Mardi 23 Mai 2017

Gabon

(Agence Ecofin 16/05/17)
Le déploiement rapide d’un réseau Internet très haut débit aérien en fibre optique (FTTH) au Gabon, fera l’objet d’un accord, le 16 mai prochain, entre la société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG) et Canal+, appartenant respectivement à Veolia et au Groupe Vivendi Africa (GVA). La première licence FTTH a été attribuée, le 11 janvier 2017, à GVA Gabon, par l’Autorité de régulation des communications électroniques et de la poste (Arcep). Les travaux de déploiement des équipements vont bientôt démarrer et permettre un accès plus démocratique et rapide à Internet sur l’étendue du territoire. C’est en juillet 2016 que GVA Gabon, le ministère de l’eau et de l’énergie ainsi que la SEEG se sont accordés sur l’utilisation des infrastructures du...
(Agence Ecofin 16/05/17)
Si au premier trimestre 2017, le chiffre d’affaires de Total Gabon est en hausse de 25% (201 millions de dollars) par rapport au premier trimestre 2016, ce n’est pas la même tendance haussière pour ce qui concerne sa production pétrolière. En effet, indique la filiale française de Total dans un communiqué publié le 12 mai, « la part de production de pétrole brut (opérée et non opérée) liée aux participations de Total Gabon est en baisse de 3% ». Selon le même document, cette courbe baissière est principalement liée à une augmentation de la teneur en eau de la production d’Anguille. Heureusement, précise l’entreprise, cette situation a été compensée par l’impact sur le premier trimestre 2016, de l’arrêt planifié de...
(Gabon Review 16/05/17)
Session annuelle des cadres dirigeants de BGFIBank, cette rencontre s’est ouverte sous le thème «Les enjeux de la banque de demain», ce 15 mai à Libreville. Une occasion de communiquer, échanger et réfléchir sur le développement de ce groupe bancaire. Anciennement convention annuelle des cadres dirigeants, le BGFI CEO Meeting (BCM) s’est ouvert ce 15 mai à Libreville. Organisé cette année sous le thème «Les enjeux de la banque de demain», ce meeting annuel poursuit trois objectifs : favoriser une meilleure appropriation des objectifs stratégiques du groupe, développer la synergie de groupe et renforcer l’engagement et la responsabilité collective. «Notre rencontre de l’année dernière, tenue à Versailles autour de la révolution digitale, nous avait permis de réfléchir utilement autour du...
(Agence Ecofin 16/05/17)
Le Gabon, pays d’Afrique centrale fort avancé dans les TIC et télécoms, a perdu sa qualité de point d’échange Internet de la sous-région. C’est le Congo qui va reprendre le flambeau. Luc Missidimbazi, le coordonateur du projet Central Africa Backbone (CAB) pour le Congo, l’a annoncé dans un tweet publié le 15 mai 2017. Dans sa publication, il déclare: « Nous recevons ce jour 1 délégation de l’Union Africaine, le Congo choisi, nœud Internet d’Afrique Centrale ». Selon le site d’informations africtelegraph.com, le retrait du point d’échange Internet d’Afrique de Centrale au Gabon découle de l’absence d’accord et de coopération entre les différents membres du GIE Gab-IX, le groupement d’intérêt économique crée par les opérateurs privés pour la gestion de...
(Gabon Review 16/05/17)
La chaîne de télévision publique gabonaise n’a pas pu retransmettre le match d’ouverture de la coupe d’Afrique des nations de football U17, disputé à Port-Gentil. L’absence de signal et de remontée satellitaire serait la raison de ce premier raté de la fête du football africain. La population gabonaise n’a pas pu suivre les matchs d’ouverture de la coupe d’Afrique des nations cadette, sur la chaîne de télévision nationale (Gabon-télévision). Bien qu’ayant acquis les droits de retransmission, le comité d’organisation de la Coupe d’Afrique des nations (Cocan) éprouve des difficultés à récupérer le signal, réaliser une montée satellitaire pour le transférer vers Gabon-télévision. Les rares passionnés du football qui ont pu suivre en images le «mauvais départ de la sélection nationale»...
(RFI 15/05/17)
Au Gabon, quelques dizaines de partisans de l'opposant de Jean Ping ont manifesté pacifiquement devant l'ambassade de France à Libreville pour demander à Emmanuel Macron, le nouveau président français, de rétablir la vérité sortie des urnes. En termes clairs, ces opposants souhaitent que Macron reconnaisse la victoire de Jean Ping lors de l'élection présidentielle d'août 2016 que lui aurait volé Ali Bongo. La réaction du pouvoir ne s'est pas fait attendre. Ces femmes initiées ont sorti leurs costumes traditionnels de couleur blanche pour un rituel consacré à adoucir le cœur d'Emmanuel Macron
(AFP 13/05/17)
Le gardien de but gabonais Didier Ovono (34 ans/90 sélections) a annoncé qu'il arrêtait sa carrière internationale avec les Panthères dans des propos rapportés samedi par la presse locale. "J'ai 34 ans et je suis en fin de contrat avec Ostende (Belgique). Je n'ai pas de club pour la saison prochaine. Ma priorité c'est de retrouver une équipe", a déclaré le co-équipier de Pierre-Emerick Aubameyang en sélection dans des propos rapportés par le quotidien l'Union. Le sélectionneur espagnol José Antonio Camacho va devoir trouver un nouveau gardien pour remplacer Ovono, 90 sélections depuis 2003
(Autre média 13/05/17)
Suite aux différentes saisines du candidat malheureux de la dernière élection présidentielle d’août 2016, L’ONU a préféré refiler la patate chaude à l’UA. En effet, le président de la République Ali Bongo Ondimba avait souhaité dans son discours d’investiture que les problèmes de l’Afrique soient gérés par les africains. Nous y sommes. Si l’on s’en tient à la description que Jean Ping a toujours fait de l’UA, vous conviendrez avec moi que la décision de L’ONU lui fera prendre acte une fois pour toute que la partie lui a définitivement échappé. Ironie de l’histoire ou du sort, c’est Alpha Condé qui est chargé de suivre cette affaire. Souvenir pour souvenir: quels étaient les premiers mots de Jean Ping lors de...
(Infos Gabon 13/05/17)
Le chef du gouvernement gabonais a présenté au nom du chef de l’Etat la vision du pays en matière de vulgarisation des technologies de l’information. Il l’a fait au forum continental des villes connectées à Kigali au Rwanda. A la tête d’une importante délégation gabonaise au forum continental des villes connectées à Kigali au Rwanda, Emmanuel Issoze Ngondet a pris la parole le jeudi 11 mai 2017 pour présenter la vision du Gabon en matière de vulgarisation des technologies de l’information favorable au développement de l’entrepreneuriat digital porteur d’emplois. Le Premier ministre qui s’exprimait au nom du président de la République, Ali Bongo Ondimba, a alors rappelé que l’Afrique avait besoin de «la mutualisation des produits de toutes ses intelligences...
(L'Union 13/05/17)
Intervenant dans le cadre des travaux des assises qui se sont tenues dans la capitale rwandaise, Emmanuel Issoze Ngondet a exprimé, entre autres, la détermination des autorités gabonaises à faire de ce secteur un moteur de la croissance de notre économie. DU haut de la tribune du sommet Transform Africa, le Premier ministre, Emmanuel Issoze Ngondet, a, au nom du président de la République, réaffirmé, jeudi dernier, à Kigali (Rwanda), l'ambition des plus hautes autorités gabonaises de contribuer à l'érection '" d'un marché unique africain du numérique". S'adressant à un parterre de chefs d’État et de délégations, il a fait valoir que pour atteindre cet objectif, " l'Afrique avait besoin de la mutualisation des produits de toutes ses intelligences pour...
(L'Union 13/05/17)
En conclave depuis le 26 avril dernier à la chambre de commerce de Libreville, représentants de l'administration publique, du secteur privé, entre autres, ont mis un terme, vendredi, aux travaux ayant conduit à la formulation de propositions pour faciliter l'accès des Gabonais à l'emploi. On retient de ces deux semaines de travail que l'implication du secteur privé, dans l'atteinte des objectifs d'insertion des jeunes, a été largement appelée. D'où la proposition par les participants, entre autres, d'une révision des statuts de l'ANFPP (Agence nationale de formation et de perfectionnement professionnels), la création d'un Fonds mutuel pour la formation professionnelle et l'emploi, l'inventaire des situations de projets de construction d'établissements, la classification des financements extérieurs, la revue de l'organisation des examens...
(Agence Ecofin 12/05/17)
Le chef de l’Etat gabonais a indiqué, lors de l’inauguration de l’usine de manganèse de Nouvelle Gabon Mining, le 8 mai dernier, à Franceville dans la province du Haut-Ogooue, que la réalisation de ce projet est le résultat d’un partenariat privé dont la réussite repose sur la surface financière des investisseurs, l’expertise technique ainsi que leur capacité à adapter les projets de l’Etat à la vérité des cours mondiaux des matières premières. D’un autre côté, l’attractivité et la réactualisation du code minier sont autant d’avantages qui réduisent les risques et facilitent...
(Gabon Review 12/05/17)
Pour mettre fin au «désordre» qui sévissait sur cette parcelle d’Angondjé, le ministre de l’Urbanisme, de l’Habitat social et du Logement a récemment décidé de la mettre à la disposition des déguerpis de Mveng Ayong et de Marseille 2. Fini le désordre sur la YU8 d’Angondjé. Localisée à Angondjé, non loin du stade de l’Amitié sino-gabonaise, cette parcelle a, dès son ouverture, été l’objet de convoitises, particulièrement de la part de personnes bénéficiant d’importantes ressources financières et souvent proches du pouvoir. Ces dernières semaines, sur les instructions du président de la République, le gouvernement a initié ...
(Gabon Review 12/05/17)
L’élection d’Emmanuel Macron en France n’aura pas refroidi les ardeurs des pourfendeurs du président Gabonais. Plus déterminés, ils perçoivent l’arrivée du centriste comme un signe du destin contre «les dictatures» et «les fraudeurs». Jo Lenen, le député européen, exhorte le nouvel élu à sanctionner Ali Bongo qu’il accuse d’avoir «frauduleusement» pris le pouvoir au détriment de Jean Ping «élu». Vraisemblablement, ils sont nombreux à lui refuser...
(Gabon Actu 12/05/17)
Habib Sylla, président du Haut conseil des maliens de l’étranger, a exprimé jeudi son soulagement et celui de la communauté malienne du Gabon de voir l’équipe nationale du Mali des moins de 17 ans participer au Gabon à la phase finale de la Coupe d’Afrique des nations (CAN U 17). « Nous étions déjà très désespéré. C’est un énorme soulagement pour nous », a exulté dans un entretien avec un journaliste de la rédaction de Gabonactu.com « Nous leur avons réservé un accueil très chaleureux. Nous nous organisons à faire descendre au stade des milliers de supporters afin que nos jeunes puissent avoir l’impression de jouer à domicile », a affirmé Habib Sylla qui a la réputation d’être le commerçant...
(Gabon Actu 12/05/17)
La Confédération gabonaise pour la sécurité des usagers de l’électricité (CONSUELEC) a révélé dans une étude que la vétusté des installations électriques occasionne 35 à 45 incendies par mois à travers le territoire national. « Il ne s’agit plus de rester dans une méconnaissance totale des incidents liés à ce domaine, sachant que les rapports estiment que sur l’ensemble du territoire national, on note 35 à 45 incendies par mois, qui sont d’origine électrique », mentionne le document de la CONSUELEC, lequel pointe du doigt le vieillissement et les installations électriques anarchiques. « Il s’agit de comprendre –sans être exhaustif- que le phénomène, particulièrement récurrent trouve son point d’origine dans les dégradations des installations électriques, les équipements défectueux, le défaut...
