Samedi 18 Novembre 2017

Gabon

(Afrique sur 7 13/10/17)
Après la présidentielle largement contestée qui a vu la victoire du président sortant Ali Bongo, l’opposant Jean Ping serait favorable à une participation aux prochaines législatives. Mais son souhait est de faire une coalition de l’opposition pour affronter le parti au pouvoir. Une coalition pro-Jean Ping pour les législatives ? Une autre bataille se prépare dans l’arène politique gabonaise après une présidentielle entre Ali Bongo et Jean Ping émaillée de nombreux incidents. Les législatives prévues avant le mois d’avril 2018, date butoir annoncée par la Cour constitutionnelle, font d’ores et déjà bouger les lignes.
(APA 13/10/17)
APA - Brazzaville (Congo) - La croissance économique en Afrique subsaharienne devrait ressortir à 2,4 % en 2017, contre 1,3 % en 2016, selon la dernière édition d’Africa’s Pulse, un rapport semestriel de la Banque mondiale qui analyse l’état des économies africaines parvenu ce jeudi à APA à Brazzaville. Les anticipations d’avril dernier, tablaient sur une progression de 2,6 %, rappelle le rapport. Au deuxième trimestre de cette année , les deux principales locomotives du continent — l’Afrique du Sud et le Nigéria — ont renoué avec la croissance après respectivement deux et cinq mois de performances négatives, entraînant dans leur sillage la croissance régionale. Par ailleurs, l’amélioration de la conjoncture internationale, à la faveur notamment de la hausse des...
(Xinhua 12/10/17)
Les pays de la Communauté économique des Etats de l'Afrique centrale (CEEAC) et ceux de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) ont entamé la formalisation de leur coopération policière en approuvant la proposition de rédaction d'un protocole d'accord lors d'une réunion sur la lutte contre le terrorisme, mercredi à Yaoundé. Le projet de protocole d'accord constitue l'une des principales conclusions de la première réunion de haut niveau des chefs de police d'Afrique centrale et de l'Ouest, ouverte pour deux jours mardi dans la capitale camerounaise, sous l'égide de l'Organisation internationale de police criminelle (OIPC) - Interpol, représentée aux travaux par son secrétaire général en personne, l'Allemand Jurgen Stock. En attendant sa validation officielle par les autorités...
(Agence Ecofin 11/10/17)
La Guinée équatoriale et le Gabon risquent des sanctions pour non-respect de la libre circulation au sein de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac). C’est la décision prise par le Comité de pilotage du programme des réformes économiques et financières de la Cemac (Pref-Cemac), qui s'est réuni, le 28 septembre 2017, à Douala, au Cameroun. A la lecture du communiqué final des travaux signé par Gilbert Ondongo, le président du Comité, l’on note dans un premier temps qu’il y a eu rappel de la décision des chefs d'Etat de la Cemac prise lors de leur dernier Sommet a Djibloho (Guinée équatoriale), en février 2017. A cette occasion, il avait été décidé de rendre effective et de manière...
(La Tribune 10/10/17)
L'Union européenne et le gouvernement gabonais continuent toujours leurs discussions dans la capitale gabonaise, Libreville, autour du Dialogue politique intensifié lancé à la fin d'année 2016 entre les deux parties. Objectif selon les Affaires étrangères gabonaises : garantir le respect de l'Accord de Cotonou qui définit le cadre les règles de pré-coopération en l'UE et des pays d'Afrique, des Caraïbes et des Pacifiques (ACP). Le gouvernement gabonais et l'Union européenne (UE) ne se donnent pas de répit. Après leur séance de travail du 3 octobre, les deux parties ont poursuivi leurs discussions ce samedi 7 octobre dans la capitale gabonaise, Libreville. D'après le ministère gabonais des Affaires étrangères qui a révélé l'information via un communiqué, la rencontre entre les deux...
(Agence Ecofin 10/10/17)
Pour permettre aux travailleurs du secteur agricole de bénéficier de rémunérations dignes et de vivre décemment du fruit de leur travail, le gouvernement envisage, dans les prochains mois, de mettre en place un cadre réglementaire ouvrant l’accès à un salaire minimum chez les travailleurs de la terre. Cette annonce a été faite, ce 9 octobre, à l’issue de la séance de travail entre le ministre de l’Agriculture, de l’élevage en charge du programme Graine, Yves Fernand Manfoumbi, et Carmen Ndaot, ministre du Travail. Après avoir constaté l’absence de convention collective nationale du secteur agricole, d’un cadre réglementaire des prix des produits locaux ainsi que des coûts des activités agricoles, les membres du gouvernement ont convenu de la mise en place...
(Agence Ecofin 10/10/17)
En dépit d’un contexte marqué par un retrait du chiffre d’affaires du Groupe Rougier au premier semestre 2017, avec un résultat de 76,0 M€, en retrait de 3% par rapport à l’an dernier, la filiale gabonaise du Groupe a plutôt affiché des résultats prometteurs. En effet, le chiffre d’affaires de la branche Rougier Afrique International, s’est élevé à 61,1 M€, en retrait de 4% par rapport au premier semestre 2016. Cette évolution, indique le Groupe, s’explique principalement par plusieurs facteurs. Il s’agit par exemple d’une demande volatile sur plusieurs marchés internationaux et des retards d’embarquement au Port de Douala, au Cameroun; des éléments qui pèsent plus particulièrement sur les marges opérationnelles au Cameroun et au Congo. En revanche, au Gabon,...
(Agence Ecofin 10/10/17)
En vue de mettre un terme à la bisbille qui les opposait depuis la mise en service du nouveau port commercial construit par la GSEZ, le gouvernement gabonais et la société française, Bolloré Transport & Logistics, viennent de signer un protocole d’accord, informe la presse locale. Cet accord aurait été paraphé dans le plus grand secret, indique-t-on, par Philippe Labonne, le DGA de Bolloré Transports et Logistics et DG de Bolloré Ports, et Gagan Gupta, PDG de la filiale gabonaise de la firme Olam au Gabon, en présence du chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba et de Cyrille Bolloré, patron de la filiale Bolloré Transport & Logistics. La teneur de l’accord n’est pas connue. Pour rappel, Bolloré Africa Logistics reprochait...
(Agence Ecofin 09/10/17)
C’est à l’occasion de la tenue, cette année, dans la ville de Busan en Corée du Sud, du Forum international des télécommunications, axé sur la croissance de l'économie numérique et la promotion des PME technologiques, que l’entreprise danoise Bluetown a manifesté son intérêt pour des investissements futurs au Gabon auprès des autorités présentes à cet évènement. L’entreprise danoise, spécialisée dans le développement de connexions wi-fi via des bornes satellitaires, particulièrement intéressée par l’engagement du gouvernement en faveur du développement des TIC, a été séduite par les présentations faites par Carlos Boungou, ambassadeur du Gabon en Corée du Sud. C’est fort de cette réalité que Bluetown a décidé de mettre son expertise et son expérience au service du pays, en l’aidant...
(Le Point 09/10/17)
Le moins que l'on puisse dire, c'est que la démocratie ne se porte pas bien en Afrique centrale. Pourquoi ? Eléments d'explications. Les régimes bâtis sur les ruines de guerres civiles en Angola, au Burundi, au Congo, en République démocratique du Congo (RDC), en Ouganda et au Rwanda ont reposé sur des forces politico-militaires. Hormis au Kenya, en Tanzanie et en Zambie, où le multipartisme a été rétabli au début des années 1990 et a perduré malgré des élections entachées de violences, partout les espérances démocratiques ont été trahies ou manipulées. Entre juin 2015 et août 2017, la région a ainsi connu un enchaînement ininterrompu d'élections générales. Les scrutins du Burundi en 2015 et de la RDC, initialement prévu en...
(AFP 07/10/17)
L'entreprise Bouygues Energies & Services, présente depuis près de 70 ans au Gabon avec plus de 200 employés, a annoncé la fin de ses activités en milieu de semaine, suscitant l’incompréhension de ses salariés, a appris l'AFP vendredi auprès de la direction et du syndicat. Après la présentation des chiffres et à un conseil d'administration à Paris, "il a été décidé de mettre l’activité en sommeil, c'est-à-dire qu'on arrête tous nos chantiers", a déclaré vendredi le PDG au Gabon de Bouygues Energies & Services, Michel Chinchilla, joint par téléphone par l'AFP. Les 223 employés ont été notifiés d'une "rupture de contrat" mardi qui devrait permettre de "garantir les droits des salariés" - jusqu'à 18 mois de paiement de salaire en...
(RFI 06/10/17)
Fin d'une épisode dans le feuilleton judiciaire qui oppose le président gabonais Ali Bongo au journaliste écrivian français Pierre Péan, pour son ouvrage « Nouvelles affaires africaines, mensonges et pillages du Gabon » paru en 2014, qui vait fait scandale au Gabon à sa parution. Comme attendu, le tribunal correctionnel de Paris vient de rendre son verdict : il condamne Pierre Péan pour diffamation contre le président du Gabon. Le verdict est tombé ce jeudi après-midi. Il vient de condamner Pierre Péan pour « avoir porté atteinte à l'honneur et la considération d'Ali Bongo » pour des propos qui se trouvent dans l'ouvrage. Et plutôt surprenant, les deux parties se disent satisfaites par cette décision. Maître Delphine Meillet, qui défend...
(Jeune Afrique 06/10/17)
Le tribunal correctionnel de Paris a condamné jeudi le journaliste Pierre Péan pour avoir laissé entendre que le président gabonais Ali Bongo était à l’origine des tentatives d’assassinat de Jean-Pierre Lemboumba. Les passages incriminés figurent dans le livre Nouvelles affaires africaines, publié en 2014 aux éditions Fayard, dans lequel le journaliste Pierre Péan revient longuement sur les relations entre Ali et Omar Bongo. Dans l’un des chapitres, l’auteur laisse entendre que le président gabonais aurait commandité deux tentatives d’assassinat à l’encontre de Jean-Pierre Lemboumba, qui était alors le directeur de cabinet d’Omar Bongo et aurait comploté pour empêcher le fils Bongo de succéder à son père. « Un contrat a été mis sur sa tête, écrit ainsi Pierre Péan. C’est...
(Jeune Afrique 06/10/17)
Le nouveau vice-président, Pierre-Claver Maganga Moussavou, ne conçoit pas son parcours en homme seul. Chez lui, le pouvoir est une passion qui concerne tout le clan. Pierre-Claver Maganga Moussavou est un vieux routier de la politique gabonaise. La jeune femme qui, ce jour-là, l’accueille alors qu’il est venu acquitter une facture de téléphone portable le reconnaît aussitôt. Ils échangent quelques amabilités. Elle lui confie connaître aussi son fils Biendi Maganga Moussavou, actuel ministre de la Promotion des petites et moyennes entreprises. Pierre-Claver Maganga Moussavou lâche un « il les lui faut toutes ! » lourd de sous-entendus mais empli de fierté. Un fils ministre, une mère présidente de parti Il est comme ça, Maganga Moussavou. Quand il s’agit de sa famille,...
(Agence Ecofin 06/10/17)
Pour avoir diffamé le président gabonais, Ali Bongo Ondimba, le journaliste et écrivain Pierre Péann, a été condamné ce jeudi 05 octobre, par la justice française à 1000 euros d'amende, indique des sources proches de la Direction de la communication présidentielle. Il lui est reproché d’avoir laissé entendre dans un de ses livres, que le chef de l’Etat gabonais avait commandité un assassinat politique. En effet, dans ce livre intitulé "Nouvelles affaires africaines", publié en 2014, le journaliste français laissait entendre qu'Ali Bongo était à l'origine de deux tentatives d'assassinat de Jean-Pierre Lemboumba, directeur de cabinet de son père Omar Bongo quand celui-ci était président. Les juges, dans leur décision, ont relevé que ces passages relayaient des "accusations très graves...
