Jeudi 19 Octobre 2017

Gabon

(Gabon Review 04/12/15)
La deuxième édition du Forum sur la coopération sino-africaine, placée sous le thème «l’Afrique et la Chine progressant ensemble: une coopération gagnant-gagnant pour le développement commun», se tient du 4 au 5 décembre courant. Il permettra aux deux parties d’évaluer le niveau de leur partenariat multiforme. Le président de la République interviendra lors de la cérémonie de clôture. La Chine est l’un des principaux partenaires du Gabon. Depuis l’établissement des relations diplomatiques en 1974, cette coopération n’a pas cessé de se diversifier, particulièrement dans le secteur des infrastructures (construction de bâtiments et de routes, hôpitaux etc). La Chine a multiplié les investissements au Gabon à travers des projets routiers à l’exemple de la construction de la route Port-Gentil-Omboué, longue de...
(Gabon Review 04/12/15)
Au cours de la tournée de Jean Ping dans la province de l’Estuaire, Jean Eyéghé Ndong a cru devoir expliquer sa posture actuelle. Il a donné sa version de la naissance du Front de l’opposition pour l’alternance, les raisons des tournées de son champion dans le pays, ainsi que les motivations de son choix. «Je sais que vous qui êtes ici, êtes membres de l’Union nationale. Mais quand nous sommes arrivés ici, nous ne vous avons pas parlé de parti politique. Nous vous avons dit que nous sommes partisans du changement», a-t-il lancé, d’entrée de jeu, précisant avoir trouvé en l’ancien président de la Commission de l’Union africaine la personne capable d’incarner la volonté de changement. «Nous choisissons Jean Ping...
(Gabon Review 04/12/15)
Depuis ces derniers temps, le courant est loin de passer entre l’Union des forces pour l’alternance (UFA) et la Convention des partis démocrates et républicains de l’opposition (CPDRO). Ces coalitions censées représenter une partie de l’opposition s’écharpent, s’invectivent et s’accusent par médias interposés. Simon Adolphe Evouna reproche à Pierre Claver Maganga-Moussavou d’avoir médit de son groupe lors de sa dernière audience avec le ministre de l’Intérieur. Au cours de ce rendez-vous, fait-il savoir dans une déclaration publiée par le journal Le Temps (n°504), le président en exercice de l’UFA aurait «déversé sa bile» sur la CPDRO au motif qu’elle aurait appelé ses militants et sympathisants à s’inscrire sur les listes électorales. Or, estime-t-on au sein de la CPDRO, non seulement...
(Gabon Review 04/12/15)
Le ministre de l’Energie a effectué une visite, le 3 décembre courant, sur les sites de production de la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG), dans la commune de Ntoum. Guy Bertrand Mapangou a entamé son périple par la nouvelle station de traitement des eaux résurgentes de l’ex-carrière de CimGabon, où la SEEG a engagé une deuxième phase de travaux intermédiaires pour élever le niveau de production quotidien et le porter à 230 000 m3/jour. D’une capacité de production de 15 000 m3/jour, soit l’équivalent de la consommation quotidienne de 100 000 habitants, cette nouvelle unité de traitement sera mise en service en début d’année 2016. Elle permettra de remettre complètement «en eau» les réseaux de Libreville. C’est donc...
(Gabon Review 04/12/15)
Le Premier ministre a procédé, le 3 décembre courant à Libreville, au lancement de la «Company of the year 2015». Destiné aux jeunes entrepreneurs africains, ce concours met en lice 13 Africains en provenance de 13 pays. Cette action symbolique de Daniel Ona Ondo a été précédée d’un mot de circonstance de la présidente sortante de Junior Achievement (JA) Africa, qui a remercié les pouvoirs publics d’avoir accepté d’abriter la présente édition. Le Premier ministre, quant à lui, a estimé que la présence à Libreville de tous ces jeunes, représente une revanche sur les forces du mal qui surfent sur leurs difficultés. Daniel Ona Ondo a également lancé un appel à «une réorganisation des politiques publiques dans le sens d’une...
