux entreprises commises d’accélérer la cadence des travaux. Le programme est déjà lancé dans les villes...
(Agence Ecofin 19/07/16)
(Agence Ecofin) - Le 18 juillet 2016, le Gabon et le Rwanda ont suspendu la surtaxe sur les appels internationaux entre les deux pays. Cela veut dire que les Gabonais et les Rwandais peuvent désormais appeler entre les deux pays à prix réduit. La bonne nouvelle, ce sont les Chefs d’Etat Paul Kagamé et Ali Bongo qui l’ont annoncée au terme d’une rencontre des membres du Comité de la Smart Africa Alliance. Les onze pays impliqués dans cette initiative d’intégration sous-régionale se sont, en effet, réunis en marge de la 27ème session ordinaire de l’Union Africaine (UA) qui s’est tenue du 17 au 18 juillet 2016 à Kigali au Rwanda. Se réjouissant du démarrage effectif du « One Area Network...
(Agence Ecofin 19/07/16)
Selon le site d’information Directinfos Gabon, Airtel Gabon, l’opérateur numéro 1 de la téléphonie mobile au Gabon, en proie à des difficultés financières malgré un chiffre d’affaires de 23 milliards de francs réalisé au 1er trimestre 2016, aurait décidé de se séparer d’une centaine de ses employés. Toujours selon cette source, l’affaire qui remonte à plusieurs mois et qui ne faisait l’objet que de rumeurs a pris une ampleur sans précédent. Selon les délégués du personnel, ce plan de licenciements économiques serait abusif en ce sens qu’il fait entorse au code du Travail. La pomme de discorde se trouverait au niveau du calcul de l’indemnité forfaitaire de départ jugée ‘’insignifiante’’ et ‘’humiliante’’ par les employés licenciés dont certains ont accumulé...
(Gabon Review 19/07/16)
L’IFC et le Proparco ont récemment consenti à accorder un prêt de 85 millions d’euros pour le financement des projets de la Société d’exploitation du Transgabonais (Setrag). L’International finance corporation, filiale de la Banque mondiale, et le Proparco, filiale de l’Agence française de développement (AFD), ont récemment consenti à apporter leur aide à la Société d’exploitation du Transgabonais (Setrag) pour l’aboutissement de son programme de rénovation de ses infrastructures. Pour ce faire, les deux structures financières ont accordé un prêt de 85 millions d’euros (environ 5,61 milliards de francs CFA), selon un récent communiqué. Pour la filiale gabonaise du groupe Eramet qui exploite un réseau ferroviaire long de 650 km, allant de Libreville à Franceville, ce prêt arrive à point...
(Agence Ecofin 19/07/16)
(Agence Ecofin) - Avec la baisse des recettes pétrolières qui représentent entre 20 et 80% des recettes publiques dans la zone Cemac, les Etats de cet espace communautaire se livrent désormais une véritable bataille sur le marché des titres publics de la banque centrale (Beac), afin de résorber leurs difficultés de trésorerie. A titre d’exemple, pour la seule journée du mercredi 20 juillet prochain, trois Etats-membres de la Cemac (Cameroun, Gabon et Guinée équatoriale) tenteront de mobiliser une enveloppe globale comprise entre 20 et 22 milliards de francs Cfa, apprend-on de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC). Le Cameroun, principal animateur de ce marché depuis son lancement en 2011, fort des 16 Spécialistes en valeur du Trésor (SVT)...
(APA 19/07/16)
APA – Douala (Cameroun) - Les pays de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEMAC) sollicitent de plus en plus le marché des titres publics pour mobiliser des fonds destinés au financement des projets de développement, à l’instar du Cameroun, de la Guinée équatoriale et du Gabon qui tenteront d’engranger 22 milliards de francs CFA mercredi, sur le marché de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC). Principal animateur du marché, le Cameroun, fort des 16 Spécialistes en valeur du Trésor (SVT) que le pays a agréés sur ce marché, ambitionne de mobiliser 7 milliards de francs CFA le 20 juillet 2016 par le biais d’une émission de bons du Trésor assimilables (BTA) d’une maturité de 52...
(Agence Ecofin 19/07/16)
(Agence Ecofin) - La semaine dernière, Léon Juste Ibombo, le ministre congolais des Postes et Télécommunications, a effectué une visite d’inspection du projet de déploiement de 504 km de fibre optique, à travers le pays, pour l’interconnecter au Gabon. Sur le terrain, le ministre a constaté qu’il ne restait plus que 10 km de fibre optique à installer, pour achever la première phase du chantier. Ces kilomètres concernent la portion Bilinga-Dolisie, et celle Makebana-Mbinda, à la frontière avec le Gabon. Satisfait de l’état d’avancement des travaux, Léon Juste Ibombo a déclaré que ses « premières impressions sont très bonnes. C'est un projet très intégrateur qui permettra, non seulement de relier le Congo au Gabon, d'avoir une sortie avec la fibre...
