Mardi 24 Avril 2018

Gabon

(RFI 06/07/17)
La présidente de la Cour constitutionnelle du Gabon est visée par une plainte en France pour escroquerie, abus de confiance, faux et usage de faux. Marie-Madeleine Mborantsuo est également depuis trois ans visée par une enquête préliminaire du parquet national financier pour détournements ou encore blanchiment en bande organisée. Sur RFI, celle qui est également la belle-mère du président Ali Bongo se défend bec et ongles. Elle affirme être notamment victime d'une cabale. Lire sur: http://www.rfi.fr/afrique/20170706-exclusif-gabon-marie-madeleine-mboran...
(Agence Ecofin 06/07/17)
Les entreprises agro-industrielles, membres de l’Association des raffineurs des oléagineux du Cameroun (Asroc), ont importé 2000 tonnes d’huile de palme brute du Gabon, entre mai et juin 2017, apprend-on de sources internes à ce regroupement corporatiste. A en croire nos sources au sein de l’Asroc, le prix de cession de cette matière première gabonaise est hautement plus compétitif que celui des importations malaisiennes qui permettent généralement au Cameroun de combler un déficit de production structurel estimé à 100 000 tonnes depuis des années, mais qui a officiellement atteint 130 000 tonnes depuis 2 ans. Cet avantage en matière de coût, explicable par la proximité entre le Cameroun et le Gabon (les régions du Sud-Cameroun et du Woleu Ntem au Gabon...
(La Tribune 06/07/17)
Le marché obligataire de la Banque des Etats de l'Afrique centrale sera très chargé ce mercredi 5 juillet 2017. Le Cameroun, le Gabon, le Congo et la Centrafrique tenteront d'y mobiliser une enveloppe globale de 28 milliards de francs CFA, à travers une émission de titres publics. Une nouvelle opération qui en dit long sur les difficultés de trésorerie que vivent plusieurs pays de la sous-région. L'affluence des pays d'Afrique centrale sur le marché des titres de la Banque centrale des Etats de l'Afrique de centrale (BEAC) ne cesse de prendre de l'ampleur cette année. Après un tour très prolifique le mois passé, des pays comme le Cameroun et le Gabon y seront encore présents ce mercredi 5 juillet. Ils...
(AFP 05/07/17)
Le gouvernement gabonais a dénoncé mardi l'enquête par une juge d'instruction en France sur d'éventuels crimes contre l'humanité perpétrés lors des violences post-électorales au Gabon après la victoire controversée d'Ali Bongo à la présidentielle de 2016. "Les autorités gabonaises soulignent qu’aucun tribunal sérieux ne peut faire prospérer de telles actions", selon un communiqué. En septembre 2016, une plainte avait été déposée en France par un Franco-Gabonais, qui souhaite garder l'anonymat, pour "arrestation et détention arbitraire en bande organisée, torture et actes de barbarie en bande organisée, ...
(Agence Ecofin 05/07/17)
Pour garantir la sécurité alimentaire pour tous, l’impératif de l’accès et de la disponibilité de la terre est primordial. C’est l’une des recommandations issues des assises de l’agriculture tenues à Libreville du 28 juin au 1er juillet 2017. C’est ainsi que le gouvernement a décidé d’inventorier l’ensemble des terres du patrimoine du secteur agricole avant de les sécuriser et les rendre disponibles ensuite. Mais avant cela, il s’agit d’adopter une loi réorganisation la législation foncière et agraire, de renforcer les corps de métiers dans les sciences du sol, de créer l’agence de développement agricole, entre autres. Les problèmes liés à l’accès à la terre sont récurrents notamment dans le cadre du programme Graine où, indiquent des membres de coopératives, des...
(Agence Ecofin 05/07/17)
En marge des assises agricoles tenues à Libreville jusqu’au 1er juillet dernier, Yves Fernand Manfoumbi (photo), ministre gabonais de l’Agriculture et de l’Elevage, en charge du Programme Graine, et Godfrey Nzamujo, fondateur du centre Songhaï de Porto-Novo au Bénin, ont signé un mémorandum d’entente, visant le renforcement des capacités des «agripreneurs » gabonais. Les centres d’intérêt de cette coopération portent sur la valorisation et le développement des capacités des ressources humaines en agroécologie et en entrepreneuriat agricole des jeunes, ainsi que de leur installation. Autre point concerné, la promotion des cultures maraîchères, la production animale et piscicole. Il sera également question d’assurer la promotion d’un système agroécologique intégré, qui prendra en compte les systèmes primaire, secondaire et tertiaire, fondé sur...
(Agence Ecofin 05/07/17)
La Fondation BGFIBank a renouvelé son partenariat avec les Editions du Jaguar pour l'édition d'un ouvrage intitulé "L'histoire de la République de Guinée Equatoriale racontée à nos enfants". Ce partenariat s’impose désormais comme un rendez-vous incontournable de la Fondation dans sa stratégie de valorisation de la culture et de l'histoire. Destiné à être distribué dans les bibliothèques des établissements primaires et secondaires du pays, cet ouvrage a pour objectif de rendre à la fois accessible et ludique l'histoire de la Guinée Equatoriale de la préhistoire à nos jours, à travers un format réduit. Lancée en 2014, avec l'édition de "L'histoire du Gabon racontée à nos enfants", suivi en 2015 d'un ouvrage de la même collection dédié à la République du...
(Agence Ecofin 05/07/17)
Au cours du débat, à Libreville, portant sur les solutions devant être apportées à la résolution de la crise économique et financière qui frappe singulièrement le Gabon, et globalement les pays de la Cemac, l’économiste Jean-Jacques Ekomie de l’université Omar Bongo s’est prononcé sur le destin du FCFA, en cette période où les économies communautaires subissent de plein fouet les affres de la conjoncture. Ainsi pour lui, «il va de soi que si la mise en œuvre du Plan de relance n’est pas réussie, et que la situation continue à se dégrader, probablement, d’autres mesures d’ajustement pourront être envisagés, y compris l’ajustement monétaire. C’est-à-dire la dévaluation», tranche l’économiste selon des propos rapportés par Gabon Review. Car, d’après l’économiste, la question...
(RFI 04/07/17)
Marie-Madeleine Mborantsuo est sous le coup d’une nouvelle plainte déposée en France. RFI a pu obtenir le document. On découvre qu'un Gabonais et un observatoire des entreprises, tous deux domiciliés à Paris, ont déposé une requête le 30 juin devant le parquet national financier, notamment pour escroquerie, abus de confiance, faux et usage de faux. La puissante présidente de la Cour constitutionnelle est une personnalité très connue au Gabon. Belle-mère du président Ali Bongo, elle avait confirmé la victoire du chef de ...
(France TV Info 04/07/17)
Le projet a suscité beaucoup d’espoir parmi les chômeurs gabonais dont le nombre ne cesse de croître. Le gouvernement a promis d’instaurer une allocation chômage pour les aider à survivre en attendant un nouvel emploi. L’Organisation nationale des employés du pétrole (Onep) parle «d’effet d’annonce». Son secrétaire général adjoint, Sylvain Mayabi, s'est confié à Géopolis. Sylvain Mayabi sait de quoi il parle. Il fait partie des dirigeants de l’Onep, le plus grand syndicat du secteur pétrolier du Gabon qui a organisé en 2010 une grève générale, paralysant tout le pays. L’instauration d’une allocation chômage figurait en bonne place des revendications des grévistes gabonais. Le gouvernement avait dû céder face à la pression. «Un accord avait été conclu sur la mise...
(L'Union 04/07/17)
Il est difficile de croire que c'est encore l'amour fou entre le Parti démocratique gabonais (PDG) et son allié de toujours, le Centre des libéraux réformateurs (CLR). Du moins, au niveau de la cogestion du conseil municipal de la commune de Libreville. Lors de la récente session ordinaire du conseil municipal, les élus du PDG ont dû s'appuyer sur le soutien des conseillers issus de l'opposition (y compris les indépendants), pour l'adoption des textes soumis à l'examen des conseillers municipaux. Alors que les élus du CLR, en tête desquels Jean Boniface Asselé, ont entre-temps décidé de claquer la porte de ces assises qui se sont tenues de jeudi à vendredi dernier, à la mairie centrale de Libreville. Comme souvent depuis...
(L'Union 04/07/17)
Comme à l'accoutumée, les agents de La Poste étaient au rendez-vous de la journée citoyenne, instituée le premier samedi de chaque mois par le gouvernement. Le bureau de poste de Ntoum a été choisi, ce mois-ci, pour marquer cette journée. Comme un seul homme, la cinquantaine d'agents partis de Libreville, sous la conduite de Mme Ndiaye, s'est déployée aux alentours du bâtiment pour procéder au nettoyage des bureaux, au ramassage des ordures et au désherbage. Les murs aussi ont été repeints. Cette opération, qui se déroule pour la 13e fois, "est un rendez-vous obligé pour les postiers", a indiqué Mme Ndiaye. Selon elle, "La Poste est une entreprise citoyenne ; et depuis l'institutionnalisation de la journée citoyenne, nous marquons toujours...
(L'Union 04/07/17)
Il permettra d'apporter à tout moment, de jour comme de nuit, une assistance aux personnes défavorisées en situation de détresse. LE Gabon a désormais un Samu social. Les personnes défavorisées ou en détresse pourront contacter ce service en cas d'urgence médicale, physique ou psychologique. Quelle que soit la détresse, une ambulance médicalisée va se déplacer gratuitement dès que l'alerte sera donnée. Le lancement officiel de cet outil d'aide à la réduction de la pauvreté a eu lieu, hier, à Libreville, au ministère de la Prévoyance sociale en présence du chef de ce département ministériel, Paul Biyoghe Mba, et du fondateur du Samu social de Paris, le Dr François Xavier Emmanuelli. Le mécanisme a été clairement expliqué par le coordonnateur de...
