Mercredi 17 Janvier 2018

Gabon

(Agence Ecofin 28/11/17)
La Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC) vient de publier un rapport sur « L’état des systèmes de paiements par monnaie électronique dans la Cemac 2011-2016 ». Selon ledit rapport, au moins 95% des transactions financières électroniques ont été faites par le Mobile Money pendant la période sous revue. A titre d’exemple, indique la Beac, les recharges des porte-monnaie électroniques, c’est-à-dire, les dépôts en espèces de la clientèle dans les points de vente, ont atteint 735 milliards FCFA en 2016, dont 663 milliards FCFA pour le Mobile Money. « Cet instrument est également le moyen par excellence des transferts d’argent par monnaie électronique car, 99% de ceux-ci se font par Mobile Money », relève la Banque centrale. Toujours, selon...
(Agence Ecofin 27/11/17)
Dans un communiqué, le groupe Azur Telecom est revenu sur les faits qui ont conduit au départ de Jonas Vane Kringer du poste d’administrateur directeur général d’Azur Gabon. La filiale du groupe Bintel Ltd indique que contrairement aux déclarations de ce dernier, son départ résulte d’une suspension de son contrat suite à des accusations de mauvaise gestion et de détournement de fonds formulées par le personnel. Jonas Vane Kringer indiquait plutôt avoir démissionné de son poste le 10 novembre dernier à cause de l’intervention du président directeur général du groupe Azur Telecom, Jean-Bruno Obambi, dans la gestion de la filiale avec des méthodes qui ne cadrent pas avec « sa vision et ses valeurs ». Selon Azur Telecom, outre les...
(APA 27/11/17)
APA-Douala (Cameroun) - Les pays d’Afrique centrale, écartelés entre trois regroupements communautaires, mènent une réflexion au sein du Comité de pilotage de rationalisation des communautés économiques régionales en Afrique centrale (Copil/Cer-Ac) pour une harmonisation des procédures devant permettre de mettre sur pied une seule Communauté économique régionale (CER), a-t-on appris samedi de sources concordantes. Cette démarche est de nature à renforcer la circulation des personnes et des biens et booster les échanges économiques et commerciaux dans cette partie du continent. En prélude à la rencontre des ministres des Finances et de l’intégration qui s’ouvre lundi à Yaoundé, des experts planchent actuellement sur la question afin de soumettre au conseil des ministres, des propositions concrètes qui seront soumises à l’approbation des...
(Agence Ecofin 25/11/17)
Après la fin de leurs activités dans la mine d'uranium exploitée entre 1958 et 1999, par la Compagnie des mines d'uranium de Franceville (Comuf), dans le Sud-est du Gabon, plusieurs centaines d'anciens travailleurs gabonais de ladite société réclament toujours réparation depuis plus de douze ans. Selon la presse locale, ces anciens mineurs de la filiale gabonaise d'Areva indiquent que leur situation sanitaire actuelle est fortement liée aux conditions de travail dans cette mine. Autrement dit, ils estiment qu’ils souffrent des maladies contractées dans cette mine. En 2016, à l’occasion de la commémoration de la fin des activités de cette mine, les ex-employés de la Comuf avaient une fois de plus, attiré l’attention de la communauté internationale grâce à d’anciens salariés...
(APA 24/11/17)
APA-Yaoundé (Cameroun) - Les paiements en monnaie électronique, au sein de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) ont dépassé le seuil de 121 milliards FCFA en 2016 dont 95% avec le Mobile Money, selon un rapport publié vendredi par la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC). A la fin de l’année 2016, l’on dénombrait 32.551 points de services à travers la sous-région, contre 23.867 un an plus tôt, un chiffre d’ailleurs considéré par l’Institut d’émission comme «en deçà de la réalité car, chez certains opérateurs, il n’est pas possible de déterminer avec exactitude le nombre de revendeurs (appelés ‘’call box’’ au Cameroun) affiliés aux grossistes». La monnaie électronique a ainsi été utilisée sur 97.836.317 transactions en...
(RFI 24/11/17)
Le reportage de ce jour nous conduit au Gabon à la découverte du Samu Social, un service récemment mis en place avec l’appui du Samu Social français. Équipe d’une dizaine d’ambulances, d’un centre médico-psychologique, de trois centres d’hébergement et d’une quinzaine de médecins spécialistes, le Samu social offre gratuitement médicaments, soins et accompagnement pyscho-social grâce à de multiples donations et à une ligne budgétaire de l’Etat. Notre correspondant Yves-Laurent Goma a suivi une équipe du Samu Social en pleine forêt. Lire sur: http://www.rfi.fr/emission/20171124-gabon-decouverte-samu-social
(AFP 23/11/17)
Les fonctionnaires gabonais des Régies financières, à savoir les douanes, les impôts, les hydrocarbures et le trésor, sont en grève depuis huit jours pour demander le paiement d'arriérés de primes et le retour à un ancien système de rémunérations, a constaté l'AFP. "Les discussions sont toujours en cours. Le gouvernement refuse d'accéder à notre demande préalable aux négociations, qui est le paiement des arriérés de primes", a expliqué à l'AFP Wilfried Nvou-Ossialas, vice-président de la Fédération syndicale des régies financières et administrations assimilées (Fesyrefaa). La poursuite des discussions a été confirmée à l'AFP par le Ministère du Budget. Les agents des Régies financières en grève réclament...
(AFP 23/11/17)
Les autorités gabonaises se sont engagées à trouver une "solution durable" pour réhabiliter l'unique route menant à Libreville, où la circulation a été temporairement interrompue ce weekend par les intempéries, isolant de fait la capitale du reste du pays. En raison des fortes pluies, une buse métallique de la Route nationale 1 (RN1), qui relie Libreville à l'intérieur du pays, s'est effondrée samedi à une trentaine de kilomètres de la ville, à hauteur de la localité de Nkoltang, ont rapporté les médias nationaux. L'incident a provoqué "l'inondation de la voie et la destruction totale de l’asphalte en quelques minutes"...
(La Tribune 23/11/17)
Nouvelle partie de poker politique entre les ex-beaux-frères ennemis, cette fois-ci hors des frontières gabonaises. Abidjan sera peut-être le nouveau théâtre d’un affrontement Ping-Bongo, cette passe d’armes d’anthologie qui n’en finit pas depuis un an entre Ali Bongo, le président du Gabon et Jean Ping, qui se proclame « président élu » du Gabon. Tous deux attendus fin novembre au Sommet UA-UE d’Abidjan, ils pourraient prolonger leur rivalité fraternelle au point de provoquer un carambolage « présidentiel ». Cela pourrait constituer un casse-tête pour les services ivoiriens du protocole.
(RFI 23/11/17)
L’avalanche de réactions se poursuit suite aux images, diffusées par CNN, de personnes vendues comme esclaves en Libye. Le Niger a ainsi demandé que la question migratoire soit débattue lors du sommet Union européenne-Union africaine qui se tiendra les 29 et 30 novembre prochains à Abidjan, en Côte d'Ivoire. Des voix s'élèvent également chez les diasporas africaines d'Europe pour que les dirigeants africains protègent leurs ressortissants et fassent mieux que de négocier des enveloppes d'aide au développement. « Dans la région de Kayes, les centres de santé, les écoles… c'est la diaspora qui fait tout », peste Toudo Traoré, président de l'Union des Maliens de Montreuil. Son association finance des projets de développement vers le village de Kirané Kaniaga. Les...
(AFP 22/11/17)
"On est tous malades! Au niveau de la santé, ils nous couillonnent !" : à 82 ans, Moïse Massala, géochimiste en retraite n'en finit plus de pester contre son ancien employeur, la Compagnie des mines d'uranium de Franceville (Comuf), filiale du groupe français Areva au Gabon. Comme Moïse, des centaines d'anciens travailleurs gabonais de la Comuf réclament réparation - sans succès depuis douze ans - pour des maladies qu'ils estiment être liées à leur travail, dans la mine d'uranium exploitée entre 1958 et 1999 par le groupe nucléaire dans le sud-est du pays. Ceci alors que deux familles d'anciens travailleurs français de la Comuf ont été indemnisées en France, et qu'Areva a reconnu, dans un mail interne que l'AFP a...
(AFP 22/11/17)
Depuis son implantation en 1958 au Gabon, le groupe nucléaire français Areva est resté un acteur majeur des liens entre la France et son ancienne colonie, et a continué de susciter fantasmes et controverses après la fermeture de sa mine en 1999. - Découverte du gisement gabonais en 1956 Dès 1946, le Commissariat à l'énergie atomique (CEA), entité publique française, envoie une mission dans ce qui est à l'époque l'Afrique équatoriale française (AEF). En 1956, la mission découvre un gisement dans le petit village de Mounana, dans le sud-est du Gabon d'aujourd'hui, à plus de 700 kilomètres de Libreville. La Compagnie des mines d'uranium de Franceville (Comuf) est créée en 1958, aux capitaux de neuf entreprises françaises, et commence l'exploitation...
(Jeune Afrique 22/11/17)
Jean Ping ne désarme pas. À l'approche du sommet entre l’Union africaine et l’Union européenne qui s’ouvre à Abidjan le 29 novembre, le Gabonais doit lui aussi faire escale dans la capitale ivoirienne mercredi 22 novembre. Son objectif : y convaincre « la communauté internationale » et « rétablir la vérité des résultats » de la présidentielle d’août 2016. L’ancien président de la Commission de l’Union africaine ne se rendra pas seul en terre ivoirienne. La délégation de la Coalition pour la Nouvelle République (CNR) sera également composée de deux de ses soutiens fidèles : Didjob Divungi Di Ndinge, ancien vice-président de la République et président de l’Alliance démocratique et républicaine (ADERE), et Zacharie Myboto, président de l’Union Nationale (UN)...
(AFP 22/11/17)
Quelque 200 logements, supposés irradiés car construits avec des matériaux issus d'une ancienne mine d'uranium à Mounana, dans le sud-est du Gabon, doivent être détruits selon une décision d'Areva de 2011, l'ancien exploitant de la mine. Mais six ans plus tard, ils sont encore debout et toujours habités, a constaté l'AFP sur place. Dans la cité "Rénovation" de Mounana, où étaient logés une grande partie des travailleurs de l'ancienne mine d'uranium exploitée entre 1958 et 1999 par la Compagnie des mines d'uranium de Franceville (Comuf, filiale gabonaise d'Areva), des enfants jouent devant des maisons marquées d'une croix rouge. Celles-ci ont été répertoriées par la compagnie minière comme ne respectant plus les standards français, qui imposent depuis 2003 une exposition radiologique...
(Jeune Afrique 22/11/17)
C’est une curiosité qu’a mise en évidence le verdict rendu à l’issue du procès intenté à Teodorín, le vice-président équato-guinéen : dans l’Hexagone, la justice peut ordonner la vente de biens saisis, mais n’a rien prévu pour que l’argent ainsi récupéré soit reversé aux victimes des détournements. Dans le parking Boieldieu, au second sous-sol du centre commercial des Quatre-Temps, dans le quartier des affaires de la Défense, au nord-ouest de Paris, neuf bolides d’exception se décatissaient depuis deux ans quand de potentiels acheteurs sont venus en faire le tour. Tous munis d’un badge électronique leur permettant d’accéder à cette zone réservée à la fourrière de la préfecture de police. Nous sommes en juillet 2013, et ces anciennes propriétés de Teodoro Nguema...
