Gabon | Africatime
Dimanche 26 Mars 2017

Gabon

(Gabon Actu 19/06/15)
Le Président de la Commission électorale nationale autonome et permanente (CENAP), René Aboghé Ella a annoncé jeudi à Libreville que l’élection partielle pour choisir le nouveau député de Bitam après la démission de René Ndemezo’o Obiang du PDG aura lieu le 8 août prochain. Aboghe Ella a aussi annoncé la tenue le même jour de deux scrutins partiels pour élire deux sénateurs. « Ces élections partielles sont fixées au 8 août 2015 », a annoncé M. Aboghé Ella au terme d’une réunion technique avec les membres de la CENAP. Les sénatoriales concernent le siège de la commune de Medouneu (province du Woleu-Ntem) et celui de la ville de Lébamba (Ngounié) restés vacants depuis plusieurs mois pour contentieux électoraux. En février...
(Ogooue Infos 19/06/15)
Les membres de la commission électorale nationale autonome et permanente(CENAP), réunis en assemblée plénière ce 18 juin à Libreville ont fixé la date de la tenue des élections sénatoriales et législatives partielles au 8 aout prochain. Le scrutin se déroulera dans les communes de Bitam (député) et de Lébamba (sénateur) et dans le département du Haut-Komo, à Medouneu (sénateur). ‘’Nous nous sommes retrouvés pour donner des garanties pour la bonne tenue du futur scrutin partiel. Il revient aux acteurs politiques d’observer la loi pour éviter une nouvelle reprise des élections ’’, a déclaré le président de la CENAP, René Aboghe Mba. Le calendrier électoral sera communiqué...
(Gabon Review 19/06/15)
Pourtant invité, selon la presse présidentielle, par le chef de l’Etat français à assister à la 51ème édition du Salon international de l’aéronautique du Bourget, le président de la République n’a pas été reçu à l’Elysée. Seul le Premier ministre français, Manuel Valls, l’a reçu à Matignon, ainsi que le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian à la rue de Brienne. Cela peut paraître surprenant pour être souligné. Un chef d’Etat est invité par son homologue à une manifestation, mais cet homologue le fait plutôt recevoir par son Premier ministre et son ministre chargé des Armées. C’est ce qui est arrivé au président de la République gabonaise qui vient de boucler une visite de soixante-douze heures à Paris. Les...
(Gabon Eco 19/06/15)
Invité à prendre part à la cérémonie d’ouverture du Salon de l’aéronautique et de l’espace du Bourget aux côtés de François Hollande, le Président de la République gabonaise, Ali Bongo Ondimba a rencontré au cours de cette visite, le Premier ministre français, Manuel Valls et celui de la Défense, Jean-Yves Le Drian. Des échanges axés sur la vision économique de la sous-région CEMAC et sur le cadre sécuritaire dans cette région ont constitué le contenu des débats. Lundi 15 juin 2015, juste après avoir apprécié le spectacle inaugural offert par le Salon du Bourget, le président de la République, Ali Bongo Ondimba, en sa qualité de président en exercice de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale (CEEAC), s’est...
(Gabon Actu 19/06/15)
Tous les hôpitaux du secteur public et du privé seront fermés ce vendredi ont annoncé jeudi les médecins en grève générale illimitée depuis mardi pour réclamer la relaxe de leur collègue, Max Filla en prison depuis 4 mois suite à une erreur médicale présumée. « Ce vendredi tous les hôpitaux du public et du privé seront fermés« , a annoncé le docteur Stéphane Iloko, porte parole des grévistes lors d’un point de presse au Centre hospitalier et universitaire de Libreville (CHUL). « Ce vendredi sera donc un vendredi noir« , a-t-il martelé tout en présentant les excuses aux usagers pour le désagrément. « C’est une décision dure mais nous avons décidé ainsi la mort dans l’âme », a poursuit le...