(Jeune Afrique 18/07/16)
La Société d'exploitation du Transgabonais, exploitant du réseau ferroviaire de 650 km qui relie le sud-est du Gabon à la côte Atlantique, a reçu un prêt de 85 millions d'euros, apporté par la Société financière internationale et le français Proparco, pour financer la rénovation de ses infrastructures. La Société d’exploitation du Transgabonais (Setrag) a obtenu un prêt de 85 millions auprès de la Société financière internationale (IFC – filiale du groupe de la Banque mondiale dédiée au secteur privée) et de Proparco (filiale de l’Agence française de développement). Ce financement comprend 52,5 millions d’euros apportés par IFC et 32,5 millions d’euros de Proparco, selon un communiqué publié le 14 juillet par la filiale du groupe de la Banque mondiale. Cet...
(Financial Afrik 18/07/16)
Le groupe Bolloré devrait avoir avoir en charge le projet d’extension du port d’Owendo et du terminal à conteneurs. A cet effet, une séance de travail regroupant entre autres le ministre des Infrastructures, des Travaux publics et de l’Aménagement du territoire, Jean-Pierre Oyiba, les ministres de l’Economie, Régis Immongault; du Budget, Christian Magnagna; des Transports, Ernest Mpouho Epigat; de la Défense, Mathias Otounga ainsi que le président du groupe Bolloré au Gabon, Antoine Horvarth a été tenue le 14 juillet au Gabon. Le port d’Owendo entend se lancer dans une modernisation à pas forcés. Il devra en effet accélérer sa mue pour être en mesure de rivaliser avec ses concurrents camerounais et congolais. Aussi, le gouvernement gabonais envisage-t-il de signer...
(Agence Ecofin 18/07/16)
Le concessionnaire des chemins de fer du Gabon, Setrag, a obtenu un financement de 52,5 millions d’euros de la Société Financière Internationale (SFI) pour accroître la capacité et améliorer l’efficacité du réseau ferroviaire du pays. Le Transgabonais, long de 650 km, et reliant Libreville à Franceville, relie les mines de fer et de manganèse du pays aux marchés internationaux. La Setrag utilisera les fonds pour augmenter sa capacité de transport, tout en améliorant sa fiabilité. «Nous sommes heureux d'avoir fourni les services consultatifs et de financement pour la remise en état du Transgabonais. Ce projet soutiendra des solutions de transport efficace par les opérateurs du secteur privé pour les sociétés minières et les expéditeurs de marchandises, facilitant ainsi l'investissement industriel...
(Jeune Afrique 18/07/16)
Les chefs d'État devraient entériner lors du sommet de l'Union africaine le principe d'une taxe de financement qui permettrait à l'institution panafricaine de ne plus reposer sur les aides extérieures. « Historique !” La réaction à chaud de l’ancien président de la Banque africaine de développement (BAD), le Rwandais Donald Kaberuka, en dit long sur l’ambiance des débats qui se sont tenus, samedi 16 juillet soir à l’Hôtel Serena de Kigali, autour d’un sujet épineux : le financement de l’Union africaine (UA). Kaberuka sortait tout juste d’une présentation sur le financement de l’organisation aux chefs d’État, aux ministres des Affaires étrangères et des Finances du continent, réunis pour...
(Financial Afrik 16/07/16)
Loin des conclusions souvent convenues des analystes politiques, Emmanuel Leroueil pose un regard lucide sur l’Afrique Centrale en apportant des éléments de différenciation que seule une approche de proximité peut garantir. Économiste d’origine rwandaise, Emmanel dirige le bureau Afrique centrale du cabinet panafricain de conseil en stratégie et management Performances Group. Il travaille principalement sur des missions d’appui aux organes de programmation budgétaire et opérationnelle de plans d’émergence ou stratégie de développement d’Etats africains. A ce titre, il fait partie de la vague montante des jeunes économistes africains post-keynisianistes, adeptes de la planification stratégique et du rôle fondamental que doit jouer la l’Etat (la puissance publique) dans la transformation économique. Comment les économies de l’Afrique centrale arrivent-elle à faire face...
(Gabon Actu 15/07/16)
La direction générale de Poste Bank a annoncé dans un communiqué que La poste et sa filiale Poste Bank ne fermeront pas définitivement cette fin du mois et ne licencieront pas massivement leur personnel comme annoncé dans les réseaux sociaux. Selon un communiqué de La Poste S.A, la Poste Bank n’est pas en voie de liquidation. Elle ne procédera pas non plus au licenciement massif de ses agents. L’information diffusée sur le forum de discussion Info kinguélé 2 par notre confrère Brice Ndong est donc dénuée de tout fondement et ne provient d’aucune source officielle. Résolument engagé dans un plan de restructuration, Michael Adandé espère rétablir la confiance. Il opte pour la poursuite des activités et le maintien des emplois...

Pages

(Le Parisien 31/07/13)
dinson Cavani ne disputera pas le Trophée des champions samedi 3 août. Le buteur uruguayen n’a pas été retenu dans le groupe qui s’envole jeudi vers Libreville (Gabon). L’Urguayen reste donc à Paris tout comme le défenseur brésilien Marquinhos, une des deux autres recrues parisiennes avec Lucas Digne, présent lui pour le premier match officiel de la saison. Deux raisons pourraient expliquer cette absence. D’abord, l’ancien joueur de Naples n’a repris l’entraînement que depuis une semaine et le lancer trop rapidement peut présenter un risque. Par ailleurs, il est possible que, comme Marquinhos, il n’ait pas eu le temps d’effectuer les vaccins obligatoires pour le Gabon et qui, pour certains, doivent être administrés au moins dix jours avant le déplacement...
