Jeudi 22 Février 2018

Gabon

(Agence d'information d'afrique centrale 12/01/16)
L’objectif est de s’approprier les conclusions de la COP 21 afin d’aider les chefs d’Etat ainsi que les gouvernements à assurer le suivi des recommandations. À cet effet, le président de l'Assemblée nationale du Gabon, Guy Nzoumba Ndamba effectue une mission de travail auprès des présidents des pays membres du bureau de l’Assemblée parlementaire de la francophonie (APF) de la région Afrique. Il s'est, pour ce faire, entretenu avec son homologue Justin Koumba, le 11 janvier à Brazzaville. Les deux parties ont, pour l’essentiel, convenu de la date de l’organisation de la Conférence des présidents d’Assemblées et des sections. « Nous avons l’intention de voir comment les parlementaires francophones africains vont pouvoir s’approprier le volet de la Cop 21, pour...
(Gabon Actu 12/01/16)
L’ancien président de la Commission de l’Union africaine (UA), Jean Ping, possible candidat à l’élection présidentielle d’août prochain, a annoncé samedi dans un meeting à Libreville qu’il ne fera qu’un seul mandat s’il est élu président de la République. Jean Ping a fait cette déclaration au collège Tchorere de Libreville où il a mis fin à sa tournée de six semaines dans la province de l’Estuaire dont Libreville est la capitale. Accompagné de sa « task-force » dont le noyau dur est constitué autours de Jean Eyeghe Ndong, René Ndemezo’o Obiang, Pierre Amoughe Mba, Jean Ntoutoume Ngoua et Philibert Andjembé, Jean Ping a tenu un discours digne d’un opposant farouche au système en place. «L’Estuaire est malade. Et par conséquent,...
(Gabon Actu 12/01/16)
L’opposant Bruno Ben Moubamba, ancien candidat à l’élection présidentielle de 2009, a indiqué que son parti a décidé de participer aux rencontres politiques de l’opposition radicale et d’entretenir les meilleures relations avec Mr. Jean PING, conformément aux nécessités de l’heure, au Gabon. « Le Bureau Exécutif de l’Union du Peuple Gabonais issu du Congrès d’avril 2015 s’est réuni à Libreville au quartier « Belle-Vue / Stade de la Nation » le 9 janvier 2016. Le Bureau a débattu sur l’opportunité pour les responsables de l’UPG issus du Congrès de l’Union du Peuple Gabonais (UPG) d’avril 2015 de participer aux rencontres politique de l’opposition radicale et d’entretenir les meilleures relations avec Mr. Jean PING, conformément aux nécessités de l’heure, au Gabon...
(Agence Gabonaise de Presse 12/01/16)
Le président du Bloc démocratique chrétien (BDC, majorité) Guy Christian Mavioga a demandé samedi aux journalistes, lors de ses vœux à la presse, de faire preuve d’impartialité dans le traitement de l’information en cette année électorale, indique un communiqué parvenue lundi à l’AGP. « L’année 2016, comme nous le savons tous est une année électorale, par conséquent nous devons garantir et préserver la fraternité, la paix et l’unité nationale, et ceci n’est possible que si nous nous engageons tous à organiser des élections justes libres et transparentes », a déclaré Guy Christian Mavioga, indiquant que la majorité, s’y attèle, car elle veut « une victoire cash, propre, crédible et incontestable ». « 2016 n’est pour nous qu’une escale et non...
(Agence Gabonaise de Presse 12/01/16)
La filiale gabonaise du groupe Singapourien Olam international a entamée ce lundi à Libreville avec les médias une série de visites de terrain qui va les conduire plus de 10 jours durant sur les sites de ses réalisations et exploitations à Kango (100 km de Libreville), Oyem, Bitam (Nord), Mouila et Ndende (Sud). La Zone économique spéciale (Zes) ou Zone à régime privilégié de Nkok a constitué la première étape de ce périple achevé sur le site du nouveau terminal minéralier d’Owendo. « Cette visite répond à deux objectifs, d’abord à un besoin qui vient de vous, qui avez besoin de savoir réellement ce que nous faisons. Mais il y avait également un besoin de notre part, de vous emmener...