(Gabon Review 04/12/15)
Sous contrôle judiciaire depuis le 18 novembre dernier, après son interpellation à l’aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle et sa garde à vue à Nanterre, Seydou Kane avait été interdit de quitter le territoire français pour les besoins de l’enquête, d’autant que des indices supposés graves et concordants avaient été collectés par l’Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales (OCLCLIFF). Pour la cause, son passeport avait été confisqué, et son retour au Gabon soumis au versement d’une caution. Deux semaines après son audition par le juge, le 2 décembre dernier, incognito, l’homme d’affaires aurait discrètement regagné Libreville, à en croire La lettre du continent qui, le 3 décembre courant, a affirmé que «ce retour a été rendu possible...
(Gabon Review 04/12/15)
S’ils indiquent que les leaders religieux et chefs traditionnels sont considérés comme les moins corrompus, avec des taux respectifs de 15% et 21%, les résultats du dernier sondage effectué par l’ONG Transparency International et le projet Afrobaromètre n’en ont pas moins épinglé plusieurs acteurs de divers secteurs d’activité dans 28 pays d’Afrique subsaharienne, parmi lesquels ne comptait pas le Gabon. De mars 2014 à septembre 2015, ce sondage d’opinion initié dans le cadre du rapport «People and corruption : Africasurvey 2015», ayant interrogé 43 143 personnes sur leurs expériences et perceptions de la corruption, a permis de se rendre compte que les politiques publiques ont encore beaucoup de mal à produire les effets escomptés. Pour 58% des personnes interrogées, la...
(Gabon Review 03/12/15)
Le ministère de la Fonction publique broie du noir. Une situation qui perdurera tant que le Syndicat des agents de la fonction publique (Synafopra) n’aura pas obtenu la satisfaction de ses revendications. En proie à une série de grèves depuis plusieurs mois, le ministère de la Fonction publique n’est visiblement pas prêt de retrouver son fonctionnement normal. Un nouveau mouvement d’humeur y a, en effet, été décrété depuis le 30 novembre dernier, par le Syndicat des agents de la fonction publique (Synafopra). «Au départ l’objectif n’était pas la grève. Il était plutôt question de régler les problèmes rencontrés par les agents. Sur la base d’un protocole signé il y a quelques mois, nous avons discuté avec la hiérarchie avec laquelle...
(Gabon Review 03/12/15)
Gabonreview l’avait déjà noté dans un article consacré à l’attitude des membres d’Héritage et Modernité à ce moment là, mais pour certains confrères le fait est grave : le président du Rassemblement pour le Gabon (RPG) a fait faux bond à la majorité. «En tant que membre de la majorité présidentielle (Paul Mba Abessole) était censé apporter son soutien au gouvernement, comme c’est le cas depuis le passé, lors du vote du projet de loi de finances 2016», souligne Matin équatorial du 2 décembre 2015. Or, il semble qu’il n’ait pas...
(Jeune Afrique 03/12/15)
Gestionnaire de 200 000 hectares de forêt au Gabon, où elle est établie depuis 2007, l'entreprise helvétique a obtenu le label FSC l'année suivante et exporte jusqu'en Europe du Nord. dans ce dossier « La force de Precious Woods c’est que notre bois est à 100% certifié », souligne le directeur Frédéric Ober. Cette entreprise suisse spécialisée dans les essences produites de manière durable est arrivée en 2007 au Gabon, où elle gère près de 200 000 hectares de forêt dans la région de Lastourville, à l’est du pays. Elle obtient la certification FSC l’année suivante pour sa production composée à 85% d’okoumé, principalement exportée vers la France mais aussi l’Espagne et l’Italie. Une partie de celle-ci arrive ensuite en...