(Gabon Review 12/05/17)
En raison de l’exécution des travaux d’installation d’une passerelle piétonne au quartier Plein-Ciel, dans le troisième arrondissement de Libreville, le ministère des Travaux publics annonce un rétrécissement de la route, le 13 mai à 12 heures et la fermeture totale de la voie du 14 mai à 19 heures au 15 mai à 5heures. Du 13 au 15 mai, la circulation des automobiles connaîtra des perturbations sur la voie reliant le PK5 à Awendjé, en passant par Plein-Ciel dans le troisième arrondissement de Libreville. C’est du moins ce qu’annonce un communiqué daté du 10 mai provenant du ministère des Travaux publics et de l’aménagement du territoire. Ces perturbations sont dues, selon le communiqué du ministère de Travaux publics à «l’exécution...
(Gabon Review 12/05/17)
Depuis sa livraison officielle en 2005, le bâtiment abritant le Sénat gabonais n’a pas bénéficié d’un véritable entretien, au point que son état de dégradation préoccupe aujourd’hui sénateurs et usagers. Dans les jours qui viennent, le 23 mai, Lucie Milebou Mboussou et ses collègues accueilleront une délégation d’élus chinois conduite par Ji Bingxuan, le vice-président du comité permanent de l’Assemblée populaire nationale de Chine. La présidente du Sénat attend cette visite avec une boule au ventre. Le bâtiment abritant l’institution dont elle a la charge est dans un piteux état depuis de longs mois, et son homologue chinois risque de le remarquer. Peinture défraichie, problèmes d’électricité et de plomberie, fontaine mal entretenue, vitres sales et brisées par endroits… Depuis sa...
(Gabon Review 12/05/17)
Le Syndicat national des magistrats gabonais (Synamag) a voté en assemblée générale ordinaire, le 11 mai 2017, la reprise de la grève suspendue le 15 février dernier. Lassés par le peu d’intérêt que la tutelle accorde à leurs revendications, les magistrats ont voté à l’unanimité pour une reprise du mouvement de grève suspendu depuis un trimestre. La décision a été prise au cours de l’assemblée générale de compte-rendu des négociations avec la tutelle, tenue le 11 mai à la salle d’apparat du palais de justice de Libreville. Les modalités et les conditions de cette décision seront définies et communiquées d’ici une semaine. Selon les magistrats, les trois mois de négociations engagées avec la tutelle, n’ont débouché que sur des promesses...
(Gabon Actu 12/05/17)
Le gouvernement gabonais a décidé d’interdire la circulation des camions poids lourds dans la commune d’Akanda où se trouve le stade d’Angondjè (nord de Libreville) durant la période de la CAN cadette (CAN U17) qui se joue au Gabon du 14 au 28 mai à Libreville et Port-Gentil, la capitale économique du pays. L’interdiction s’appliquera à partir de 11 heures les jours des matchs au stade d’Angondjè notamment. Le gouvernement a ordonné aux forces de l’ordre d’appliquer cette décision. Angondjè un le quartier de Libreville qui a reçu plus d’investissements au Gabon durant le premier mandat de 7 ans d’Ali Bongo. Il fournit aussi une très grande partie de sable et quelques matériaux de construction utilisés à Libreville. On rappelle...

Pages

(Gabon Review 26/04/17)
Publié par un coach en séduction américain et très controversée, une carte du monde, portant sur les pays ayant les femmes les plus faciles à séduire, classe les Gabonaises dans la catégorie «facile à avoir». «Trouver les femmes les plus sexy du monde n’est pas facile», écrivait en 2013 RooshV dans l’un de ses blogs. Alors pour aider les voyageurs et touristes qui se demandent dans quels pays il leur serait plus facile d’avoir des aventures amoureuses sinon sexuelles, ce blogueur a édité une mappemonde détaillant les pays où les filles seraient aussi sexy que faciles à séduire. La carte a été élaborée à partir des expériences propres de l’auteur, des témoignages de touristes sexuels professionnels et des discussions sur...
(APA 25/04/17)
APA-Yaoundé (Cameroun) - La Banque des États de l’Afrique centrale (BEAC) vient de lancer un avis de sélection internationale ouverte pour le placement des fonds de sa Caisse de retraite (CRBC) en actifs financiers, libellés en FCFA, dans les zones de la Communauté économique et monétaire des États de l'Afrique centrale (CEMAC) et de l'Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA). Le plan de retraite de l’Institut d’émission est financé par ses contributions propres ainsi que celles de son personnel, sur la base de pourcentages spécifiques liés au régime à cotisations définies. La gestion de ces ressources est confiée, contre rémunération sur la base de mandats de gestion, à des institutions spécialisées dans l’administration des portefeuilles d’actifs financiers. La CRBC a...
(Gabon Review 21/04/17)
Réclamant essentiellement le paiement de la Prime d’incitation à la performance (PIP) du 2e trimestre 2015, les agents syndiqués du ministère des Infrastructures sont en grève depuis le 18 avril dernier à Libreville. Ignorés par leur tutelle dans le cadre de leurs revendications, les membres de la coalition syndicale du ministère des Infrastructures ont donné de la voix, le 18 avril dernier à Libreville. A l’issue de l’assemblée générale organisée à cet effet, les responsables syndicaux ont annoncé l’observation d’un mouvement d’humeur, lancé le 19 avril dernier. Les agents dénoncent ainsi le mutisme de leur hiérarchie sur plusieurs dossiers : l’achat des équipements, l’intégration à la fonction publique de la main d’œuvre non permanente, la revalorisation de l’aide au développement...
(Infos Gabon 19/04/17)
Près de 4 000 patients devront subir des consultations et des chirurgies gratuites à l’occasion. Une caravane médicale de chirurgie ophtalmologique se déroulera du 20 au 26 avril prochain à l’hôpital régional de Melen à Libreville. Organisée conjointement par le ministère de la Santé publique et le Conseil supérieur des affaires islamiques du Gabon (CSAIG), en partenariat avec l’ONG «Al-Basar international fondation» du Soudan, ladite caravane vise près de 4000 patients qui devront subir des consultations et des chirurgies gratuites. Les organisateurs ont également prévu la distribution de 1250 paires de lunettes aux patients bénéficiaires. D’après l’imam Ismael Oceni Ossa, président du Conseil supérieur des affaires islamiques du Gabon et membre du Comité d’organisation de cette caravane, «cette campagne est...
(Gabon Actu 18/04/17)
Aux arrêts depuis septembre 2016 faute de financement, les travaux de construction de la passerelle devant permettre aux piétons du quartier populeux de Plein-Ciel (3ème arrondissement de Libreville) de traverser la route 2X2 voies baptisée « voie expresse » en toute quiétude, ont repris il y a quelques semaines. La passerelle pour piétons permettra d’éviter les accidents de circulation dramatiques, souvent récurrents dans cette zone déclarée par les pouvoirs publics comme étant « accidentogène ». Le chantier de Plein-ciel qui piétinait amorce sa phase d’aménagement. Les travaux sont exécutés par l’entreprise adjudicataire China First High-way Engineering (FHEC). La phase des fouilles entamées sur les deux emprises de la route est terminée. Les ouvriers procèdent maintenant à la pose des socles...
(Gabon Review 14/04/17)
Cet établissement scolaire vient de recevoir une dotation de 200 tables-bancs et connaîtra bientôt d’importants travaux de réhabilitation. La ministre déléguée à l’Education nationale, Lucie Akalane a présidé mercredi la cérémonie de remise de tables-bancs au lycée de Sibang. Cette dotation constituée de 200 tables-bancs, fruit d’un partenariat entre le gouvernement et la multinationale de l’agro-industrie Olam Gabon, rentre dans le cadre d’un programme de remise de tables-bancs initié depuis quelques semaines. «Je voudrais ce matin, devant vous tous ici réunis, vous traduire l’émotion et le plaisir qui sont les miens, au moment où nous venons célébrer la réception de la table banc n° 10.000, fruit d’un partenariat entre l’Etat gabonais où j’ai l’insigne honneur de représenter ici, et le...
(APA 13/04/17)
APA-Douala (Cameroun) - Plus de 200 000 hectares de forêt sont détruits chaque année du fait de l’agriculture itinérante sur brûlis dans le Bassin du Congo, d’après des chiffrés révélés jeudi en marge de la Foire internationale de Douala pour le développement (FIDD). Un rythme de déforestation plutôt inquiétante et qui a un impact direct sur la vie des populations, et sur l’équilibre des écosystèmes d’autant que la destruction de la forêt pour des besoins industriels est encore pire. Pour des experts, il s’agit d’un cercle vicieux lorsque les petits agriculteurs, auteurs de ce genre de pratique, apparaissent comme les premières victimes des changements climatiques, eux qui sont obligés de faire une pression soutenue sur la nature pour leur subsistance...
(Gabon Review 12/04/17)
Le chercheur gabonais serait victime d’une cabale menée par la concurrence en raison des résultats positifs de son produit visant à restaurer l’immunité des malades du Sida. Pr Donatien Mavoungou, victime d’une cabale orchestrée par la concurrence ? Dans l’entourage du chercheur gabonais, certains se posent sérieusement la question. Un de ses proches, Michel-Paul Correa, directeur de l’Institut IDSRSI et partenaire du programme Immunorex depuis 1998, est récemment revenu sur les attaques lancées contre le produit Immunorex DM28, visant à restaurer l’immunité des malades du Sida. Dans un entretien accordé au site Sciences-net, publié le dimanche 9 avril, il a notamment regretté le retrait par les autorités congolaises du produit du marché en janvier 2016, d’autant que cette décision a...
(Agence Ecofin 12/04/17)
Pour lutter contre le chômage qui touche environ 120 000 Gabonais, soit 20% de la population active, dont un peu plus de 30% chez les jeunes, les autorités ont décidé de l’octroi d’une allocation financière aux chômeurs. Par exemple, un travailleur qui perd son emploi, pourra prétendre à la perception de cette allocation chômage, le temps de retrouver un nouvel emploi. En plus de cette possibilité qu’offre le nouveau code de sécurité sociale, le gouvernement a également adopté la création d’un compte d’épargne chômeur ainsi que d’un fonds de solidarité et d’activation de l’emploi. D’après les données publiées par la Banque mondiale, la population active du Gabon s’établissait à 645 000 individus, soit plus de 50% de la population depuis...
(L'Union 11/04/17)
L'acte 3 de la rencontre entre les amies du Gabon a accouché d'une belle initiative. Sous le patronage de l'édile de la ville de Libreville, Rose-Christiane Ossouka Raponda la journée dédiée aux communautés amies du Gabon s'est tenue samedi 8 avril sur l'esplanade du ministère des Affaires étrangères. Organisé depuis 2015 par l'Union des communautés amies du Gabon (Ucag), l'acte 3 de ladite journée mettait l'accent sur la participation de tous, étrangers comme nationaux, à la lutte contre l'insalubrité dans la cité. Au-delà de cet aspect, la 3e édition aura été l'occasion pour le doyen du corps diplomatique, Diadie Yacouba Dagnoko, ambassadeur du Mali au Gabon, de suggérer l'instauration d'un partenariat triangulaire entre la mairie de Libreville, l'Ucag et la...