(L'Union 04/07/17)
Dix-huit entreprises installées dans la zone de Nkok vont offrir des stages professionnels de deux ans à 520 jeunes Gabonais âgés de 18 à 40 ans, dans les métiers du bois, de la métallurgie, de l’agro-alimentaire et de la pharmacie. Une convention d’apprentissage jeunesse a été paraphée le 30 juin 2017 par le ministre du Travail, Éloi Nzondo, le directeur général de l’Autorité administrative de la Zone spéciale de Nkok, Gabriel Ntoungou, et le directeur général de l’Office national de l’emploi (ONE), Hans Landry Ivala, rapporte notre confrère « Le Nouveau Gabon ». Ces stages seront rémunérés à hauteur du Smig, mais avec une possibilité d’embauche. Pour leur mise en condition, un enrôlement a été prévu à compter du 1er...
(Infos Gabon 04/07/17)
Un protocole d’accord y relatif a été signé jeudi entre l’Etat gabonais et une multinationale chinoise. Un linéaire de 862 km de routes sera bientôt aménagé à travers le Gabon. Tel est le sens d’un protocole d’accord signé jeudi 29 juin 2017 entre l’Etat gabonais et la société chinoise CRBC, filiale du groupe Chine Communication Construction Corporation (CCCC), en vue d’un partenariat public-privé innovant et structurant. Le document a été paraphé par le ministre d’État, Chargé des Infrastructures, des Travaux Publics et de l’Aménagement du Territoire, Jean Pierre Oyiba, le ministre de l’Economie, de la Prospective et de la Programmation du développement, Régis Immongault, et le patron de la Société chinoise CRBC. Cet accord rentre dans le cadre du partenariat...
(RFI 04/07/17)
Au Gabon, un climat difficile s'est installé: le président Ali Bongo Ondimba et son entourage sont victimes depuis plusieurs semaines d'actes d'incivilités durant leurs déplacements en Europe ou aux USA. Des Gabonais de la diaspora qui n'acceptent toujours pas la réélection d’Ali bongo se donnent pour mission d'humilier leurs dirigeants avant de poster les vidéos de ces mauvais traitements dans les réseaux sociaux. Le climat devient dangereux puisqu’au pays, des domiciles des opposants sont souvent attaqués au cocktail Molotov. Il y a trois semaines, un petit groupe de Gabonais hurlent devant l’hôtel du président Ali Bongo à New York : « Ali assassin », « Ali is a killer ». Plus tôt, c’est son directeur de cabinet, Martin Boguikouma, qui...
(Gabon Review 04/07/17)
Condamnant la récente agression verbale contre Edouard-Pierre Valentin et Crépin Gwodock à Paris, le président du mouvement Honneur et dignité a annoncé son entrée dans «la résistance», en se constituant partie civile dans le cadre de la plainte déposée contre les agresseurs présumés. Les membres du mouvement Honneur et dignité ont annoncé, samedi 1er juillet, que leur mouvement se constituait partie civile, dans le cadre de la plainte déposée contre les agresseurs présumés de l’ancien ministre Crépin Gwodock et Edouard-Pierre Valentin, le PCA de la Société commerciale gabonaise de réassurance (SCG-Ré). Leur décision a été prise pour éviter que «les séances d’humiliation et de déshumanisation inutiles s’abattent sur d’autres». Les deux hommes avaient été violemment pris à parti, le 24...
(APA 04/07/17)
APA – Douala (Cameroun) - Le marché des titres publics de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC) sera animé mercredi avec l’émission de 28 milliards de francs CFA que solliciteront le Cameroun, la Centrafrique, le Congo et le Gabon a-t-on appris mardi d’après le calendrier publié par la Banque centrale. Sur la base de ce calendrier, le Gabon qui sollicite la plus grosse enveloppe, entend lever 11 milliards de francs CFA au moyen d’une émission de Bons du Trésor assimilables (BTA) d’une maturité de 26 semaines. La deuxième enveloppe revient au Congo qui se propose de mobiliser 8 milliards de francs CFA de BTA d’une durée de maturité de 13 semaines. Le Cameroun pour sa part ambitionne de...
(Agence Ecofin 04/07/17)
Le marché des titres publics de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC), institut d’émission commun aux six Etats de la Cemac, sera très animé ce 5 juillet prochain. Quatre des six pays de cet espace communautaire, à savoir le Cameroun, le Gabon, le Congo et la RCA, y émettront des titres publics pour tenter de lever une enveloppe globale de 28 milliards de francs Cfa. Le plus gros demandeur de la séance d’adjudication du 5 juillet 2017 est le Gabon, qui ambitionne de lever 11 milliards de francs Cfa, au moyen d’une émission de bons du Trésor assimilables (BTA) d’une maturité de 26 semaines. Idem pour la RCA, qui tentera d’engranger 4 milliards de francs Cfa. Le Trésors...
(RFI 04/07/17)
Ces ailes de poulet sont devenues à la mode depuis que les jeunes ont attribué à ces ailes le nom de code «Nike» en référence au logo de la célèbre marque américaine. Du coup, tout le monde s’y intéresse. Et la brochette vendue à 500 fcfa, soit moins d’un euro, est devenue le caviar du pauvre. Tout le monde s’arrête pour grignoter. Reportage dans les fast-foods à la gabonaise avec notre correspondant. Lire sur: http://www.rfi.fr/emission/20170704-malbouffe-2-5-gabon-ailes-poulet-rep...

Pages

(AFP 03/09/16)
Un policier, blessé dans les violences post-électorales qui ont touché le Gabon cette semaine, est décédé dans un hôpital de Libreville, a déclaré samedi le ministre de l'Intérieur à l'AFP. "Je voudrais déplorer le décès du policier sur lequel on a tiré à Oyem (nord). Il est décédé vendredi en arrivant à l'hôpital d'instruction des armées après son transfert en hélicoptère médicalisé", a dit le ministre Pacôme Moubelet-Boubeya. Il s'agit du premier décès dont les autorités font état parmi les forces de sécurité (police, gendarmerie, armée, garde républicaine) massivement déployées depuis le déclenchement des troubles à l'annonce de la réélection du président Ali Bongo mercredi. Le policier avait été blessé par des tirs à la tête dont les auteurs "ont...
(Le Monde 03/09/16)
Paul-Marie Gondjout, secrétaire exécutif adjoint de l’Union nationale (opposition) est l’un des vingt-six hauts responsables politiques ou de la société civile toujours retenus illégalement par les forces de l’ordre, depuis la nuit du mercredi 31 août au jeudi 1er septembre, au quartier général de campagne de Jean Ping, le principal candidat de l’opposition à la présidentielle du 27 août. M. Gondjout avait claqué la porte de la Commission électorale nationale autonome et permanente (Cénap), dont il était le vice-président, peu avant l’annonce de la réélection du président Ali Bongo Ondimba par cette même commission, dénonçant une fraude électorale massive. Cette réélection controversée a immédiatement provoqué des émeutes dans plusieurs villes du pays. L’ex-vice-président de la Cénap revient sur l’assaut lancé...
(BBC 03/09/16)
Des coups de feu ont été entendus dans la nuit de jeudi dans la capitale gabonaise 24h après l'annonce des résultats de l'élection présidentielle et la victoire serrée du président Ali Bongo. Les activités économiques tournent au ralenti et peu de fonctionnaires se sont rendus au travail tandis que la ville reste quadrillée par les militaires. Les forces de sécurité gabonaises ont arrêté plus de mille personnes durant la deuxième journée de violence suite aux résultats du scrutin. Trois personnes auraient trouvé la mort à Libreville. Des manifestants soutenant le camp de l'opposition ont envahi les rues de la capitale gabonaise peu après l'annonce de la victoire d'Ali Bongo Ondimba aux élections présidentielles. L'ONU, l'Union européenne, les Etats-Unis et la...
(Le Monde 03/09/16)
Que se passe-t-il à Libreville ? Depuis mercredi 31 août, la capitale gabonaise est le centre de violents heurts entre les forces de l’ordre et des manifestants opposés à la réélection d’Ali Bongo Ondimba, annoncée le même jour. L’Assemblée nationale a été partiellement incendiée, au moins 200 pillages ont été recensés par la police. Selon le dernier bilan, cinq personnes ont été tuées à la suite des affrontements à Libreville. La police, la gendarmerie et les militaires quadrillent le centre-ville. Dans la nuit de mercredi à jeudi, le quartier général de l’opposant Jean Ping, candidat à la présidentielle contre le président sortant, a été pris d’assaut par les forces de sécurité. Au moins vingt-six personnalités de l’opposition et de la...
(AFP 02/09/16)
Deux hommes sont morts dans la nuit de jeudi à vendredi dans un quartier de Libreville, à la suite d'affrontements avec les forces de sécurité, ont constaté des journalistes de l'AFP. Bekam Ella Edzang, étudiant en droit de 27 ans, est décédé des suites d'une blessure par balle à l'abdomen après son hospitalisation, a constaté une journaliste de l'AFP. Le corps d'un homme de 30 ans était par ailleurs emmené en procession par des manifestants dans le même quartier de Nzeng Ayong, a constaté un autre journaliste de l'AFPTV. L'étudiant en droit est mort vendredi matin après avoir été opéré à la polyclinique Chambrier dans le quartier de Montagne Sainte. "Il a été blessé vers 21H00 (20H00 GMT) par la...