(Agence Ecofin 06/10/17)
Il faut s’attendre à des changements dans la supervision des activités de la Banque de développement de l’Afrique centrale (Bdeac). C’est ce qui ressort du conseil d’administration de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (Beac), réuni le 26 septembre dernier, dans la capitale économique du Cameroun, Douala. Evoquant l’état de mise en œuvre de la convention de financement existant entre les deux institutions communautaires, le conseil a souligné « l’urgence qu’il y a à assujettir la Bdeac à un organe de supervision externe ». Dans la même logique, les administrateurs ont réitéré la nécessité pour la Bdeac d’être accompagnée dans ses activités par la Beac. Le Conseil a rappelé que, « le déblocage par la Beac de tranches de...
(RFI 06/10/17)
La seconde réunion semestrielle de l’année des ministres des Finances, des gouverneurs des Banques centrales et des présidents des institutions régionales de la zone franc s’est tenue ce jeudi à Paris. La situation générale de la zone est marquée par un réendettement rapide. Le débat soulevé par les Africains, qui appellent à remplacer le franc CFA par une monnaie qui n’est pas arrimée à l’euro, n’a pas été officiellement évoqué. Réduction des déficits publics, diversification des économies et augmentation des recettes, en faisant notamment rentrer le secteur informel dans le système fiscal, ce sont des pistes évoquées par les ministres des Finances de la zone franc ce jeudi à Paris pour baisser le taux d’endettement. Quant à une éventuelle réforme...
(AFP 05/10/17)
Le journaliste et écrivain Pierre Péan a été condamné jeudi par la justice française à 1.000 euros d'amende pour avoir diffamé le président gabonais Ali Bongo en laissant entendre dans un de ses livres qu'il avait commandité un assassinat politique. Dans ce livre intitulé "Nouvelles affaires africaines" et publié en 2014, le journaliste français laissait entendre qu'Ali Bongo était à l'origine de deux tentatives d'assassinat de Jean-Pierre Lemboumba, directeur de cabinet de son père Omar Bongo quand celui-ci était président. Ces passages relaient des "accusations très graves formulées de façon affirmative", sur une base factuelle "insuffisante", ont relevé les juges dans leur décision. Pierre Péan a en revanche été relaxé au titre de la bonne foi pour plusieurs autres passages...
(Le Figaro 05/10/17)
LE SCAN POLITIQUE - Polémique après polémique, la députée France insoumise de 37 ans est devenue la cible favorite d'une partie de la classe politique, qui l'accuse de complaisance avec l'islam radical. Elle ne s'attendait pas à ça. «Camaradobono», comme elle est surnommée depuis ses 20 ans, était loin d'imaginer devenir en quelques mois une cible de choix. À 37 ans, cette bibliothécaire de profession, élue députée sur l'ancienne circonscription du PS Daniel Vaillant, à cheval entre le 18 et le 19e arrondissement de Paris, est dans le viseur de bon nombre de ses collègues parlementaires, des bancs de l'extrême droite jusqu'à ceux de la majorité où siège l'ancien premier ministre Manuel Valls. Fille d'un opposant politique au président gabonais...
(Gabon Review 05/10/17)
Un peu moins de deux semaines après sa mise en garde à vue, l’ancien patron de la Société nationale des logements sociaux (SNLS) a été écroué à la prison centrale de Libreville, le 3 septembre, pour détournement de deniers publics, concussion, complicité, corruption et association de malfaiteurs. Placé en garde à vue depuis le 22 septembre, l’ex directeur général de la Société nationale des logements sociaux (SNLS) a été écroué à la prison centrale de Libreville, le 3 septembre. Une issue peu surprenante tant quelques jours plus tôt, le 28 septembre, il a été évincé de son poste lors du conseil des ministres. Détournement de deniers publics, concussion, complicité, corruption et association de malfaiteurs, sont autant de chefs d’accusation qui...

Pages

(Autre média 02/09/17)
Après une année 2016-2017 qui a clairement frisée l’année blanche avec une tumultueuse montée au créneau des enseignants, le ministère de l’Education nationale a dévoilé hier le calendrier de l’année à venir. Elle sera composée au total de 33 semaines de cours avec une rentrée des classes prévue pour le 2 octobre prochain. On en sait désormais un peu sur l’année scolaire 2017-2018. La nouvelle ministre de l’Education, Nadine Patricia Anguile Obame, a pris ce lundi l’arrêté n°000068/MEN/CAB pour le compte du gouvernement gabonais fixant le calendrier scolaire de l’année 2017-2018. La rentrée administrative est fixé au 18 septembre et la fin de l’année au 15 juin 2018 pour le primaire et au 23 juin pour le secondaire. Lire la...
(AFP 31/08/17)
Les juges français en charge de l'affaire des "biens mal acquis" ont terminé leurs investigations sur le patrimoine considérable en France de membres du clan de feu Omar Bongo, l'ancien chef de l'État gabonais, dont aucun n'a été mis en examen, a-t-on appris mercredi de sources proches du dossier. Depuis 2010, la justice française cherche à savoir si les fortunes de plusieurs familles présidentielles africaines ont pu être bâties en France grâce à des fonds publics détournés de leurs pays. Cette vaste enquête dite des "biens mal acquis" a débouché sur un premier procès à Paris, celui de Teodorin Obiang, fils du président de Guinée équatoriale et actuel vice-président du pays, qui sera fixé sur son sort le 27 octobre...
(RFI 31/08/17)
Au Gabon, la polémique enfle sur les propos du ministre de la Communication, porte-parole du Gabon. Alain Claude Bilie By Nze a déclaré lundi 28 août, à l’issue d’une visite de la télévision nationale gabonaise, que les opposants qui ne reconnaissent pas les autorités en place n’auront pas accès à la télévision. Interrogé par RFI, Alain Claude Bilie By Nze reprécise dans quel cas les opposants seront interdits de médias d’Etat. Lire la suite sur: http://www.rfi.fr/afrique/20170831-gabon-medias-etat-opposition-acces-re...
(Gabon Review 30/08/17)
Gabon Oil Company (GOC) va céder l’exploitation du champ pétrolier de Mboumba à la société russe Zarubezhneft. L’aspect technique relatif à cette issue est au cœur d’une série de réunions entre les deux partenaires, lancée le 29 août à Libreville. Confrontée aux contrecoups de la conjoncture actuelle, Gabon Oil Company (GOC) a sollicité l’expertise de la société russe Zarubezhneft, à qui elle va céder l’exploitation du site pétrolier de Mboumba. Les deux partenaires ont ainsi initié une série de réunions techniques dans ce sens, le 29 août à Libreville. «Selon les instructions de notre directeur général (Arnauld Engandji), ce partenariat fera que la GOC sera dans le non-opéré sur le champ de Mboumba. Non pas que nous n’avons pas le...
(Gabon Review 30/08/17)
La préfecture de Libreville a conditionné la vente de carburant, à la présentation d’une pièce d’identité. Valable du 27 août au 5 septembre 2017 à Libreville, Owendo et Akanda, la mesure est plutôt perçue comme le signe d’une crainte inavouée et vient en rajouter à la psychose ambiante. A travers un communiqué daté du 27 août, la préfecture de police de Libreville annonce un programme d’achat de carburant en vrac, dans la ville de Libreville, couvrant la période du 27 août au 5 septembre. Pour se faire servir du carburant dans un récipient autre que le réservoir d’un véhicule, la présentation d’une pièce d’identité est exigée tandis que ce service est contingenté dans les stations d’essence requises de Libreville, Owendo...
(Agence Ecofin 30/08/17)
Les principaux opérateurs du secteur de la télévision du Gabon ont été conviés à une séance de travail avec le ministre de l’Economie numérique, de la Communication et de la Culture Alain Claude Bilie-By-Nze. Le ministre a annoncé au cours de cette réunion que l’Etat va mettre en œuvre une des dispositions du nouveau code de la communication à savoir le paiement par les entreprises de diffusion et de vente des images de télévision, de la redevance audiovisuelle. «A compter de la fin du mois de septembre, la redevance audiovisuelle sera récoltée et reversée à l’Etat », a annoncé ce 29 août 2017 le ministre de l’Economie numérique. Il appartient, d’après Alain Claude Bilie-By-Nze, aux patrons des chaînes de télévision...
(Gabon Review 30/08/17)
Sans que les autorités ne s’en émeuvent, des produits pharmaceutiques, tels que le Tramadol, sont en passe de déclasser les drogues classiques consommées au Gabon. Leurs ravages commencent à se faire sentir au sein de la population jeune des quartiers sous intégrés de Libreville. Le phénomène n’est pas nouveau, mais il inquiète par la notoriété de ces nouvelles drogues et surtout leur emprise sur les jeunes. Si, il y a quelques années, peu de bruit avait été fait pour alerter sur les dangers des «Mantame» ou les «0,25» dans les cours de récréations des lycées et collèges du Gabon, ainsi que dans les bars, boîtes de nuit et snacks des grandes villes, les «Kobolo» ne semblent nullement inquiéter les autorités...
(Autre média 30/08/17)
La réputation du Gabon et des Gabonaises n’est plus ce qu’elle était jadis. Dans une vidéo publiée récemment sur Facebook, ce ressortissant Ivoirien vivant au Ghana dénonce la prostitution dans laquelle excelleraient les étudiantes Gabonaises. Ces dernières venues pour des études, s’adonneraient au métier le plus vieux du monde. A travers l’affaire d’une étudiante gabonaise menacée de mort par des sujets Nigérians, l’activiste essaie de raisonner ces jeunes femmes gabonaises et ivoiriennes qui seraient au top de la prostitution facile dans ce pays africain. Autrefois respecté en Afrique, le Gabon n’a plus sa respectabilité d’antan. Réputation entachée par le comportement blâmable de ses ressortissants expatriés qui n’échappent plus aux affres de la précarité et de l’argent facile. Une situation qui...
(Autre média 29/08/17)
Casser le mur de glace, établir le pont de proximité entre le chef de l’Etat avec la base, orienter l’action gouvernementale vers les besoins quotidiens des populations, autonomiser les femmes et amplifier la lutte contre le chômage des jeunes, voilà pour l’essentiel les missions que le chef de l’Etat est en droit d’attendre de son nouveau directeur de cabinet. Déclinant ses orientations au Premier ministre sur le nouveau gouvernement, entré en fonction la semaine dernière, le président de la République Ali Bongo Ondimba disait, nous citons : « Le temps est plus que jamais à l’action. Une action qui doit constituer une réponse concrète aux problèmes des Gabonais, notamment à ceux de la femme et des jeunes ». Venant du...
(L'Union 29/08/17)
Après plus de quatre ans d’intenses activités au Gabon, Marie-Evelyne Petrus-Barry, coordonnateur résident et représentant résident du Programme des Nations unies pour le développement (Pnud) fait valoir ses droits à la retraite à partir du 31 août 2017. A cette occasion, le bureau du Pnud à Libreville a offert, vendredi dernier, un cocktail d’au revoir en son honneur. Une vidéo d'une vingtaine de minutes, retraçant l'ensemble des activités menées au Gabon par Mme Petrus-Barry, a été projetée. Le film détaille son travail dans notre pays à travers des témoignages de collègues de service, de partenaires locaux ainsi que de personnalités publiques. Dans son rôle de coordonnateur-résident, elle a coordonné la planification, l’exécution et l’évaluation du travail commun de toutes les...