(Gabon Review 03/12/15)
Les clients de BR Sarl n’ont visiblement pas encore dit leur dernier mot. De tractations en tractations, ils essaient de trouver une solution à leur problème. Le 17 novembre dernier, ils ont rencontré le Premier ministre, qui leur avait assuré avoir pris la mesure de ce qui paraît «comme une filouterie bancaire à grande échelle». Daniel Ona Ondo avait affirmé que le gouvernement prendra toutes les mesures nécessaires pour que justice soit rendue et que les responsabilités soient rapidement déterminées et les coupables sanctionnés. Après cette rencontre, le collectif des clients arnaqués de BR Sarl s’est également rendu chez le médiateur de la République. Laure Olga Gondjout s’était engagée à faire la lumière sur cette affaire. Mais pour y parvenir,...
(Afrique Inside 03/12/15)
Nespresso, la marque du groupe Nestlé poursuit son expansion en Afrique. Déjà présent, depuis dix ans, dans plusieurs pays du continent (Afrique du Sud, Egypte, Maroc, Algérie, Ghana, Côte d’Ivoire et Sénégal depuis juin 2015) le spécialiste du café en capsule annonce l’ouverture début 2016 d’une nouvelle boutique Nespresso à Libreville, au Gabon. Nestlé a bien l’intention de poursuivre sur sa lancée. Les résultats sont bons. La présence de la marque en Afrique s’avère positive selon un bilan du groupe même si celui-ci n’a publié aucun chiffre. Conscient que l’implantation de Nespresso devrait se consolider sur le long-terme, la marque déploie une stratégie de croissance en Afrique ancré dans la réalité. Les dirigeants accordent la priorité aux pays ayant déjà...
(Gabon Review 03/12/15)
Depuis l’éviction de Léon-Paul Ngoulakia de la tête de la Caisse de stabilisation et de péréquation (Caistab), et sa nomination en tant que président du conseil d’administration, Guy-Christian Mavioga se sent pousser les ailes. Le président du Bloc démocratique chrétien (BDC) ne s’entend plus penser, tant sa fierté est grande et ses ambitions incommensurables. Si sa nomination est sujette à caution, le tout-nouveau PCA n’en est pas moins convaincu qu’il est «l’homme de la situation». Au passage, il n’a pas manqué d’envoyer ses «loups» dévorer le reste de la réputation de son ancien supérieur hiérarchique, que son bimensuel L’espoir, perçoit désormais comme un homme «arrogant et suffisant», qui se prenait pour «le nombril de terre», et dont le départ aurait...
(Gabon Review 03/12/15)
Le spécialiste du café en capsule annonce l’ouverture de sa première boutique dans la capitale en début 2016. Avec un bilan de sa présence en Afrique jugé «globalement très positif», la marque, positionnée sur le marché du café en dosette, entend désormais quadriller le continent. Présente en Afrique du Sud, en Egypte, au Maroc, en Algérie, au Ghana et en Côte d’Ivoire depuis une dizaine d’années, Nespresso s’est implantée au Sénégal en juin dernier. Mais la filiale du groupe Nestlé, dont l’image est associée à celle de l’acteur américain George Clooney, avec sa réplique mythique «Nespresso, what else ?», envisage également de conquérir l’Afrique centrale. Au siège dubaïote de son bureau régional Moyen-orient, Afrique et Caraïbes, l’on a récemment annoncé...
(Gabon Review 03/12/15)
Reçus, le 2 décembre courant, par le ministre de la Communication, Rey-Wilfried Metene et Braddy Jordan Bidaye, pourront peut-être réaliser de vrais documentaires. Achevée le 29 novembre dernier sur une note de satisfaction, la 10e édition des Escales documentaires de Libreville a permis au public de découvrir 20 films. Au lendemain de la clôture de ce festival, le ministre de la Communication a reçu les lauréats. La délégation conduite par le directeur général de l’Institut gabonais de l’image et du son (Igis), Joseph Henri Koumba, et comprenant des cinéastes tels que Samantha Biffot ou Pauline Mvélé, a échangé avec Alain-Claude Billie-By-Nzé sur les suites à donner aux réalisations des jeunes lauréats qui, à partir de leurs téléphones portables, ont su...