(Gabon Review 31/07/13)
Les spéculations relatives au limogeage de Thomas Libyh au coaching de l’Union sportive de Bitam (USB) étaient depuis quelques jours au centre des conversations des férus du ballon rond. Selon des sources concordantes, François Omam-Biyik est le nouvel entraineur du club champion du Gabon. Vraisemblablement, les dernières prises de position du meilleur entraineur du championnat national 2012-2013 qui dénonçait le laxisme des dirigeants de l’Union sportive de Bitam (USB) dans la gestion des salaires des joueurs, n’avaient trouvé l’assentiment du comité exécutif cher à l’honorable René Ndemezo’o Obiang, président du conseil de surveillance de ce club. D’ailleurs, alors qu’il échangeait le lundi 22 juillet dernier avec l’association des supporters de l’USB au lendemain des exactions de Sibang, l’ancien ministre des...
(Gabon Eco 31/07/13)
C'est en présence du Secrétaire Général du comité de normalisation de la Fédération Gabonaise de Football (Fégafoot), Jean Félix Mba Nzé et du Directeur provincial du ministère de la Jeunesse et des Sports, Alfred Calvin Mounia, que Jean Paul Mbadinga Nzinga a été porté le weekend dernier à la tête de la ligue provinciale de la Ngounié. Suite à la démission à la dernière minute de son adversaire, Jean Paul Mbadinga Koumba, le nouveau président de la Ligue de la Ngounié, Jean Paul Mbadinga Nzinga a été plébiscité le weekend dernier dans les locaux de la maison du ministère de la Famille avec 14 voix sur 14, soit 100% des votes. Le renouvellement du comité directeur de la Ligue de...
(Gabon Eco 31/07/13)
Vainqueur du Tchad sur un score de 26 à 24 mardi 30 juillet au gymnase du prytanée militaire de Libreville lors de finale de la première Coupe d'Afrique Centrale de Handball U19 hommes, le Cameroun a été sacré champion d’Afrique centrale pour la zone 4. Les Lions Indomptables U19 de handball ont tiré leur épingle du jeu mardi après-midi au gymnase du prytanée militaire de Libreville, en remportant le premier trophée de la Coupe d'Afrique Centrale de la zone 4 à l'issue de leur victoire en finale ( 26-24 ) contre une sélection tchadienne pourtant dominatrice. Dès l'entame, le Cameroun menait 6-2 avant de se faire rattraper (9-9, 20e) par le Tchad revigoré par un temps mort demandé par son...
(Gabon Eco 31/07/13)
Libéré par son club le Stade Lavallois, l'international gabonais Fabrice Do Marcolino que beaucoup voyaient faire un comeback au pays, a finalement posé ses valises à l'USJA Carquefou en National en France. Après avoir passé quatre années au Stade Lavallois où il a inscrit 14 buts en 60 matchs, l'attaquant des Panthères du Gabon, Fabrice Do Marcolino, a rejoint Carquefou où évolue un autre Gabonais, Merlin Abdoulaye Tandjigora. Auteur de 18 buts en 110 matchs en Ligue L2, et 43 buts en 92 matchs de National, Do Marcolino devra désormais mettre toute son expérience au service de Carquefou qui attend beaucoup de lui. Avec 22 sélections sous les couleurs des Panthères du Gabon (4buts) ,le natif de Libreville âgé de...
(Gabon Review 30/07/13)
La professionnalisation du football gabonais poursuit son évolution hors des pelouses. À l’exemple de l’Union nationale des footballeurs professionnels (UNFP) de France crée depuis 1961, les footballeurs gabonais disposent désormais d’un syndicat dénommé «Profoot». Dans le but de défendre les valeurs du football et les intérêts légitimes de ses footballeurs, le Gabon vient de se doter d’une structure syndicale qui s’occupera des carrières, des intégrations, des réinsertions et des droits des footballeurs. Dénommée Profoot, les objectifs de cette association, selon ses fondateurs, sont «de rassembler tous les acteurs du sport roi afin que le football reprenne ses lettres de noblesse au Gabon. Et de hisser le football gabonais au rang de première nation de football africain». «Nous voulons croire que...
(Gabon Review 30/07/13)
Arrivé à Dortmund (D1 allemande) il y a quelques jours en provenance de Saint-Etienne (D1 française), Pierre-Emerick Aubameyang a remporté, le 27 juillet dernier, un premier trophée avec son nouveau club. L’aventure allemande de l’international gabonais ne pouvait pas mieux démarrer. En effet, le transfuge de Saint-Etienne a gagné la Supercoupe d’Allemagne avec Dortmund face Bayern Munich de Pep Guardiola, champion d’Europe et d’Allemagne en titre, également vainqueur de la coupe nationale et de la Supercoupe la saison passée. Après avoir débuté la rencontre sur le banc, le Gabonais est entré en jeu à la 71e, alors que son équipe menait 3-2. Après avoir rongé son frein sur le banc de touche, où les cameras zoomait régulièrement sur lui, le...