(L'Union 11/04/17)
Suspension des travaux de plus d'une heure, échanges parfois heurtés entre les coprésidents et quelques panélistes, c'est dire que les débats étaient loin d'être sereins dans ce panel. Les travaux de la phase citoyenne du dialogue politique se sont poursuivis, hier, au stade de l'Amitié d'Angondjé, dans la banlieue nord de Libreville, dans une ambiance particulièrement mouvementée. Notamment au panel 3 (la modernisation de la vie publique) où la sérénité des débats a été mise à mal par la volonté des participants de connaître le montant des perdiems qu'ils percevront au terme de la série de présentation de leurs communications, prévue aujourd’hui. Ce qui a amené les coprésidents, Wilfried-Erisco Mvou Ossialas, Jules-Esdras Mouhouloulou, à suspendre les travaux pendant plus d'une...
(L'Union 11/04/17)
Celui-ci a pour mission de réduire les conflits entre les paysans et les pachydermes, grâce à la mise en place de mécanismes de dissuasion et de contentement des populations. LA ministre de l’Économie forestière, Estelle Ondo, a lancé vendredi dernier, à l’immeuble Arambo, le projet baptisé " Gestion de la faune et des conflits hommes-éléphants" (Gefache). Celui-ci aura pour rôle de prévenir les conflits récurrents entre les pachydermes et les populations, qui voient leurs cultures détruites en permanence par les premiers cités, autour de leurs zones d'habitat naturel, les confinant ainsi à la disette. Dans son laïus de circonstance, Estelle Ondo a déclaré que l’atténuation des conflits hommes-éléphants constitue une préoccupation écologique, puisqu’elle touche à l’avenir des pachydermes ; mais...
(Gabon Review 10/04/17)
Chantier initié pour venir à bout des inondations dans le sixième arrondissement de Libreville, le bassin versant de Nzeng-Ayong sera bientôt opérationnel. Lancé en 2012, l’aménagement du bassin versant de Nzeng-Ayong, dans le sixième arrondissement de Libreville, arrivera bientôt à son terme. Une belle bouffée d’oxygène à venir pour ce quartier en proie à des inondations. Il est donc question ici d’améliorer le cadre de vie, ainsi que les conditions d’hygiène des populations impactées par le projet. En effet, le chantier consiste à la réalisation d’infrastructures bétonnées de plus de 20 kilomètres...
(Agence Gabonaise de Presse 07/04/17)
Les travaux du séminaire de formation sur les enjeux de la communication , initié à l’endroit des conseillers en communication et attachés de presse, se sont achevés, mercredi à Libreville, sur une note de satisfaction générale. ‘’Cette formation a été très enrichissante. Les modules enseignés ont été un plus pour nous, qui gérons la communication au sein des institutions. Nous remercions les initiateurs, notamment le secrétariat général du gouvernement, et nous souhaitons que ce genre d’exercice se pérennise’’, a souligné Mouketou-Mouketou, l’un des participants. Le directeur général de l’ENA-Gabon, Anatole Tsioukacka, dans son mot de clôture, est revenu sur l’objectif visé par ce séminaire de formation. ‘’Vu les défis et les enjeux du moment, nous avons pensé bon d’initier cette...
(Autre média 06/04/17)
Gabon Société – Pendant que le dialogue d’Ali Bongo se tient actuellement à Libreville, certains opposants à son régime continuent de dénoncer ce qu’ils qualifient de « hold up électoral », au Gabon comme au sein de la diaspora. Animée par l’enseignante chercheuse membre de la Société civile gabonaise Laurence Ndong, la conférence de presse a réuni des citoyens de différentes origines (française, gabonaise, congolaise), des membres d’associations et quelques journalistes. À ses côtés Bienvenue Mengue, rescapée du QG de Jean Ping, Enrique Mamboundou Mamboundou, ex-prisonnier politique, et Fernande Ntsame Abeghe, sœur du député démissionnaire Bertrand Zibi Abeghe toujours prisonnier. Joints par Skype, Christian Kombeniondo, ex-détenu politique et Frank Jocktane, proche de Landry Amiang toujours incarcéré au Gabon, ont eux...
(AFP 05/04/17)
Le Gabon, hôte de la Coupe d'Afrique des Nations 2017 en janvier-février dernier, détient un triste "record" mondial. Selon le dernier rapport de la Fifpro, publié en novembre dernier, 95,6% des footballeurs évoluant dans le pays d'Afrique centrale ont connu des retards de salaires. "C'est de l'esclavage" s'est indigné auprès de l'AFP Rémy Ebanega, président du syndicat des joueurs gabonais et ancien défenseur des "Panthères", alors que 62% des joueurs locaux ne possèdent pas de copies de leur contrat, selon la même étude, pour réclamer leur dû. Q: Votre syndicat a lancé le slogan "Stop à l'esclavage des footballeurs au Gabon" sur les réseaux sociaux. Ce n'est pas excessif ? R: "Si ce n'est pas de l'esclavagisme, c'est quoi ?...
(Gabon Review 05/04/17)
Pour réclamer la signature du protocole d’accord issu d’une négociation, il y a plus de quatre mois, avec les autorités municipales, les agents de la mairie de Moanda sont entrés en grève le 3 avril. Présenté par certains comme «un simple mouvement d’humeur», le débrayage enregistré, le lundi 3 avril, à la mairie de Moanda dans la province du Haut-Ogooué ne devrait pas perdurer. A condition que les autorités municipales se résolvent à «officialiser leurs engagements». En effet, plus de quatre mois après les premières négociations avec les agents, celles-ci ne se sont pas toujours décidés à signer le protocole d’accord issu de ces négociations. Pourtant, assure Edgar Constant Mangoumba, le porte-parole des agents municipaux, le maire et ses collaborateurs...
(Gabon Review 05/04/17)
Deux médecins gabonais broient du noir au Centre hospitalier universitaire régional (CHUR) de Trousseau à Tours, en France, où un terme a été mis à leur stage après trois mois sans rémunération. La faute à l’Etat gabonais n’ayant jamais honoré ses engagements, dans le cadre de la convention le liant à l’établissement sanitaire. Grosse désillusion pour deux médecins gabonais en stage au Centre hospitalier universitaire régional (CHUR) de Trousseau à Tours, en France. En effet, les deux praticiens ayant requis l’anonymat ont été consternés de constater la cessation de leur apprentissage. La faute à leur pays qui n’est plus en mesure d’honorer ses engagements dans le cadre de ce stage. Après un mois d’observation, «le Gabon devait tout prendre en...
(Gabon Review 05/04/17)
Le séjour de deux jours à Libreville du ministre congolais du Travail et de la Sécurité sociale, Emile Ouosso s’est achevé le 4 avril, après des échanges enrichissants avec la Caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale (CNAMGS), sur le fonctionnement de l’assurance maladie universelle. Le ministre Congolais du Travail et de la sécurité sociale, Emile Ouosso, le 4 avril 2017 à Libreville. © Gabonreview Arrivé au Gabon le 2 avril pour s’inspirer du modèle de la CNAMGS, dans la mise en place de l’assurance maladie universelle, le ministre congolais du Travail, Emile Ouosso est repartit satisfait de toutes les connaissances acquises. Après avoir échangé avec le directeur général de la CNAMGS, Michel Mboussou sur les mécanismes de financement...
(Agence Ecofin 05/04/17)
C’est la principale nouvelle qui a sanctionné la visite d’Emile Ouosso (photo), ministre congolais du Travail et de la sécurité sociale à Libreville du 2 au 4 avril. «Je suis venu pour m’inspirer de la volonté et du volontarisme [gabonais] pour aller mettre en place l’assurance maladie au Congo», explique le ministre. En fait, dans les semaines à venir, le ministère du Travail et de la sécurité sociale du Congo et la Caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale (CNAMGS), en vue de la mise à la disposition de cette facilité aux populations congolaises, vont signer un accord-cadre de partenariat technique opérationnel. Cet accord donnera lieu à la venue au Gabon de nombreux cadres de ce département ministériel afin...

Pages

(Financial Afrik 04/05/17)
La Bourse des valeurs mobilières d’Afrique centrale (BVMAC) a levé des fonds d’un montant de plus de 800 milliards de francs CFA sur le marché sous régional de la Communauté économique des Etats d’Afrique centrale (CEMAC), durant la période 2008-2017. Selon le président de la Commission de surveillance du marché financier de l’Afrique centrale (COSUMAF), Rafael Tung Nsue, «sur le plan régional, l’évolution est positive. Nous sommes passés à plus de 800 milliards de FCFA de levée de fonds sur le marché financier sous régional entre 2008 et 2017. Ce qui veut dire que le marché évolue positivement ». Créée en 2003, la BVMAC est spécialisée dans l’organisation, la gestion et l’animation du marché financier sous régional de la CEMAC...
(Xinhua 04/05/17)
Pour la cinquième édition du Salon Hub Africa prévue les 4 et 5 mai 2017 à Casablanca au Maroc, la Côte d'Ivoire et le Gabon sont les pays à l'honneur, annonce mardi Maroc Export, centre marocain de promotion des exportations. Il s'agit de montrer les opportunités d'investissements et d'échanges avec ces deux pays africains, inscrits depuis une dizaine d'années dans une bonne dynamique de croissance stable. Cette édition dont le thème porte sur "L'entrepreneur, acteur de l'intégration régionale", attend 10.000 participants originaires de plus de 26 pays d'Afrique et d'Europe. Hub Africa est une plateforme multifonctionnelle et multidimensionnelle de solutions dédiées exclusivement aux entrepreneurs, investisseurs en Afrique. Cette plateforme offre l'un des écosystèmes les plus complets du continent et du...
(Autre média 03/05/17)
Un mouvement de protestation engagé par les agents des douanes depuis le 19 avril au port Owendo fait craindre une flambée des prix des denrées de première nécessité. Le flux habituellement observé au port d’Owendo n’est plus le même aujourd’hui. Les containers sont de moins en moins dédouanés. Il ressort que sur près de 200 containers qui sortent quotidiennement du port, seul 30 sont dédouanés. Conséquence, le port est davantage engorgé de containers. Des marchandises stockées au port ne sont pas acheminées dans les rayons des magasins ce qui fait déjà craindre une augmentation des prix des produit de consommation. A en croire le directeur général de Boloré Africa Logistic, Jean François Olivier, la situation se complique de jour en...
(Xinhua 03/05/17)
Pour la cinquième édition du Salon Hub Africa prévue les 4 et 5 mai 2017 à Casablanca au Maroc, la Côte d’Ivoire et le Gabon sont les pays à l’honneur, annonce mardi Maroc Export, centre marocain de promotion des exportations. Il s’agit de montrer les opportunités d’investissements et d’échanges avec ces deux pays africains, inscrits depuis une dizaine d’années dans une bonne dynamique de croissance stable. Cette édition dont le thème porte sur « L’entrepreneur, acteur de l’intégration régionale », attend 10.000 participants originaires de plus de 26 pays d’Afrique et d’Europe. Hub Africa est une plateforme multifonctionnelle et multidimensionnelle de solutions dédiées exclusivement aux entrepreneurs, investisseurs en Afrique. Cette plateforme offre l’un des écosystèmes les plus complets du continent...
(AFP 02/05/17)
Près de deux cents syndicalistes ont été dispersés par les forces de l'ordre lors d'une manifestation organisée lundi à Libreville à l'occasion du 1er mai, et qui n'était pas autorisé selon la police, a constaté l'AFP. Ces militants membres de Dynamique unitaire (DU), une coalition de syndicats de plusieurs secteurs d'activité (éducation, santé, industrie, etc), ont été chassés par les forces de sécurité gabonaises qui ont invoqué la loi d'"interdiction d'attroupement". La confédération syndicale leur a répondu qu'une lettre d'information avait été envoyée au Ministre de l'intérieur pour prévenir du rassemblement. "Je ne sais pas où Dynamique unitaire fait entendre sa voix (...) Je ne sais pas s'ils sont allés vers le Premier ministre, vers le ministre du travail, ou...
