Gabon | Africatime
Mardi 25 Avril 2017

Gabon

(Xinhua 11/07/15)
YAOUNDE, (Xinhua) -- La croissance économique des pays membres de la Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale(CEMAC) pour 2015, précédemment établie entre 4,2 et 4,3%, devra chuter à un niveau encore plus bas pour se situer à 2,8%, annonce la Banque des Etats de l'Afrique centrale (BEAC), la banque centrale régionale. Instituée en 1994, la CEMAC se compose de six pays : Cameroun, Congo, Gabon, Guinée équatoriale, République centrafricaine (RCA ou encore Centrafrique) et Tchad. A l'exception de la RCA, d' ailleurs secouée depuis fin 2012 par une grave crise politico- militaire...
(Gabon Actu 10/07/15)
Le Premier ministre gabonais, Daniel Ona Ondo, a officiellement lancé jeudi à Libreville le service de visa électronique ou l’E-visa pour faciliter l’entrée dans le territoire de ce petit émirat pétrolier du golfe de Guinée réputé assez fermé. « L’E-visa permet de demander en ligne une autorisation d’entrée sur le territoire gabonais », a expliqué le Directeur général de la documentation et de l’immigration (DGDI), le général de Brigade Célestin Embinga. Le service est géré par la DGDI qui s’est attachée des compétences de la société française Gemalto pour sa mise en œuvre. « Nous allons solliciter les services d’Interpole pour des raisons de sécurité », a averti le ministre de l’Intérieur, Guy Bertrand Mapangou qui assure la tutelle de...
(Gabon Review 10/07/15)
Quelques jours après son départ du Parti démocratique gabonais (PDG), l’ancien Premier ministre a accordé un entretien à Gabonreview, dont la 1ère partie est ici publiée. Les raisons de cette rupture, le courant «Héritage et Modernité», les finances publiques et bien d’autres faits d’actualité ont été abordés. Les quatre vérités de Raymond Ndong Sima… Gabonreview : Monsieur le Premier ministre, dans votre lettre de démission vous mettez en avant les intrigues et machinations malveillantes contre vous, notamment dans Woleu-Ntem. Quand on est conscient de ce que le monde politique est une mer aux requins, était-ce suffisant pour justifier votre départ du Parti démocratique gabonais (PDG) ? Raymond Ndong Sima : Je crois que vous avez fait une lecture partielle de...
(Gabon Actu 10/07/15)
Le ministre de l’Economie de la prospective et de la promotion des investissements, Régis Immongault Tatangani a annoncé mardi dernier lors d’une visite inopinée au service des Douanes d’Owendo dans la banlieue sud de Libreville, qu’il sanctionnera tous les douaniers récalcitrants et laxistes qui polluent l’efficacité dans ce maillon important de l’économie du pays. « Il est clair que nous allons prendre des mesures conséquentes pour ramener la sérénité et la discipline au niveau du service douanier à Owendo », a annoncé M. Immongault dans un ton ferme. Le ministre de tutelle est en courroux contre les douaniers exerçant au Port commercial d’Owendo pour manquement grave. Au cours de sa visite surprise, il a constaté avec effarement le laxisme ambiant...
(Ogooue Infos 10/07/15)
Le directeur régional pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre du fonds des nations unies pour la population (UNFPA), Mabingue Ngom a été reçu en audience le 3 juillet 2015 par le ministre gabonais de la santé, Jean Pierre Oyiba. Au cours de cette audience, l’ambassadeur des nations unies a félicité Jean Pierre Oyiba pour les progrès enregistrés dans son département à savoir, la construction de nouveaux hôpitaux ayant des installations modernes comme le centre hospitalier universitaire d Angondjé et celui d Owendo, la baisse du taux de mortalité maternelle qui est passée de 510 décès pour 100 mille naissances vivantes à 316 décès pour 100 mille naissances vivantes, alors que, la prévalence de VIH a baissé depuis 2005, passant...
