Gabon | Africatime
Mardi 25 Avril 2017

Gabon

(Agence Gabonaise de Presse 07/04/17)
Le président de la République, Ali Bongo Ondimba a présidé, mercredi à Libreville, le conseil présidentiel sur les infrastructures, au cours duquel il a appelé à la rigueur dans la programmation et la mise en œuvre des projets d’infrastructures pour la période de 2017 à 2020 dans le cadre du plan de relance économique. Au cours de ce Conseil présidentiel sur les infrastructures, le chef de l’Etat a donc appelé à la coordination de tous les acteurs du domaine, à plus de discipline dans la planification des projets et dans les dépenses budgétaires. Occasion de faire le point et de saluer les efforts jusque-là consentis pour améliorer de façon significative les infrastructures dans notre pays, le président Ali Bongo Ondimba...
(Gabon Review 07/04/17)
Le chantier d’aménagement routier entre le PK5 et le PK12, dans la capitale gabonaise, a reçu la visite du chef l’Etat, ce 6 avril. Soucieux de l’état d’avancement du chantier d’aménagement routier entre le PK5 et le PK12, à Libreville, le chef de l’Etat y a effectué une visite d’inspection, ce 6 avril. «La dernière fois que j’étais passé, j’avais constaté du retard dans les travaux et je suis content d’apprendre que non seulement nous avons rattrapé notre retard mais que nous allons pouvoir livrer ce tronçon dans les temps», a déclaré Ali Bongo. Sur les lieux, le président a notamment encouragé les ouvriers de la société Colas Gabon, entreprise en charge de la réalisation de ce projet d’envergure. Le...
(Agence Gabonaise de Presse 07/04/17)
Les travaux du séminaire de formation sur les enjeux de la communication , initié à l’endroit des conseillers en communication et attachés de presse, se sont achevés, mercredi à Libreville, sur une note de satisfaction générale. ‘’Cette formation a été très enrichissante. Les modules enseignés ont été un plus pour nous, qui gérons la communication au sein des institutions. Nous remercions les initiateurs, notamment le secrétariat général du gouvernement, et nous souhaitons que ce genre d’exercice se pérennise’’, a souligné Mouketou-Mouketou, l’un des participants. Le directeur général de l’ENA-Gabon, Anatole Tsioukacka, dans son mot de clôture, est revenu sur l’objectif visé par ce séminaire de formation. ‘’Vu les défis et les enjeux du moment, nous avons pensé bon d’initier cette...
(Agence Ecofin 06/04/17)
Contrairement à 2015 où elle a connu une perte de 28 millions de dollars, la filiale gabonaise de Total est redevenue bénéficiaire en 2016. Selon l’Agence Option Finance (AOF), l’entreprise a dégagé un résultat net de 6 millions de dollars au terme de l’exercice en réduisant ses coûts d’exploitation et en abattant de 42% ses investissements. Un résultat qui est aussi favorisé en amont par une augmentation de sa capacité d’autofinancement qui est montée à 199 millions de dollars contre 124 millions l’année précédente. Celle-ci est partiellement compensée par la chute du chiffre d’affaires et les charges financières non récurrentes liées au renouvellement de la ligne de crédit, explique Capital.fr. En 2016, le chiffre d’affaires de Total était de 745...
(Infos Gabon 06/04/17)
Libreville – Le ministre de l’Economie dénonce la spéculation volontaire orchestrée par certains commerçants après l’entrée en vigueur de la Contribution spéciale de solidarité. Profitant de l’entrée en vigueur de la Contribution spéciale de solidarité (CSS), certains commerçants véreux ont augmenté les prix des produits de grande consommation. Face à cette spéculation, le gouvernement est sorti de sa réserve pour faire une mise au point. Notamment sur le prélèvement et le champ d’application de cette taxe. «L’argument de la mise en place de la CSS pour justifier des prix anormalement élevés des produits de première nécessité et de consommation courante, ne peut être entièrement retenu.
(Infos Gabon 06/04/17)
Libreville– Le sujet était à l’ordre du jour de l’audience accordée par le ministre des Petites et Moyennes entreprises à la délégation de l’institution de Bretton Woods. La Banque mondiale entend accompagner le Gabon dans son projet d’amélioration du climat des affaires. Ainsi se résume l’audience accordée par le ministre des Petites et Moyennes entreprises (PME) à la représentante résidente de cette institution financière au Gabon. Après avoir fait le tour de la coopération entre Libreville et Bretton Woods, Biendi Maganga Moussavou et Sylvie Dossou ont échangé sur le programme de 18 millions de dollars, plus de 10 milliards de francs CFA, destiné à l’amélioration du climat des affaires que la Banque mondiale vient de mettre en place. Les deux...
(Gabon Actu 06/04/17)
Libreville – Le gouvernement est le principal responsable de la flambée des prix constatée sur les marchés, a affirmé Ibrahim Sendjet Mboulou, président de l’Organisation gabonaise des consommateurs (OGC). « Ils n’ont pas suffisamment communiqué. Les commerçants véreux ont profité de l’entrée en vigueur de la Contribution spéciale de solidarité (CSS, ndlr) pour se faire du beurre », a soutenu le président de l’OGC. « Il est inadmissible que des commerçants augmentent les prix jusqu’à 4 ou 5% alors que la CSS représente seulement 1% », s’est indigné Sendjet Mboulou. Le défenseur des consommateurs souhaite que les 166 produits de premières nécessité exemptés de certaines taxes soient également exemptés de la CSS pour éviter de faire trop de mal à...
(Agence d'information d'afrique centrale 06/04/17)
Les six Etats de la Cémac (Cameroun, Congo, Gabon, Centrafrique, Guinée équatoriale et Tchad) et la BEAC viennent de surprendre. Ils ont décidé de fabriquer eux-mêmes le Franc CFA dans un appel d’offre. « La Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC) envisage d’acquérir, sur fond propres, le matériel destiné au traitement des signes monétaires. À cet effet, elle invite, les entreprises remplissant les conditions requises, à présenter une offre au plus tard le 1er juillet. L’appel à concurrence est subdivisé en deux lots indépendants. Le premier concerne 600 rouleaux de feuillards synthétiques siglés « BEAC » […] Le second lot concerne 54 machines à cercler les billets de banque, et le Dossier d’appel d’offres (DAO) doit être rédigé en...
(Autre média 06/04/17)
Gabon Société – Pendant que le dialogue d’Ali Bongo se tient actuellement à Libreville, certains opposants à son régime continuent de dénoncer ce qu’ils qualifient de « hold up électoral », au Gabon comme au sein de la diaspora. Animée par l’enseignante chercheuse membre de la Société civile gabonaise Laurence Ndong, la conférence de presse a réuni des citoyens de différentes origines (française, gabonaise, congolaise), des membres d’associations et quelques journalistes. À ses côtés Bienvenue Mengue, rescapée du QG de Jean Ping, Enrique Mamboundou Mamboundou, ex-prisonnier politique, et Fernande Ntsame Abeghe, sœur du député démissionnaire Bertrand Zibi Abeghe toujours prisonnier. Joints par Skype, Christian Kombeniondo, ex-détenu politique et Frank Jocktane, proche de Landry Amiang toujours incarcéré au Gabon, ont eux...
(APA 06/04/17)
APA – Douala (Cameroun) - La Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC) en partenariat avec le Fonds mondial pour la nature (WWF), a réuni une trentaine d’organisations et entreprises de la sous-région en vue de la validation du Document de stratégie régionale de développement durable de la filière huile de palme, a-t-on appris jeudi de sources concordantes. Cette initiative, a relevé Ludovic Miaro, représentant de WWF, tient au fait que les Etats de l’Afrique centrale font face à un sérieux problème de déficit d’huile de palme, soit plus de 50 % de la production et ont recours à l’importation des pays d’Asie du Sud-est pour satisfaire les demandes nationales. Les participants ont adopté des mesures pour remédier à...
(Gabon Actu 05/04/17)
Le ministère de l’Economie a publié mardi une mise au point suite à la hausse des prix à Libreville. Gabonactu.com diffuse ce document important à lire. La Loi de Finances 2017 a mis en place la Contribution Spéciale de Solidarité (CSS), avec comme date de prise d’effet au 15 mars 2017. La CSS est une contribution destinée au financement du Fonds des Gabonais Economiquement Faibles (GEF) administré par la Caisse Nationale d’Assurance Maladie et de Garantie Sociale (CNAMGS). Elle fait suite au dialogue entre le Gouvernement et le secteur privé qui a abouti à la signature d’un protocole d’accord entre le Gouvernement et le patronat en mars 2016. En application des dispositions de ce protocole, un Comité interministériel a été...
(AFP 05/04/17)
Le Gabon, hôte de la Coupe d'Afrique des Nations 2017 en janvier-février dernier, détient un triste "record" mondial. Selon le dernier rapport de la Fifpro, publié en novembre dernier, 95,6% des footballeurs évoluant dans le pays d'Afrique centrale ont connu des retards de salaires. "C'est de l'esclavage" s'est indigné auprès de l'AFP Rémy Ebanega, président du syndicat des joueurs gabonais et ancien défenseur des "Panthères", alors que 62% des joueurs locaux ne possèdent pas de copies de leur contrat, selon la même étude, pour réclamer leur dû. Q: Votre syndicat a lancé le slogan "Stop à l'esclavage des footballeurs au Gabon" sur les réseaux sociaux. Ce n'est pas excessif ? R: "Si ce n'est pas de l'esclavagisme, c'est quoi ?...
(Gabon Review 05/04/17)
Les avis sont unanimes dans le pays, où la hausse des prix de plusieurs produits de consommation est imputée à la «mascarade» autour de la cession de gestion d’une partie des activités portuaires, à des groupes privés. Un dossier pour lequel l’implication personnelle du chef de l’Etat est vivement souhaitée. Depuis plusieurs décennies, le port est présenté comme le centre névralgique de l’économie national. Dépendant à plus de 80% de produits importés, le Gabon reste tributaire de la manière dont ses ports sont gérés. «Le monopole pour la construction, l’aménagement, la gestion et l’exploitation du terminal à containers du port d’Owendo, fait en sorte que les prix des produits de première nécessité atteignent des proportions déraisonnables, obérant ainsi considérablement le...
(Gabon Review 05/04/17)
Etabli sur «le principe de vérité», qui réaffirme la prétendue victoire de Jean Ping à la présidentielle d’août 2016 et constate que c’est Ali Bongo qui est au pouvoir, l’agenda de l’Union du peuple gabonais (UPG-loyaliste) propose une sortie de crise en douze points. Il ne s’agit certainement pas d’un énième dialogue pour tenter de sortir le pays de la crise sociopolitique née de la présidentielle d’août 2016. D’ailleurs, l’UPG de Jean de Dieu Moukagni-Iwangou ne prétend pas être habilitée à l’organiser. Pourtant, son «Agenda de sortie de crise» récemment rendue public laisse entendre que ni le pouvoir en place ni Jean Ping, ayant organisé son Dialogue national pour l’alternance (DNPA) en décembre 2016, ne sont légitimes quant à la...
(MondAfrique 05/04/17)
Selon les révélations du "Canard Enchainé", Marie Madeleine Mborantsuo, la présidente de la cour constitutionnelle du Gabon fait l’objet d’une enquête par le parquet financier depuis trois ans. Elle est soupçonnée notamment de détournements de fonds publics et blanchiment en bande organisée ce qui ne l’a pas empêchée d’être décorée par la cour d’assises de Paris… Mondafrique revient sur certains états de services de la patronne de la cour constitutionnelle. Marie Madeleine Mborantsuo est sans doute la femme la plus puissante du Gabon. Magistrate de formation, docteur en Droit public de l’Université d’Aix, passée par la Sorbonne, cette dame qui fut autrefois également une reine de beauté (Elle fut Miss Franceville, Capitale du Haut Ogooué) et une maitresse attitrée d’Omar...