(Gabon Review 28/08/17)
Elle n’aura figuré dans le gouvernement que durant 3 jours. Du fait d’être sous le coup d’une instruction judiciaire, la ministre déléguée auprès du ministre d’Etat en charge du Budget et des comptes publics a été contrainte à la démission. Justice à la carte ou casting bâclé ? Sans que le communiqué final du tout premier Conseil des ministres du deuxième gouvernement Issoze Ngondet n’en ait pipé un mot, Irène Patricia Boussamba, ministre déléguée auprès du ministre d’Etat, ministre du Budget et des comptes publics, a été contrainte à démissionner du gouvernement, trois jours seulement après sa nomination. Des sources concordantes soutiennent qu’elle n’a même pas pris part au conseil des ministre du 25 août dernier. Ce que confirme d’ailleurs...
(Gabon Review 28/08/17)
En mémoire de son frère Prosper Mesmin Nang Allogo, topographe de 40 ans, mort dans la nuit du 31 août au 1er septembre, point d’orgue des émeutes postélectorales de la présidentielle 2016, Hyacinthe Mba Allogo, journaliste indépendant et frère ainé de celui qui a laissé une veuve et cinq orphelins, verse, à travers la tribune libre ci-après, des larmes d’indignation. Il n’est pas question de Vérité, de Respect, de Justice et autres valeurs, mais seulement de «demain». Le 1er septembre 2017, il y aura un an jour pour jour qu’à 2h du matin, d’après le registre de la guérite, une ambulance déposait le corps de mon frère à la morgue de Casepga. Dans une semaine, il y aura un an...
(Gabon Review 28/08/17)
La communauté des personnes vivant avec un handicap au Gabon a remercié, le samedi 26 août dernier à Libreville, le président de la République et le Premier ministre pour lui avoir donné un porte-flambeau au sein du gouvernement nouvellement nommé. S’étant longtemps considérées comme une catégorie sociale marginalisée dans les politiques publiques, les personnes handicapées du Gabon s’estiment enfin prises en considération. Ce, du fait de la nomination d’une personne à mobilité réduite (PMR) dans la nouvelle équipe gouvernementale : Jonathan Ndoutoume Ngome, tout nouveau ministre délégué auprès du ministre d’Etat, ministre de la Famille, de la Protection sociale et de la Solidarité nationale. Lors d’un point presse, ce samedi 26 août à Libreville, les handicapés moteur ont lancé un...
(L'Union 28/08/17)
Le 1er salon international de l'Habitat (6 au 9 décembre, Libreville) prend forme. Le ministre d’État en charge de l'Habitat, de la Ville et de l'Urbanisme, Bruno Ben Moubamba, a participé à une séance de travail avec la Commission nationale d'organisation et de gestion des événements et manifestations à caractère national et international (Cnogemcni). Il était question de transmettre officiellement la documentation informative au coordonnateur général, François Joseph Sickout. Celui-ci a tenu à rassurer le gouvernement de l’accompagnement de sa structure sur les questions et les politiques en matière d'habitat. « L'objectif est de faire du Gabon, pendant quatre jours, la plaque tournante du secteur », a-t-il souligné. Le ministre d’État s'est félicité de cette « collaboration qui vient démontrer...
(L'Union 28/08/17)
Dans la perspective du démarrage imminent des travaux de construction de trois écoles de métier ultramodernes à Nkok, Franceville et Port-Gentil, la nouvelle ministre du Travail, de l’Emploi et de la Formation professionnelle a réuni, à son cabinet de travail, jeudi après-midi, les représentants d’Eximbank China et d'Avic international holding corporation. Pour la nouvelle ministre, cette rencontre avec les partenaires chinois s’imposait, au vu de l’importance de ce dossier. Aussi a-t-elle tenu à rassurer les représentants d’Avic international holding corporation : « Mon équipe et moi nous nous attelons à fournir à la partie chinoise, dès la semaine prochaine, les documents administratifs nécessaires au démarrage des travaux », a-t-elle indiqué. La construction de ces trois centres de formation est évaluée...
(Gabon Review 26/08/17)
A la suite de leur séjour aux Etats-Unis, des jeunes Gabonais ont créé et lancé récemment le Cercle Benjamin Franklin des visiteurs internationaux du Gabon, pour permettre à leurs compatriotes de bénéficier des formations qu’ils ont reçues au pays de l’Oncle Sam. Chaque année, depuis plus de 35 ans, le département d’Etat américain permet aux jeunes entrepreneurs, personnalités politiques, communicateur ou enseignants de différents pays du monde de bénéficier de formations dans leurs domaines respectifs. Ces formations, initiées dans le cadre de l’International visitors leadership Program, se déroulent aux Etats-Unis. Elles ont été suivies par une centaine de Gabonais, qui ont décidé, il y a quelques temps, d’en faire bénéficier leurs compatriotes de retour dans leur pays. La création, puis...
(Gabon Review 25/08/17)
Lancé en juillet dernier pour prendre gratuitement en charge les personnes en situation de précarité, le Centre d’assistance psycho-médicale d’urgence a été inauguré le 23 aout, par Paul Biyoghe Mba. Le ministre d’Etat en charge des affaires sociales et de la famille a procédé le 23 août, à Libreville, à l’inauguration du Centre médico-psychologique du Samu social gabonais, dont la vocation est d’assister gratuitement les personnes malades économiquement démunies. La coupure de ruban par Paul Biyoghe Mba, en présence du ministre délégué nouvellement promu dans ce département, Jonathan Ntoutoume Ngome, du coordonnateur général du Samu social, Dr Wenceslas Yaba, et d’un parterre d’invités a officiellement lancé les activités de la structure. Dans son propos circonstanciel, le ministre d’Etat a promis...
(L'Union 25/08/17)
Intitulé "Gabon durable 2017", le Salon de l’économie et du développement durable tiendra sa 4e édition à Libreville, du 20 au 24 novembre prochain. Il s’agit d’une plate-forme d’échanges dont l'objectif est de promouvoir les entreprises, les Ong, les institutions et la mise en relation d’affaires pour les partenariats, les investissements et les implantations éco-responsables. Lors des trois premières éditions, les investisseurs et les institutions s’étaient bousculés au portillon. La volonté était de décrocher des marchés, mais aussi d'accroître la visibilité de leurs entités. Le succès était tel que l'on avait enregistré plus de 20 000 visiteurs, 120 exposants, 62 thèmes de conférences-débats, des projections de films et des ateliers pour enfants de 8 à 12 ans sur l’éducation environnementale...
(L'Union 25/08/17)
Pour une information et des stratégies de santé bénéfiques aux enfants et aux adolescents. Lors de ces deux jours d'atelier, le ministère de la Santé et l'Unicef ont planché sur la question. atelier sur la communication pour les programmes de santé publique s'est ouvert mardi dernier au siège du Programme de lutte contre les infections sexuellement transmissibles (Plist). L'objectif était, pendant deux jours, d'établir un cadre de planification et de suivi, ainsi qu'un mode d’évaluation au niveau national. Pour René Ibouanga, du ministère de la Santé, la mise en place de cet outil fédérateur permettra de rationaliser et partager les ressources afin d'obtenir des résultats plus probants. « Aussi devra-t-il faciliter l’élaboration des politiques stratégiques capables d’influencer positivement les cadres...
(Agence d'information d'afrique centrale 25/08/17)
Des experts forestiers du Bassin du Congo, des représentants des populations autochtones, des organisations de conservation (WWF, WCS) et des opérateurs du secteur privé, ainsi que la Commission des forêts d’Afrique centrale (COMIFAC) réunis à Brazzaville, se sont séparés le 24 août après avoir planché sur l’élaboration des indicateurs d’identification et de gestion des paysages forestiers intacts. Cette réunion du groupe sous régional de travail Bassin du Congo est une recommandation de la 7e Assemblée générale du Conseil de surveillance des forêts (FSC) dans le monde, tenu en septembre 2014 à Séville en Espagne. Elle demandait, en effet, aux opérateurs forestiers certifiés selon la norme FSC, d’augmenter la conservation des paysages forestiers intacts. Selon le directeur de Programme FSC Bassin...

Pages

(Agence Ecofin 21/09/17)
Sur la période 2017-2019, la Banque africaine de développement s’est engagée à accompagner le plan de relance de l’économie gabonaise, à travers un appui budgétaire de 1,5 milliard de dollars soit environ 900 milliards de FCfa. Cette somme, dont la première tranche de 131 milliards de FCfa a été décaissée au mois de mars, sera étalée sur les trois ans que dure la mise en œuvre du Plan de relance. L’emploi des fonds fera l’objet d’évaluations permanentes des équipes de l’institution financière panafricaine, engagée aux côtés du FMI et de la Banque mondiale pour donner un coup de fouet à la croissance économique du Gabon. La nouvelle a été délivrée le 18 septembre dernier à Libreville par le directeur général...
(L'Union 20/09/17)
Après plusieurs retards à l’allumage, la nouvelle grille des prix est officiellement entrée en vigueur dans toutes les surfaces commerciales de Libreville et ses environs. Elle concerne 167 produits, et les prix affichés ne devraient pas connaître de changement pendant une durée de 6 mois. CENSÉE entrer en vigueur le 15 août dernier, la nouvelle mercuriale des prix est enfin effective depuis le 18 septembre dernier à Libreville. Ceci après la signature du protocole d'accord entre l’Etat, les opérateurs et les associations des consommateurs. « C’est un temps qui a été pris pour nous assurer que la mercuriale sera appliquée, puisqu’en 2013, il y a eu une mercuriale et on nous a reproché qu’il n’y ait pas eu d’effectivité sur...
(Financial Afrik 20/09/17)
La Banque gabonaise de développement (BGD) a un nouveau directeur depuis quelques jours, en la personne de Steeve Lenyango. Sous administration provisoire depuis le 20 mars 2017, en raison de ses graves manquements et de son bilan jugé négatif par la Commission bancaire d’Afrique centrale (COBAC), la BGD espère rebondir avec son nouveau manager. Celui-ci devrait immédiatement prendre ses fonctions, en tant qu’administrateur intérimaire et fermer la page Roger Owono Mba, qui n’a pas pu redresser l’établissement. Ce dernier a finalement été dessaisi, la semaine dernière, de ses fonctions. Pour le gendarme bancaire de la Commission Économique des États de l’Afrique Centrale (CEMAC )qui dit avoir constaté «la persistance des infractions et le non-respect des recommandations ainsi que des injonctions...
(Agence Ecofin 19/09/17)
(Agence Ecofin) - Dans une publication de la Commission bancaire d’Afrique centrale (Cobac) datée du 18 septembre, l’on découvre une information plutôt inquiétante concernant le secteur bancaire dans la Cemac. En effet, Abbas Mahamat Tolli, président de la Commission bancaire d’Afrique centrale (Cobac) et gouverneur de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (Beac) a révélé au cours d’une réunion tenue en juillet dernier à Ndjamena, au Tchad, que plus de la moitié des banques dans la sous-région ne disposent pas d'une surface financière suffisante. « Au plan prudentiel, sur un effectif de 52 banques en activité, 27 banques disposent de fonds propres nets, suffisants pour respecter l'ensemble des normes prudentielles assises sur cet agrégat.», a déclaré Abbas Mahamat Tolli,...
(Agence Ecofin 19/09/17)
(Agence Ecofin) - Le siège de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (Ceeac) a abrité le 15 septembre à Libreville, le lancement de l’Accord sur la facilitation des échanges de l’Organisation Mondiale pour le commerce (OMC) en Afrique centrale. Claude Sinzogan, représentant de la Fondation pour le renforcement des capacités en Afrique présent à la cérémonie, a expliqué que globalement, le projet vise à renforcer l’intégration régionale à travers des actions visant à stimuler le commerce et la compétitivité. Ceci, afin de contribuer à une croissance économique inclusive dans les pays membres de la Communauté. Cet Accord entend également renforcer les capacités du Secrétariat général de la Ceeac en matière de facilitation des échanges afin de lui permettre...