(APA 02/09/16)
La situation reste toujours tendue au Gabon où en ce vendredi matin, soit deux jours après la victoire de Ali Bongo à l’élection présidentielle de samedi dernier, des violences sporadiques sont notées dans le pays, portant officieusement le bilan des morts à cinq. Pour sa part, le ministre de l’Intérieur, Pacôme Moubelet-Boubeya, a fait état, jeudi soir, de trois personnes mortes non encore ‘’identifiées’’. Les forces de l’ordre, a-t-il ajouté, ont procédé à un millier d’arrestations dans tout le pays. "Sur Libreville, il y a entre 600 et 800 interpellations, et 200 à 300 sur le reste du pays", a notamment déclaré le ministre lors d’une conférence de presse. Il a également déploré les pillages de plusieurs commerces ainsi que...
(Financial Afrik 02/09/16)
« La situation qui prévaut au Gabon est grave et des plus préoccupantes», déclare Michael Jean, Secrétaire général de l’Organisation Internatinale de la Francophonie (OIF). Lire son message ci-dessous. La population gabonaise était en droit d’espérer des élections dans les meilleures conditions. Or, elle vit désormais dans la peur et l’insécurité. Nous déplorons déjà des morts et des blessés dans les incidents graves survenus cette nuit. Mes pensées vont aux familles endeuillées et je peux imaginer les traumatismes causés à l’ensemble du pays par ces actes de violence, les incendies, les menaces, les affrontements et les pillages. Ce n’est pas acceptable. J’appelle instamment tous les acteurs à rejeter la violence, à faire preuve de responsabilité et à privilégier, en toutes...
(RFI 02/09/16)
La France est présente militairement au Gabon, mais fait preuve de discrétion depuis le début des évènements. Au Gabon, depuis l'indépendance, il y a toujours eu des militaires français. Le fameux 6e Bataillon d'Infanterie de Marine (6e Bima) été fondé en 1975 et les soldats français sont toujours stationnés sur le site historique du Camp De Gaulle près de l'aéroport. Mais de 850 hommes en 2010, cette présence est tombée aujourd'hui à 450 soldats. Les Elements français au Gabon (EFG) sont officiellement dédiés à des missions de formation et de coopération régionale. Le Bima ne constitue plus réellement un réservoir de forces prépositionnées comme c'était le cas au début des années 2000. Depuis mercredi, aucun véhicule français n'a été envoyé...
(RFI 02/09/16)
L'annonce mercredi 31 août de la réélection d'Ali Bongo a provoqué des violences presque immédiates. Le centre de Libreville était toujours quadrillé par les forces de l'ordre, dans la nuit du 1er au 2 septembre, notamment aux abords de l'Assemblée nationale, incendiée ce mercredi, mais également au QG de Jean Ping, dont les locaux ont été violemment pris d'assaut tôt ce jeudi matin. Et dans l'après-midi, des violences ont de nouveau éclaté à Libreville et dans plusieurs localité du pays. Ce qu'il faut savoir : ► Au lendemain de la réélection contestée d'Ali Bongo Ondimba avec 49,80 % des voix, plusieurs émeutes et pillages ont éclaté dans la capitale du Gabon, Libreville. L'Assemblée nationale a également été incendiée. Dans la...
Article(s) relatif(s): 
(BBC 02/09/16)
Au Gabon, la police a interpellé environ un millier de personnes après les manifestations qui ont éclaté dans différentes villes. La communauté internationale est de plus en plus préoccupée par la situation au Gabon, un jour après l'annonce des résultats de l'élection présidentielle et la victoire serrée du président Ali Bongo. L'Union européenne appelle les différentes parties "au calme". AU moins une personne a été tuée et plus d'une dizaine blessées pendant la nuit à Libreville, dans l'assaut des forces de sécurité sur le Quartier général de l'opposant Jean Ping.
(APA 02/09/16)
APA – Douala (Cameroun) - Des dizaines de Gabonais continuent d’arriver au Cameroun, notamment dans la ville frontalière de Kyo-Osi (Sud) pour échapper aux violences post-électorales observées dans ce pays trois jours après la réélection du président Ali Bongo Ondimba contestée par l’opposition, a appris vendredi APA de sources concordantes. Cette situation a poussé les autorités camerounaises à renforcer les mesures de sécurité, non seulement pour contenir ces nombreuses personnes qui fuient le Gabon, mais également pour les encadrer afin d’éviter d’éventuels débordements. De l’avis des habitants de Kyo-Osi, plusieurs contingents de la police et de la gendarmerie ont été acheminés à la frontière entre le Cameroun et le Gabon, afin de mieux assurer ces arrivées massives. « Nous avons...
(AFP 01/09/16)
Plus de 200 pillards ont été arrêtés depuis mercredi à Libreville, a annoncé jeudi à l'AFP le commandant de la police nationale gabonaise, suite aux émeutes qui ont éclaté après l'annonce de la victoire du sortant Ali Bongo à la présidentielle, contestée par son rival Jean Ping. "Nous avons arrêté plus de 200 pillards depuis hier soir. Ils sont dans les locaux de la police judiciaire mais aussi dans les commissariats de la ville. Les pillages continuent maintenant dans les quartiers populaires", a affirmé à l'AFP le commandant en chef de la police nationale, Jean-Thierry Oye Zue.
(RFI 01/09/16)
Quelques heures après l'annonce de la réélection d'Ali Bongo à la tête du Gabon, le quartier général de son principal opposant Jean Ping a été pris d'assaut par les forces de sécurité, dans la nuit du mercredi 31 août au jeudi 1er septembre. Cette attaque a fait au moins un mort et 16 blessés selon notre envoyé spécial. L'attaque contre le QG de Jean Ping, situé près de l'échangeur Charbonnages s'est déroulée à la fois dans les airs par hélicoptère et au sol avec des bérets verts, la garde républicaine. Bilan : au moins une personne est décédée et 16 autres ont été blessées selon notre envoyé spécial. « Aux environs d’une heure du matin le QG a été bombardé...
(RFI 01/09/16)
Quelques heures après l'annonce des résultats officiels de la présidentielle gabonaise par la voix du ministre de l'Intérieur, les réactions internationales se multiplient. Cette élection gabonaise est scrutée de l'étranger. Et tous demandent la publication bureau de vote par bureau de vote. Pour la France, il en va de la crédibilité du scrutin et de la réputation du Gabon sur la scène internationale. Le ministre français des Affaires étrangères Jean-Marc Ayrault assure que par souci de transparence, il est nécessaire de publier tous les procès-verbaux. « Dans le cadre d'un processus électoral, il n'y a aucune place pour la violence », a-t-il ajouté. Et de conclure : « J'appelle en conséquence toutes les parties à la plus grande retenue, afin...
(La Tribune 31/08/16)
Le suspense se prolonge et le mystère reste entier. Quatre jours après la fermeture des bureaux de vote, les Gabonais ne savent toujours pas, ce mercredi matin, qui sera leur prochain président de la république. La proclamation des résultats, dans un premier temps annoncée pour ce mardi 30 août au soir, n'a pas eu lieu à l'heure prévue (19H, GMT+1). La Commission électorale nationale autonome et permanente (Cenap), chargée de la collecte et de la centralisation des votes avait reçu, les procès-verbaux des opérations de dépouillement, acheminés sous escorte militaire vers son siège situé à Libreville. Il devait s'en suivre une séance plénière entre les membres de cette commission avant que les résultats finaux ne soient remis au ministre de...
(Le Figaro 31/08/16)
Le pays redoutait des violences mardi alors que les deux camps, d'Ali Bongo et de Jean Ping, se disaient assurés de leur victoire. Le Gabon égrenait mardi les dernières heures avant de connaître le résultat de l'élection présidentielle. L'ambiance, morose, s'est tendue encore un peu plus alors que la nuit tombait sur Libreville, devenue une capitale atone. La Commission électorale nationale autonome et permanente (Cenap) devait rendre son verdict à 18 heures. Entre Ali Bongo, le président sortant, et son rival Jean Ping, on disait la course serrée. Mais plus que par le nom du vainqueur, les Gabonais étaient angoissés par la réaction du vaincu et des siens. Car si personne ne s'avançait officiellement à parier sur l'un ou l'autre,...
(Le Point 31/08/16)
Les Gabonais ont passé une nuit longue et folle dans l'attente des résultats de la présidentielle du 27 août 2016. Le suspense persiste et tous les regards sont rivés vers la Commission électorale nationale autonome et permanente (Cénap) Les Gabonais à bout de nerfs Annoncée à 17 heures locales, puis renvoyée à 19 heures, ensuite à 21 heures, la plénière de la Commission électorale nationale autonome et permanente (CENAP) qui devrait permettre aux Gabonais de connaître le nom du nouveau président élu n'a pas toujours donné son verdict. L'attente est longue et pénible d'autant plus que les magasins et tous les espaces de commerce et de loisir de la capitale gabonaise, ouverts dans la matinée du 30 août, ont été...
(Les Echos 31/08/16)
Depuis quelques semaines, à l’approche des élections présidentielles, l’on reparle de l'égalité des chances au Gabon. Elle concerne naturellement tous les Gabonais, surtout la jeunesse, composante majoritaire de notre population. L'habitude avait été prise dans notre pays d'opposer les générations. Ce qui était bon pour les uns ne devait pas forcément l'être pour les autres. Cela avait commencé avec les habitudes alimentaires. Certains mets étaient réservés aux hommes. Pas aux femmes ou aux enfants. Puis, cela a continué dans la vie active. Pour accéder aux postes de responsabilité, il valait mieux être né dans les "bonnes" familles. Les jeunes avaient beau être sortis des meilleures écoles du Gabon ou d'ailleurs, leur volonté de servir leur pays se brisait contre le...