(Présidence 12/01/16)
Le Président de la République, Son Excellence Ali Bongo Ondimba, a procédé ce lundi à Ntoum à la mise en service d’une nouvelle usine d’eau potable destinée à approvisionner 100.000 usagers de plus à Libreville. Opérée par la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG), cette station implantée à proximité du site de l’ex-CimGabon, puise dans le lac attenant à la carrière un volume journalier de 16.000 m³ qui porte la capacité de production des installations de Ntoum à 231.000 m³/j. Cette ressource additive correspond à la consommation de quelque 100.000 personnes. Accompagné de Paul Biyoghe Mba, premier Vice-premier ministre, ministre de la Santé, de Guy Bertrand Mapangou, Ministre de l’Energie et des Ressources hydrauliques et d’Alain-Claude Bilie-By-Nze, Ministre de...
(Gabon Eco 12/01/16)
Pour sa rentrée, le Syndicat national des enseignants chercheurs (Snec) a tenu une assemblée générale, le samedi 9 janvier 2016, à l’Université Omar Bongo de Libreville Le Syndicat national des enseignants chercheurs (Snec) a tenu le 9 janvier dernier une assemblée générale pour faire le point sur leurs revendications. Ils réclament notamment : le rétablissement de la bonification indiciaire des enseignants dont ces derniers ne bénéficient pas depuis la mise en application du nouveau système de rémunération, la promulgation immédiate des textes législatifs et réglementaires garantissant l’effectivité de la bonification indiciaire dans le calcul de la pension de retraite des enseignants et chercheurs. De plus, ils exigent l’aboutissement du statut particulier et de la grille indiciaire spécifique aux enseignants et...
(BBC 12/01/16)
Les conclusions d’une récente enquête ouverte à Bangui en Centrafrique par l’Organisation des Nations unies pour l’enfance (Unicef) incriminent les Casques bleus originaires de trois pays africains : le Maroc, l’Egypte et le Gabon. A Libreville, dans un communiqué daté du 7 janvier, le ministre de la Défense, Mathias Otounga Ossibadjouo a annoncé l’ouverture d’une enquête en vue «d’établir les responsabilités et sanctionner, si les faits sont avérés, les coupables avec la plus grande rigueur». Par ailleurs, il a mentionné dans sa note, son engagement à soutenir toutes les initiatives de la MINUSCA visant à lutter contre tous les comportements déviants qui terniraient l’image des forces de défense et l’honneur de son pays.
(L'Union 12/01/16)
Le retour des Panthères du Gabon (version cyclisme) est annoncé pour ce jeudi 14 janvier 2016. Parties en mise au vert à Valence (Espagne) le 30 novembre dernier pour avoir le coup de pédale, en prélude à leur participation à la 11e édition de la Tropicale Amissa Bongo, les Panthères, « qui ont beaucoup à apprendre », selon leur coach national Abraham Olano Monzano, ont passé 45 jours pour tenter de « propulser le cyclisme gabonais, somnolant pour l'instant, vers les sommets ». Déjà, Odette Kingbo, administrateur général du Fonds national pour le développement du sport au Gabon (FNDS), au terme de l'édition précédente, faisait remarquer que « l'équipe gabonaise tarde à prendre son envol ». Un retard, hélas, dû...
(Gabon Review 11/01/16)
L’ancien président de la Commission de l’Union africaine a terminé sa tournée dans la province de l’Estuaire le week-end écoulé. Au 9 janvier 2016, près de cent localités, villages, départements, quartiers et arrondissements auront reçu la visite de Jean Ping. Alors qu’il avait lancé, le 28 novembre dernier, l’étape de l’Estuaire, c’est finalement le week-end écoulé qu’il l’a close. Pour ses soutiens, particulièrement pour René Ndemezo’Obiang, le dernier meeting de l’Estuaire a été l’occasion d’appeler les populations à la prise de conscience et à la vigilance. «Il ne s’agit pas d’une élection municipale ou législative. Il s’agit de l’élection présidentielle», a rappelé l’ancien baron...