(Agence Ecofin 02/05/17)
Le ministre de l’Agriculture, de l’Élevage, chargé de la mise en œuvre du programme Graine, Yves Fernand Manfoumbi, et son collègue de l’Education nationale, Florentin Moussavou, ont procédé vendredi dernier, au lancement de la phase pilote d’un projet d’éducation agricole. Baptisé « classes vertes », ce projet a pour objectif principal de susciter les vocations dans les métiers de l’agriculture en introduisant les jeunes aux productions biologiques, mais aussi au patrimoine du terroir en matière des fruits et légumes. La première phase de ce projet sera essentiellement tournée vers Libreville et ses environs, tandis que la deuxième, va s’étendre sur l’ensemble du territoire national. Le volet pédagogique de ce projet se décline en huit objectifs. Il s’agit entre autres, d’éduquer...
(Agence Ecofin 02/05/17)
BW Energy Gabon, la filiale locale de l’allemand BW vient d’annoncer la clôture de l’acquisition des 25% des parts du norvégien Panoro Energy, sur le PSC Dussafu, au large des côtes gabonaises. La société a précisé avoir versé à Panoro la totalité des 12 millions de dollars de la transaction. Désormais, BW Energy Gabon contrôle 91,67% des participations totales sur ce permis, ainsi que le statut d’opérateur. Quant à Panoro Energy, il conserve le reste des parts, soit 8,33%. A la suite de la transaction, l’exécutif de Panoro s’est dit satisfait. «Nous sommes ravis de notre nouveau partenariat avec BW pour développer le champ pétrolifère de Dussafu. La clôture de cette transaction contribuera à renforcer notre bilan.», a déclaré John...
(Agence Ecofin 02/05/17)
Grâce au rebond des prix, la compagnie pétrolière Maurel et Prom a vu son chiffre d'affaires bondir de 57% au premier trimestre, à 90 millions d'euros, selon un communiqué publié ce jeudi 27 avril 2017. Ainsi, malgré une baisse de 3% du nombre de barils vendus, à 1,63 million, le prix moyen de vente a pour sa part bondi de 62% sur un an, passant de 32,6 dollars le baril à 52,8 dollars le baril. En moyenne, la production du groupe, essentiellement basée au Gabon, a atteint 19 442 barils (b/j) par jour au premier trimestre, contre 19 910 b/j pour la même période un an plus tôt. Maurel et Prom, récemment passé sous pavillon indonésien, précise que la production...
(LibreAfrique 02/05/17)
Face à d’énormes difficultés de trésorerie, dues à la baisse des cours mondiaux des matières premières, la Banque des Etats de l’Afrique Centrale (BEAC) a décidé de relever de 50 points son principal taux directeur, passant de 2,45 à 2,95% afin de contribuer à freiner la fuite des capitaux. Pour rappel, selon le rapport 2015 de l’ONG Global Financial Integrity, l'Afrique subsaharienne est la région qui souffre le plus de la fuite des capitaux en pourcentage du PIB. Sur la période 2008-2012, le Togo avec un taux de 76,8% du PIB est le pays ayant enregistré le taux le plus élevé de sortie illicite de capitaux dans le monde. Dans la zone CEMAC, les trois pays ayant enregistré les taux...
(RFI 02/05/17)
La Banque de développement des Etats de l'Afrique centrale (BDEAC) dispose, depuis le 29 avril, d'un plan stratégique 2017-2021 qui va mettre un accent particulier sur le financement de l'agriculture, en vue de limiter les importations qui coûtent 3 000 milliards de FCFA par an à six pays de l’Afrique centrale. Cette institution a pour rôle essentiel de financer le développement du Cameroun, Centrafrique, Congo, Gabon, Guinée équatoriale et Tchad qui composent la Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale (CEMAC). Dans son plan stratégique quinquennal arrêté, la BDEAC entend financer prioritairement l’agriculture, l’agro-industrie, la pêche, la pisciculture et l’élevage. Le but visé est de limiter les importations des denrées alimentaires, des produits laitiers et autres, que ces six pays...
(Gabon Review 29/04/17)
Les contours de ce conclave, prévu du 3 au 5 mai prochain, ont été dressés par le président en exercice de l’Institut francophone de la régulation financière (Ifrefi), ce 28 avril à Libreville. En prélude à la 16e session annuelle de l’Institut francophone de la régulation financière (Ifrefi), le président en exercice de cette institution est revenu, ce 28 avril à Libreville, sur les contours de cet événement qui se tiendra dans la capitale gabonaise, du 3 au 5 mai prochain. «Il s’agit d’une réunion statutaire, parce que l’Ifrefi a été créé en 2002 avec un secrétariat organisé autour de la commission des marchés financiers français, l’AMF (Autorité des marchés financiers, ndlr), avec une présidence tournante», a déclaré Raphaël Tung...
(Gabon Review 28/04/17)
Au terme du deuxième Conseil national de la mer, la présidence de la République a annoncé la création de 9 aires marines protégées, ainsi que la poursuite des négociations avec l’Union européenne (UE) sur l’accord de pêche dans les eaux gabonaises. Annoncée par Ali Bongo en novembre 2014 à l’occasion du 6e Congrès mondial des parcs à Sydney (Australie), la création des aires marines protégées a officiellement été actée, mercredi 26 avril, lors du deuxième...
(Gabon Review 28/04/17)
La grève générale des agents des douanes qui entrainera une diminution des sorties de containers du port d’Owendo, pourrait occasionner une rareté des produits de consommation susceptible d’exploser les prix. Engagée il y a une semaine, la grève des agents de douanes fait craindre le pire pour les ménages. Sur près de 200 containers sortis habituellement du port d’Owendo, seulement 20 ou 30 sont dédouanés depuis que cette grève a été enclenchée. Un déficit qui n’est pas sans conséquence. «Depuis le 19 avril, on subit une situation compliquée avec une période de travail larvée et ciblée de douanes, de deux, trois heures le matin, qui fait qu’on est en train rapidement d’encombrer complètement le port, avec des sorties d’à peu...
(Agence Ecofin 28/04/17)
BW Energy Gabon, la filiale locale de l’allemand BW vient d’annoncer la clôture de l’acquisition des 25% des parts du norvégien Panoro Energy, sur le PSC Dussafu, au large des côtes gabonaises. La société a précisé avoir versé à Panoro la totalité des 12 millions de dollars de la transaction. Désormais, BW Energy Gabon contrôle 91,67% des participations totales sur ce permis, ainsi que le statut d’opérateur. Quant à Panoro Energy, il conserve le reste des parts, soit 8,33%. A la suite de la transaction, l’exécutif de Panoro s’est dit satisfait. «Nous sommes ravis de notre nouveau partenariat avec BW pour développer le champ pétrolifère de Dussafu. La clôture de cette transaction contribuera à renforcer notre bilan.», a déclaré John...
(Gabon Review 28/04/17)
Lancé en juillet 2012, près de cinq ans après, le projet de construction d’une nouvelle raffinerie dans le chef-lieu de la province de l’Ogooué-Maritime semble loin de connaître sa phase pratique, bien que le gouvernement assure que l’infrastructure verra bel et bien le jour. Sa livraison était prévue en 2015 pour une exploitation en 2016. Mais depuis, les deux parties n’en sont encore qu’à l’étape des discussions, tout en n’omettant pas de faire de nouvelles promesses. Pourtant, c’est en mai 2010 que les discussions liées à la construction de la nouvelle raffinerie de Port-Gentil avaient démarré entre l’ancien ministre du Pétrole Julien Nkoghe Bekale et l’ambassadeur de Corée du Sud au Gabon Seong-Jin Kim. Samsung C&T Corporation s’étant intéressé au...
(Agence Ecofin 28/04/17)
Ambitions démesurées pour certains, réalistes pour d’autres, toujours est-il que la production de cacao qui était proche de 7000 tonnes à la fin des années 70, a périclité pour une production d’à peine 500 tonnes actuellement. Faute d’une politique sur le long terme et le maintien d’une production minimale, le secteur a fortement régressé. L’exode rural, le vieillissement de la main d’œuvre et la crise mondiale de 1980 ont également eu pour effet, l’effondrement de la production nationale de café et de cacao. En réalité, la production de café et de cacao a été délaissé au profit d’autres secteurs plus rémunérateurs comme le pétrole ou les mines. Les évolutions des chiffres de la production du café et du cacao au...
(Gabon Review 28/04/17)
Le biocarburant constitue une des principales solutions envisagées par le Gabon, non seulement pour répondre à sa politique de développement durable mais également pour préparer l’après pétrole, désormais inévitable. Plusieurs décennies après la découverte du premier puits de pétrole dans le pays, le Gabon pense de plus en plus à l’après pétrole. Et si des réflexions dans ce domaine ont déjà été menées, il y a quelques années, les nouvelles normes de protections environnementales ont récemment conduit une délégation du ministère du Pétrole et des Hydrocarbures en France, à Paris et à Pau, dans les installations du Groupe Total. Conduite par le ministre Pascal Houangni Ambouroue, la délégation y est notamment allée pour «apprendre et comprendre les mécanismes utiles, nécessaires...
(Agence Ecofin 27/04/17)
En sa qualité de ministre du Pétrole et des hydrocarbures mandaté par le président Ali Bongo Ondimba, Pascal Houangni Ambouroue vient d’effectuer une mission à Paris et à Pau, en France, au cœur des installations de Total SA. Le but de cette mission, selon le membre du gouvernement, « était d'apprendre et comprendre les mécanismes utiles, nécessaires et indispensables à la production du biocarburant ». Pascal Houangni Ambouroue explique qu’il est question de palier l’après pétrole. « Au moment où les pays producteurs de pétrole sont asphyxiés par la chute du cours de l'or noir, le Gabon envisage plus que jamais, de se lancer dans la production du biocarburant, en vue de diversifier son économie », affirme le ministre du...
(Gabon Eco 27/04/17)
La crise qui perdure dans les régies financières n’est pas sans conséquences pour l’économie gabonaise. Mais jusqu’où pourra-t-elle aller et quelles pourraient en être les conséquences ? Selon des estimations du secrétaire général adjoint du syndicat national des douaniers, Claudel Bibalou, c’est un volume moyen de plus de 200 containers qui sort du port à container d’Owendo. Mais depuis le déclenchement de la grève, ce nombre a été divisé de manière drastique ; à peine une vingtaine de containers sort du port actuellement. Un coup dur porté par la grève des régies financières qui perdure et qui n’est pas sans conséquence pour l’économie nationale. Déjà impacté par la crise du secteur pétrolier, le secteur des douanes à l’exemple des trois...
(Agence Ecofin 27/04/17)
(Agence Ecofin) - La Banque des Etats d’Afrique centrale vient de lancer un appel d’offres international en vue de la sélection d’un organisme spécialisé dans la gestion des portefeuilles d’actifs financiers en vue du placement des fonds de la caisse de retraite de la Banque centrale (CRBC). L’institut d’émission sous-régional informe que la mise en place de cette caisse vise à garantir un régime de retraites complémentaires à ses personnels retraités ainsi qu’aux ayant-droits des familles. Cette caisse créée en janvier 1999 fait partie intégrante de la banque, mais jouit d’une autonomie de gestion. La gestion de ses ressources est confiée contre rémunération, sur la base de mandats, à des institutions spécialisées dans la gestion de portefeuilles d’actifs financiers. SeM

Pages

(Afrik.com 27/01/17)
Tous éliminés dès la phase de groupes de la CAN 2017 l’Algérie, la Côte d’Ivoire, tenante du titre, le Gabon, pays-hôte, et dans une moindre mesure le Mali ont déçu. Eléments d’explications. - Algérie Pourquoi ils ont déçu Même si leur statut se retrouvait fragilisé depuis les deux contre-performances en éliminatoires du Mondial 2018, les Fennecs avaient rallié le Gabon avec l’un des meilleurs effectifs sur le papier, forts notamment du meilleur joueur africain de l’année consacré par la CAF, Riyad Mahrez. Même si leur groupe B était relevé (Sénégal, Tunisie et Zimbabwe), les voir sortir aussi tôt sans victoire au compteur n’était clairement pas au programme. Qu’est-ce qui n’a pas marché ? Depuis des mois, la Fédération algérienne navigue...