(Xinhua 19/06/15)
Les médecins en grève depuis lundi dernier ont annoncé jeudi qu' ils fermeraient tous les hôpitaux et cliniques privées dès ce vendredi pour exiger la libération de leur collègue en prison depuis 4 mois pour erreur médicale présumée. "Ce vendredi, tous les hôpitaux du public et du privé seront fermés", a annoncé le docteur Stéphane Iloko, porte parole des grévistes lors d'un point de presse au Centre hospitalier et universitaire de Libreville (CHUL). "Ce vendredi sera donc un vendredi noir", a-t-il martelé tout en présentant des excuses aux usagers pour le désagrément. "C'est une décision dure, mais nous en avons décidé ainsi la mort dans l'âme." Par cette action, les médecins espèrent obtenir la libération de leur collègue emprisonné depuis 4...
(Gabon Review 19/06/15)
Depuis quelques jours, les mouvements d’humeur frappent à nouveau les secteurs de l’Education et de la Santé, alors que le Collectif des militaires retraités fait de nouveau parler de lui. Le Premier ministre reste silencieux, voire inactif. Dominique Nkwéré, porte-parole de la Coordination des personnels militaires retraités, dénonce le mutisme du gouvernement après les diverses correspondances adressées par son collectif au ministre du Budget et à son collègue de la Défense «pour le paiement des services rendus». Les membres de ce collectif ont observé un sit-in mardi (16/6) sous les fenêtres du ministre du Budget, et ils envisagent de revenir la semaine prochaine si aucune solution n’est trouvée à leur revendication. Les «services rendus» sont une indemnité payée aux fonctionnaires...
(Gabon Actu 19/06/15)
Le ministre de l’Intérieur, Guy Bertrand Mapangou, recensera du 29 juin au 30 octobre prochain toutes les sociétés de vente d’armes et munitions, les maisons de jeux de hasard et les débits de boissons, indique un communiqué du ministère. Le recensement a pour but d’enregistrer et d’immatriculer ces sociétés. « Au-delà de l’échéance du 30 octobre2015, des contrôles de conformité seront effectués et des sanctions prises à l’encontre des établissements qui ne seront pas à jour », averti le ministre dans un communiqué. Le patron de l’avenue de Coïnté a, par ailleurs annoncé que l’enregistrement des associations nouvellement crées se fait dans les gouvernorats de province et non au ministère. Gaston Ella
(Gabon Actu 19/06/15)
L’avocate de l’hebdomadaire L’aube, Me Paulette Oyane, a confié à Gabonactu.com qu’elle fera appel suite à la condamnation à 12 mois de prison avec sursis pour plusieurs membres de la rédaction du journal par ailleurs condamnés à verser entre 5 et 22 millions de FCFA au chef de l’Etat qui poursuit le journal pour « pour outrage envers la personne du chef de l’Etat ». « J’irai demain vendredi faire appel », a déclaré Me Oyane, jointe au téléphone. L’avocate a affirmé que son client n’a jamais été signifié par un quelconque huissier d’où son absence à toutes les audiences. « Cette décision c’est du pain béni pour nous car cela démontre bien que le chef de l’Etat est un...
(Agence Ecofin 19/06/15)
Sylvia Bongo s’est offusquée de ce que les femmes qui représentent 75% de la main d'œuvre agricole et produisent la majorité des denrées, aient moins accès à la terre à cause de régimes fonciers défavorables. Et que les banques leur refusent souvent des crédits du fait de préjugés culturels ou d'obstacles juridiques. La Première dame gabonaise, Sylvia Bongo Ondimba, réagissait ainsi la semaine dernière sur les réseaux sociaux au sujet du 28eme rang sur 54 occupé par le Gabon dans le classement 2015 de l’indice de l’égalité en Afrique, créé par la Banque africaine de développement (BAD). « Cet indice classe cependant notre pays au 28ème rang dans ce premier classement annuel : ce n’est pas acceptable », a-t-elle déclaré,...