(Xinhua 21/11/17)
Une très grande pluie s'est abattue dimanche sur la capitale économique Port Gentil, causant une vingtaine de blessés et de nombreux dégâts matériels, a appris lundi Xinhua auprès d'une source locale. D'après la source, plus de vingt personnes ont été blessées et beaucoup de dégâts matériels ont été enregistrés suite aux inondations. Près d'une centaine de maisons se sont écroulées. Les habitations surtout celles érigées le long des cours d'eau ont été inondées pour la plupart, notamment au quartier Matanda dans le 3ème arrondissement. Même certains endroits réputés sans risques ont aussi été touchés comme à Bac Aviation. "L'eau a atteint un niveau impossible. La télé et d'autres biens de la maison sont gaspillés", a déploré cette même source. L'eau...
(Agence Ecofin 21/11/17)
ORAGROUP SA, la holding du groupe ORABANK, présent dans 12 pays africains, et ENTREPRENARIUM, le premier accélérateur philanthropique du continent, présent dans 5 pays, ont signé un protocole d’accord pour soutenir les entrepreneurs du Gabon et du Sénégal dans trois secteurs prioritaires : l’agriculture, le développement durable et l’entrepreneuriat féminin dans tous les secteurs. Le projet prévoit dans un premier temps de cibler 16 femmes entrepreneures dont les besoins de financement cumulés se montent à un total de 479 millions FCFA. Pour soutenir cette mission, le groupe bancaire a choisi un partenaire expert dans l’accompagnement des jeunes entreprises, Entreprenarium Foundation. Depuis sa création l’accélérateur philanthropique panafricain a assisté près de 2000 entrepreneurs via l’assistance technique, l’incubation, le renforcement de capacités,...
(La Tribune 20/11/17)
Le gouvernement gabonais au cours du dernier conseil des ministres a adopté deux projets de loi autorisant l'Etat à contracter des prêts auprès de certains partenaires financiers comme la Banque africaine de développement et la Banque internationale pour la reconstruction et le développement. Ces deux accords auraient déjà reçu l'approbation des conseils d'administration de ces différentes institutions financières. Les autorités gabonaises viennent de prendre la décision de recourir à des emprunts pour financer la relance économique du pays. Au cours du dernier conseil des ministres présidé par le président de la République du Gabon, Ali Bongo Ondimba, le gouvernement a adopté deux projets de loi autorisant deux opérations d'emprunts auprès de certains partenaires financiers tels que la Banque africaine de...
(La Tribune 20/11/17)
La douane gabonaise seulement une semaine après le lancement de l'opération« Aigle Douanes » a saisi des marchandises illicites estimées à plus de 1,31 milliard de francs CFA. Il s'agit d'une opération dont le but est d'améliorer les recettes douanières, réduire la fraude transfrontalière, sécuriser le cadre des consommateurs et imposer un comportement civique aux usagers en matière de dédouanement, a rappelé le commandant Aymar Okouma Koubangoye, porte-parole de l'opération. La douane gabonaise a redoublé d'efforts ces derniers temps contre les marchandises illicites qui circulent dans le pays. Une semaine après sa mise en marche, l'opération « Aigle Douanes », sa nouvelle trouvaille, porte déjà des fruits. Les sources officielles indiquent qu'au cours de la première phase de cette opération,...
(Agence Ecofin 20/11/17)
Selon le dernier classement de l’UIT, paru le semaine passée, le Gabon est No1 d’Afrique centrale et de l’ouest en terme de développement des TIC. Il est 6e au niveau continental, s’offrant même le luxe de dépasser le dynamique Kenya. A l’échelle mondiale, le pays a gagné 10 places en une année, un succès qui ne doit rien au hasard. Parmi les solutions de diversification qui permetteront au Gabon de se libérer petit à petit de sa dépendance aux recettes pétrolières et d’envisager un avenir plus serein, le développement de l’économie numérique a été rapidement identifié. Pour mener à bien la transformation nécessaire à cet objecif, une agence spéciale a été créée en 2011 : l’ANINF (Agence Nationale des Infrastructures...

Pages

(MondAfrique 07/09/17)
Est ce une coïncidence? Ces derniers jours, Ali Bongo a durci considérablement la répression. Depuis samedi dernier, une vingtaine d’opposants -dont Jean Ping, son adversaire de la présidentielle du 27 août et Casimir Oyé Mba, l’ancien Premier ministre – sont interdits de quitter le territoire national. Or peu auparavant, Ali Bongo avait reçu une lettre de félicitation adressée par Emmanuel Macron pour la fête l’indépendance du Gabon. “Monsieur le Président….” Cette entête vaudrait-elle légitimation de l’élection présidentielle de l’été dernier? Les partisans du président gabonais ont célébré...
(Médiapart 07/09/17)
Casser le mur de glace, établir le pont de proximité entre le chef de l’Etat avec la base, orienter l’action gouvernementale vers les besoins quotidiens des populations, autonomiser les femmes et amplifier la lutte contre le chômage des jeunes, voilà pour l’essentiel les missions que le chef de l’Etat est en droit d’attendre de son nouveau directeur de cabinet. Déclinant ses orientations au Premier ministre sur le nouveau gouvernement, entré en fonction la semaine dernière, le président de la République Ali Bongo Ondimba disait, nous citons : « Le temps est plus que jamais à l’action. Une action qui doit constituer une réponse concrète aux problèmes des Gabonais, notamment à ceux de la femme et des jeunes ». Venant du...
(Gabon Actu 07/09/17)
Le ministre d’Etat en charge de l’Habitat, de la Ville et de l’Urbanisme, Bruno Ben Moubamba a suspendu jeudi trois directeurs généraux pour insubordination notoire et insuffisance des résultats aux directives de la hiérarchie. Les DG suspendus sont notamment, François Auguste Akomezogo et Edouard Mvome Nze, respectivement Directeur général de l’Agence Nationale de l’Urbanisme, des Travaux Topographiques et du Cadastre (ANUTTC) ainsi que celui de l’Urbanisme et des Aménagements fonciers (UAF). Modeste Mboumba Nziengui, directeur général du cadastre par intérim a été également suspendu. « Ces directions générales seront dirigées par des intérimaires selon les textes en vigueur », indique la page Facebook du Ministère de l’Habitat. Le Ministre d’Etat à l’Habitat a pris cette décision au terme d’une réunion...
(RFI 06/09/17)
En France, l'instruction sur le volet gabonais des affaires des « biens mal acquis » est terminée. Les juges chargés de l'enquête l'ont notifié aux parties à la fin du mois dernier. Les parties ont désormais trois mois pour intenter d'éventuels recours avant que le dossier soit transmis au parquet national financier pour ses réquisitions. Un nouveau délai d'un mois courra alors avant qu'une décision soit prise sur le renvoi de l'affaire devant un tribunal. Une affaire dans laquelle aucun membre du clan Bongo n'est mis en examen. Seuls les dirigeants d'une présumée société-écran sont actuellement dans le collimateur de la justice française. Trois hommes soupçonnés d'avoir blanchi l'argent public détourné par l'ancien dirigeant du Gabon en achetant pour le...
(Le Parisien 05/09/17)
La justice vient de clore son enquête sur les biens accumulés en France par l'ancien président du Gabon. Un trésor estimé à plus de 68 M€, gelé en attendant un éventuel procès. 68 M€... C'est le montant total du patrimoine immobilier et mobilier de la famille Bongo, qui aurait été acquis frauduleusement en France avec des deniers publics détournés du Gabon sous le règne de feu l'ancien président Omar Bongo, décédé en 2009. C'est ce qui ressort de l'instruction que viennent de boucler les magistrats sur les membres du clan de l'ancien chef d'Etat gabonais, dont aucun n'a été mis en examen. Seuls trois dirigeants d'une société écran l'ont été pour blanchiment. Il appartient désormais au parquet national financier (PNF)...
(APA 05/09/17)
Le grand rassemblement de l’opposition prévu ce lundi au collège Ntchoreret de Libreville, dans le 2e arrondissement, a finalement été annulé, a-t-on appris de sources concordantes. «Le propriétaire des lieux aurait reçu des pressions pour faire annuler le rassemblement, alors que toutes les démarches y relatives ont été réglées», a confié une source proche de l’opposition. Sur place, des éléments de la gendarmerie nationale ont été déployés pour interdire l’accès au site. «Nous avons reçu des instructions fermes. L’accès au site est interdit», a clairement signifié un gendarme. Pour boucler la commémoration de l’an 1 «des tueries» du QG de Jean Ping le 31 août 2016, les leaders de la Coalition pour la nouvelle république entendaient mobiliser leurs partisans pour...
(L'Union 05/09/17)
C'est une orientation du président de l'Assemblée nationale, hier, à l'endroit du Premier ministre Emmanuel Issoze Ngondet et son équipe, à l'ouverture de la deuxième session ordinaire des députés. LE président de l'Assemblée nationale, Richard-Auguste Onouviet, a ouvert, hier, les travaux de la seconde session ordinaire des députés. Une session dite budgétaire parce que essentiellement consacrée à l'examen des lois de finances. Cette fois, il s'agit du projet du budget 2018. Cela conformément aux dispositions de l'article 48 de la Loi fondamentale. La cérémonie y relative s'est déroulée au palais Léon-Mba, siège de la chambre des députés, en présence de plusieurs invités dont le Premier ministre, Emmanuel Issoze Ngondet, le président du Sénat, Lucie Milebou Aubusson Mboussou, les présidents des...
(RFI 04/09/17)
Au Gabon, le climat est de plus en plus tendu entre le pouvoir et l'opposition incarnée par Jean Ping. Dans un message public qui a été très mal apprécié par les autorités, Jean Ping - qui conteste toujours la réélection d'Ali Bongo - avait appelé à l'insurrection populaire jusqu'à la chute de l'actuel président. En réaction, le pouvoir semble se radicaliser aussi en annonçant une série de mesures conservatoires. A l'origine de cette poussée de fièvre, il y a la date du 31 août 2017. Elle correspond, au Gabon, au premier anniversaire des violences postélectorales qui ont suivi l'annonce de la victoire, très contestée, du président Ali Bongo Ondimba. Des rumeurs de prise de pouvoir, à cette date, par Jean...
(Autre média 02/09/17)
Après une année 2016-2017 qui a clairement frisée l’année blanche avec une tumultueuse montée au créneau des enseignants, le ministère de l’Education nationale a dévoilé hier le calendrier de l’année à venir. Elle sera composée au total de 33 semaines de cours avec une rentrée des classes prévue pour le 2 octobre prochain. On en sait désormais un peu sur l’année scolaire 2017-2018. La nouvelle ministre de l’Education, Nadine Patricia Anguile Obame, a pris ce lundi l’arrêté n°000068/MEN/CAB pour le compte du gouvernement gabonais fixant le calendrier scolaire de l’année 2017-2018. La rentrée administrative est fixé au 18 septembre et la fin de l’année au 15 juin 2018 pour le primaire et au 23 juin pour le secondaire. Lire la...
(AFP 31/08/17)
Les juges français en charge de l'affaire des "biens mal acquis" ont terminé leurs investigations sur le patrimoine considérable en France de membres du clan de feu Omar Bongo, l'ancien chef de l'État gabonais, dont aucun n'a été mis en examen, a-t-on appris mercredi de sources proches du dossier. Depuis 2010, la justice française cherche à savoir si les fortunes de plusieurs familles présidentielles africaines ont pu être bâties en France grâce à des fonds publics détournés de leurs pays. Cette vaste enquête dite des "biens mal acquis" a débouché sur un premier procès à Paris, celui de Teodorin Obiang, fils du président de Guinée équatoriale et actuel vice-président du pays, qui sera fixé sur son sort le 27 octobre...