(Gabon Review 05/04/17)
Juste après la formation du premier gouvernement du nouveau septennat, la fille aînée d’Omar Bongo fut parmi les premières personnalités mises à l’écart : dès le premier conseil des ministres de l’équipe Issozé Ngondet, le 4 octobre 2016, elle était limogée de ses fonctions de Haut Représentant personnel du président de la République ! Le secrétariat général de la présidence de la République vient de transmettre à l’intéressée son attestation de cessation de service. Datée du 27 mars 2017, et portant le n°00051/PR/SG/DGRH, l’attestation de cessation de service signée du Secrétaire général de la présidence de la République précise la fin des fonctions de la fille aînée d’Omar Bongo. Le signataire du document, le Pr. Guy Rossatanga-Rignault, «atteste que par...
(Autres 05/04/17)
La convention de cession de gestion d’une partie des activités portuaires à des groupes privés signée par le gouvernement gabonais via l’OPRAG semble être à l’origine du coût de vie élevé observé dans notre pays, le Gabon. Malgré la volonté affichée par les plus hautes autorités de le ramener à de justes proportions, les résultats demeurent non perceptibles. N’est-il donc pas temps aujourd’hui de revoir ces différents contrats qui plombent l’économie gabonaise plutôt que de la relever? Il s’agit notamment des contrats de Gabon Port Management et celui de la Société du Terminal à Containeurs du Gabon (STCG) du groupe Bolloré. L’économie d’un pays côtier comme le Gabon est basée en grande partie sur les activités portuaires. Le port est...
(Gabon Review 05/04/17)
Le président du Parti socialiste gabonais (PSG) a décidé de suspendre sa participation à la préparation de la phase politique du dialogue national. A sept jours du lancement des débats de la phase politique du dialogue national, des voix discordantes ont commencé à se faire entendre au sein du groupe de l’opposition prenant part à ses assises. Le PSG d’Augustin Moussavou-King a annoncé, mardi 4 avril, la suspension de sa participation audit dialogue. La raison évoquée par le parti et son leader : une série de constats qui n’augureraient rien de bon pour la suite des travaux. Les «critiques» et les «appréhensions» de Moussavou-King portent notamment sur «la sérénité des membres de l’opposition au dialogue politique». Le leader du PSG...
(Xinhua 05/04/17)
Le vice-président de la Chambre de commerce internationale de la République populaire de Chine (CCOIC), Liu Shaoxi, effectue actuellement une visite d'affaires au Gabon, où il a été reçu mardi par le chef de l'Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba, annonce un communiqué de la présidence de la République gabonaise. M. Liu est venu annoncer au chef de l'Etat gabonais l'intention des opérateurs économiques chinois d'investir dans les secteurs du bois, des mines et de l'éducation. M. Liu s'était déjà entretenu avec le président gabonais à Beijing début décembre 2016. Il conduit au Gabon une importante délégation d'hommes d'affaires composée d'une soixantaine de personnes représentant 32 entreprises chinoises. La Chine est l'un des partenaires privilégié du Gabon. Beijing investit au Gabon...
(Gabon Review 05/04/17)
Pour réclamer la signature du protocole d’accord issu d’une négociation, il y a plus de quatre mois, avec les autorités municipales, les agents de la mairie de Moanda sont entrés en grève le 3 avril. Présenté par certains comme «un simple mouvement d’humeur», le débrayage enregistré, le lundi 3 avril, à la mairie de Moanda dans la province du Haut-Ogooué ne devrait pas perdurer. A condition que les autorités municipales se résolvent à «officialiser leurs engagements». En effet, plus de quatre mois après les premières négociations avec les agents, celles-ci ne se sont pas toujours décidés à signer le protocole d’accord issu de ces négociations. Pourtant, assure Edgar Constant Mangoumba, le porte-parole des agents municipaux, le maire et ses collaborateurs...

Pages

(Gabon Actu 09/03/17)
Le ministre délégué en charge de la culture, Jean Olivier Koumba Mboumba, a représenté le chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba à l’occasion de l’inauguration officielle le 4 mars courant de la bibliothèque présidentielle Olusegun Obasanjo, un espace culturel érigé en l’honneur de l’ancien président du Nigeria. Jean Olivier Koumba Mboumba était porteur d’un message du Président Ali Bongo Ondimba au président Obasanjo. « Le président Olusegun Obasanjo a exprimé sa satisfaction du fait que le président Ali Bongo Ondimba a répondu favorablement à son invitation. Il a présenté au Président Gabonais, ses très sincères remerciements pour les propos fraternels contenus dans le message », mentionne le communiqué officiel. Le complexe culturel est érigé en plein centre d’Abeokuta dans l’Etat...
(Gabon Review 09/03/17)
Afin de s’inspirer des dispositifs et mécanismes de financement de l’assurance maladie universelle de la Caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale (CNAMGS), une délégation du ministère du Travail et de la sécurité sociale du Congo séjourne à Libreville du 8 au 10 mars. Le directeur général de la CNAMGS, Michel Mboussou en séance de travail avec la délégation congolaise, le 8 mars 2017 à Libreville. © Gabonreview Une délégation congolaise séjourne depuis le 8 mars à Libreville pour une mission de partage de connaissances sur le financement de l’assurance maladie universelle. Conduite par le directeur de cabinet du ministre du Travail, la délégation congolaise est venue au Gabon pour s’inspirer de la CNAMGS, dont les prestations en matière...
(Agence Ecofin 07/03/17)
Cette hypothèse a été déclinée à la faveur d’une conférence de presse tenue ce 5 mars à Libreville, par l’Organisation nationale des employés du pétrole (ONEP). Au sortir de cette rencontre avec les hommes de médias, le Secrétaire général adjoint de l’ONEP, Sylvain Mayabith Binet, a décliné les mobiles de cette prise de position : « Les travailleurs du secteur pétrolier se sont concertés pour convenir d’un commun accord d’un dépôt d’un préavis de grève générale limitée dans tout le secteur pétrolier gabonais.», a-t-il indiqué. Par ailleurs, à travers cette grève, l’ONEP entend exiger des pouvoirs publics, un engagement à ne plus envoyer des forces de l’ordre dans les sites pétroliers en cas de grève pacifique. Raison pour laquelle, «...
(L'Union 07/03/17)
Dans cet entretien exclusif, le ministre d'État en charge de l’Eau et de l’Energie donne des éclaircissements sur le nouveau partenariat qui va lier, durant les 5 prochaines années, l’Etat à la Société d'energie et d'eau du Gabon (SEEG). l’Union. M. le ministre, à la fin du mois de juin 2017, le contrat de concession qui lie l’Etat à la SEEG prend fin. Quel bilan tirez-vous de ces 20 ans de concession ? Guy-Bertrand MAPANGOU : Le 13 juin 1997, l’Etat gabonais a confié, sur la base d’une convention de concession, à la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG)-Veolia, la gestion du service public de production, de transport et de distribution de l’eau potable et de l’énergie électrique pour...
(Jeune Afrique 07/03/17)
Parmi les nouveaux visages incontournables de la Cemac, le tchadien Abbas Mahamat Tolli hérite d'un poste d'autant plus important que la récession économique de la zone ne fait que commencer. Il a été adoubé le 17 février par les chefs d’État de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac). Dix jours après avoir pris ses quartiers dans le vaste bureau de gouverneur de la Banque des États de l’Afrique centrale (Beac), au 15e étage du siège, à Yaoundé. En attendant son installation officielle, Abbas Mahamat Tolli a déjà choisi son directeur de cabinet en la personne du Centrafricain Aimé-Dominique Bida-Kolika, qui avait déjà occupé ce poste du temps du Gabonais Philibert Andzembé (de 2007 à 2010). L’arrivée du...
(L'Union 07/03/17)
La compagnie pétrolière Shell Gabon opère ses activités à la lisière de deux parcs nationaux, entre le parc de Moukalaba-Doudou et Loango, dans les aires protégées de Gamba. Des études ont montré que cette zone recèle l’une des plus riches biodiversités des plaines de forêts tropicales en Afrique centrale. En partenariat avec l’Institution Smithsonian, depuis 15 ans, Shell Gabon œuvre pour préserver cette riche biodiversité dans le cadre du " Programme biodiversité du Gabon" . Mais également grâce aux consultations faites auprès de la Direction générale de l’Environnement et de la Protection de la nature (DGEPN), des Agences gouvernementales telles que l’Agence nationale des parcs nationaux (ANPN), Gabon Bleu, le Conseil national climat, et des ONG internationales et locales telles...
(Agence Ecofin 06/03/17)
Selon des sources proches d’Azur Gabon, les employés de l’entreprise, réunis le 3 mars dernier en Assemblée générale, auraient décidé à l’unanimité de déposer, dès la semaine prochaine, un préavis de grève auprès de la direction générale. Confronté à des difficultés d’ordre financières, notamment liées à un surendettement, l’avenir de l’opérateur de téléphonie mobile, Azur, qui est présent au Gabon, en République Centrafricaine et au Congo Brazzaville n’est pas près de connaître un épilogue heureux, poursuit la source. Les employés reprocheraient au PDG, Bruno Obambi (photo), ses stratégies et ses choix de fournisseurs internationaux. «Une attitude qui semble vouloir couler Azur Gabon», accusent-ils. En novembre dernier, plusieurs sources avaient déjà annoncé que le groupe de télécom Azur était en proie...
(RFI 04/03/17)
Au Gabon, la justice a entrepris une nouvelle série d'actions dans le cadre de l'opération anticorruption Mamba. Quatre mandats d'arrêts internationaux ont été lancés, notamment contre le fils de l'opposant Jean Ping, ainsi que contre l'ancien PDG de la Poste, Alfred Mabika. Le parquet a également annoncé l'inculpation et l'incarcération du directeur général des douanes. Alain Njoubi Ossamy dort à « Sans famille », le surnom de la prison centrale de Libreville. Selon le procureur, le directeur général des douanes a été inculpé de « détournement de deniers publics et faux en écriture ». L'un de ses adjoints est soupçonné de complicité de détournement, mais lui a été laissé en liberté provisoire. Un juge d'instruction a également émis quatre mandats...
(Africa Top Success 03/03/17)
L’information fait grand bruit au Gabon. Le directeur général des Douanes gabonaises a été écroué mercredi dans l’attente de son jugement. A noter que c’est dimanche dernier qu’Alain-Paul Ndjoubi Ossamy a été interpellé à Libreville par les services de la Direction générale des recherches (DGR). Son adjoint Jean-Emmanuel Ndoutoume assure l’intérim en attendant que la lumière soit faite sur cette affaire. On reproche au patron des douanes des détournements de deniers publics et du faux en écriture. Mais, certains observateurs soutiennent que c’est juste un prétexte pour clouer le bec à certaines personnalités devenues un peu dérangeantes.
(Gabon Review 03/03/17)
Libreville vient de lancer des mandats d’arrêt contre Alfred Mabicka Mouyama, Yves de Saint fidèle Mapakou, Franck Ping et Hervé Ndong Nguema actuellement établis hors du territoire gabonais. Alfred Mabicka Mouyama, Yves de Saint fidèle Mapakou, Franck Ping et Hervé Ndong Nguema sont désormais sous le coup d’un mandat d’arrêt international devant permettre leur interpellation et présentation devant le juge d’instruction. L’information a officiellement été donnée le 2 mars 2017, par le procureur de la République de Libreville, Steeve Ndong Essame Ndong, à la faveur d’un point presse. Ces actions motivées par les carences répétées des intéressés qui font l’objet de poursuites judiciaires, devraient favoriser une célérité dans le traitement de ces différents dossiers. Pour le procureur de la République...
