Samedi 27 Mai 2017

Gabon

(RFI 15/05/17)
Au Gabon, quelques dizaines de partisans de l'opposant de Jean Ping ont manifesté pacifiquement devant l'ambassade de France à Libreville pour demander à Emmanuel Macron, le nouveau président français, de rétablir la vérité sortie des urnes. En termes clairs, ces opposants souhaitent que Macron reconnaisse la victoire de Jean Ping lors de l'élection présidentielle d'août 2016 que lui aurait volé Ali Bongo. La réaction du pouvoir ne s'est pas fait attendre. Ces femmes initiées ont sorti leurs costumes traditionnels de couleur blanche pour un rituel consacré à adoucir le cœur d'Emmanuel Macron
(AFP 13/05/17)
Le gardien de but gabonais Didier Ovono (34 ans/90 sélections) a annoncé qu'il arrêtait sa carrière internationale avec les Panthères dans des propos rapportés samedi par la presse locale. "J'ai 34 ans et je suis en fin de contrat avec Ostende (Belgique). Je n'ai pas de club pour la saison prochaine. Ma priorité c'est de retrouver une équipe", a déclaré le co-équipier de Pierre-Emerick Aubameyang en sélection dans des propos rapportés par le quotidien l'Union. Le sélectionneur espagnol José Antonio Camacho va devoir trouver un nouveau gardien pour remplacer Ovono, 90 sélections depuis 2003
(Autre média 13/05/17)
Suite aux différentes saisines du candidat malheureux de la dernière élection présidentielle d’août 2016, L’ONU a préféré refiler la patate chaude à l’UA. En effet, le président de la République Ali Bongo Ondimba avait souhaité dans son discours d’investiture que les problèmes de l’Afrique soient gérés par les africains. Nous y sommes. Si l’on s’en tient à la description que Jean Ping a toujours fait de l’UA, vous conviendrez avec moi que la décision de L’ONU lui fera prendre acte une fois pour toute que la partie lui a définitivement échappé. Ironie de l’histoire ou du sort, c’est Alpha Condé qui est chargé de suivre cette affaire. Souvenir pour souvenir: quels étaient les premiers mots de Jean Ping lors de...
(Infos Gabon 13/05/17)
Le chef du gouvernement gabonais a présenté au nom du chef de l’Etat la vision du pays en matière de vulgarisation des technologies de l’information. Il l’a fait au forum continental des villes connectées à Kigali au Rwanda. A la tête d’une importante délégation gabonaise au forum continental des villes connectées à Kigali au Rwanda, Emmanuel Issoze Ngondet a pris la parole le jeudi 11 mai 2017 pour présenter la vision du Gabon en matière de vulgarisation des technologies de l’information favorable au développement de l’entrepreneuriat digital porteur d’emplois. Le Premier ministre qui s’exprimait au nom du président de la République, Ali Bongo Ondimba, a alors rappelé que l’Afrique avait besoin de «la mutualisation des produits de toutes ses intelligences...
(L'Union 13/05/17)
Intervenant dans le cadre des travaux des assises qui se sont tenues dans la capitale rwandaise, Emmanuel Issoze Ngondet a exprimé, entre autres, la détermination des autorités gabonaises à faire de ce secteur un moteur de la croissance de notre économie. DU haut de la tribune du sommet Transform Africa, le Premier ministre, Emmanuel Issoze Ngondet, a, au nom du président de la République, réaffirmé, jeudi dernier, à Kigali (Rwanda), l'ambition des plus hautes autorités gabonaises de contribuer à l'érection '" d'un marché unique africain du numérique". S'adressant à un parterre de chefs d’État et de délégations, il a fait valoir que pour atteindre cet objectif, " l'Afrique avait besoin de la mutualisation des produits de toutes ses intelligences pour...
(L'Union 13/05/17)
En conclave depuis le 26 avril dernier à la chambre de commerce de Libreville, représentants de l'administration publique, du secteur privé, entre autres, ont mis un terme, vendredi, aux travaux ayant conduit à la formulation de propositions pour faciliter l'accès des Gabonais à l'emploi. On retient de ces deux semaines de travail que l'implication du secteur privé, dans l'atteinte des objectifs d'insertion des jeunes, a été largement appelée. D'où la proposition par les participants, entre autres, d'une révision des statuts de l'ANFPP (Agence nationale de formation et de perfectionnement professionnels), la création d'un Fonds mutuel pour la formation professionnelle et l'emploi, l'inventaire des situations de projets de construction d'établissements, la classification des financements extérieurs, la revue de l'organisation des examens...
(Agence Ecofin 12/05/17)
Le chef de l’Etat gabonais a indiqué, lors de l’inauguration de l’usine de manganèse de Nouvelle Gabon Mining, le 8 mai dernier, à Franceville dans la province du Haut-Ogooue, que la réalisation de ce projet est le résultat d’un partenariat privé dont la réussite repose sur la surface financière des investisseurs, l’expertise technique ainsi que leur capacité à adapter les projets de l’Etat à la vérité des cours mondiaux des matières premières. D’un autre côté, l’attractivité et la réactualisation du code minier sont autant d’avantages qui réduisent les risques et facilitent...
(Gabon Review 12/05/17)
Pour mettre fin au «désordre» qui sévissait sur cette parcelle d’Angondjé, le ministre de l’Urbanisme, de l’Habitat social et du Logement a récemment décidé de la mettre à la disposition des déguerpis de Mveng Ayong et de Marseille 2. Fini le désordre sur la YU8 d’Angondjé. Localisée à Angondjé, non loin du stade de l’Amitié sino-gabonaise, cette parcelle a, dès son ouverture, été l’objet de convoitises, particulièrement de la part de personnes bénéficiant d’importantes ressources financières et souvent proches du pouvoir. Ces dernières semaines, sur les instructions du président de la République, le gouvernement a initié ...
(Gabon Review 12/05/17)
L’élection d’Emmanuel Macron en France n’aura pas refroidi les ardeurs des pourfendeurs du président Gabonais. Plus déterminés, ils perçoivent l’arrivée du centriste comme un signe du destin contre «les dictatures» et «les fraudeurs». Jo Lenen, le député européen, exhorte le nouvel élu à sanctionner Ali Bongo qu’il accuse d’avoir «frauduleusement» pris le pouvoir au détriment de Jean Ping «élu». Vraisemblablement, ils sont nombreux à lui refuser...
(Gabon Actu 12/05/17)
Habib Sylla, président du Haut conseil des maliens de l’étranger, a exprimé jeudi son soulagement et celui de la communauté malienne du Gabon de voir l’équipe nationale du Mali des moins de 17 ans participer au Gabon à la phase finale de la Coupe d’Afrique des nations (CAN U 17). « Nous étions déjà très désespéré. C’est un énorme soulagement pour nous », a exulté dans un entretien avec un journaliste de la rédaction de Gabonactu.com « Nous leur avons réservé un accueil très chaleureux. Nous nous organisons à faire descendre au stade des milliers de supporters afin que nos jeunes puissent avoir l’impression de jouer à domicile », a affirmé Habib Sylla qui a la réputation d’être le commerçant...
(Gabon Actu 12/05/17)
La Confédération gabonaise pour la sécurité des usagers de l’électricité (CONSUELEC) a révélé dans une étude que la vétusté des installations électriques occasionne 35 à 45 incendies par mois à travers le territoire national. « Il ne s’agit plus de rester dans une méconnaissance totale des incidents liés à ce domaine, sachant que les rapports estiment que sur l’ensemble du territoire national, on note 35 à 45 incendies par mois, qui sont d’origine électrique », mentionne le document de la CONSUELEC, lequel pointe du doigt le vieillissement et les installations électriques anarchiques. « Il s’agit de comprendre –sans être exhaustif- que le phénomène, particulièrement récurrent trouve son point d’origine dans les dégradations des installations électriques, les équipements défectueux, le défaut...
(Gabon Review 12/05/17)
En raison de l’exécution des travaux d’installation d’une passerelle piétonne au quartier Plein-Ciel, dans le troisième arrondissement de Libreville, le ministère des Travaux publics annonce un rétrécissement de la route, le 13 mai à 12 heures et la fermeture totale de la voie du 14 mai à 19 heures au 15 mai à 5heures. Du 13 au 15 mai, la circulation des automobiles connaîtra des perturbations sur la voie reliant le PK5 à Awendjé, en passant par Plein-Ciel dans le troisième arrondissement de Libreville. C’est du moins ce qu’annonce un communiqué daté du 10 mai provenant du ministère des Travaux publics et de l’aménagement du territoire. Ces perturbations sont dues, selon le communiqué du ministère de Travaux publics à «l’exécution...
(Gabon Review 12/05/17)
Depuis sa livraison officielle en 2005, le bâtiment abritant le Sénat gabonais n’a pas bénéficié d’un véritable entretien, au point que son état de dégradation préoccupe aujourd’hui sénateurs et usagers. Dans les jours qui viennent, le 23 mai, Lucie Milebou Mboussou et ses collègues accueilleront une délégation d’élus chinois conduite par Ji Bingxuan, le vice-président du comité permanent de l’Assemblée populaire nationale de Chine. La présidente du Sénat attend cette visite avec une boule au ventre. Le bâtiment abritant l’institution dont elle a la charge est dans un piteux état depuis de longs mois, et son homologue chinois risque de le remarquer. Peinture défraichie, problèmes d’électricité et de plomberie, fontaine mal entretenue, vitres sales et brisées par endroits… Depuis sa...
(Gabon Actu 12/05/17)
Le gouvernement gabonais a décidé d’interdire la circulation des camions poids lourds dans la commune d’Akanda où se trouve le stade d’Angondjè (nord de Libreville) durant la période de la CAN cadette (CAN U17) qui se joue au Gabon du 14 au 28 mai à Libreville et Port-Gentil, la capitale économique du pays. L’interdiction s’appliquera à partir de 11 heures les jours des matchs au stade d’Angondjè notamment. Le gouvernement a ordonné aux forces de l’ordre d’appliquer cette décision. Angondjè un le quartier de Libreville qui a reçu plus d’investissements au Gabon durant le premier mandat de 7 ans d’Ali Bongo. Il fournit aussi une très grande partie de sable et quelques matériaux de construction utilisés à Libreville. On rappelle...
(Gabon Review 12/05/17)
Le Syndicat national des magistrats gabonais (Synamag) a voté en assemblée générale ordinaire, le 11 mai 2017, la reprise de la grève suspendue le 15 février dernier. Lassés par le peu d’intérêt que la tutelle accorde à leurs revendications, les magistrats ont voté à l’unanimité pour une reprise du mouvement de grève suspendu depuis un trimestre. La décision a été prise au cours de l’assemblée générale de compte-rendu des négociations avec la tutelle, tenue le 11 mai à la salle d’apparat du palais de justice de Libreville. Les modalités et les conditions de cette décision seront définies et communiquées d’ici une semaine. Selon les magistrats, les trois mois de négociations engagées avec la tutelle, n’ont débouché que sur des promesses...
(Gabon Review 12/05/17)
Face au non respect des lois et règlements inhérents à la pratique de la médecine en République gabonaise, le ministère de la Santé a récemment ordonné la fermeture d’une trentaine de cabinets sanitaires. «Mieux vaut tard que jamais» ! Le gouvernement s’est enfin saisi de l’épineux problème des structures sanitaires ne répondant pas aux normes et réglementation de la pratique de la médecine en terre gabonaise. Pour un début, c’est une trentaine de cabinets médicaux qui ont fait les frais de cette rigueur de l’administration sanitaire. Ils ont été fermés, grâce à l’intervention des agents de la Direction générale des recherches (DGR) mobilisés par le ministère de la Santé publique et de la population. Cette opération fait suite aux recommandations...