(Gabon Review 03/12/15)
Des conditions météo clémentes, des records battus, une renommée accrue… le marathon du Gabon 2015 s’est déroulé sous de bons auspices. Le Marathon du Gabon 2015 dresse un bilan flatteur et encourageant. Cette troisième édition a réuni pas moins de 12 119 athlètes avec en prime, une ferveur sans pareil. Nombre de records ont été battus sur les épreuves du samedi avec 4 100 participantes sur l’épreuve dénommée La Gabonaise, et près de 5100 pour les épreuves du dimanche. «Le Marathon est désormais inscrit dans les esprits de toutes les Gabonaises et tous les Gabonais», se réjouit, d’ailleurs, l’organisation. Autre fait marquant : des conditions plus clémentes, des températures plus acceptables pour les organismes. Les temps réalisés furent, du coup,...
(Média Terre 02/12/15)
Le Président de la République Gabonaise, Ali BONGO ONDIMBA, a plaidé lundi après-midi en faveur de la signature d'un accord universel pour limiter le réchauffement climatique global à deux degrés Celsius, en ce premier jour de la 21ème Conférence des parties de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (COP21) qui se tiendra jusqu'au 11 décembre. La contribution du Gabon pour la COP21 « L'heure n'est plus au débat entre le Juste et l'Injuste. Tout le monde doit faire partie de la solution », a déclaré le président Gabonais, quelques minutes seulement après avoir rendu hommage aux victimes des attentats qui ont frappé la France le 13 novembre. Dans son allocution, Ali BONGO ONDIMBA a réaffirmé que le...
(Gabon Review 02/12/15)
Cocobeach, Noayong et Iboundzi sont les trois étapes ayant constitué le lancement, le 28 novembre dernier, de la tournée politique de Jean Ping dans la province de l’Estuaire. «Je suis venu me présenter à vous, pour que vous puissiez me voir physiquement !». C’est ainsi que Jean Ping commençait son laïus sur les trois premières étapes de son périple dans le département de la Noya, à savoir : Cocobeach, Noayong et Iboundzi, le samedi 28 novembre dernier. Pour l’ancien chef de la diplomatie gabonaise, il est important qu’il se présente au peuple gabonais, comme il l’a déjà fait dans plusieurs autres provinces du pays, déclinant son identité, ses origines, son cursus scolaire et son parcours administratif. Entre autres raisons de...
(APA 02/12/15)
Le 1er vice-Premier ministre gabonais en charge de la Prévoyance sociale, Paul Biyoghe Mba, a installé lundi les membres de la Commission nationale consultative de la décennie de la femme (2015-2025), en présence de la présidente de la Cour constitutionnelle, Marie Madeleine Mbourantsouo, et du 2ème vice président du Sénat, Georgette Koko. « La Commission nationale consultative mise en place par les plus hautes autorités, permet de mieux établir une feuille de route » a déclaré M. Paul Biyoghe Mba, porté à la tête de ladite commission, indiquant par ailleurs que ce processus lancé sera porteur de l’avenir du pays. « Les femmes représentent entre 52 et 54% de la population gabonaise, quand on a une telle masse de personnes...
(Gabon Review 02/12/15)
Le projet de loi modifiant certaines dispositions de l’ordonnance n°009/PR/2011, initié par le député de la Boumi-Louétsi, membre de l’Union pour la nouvelle République (UPNR) a été rejetée en séance plénière le 27 novembre 2015. Dans les faits, les députés ont fait le choix de demeurer prisonniers des partis politiques et de donner au mandat un caractère impératif, contrairement aux dispositions de la Constitution. Bien que plébiscité en commission, le projet de loi abrogeant certaines dispositions de l’ordonnance n°009/PR/2011, initié par Narcisse Massala-Tsamba, député de l’Union pour la nouvelle République (UPNR), n’a pas pu faire l’unanimité en séance plénière. Contre toute attente, il a été rejeté par les députés qui prétendent vouloir lutter contre les effets de la «transhumance politique»,...