(Gabon Review 03/03/17)
Saluant cette initiative dans un récent post sur Facebook, le président du mouvement Honneur et Dignité a souhaité sa poursuite, convaincu que «personne ne sera épargné». Les récentes prises de l’opération Mamba, ou plutôt leur nombre, ne font pas l’unanimité au sein de l’opinion, dont une grande partie l’assimile plutôt, à tort ou raison, à un règlement de compte. Une position non partagée par Télesphore Obame Ngomo, qui a activement fait campagne pour Ali Bongo lors de la dernière présidentielle. Dans un récent post sur Facebook, le président du mouvement Honneur et Dignité a mis en avant le bien-fondé de cette initiative. «Il n’y a ni règlement de comptes, ni chasse aux sorcières mais juste la volonté de changer un...
(Gabon Review 03/03/17)
Etendus sur trois jours, les nouvelles solutions expérimentées sur l’axe routier Libreville-Akanda ont pris fin le jeudi 2 mars. Les conclusions de l’expérimentation initiée par le ministre de la Réforme de l’Etat pour réduire les embouteillages sont désormais attendues. Du 28 février au 2 mars, sur l’axe routier Libreville-Akanda, le ministère de la Réforme de l’Etat a mené une expérimentation avec l’aide du ministère des Transports et de la Logistique. Celle-ci visait à trouver des solutions au phénomène d’embouteillage sur ce tronçon, l’un des plus fréquentés du réseau routier de la province de l’Estuaire, notamment aux heures de pointe. Il s’est précisément agi de fermer le contournement du rond-point de l’aéroport, celui du carrefour de Jade, le rond-point de Pélisson...
(Gabon Review 01/03/17)
Le ministère de la Réforme de l’Etat et les services du ministère des Transports ont lancé, le mardi 28 février, la première phase des tests devant permettre de résoudre le phénomène d’embouteillages sur l’axe Libreville-Akanda. Dès 6 heures, ce mardi 28 février, les automobilistes ralliant la commune d’Akanda ont été soumis à un nouvel itinéraire : le contournement du rond-point de l’aéroport a été fermé, ainsi que le rond-point du carrefour de Jade et celui du carrefour Jiji à Angondjé. Si ce premier essai de trois heures n’a pas permis de juger du bien fondé ou non d’adopter la solution expérimentée, pour Joël Pono Opape, le choix de cet axe routier n’a pas été anodin. Il compte parmi les plus...
(Gabon Review 01/03/17)
Partager de bonnes pratiques judiciaires et de connaissances des textes juridiques, telle est la vocation de la convention de jumelage judiciaire signée, le 28 février à Libreville, entre la Cour de cassation du Gabon et la Cour suprême du Sénégal. Le président de la Cour de cassation du Gabon et celui de la Cour suprême du Sénégal ont signé, le 28 février à Libreville, une convention de jumelage judiciaire entre ces deux institutions. Cette convention permettra, selon le président de la Cour suprême du Sénégal, Badio Camara, «d’échanger des textes et lois, des pratiques judicaires, des jurisprudences en fonction des spécificités de chaque juridiction». La coopération recherchée, à travers cette convention, est «jugée porteuse d’objectifs multiples et variés» par le...
(Gabon Actu 28/02/17)
Alain Ossamy Djoubi, Directeur Général des douanes vient d’être arrêté par la Direction Générale de la Recherche. L’opération Mamba continue à faire des victimes. Son collaborateur, Jean Bertrand Ngalibika a été pris la main dans le sac, lors d’une transaction financière illicite avec EGCA SATRAM à l’hôtel Mont de Christal. La chute des cours du pétrole a poussé le gouvernement à plus de rigueur dans la gestion de ses recettes douanières. C’est la raison pour laquelle Ossamy a été nommé à ce poste prestigieux. Objectif: redresser et réformer les douanes gabonaises. Un objectif que le directeur général a mené à bien au vu de la montée des recettes douanières depuis sa prise de fonction. Mais il vient d’être arrêté samedi...
(Gabon Actu 28/02/17)
Flavien Enongoué, 46 ans, Maître-Assistant de Philosophie politique à l’Université Omar BONGO (UOB), vient d’être nommé aux fonctions d’Ambassadeur, Haut Représentant de la République Gabonaise en France, Représentant permanent du Gabon auprès de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), selon Michel Ogandanga, journaliste très proche du palais présidentiel. Avant cette nomination, arrêtée lors du Conseil des Ministres du lundi 27 février 2017, l’homme qui a été choisi pour succéder à Germain NGOYO MOUSSAVOU (admis à faire valoir ses droits à la retraite), est depuis bientôt quatre (4) ans le Représentant personnel du Président Ali BONGO ONDIMBA au Conseil permanent de la Francophonie (CPF), où il a acquis une bonne expérience dans les domaines de la diplomatie multilatérale et des relations...
(Gabon Review 27/02/17)
A l’issue de l’examen de l’évolution du système éducatif gabonais, le 25 février 2017, la fédération nationale des associations des parents d’élèves et d’étudiants du Gabon s’est inquiétée des risques pesant sur le secteur de l’éducation et de l’enseignement, en raison de la crise actuelle. Les conclusions issues des rapports des présidents des bureaux provinciaux et ceux des bureaux des associations des parents d’élèves de base dans l’ensemble du territoire sont unanimes et sans équivoque : «l’école gabonaise va très mal». Elle serait agonisante, à les en croire. Pour ces associations, l’école gabonaise n’arrive plus à satisfaire le peuple, et les grèves à répétition initiées par les syndicats du secteur n’en sont que des conséquences. «Aujourd’hui, nous parents, nous pouvons...
(Gabon Review 27/02/17)
Jugeant néfaste leur «intransigeance» vis-à-vis du gouvernement, le Parti démocratique gabonais (PDG) a invité les enseignants grévistes «à faire preuve de patriotisme» pour le bien de leurs élèves et du pays. De leur côté, les jeunes dudit parti se sont entretenus avec les responsables des coopératives d’établissements scolaires pour élaborer des pistes de solutions à la crise actuelle. La crise qui secoue le secteur de l’éducation ces dernières semaines préoccupe le PDG. Quelques jours après la marche des élèves dans certaines localités du pays (Port-Gentil, Lambaréné et Oyem) et les menaces de sanctions du gouvernement à l’endroit des enseignants grévistes, ayant conduit au renforcement de la détermination de ces derniers, le parti d’Ali Bongo a tenté de se poser en...
(Gabon Actu 27/02/17)
La Fédération nationale des parents d’élèves et étudiants gabonais (FENAPEG) a suggéré samedi dans une déclaration au gouvernement et aux syndicats de l’éducation nationale de s’asseoir sur une table pour négocier le retour au calme, si besoin avec elle comme observateur. « La radicalisation des positions inquiète énormément et fait craindre le risque d’une année blanche inutile et dommageable pour nos enfants », a déclaré René Mezui Menié, président de la FENAPEG. M. Mezui Menié est choqué de voir le gouvernement se radicaliser en suspendant les salaires des enseignants grévistes et en menaçant de radier les enseignants absents de leur poste de travail depuis 3 ans sans justificatif. « Les déclarations va-t-en guerre ne mènent nulle part. Il faut mettre...
(Gabon Actu 27/02/17)
L ’Organisation nationale des employés du pétrole (ONEP, le plus grand syndicat du secteur) a décidé dimanche à Port-Gentil d’organiser une grève générale qui paralysera durant au moins une journée tout le secteur pétrolier au Gabon pour dire au gouvernement « plus jamais » d’interventions militaires dans un site pétrolier en grève. Selon un communiqué publié à l’issue d’une assemblée générale tenue à son siège de Port-Gentil, l’ONEP invite toutes ses structures de base de convoquer des assemblées sectorielles dans les sites pétroliers et les autres entreprises connexes du lundi au mardi 28 février 2017. Chaque assemblée sectorielle fera des suggestions au secrétariat national à Port-Gentil pour ou contre cette grève. Le Secrétariat général de l’ONEP recommande vivement le déclenchement...

Pages

(Gabon Review 15/03/17)
Confrontée à la baisse antérieure de 12% de sa production de minerai et d’agglomérés de manganèse, la société est parvenue à stabiliser son chiffre d’affaires en 2016, établi à 944 milliards de francs CFA. La Compagnie minière de l’Ogooué (Comilog) vient de publier ses résultats de l’exercice 2016. Ces chiffres mettent notamment en avant un chiffre d’affaires stabilisé à 944 milliards de francs CFA. Soit une hausse de 141,6 milliards de francs CFA par rapport à l’exercice précédent. «Ces bons résultats sont consécutifs à la compétitivité du gisement de Moanda et des usines alliages de manganèse du groupe, ainsi qu’à la forte remontée des prix du minerai de manganèse au 2nd semestre 2016», a indiqué une source de la maison...
(Agence Ecofin 15/03/17)
La junior pétro-gazière française Maurel & Prom a connu une légère diminution du volume d’hydrocarbures produits tout au long de l’exercice 2016 au Gabon. Ainsi, les réserves de pétrole sont passées de 159,1 millions de barils au 1er janvier à 157,7 millions de barils au 31 décembre. Le déficit aurait pu se creuser davantage avec les redevances au titre du contrat de partage de production de 7,4 millions de barils dont la compagnie doit s’acquitter auprès de l’Etat gabonais. Mais d’après la société, cet effet a été compensé par une révision à la hausse de 5,6 millions de barils. « En 2016, les investissements liés aux actifs de production au Gabon ont privilégié les travaux visant à accroître l’efficacité de...
(Gabon Review 15/03/17)
Quelque peu écorné par le scandale de la fraude aux cartes Visa prépayée, l’établissement bancaire a annoncé la mise en place de nouveaux dispositifs à même d’assurer la continuité de ses activités. Réuni le 10 mars dernier à Libreville, le conseil d’administration de BGFIBank s’est penché sur la fraude aux cartes Visa prépayées et les comptes de l’exercice 2016. Concernant le second point, le conseil s’est satisfait de belles performances réalisées sur le précédent exercice, pourtant caractérisé par un contexte morose. La banque a ainsi achevé 2016 sur un bénéfice de 16 milliards de francs CFA, en hausse de 14% par rapport à 2015. «Cette hausse résulte de la croissance du produit bancaire net de 15%», a expliqué le conseil...
(Gabon Actu 15/03/17)
Orabank Gabon, une de nombreuses banques implantées au Gabon reconnait dans un communiqué qu’un contentieux judiciaire est à l’origine de la descente de la police dans ses agences qui a procédé à des saisies dans l’une de ses agences à Libreville Voici le communiqué : Suite à un contentieux entre Orabank Gabon et la société Sogad BTP, l’établissement bancaire a fait l’objet de deux saisies dans l’une de ses agences de Libreville, les 3 et 14 mars 2017. Même si ces saisies n’altèrent en rien le fonctionnement de la banque, Orabank Gabon tient à exprimer sa profonde indignation face aux multiples violences exercées sur ses collaborateurs et aux désagréments infligés à ses clients. Orabank Gabon conteste également le mode opératoire...
(Gabon Review 15/03/17)
Un dernier pointage commandé par l’opérateur pétrolier au Gabon et en Tanzanie indique que Maurel & Prom a vu ses réserves globales baisser légèrement. Une situation qui n’aurait rien à voir avec la crise que traverse la société depuis quelques mois. Les sociétés DeGolyer & MacNaughton et RPS Energy ont récemment livré les résultats de leur pointage au Gabon et en Tanzanie sur les champs de Maurel & Prom. L’opérateur pétrolier français a enregistré une légère baisse sur ses réserves dans les deux pays. «Le pointage réalisé par les sociétés spécialisées laisse entrevoir des réserves 2P (P1+P2, prouvées + probables) nettes de redevances de 203,1 millions de barils équivalent pétrole au 31 décembre 2016, soit une baisse de -0,9% par...