(Financial Afrik 19/09/17)
Le Forum Maroc – Gabon qui vient de se terminer à Rabat a été l’occasion pour les entreprises et investisseurs marocains d’annoncer leur intention d’investir plusieurs milliards de dollars au Gabon dans les secteurs des Infrastructures, de l’Economie numérique, de l’Agro-industrie et des installations sanitaires, notamment. Réunissant près de 300 participants dans les locaux de la chancellerie de l’Ambassade du Gabon, à Rabat et destiné à promouvoir les investissements directs et à dynamiser les échanges entre les deux pays, le Forum Maroc – Gabon a permis aux investisseurs marocains de découvrir les opportunités offertes par le Gabon. Selon le président de la Commission Afrique et SUD-SUD de la Confédération Générale des Entreprises Marocaines (CGEM), Abdou Souléye DIOP, « Le Forum...
(Gabon Eco 19/09/17)
L’assureur, Sunu Assurances vie Gabon vient de lancer, en partenariat avec la compagnie de distribution des produits pétroliers, Engen Gabon, un nouveau produit : « Engen Assur + ». Il s’agit d’une assurance maladie ou décès, c’est selon. Ce nouveau produit est le fruit d’un partenariat entre Sunu Assurances vie Gabon et Engen Gabon, deux opérateurs économiques évoluant dans des secteurs différents. Jean Constant Assi et Jean-Pierre Payet, respectivement Directeur Général de Sunu Assurances Vie Gabon d’Engen Gabon viennent d’officialiser ce partenariat. « Engen Assur + », est une couverture d’assurance décès et frais médicaux qui permettra à tout client détenteur d’une carte carburant « 1 Card » dont la cotisation mensuelle minimale est de 1000 F.CFA, de bénéficier du...
(Agence Ecofin 18/09/17)
(Agence Ecofin) - Le Fonds monétaire international (FMI) craint une nouvelle baisse des réserves des pays de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac) au niveau de leur banque centrale, la Banque des Etats de l’Afrique centrale (Beac). C’est le message passé par Mitsuhiro Furusawa, directeur général adjoint de l’institution, alors en visite au Cameroun du 14 au 15 septembre. « Les réserves de la Beac se sont stabilisées, mais elles demeurent faibles. Les retards observés dans la conclusion d’un accord sur un programme appuyé par le FMI avec la République du Congo et la Guinée Equatoriale pourraient entraîner une nouvelle baisse des réserves », a déclaré Mitsuhiro Furusawa. Il a rappelé qu’en décembre 2016, lors du sommet...
(Agence Ecofin 14/09/17)
La tenue à Abidjan, du 4 au 8 septembre 2017, de la 7ème édition du Forum pour la révolution verte en Afrique, a donné l’occasion à la délégation gabonaise de prendre langue avec les acteurs du monde rural ivoirien et de s’enrichir des expériences de ce pays en matière agricole. C’est dans cette optique que le ministre de l’Agriculture, de l’élevage, en charge du programme Graine, Yves Fernand Manfoumbi et son homologue de Côte d’Ivoire, Mamadou Sangafowa Coulibaly (photo), ont eu des entretiens qui ont débouché sur le souhait du Gabon de bénéficier des expérience et expertise ivoiriennes en matière de développement des filières agricoles et agropastorales. C’est ainsi qu’au mois d’octobre prochain à Libreville, les deux parties vont procéder...
(Agence Ecofin 13/09/17)
Un atelier national sur l’initiative de développement durable du palmier à huile en Afrique, TFA 2020 se tient actuellement à Libreville, la capitale gabonaise. Initiés par le ministre de l’Agriculture, de l’Elevage chargé du programme Graine, Yves Fernand Manfoumbi et son délégué, Patricia Taye Zodi, en partenariat avec WWF Proforest et TFA, ces travaux indiquent les experts, revêtent un caractère particulier pour la filière palmier à huile. Ils visent notamment à : soutenir l’élaboration et la mise en œuvre d’un ensemble de principes nationaux et régionaux qui régiront le développement d’un secteur palmier responsable, à sensibiliser les parties prenantes à la production responsable d’huile de palme durable, à renforcer...
(Agence Ecofin 13/09/17)
Pour permettre à l’ensemble des populations réparties sur le territoire de bénéficier des services de télécommunications, notamment la téléphonie mobile et internet, le gouvernement a entrepris la construction d’infrastructures pilotes dans 2 700 villages, à travers le programme «Service universel des communications électroniques en République gabonaise». Cette initiative fait suite à la réalisation d’une étude conduite par l’Agence de régulation des communications électroniques et de la poste (Arcep), qui a révélé que 85% de la population établie sur 25% du territoire, bénéficient de la couverture des services de télécommunications. «Ainsi, près de 200 000 Gabonais n’ont accès à aucun service de télécommunications», conclut l’étude. Pour pallier ce déficit, le régulateur a entrepris de déployer le service universel dans les 2...
(La Tribune 13/09/17)
Une forte délégation d'hommes d'affaires gabonais a quitté hier Libreville à destination de Rabat au Maroc. D'après les autorités du Gabon, le groupe est attendu au Forum économique Maroc-Gabon qui se tiendra les 14 et 15 septembre dans la capitale du Maroc. Des hommes d'affaires du Gabon ont quitté la capitale Libreville ce lundi 11 septembre 2017 à destination de Rabat au Maroc. A en croire les autorités gabonaises, il s'agit d'une délégation attendue dans le Royaume chérifien dans le cadre du Forum économique Maroc-Gabon qui se tiendra les 14 et 15 septembre dans la capitale du pays. Plusieurs opérateurs économiques des deux côtés y seront réunis avec pour objectif de contribuer à consolider, à dynamiser et à promouvoir les...
(Autre média 13/09/17)
La tenue à Abidjan, du 4 au 8 septembre 2017, de la 7ème édition du Forum pour la révolution verte en Afrique, a donné l’occasion à la délégation gabonaise de prendre langue avec les acteurs du monde rural ivoirien et de s’enrichir des expériences de ce pays en matière agricole. C’est dans cette optique que le ministre de l’Agriculture, de l’élevage, en charge du programme Graine, Yves Fernand Manfoumbi et son homologue de Côte d’Ivoire, Mamadou Sangafowa Coulibaly, ont eu des entretiens qui ont débouché sur le souhait du Gabon de bénéficier des expérience et expertise ivoiriennes en matière de développement des filières agricoles et agropastorales. C’est ainsi qu’au mois d’octobre prochain à Libreville, les deux parties vont procéder à...
(APA 12/09/17)
Une mission d’experts du Processus de Kimberley séjourne à Libreville du 11 au 15 septembre, à l’effet d’aider le pays à adhérer au Processus de Kimberley, présenté comme un régime international de certification des diamants bruts réunissant gouvernements, industriels et société civile. La mission a ainsi pour objectif d’auditer et évaluer le système mis en place permettant l’application des différentes procédures et protocoles de gestion et de suivi de l’activité de la filière diamant au Gabon. Pour le gouvernement gabonais, la mise en place de la certification du Processus de Kimberley permettra d’encourager trois aspects principaux. D’abord le contrôle et l’augmentation et la production de diamants par les artisans locaux. Ensuite, la venue de grands groupes internationaux miniers et de...
(Agence Ecofin 12/09/17)
Le commerce des diamants échappe encore au contrôle de l’administration. Pour assurer la traçabilité, la transparence et la protection des producteurs de ce minerai, le gouvernement s’est engagé dans l’intégration du Processus de Kimberley, un régime international de certification des diamants bruts, réunissant gouvernements, industriels ainsi que la société civile, avant la fin de cette année. A cet effet, une délégation d’experts de cette initiative qui lutte contre l’exploitation illégale des diamants, séjourne à Libreville, depuis le 11 septembre, afin de procéder à des vérifications sur les différents sites sensibles. Cette mission a pour objectifs de faire l’audit et l’évaluation des procédures et protocoles mis en place par le gouvernement, en vue d’assurer une gestion et un suivi de l’activité...
(Agence Ecofin 11/09/17)
A Rabat, capitale du royaume chérifien, le Gabon veut se saisir de la tribune du forum d’affaires, organisé dans les locaux de l’ambassade, haute représentation du pays au Maroc, pour étaler ses ambitions de développement ainsi que sa politique économique articulée autour de la diversification des sources de croissance. Les investisseurs et opérateurs économiques marocains, présents à cette grand’messe qui entend donner un souffle nouveau aux échanges entre les deux partenaires commerciaux, seront face aux décideurs et autres responsables gabonais. Ceux-ci vont se succéder à la tribune du forum afin de présenter les opportunités d’investissements dont regorge le pays dans divers domaines. Car, pour atteindre le niveau de croissance qui l’abritera des chocs exogènes causés par le marché international de...
(Agence Ecofin 11/09/17)
Le gouvernement gabonais poursuit sa dynamique de développement de l’agro-industrie. Ainsi, en 2016, les investissements dans la filière de l’hévéaculture, ont atteint un montant de 11,1 milliards de FCfa. Ils ont été consacrés à l’aménagement et à l’extension des plantations, la régénération du matériel végétal des fermes et l’amélioration de la productivité. Toutefois, dans l’ensemble, la filière a enregistré de nouvelles contre-performances avec une dégradation des volumes usinés. Selon la direction générale de l’Economie, en raison notamment du vieillissement des plantations, la production de caoutchouc naturel en fonds de tasse a, à nouveau reculé en 2016 (-6,9%), pour s’établir à 28 699 tonnes contre 30 818 en 2015. Il en est de même de la transformation de caoutchouc humide en...
(Libération (ma) 11/09/17)
Le Forum économique Maroc-Gabon au titre de l'année 2017 se tiendra les 14 et 15 septembre à Rabat, avec pour objectif majeur de participer à la consolidation des échanges économiques et commerciaux entre les deux pays, rapporte la MAP. Destiné à promouvoir les investissements directs et à dynamiser les échanges entre le Maroc et le Gabon, ce forum permettra aux investisseurs marocains de découvrir les opportunités d'investissement offertes par le Gabon et aux agences, parties prenantes de la nouvelle stratégie de développement du Gabon, de venir expliciter à divers opérateurs et acteurs marocains, leur fonctionnement, ainsi que leurs attentes, indique un communiqué de l'ambassade du Gabon à Rabat. "Ce nouveau forum va permettre de présenter au patronat marocain les nombreuses...
(Financial Afrik 08/09/17)
Après ces premiers pas il y a moins de trois ans, le Forum économique Gabon-Maroc sera une nouvelle fois organisé les 14 et 15 septembre prochain à Rabat au Maroc à l’initiative de l’Ambassade du Gabon au Maroc. Objectif ; consolider les échanges économiques et commerciaux entre Libreville et Rabat. Au Maroc, l’initiative de la représentation gabonaise vise à promouvoir les secteurs de l’économie gabonaise comme ceux de l’énergie, de l’économie verte, de l’agriculture, de la pêche, du tourisme ou encore des nouvelles technologies de l’information. Le souhait de l’Ambassade du Gabon : faire du Maroc un partenaire privilégié dans le domaine des affaires et positionner cette coopération économique comme un modèle de réussite Sud-Sud. « Ce nouveau Forum Maroc-Gabon...
(Agence Ecofin 08/09/17)
Dans le cadre du lancement de la seconde phase du Projet de développement agricole rural ((PDAR-2), une délégation du Fonds international de développement agricole (FIDA), conduite par Bernard Hein séjourne actuellement à Libreville. Elle a été reçue en audience par la ministre déléguée à l’Agriculture, Patricia Taye Zodi, ce mercredi 6 septembre 2017. Au cours des échanges, les deux parties ont passé en revue les actions majeures de la première phase. L’occasion a également été donnée à la délégation du FIDA de décliner le programme de la seconde phase. C’est dans ce cadre qu’elle a par exemple annoncé un rapide déploiement dans les provinces de la Ngounié, l’Ogooué-Ivindo et le Woleu-Ntem. Pour rappel, le Projet de développement agricole et rural...