(Agence Ecofin 12/05/17)
Le Secrétaire général de la Communauté économique des Etats de l'Afrique centrale (Ceeac), Ahmad Allam-Mi et le directeur général du Centre international des civilisations Bantus (Ciciba) Antoine Manda Tchebwa ont procédé à la signature, le 10 mai à Libreville, d'un accord devant régir la Coopération entre leurs deux institutions. « Ce document formalise notre volonté de mener des actions concertées et communes pour faire de la culture un levier de développement et un vecteur de paix dans nos espaces communautaires respectifs. Notamment dans les domaines du soutien aux opérateurs culturels, à la création et à la densification de bassins culturels », a déclaré Ahmad Allam-Mi. Pour Antoine Manda Tchebwa, la signature de cet accord marque la relance effective des activités...
(Le Point 11/05/17)
« Il était question de faire échouer Le Pen », a lancé, sourire aux lèvres, un employé de l'Institut français du Gabon, sous le couvert de l'anonymat. L'étudiante franco-gabonaise Dupont Biyoumba soutient également que la victoire d'Emmanuel Macron « est un vote contre l'idéologie nationaliste de Le Pen, dans une Europe en proie à de nombreuses difficultés ». « Je suis très heureuse. Le Pen est une petite Trump et sa politique migratoire...
(Infos Gabon 11/05/17)
L’examen des points de blocage au sein des différentes commissions et le réaménagement du calendrier de travail est à l’origine de ce report. La rencontre du bureau du dialogue politique tenue le mardi 9 mai 2017 au stade de l’amitié d’Angondjé s’est achevée par le réaménagement du calendrier de ces assises. Selon le nouveau calendrier, les travaux prendront plutôt fin le 25 mai prochain et non plus ce 10 mai 2017 comme initialement prévu. L’examen des points de blocage au sein des différentes commissions et le réaménagement du calendrier de travail sont à l’origine de ce report. «Les discussions se prolongent. Il faut du temps pour arriver au consensus», a déclaré Léontine Mebalet, porte-parole du bureau du dialogue politique. D’après...
(L'Union 11/05/17)
Si le cluster manganèse est en construction, comment anticiper la fluctuation défavorable des prix à l'horizon 2020 ? AVEC l'inauguration, le 8 mai 2017, de l'usine d'exploitation et de transformation de manganèse de la Nouvelle Gabon Mining SA - filiale indienne de la compagnie Coalsale Group -, le Gabon met progressivement en place son cluster manganèse au sud-est du Gabon. L'initiative est conforme aux directives de la Stratégie nationale d'industrialisation (SNI), conçue en 2013. Celle-ci préconise la création d'un pôle de compétitivité économique spécialisé pour l'industrie du manganèse, s'étalant de Moanda à Franceville. Ce bassin francevillien concentre l'essentiel de la répartition géographique des réserves de manganèse. Au niveau national, ce cluster devrait également rattacher à lui des pôles secondaires comme...

Pages

(RFI 30/03/17)
Au Gabon, après la cérémonie d'ouverture du dialogue national mardi au palais présidentiel, les travaux ont véritablement commencé ce mercredi au niveau de la société civile. Plus de 900 participants issus des ONG, associations et syndicats, ont commencé des séances plénières pour apporter leurs propositions qui figureront dans le rapport final du dialogue. Cette première phase, dite citoyenne, prend fin le 6 avril. Les leaders politiques prendront le relai le 11 avril. Malgré le vacarme, Marie-Hélène Mbazogo, vice-présidente de l’association Les enfants des rues de la Fondation Makaya-Gabrielle, c'est-à-dire les enfants des pauvres, reste alerte. Elle est venue d'Oyem au nord du Gabon pour faire entendre la voix des Gabonais d'en bas : « Qu’on pense à ces enfants de...
(Gabon Review 30/03/17)
Excédés par les retards de paiements de salaires depuis bientôt 24 mois, le personnel de cet établissement sanitaire est en grève depuis le 9 mars dernier. Lassés des retards de paiement répétés depuis deux ans, le personnel de l’hôpital Albert Schweitzer a lancé, depuis le 9 mars dernier, un mouvement de grève pour cette situation. Une situation «pénalisante pour le corps médicale», de cet hôpital qui refuse de s’accoutumer à un paiement de salaire entre le 15 et 20 du mois. «Nous payons des maisons à la fin du mois, les études de nos enfants et autres. Seulement pour ces raisons-là, nous ne pouvons pas admettre le paiement en retard de nos salaires», a pesté un employé à l’hôpital du...
(Gabon Review 30/03/17)
Depuis le week-end dernier, le coût de la vie à Libreville et dans les localités environnantes a grimpé de quelques crans : les prix des produits dits de première nécessité ont augmenté, alors que rien ne le prévoyait. Il y a d’abord eu la hausse du prix du carburant. Pour la troisième fois en dix mois, le prix du litre de gas-oil, par exemple, est passé de 470 francs à 480 francs, puis à 495 francs, et, maintenant, depuis trois semaines, il est à 510 francs. Ni les responsables des services compétents du ministère du Pétrole et des Hydrocarbures, ni ceux de Total, d’Engen ou d’OilLybia, n’ont voulu en donner les raisons, ou tout au moins en expliquer les mécanismes...
(Gabon Review 30/03/17)
La décision de Florentin Moussavou, soutenue par le conseil des ministres du 27 mars dernier, de limoger une vingtaine de chefs d’établissement, semble avoir du plomb dans l’aile : au deuxième jour de la contestation de cette décision au Lycée Paul Emane Eyéghé, les élèves ont mis le feu aujourd’hui sur l’artère principale de cet établissement. Il y a le feu… Fridolin Mvé Messa, secrétaire général du Syndicat de l’Éducation nationale (Seena), avait prévenu : la décision du conseil des ministres de limoger des responsables de certains lycées et collèges est «un coup d’épée dans l’eau ; mieux, elle participera à l’intensification du front social». Il ne croyait donc pas si bien dire, mais là, le front social… c’est la...
(Gabon Eco 30/03/17)
Le Gabon par l’intermédiaire de son ministère de l’Agriculture vient d’annoncer la suspension des importations en provenance des fournisseurs impliquées dans le scandale de la viande avariée du Brésil. A l’exemple de bon nombre de pays, le Gabon vient à son tour d’interdire de manière provisoire, l’importation de viande en provenance du Brésil. La mesure qui surgit plus d’une semaine après que le scandale ait été déclenché au niveau international vise à minimiser les « risques non négligeables d’introduction directs et indirects de ces produits sur le territoire national ». A cet effet, le ministère de l’Agriculture annonce l’ouverture d’une enquête sanitaire générale menée par l’Agence gabonaise de sécurité alimentaire (Agasa) pour évaluer les risques liés à l’importation de ces...
(Autre média 30/03/17)
Pointer du doigt le Ministre de la Fonction publique, Jean-Marie Ogandaga, tout en l’accusant d’être au cœur d’un vaste détournement des bons de caisse ne serait qu’un jeu d’embrouille destiné à cacher le réseau des vrais fossoyeurs des deniers publics tapis dans l’ombre. Longtemps accusé d’être une administration moribonde et fantoche par le passé, le Ministère de la Fonction publique avec Jean-Marie Ogandaga à sa tête semble s’inscrire résolument dans une démarche de progrès visant à renforcer ses capacités et surtout à rationaliser la gestion des effectifs publics. C’est dans l’esprit et en prolongement de cette volonté de faire peau neuve qu’il a été procédé à la déconcentration de la Direction Générale de la Fonction Publique (DGFP) au travers de...
(RFI 27/03/17)
L'enquête dont fait l'objet en France la présidente de la Cour constitutionnelle du Gabon fait polémique. Selon des informations exclusives du «Canard enchaîné» et de RFI, Marie Madeleine Mborantsuo serait dans le viseur du Parquet financier depuis trois ans. Elle est soupçonnée notamment de détournements de fonds publics et blanchiment en bande organisée. L’opposition monte au créneau. Des sommes importantes ont été saisies en liquide en France ou sur des comptes bancaires à Monaco. L'opposition monte au créneau et voit dans cette affaire une preuve de la partialité de cette institution qui avait confirmé l'an dernier, la victoire contestée du président Ali Bongo. Il n'y a rien à attendre de la Cour constitutionnelle, explique à RFI Jean Gaspard Ntoutoume Ayi,...
(Gabon Actu 27/03/17)
L’élection du nouveau président du Conseil national de la jeunesse du Gabon (CNJG) aura lieu le 1er avril prochain, a appris Gabonactu.com de source proche du ministère de la Jeunesse et des sports. Dans la perspective de cette élection, la Commission ad ‘hoc chargée des opérations préalables à l’élection au bureau du Conseil National de la Jeunesse du Gabon (CNJG), a passé le témoin à la Commission électorale proprement dite. Cette dernière, présidée par le Secrétaire Général Adjoint 2 du Ministère de la Jeunesse et des Sports, Jean-Paul Tiri est donc chargée de toutes les opérations liées au scrutin, prévu samedi 1er avril 2017 à l’auditorium de la Chambre de Commerce, d’Agriculture et d’Industrie du Gabon. Lors de la réunion...
(Gabon Review 27/03/17)
Disant ne pas approuver le refus de dialoguer des «résistants» de l’opposition, tout en assurant respecter leur position, le porte-parole de Démocratie nouvelle (DN), revient sur les raisons et les attentes liées à la participation du parti dirigé par René Ndemezo’o Obiang au dialogue politique national qui s’ouvre le 28 mars prochain. Gabonreview : Soutien de Jean Ping lors de la présidentielle d’août 2016, Démocratie nouvelle a occupé une des premières places au cours des travaux de préparation du futur dialogue politique. Pourquoi allez-vous à ce dialogue ? Jonathan Ndoutoume Ngome : Nous allons à ce dialogue pour redessiner un nouvel avenir pour le Gabon, en ce sens que nous allons contribuer à la réforme des institutions constitutionnelles, en proposant...
(Xinhua 27/03/17)
C’est, en d’autres termes, le message qu’a souhaité passer le Premier ministre gabonais au parquet financier français, suite à la révélation par Le Canard enchaîné d’une enquête préliminaire visant Marie-Madeleine Mborantsuo. On s’y attendait. La réponse des autorités gabonaises après la révélation, mercredi 22 mars 2017, par l’hebdomadaire Le Canard enchaîné de l’ouverture en France, en 2014, d’une enquête préliminaire visant Marie-Madeleine Mborantsuo est tombée. Elles demandent aux autorités judiciaires françaises d’aller voir ailleurs et de s’occuper de leurs affaires. «Les enquêteurs français n’ont pas d’autres choses à faire que d’enquêter sur la vie des personnalités gabonaises ?», s’est interrogé, samedi 25 mars, Emmanuel Issoze Ngondet sur Radio France international (RFI). L’interrogation du Premier ministre, plutôt maladroite, cache mal l’agacement...