(Gabon Review 19/06/15)
Le Syndicat de l’éducation nationale (Sena) donne 72 heures au gouvernement pour donner suite à la rétention des bons de caisse de certains enseignants, au non-paiement de la PIP et de la Pife 2015 ainsi qu’à la non-publication des résultats des travaux sur le nouveau système de rémunération. Faute de quoi, une grève générale sera décrétée. Au regard du retard accusé dans la résolution des problèmes des enseignants et la réalisation des promesses faites à l’ensemble des travailleurs et retraités civils et militaires, les membres du Syndicat de l’éducation nationale (Sena) entendent demander à l’ensemble des enseignants de déposer la craie dès le 22 juin prochain sur toute l’étendue du territoire national aux fins d’obtenir satisfaction de leurs revendications. Quatre...
(Ogooue Infos 19/06/15)
Le ministère de la justice organise depuis ce mercredi 17 juin 2015 des journées portes ouvertes à Libreville. Objectif : Vulgariser le droit des successions au Gabon. Dans un pays où l'on assiste de plus en plus à la spoliation de la veuve et de l’orphelin, l’organisation de ces journées qui se tiennent du 17 au 18 juin vient à point nommée. ‘’Les journées portes ouvertes que nous initions ce jour, s’inscrivent dans le cadre des actions de vulgarisation et de communication prévues dans le projet annuel de performance’’, a déclaré Brigitte Marie-Hélène Bouka, directeur du cabinet du ministre de la justice, s’exprimant au nom du ministre empêché. Ces journées de vulgarisation s’adressent aux populations afin de mieux les édifier...
(France 24 19/06/15)
 
00:00
Dans la série "les gendarmes et le voleur ", les forces de l’ordre gabonaise se sont retrouvées face à un adversaire coriace lundi. Un Observateur de Libreville a été témoin d’une tentative d’arrestation d’un chauffeur de taxi clandestin qui n’a pas hésité à se réfugier dans un caniveau pour leur échapper. Cramponné à un bloc de béton, les gendarmes ont eu le plus grand mal à le sortir de là, devant une foule hagarde. "Quelle image cette scène donne t-elle de la gendarmerie gabonaise ?" Notre Observateur, Raphaël (son nom a été changé), témoigne : Nous avons d’abord cru qu’il s’agissait d’un cambriolage, car plusieurs gendarmes criaient "au voleur, au voleur" et s’étaient lancés à ses trousses. Il s’agissait en...
(Gabon Actu 19/06/15)
La Direction générale de la documentation et de l’immigration (DGDI), plus connue sous son ancienne appellation CEDOC, recrute des élèves officiers et sous officiers, annonce un communiqué de l’institution. Les conditions sont simples : être gabonais, avoir entre 18 et 28 ans, jouir de tous ses droits… Le communiqué signé du général de brigade Célestin Embinga limite cependant la date de dépôt du dossier du mardi 16 au samedi 20 juin. Les candidats retenus passeront le test du 26 au 28 juin. Ils connaîtront les résultats le 4 juillet 2015. La DGDI est un service de renseignement dont la face la plus connue du public est l’établissement des documents de voyage (passeport, visa de sortie) ou des documents de résidence...
(237online 19/06/15)
L’organisation des nations unies pour le développement industriel(Onudi) et la Commission de la Cemac lance deux programmes d’assistance technique. Yaoundé a accueilli le mercredi 10 juin dernier la cérémonie officielle de lancement de deux programmes pilotes qui devraient contribuer à une mise à niveau des industries et à l’amélioration des infrastructures industriels. Ces deux programmes couvrent sept pays à savoir le Cameroun, la Rdc, la république centrafricaine, le Congo, le Gabon, le Tchad et Sao Tome et principe. Le premier programme qui est « le programme régional de mise à niveau (Prmn)» financé à hauteur de 11,6 millions d’euro soit environ 7,3 milliards fcfa vise à «renforcer et harmoniser les cadres de réglementation des pays de l’Afrique centrale afin d’améliorer...