(RFI 31/08/17)
Au Gabon, la polémique enfle sur les propos du ministre de la Communication, porte-parole du Gabon. Alain Claude Bilie By Nze a déclaré lundi 28 août, à l’issue d’une visite de la télévision nationale gabonaise, que les opposants qui ne reconnaissent pas les autorités en place n’auront pas accès à la télévision. Interrogé par RFI, Alain Claude Bilie By Nze reprécise dans quel cas les opposants seront interdits de médias d’Etat. Lire la suite sur: http://www.rfi.fr/afrique/20170831-gabon-medias-etat-opposition-acces-re...
(Gabon Review 30/08/17)
Gabon Oil Company (GOC) va céder l’exploitation du champ pétrolier de Mboumba à la société russe Zarubezhneft. L’aspect technique relatif à cette issue est au cœur d’une série de réunions entre les deux partenaires, lancée le 29 août à Libreville. Confrontée aux contrecoups de la conjoncture actuelle, Gabon Oil Company (GOC) a sollicité l’expertise de la société russe Zarubezhneft, à qui elle va céder l’exploitation du site pétrolier de Mboumba. Les deux partenaires ont ainsi initié une série de réunions techniques dans ce sens, le 29 août à Libreville. «Selon les instructions de notre directeur général (Arnauld Engandji), ce partenariat fera que la GOC sera dans le non-opéré sur le champ de Mboumba. Non pas que nous n’avons pas le...
(Gabon Review 30/08/17)
La préfecture de Libreville a conditionné la vente de carburant, à la présentation d’une pièce d’identité. Valable du 27 août au 5 septembre 2017 à Libreville, Owendo et Akanda, la mesure est plutôt perçue comme le signe d’une crainte inavouée et vient en rajouter à la psychose ambiante. A travers un communiqué daté du 27 août, la préfecture de police de Libreville annonce un programme d’achat de carburant en vrac, dans la ville de Libreville, couvrant la période du 27 août au 5 septembre. Pour se faire servir du carburant dans un récipient autre que le réservoir d’un véhicule, la présentation d’une pièce d’identité est exigée tandis que ce service est contingenté dans les stations d’essence requises de Libreville, Owendo...
(Agence Ecofin 30/08/17)
Les principaux opérateurs du secteur de la télévision du Gabon ont été conviés à une séance de travail avec le ministre de l’Economie numérique, de la Communication et de la Culture Alain Claude Bilie-By-Nze. Le ministre a annoncé au cours de cette réunion que l’Etat va mettre en œuvre une des dispositions du nouveau code de la communication à savoir le paiement par les entreprises de diffusion et de vente des images de télévision, de la redevance audiovisuelle. «A compter de la fin du mois de septembre, la redevance audiovisuelle sera récoltée et reversée à l’Etat », a annoncé ce 29 août 2017 le ministre de l’Economie numérique. Il appartient, d’après Alain Claude Bilie-By-Nze, aux patrons des chaînes de télévision...
(Gabon Review 30/08/17)
Sans que les autorités ne s’en émeuvent, des produits pharmaceutiques, tels que le Tramadol, sont en passe de déclasser les drogues classiques consommées au Gabon. Leurs ravages commencent à se faire sentir au sein de la population jeune des quartiers sous intégrés de Libreville. Le phénomène n’est pas nouveau, mais il inquiète par la notoriété de ces nouvelles drogues et surtout leur emprise sur les jeunes. Si, il y a quelques années, peu de bruit avait été fait pour alerter sur les dangers des «Mantame» ou les «0,25» dans les cours de récréations des lycées et collèges du Gabon, ainsi que dans les bars, boîtes de nuit et snacks des grandes villes, les «Kobolo» ne semblent nullement inquiéter les autorités...
(Autre média 30/08/17)
La réputation du Gabon et des Gabonaises n’est plus ce qu’elle était jadis. Dans une vidéo publiée récemment sur Facebook, ce ressortissant Ivoirien vivant au Ghana dénonce la prostitution dans laquelle excelleraient les étudiantes Gabonaises. Ces dernières venues pour des études, s’adonneraient au métier le plus vieux du monde. A travers l’affaire d’une étudiante gabonaise menacée de mort par des sujets Nigérians, l’activiste essaie de raisonner ces jeunes femmes gabonaises et ivoiriennes qui seraient au top de la prostitution facile dans ce pays africain. Autrefois respecté en Afrique, le Gabon n’a plus sa respectabilité d’antan. Réputation entachée par le comportement blâmable de ses ressortissants expatriés qui n’échappent plus aux affres de la précarité et de l’argent facile. Une situation qui...
(Autre média 29/08/17)
Casser le mur de glace, établir le pont de proximité entre le chef de l’Etat avec la base, orienter l’action gouvernementale vers les besoins quotidiens des populations, autonomiser les femmes et amplifier la lutte contre le chômage des jeunes, voilà pour l’essentiel les missions que le chef de l’Etat est en droit d’attendre de son nouveau directeur de cabinet. Déclinant ses orientations au Premier ministre sur le nouveau gouvernement, entré en fonction la semaine dernière, le président de la République Ali Bongo Ondimba disait, nous citons : « Le temps est plus que jamais à l’action. Une action qui doit constituer une réponse concrète aux problèmes des Gabonais, notamment à ceux de la femme et des jeunes ». Venant du...
(L'Union 29/08/17)
Après plus de quatre ans d’intenses activités au Gabon, Marie-Evelyne Petrus-Barry, coordonnateur résident et représentant résident du Programme des Nations unies pour le développement (Pnud) fait valoir ses droits à la retraite à partir du 31 août 2017. A cette occasion, le bureau du Pnud à Libreville a offert, vendredi dernier, un cocktail d’au revoir en son honneur. Une vidéo d'une vingtaine de minutes, retraçant l'ensemble des activités menées au Gabon par Mme Petrus-Barry, a été projetée. Le film détaille son travail dans notre pays à travers des témoignages de collègues de service, de partenaires locaux ainsi que de personnalités publiques. Dans son rôle de coordonnateur-résident, elle a coordonné la planification, l’exécution et l’évaluation du travail commun de toutes les...
(Gabon Review 28/08/17)
Elle n’aura figuré dans le gouvernement que durant 3 jours. Du fait d’être sous le coup d’une instruction judiciaire, la ministre déléguée auprès du ministre d’Etat en charge du Budget et des comptes publics a été contrainte à la démission. Justice à la carte ou casting bâclé ? Sans que le communiqué final du tout premier Conseil des ministres du deuxième gouvernement Issoze Ngondet n’en ait pipé un mot, Irène Patricia Boussamba, ministre déléguée auprès du ministre d’Etat, ministre du Budget et des comptes publics, a été contrainte à démissionner du gouvernement, trois jours seulement après sa nomination. Des sources concordantes soutiennent qu’elle n’a même pas pris part au conseil des ministre du 25 août dernier. Ce que confirme d’ailleurs...
(Gabon Review 28/08/17)
En mémoire de son frère Prosper Mesmin Nang Allogo, topographe de 40 ans, mort dans la nuit du 31 août au 1er septembre, point d’orgue des émeutes postélectorales de la présidentielle 2016, Hyacinthe Mba Allogo, journaliste indépendant et frère ainé de celui qui a laissé une veuve et cinq orphelins, verse, à travers la tribune libre ci-après, des larmes d’indignation. Il n’est pas question de Vérité, de Respect, de Justice et autres valeurs, mais seulement de «demain». Le 1er septembre 2017, il y aura un an jour pour jour qu’à 2h du matin, d’après le registre de la guérite, une ambulance déposait le corps de mon frère à la morgue de Casepga. Dans une semaine, il y aura un an...

Pages

(Agence Ecofin 11/10/17)
La Guinée équatoriale et le Gabon risquent des sanctions pour non-respect de la libre circulation au sein de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac). C’est la décision prise par le Comité de pilotage du programme des réformes économiques et financières de la Cemac (Pref-Cemac), qui s'est réuni, le 28 septembre 2017, à Douala, au Cameroun. A la lecture du communiqué final des travaux signé par Gilbert Ondongo, le président du Comité, l’on note dans un premier temps qu’il y a eu rappel de la décision des chefs d'Etat de la Cemac prise lors de leur dernier Sommet a Djibloho (Guinée équatoriale), en février 2017. A cette occasion, il avait été décidé de rendre effective et de manière...
(Agence Ecofin 11/10/17)
La Guinée équatoriale et le Gabon risquent des sanctions pour non-respect de la libre circulation au sein de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac). C’est la décision prise par le Comité de pilotage du programme des réformes économiques et financières de la Cemac (Pref-Cemac), qui s'est réuni, le 28 septembre 2017, à Douala, au Cameroun. A la lecture du communiqué final des travaux signé par Gilbert Ondongo, le président du Comité, l’on note dans un premier temps qu’il y a eu rappel de la décision des chefs d'Etat de la Cemac prise lors de leur dernier Sommet a Djibloho (Guinée équatoriale), en février 2017. A cette occasion, il avait été décidé de rendre effective et de manière...
(Agence Ecofin 10/10/17)
Pour permettre aux travailleurs du secteur agricole de bénéficier de rémunérations dignes et de vivre décemment du fruit de leur travail, le gouvernement envisage, dans les prochains mois, de mettre en place un cadre réglementaire ouvrant l’accès à un salaire minimum chez les travailleurs de la terre. Cette annonce a été faite, ce 9 octobre, à l’issue de la séance de travail entre le ministre de l’Agriculture, de l’élevage en charge du programme Graine, Yves Fernand Manfoumbi, et Carmen Ndaot, ministre du Travail. Après avoir constaté l’absence de convention collective nationale du secteur agricole, d’un cadre réglementaire des prix des produits locaux ainsi que des coûts des activités agricoles, les membres du gouvernement ont convenu de la mise en place...
(Agence Ecofin 10/10/17)
En dépit d’un contexte marqué par un retrait du chiffre d’affaires du Groupe Rougier au premier semestre 2017, avec un résultat de 76,0 M€, en retrait de 3% par rapport à l’an dernier, la filiale gabonaise du Groupe a plutôt affiché des résultats prometteurs. En effet, le chiffre d’affaires de la branche Rougier Afrique International, s’est élevé à 61,1 M€, en retrait de 4% par rapport au premier semestre 2016. Cette évolution, indique le Groupe, s’explique principalement par plusieurs facteurs. Il s’agit par exemple d’une demande volatile sur plusieurs marchés internationaux et des retards d’embarquement au Port de Douala, au Cameroun; des éléments qui pèsent plus particulièrement sur les marges opérationnelles au Cameroun et au Congo. En revanche, au Gabon,...
(Agence Ecofin 10/10/17)
En vue de mettre un terme à la bisbille qui les opposait depuis la mise en service du nouveau port commercial construit par la GSEZ, le gouvernement gabonais et la société française, Bolloré Transport & Logistics, viennent de signer un protocole d’accord, informe la presse locale. Cet accord aurait été paraphé dans le plus grand secret, indique-t-on, par Philippe Labonne, le DGA de Bolloré Transports et Logistics et DG de Bolloré Ports, et Gagan Gupta, PDG de la filiale gabonaise de la firme Olam au Gabon, en présence du chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba et de Cyrille Bolloré, patron de la filiale Bolloré Transport & Logistics. La teneur de l’accord n’est pas connue. Pour rappel, Bolloré Africa Logistics reprochait...