(Dw-World 31/08/16)
Le ministère de l'Intérieur a une nouvelle fois rappelé en fin de journée que la publication de résultats non validés par la Commission électorale (Cénap) était illégale. Du côté de la majorité au pouvoir, les partisans d’Ali Bongo sont surs de la victoire du président sortant. Les partisans de l'opposant Jean Ping sont eux aussi certains de la victoire de leur candidat. En fin d'après-midi, le Gabon était toujours dans l'attente des résultats officiels de la présidentielle du samedi 27 août. La Commission électorale nationale Cénap s'est réunie en séance plénière à partir de 19h, heure de Libreville, 18h temps universel avant l'annonce par le ministre de l'Intérieur. A quelques heures de la proclamation des résultats, les Gabonais étaient en...
(RFI 31/08/16)
C'est une longue nuit d'attente que viennent de traverser les Gabonais entre mardi et mercredi 31 août. Les électeurs ont guetté à la radio et sur Internet d'éventuels résultats relatifs à la présidentielle de samedi dernier, les yeux rivés sur les travaux de la Commission électorale, cherchant des explications sur les retards accumulés. La twittosphère a résonné tout au long de la nuit de messages d'indignation et de plaisanteries. La population, elle, avait déjà commencé à faire des provisions. Au cas où. Ils ont attendu les résultats jusqu'au bout de la nuit. Et ponctué l'attente de commentaires amusés ou énervés sur la Toile. « Cette #Cenap est en train de ruser avec les nerfs des #Gabonais », s'emporte une internaute...

Pages

(Gabon Actu 11/08/16)
Le chef de service contrôle trafic international entrant à l’Agence de régulation des communications électroniques et de la poste (ARCEP), Stéphane Jocktane a déclaré mardi en marge du séminaire sur la lutte contre la fraude téléphonique tenu à Libreville que la fraude téléphonique a occasionné en 2015, une énorme perte financière pour l’Etat d’environ 13 milliards de FCFA. « C’est une perte estimée à environ 13 milliards de FCFA », a déclaré M. Jocktane. L’expert de lutte contre la fraude téléphonique à l’ARCEP a indiqué que cette opération frauduleuse se manifeste par le détournement du trafic international des appels entrants sur le territoire national au travers des équipements appropriés dénommés : « SIMBOX ». SIMBOX est un dispositif technologique qui...
(Agence Ecofin 10/08/16)
En dépit du contexte difficile pour les entreprises pétrolières, la filiale gabonaise du groupe pétrolier a rassuré, par l’intermédiaire de son directeur général, Henri-Max Ndong-Zué (photo), qu’elle ne réduira pas ses effectifs. La société qui a enregistré en 2015 une perte de 28 millions $ compte sur son programme de réduction des dépenses lancé en 2014 pour maintenir les emplois, préserver ses équilibres financiers et mieux résister face à la crise. Il faut rappeler que de nombreuses compagnies ont, à travers le monde, supprimé des milliers de postes depuis le début de la crise et que certaines autres ont même fait faillite. Selon des propos rapportés par le site gabonais gaboneco.com, le responsable s’est félicité de la résilience dont fait...
(Agence Ecofin 10/08/16)
Selon ses résultats du premier semestre, publiés le 27 juillet dernier, et repris par le magazine français Jeune Afrique, Citic Dameng, filiale du producteur chinois de matières premières minières Citic Holdings qui exploite un gisement de manganèse à Mbembélé, dans le Moyen-Ogooué, vient d’annoncer un très net recul de ses ventes tirées de ce site. Le groupe chinois Citic Dameng a vu ses ventes de manganèse tirées essentiellement de ses stocks reculer à 10 068 tonnes durant les six premiers mois de l'année 2016, contre 111 601 tonnes au premier semestre 2015. Une baisse drastique due essentiellement à la « suspension temporaire » de ses activités de production à Mbembélé. Les ventes ont rapporté 6,3 millions de dollars hongkongais (732...
(Gabon Review 10/08/16)
Plombée par la «suspension temporaire» de ses activités de production sur le site Mbembélé, la compagnie minière chinoise a vu sa production chuter à 10 068 tonnes au premier semestre 2016. Filiale de l’entreprise chinoise Citic Holdings, Citic Dameng est en difficulté au Gabon, où elle exploite un gisement de manganèse, à Mbembélé, dans le centre du pays. Selon Jeune Afrique, la production de ce site a chuté à 10 068 tonnes au premier semestre 2016, contre 111 601 tonnes l’année dernière à la même période. Une baisse essentiellement due à la «suspension temporaire» de ses activités de production à Mbembélé. Les ventes réalisées à partir du stock de manganèse prélevé au Gabon ont rapporté 732 400 euros (environ 488...
(Jeune Afrique 09/08/16)
Le groupe chinois, entré au Gabon en 2010, a vu ses ventes de manganèse reculer à 10 068 tonnes durant les six premiers de l'année, tirées essentiellement de ses stocks. Citic Dameng a en effet suspendu ses activités d'exploration et de production au Gabon fin 2015. Selon ses résultats du premier semestre publiés le 27 juillet dernier, Citic Dameng ( filiale du producteur chinois de matières premières minières Citic Holdings) qui exploite un gisement de manganèse à Mbembélé (dans le centre du Gabon), a annoncé un très net recul des ventes tirées de ce site. Elles ont atteint 10 068 tonnes au premier semestre 2016, contre 111 601 tonnes extraites au premier semestre 2015. Suspension temporaire de la production Une...
(Jeune Afrique 09/08/16)
Le groupe bancaire, présent dans onze pays africains, a enregistré un produit net bancaire en légère progression au premier semestre 2016, tandis que son bénéfice, ses dépôts et ses prêts à la clientèle sont en recul. Après une année 2015 particulièrement faste (bénéfice en hausse de +24 %), la croissance du groupe bancaire BGFIBank s’est essoufflée au premier semestre 2016. Selon un communiqué transmis à Jeune Afrique le lundi 08 août, le groupe dirigé par Henri-Claude Oyima a vu son total de bilan progresser légèrement à 3 073 milliards de F CFA au 30 juin 2016 (+1,75 % sur un an). BGFIBank, qui s’est installé début 2015 au Sénégal, sa onzième implantation* en Afrique, a enregistré un produit net bancaire...
(Agence Ecofin 06/08/16)
Foberd Gabon, filiale du groupe camerounais Foukou, vient d’inaugurer un complexe agro-industriel. D’un coût d’environ 7 milliards de francs CFA (10,7 millions d’euros), ce complexe sera spécialisé dans la production de la farine de blé, la semoule et les aliments pour bétail. Pour une production évaluée à 300 tonnes par jour, Foberd Gabon envisage, dans un premier temps, de satisfaire la demande intérieure et, ensuite, de se lancer dans l’exportation notamment sur les marchés sous-régionaux de la CEMAC et de la CEDEAO. Avec cette minoterie, située dans la zone industrielle d’Owendo, le Gabon se dote de sa deuxième usine de production de farine de blé. Car, avant l’ouverture de cette nouvelle unité de production, la Société meunière et avicole du...
(Gabon Eco 06/08/16)
« Nous n’envisageons pas de licenciements économique à Total Gabon ». Malgré la crise qui perdure dans le secteur pétrolier, la filiale locale du géant pétrolier français Total veut affronter l’avenir avec l’ensemble de sa masse salariale. Le contexte économique actuel n’est pas favorable à de bonnes perspectives financières pour les entreprises du secteur pétrolier. Le géant pétrolier français Total n’est pas en reste. En 2014, avec un prix moyen du pétrole à 99 dollars US par baril, la compagnie a enregistré un résultat net positif de 88 millions de dollars US contre une perte de 28 millions de dollars US en 2015. Malgré la turbulence sectorielle que la compagnie a traversé au cours de l’exercice 2015, celle-ci résiste tout...
(MondAfrique 05/08/16)
Créée en 1994 et instituant une union monétaire entre six pays membres qui partagent le franc CFA, la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) a du plomb dans l’aile. Le 30 juillet dernier, le sommet de la CEMAC qui s’est tenu en Guinée équatoriale, sous la houlette du chef de l’Etat Teodoro Obiang qui préside l’organisation a mis en lumière les nombreuses déficiences dont souffre l’organisation depuis plusieurs années. Plusieurs facteurs concourent à la perte d’influence de l’organisation. La chute du prix du baril de pétrole a d’abord cassé la croissance moyenne des États pétroliers membres de l’institution. De près de 5 % en 2014, elle chute à 1,5 % en 2016. Les budgets nationaux sont également profondément...
(L'Union 05/08/16)
Selon notre confrère « Africa Energy », « Total Gabon souhaite progressivement se désengager du Gabon en se concentrant uniquement sur les gisements offshore à haut rendement comme Torpille et Anguille ». Quelle est la situation de l’entreprise ? Lors de l’inauguration du nouvel aéroport international Ali Bongo Ondimba de Port-Gentil, M. Guy Maurice, Président du Conseil d’administration de Total Gabon et Directeur Afrique de la branche Exploration-Production de Total, a rappelé que le groupe Total s’inscrivait dans la durée au Gabon. Quelles ont été vos réalisations dans le domaine sociétal, auquel vous êtes engagé ? Nos principaux axes d’intervention restent les mêmes. C’est la santé avec la contribution que nous apportons au Centre International des Recherches Médicales de Franceville...