(Gabon Review 11/01/16)
Le secrétaire général exécutif du Bloc démocratique chrétien (BDC), par ailleurs porte-parole de la majorité républicaine et sociale pour l’émergence, a réaffirmé la détermination du régime à s’opposer à l’alternance et au changement. A la faveur d’un déjeuner de presse le 9 janvier courant, Guy Christian Mavioga a souhaité que cette année soit, pour toute la population, une année de «tolérance». «Il est donc vrai et naturel de penser et d’agir souvent de manière différente, mais la tolérance demeure le socle de l’amour du prochain», a-t-il expliqué. Visiblement déterminé à empêcher toute alternance ou changement à la tête du pays, Guy Christian Mavioga a clamé, haut et fort, cette ambition qui n’est certainement pas sans conséquence et qui ne manquera...
(Jeune Afrique 11/01/16)
Le Gabon a signé deux nouveaux accords de financement avec la Banque de développement des États d'Afrique centrale (BDEAC), ont annoncé le 10 janvier les services de la présidence. Ces ressources vont financer la construction d'un port minéralier à Owendo, ainsi qu'un projet routier. Le 1er accord, signé le vendredi 08 janvier, porte sur un prêt de 51,6 milliards de F CFA (78,66 millions d’euros) pour le financement du nouveau port minéralier développé à Owendo (15 km au sud de la capitale Libreville) par la société « Gabon special economic zone mineral port SA ». Cette dernière est née d’un...
(L'Union 11/01/16)
Point de vue de l'autre, se mettre à sa place, pour éviter de le juger sans voir avant d'agir." Telle est la quintessence du discours de présentation de vœux du secrétaire général exécutif du Bloc démocratique chrétien (BDC), Guy-Christian Mavioga, samedi dernier, à l'hôtel Méridien Re-Ndama, à la presse nationale et internationale. A l'occasion d'un petit déjeuner de presse offert aux médias nationaux et internationaux, Guy-Christian Mavioga a invité ces derniers à prendre de nouvelles résolutions, afin d'apporter un équilibre dans le rendu que chacun fait des événements qui ont cours au quotidien : " Vous devez faire preuve d'impartialité, vous devez donner les mêmes chances à tous les acteurs politiques impliqués dans le processus électoral ", a-t-il lancé. Avant...
(Gabon Review 11/01/16)
Gabon special economic zone (GSEZ) mineral port va recevoir, de la Banque de développement des Etats d’Afrique centrale (BDEAC) et BGFIBank Gabon, 51,6 milliards de francs de francs pour la construction du port minéralier d’Owendo. Bonne nouvelle pour le Gabon special economic zone (GSEZ) mineral port SA, qui a signé, le 8 janvier dernier à Libreville, une convention du prêt de 51,6 milliards de francs avec la Banque de développement des états d’Afrique centrale (BDEAC) et BGFIBank Gabon. GSEZ mineral port SA s’est vu attribuer la concession, le 18 mars 2015, pour la construction et l’exploitation d’un port à Owendo pour un coût global de 75,6 milliards de francs, dont 24 sur fonds propres et 51,6 en prêt. Ce nouvel...
(RFI 11/01/16)
Au Gabon, ça fait bientôt quatre mois que Serge Maurice Mabiala, ancien directeur de cabinet adjoint d'Ali Bongo croupit à la prison centrale de Libreville. Haut cadre du parti au pouvoir, il est poursuivi pour détournement de fonds publics et faux en écriture. Jeudi, il a été entendu pour la première fois par un juge d'instruction. Face à la presse, les avocats de Serge Maurice Mabiala ont démontré que l'accusation de détournement de fonds publics est infondée et injustifiable. « Il n’est pas possible d’émettre un chèque d’une valeur de 1,987 milliard (francs CFA). Et ce chèque ne peut pas avoir été fait au bénéfice de monsieur Mabiala. C’est pour cela que je dois vous dire tout de suite que...