(Agence Ecofin 09/10/17)
C’est à l’occasion de la tenue, cette année, dans la ville de Busan en Corée du Sud, du Forum international des télécommunications, axé sur la croissance de l'économie numérique et la promotion des PME technologiques, que l’entreprise danoise Bluetown a manifesté son intérêt pour des investissements futurs au Gabon auprès des autorités présentes à cet évènement. L’entreprise danoise, spécialisée dans le développement de connexions wi-fi via des bornes satellitaires, particulièrement intéressée par l’engagement du gouvernement en faveur du développement des TIC, a été séduite par les présentations faites par Carlos Boungou, ambassadeur du Gabon en Corée du Sud. C’est fort de cette réalité que Bluetown a décidé de mettre son expertise et son expérience au service du pays, en l’aidant...
(AFP 07/10/17)
L'entreprise Bouygues Energies & Services, présente depuis près de 70 ans au Gabon avec plus de 200 employés, a annoncé la fin de ses activités en milieu de semaine, suscitant l’incompréhension de ses salariés, a appris l'AFP vendredi auprès de la direction et du syndicat. Après la présentation des chiffres et à un conseil d'administration à Paris, "il a été décidé de mettre l’activité en sommeil, c'est-à-dire qu'on arrête tous nos chantiers", a déclaré vendredi le PDG au Gabon de Bouygues Energies & Services, Michel Chinchilla, joint par téléphone par l'AFP. Les 223 employés ont été notifiés d'une "rupture de contrat" mardi qui devrait permettre de "garantir les droits des salariés" - jusqu'à 18 mois de paiement de salaire en...
(Agence Ecofin 06/10/17)
Il faut s’attendre à des changements dans la supervision des activités de la Banque de développement de l’Afrique centrale (Bdeac). C’est ce qui ressort du conseil d’administration de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (Beac), réuni le 26 septembre dernier, dans la capitale économique du Cameroun, Douala. Evoquant l’état de mise en œuvre de la convention de financement existant entre les deux institutions communautaires, le conseil a souligné « l’urgence qu’il y a à assujettir la Bdeac à un organe de supervision externe ». Dans la même logique, les administrateurs ont réitéré la nécessité pour la Bdeac d’être accompagnée dans ses activités par la Beac. Le Conseil a rappelé que, « le déblocage par la Beac de tranches de...
(RFI 06/10/17)
La seconde réunion semestrielle de l’année des ministres des Finances, des gouverneurs des Banques centrales et des présidents des institutions régionales de la zone franc s’est tenue ce jeudi à Paris. La situation générale de la zone est marquée par un réendettement rapide. Le débat soulevé par les Africains, qui appellent à remplacer le franc CFA par une monnaie qui n’est pas arrimée à l’euro, n’a pas été officiellement évoqué. Réduction des déficits publics, diversification des économies et augmentation des recettes, en faisant notamment rentrer le secteur informel dans le système fiscal, ce sont des pistes évoquées par les ministres des Finances de la zone franc ce jeudi à Paris pour baisser le taux d’endettement. Quant à une éventuelle réforme...
(APA 05/10/17)
APA-Yaoundé (Cameroun) - Le Comité ministériel de l’Union monétaire de l’Afrique centrale (UMAC), dans un communiqué publié jeudi, annonce une légère hausse de la croissance sous-régionale à 0,8% en 2017, après le 0,2% enregistré l’année dernière Rendant compte des dernière projections macroéconomiques, faites lors de sa session ordinaire, tenue en fin septembre dernier dans la métropole économique camerounaise, Douala, il note également une hausse des pressions inflationnistes dans la sous-région, soit 1,6% alors qu’elles se situaient à 1,1% en 2016. Le Comité ministériel de l’UMAC est par contre encouragé non seulement par la progression de la masse monétaire, mais aussi par le redressement du solde budgétaire ainsi que celui du compte extérieur courant, qui s’établit à -7,9% du produit intérieur...
(Agence Ecofin 05/10/17)
Sans apporter de plus amples précisions, le communiqué de la session extraordinaire de la Commission bancaire d’Afrique centrale signé le 3 octobre, indique que le gendarme du marché bancaire a décidé «d’ouvrir une procédure disciplinaire à l’encontre d’un établissement de crédit et ses dirigeants», à l’issue de ce conclave tenu à Douala. D’après le communiqué signé d’Abbas Mahamat Tolli (photo), gouverneur de la BEAC et président statutaire de la Cobac, cette décision intervient après que le régulateur ait examiné l’évolution de la situation de cet établissement de crédit. Cette sortie intervient au lendemain de la signature d’un autre communiqué de la même institution en juillet dernier où elle s’inquiétait du non-respect des normes prudentielles par la majorité des établissements de...
(Xinhua 05/10/17)
Le secrétaire général de l'Organisation de Coopération et de Développement Economiques (OCDE), Angel Gurria, a appelé mercredi à des solutions pour débloquer le potentiel de l'entreprenariat en Afrique, un moteur clé de l'industrialisation de l'Afrique. Tous les entrepreneurs africains n'ont pas eu l'occasion de profiter de la croissance économique bien attendue en Afrique alors que de jeunes entreprises africaines avec moins de 20 employés créent 22% de nouveaux emplois formels, a indiqué M. Gurria dans un discours prononcé au 17ème Forum économique international sur l'Afrique tenu mercredi à Paris. En Afrique, "les contraintes auxquelles sont confrontées les jeunes et les petites entreprises, comme le manque d'accès à l'infrastructure et à l'électricité, le manque de travailleurs qualifiés et les difficultés d'accès...
(Gabon Actu 04/10/17)
L’entreprise Bouygues Télécom Gabon est tombée en faillite, selon la décision du directeur général de cette société française rapportée mardi par ses employés, médusés de la triste nouvelle. Tôt ce matin les employés de Bouygues Energies et Services ce sont rendus au travail, dans la zone industrielle d’Oloumi, une zone à cheval entre le 4ème et le 5ème arrondissement de Libreville. Ils ont été désagrément surpris par l’annonce par vidéo conférence depuis Paris en France de leur directeur ...
(Autre média 04/10/17)
Bouygues Energie et Service ferme ses portes au Gabon. Le conseil d’administration a pris sa décision hier soir. La société est une filiale du groupe français Bouygues. Plus de deux cents emplois vont être perdus. Bouygues Energie et Service fournissait des solutions clé en main d’installation de réseaux énergétiques et d’adduction en eau potable pour l’Etat, la SEEG et les privés. C’est elle qui a participé à la mise en place des lignes hautes tensions dans tout le Nord du Gabon qui relie aujourd’hui la ville Oyem. Mais le niveau d’endettement de la société a atteint un seuil qui ne lui permet plus de fonctionner. Mauvaise gestion ou crise économique? Un peu des deux. La crise économique est passé par...
(APA 04/10/17)
APA-Brazzaville (Congo) – La réunion des experts de l’environnement et de l’économie de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC) et de la Communauté de l’Afrique de l’Est (EAC) s’est ouverte mardi à Brazzaville, en prélude à la Conférence extraordinaire des ministres de l’Environnement et des Finances desdits regroupements, prévue mercredi dans la capitale congolaise. Selon le ministre de l’Environnement et du Tourisme du Congo, Arlette Soudan Nonault, les travaux des experts doivent déboucher sur la validation du plan d’action 2017-2018 de la commission climat pour le Bassin du Congo et la validation des projets et programmes sectoriels pour le développement et la promotion de l’économie bleue. L’adoption de l’agenda des activités conjointes des pays de la CEEAC...
(Agence Ecofin 04/10/17)
Le Groupe français Somdiaa a annoncé fin septembre dernier qu’il a pris l’engagement, dans le cadre de sa Politique de Développement Durable, d’implémenter la récolte « en vert » dans certaines de ses filiales (Cameroun, Gabon, Côte d'ivoire), en particulier dans la filière sucrière. « La récolte en vert, explique Somdiaa, présente de nombreux avantages parmi lesquels, la réduction du recours aux engrais chimiques grâce à la biomasse (pailles résiduelles) issue de la récolte.» L’agro-industriel français espère qu'à travers cette technique culturale, il y aura une diminution également du recours aux herbicides, à l’érosion des sols et aux émissions de CO2 dans l’atmosphère. A terme, l'objectif est d’améliorer la qualité de la canne. Somdiaa précise que, « grâce à l’introduction...
(L'Union 03/10/17)
Après un an de travaux acharnés, le ministre du Pétrole et des Hydrocarbures, Pascal Houangni Ambouroue, et les responsables des entreprises Total Gabon, Perenco et Shell Gabon, ont ratifié, le 30 septembre, la convention relative à la cession des actifs signée, le 27 avril 2017, entre Total Gabon et Perenco. En présence du ministre de l’Economie, Régis Immongault. Cette cérémonie « historique », selon le patron des hydrocarbures, offre de ce fait la possibilité à la compagnie pétrolière Perenco d’exploiter et de rentabiliser les champs matures de Total Gabon. « Vous venez d’assister à une signature historique pour le Gabon parce que c’est la matérialisation de la cession d’actifs entre Total Gabon et Perenco. Depuis à peu près un an,...
(Agence Ecofin 03/10/17)
Le directeur général adjoint de la Compagnie industrielle et commerciale des mines de Huazhou (CICMHZ), Liang Yan Xiang, a indiqué au cours d’une audience avec le ministre des Mines, Christian Magnagna, que la production 2017 de la société, affichait une évolution de 390 000 tonnes. La filiale locale du groupe chinois Citic Dameng Mining Industries Ltd, spécialisée dans l’extraction du manganèse et la production de dérivés manganifères, qui détient 22% des réserves générales de Chine, a également indiqué que le volume de minerais exportés cette année grâce au port minéralier de Gsez Ports, s’élève à 707 000 tonnes. Au-delà des performances de l’entreprise, Lian yan Xiang et Christian Magnagna ont échangé sur les activités de la société ainsi que ses...
(Gabon Review 03/10/17)
L’acquisition des actifs «onshore» de Shell Gabon par Assala Energy a été officialisée, le 30 septembre à Libreville, à travers la signature du protocole de transfert de compétences. Près de huit mois après l’annonce de l’acquisition des actifs «onshore» de Shell en Afrique et particulièrement au Gabon, le groupe Assala Energy a signé, le 30 septembre, le protocole de transfert de compétences. Ce qui met ainsi fin aux écueils autour du rachat des actifs de Shell au Gabon, notamment par Assala Energy et son actionnaire Carlyle. «Avec cette cession d’actifs, le gouvernement tient absolument à relancer la production dans le secteur pétrolier», a indiqué le ministre du Pétrole. «Nous voulons faire en sorte que dans les mois et les années...
(L'Union 02/10/17)
Le Fonds gabonais d’investissements stratégiques (FGIS) a reçu le prix du Fonds souverain africain de l’année décerné par le cabinet international Africa investor (Ai) durant le 11e sommet Africa investor CEO, qui s’est déroulé à New York en marge de l'Assemblée générale des Nations unies. Le prix du ‘'Fonds souverain africain de l'année'’ décerné au FGIS, sollicité par une dizaine d’entités, a été attribué sur la base de neuf critères, parmi lesquels l'engagement à stimuler l'investissement en Afrique, la transparence, la bonne gouvernance et la performance financière. « Nous sommes ravis de recevoir ce prestigieux prix qui souligne le travail acharné de notre équipe, ainsi que son engagement vers l'excellence. Cette année a été marquée par de nombreuses réalisations pour...

Pages

(El Watan 06/02/17)
La CAF a décidé, vendredi, de lui confier la CAN-2017 des moins de 17 ans en remplacement de Madagascar qui devait initialement organiser cette édition au mois d’avril prochain. La décision a été prise par la CAF lors de la réunion de son comité exécutif, vendredi passé à Libreville. Le Gabon a été choisi aux dépens du Soudan, l’autre candidat à l’organisation de cette édition qui a été, pour la circonstance, décalée du 21 mai au 4 juin 2017. La CAF a justifié cette décision par le retard affiché par Madagascar dans la préparation du tournoi. Un argument qui pourrait être la partie immergée de l’iceberg sachant que le Gabon n’était pas prêt pour la 31e édition à quelques mois...