(Gabon Review 15/03/17)
Arrêté dans la matinée du 14 mars, le directeur général d’Orabank a été relâché quelques heures plus tard, après avoir été entendu dans le cadre d’un litige opposant son établissement à la société Sogad BTP. Une affaire aux contours «louches», pouvant avoir des retombées négatives sur le climat des affaires dans le pays. Le groupe Orabank broie du noir avec la fermeture, durant toute la matinée du 14 mars, de ces différentes agences. A l’origine de cette décision, une affaire de justice opposant l’établissement bancaire à la société Sogad BTP Gabon. Dans les faits, cette société avait obtenu un marché de gré-à-gré, auprès de l’Etat, pour la construction de l’école de commerce de Port-Gentil et de l’école de Tourisme et...
(Agence Ecofin 15/03/17)
Suite à un contentieux entre Orabank Gabon et la société Sogad BTP, l’établissement bancaire a fait l’objet de deux saisies dans l’une de ses agences de Libreville, les 3 et 14 mars 2017. Même si ces saisies n’altèrent en rien le fonctionnement de la banque, Orabank Gabon tient à exprimer sa profonde indignation face aux multiples violences exercées sur ses collaborateurs et aux désagréments infligés à ses clients. Orabank Gabon conteste également le mode opératoire de ces deux actions dans la mesure où l’affaire n’a pas encore été jugée définitivement par les tribunaux gabonais. Ce contentieux qui porte sur un dossier de financement infructueux fait en effet l’objet d’un recours en appel sur le fond suite à la décision rendue...
(Agence Ecofin 15/03/17)
Ce mardi 14 mars, les agents de forces de police ont fait une nouvelle descente après celle du 3 mars dernier, au siège de la filiale gabonaise du groupe Orabank sis à Libreville, indiquent des sources internes à la boite. Cette descente serait consécutive à une affaire opposant Orabank, à un de ses clients, en l’occurrence, la société de BTP SOGAD, poursuit la source, cela, à la suite d’un refus de la banque d’accorder un prêt bancaire à l’entreprise dans le cadre d’un marché public de construction des écoles de commerce de Port-Gentil et de Tourisme de Libreville en 2011, poursuit la source. Au terme de cette intervention, cette institution financière aurait été mise sous scellée et son Directeur général...
(Agence Ecofin 14/03/17)
Le Conseil d’Administration de BGFIBank Gabon, réuni à Libreville le 10 mars 2017 sous la présidence de monsieur Henri-Claude OYIMA, a arrêté les comptes de l'exercice 2016 marqués par une belle performance malgré un environnement économique contrasté. Ainsi l'année 2016 s'est achevée sur un bénéfice net de FCFA 16 milliards, en hausse de 14% par rapport à l'exercice 2015. Cette hausse résulte de la croissance du Produit Net Bancaire de 15%. Les Crédits à la clientèle se sont établis à FCFA 785 milliards en hausse de 6%, des dépôts de la Clientèle de FCFA 939 milliards en baisse de 3% et un coefficient brut d'exploitation à 50%. Par ailleurs, suite à la fraude aux cartes Visa prépayées déjouée par la...
(Agence Ecofin 14/03/17)
(Agence Ecofin) - La Communauté économique et monétaire des Etats de l’Afrique centrale (Cemac), organise en partenariat avec la Coopération allemande au développement (GIZ), du 13 au 17 mars 2017 en Guinée équatoriale, la 1ère session de formation des organisations de la société civile (OSC), membres des comités Itie (Initiative pour la transparence dans les industries extractives) de la zone. Cette formation, indique la Cemac, fait suite à une étude initiée par le projet de Renforcement de la gouvernance dans le secteur des matières premières en Afrique centrale (Remap-Cemac) de 2012 à 2013, qui visait l’élaboration d’un programme de sensibilisation et de formation pour une meilleure compréhension et appropriation de l’Itie par la société civile. Ceci dans le cadre de...
(Financial Afrik 13/03/17)
La compagnie espagnole Repsol SA prépare une campagne de forage de puits de pétrole en haute mer (Ultra-deep, offshore), un domaine considéré comme l’avenir de l’industrie pétrolière gabonaise, annonce un communiqué publié vendredi 10 mars 2017 de ladite compagnie. Repsol recherche des compagnies spécialisées dans le forage et ayant déjà travaillé avec des sociétés pétrolière. A noter que Repsol S.A est une société anonyme espagnole, fondée en octobre 1987. Elle centre ses activités autour de l’exploration, la production, le transport et le raffinage du...
(Agence Ecofin 13/03/17)
Le Groupe Vivendi Africa (GVA), filiale du groupe Bolloré, détentrice d’une licence télécoms au Gabon depuis le mois de janvier dernier, rencontre des problèmes dans le déploiement de sa fibre optique. La société d’Energie et d’Eau du Gabon (SEEG), avec qui la société télécoms avait signé un contrat pour l’utilisation de ses pylônes afin de déployer la fibre optique en aérien, n’est plus très favorable à l’utilisation de ses équipements. Afric Telegraph qui rapporte l’information indique que le directeur général de la SEEG, Guy Bertrand Mapangou, a déjà dénoncé auprès du ministère de l’Energie ce contrat qu’il a signé il y a peu. Ce blocage dans le déploiement par le Groupe Vivendi Africa de sa fibre optique met en danger...
(Agence Ecofin 13/03/17)
Dans un entretien accordé à la presse locale en fin de semaine le secrétaire général adjoint de l’Organisation nationale des employés du pétrole (ONEP), sylvain Mayabi Binet a fait le point sur la situation qui prévaut actuellement dans le secteur pétrolier gabonais et, notamment au sein de l’entreprise Maurel et Prom Aussi, a-t-il indiqué au cours de cet échange, que depuis le début de la crise pétrolière survenue à la fin de la première moitié de l’année 2014, près de 3000 emplois auraient déjà été perdus dans le secteur pétrolier et activités connexes, via des plans...
(Agence Ecofin 13/03/17)
C’est avec une forte hausse de plus de 141 milliards de Fcfa, que la compagnie minière de l’Ogooue (Comilog), filiale du groupe français Eramet, clôture l’exercice 2016. Ce chiffre qui représente le résultat opérationnel de l’entreprise, est la conséquence, selon la maison-mère de l’opérateur, des bonnes performances liées à la compétitivité du gisement de Moanda et des usines d’alliages de manganèse du groupe. «L’amélioration de la performance de notre mine de manganèse de Moanda et le plan de modernisation de Setrag au Gabon, devraient permettre de confirmer notre capacité annuelle de production et de transport de 4 millions de tonnes.», confie le PDG d’Eramet, Patrick Buffet (photo). La remontée des cours du minerai de manganèse, observée au second semestre 2016...
(Infos Gabon 13/03/17)
La Société d’Energie et d’Eau du Gabon (SEEG) refuserait de céder les poteaux au Groupe Vivendi Africa chargé de déployer cette technologie au Gabon. Le projet d’installation de la fibre optique au Gabon connait quelques perturbations dans sa matérialisation. Depuis quelque temps, le Groupe Vivendi Africa (GVA), l’entreprise chargée de déployer cette technologie sur l’ensemble du territoire gabonais, peine à la mettre en œuvre. De sources concordantes, rien ne marcherait plus entre GVA et son partenaire, la Société d’Energie et d’Eau du Gabon (SEEG). A travers un contrat, les deux entreprises se sont entendues pour l’utilisation des poteaux. Les mêmes sources indiquent que la SEEG ne serait plus d’accord avec ledit contrat. Mettant ainsi le Goupe Vivendi en difficulté vis-à-vis...
(Agence Ecofin 13/03/17)
Dans le cadre de l'approvisionnement en électricité de la cité écologique Edock City de Viafè, Andrew Gwodock initiateur de ce projet vient de signer une convention de partenariat avec le fondateur de Solar Box Gabon, Aubin Ngoua. Selon certains observateurs, cette signature de convention vient encourager ces jeunes entrepreneurs gabonais dans leur ambitieux projet de fourniture d'énergie pour le développement durable. Fondée en avril par le jeune ingénieur gabonais Aubin Ngoua, diplômé de l’École polytechnique d’Agadir (Maroc), la start-up Solar Box Gabon conçoit des kits solaires et les loue aux ménages et aux entreprises. Composées d’une batterie et d’un régulateur de tension, ses cellules photovoltaïques en forme de cube sont particulièrement efficaces : « Grâce au pouvoir réfléchissant des rayons...
(Infos Gabon 11/03/17)
Des difficultés techniques sont à l’origine du report de l’application de la contribution spéciale solidarité, prévue le 1er mars dernier. Le ministre de l’Economie a décidé de reporter l’entrée en vigueur effective de la Contribution spéciale de solidarité (CSS). Prévue pour être appliquée le 1er mars dernier conformément à la loi des finances 2017, la nouvelle taxe entrera finalement en scène le 15 mars prochain. Régis Immongault attribue ce report à des difficultés d’ordre technique liées à son implémentation dans les systèmes d’information. Cette nouvelle contribution fiscale applicable aux entreprises vient suppléer la Redevance obligatoire d’assurance maladie (ROAM), un impôt auquel étaient exclusivement assujettis les opérateurs de téléphonie mobile. Avec la prise en compte des entreprises, la nouvelle taxe, une...
(Infos Gabon 11/03/17)
Le chef de l’Etat a accordé une série d’entretiens aux opérateurs économiques chinois, turc et malaisien, un jour après la première session du Haut conseil pour l’investissent. On a abondamment parlé affaires mercredi au palais du bord de mer de Libreville. Le président Ali Bongo Ondimba a accordé une série d’audiences à des opérateurs économiques chinois venus explorer les possibilités d’affaires au Gabon à la faveur de l’organisation de la première session du Haut Conseil pour l’investissement (HCI). Le chef de l’Etat a ainsi reçu tour à tour Zhang Longying, Président Directeur Général de China State Construction Engineering Corporation, géant chinois du bâtiment et des travaux publics, Liu Jun, directeur général pour l’Afrique de China Communications Construction First Highway Engineering,...
(Infos Gabon 11/03/17)
Le géant américain du capital-investissement, Carlyle a acquis les actifs de la multinationale anglo-néerlandaise. La succursale gabonaise de la multinationale Shell est finalement passée dans le portefeuille de Carlyle International Energy Partners. Au terme de plusieurs mois de négociations, le géant américain du capital-investissement a finalement acquis les actifs on shore de Shell au Gabon, après 50 ans d’activité. La nouvelle tarde encore à être rendue publique par les deux structures, mais devrait tomber «à la fin de cette semaine ou au début de la semaine prochaine», a fait savoir mardi Africa energy intelligence dans une alerte. Certes, le montant de la transaction demeure encore secret, mais en avril 2016 l’hebdomadaire Jeune Afrique parlait déjà d’une somme oscillant entre 600...
(Agence Ecofin 10/03/17)
L’opération de cession d’actifs de la filiale gabonaise de Total à l’américaine Perenco pour la somme de 110 milliards de Fcfa, s’annoncent bien pour certains employés. Dans une interview accordée à la presse locale, le directeur général de Total Gabon, Henri-Max Ndong Zué (photo), révèle que 37 employés de la compagnie affectés sur les sites cédés seront intégrés dans les effectifs du repreneur. « Le personnel affecté sur les sites transférés à Perenco, environ 37 personnes n’ayant plus d’activités à Total Gabon, sera repris par cette société dans le cadre de contrats à durée indéterminée. Ce transfert sera réalisé naturellement dans des conditions leur permettant de conserver leurs droits, notamment leurs rémunérations. Ces dispositions ont été actées avec la société...