(Gabon Review 11/01/16)
Crédité de plusieurs excursions à l’étranger en tête desquels la Turquie où il n’a de cesse de vendre la destination Gabon, Yohann Moussadji, promoteur de l’agence Yemn consulting, revient avec Gabonreview sur son activité, les retombées de ces déplacements et ses ambitions. Gabonreview : Comment présentez-vous votre entreprise ? Yohann Moussadji : Dénommée Yemn consulting, mon entreprise est une plateforme vendant la destination Gabon à l’international à travers du consulting. Notre objectif consiste à mettre en exergue les valeurs et potentialités du Gabon. Concrètement, nous conseillons et accompagnons les PME, sans omettre l’intermédiation et la mise en relation avec les opérateurs internationaux. On vous présente comme un pionnier parmi les chasseurs d’affaires en Turquie. Quels ont été les fruits de...
(Gabon Review 11/01/16)
Marquant son indignation suite aux soupçons de viol sur mineures en Centrafrique, le ministère de la Défense a annoncé l’ouverture d’une enquête. Suite aux accusations de viol qui pèsent sur les soldats de trois pays membres de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations-unies pour la stabilisation en Afrique centrale (Minusca) dont le Gabon, le ministre de la Défense a marqué son indignation. Dans un communiqué daté du 7 janvier dernier, Mathias Otounga Ossibadjouo a rappelé que, selon les règles de l’Onu, «c’est aux pays dont sont originaires les casques bleus qu’il revient d’enquêter et de sanctionner les soldats indélicats», soulignant que le commandement gabonais ne reconnaît pas ces accusations. N’empêche, il a décidé d’ouvrir une enquête prévôtale, «en vue d’établir...
(Gabon Review 11/01/16)
Un récent recensement mené par le ministère de l’Economie atteste que 231 établissements de micro-finance (EMF) exercent sur le territoire national, à savoir : 37 dans la collecte d’épargne, 192 dans le transfert d’argent et deux dans le change manuel. Selon un communiqué du ministère de l’Économie, le recensement des établissements de micro-finance, menée du 25 novembre au 31 décembre derniers, en collaboration avec les ministères de l’Intérieur et de la Justice, a permis de dénombrer 231 entités dont 19 seulement sont agréés, les 212 autres opérant dans l’illégalité, soit près de 92%. Pour maximiser leurs profits, les structures identifiées opèrent selon un dispositif bien élaboré. D’une manière générale, elles agissent selon la technique dite des pyramides de Ponzi. En...
(APA 11/01/16)
La directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), Christine Lagarde, a souhaité que les pays de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) fassent appel ‘’à de nouvelles sources de croissance » à l’intérieur de leur zone en vue de faire face à l’effondrement continu des cours du pétrole et aux menaces sécuritaires. S’exprimant vendredi soir à Yaoundé, la capitale camerounaise à l’occasion d’une table ronde de ministres des Finances de la sous-région sur ‘’la persistance de la chute des prix des produits pétroliers et les grands écarts infrastructurels », elle a indiqué qu’un vaste programme de réformes centré sur la diversification et l’intégration régionale s’impose afin de rétablir une forte croissance et la rendre inclusive.
(Jeune Afrique 11/01/16)
Après une année 2015 marquée, sur le plan électoral et démocratique, par le sursaut nigérian et l'heureux dénouement de la « révolution » burkinabè, que nous réserve 2016 ? Première certitude, le continent sera pris de fièvre présidentielle avec pas moins de seize scrutins au programme. Dans le désordre chronologique : Gambie, Cap-Vert, Ghana, Bénin, Niger, Tchad, Centrafrique (en cours), Congo, Gabon, RD Congo, Guinée équatoriale, São Tomé-et-Príncipe, Ouganda, Zambie, Djibouti et Comores. Parmi eux, il y a ceux qui, en principe – mais depuis la chute de Compaoré, évitons de nous muer trop facilement en haruspices -, ne devraient pas donner lieu à des bouleversements ni, a fortiori, à des alternances. Nous citerons la Gambie de l’instable mais indéboulonnable...