(Agence Gabonaise de Presse 29/07/13)
LIBREVILLE (AGP) - La finale de la première édition de la Coupe d’Afrique centrale des U-19, organisée par la Gabon, se disputera entre le Tchad et le Cameroun. L’équipe de handball du Tchad a sorti (29-26) le Gabon en demi-finale de la première édition de la Coupe d’Afrique centrale et sera opposée à la formation du Cameroun victorieuse devant la RDC (32-28) dans l’autre demi-finale. Dans la demi-finale qui a opposé le Gabon au Tchad, les handballeurs gabonais ont raté leur début de match devant leurs homologues tchadiens donnat ainsi la possibilité aux tchadiens de mener au score (5-9, 16e) à la surprise générale. Ni le temps mort demandé très tôt (3e) en début de match par le sélectionneur Toncy...
(Gabon Review 29/07/13)
Opposés aux Lions indomptables, ce dimanche 28 juillet, les Panthères du Gabon se sont laissé avoir (0-1). Une réalisation de l’attaquant de Coton sport de Garoua qui permet au Cameroun de prendre une option sur la qualification. Match retour dans une semaine à Libreville. La manche aller du match Cameroun-Gabon, comptant pour le dernier tour des éliminatoires du Championnat d’Afrique des nations (CHAN) 2014, s’est jouée le dimanche 28 juillet au stade Ahmadou Ahidjo de Yaoundé. Grâce à un penalty transformé à la 29e minute par Jacques Haman, sociétaire de Coton sport de Garoua, les Lions A’ se sont imposés sur le score étriqué d’un but à zéro. Pour de nombreux observateurs gabonais, la défaite des Panthères était prévisible, si...
(Afrik.com 29/07/13)
A l’occasion de la poursuite des éliminatoires au Championnat d’Afrique des nations 2014, le Burkina Faso, le Congo et le mali ont décroché leur ticket pour pour l’Afrique du Sud, à l’issue des matches retour. Bien que battu en Côte d’Ivoire, le Nigeria s’est également qualifié. Dans les manches aller, le Cameroun a pris une option du le Gabon (1-0). Les résultats des matches retour. Niger 1-0 Burkina Faso, 5-6 aux tab (0-1) -Guinée 1-0 Mali (1-3) - Côte d’Ivoire 2-0 Nigeria (1-4) - Ouganda - Tanzanie : 3-1 (1-0) - Congo 1-0 RD Congo (1-2) - Soudan 1-1 Burundi, 3-4 aux tab (1-1) - Rwanda 1-0 Ethiopie, 5-6 aux tab (0-1)- *Les équipes en gras sont qualifiées et rejoignent...
(Agence Gabonaise de Presse 26/07/13)
LIBREVILLE (AGP) - L'équipe du Gabon s’est imposée, jeudi à Libreville, face au Cameroun (27-22) en ouverture du tournoi de la première édition de la Coupe d’Afrique centrale U-19 hommes. Après un début assez timide, les Panthères ont su laisser passer l’orage, pour finalement entrer dans la compétition qui leur servira peaufiner les automatismes avant le ‘’Mondial’’ en Hongrie, en dominant la formation du Cameroun sur le score de 27 à 22. Certainement crispés par l’enjeu et surtout les fortes attentes du public, les joueurs gabonais ont tout de même eu d’énormes difficultés pour transpercer l’arrière-garde adverse, qui jouait en zone. "On n’a pas joué libérés au début du match, mais les joueurs ont été courageux et volontaires. On a...
(Gabon Eco 26/07/13)
Le Gabon qui a pris part à la 33e édition du Tournoi international de Sant Esteve Sesrovires organisé en Espagne, a terminé au rang de 5ème sur 17 équipes engagées, après son élimination en quarts de finale lundi 22 juillet, a rapporté mercredi une source proche de la Fédération Gabonaise de Handball. Eliminés en quarts de finale du Tournoi international de Sant Esteve Sesrovires en Espagne par l’équipe espagnole de Sant Boi, l’équipe des cadets gabonais qui a terminé cinquième, a remporté le titre de meilleure équipe africaine devant l’Algérie, la Lybie, le Nigéria, la Guinée et la Gambie. Le parcours moins prestigieux enregistré en Espagne par le Gabon qui a récemment remporté en Italie le tournoi international de Teramo,...
(Gabon Eco 26/07/13)
Les Panthères du Gabon B, affronteront en août prochain leurs homologues des Lions Indomptables du Cameroun en matchs aller et retour des éliminatoires du Championnat d’Afrique des Nations (Chan).C’est la décision prise mardi par le Ministre des Sports, Séraphin Moundounga lors d’une réunion. Le Ministre Séraphin Moundounga a, au cours d’une réunion mardi 23 juillet, autorisé le déplacement de l’équipe des Panthères locales à destination de Yaoundé en août prochain pour affronter l’équipe du Cameroun, en match aller comptant pour les éliminatoires du Chan. En effet, c’est en présence du Président du comité de normalisation de la Fédération Gabonaise de Football (Fégafoot), Dieudonné Ndoumbou et de son Secrétaire Général, Félix Mba Nzé, que le Ministre des Sports Séraphin Moundounga, a...