(Xinhua 04/08/16)
LIBREVILLE, (Xinhua) -- Le chiffre d'affaires de la Compagnie minière de l'Ogooué (COMILOG), filiale du groupe français Eramet, a baissé de 14% au premier semestre 2016, rapporte un communiqué officiel de cette entreprise. Selon le communiqué, il s'est établi à 406 milliards FCFA contre 471 milliards FCFA au premier semestre 2015. La production mondiale brute d'acier au carbone, principal débouché du manganèse, est en recul de 2,2% par rapport au premier semestre 2015. La contraction du marché de l'acier au carbone au premier semestre 2016 a eu pour effet une forte augmentation des stocks de minerai disponibles. "Dans ce contexte, COMILOG a suspendu, durant près de quatre semaines, la production de minerai de manganèse à Moanda au sud est du...
(Gabon Review 04/08/16)
Le 3 août courant, la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG) a procédé à la rétrocession officielle de la voie de contournement du Centre des métiers Jean Violas, dans le premier arrondissement de la commune d’Owendo. Construite sur un linéaire de 1 900 mètres, la voix de contournement du Centre des métiers Jean Violas a officiellement été rétrocédée à la commune d’Owendo. Financée en totalité par la SEEG, à hauteur de 720 millions de francs, cette route va désenclaver plus de 1 500 habitations, faciliter l’accès des riverains à leurs habitations et sécuriser les installations du Centre des métiers Jean Violas. «Je saisis l’occasion pour adresser les remerciements au directeur de la SEEG pour avoir répondu favorablement aux sollicitations...
(AFP 03/08/16)
Des épargnants ont porté plainte à Paris contre des dirigeants de la société gabonaise BR SARL, au coeur selon eux d'une vaste escroquerie financière qui aurait touché 30.000 personnes pour un préjudice total de 22 millions d'euros, a annoncé mercredi leur avocat. La plainte pour "escroquerie en bande organisée, abus de confiance, blanchiment de capitaux et recel" a été déposée le 29 juillet auprès du parquet de Paris par un épargnant et trois associations, dont un "collectif de clients spoliés", a déclaré Me Norbert Tricaud. Les plaignants espèrent que la justice française se substituera à celle du Gabon, saisie de l'affaire, mais où l'enquête avance "au rythme d'un escargot", selon Me Tricaud. Pour l'avocat, la justice française est également compétente...
(Le Point 03/08/16)
Plongés dans la morosité économique, les pays de la Cémac ne peuvent plus se permettre d'attendre pour redynamiser les échanges commerciaux avec l'Europe. La conclusion semblait évidente pour quelques États membres de la Communauté des États d'Afrique centrale (Cémac) qui traversent une mauvaise passe économique : il faut accélérer les négociations en vue d'un accord de partenariat économique (APE) avec l'Union européenne (UE). La construction économique de l'Afrique centrale en dépend. Et le compte à rebours est déjà lancé, puisque dès le 4 août prochain, l'un de ses pays, le Cameroun, connaîtra l'entrée en vigueur de l'Accord bilatéral Cameroun-Union européenne.
(Agence Ecofin 03/08/16)
(Agence Ecofin) - Mercredi 3 août à l'aéroport international de Douala, capitale économique du Cameroun, une longue file de passagers patiente derrière le guichet d'enregistrement de la CEIBA, la compagnie aérienne de Guinée Equatoriale. Leur destination est Ndjamena, la capitale du Tchad. Le transporteur équato-guinéen affiche ainsi ses ambitions, à savoir couvrir la CEMAC à partir de sa base de Malabo. Mais il n'est pas seul dans la sous-région. La république du Congo, elle aussi, a lancé sa propre compagnie sous le label Ecair, avec l'ambition de s'imposer aussi dans la sous-région. Très récemment les autorités camerounaises ont annoncé un troisième plan de relance de la compagnie aérienne nationale Camair Co, sans davantage de garanties de rentabilité. Trois compagnies aériennes...
(Agence Ecofin 02/08/16)
Dans le cadre de ses engagements en matière environnementale, la Compagnie minière de l’Ogooué (Comilog) vient de procéder à la réhabilitation de la zone B8, l’un de ses chantiers d’exploitation. Entamés depuis le mois d’avril, ces travaux de réhabilitation ont consisté à régénérer le couvert végétal du site B8 en étalant de la terre sur les talus définitifs. Il s’agit de mettre en sécurité ce site, de lutter contre l'érosion et enfin de préserver la biodiversité. Le résultat est probant. En quelques semaines, différentes espèces herbacées ont refait leur apparition, redonnant ainsi un aspect proche de l’aspect initial au terrain et garantissant une bonne protection des sols contre l’érosion. L’utilisation de la terre végétale va continuer à être testée dans...
(Gabon Review 02/08/16)
Lors d’une récente réunion avec des membres du gouvernement, l’entreprise de téléphonie mobile a précisé que son plan de restructuration est à l’étude avec les employés visés. Contrairement aux informations véhiculées par des employés, le responsable de la Confédération syndicale gabonaise (Cosyga) a reconnu qu’aucun programme de «licenciements abusifs» n’est en cours à Airtel Gabon.«Beaucoup avaient pensé que les 91 de nos camarades étaient déjà sur la voie du licenciement. Or, des assurances nous ont été données par le ministre du Travail, de ce qu’il ne signera jamais un document relatif à un éventuel licenciement en masse des Gabonais, particulièrement en cette période de crise économique. Les choses sont donc en train de s’arranger aussi bien pour les employés que...
(Financial Afrik 02/08/16)
A la session extraordinaire de la conférence des chefs d’États de la Communauté des États d’Afrique centrale (Cémac), tenue 1e 30 juillet 2016 à Malabo, en Guinée-Equatoriale, le chef de l’État gabonais, Ali Bongo Ondimba, a appelé ses homologues à la reprise de négociations conjointes, en vue de la signature d’un Accord de partenariat économique (APE) « complet, juste et équilibré » devant lier l’Afrique centrale à l’Union européenne (UE). Au terme du sommet extraordinaire de Malabo et en guise de réponse à l’ultimatum de l’Union européenne (UE), qui exigeait la signature de cet Accord de partenariat économique (APE) au plus tard le 16 octobre 2016, les pays de la CEMAC (Congo, Cameroun, Gabon, Tchad, Centrafrique, Guinée-Equatoriale) se sont résolus...
(Agence Ecofin 02/08/16)
(Agence Ecofin) - Les Trésors publics du Cameroun, de la République centrafricaine (RCA), du Tchad et du Gabon ont pu lever une enveloppe globale de plus de 26 milliards de francs Cfa en une semaine (les 20 et 27 juillet 2016), sur le marché des titres publics de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC), apprend-on des communiqués officiels de cet institut d’émission. Mais, les résultats de ces séances d’adjudication des titres publics de ces pays donnent à voir une disparité importante sur le niveau de confiance que les investisseurs accordent à chacun de ces quatre Etats de la zone CEMAC. Les feux sont toujours bien au vert pour le Cameroun sur ce marché, dont il est le principal...
(AFP 01/08/16)
Les Etats d'Afrique centrale, qui traversent une mauvaise passe économique, ont réaffirmé samedi leur volonté d'accélérer les négociations en vue d'un accord de partenariat économique (APE) avec l'Union européenne (UE) au cours d'un sommet à Malabo en Guinée-Equatoriale. Le président gabonais Ali Bongo Ondimba a plaidé pour la signature d'un "accord de partenariat économique (APE) complet, juste et équilibré" avec l'UE, au nom de la Communauté économique des Etats d'Afrique centrale (Cemac). Les négociations entre l'UE et la Cemac (Congo, Cameroun, Gabon, Tchad, Centrafrique, Guinée-Equatoriale) ont commencé en 2003. Seul le Cameroun a signé un accord avec l'UE en 2009.

Pages

(Gabonews 01/08/13)
Les championnats D2 de basketball de la ligue de l'Estuaire, édition 2013 ont pris fin avec le sacre de l'AS Estuaire et de Somo B, vainqueurs respectifs de Galavy (76-64) et de Galaxy (67–37). Les finales disputées au terrain du Lycée Léon Mba ont sacré d'autres formations en cadets, minimes et juniors garçons et filles. Tous les résultats : Minimes : NBA-Don Bosco : 25-24 Cadets : Espoir BB-Don Bosco : 39-29 juniors filles : Espoir BB-Rangers : 50-11 Juniors garçons : SNI-Don Bosco : 42-32 D2 hommes : AS Estuaire-Galavy : 76-64 D1 dames : Somo B-Galaxy : 67-37
(Le Parisien 31/07/13)
dinson Cavani ne disputera pas le Trophée des champions samedi 3 août. Le buteur uruguayen n’a pas été retenu dans le groupe qui s’envole jeudi vers Libreville (Gabon). L’Urguayen reste donc à Paris tout comme le défenseur brésilien Marquinhos, une des deux autres recrues parisiennes avec Lucas Digne, présent lui pour le premier match officiel de la saison. Deux raisons pourraient expliquer cette absence. D’abord, l’ancien joueur de Naples n’a repris l’entraînement que depuis une semaine et le lancer trop rapidement peut présenter un risque. Par ailleurs, il est possible que, comme Marquinhos, il n’ait pas eu le temps d’effectuer les vaccins obligatoires pour le Gabon et qui, pour certains, doivent être administrés au moins dix jours avant le déplacement...