Pages

(Le Point 05/01/17)
C'était il y a un an, au cœur de l'hiver. Pierre-Emerick Aubameyang se retrouve malgré lui au cœur d'une polémique après avoir reçu pour la première fois le titre de meilleur joueur africain de l'année. En cause, les propos tenus par ses deux « challengers », Yaya Touré et André Ayew, après le verdict. « C'est triste de voir l'Afrique réagir de la sorte, qu'elle ne donne pas d'importance aux choses africaines ! » avait réagi le premier sur RFI, quand le deuxième surenchérissait sur L'Équipe.fr : « S'il n'y avait pas eu la CAN, d'accord on peut en discuter mais là non, on doit privilégier nos compétitions, on doit les respecter. Si nous, Africains, on ne le fait pas,...
(Gabon Actu 05/01/17)
Le président de la Fédération gabonaise de football (FEGAFOOT) a invité mardi les journalistes sportifs gabonais à l’occasion d’un séminaire de formation et de recyclage organisé par l’Association gabonaise de la presse sportive indépendante (AGPSI), sur la nécessité d’informer l’opinion avec professionnalisme en s’éloignant des affabulations qui ternissent souvent l’image de la presse gabonaise. « Vous avez une lourde responsabilité d’informer l’opinion de façon objective, n’informer pas l’opinion sur votre propre opinion », a exhorté M. Mounguengui, par ailleurs parrain de du séminaire sportif. Le séminaire baptisé : « Jean Paul Mve Edou », nom d’un défunt journaliste sportif émérite est organisé du 4 au 6 janvier 2017 sous le thème : « Techniques de couverture de la CAN, gestion...
(Jeune Afrique 05/01/17)
À seulement 24 ans, Aaron Appindangoye (Stade Lavallois) est un des cadres de la sélection gabonaise. L’ancien défenseur du CF Mounana évoque pour Jeune Afrique la préparation des Panthères pour la CAN que son pays organise du 14 janvier au 5 février, dans un climat un peu particulier. Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? La question pourrait être posée aux Panthères du Gabon, dont le bilan de l’année 2016, plutôt compliqué, ne permet pas d’augurer à coup sûr de bonnes performances à la CAN que le pays s’apprête à accueillir. La nomination fin novembre de l’Espagnol José Antonio Camacho (61 ans), qui n’a jamais travaillé et Afrique et ne parle pas un mot de français, a surpris,...
(Gabon Actu 05/01/17)
La fédération gabonaise de football (FEGAFOOT) et le nouveau sélectionneur national de football, José Antonio Camacho à couteau tiré sur le contrat signé entre les deux parties à quelques dix jours de la phase finale de la Coupe d’Afrique des nations 2017 (CAN Total, Gabon 2017). « Selon le contrat que M. José Antonio Camacho a signé avec nous, il stipule que dans son staff technique, il venait avec les deux entraineurs adjoints », indique le président de la FEGAFOOT, Pierre Alain Mounguengui, lors d’un point de presse mercredi à Libreville. Selon le président de la FEGAFOOT, « les postes de l’interprète, l’infirmier, le kiné sont les postes réservés aux gabonais ». Ils sont cependant réclamés par L’ancienne star du...
(APA 05/01/17)
Sofiane Feghouli est le grand absent de la liste des 23 joueurs de l’équipe nationale d’Algérie, dévoilée samedi par le sélectionneur, Georges Leekens, en perspective de la 31ème édition de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) de football dont le coup d’envoi sera donné dans deux semaines au Gabon. Img : CAN 2017 : l’Algérie au Gabon sans Feghouli Avec seulement sept apparitions en Premier League, le milieu offensif paie son manque de temps de jeu à West Ham, où il a été transféré à l’intersaison en provenance de Valence (Liga espagnole). Hormis Feghouli, tous les autres cadres, Raïs M’bolhi, Yassine Brahimi, Riyad Mahrez, Islam Slimani ou encore Faouzi Ghoulam, figurent bien parmi les appelés. Les «Fennecs» démarrent leur stage...
(AFP 04/01/17)
A dix jours de l'ouverture de la Coupe d'Afrique des Nations (CAN-2017), le Gabon s'active pour les derniers préparatifs autour des quatre stades prévus pour la compétition, dans une ambiance morose liée à la double crise, sociale et politique, qui frappe le pays. Le long des artères de Libreville, décorées de banderoles annonçant l'évènement qui se tient du 14 janvier au 5 février, des ouvriers s'affairent et passent une couche de peinture blanche sur les bordures des trottoirs. Dans les autres villes hôtes, Oyem (nord), Franceville (sud-est) et Port-Gentil, la capitale pétrolière, les chantiers d'aménagement des abords des stades sont toujours en cours. Mais à quelques jours du coup d'envoi, point d'engouement massif. Les fêtes de fin d'année ont été...
(Gabon Review 04/01/17)
A une dizaine de jours de l’ouverture officielle de la compétition, la ministre des Sports a mis en garde, le 30 décembre dernier, «certains citoyens» préparant «activement» des actes de boycotts et sabotage de cette manifestation sportive. Menée essentiellement sur les réseaux sociaux, la campagne de boycott de la 31e édition de la Coupe d’Afrique des nations (Can) 2017 met mal à l’aise le gouvernement. En témoigne, la dernière sortie de la ministre des Sports, le 30 décembre dernier à Libreville, où elle a tenu des propos aux allures martiales pour dissuader des «prêcheurs en eaux troubles». Dans un discours musclé, en effet, Nicole Asselé a mis en en garde ceux qui propagent de telles informations ou qui projettent des...
(AFP 04/01/17)
"One, two, three viva l'Algérie" ? Riyad Mahrez, champion d'Angleterre avec Leicester, part favori pour succéder à Pierre-Emerick Aubameyang jeudi à Abuja (Nigéria) et remporter le 3e Ballon d'or africain chez les Fennecs après Lakhdar Belloumi (1981) et Rabah Madjer (1987). Cela fait 30 ans que les Algériens attendent un successeur à l'attaquant qui avait offert à Porto la Ligue des champions en 1987 grâce un but splendide - une talonnade - auquel il a donné son nom. Mahrez, qui a porté les Foxes vers un improbable titre en Premier League, coté à 5000 contre un, a le profil du gagnant. Honoré en 2016 par l'association des pros anglais et par la BBC, l'ex-milieu offensif fluet de Sarcelles (région parisienne),...
(RFI 04/01/17)
La cérémonie de remise des trophées de la Confédération africaine de football (CAF) se déroule ce 5 janvier 2017 à Abuja. La CAF va notamment désigner le Joueur africain de l’année 2016. Le Gabonais Pierre-Emerick Aubameyang conservera-t-il ce titre face aux deux autres finalistes, l’Algérien Riyad Mahrez et le Sénégalais Sadio Mané ? Difficile de dire qui de Pierre-Emerick Aubameyang, Riyad Mahrez ou Sadio Mané va remporter le prestigieux trophée du meilleur footballeur africain de l’année 2016, ce 5 janvier 2017 à Abuja. Une chose est certaine toutefois : le verdict ne devrait pas provoquer la même polémique que l’année passée, lorsque l’Ivoirien Yaya Touré s’était amèrement plaint d’avoir été battu par Aubameyang. Le Gabonais, de son côté, avait mal...
(Le Point 04/01/17)
Le sélectionneur du Gabon, José Antonio Camacho, a retenu une liste de 23 joueurs, parmi lesquels la star du Borussia Dortmund Pierre-Emerick Aubameyang et le milieu de la Juventus Turin Mario Lemina, pour disputer la Coupe d'Afrique des nations 2017 (14 janvier - 5 février), dont le pays est l'hôte. Dans cette liste de 23 joueurs, publiée mardi sur le site internet de la fédération gabonaise, se trouvent également l'ancien Lorientais Didier Ndong et le défenseur de Cardiff City Bruno Ecuélé Manga. En plus des 23 joueurs, 3 autres ont été placés en « liste d'attente » par leur sélectionneur, qui est entré en fonction début décembre. Il s'agit d'Axel Meyé (Eskisehirspor, Turquie), Johan Lengoualama (Raja Casablanca, Maroc) et Donald...
(RFI 03/01/17)
La Coupe d’Afrique des nations de football se déroule du 14 janvier au 5 février au Gabon. Les 16 équipes en lice dévoilent progressivement les noms des joueurs qui vont participer à cette CAN 2017. Les listes de sélectionnés seront donc mis à jour progressivement sur cette page. GROUPE A GABON Gardiens de but: Anthony Mfa Mezui (sans club), Yves Stéphane Bitseki Moto (Mounana/Gabon), Didier Ovono (Ostende/Belgique) Défenseurs: Aaron Appindangoyé (Laval/France), Bruno Ecuele Manga (Cardiff City/Pays de Galles), Franck Perrin Obambou (Stade Mandji/Gabon)...
(Gabon Actu 28/12/16)
Les Panthères du Gabon croiseront finalement le CF Mounana (ligue 1 gabonaise) au lieu du Zimbabwe en match amical prévu pour des tests grandeurs natures des stades d’Oyem et de Port-Gentil qui accueilleront les rencontres de la finale de la compétition prévue au Gabon du 14 janvier au 5 février 2017, rapporte Radio sport. C’est la Fédération Gabonaise de Football (FEGAFOOT) avait sollicité et obtenu de la Fédération Zimbabwéenne de Football un match amical pour mieux affuter l’équipe gabonaise. Le nouveau sélectionneur du Gabon, José Antonio Camacho avait donné son accord. Le Ghana aurait également demandé un match amical contre les Panthères. L’espagnol Camacho aurait selon des sources concordantes décidé de faire volte-face en renonçant à la rencontre contre les...
(RFI 28/12/16)
La première liste définitive est tombée ce mardi 27 décembre. L'entraîneur espagnol, José Antonio Camacho, a dévoilé la liste des 23 joueurs gabonais qui participeront à la CAN. Voici la sélection des Panthères. Gardiens de but: Didier Ovono (KV Ostende, Belgique), Yves Stéphane Bitséki Moto (CF Mounana), Anthony Mfa Mezui (sans club). Défenseurs: Lloyd Palun (Red Star, France), André Biyogho Poko (Kardemir Karabukspor, Turquie), Aaron Appindangoye (Stade Lavallois, France), Franck Perrin Obambou (Stade Mandji), Bruno Ecuélé Manga (Cardiff City FC, Pays de Galles), Yoann Wachter (CS Sedan Ardennes, France), Johann Serge Obiang (ESTAC Troyes, France), Benjamin Zé Ondo (Mosta FC, Malte). Milieux de terrain: Junior Serge Martinsson Ngouali (IF Brommapojkarna, Suède), Levy Clément Madinda (Nastic Tarragona, Espagne), Guélor Kanga Kaku...
(RFI 28/12/16)
La Coupe d’Afrique des nations débute le 14 janvier sur le sol gabonais. Chaque sélection va dévoiler les 23 joueurs qui participeront à la compétition. La première équipe à avoir donné sa liste définitive n’est autre que le pays hôte, le Gabon. José Antonio Camacho, l’entraîneur espagnol des Panthères, a publié une liste qui ne comporte pas de grandes surprises. La première liste définitive de 23 joueurs a été dévoilée ce mardi 27 décembre par le Gabon, à travers un communiqué diffusé sur le site de la Fédération gabonaise de football (Fegafoot). Pour la conférence de presse de l’entraîneur des Panthères, José Antonio Camacho, qui est arrivé il y a seulement un mois au poste de sélectionneur, il faudra attendre...