(Gabon Actu 06/02/17)
Le Cameroun a remporté dimanche à Libreville la Coupe d’Afrique des nations (CAN Total, Gabon 2017), la 5ème de sa glorieuse histoire du football au niveau continental. Le Cameroun a battu en finale l’Egypte (2-1). Et pourtant l’histoire retiendra que c’est l’Egypte qui a ouvert le score dès la première mi-temps à la 22ème minute par Mohamed Eleney. Score à la mi-temps (0-1). Les Lions indomptables sont revenus sur la pelouse très blessés et surtout revigorés par les conseils de leur entraineur, le belge Hugo Bross. Le match a basculé à la 58ème minute lorsque Nicolas Nkoulou a égalisé. Vincent Boubakar a tué la rencontre sinon crucifié les Pharaons à la 88ème minute au terme d’une action individuelle. L’Egypte n’accrochera...
(Gabon Actu 06/02/17)
Les étalons du Burkina Faso ont terminé à la 3ème place au classement général de la Coupe d’Afrique des nations (CAN Total, Gabon 2017) après avoir battu samedi au stade Michel Essonghé de Port-Gentil contre le Ghana (1-0). Combattifs comme des véritables guerriers, les burkinabé ont fait preuve de réalisme dans cette petite finale contre l’orgue ghanéen qui s’est finalement révélé comme un géant aux pieds d’argile. Les Ayew, Atsu, Gyan et les autres cadres de la sélection nationale du Ghana ont certes démontré leur technicité mais ont pêché par manque de réaliste. « Game over », c’est quasiment ce message qui colle à la sélection ghanéenne qui court toujours derrière sa première CAN. Paulo Duarte, le coach du Burkina...
(Belga 03/02/17)
Le gardien d'Ostende et doyen des joueurs du Gabon retenus pour la Coupe d'Afrique des Nations de football qui se déroule actuellement dans le pays, Didier Ovono a lancé un appel au peuple, encourageant le pays-hôte à surmonter ses divisions post-électorales. Lui s'est engagés pour battre le Cameroun, dimanche, et ainsi qualifier le pays pour les quarts de finale du tournoi. "On doit battre le Cameroun. Binationaux ou pas, on est Gabonais. Et celui qui rentre sur le terrain, qu'il soit né ici ou en France, il est Gabonais", a-t-il déclaré vendredi. "On est des Gabonais avant tout. Il y en a certains qui ont perdu des proches. Mais quand on va défendre le pays, on le défend d'abord avec...
(Gabon Review 02/02/17)
Auteur de trois remarquables matchs en cette Coupe d’Afrique des Nations (Can) de football que son pays, le Gabon, organise, Denis Bouanga est apparu comme la véritable révélation de la sélection gabonaise. Alors qu’on attendait une confirmation de tout le bien dont on disait du capitaine des Panthères, Pierre Emerick Aubameyang, c’est plutôt un jeune novice de la sélection gabonaise qui s’est illustré. Lui, c’est Denis Bouanga, sociétaire de Tours FC en ligue 2 française. Pour sa première sélection en équipe nationale, malgré l’élimination des Panthères, ce jeune homme de 22 ans aura imprimé sa marque sur les matchs livrés par le Gabon, mais plus encore dans les cœurs des supporteurs du Onze national. Pour son premier match face aux...
(AFP 02/02/17)
Le directeur sportif du Borussia Dortmund a demandé jeudi à son attaquant star, le Gabonais Pierre-Emerick Aubameyang, de moins se répandre dans la presse à propos de son départ du club à la fin de la saison. "Nous nous sommes rapidement parlés, et je lui ai conseillé de donner moins d'interviews pour évoquer son futur, et de se concentrer sur une qualification en Ligue des champions", a déclaré Michael Zorc au journal local WAZ. "Il a compris", a-t-il ajouté. Aubameyang, actuel meilleur buteur de Bundesliga avec 16 réalisations en autant de matches, a récemment donné deux interviews dans lesquelles il a expliqué envisager de quitter le club en juin. Mais un départ chez le rival du Bayern Munich est exclu,...
(Gabon Actu 01/02/17)
Le Vice-Président de la NBA Africa (la National Basketball Association), le Sénégalais Amadou Gallo Fall en séjour au Gabon a discuté avec le ministre gabonais des Sports, Nicole Assélé de la possibilité de mettre en œuvre au Gabon le projet de ‘’la Junior NBA’’ qui consistera à créer au Gabon 30 clubs dont les meilleurs rivaliseront avec les autres « cracs » du continent. ‘’La Junior NBA’’ est déjà développée par la NBA dans huit (8) pays en Afrique. C’est un programme Sport-Etudes qui verra la création de trente (30) équipes dans les Collèges, Lycées et Grandes Ecoles de la capitale. Ces sélections porteront les noms des trente (30) équipes de la NBA et s’affronteront d’abord au niveau national, avant...
(Jeune Afrique 31/01/17)
L'équipe de football gabonaise a reçu les encouragements du président Ali Bongo Ondimba, passé outre son élimination lors de la compétition de football panafricaine, accueillie cette année par le pays. Convoqués au palais présidentiel le 23 janvier, alors qu’ils venaient de se faire éliminer de la CAN dès le premier tour à l’issue de trois matchs nuls, face à la Guinée-Bissau (1-1), au Burkina (1-1) et au Cameroun (0-0), les Gabonais étaient dans leurs petits souliers. Mais, au soulagement général, Ali Bongo Ondimba s’est montré conciliant. « Le plus surprenant, c’est qu’il n’a pas parlé des causes de cet échec : la mauvaise préparation, le choix tardif d’un sélectionneur [l’Espagnol José Antonio Camacho]. Il a fait remarquer que l’équipe n’avait pas...
(AFP 30/01/17)
Locomotive pour l'urbanisation de la région du nord-Gabon ou "éléphant blanc" ? L'avenir du stade d'Oyem, construit à la périphérie de la 4e ville du pays au coeur de la forêt équatoriale, pose question, alors que la série de six matches de la CAN-2017 qu'il devait accueillir s'est achevée dimanche. Après RD Congo-Ghana, l'une des affiches des quarts de finale, quand se déroulera la prochaine rencontre d'envergure dans l'enceinte d'Oyem ? Il faudra attendre déjà que les travaux soient complètement terminés... d'ici "juin 2017", selon les responsables du chantier. Achevé à "95%", l'écrin flambant neuf de 20.000 places, impeccable à l'intérieur et répondant aux normes de la CAF et de la Fifa, a donné un spectacle peu commun durant la...
(Gabon Actu 28/01/17)
Le Journaliste de Canal +, Robert Brazza, arrivé au Gabon pour animer des plateaux de télévision sur la CAN 2017 qui se déroule dans le pays, n’a jamais été expulsé par les autorités, a affirmé le ministre de la Communication, Porte parole du gouvernement, Alain Claude Bilie By Nze démentant à l’occasion des informations de presse ayant annoncé que le journaliste a été expulsé. « En début de semaine, un journal annonçait que Monsieur Robert BRAZZA, présentateur de l’émission « Soir de CAN » sur la chaîne Canal+ Sport Afrique avait été expulsé du Gabon pour avoir critiqué les stades accueillant la compétition continentale de Football, des informations sitôt relayées par une Radio internationale », a appelé M. Bilie By...
(Jeune Afrique 27/01/17)
Le premier tour de la Coupe d'Afrique des nations 2017 s'est achevé mercredi 25 janvier. Avant les quarts de finale, qui débutent samedi 28 janvier, l'heure est donc à un premier bilan, entre déceptions et surprises. Nous l’avions écrit : bien malin qui allait se frotter au jeu des pronostics dans cette Coupe d’Afrique des nations 2017. Vous aviez parié sur la bonne tenue du Gabon et une flambée de sa star, Pierre-Emerick Aubameyang ? Vous avez eu tort ! Vous comptiez sur Riyad Mahrez et la solide équipe d’Algérie pour aller au bout de la compétition ? C’est encore raté ! Et nous ne vous parlons même pas du faux-pas des Ivoiriens, tenants du titre, qui n’ont pas su...
(Afrik.com 27/01/17)
Tous éliminés dès la phase de groupes de la CAN 2017 l’Algérie, la Côte d’Ivoire, tenante du titre, le Gabon, pays-hôte, et dans une moindre mesure le Mali ont déçu. Eléments d’explications. - Algérie Pourquoi ils ont déçu Même si leur statut se retrouvait fragilisé depuis les deux contre-performances en éliminatoires du Mondial 2018, les Fennecs avaient rallié le Gabon avec l’un des meilleurs effectifs sur le papier, forts notamment du meilleur joueur africain de l’année consacré par la CAF, Riyad Mahrez. Même si leur groupe B était relevé (Sénégal, Tunisie et Zimbabwe), les voir sortir aussi tôt sans victoire au compteur n’était clairement pas au programme. Qu’est-ce qui n’a pas marché ? Depuis des mois, la Fédération algérienne navigue...
(AFP 26/01/17)
Quatre jeunes proches de l'opposition au Gabon ont été inculpés mercredi pour "trouble à l'ordre public" après avoir été interpellés il y a une semaine en marge d'une manifestation contestant l'accueil de la Coupe d'Afrique des Nations de football, a-t-on appris de source judiciaire. "Ils ont été présentés à un juge d'instruction qui les a inculpés pour attroupement non armé ayant troublé l'ordre et la sécurité publics", a indiqué à l'AFP une source judiciaire. Les quatre militants, appartenant à un mouvement proche de l'opposant Jean Ping, ont été laissés en liberté provisoire, a précisé cette même source. Ils ont passé une semaine en détention provisoire après avoir été arrêtées mercredi dernier à Libreville lors d'une manifestation. "Il leur est reproché...
(Gabon Actu 26/01/17)
Les 4 jeunes militants de l’opposition, proche du Mouvement Héritage et modernité (H&M), interpellés le 18 janvier dernier à Nkembo (2ème arrondissement de Libreville) où ils avaient brièvement manifesté leur hostilité contre la CAN 2017 que le Gabon organise ont bénéficié mercredi d’une liberté provisoire après une semaine de garde à vue, a appris Gabonactu.com de source judiciaire. Marceau Malekou, Melvin Gondjout , Alex Haore et Barry Ndimal ont été présenté ce mercredi devant un procureur. Il les a inculpés pour trouble à l’ordre public avant de désigner un juge d’instruction. Celui-ci a écouté la « plaidoirie » du trio d’avocats commis par H&M pour défendre ces jeunes qui ont manifesté leur droit de dire non. Jean Rémy Bantsantsa, Chambrier...
(Gabon Review 26/01/17)
La ministre des sports estime que l’une des raisons possibles de la débâcle de l’équipe nationale est l’opposition manifestée par certains pour l’organisation de cet événement. Fondée sur les croyances africaines, celle-ci aurait contribué à l’échec prématuré des Panthères du Gabon. «Nous sommes avant tout des Africains. Les ondes négatives de ceux qui maudissaient leur équipe a probablement influencé négativement la prestation de notre équipe nationale. Le public était certes là nombreux, mais vous ne pouvez pas avoir chez un même peuple ceux qui soutiennent et ceux qui souhaitent l’élimination», a déclaré Nicole Asselé sur Gabon 24. Pas limitée à voir le rôle des ondes négatives dans cette élimination, la ministre y a lu comme un acharnement contre les joueurs...