Pages

(Gabon Libre 25/07/13)
Des habitants de Bangos, un quartier du 5ème arrondissement de Libreville, ont chassé mercredi des agents de la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG) venus couper l’unique point de ravitaillement en eau pour la majorité des familles de ce quartier soumis à une permanente coupure du précieux liquide, ont rapporté des témoins. Vers 14 heures, deux agents de l’unique fournisseur d’eau potable au Gabon sont arrivés devant le point d’eau clefs et pinces en main pour sceller le point d’eau. Les riverains ont afflué en masse pour défendre leur « pompe publique », l’unique plaisir de vivre dans ce quartier transformé en zone aride par la même SEEG. « Vous ne pouvez pas couper ces deux robinets. Tout le...
(Gabon Libre 25/07/13)
Depuis quelques mois déjà, celui qui fut autrefois « Père », au sens purement religieux du terme, mais converti brusquement en homme politique, est en quête permanente des populations et de la localité où il peut encore avoir de la crédibilité. Paul Mba Abessole a multiplié des visites auprès des populations de certaines localités de la province de l’Estuaire, notamment à Kango, au 2e arrondissement de Libreville, à Okanda, bref, l’accueil n’a pas été chaleureux et les fondements de ce rejet systématique sont clairs. Il est inutile de relater aux Gabonais le parcours politique ambigu de Paul Mba, entendu que tous, du moins ceux qui s’intéressent à la politique au Gabon depuis 1990, savent pertinemment que ce dernier a trahi...
(Gabon Libre 25/07/13)
Cet article est une synthèse de l’exposé du Docteur Marie Joselle Pélagie ITSANA pendant les rencontres de Raleigh et de Washington DC (USA) du 04/03/ au 15/03/2013. Dans cet exposé, elle examine sous l’angle de l’objectivité et du droit les freins institutionnels et juridiques mis en place par le régime des Bongo-Ondimba pour qu’il n’y ait aucune chance d’alternance démocratique au Gabon. L’objectif de tout l’appareil d’Etat étant de circonscrire toute velléité démocratique. Jalons historiques du multipartisme au Gabon Avant 1960 Le multipartisme au Gabon existe bien avant 1960. Il s’inscrivait dans la logique coloniale certes, mais les règles étaient plus ou moins les mêmes qu’en métropole: La corruption des exploitants forestiers gangrenait le système démocratique. Cela a valu à...
(Gabon Review 25/07/13)
Figurant parmi les photographes du président Omar Bongo Ondimba jusqu’à sa mort en 2009, Désirey Minkoh qui continue de servir la présidence de la République gabonaise, entre autres, organise du 25 juillet au 23 août 2013 à Libreville, une exposition photos baptisée le «Gabon en vert» à travers laquelle il promène son appareil photo dans certains parcs nationaux du pays. Organisé sous les auspices de son agence de presse photos, Afrikimages, une nouvelle exposition de Désirey Minkoh met en exergue les beautés du Gabon naturel. La manifestation entend ainsi participer à la promotion du Gabon vert, l’un des piliers du projet de société sur la base duquel le président Ali Bongo Ondimba a été élu. L’exposition qui s’étend sur un...
(Gabon Review 25/07/13)
Une opération de la brigade des mœurs de la Police judiciaire (PJ) a mené au de rafle, dans la nuit du samedi 20 au dimanche 21 juillet 2013, de trente-deux (32) prostituées dont douze Gabonaises, vingt-et-une Camerounaises et une Congolaise, actuellement en garde à vue. Le mercredi 25 juillet 2013, ces jeunes femmes, filles de joie ou belles de nuit, ont été présentées, relève le journaliste Jonas Moulenda sur sa page Facebook, au procureur de la République. En l’absence d’une disposition légale réprimant la prostitution en terre gabonaise, ces prostituées ont été entendues et sont poursuivies pour incitation à la débauche et dépravation de mœurs. Cette opération inopinée de la PJ qui a été menée sous les auspices du parquet...