(Gabon Review 31/07/13)
Les spéculations relatives au limogeage de Thomas Libyh au coaching de l’Union sportive de Bitam (USB) étaient depuis quelques jours au centre des conversations des férus du ballon rond. Selon des sources concordantes, François Omam-Biyik est le nouvel entraineur du club champion du Gabon. Vraisemblablement, les dernières prises de position du meilleur entraineur du championnat national 2012-2013 qui dénonçait le laxisme des dirigeants de l’Union sportive de Bitam (USB) dans la gestion des salaires des joueurs, n’avaient trouvé l’assentiment du comité exécutif cher à l’honorable René Ndemezo’o Obiang, président du conseil de surveillance de ce club. D’ailleurs, alors qu’il échangeait le lundi 22 juillet dernier avec l’association des supporters de l’USB au lendemain des exactions de Sibang, l’ancien ministre des...
(Gabon Eco 31/07/13)
C'est en présence du Secrétaire Général du comité de normalisation de la Fédération Gabonaise de Football (Fégafoot), Jean Félix Mba Nzé et du Directeur provincial du ministère de la Jeunesse et des Sports, Alfred Calvin Mounia, que Jean Paul Mbadinga Nzinga a été porté le weekend dernier à la tête de la ligue provinciale de la Ngounié. Suite à la démission à la dernière minute de son adversaire, Jean Paul Mbadinga Koumba, le nouveau président de la Ligue de la Ngounié, Jean Paul Mbadinga Nzinga a été plébiscité le weekend dernier dans les locaux de la maison du ministère de la Famille avec 14 voix sur 14, soit 100% des votes. Le renouvellement du comité directeur de la Ligue de...
(Gabon Eco 31/07/13)
Vainqueur du Tchad sur un score de 26 à 24 mardi 30 juillet au gymnase du prytanée militaire de Libreville lors de finale de la première Coupe d'Afrique Centrale de Handball U19 hommes, le Cameroun a été sacré champion d’Afrique centrale pour la zone 4. Les Lions Indomptables U19 de handball ont tiré leur épingle du jeu mardi après-midi au gymnase du prytanée militaire de Libreville, en remportant le premier trophée de la Coupe d'Afrique Centrale de la zone 4 à l'issue de leur victoire en finale ( 26-24 ) contre une sélection tchadienne pourtant dominatrice. Dès l'entame, le Cameroun menait 6-2 avant de se faire rattraper (9-9, 20e) par le Tchad revigoré par un temps mort demandé par son...
(Gabon Eco 31/07/13)
Libéré par son club le Stade Lavallois, l'international gabonais Fabrice Do Marcolino que beaucoup voyaient faire un comeback au pays, a finalement posé ses valises à l'USJA Carquefou en National en France. Après avoir passé quatre années au Stade Lavallois où il a inscrit 14 buts en 60 matchs, l'attaquant des Panthères du Gabon, Fabrice Do Marcolino, a rejoint Carquefou où évolue un autre Gabonais, Merlin Abdoulaye Tandjigora. Auteur de 18 buts en 110 matchs en Ligue L2, et 43 buts en 92 matchs de National, Do Marcolino devra désormais mettre toute son expérience au service de Carquefou qui attend beaucoup de lui. Avec 22 sélections sous les couleurs des Panthères du Gabon (4buts) ,le natif de Libreville âgé de...
(Gabon Review 30/07/13)
La professionnalisation du football gabonais poursuit son évolution hors des pelouses. À l’exemple de l’Union nationale des footballeurs professionnels (UNFP) de France crée depuis 1961, les footballeurs gabonais disposent désormais d’un syndicat dénommé «Profoot». Dans le but de défendre les valeurs du football et les intérêts légitimes de ses footballeurs, le Gabon vient de se doter d’une structure syndicale qui s’occupera des carrières, des intégrations, des réinsertions et des droits des footballeurs. Dénommée Profoot, les objectifs de cette association, selon ses fondateurs, sont «de rassembler tous les acteurs du sport roi afin que le football reprenne ses lettres de noblesse au Gabon. Et de hisser le football gabonais au rang de première nation de football africain». «Nous voulons croire que...
(Gabon Review 30/07/13)
Arrivé à Dortmund (D1 allemande) il y a quelques jours en provenance de Saint-Etienne (D1 française), Pierre-Emerick Aubameyang a remporté, le 27 juillet dernier, un premier trophée avec son nouveau club. L’aventure allemande de l’international gabonais ne pouvait pas mieux démarrer. En effet, le transfuge de Saint-Etienne a gagné la Supercoupe d’Allemagne avec Dortmund face Bayern Munich de Pep Guardiola, champion d’Europe et d’Allemagne en titre, également vainqueur de la coupe nationale et de la Supercoupe la saison passée. Après avoir débuté la rencontre sur le banc, le Gabonais est entré en jeu à la 71e, alors que son équipe menait 3-2. Après avoir rongé son frein sur le banc de touche, où les cameras zoomait régulièrement sur lui, le...
(Agence Gabonaise de Presse 29/07/13)
LIBREVILLE (AGP) - La finale de la première édition de la Coupe d’Afrique centrale des U-19, organisée par la Gabon, se disputera entre le Tchad et le Cameroun. L’équipe de handball du Tchad a sorti (29-26) le Gabon en demi-finale de la première édition de la Coupe d’Afrique centrale et sera opposée à la formation du Cameroun victorieuse devant la RDC (32-28) dans l’autre demi-finale. Dans la demi-finale qui a opposé le Gabon au Tchad, les handballeurs gabonais ont raté leur début de match devant leurs homologues tchadiens donnat ainsi la possibilité aux tchadiens de mener au score (5-9, 16e) à la surprise générale. Ni le temps mort demandé très tôt (3e) en début de match par le sélectionneur Toncy...
(Gabon Review 29/07/13)
Opposés aux Lions indomptables, ce dimanche 28 juillet, les Panthères du Gabon se sont laissé avoir (0-1). Une réalisation de l’attaquant de Coton sport de Garoua qui permet au Cameroun de prendre une option sur la qualification. Match retour dans une semaine à Libreville. La manche aller du match Cameroun-Gabon, comptant pour le dernier tour des éliminatoires du Championnat d’Afrique des nations (CHAN) 2014, s’est jouée le dimanche 28 juillet au stade Ahmadou Ahidjo de Yaoundé. Grâce à un penalty transformé à la 29e minute par Jacques Haman, sociétaire de Coton sport de Garoua, les Lions A’ se sont imposés sur le score étriqué d’un but à zéro. Pour de nombreux observateurs gabonais, la défaite des Panthères était prévisible, si...
(Afrik.com 29/07/13)
A l’occasion de la poursuite des éliminatoires au Championnat d’Afrique des nations 2014, le Burkina Faso, le Congo et le mali ont décroché leur ticket pour pour l’Afrique du Sud, à l’issue des matches retour. Bien que battu en Côte d’Ivoire, le Nigeria s’est également qualifié. Dans les manches aller, le Cameroun a pris une option du le Gabon (1-0). Les résultats des matches retour. Niger 1-0 Burkina Faso, 5-6 aux tab (0-1) -Guinée 1-0 Mali (1-3) - Côte d’Ivoire 2-0 Nigeria (1-4) - Ouganda - Tanzanie : 3-1 (1-0) - Congo 1-0 RD Congo (1-2) - Soudan 1-1 Burundi, 3-4 aux tab (1-1) - Rwanda 1-0 Ethiopie, 5-6 aux tab (0-1)- *Les équipes en gras sont qualifiées et rejoignent...
(Agence Gabonaise de Presse 26/07/13)
LIBREVILLE (AGP) - L'équipe du Gabon s’est imposée, jeudi à Libreville, face au Cameroun (27-22) en ouverture du tournoi de la première édition de la Coupe d’Afrique centrale U-19 hommes. Après un début assez timide, les Panthères ont su laisser passer l’orage, pour finalement entrer dans la compétition qui leur servira peaufiner les automatismes avant le ‘’Mondial’’ en Hongrie, en dominant la formation du Cameroun sur le score de 27 à 22. Certainement crispés par l’enjeu et surtout les fortes attentes du public, les joueurs gabonais ont tout de même eu d’énormes difficultés pour transpercer l’arrière-garde adverse, qui jouait en zone. "On n’a pas joué libérés au début du match, mais les joueurs ont été courageux et volontaires. On a...
(Gabon Eco 26/07/13)
Le Gabon qui a pris part à la 33e édition du Tournoi international de Sant Esteve Sesrovires organisé en Espagne, a terminé au rang de 5ème sur 17 équipes engagées, après son élimination en quarts de finale lundi 22 juillet, a rapporté mercredi une source proche de la Fédération Gabonaise de Handball. Eliminés en quarts de finale du Tournoi international de Sant Esteve Sesrovires en Espagne par l’équipe espagnole de Sant Boi, l’équipe des cadets gabonais qui a terminé cinquième, a remporté le titre de meilleure équipe africaine devant l’Algérie, la Lybie, le Nigéria, la Guinée et la Gambie. Le parcours moins prestigieux enregistré en Espagne par le Gabon qui a récemment remporté en Italie le tournoi international de Teramo,...
(Gabon Eco 26/07/13)
Les Panthères du Gabon B, affronteront en août prochain leurs homologues des Lions Indomptables du Cameroun en matchs aller et retour des éliminatoires du Championnat d’Afrique des Nations (Chan).C’est la décision prise mardi par le Ministre des Sports, Séraphin Moundounga lors d’une réunion. Le Ministre Séraphin Moundounga a, au cours d’une réunion mardi 23 juillet, autorisé le déplacement de l’équipe des Panthères locales à destination de Yaoundé en août prochain pour affronter l’équipe du Cameroun, en match aller comptant pour les éliminatoires du Chan. En effet, c’est en présence du Président du comité de normalisation de la Fédération Gabonaise de Football (Fégafoot), Dieudonné Ndoumbou et de son Secrétaire Général, Félix Mba Nzé, que le Ministre des Sports Séraphin Moundounga, a...