(Gabon Review 25/01/17)
Accusant les autorités gabonaises d’avoir déplacé les priorités du peuple en organisant la Coupe d’Afrique des nations (Can) de football, l’opposant et homme d’église s’est réjoui de l’élimination de l’équipe nationale. Deux jours après l’élimination de l’équipe nationale de football à la Can, Georges Bruno Ngoussi ne cache pas sa joie. Il faut dire que l’opposant et homme d’église, responsable de l’Eglise internationale de Nazareth, n’avait jamais donné sa bénédiction pour l’organisation de cet événement sportif au Gabon. Il y voyait une sorte de «malédiction» pour le pays. Les événements postélectoraux de fin-août 2016 n’ont d’ailleurs fait que renforcer son refus et ses craintes de voir le Gabon échouer. Et l’élimination des Panthères le 22 janvier est, selon lui, un...
(Agence Gabonaise de Presse 25/01/17)
Le président gabonais, a encouragé et rassuré lundi, au cours d’une audience, les Panthères du Gabon sortis prématurément de la Coupe d’Afrique des nations que le pays organise depuis le 14 janvier dernier, indique un communiqué de la direction de la communication présidentielle parvenu mardi à l’AGP. « Nous devons être grands dans la victoire comme dans la défaite. Nous avons vu une équipe qui est montée en puissance. C’est cela que le peuple attend et les Gabonais peuvent noter le valeureux combat que vous avez mené. J’ai vu des guerriers. Ainsi, nous devons avoir la bonne attitude car nous sommes tombés les armes à la main. Lorsqu’on y met du cœur, on peut faire beaucoup de choses. Au staff...
(Gabon Review 24/01/17)
Auteur de trois remarquables matchs en cette Coupe d’Afrique des Nations (Can) de football que son pays, le Gabon, organise, Denis Bouanga est apparu comme la véritable révélation de la sélection gabonaise. Alors qu’on attendait une confirmation de tout le bien dont on disait du capitaine des Panthères, Pierre Emerick Aubameyang, c’est plutôt un jeune novice de la sélection gabonaise qui s’est illustré. Lui, c’est Denis Bouanga, sociétaire de Tours FC en ligue 2 française. Pour sa première sélection en équipe nationale, malgré l’élimination des Panthères, ce jeune homme de 22 ans aura imprimé sa marque sur les matchs livrés par le Gabon, mais plus encore dans les cœurs des supporteurs du Onze national. Pour son premier match face aux...
(Gabon Review 24/01/17)
L’élimination des Panthères du Gabon à la 31e Coupe d’Afrique des Nations (Can) de football, le 22 janvier dernier, par les Lions indomptables du Cameroun est diversement appréciée par les supporteurs du Onze national. Si d’aucuns parlent de malchance et de mauvaise organisation, d’autres évoquent des raisons politiques et même spirituelles pour justifier cette élimination. De mémoire de supporteur, jamais l’élimination d’une équipe nationale de football participant à la compétition que son pays organise n’aura été si diversement appréciée. Entre ceux manifestant leur joie, ceux évoquant le non respect de la mémoire des morts, ceux ayant mis en avant les enjeux politiques et ceux qui manifestent leur tristesse, cette élimination des Panthères du Gabon est davantage venue accentuer la crise...
(L'Union 24/01/17)
De multiples raisons à cette élimination précoce des Panthères. La gestion de l'équipe est en cause, mais aussi la motivation des joueurs. Cette élimination pose quantité de questions. Libreville s'est réveillée hier avec la gueule de bois. La sélection nationale gabonaise n'a pas pu battre le Cameroun et est éliminée de "sa" CAN. Alors, chacun cherche à en comprendre les causes et chacun y va de son explication. "On avait tout pour se qualifier. (...) Il nous a manqué peut-être cette petite hargne en plus qui fait la différence", a déclaré le capitaine du Gabon, Pierre-Emerick Aubameyang. Cette petite hargne en plus ? Beaucoup de choses semblent avoir concouru pour empêcher certains joueurs de l'avoir. Lorsqu'on dispute une compétition de...

Pages

(Gabon Actu 21/07/15)
La directrice de 3MJ Consulting, Josiane Maténé, organisatrice de la 2ème édition des « Samba professionnels » a annoncé récemment dans un point de presse que le manager sportif, Pape Diouf et l’animateur, promoteur de la télévision culturelle câblée Ubinews, participeront activement à ce séminaire de formation qui se déroulera du 27 au 28 juillet prochain dont le but visé est celui d’aider les jeunes gabonais à extérioriser leurs talents professionnels. « Ils seront là comme l’année dernière », a annoncé Mme Maténé qui a indiqué par ailleurs que journaliste français, Harry Roselmack a été choisi comme parrain de cette deuxième édition. Le footballeur ivoirien, Didier Drogba était le parrain de la précédente édition. Les Sambas professionnels constituent un séminaire...
(Gabon Review 25/06/15)
En prélude au verdict final du concours littéraire «À vos plumes», lancé en mars dernier, Solange Andagui Bongo Ayouma a tenu à présenter cette entité qui œuvre pour la promotion des belles lettres au Gabon. A la faveur d’un déjeuner de presse organisé le 23 juin courant dans ses locaux au 1er arrondissement de Libreville, Solange Andagui Bongo Ayouma a présenté les Editions Amaya. Elle est revenue sur les différentes activités de sa structure depuis sa création en 2007, ainsi que les objectifs qu’elle se fixe. Si elle a reconnu que «les maisons d’édition sont encore peu nombreuses au Gabon» et qu’«éditer dans le pays est une véritable gageure, compte tenu du déficit en personnel dans les métiers du livre»,...
(Gabon Eco 25/06/15)
A l’instar de plusieurs pays à travers le monde, la fête de la musique n’est pas passée inaperçue au Gabon. Les autorités ont mis les petits plats dans les grands pour que cette fête soit digne d'une célébration à la gabonaise. On peut légitimement penser que les organisateurs n'ont pas lésiné sur les moyens vue la logistique et les artistes mobilisés pour la circonstance La fête de la musique qui a été célébrée le samedi 20 et dimanche 21 juin a connu un franc succès populaire avec une profusion d’artistes qui se sont déployés sur plusieurs scènes à travers le Gabon. Cependant les dépenses liées à l’organisation de cette manifestation s'évalueraient à plusieurs millions de francs CFA. Si l'évènement a...
(Infos Plus Gabon 23/06/15)
La ville de Port-Gentil, 150 000 habitants, a abrité du 19 au 21 juin son principal et incontournable festival dénommé Mandji Culture. La mobilisation des artistes et de la population a été au rendez-vous lors de cette seconde édition du Festival organisé à la Foire Municipale de la capitale économique. Outre la foire, les animations ont également gagné pour la première fois les principales places de la cité afin de faire éclater la manifestation vers les quartiers à proximité des populations. Résolue à soutenir le développement des activités culturels au Gabon, la compagnie pétrolière Addax Petroleum Oil & Gas Gabon continue de jouer un rôle central et enviable dans la « cristallisation » du Festival de Port-Gentil afin de doter...
(Gabon Actu 22/06/15)
Le ministre de la culture et des arts, Rufin Martial Moussavou à présidé vendredi soir la cérémonie d’ouverture de la deuxième édition du festival mandji culture organisé conjointement par la compagnie pétrolière Addax Petroleum et la maire de Port Gentil. Durant tout le Week end, les portgentillais vont sortir tous leurs instruments culturels pour s’offrir des moments agréables et de réjouissance. Selon le programme officiel, le festival sera marqué par des danses traditionnelles, une large exposition vente d’oeuvres d’art et d’autres prestations scéniques. « Mandji culture nous apparaît désormais un rendez vous qui compte comme un moment incontournable des manifestations culturelles de la ville de port Gentil », à déclaré l’administrateur général adjoint d’Addax Petroleum, Roger Mavoungou Sickout. « La...
(Gabon Review 20/06/15)
L’annonce des réformes et leur mise en place semblent prendre beaucoup de temps, notamment dans le secteur de la Communication. Alors que le gouvernement avait annoncé en 2010 la création de deux entités publiques distinctes, Gabon Télévision et Radio Gabon, à ce jour les deux chaînes publiques de radio-télévision (RTG1 et RTG2) n’ont pas été dissoutes. La présence d’une juriste à la tête du ministère de la Communication n’y a rien changé. Y aurait-il une volonté inavouée de maintenir en vie la RTG2 ? C’était une réforme courageuse lancée par René Ndemezo’Obiang, puis reprise par Laure-Olga Gondjout, Paul Ndong Nguéma et Blaise Louembet. Elle devait consacrer la création de Gabon Télévision, Radio Gabon et Télédiffusion du Gabon, et mettre fin...
(Afrik.com 06/06/15)
Le styliste sénégalais Aliou Ndiaye, établi au Gabon depuis plus d’une décennie, a présenté au public librevillois, ce vendredi, sa collection Arc-en-ciel, au cours d’un déifié de mode organisé à l’hôtel Soleina d’Angondjé, au nord de Libreville. L’annonce a été faite ce jeudi lors d’une conférence de presse. A Libreville, Le styliste sénégalais, Aliou Ndiaye présente ce vendredi 5 juin 2015, à l’hôtel Soleina, au nord de Libreville, sa collection Arc-en-ciel. Il s’agit de la première sortie officielle du styliste qui vise à présenter au public ses créations. « L’objectif de ce défilé est de faire découvrir mes création au grand public. Je suis resté dans l’ombre longtemps bien que j’ai déjà de la clientèle. Mais à travers ce défilé,...
(Ogooue Infos 18/05/15)
Les membres du comité d’organisation du concours de beauté Miss Gabon et les différents sponsors ont procédé ce 15 mai 2015 à la remise de lots aux lauréates de la 14é édition. La lauréate de l’édition 2015 sacrée le 26 avril dernier a reçu de nombreux cadeaux dont un véhicule de marque Hyunday IX 35, une bourse d’études de 25 millions de francs CFA, .un abonnement d'un an dans une salle de fitness, un téléphone portable dernière génération avec un crédit mensuel de 100 000 FCFA,1 kit d'appareils électroménager et un salaire mensuel de 300 000 FCFA. Les 5 dauphines ont reçu également de nombreux lots et des espèces sonnantes et trébuchantes.
(Gabon Review 06/05/15)
La structure 3MJ Consulting annonce l’ouverture des inscriptions à ce rendez-vous de formation et d’échanges d’expériences pour le 11 mai courant. Parrainé par le footballeur ivoirien Didier Drogba et animé par des pointures internationales du marketing, du journalisme et de l’audiovisuel, à l’instar de Pape Diouf, les «Sambas professionnels», tenus à Libreville du 28 juillet au 2 août 2014, ont connu un franc succès. Pour la 2e édition de ce séminaire de formation et d’échange d’expériences, prévu pour le mois de juillet prochain, 3MJ, structure initiatrice du projet, annonce le journaliste-animateur de télévision et écrivain français Harry Roselmack comme parrain. Si la précédente édition a réuni plusieurs dizaines de jeunes et de nombreux professionnels autour de panels axés sur «le...