(Gabon Review 19/06/15)
Selon les statistiques communiquées au ministre de l’Education nationale lors de sa visite, le 17 juin, au siège de la direction générale des examens et concours (DGEC), il y a environ 19 565 candidats pour le Baccalauréat général, 39 000 candidats pour le Baccalauréat technologique, 33 395 candidats pour le Brevet d’études du premier cycle (BEPC) et près de 50 000 candidats pour le Certificat d’études primaires (Cep). La ministre de l’Education nationale s’est rendue, le 17 juin à Libreville, à la direction générale des Examens et concours (DGEC) où elle a eu séance de travail. Ida Reteno Assonouet et sa délégation ont fait le point de l’avancement des préparatifs des examens et concours. Occasion pour la directrice générale des...
(Agence Ecofin 19/06/15)
Le café africain aura créé la sensation lors de la première édition du concours des cafés torréfiés dans les pays d’origine qui s’est tenu à Paris sous l’égide de l'Agence pour la valorisation des produits agricoles (AVPA). La compétition qui opposait des cafés originaires d’Afrique, d’Asie et d’Amerique latine a vu le continent africain rafler cinq prix grâce à des fèves camerounaises, gabonaises et togolaises. Une performance qui peut étonner surtout quand on sait que la filière n’est plus que l’ombre de ce qu’elle fut dans les parties occidentales et centrales du continent. Si, ni la Côte d’Ivoire ni les grands producteurs de l’est-africain n’étaient présents à Paris pour représenter l’Afrique, la performance des pays participants a encore une fois...
(Ogooue Infos 19/06/15)
Un défilé de mode organisé par le styliste Christ’On aura lieu ce samedi 20 juin 2015 à Libreville, à l’honneur des femmes d’Afrique, à l’occasion de la 10e édition de la nuit d’or. Un hommage particulier sera rendu à l’ex première dame du Gabon Edith Lucie Bongo. De nombreux stylistes internationaux, notamment les Ivoiriens Pathéo et Patrick Osso , Maimouna du Mali, Bonfils Souley du Cameroun et Hyppolite du Congo sont invités et présenteront leurs coupes. Christ’On présentera sa nouvelle collection « Femmes d’Afrique » et ses coupes de sport.
(Gabon Review 18/06/15)
Près d’une semaine après leur dernière rencontre, les membres de l’Union des forces pour l’alternance (UFA) et ceux du Front de l’opposition pour l’alternance ont décidé, le 17 juin dernier, de la matérialisation de leur plate-forme commune. Les souhaits et vœux des populations pour une unité véritable de l’opposition afin de mieux aborder les échéances électorales futures ainsi que l’ensemble des questions stratégiques qui engagent l’avenir de la nation se réalisent. Pour preuve, les deux plus grands regroupements politiques de...
(Infos Gabon 18/06/15)
En dépit du contexte difficile de la chute des prix du baril du pétrole pour les pays pétroliers dont le Gabon, ses très hautes autorités ont commis le ministre Régis Immongault Tatangani à une mission de levée de fonds sur les marchés internationaux. Le tout soldé le 10 juin 2015 par la mobilisation d’une cagnotte de 265 milliards de FCFA, soit 500 millions de dollars. Ainsi après son autorisation par le parlement via le vote de la loi de finance rectificative, les autorités économiques et financières du pays ont effectué un road show, à savoir, un périple qui les a conduit à New York, Boston et Londres pour entretenir les investisseurs potentiels sur les attraits politiques économiques et sociaux du...

Pages

(Jeune Afrique 28/05/13)
L'Association de lutte contre les crimes rituels (ALCR) a recensé 24 assassinats depuis janvier. © DR Jamais encore la rue ne s'était ainsi mobilisée contre les crimes rituels. Les hommes politiques du Gabon sont montrés du doigt. Enquête sur une horreur devenue quasi hebdomadaire. Libreville, le 11 mai dernier. Dans la capitale gabonaise, le fond de l'air est humide, comme le veut la saison, et étrangement anxiogène. Ce matin-là, la population est descendue dans la rue pour manifester sa colère contre les crimes rituels, cette horreur devenue quasi hebdomadaire. Depuis des mois, les morts se succèdent et la presse locale ne cache rien à ses lecteurs du martyre des victimes. L'Association de lutte contre les crimes rituels (ALCR) a recensé...