(Gabon Review 27/03/17)
L’ancien Premier ministre a annoncé, le 24 mars à Libreville, la création d’une organisation humanitaire : le Mouvement citoyen pour une République solidaire (Mocyres). Alors que les followers et autres partisans de Jean Eyeghe Ndong, s’attendaient à une annonce choc lors de sa conférence de presse, le 24 mars dernier à Libreville, il n’en a été rien. En effet, l’ancien Premier ministre a simplement annoncé la création d’une organisation humanitaire : le Mouvement citoyen pour une République solidaire (Mocyres). «C’est un mouvement et non un parti politique», a précisé Jean Eyeghe Ndong. «Le Mouvement citoyen pour une République solidaire n’est ni à gauche, ni à droite, pas même au centre (…) C’est un mouvement entièrement indépendant car, les actes de...
(L'Union 25/03/17)
Le ministère des Sports a suspendu, à titre provisoire, lundi dernier, plusieurs responsables de l'Institut national de la jeunesse et des sports (INJS). Séraphin Mboumba (directeur), Agnan Mbadinga (directeur des Études) et Jean-Christophe Oniane (directeur de la Formation continue et de la Recherche) ont été suspendus de leur fonctions " jusqu'à nouvel ordre", précise la note parvenue à notre rédaction. Il est reproché à ces encadreurs d'avoir géré, de manière anarchique, les ressources financières de l'établissement. Selon le ministère, ils auraient mis en place un ingénieux système qui leur permettait de ponctionner l'argent qui leur était nécessaire des caisses de l'institut. « Cette multitude de trésorerie " s'est donc faite " en violation flagrante du principe de l'unicité des caisses...
(Gabon Review 24/03/17)
Sous le coup d’une enquête préliminaire du parquet financier français depuis plus de deux ans, la présidente de la Cour constitutionnelle pourrait être poursuivie en raison des mouvements suspects dans ses comptes bancaires dans plusieurs pays. Après avoir été couverte d’honneurs en novembre 2016 par la Cour de cassation de Paris, Marie-Madeleine Mborantsuo fera-t-elle bientôt face à la phase du déshonneur, alors que certains de ses avoirs en France et à Monaco ont déjà été saisis ? Les semaines qui viennent pourraient être décisives pour la présidente de la Cour constitutionnelle gabonaise. Selon l’hebdomadaire français Le Canard enchainé du mercredi 22 mars 2017, la magistrate fait l’objet d’une enquête préliminaire du parquet financier français depuis 2014. Son patrimoine et ses...
(Gabon Actu 24/03/17)
Le ministre de l’Agriculture chargé du projet Graine, Yves Fernand Manfoumbi, a suggéré jeudi à la Société des brasseries du Gabon (SOBRAGA) de penser à valoriser les produits locaux comme le vin de palme et le Musungu (vin de canne à sucre), deux boissons très prisés des gabonais. Yves Fernand Manfoumbi a fait cette proposition au sortir d’une visite guidée dans les installations de la brasserie de Libreville, en compagnie de son ministre déléguée, Patricia Taye. La SOBRAGA est l’une des industries les plus prospères au Gabon avec 5 usines implantées dans le pays (Libreville, Port-Gentil, Haut-Ogooué, Mouila et Oyem). En 2014, l’entreprise a brassé un chiffre d’affaires de 157 milliards de FCFA pour près de 3 millions d’hectolitres de...
(Gabon Review 24/03/17)
A la faveur d’une réunion avec les chefs de missions diplomatiques, de postes consulaires et des représentants des organisations accrédités au Gabon, le ministre des Affaires étrangères, Pacôme Moubelet Boubéya, a présenté, le 22 mars à Libreville, les enjeux 2017 de la diplomatie gabonaise. Pour la première fois depuis sa prise de fonction en octobre 2016, le ministre des Affaires étrangères, de la Francophonie, de l’Intégration régionale, chargé des Gabonais de l’étranger, Pacôme Moubelet Boubéya, a réuni le corps diplomatique accrédité au Gabon. Objectif de cette réunion, présenter les enjeux de la diplomatie gabonaise et son agenda en 2017. Le Dialogue national Dans cet exercice, Pacôme Moubelet Boubéya a rappelé que l’élection présidentielle de 2016 s’était soldée par l’élection d’Ali...
(Gabon Actu 24/03/17)
Deux nouveaux gros poissons auraient été interpellés jeudi dans la journée à Libreville dans le cadre de l’opération mains propres baptisée « Mamba », a appris Gabonactu.com de sources concordantes. Landry Patrick Oyaya, Directeur général adjoint de l’Agence nationale des grands travaux et des infrastructures (ANGTI) et Grégoire Bayima, Directeur général de l’Entretien routier, des routes et aérodromes auraient été interpellés ce jeudi par des policiers en civile mais armés et portant des cagoules. Les deux personnalités seraient des anciens proches du ministre Magloire Gambia actuellement en détention pour détournement des deniers publics. Mamba se serait intéressé sur ces deux personnages suite à une enquête diligentée après des aveux de Christian Capito (conseiller de Magloire Gambia). Landry Patrick Oyaya et...
(Gabon Review 24/03/17)
Trois mois après son exclusion de l’Union nationale, la ministre de l’Economie forestière continue de se présenter comme l’un des vice-présidents du parti présidé par Zacharie Myboto, tant que la notification de son exclusion ne lui a pas été clairement notifiée. Exclue de l’Union nationale (UN) au terme de la réunion du bureau national, tenue le 15 décembre 2016 à Libreville, Estelle Ondo continue de se présenter comme l’un des vice-présidents de ce parti de l’opposition présidé par Zacharie Myboto. Ayant appelé les responsable de «sa» formation politique, en l’occurrence Casimir Oye Mba, à prendre part au dialogue initié par Ali Bongo, la ministre de l’Economie forestière a soutenu que son exclusion n’a jamais été officialisée par les instances du...
(Gabon Review 23/03/17)
Le représentant de l’Unesco, Vincenzo Fazzino a lancé le 22 mars 2017, le cycle des travaux communs des ministres en charge de l’éducation, pour l’élaboration du plan sectoriel de l’éducation au Gabon (PSE), visant à assurer une éducation de qualité pour tous et des possibilités égales d’apprentissage tout au long de la vie. Le Gabon a démarré le 22 mars dernier, son cycle de planification sectorielle, lançant le processus d’élaboration de son plan sectoriel de l’éducation. Ce processus entamé en présence du directeur du bureau régional multisectoriel de l’Unesco, Loïtéohin Félix Ye, et des ministres en charge de l’Éducation coïnciderait avec l’engagement du président de la République et celle de l’Unesco d’assurer une éducation de qualité pour tous et des...
(Xinhua 23/03/17)
L'ambassadeur du Royaume-Uni au Gabon, Brian Olley a annoncé mercredi à Libreville que son gouvernement dépêchera des soldats au Gabon pour former des éco-gardes qui luttent désespérément pour la protection des éléphants de forêt menacés par des braconniers pour leur ivoire. Le diplomate britannique qui réside à Yaoundé au Cameroun n'a pas précisé le nombre de soldats qui effectueront cette mission ni la date exacte de leur arrivée au Gabon. Selon l'Agence nationale des parcs nationaux (ANPN), le Gabon couvert à 85%...
(Gabon Review 23/03/17)
Les mouvements associatifs des Gabonais de France viennent de lancer un mouvement de résistance, en protestation à la participation d’une délégation gouvernementale gabonaise aux 10e Rencontres internationales des partenariats publics-privés (PPP), ces 22 et 23 mars à Paris. Peu après l’annonce de la participation de membres du gouvernement gabonais aux 10e Rencontres internationales des partenariats publics-privés (PPP), ces 22 et 23 mars à Paris, la communauté gabonaise de France a donné de la voix, le 21 décembre dernier. Elle proteste ainsi la participation, à ces rencontres, de la délégation conduite par le Premier ministre gabonais. «Les mercredi 22 et jeudi 23 mars 2017, de 8h à 18h, la communauté gabonaise organise un sit-in devant le Pavillon Dauphine, situé Place du...

Pages

(Agence Ecofin 20/04/17)
Le vice-Premier ministre en charge de l’Habitat et du logement, Bruno Ben Moubamba (photo), poursuit sa campagne d’explication du «Nouvel ordre urbanistique du Gabon ». Dans le cadre de sa mise en œuvre, la première phase concerne la construction de 12 villes entre Libreville, capitale du pays, et la ville de Lambaréné située à 230 kilomètres, dans le centre du pays. A travers le projet « La voie royale, tronçon Pk12-Lambaréné », le gouvernement veut donner une nouvelle physionomie aux zones reculées ainsi qu’aux coins périphériques des grandes villes. « Pour le gouvernement, l’impulsion de ce nouveau cap à suivre permettra la mise en place d’un nouvel ordre urbanistique qui vise à développer à terme, toutes les villes du Gabon...
(Agence Ecofin 19/04/17)
Le conseil d’administration de Total Gabon, confiant dans la solidité des fondamentaux de la Société, a décidé de proposer à l’assemblée générale ordinaire des actionnaires, convoquée le 19 mai 2017, la distribution d’un dividende de 4,5 dollars par action, soit 20,25 millions de dollars US (environ 12,15 milliards de FCFA) pour l’ensemble des actionnaires. Ce dividende, selon le conseil d’administration sera payable en euros (ou sa contre-valeur en francs CFA) sur la base du cours euro/dollar au jour de l’assemblée générale. Il faut dire que la distribution d’un dividende fait suite à un résultat positif obtenu par la filiale gabonaise du génat pétrolier français Total au cours de l’exercice 2016. Car malgré un chiffre d’affaires en retrait de 11%, le...
(Agence Ecofin 19/04/17)
Après avoir annoncé l’augmentation de sa production sur un exercice, de 1000 à 1300 barils/jour, le directeur général de la société nationale des hydrocarbures du Gabon, Arnaud Engandji (photo), annonce la mise en route de plusieurs projets d’exploitation de gaz sur le site Mboumba. D’après le directeur général, la compagnie envisage de se faire accompagner dans ce projet par un partenaire technique capable de transmettre de l’expertise technique à son personnel, et de suivre financièrement ses ambitions. « Nous envisageons de faire venir un partenaire technique qui pourrait nous accompagner dans les opérations sur le site, de façon à bénéficier d’une expertise, mais également d’un niveau de financement beaucoup plus important.», indique le directeur général. Ces « orientations pour l’avenir...
(Infos Gabon 19/04/17)
Le vice-Premier ministre en charge de l’Urbanisme a récemment présenté à Nkok les contours de ce projet visant à moderniser toutes les communes du pays. Bruno Ben Moubamba a entretenu la presse vendredi dernier à Nkok sur le nouvel ordre urbanistique en cours d’implémentation au Gabon. Au cours de cet échange avec les hommes des médias, le vice-Premier ministre en charge de l’Urbanisme, de l’Habitat social et du Logement a expliqué les contours de ce projet qui se met progressivement en place et qui permettra d’élaborer des plans sommaires d’aménagement destinés à moderniser toutes les villes du Gabon. Bruno Ben Moubamba, qui était accompagné pour la circonstance des responsables de la Zone économique à régime privilégié (Zerp) de Nkok, ceux...
(Gabon Actu 19/04/17)
Une délégation gabonaise prend part à la 12e édition du Salon international de l’agriculture qui s’est ouvert ce mardi à Meknès (Maroc). La 12e édition du Salon international de l’agriculture au Maroc (SIAM) s’est ouvert ce mardi 18 avril et ce jusqu’au 28 avril prochain dans la ville de Meknès. Placé sous le thème : «Agrobusiness et chaînes de valeur agricoles durables», ce rendez-vous agricole a été précédé lundi par les 9e assises nationales de l’agriculture organisées à Meknès qui avaient pour thème : «Agriculture et sécurité alimentaire au fil de l’eau». Le Gabon, pays agricole par excellence, est bel et bien présent au 12e SIAM avec une importante délégation conduite par la ministre déléguée auprès du ministre de l’Agriculture,...