(Ogooue Infos 28/04/15)
Reine Ngotala, a été sacrée reine de la beauté gabonaise ce 26 avril 2015, à l’issue du concours de beauté Miss Gabon, face à 17 concurrentes. Agée de 18 ans, originaire de la province de la Nyanga et étudiante en Bachelor 1 Economie Pétrolière, Reine Ngotala a été élue dimanche à l’unanimité Miss Gabon 2015. Elle s’est imposée dans le top 12 et le top 6, avant de prendre la couronne devant ses concurrentes. La nouvelle ambassadrice de la beauté gabonaise qui représentera le du Gabon sur la scène internationale a déclaré vouloir consacrer son mandat à la réalisation des projets socioéconomiques. Son prédécesseur, Magalie Nguema s’était investie dans la lutte contre la peste. Mbou Giovanna Cabrelle
(Gabon Review 23/04/15)
A travers un double recueil de poèmes, le poète renvoie une réalité imagée et raffinée des malheurs des peuples africains et les nombreux espoirs qu’ils portent en eux. Meurtri par les conflits et les inégalités, le continent africain souffre continuellement. Ses habitants, inquiets pour son avenir, oscillent entre quête de bonheur et espoirs déçus. Cette aspiration au mieux-être fait naître, dans les cœurs, de vifs désirs qui peinent pourtant à prendre corps. Pour les y aider, Jean-René Maffo décide de leur offrir la puissance des mots. Sa poésie à fleur de peau crie la révolte et l’injustice, chante l’entente et l’amour. Elle exhorte, avec douceur, les hommes à s’unir dans la méditation pour ensuite mieux panser les blessures de leur...
(Jeune Afrique 17/04/15)
Stromae a annoncé vendredi les dates de sa première tournée africaine. Le chanteur de "Papaoutai" se rendra au Sénégal, en Côte d'Ivoire, au Cap Vert au Cameroun, au Gabon, au Congo en RDC et au Rwanda, pays dont son père est originaire et où il se rend pour la première fois de sa vie. Préparez-vous, Stromae débarque bientôt en Afrique, peut-être à côté de chez vous. Le chanteur belge d'origine rwandaise a annoncé vendredi 17 avril avril sur sa page Facebook les dates de sa tournée sur le continent. Fils d'un père rwandais et d'une mère flamande, Stromae se rendra à Dakar, Praia (Cap Vert), Douala, Abidjan les 13, 16, 19 et 23 mais, puis à Libreville, Brazzaville, Kinshasa et...
(Gabon Review 15/04/15)
Le week-end écoulé à Ndjamena au Tchad, Miss Gabon 2014 a été élue reine de la beauté de la zone Afrique centrale. C’était à la faveur de la première édition de ce concours. Après sa performance au concours Miss supranational en décembre 2014 en Pologne, au terme duquel elle avait été élue 2e dauphine parmi 71 candidates venues de divers pays du monde, Miss Gabon 2014 n’a pas fini de surprendre et de gagner des lauriers. Alors que son règne tire à sa fin, Maggaly Nguema a été élue Miss Cemac 2015, le 11 avril courant à N’Djaména (Tchad). D’après les membres du comité Miss Gabon, si Maggaly Nguema a «devancé de très loin les autres concourantes» du Cameroun (Linda...
(Gabon Actu 10/04/15)
L’Institut français de Libreville accueille depuis mercredi, la première édition du festival de théâtre baptisé « Coup de théâtre », a appris Gabonactu.com auprès des organisateurs. Le festival est une initiative du metteur en scène gabonais Dominique Douma en partenariat avec l’Institut Français. Selon l’initiateur « il faut reconquérir le public gabonais et donner plus de visibilité aux comédiens gabonais » Dans tout le pays, il existe au plus 4 troupes de théâtres basés essentiellement à Libreville. Le théâtre gabonais souffre d’un manque d’infrastructures et de soutien des pouvoirs publics. Dominique Douma se réjouit du fait que « ce festival pourra être un tremplin des auteurs et des comédiens gabonais, afin de redonner au théâtre du pays son lustre d’antan...
(Gabon Review 07/04/15)
Forte d’une carrière démarrée en 2006 avec l’album «Isenge mialo», cette ancienne choriste de Patience Dabany et membre fondateur du groupe Evizo de Port-Gentil, a présenté la semaine écoulée son 5e album. Depuis quelques semaines, le vidéo-clip de «Akanda ma bola» est diffusé sur les chaînes de télévision locales. Ce titre marque le grand retour de celle qui, pour des raisons professionnelles, n’avait plus sorti d’album depuis 2012, après celui intitulé «Bendje Espoir». Le 3 avril dernier à Libreville, Poussy Makindo, ancienne choriste de Patience Dabany, membre fondateur du groupe Evizo, qui a fait ses débuts dans la chanson en 1980, grâce à Pierre-Claver Akendengue et au groupe d’animation des «Azimbinettes», a présenté son 5e album, «Ikèniza». Le titre, en...
(L'Union 02/04/15)
C'est sous les roulements des tambours et balafons, dans un foisonnement de peintures et de livres, rangés par centaines sur les étals, que le Premier ministre Daniel Ona Ondo a ouvert hier, à la Maison Georges-Rawiri, la troisième édition du Salon international du livre et des arts de Libreville (Silal), qui se tiendra jusqu'au 4 avril prochain. Celle-ci est organisée par le ministère de la Culture, des Arts et de l'Education civique, en partenariat avec les Editions Ntsame, l'Association pour la promotion du livre et des arts et Total Gabon. Rendant hommage à l'écrivain nigérian Chinua Achebe (disparu à Boston le 21 mars 2013), cette édition riche en innovations par rapport aux précédentes, se veut avant tout une plate-forme d'échanges...
(Gabon Review 02/04/15)
La littérature et l’art gabonais ont désormais une vitrine pour se promouvoir et se mouvoir : le Salon international du livre et des arts, qui s’impose progressivement comme une institution. Initié pour la première fois en 2011, le Salon international du livre et des arts de Libreville (Silal), dont la 3e édition a été lancée, le 1er avril 2015, par le Premier ministre, en présence des membres du gouvernement, acquiert, au fil des ans, de l’importance. Le gouvernement s’accorde à reconnaitre les bienfaits et avantages qu’offre ce salon aussi bien pour la visibilité du savoir-faire des artistes que pour la promotion de la destination Libreville. «Il s’agit, j’en suis intimement persuadé, d’une occasion de fierté, de bonheur partagé qui nous...
(Xinhua 02/04/15)
La troisième édition du Salon international du livre et des arts de Libreville (SILAL) a démarré mercredi à la maison George Rawiri, siège de la télévision nationale gabonaise. Le très célèbre et respecté écrivain nigérian, Chinua Achebe, décédé en 1993 est à l' honneur de cette édition dont la cérémonie d' ouverture a été présidée par le Premier ministre gabonais, Daniel Ona Ondo. Le salon regroupe cette année des artistes, créateurs, écrivains, libraires venus de dix pays africains, à savoir le Sénégal, le Burkina Faso, le Congo, le Cameroun, le Bénin, la Cote d' Ivoire, le Togo, le Mali, la République démocratique du Congo, et la Tunisie prennent part à cette exposition du livre devenu le plus important rendez-vous du...
(Gabon Review 31/03/15)
La demi-finale du concours national de beauté organisé par l’association «Défis de femmes», s’est déroulée du 27 au 29 mars dernier à Libreville. Lancée le 17 février et censée prendre fin le 8 mars dernier au Roller Space, la campagne d’inscription des candidates à l’élection Miss Gabon 2015 a mobilisé plusieurs dizaines de jeunes filles originaires des neuf provinces du pays. Cette année, le concours de beauté organisé par l’association «Défis de femmes» a, semble-t-il, intéressé davantage que lors des éditions précédentes. Un constat que le comité d’organisation met sur le compte de l’exemple porté par Maggaly Nguema, miss Gabon 2014, en passe de devenir une icône pour de nombreuses candidates. Les 27, 28 et 29 mars courant, les demi-finales...
(Nouvelles du Gabon 19/03/15)
Le bureau de l’Agence Intergouvernementale de Francophonie, en partenariat avec le ministère de l’éducation nationale vient de procéder au lancement officiel des activités de la journée mondiale de la Francophonie qui sera célébré le 20 mars prochain. C’est Daniel Ona Ondo, premier ministre Chef du gouvernement qui à lancer les activités à Lambaréné en présence de certains membres du gouvernement, et tout le cotas administratif de la ville. Plusieurs activités son programme de cette célébration, des conférences débat, des dictées et bien d’autres. Dans cette dynamique, l’Institut Français de Libreville, vient de moderniser sa salle multimédia afin de proposer aux visiteurs des meilleurs services Internet. La plate-forme technologique suit le spectaculaire essor de la «culture d’écran». Elle offre des ressources...

Pages

(RFI 11/09/17)
Trois jours après son limogeage, jeudi soir, du gouvernement gabonais, Bruno Ben Moubamba livre pour la première fois sa vérité. L'opposant, ancien vice-Premier ministre et ex-ministre de l'Habitat, a été débarqué, un an après avoir rejoint un gouvernement dit d'ouverture suite à la crise post-électorale de 2016. Le Premier ministre avait expliqué son limogeage en rappelant les principes de solidarité avec les ministres, le devoir de responsabilité et le respect de la hiérarchie. Bruno Ben Moubamba, lui, explique qu'Emmanuel Issozé-Ngondet l'avait dépouillé d'une partie de ses prérogatives, de façon irrégulière. Lire la suite sur: http://www.rfi.fr/afrique/20170910-exclu-rfi-gabon-bruno-ben-moubamba-li...
(RFI 11/09/17)
Une bonne nouvelle au Gabon, l'Association des cuisiniers du pays (ACG) a remporté récemment en Afrique du Sud le « Trophée Nelson Mandela pour la cuisine panafricaine ». Dix pays ont participé à cette compétition co-organisée par l'Union africaine. Et le Gabon a remporté le premier prix, suivi du Zimbabwe et de l'Afrique du Sud. Depuis qu'ils sont rentrés d'Afrique du Sud, les membres de l’Association des cuisiniers du Gabon sont sur un petit nuage. Ils enchaînent les passages sur les plateaux de télévision pour annoncer la bonne nouvelle au Gabonais. « On a mené ce vert-jaune-bleu jusqu’au bout. Et c’est la victoire de tout le Gabon. On est en train de rentrer dans une grande histoire de la cuisine...
(RFI 10/09/17)
Le rassemblement Héritage et modernité a confirmé samedi 9 septembre dans une conférence de presse l'interpellation de Pascal Oyougou, un proche de Jean Ping. Peu avant lui, Frédéric Massavala, interpellé mercredi dernier, a été écroué vendredi à la prison centrale de Libreville. Le parti d'Alexandre Barro Chambrier a aussi publié une liste d'une vingtaine de personnes interpellées dans tout le Gabon. Il a exigé leur libération sans condition. Durant la conférence de presse, la décision du ministre de l'Intérieur de lever l'interdiction de sortie du territoire de Jean Ping et les leaders autour de lui a été moins commentée.
(RFI 09/09/17)
Le Gabon a un nouveau ministre de l’Habitat puisque Bruno Ben Moubamba ne fait plus partie de l'équipe. Il a été limogé ce jeudi. L'opposant était entré en octobre dans le premier gouvernement post-crise électoral présenté comme l'un des symboles du dialogue et de l'ouverture voulue par le président Ali Bongo. Mais des tensions s'étaient rapidement fait sentir avec le pouvoir. Finalement, c'est le Premier ministre en personne qui a annoncé son limogeage à la télévision. Emmanuel Issozé-Ngondet a rappelé trois principes pour expliquer l'exclusion de Bruno Ben Moubamba : la solidarité avec les ministres, le devoir de responsabilité et le respect de la hiérarchie. « Le gouvernement ne peut pas devenir un forum où chacun fait valoir ses intérêts...