(Ogooue Infos 28/05/13)
Deux présumés auteurs d'un assassinat avec prélèvement d'organes génitaux, El Hadj Mba Mvé et Hubert Assoumou, tous deux Gabonais, ont été exfiltrés de la prison centrale de Libreville, le 22 mai dernier. ‘’Selon une source sûre, les deux prévenus auraient bénéficié d'un ordre de mise en liberté provisoire signée par l'avocat général près la Cour d'Appel judiciaire de Libreville, Edith Christiane Mvou Loubamono, après l'arrêt rendu par la présidente de la Chambre d'accusation, Dorothée Oliveira, à la demande de l'avocate des prévenus, Me Gisèle Eyue’’, peut-on lire dans le journal l’Union, dans sa parution de ce mardi. Après leur libération, les deux présumés criminels ont embarqué à bord d'un véhicule rutilant pour regagner leurs domicile respectifs, a indiqué la source,...
(Gabon Eco 28/05/13)
Les transporteurs terrestres réunis au sein du Syndicat Libre des Transporteurs Terrestres du Gabon (SYLTG) menacent de déclencher une grève générale. C'est au cours d'une assemblée générale qui a vu la présence des syndicalistes que cette décision a été prise samedi 25 mai. La procédure consisterait dans un premier temps à débuter par une grève de trois jours qui prend effet ce lundi 27 mai. Si la revendication sur les abus liés aux rackets dont ils sont victimes n'est pas agréée, le SYLTG rentrera dans la seconde phase, une grève générale illimitée dès le 3 juin. "Les chauffeurs de taxi, clandos et autres transporteurs, réunis au sein du SYLTG, ont annoncé leur intention de rentrer en grève le 3 juin...
(Gabon Review 27/05/13)
Le frère du président de la République et ex-directeur au ministère de l’Economie et des Finances, Jeff Bongo, a été empêché de partir en France, le dimanche 26 février, par la Police gabonaise de l’air et des frontières. Il aurait enfreint au décret fixant les modalités de délivrance des passeports diplomatiques et devrait être entendu à cet effet. Incroyable mais vrai ! Un Bongo Ondimba empêché de sortir du territoire gabonais. Décidément, ainsi que le chantait Bob Dylan, «The Times They Are a-Changin’», les temps comportent des changements : Jeff Thierry Arsène Bongo Ondimba, 47 ans, plus connu comme Jeff Bongo, ex-directeur des règlements et de la programmation des ressources au Trésor public, et frère cadet du président Ali Bongo,...
(Gabon Actu 27/05/13)
Des agents de la Santé militaire en provenance de l’intérieur du pays ont été proprement humiliés le 20 mai dernier au Pont de Kango pour avoir manqué de civisme, a constaté un reporter de Gabonactu.com A l’origine de la déculotté infligée aux hommes en treillis, la rupture du trafic sur le pont de Kango, qui était encore fermé à la circulation malgré la fin de travaux. Il est 15h30 lundi 20 mai dernier. Un cortège de trois véhicules appartenant au service de santé militaire arrive proche du pont. Une file d’attente d’environ 3 km s’est formée depuis plus 8 heures. Le bac assurant la traversée des véhicules est bloqué. La marée est basse. C’est l’épreuve des nerfs pour les passagers...