(Gabon Review 26/07/13)
Pas de répit pour les Panthères cadets de handball. À peine rentrés d’Espagne où ils discutaient le tournoi international Sant Esteve Sesrovires, à Barcelone du 19 au 23 juillet, les poulains de Toncy Druskovic, ont ouvert les hostilités de la première édition de la Coupe d’Afrique centrale de handball (Cach) masculin (U19) face aux Lionceaux du Cameroun. Le coup d’envoi de la première édition de la coupe d’Afrique centrale de handball masculin (U19) a été donné le 25 juillet 2013 à Libreville en présence d’un parterre d’invités venus nombreux pour rehausser de leur présence cette compétition. Se jouant exclusivement à Libreville, au gymnase du Prytanée militaire, et placée sous la devise «le rendez-vous de la fraternité», ce rendez-vous sous régional...
(Gabon Review 25/07/13)
En prélude à la première édition de la coupe d’Afrique centrale de handball (U19), les membres du comité d’organisation de cet événement, accompagnés du double champion d’Europe, du monde et Olympique, Luc Abalo, se sont retrouvés le 24 juillet 2013 à l’auditorium de la Maison Georges Rawiri pour présenter le déroulement de cette compétition qui intègre le programme de préparation des Panthères qualifiés pour le prochain mondial qui se disputera en Hongrie. Les préparatifs inhérents à la réussite de la première édition de la coupe d’Afrique centrale de handball (U19), organisée par la Fédération gabonaise de handball (Fégahand) en collaboration avec l’Union des fédérations de handball d’Afrique Centrale (UFHAC) Zone 4, sont terminés, aux dires du comité d’organisation de cette...
(Gabon Eco 25/07/13)
Le coup d’envoi de la Coupe d’Afrique Centrale U19 hommes de handball, a été donné ce jeudi 25 juillet au gymnase du prytanée militaire de Libreville en présence du double champion d’Europe, du monde et olympique, Luc Abalo. Invité d’honneur au même titre que l’équipe d’Afrique Sud, l’international Français Luc Abalo présent à Libreville depuis hier assiste, au Prytanée militaire de Baraka, au lancement de la première édition de la Coupe d’Afrique Centrale U19 masculin qui réunira au total sept pays jusqu’au 31 juillet. Organisée à Libreville par la Fédération Gabonaise de Handball (Fegahand), en collaboration avec l’Union des Fédérations de Handball d’Afrique Centrale (UFHAC) Zone 4, la première édition de cette compétition, accueille les équipes de Sao Tomé et...
(Gabon Eco 25/07/13)
Absent de l’effectif de Dortmund qui a remporté la 3ème place de la Telecom Cup (1-0) contre Hambourg, pour cause de maladie , l’international gabonais Pierre Emerick Aubameyang a annoncé son retour à l’entraînement mardi sur son compte twitter. Annoncé malade depuis samedi, l’attaquant gabonais du Borussia Dortmund, Pierre Emerick Aubameyang (PEA) va mieux. L’ancien attaquant vedette de l’AS Saint Etienne en L1 française, qui s’est déjà créé une place de choix dans le cœur des supporters allemands, avec un but, une passe décisive et une frappe sur le poteau sous ses nouvelles couleurs de Dortmund a repris le chemin des entraînements mardi 23 juillet. Cependant, PEA ne s’est pas fait remarquer uniquement pour ses performances sportives .En effet ,...
(Infos Plus Gabon 24/07/13)
Les experts chargés d'élaborer l'ordre du jour de la 5ème conférence africaine des ministres des Sports ont clos leurs travaux ce mercredi à Abidjan, sur un engagement consensuel en faveur du développement du sport en Afrique, en mettant l'accent sur la particularité de l'athlétisme sur le continent. Ainsi, le projet de Déclaration d'Abidjan, destiné à l'adoption des ministres qui se réunissent à compter de jeudi, fait ressortir l'impératif besoin "d'intervenir auprès de la communauté internationale, afin de réduire l'exode des jeunes athlètes africains souvent incités à changer de nationalité". Certes, si ces jeunes athlètes font les beaux jours d'autres pays ou de sponsors plus fortunés, leur exode partage régulièrement les mêmes motifs avec la mauvaise performance que les experts reprochent...
(Gabonews 24/07/13)
Parrain de la 1ère édition de la Coupe d'Afrique Centrale des U19 de Handball qui se dispute du 24 au 31 juillet à Libreville, le double champion du Monde, double champion Olympique Luc Abalo a dit sa fierté d'être invité pour la première fois par un pays africain. "C'est pour moi une grande fierté que d'être invité pour la première fois par une fédération africaine pour apporter mon expérience. Je prends cela comme un honneur. J'ai été agréablement surpris par l'accueil qui m'a été réservé". Face aux journalistes, le sociétaire du Paris Saint Germain a exprimé son regret de ne pas voir des équipes de l'Afrique noire jouer les premiers rôles dans le concert du handball mondial. " Je participe...

Pages

(Le Point 04/08/16)
Le fondateur de l'Association des jeunes émergents volontaires en est convaincu : quelle que soit l'issue du vote, plus rien ne peut et ne doit se faire sans la jeunesse. À trois semaines de l'élection présidentielle qui se tiendra le 27 août, quelques candidats s'empressent (enfin) de présenter leurs projets de société. Plus ou moins audibles sur les différents programmes qu'ils souhaitent réaliser s'ils sont élus, électricité pour tous, santé pour tous, ou encore l'émergence... Mais un sujet semble néanmoins leur échapper : la jeunesse. Très peu de prétendants au fauteuil présidentiel osent s'adresser directement aux jeunes, alors que ceux-ci représentent plus de 60 % de la population. Il faut dire que la tendance générale veut que les présidentiables gabonais...
(Le Point 03/08/16)
Plongés dans la morosité économique, les pays de la Cémac ne peuvent plus se permettre d'attendre pour redynamiser les échanges commerciaux avec l'Europe. La conclusion semblait évidente pour quelques États membres de la Communauté des États d'Afrique centrale (Cémac) qui traversent une mauvaise passe économique : il faut accélérer les négociations en vue d'un accord de partenariat économique (APE) avec l'Union européenne (UE). La construction économique de l'Afrique centrale en dépend. Et le compte à rebours est déjà lancé, puisque dès le 4 août prochain, l'un de ses pays, le Cameroun, connaîtra l'entrée en vigueur de l'Accord bilatéral Cameroun-Union européenne.
(BBC 03/08/16)
Le technicien portugais est de nouveau l'entraîneur de la sélection senior de football du Gabon, avec un contrat de six mois. Le premier contrat de Costa avec le Gabon a expiré le 30 juin 2014. Il lui est assigné, cette fois-ci, l'objectif d'atteindre la finale de la Coupe d'Afrique des nations 2017, qui va se jouer en terre gabonaise. Le contrat de Jorge Costa pourrait être prolongé au-delà des six mois, selon la Fédération gabonaise de football. L'ancien défenseur central du Portugal a dirigé des équipes dans son pays et a beaucoup travaillé avec des sélections de Chypre et de la Roumanie. Avec lui, l'équipe du Gabon avait été éliminée dès le premier tour de la phase finale de la...
(L'Equipe 03/08/16)
En poste depuis juillet 2014, l'entraîneur portugais Jorge Costa (44 ans) a finalement été reconduit pour au moins six mois sur le banc de la sélection du Gabon. Une décision de la FEGAFOOT annoncée mardi alors que le contrat de deux ans du technicien lusitanien s'était achevé fin juin. La fédération lui assigne l'objectif d'atteindre «au moins la finale» de la prochaine CAN qui se déroulera à domicile, du 21 janvier au 12 février 2017, et pour laquelle les Panthères de Pierre-Emerick Aubameyang sont directement qualifiées.
(RFI 02/08/16)
Nouveau rebondissement dans l'affaire BR SARL au Gabon. Cette société de microfinance promettait à ceux qui investissaient chez elle, des taux d'intérêt très élevés atteignant parfois 20%. Sauf qu'après quatre ans d'existence, l'entreprise a brutalement fermé en octobre 2015. Une procédure judiciaire est en cours au Gabon, mais vendredi dernier, une plainte a été déposée en France, notamment pour escroquerie en bande organisée, abus de confiance et blanchiment. Jugeant le système judiciaire gabonais défaillant, les organisations « ROLBG », « On m'achète pas » et le...
(RFI 02/08/16)
Depuis plusieurs jours, le gouvernement gabonais est sous pression suite à l'arrestation de plusieurs opposants, syndicalistes et membres de la société civile. Des avocats, les organisations Human rights foundation et Survie ainsi que deux partis politiques de la gauche française, le PS et Europe-Ecologie Les Verts, ont protesté les uns après les autres contre ces interpellations jugées abusives. « Le dossier est vide. Le ministère public viole la loi et la Constitution », estiment les avocats des trois leaders syndicaux...
(Mediapart 02/08/16)
 
00:00
« Je continue d’insister auprès de messieurs Ping, Nzouba Ndama et Oye Mba afin qu’ils nous désignent parmi eux un candidat unique que nous suivrons. Toute la population du Gabon demande un candidat unique de l’opposition et c’est la seule action qui peut faire peur à Ali Bongo si nous voulons le faire tomber par des élections. Toute action non coordonnée lui assure par avance la victoire ... « Je continue d’insister auprès de messieurs Ping, Nzouba Ndama et Oye Mba afin qu’ils nous désignent parmi eux un candidat unique que nous suivrons. Toute la population du Gabon demande un candidat unique de l’opposition et c’est la seule action qui peut faire peur à Ali Bongo si nous voulons le...