(Gabon Eco 25/07/13)
La Direction Générale de la Culture a lancé le 2e symposium international de sculpture sur bois qui vise à mettre en scène des sculpteurs qui devront réaliser des œuvres à partir de billots de bois. Durant deux semaines au Lycée National Léon Mba, les artistes devront rivaliser de talent. Le 2e symposium international de sculpture sur bois a débuté mardi 22 juillet à Libreville sur le thème du « partage ». Cette deuxième édition voit la participation de 12 artistes-sculpteurs qui vont s’atteler à transformer de simples billots de bois en véritables œuvres d’art. La sélection des sculpteurs de cette année s’est faite les 21 et 22 juin derniers. Le règlement de ce symposium stipule en son article 6 qu’...
(Gabon Eco 25/07/13)
Petit-Lambert Ovono, connu pour ses publications qui égratignaient la politique du Chef de l'Etat, Ali Bongo Ondimba, a regagné son Gabon natal après de nombreuses années ‘’d’exil" en Europe. Ce retour a suscité des interrogations de la part de nos confrères de Gabonactu, qui lui ont consacré une interview. Interviewé par les journalistes de Gabonactu, Petit-Lambert Ovono a rendu publiques les motivations de son retour au Gabon. Reconnu sur le plan politique à cause de ses réactions controversées lors de l'élection du président Ali Bongo Ondimba, et les critiques acerbes au sujet du plan d'action et des projets d'avenir du Chef de l’Etat, Petit-Lambert Ovono a entretemps changé sa vision au point de chercher à accompagner le pouvoir en place...
(Gabon Review 25/07/13)
Une Assemblée générale de l’Observatoire de la santé de Mounana (OSM) a été tenue ce mercredi 24 juillet 2013 à Libreville. Il était question de réviser les statuts et le règlement intérieur, le bureau ne parvenant plus à assumer toutes ses missions, mais aussi d’étudier les pistes en vue de la prise en charge aux anciens travailleurs de la Compagnie des mines d’uranium de Franceville (Comuf). Lancé le 19 octobre 2010 par le groupe nucléaire français Areva, l’État gabonais et d’anciens travailleurs des mines d’uranium du Gabon, l’Observatoire de la santé de Mounana (OSM) a suscité la suspicion des habitants de cette petite ville minière du Sud-est Gabon. Un an après les premiers prélèvements sanguins et radios pulmonaires, aucun patient...
(Gabonews 24/07/13)
Du 20 au 22 juillet dernier, l'Initiative Panafricaine de Lutte Contre les Hépatites (IPLH) a organisé la conférence « Consensus de Dakar » pour l'Afrique francophone à Dakar, au Sénégal. Au cours de cette réunion, les experts sont arrivés à un consensus pour accroître la prévention, la prise de conscience, la recherche et le traitement des hépatites grâce à des plans nationaux dans les pays participants. Les experts, parmi lesquels des cliniciens, des généralistes, des groupes de patients et des responsables politiques, ont formulé un appel à l'action unifié en faveur de l'élaboration d'une politique efficace de lutte contre les hépatites. Les pays d'Afrique francophone participants étaient l'Algérie, le Bénin, le Burkina Faso, le Burundi, le Cameroun, le Centrafrique, le...
(Gabonews 24/07/13)
Le Conseil Gabonais des Chargeurs organise depuis ce mercredi une formation à l’endroit des Chargeurs sur les notions essentielles d’Incoterms et de Liner terms. L’Union des Conseils des Chargeurs Africains (UCCA) et l’Association des Utilisateurs de Transports de Fret de France (AUTF) sont également présent pour accompagner le CGC dans son engagement vis-à-vis des Chargeurs, souvent ignorants des instruments de commerce. Cette formation correspond parfaitement aux objectifs fixés par le CGC qui a marqué son intérêt lors des dernières journées du Chargeur Africain de novembre dernier pour la formation et le suivi des Chargeurs gabonais. « La mission fondamentale d’un conseil des chargeurs est d’apporter une assistance aux chargeurs (importateurs/exportateurs) » a tenu à rappeler le Secrétaire général de l’UCCA...