(AFP 26/01/17)
Quatre jeunes proches de l'opposition au Gabon ont été inculpés mercredi pour "trouble à l'ordre public" après avoir été interpellés il y a une semaine en marge d'une manifestation contestant l'accueil de la Coupe d'Afrique des Nations de football, a-t-on appris de source judiciaire. "Ils ont été présentés à un juge d'instruction qui les a inculpés pour attroupement non armé ayant troublé l'ordre et la sécurité publics", a indiqué à l'AFP une source judiciaire. Les quatre militants, appartenant à un mouvement proche de l'opposant Jean Ping, ont été laissés en liberté provisoire, a précisé cette même source. Ils ont passé une semaine en détention provisoire après avoir été arrêtées mercredi dernier à Libreville lors d'une manifestation. "Il leur est reproché...
(Gabon Actu 26/01/17)
Les 4 jeunes militants de l’opposition, proche du Mouvement Héritage et modernité (H&M), interpellés le 18 janvier dernier à Nkembo (2ème arrondissement de Libreville) où ils avaient brièvement manifesté leur hostilité contre la CAN 2017 que le Gabon organise ont bénéficié mercredi d’une liberté provisoire après une semaine de garde à vue, a appris Gabonactu.com de source judiciaire. Marceau Malekou, Melvin Gondjout , Alex Haore et Barry Ndimal ont été présenté ce mercredi devant un procureur. Il les a inculpés pour trouble à l’ordre public avant de désigner un juge d’instruction. Celui-ci a écouté la « plaidoirie » du trio d’avocats commis par H&M pour défendre ces jeunes qui ont manifesté leur droit de dire non. Jean Rémy Bantsantsa, Chambrier...
(Gabon Review 26/01/17)
La ministre des sports estime que l’une des raisons possibles de la débâcle de l’équipe nationale est l’opposition manifestée par certains pour l’organisation de cet événement. Fondée sur les croyances africaines, celle-ci aurait contribué à l’échec prématuré des Panthères du Gabon. «Nous sommes avant tout des Africains. Les ondes négatives de ceux qui maudissaient leur équipe a probablement influencé négativement la prestation de notre équipe nationale. Le public était certes là nombreux, mais vous ne pouvez pas avoir chez un même peuple ceux qui soutiennent et ceux qui souhaitent l’élimination», a déclaré Nicole Asselé sur Gabon 24. Pas limitée à voir le rôle des ondes négatives dans cette élimination, la ministre y a lu comme un acharnement contre les joueurs...
(Gabon Review 25/01/17)
Accusant les autorités gabonaises d’avoir déplacé les priorités du peuple en organisant la Coupe d’Afrique des nations (Can) de football, l’opposant et homme d’église s’est réjoui de l’élimination de l’équipe nationale. Deux jours après l’élimination de l’équipe nationale de football à la Can, Georges Bruno Ngoussi ne cache pas sa joie. Il faut dire que l’opposant et homme d’église, responsable de l’Eglise internationale de Nazareth, n’avait jamais donné sa bénédiction pour l’organisation de cet événement sportif au Gabon. Il y voyait une sorte de «malédiction» pour le pays. Les événements postélectoraux de fin-août 2016 n’ont d’ailleurs fait que renforcer son refus et ses craintes de voir le Gabon échouer. Et l’élimination des Panthères le 22 janvier est, selon lui, un...
(Agence Gabonaise de Presse 25/01/17)
Le président gabonais, a encouragé et rassuré lundi, au cours d’une audience, les Panthères du Gabon sortis prématurément de la Coupe d’Afrique des nations que le pays organise depuis le 14 janvier dernier, indique un communiqué de la direction de la communication présidentielle parvenu mardi à l’AGP. « Nous devons être grands dans la victoire comme dans la défaite. Nous avons vu une équipe qui est montée en puissance. C’est cela que le peuple attend et les Gabonais peuvent noter le valeureux combat que vous avez mené. J’ai vu des guerriers. Ainsi, nous devons avoir la bonne attitude car nous sommes tombés les armes à la main. Lorsqu’on y met du cœur, on peut faire beaucoup de choses. Au staff...
(Gabon Review 24/01/17)
Auteur de trois remarquables matchs en cette Coupe d’Afrique des Nations (Can) de football que son pays, le Gabon, organise, Denis Bouanga est apparu comme la véritable révélation de la sélection gabonaise. Alors qu’on attendait une confirmation de tout le bien dont on disait du capitaine des Panthères, Pierre Emerick Aubameyang, c’est plutôt un jeune novice de la sélection gabonaise qui s’est illustré. Lui, c’est Denis Bouanga, sociétaire de Tours FC en ligue 2 française. Pour sa première sélection en équipe nationale, malgré l’élimination des Panthères, ce jeune homme de 22 ans aura imprimé sa marque sur les matchs livrés par le Gabon, mais plus encore dans les cœurs des supporteurs du Onze national. Pour son premier match face aux...
(Gabon Review 24/01/17)
L’élimination des Panthères du Gabon à la 31e Coupe d’Afrique des Nations (Can) de football, le 22 janvier dernier, par les Lions indomptables du Cameroun est diversement appréciée par les supporteurs du Onze national. Si d’aucuns parlent de malchance et de mauvaise organisation, d’autres évoquent des raisons politiques et même spirituelles pour justifier cette élimination. De mémoire de supporteur, jamais l’élimination d’une équipe nationale de football participant à la compétition que son pays organise n’aura été si diversement appréciée. Entre ceux manifestant leur joie, ceux évoquant le non respect de la mémoire des morts, ceux ayant mis en avant les enjeux politiques et ceux qui manifestent leur tristesse, cette élimination des Panthères du Gabon est davantage venue accentuer la crise...
(L'Union 24/01/17)
De multiples raisons à cette élimination précoce des Panthères. La gestion de l'équipe est en cause, mais aussi la motivation des joueurs. Cette élimination pose quantité de questions. Libreville s'est réveillée hier avec la gueule de bois. La sélection nationale gabonaise n'a pas pu battre le Cameroun et est éliminée de "sa" CAN. Alors, chacun cherche à en comprendre les causes et chacun y va de son explication. "On avait tout pour se qualifier. (...) Il nous a manqué peut-être cette petite hargne en plus qui fait la différence", a déclaré le capitaine du Gabon, Pierre-Emerick Aubameyang. Cette petite hargne en plus ? Beaucoup de choses semblent avoir concouru pour empêcher certains joueurs de l'avoir. Lorsqu'on dispute une compétition de...
(Gabon Actu 23/01/17)
La sélection nationale du Gabon peu convaincante depuis le coup d’envoi de la Coupe d’Afrique des nations (CAN Total, Gabon 2017) le 14 janvier dernier, vient d’être éliminée au terme des trois premiers matchs du premier tour dans le groupe A. Trois petits points pour autant de matchs, la moisson n’a pas été bonne pour les « Fauves » du Gabon. Les Panthères font pire qu’à Malabo en 2015 où ils avaient remporté leur premier match contre le Burkina Faso (2-0) avant de sombrer et de rentrer à la maison également dès le premier tour. Cette déculotté suscite la déception mais surtout la colère sinon la moquerie des activistes qui ont depuis des mois appelés à boycotter cette CAN qui...
(Gabon Actu 23/01/17)
Le chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba qui a vécu en directeur au stade de l’Amitié de Libreville, l’élimination précoce (dès le 1er tour) de l’équipe nationale de son pays a adressé ses félicitations à « nos courageuses Panthères ». « Ce fut un beau derby. Je tiens à saluer la qualité de jeu de nos courageuses Panthères », a-t-il écrit dans un message transmis à la presse. « Dans le sport et c’est la règle : s’il y a des gagnants c’est qu’il y a aussi des perdants. Soyons donc tous fairplay », invite-t-il. « Et dans la victoire comme la défaite, nous sommes et restons solidaire de notre équipe nationale », conseille le supporter numéro un des...
(Le Monde 23/01/17)
Le Gabon ne verra pas les quarts de finale de « sa » Coupe d’Afrique des nations, une première pour le pays organisateur depuis 1994. Le Gabon ne verra même pas les quarts de finale de « sa » Coupe d’Afrique des nations : tenu en échec à domicile par le Cameroun dimanche (0-0), il laisse ce dernier et le Burkina Faso, tombeur de la Guinée Bissau (2-0), sortir de ce groupe A. Le Burkina Faso, qui s’est imposé grâce à un but contre son camp de Rudinilson Silva (12e) et une réalisation de Bertrand Traoré (58e), termine même en tête de son groupe et s’évite ainsi d’affronter le Sénégal, l’un des grands favoris de l’épreuve, et qui est déjà...
(AFP 23/01/17)
"On avait tout pour se qualifier", a regretté dimanche le capitaine du Gabon Pierre-Emerick Aubameyang, sortant pour la première fois de son silence après l'élimination du pays-organisateur de la Coupe d'Afrique des nations. "On avait des occasions. Malheureusement, il y a des jours comme ça où ça ne rentre pas, à l'image de ma première occasion à deux mètres du but", a déclaré l'attaquant-vedette du Borussia Dortmund après le match nul (0-0) contre le Cameroun, synonyme d'élimination. "On a touché le poteau, le gardien qui fait une parade on ne sait pas d'où elle sort. Il nous a manqué peut-être cette petite hargne en plus qui allait faire la différence", a-t-il dit en allusion aux occasions du Gabon en fin...
(AFP 23/01/17)
Le Gabon ne verra même pas les quarts de finale de "sa" Coupe d'Afrique des nations: tenu en échec à domicile par le Cameroun dimanche (0-0), il laisse ce dernier et le Burkina Faso, tombeur de la Guinée Bissau (2-0), sortir de ce groupe A. Le Burkina Faso, qui s'est imposé grâce à un but contre son camp de Rudinilson Silva (12e) et une réalisation de Bertrand Traoré (58e), termine même en tête de son groupe et s'évite ainsi d'affronter le Sénégal, l'un des grands favoris de l'épreuve, et qui est déjà assuré de terminer en tête de son groupe B. Cet honneur reviendra donc au Cameroun, le 28 janvier à Franceville. Les Lions indomptables ont bien empêché le Gabon...
(AFP 23/01/17)
Le sélectionneur espagnol du Gabon, José Antonio Camacho, a laissé planer un doute sur son avenir, dimanche soir, après l'élimination du pays-hôte dès le premier tour de la CAN-2017, affirmant qu'"on en parlera plus tard". Q: Quel est votre sentiment après cette élimination? R: "Je suis désolé pour le public et pour l'équipe. Je dois féliciter mon collègue du Cameroun pour sa qualification. Nous étions entrés sur le terrain pour gagner. Le football n'est pas juste, avec ce poteau dans les arrêts de jeu et le gardien camerounais qui sort le grand jeu sur la dernière action. Contre la Guinée-Bissau, c'est tout le contraire, nous prenons un but sur un coup de pied arrêté à la 91e minute. Nous avons...