(La Croix 01/08/16)
La Cour constitutionnelle du Gabon a rejeté le 25 juillet les recours des opposants contre la candidature de l’actuel chef de l’État Ali Bongo Ondimba à l’élection présidentielle. Sa filiation est contestée depuis plusieurs années, ce qui ravive aujourd’hui les tensions entre le pouvoir et l’opposition, à un mois du scrutin. Le président gabonais Ali Bongo Ondimba après l’annonce de sa candidature le 9 juillet à Libreville. À la tête du Gabon depuis 2009, Ali Bongo est-il un enfant nigérian adopté par l’ex-président Omar Bongo à la fin des années 1960 qui aurait falsifié son état civil pour être né gabonais, condition nécessaire pour être éligible à la présidence du pays ? C’est en tout cas la version présentée par ses...
(RFI 01/08/16)
Au Gabon, l'arrestation, depuis le 9 juillet 2016, de plusieurs dizaines d'opposants commence à faire des vagues. En France, le Parti socialiste au pouvoir et le parti Europe Ecologie-Les Verts viennent de protester par voie de communiqué. Le PS réclame notamment « la libération immédiate des dizaines de militants politiques arrêtés ces dernières semaines ». Quant à l'association Survie, elle va plus loin. Elle demande l'arrêt de la coopération militaire française, non seulement avec le Gabon, mais aussi avec le Congo Brazzaville, le Tchad et Djibouti. Yanis Thomas est l'un des porte-parole de Survie.
(RFI 01/08/16)
Au Gabon, Ali Bongo Ondimba sera bien candidat à l'élection présidentielle. La Cour constitutionnelle a rejeté les recours de l'opposition qui accuse le président sortant d'avoir falsifié son acte de naissance, et de ne pas être né Gabonais. La campagne s'annonce-t-elle tendue ? Nicolas Brousse lance le débat.
(Jeune Afrique 29/07/16)
La validation de la candidature d’Ali Bongo Ondimba a suscité l’agitation dans les rangs de l’opposition gabonaise. Le président de la Commission électorale préfère s’assurer de la bonne tenue du scrutin. En publiant, le 13 juillet, la liste des candidats à la présidentielle du 27 août, le « Monsieur élections » du Gabon a osé l’impensable aux yeux de ses détracteurs. Pourquoi ? Parce que sur cette liste figure le nom d’Ali Bongo Ondimba, dont l’opposition exigeait la disqualification au motif que l’acte de naissance du président sortant est, selon eux, sujet à caution. Foin d’ironie, les faits sont plus nuancés. René Aboghe Ella n’a rien décidé tout seul. Il a soumis la question au vote de l’assemblée plénière des membres...
(RFI 29/07/16)
L'Union européenne a décidé de déployer une mission observation électorale d'environ 60 experts. Selon un accord conclu avec le gouvernement gabonais, la mission observera l'élection, un mois avant le scrutin et deux mois après. Cette longue période permettra de mieux suivre le processus afin d'aboutir à des élections crédibles, libres et transparentes. La mission est conduite par Marya Gabriel qui a animé une conférence de presse jeudi 28 juillet à Libreville. Avant de démarrer sa mission, Marya Gabriel a tenu à tracer la ligne de démarcation entre la politique intérieure du Gabon et le rôle de l'Union européenne durant le processus électoral. « Je veux être très claire : nous ne sommes pas là pour faire caution de quoi que...
(RFI 29/07/16)
Au Gabon, les opposants n'ont plus de recours contre la candidature d'Ali Bongo. La Cour constitutionnelle a rejeté les procédures lancées par trois opposants contre le dossier du président gabonais, candidat à sa succession pour la présidentielle d'août prochain. Cette décision de la Cour constitutionnelle n'est pas une surprise pour l'opposition. Les opposants la surnomment la tour de Pise. En effet, elle pencherait toujours du même côté, notamment parce que ses juges sont nommés par les présidents de la République, du Sénat et de l’Assemblée nationale, tous issus du parti au pouvoir PDG (Parti démocratique gabonais). Aucun recours n'est possible contre cette décision. « L'argument de la Cour, c'est que les requêtes sont irrecevables parce qu'on a pas pu avoir...
(RFI 28/07/16)
Au Gabon, la Cour constitutionnelle a rejeté les recours déposés par les opposants qui accusent Ali Bongo Ondimba d'avoir falsifié son acte de naissance et de ne pas être né Gabonais. La candidature du président sortant est donc validée pour la présidentielle du 27 août prochain. Pierre-Claver Maganga Moussavou, Jean Ping et Guy Nzouba-Ndama avaient saisi la Cour le 18 juillet dernier. Leur but était de rendre Ali Bongo inéligible. Le principal argument avancé était qu'il n'a pas le droit d'exercer la fonction de chef d'Etat parce qu'il ne serait pas d'origine gabonaise. Selon les opposants, Ali Bongo serait né au Nigeria avant d'être adopté par l'ancien président Oma Bongo. Son acte de naissance serait donc un faux. Tout cela...
(BBC 28/07/16)
À un mois de l'élection présidentielle gabonaise, prévue le 27 août prochain, le ton monte et la stabilité sociale et politique semble menacée dans ce pays réputé calme de 1,8 million d'habitants. Le représentant spécial des Nations unies en Afrique Centrale, Abdoulaye Bathily, a plusieurs fois invité les acteurs politiques de l'opposition et de la majorité présidentielle à favoriser le dialogue et à "faire valoir le sens de la responsabilité". Un bilan mitigé Cependant, le tableau n'est pas que noir. Sur le plan social par exemple, plusieurs investissements ont été réalisés par le gouvernement pour améliorer le quotidien des Gabonais. Par contre, certaines promesses non tenues ont terni l'image du gouvernement et ont favorisé des grèves répétitives dans l'ensemble des...
(Jeune Afrique 27/07/16)
Le 12 juillet, une vingtaine de candidats avaient déposé leur dossier de candidature devant la Commission électorale nationale autonome et permanente (Cenap), qui devait les examiner. Mais ceux qui peuvent influer sur le cours du scrutin se comptent sur les doigts d’une main. Les nostalgiques de l’ancien régime Guy Nzouba Ndama Profil : âgé de 70 ans, l’ex-président de l’Assemblée nationale a commencé par enseigner la philosophie. En mars dernier, il a démissionné du perchoir et du PDG pour se présenter à la présidence, et il peut se targuer du soutien d’Héritage et Modernité. Forces : le « système Nzouba » est un entrelacs de réseaux tissés pendant ses deux décennies au perchoir. Il connaît extrêmement bien la classe politique gabonaise. Faiblesses :...
(RFI 27/07/16)
Les « gabonismes » : particularités du français au Gabon. L’un des seuls pays d’Afrique où le français est la langue maternelle pour une importante partie de la population, le Gabon a un héritage important de manières de parler bien à lui. Dans le français des Makaya et des Mamadou, trois linguistes gabonais s’en expliquent : Achille Mavoungou, Firmin Moussoudou et Jean Aimé Pambou. Les deux derniers sont venus en témoigner au micro de la Danse des mots. "L’Etat Z’héros ou la guerre des Gaous", un roman de Maurice Bandaman, Ministre de la Culture et de la Francophonie de Côte d’Ivoire. L’Etat Z’héros ou la guerre des Gaous (Ed. Frat Mat – Michel Lafon), est un « conte romanesque »,...
(Jeune Afrique 26/07/16)
Ali Bongo Ondimba remettra son mandat en jeu le 27 août. Face à lui, moins d’une vingtaine de candidats, mais quelques poids lourds décidés à tout faire pour mettre le chef de l’État à la retraite. Courant 2014, deux Gabonais débarquent à Brazzaville. Ils espèrent obtenir le soutien des autorités congolaises à Jean Ping. L’ex-ministre gabonais des Affaires étrangères et ancien président de la Commission de l’Union africaine vient de déclarer la guerre au système en rejoignant l’opposition. Le premier de ces émissaires, Jacques Adiahénot, est un ancien ministre. Il vient de démissionner du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir) et s’est rapproché de Jean Ping. Le second, autrefois haut fonctionnaire, a fui Libreville et les ennuis judiciaires qui l’y...
(Jeune Afrique 26/07/16)
Comme dans la totalité des pays du continent, le jeu Pokémon Go, phénomène mondial depuis sa sortie début juillet, n'est pas disponible au Gabon. Ce qui n'empêche pas quelques Librevillois d'avoir téléchargé sur leur smartphone une version non-officielle du jeu, et d'arpenter les rues de la capitale à la recherche de ces étranges créatures. Sous le regard désapprobateur des militaires. Depuis quelques jours, les soldats postés devant le palais présidentiel voient en effet défiler un étrange cortège de jeunes, les yeux rivés sur leurs téléphones. En cette fin d’après-midi nuageuse, il faudra plusieurs signaux et sifflets des militaires pour les faire déguerpir de l’esplanade du monument de l’esclave libéré, face au palais du bord de mer. Ces allées et venues...
(RFI 26/07/16)
Un député de la majorité présidentielle qui démissionne en plein meeting du président sortant et une opposition en ordre dispersé qui continue de brandir la question de la nationalité d'Ali Bongo comme argument de campagne... A un mois maintenant de la présidentielle au Gabon, le débat n'est pas très élevé. C'est du moins ce que pointe le site d'information guinéen Ledjely.com : « La question de la nationalité du président sortant ne mérite pas toute la passion et la débauche d'énergie que lui consacrent les opposants, estime le site guinéen. De leur part, cela trahit une absence de stratégie et un déficit criant d'imagination. En effet, comment perdre du temps à contester la nationalité d'un président qui a déjà dirigé...

Pages