(Gabon Review 26/07/13)
Pas de répit pour les Panthères cadets de handball. À peine rentrés d’Espagne où ils discutaient le tournoi international Sant Esteve Sesrovires, à Barcelone du 19 au 23 juillet, les poulains de Toncy Druskovic, ont ouvert les hostilités de la première édition de la Coupe d’Afrique centrale de handball (Cach) masculin (U19) face aux Lionceaux du Cameroun. Le coup d’envoi de la première édition de la coupe d’Afrique centrale de handball masculin (U19) a été donné le 25 juillet 2013 à Libreville en présence d’un parterre d’invités venus nombreux pour rehausser de leur présence cette compétition. Se jouant exclusivement à Libreville, au gymnase du Prytanée militaire, et placée sous la devise «le rendez-vous de la fraternité», ce rendez-vous sous régional...
(Gabon Review 25/07/13)
En prélude à la première édition de la coupe d’Afrique centrale de handball (U19), les membres du comité d’organisation de cet événement, accompagnés du double champion d’Europe, du monde et Olympique, Luc Abalo, se sont retrouvés le 24 juillet 2013 à l’auditorium de la Maison Georges Rawiri pour présenter le déroulement de cette compétition qui intègre le programme de préparation des Panthères qualifiés pour le prochain mondial qui se disputera en Hongrie. Les préparatifs inhérents à la réussite de la première édition de la coupe d’Afrique centrale de handball (U19), organisée par la Fédération gabonaise de handball (Fégahand) en collaboration avec l’Union des fédérations de handball d’Afrique Centrale (UFHAC) Zone 4, sont terminés, aux dires du comité d’organisation de cette...
(Gabon Eco 25/07/13)
Le coup d’envoi de la Coupe d’Afrique Centrale U19 hommes de handball, a été donné ce jeudi 25 juillet au gymnase du prytanée militaire de Libreville en présence du double champion d’Europe, du monde et olympique, Luc Abalo. Invité d’honneur au même titre que l’équipe d’Afrique Sud, l’international Français Luc Abalo présent à Libreville depuis hier assiste, au Prytanée militaire de Baraka, au lancement de la première édition de la Coupe d’Afrique Centrale U19 masculin qui réunira au total sept pays jusqu’au 31 juillet. Organisée à Libreville par la Fédération Gabonaise de Handball (Fegahand), en collaboration avec l’Union des Fédérations de Handball d’Afrique Centrale (UFHAC) Zone 4, la première édition de cette compétition, accueille les équipes de Sao Tomé et...
(Gabon Eco 25/07/13)
Absent de l’effectif de Dortmund qui a remporté la 3ème place de la Telecom Cup (1-0) contre Hambourg, pour cause de maladie , l’international gabonais Pierre Emerick Aubameyang a annoncé son retour à l’entraînement mardi sur son compte twitter. Annoncé malade depuis samedi, l’attaquant gabonais du Borussia Dortmund, Pierre Emerick Aubameyang (PEA) va mieux. L’ancien attaquant vedette de l’AS Saint Etienne en L1 française, qui s’est déjà créé une place de choix dans le cœur des supporters allemands, avec un but, une passe décisive et une frappe sur le poteau sous ses nouvelles couleurs de Dortmund a repris le chemin des entraînements mardi 23 juillet. Cependant, PEA ne s’est pas fait remarquer uniquement pour ses performances sportives .En effet ,...
(Infos Plus Gabon 24/07/13)
Les experts chargés d'élaborer l'ordre du jour de la 5ème conférence africaine des ministres des Sports ont clos leurs travaux ce mercredi à Abidjan, sur un engagement consensuel en faveur du développement du sport en Afrique, en mettant l'accent sur la particularité de l'athlétisme sur le continent. Ainsi, le projet de Déclaration d'Abidjan, destiné à l'adoption des ministres qui se réunissent à compter de jeudi, fait ressortir l'impératif besoin "d'intervenir auprès de la communauté internationale, afin de réduire l'exode des jeunes athlètes africains souvent incités à changer de nationalité". Certes, si ces jeunes athlètes font les beaux jours d'autres pays ou de sponsors plus fortunés, leur exode partage régulièrement les mêmes motifs avec la mauvaise performance que les experts reprochent...
(Gabonews 24/07/13)
Parrain de la 1ère édition de la Coupe d'Afrique Centrale des U19 de Handball qui se dispute du 24 au 31 juillet à Libreville, le double champion du Monde, double champion Olympique Luc Abalo a dit sa fierté d'être invité pour la première fois par un pays africain. "C'est pour moi une grande fierté que d'être invité pour la première fois par une fédération africaine pour apporter mon expérience. Je prends cela comme un honneur. J'ai été agréablement surpris par l'accueil qui m'a été réservé". Face aux journalistes, le sociétaire du Paris Saint Germain a exprimé son regret de ne pas voir des équipes de l'Afrique noire jouer les premiers rôles dans le concert du handball mondial. " Je participe...