(RFI 23/01/17)
Le Gabon jouait sa survie dans la CAN Total 2017, ce dimanche 22 janvier, face au Cameroun, qui occupait la première place du groupe A avec quatre points. Les Gabonais devaient gagner pour pouvoir se qualifier, malheureusement les choses ne se sont pas passées comme prévu. Avec un nul 0-0, les Panthères sont éliminées de leur CAN. ♦ Découvrez: le calendrier et les résultats, les équipes, les joueurs. De notre envoyé spécial à Libreville Le Stade de l’Amitié était plein pour ce dernier match du groupe A dans la phase de poules de la CAN 2017. Sous une forte pression, le Gabon, pays organisateur, affrontait les Lions indomptables du Cameroun lors d’une rencontre où le vainqueur se qualifierait directement pour...
(AFP 21/01/17)
"La pression pèse sur tout le monde, pas seulement sur le Gabon", répète son coach espagnol José Antonio Camacho. A d'autres: le pays-organisateur de la CAN-2017 doit gagner ou mourir dimanche contre le Cameroun pour ne pas tuer l'intérêt de la compétition ni aggraver les blessures d'une petite nation divisée. De fait, le baromètre n'en finit pas de monter aux abords du stade de l'Amitié à Libreville. Camacho est arrivé en retard samedi devant la presse pour cause de visite du président Ali Bongo Ondimba aux Panthères après l'entraînement matinal. "Le président nous a dit que le peuple s'en remet à nous", a déclaré
(AFP 21/01/17)
Le gardien et doyen des joueurs du Gabon, Didier Ovono, qui s'est engagé à tout faire pour battre le Cameroun dimanche, a lancé un appel au peuple, encourageant le pays-hôte à surmonter ses divisions post-électorales après la Coupe d'Afrique des Nations de football. "On doit battre le Cameroun. Binationaux ou pas, on est Gabonais. Et celui qui rentre sur le terrain, qu'il soit né ici ou en France, il est Gabonais", a déclaré le pensionnaire d'Ostende (Belgique) dans un entretien avec deux médias dont l'AFP. "On est des Gabonais avant tout. Il y en a certains qui ont perdu des proches. Mais quand on va défendre le pays, on le défend d'abord avec notre art, jouer au football", a-t-il ajouté...
(Libération (ma) 21/01/17)
Le Cameroun a pris une option sur la qualification en battant au forceps la Guinée-Bissau (2-1) pour aborder le choc contre le Gabon avec plus de sérénité que le pays-hôte, qui a encore échoué à lancer son tournoi contre le Burkina Faso (1-1), mercredi à Libreville. Revoilà le "Gabon Pression Football Club" que le sélectionneur José Antonio Camacho, agacé, avait dénoncé à la veille de la rencontre! En se montrant encore incapables de gagner, les Panthères ont ranimé le spectre d'une élimination prématurée dès la phase de poules, ce qui serait une première depuis la Tunisie en 1994 pour un pays-hôte. Ils se sont fait une belle frayeur quand, contre le cours du jeu, le Burkina Faso a ouvert le...
(Agence d'information d'afrique centrale 21/01/17)
La victoire des Lions indomptables face aux Lycaons de la Guinée-Bissau (2-1) leur a permis de prendre une bonne option pour la qualification au second tour de la compétition. Avec 4 points au compteur, le Cameroun prend la tête du groupe A devant le Gabon, le Burkina Faso, (2 points chacun) et la Guinée-Bissau (1 point). Les Panthères du Gabon qui ont concédé un deuxième match nul (1-1) face aux Etalons se sont compliqué la tâche ou presque. Les Gabonais doivent, en effet, attendre la dernière journée pour connaitre leur sort. Un match qui ne sera pas du tout facile, le 22 janvier au stade de l’Amitié, devant une équipe du Cameroun déjà en avance mais pas qualifiée pour autant...

Pages

(Gabon Review 01/12/15)
La 10e édition du festival de films documentaires s’est achevée le week-end dernier, avec la distribution des trophées. En présence du ministre de la Communication, Alain-Claude Billie-By-Nzé, la 10è édition des Escales documentaire des Libreville (EDL) s’est achevée, le 29 novembre dernier, sur une note de satisfaction, le public ayant pu découvrir 20 films. «Des films de grand cru», a confié un membre du jury, non sans reconnaître la difficulté qu’il y a eu à les départager. «Nous avons eu la chance de visionner des films dont la richesse, la cohérence, la pertinence ont été autant d’embûches pour le jury, rendant notre choix difficile voire frustrant. Chaque sujet a été pour nous l’occasion de nous imprégner de la réalité de...
(Ogooue Infos 26/11/15)
La salle de conférence de l’institut français du Gabon (IFG), a refusé du monde le 23 novembre 2015, à l’ouverture de la 10e édition des Escales documentaires de Libreville. Deux films en levée de rideau : «L’africain qui voulait voler» de la réalisatrice gabonaise Samantha Biffot et «Charles Ntchorere, un africain face aux Nazis » du Franco-gabonais Jacky Moiffo ont tenu le public en halène. Le premier documentaire retrace l’histoire et le chemin du jeune Gabonais Luc Benza, qui grâce à une détermination sans faille va réussir à intégrer le temple Shaolin en Chine, afin d’ acquérir les techniques traditionnelles de Kung Fu. Le deuxième retrace les grands moments de la vie et de la carrière militaire de Charles NTchoreré,...
(Jeune Afrique 25/11/15)
D'origine ivoiro-gabonaise, l'humoriste moque les travers de ses compatriotes… comme ceux des toubabs. Volonté de fer dans un corps frêle, allure pétulante, Tatiana Rojo n’a pas son pareil pour amuser la galerie. En artiste accomplie, sur scène comme en interview, elle jongle, pour mieux cacher ses émotions, avec les accents (français, ivoirien, canadien…), explore avec dextérité le caractère de ses personnages, se joue des incompréhensions culturelles et s’amuse de la vie, même si celle-ci ne lui fut pas toujours agréable. Née au Havre (nord de la France), en 1979, d’une mère ivoirienne et d’un père gabonais, celle qui a grandi à San Pedro à partir de 6 ans et connu la faim a su faire de l’humour une arme de...
(Agence Gabonaise de Presse 14/11/15)
L’institut Gabonais de l’image et du son (IGIS), en partenariat avec la mairie de Libreville, ont organisé un concours allant du 4 au 20 novembre prochain en prélude à la 10ème édition des Escales documentaires de Libreville prévue du 23 au 29 du mois en cours, annonce le site internet de l’IGIS. Placé sous le thème « citoyen filmeur, citoyen acteur », ce concours consiste à réunir, impérativement à l’aide d’un téléphone portable, des images vidéos de Libreville et ses environs, mettant en exergue la qualité de la vie. Il s’agira par ailleurs, « de familiariser les citoyens à la réflexion et à l’action sur la qualité de la vie urbaine, en s’appuyant sur les différentes opportunités numériques que sont...
(Agence Gabonaise de Presse 11/11/15)
La chorale de chants chrétiens « Vox Spiritu Dei » qui signifie en latin la Voix de l’esprit de Dieu de la cathédrale St. Louis de Port-Gentil et son fondateur, Léon Ababe, ancien président de la Fédération gabonaise de football (FEGAFOOT, 2004-2008) ont reçu samedi dans la capitale économique du Gabon la bénédiction sur parchemin du Pape François. « Sa Sainteté François donne de grand cœur la bénédiction apostolique au directeur Léon Ababe et aux membres de la chorale Vox Spiritu Dei de la cathédrale St. Louis de Port-Gentil et invoque l’abondance des grâces divines et la protection de la Sainte Vierge Marie », a écrit François sur un parchemin qui a été remis à M. Léon Ababe président fondateur...
(Gabon Actu 22/10/15)
La 4ème édition du « Les Ngombistes », Guide des Professionnels de la Culture, des Arts et du Spectacle au Gabon est en kiosque depuis une semaine, annonce l’association qui édite cet outil d’information et de promotion de la culture gabonaise. Outre les contacts répertoriés par corporation, l’ouvrage de 124 pages dresse un panorama contextuel des différentes branches d’activités du secteur, sous la perspective du développement des industries culturelles au Gabon et la professionnalisation des filières. Dans cette nouvelle édition, l’annuaire « Le Ngombiste » met en lumière un secteur culturel en plein mouvement et propose un contenu plus riche, présenté sous un nouveau format, avec un index et une mise en page dynamique. Pour cette édition 2015/2016, l’association a...
(Afrique 7 16/10/15)
Le « Berklee College of Music » et le gouvernement du Gabon se sont associés pour créer une école de musique panafricaine dans la capitale, Libreville. Une aubaine pour les jeunes musiciens gabonais qui pourront après deux ans à Libreville finir leur cursus à Boston. Le Berklee College Music : Un établissement prestigieux Le Berklee College of Music est une école de musique de Boston, aux États-Unis. Avec un effectif d’environ 3 800 élèves et 460 professeurs, c’est l’une des plus grandes écoles de musique privées des États-Unis. Berklee comporte actuellement 26 % d’étudiants étrangers. Le président de Berklee, Roger Brown, a signé un protocole d’accord mercredi avec le président du Gabon, Ali Bongo Ondimba « La construction de l’école...
(Ogooue Infos 14/10/15)
L’association Danse au féminin a lancé le 13 octobre 2015 à Libreville, la 3e édition du festival Danse Fé sous le thème : « Femme, paix et sécurité : la situation des femmes en temps de conflits ». C’est au cours d’une conférence de presse mardi 13 octobre à l’institut français du Gabon que la présidente de l’association, Aida Camara et ses collaboratrices ont donné le coup d’envoi de l’événement. Organisé sous le thème « Femme, paix et sécurité : la situation des femmes en temps de conflits », le festival Danse Fé a pour but de regrouper les danseuses de divers horizons en plateforme unique et promouvoir le leadership féminin par des activités culturelles. ‘’La vocation du festival est...
(Gabonews 07/10/15)
L’Unité de Coordination du Projet (UCP) a réuni les lauréats en catégorie espoir afin de découvrir le Cabinet qui aura la responsabilité d’accompagner les gagants dans la mise en œuvre de leur projet. D’où la tenue de la réunion de pré-démarrage ouverte par le coordonnateur du projet Michel Auguste Busamba, en présence des experts de le Banque mondiale, de l’équipe d’expert de Deloitte, ainsi que des lauréats. Près de 7 lauréats ont répondu présents à cette première session de pré-démarrage ayant pour objectif de présenter les grandes lignes de cette collaboration. Une véritable prise de contact qui a consisté pour le cabinet Deloitte de se présenter aux lauréats et de présenter le programme d’accompagnement des lauréats. « Enthousiaste » s’est...
(Gabon Review 21/09/15)
L’Agence gabonaise de développement et promotion du tourisme et de l’hôtellerie (Agatour), annonce pour le 29 septembre et ce, jusqu’au 1er octobre 2015, un nouveau séminaire de formation des opérateurs du secteur touristique. Recevant les opérateurs touristiques à déjeuner le 14 janvier dernier, le directeur général de l’Agence gabonaise de développement et de promotion du tourisme et de l’hôtellerie (Agatour) en avait profité pour décliner les axes de sa stratégie pour l’année 2015. Gabriel Awore Mayindo avait indiqué que son ambition était notamment d’initier l’organisation d’une série de séminaires et formations sur le management des structures hôtelières, l’accueil et la communication, le montage et le financement des projets touristiques ainsi que la décentralisation dans la gouvernance du secteur touristique. «Ces...