(Nouvelles du Gabon 27/05/13)
En d’épis des efforts du gouvernement, il reste encore beaucoup à faire au sein du temple du s’avoir. Les conditions de vie et d’étude des étudiants au sein du campus universitaire sont difficiles, toilettes bouchées, fosses sceptiques débordantes, ordures parsemées, flaques puantes, infiltration des eaux de pluie dans les chambres la liste est longue. L’insalubrité au sein de l’université de Libreville est grave et tragique, la négligence des autorités dites compétentes est ici de l’ordre du criminel. A quoi est du cette déplorable situation ? Va-t-on nous dire que l’administration universitaire manque de moyens ? Que le ministère de l’éducation et de l’enseignement supérieur n’a pas de quoi organiser l’entretien de cet établissement ? N’est ce pas le même ministère...
(Infos Gabon 27/05/13)
Avis aux délinquants et bandits qui écument les différents quartiers de la capitale gabonaise et des villes des provinces, le chef de l’Etat gabonais, Ali Bongi Ondimba a recommandé le renforcement des mesures de sécurité, avec notamment l’installation des caméras de surveillance jusqu’aux fins fonds des quartiers les plus reculés. L’annonce a été faite le 17 Mai 2013 par le Porte parole de la Présidence de la République, Alain Claude Bilié Bi Nze. En effet, la majorité des crimes étant commis nuitamment et sans témoins oculaires, dans les coins reclus des quartiers, les caméras de surveillance viendraient sécuriser ces zones, dans lesquels il deviendrait suicidaire, si ce n’est absurde de commettre ou de tenter de commettre un crime, puisque les...
(Gabon Eco 24/05/13)
En grève de la faim à la Cathédrale Sainte Marie depuis une semaine pour demander leur réhabilitation, une vingtaine d’élèves du groupe des 2500 exclus par Séraphin Moundounga pour fraude et falsification de documents, a refusé la main tendue par celui-ci qui les a finalement autorisé à se rendre dans les centres d’examens pour procéder au choix de leurs 2èmes langues vivantes. Une attitude que nombre de Gabonais qui soutenaient ces jeunes, ne comprennent pas… En avril dernier, le ministre de l’Education Nationale, Séraphin Moundounga, rendait publique une liste de 2500 élèves interdits de passer l’examen du Baccalauréat 2013 pour fraude et falsification de documents (bulletins de note et actes de naissance). Cette décision jugée impulsive et injustifiée, car prise...
(Infos Gabon 23/05/13)
Le Secrétaire politique de l’Union du Peuple Gabonais (UPG, Opposition), Bruno Ben Moubamba a décidé de soutenir pour des raisons humanitaires plus de cinquante élèves de terminale exclus par le ministère gabonais de l’Education Nationale pour fraude et irrégularités diverses. Dans une interview accordée à notre rédaction sur les lieux, il revient sur les mobiles de son acte. Infos Gabon : Bonjour Monsieur Bruno Ben Moubamba, qu’est ce qui justifie votre présence en ces lieux ? Bruno Ben Moubamba : Je suis là en tant que Secrétaire politique de l’Union du Peuple Gabonais (UPG) pour une assistance humanitaire à des élèves de classes de terminale privés de passer le bac 2013 en dépit du bon sens à mon humble avis...
(Infos Gabon 23/05/13)
L’épouse du ministre délégué à l’Intérieur, Rachel Nzoutsi Mouyala a honoré le week-end dernier à Tchibanga plusieurs femmes de la province de la Nyanga à l’occasion de la célébration en différé de la fête des mères en leur offrant un don de produits de première nécessité composé des sacs de riz, des bouteilles d’huile, des seaux et divers produits. Initiée par l’épouse du Ministre délégué à l’Intérieur, Rachel Nzoutsi Mouyama à l’occasion de la célébration en différé de la fête des mères, la remise des dons samedi à plus de 200 femmes de la province de la Nyanga avait pour but de monter sa solidarité à l’endroit des populations démunies. A travers cette action de bienfaisance, l’épouse du ministre délégué...