(RFI 09/09/17)
Le cas des disparitions forcées au Gabon se retrouve en ce moment sur la table de l'ONU à Genève. Le Comité sur les disparitions forcées est en session depuis lundi. Le cas de plusieurs Etats est examiné, comme celui de Libreville mercredi 6 septembre. Les débats devaient porter sur un rapport de 2015. Mais les violences d'août-septembre 2016 se sont invitées dans la discussion. Le Gabon cherche à tout prix à tourner la page de la crise post-électorale. Mais le calendrier international remet régulièrement l'affaire sur la table. Durant la session, Emmanuel Decaux, le président du Comité, a rappelé que des arrestations, tueries, disparitions forcées avaient été rapportées par diverses organisations. Le juriste a ajouté que quatre fosses communes auraient...
(Financial Afrik 08/09/17)
Après ces premiers pas il y a moins de trois ans, le Forum économique Gabon-Maroc sera une nouvelle fois organisé les 14 et 15 septembre prochain à Rabat au Maroc à l’initiative de l’Ambassade du Gabon au Maroc. Objectif ; consolider les échanges économiques et commerciaux entre Libreville et Rabat. Au Maroc, l’initiative de la représentation gabonaise vise à promouvoir les secteurs de l’économie gabonaise comme ceux de l’énergie, de l’économie verte, de l’agriculture, de la pêche, du tourisme ou encore des nouvelles technologies de l’information. Le souhait de l’Ambassade du Gabon : faire du Maroc un partenaire privilégié dans le domaine des affaires et positionner cette coopération économique comme un modèle de réussite Sud-Sud. « Ce nouveau Forum Maroc-Gabon...
(BBC 08/09/17)
Bruno Ben Moubamba n'est plus le Ministre d'Etat Gabonais en Charge de l'Habitat et l'Urbanisme. Son éviction a été rendue publique par le Premier ministre, Chef du Gouvernement à la télévision nationale du Gabon. Selon le Premier ministre, il a commis une faute lourde. On lui reproche d'avoir émis des critiques contre sa hiérarchie. Sur sa page Facebook, Il a accusé le premier Ministre Issozet Ngondet d'avoir initié des stratégies pour l'empêcher de réaliser le «Nouvel ordre urbanistique». Il s'agit d'un mécanisme d'aménagement de parcelles de terre sur l'étendue du Gabon, pour bâtir des maisons au profit de ses concitoyens aux revenus modestes. Lire la suite sur: http://www.bbc.com/afrique/41196629
(MondAfrique 07/09/17)
Est ce une coïncidence? Ces derniers jours, Ali Bongo a durci considérablement la répression. Depuis samedi dernier, une vingtaine d’opposants -dont Jean Ping, son adversaire de la présidentielle du 27 août et Casimir Oyé Mba, l’ancien Premier ministre – sont interdits de quitter le territoire national. Or peu auparavant, Ali Bongo avait reçu une lettre de félicitation adressée par Emmanuel Macron pour la fête l’indépendance du Gabon. “Monsieur le Président….” Cette entête vaudrait-elle légitimation de l’élection présidentielle de l’été dernier? Les partisans du président gabonais ont célébré...
(Médiapart 07/09/17)
Casser le mur de glace, établir le pont de proximité entre le chef de l’Etat avec la base, orienter l’action gouvernementale vers les besoins quotidiens des populations, autonomiser les femmes et amplifier la lutte contre le chômage des jeunes, voilà pour l’essentiel les missions que le chef de l’Etat est en droit d’attendre de son nouveau directeur de cabinet. Déclinant ses orientations au Premier ministre sur le nouveau gouvernement, entré en fonction la semaine dernière, le président de la République Ali Bongo Ondimba disait, nous citons : « Le temps est plus que jamais à l’action. Une action qui doit constituer une réponse concrète aux problèmes des Gabonais, notamment à ceux de la femme et des jeunes ». Venant du...
(RFI 06/09/17)
L'affaire qui oppose Ali Bongo Ondimba au journaliste français Pierre Péan, auteur du livre Nouvelles africaines, mensonges et pillages au Gabon, connaît un nouveau rebondissement. Cet ouvrage dénonce, entre autres, des assassinats ainsi qu'un « coup d'Etat électoral » en 2009 au Gabon. Après un non-lieu prononcé en février 2017, le président gabonais avait de nouveau porté plainte pour « diffamation ». L'audience avait lieu le 5 septembre au tribunal correctionnel de Paris. Face à la présidente, la volonté de nuire s'est opposée à la liberté d'informer. Dès le début de l’audience, ce 5 septembre au palais de justice de Paris, Delphine...
(RFI 06/09/17)
En France, l'instruction sur le volet gabonais des affaires des « biens mal acquis » est terminée. Les juges chargés de l'enquête l'ont notifié aux parties à la fin du mois dernier. Les parties ont désormais trois mois pour intenter d'éventuels recours avant que le dossier soit transmis au parquet national financier pour ses réquisitions. Un nouveau délai d'un mois courra alors avant qu'une décision soit prise sur le renvoi de l'affaire devant un tribunal. Une affaire dans laquelle aucun membre du clan Bongo n'est mis en examen. Seuls les dirigeants d'une présumée société-écran sont actuellement dans le collimateur de la justice française. Trois hommes soupçonnés d'avoir blanchi l'argent public détourné par l'ancien dirigeant du Gabon en achetant pour le...
(RFI 06/09/17)
Dernière étape de notre série de reportages sur les plages en Afrique. Direction le Gabon, pays ouvert sur l’océan Atlantique et possédant 800 km de côtes. Ville côtière, Libreville, la capitale gabonaise et ses belles plages attirent de plus en plus du monde. Notre correspondant nous fait découvrir un métier qui suscite l’attraction : photographe de plage. Ils sont tous amateurs, pas besoin de beaucoup d’argent pour se lancer. Et pourtant, tous gagnent bien leur vie. Lire la suite sur: http://www.rfi.fr/emission/20170906-gabon-photographes-plage-serie-plage-33
(RFI 05/09/17)
Au Gabon, la police a empêché la tenue d'un meeting du chef de l'opposition, Jean Ping. L'ancien président de la Commission de l'Union africaine, qui ne reconnait toujours pas la réélection d'Ali Bongo, souhaitait rassembler ses militants dans la cour d'un collège privé, mais la police s'y est opposée. Elle a aussi dispersé une marche de colère improvisée par les partisans de Jean Ping. Toute la journée, la police et les partisans de Jean Ping ont joué au jeu du chat et de la souris. Très tôt lundi matin, les policiers ont verrouillé l'unique portail du collège Ntchorere où devait se tenir le meeting. Des patrouilles motorisées sillonnaient la zone. Certains militants ont alors laissé éclater leur colère : «...
(RFI 04/09/17)
Au Gabon, le climat est de plus en plus tendu entre le pouvoir et l'opposition incarnée par Jean Ping. Dans un message public qui a été très mal apprécié par les autorités, Jean Ping - qui conteste toujours la réélection d'Ali Bongo - avait appelé à l'insurrection populaire jusqu'à la chute de l'actuel président. En réaction, le pouvoir semble se radicaliser aussi en annonçant une série de mesures conservatoires. A l'origine de cette poussée de fièvre, il y a la date du 31 août 2017. Elle correspond, au Gabon, au premier anniversaire des violences postélectorales qui ont suivi l'annonce de la victoire, très contestée, du président Ali Bongo Ondimba. Des rumeurs de prise de pouvoir, à cette date, par Jean...
(APA 04/09/17)
APA-Yaoundé (Cameroun) - L’intermédiation bancaire, dans les pays de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC), demeure insuffisante en dépit de la progression continue des crédits à l’économie, ces derniers restant relativement faibles en comparaison aux pays émergents ou développés, selon Jacques Landry Bikaï et Moustapha Mbohou Mama, respectivement chef de service de l'analyse et de la modélisation des économies à la direction de la recherche, et chef de service du suivi et analyse du système financier à la direction du crédit, des marchés des capitaux et du contrôle bancaire à la Banque des États de l’Afrique centrale (BEAC). En 2016, le ratio des crédits bancaires au secteur privé non financier sur le produit intérieur brut (PIB), qui...
(RFI 03/09/17)
L’équipe de Côte d’Ivoire de football est repassée en tête du groupe C, devant le Maroc, en éliminatoires de la Coupe du monde 2018, ce 2 septembre 2017. Les Ivoiriens se sont imposés 3-0 à Libreville, laissant ainsi peu d’espoir de qualification en Russie aux Gabonais. Voilà une victoire qui fait du bien à l’équipe de Côte d’Ivoire et à son sélectionneur, Marc Wilmots. La sélection ivoirienne s’est en effet imposée 3-0 à Libreville, dans le groupe C des éliminatoires de la Coupe du monde 2018. Ce succès intervient 24 heures après la démonstration de force de l’équipe du Maroc face à celle du Mali (6-0).
(Jeune Afrique 02/09/17)
Candidat à la présidentielle à quatre reprises, Pierre-Claver Maganga Moussavou avait représenté l’opposition au dialogue politique national. Il voit sa nomination au poste de vice-président, le 21 août, comme une évolution cohérente. Jeune Afrique : Vous avez été nommé à un poste qui n’existait plus depuis 2009. Comment envisagez-vous cette fonction ? Pierre-Claver Maganga Moussavou : Je souhaite avant tout être un collaborateur loyal du président de la République et me rendre disponible pour toutes les missions qu’il voudra bien me confier. Le Gabon, le chef de l’État, tout comme le peuple, qui l’a élu, ont besoin de toutes les bonnes volontés. Je sais que c’est un poste délicat et compliqué, qui suscite beaucoup d’espoir chez les Gabonais. Je souhaite donc l’occuper avec...
(La Tribune 31/08/17)
Les dépenses publiques au sein de la Communauté Economique et Monétaire d’Afrique Centrale (CEMAC) ont chuté de 4.000 milliards de Fcfa en moins de trois ans. Un choc violent imputé à l’effondrement des prix du baril de pétrole sur le marché mondial. Mais d’autres motifs sont avancés pour expliquer cette baisse drastique du train de vie des Etats de la sous-région. La chute est vertigineuse. En l'espace de trois ans, de 2014 à 2017, les dépenses publiques au sein des pays de la Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale (CEMAC) ont connu une baisse de 4.000 milliards de Francs CFA. C'est une annonce de la Banque des Etats de l'Afrique centrale (BEAC). La Banque impute la réduction drastique des...
(RFI 31/08/17)
Au Gabon, la polémique enfle sur les propos du ministre de la Communication, porte-parole du Gabon. Alain Claude Bilie By Nze a déclaré lundi 28 août, à l’issue d’une visite de la télévision nationale gabonaise, que les opposants qui ne reconnaissent pas les autorités en place n’auront pas accès à la télévision. Interrogé par RFI, Alain Claude Bilie By Nze reprécise dans quel cas les opposants seront interdits de médias d’Etat. Lire la suite sur: http://www.rfi.fr/afrique/20170831-gabon-medias-etat-opposition-acces-re...
(Le Monde 31/08/17)
Les opposants à la monnaie partagée par quinze Etats africains, et garantie par le Trésor français, redoublent d’ardeur et de créativité depuis quelques jours sur les réseaux sociaux. Des photos de francs CFA mis à frire à la poêle ou glissés entre deux tranches de pain façon hot-dog… Les opposants à cette monnaie partagée par quinze Etats africains, et garantie par le Trésor français, redoublent d’ardeur et de créativité depuis quelques jours sur les réseaux sociaux. Ce sursaut d’acrimonie a été déclenché par les rebondissements judiciaires touchant l’un des contempteurs les plus virulents du système : le Franco-Béninois Kémi Séba. Mardi 29 août, ce militant radical de la cause noire a été relaxé par un tribunal de Dakar (Sénégal) où...

Pages