(Gabon Eco 10/07/15)
En lieu et place de la liquidation d’une partie du capital annoncée c’est finalement, d’après des informations diffusées par l’hebdomadaire panafricain Jeune Afrique, à une opération de rachat des parts de feu Omar Bongo que ce serait livré l’entreprise de BTP, Socoba. Contrairement à ce que beaucoup pensaient, la Société de Construction de Bâtiment (Socoba), entreprise de droit gabonais est toujours la propriété de Jean Claude Baloche. L’opération de mise sur le marché d’une partie du capital annoncée dans la presse, consistait à racheter les parts que détenaient le feu président gabonais, Omar Bongo Ondimba via la société Delta Synergie. Socoba devient ainsi, après cette opération de consolidation, la propriété entière de la famille Baloche qui demeure à jamais liée...
(Gabon Eco 10/07/15)
Hormis le Parti Démocratique Gabonais (PDG), une pléthore de formations politiques n’a pu survivre au décès de leurs fondateurs. Des partis qui meurent en même temps que ces derniers. Comment et pourquoi ? Le Gabon compte une kyrielle de formations politique, plutôt des simulacres de partis. Normal ! Les ambitions des fondateurs sont autres que la conquête et le maintien du pouvoir. Des politiciens appliquant la loi tacite, véhiculée dans les milieux ecclésiastiques: « faites ce que je vous dis, mais ne faites pas ce que je fais ». Des fondateurs de partis dignes de véritables « Léviathans ». De la lumière à l’ombre Plusieurs partis, jadis sous les feux des projecteurs, ne sont plus que l’ombre d’eux-mêmes depuis le...
(Gabon Eco 10/07/15)
L’histoire, nous apprend-on, est le récit des évènements passés. Fort d’une telle assertion, qu’il nous soit permis de revenir à celle du « fondateur » de la République gabonaise, Léon Mba Minko et à son credo « Gabon d’Abord » pour rappeler à tous ceux à qui l’abnégation face aux exigences du pays n’est plus qu’un vain mot, qu’il fut peut- être une fois la République ! Depuis la Rome antique où nous sommes allés la chercher, l’expression « Res Publica » signifie « la chose publique » au sens où elle est l’affaire de tout le monde. Qu’est-ce à dire ? C’est ici que le débat devient intéressant puisqu’il nous soumet à une analyse des systèmes de gouvernance hérités...
(Gabonews 10/07/15)
Pierre Péan, le journaliste et écrivain français serait « un excellent écrivain-commerçant ». C’est l’idée générale tirée du livre "Un silure dans la nasse", présenté au public mercredi soir à la chambre de commerce de Libreville. Patrick Mouguiama Daouda, un universitaire gabonais, est l’auteur de cet ouvrage. Pierre Péan n’aurait respecté ni méthode journalistique ni démarche scientifique pour rédiger "Nouvelles affaires africaines", une de ses œuvres, sortie fin 2014, mettant en cause Ali Bongo Ondimba. Il a fallu six (6) mois à l’universitaire gabonais pour parvenir à cette conclusion qui l’a conduit dans la vie du journaliste français. Le chercheur a affirmé que Péan a une licence en sciences économiques et qu’il était barman lorsqu’il a été introduit dans la...
(Gabon Eco 10/07/15)
Accusé de ne pas prendre en compte les agents du secteur de la communication dans le nouveau système de rémunération, Jean Marie Ongandaga a tenu à apporter quelques éclaircissements afin d’éclairer l’opinion publique. Interrogé mercredi 8 juillet sur le mouvement de grève des agents de la maison George Rawiri qui trouve en partie son origine dans la non prise en compte de ce secteur dans le nouveau système de rémunération des fonctionnaires, le ministre de la Fonction publique a d’abord déploré le manque de responsabilité et la mauvaise foi de certains leaders syndicaux avant d’apporter les précisions suivantes : Le nouveau modèle de rémunération des agents de l’Etat est un système qui prend en compte tous les fonctionnaires. Il ne...