(Gabon Review 23/05/13)
Après l’incendie du mardi 16 octobre 2012, le marché Mont-Bouët a encore été victime des flammes. Dans la nuit du 21 au 22 mai, le plus grand marché du Gabon a de nouveau connu le deuxième « mardi noir » de son histoire. L’incendie dont on ignore encore l’origine s’est déclenché vers 22 heures avant d’embraser, du haut en bas, un bâtiment abritant des magasins et de nombreux étals dont la perte se chiffre, selon les victimes à plusieurs millions de francs CFA. Les précédents incendies avaient ravagé un marché fait de matériaux de récupération et hautement inflammables au sein duquel la sécurité n’existait que de nom. Mais aujourd’hui, rebelote ! Le nouveau bâtiment construit dans l’objectif d’assurer la sécurité...
(Infos Gabon 23/05/13)
L’Université Omar Bongo a abrité samedi dernier, la première édition du concours d’éloquence à l’issue duquel l’Académie Franco américaine de management (AFRAM) et le Lycée Paul Indjendjet Gondjout (LPIG) en sont sortie gagnants. Organisé samedi dernier par le groupe family de l’UOB en collaboration avec Ipi9 et Sodexo, la première édition du concours d’éloquence a permis à cinq lycées et écoles supérieures de s’affronter à travers les thèmes tels que « les jeunes et la perte de valeur, pourquoi doit-on s’exprimer correctement » et « la place des jeunes dans l’entreprenariat au Gabon ». Regroupés en catégories séniors (Afram, Em-Gabon, Insg, l’UOB et Isi) et juniors (Nelson Mandela, Sibang, Lpig, Nchoréré et Immaculée conception), les candidats ont débattu pendant dix...
(Infos Gabon 22/05/13)
Sensibiliser les populations du 3e arrondissement de Libreville sur les notions de propreté, c’est le but de la tournée qu’effectue depuis quelques jours le Maire de cet arrondissement, Edwige Andem Obam qui a visité plusieurs quartiers de sa circonscription électorale. Le Maire du 3e arrondissement de Libreville, Edwige Andem Obam effectue depuis samedi dernier dans les quartiers de sa circonscription électorale une tournée de sensibilisation sur les notions de propreté. L’objectif de cette tournée est notamment d’interpeller ses administrés sur la nécessité de préserver leur environnement dans un état de propreté absolu au regard de l’émergence des maladies que celle ci engendre. Cette tournée qui intervient peu après sa prise de fonction au mois de décembre 2012 a permis de...
(L'Union 22/05/13)
Epuisés par leur grève de la faim, entamée il y a plusieurs jours, la cinquantaine d'élèves, parmi les 2 500 candidats au Baccalauréat rétrogradés en classe de Première par le ministère de l’Education nationale, espère que cette situation trouvera une solution et a rejeté la formule que vient de proposer la tutelle. En effet, vendredi dernier, le ministre de l’Education nationale, Séraphin Moundounga, leur a demandé de passer dans les différents centres d’examen de la première partie du Baccalauréat (bac 1), session 2013, afin de « prendre connaissance de leurs centres d’examens et faire le choix de leur deuxième ou troisième langue vivante ». Une proposition que le porte-parole des grévistes, Junior Nkoghé, assimile à une plaisanterie de mauvais goût...
(Mediapart 22/05/13)
La décision no 0037 / MINDUC/HCEN/ICEN/DGEP/DE1/DE2/DE2/DETP du 16 avril 1987 portant réglementation des décisions des conseils de classe relatives aux bilans trimestriels et annuels des élèves des établissements d’enseignement secondaire général, technique et professionnel et d’enseignement normal formule en son article premier « les conseils de classe de fin de trimestre et de fin d’année – scolaire des établissements d’enseignement secondaire général, technique et professionnel et d’enseignement normal sont souverains en matière de : - Récompense et sanctions ; - Passage en classe supérieure et redoublement ; - Exclusions temporaires et définitives (autrefois) […] Pourquoi avoir laissé les parents et autres élèves se faire inscrire avec des « faux documents » ? C’est comme si l’on avait en fait voulu...