Pages

(Agence Gabonaise de Presse 19/07/13)
LIBREVILLE (AGP) - Le révérend pasteur Francis Michel Mbadinga de l’église de réveil Béthanie a décidé dans un libre propos de jeter un regard sur le débat sur la non légalisation du mariage homosexuel au Gabon et le renforcement des mesures répressives contre toutes les formes de déviances sexuelles. L’homme d’église s’exprime en toute franchise. C’est avec satisfaction que j’ai par voix de presse été informé de la plénière au sein de l’Assemblée nationale qui a traité de la problématique du mariage gay et du renforcement du dispositif pénal pour réprimer les déviances sexuelles dans notre pays. Vous êtes sans ignorer que depuis le mois de février, nous avons entrepris une pétition nationale contre les crimes de toutes natures et...
(Gabon Actu 19/07/13)
Le Syndicat national des enseignants et chercheurs des universités gabonaises (SNEC) a décidé de paralyser les activités académiques à l’Université Omar Bongo (UOB) pour mettre la pression sur le gouvernement qui rechigne à verser la Prime d’incitation à la recherche (PIR).La grève a été déclenchée alors que le ministère de l’Enseignement supérieur a instruit les services de la solde pour que la prime soit versée aux intéressés ce 19 juillet. Selon plusieurs étudiants, les cours étaient assez perturbés ce jeudi au campus de l’UOB. Le 23 avril dernier, le SNEC avait suspendu une grève qui avait paralysé les universités gabonaises pendant 80 jours. Le spectre d’une année blanche avait alors plané dans le pays.
(Nouvelles du Gabon 19/07/13)
l’Agence d’exécution des activités de la filière forêt -bois (AEAFFB), à organisé récemment, une journée « portes ouvertes » au siège de son institution sis au quartier « cité Damas » dans le 3ième arrondissement de la commune Libreville. L’agence d’exécution des activités de la filière forêt –bois vient d’organisé au siège de son institution une journée « portes ouvertes » en présence du président du conseil d’administration, du directeur général, du corps diplomatique, ainsi que plusieurs cadres d’administration du dit secteur. A en croire les organisateurs, ‘’cette journée « portes ouvertes a permis au grand public de s’informer et de s’approprier les tenants et les aboutissants de la filière forêt-bois à travers le sui-évaluation environnemental, l’étude de l’agréage, des...
(Gabon Eco 19/07/13)
L’Agence d’Exécution des Activités Filière Forêt-Bois (AEAFFB), a soufflé sa 1ère bougie, mercredi 17 juillet dernier à son siège situé au quartier cité Damas. Cette manifestation s’est faite autour d’une journée portes ouvertes, qui visait à rendre public les activités de cette agence. Mercredi 17 juillet, l’Agence d’Exécution des Activités Filière Forêt-Bois (AEAFFB) a célébré son 1er anniversaire. Cette célébration était l’occasion pour les responsables de cette agence de rendre publiques les différentes activités qui sont les leur. Ils ont donc présenté les missions spécifiques de l’agence dirigée par Pierre Ngavoura. Le mot de bienvenue a été prononcé par le président du conseil d’administration, Jean-Félix Mouloungui à l’endroit des différents visiteurs. Puis le tour est revenu au Directeur Général de...
(Gabon Review 19/07/13)
Le Chargé d’Affaires a.i., Dante Paradisco, de l’ambassade des États-Unis d’Amérique à Libreville a procédé, ce jeudi 18 juillet 2013, au paraphe avec 11 ONG gabonaises, de conventions donnant droit à l’accès à 17,5 millions de francs CFA pour le financement des projets à développer pour l’amélioration des conditions de vie des couches les plus vulnérables. Ces subventions entrent dans le cadre des Programmes annuels d’auto-assistance et de Démocratie et Droits de l’homme visant le renforcement des capacités opérationnelles de la société civile et des groupes non-gouvernementaux. Ce qui, par ricochet, devrait contribuer à l’amélioration du bien-être social. Pour recevoir ces conventions, les membres des ONG dont les projets ont été sélectionnés sont venus des villes de l’intérieur du pays,...