(AFP 27/12/16)
Le sélectionneur du Gabon, José Antonio Camacho a retenu une liste de 23 joueurs, parmi lesquels la star du Borussia Dortmund Pierre-Emerick Aubameyang et le milieu de la Juventus Turin Mario Lemina, pour disputer la Coupe d'afrique des Nations 2017 (14 janvier - 5 février), dont le pays est l'hôte. Dans cette liste de 23 joueurs, publiée mardi sur le site internet de la fédération gabonaise, se trouvent également l'ancien Lorientais Didier Ndong et le défenseur de Cardiff City Bruno Ecuélé Manga. En plus des 23 joueurs, trois autres ont été placés en "liste d'attente" par leur sélectionneur, qui est entré en fonction début décembre. Il s'agit de Axel Meyé (Eskisehirspor, Turquie), Johan Lengoualama (Raja Casablanca, Maroc) et Donald Nzé...
(AFP 23/12/16)
L'Algérien Riyad Mahrez (Leicester), le Sénégalais Sadio Mane (Liverpool) et le tenant du titre gabonais Pierre-Emerick Aubameyang (Dortmund) sont les trois derniers footballeurs en lice pour le trophée du meilleur joueur africain de l'année, décerné le 5 janvier, a annoncé la CAF jeudi. Les trois hommes sont arrivés en tête des votes des sélectionneurs ou directeurs techniques des associations affiliées à la CAF et de groupes d'experts du football et des médias. L'Egyptien Mohamed Salah (AS Rome) et l'Algérien Islam Slimani (Leicester) resteront donc au pied du podium. Le trophée sera remis le 5 janvier à Abuja au Nigeria. Aubameyang, qui a mis fin la saison précédente à quatre ans d'hégémonie de l'Ivoirien Yaya Touré, pourrait se succéder à lui-même...
(Gabon Eco 21/12/16)
Contrairement à plusieurs sélections comme le Togo, le Zimbabwe ou la Tunisie d’Henry Kaspercsak, le Gabon pays hôte de la CAN Total 2017 n’a toujours pas publié la moindre liste que ce soit élargie ou définitive de Panthères retenues en prélude à la compétition. Une situation peu appréciée par certains supporters de l’équipe nationale. Le Gabon placé dans la poule A avec le Cameroun, le Burkina Faso et la Guinée Bissau aura l’honneur d’ouvrir les hostilités de la CAN Total 2017 en sa qualité de pays hôte le 14 janvier avec la dernière équipe citée. Cependant jusqu’à ce jour aucun programme officiel et aucune liste des joueurs de l’équipe nationale n’est connue. En effet, après l’arrivée du nouveau coach des...
(AFP 20/12/16)
La ministre gabonaise des Sports Nicole Asselé a assuré que les quatre stades de la Coupe d'Afrique des Nations de football (CAN-2017) étaient "prêts", lundi, à moins d'un mois du coup d'envoi le 14 janvier à Libreville. "Les élections c'est du passé", a ajouté Mme Asselé interrogée par l'AFP sur le climat politique tendu dans le pays-hôte de la CAN-2017 où l'opposant Jean Ping conteste la réélection du président Ali Bongo Ondimba. "Les quatre stades sont prêts, Libreville, Franceville, Oyem et Port-Gentil", a déclaré Mme Asselé, qui avait récemment exprimé des "inquiétudes" sur la nouvelle enceinte d'Oyem (nord). "Ce n'étaient pas des inquiétudes sur le stade, mais quant à la livraison des espaces extérieurs. La société m'a assuré qu'à la...
(Gabon Actu 17/12/16)
Le chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba a effectué vendredi une brève visite au stade de Port-Gentil au sud-ouest du Gabon à moins d’un mois du coup d’envoi de la 31ème édition de la Coupe d’Afrique des nations (CAN Total, Gabon 2017). Accompagné de membres du gouvernement et des responsables du Comité d’organisation de la coupe d’Afrique des Nations (COCAN), le chef de l’État a, tour à tour, inspecté entre autres la pelouse, la tribune officielle, les gradins et les loges. « Je serai réellement satisfait le jour de la compétition lorsque le match se jouera dans ce stade qui est très beau et dans lequel nous pouvons avoir une excellente vue sur l’aire de jeu. Nous félicitons l’entreprise...
(Gabon Actu 17/12/16)
Le boxeur gabonais, Taylor Mabika a terrassé samedi soir à Libreville le champion du monde de la WBF, le franco-algérien Zine Eddine Benmakhlouf. Le gabonais a remporté le duel des lourds légers aux points après 12 épuisants rounds. Le combat s’est déroulé sous les regards du président de la World Boxing Federation (WBF), des arbitres commis par la WBF. Vivi Mouk

Pages

(Afrik.com 10/03/15)
La directrice générale, fondatrice des Editions Amaya, Solange Andagui Bongo Ayouma a procédé, samedi 7 mars 2015, à Libreville au lancement officiel de la 2e édition du concours littéraire "A vos plumes". A Libreville, C’est parti pour la deuxième édition du concours littéraire "A vos plumes" organisé depuis 2013 par les Editions Amaya et dont l’objectif est de « susciter l’émergence de jeunes talents littéraires et promouvoir la littéraire gabonaise et africaine ». Une édition sous le prisme de la protection de la nature Organisée sous le thème"La nature, préservons-la", cette seconde édition « matérialise la volonté des personnels des Editions Amaya de participer à l’effort collectif de la préservation de l’environnement, en vue de sauver la planète de l’action...
(Gabon Review 09/03/15)
Radio-télévision Nazareth (RTN) a célébré la semaine écoulée son 12è anniversaire sous le signe de nouvelles promesses. Douze ans après sa création en mars 2003, Georges Bruno Ngoussi a dit être un homme comblé par la réussite de son entreprise qui, a-t-il avoué, n’a été possible que grâce à la confiance et le soutien de ses nombreux collaborateurs et partenaires. Aussi a-t-il tenu à marquer le coup, le 6 mars courant, en célébrant l’anniversaire dudit groupe, en présence du directeur général du Centre de développement des entreprises (CDE), Alfred Nguia Banda. Dressant un bilan pour le moins flatteur du groupe qui a acquis depuis le temps une certaine notoriété auprès des usagers et des moyens logistiques conséquents, le P-DG de...
(Gabon Review 09/03/15)
A l’occasion de l’inauguration de son siège, l’éditeur local a lancé, le 7 mars dernier à Libreville, la deuxième édition de son concours littéraire, placé cette année sous le thème : «La nature : préservons-là !». Annoncée quelques jours plus tôt, la deuxième édition du concours littéraire des Editions Amaya «A vos plumes», a été lancée, le 7 mars dernier à Libreville, sous le thème «La nature : préservons-là !». «Il vous souvient que ce thème est au cœur des préoccupations littéraires depuis un demi-siècle, avec notamment l’attribution du prix Goncourt en 1956 à Romain Gary pour son excellent roman Les racines du ciel, roman aux saveurs écologiques, avec en toile de fond, la sauvegarde de la nature à travers...
(Ogooue Infos 18/02/15)
Le Président gabonais, Ali Bongo, a assuré du soutien du Gabon au Tchad et au Cameroun dans leur bataille contre Boko Haram. L’annonce a été faite à l’issue d’un sommet des Etats d’Afrique Centrale. Le Président gabonais Ali Bongo a exprimé sa solidarité avec le Cameroun et le Tchad dans leur lutte contre Boko Haram. « Nous avons le sentiment que nous sommes attaqués », a-t-il indiqué. Ce chef d’Etat a réaffirmé, ce lundi 16 février 2015, le soutien de son pays aux armées qui affrontent actuellement Boko Haram sur le terrain. « Vous n’êtes pas seuls » « Aujourd’hui, deux pays de la sous-région, le Cameroun et le Tchad, sont aux premières loges, mais demain cela peut être d’autres...
(Gabon Review 27/01/15)
A la faveur d’une récente rencontre avec plusieurs acteurs de la culture gabonaise, le ministre de la Culture, des Arts et de l’Education civique a soumis aux artistes un projet de texte devant régir leur organisation et leur fonctionnement. Alors que leur activité n’est jusque-là pas officiellement reconnue, puisque n’apparaissant dans aucun document administratif, les artistes devraient bientôt voir leur statut reconnu et pris en compte par l’administration publique. C’est du moins ce qu’a souhaité le ministre de la Culture, des Arts et de l’Education civique, lors d’une récente rencontre avec plusieurs acteurs du secteur. «J’ai tenu, parce que c’est ma méthode, à (leur) remettre le document que nous avons élaboré, qui (les) concerne au premier chef, parce qu’il s’agit...
(Agence Gabonaise de Presse 23/01/15)
Le Réseau gabonais des journalistes des droits de l’homme (REGAJOUDH) a tenu mercredi, à l’auditorium de Gabon Télévision, à Libreville, une assemblée générale ordinaire au cours duquel il a été dressé le bilan des activités de l’organisation pour l’exercice 2014. Selon le président du REGAJOUDH, Marc Ulrich Malekou-Ma-Malekou, son organisation n’a connu aucun incident majeur bien au contraire, le bilan est jugé satisfaisant quant aux activités menées l’année dernière. S’agissant d’actions majeures, le réseau a participé à plusieurs séminaires de formation et organisé des plaidoyers à l’intention des personnes physiques et morales qui ont sollicité son intervention. Il a également mené des actions en milieu carcéral, où il a été question pour le bureau exécutif d’apporter à des jeunes mineurs,...
(Gabon Eco 15/01/15)
Le symposium international sur bois de Libreville s'est ouvert mercredi 14 janvier. Il a pour objectif comme lors des précédentes éditions, de promouvoir la créativité, favoriser les rencontres et les échanges d'expériences afin de valoriser la sculpture sur bois. La troisième édition du symposium international sur bois de Libreville a débuté hier. Pour cette compétition, sept sculpteurs gabonais dont les noms restent encore inconnus seront de la partie avec pour objectif de valoriser l'art sur bois. Consacrée aux sculpteurs gabonais, cette troisième édition n’enregistrera donc pas la participation des sculpteurs étrangers, contrairement aux éditions antérieures et sera étalée sur plusieurs jours. Selon un accord établi entre le ministère de la Culture, des Arts et de l'Education civique et les artistes...
(Gabonews 15/01/15)
Désormais romancière, Pulchérie Abeme Nkoghe a présenté sa nouvelle œuvre au public le week-end écoulé. Selon l’écrivaine, son livre, “chambre117’’ est une histoire entre le lecteur et la narratrice. « Ce n’est pas le numéro d’une chambre de motel » a dit Pulchérie Abeme Nkoghe qui a présenté son ouvrage samedi dernier dans un salon de thé à Libreville. “Chambre117’’, C’est le titre de cette nouvelle œuvre littéraire qui vient ajouter une nouvelle couleur au paysage de la littérature gabonaise. Avec ses lecteurs, l’écrivaine a partagé le sentiment qui l’a poussé à rédiger ce livre : « au-début, je voulais que les gens retrouvent ma vraie nature… j’aime rire ; après trois chapitre, j’ai pensé à autre chose. Ce titre,...
(Gabon Review 09/01/15)
Une initiative conjointe du foyer éducatif Arc-en-Ciel et espoirs et de la structure LBV Trampo West Coast, a permis à une vingtaine d’enfants de bénéficier d’un moment d’évasion et de jeux à travers des séances gratuites de sauts et de saltos sur le trampoline salto élastique érigé sur la plage en face du lycée national Léon Mba. Noël c’est tous les jours chez les enfants tant qu’ils peuvent recevoir de l’amour. C’est dans cet élan de magie qu’Hervé Engeng et ses partenaires ont mis à disposition des pensionnaires de la maison d’accueil Arc-en-Ciel et espoirs, dans l’après-midi du 8 janvier dernier, la nouvelle attraction du front de mer, le trampoline élastique à 4 places permettant d’effectuer des sauts et figures...