Pages

(Le Point 28/02/17)
Au passage du peloton, sur les 150 kilomètres que couvrait le tracé du jour, les spectateurs ont attendu les « Panthères du Gabon », en vain : l'équipe nationale a brillé par son absence en refusant de se rendre à la signature le matin même, déclarant ainsi forfait pour le reste de la compétition. C'est donc la déception pour le public qui s'était déplacé entre Moanda et Akieni, dans le sud du pays. En cause : des histoires de primes principalement. « Les coéquipiers du capitaine Cédric Tchouta ont exigé le paiement intégral de l'ensemble des primes qui leur sont dues par la Fédération gabonaise de cyclisme [...] depuis au moins deux ans », explique le ministère de la Jeunesse...
(Xinhua 28/02/17)
Les professionnels du vélo venus d'Europe, ont comme d'habitude dominé la première étape de la Tropicale Amissa Bongo (Tour cycliste du Gabon) dont le coup d'envoi a été donné lundi à Moanda au sud-est du Gabon. Longue de 150 km, la première étape, Moanda-Akiéni a été remportée par l'Espagnol Aristi Gardoki Mikel, de l'équipe française Delko Marseille Provence KTM. Aristi Gardoki Mikel a réalisé un temps de 3 heures 42 minutes et 48 secondes. Il devance le coureur français Tony Hurel de Direct Energie de 5 secondes. Le cycliste espagnol enfile le maillot Jaune, maillot du leader de la course. Le premier Africain au classement général à l'issue de cette première étape est l'Erythréen Abdraham Meron (8ème) immédiatement suivi du...
(Gabon Actu 28/02/17)
L’espagnol Mikel Aristi Gardoki a remporté lundi la première étape de la 12ème édition de la Tropicale Amissa Bongo qui s’est déroulée sur une distance de 150 km, entre Moanda et Akiéni, dans la province du Haut-Ogooué (sud-est), a constaté un envoyé spécial de Gabonactu.com Sociétaire de l’équipe française Delko Marseille Provence KTM, Mikel Aristi Gardoki, a réalisé un temps de 3 heures 42 minutes et 48 secondes. Il devance le coureur français Tony Hurel de Direct Energie de 5 secondes. La troisième marché du podium a été occupée par le Biélorusse de l’écurie de Minsk Cycling Club Stanislau Bazhkou. Il a 8 secondes d’écart avec le vainqueur. Pour sa première victoire, Mikel Aristi Gardoki enfile également le maillot Jaune,...
(Gabon Actu 27/02/17)
L’équipe nationale de cyclisme du Gabon a boycotté la première étape du Tour du Gabon dénommé la Tropicale Amissa Bongo dont le coup d’envoi vient d’être donné dans la petite ville minière de Moanda au sud est du Gabon, a constaté l’envoyé spécial de Gabonactu.com Selon des sources concordantes, les cyclistes gabonais réclament des primes et surtout dénoncent un manque de matériel adéquat pour cette compétition la plus relevée du continent parce que mettant en compétition des coureurs professionnels et cyclistes amateurs. C’est pour la seconde fois que les gabonais boudent la première étape de cette compétition qui se joue chez eux et pour laquelle, ils ont toujours joué le rôle de figurant. La 1ère étape se dispute ce lundi...
(Le Point 27/02/17)
Chaque année, équipes professionnelles et sélections nationales africaines viennent se frotter à la Tropicale Amissa Bongo, une course cycliste disputée dans des conditions climatiques intenables à l'intérieur du Gabon. Avec ses 200 000 kilomètres carrés de forêts couvrant plus de 80 % de son territoire, le Gabon fait partie de ces coins du monde qu'il est rare de pouvoir voir de l'intérieur. Le climat y est rude avec des températures pouvant grimper à 36 degrés et un taux d'humidité qui, parfois, atteint les 100 %. Pourtant, voici plus d'une dizaine d'années, quelques fous ont décidé que ce petit pays d'Afrique centrale deviendrait le nouveau terrain de jeu du cyclisme professionnel. Ainsi naquit la Tropicale Amissa Bongo : une course difficile...
(Jeune Afrique 24/02/17)
Après avoir accueilli la Coupe d’Afrique des Nations, le Gabon s’apprête à recevoir ce lundi des coureurs cyclistes en provenance des quatre coins du monde pour disputer la Tropicale Amissa Bongo. Des hauts plateaux Batéké – au sud est du pays – jusqu’à la capitale gabonaise en passant par la jungle équatoriale, ce sont près de 1 000 kilomètres de parcours qui attendent les cyclistes. Au total, cinq équipes professionnelles et dix sélections nationales africaines doivent y participer, du 27 février au 5 mars. Dans des conditions parfois dantesques, sous la chaleur étouffante du bassin du Congo, l’élite amateur africaine aura ainsi l’occasion de se frotter aux habitués des grandes courses internationales, au premier rang desquels Thomas Voeckler, le chouchou...
(Jeune Afrique 21/02/17)
Malgré l'élimination de son équipe au premier tour de la CAN, l’Espagnol José Antonio Camacho devrait rester le sélectionneur des Panthères du Gabon. Avec le même salaire confortable qu'il touchait auparavant. Faire de José Antonio Camacho l’unique responsable de l’échec du Gabon lors de la CAN 2017 serait trop facile : cela occulterait la responsabilité des autres acteurs du football gabonais dans une sortie de route pas si surprenante. Certes, un sélectionneur est toujours responsable des défaites de son équipe − même si l’Espagnol, arrivé début novembre à Libreville sans parler un mot de français, a dû effectuer une préparation au rabais, avec un seul match amical au programme, perdu (1-2) face à Mounana, une équipe de Ligue 1 gabonaise...
(Xinhua 18/02/17)
Le championnat national de football de première division (D1), interrompu depuis plus d'un mois suite à la Coupe d' Afrique des nations (CAN 2017) que le Gabon a organisée, reprend ce samedi, a-t-on appris vendredi auprès de la Ligue nationale de football (Linaf). Lors de la trêve intervenue à la 7e journée, le CF Mounana (19 points), Mangasport de Moanda (15 points) et Akanda FC (14 points) pointaient à la tête du classement tandis que le Stade migovéen de Lambaréné (4 points) et le FC 105 (2 points) s' affichaient dans la zone rouge synonyme de relégation. La rencontre entre AS Pelican contre Mangasport le leader de la compétition reste la principale affiche de la reprise du championnat.
(Gabon Actu 17/02/17)
Les cyclistes gabonais, sans entraineurs, sont actuellement entraînés par un mécanicien à 9 jours du Tour du Gabon baptisé « La Tropicale Amissa Bongo », selon un communiqué du ministère gabonais des Sports. L’entraîneur espagnol des Panthères du Gabon, Abraham Ollano a « disparu » depuis novembre dernier. « C’est peu dire d’opiner que cette compétition est courue d’avance pour les Panthères version cyclisme, encore une fois promises aux rôles de faire-valoir », prophétise le ministère qui a reçu jeudi l’équipe dirigeante de la fédération de cycliste. « L’impression qui se dégage, après la rencontre entre la tutelle, la Fédération gabonaise de cyclisme et les jeunes coureurs de l’équipe nationale, c’est que les gestionnaires de la petite reine gabonaise, semblent...
(Gabon Review 15/02/17)
Ancien champion du monde et des Etats-Unis de Choi kwang do, instructeur de cet art martial dans l’Etat de Géorgie, ce Gabonais représente dignement les couleurs de son pays dans cette discipline. Initié au choi kwang do au début des années 2000, Guy Roger Nzamba a inscrit son nom au Panthéon de grands pratiquants de cet art martial. Le Gabonais est revenu sur son parcours, dans une récente vidéo publiée sur la page Facebook de «Gabao Martial Arts», un réseau social des amoureux ou pratiquants d’arts martiaux de tous genres du Gabon et d’Afrique. Guy Roger Nzamba sur les tatamis. © facebook.com/guyrogernzambaofficialpage «Je vis à Atlanta, aux Etats-Unis et je pratique le choi kwang do depuis 15 ans. Je suis...
(Gabon Review 08/02/17)
De passage sur RFI, ce 7 février, l’acteur de la société civile a qualifié de fiasco la dernière Coupe d’Afrique des nations (Can). Pour Marc Ona, les ratés enregistrés tout au long de la compétition s’apparentent à une véritable «douche froide» pour Ali Bongo. «Ce fut un fiasco au niveau de l’organisation et une douche froide pour Ali Bongo…». C’est ainsi que Marc Ona Essangui a qualifié, lors de son passage sur RFI ce 7 février, la 31e édition de la Coupe d’Afrique des nations (Can) 2017, organisée du 14 au 5 février au Gabon. Si pour le haut commissaire du Comité d’organisation de la Can (Cocan), Christian Kerangall, le taux de remplissage des stades durant la compétition a atteint...
(AFP 06/02/17)
Le comité organisateur de la Coupe d'Afrique des Nations au Gabon s'est expliqué sur le coût, l'affluence dans les stades et l'état des pelouses, lundi, au lendemain de la finale de la 31e édition de la biennale du football africain. "On annonce dans la presse 463 milliards de FCFA (ndlr: environ 700 millions d'euros)", a déclaré lors d'une conférence de presse à Libreville Christian Kerangall, haut commissaire au comité d'organisation de la Coupe d'Afrique des Nations 2017. Il reprenait une somme avancée ...
(RFI 06/02/17)
Le Stade de l’Amitié, à Libreville, a été le théâtre de la finale de la CAN 2017, mais également celui où des milliers de Camerounais, d’Egyptiens et de Gabonais se sont réunis pour célébrer ce match ultime de l‘épreuve reine du football africain. Le stade était quasiment plein à l’entame de la finale avec près de 38 000 spectateurs. Les Camerounais étaient en surnombre avec environ 20 000 supporters. Une présence due à la forte communauté vivant à Libreville. Une confiance sans limites Quelques minutes avant le coup d’envoi, l’ambiance était des plus joyeuses dans les tribunes, les supporters des Lions indomptables étaient très confiants. « Ce sont deux cadors de l’Afrique qui s’affrontent. On va y croire. C’est possible...
(El Watan 06/02/17)
La CAF a décidé, vendredi, de lui confier la CAN-2017 des moins de 17 ans en remplacement de Madagascar qui devait initialement organiser cette édition au mois d’avril prochain. La décision a été prise par la CAF lors de la réunion de son comité exécutif, vendredi passé à Libreville. Le Gabon a été choisi aux dépens du Soudan, l’autre candidat à l’organisation de cette édition qui a été, pour la circonstance, décalée du 21 mai au 4 juin 2017. La CAF a justifié cette décision par le retard affiché par Madagascar dans la préparation du tournoi. Un argument qui pourrait être la partie immergée de l’iceberg sachant que le Gabon n’était pas prêt pour la 31e édition à quelques mois...
(Gabon Actu 06/02/17)
Le Cameroun a remporté dimanche à Libreville la Coupe d’Afrique des nations (CAN Total, Gabon 2017), la 5ème de sa glorieuse histoire du football au niveau continental. Le Cameroun a battu en finale l’Egypte (2-1). Et pourtant l’histoire retiendra que c’est l’Egypte qui a ouvert le score dès la première mi-temps à la 22ème minute par Mohamed Eleney. Score à la mi-temps (0-1). Les Lions indomptables sont revenus sur la pelouse très blessés et surtout revigorés par les conseils de leur entraineur, le belge Hugo Bross. Le match a basculé à la 58ème minute lorsque Nicolas Nkoulou a égalisé. Vincent Boubakar a tué la rencontre sinon crucifié les Pharaons à la 88ème minute au terme d’une action individuelle. L’Egypte n’accrochera...