(Gabon Review 19/07/13)
Lauréates de l’appel à projet «l’Afrique au féminin» de Canal France international (CFI) et Canal + Afrique, les réalisatrices Samantha Biffot et Pauline Mvele ont reçu, le 18 juillet 2013, des mains d’Alexandre Cohen, directeur général de la filiale gabonaise de l’opérateur de télévision payante par satellite en Afrique, l’authentification officielle de leur participation à la suite de l’aventure aux côtés des 13 autres impétrantes retenues sur le continent. Les lauréates gabonaises, Samantha Biffot et Pauline Mvele. Un trimestre, après le lancement du projet «l’Afrique au féminin», a suffi à CFI et Canal + Afrique pour reconnaitre le talent cinématographique féminin gabonais, souvent caché pour multiples raisons. Car, malgré la centaine de candidatures issues de 13 pays d’Afrique francophone subsaharienne,...
(Gabon Review 19/07/13)
Le sursis de plus une semaine accordée au gouvernement semble avoir été très insuffisant pour régler, une fois pour toutes, la question du règlement de la Prime d’incitation à la recherche (Pir), objet du mouvement de grève illimité débuté le 17 juillet 2013 par les enseignants regroupés au sein du Syndicat national des enseignants-chercheurs (Snec). Une vue des syndiqués du Snec. Réunir en assemblée générale le 17 juillet dernier pour constater l’avancement du règlement de leur revendication, les enseignants membres du Syndicat national des enseignants-chercheurs (Snec), ont procédé à un vote qui s’est soldé, à l’unanimité, en faveur d’un arrêt de toutes les activités pédagogiques dans l’ensemble des universités et grandes écoles du Gabon. «À deux semaines de la fin...
(Gabon Eco 19/07/13)
Le comité Technique du Ministère de la Fonction Publique, dirigé par Aimé Brice Sackyss, Directeur Général de l'administration et de la fonction publique, examine scrupuleusement les dossiers de proposition de stage pour les agents de l’Etat depuis mardi 16 juillet. Depuis mardi 16 juillet, une commission technique présidée par Aimée Brice Sackyss, travaille sur les dossiers de mise en stage des agents de l’Etat. Les travaux de cette commission ont été ouverts par le Ministre du Budget, des Comptes Publics et de la Fonction publique, Rose Christiane Ossouka Raponda qui a mis en parallèle une relation entre « les travaux d’assainissement du fichier des agents de la fonction publique et la mise en place des Directions Centrales des Ressources Humaines...
(Gabon Eco 19/07/13)
Alors qu’il a été interdit de vente et de stockage au Cameroun où il est fabriqué par le laboratoire Adprame, un médicament, dénommé Pack Biostol et prétendant soigner le diabète, l’hypertension artérielle et les problèmes de faiblesse sexuelle, est vendu depuis fin 2012 dans les pharmacies gabonaises avec l’autorisation de la direction du médicament et de la pharmacie. Une autorisation délivrée sur fond de corruption, d’après l’hebdomadaire Echos du Nord qui a rendu publique cette information. « Le ministère de la Santé complice d’empoisonnement de la population », titre l’hebdomadaire Echos du Nord dans sa parution du 15 juillet. Selon le journal, un médicament appelé Pack Biostol, serait vendu au Gabon depuis fin 2012 alors qu’il a été formellement interdit...
(Gabon Eco 19/07/13)
Le 14 juin dernier, lors d’une concertation commune, les chefs d’Etats des différents pays de la Communauté Economique et Monétaire de l’Afrique Centrale (CEMAC) ont décidé de la libéralisation des frontières par une première étape consistant à autoriser à la libre circulation des personnes. Comment toutefois atteindre cet objectif communautaire lorsque certains pays affichent une attitude sectaire et protectionniste concernant les échanges économiques et financiers entre pays membres. La décision de libre circulation des populations de la zone CEMAC vise, d’une certaine manière à l’instauration d’une certaine harmonie économique, politique et sociale commune. Mais cette mesure consiste également à œuvrer pour l’aboutissement des projets communautaires. Cependant, cet objectif visant à ouvrir les frontières au niveau de la sous-région pourrait, au...