(Agence Gabonaise de Presse 24/07/13)
LIBREVILLE (AGP)- La 1ère édition de la coupe d’Afrique centrale masculin de handball (U- 19), débute ce mercredi à Libreville, et regroupera hormis le Gabon le pays organisateur, le Cameroun, la Centrafrique, Sao Tomé et Principe, la République démocratique du Congo (RDC) et l'Afrique sud, seul pays n'appartenant pas à la région. Le tournoi qui s’achèvera le 31 juillet prochain, prépare les handballeurs gabonais au prochain championnat du monde cadet prévu à Budapest (Hongrie) du 10 au 23 août 2013. La 1ère édition de la coupe d’Afrique centrale de handball est une initiative de la Fédération gabonaise de handball (FEGAHAND), en partenariat avec l’Union des fédérations de handball d’Afrique Centrale (UFHAC) Zone 4. DM/PRB/IM

Pages

(Jeune Afrique 20/07/16)
Periscope, Twitter, Instagram ou encore Snapchat : peu utilisés ou encore inexistants lors de la campagne de 2009, les réseaux sociaux bousculent celle de 2016. Les candidats à la présidentielle du 27 août le savent : l’accès au Palais du bord de mer passe par la conquête de la jeunesse. Les chiffres parlent d’eux-même : selon un dernier recensement, 62,3 % de la population a moins de 24 ans. Raison qui explique en partie leur forte mobilisation sur les réseaux sociaux, également investis par leurs soutiens et équipes de jeunes communicants pour vanter les programmes de chacun. Débuts timides sur Snapchat Si leur présence sur Facebook – où est né en 2011 le très influent forum Infos Kinguélé – est...
(La Voix de l'Amérique 20/07/16)
Edward J. Markey, sénateur démocrate de Massachusetts, interpelle les autorités gabonaises à assurer que l’élection présidentielle du 28 août prochain ne soit pas une source des troubles dans ce pays d'Afrique. "Je demande à tous les dirigeants gabonais de travailler urgemment pour assurer que la prochaine élection présidentielle du 28 août soit menée de manière transparente, équitable et pacifique en conformité avec les aspirations démocratiques du peuple gabonais", soutient le sénateur démocrate. Il demande que les politiciens et les partis de différences tendances travaillent avec la société civile, les chefs religieux et d'autres leaders de la communauté pour "démontrer leur engagement à des élections pacifiques et crédibles et renforcer la confiance du peuple dans la légitimité du processus démocratique au...
(Jeune Afrique 19/07/16)
Plusieurs diabétiques et hypertendus, un asthmatique, deux VIH… Des indiscrétions ont filtré de la commission médicale chargée de se prononcer sur l’aptitude des candidats à l’exercice de la fonction de président de la République au titre de l’élection du 27 août. Un candidat infecté par le VIH est-il en mesure d’exercer la fonction de chef de l’État ? La loi gabonaise ne se prononce pas, même si l’intéressé exclu de la compétition est fondé à attaquer pour discrimination la Commission électorale nationale autonome et permanente (Cenap), qui publie la liste définitive des candidats. Conformément aux prescriptions du code électoral, les postulants ont passé des examens, notamment radiologiques et sanguins, au Centre hospitalier universitaire de Libreville. Les prélèvements sont anonymes et codés...
(RFI 19/07/16)
Au Gabon, la Commission électorale nationale permanente et autonome (Cenap) a retenu 14 candidatures pour l'élection présidentielle du 27 août prochain, dont celle du chef de l'Etat sortant Ali Bongo Ondimba. A 57 ans, le président Bongo, accusé d'inéligibilité par ses détracteurs, affrontera notamment d'anciens caciques du régime aujourd'hui dans l'opposition. Des opposants ont déposé ce mardi un ultime recours pour contester la candidature d'Ali Bongo devant la Cour constitutionnelle. Ali Bongo semble ironiser et les Gabonais se lasser. Le 9 juillet, le jour de dépôt de sa candidature, Ali Bongo lançait à une foule : « Est-ce que je suis étranger ? Je viens d'où ? » Réponse en chœur de ses partisans : « du Gabon ». La...
(BBC 19/07/16)
La motion a été transmise par le président gabonais, Ali Bongo Ondimba, au nom de l'ensemble des signataires. Selon les initiateurs, la suspension de la RASD permettra à l'UA de "jouer un rôle constructif et de contribuer positivement aux efforts de l'ONU dans le dénouement définitif du différend régional sur le Sahara". Les pays signataires déclarent regretter l'absence du Maroc des instances de l'Union Africaine. Ils ont également salué "la décision du Royaume de ce pays, membre fondateur de l'OUA, de reprendre sa place au sein l'Union Africaine". Les 28 signataires entendent s'impliquer activement dans le retour du Maroc. Le Bénin, le Burkina Faso, le Burundi, le Cap-Vert, les Iles Comores, le Congo, la Côte d'Ivoire, Djibouti, l'Erythrée, le Gabon,...
(RFI 18/07/16)
Au Gabon, la société civile dénonce la détérioration du climat général à quelques semaines de la présidentielle du 27 août. Sur décision du parquet de Libreville, vendredi 15 juillet, 24 militants ont été incarcérés. Parmi eux, se trouvent des leaders syndicaux qui avaient été arrêtés samedi 11 juillet lors de la dispersion d'un rassemblement de l'opposition. Du côté du gouvernement, on indique que ce sont « les casseurs » qui ont été arrêtés. D’après des membres de la société civile, la police recherche toujours deux responsables de mouvements de jeunes : Enrique ...