(Gabon Eco 21/05/13)
Raphael Ngazouzé, ministre délégué à la Fonction Publique a été entendu mardi 14 Mai à son domicile, pour donner sa version des faits au sujet de l’assassinat le 21 Janvier 2013, du transporteur routier, Amadou Yogno, à Ndjolé. Si cette audition pour le moins étonnante a fait beaucoup de bruit dans les chaumières de la capitale, il semblerait qu’elle n’ait pas eu l’effet escompté auprès des populations qui doutent clairement de sa sincérité… L’audition, le 14 mai dernier, du ministre délégué à la Fonction Publique fait couler beaucoup d’encre dans la capitale gabonaise. En effet, cette audition vient à la suite de la marche contre les crimes rituels qui a eu lieu samedi 11 mai dernier. Relayée par la chaine...
(Infos Gabon 21/05/13)
L’assainissement des eaux fluviales du Gabon était au menu de la rencontre jeudi à Libreville, la capitale gabonaise, entre le Ministre Gabonais de l’Economie, Luc Oyoubi et l’Ambassadeur, chef de la délégation de l’Union européenne, Cristina Martins Barreira. Une séance de travail a réuni le 16 mai dernier à Libreville le Ministre Gabonais de l’Economie, Luc Oyoubi et l’Ambassadeur, chef de la délégation de l’Union européenne, Cristina Martins Barreira en vue du lancement du Projet d’appui au programme prioritaire d’assainissement des eaux fluviales du Gabon retenu dans le cadre du Programme d’appui à la gouvernance sectorielle (PAGOS). Ce programme cofinancé par l’Union européenne et l’ordonnateur national et qui va s’étaler sur trois ans est caractérisé par un système de gestion...
(Gabon Review 21/05/13)
Pendant longtemps vanté comme terre de paix et de prospérité, le Gabon semble avoir perdu ces qualités honorifiques en quelques mois. Selon une enquête publiée, le 13 mai 2013, par l’agence internationale de sondages Gallup, le pays occupe la 5è place des pays où les gens ne se sentent pas en sécurité sur 134 Etats examinés. En dépit des discours et actions menés par les autorités Gabonaises pour préserver la paix dans le pays, plusieurs maux et fléaux remettent en cause ces efforts. Si le pays vit bel et bien dans la paix, loin des affres des conflits armés enregistrés dans la sous-région d’Afrique centrale, le sentiment de sécurité, lui, a du mal à trouver sa place dans les esprits...
(Mediapart 21/05/13)
Alors qu’une ambiance menaçante est comme tombée sur le camp de fortune des bacheliers privés de BAC en 2013 qui font la grève de la faim depuis le mercredi 15 mai, Ben MOUBAMBA de l’Union du Peuple Gabonais a poursuivi son soutien aux grévistes dans la nuit du lundi de Pentecôte pour des raisons humanitaires. Il est clair que la jeunesse gabonaise issue des milieux défavorisés (la majorité) fait face au Gabon à une indifférence des gouvernants dans ce dossier. Il est également évident que les jeunes Gabonais sont les principales victimes d’une gestion irrationnelle du pays et de la destructivité humaine qui l’accompagne. Les ballets des limousines et autres Rolls Royce officielles en contre-bas (de la cathédrale Sainte Marie...
(Romandie 18/05/13)
L'Agence nationale des parcs nationaux (ANPN) du Gabon appuiera la Centrafrique dans sa gestion des aires protégées et dans la lutte contre le braconnage d'éléphants, selon un communiqué de la présidence gabonaise vendredi. Selon le document, Une délégation de l'ANPN (...) a été envoyée le jeudi 16 mai à Bayanga en Centrafrique afin de travailler avec le gouvernement sur une stratégie pour sécuriser la zone et rétablir les activités de conservation. L'annonce intervient après la visite mercredi à Libreville du Président de transition centrafricain Michel Djotodia. La lutte contre le braconnage d'éléphants est l'un des grands enjeux de ce partenariat; Selon le WWF, au moins 26 éléphants ont été massacrés lundi par des braconniers dans le site classé au patrimoine...

Pages