(Gabonews 24/07/13)
Au terme de trois années passées à la tête de l’Agence Française de Développement (AFD) en qualité de Directeur régional au Gabon et à Sao Tomé, François Parmantier, en fin de mission diplomatique, est allé faire ses adieux au Premier Ministre Raymond Ndong Sima. Cette rencontre a permis au Directeur régional de l’AFD de faire au Premier Ministre le point de sa mission en terre gabonaise ainsi que les perspectives à venir avec l’accroissement de l’aide et l’assistance de cette institution au Gabon en vue d’améliorer les domaines de l’éducation, la formation et l’environnement. M. François Parmantier a rassuré le Premier Ministre Gabonais du soutien permanent de l’AFD. Avant de prendre congé de Raymond Ndong Sima, il a transmis au...
(L'Union 24/07/13)
Depuis l'attaque d'un pétrolier par des pirates au large de Port-Gentil, le 15 juillet dernier, les ministres Pacôme Rufin Ondzounga (Défense nationale), Jean François Ndongou (Intérieur) et Magloire Ngambia (Transports) multiplient les visites dans la cité pétrolière et capitale économique du Gabon. Ils ont, ce 22 juillet, de nouveau réuni les producteurs pétroliers rassemblés au sein de l’Union pétrolière gabonaise (UPEGA), les transporteurs et la Société gabonaise de raffinage (Sogara). Chaque groupe a proposé aux autorisés des modalités d’action devant permettre une meilleure sécurisation de leur exploitation. Le gouvernement, a indiqué le ministre de la Défense, milite pour un accompagnement permanent en vue d’une meilleure sécurisation des sites de production, des opérations de transport aussi bien à terre qu’en mer...
(Agence Gabonaise de Presse 24/07/13)
LIBREVILLE (AGP) - La direction générale du ministère de la Culture a lancé, mardi à Libreville, les activités de la 2ème édition du Symposium international de sculpture sur bois, qui a rassemblé 12 artistes-sculpteurs cette année alors qu’ils étaient 15 l’année précédente. Le Directeur général de la Culture, Thierry Nzamba Nzamba a indiqué, lors de la cérémonie de lancement, que ‘’l’œuvre des artistes-sculpteurs consistent à concevoir, à partir d’un pieux de bois, une œuvre artistique finie. Des pièces qui sont prévues pour rentrer dans le fonds d’art contemporain du Gabon, sur la base d’un numéro d’identification attribué. Pour cette édition, le thème retenu est le partage. Les œuvres d’art, de la première édition actuellement exposées au Musée national, seront affectées...
(Gabon Review 24/07/13)
Les agents de la Caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale (CNAMGS) ont lancé officiellement à l’hôtel de ville de Libreville, en présence du 2e maire adjoint de la capitale gabonaise, Christian Odou Mba, l’opération d’enrôlement des agents de cette municipalité. Comme annoncé dès son lancement au mois de mars 2013 par les responsables de la CNAMGS, le déploiement des agents dans les entreprises et administrations du secteur privé et parapublic permet de lutter contre des pertes de temps qui auraient pu être occasionnés par les déplacements des employés. En commettant ses équipes mobiles pour effectuer l’immatriculation des agents de la mairie centrale, il est ainsi question d’éviter une baisse de productivité. C’est dans ce sens que les agents...
(Gabonews 24/07/13)
Les commerçants de Tchibanga, capitale provinciale de la Nyanga (sud) ont sévèrement critiqué les mauvaises pratiques opérées par la mairie sur les différentes taxes qui leurs sont infligées. Les commerçants de Tchibanga dénoncent également les contrôles abusifs dont sont victimes certains opérateurs économiques de la commune, qui et pourtant, s’acquittent régulièrement de leurs redevances. Parmi les taxes infligées par la mairie, figurent, les tarifs de publicité, qui s’élèvent à 90.000FCFA, la patente qui oscille de 30.000 à 200.000FCFA. Un des responsables municipaux, serges Mahoumbou, chargé des questions de recouvrement, a promis user de tous ses droits légaux, pour rappeler à l’ordre, tous les opérateurs économiques et commerçants réfractaires. Le représentant municipal a, à cette même occasion, présenté à la presse,...