(Jeune Afrique 18/07/16)
La Société d'exploitation du Transgabonais, exploitant du réseau ferroviaire de 650 km qui relie le sud-est du Gabon à la côte Atlantique, a reçu un prêt de 85 millions d'euros, apporté par la Société financière internationale et le français Proparco, pour financer la rénovation de ses infrastructures. La Société d’exploitation du Transgabonais (Setrag) a obtenu un prêt de 85 millions auprès de la Société financière internationale (IFC – filiale du groupe de la Banque mondiale dédiée au secteur privée) et de Proparco (filiale de l’Agence française de développement). Ce financement comprend 52,5 millions d’euros apportés par IFC et 32,5 millions d’euros de Proparco, selon un communiqué publié le 14 juillet par la filiale du groupe de la Banque mondiale. Cet...
(RFI 18/07/16)
Au Gabon, la Commission électorale nationale autonome et permanente (Cenap), réunie en plénière, vendredi 15 juillet, à Libreville, a validé 14 candidatures sur les 19 dossiers déposés en vue de l’élection présidentielle du 27 août. Le chef de l’Etat sortant, Ali Bongo, et ses principaux rivaux politiques seront ainsi sur la ligne de départ. Le pouvoir donne, par ailleurs, des signes de fébrilité et multiplie les arrestations d’activistes de la société civile opposés à une nouvelle candidature du président gabonais. A 57 ans, le président Ali Bongo devrait affronter notamment d’anciennes figures du régime, aujourd’hui dans l’opposition. C’est le cas de l’ancien président de la Commission de l’Union africaine, Jean Ping, de l’ancien président de l’Assemblée nationale, Guy Nzouba Ndama...
(Jeune Afrique 18/07/16)
Les chefs d'État devraient entériner lors du sommet de l'Union africaine le principe d'une taxe de financement qui permettrait à l'institution panafricaine de ne plus reposer sur les aides extérieures. « Historique !” La réaction à chaud de l’ancien président de la Banque africaine de développement (BAD), le Rwandais Donald Kaberuka, en dit long sur l’ambiance des débats qui se sont tenus, samedi 16 juillet soir à l’Hôtel Serena de Kigali, autour d’un sujet épineux : le financement de l’Union africaine (UA). Kaberuka sortait tout juste d’une présentation sur le financement de l’organisation aux chefs d’État, aux ministres des Affaires étrangères et des Finances du continent, réunis pour...
(Jeune Afrique 18/07/16)
Le 27è sommet de l'Union africaine s'est ouvert le 17 juillet à Kigali, avec de nombreux sujets à l'ordre du jour, dont l'élection du nouveau président de la Commission. Voici ce qu’il faut retenir de la première journée de la grand-messe des leaders africains. Dès le début de son discours d’ouverture du 27e sommet des chefs d’État de l’Union africaine (UA), dimanche 17 avril, le président en exercice, le Tchadien Idriss Déby Itno, a demandé à l’auditorium comble du centre de conférences de Kigali de faire une minute de silence en mémoire de Mohamed Abdelaziz, le secrétaire général du Polisario et président de la République arabe sahraouie démocratique (RASD), décédé le 31 mai. Une initiative remarquée (et qui ne dura...
(RFI 17/07/16)
A Kigali au Rwanda, la cérémonie d’ouverture du sommet de l’Union africaine (UA) se tient ce dimanche 17 juillet. Les chefs d'Etat se sont retrouvés auparavant à huis clos pour évoquer la crise au Soudan du Sud, mais aussi la succession de Nkosazana Dlamini-Zuma à la tête de la Commission de l'UA, ainsi que l'éventuel retour du Maroc. Trois candidats à la succession de Nkosazana Dlamini-Zuma à la tête de la Commission de l’Union africaine (UA) sont en lice, à savoir les ministres des Affaires étrangères du Botswana et de Guinée équatoriale et l’ancienne vice-présidente d’Ouganda Specioza Wandira-Kazibwe. Le problème ?
(Jeune Afrique 16/07/16)
En août et en septembre, avant et après la présidentielle (prévue le 27 août), les forces de sécurité quadrilleront toutes les zones « sensibles » de la ville pétrolière de Port-Gentil. Tenu secret par les autorités, le dispositif antiémeute est passé au crible. Le gouvernement redoute que des violences n’éclatent dans cette ville frondeuse où les campagnes électorales sont traditionnellement propices aux saccages. En 1990, le grand marché et de nombreux commerces avaient été incendiés. Des scènes similaires s’étaient produites en 1993 et en 1998, avec notamment la mise à sac du consulat de France. Le souvenir des émeutes meurtrières...
(Jeune Afrique 16/07/16)
Ces trois hommes ont toute la confiance du chef de l'État. Nous lui avons un jour demandé en qui il avait entièrement confiance. Une question qui plongea le chef de l’État dans un abîme de perplexité… Réponse : « On peut les compter sur les doigts d’une main. » En dehors du cercle familial, restreint – car la dynastie Bongo ne compte pas que de fidèles soutiens -, ils sont donc très peu nombreux à faire partie de sa véritable garde rapprochée. Maixent Accrombessi : fidèle parmi les fidèles Comment ne pas citer son directeur de cabinet, Maixent Accrombessi, 51 ans ? Ce titulaire d’un DEA en économie appliquée et d’un DESS en développement économique et social est le véritable...