(Gabonews 10/07/15)
Depuis plusieurs années, les communautés villageoises du Gabon dénoncent l’abandon massif de bois coupé par les sociétés forestières. Aujourd’hui l’attrait pour les essences aussi nobles que le Kévazingo dont le mètre cube atteint sur le marché international 1,2 million de francs ou encore le Moabi, les exploitants forestiers sont de plus en plus enclins à emporter et vendre ces essences prisées et à abandonner dans leurs parcs ou en bordure de route des milliers de mètres cube, sous le regard amer des villageois qui ne peuvent pas l’utiliser sous peine d’interpellation. Du Bois à la traîne, le spectacle est vécu comme une trahison par les populations de Yen, Djidji ou Oussa dans l’Ogooué-Ivindo mais aussi par celles de Zanaguè dans...
(Gabon Review 10/07/15)
Les Gabonais économiquement faibles de la province de l’Ogooué-Lolo perçoivent, depuis le 24 juin courant, leurs allocations familiales. Les équipes de la Caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale (CNAMGS) sont déployées, depuis le 24 juin dernier, dans la province de l’Ogooué-Lolo. Elles y assurent le paiement des allocations familiales au profit des Gabonais économiquement faibles. Plus de 5 200 ménages, soit 13 258 enfants en bénéficient pour un montant total de 397.740.000 francs. Cette campagne présente quelques innovations par rapport à la précédente. Intervenant quelques semaines après les provinces du Moyen-Ogooué et de la Nyanga, l’étape de l’Ogooué-Lolo a intégré des principes de bonne gouvernance. Cette mesure s’inscrit dans le souci d’alléger le processus de paiement et d’actualiser...
(Jeune Afrique 10/07/15)
La Banque des Etats de l’Afrique centrale ramène de 4,2% à 2,8% sa prévision de croissance pour la zone Cemac en 2015. Conséquence d'une conjoncture pétrolière morose et de l’insécurité autour du lac Tchad et en Centrafrique. La Banque des Etats d’Afrique centrale (BEAC) prend acte de la décrue de l’activité dans la région et ajuste son taux directeur de 50 points de base. Une année jour pour jour après la dernière baisse de 30 points de base, le taux d’intérêt des appels d’offres (TIAO) passe donc de 2,95 à 2,45% au terme du comité de politique monétaire (CPM) qui s’est tenu le 9 juillet. « Cette décision, qui permettra de booster l’activité, est liée au net ralentissement de la...
(Gabon Actu 10/07/15)
Plusieurs dizaines d’anciens employés de Gabon Poste ont assiégé jeudi à Libreville les locaux du Comité de privatisation, situés sur le chemin de l’aéroport de Libreville, pour exiger le paiement intégral de leurs droits non soldés. « Nous exigeons le paiement intégral de notre plan social. Ils nous ont payé 6 mois de droits légaux alors que nos collègues des autres entreprises privatisées ont perçu 48, 40 ou 12 mois de salaires », a confié à Gabonactu.com, une dame se présentant comme le porte parole du mouvement. « Nous revendiquons aussi nos primes de transports et beaucoup d’autres droits », a-t-elle poursuit. Ils sont au total 700 agents de Gabon Poste qui avaient fait l’objet d’un licenciement au début des...
(RFI 09/07/15)
Un universitaire gabonais, par ailleurs conseiller spécial du président Ali Bongo Ondimba, vient de publier un livre intitulé Un silure dans la nasse : approximations, manipulations et posture coloniale dans les Nouvelles affaires africaines de Pierre Péan. Ce livre, paru en France aux éditions du Silence, est une réponse au livre du journaliste écrivain français Pierre Péan, Les Nouvelles affaires africaines. Patrick Mouguiama Daouda ouvre son livre de 200 pages par un portrait amer de Pierre Péan : « C’est un silure. Il n’appartient ni à la catégorie des journalistes, ni à la catégorie des scientifiques, ni à la catégorie des écrivains. C’est pour se faufiler entre les eaux, mais nous l’avons attrapé avec une bonne ligne de fond. »...