(Gabon Review 18/09/15)
Michèle Berekyah et Monk-e1, originaires du Canada, animent des ateliers de slam et de graffiti, en prélude à un festival qui se tiendra à Libreville. Inspirée par son frère Monk-e1, slameur et tagueur de renom, Berekyah a lancé le festival Fro «les Fondations reposent sur les origines», qu’elle organise depuis quatre ans. Un festival culturel axé sur l’art et l’échange culturel. Trois éditions ont déjà eu lieu à Montréal au Canada et une autre en Guyane française. Cette année, en collaboration avec la chanteuse gabonaise Naneth, une nouvelle édition aura lieu au mois de décembre prochain à Libreville. La présence de Berekyah et de Monk-e1 au Gabon entre donc dans le cadre des préparatifs de ce rendez-vous qui enregistrera la...
(RFI 14/09/15)
Au Gabon, la police veut être plus proche des populations. Aussi, pour se faire aimer, a-t-elle lancé il y a quelques semaines «Allo La Police», une mini-série télévisée réalisée par Romeo Apanga, diffusée tous les jours sur les antennes de la télévision nationale (Gabon Télévision). La Grande muette communique et surtout met à la disposition du public un numéro vert pour les appels de détresse. A Libreville, le reportage de notre correspondant.
(Gabon Review 20/08/15)
Nommée ambassadeur de bonne volonté du Fonds des nations unies pour la population (UNFPA) à la faveur de la dernière célébration de la Journée internationale de la jeunesse, Maggaly Nguema, Miss Cemac, appelle les jeunes Africains, particulièrement les jeunes femmes, à imposer leur leadership. Gabonreview : Que représente pour vous cette distinction de l’UNFPA, en tant que jeune et surtout en votre qualité de Miss Cemac ? Pour la jeune femme que je suis, cette distinction est un honneur, un grand encouragement pour mes projets à venir. Le titre d’ambassadeur est un titre influent, que les jeunes ne reçoivent pas très souvent. Mais aujourd’hui cette distinction est une preuve que la valeur n’attend point le nombre d’années. Le travail et...
(Ogooue Infos 10/08/15)
Les leaders et les fidèles des assemblées de Dieu du Gabon sont réunis à Libreville depuis le 6 août 2015, à la faveur d’une convention nationale. L’événement qui réuni également plusieurs invités venus de pays d’Afrique centrale et l’ouest, ainsi que des Etats-Unis d’Amérique.est jumelé à la célébration du 76é anniversaire de ce mouvement religieux L’objectif de ces assisses de Libreville, est d’une part, d’arrimer aux standards organisationnels internationaux et, d’une part, de permettre à chacun des participants d’affronter efficacement les défis de l’heure. ‘’Chers frères et sœurs en Christ, les assemblées de Dieu du Gabon sont notre famille spirituelle. Que le seigneur soit béni pour vos contributions inestimables en vue de pérenniser l’œuvre, ici au Gabon et ailleurs. Votre...
(Gabon Review 06/08/15)
Enseignant à Oyem, le chef lieu de la province du Woleu-Ntem, Tsira Nganémote parle des CD et DVD qu’il vient de mettre sur le marché, en hommage à feu Pierre Claver Nzeng. Gabonreview : Vous êtes enseignant en poste à Oyem. Vous êtes également acteur de théâtre et de cinéma, musicien, chanteur, auteur et compositeur. Vous venez de mettre sur le marché du disque votre 4è opus titré «Me Mekang» (Moi, je suis parti, en langue Fang) et qui compte10 titres ; un hommage que vous dites faire à Pierre Claver Zeng. Pourquoi lui, quand on sait que le Gabon a perdu plusieurs sommités de la chanson, à l’exemple de Oliver Ngoma ou Sonny Edingo ? Tsira Nganémote : Un...
(Gabonews 04/08/15)
La célèbre animatrice qui a fait la pluie et le beau temps d’Africa N°1, la radio africaine, Eugénie Diecky, d’origine gabonaise, va lancer officiellement à la rentrée de cette année 2015 à Paris en France, la radio télévision africaine (RTA). Selon la promotrice de la chaîne de télévision panafricaine, la RTA diffusera dans un premier temps sur Internet dans sa phase expérimentale avant d’entrer progressivement dans les bouquets satellites. But visé par la jeune dame gabonaise, « révolutionner le paysage audiovisuel africain en réalisant des émissions inédites qui vont montrer le génie des africains ». RTA émettra aussi via le mode traditionnel par une implantation en Afrique de l’Ouest et centrale. Eugénie Diecky, "la voix d’Afrique", a été animatrice et...
(Gabon Actu 28/07/15)
L’ancien président de l’Olympique de Marseille (club du championnat d’élite en France), Pape Diouf a lancé officiellement lundi à Libreville, la 2ème édition du séminaire d’échanges et de compétences dénommé « Les Sambas Professionnels ». Les initiateurs disent être revigorés par le succès de la première édition tenue l’année dernière. L’enjeu est l’échange de compétences entre des personnalités reconnues mondialement dans des domaines du Sport et des Médias avec les élèves, étudiants ainsi que des professionnels vivant au Gabon. « J’ai répondu présent à l’invitation des organisateurs, on va partager mon expérience surtout dans le domaine du sport », a déclaré Pape Diouf un peu frustré de n’avoir pas en face des dirigeants de clubs de football au Gabon. Quatre...
(Gabon Review 27/07/15)
Après une première saison de six passages, le club de promotion de la littérature et des écrivains clôt sa série de rencontres mensuelles avec la visite de Muetse Destinée Mboga, le 25 juillet 2015 dans ses installations de l’Université Omar Bongo. C’est à l’issue d’un partage plein d’émotion et de sentiments autour de l’œuvre «Demain, je m’en vais, je meurs», que l’auteur du recueil de poésies «Muendu Murime : Le voyage du cœur», a offert deux mois de pause aux amoureux des lettres réunis au sein du «Club Lyre». La jeune auteure qui prône l’amour des siens et l’intérêt de se connaître soi-même avant de prétendre vouloir apprendre de l’autre, a choisi des évènements tirés des faits de société pour...
(Gabon Review 24/07/15)
Représentante du Gabon au dernier Festival panafricain de la musique (Fespam) au Congo, la dauphine de Miss Gabon 2015 a été élue première dauphine au concours organisé à Brazzaville au Congo. Première dauphine du concours de beauté Miss Gabon 2015, Christine Pitty ne relâche rien. Près de trois mois après, son abnégation force la reconnaissance et l’intérêt des organisateurs de concours de beauté du continent, à l’instar du Festival panafricain de musique (Fespam), dont la neuvième édition l’a consacrée, le 21 juillet dernier, première dauphine de Miss festival panafricain 2015 à Brazzaville (Congo). Si sa place n’était pas gagnée d’avance, la jeune représentante du Gabon, dont la principale préoccupation de cette année sera la lutte contre le cancer du sein,...
(Gabon Review 22/07/15)
Sous la férule de Rose Bernadette Rebiénot, prêtresse locale du Ndjèmbè, le 13e rassemblement de femmes supposées détenir des pouvoirs spirituels se tient du 23 au 29 juillet à Libreville. Le 13e rassemblement du conseil international des 13 grands-mères autochtones se tient du 23 au 29 juillet prochain au village Oyenano, à quelques kilomètres de Libreville. A cet effet, une conférence de presse s’est tenue le 21 juillet courant à Libreville. Avant d’entrer dans le vif du sujet l’hôtesse de cette manifestation a tenu à présenter l’association dont elle est membre et co-fondatrice. «Nous sommes 13 grand-mères indigènes qui se sont rencontrées la premières fois du 11 au 17 octobre 2004 à Phoenicia, New York. Affirmant nos relations avec les...

Pages

(RFI 29/03/17)
Au Gabon, le dialogue politique national voulu par Ali Bongo s'est ouvert ce mardi. Un forum préparé depuis la mi-février, six mois après la réélection contestée d'Ali Bongo et la crise postélectorale qui s'en était suivie. Candidat malheureux, Jean Ping et sa coalition ne reconnaissent toujours pas la victoire du chef de l'Etat. Ce dialogue a officiellement pour objectif d'apaiser la situation politique et sociale, de réconcilier les Gabonais et de relancer l'économie, mais il y a de grands absents. Le chef de l'Etat a clôturé les discours. « La violence n'a jamais mené nulle part », a déclaré Ali Bongo avant d'ouvrir les travaux du dialogue sur une note d'espoir : « Oublions nos querelles, ensemble bâtissons, l'édifice nouveau...
(Jeune Afrique 29/03/17)
Le dialogue politique s'est ouvert mardi 28 mars au Gabon et les discussions doivent débuter ce mercredi par une phase citoyenne. Une deuxième phase, politique, s'ouvrira le 11 avril, sans Jean Ping mais avec quelques personnalités de l'opposition. Voici ce qu'il faut savoir juste avant le coup d'envoi des travaux. Jean Ping, candidat malheureux de la présidentielle 2016, dont il se déclare toujours vainqueur, n’y sera pas. Mais le dialogue politique est bel et bien lancé au Gabon. Plus de 1 300 participants sont inscrits à la phase citoyenne, inaugurée mardi 28 mars et censée se refermer le 6 avril prochain. Suivra alors la phase politique, la plus attendue avec une cinquantaine de partis politiques (pour la plupart de la...
(RFI 28/03/17)
Au Gabon, c’est ce mardi 28 mars que doit s’ouvrir le « dialogue politique » pouvoir-opposition voulu par Ali Bongo après sa réélection très contestée du mois d’août dernier. Le problème, c’est que le numéro un de l’opposition, Jean Ping, boycotte ce rendez-vous. Le Premier ministre Emmanuel Issozé-Ngondet a conduit les préparatifs de ce « dialogue politique ». Qu’est-ce qu’il en attend ? Au terme d’un séjour en France, il a répondu aux questions de Christophe Boisbouvier. RFI : Ce mardi s’ouvre le dialogue politique gabonais. Mais à quoi bon un dialogue si Jean Ping, l'opposant qui se considère toujours comme le président élu, n’y est pas ? Emmanuel Issozé-Ngondet : Huit mois après l’élection présidentielle, l’apaisement du climat politique...
(RFI 28/03/17)
Au Gabon, le dialogue souhaité par Ali Bongo commence ce mardi 28 mars. L’objectif affiché, huit mois après la présidentielle contestée d'août 2016, est d’apaiser les tensions politiques et sociales, mais aussi relancer l'économie. Ce mardi, les 16 membres du bureau politique paritaire seront mis en place avant une phase citoyenne où chacun pourra s'exprimer sur l'état du pays jusqu'au 6 avril. Une phase politique suivra où 150 délégués, du pouvoir et de l’opposition, débattront des sujets les plus sensibles du moment : réformes institutionnelles, réformes électorales ou encore mesures de décrispation. Pour le pouvoir, ce dialogue offre des avantages. Les sujets épineux à l'ordre du jour montrent son ouverture. Il donne aussi des garanties à la communauté internationale pour...
(Jeune Afrique 28/03/17)
En vue de la présidentielle française (23 avril-7 mai), le Gabon s’intéresse de près à deux candidats. Lors de son séjour à Paris la semaine dernière, Emmanuel Issoze-Ngondet, le Premier ministre gabonais, a rencontré un proche d’Emmanuel Macron, l’ex-ministre de droite Jean-Paul Delevoye, qui préside la commission d’investiture du mouvement En marche ! Il s’est aussi entretenu avec deux poids lourds du camp de François Fillon : Gérard Larcher, le président du Sénat, et Christian Jacob, le chef du groupe Les Républicains à l’Assemblée nationale. En revanche, il n’a pris aucun contact avec l’entourage de Marine Le Pen.