(Nouvelles du Gabon 24/07/13)
C’est l’avis de son avocat Me Moubeyi Bouale, dans le crime avec ablation d’organes à Booué en fin 2010. L’affaire portant assassinat du jeune Ferdinand Kangoué qui avait subi l’ablation de ses organes génitaux et de son cœur, à Booué dans le département de la Lopé (Ogooué-Ivindo) fin-2010, est arrivée à son épilogue : Rigobert Ikambouayat Ndeka, directeur général de l’Office des ports et rades du Gabon (OPRAG) et ancien ministre délégué à la Communication, qui avait reçu un mandat de comparution au tribunal de Makokou autour du 20 juin dernier, a bénéficié d’un non-lieu.Il se trouve en effet que les présumés coupables, Pierre Pibié, Paul Mbongoué et Madeleine Benga qui avaient, pour certains, cité Rigobert Ikambouayat Ndeka se sont...
(Gabon Eco 24/07/13)
La mort mystérieuse de trois membres d’une même famille avait semé la terreur auprès des habitants de la ville de Moabi, il y a plus d’une semaine. Le seul survivant de ce drame, Patrick Paga Biviga qui avait été transporté à l’hôpital suite aux blessures qu’il présentait, serait désormais présenté comme le principal suspect dans cette sordide affaire. Le drame du week-end dernier à Moabi connaît de nouveaux rebondissements. Après la mort de trois occupants d’une même maison, le seul rescapé et, témoin Patrick Paga Biviga qui présentait des blessures superficielles, avait été admis dans une unité sanitaire pour subir des soins d’urgence. Attendant que le patient recouvre totalement ses esprits, les autorités en charge du dossier ont poursuivi leur...
(Gabon Eco 24/07/13)
La Compagnie Minière de l'Ogooué (Comilog) abuserait ses agents admis à la retraite, car la procédure de paiement des droits de ces derniers ne serait pas à leur avantage. Pour faire respecter leurs droits, les agents retraités ont fait recours à un cabinet juridique. La situation désolante des agents retraités de la Comilog date de 1990. En effet, selon le collectif des agents retraités, la sous-évaluation des indemnités de retraite existe au sein de la Compagnie Minière de l'Ogooué (Comilog) depuis 1990. Pour ne pas subir le même sort que leurs prédécesseurs, les retraités de cette année ont saisi un cabinet juridique pour défendre leurs droits. Depuis qu'il est en charge du dossier, le cabinet juridique s'attèle à détailler les...
(Gabon Eco 24/07/13)
Le restaurant Le Phare du large a servi de cadre hier aux adieux du Directeur Général de Maurel & Prom, Patrice Tauzia, aux officiels gabonais, ainsi qu'aux partenaires de l'entreprise qu'il a dirigée pendant 4 ans. Son successeur, Frédéric Briens, a également été présenté aux invités venus nombreux. Une cérémonie empreinte d'émotion pour le partant qui aura passé 9 ans au Gabon, dont 5 à Maurel & Prom. Patrice Tauzia, ancien directeur général de Maurel & Prom a fait ses adieux au Gabon et à l'entreprise pour laquelle il a travaillé pendant 5 ans, d'abord comme directeur des opérations de juin 2008 à juin 2009, avant d'en devenir le directeur général (de 2009 à 2013). Visiblement ému, Patrice Tauzia a...
(Gabon Eco 24/07/13)
Le Ministre de l’Education Nationale, Séraphin Moudounga a dressé le bilan des résultats des examens sanctionnant la fin d’année académique 2013. Au vu du taux de réussite scandaleusement bas, pour l’ensemble des examens, quelles pistes sont à explorer aujourd’hui pour relever le niveau général de l’éducation au Gabon ? Le Ministre de l’Education Nationale a présenté un bilan médiocre à l’issue du premier tour des examens sur l’ensemble du pays avec un taux de réussite de 17%, comptant pour l’année scolaire 2012-2013. Ce bilan fait état notamment de la partition jouée par les établissements privés, 12 au total, qui ont enregistré le score déplorable de 0% d’admission au BEPC, ce qui selon le ministre, a largement contribué à baisser le...

Pages