(Gabon Actu 06/02/17)
Les étalons du Burkina Faso ont terminé à la 3ème place au classement général de la Coupe d’Afrique des nations (CAN Total, Gabon 2017) après avoir battu samedi au stade Michel Essonghé de Port-Gentil contre le Ghana (1-0). Combattifs comme des véritables guerriers, les burkinabé ont fait preuve de réalisme dans cette petite finale contre l’orgue ghanéen qui s’est finalement révélé comme un géant aux pieds d’argile. Les Ayew, Atsu, Gyan et les autres cadres de la sélection nationale du Ghana ont certes démontré leur technicité mais ont pêché par manque de réaliste. « Game over », c’est quasiment ce message qui colle à la sélection ghanéenne qui court toujours derrière sa première CAN. Paulo Duarte, le coach du Burkina...
(Belga 03/02/17)
Le gardien d'Ostende et doyen des joueurs du Gabon retenus pour la Coupe d'Afrique des Nations de football qui se déroule actuellement dans le pays, Didier Ovono a lancé un appel au peuple, encourageant le pays-hôte à surmonter ses divisions post-électorales. Lui s'est engagés pour battre le Cameroun, dimanche, et ainsi qualifier le pays pour les quarts de finale du tournoi. "On doit battre le Cameroun. Binationaux ou pas, on est Gabonais. Et celui qui rentre sur le terrain, qu'il soit né ici ou en France, il est Gabonais", a-t-il déclaré vendredi. "On est des Gabonais avant tout. Il y en a certains qui ont perdu des proches. Mais quand on va défendre le pays, on le défend d'abord avec...
(Gabon Review 02/02/17)
Auteur de trois remarquables matchs en cette Coupe d’Afrique des Nations (Can) de football que son pays, le Gabon, organise, Denis Bouanga est apparu comme la véritable révélation de la sélection gabonaise. Alors qu’on attendait une confirmation de tout le bien dont on disait du capitaine des Panthères, Pierre Emerick Aubameyang, c’est plutôt un jeune novice de la sélection gabonaise qui s’est illustré. Lui, c’est Denis Bouanga, sociétaire de Tours FC en ligue 2 française. Pour sa première sélection en équipe nationale, malgré l’élimination des Panthères, ce jeune homme de 22 ans aura imprimé sa marque sur les matchs livrés par le Gabon, mais plus encore dans les cœurs des supporteurs du Onze national. Pour son premier match face aux...
(AFP 02/02/17)
Le directeur sportif du Borussia Dortmund a demandé jeudi à son attaquant star, le Gabonais Pierre-Emerick Aubameyang, de moins se répandre dans la presse à propos de son départ du club à la fin de la saison. "Nous nous sommes rapidement parlés, et je lui ai conseillé de donner moins d'interviews pour évoquer son futur, et de se concentrer sur une qualification en Ligue des champions", a déclaré Michael Zorc au journal local WAZ. "Il a compris", a-t-il ajouté. Aubameyang, actuel meilleur buteur de Bundesliga avec 16 réalisations en autant de matches, a récemment donné deux interviews dans lesquelles il a expliqué envisager de quitter le club en juin. Mais un départ chez le rival du Bayern Munich est exclu,...
(Gabon Actu 01/02/17)
Le Vice-Président de la NBA Africa (la National Basketball Association), le Sénégalais Amadou Gallo Fall en séjour au Gabon a discuté avec le ministre gabonais des Sports, Nicole Assélé de la possibilité de mettre en œuvre au Gabon le projet de ‘’la Junior NBA’’ qui consistera à créer au Gabon 30 clubs dont les meilleurs rivaliseront avec les autres « cracs » du continent. ‘’La Junior NBA’’ est déjà développée par la NBA dans huit (8) pays en Afrique. C’est un programme Sport-Etudes qui verra la création de trente (30) équipes dans les Collèges, Lycées et Grandes Ecoles de la capitale. Ces sélections porteront les noms des trente (30) équipes de la NBA et s’affronteront d’abord au niveau national, avant...

Pages

(Gabon Review 01/12/15)
La 10e édition du festival de films documentaires s’est achevée le week-end dernier, avec la distribution des trophées. En présence du ministre de la Communication, Alain-Claude Billie-By-Nzé, la 10è édition des Escales documentaire des Libreville (EDL) s’est achevée, le 29 novembre dernier, sur une note de satisfaction, le public ayant pu découvrir 20 films. «Des films de grand cru», a confié un membre du jury, non sans reconnaître la difficulté qu’il y a eu à les départager. «Nous avons eu la chance de visionner des films dont la richesse, la cohérence, la pertinence ont été autant d’embûches pour le jury, rendant notre choix difficile voire frustrant. Chaque sujet a été pour nous l’occasion de nous imprégner de la réalité de...
(Ogooue Infos 26/11/15)
La salle de conférence de l’institut français du Gabon (IFG), a refusé du monde le 23 novembre 2015, à l’ouverture de la 10e édition des Escales documentaires de Libreville. Deux films en levée de rideau : «L’africain qui voulait voler» de la réalisatrice gabonaise Samantha Biffot et «Charles Ntchorere, un africain face aux Nazis » du Franco-gabonais Jacky Moiffo ont tenu le public en halène. Le premier documentaire retrace l’histoire et le chemin du jeune Gabonais Luc Benza, qui grâce à une détermination sans faille va réussir à intégrer le temple Shaolin en Chine, afin d’ acquérir les techniques traditionnelles de Kung Fu. Le deuxième retrace les grands moments de la vie et de la carrière militaire de Charles NTchoreré,...
(Jeune Afrique 25/11/15)
D'origine ivoiro-gabonaise, l'humoriste moque les travers de ses compatriotes… comme ceux des toubabs. Volonté de fer dans un corps frêle, allure pétulante, Tatiana Rojo n’a pas son pareil pour amuser la galerie. En artiste accomplie, sur scène comme en interview, elle jongle, pour mieux cacher ses émotions, avec les accents (français, ivoirien, canadien…), explore avec dextérité le caractère de ses personnages, se joue des incompréhensions culturelles et s’amuse de la vie, même si celle-ci ne lui fut pas toujours agréable. Née au Havre (nord de la France), en 1979, d’une mère ivoirienne et d’un père gabonais, celle qui a grandi à San Pedro à partir de 6 ans et connu la faim a su faire de l’humour une arme de...
(Agence Gabonaise de Presse 14/11/15)
L’institut Gabonais de l’image et du son (IGIS), en partenariat avec la mairie de Libreville, ont organisé un concours allant du 4 au 20 novembre prochain en prélude à la 10ème édition des Escales documentaires de Libreville prévue du 23 au 29 du mois en cours, annonce le site internet de l’IGIS. Placé sous le thème « citoyen filmeur, citoyen acteur », ce concours consiste à réunir, impérativement à l’aide d’un téléphone portable, des images vidéos de Libreville et ses environs, mettant en exergue la qualité de la vie. Il s’agira par ailleurs, « de familiariser les citoyens à la réflexion et à l’action sur la qualité de la vie urbaine, en s’appuyant sur les différentes opportunités numériques que sont...
(Agence Gabonaise de Presse 11/11/15)
La chorale de chants chrétiens « Vox Spiritu Dei » qui signifie en latin la Voix de l’esprit de Dieu de la cathédrale St. Louis de Port-Gentil et son fondateur, Léon Ababe, ancien président de la Fédération gabonaise de football (FEGAFOOT, 2004-2008) ont reçu samedi dans la capitale économique du Gabon la bénédiction sur parchemin du Pape François. « Sa Sainteté François donne de grand cœur la bénédiction apostolique au directeur Léon Ababe et aux membres de la chorale Vox Spiritu Dei de la cathédrale St. Louis de Port-Gentil et invoque l’abondance des grâces divines et la protection de la Sainte Vierge Marie », a écrit François sur un parchemin qui a été remis à M. Léon Ababe président fondateur...
(Gabon Actu 22/10/15)
La 4ème édition du « Les Ngombistes », Guide des Professionnels de la Culture, des Arts et du Spectacle au Gabon est en kiosque depuis une semaine, annonce l’association qui édite cet outil d’information et de promotion de la culture gabonaise. Outre les contacts répertoriés par corporation, l’ouvrage de 124 pages dresse un panorama contextuel des différentes branches d’activités du secteur, sous la perspective du développement des industries culturelles au Gabon et la professionnalisation des filières. Dans cette nouvelle édition, l’annuaire « Le Ngombiste » met en lumière un secteur culturel en plein mouvement et propose un contenu plus riche, présenté sous un nouveau format, avec un index et une mise en page dynamique. Pour cette édition 2015/2016, l’association a...
(Afrique 7 16/10/15)
Le « Berklee College of Music » et le gouvernement du Gabon se sont associés pour créer une école de musique panafricaine dans la capitale, Libreville. Une aubaine pour les jeunes musiciens gabonais qui pourront après deux ans à Libreville finir leur cursus à Boston. Le Berklee College Music : Un établissement prestigieux Le Berklee College of Music est une école de musique de Boston, aux États-Unis. Avec un effectif d’environ 3 800 élèves et 460 professeurs, c’est l’une des plus grandes écoles de musique privées des États-Unis. Berklee comporte actuellement 26 % d’étudiants étrangers. Le président de Berklee, Roger Brown, a signé un protocole d’accord mercredi avec le président du Gabon, Ali Bongo Ondimba « La construction de l’école...
(Ogooue Infos 14/10/15)
L’association Danse au féminin a lancé le 13 octobre 2015 à Libreville, la 3e édition du festival Danse Fé sous le thème : « Femme, paix et sécurité : la situation des femmes en temps de conflits ». C’est au cours d’une conférence de presse mardi 13 octobre à l’institut français du Gabon que la présidente de l’association, Aida Camara et ses collaboratrices ont donné le coup d’envoi de l’événement. Organisé sous le thème « Femme, paix et sécurité : la situation des femmes en temps de conflits », le festival Danse Fé a pour but de regrouper les danseuses de divers horizons en plateforme unique et promouvoir le leadership féminin par des activités culturelles. ‘’La vocation du festival est...
(Gabonews 07/10/15)
L’Unité de Coordination du Projet (UCP) a réuni les lauréats en catégorie espoir afin de découvrir le Cabinet qui aura la responsabilité d’accompagner les gagants dans la mise en œuvre de leur projet. D’où la tenue de la réunion de pré-démarrage ouverte par le coordonnateur du projet Michel Auguste Busamba, en présence des experts de le Banque mondiale, de l’équipe d’expert de Deloitte, ainsi que des lauréats. Près de 7 lauréats ont répondu présents à cette première session de pré-démarrage ayant pour objectif de présenter les grandes lignes de cette collaboration. Une véritable prise de contact qui a consisté pour le cabinet Deloitte de se présenter aux lauréats et de présenter le programme d’accompagnement des lauréats. « Enthousiaste » s’est...
(Gabon Review 21/09/15)
L’Agence gabonaise de développement et promotion du tourisme et de l’hôtellerie (Agatour), annonce pour le 29 septembre et ce, jusqu’au 1er octobre 2015, un nouveau séminaire de formation des opérateurs du secteur touristique. Recevant les opérateurs touristiques à déjeuner le 14 janvier dernier, le directeur général de l’Agence gabonaise de développement et de promotion du tourisme et de l’hôtellerie (Agatour) en avait profité pour décliner les axes de sa stratégie pour l’année 2015. Gabriel Awore Mayindo avait indiqué que son ambition était notamment d’initier l’organisation d’une série de séminaires et formations sur le management des structures hôtelières, l’accueil et la communication, le montage et le financement des projets touristiques ainsi que la décentralisation dans la gouvernance du secteur touristique. «Ces...