(La Tribune 18/04/17)
La banque chinoise Eximbank va soutenir des projets de construction de 3 centres de formation de 1000 à 1500 places au Gabon. L'information a été apportée au président Ali Bongo Ondimba par Zhan Yan, la patronne du groupe chinois Avic international, auquel les travaux de construction ont été confiés. Après les accords de décembre 2016 conclus à Pékin, l'Empire du milieu envisage d'étendre son ancrage au Gabon. C'est dans cette perspective que l'Eximbank of China va apporter son appui financier à un projet de construction de centres de formation de 1000 à 1500 places dans le pays. Il s'agit d'une initiative portée par le groupe chinois Avic international et qui s'inscrit dans le cadre de la consolidation de la coopération...
(Agence Ecofin 18/04/17)
(Agence Ecofin) - Selon un rapport des commissaires aux comptes Mazars Cameroun et Kpmg Afrique centrale, rendu public le 16 avril, le solde global du compte d’opérations de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (Beac) a regressé de 3288,31 milliards en 2015 à 1155,95 milliards de FCFA en 2016. Comprendre le vocable « compte d’opérations » c'est se referer à celui ouvert par la Beac au service de contrôle du ministère des Finances de la France. La Beac, d’après ses conventions, doit impérativement y déposer 50% de ses avoirs extérieurs. Toutefois, la convention du 3 octobre 2014 stipule que cette quotité peut être abaissée en deçà de 50% mais, sans être inférieure à 40%. De façon détaillée, indiquent les...
(AFP 15/04/17)
La lutte contre le blanchiment d'argent et le terrorisme ralentissent l'interchangeabilité des billets entre les deux grandes zones utilisant le franc CFA, ont expliqué les gouverneurs des deux banques centrales concernées vendredi à Abidjan. Lié à l'euro par un système de parité fixe, le franc CFA est la monnaie de 14 pays francophones d'Afrique de l'Ouest et centrale, totalisant 155 millions d'habitants: huit appartenant à l'Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) et six à la Communauté économique d'Afrique centrale (Cémac). UEMOA et Cémac sont dotées chacune d'une banque centrale...
(Agence Ecofin 14/04/17)
C’est à Bali, en Indonésie, où se tient le 3ème forum annuel des fonds souverains des Etats membres de la Banque islamique de développement (BID), que le Gabon a obtenu l’organisation de la 4ème édition de cet événement, à Libreville l’an prochain, au terme d’un « lobbying fort ». Ce sera la deuxième fois qu’un pays du continent abrite cette importante rencontre qui réunit l’ensemble des membres de l’institution financière islamique. En effet, après l’Arabie Saoudite qui a organisé le forum inaugural en 2015, et le Maroc en 2016, il va revenir au Gabon de réunir les experts de la finance islamique sur son sol, ainsi que les patrons des fonds d’investissements du monde entier, afin de faire le point...
(RFI 13/04/17)
Le Gabon vient de se doter de l'une des plus grandes usines de transformation d'huile de palme d'Afrique. D'une capacité de 138 700 tonnes d'huile qui a couté 39,6 millions de dollars (22 milliards de FCFA) a été officiellement mise en service à Mouila au sud du Gabon par le président gabonais Ali Bongo. Ali Bongo était radieux en coupant le ruban symbolique de la nouvelle usine. Selon lui, grâce au palmier à huile, l'agriculture gabonaise longtemps délaissée prend un nouveau départ. Baignant dans un boom pétrolier entrant les années 70 et 80, le Gabon s'est lancé dans l'importation massive des produits vivriers. Les pétrodollars ne coulent plus assez. Et l'agriculture a été choisie comme l'un des secteurs clefs pour...
(Agence Ecofin 13/04/17)
Pascal Houangni Ambouroue, le ministre du Pétrole et des hydrocarbures, a reçu le 11 avril 2017, à Libreville une délégation de l'entreprise américaine Weatherford pour une séance de travail. Au sortir de ce conclave à huis clos, le ministre du Pétrole a déclaré : « Les responsables de cette entreprise m'ont présenté leur projet d'autonomisation et d'optimisation de la production pétrolière du Gabon. L'échange a été très intéressant, d'autant plus qu'il est utile, nécessaire et indispensable aujourd'hui, de penser et voir plus grand pour l’avenir de notre pays ». Pascal Houangni Ambouroue n’en a pas dit plus. Mais l’on se sait que Weatherford implantée à Port-Gentil n’avait plus qu’une présence symbolique à cause de la crise qui secoue le secteur...
(Agence Ecofin 13/04/17)
Les producteurs d’huile de palme exerçant au Gabon ont franchi un palier quant au respect des normes environnementales. La table ronde sur l’huile de palme durable (RSPO), vient d’approuver la norme RSPO pour l’huile de palme produite au Gabon. Une initiative dont se félicite le WorldWide Fund for Nature (WWF) dans un communiqué, en ce sens qu’elle permet désormais «aux producteurs gabonais de développer des plantations d'huile de palme qui ne nuisent pas à de précieuses forêts, des communautés ou des travailleurs». «L'adoption de la norme RSPO au Gabon est un grand pas vers la conservation des forêts, même si d'autres initiatives ...
(APA 13/04/17)
APA – Douala (Cameroun) - Les réserves de change au sein de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale ont connu une réelle érosion au cours de ces dernières années, passant de 6000 milliards de FCFA en 2010, à seulement 2000 milliards de FCFA en 2017. Cette chute vertigineuse de 4000 milliards de FCFA en l’espace de sept ans s’explique principalement, selon Kadima Kalondji, représentant résident du Fonds monétaire international (FMI) au Cameroun, par l’effondrement des recettes et la chute des exportations pétrolières sur le marché international dont cinq des six pays de la CEMAC en sont producteurs et exportateurs. Cette dégringolade des réserves de change est favorisée également par l’explosion des dépenses d’investissement public dans une conjoncture difficile...
(Financial Afrik 13/04/17)
Le constat est de Kadima Kalondji, représentant résident du FMI au Cameroun. Les réserves de change de la Communauté des Etats de l’Afrique Centrale (CEMAC) ont chuté de 6000 milliards de FCFA en 2010 en à peine 2000 milliards aujourd’hui. Pour cause, l’effondrement des recettes provenant de l’exportation des matières premières et l’explosion des dépenses d’investissements publics dans un contexte défavorable aux économies de rente. Signe du marasme de la sous-zone CFA, la dette communautaire a pris l’ascenseur, passant de l’équivalent de 15% du PIB en 2010 en 45% en 2016. Cette tendance va se poursuivre selon la représentante du FMI si les Etats n’adoptent pas un plan de redressement de leurs économies. Car, souligne Kadima Kalondji, les recettes pétrolières,...
(APA 13/04/17)
La Banque gabonaise et française internationale (BGFIBank) a réalisé un résultat net de 39 milliards de francs CFA en 2016, soit 31 % d’augmentation en valeur absolue, d’après les chiffres publiés au terme du conseil d’administration tenu à Libreville, au Gabon, « à l’effet d’arrêter les comptes de l’exercice écoulé », a appris jeudi APA auprès de ce groupe bancaire. [Img : 39 milliards de FCFA de résultat net pour la BGFIBank] Occasion pour les actionnaires de revenir sur une année « marquée par de belles performances malgré un environnement économique contrasté et le renforcement des exigences réglementaires », s’est réjoui le président-directeur général Henri-Claude Oyima. Pendant la période considérée, la BGFI a réalisé un total de bilan de 2935...
(AFP 12/04/17)
Le géant singapourien de l'agro-alimentaire Olam a annoncé avoir ouvert mardi au Gabon sa plus grande usine d'huile de palme en Afrique. "D'une superficie de 17 hectares, (l'usine) permettra de traiter 90 tonnes métriques de régimes de palmier par heure et de produire 138.700 tonnes métriques d'huile de palme par an", détaille un communiqué de la multinationale singapourienne. "D'ici une décennie, le palmier à huile apportera autant de revenus que le pétrole à notre pays", a déclaré mardi le président gabonais Ali Bongo Ondimba pendant l'inauguration de cette deuxième usine...
(Gabon Review 12/04/17)
Destinée à asseoir la stratégie de mise en place d’une filière agro-alimentaire gabonaise à vocation exportatrice, l’usine transformation d’huile de palme de Mouila a été inaugurée ce 11 avril. Le chef-lieu de la province de la Ngounié (Sud-est) a ajouté le dernier chainon de son industrie du palmier à huile, avec l’inauguration par le chef de l’Etat, d’une usine de transformation de l’huile de palme, ce 11 avril à Mouila. Evaluée à 22 milliards de francs CFA, cette usine découlant du partenariat entre Olam et l’Etat gabonais, permettra ainsi d’asseoir la stratégie de mise en place d’une filière agro-alimentaire gabonaise à vocation exportatrice. «Sur la longue marche vers l’émergence de notre pays, ceci est une étape cruciale : après l’étape...
(Agence Ecofin 12/04/17)
D’une capacité de production de 90 tonnes d’huile de palme à l’heure, le complexe industriel de Mboukou, situé à Mouila dans la province de la Ngounie (sud du Gabon), constitue le fleuron de l’industrie de transformation de cet opérateur sur le continent. L’usine dont la construction a commencé en décembre 2015, a nécessité la mobilisation de 39,6 millions de dollars. Elle produit annuellement 138 700 tonnes d’huile de palme. Pour cette plantation située à 19 kilomètres de la capitale provinciale du sud du Gabon, le groupe singapourien dispose d’une concession de 100 000 hectares, répartie en trois lots, dont 38 300 hectares sont déjà plantés. Dans les semaines à venir, la multinationale agro-industrielle qui emploie 5365 ouvriers dont 1672 femmes,...
(Agence Ecofin 12/04/17)
En 2010, assure Kadima Kalondji, représentant résident du FMI au Cameroun, en visite à Libreville dans le cadre d’un séminaire destiné aux hommes de médias de la sous-région, les réserves de change de l’espace communautaire s’établissaient à 6000 milliards de Fcfa. Elles ont dégringolé depuis lors et se situent à 2000 milliards de Fcfa, soit une érosion de 4000 milliards de Fcfa en six ans. Ceci est la résultante de l’effondrement des recettes et de la chute des exportations pétrolières ainsi que de l’explosion des dépenses d’investissement public dans un contexte financier difficile et défavorable aux économies rentières. La dette communautaire est, quant à elle, passée de 15% du PIB en 2010, à 45% en 2016. Cette dégradation va se...
(Agence Ecofin 11/04/17)
Le président directeur général de Yihua Enterprises Group, par ailleurs vice-président de la Chambre Internationale de Commerce de Chine (CICC), Liu Shaoxi (photo), chef de la délégation d’hommes d’affaires chinois en séjour au Gabon la semaine dernière, a visité les installations de la Société nationale des bois du Gabon (SNBG). Au cours de la visite organisée par l’Agence nationale de promotion des investissements (ANPI), le Pdg a examiné les sites de la SNBG, apprécié l’outil de production et les actifs forestiers de cette entreprise qui continue de produire des contreplaqués d’Okoume. Aussi n’a-t-il pas écarté la perspective de devenir...