(Gabon Review 27/12/14)
Le directeur général et le directeur des actualités télévisées de la principale chaîne de télévision du pays sont respectivement remplacés par Léon Imunga Ivanga et Charles Obame Ondo. Alors que les nominations du dernier Conseil des ministres n’ont pas encore fini de susciter des commentaires, notamment du fait du remplacement du «tout-puissant» Yves Fernand Manfoumbi à la tête de la direction général du budget, la principale chaîne de télévision du pays vient de connaître des changements d’importance. Jusque-là directeur général de Gabon Télévision, David Ella Mintsa vient d’être nommé conseiller du directeur général de l’Autorité de régulation des communications électroniques et de la poste (Arcep). Il est remplacé par Léon Imunga Ivanga, cinéaste et ancien directeur général de l’Institut gabonais...
(Gabon Eco 12/12/14)
Des 21 projections de films documentaires, en passant par la pédagogie à l'image destinée aux élèves des lycées et collèges, jusqu'aux échanges entre professionnels, la 9e édition des Escales Documentaires de Libreville, s’est clôturée sur une note de satisfaction, selon les responsables de l'Institut Gabonais de l'Image et du Son (IGIS). Dimanche 7 décembre 2014, c'est sur la projection de trois films documentaires, "We were rebels" des cinéastes allemands Katharina Von Schroeder et Florian Schewe, "Fragments" du Marocain Hakim Belabbes, et ‘’Tinghir-Jérusalem, les Echos du mellah" du Franco-Marocain Kamal Hachkar, que la 9e édition des Escales Documentaires de Libreville, a pris fin. Pour les organisateurs de l'événement, cette édition fut une totale réussite. « La 9e édition des Escales Documentaires...
(Gabon Review 12/12/14)
Alors que son mandat tire à sa fin, Maggaly Nguema, Miss Gabon 2014, récemment élue 2e dauphine Miss Supranational 2014 en Pologne, exprime son sentiment, fait son bilan et parle de ses projets, notamment de son engagement caritatif. Gabonreview : Lauréate du concours Miss Supranational, que représente cette victoire pour vous? Maggaly Nguema : Cette victoire est une récompense, une fierté et forcément un honneur. Je pense que c’est un signe de reconnaissance de la beauté gabonaise en particulier et un signe de respect pour le charme de la femme africaine de manière générale. C’est une victoire pour notre pays et je suis contente d’avoir été celle par qui le Gabon a reçu cette place non négligeable. Comment vous êtes-vous...
(Gabon Review 06/12/14)
Surpris à la première diffusion de sa 3e œuvre cinématographique intitulée «le gris en sursis», le réalisateur Antoine Abessolo Minko, qui participe aux 9èmes Escales documentaires de Libreville, a accepté de partager avec nous son amour et sa passion pour le film documentaire. Quelle est, verbalement, votre carte de visite ? Je suis Antoine Abessolo Minko, diplômé de l’Institut nationale de communication de Bry-sur-Marne en France. Je suis dans le monde du cinéma d’abord comme acteur, depuis 1974 avec Charles Mensah, Pierre-Marie Dong et d’autres. J’ai fait de la caméra. J’ai été réalisateur de plateau à la RTG. J’ai été directeur du centre audiovisuel au ministère de la Culture. Je suis actuellement à l’Igis (Institut gabonais de l’image et du...
(Xinhua 01/12/14)
DAKAR (Xinhua) -- Le 15e Sommet de la Francophonie, qui a pris fin dimanche au Centre international de conférences Abdou Diouf de Diamniadio (CICAD), à 30 km de Dakar, a adopté des "décisions importantes" ayant notamment trait à la jeunesse et à l' économie, a-t-on appris de source officielle. S'exprimant lors de la conférence de presse clôturant le deux jours de travaux des pays membres de l'espace francophone, le président sénégalais Macky Sall a affirmé que le sommet a adopté un cadre stratégique à moyen terme pour jeunesse et l'économie. Il a indiqué que le sommet a "insisté" sur le renforcement de la dimension économique dans un esprit de partenariats solidaires au sein de l'espace francophone. Le sommet s'est penché...
(Gabon Eco 28/11/14)
Fruit d'un partenariat entre l'Institut Gabonais de l'Image et du Son (IGIS) et l'Institut Français du Gabon (IFG), la 9e édition des Escales Documentaires de Libreville débute dans moins d'une semaine, sous l'empreinte des enjeux multiples pour le cinéma documentaire local. Instauré en 2005 sous l'impulsion de passionnés du 7e art et des professionnels du cinéma, le festival ‘’Les Escales Documentaires de Libreville’’ ouvre ses portes dans quelques jours, avec la projection de plusieurs courts-métrages documentaires à vocation pédagogique. Cette initiative est un véritable pôle d'attraction, d'échanges et d'appréciation des œuvres cinématographique à caractère documentaire, mis en branle grâce à l'appui de plateformes culturelles telles que l'Institut Français du Gabon, l'institut Allemand Goethe, le festival Les Escales de la Rochelle,...
(Gabon Eco 21/11/14)
Titulaire d’un master II en stratégie d’entreprise et d’un master I en ressources humaines, la romancière gabonaise Joyce Ontsaga auteur des œuvres littéraires ‘’Murielle’’ et ‘’Le Désespoir des femmes’’ publiées par les éditions Odem au Gabon et Edilivre en France a présenté ses livres à la rédaction de Gaboneco.com avant de parler de son futur roman intitulé ‘’l’Aventure’’. Gaboneco (Ge) : Votre premier roman s’intitule ‘’ Murielle’’de quoi parle-t-il exactement ? Joyce Ontsaga (J0) : ‘’Murielle’’ est un roman composé de 9 parties et publié en juillet 2012 par les éditions Odem au Gabon. Ce roman parle de la vie d’une jeune fille qui après l’obtention de son baccalauréat va se rendre compte que la vie est loin d’être idéale...
(Gabon Eco 18/11/14)
Warner Bros, la maison de production cinématographique américaine annonce le tournage de son nouveau film "Tarzan" au Gabon. Le Gabon servira de cadre au tournage du prochain "Tarzan" qui relate l'histoire du ‘’roi de la jungle’’. "Tarzan", le nouveau film de la maison de production américaine Warner Bros sera tourné au Gabon avec à l’affiche de grosses pointures cinématographiques tels que Alexander Skarsgard dans le rôle de Tarzan, Margot Robbie dans celui de Jane, Christoph Waltz qui incarnera le méchant et Samuel L. Jackson. L'histoire de cette nouvelle production se déroule en 1889, en plein période coloniale. Tarzan qui a été élevé dans la jungle par des singes, a été réintégré dans la société britannique. Sur ordre de la reine...
(Gabon Actu 28/10/14)
Libreville, Gabon (Gabonactu.com) - Le journaliste écrivain français, Pierre Péan vient de publier aux Editions Fayard un nouveau livre dans lequel il accable la famille Bongo en commençant par le patriarche Omar Bongo Ondimba et son successeur Ali Bongo Ondimba. « Nouvelles affaires africaines », est le titre de cet ouvrage qui fait le buzz dans les réseaux sociaux. Selon des extraits parus dans la presse, le récit ne révèle rien d’étrange pour les gabonais qui savent quasiment tout ce que l’écrivain raconte mais écrit depuis Paris et à deux ans de la prochaine élection présidentielle gabonaise, le livre ne manquera pas de susciter l’agitation des intellectuels. La présidence de la République gabonaise, ni la famille Bongo Ondimba n’ont pas...
(Gabon Review 23/10/14)
Comme en avril dernier, la chaîne de télévision privée TéléAfrica est de nouveau inaccessible sur le câble. Les mêmes causes produisent les mêmes effets. A TéléAfrica, c’est à nouveau le «black-out». Comme en avril dernier, la chaîne de télévision privée ne présente plus qu’un écran noir, depuis le 20 octobre à midi. Alors que d’aucuns évoquaient un problème technique, une source proche du dossier révèle que, comme il y a quelques mois, une question d’argent serait à l’origine de cette suspension du signal. «Notre parabole ne reçoit plus le signal en provenance du satellite. Nous ne pouvons donc plus émettre», explique un agent. De fait, le service commercial de l’opérateur SES, qui gère le satellite SES-4 couvrant l’Afrique, a coupé...
(Gabonews 21/10/14)
Les 4 auteures gabonaises ont plongé le public portgentillais dans l’essence même de l’oralité africaine décrivant quelques clichés vus au Gabon avec la perte de certaines valeurs durant ces 48heures de l’Escale littéraire Gabonews : La 3ème édition du rendez-vous avec le livre gabonais dénommé ‘’Port-Gentil Escale littéraire’’, a fait tomber ses rideaux à la salle polyvalente du Conseil départemental de Bendjè. Le ton de la fête du livre gabonais avait été vendredi à la bibliothèque municipale vendredi par les échanges entre Miryl Eteno, Destinée Mboga et les élèves autour des œuvres telles que ‘’Les lyres de l’Ogooué et Demain, je m’en vais, je meurs’’. Le tour venait à un public multicolore d’ouvrir les débats avec les 4 auteures gabonaises...

Pages

(La Tribune 20/02/17)
Etat d’Afrique centrale, mais n’ayant pas le Fcfa pour monnaie locale, la RDC n’est pas automatiquement éligible pour faire partie de la CEMAC. Mais face à l’ampleur du blanchiment d’argent dans la sous-région, le pays de Joseph Kabila a soumis en 2016 une demande d’adhésion au Groupe d’action sous-régional contre le blanchiment d’argent. Il vient de recevoir un avis favorable. C'est officiel ! La RDC est désormais membre associé du groupe d'action contre le blanchiment d'argent en Afrique centrale (GABAC), une institution mise en place décembre 2000 par les Chefs d'Etat de la Communauté économique et monétaire des Etats de l'Afrique centrale (CEMAC) dans le but d'inscrire la sous-région dans la dynamique...
(RFI 18/02/17)
L’affaire de La Poste défraie la chronique depuis des mois au Gabon. L'entreprise aurait accumulé un déficit d'environ 100 milliards de francs CFA. Ses nombreux clients ne peuvent par exemple plus accéder à leur épargne et certains avoirs des comptes courants sont gelés. On soupçonne des malversations. Depuis le début de l'année, des cadres ou anciens cadres de l'entreprise ont été entendus et pour certains écroués. Le nom d'Alfred Mabika, son ancien PDG qui vient de publier deux livres dont un consacré à La Poste, apparaît dans ...
(RFI 17/02/17)
Le pouvoir en place s'active à préparer le dialogue politique censé réconcilier les Gabonais après les violences électorales qui ont suivies la réélection contestée d'Ali Bongo Ondimba. Mercredi 15 février, une commission a été mise en place pour préparer les dates, le lieu et l'ordre du jour du dialogue. Le Premier ministre Emmanuel Issozé Ngondet a été désigné à la tête de la commission. L'opposition radicale incarnée par Jean Ping dit qu'elle n'ira pas à ce dialogue. Des cadres de l'entourage de Jean Ping y sont en revanche ...
(La Tribune 17/02/17)
Pas d'accord de partenariat économique (APE) entre l'UE et la Cemac. La réunion du Conseil des ministres d'Afrique centrale s'est terminée en queue de poisson, sans réussir à lever les réserves des pays à signer un tel accord. Agacée par cette temporisation de la Cemac, l'UE a rompu les négociations. Détails C'est l'agacement qui l'a emporté sur la patience. Lors du sommet extraordinaire de Malabo en juillet 2016, les pressions de l'Union européenne (UE) pour une signature de l'accord de partenariat économique (APE) en octobre 2016, se sont heurtées aux réticences de certains pays...