(Gabon Review 19/07/13)
La bonne gouvernance, c’est inéluctable, passe nécessairement par la capacité à évaluer, de façon fiable et actualisée, les différents programmes et projets entrepris par le gouvernement. L’outil statistique qui est l’un des meilleurs moyens pour le suivi des actions de l’Etat et leur planification dans le temps, apparaît donc comme le miroir de celui-ci : toute chose que le Gabon ne semble pas avoir compris. Pour de nombreux experts, la statistique est un outil incontournable pour le développement d’une nation. Il apparaît donc évident que sans cet outil, il serait quasiment impossible de mesurer les progrès accomplis ou même d’élaborer de manière probante des programmes et des projets initiés par un gouvernement, quel qu’il soit. La statistique demeure, de ce...
(Gabonews 18/07/13)
L’Agence d’Exécution des Activités Filière Forêt-Bois (AEAFFB) a ouvert ses portes au cours de la journée de mercredi à son siège de la Cité Damas à l’occasion de la célébration de son premier anniversaire, histoire de mieux se faire connaître dans un pays où le secteur bois est l’objet de toutes les convoitises et de trop d’infractions. L’AEAFFB a lancé ses activités il y a tout juste un an. Avec des missions spécifiques, l’agence est d’abord un organe d’exécution des politiques mises en places par le ministère des Eaux et Forêts. Et cela, Pierre Ngavoura, Directeur Général de l’AEAFFB, a tenu à le rappeler. « L’agence n’est pas un ministère bis, elle en est le bras séculier », a-t-il indiqué...
(Gabonews 18/07/13)
Un jour après les nouvelles du détournement pétrolier Cotton battant pavillon maltais par des pirates dans les eaux Gabonaises, la localisation du bateau reste inconnu. Il est cependant communément admis que le navire aurait été dirigé vers un emplacement non précisé dans le golfe de Guinée pour le déchargement de sa cargaison de 10.000 tonnes de carburant. "Le navire était précédemment au port de Las Palmas en Espagne le 24 Juin ... Au moment du détournement l'équipage était composé de 24 ressortissants indiens et il n’y avait pas de gardes armés à bord ... Les pirates ont coupé tous les moyens de communication avec le navire", a déclaré le Ministre des Affaires Etrangères Turques Syed Akbaruddin, décrivant le détournement comme...
(Agence Gabonaise de Presse 18/07/13)
LIBREVILLE (AGP)- Les enseignants regroupés au sein du Syndicat national des enseignants-chercheurs (Snec), ont décidé, mercredi à Libreville au cours d’une assemblée, de reconduire leur mouvement d’humeur pour n’avoir pas encore perçu leur prime d’incitation à la recherche (Pir). ‘’A deux semaines de la fin d’année, aucun engagement contenu dans le protocole signé avec le gouvernement n’est respecté’’, a indiqué le président du SNEC-UOB, Dr. Moukala Ndoumou, représentant le président, Jean Rémy Yama. Au cours de cette assemblée générale, nonobstant leur décision de reconduire la grève, les enseignants et chercheurs du Snec ont salué les efforts du ministre de l’Enseignement supérieur, Séraphin Moundounga, et du ministre du Budget, Rose Christiane Raponda, pour l’aboutissement immédiat de leur dossier relatif au paiement...
(Gabonews 18/07/13)
L’Equateur, la mythique « flèche jaune » du Transgabonais, a échappé de peu à une fin tragique ce jeudi matin à 4h30 sur le pont de l’Ivindo alors qu’il essayait de rallier Franceville, selon des informations concordantes de passagers. Le train aurait pris vraisemblablement à la suite d’un problème d’alimentation électrique. Ce sont deux Wagons, V6 et V7, qui ont été atteints par le feu aux environs de 4h00. Le conducteur de l’engin s’est employé à rester calme pour dépasser un tournant mais malheureusement, l’Equateur s’est immobilisé sur le Pont de l’Ivindo. S’en est suivie une panique hors norme qui a failli provoquer un drame, certains passagers installés dans les wagons voisins, pris de panique, ayant décidé de sauter du...