Pages

(AFP 14/01/17)
Emmené par sa vedette Pierre-Emerick Aubameyang, le Gabon va lancer "sa" Coupe d'Afrique des nations en affrontant la Guinée-Bissau samedi à 17h00 à Libreville. Une contreperformance serait une énorme désillusion. La Guinée-Bissau est, en effet, considérée comme l'adversaire le plus modeste de ce groupe A, derrière le Cameroun et le Burkina Faso qui joueront à 20h00. Certes, au classement Fifa, les Bissau-Guinéens font mieux que les Gabonais (68e contre 108e). Mais les Panthères gabonaises ont dans leurs rangs l'un des plus impressionnants joueurs au monde, Aubameyang, 27 ans..
(RFI 14/01/17)
Le Gabon va organiser sa première Coupe d’Afrique des nations comme seul pays hôte, après celle en collaboration avec la Guinée équatoriale en 2012. Pour l'épreuve de cette année, les Panthères auront pour entraîneur, l’Espagnol José Antonio Camacho, qui est arrivé le 2 décembre 2016. Un pari pour les Gabonais, car José Antonio Camacho n’a jamais entraîné une équipe africaine. Un mois pour préparer une Coupe d’Afrique des nations à domicile, voici le pari qu’a eu l’entraîneur espagnol des Panthères, José Antonio Camacho. Pourtant le technicien, qui est passé par le Real Madrid en Espagne, Benfica au Portugal, ou encore par la sélection espagnole et la chinoise, ne se montre guère impressionné et disputera cette CAN comme un Euro. José...
(Le Monde 14/01/17)
La Coupe d’Afrique des nations débute samedi. Tour d’horizon des raisons pour lesquelles il faut suivre la compétition majeure du football africain. Cinq ans après avoir accueilli la première Coupe d’Afrique des Nations (CAN) de son histoire, une coorganisation avec son voisin équato-guinéen, le Gabon est de nouveau le pays hôte de la compétition, qui se déroule de samedi 14 janvier à dimanche 5 février. Alors que ce tournoi débute dans un contexte de crise politique – la réélection contestée d’Ali Bongo en septembre – et de crise économique – secteur pétrolier en difficulté –, que des opposants appellent même au boycottage, seize sélections africaines tenteront de succéder à la Côte d’Ivoire. Des « Panthères » en difficulté et des...
(AFP 13/01/17)
Pays-hôte de la grande fête du football africain, le Gabon traverse une double crise politique et économique à l'heure d'accueillir samedi la Coupe d'Afrique des Nations (jusqu'au 5 février), que des opposants rêvent de transformer en tribune contre le président Bongo. Des appels au boycott ont été lancés par des membres de la société civile soutenant Jean Ping, l'opposant N.1 à la réélection en septembre dernier d'Ali Bongo Ondimba, qui s'est auto-proclamé "président élu". Dans son édition de vendredi, l'hebdomadaire d'opposition Echos du Nord appelle ses partisans à se rassembler samedi dans un quartier populaire de Libreville pour "célébrer la liberté" avec M. Ping, au moment où se tiendra la cérémonie d'ouverture de la compétition à l'autre bout de la...
(Jeune Afrique 12/01/17)
La rumeur courait depuis plusieurs jours sur les réseaux sociaux. C’est maintenant officiel : Booba se produira en concert à la cérémonie d’ouverture de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN), dont le coup d’envoi est prévu ce samedi à Libreville, au Gabon. « #CAN2017 La piraterie arrive », a confirmé le rappeur français sur son compte Instagram, au-dessous d’une photo de lui posant torse nu sur une plage inconnue.
(APA 10/01/17)
L’attaquant gabonais du Borussia Dortmund, Pierre-Emerick Aubameyang (27 ans), a été élu meilleur joueur de la première moitié de la saison en Bundesliga par les joueurs de ce championnat, dans un vote rendu public lundi par le magazine spécialisé Kicker. Il a recueilli 33,6% des suffrages, devançant l'international suédois du RB Leipzig Emil Forsberg (23,1%). Deux-cent trente huit (238) footballeurs professionnels ont participé à la consultation, pour désigner les meilleurs d'entre eux sur les matches aller de la Bundesliga. Auteur de 16 buts pour 15 apparitions en championnat, Aubameyang, dont c’est la quatrième saison en Bundesliga, est devenu l’un des leaders de son club. Boosté par cette distinction honorifique qu’il remporte pour la première fois, il rejoint sa sélection nationale...
(AFP 09/01/17)
Le buteur gabonais du Borussia Dortmund Pierre-Emerick Aubameyang a été élu meilleur joueur du début de saison en Allemagne par les joueurs de Bundesliga, dans un vote rendu public lundi par le magazine spécialisé Kicker. A quelques jours de l'ouverture de la CAN-2017 dans son pays, l'homme aux 16 buts pour 15 apparitions en championnat cette saison obtient pour la première fois cette distinction honorifique. Selon Kicker, 238 joueurs professionnels de Bundesliga ont participé au vote, pour désigner les meilleurs d'entre eux sur les matches aller. Aubameyang, 27 ans, a été élu meilleur joueur de champ par 33,6% des votants. Il devance l'international suédois du RB Leipzig Emil Forsberg (23,1%). Aucun joueur allemand ne figure parmi les cinq premiers. Le...
(RFI 09/01/17)
Samedi prochain, c’est le coup d’envoi de la 31ème édition de la Coupe d’Afrique des Nations de football (la CAN) qui se jouera du 14 janvier au 5 février prochain. Samedi, des leaders syndicaux ont lancé un appel au boycott de l’événement qu’ils considèrent comme une dépense inutile dans un pays en crise. Malgré cet appel, le pays est fin prêt. Reportage à Libreville, Yves Laurent Goma.
(RFI 09/01/17)
Dans six jours, le Gabon accueille la Coupe d'Afrique des Nations de football. Samedi 7 janvier 2017, l'équipe nationale du Gabon - les Panthères - a été battue 1-2 en match amical contre le CF Mounana, un club de première division du pays et champion en titre. Les Gabonais sont inquiets et impatients de voir leurs joueurs. Ce samedi, ils voulaient rentrer au stade Omnisport où a eu lieu le match amical mais sans succès. Reportage de notre correspondant qui était dans le stade. Samedi, la rencontre était à huis clos. Mais près d'une centaine de jeunes ont voulu à tout prix rentrer dans le stade après le match, pour voir les stars des Panthères et surtout, apprécier leur niveau...
(Gabon Review 07/01/17)
Mise au grand jour il y a 72 heures, la «mini-crise» à la tête de sélection nationale devrait rapidement être prise à bras-le-corps, pour assurer et pérenniser la sérénité au sein du groupe. Un chantier dont l’implication personnelle du chef de l’Etat est vivement souhaitée. Le chef de l’Etat, comme tous les officiels qui se sont exprimés à l’occasion de la cérémonie de présentation de vœux, a espéré que la Coupe d’Afrique des nations (Can) 2017 sera une occasion pour réconcilier les Gabonais et recoudre le tissu social fissuré après les violences postélectorales. En effet, les différents intervenants à cette cérémonie n’ont cessé d’appeler les Gabonais à réserver un accueil chaleureux à toutes les délégations attendues pour cet événement. Mais...
(France TV Info 07/01/17)
L'hôte de la Coupe d'Afrique des nations 2017, prévue du 14 janvier au 5 février, n'est autre que le Gabon. Le pays, qui avait déjà co-organisé la compétition en 2012, sort pourtant d'une grave crise politique avec la réélection contestée d'Ali Bongo d'une poignée de voix (officiellement) face à l'opposant Jean Ping. Alors que les plaies sont loin d'être pansées, est-ce bien raisonnable d'organiser un évènement planétaire ? Pas sûr... La CAN d'Ali Bongo (et un peu du Gabon) Les polémiques ont commencé dès l'attribution de cette CAN. Favorite, l'Algérie n'a pas compris pourquoi elle avait été recalée "avec le meilleur dossier". Le responsable ghanéen Randy Abbey affirme avoir eu vent de la victoire de l'outsider gabonais "deux jours avant...
(Dw-World 07/01/17)
Emmenées par Pierre-Emerick Aubameyang, les Panthères auront à coeur d'aller le plus loin possible dans cette CAN. Pour cela, il faudra faire de bons résultats face au Cameroun, au Burkina Faso et à la Guinée-Bissau. A tout seigneur, tout honneur : 7ème participation à la CAN pour les Panthères, qui n'ont eu que des matchs amicaux à se mettre sous la dent, en tant que pays organisateur. Versés dans la poule I des éliminatoires en compagnie de la Côte d'Ivoire, de la Sierra Leone et du Soudan, les Gabonais ont remporté trois rencontres, se sont inclinés à deux reprises et fait un match nul. La star à suivre sera bien évidemment Pierre-Emerick Aubameyang. L'attaquant du Borussia Dortmund, toujours aussi prolifique,...
(Pressafrik 07/01/17)
Le ministre des Sports Matar Ba a tenu à mettre les points sur les «i». En effet, en route pour le Gabon où l’Equipe nationale du Sénégal doit prendre part à la Coupe d’Afrique des Nations (Can) qui s’ouvre le 14 janvier prochain, le maire de Fatick a tenu à préciser la mission des supporters et de la délégation officielle qui accompagneront les poulains d’Aliou Cissé. Mission qui consistera essentiellement à épauler les « Lions» dans sa conquête du titre. «Qui va au Gabon doit savoir que sa mission c’est d’apporter une chaleur positive à l’Equipe nationale. Celui qui veut venir au Gabon pour autre chose n’aura pas sa place ». Cette mise en garde est du ministre du Sport...
(Agence d'information d'afrique centrale 07/01/17)
Le Gabon, hôte de cette 31e édition de la Coupe d’Afrique des nations, pourra compter sur toutes ses forces vives. Mais le pays est dans un contexte politico-économique morose et la sélection nationale est en proie à l’instabilité depuis quelques semaines. Pas idéal pour réussir « sa » CAN. Cinq ans après l’édition 2012, ponctuée d’un quart de finale pour les Panthères, le Gabon reçoit à nouveau le gratin du football africain (14 janvier-5 février). Avec l’émergence d’un Pierre-Emerick Aubameyang passé depuis 2012 du statut de star en devenir à celui de grand attaquant d’Europe, d’un Mario Lemina qui a fait son trou à la Juventus ou d’un Didier Ndong recruté à prix d’or par Sunderland, les Panthères du Gabon...
(Gabon Actu 06/01/17)
Le vainqueur de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN Total, Gabon 2017) empochera quatre millions de dollars contre un million et demi lors des quatre éditions précédentes, a annoncé jeudi à Abuja eu Nigéria le président de la Confédération africaine de football (CAF), Issa Hayatou dans un discours à l’occasion de l’attribution du trophée du ballon d’or africain 2016. L’augmentation de l’enveloppe est possible grâce à l’appui des sponsors, a-t-il expliqué. « Bien plus, cette année 2017 inaugure un nouveau cycle dans la commercialisation des droits marketing et médias de nos compétitions, avec des primes reversées aux équipes participantes qui sont, dans certains cas, multipliées par trois voire plus », a annoncé le président de la CAF qui a élu...