(Gabon Actu 09/07/15)
Le président du Parti social-démocrate (PSD, opposition), Pierre Claver Maganga Moussavou, par la voix de son porte-parole, Gildas Boussamba, a proposé mercredi à ses pairs de l’opposition d’organiser les primaires entre lui et Jean Ping pour avoir, dit-il, un meilleur candidat unique de l’opposition à l’élection présidentielle de 2016. « J’entrevois tout comme le président Mendou du MORENA et bien d’autres une configuration avec Pierre Claver Maganga Moussavou candidat à la candidature émanant de l’UFA et des partis signataires de la déclaration du 23 mars 2015 et Jean Ping candidat à la candidature du Front », a indiqué M. Boussamba lors d’un point de presse tenu au siège du PSD sis au quartier Ancien Sobraga dans le 2ème arrondissement de...
(Mediapart 09/07/15)
Fini la « PIP » prime d’incitation à la performance, créée par le président Ali Bongo Ondimba et qui a fait tant de remous au Gabon. Place désormais à une nouvelle grille de salaire chez les fonctionnaires. La seule question qui vient aussitôt à l’esprit est celle-ci : Simple annonce ou réalité ? Où viendra l'argent avec des revenus de 50% en moins pour le pétrole ? Au premier abord, on peut dire que c’est un signal qui apaisera bien des tensions dans le pays. Mais les caisses de l'Etat ne pourront supporter une telle charge qu'en contrepartie de l'abandon de certains investissements. Au premier abord, on peut dire que c’est un signal qui apaisera bien des tensions dans le...
(Gabon Actu 09/07/15)
Le Président de la République gabonaise, Ali Bongo Ondimba s’est rendu au Tchad samedi pour apporter son soutien à son homologue tchadien Idriss Deby Itno dont le pays a été victime d’un violent attentat perpétré par les islamistes de Boko Haram. « Ali Bongo Ondimba a apporté son témoignage de solidarité au peuple tchadien, suite aux violents attentats dont ce pays ami a fait l’objet. Les deux chefs d’État ont évoqué les questions de sécurité et de terrorisme dans la sous-région », résume un bref communiqué de la présidence de la République. Antoine Relaxe
(Gabon Review 09/07/15)
Appelant à une mobilisation populaire, la Convention de la diaspora gabonaise (CDG) à Nantes entend abréger le mandat du président de la République. Comme un symbole, la communauté gabonaise de Nantes s’est levée pour «chasser le président Ali Bongo Ondimba du pouvoir», quelques jours après que le Service central de l’état-civil de Nantes eut produit un extrait d’acte de naissance indiquant qu’Ali Bongo est bel et bien né à Brazzaville en 1959. Un appel lancé, le week-end dernier, par la Convention de la diaspora gabonaise (CDG). «Je vous le dis avec simplicité, peuple gabonais, toutes les hypothèses ne sont plus sur la table. Il n’en reste plus qu’une seule, le peuple n’a plus qu’un seul choix pour sauver la République...
(Gabon Actu 09/07/15)
Patrick Mouguiama-Daouda, professeur à l’Université Omar Bongo, par ailleurs conseiller spécial du chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba a publié aux éditions du Silence un livre très sévère contre le journaliste écrivain français Pierre Péan auteur de « Nouvelles affaires africaines », un ouvrage assassin contre l’actuel numéro un gabonais. « Un silure dans la nasse : approximations, manipulations et posture coloniale dans les Nouvelles affaires africaines de Pierre Péan », c’est le titre évocateur de cet ouvrage de 200 pages paru en France en juin 2015. Le livre vendu à 10 000 FCFA, est une réponse point par point au livre de Péan considéré comme un tissu de ragots par les proches du palais présidentiel de Libreville, plutôt...