(Agence Gabonaise de Presse 18/07/13)
LIBREVILLE (AGP)- Le directeur général de l’Administration et de la fonction publique, Aimé Brice Sackyss, préside depuis mardi à Libreville, la session 2013 du comité technique pour les inscriptions en stages professionnels. Conciliant l’exigence de l’application des textes en la matière et la sensibilisation des responsables des personnels, M. Aimé Brice Sackyss a déclaré ‘’éviter la discrimination’’ afin de permettre à ‘’chaque agents de donner le meilleur de lui-même et atteindre les performances que nous poursuivons’’. Conscient des frustrations qui peuvent avoir un réel impact négatif sur le rendement des agents, le ministre du budget, des comptes publics et de la fonction publique, Rose Christiane Ossouka Raponda, qui a présidé la cérémonie d’ouverture de cette session, n’avait pas manqué de...
(RFI 18/07/13)
Un bateau battant pavillon maltais a été attaqué par des pirates au large du Gabon dans la nuit du 14 au 15 juillet. Le Cotton dont les soutes sont pleines de carburant aurait été forcé de faire route vers le Nigeria avec ses 24 membres d’équipage Selon un communiqué du gouvernement gabonais, le navire a été pris d’assaut nuitamment au large de cap Lopez, un site proche de Port-Gentil et du plus important terminal pétrolier du Gabon. Les pirates ont réussi à monter à bord du pétrolier et maîtriser les 24 marins d’origine indienne. Les autorités gabonaises ont été alertées par le dispositif « Recherche et sauvetage », une structure relevant de l’Organisation maritime internationale. Au petit matin les garde-côtes...
(Infos Gabon 18/07/13)
Telle qu’elle s’est tenue le samedi 13 juillet 2013 à Libreville, l’assemblée générale extraordinaire de la coalition « Publiez ce que vous payez (PCQVP) » serait une instance prévue par ses statuts et les membres qui l’auront composée appartiendraient bel et bien à cette coalition. Les décisions qui en ont émané devraient ainsi être considérées comme légales et légitimes. Ainsi en est-il du bureau qui a organisé cette élection et des résultats de l’élection en elle-même. En effet, sur un total de 25 organismes représentés à cette assemblée générale, les absences de Marc Ona, Marcel Libama et Georges Mpaga apparaissent comme largement minoritaire, de sorte que les votes de la très grande majorité attestent de la légitimité du nouveau bureau...
(Gabon Eco 18/07/13)
La Banque Internationale pour le Commerce et l’Industrie du Gabon (BICIG ) et le Programme National de Lutte contre le Paludisme (PNLP) ont conclu un partenariat pour la distribution gratuite de 500 moustiquaires imprégnées aux populations de Mindoubé -Décharge. Après la campagne de sensibilisation organisée par les experts du PNLP sur les moyens de lutte et de protection contre le paludisme pour les personnes vulnérables (les enfants de 0 à 5 ans et les femmes enceintes), c’est au tour de la Banque Internationale pour le Commerce et l’Industrie du Gabon (BICIG) d’être sur le terrain. Cette action initiée le week-end dernier par la Direction Générale de cette entreprise s’inscrit dans le cadre des actions -relais entamées par le PNLP. L’objectif...
(Gabon Review 18/07/13)
Eprouvant déjà d’énormes difficultés à assurer correctement la collecte des ordures à Libreville, Clean Africa, ex-Société de valorisation de valorisation des ordures du Gabon (Sovog), doit maintenant faire face à la grogne de son personnel.En effet, les agents de la société Clean Africa, ex-Société de valorisation de valorisation des ordures du Gabon (Sovog), observent, depuis le 16 juillet, un sit-in devant leur siège situé dans le 5e arrondissement de Libreville. Un mouvement d’humeur qui intervient au terme d’un préavis de grève, assorti d’un cahier des charges, déposé il y a trois semaines sur la table de la direction générale. «Le personnel revendique nécessairement les augmentations salariales, l’augmentation de l’ensemble des primes relative aux risques, à la qualité, à l’outillage, à...

Pages