(Gabon Actu 06/01/17)
Le sélectionneur de l’équipe gabonaise de football, l’espagnol José Antonio Camacho et la Fédération gabonaise de football (FEGAFOOT) ont finalement trouvé un terrain d’entente dans le conflit qui les a opposés mercredi suite au refus de la fédération gabonaise de recruter deux kinésithérapeutes et un infirmier espagnol choisis par le technicien espagnol pour le onze national gabonais. La FEGAFOOT a fini par accepter de recruter un kinésithérapeute et un infirmier espagnol. Le second kinésithérapeute a été retourné en Espagne. Son travail sera effectué par un gabonais. Mercredi, le président de la FEGAFOOT, Pierre Alain Mounguengui a martelé que ces fonctions doivent être assurées par des gabonais. Confronté au refus de la fédération, José Antonio Camacho a menacé de démissionner d’où...
(Gabon Actu 06/01/17)
Le gabonais Pierre Emerick Aubameyang, ballon d’or 2016 ne succédera pas à lui même. Le titre est revenu jeudi soir à Abuja au Nigeria à l’algérien Riyad Mahrez, champion d’Angleterre avec Leicester. Riyad Mahrez devient le 3e Ballon d’or africain chez les Fennecs après Lakhdar Belloumi (1981) et Rabah Madjer (1987). Martin Sa
(Le Point 05/01/17)
Le groupe A est celui du pays organisateur. Autant dire que les enjeux y sont d'ores et déjà colossaux entre quatre équipes à découvrir au fil des questions ci-après. Comment les pays du Groupe A se sont-ils qualifiés ? Gabon (pays hôte), Burkina Faso (1er du groupe D avec 13 points devant l'Ouganda, le Botswana et les Comores), Cameroun (1er du groupe M avec 14 points devant la Mauritanie, l'Afrique du Sud et la Gambie), Guinée-Bissau (1er du groupe E avec 10 points devant le Congo, la Zambie et le Kenya). Le joueur à suivre : Pierre-Emerick Aubameyang Le Gabonais est tout simplement intouchable cette saison. Après 20 buts en 19 matches toutes compétitions confondues (16 buts en 14 matches...
(Le Point 05/01/17)
C'était il y a un an, au cœur de l'hiver. Pierre-Emerick Aubameyang se retrouve malgré lui au cœur d'une polémique après avoir reçu pour la première fois le titre de meilleur joueur africain de l'année. En cause, les propos tenus par ses deux « challengers », Yaya Touré et André Ayew, après le verdict. « C'est triste de voir l'Afrique réagir de la sorte, qu'elle ne donne pas d'importance aux choses africaines ! » avait réagi le premier sur RFI, quand le deuxième surenchérissait sur L'Équipe.fr : « S'il n'y avait pas eu la CAN, d'accord on peut en discuter mais là non, on doit privilégier nos compétitions, on doit les respecter. Si nous, Africains, on ne le fait pas,...
(Gabon Actu 05/01/17)
Le président de la Fédération gabonaise de football (FEGAFOOT) a invité mardi les journalistes sportifs gabonais à l’occasion d’un séminaire de formation et de recyclage organisé par l’Association gabonaise de la presse sportive indépendante (AGPSI), sur la nécessité d’informer l’opinion avec professionnalisme en s’éloignant des affabulations qui ternissent souvent l’image de la presse gabonaise. « Vous avez une lourde responsabilité d’informer l’opinion de façon objective, n’informer pas l’opinion sur votre propre opinion », a exhorté M. Mounguengui, par ailleurs parrain de du séminaire sportif. Le séminaire baptisé : « Jean Paul Mve Edou », nom d’un défunt journaliste sportif émérite est organisé du 4 au 6 janvier 2017 sous le thème : « Techniques de couverture de la CAN, gestion...

Pages

(Ogooue Infos 19/03/15)
La littérature gabonaise est à l’honneur à la semaine de la langue française et de la francophonie à Libreville. Quand on entre à l’institut français du Gabon où se déroulent le 14 mars 2015 les activités liées à la semaine de la langue française et de la francophonie, on est, on est immédiatement accueilli par les stands faisant la promotion des œuvres gabonaises. Une aubaine pour les auteurs du pays de faire connaitre et vendre leurs œuvres. De nombreux tires tels que « L’amer saveur de la liberté » de Jean Duvassa, « La vocation de dignité » de du même auteur et « Les Budjala du Gabon » de L »andre Moussavou ou « Rhonda » de Yenz ont...
(Gabonews 19/03/15)
Après les deux premières éditions du salon international du Livre de Libreville, le comité d’organisation se prépare pour la 3e édition. La capitale gabonaise accueillera en avril, des artistes et des écrivains venus du monde. « Hommage à Chinua Achebe », ce sera le thème central de cette édition. « La culture est l’essence de l’homme. C’est la matière première qui permet à l’être humain de s’assumer, de se construire et de vivre en harmonie avec l’autre » ; c’est pour atteindre ces principes que le ministère gabonais de la culture, avec ses partenaires, dont les éditions Ntsame et l’association pour la promotion du livre et des arts, organisent du 1er au 4 avril prochain, « Le salon international du...
(Gabon Review 11/03/15)
L’ancienne directrice de la communication de la première dame s’apprête à lancer un nouveau réseau de télévision mondiale dénommé Evelyne Diatta-Accrombessi Network (Edan). Connue pour avoir géré, au début de la mandature d’Ali Bongo, les appartements privés du 5è étage du bâtiment principal du palais et avoir été accessoirement en charge de la stratégie de communication de la première dame, Sylvia Bongo, avant d’en avoir été virée sans mangement pour incompatibilité d’humeur à la mi-2011, Evelyne Diatta-Accrombessi, l’épouse du troisième directeur de cabinet du président de la République, disposera bientôt du premier réseau mondial noir de télévision. Destiné à célébrer et partager des expériences culturelles contemporaines, urbaines et cosmopolites, ce nouveau canal de production et de diffusion baptisé «Edan», qui...
(Afrik.com 10/03/15)
La directrice générale, fondatrice des Editions Amaya, Solange Andagui Bongo Ayouma a procédé, samedi 7 mars 2015, à Libreville au lancement officiel de la 2e édition du concours littéraire "A vos plumes". A Libreville, C’est parti pour la deuxième édition du concours littéraire "A vos plumes" organisé depuis 2013 par les Editions Amaya et dont l’objectif est de « susciter l’émergence de jeunes talents littéraires et promouvoir la littéraire gabonaise et africaine ». Une édition sous le prisme de la protection de la nature Organisée sous le thème"La nature, préservons-la", cette seconde édition « matérialise la volonté des personnels des Editions Amaya de participer à l’effort collectif de la préservation de l’environnement, en vue de sauver la planète de l’action...
(Gabon Review 09/03/15)
Radio-télévision Nazareth (RTN) a célébré la semaine écoulée son 12è anniversaire sous le signe de nouvelles promesses. Douze ans après sa création en mars 2003, Georges Bruno Ngoussi a dit être un homme comblé par la réussite de son entreprise qui, a-t-il avoué, n’a été possible que grâce à la confiance et le soutien de ses nombreux collaborateurs et partenaires. Aussi a-t-il tenu à marquer le coup, le 6 mars courant, en célébrant l’anniversaire dudit groupe, en présence du directeur général du Centre de développement des entreprises (CDE), Alfred Nguia Banda. Dressant un bilan pour le moins flatteur du groupe qui a acquis depuis le temps une certaine notoriété auprès des usagers et des moyens logistiques conséquents, le P-DG de...
(Gabon Review 09/03/15)
A l’occasion de l’inauguration de son siège, l’éditeur local a lancé, le 7 mars dernier à Libreville, la deuxième édition de son concours littéraire, placé cette année sous le thème : «La nature : préservons-là !». Annoncée quelques jours plus tôt, la deuxième édition du concours littéraire des Editions Amaya «A vos plumes», a été lancée, le 7 mars dernier à Libreville, sous le thème «La nature : préservons-là !». «Il vous souvient que ce thème est au cœur des préoccupations littéraires depuis un demi-siècle, avec notamment l’attribution du prix Goncourt en 1956 à Romain Gary pour son excellent roman Les racines du ciel, roman aux saveurs écologiques, avec en toile de fond, la sauvegarde de la nature à travers...
(Ogooue Infos 18/02/15)
Le Président gabonais, Ali Bongo, a assuré du soutien du Gabon au Tchad et au Cameroun dans leur bataille contre Boko Haram. L’annonce a été faite à l’issue d’un sommet des Etats d’Afrique Centrale. Le Président gabonais Ali Bongo a exprimé sa solidarité avec le Cameroun et le Tchad dans leur lutte contre Boko Haram. « Nous avons le sentiment que nous sommes attaqués », a-t-il indiqué. Ce chef d’Etat a réaffirmé, ce lundi 16 février 2015, le soutien de son pays aux armées qui affrontent actuellement Boko Haram sur le terrain. « Vous n’êtes pas seuls » « Aujourd’hui, deux pays de la sous-région, le Cameroun et le Tchad, sont aux premières loges, mais demain cela peut être d’autres...
(Gabon Review 27/01/15)
A la faveur d’une récente rencontre avec plusieurs acteurs de la culture gabonaise, le ministre de la Culture, des Arts et de l’Education civique a soumis aux artistes un projet de texte devant régir leur organisation et leur fonctionnement. Alors que leur activité n’est jusque-là pas officiellement reconnue, puisque n’apparaissant dans aucun document administratif, les artistes devraient bientôt voir leur statut reconnu et pris en compte par l’administration publique. C’est du moins ce qu’a souhaité le ministre de la Culture, des Arts et de l’Education civique, lors d’une récente rencontre avec plusieurs acteurs du secteur. «J’ai tenu, parce que c’est ma méthode, à (leur) remettre le document que nous avons élaboré, qui (les) concerne au premier chef, parce qu’il s’agit...
(Agence Gabonaise de Presse 23/01/15)
Le Réseau gabonais des journalistes des droits de l’homme (REGAJOUDH) a tenu mercredi, à l’auditorium de Gabon Télévision, à Libreville, une assemblée générale ordinaire au cours duquel il a été dressé le bilan des activités de l’organisation pour l’exercice 2014. Selon le président du REGAJOUDH, Marc Ulrich Malekou-Ma-Malekou, son organisation n’a connu aucun incident majeur bien au contraire, le bilan est jugé satisfaisant quant aux activités menées l’année dernière. S’agissant d’actions majeures, le réseau a participé à plusieurs séminaires de formation et organisé des plaidoyers à l’intention des personnes physiques et morales qui ont sollicité son intervention. Il a également mené des actions en milieu carcéral, où il a été question pour le bureau exécutif d’apporter à des jeunes mineurs,...
(Gabon Eco 15/01/15)
Le symposium international sur bois de Libreville s'est ouvert mercredi 14 janvier. Il a pour objectif comme lors des précédentes éditions, de promouvoir la créativité, favoriser les rencontres et les échanges d'expériences afin de valoriser la sculpture sur bois. La troisième édition du symposium international sur bois de Libreville a débuté hier. Pour cette compétition, sept sculpteurs gabonais dont les noms restent encore inconnus seront de la partie avec pour objectif de valoriser l'art sur bois. Consacrée aux sculpteurs gabonais, cette troisième édition n’enregistrera donc pas la participation des sculpteurs étrangers, contrairement aux éditions antérieures et sera étalée sur plusieurs jours. Selon un accord établi entre le ministère de la Culture, des Arts et de l'Education civique et les artistes...