Pages

(Gabon Review 06/06/13)
Le sac d’«organes humains» découvert le 4 juin à la Zone industrielle d’Oloumi, qui compte deux établissements de services funéraires, a conduit le Parquet de la République à emprunter une nouvelle piste dans la lutte contre les crimes dits rituels. Le procureur de la République près le Tribunal de première instance de Libreville a effectué, le 5 juin, une descente d’examen dans toutes les morgues privées que compte la capitale gabonaise. La grosse livraison d’organes humains, abandonnée ou planquée, au Centre de formation professionnelle Basile Ondimba, à la Zone industrielle d’Oloumi (Libreville), et retrouvée le mardi 4 juin, n’a pas laissé indifférente la machine judiciaire gabonaise. Celle-ci s’est immédiatement mise en branle pour analyser l’abominable découverte. A priori, ainsi qu’il...
(Gabon Review 06/06/13)
Le secrétaire général du ministère du Budget et de la Fonction publique, Yolande Nyonda, a présenté ce mercredi 5 juin 2013 à Libreville, à l’occasion d’une conférence de presse, les Okoumés de l’administration gabonaise, récompensant «ces héros ordinaires» qui donnent à l’administration gabonaise ses performances et ses réussites. Nouveaux trophées lancés par le ministère du Budget, des Comptes publics et de la Fonction publique, les Okoumés de l’administration gabonaise visent à récompenser, encourager et promouvoir le sens de la créativité, la réceptivité et la responsabilité des agents qui se seront illustrés en ces bons critères du service public. Le secrétaire général du ministère du Budget et de la Fonction publique, s’exprimant au nom du ministre Rose Christiane Ossouka, a souligné...
(Gabon Libre 06/06/13)
Etrange découverte, ce mardi 4 juin 2013, au PK9 devant le Lycée Public Jean Baptiste Obiang Etoughe, dans une malle arrière d’un véhicule 4×4 de type américain Expédition : Deux enfants élèves au Complexe scolaire les Monts des Oliviers âgés de 8 et 9 ans ligotés et bâillonnés. Un témoin digne de fois nous donne la version des faits. Un monsieur en provenance du Complexe scolaire « les Monts des Oliviers » sise au PK9 sur la nationale 1. Fuyant les embouteillages de la nationale 1, bifurque par l’entrée de Bambou chine. Au niveau du Lycée Publique Jean Baptiste Obiang Etoughe, il gare son véhicule pour faire quelques achats chez les épiciers qui jouxtent le LJBOE. Pendant que le conducteur...
(Ogooue Infos 06/06/13)
Un sujet Congolais a été interpelé ce mercredi dans le département du Cap, au nord de Libreville. Il detenait une carte d’identité gabonaise, qu’il s’est fait frauduleusement établir au nom de Gabin Ngalimi, né le 10 février 1980 à Léconi, dans le Haut-Ogooué. Il sera présenté au cours des prochaines heures au parquet de Libreville. Chaque semaine apporte son insolite et son fait divers dans le département du Cap. La semaine écoulée un jeune Gabonais a été pris la main dans le sac en plein délit de destruction des biens publics et de vol du gravier dans cette localité. Ce mercredi c’est un Congolais qui s’est fait prendre par les éléments de la gendarmerie du Cap pour faux et usage...
(Gabon Eco 05/06/13)
Le Programme des Nations Unies pour l’Environnement (PNUE) a instauré la Journée Mondiale de l’Environnement dans le but de valoriser ce secteur. La célébration de cet événement, ce mercredi 5 juin, se matérialise par de nombreuses manifestations et activités éducatives dans chaque pays. Comme chaque 5 juin, le monde célèbre l’environnement. Placé sous le thème « pensez-mangez-préservez », cet événement vise à sensibiliser chaque citoyen sur l’importance de la préservation de l’environnement. Il s’agit de réduire le gaspillage alimentaire qui est estimé chaque année à près de 1,3 milliards de tonnes de nourriture. « Ensemble, nous pouvons renverser cette inacceptable tendance et améliorer des vies. Dans les régions industrialisées, près de la moitié de la nourriture gaspillée, soit environ 300...