(Jeune Afrique 15/07/16)
Âge, régions d'origine, carrières politiques… Portrait-robot des candidats à l'élection présidentielle gabonaise du 27 août. Ils seront nombreux sur la ligne de départ. Pas moins de 19 candidats ont déposé un dossier auprès de la Commission électorale nationale autonome et permanente gabonaise (Cenap) pour l’élection présidentielle du 27 août. Des dossiers actuellement examinés par la commission, qui devrait les valider (ou non) dans les heures à venir. Premier constat : aucune femme ne s’est lancée dans la course. Tous les prétendants sont donc des hommes, ont pour la plupart une longue carrière politique derrière eux, et affichent en....
(TV5 14/07/16)
Il a longtemps parcouru l'Afrique à la tête de l'Union africaine. Ces deux dernières années, c'est son pays, le Gabon, qu'il a sillonné, à la rencontre des électeurs. Jean Ping veut croire qu'il a toutes ses chances dans la course à la présidentielle gabonaise qui aura lieu le 27 août prochain. Il est l'invité de TV5MONDE. s à la présidentielle au Gabon, Jean Ping vient de déposer son dossier à la commission électorale. Le nombre exact de candidats n'est pas connu, mais selon toute vraisemblance, ils seront autour d'une vingtaine. Sur le plateau de TV5MONDE, Jean Ping expose les raisons pour lesquelles il a décidé de briguer la fonction suprême et tire le bilan de sa tournée de deux ans...
(RFI 14/07/16)
Des milliers de Gabonais ont adressé des plaintes à la Commission électorale nationale et permanente (Cénap) pour exiger le rejet de la candidature du président sortant, Ali Bongo Ondimba. Certains le soupçonnent de ne pas être né Gabonais, et donc de ne pas pouvoir exercer le pouvoir conformément à l’article 10 de la Constitution. Le siège de la Commission électorale nationale et permanente (Cénap) étant situé dans un site très sécurisé, ce sont les leaders des partis politiques qui ont apporté les plaintes de leurs militants. L'Union nationale a remis 1 500 plaintes et le Mouvement héritage et modernité en a déposé 1 100. « Monsieur Ali Bongo Ondimba a estimé en 2009 qu’il avait produit un faux acte de...
(RFI 13/07/16)
L'opération de dépôt des candidatures pour l'élection présidentielle gabonaise du 27 août prochain s’est achevée mardi 12 juillet. On ne connaît pas encore le nombre exact de candidats ayant déposé leur dossier, mais selon toute vraisemblance ils seront autour d’une vingtaine. La commission électorale gabonaise n'a pas souhaité communiquer mardi à 18 heures, l'heure officielle de la clôture des dépôts de candidatures. Le dernier candidat reçu durant le temps règlementaire était l'ancien maire de Libreville, Paul Mba Abessole. Son dossier portait le numéro 19 alors que les deux précédents avaient respectivement les numéros 17 et 18. « Nous faisons les prolongations, s'il y a un candidat de dernière minute, nous allons l'enregistrer », a déclaré un membre de la commission...
(Jeune Afrique 13/07/16)
Ils avaient jusqu'au 12 juillet au soir pour déposer leurs candidatures auprès de la Commission électorale nationale autonome et permanente gabonaise (Cenap). Sauf désistement ou invalidation par la commission, ils devraient donc être 18 sur la ligne de départ face à Ali Bongo Ondimba. Revue des prétendants. Sept ans après son accession au pouvoir en 2009, Ali Bongo Ondimba, 57 ans, briguera fin août un deuxième mandat. La bataille électorale s’annonce rude : ABO sait qu’il aura face à lui des adversaires dispersés mais bien déterminés à lui barrer la route. Ses opposants n’ont d’ailleurs pas ménagé leurs efforts pour tenter d’invalider sa candidature, contestant devant la Cenap son acte de naissance. Des arguments balayés par les deux instances :...
(Jeune Afrique 12/07/16)
Le pléthorique clan Bongo - 54 héritiers d'Omar officiellement répertoriés - n'est pas en rangs serrés derrière Ali pour la présidentielle du 27 août. Certains, comme son frère Christian, l'ancien patron de la Banque gabonaise de développement, ne cachent pas leur défiance. D'autres, comme sa sœur aînée, Pascaline, semblent avoir baissé les armes. Et puis il y a ceux qui sont à ses côtés, le soutiennent et jouent un rôle de premier plan. Titulaire d’une maîtrise en sociologie et saint-cyrien, ce frère d’ABO occupe, à 36 ans, le poste hautement stratégique de directeur général des services spéciaux (renseignements, sécurité nationale). Fan de sports de combat et du Paris Saint-Germain, il appartient au corps de la garde républicaine, dirigée par Grégoire...
(Jeune Afrique 12/07/16)
Le chef de l'État, qui brigue un deuxième mandat en août, est à la fois surexposé et méconnu. Comment et avec qui dirige-t-il ? Que pense-t-il vraiment ? Portrait en forme de bilan. Il est, comme souvent en Afrique mais peut-être plus qu’ailleurs, l’élément central de la prochaine élection présidentielle, prévue le 27 août. Ali Bongo Ondimba (ABO), 57 ans, chef de l’État sortant, fils et successeur d’Omar, cristallise l’attention. Des électeurs, de ses opposants, des observateurs, des médias ou des partenaires historiques du pays, au premier rang desquels figure la France. La planète Gabon tourne autour de celui que l’on surnommait Baby Zeus du vivant de son père, devenu Zeus tout court depuis octobre 2009, date de son investiture...

Pages