(Gabonews 15/01/15)
Désormais romancière, Pulchérie Abeme Nkoghe a présenté sa nouvelle œuvre au public le week-end écoulé. Selon l’écrivaine, son livre, “chambre117’’ est une histoire entre le lecteur et la narratrice. « Ce n’est pas le numéro d’une chambre de motel » a dit Pulchérie Abeme Nkoghe qui a présenté son ouvrage samedi dernier dans un salon de thé à Libreville. “Chambre117’’, C’est le titre de cette nouvelle œuvre littéraire qui vient ajouter une nouvelle couleur au paysage de la littérature gabonaise. Avec ses lecteurs, l’écrivaine a partagé le sentiment qui l’a poussé à rédiger ce livre : « au-début, je voulais que les gens retrouvent ma vraie nature… j’aime rire ; après trois chapitre, j’ai pensé à autre chose. Ce titre,...
(Gabon Review 09/01/15)
Une initiative conjointe du foyer éducatif Arc-en-Ciel et espoirs et de la structure LBV Trampo West Coast, a permis à une vingtaine d’enfants de bénéficier d’un moment d’évasion et de jeux à travers des séances gratuites de sauts et de saltos sur le trampoline salto élastique érigé sur la plage en face du lycée national Léon Mba. Noël c’est tous les jours chez les enfants tant qu’ils peuvent recevoir de l’amour. C’est dans cet élan de magie qu’Hervé Engeng et ses partenaires ont mis à disposition des pensionnaires de la maison d’accueil Arc-en-Ciel et espoirs, dans l’après-midi du 8 janvier dernier, la nouvelle attraction du front de mer, le trampoline élastique à 4 places permettant d’effectuer des sauts et figures...
(Gabon Review 27/12/14)
Le directeur général et le directeur des actualités télévisées de la principale chaîne de télévision du pays sont respectivement remplacés par Léon Imunga Ivanga et Charles Obame Ondo. Alors que les nominations du dernier Conseil des ministres n’ont pas encore fini de susciter des commentaires, notamment du fait du remplacement du «tout-puissant» Yves Fernand Manfoumbi à la tête de la direction général du budget, la principale chaîne de télévision du pays vient de connaître des changements d’importance. Jusque-là directeur général de Gabon Télévision, David Ella Mintsa vient d’être nommé conseiller du directeur général de l’Autorité de régulation des communications électroniques et de la poste (Arcep). Il est remplacé par Léon Imunga Ivanga, cinéaste et ancien directeur général de l’Institut gabonais...
(Gabon Eco 12/12/14)
Des 21 projections de films documentaires, en passant par la pédagogie à l'image destinée aux élèves des lycées et collèges, jusqu'aux échanges entre professionnels, la 9e édition des Escales Documentaires de Libreville, s’est clôturée sur une note de satisfaction, selon les responsables de l'Institut Gabonais de l'Image et du Son (IGIS). Dimanche 7 décembre 2014, c'est sur la projection de trois films documentaires, "We were rebels" des cinéastes allemands Katharina Von Schroeder et Florian Schewe, "Fragments" du Marocain Hakim Belabbes, et ‘’Tinghir-Jérusalem, les Echos du mellah" du Franco-Marocain Kamal Hachkar, que la 9e édition des Escales Documentaires de Libreville, a pris fin. Pour les organisateurs de l'événement, cette édition fut une totale réussite. « La 9e édition des Escales Documentaires...
(Gabon Review 12/12/14)
Alors que son mandat tire à sa fin, Maggaly Nguema, Miss Gabon 2014, récemment élue 2e dauphine Miss Supranational 2014 en Pologne, exprime son sentiment, fait son bilan et parle de ses projets, notamment de son engagement caritatif. Gabonreview : Lauréate du concours Miss Supranational, que représente cette victoire pour vous? Maggaly Nguema : Cette victoire est une récompense, une fierté et forcément un honneur. Je pense que c’est un signe de reconnaissance de la beauté gabonaise en particulier et un signe de respect pour le charme de la femme africaine de manière générale. C’est une victoire pour notre pays et je suis contente d’avoir été celle par qui le Gabon a reçu cette place non négligeable. Comment vous êtes-vous...
(Gabon Review 06/12/14)
Surpris à la première diffusion de sa 3e œuvre cinématographique intitulée «le gris en sursis», le réalisateur Antoine Abessolo Minko, qui participe aux 9èmes Escales documentaires de Libreville, a accepté de partager avec nous son amour et sa passion pour le film documentaire. Quelle est, verbalement, votre carte de visite ? Je suis Antoine Abessolo Minko, diplômé de l’Institut nationale de communication de Bry-sur-Marne en France. Je suis dans le monde du cinéma d’abord comme acteur, depuis 1974 avec Charles Mensah, Pierre-Marie Dong et d’autres. J’ai fait de la caméra. J’ai été réalisateur de plateau à la RTG. J’ai été directeur du centre audiovisuel au ministère de la Culture. Je suis actuellement à l’Igis (Institut gabonais de l’image et du...
(Xinhua 01/12/14)
DAKAR (Xinhua) -- Le 15e Sommet de la Francophonie, qui a pris fin dimanche au Centre international de conférences Abdou Diouf de Diamniadio (CICAD), à 30 km de Dakar, a adopté des "décisions importantes" ayant notamment trait à la jeunesse et à l' économie, a-t-on appris de source officielle. S'exprimant lors de la conférence de presse clôturant le deux jours de travaux des pays membres de l'espace francophone, le président sénégalais Macky Sall a affirmé que le sommet a adopté un cadre stratégique à moyen terme pour jeunesse et l'économie. Il a indiqué que le sommet a "insisté" sur le renforcement de la dimension économique dans un esprit de partenariats solidaires au sein de l'espace francophone. Le sommet s'est penché...
(Gabon Eco 28/11/14)
Fruit d'un partenariat entre l'Institut Gabonais de l'Image et du Son (IGIS) et l'Institut Français du Gabon (IFG), la 9e édition des Escales Documentaires de Libreville débute dans moins d'une semaine, sous l'empreinte des enjeux multiples pour le cinéma documentaire local. Instauré en 2005 sous l'impulsion de passionnés du 7e art et des professionnels du cinéma, le festival ‘’Les Escales Documentaires de Libreville’’ ouvre ses portes dans quelques jours, avec la projection de plusieurs courts-métrages documentaires à vocation pédagogique. Cette initiative est un véritable pôle d'attraction, d'échanges et d'appréciation des œuvres cinématographique à caractère documentaire, mis en branle grâce à l'appui de plateformes culturelles telles que l'Institut Français du Gabon, l'institut Allemand Goethe, le festival Les Escales de la Rochelle,...
(Gabon Eco 21/11/14)
Titulaire d’un master II en stratégie d’entreprise et d’un master I en ressources humaines, la romancière gabonaise Joyce Ontsaga auteur des œuvres littéraires ‘’Murielle’’ et ‘’Le Désespoir des femmes’’ publiées par les éditions Odem au Gabon et Edilivre en France a présenté ses livres à la rédaction de Gaboneco.com avant de parler de son futur roman intitulé ‘’l’Aventure’’. Gaboneco (Ge) : Votre premier roman s’intitule ‘’ Murielle’’de quoi parle-t-il exactement ? Joyce Ontsaga (J0) : ‘’Murielle’’ est un roman composé de 9 parties et publié en juillet 2012 par les éditions Odem au Gabon. Ce roman parle de la vie d’une jeune fille qui après l’obtention de son baccalauréat va se rendre compte que la vie est loin d’être idéale...
(Gabon Eco 18/11/14)
Warner Bros, la maison de production cinématographique américaine annonce le tournage de son nouveau film "Tarzan" au Gabon. Le Gabon servira de cadre au tournage du prochain "Tarzan" qui relate l'histoire du ‘’roi de la jungle’’. "Tarzan", le nouveau film de la maison de production américaine Warner Bros sera tourné au Gabon avec à l’affiche de grosses pointures cinématographiques tels que Alexander Skarsgard dans le rôle de Tarzan, Margot Robbie dans celui de Jane, Christoph Waltz qui incarnera le méchant et Samuel L. Jackson. L'histoire de cette nouvelle production se déroule en 1889, en plein période coloniale. Tarzan qui a été élevé dans la jungle par des singes, a été réintégré dans la société britannique. Sur ordre de la reine...

Pages

(Jeune Afrique 07/03/17)
Bien que leurs économies soient les plus résilientes de la zone, car les plus diversifiées, le Cameroun et le Gabon vont aussi devoir trouver un accord avec le FMI. Malgré des taux de croissance respectifs de 4 % et 3 % en 2016, les deux pays doivent résorber leurs déficits (du budget et des comptes courants). Le Cameroun, moins endetté (31,6 % du PIB) que les autres États de la Cemac, dispose encore d’une capacité de financement sur le marché régional et international. Le pays pourrait donc se limiter à un partenariat technique avec le FMI. Mais, en tant que locomotive de la région, il doit montrer l’exemple, en maîtrisant davantage son endettement et en réduisant ses dépenses publiques. Dans...
(Jeune Afrique 07/03/17)
Parmi les nouveaux visages incontournables de la Cemac, le tchadien Abbas Mahamat Tolli hérite d'un poste d'autant plus important que la récession économique de la zone ne fait que commencer. Il a été adoubé le 17 février par les chefs d’État de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac). Dix jours après avoir pris ses quartiers dans le vaste bureau de gouverneur de la Banque des États de l’Afrique centrale (Beac), au 15e étage du siège, à Yaoundé. En attendant son installation officielle, Abbas Mahamat Tolli a déjà choisi son directeur de cabinet en la personne du Centrafricain Aimé-Dominique Bida-Kolika, qui avait déjà occupé ce poste du temps du Gabonais Philibert Andzembé (de 2007 à 2010). L’arrivée du...
(Jeune Afrique 07/03/17)
Depuis la fin de son mandat de commissaire de l’Union africaine au Commerce et à l’Industrie, il y a quelques jours, la Tchadienne Fatima Haram Acyl n’a pas chômé. La belle-sœur du président Idriss Déby Itno va désormais seconder Daniel Ona Ondo en tant que vice-présidente de la Commission de la Cemac. Son parcours dans les organisations internationales a débuté au Bureau des Nations unies pour les services d’appui aux projets (Unops), où elle a assuré la direction des finances et de l’administration. Titulaire d’un MBA en finance de l’université Xavier de Cincinnati, cette fille et épouse de diplomate entame sa carrière aux États-Unis, exerçant dans plusieurs cabinets d’audit, dont PWC. Elle regagne son pays en 2004 pour être rapidement...
(Jeune Afrique 07/03/17)
Fragilisés par la chute des cours du pétrole, les États d’Afrique centrale se voient contraints de frapper à nouveau à la porte du FMI. Ajustements structurels, orthodoxie financière…les mauvais souvenirs des années 1980 refont surface. La potion sera-t-elle aussi amère cette fois-ci ? Deux sommets de chefs d’État en deux mois. Le fait est suffisamment rare au sein de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac) pour être relevé. Il témoigne de l’urgence pour ces présidents de trouver une solution à la grave crise économique qui ébranle leur zone. Le 23 décembre 2016 à Yaoundé, en présence de Michel Sapin, ministre français de l’Économie et des Finances – et à ce titre garant de la parité fixe entre le...