(Ogooue Infos 05/06/13)
Dans une lettre parvenue à notre rédaction, Jonas Moulenda, journaliste au quotidien l’Union a écrit mardi au chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba, pour dénoncer l’insécurité galopante au Gabon, assortie du phénomène de crimes rituels, deux semaines après avoir adressé presque le même courrier au chef du gouvernement, Raymond Ndong Sima. Lire la lettre. Lettre au Chef de l’ Etat Monsieur le Président, IL y a deux semaines, j’avais écrit au Premier ministre au sujet de l’insécurité galopante qui règne ces derniers temps dans notre pays. Si je monte encore au créneau, ce soir, à travers cette lettre c’est parce que je constate que les choses vont de mal en pis. Mon grand-père disait: « Si tu vois le poisson...
(Gabon Libre 05/06/13)
Alors qu’il lançait hier un mouvement de protestation contre les contrôles intempestifs et le racket dont sont l’objets les conducteurs de taxi, le président du Syndicat Libre des Transporteurs Terrestres du Gabon (Syltteg), Jean Robert Menié, a été appréhendé manu militari ce mardi matin par des éléments de la police militaire encore appelé B2. S’agit-il d’une réponse à ses nombreuses déclarations selon lesquelles la grève organisée depuis lundi par les taximen était consécutive au racket et aux contrôles intempestifs des forces de police et de la gendarmerie ? Nul doute. En effet, alors qu’il se rendait ce mardi matin dans la ville pour sensibiliser ses adhérents à la poursuite de leur mouvement de grève, que Jean Robert Menié a été...
(L'Union 05/06/13)
Le président du Syndicat libre des transporteurs terrestres du Gabon (SYLTTEG), Jean-Robert Menié, a été interpellé ce mardi par des gendarmes à Nzeng-Ayong, au deuxième jour de la grève des chauffeurs de taxi. Il tentait à ce moment, selon le secrétaire général dudit syndicat, Boby Edou Mba, d'aller se réfugier avec certains de ses collaborateurs, dans le commissariat de police dudit quartier. « Nous sommes tellement déçu par le comportement de nos forces de défense. Aux environs de 10 h 45, alors que notre président faisait le tour des différents sites pour constater l'effectivité de la grève, nous avons constaté que nous étions suivis par un camion de la gendarmerie nationale. Sentant le danger, le président a décidé de se...
(Gabon Review 05/06/13)
Après le premier Grand prix des trophées de l’administration gabonaise, remporté le 27 juin 2012 par la Caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale (CNAMGS), voici l’Okoumé de l’administration gabonaise, nouveau trophée lancé par le ministère du Budget, des Comptes publics et de la Fonction publique en vue de récompenser, encourager et promouvoir le sens de la créativité, la réceptivité et la responsabilité d’un agent qui se serait illustré en ces bons critères du service public. Dans un communiqué paru le mardi 4 juin 2013 dans le quotidien Gabon Matin, il est annoncé que les Okoumés de l’administration gabonaise sont des prix décernés aux fonctionnaires méritants qui se seront illustrés positivement sur les valeurs cardinales de la Fonction publique,...
(Gabon Review 05/06/13)
Selon une étude commanditée par le ministère de la Famille et des Affaires sociales, avec l’appui du Fonds des Nations unies pour l’enfance (Unicef) et d’autres acteurs œuvrant à la protection de l’enfant, 658 enfants vivent dans la rue au Gabon. «Sur 658 enfants de la rue dénombrés dans le pays, 595 sont des Gabonais tandis que les 63 sont d’autres nationalités africaines», précise l’étude qui s’est déroulée de novembre 2011 à décembre 2012. 63% de ces enfants ont fait des études primaires et 30% ont atteint le cycle secondaire, indique l’enquête rendue publique lors d’un atelier de validation, ouvert la semaine dernière au Centre d’accueil pour enfants en difficulté sociale (CPEDS), situé à Angondjé, au Nord de Libreville. Pour...