(Gabon Review 18/09/15)
Michèle Berekyah et Monk-e1, originaires du Canada, animent des ateliers de slam et de graffiti, en prélude à un festival qui se tiendra à Libreville. Inspirée par son frère Monk-e1, slameur et tagueur de renom, Berekyah a lancé le festival Fro «les Fondations reposent sur les origines», qu’elle organise depuis quatre ans. Un festival culturel axé sur l’art et l’échange culturel. Trois éditions ont déjà eu lieu à Montréal au Canada et une autre en Guyane française. Cette année, en collaboration avec la chanteuse gabonaise Naneth, une nouvelle édition aura lieu au mois de décembre prochain à Libreville. La présence de Berekyah et de Monk-e1 au Gabon entre donc dans le cadre des préparatifs de ce rendez-vous qui enregistrera la...
(RFI 14/09/15)
Au Gabon, la police veut être plus proche des populations. Aussi, pour se faire aimer, a-t-elle lancé il y a quelques semaines «Allo La Police», une mini-série télévisée réalisée par Romeo Apanga, diffusée tous les jours sur les antennes de la télévision nationale (Gabon Télévision). La Grande muette communique et surtout met à la disposition du public un numéro vert pour les appels de détresse. A Libreville, le reportage de notre correspondant.
(Gabon Review 20/08/15)
Nommée ambassadeur de bonne volonté du Fonds des nations unies pour la population (UNFPA) à la faveur de la dernière célébration de la Journée internationale de la jeunesse, Maggaly Nguema, Miss Cemac, appelle les jeunes Africains, particulièrement les jeunes femmes, à imposer leur leadership. Gabonreview : Que représente pour vous cette distinction de l’UNFPA, en tant que jeune et surtout en votre qualité de Miss Cemac ? Pour la jeune femme que je suis, cette distinction est un honneur, un grand encouragement pour mes projets à venir. Le titre d’ambassadeur est un titre influent, que les jeunes ne reçoivent pas très souvent. Mais aujourd’hui cette distinction est une preuve que la valeur n’attend point le nombre d’années. Le travail et...
(Ogooue Infos 10/08/15)
Les leaders et les fidèles des assemblées de Dieu du Gabon sont réunis à Libreville depuis le 6 août 2015, à la faveur d’une convention nationale. L’événement qui réuni également plusieurs invités venus de pays d’Afrique centrale et l’ouest, ainsi que des Etats-Unis d’Amérique.est jumelé à la célébration du 76é anniversaire de ce mouvement religieux L’objectif de ces assisses de Libreville, est d’une part, d’arrimer aux standards organisationnels internationaux et, d’une part, de permettre à chacun des participants d’affronter efficacement les défis de l’heure. ‘’Chers frères et sœurs en Christ, les assemblées de Dieu du Gabon sont notre famille spirituelle. Que le seigneur soit béni pour vos contributions inestimables en vue de pérenniser l’œuvre, ici au Gabon et ailleurs. Votre...
(Gabon Review 06/08/15)
Enseignant à Oyem, le chef lieu de la province du Woleu-Ntem, Tsira Nganémote parle des CD et DVD qu’il vient de mettre sur le marché, en hommage à feu Pierre Claver Nzeng. Gabonreview : Vous êtes enseignant en poste à Oyem. Vous êtes également acteur de théâtre et de cinéma, musicien, chanteur, auteur et compositeur. Vous venez de mettre sur le marché du disque votre 4è opus titré «Me Mekang» (Moi, je suis parti, en langue Fang) et qui compte10 titres ; un hommage que vous dites faire à Pierre Claver Zeng. Pourquoi lui, quand on sait que le Gabon a perdu plusieurs sommités de la chanson, à l’exemple de Oliver Ngoma ou Sonny Edingo ? Tsira Nganémote : Un...
(Gabonews 04/08/15)
La célèbre animatrice qui a fait la pluie et le beau temps d’Africa N°1, la radio africaine, Eugénie Diecky, d’origine gabonaise, va lancer officiellement à la rentrée de cette année 2015 à Paris en France, la radio télévision africaine (RTA). Selon la promotrice de la chaîne de télévision panafricaine, la RTA diffusera dans un premier temps sur Internet dans sa phase expérimentale avant d’entrer progressivement dans les bouquets satellites. But visé par la jeune dame gabonaise, « révolutionner le paysage audiovisuel africain en réalisant des émissions inédites qui vont montrer le génie des africains ». RTA émettra aussi via le mode traditionnel par une implantation en Afrique de l’Ouest et centrale. Eugénie Diecky, "la voix d’Afrique", a été animatrice et...
(Gabon Actu 28/07/15)
L’ancien président de l’Olympique de Marseille (club du championnat d’élite en France), Pape Diouf a lancé officiellement lundi à Libreville, la 2ème édition du séminaire d’échanges et de compétences dénommé « Les Sambas Professionnels ». Les initiateurs disent être revigorés par le succès de la première édition tenue l’année dernière. L’enjeu est l’échange de compétences entre des personnalités reconnues mondialement dans des domaines du Sport et des Médias avec les élèves, étudiants ainsi que des professionnels vivant au Gabon. « J’ai répondu présent à l’invitation des organisateurs, on va partager mon expérience surtout dans le domaine du sport », a déclaré Pape Diouf un peu frustré de n’avoir pas en face des dirigeants de clubs de football au Gabon. Quatre...
(Gabon Review 27/07/15)
Après une première saison de six passages, le club de promotion de la littérature et des écrivains clôt sa série de rencontres mensuelles avec la visite de Muetse Destinée Mboga, le 25 juillet 2015 dans ses installations de l’Université Omar Bongo. C’est à l’issue d’un partage plein d’émotion et de sentiments autour de l’œuvre «Demain, je m’en vais, je meurs», que l’auteur du recueil de poésies «Muendu Murime : Le voyage du cœur», a offert deux mois de pause aux amoureux des lettres réunis au sein du «Club Lyre». La jeune auteure qui prône l’amour des siens et l’intérêt de se connaître soi-même avant de prétendre vouloir apprendre de l’autre, a choisi des évènements tirés des faits de société pour...
(Gabon Review 24/07/15)
Représentante du Gabon au dernier Festival panafricain de la musique (Fespam) au Congo, la dauphine de Miss Gabon 2015 a été élue première dauphine au concours organisé à Brazzaville au Congo. Première dauphine du concours de beauté Miss Gabon 2015, Christine Pitty ne relâche rien. Près de trois mois après, son abnégation force la reconnaissance et l’intérêt des organisateurs de concours de beauté du continent, à l’instar du Festival panafricain de musique (Fespam), dont la neuvième édition l’a consacrée, le 21 juillet dernier, première dauphine de Miss festival panafricain 2015 à Brazzaville (Congo). Si sa place n’était pas gagnée d’avance, la jeune représentante du Gabon, dont la principale préoccupation de cette année sera la lutte contre le cancer du sein,...
(Gabon Review 22/07/15)
Sous la férule de Rose Bernadette Rebiénot, prêtresse locale du Ndjèmbè, le 13e rassemblement de femmes supposées détenir des pouvoirs spirituels se tient du 23 au 29 juillet à Libreville. Le 13e rassemblement du conseil international des 13 grands-mères autochtones se tient du 23 au 29 juillet prochain au village Oyenano, à quelques kilomètres de Libreville. A cet effet, une conférence de presse s’est tenue le 21 juillet courant à Libreville. Avant d’entrer dans le vif du sujet l’hôtesse de cette manifestation a tenu à présenter l’association dont elle est membre et co-fondatrice. «Nous sommes 13 grand-mères indigènes qui se sont rencontrées la premières fois du 11 au 17 octobre 2004 à Phoenicia, New York. Affirmant nos relations avec les...

Pages

(RFI 28/08/17)
Ancien ministre et ancien candidat à l’élection présidentielle au Gabon en 2009, Albert Ondo Ossa dit avoir été empêché de quitter le pays dimanche alors qu’il s’apprêtait à se rendre à une conférence au Cameroun. Albert Ondo Ossa, président de l’Union sacrée pour la patrie (USP) ancien candidat à l'élection présidentielle en 2009, professeur d’économie à l'Université Omar Bongo et militant de la société civile, affirme avoir été empêché de quitter le territoire gabonais ce dimanche 27 août alors qu'il s'apprêtait à animer une conférence à Douala au Cameroun. « J’ai mes visas camerounais, donc je n’avais pas de problème. Je me rends à l’aéroport et c’est là qu’à la police, on m’empêche d’accéder à l’avion parce que, semble-t-il, il...
(RFI 28/08/17)
Au Gabon, moins d'une semaine après la formation du nouveau gouvernement, Irène Patricia Boussamba, promue ministre déléguée auprès du ministre d'Etat, ministre du Budget et des comptes publics a été obligé de quitter le gouvernement. Son nom apparait dans l'opération mains propres dénommée « Mamba ». L'alerte a été donnée dans les réseaux sociaux et le gouvernement n'a pas tergiversé. Sur sa page Facebook, les messages de félicitations et les souhaits de réussite dans ses nouvelles fonctions sont encore visibles. Irène Patricia Boussamba, n'a cependant pas eu le temps de s'installer dans son fauteuil de ministre. Elle aurait été forcée de démissionner par le Premier ministre qui aurait découvert que la jeune femme était citée dans une vaste affaire de...
(Jeune Afrique 28/08/17)
Irène Patricia Boussamba ne fera finalement pas partie du second gouvernement du Premier ministre Emmanuel Issoze Ngondet. Proposée comme ministre déléguée auprès du ministre du Budget et des Comptes publics, elle a préféré renoncer en raison des enquêtes judiciaires dans lesquelles elle est citée. Irène Patricia Boussamba n’a même pas participé au premier conseil des ministres, vendredi 25 août, du gouvernement Emmanuel Issoze Ngondet II. Proposée au poste de ministre déléguée auprès du ministre du Budget et des Comptes publics, elle a, selon la version officielle, décliné l’offre, en raison des enquêtes lancées contre l’ancien ministre Magloire Nambia, dont elle a été la collaboratrice. « Compte tenu des enquêtes en cours, Irène Patricia Boussamba a préféré renoncer car elle ne...
(RTBF 24/08/17)
Il y a un an, des élections tendues, contestées et chaotiques se tenaient au Gabon. Ali Bongo, le président, se représente et se déclare vainqueur. Les résultats sont contestés par les observateurs nationaux et internationaux. Son opposant, Jean Ping, se déclare, quant à lui, le vrai vainqueur de ces élections. Jean Ping appelle la communauté internationale à réagir suite à ces élections. Il précise : "Les observateurs internationaux ne peuvent pas constater des fraudes et puis repartir en catimini. Il faut infliger des sanctions ciblées et pousser le pays à respecter l’état de droit et les droits de l’Homme. Aujourd’hui, le gouvernement illégitime et illégal continue de piller, voler et tuer". L'homme avance aussi une promesse. Il veut secouer le...
(Le Point 23/08/17)
Le nouveau gouvernement avec une équipe plus resserrée de 38 membres a été annoncé lundi soir. Emmanuel Issoze Ngondet est confirmé au poste de Premier ministre. Les fidèles du président Ali Bongo Ondimba conservent les plus importants ministères, notamment ceux du Pétrole, de la Communication ou encore de la Défense. Mais le fait majeur reste l'ouverture à l'opposition. Plusieurs grandes personnalités qui sont passées dans l'opposition mais ont choisi d'aller au dialogue ont finalement accepté d'entrer au gouvernement. C'était un engagement pris par le président lors des assises du dialogue national qui s'est tenu de mars à mai 2017. Seul bémol : le principal opposant du président Bongo, Jean Ping, leader de la Coalition pour la nouvelle République, n'entend pas...