(Jeune Afrique 17/02/17)
La fraude a été confirmée vendredi à Jeune Afrique par une source au sein de la banque sur un montant supérieur à 1,5 milliard de F CFA. La presse gabonaise avait pour sa part évoqué la somme de 1,9 milliard. Le remboursement des clients dont les avoirs ont ainsi été extorqués a débuté. La nature exacte de la fraude, le nombre de cartes et de clients fraudés demeurent inconnus. « Le remboursement des clients dont les avoirs ont été fraudés a commencé », dit notre source. La mise en cause de plusieurs salariés de la banque, présente dans onze pays et dont le Gabon est l’une plus importantes filiales, a elle aussi été confirmée à Jeune Afrique. « Une enquête...
(Jeune Afrique 17/02/17)
Beaucoup d’événements symboliques nous portent à croire que le temps des start-up est venu pour l’Afrique. Mark Zuckerberg visitant l’incubateur iHub à Nairobi et investissant plus de 20 millions de dollars au capital d’Andela au Nigeria. Le milliardaire nigérian Tony Elumelu finançant 10 000 start-up à travers sa fondation. Jacques-Antoine Granjon (PDG de vente-privee.com) annonçant à Dakar qu’il souhaite investir dans le nouveau fonds tech’ africain de Partech, plus connu pour ses investissements en Europe ou aux États-Unis. L’Afrique des start-up, de l’innovation et des révolutions technologiques semble résolument en marche. Ceci dit, si l’enthousiasme est là, si un vent d’optimisme souffle, les fonds levés en 2016 pour financer des start-up africaines montrent qu’il reste encore beaucoup à faire et...
(La Tribune 14/02/17)
La diaspora gabonaise en France lance une véritable offensive contre les multinationales occidentales implantées dans leur pays. Dans un ultime effort de dénoncer les ingérences supposées de ces multinationales dans la politique gabonaise, plusieurs associations vont battre le pavé devant ... la tour Bolloré. Mais le logisticien français n'est pas le seul concerné par les revendications. Plusieurs organisations de la diaspora gabonaise organisent, ce mercredi 15 février une manifestation devant la tour du Groupe Bolloré à Puteaux -petite commune des Hauts-de-Seine en France. Pendant plus de 5 heures, de midi à 17 heures, les manifestants entendent protester contre les ingérences et les accointances supposées du groupe français dans la politique gabonaise. Pour les organisateurs de ce sit-in de protestation, il...
(La Tribune 14/02/17)
Les autorités gabonaises comptent redynamiser le secteur agricole du pays en mettant en valeur les importantes terres cultivables dont il dispose. Un programme dénommé « Programme Graine » est conçu dans ce sens et sa mise en œuvre est suivie de près par le Chef de l'Etat, Ali Bongo. Le président gabonais a annoncé vendredi qu'il entendait décaisser jusqu'à 1,8 milliards de Fcfa pour inciter de nombreux jeunes gabonais à retourner à la terre. « La terre ne trompe pas ». Ce vieux dicton africain est en train d'être finalement compris par plusieurs dirigeants africains. Le continent dispose de vastes terres cultivables mais seulement une infime partie est exploitée pendant que des millions d'africains sont en proie à des difficultés...
(Boursier 10/02/17)
Rougier, qui a publié hier soir son chiffre d'affaires annuel, annonce ce vendredi avoir signé un contrat majeur avec Gabon Special Economic Zone (GSEZ). Selon les termes de l'accord, Rougier fournira à compter du 15 février 2017 des grumes d'Okoumé destinées aux industriels installés dans la Zone Économique Spéciale (ZES) de Nkok au Gabon, dont GSEZ est en charge de l'aménagement et de la gestion. Rougier s'est engagé à livrer annuellement 110 000 m3 d'Okoumé, pour une durée de sept ans. Cet accord de partenariat doit permettre de franchir des étapes importantes dans le développement de la transformation de la matière première bois au Gabon. Ce partenariat entre GSEZ et Rougier s'inscrit dans le cadre d'une politique qui valorise la...
(Jeune Afrique 10/02/17)
Au Gabon, alors que la CAN vient de se terminer, le gouvernement doit s'atteler à régler les problèmes sociaux du moment. Depuis plusieurs mois, le pays connaît des mouvements d'humeur dans divers secteurs : poste, éducation, justice, santé, secteur pétrolier. Le gouvernement a pu éteindre plusieurs incendies sociaux en obtenant notamment des accords avec les salariés de la Poste puis de l'entreprise pétrolière Shell. Mais plusieurs dossiers restent brûlants. Le bras de fer est musclé dans le secteur scolaire. Le ministère ...
(L'Humanité 10/02/17)
Six mois après sa réélection contestée, le président gabonais affronte une vague de contestation sociale. Son rival, Jean Ping, refuse le « dialogue » proposé par le pouvoir. Après la Coupe d’Afrique des nations (CAN), la fronde sociale. Le président gabonais, Ali Bongo Ondimba, comptait sur la grand-messe footballistique pour apaiser le climat social, à l’orage depuis la crise post-électorale de l’automne 2016. Pari perdu. Les 863 milliards de francs CFA (1,3 milliard d’euros) consacrés à l’organisation...
(RFI 09/02/17)
Au Gabon, la résolution adoptée le 2 février par le Parlement européen - résolution qui remettait en question les résultats de la présidentielle d’août 2016 et la légitimité du vainqueur, Ali Bongo - continue à faire couler l'encre et la salive. Le gouvernement gabonais l'a rejetée. Et depuis, la majorité multiplie les réactions hostiles envers l'Union européenne. Le pouvoir a organisé une riposte foudroyante et massive. D'abord, le gouvernement a rejeté la résolution. Puis c'est dans les rangs de la majorité qu'une grosse vague de patriotisme s'est soulevée. Le Sénat est sorti de sa réserve pour dénoncer des manœuvres intempestives et ...
(Jeune Afrique 08/02/17)
Ali Bongo Ondimba s’apprêterait à nommer Flavien Enongoué, 46 ans, ambassadeur du Gabon en France. Professeur de philosophie et maître-assistant à l’université Omar-Bongo de Libreville, Flavien Enongoué travaille également au Palais du bord de mer, où il a débuté en décembre 2006 comme chargé d’études. Actuel représentant du Gabon auprès du Conseil permanent de la Francophonie, à Paris, il est l’auteur de plusieurs ouvrages, dont le dernier, Au petit déjeuner de l’esprit, publié aux éditions Raponda Walker, que dirige Guy Rossatanga-Rignault, son ami et mentor, par ailleurs secrétaire général de la présidence.
(RFI 08/02/17)
La CAN 2017 a-t-elle été « une douche froide pour Ali Bongo », comme l'a affirmé hier sur RFI Marc Ona, le leader de la société civile gabonaise ? Réponse ce matin d'Alain-Claude Bilie By Nze, le ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement gabonais. En ligne de Libreville, le ministre d'Etat s'exprime aussi sur les réformes que le régime pourrait accepter avant les législatives de juillet prochain. RFI : Alain-Claude Bilie By Nze, des stades à moitié vides pendant la CAN, n’est-ce pas un demi-échec pour le pays organisateur ? Alain-Claude Bilie By Nze : Tous ceux qui sont observateurs des CAN qui s’organisent sur le continent ont pu remarquer qu’à chaque édition, les stades sont à moitié...
(RFI 08/02/17)
Après la Coupe d'Afrique des nations de football, l'heure est à la polémique. Le comité d'organisation a annoncé lundi que les deux éditions de la CAN organisées au Gabon, en 2012 et en 2017, ont coûté environ 500 milliards de francs CFA au pays. Mardi 7 février 2017, dans une interview à la presse locale, Jean Ping a donné son propre chiffre : 1 000 milliards de francs CFA. Des dépenses excessives et inutiles, selon le principal opposant gabonais. Bataille de chiffres autour de l'organisation de la CAN entre le gouvernement gabonais et Jean Ping. Le candidat malheureux à la présidentielle de 2016 estime que les dépenses publiques engendrées par les deux dernières CAN organisées au Gabon sont supérieures à...
(RFI 07/02/17)
Au Gabon, après la crise post-électorale, le président Ali Bongo avait annoncé l'ouverture d'un dialogue politique national inclusif. Le rassemblement devait s'ouvrir après la Coupe d’Afrique des nations qui s’est terminée dimanche. Depuis novembre, des consultations ont commencé sous l'égide du Premier ministre. Plusieurs personnalités et partis d'opposition se sont dits prêts à participer, sous conditions. Mais d'autres répètent qu'ils n'iront pas, notamment la coalition de Jean Ping, qui a déjà organisé son propre dialogue en décembre. Jean Ping et sa coalition refusent ...
(La Tribune 07/02/17)
Le Gabon se prépare à recevoir une autre mission du Fonds monétaire international, dont le cahier de charge est d'auditer la masse salariale du pays. Il s'agit d'une initiative prise face à l'augmentation ininterrompue de la masse salariale de l'Etat gabonais ces dernières années. Malgré la crise que traverse le Gabon, ses dépenses augmentent sans cesse. Entre autres, la faute à la masse salariale qui connaît une forte croissance inexpliquée. Afin d'en savoir plus, le Fonds monétaire international (FMI) a décidé d'envoyer une mission à Libreville dont la tâche sera d'auditer la masse salariale du pays. Ces dernières années, effectivement la...
(RFI 06/02/17)
Le gouvernement a annoncé que le dialogue politique se tiendrait après la CAN, dont la finale a eu lieu ce dimanche 5 février. Francis Nkéa, ministre des Relations avec les institutions constitutionnelles, espère une ouverture dans les prochains jours. Le Parlement européen vient d'adopter une résolution sur le Gabon dans laquelle les députés jugent les résultats de la dernière présidentielle extrêmement douteux et remettent en cause la légitimité d'Ali Bongo. Néanmoins, le pouvoir poursuit l'organisation d'un dialogue politique. Un engagement pris par le chef de l'Etat après les violences post-électorales. Francis Nkéa y croit. Le dialogue national commencera juste après la CAN. Toutefois, des opposants souhaitant participer ont posé des conditions, notamment la libération des prisonniers arrêtés durant la crise...
(RFI 06/02/17)
Au Gabon, la grève des enseignants du secteur public a atteint des proportions alarmantes. Les élèves ne vont plus à l'école depuis plusieurs semaines. Les enseignants revendiquent le paiement des primes et l'amélioration des conditions de travail. Lundi 30 janvier, le ministre de l'Éducation nationale a sorti une circulaire. Il menace de radier les grévistes. La situation se corse. Ces élèves qui déambulent devant le lycée Mandela de Libreville disent craindre pour leur avenir. « J’aimerais devenir neurochirurgien. Or, la grève brise mon rêve », dit ce lycéen. « Je trouve que cette grève est un obstacle à notre avenir. Moi j’aimerais devenir ingénieur en pétrochimie », ajoute cet autre élève du lycée Mandela. Pour ramener les enseignants en classe,...
(RFI 06/02/17)
Le Stade de l’Amitié, à Libreville, a été le théâtre de la finale de la CAN 2017, mais également celui où des milliers de Camerounais, d’Egyptiens et de Gabonais se sont réunis pour célébrer ce match ultime de l‘épreuve reine du football africain. Le stade était quasiment plein à l’entame de la finale avec près de 38 000 spectateurs. Les Camerounais étaient en surnombre avec environ 20 000 supporters. Une présence due à la forte communauté vivant à Libreville. Une confiance sans limites Quelques minutes avant le coup d’envoi, l’ambiance était des plus joyeuses dans les tribunes, les supporters des Lions indomptables étaient très confiants. « Ce sont deux cadors de l’Afrique qui s’affrontent. On va y croire. C’est possible...

Pages