(Ogooue Infos 04/06/13)
Alors que la communauté internationale célèbre la journée mondiale de l’environnement (JME), au Gabon c’est le démarrage des activités de la semaine nationale de l’environnement, assortie des journées thématiques sur les changements climatiques, la diversité biologique et le développement durable. Les activités liées à la semaine nationale de l’environnement ont démarré ce lundi dans la capitale gabonaise, sous les auspices de la direction générale de l’environnement et de la protection de la nature. A ces activités se grefferont les manifestations en rapport avec la journée internationale de la biodiversité et la journée mondiale des océans. Pour mieux sensibiliser les populations, sur les enjeux environnementaux de l’heure, les organisateurs ont prévu jusqu’au 8 juin de mettre en place des journées thématiques...
(L'Union 04/06/13)
Le Syndicat libre des transporteurs terrestres du Gabon (SYLTTG) a lancé ce lundi, à Libreville et Owendo, une grève d'avertissement de trois jours pour dénoncer les multiples rackets, extorsions de fonds et violence dont seraient victimes les chauffeurs de taxi, conducteurs de « clandos », TM et de camions. Certains éléments de gendarmerie en seraient responsables. "On est passé d'un racket pacifique dans sa forme traditionnelle, à quelque chose de plus violent et qui s'apparente même à des braquages à main armée, et autres exactions que font subir les éléments de la gendarmerie aux conducteurs de "clandos", de TM, de taxi et de camions. C'est insupportable", a déclaré Jean-Robert Menié, président du SYLTTG. Pour mettre fin à cette pratique, longtemps...
(Gabon Eco 04/06/13)
Le 31 mai dernier, chaque pays a célébré à sa manière la journée sans tabac dont le thème a porté sur « l’interdiction de la publicité, la promotion et le parrainage ». Comme toujours, des tas de discours bourrés de poncifs, parade des autorités à la cérémonie inaugurale, banderoles anti-tabac imprimées pour la cause afin de bien marquer cette journée et le tout bien arrosé avec petits fourres grâce au buffet fourni par le service traiteur d’un grand hôtel de la place. L’OMS a donc sauté sur l’occasion pour appeler « tous les gouvernements à interdire toutes les formes de publicité en faveur du tabac, de promotion et de parrainage en vue de contribuer à réduire le nombre de consommateurs...
(Mediapart 04/06/13)
VISION d'horreur ce mardi à la mi-journée à Oloumi, dans le 5è arrodissement de Libreville. Un sac contenant des organes humains a été découvert dans un coin de l'ancien campus du centre de formation professionnel Basile Ondimba. Selon les responsables de cet établissement, la macabre découverte aurait été faite par des stagiaires, qui voulaient aller faire miction dans les environs. Le sac, un emballage du riz de 50Kg, était dissimulé derrière les marches d'un escalier. Il y aurait été déposé nuitamment par des individus qui s'apprêtaient à le transporter vers un autre lieu, probablement pour le livrer aux utilisateurs d'organes humains. Les autorités judiciaires,informées, se sont transportées sur les lieux accompagnées d'un médecin légiste.Celui-ci a confirmé qu'il s'agissait bel et...
(Gabon Review 03/06/13)
A la faveur d’une session criminelle spéciale imminente à Makokou, la machine judiciaire a entrepris de rouvrir le dossier Ferdinand Kangoué, un jeune homme sauvagement dépecé fin-2010 à Booué. Reviennent à la surface un bon nombre de noms récemment cités autour du crime du Camerounais Amadou Yogno. Infirmière de catégorie B, Madeleine Benga a été interpellée à Booué dans l’Ogooué-Ivindo, en fin de semaine dernière. Elle devrait être emmenée à Makokou où s’ouvre incessamment une session criminelle spéciale. Elle n’est cependant pas la seule dans ce cas, tous les autres prévenus concernant l’assassinat, en décembre 2010, d’un jeune homme du nom de Ferdinand Kangoué, vont devoir également être entendus à nouveau. En 2010 en effet, le jeune Ferdinand Kangoué avait...