(Jeune Afrique 23/08/17)
Ce n’est qu’une demi-surprise. Alors que l’on pouvait attendre René Ndemezo’o Obiang, c’est finalement l’autre représentant de l’opposition au dialogue politique national, Pierre-Claver Maganga Moussavou, qui a été nommé lundi au poste de vice-président. Portrait. Les Gabonais, à force de voir Ali Bongo Ondimba gouverner seul, en auraient presque oublié que le poste de vice-président a parfois rythmé la vie politique de leur pays. Supprimé en 2009, celui-ci vient pourtant de faire son retour, à la faveur d’un remaniement officialisé dans la soirée du 21 août, qui a vu Pierre-Claver Maganga Moussavou succéder à Didjob Divungi Di Ndinge (1997-2009), Léon Mébiame (1968-1975) ou un certain Omar Bongo Ondimba (1966-1967). Simple fonction honorifique, destinée à récompenser la participation de l’intéressé au...
(La Tribune 23/08/17)
Dans le casting du nouveau gouvernement dévoilé ce lundi 21 août, Ali Bongo a ouvert les portes du gouvernement à ses opposants. Une stratégie d’encerclement de l’opposition dévoilée avec la publication de la liste du nouveau gouvernement. Celle-ci est venue mettre fin au « suspense » et aux rumeurs sur les nouveaux visages du gouvernement. Dans son lot de surprises, un fait assez rare pour être signalé : un désormais ex-opposant va siéger au conseil des ministres aux côtés de son fils ! Pour Ali Bongo Ondimba (ABO), c'est l'expérimentation d'une vieille stratégie politique qui avait contribué au record de longévité - 42 ans - au pouvoir de feu Omar Bongo son père. Cette méthode politique s'articule en deux points...
(Jeune Afrique 23/08/17)
Alors qu'il avait annoncé en mai dernier sa décision de mettre un terme à sa carrière internationale, Didier Ovono a finalement accepté de revenir en sélection du Gabon. Le gardien des Panthères veut aider son pays à aborder la dernière ligne droite des qualifications pour la Coupe du monde 2018. À commencer par le double rendez-vous face à la Côte d’Ivoire. Ce n’est ni le premier, ni le dernier joueur à décider de revenir en sélection après avoir annoncé son intention de ne plus jouer pour son pays. Didier Ovono (34 ans), qui a déjà disputé 106 matches avec les Panthères, rejoint donc cette liste après avoir reçu un appel de José Antonio Camacho, le coach espagnol du Gabon. «...
(Jeune Afrique 22/08/17)
C’est une étrangeté qui aura peut-être échappé aux yeux de certains. Le nouveau gouvernement gabonais, nommé lundi, comporte deux ministres délégués chargés des Gabonais de l’étranger, auprès du ministre des Affaires étrangères : Irène Lindzondzo et Sylvie Léocadie Nzaou. Voici pourquoi. Selon une indiscrétion d’un membre du nouveau gouvernement, un décret devait être publié dans la journée de mardi 22 août pour préciser les attributions exactes des deux postes. Une des deux nommées sera ainsi chargée plus spécifiquement de la Francophonie, tandis que la seconde occupera des fonctions plus larges concernant les Gabonais de l’Étranger. Sylvie Léocadie Nzaou était jusqu’ici magistrate, présidente de la cour d’appel d’Oyem, tandis qu’Irène Lindzondzo était déjà ministre déléguée, chargée du Tourisme et de l’Industrie...
(Jeune Afrique 22/08/17)
Le nouveau gouvernement gabonais a été annoncé lundi. Emmanuel Issoze-Ngondet reste à son poste de Premier ministre, tandis que Pierre Claver Maganga Moussavou devient vice-président. Depuis plusieurs semaines, et encore davantage depuis qu’Ali Bongo Ondimba a confirmé son intention de remanier son gouvernement le 16 août, les Gabonais attendaient les noms des heureux nommés. Plusieurs listes ont circulé, les rumeurs allaient bon train mais ce n’est que lundi 21 août que la confirmation est finalement tombée. Comme annoncé, Emmanuel Issoze-Ngondet, le Premier ministre, conserve son poste, de même que Régis Immongault, le ministre de l’Économie et des Finances, et son collègue à la Défense nationale et aux Affaires présidentielles, Étienne Massard. Alain-Claude Bilie-By-Nze demeure de son côté ministre de la...
(RFI 22/08/17)
Les Gabonais l'attendaient depuis cinq jours. Le nouveau gouvernement a été dévoilé, lundi 21 août dans la soirée, à Libreville. L'équipe gouvernementale est ramenée à 38 ministres contre 40 pour l'ancienne équipe. Le grand chamboulement attendu ne s'est pas produit. Plusieurs cadres de l'équipe sortante ont conservé leur portefeuille sinon changé simplement de poste. L'ouverture n'a concerné qu'une partie de l'opposition. Ils sont 38 y compris le Premier ministre, Emmanuel Issoze-Ngondet, confirmé à son poste. Les principaux lieutenants du chef de l'Etat conservent leurs postes : la Défense reste entre les mains d'Etienne Massard Makaga et Alain Claude Bilie-By-Nze demeure patron de la Communication. Pascal Houangni Ambourouet conserve le portefeuille du Pétrole. Régis Immongault reste aux Finances. Noël Nelson M'Essone...
(Jeune Afrique 22/08/17)
L'opération vise à apurer des dettes anciennes, dans un contexte de stress macroéconomique pour le Gabon qui a récemment dû consentir un plan de sauvetage du FMI. Le Gabon se donne un peu d’air. Le 7 août, le pays d’Afrique centrale est parvenu à lever 200 millions de dollars sur les marchés financiers internationaux, selon une information de Reuters. Une opération qui intervient à la faveur de la réouverture de la dernière obligation qu’il avait émise en juin 2015. Ce sont 200 millions de dollars qui ont été émis à nouveau, s’ajoutant aux 500 millions du 9 juin 2015 dont l’échéance de remboursement est fixée en 2025. L’objectif pour Libreville est de soulager son endettement qui a doublé (33 %...
(BBC 22/08/17)
Deux personnalités de l'opposition figurent parmi les 8 entrées. Il s'agit de Pierre-Claver Maganga Moussavou, nommé vice- président de la République .Le chef du parti Social Démocrate (PDS) a été plusieurs fois ministre sous le défunt président Omar Bongo Odimba. Son fils, Biendi Maganga Moussavou reste Ministre des PME (Petites et Moyennes Entreprises). M. Maganga Moussavou avait participé au dialogue politique tout comme René Ndemezo'o Obiang, devenu président du Conseil économique et social (CES). L'ancien directeur de campagne de l'opposant Jean Ping à la présidentielle d'août 2016, avait pris part -contre la ligne de son candidat- au dialogue voulu par le président Ali Bongo et lancé en mars dernier, pour apaiser les tensions nées de la crise postélectorale et à...
(RFI 21/08/17)
Au Gabon, Jean Ping a relancé, vendredi 18 août, le bras de fer avec le régime d'Ali Bongo. L'opposant, défait lors de la présidentielle du 27 août 2016, ne reconnaît toujours pas la victoire d'Ali Bongo. Dans un discours à la Nation, Jean Ping explique avoir épuisé toutes les voies de recours et demande désormais aux Gabonais de se lever comme un seul homme pour faire partir le chef de l'Etat. Un discours qui ne passe pas dans les rangs du pouvoir. Drapeau national, micro-cravate et téléprompteur, Jean Ping en costume sombre a tout mis en œuvre pour rendre ce discours très solennel. « Monsieur Jean Ping, président de la République », pouvait-on lire au bas de l'écran. L'homme qui...
(RFI 21/08/17)
Le président gabonais a annoncé le 16 août dernier dans un message à la nation la formation d'un nouveau gouvernement «dans les tout prochains jours». Depuis, tout le monde s'impatiente. Et comme Ali Bongo tarde à publier son équipe, chaque jour, les Gabonais forment un nouveau gouvernement qu'ils diffusent sur les réseaux sociaux. L'attente devient longue. Trop longue peut-être. Du côté du gouvernement sortant, l'air devient difficile à respirer. L'équipe compte une trentaine de ministres. C'est beaucoup, car le FMI qui a prêté 642 millions de dollars au Gabon a exigé de réduire le train de vie de l'Etat. Il faut donc dégraisser le mammouth et la question qui brûle les lèvres est celle de savoir qui sortira et qui...
(Jeune Afrique 18/08/17)
Jean Ping, qui se revendique toujours « président élu » du Gabon, a demandé vendredi aux Gabonais « de se lever comme un seul homme pour marquer solennellement [son] arrivée au pouvoir ». « À partir de ce jour, je ne vous retiens plus », a-t-il ajouté dans un message à la Nation. « Dans cet esprit, je vous enjoins d’organiser, dès aujourd’hui et sans limite, jusqu’au départ des putschistes, toute manifestation civique conforme au droit à la libre expression, à la liberté de manifester, et aux droits fondamentaux prescrits par la Constitution », a poursuivi Jean Ping dans le message lu sur deux chaînes de télévision privées, TV+ et RTN, vendredi 18 août. Jean Ping, 74 ans, revendique toujours...
(Jeune Afrique 18/08/17)
Le pouvoir gabonais brandit un courrier officiel français qui semble indiquer qu’Emmanuel Macron reconnaît Ali Bongo comme son homologue légitime. Bourrasque sur les réseaux sociaux. Tempête dans un verre d’eau ? On dirait la jubilation d’un pré-adolescent dont l’idole aurait liké son filtre “prési” sur Snapchat. Le 9 août, à quelques jours de la fête nationale gabonaise, la direction de la communication présidentielle du Gabon diffusait un courrier transmis par les services de l’ambassade de France. Le post était estampillé « Urgent », car le message était signé Emmanuel Macron et s’adressait à Ali Bongo Ondimba en commençant par « Monsieur le Président ». Le Net s’enflamme. Les aficionados du locataire du palais glorifient un tacle gaulois à une opposition...
(La Tribune 17/08/17)
Le président français Emmanuel Macron vient enfin de prendre implicitement contact avec son homologue gabonais Ali Bongo Ondimba à l’occasion de la célébration du 57e anniversaire de l’accession du pays à l’indépendance. Si c’est le premier contact officiel entre les deux chefs d’Etat, c’est le « Monsieur le Président » qui a soulevé une véritable polémique au Gabon. Au sein du régime, on jubile sur une reconnaissance certes tardive mais officielle de la réélection d’Ali Bongo et du coté de l’opposition, on minimise la portée de ce qui est pourtant une pilule difficile à avaler. Au delà du duel politique Bongo-Ping qui se poursuit, cela annonce peut-être la fin d’une brouille diplomatique entre Paris et Libreville. C'est une tradition bien...
(RFI 17/08/17)
Le Gabon célèbre ce jeudi le 57e anniversaire de son indépendance. Dans une allocution télévisée le 16 août au soir, le président Ali Bongo Ondimba a annoncé qu'il formera une nouvelle équipe gouvernementale « dans les tous prochains jours ». Le gouvernement est attendu depuis le mois de mai dernier, date de clôture du dialogue politique national organisé par le pouvoir. Mais le Gabon qui traverse une grave crise économique négociait un programme d'ajustement budgétaire avec le FMI. L'accord a été signé. Ali Bongo a précisé que le nouveau gouvernement qu'il mettra sur pied se chargera de relancer l'économie. Lire sur: http://www.rfi.fr/afrique/20170817-gabon-discours-ali-bongo-ondimba-anni...
(RFI 17/08/17)
Un message adressé le mercredi 9 août par Emmanuel Macron à Ali Bongo Ondimba a été diffusé par la présidence gabonaise. Elle y voit une réponse à l’opposition, qui martèle que la France ne reconnaît pas le régime d’Ali Bongo, et qui continue de contester les résultats de l’élection présidentielle proclamés le 21 août 2016. « Monsieur le Président, à l’occasion de la fête nationale de la République gabonaise, j’ai le plaisir de vous adresser à vous-même ainsi qu’à l’ensemble de vos compatriotes, mes sincères félicitions. Je tiens à souligner l'importance que j'attache au dialogue et à la coopération entre nos deux pays. » Ce message, adressé à Ali Bongo, est daté du mardi 9 août dernier et a été...

Pages