(Jeune Afrique 28/03/17)
À peine plus de quinze ans après la création d’Areva, en 2001, alors appelé à devenir, sous la houlette d’Anne Lauvergeon, le « grand acteur intégré du nucléaire », l’aventure atomique française est un fiasco. Faisant face à une situation financière explosive – les pertes ont atteint jusqu’à 4,8 milliards d’euros à la fin de 2014 –, le groupe a dû se résoudre en juin 2015 à un attelage d’urgence avec le groupe français EDF, appuyé par le président François Hollande : pour survivre, Areva, renfloué par l’État, va céder d’ici à la fin de l’année sa branche réacteurs à l’électricien, tout en conservant la seule gestion du cycle du combustible, de l’extraction de l’uranium au retraitement des déchets. Encore lourdement...
(Jeune Afrique 28/03/17)
Il est bien révolu le temps où le nucléaire avait le vent en poupe, dans les années 2005-2011. Les analystes les plus enthousiastes avançaient le chiffre mirifique de 30 réacteurs commandés par an. La catastrophe de Fukushima, le 11 mars 2011, voilà tout juste six ans, a mis un coup d’arrêt brutal aux ambitions du secteur : abandon de la filière en Allemagne, report sine die de l’appel d’offres sud-africain, ralentissement des calendriers de construction un peu partout dans le monde… Depuis l’accident japonais, il n’y a plus que deux ou trois appels d’offres chaque année, principalement en Inde et en Chine. Quant aux rares réacteurs de nouvelle génération qui avaient été commandés en Europe (notamment en Finlande et au Royaume-Uni...
(RFI 27/03/17)
Cela fait désormais sept mois qu'Ali Bongo a été réélu à la tête du Gabon. La coalition d'opposition autour de Jean Ping conteste toujours les résultats et demande des sanctions internationales. En février, le Parlement européen a jugé que les résultats du scrutin étaient « extrêmement douteux » et demandé à l'Union européenne de lancer des négociations avec Libreville et de prendre des sanctions en cas d'échec. Un dialogue qui s'inscrit dans le cadre de l'accord de Cotonou, qui régit les rapports entre Bruxelles et les pays africains. Mais depuis plusieurs mois déjà, l'Union européenne tente de négocier avec Libreville, sans succès visiblement. L'Union européenne a envoyé deux notes verbales au Gabon en décembre et en février. Dans ces courriers...
(La Voix de l'Amérique 27/03/17)
Les Réseau des organisations libres de la société civile pour la bonne gouvernance au Gabon (ROLBG) dénonce, dans une déclaration vue par VOA Afrique, la complaisance du président Ali Bongo Ondimba et de la justice gabonaise en rapport avec la mise en examen en France de la présidente de Cour Constitutionnelle Marie-Madeleine Mborantsouo. "…Le peuple gabonais exige la démission, l'interpellation et la mise en accusation de Marie-Madeleine Mborantsouo. Que Steeve Ndong Essame Ndong fasse enfin son travail de Procureur de la République. Auquel cas nous, peuple gabonais comprendrons une fois de plus la complicité des magistrats avec le pouvoir en place et la réalité d’une justice aux ordres d’un régime honnis et malfaisant", indique la déclaration signée par Geroges Mpaga,...
(RFI 27/03/17)
L'enquête dont fait l'objet en France la présidente de la Cour constitutionnelle du Gabon fait polémique. Selon des informations exclusives du «Canard enchaîné» et de RFI, Marie Madeleine Mborantsuo serait dans le viseur du Parquet financier depuis trois ans. Elle est soupçonnée notamment de détournements de fonds publics et blanchiment en bande organisée. L’opposition monte au créneau. Des sommes importantes ont été saisies en liquide en France ou sur des comptes bancaires à Monaco. L'opposition monte au créneau et voit dans cette affaire une preuve de la partialité de cette institution qui avait confirmé l'an dernier, la victoire contestée du président Ali Bongo. Il n'y a rien à attendre de la Cour constitutionnelle, explique à RFI Jean Gaspard Ntoutoume Ayi,...
(RFI 27/03/17)
Au Gabon, la Commission nationale de lutte contre l’enrichissement illicite (CNLCEI) a affirmé dans un communiqué publié vendredi 24 mars avoir transmis au procureur de la République, pour la mise en mouvement de l’action publique, les dossiers de quatre personnes physiques ou morales, dont les enquêtes sur les détournements des deniers publics sont entièrement bouclées. Une annonce qui doit susciter la peur auprès des anciens et nouveaux gestionnaires des biens publics. Créée en 2002 sous la houlette du FMI et de la Banque mondiale pour traquer les grands criminels financiers, la Commission nationale de lutte contre l’enrichissement illicite renvoyait dans la société l’image d’un lion de cirque qui ne fait peur à personne. Son dernier communiqué est un véritable changement...
(Le Figaro 27/03/17)
Souhaités par le président Ali Bongo, les pourparlers sont boudés par l'opposition, qui rejette la légitimité du pouvoir en place. Le président gabonais, Ali Bongo, lance mardi son «dialogue politique» censé relancer un pays plongé dans une crise lancinante. Les tensions liées à sa réélection en septembre ne passent pas, maintenant le Gabon dans un marasme politique, social et économique dont il n'a pas l'habitude. Officiellement, Ali Bongo l'a emporté d'une très courte tête (50,66 %) contre Jean Ping (47,24 %). Mais ce résultat a été contesté par l'opposition, pour une fois unie, mais aussi remis en cause par nombre d'observateurs, dont l'Union européenne. La mission de l'UE a évoqué des «anomalies» à même de «remettre en cause» la sincérité...
(L'Equipe 25/03/17)
En reconstruction après le fiasco de la CAN 2017, le Gabon a seulement pu arracher le nul en Guinée lors d'un amical (2-2). Organisateur de la CAN il y a deux mois, mais éliminé dès la phase de groupes, le Gabon est en phase de reconstruction. Ce vendredi, il a arraché un nul en Guinée, après un joli match (2-2). Le Bordelais Kamano a ouvert le score pour les locaux. Juste avant la pause, Bouanga (Tours) a égalisé grâce à une faute de main du gardien Aziz Keita. Le Toulousain Sylla a redonné l'avantage au Syli National, d'une pichenette astucieuse à la 87e. Mais Bouanga, encore lui, a déposé un coup franc sur la tête de l'ancien Auxerrois Ndong (89e).
(Le Monde 24/03/17)
Le premier ministre gabonais Emmanuel Issoze Ngondet, de passage à Paris, déplore le boycottage de Jean-Ping, candidat malheureux à la présidentielle de 2016. Propos recueillis par Cyril Bensimon Au Gabon, le dialogue politique voulu par le pouvoir doit s’ouvrir mardi 28 mars. Celui-ci se tiendra sans Jean Ping, le principal opposant du pays, qui se considère toujours comme le président élu. La crise politique née de la réélection contestée d’Ali Bongo n’est donc pas terminée, comme a pu le constater le premier ministre, Emmanuel Issoze Ngondet, lors de son séjour à Paris, où les partisans de Jean Ping ont manifesté sur les lieux de chacun de ses déplacements. Entretien. Le dialogue politique, qui va s’ouvrir sans Jean Ping, n’est-il pas...
(RFI 24/03/17)
La présidente de la Cour constitutionnelle gabonaise Marie-Madeleine Mborantsuo est sous le coup d’une enquête en France pour des mouvements de fonds suspects. Une affaire pour le moins embarrassante. La justice française s’intéresse de près au patrimoine de Marie-Madeleine Mborantsuo. La puissante présidente de la Cour constitutionnelle gabonaise est soupçonnée de recel de détournements, soustraction ou destruction de fonds publics et blanchiment en bande organisée. L’enquête préliminaire est menée par le parquet national...
(RFI 24/03/17)
Fin de la grève dans l'entreprise pétrolière Maurel and Prom, au Gabon. Le syndicat ONEP avait lancé un mouvement social au sein de la société française, il y a un mois. Il réclamait notamment des primes suite à l'arrivée d'un nouvel actionnaire majoritaire. La tension avait culminé avec l'expulsion, sans ménagement, de grévistes du site ONAL par les forces de l'ordre. Depuis, le syndicat exigeait la démission du directeur. Finalement, l'accord signé mercredi, maintient Christophe Blanc à son poste. Les salariés ont obtenu la fin d'un projet de licenciement de onze travailleurs, mais l'accord s'est signé sans l'ONEP, exclu des négociations depuis une dizaine de jours.
(Le Parisien 24/03/17)
Le géant pétrolier anglo-néerlandais Royal Dutch Shell a annoncé vendredi la vente de ses activités dans le pétrole et le gaz onshore (terrestre) au Gabon à une société de l'américain Carlyle pour 587 millions de dollars. Shell a précisé dans un communiqué que, ce faisant, il cédait la totalité de ses actifs terrestres dans ce pays d'Afrique de l'Ouest, à savoir cinq champs et des participations dans quatre autres champs que la major n'exploite pas directement. Les activités transférées comprennent aussi un oléoduc entre Rabi et Gamba et le terminal pétrolier de Gamba sud. Ces champs ont permis en 2016 la production de 41.000 barils équivalent-pétrole par jour. L'acheteur est Assala Energy Holdings, qui appartient à la société d'investissement Carlyle...
(Jeune Afrique 24/03/17)
La Banque des États de l’Afrique centrale (Beac) infléchit sa politique monétaire, en relevant son taux directeur de 50 points de base, au terme de son premier comité de politique monétaire de l’année, tenu le 22 mars. Une première depuis 2008. La Beac infléchit sa politique monétaire. Elle a relevé son taux directeur de 50 points de base le 22 mars, au terme de son premier Comité de politique monétaire (CPM) de l’année. Le taux d’intérêt des appels d’offres (TIAO) — l’un de ses taux directeurs — remonte ainsi à 2,95%. Dans le sillage de la crise des subprimes, la banque centrale commune au Cameroun, au Gabon, au Congo, à la République Centrafricaine, au Tchad et à la Guinée Equatoriale...
(RFI 23/03/17)
La région d'Oyem dans le nord du Gabon n'a plus de procureur. Fabrice Afane Allogo a été suspendu pour trois mois par sa hiérarchie. Dans un document authentifié par RFI, le procureur général près la Cour d'appel d'Oyem écrit qu'il s'est « illustré par une insubordination hiérarchique caractérisée, des absences injustifiées, des procédures irrégulières et des saisies illégales de grumes ». Il ne sera pas payé pendant sa suspension. Une affaire sensible dans une région où les richesses notamment en bois suscitent beaucoup de convoitise. Certains médias gabonais donnent une image sulfureuse du procureur d'Oyem. Le magistrat est présenté comme un flambeur, un arrogant ayant le goût du luxe et sans respect pour ses supérieurs. Sa suspension serait liée à...
(L'Equipe 22/03/17)
Les trois surfeurs bretons de «Lost in the Swell» continuent leurs aventures au Gabon. Découvrez le quatrième épisode de leur périple dans lequel ils naviguent au milieu des baleines et parcourent le pays, non sans difficulté, sur leurs fatbikes. «Lost in the swell», ce sont les aventures de trois surfeurs bretons (Ewen, Ronan & Aurel) en quête de vagues et de rencontres autour du monde. A la suite de leur expérience sur une île déserte "Des Iles Usions" ils embarquent sur “Gwalaz”, pour réaliser un tour complet de la Bretagne, avant d'aller explorer les Iles Salomon situées dans le Pacifique. Depuis un nouveau projet a vu le jour, cette fois-ci l'exploration s'est faite en « Fat bike » le long...

Pages