(Gabon Eco 03/06/13)
Les hommes en uniformes, toute une histoire, surtout de miang, de blé, d’oseille, de fafiot… l’argent là quoi. Je me demande à quoi servent nos forces de l’ordre. Est-ce pour mettre de l’ordre, la loi, appliquer la justice, ou pour manger? Que nos supers étoilés, leurs chefs répondent. Il ne se passe plus un jour sans que le paisible citoyen se plaigne du « mangement de l’agent ». Agent police, agent gendarme, même pipe, même tabac. Taximan, clandoman… tout le monde doit « saluer le képi ». Donner le bakchich, le petit coca, vous aussi, en règle de vos papiers, carte d’identité pour les nationaux en mains, visas pour les étrangers. Et que ça saute. La petite histoire. Je raconte...
(Afrik.com 03/06/13)
Ali Bongo Ondimba, invité spécial des 39e Assemblées annuelles de la Banque africaine de développement (BAD), qui se sont tenues au Maroc du 27 au 31 mai 2013, a tiré la sonnette d’alarme : « Le Gabon, comme le reste de l’Afrique, fait l’objet d’une attaque de la part des trafiquants d’animaux ». Premier chef d’Etat du continent à apporter son soutien à la nouvelle campagne BAD/WWF contre le trafic illicite d’espèces sauvages, le président gabonais demande la création d’un fonds panafricain pour répondre aux crises environnementales, rapporte la presse présidentielle gabonaise. La Banque africaine de développement (BAD) et le WWF lancent un appel conjoint à l’action et à l’engagement des gouvernements et d’autres institutions pour combattre le fléau du...
(Gabon Eco 03/06/13)
Les épreuves sportives du BEPC 2013 ont pris une tournure dramatique au centre d’examen de la ville de Mouila. Une candidate, Laurence Nyengui Nziengui, prise d’un malaise, y a trouvé la mort Epreuves sportives du BEPC 2013 sur fond de drame à Mouila. Laurence Nyengui Nziengui, élève au Centre Ngounié, a été prise d’un malaise alors qu’elle passait les épreuves sportives du Brevet d’Etudes du Premier Cycle (BEPC) au lycée technique Nyonda Mackita. Conduite immédiatement au Centre Hospitalier Régional de Mouila, la jeune fille a rendu l’âme peu de temps après. Les faits, qui se sont déroulés jeudi dernier, ont plongé les populations de Mouila dans la stupeur, causant un grave traumatisme aux autres élèves candidats à cet examen. Que...
(Gabon Eco 31/05/13)
Désigné lundi comme président de la commission chargée d’étudier les dossiers des élèves interdits de passer le Baccalauréat 2013, Antoine Mboumbou Miyakou s’est rendu le 30 mai, à la Cathédrale Sainte Marie où une vingtaine d’élèves observent depuis 11 jours, une grève de la faim. Son message à leur endroit : qu’ils mettent fin à leur mouvement et regagnent leurs domiciles. Antoine Mboumbou Miyakou est allé hier à la rencontre des élèves observant depuis 11 jours, une grève de la faim pour protester contre la décision du ministre de l’Education Nationale, d’exclure 2500 élèves de l’examen du Baccalauréat 2013 pour fraude. En vue de mettre fin à ce mouvement de grève, le Chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba, a mis...
(L'Union 31/05/13)
Antoine de Padoue Mboumbou Miyakou, président de la commission chargée d'examiner les dossiers des élèves qui ont dernièrement été interdits par le ministre de l’Éducation nationale de passer l'examen du baccalauréat pour inscription ou passage frauduleux en classe de Terminale, est allé ce jeudi les rassurer ces derniers et leurs parents sur le démarrage effectif des travaux de la structure qu'il préside. Ces élèves observent depuis plusieurs jours une grève de la faim. Accompagné du vice-président, Anicette Ovinga et du rapporteur, Charles Mba Owono, le président de la commission a invité les grévistes, visiblement affaiblis, à lever leur mouvement en s'alimentant et à attendre la décision du président de la République, Ali Bongo Ondimba. Puisque pour l'ancien patron du Conseil...

Pages