(Jeune Afrique 07/03/17)
Après de deux années passées à diriger le Gabon en tant que Premier ministre, le nouveau président de la Commission de la Cemac va se pencher sur des dossiers d'envergure, comme la lutte contre corruption et la libre circulation des personnes. FMI : voici venu le temps de l’austérité en Afrique centrale Congo et Guinée équatoriale : les hauts fonctionnaires devront revoir leur dépenses à la baisse Sa retraite aura été de courte durée. Premier ministre du Gabon jusqu’en septembre, Daniel Ona Ondo a été nommé le 17 février président de la Commission de la Communauté économique et monétaire des États de l’Afrique centrale (Cemac). Un poste taillé sur mesure pour cet agrégé d’économie âgé de 71 ans, qui a...
(RFI 06/03/17)
Yohann Gène a remporté la Tropicale Amissa Bongo pour la deuxième fois après l’édition 2013, ce 5 mars 2017 à Libreville. Le Français devance ainsi l’Erythréen Issak Tesfom et l’Allemand Nikodemus Holler au classement général de la course cycliste gabonaise. Avec deux Tropicales Amissa Bongo remportées, Yohann Gène talonne désormais un autre Français au palmarès de cette course cycliste au Gabon, l’une des plus prestigieuses du continent. Après son sacre en 2013, le coureur s’est en effet adjugé l’édition 2017 et s’est ainsi rapproché d’Anthony Charteau, vainqueur en 2010, 2011 et 2012. « Je suis très content parce que ça faisait deux ans que je n’avais pas gagné [une course, Ndlr], a réagi le coureur de l’équipe Direct Energie. J’en...
(Jeune Afrique 06/03/17)
Malgré les problèmes techniques qui ont provoqué l’annulation d’une étape, la course cycliste Tropicale Amissa Bongo est tout de même arrivée jusqu’à Libreville ce dimanche, où le Guadeloupéen Yohann Gène (Direct Energie) a remporté la compétition avec 16 secondes d’avance sur les autres coureurs. Vendredi 03 mars, entre Lambaréné et Kango, le coureur avait déjà remporté pour la quatrième fois de sa carrière une étape qu’il connaissait bien, dans un pays qui semble lui porter chance. De fait, en neuf participations, le cycliste de 35 ans a déjà porté sept fois le maillot de vainqueur d’étape. À ses cotés sur le podium figurait l’Érythréen Tesfom Okubamariam, membre de l’équipe japonaise Interpro Cycling Academy et qui s’était vu remettre la veille...
(France 24 04/03/17)
Angela Merkel est à Tunis. La chancelière allemande et le président Caïd Essebsi ont signé un accord pour accélérer les retours des Tunisiens sans visa. 1500 personnes sont concernées. Au Gabon, Jean Ping maintient la pression sur le pouvoir. Il refuse de participer au dialogue politique voulu par Ali Bongo et appelle ses partisans à la résistance. Le journal de l'Afrique a reçu Jean Gaspard Ntoutoume Ayi, porte-parole de Jean Ping. Et puis au Fespaco, l'étalon d'or sera décerné samedi.
(RFI 04/03/17)
Au Gabon, la justice a entrepris une nouvelle série d'actions dans le cadre de l'opération anticorruption Mamba. Quatre mandats d'arrêts internationaux ont été lancés, notamment contre le fils de l'opposant Jean Ping, ainsi que contre l'ancien PDG de la Poste, Alfred Mabika. Le parquet a également annoncé l'inculpation et l'incarcération du directeur général des douanes. Alain Njoubi Ossamy dort à « Sans famille », le surnom de la prison centrale de Libreville. Selon le procureur, le directeur général des douanes a été inculpé de « détournement de deniers publics et faux en écriture ». L'un de ses adjoints est soupçonné de complicité de détournement, mais lui a été laissé en liberté provisoire. Un juge d'instruction a également émis quatre mandats...
(Le Monde 03/03/17)
Jean-Gaspard Ntoutoume-Ayi, porte-parole de Jean Ping, détaille la stratégie de l’opposition pour contraindre le président gabonais mal élu de se retirer. Propos recueillis par Christophe Châtelot De passage à Paris le 1er mars après une visite à Bruxelles, Jean-Gaspard Ntoutoume-Ayi, porte-parole de Jean Ping, candidat malheureux à la présidentielle du 27 août 2016 à l’issue d’un scrutin entaché de fraudes, détaille la stratégie de l’opposition, qui espère toujours contraindre Ali Bongo Ondimba à quitter la présidence du Gabon. Vous revenez de Bruxelles où vous avez rencontré des représentants de l’Union européenne. Quel message leur avez-vous transmis de la part de Jean Ping ? Jean-Gaspard Ntoutoume-Ayi Le message était simple. Après la résolution du Parlement européen [adoptée le 2 février qui...
(BBC 03/03/17)
Les voitures à essence manquent de carburant. La Société gabonaise de raffinage des produits pétrolier fait face à une panne technique. Pour quelques conducteurs, cette situation serait consécutive à la grève des professionnels du pétrole mécontents de la récente intervention militaire sur un site de production du pétrolière où des membres de l'Onep. Sur le site concerné, les employés observaient le service minimum conforme à la grève en cours dans la compagnie Morel et Prom. Depuis, la capitale Libreville vit sa deuxième journée de pénurie d'essence. Les stations-services peinent à rassurer les automobilistes. Les pompistes ne donnent aucune raison pour expliquer cette pénurie. Certains chauffeurs ont décidé de garer leurs véhicules près des stations-essences pour être les premiers servis en...
(Jeune Afrique 02/03/17)
En visite à Libreville jusqu'à mardi, les équipes du Fonds monétaire international (FMI) ont conclu à la nécessité "d'une action décisive pour répondre aux défis de court terme". Un programme de crédits doit être arrêté prochainement. Au Gabon, la conjoncture économique est difficile. Le pays a multiplié en 2015 les mesures de réduction de ses dépenses, mais cela ne semble pas suffire. Compte tenu des arriérés de paiement de salaires et de dettes ...
(RFI 02/03/17)
L’élection présidentielle du 27 août 2016 au Gabon et la validation par la Cour constitutionnelle le 23 septembre de la victoire d'Ali Bongo sont toujours farouchement contestées par le camp de Jean Ping. Pour rappel, les observateurs européens ont indiqué, sans détour, que les « anomalies » observées dans le Haut-Ogooué « mettent en question l’intégrité du processus de consolidation des résultats et du résultat final de l’élection ». L'Union européenne va-t-elle appliquer l'article 96 des accords de Cotonou et appliquer des sanctions contre Libreville ?
(Jeune Afrique 02/03/17)
Depuis quelques mois déjà, Guy Nzouba Ndama, ancien président de l’Assemblée nationale et principal soutien – avec Casimir Oyé Mba – de Jean Ping lors de la présidentielle d’août 2016, voulait lancer sa propre formation politique. C’est chose faite : Les Démocrates ont vu le jour sur les cendres de l’Alliance pour le nouveau Gabon (ANG), jusqu’ici dirigée par Séraphin Davin Akouré et qui disposait de l’agrément du ministère de l’Intérieur. À leurs côtés, Léon Paul Ngoulakia, cousin du chef de l’État et ex-patron du Conseil national de sécurité. Objectif de Nzouba Ndama : reprendre en partie son autonomie tout en conservant de bonnes relations avec la Coalition pour la nouvelle République, l’alliance de l’opposition créée en octobre 2016 autour de Ping...
(RFI 01/03/17)
Au Gabon, le comité ad hoc mis en place par le pouvoir pour préparer le dialogue politique inclusif a terminé ses travaux mardi 28 février, à Libreville. Les commissaires de l'opposition et de la majorité ont élaboré un règlement intérieur du dialogue, mais surtout un rapport qui sera remis ce jeudi au président Ali Bongo. C'est à l'issue de cette étape que la date du dialogue sera fixée. Après deux semaines de travail, les membres de la commission ont élaboré un rapport de 28 pages qui résume les principales réformes attendues : « La révision de la Constitution, la durée des mandats politiques tels que le mandat présidentiel, le mandat des députés, les questions ayant trait au redécoupage des circonscriptions...
(Jeune Afrique 01/03/17)
Le président gabonais ne s’est pas rendu au sommet de la Cemac, le 17 février à Djibloho (Guinée équatoriale). Et pour cause. Ali Bongo Ondimba (ABO) s’est blessé lors d’une partie de football avec le roi du Maroc. Mohammed VI a en effet pris deux semaines de vacances dans sa maison de la pointe Denis, une presqu’île de l’estuaire du Komo, au large de Libreville. Le souverain chérifien est à son aise chez son ami gabonais, qui est monté en première ligne pour mobiliser les pays subsahariens en faveur du retour du Maroc au sein de l’UA et qui est notamment parvenu à rallier le Rwandais Paul Kagame à la cause de Rabat. De quoi renforcer les liens d’amitié entre...
(Le Point 01/03/17)
L'équipe gabonaise a refusé de participer à "sa" course cycliste. De quoi justifier l'interrogation des spectateurs tout au long du parcours de la première étape. Au passage du peloton, sur les 150 kilomètres que couvrait le tracé du jour, les spectateurs ont attendu les « Panthères du Gabon », en vain : l'équipe nationale a brillé par son absence en refusant de se rendre à la signature le matin même, déclarant ainsi forfait pour le reste de la compétition. C'est donc la déception pour le public qui s'était déplacé entre Moanda et Akieni, dans le sud du pays. En cause : des histoires de primes principalement. « Les coéquipiers du capitaine Cédric Tchouta ont exigé le paiement intégral de l'ensemble...
(Le Point 01/03/17)
Bien que le maillot jaune soit revenu à Tony Hurel (Direct Energy) à l'issue de cette deuxième étape de la Tropicale Amissa Bongo, ce sont bien les Érythréens qui se sont fait de nouveau remarquer sur le podium, après avoir avalé 98 kilomètres entre Lekoni et Franceville (Sud). Parmi eux : Elyas Afewerki qui a arraché les maillots de meilleur grimpeur, de points chauds et de la combativité. Son compatriote Meron Abraham a également fait les allers et retours sur le podium où il s'est vu remettre les maillots de meilleur jeune et de meilleur Africain. Les Érythréens dans tous les coups Sur cette étape, qui a filé dans les paysages somptueux des hauts plateaux Batéké, à la frontière du...
(Jeune Afrique 28/02/17)
Depuis la mi-février, des réunions techniques définissent les contours du dialogue national que le président Ali Bongo Ondimba (ABO) appelle de ses vœux et qui est censé se dérouler durant ce premier semestre. La société civile sera dans un second temps invitée à déposer des propositions. La troisième phase, la plus attendue, qui s’ouvrira début mars, réunira les responsables politiques ayant accepté de participer à la commission paritaire préparatoire. Celle-ci sera composée de 50 membres (au lieu des 40 initialement prévus),...
(RFI 28/02/17)
Bruno Ben Moubamba est la principale personnalité d'opposition à avoir rejoint le gouvernement d'ouverture gabonais en octobre 2016. Sa nomination comme vice-Premier ministre chargé de l'Urbanisme, de l'Habitat social et du Logement avait suscité des critiques dans l'opposition. Depuis sa prise de fonction, il n'a pas hésité à critiquer plusieurs fois l'action de son propre gouvernement. Ce qui n'empêche pas Bruno Ben Moubamba d'être venu en France la semaine dernière pour défendre le dialogue souhaité par le président Bongo et sur le point de commencer. RFI l'a rencontré. RFI : Bruno Ben Moubamba, pensez-vous que ce dialogue peut avoir des conséquences concrètes en sachant que Jean Ping et sa coalition n’y seront pas ? Bruno Ben Moubamba : C’est une...

Pages