Mardi 27 Juin 2017

Gabon

(La Tribune 19/06/17)
La Société de terminaux des conteneurs du Gabon, gestionnaire du port d'Owendo, vient d'annoncer une baisse de ses tarifs. Cette décision coïncide avec le lancement des activités du port commercial de "Gabon zone économique spéciale", lequel d'après certains observateurs, aurait amené la filiale du groupe Bolloré au Gabon à fléchir. La Société de terminaux des conteneurs du Gabon (STCG), gestionnaire du port d'Owendo vient de prendre une grande décision concernant les coûts de ses prestations. Elle a baissé ses tarifs qui se situent désormais nettement plus bas que les prix préalablement pratiqués. Cette décision de la filiale du groupe Bolloré au Gabon intervient après le lancement des activités du port commercial de "Gabon zone économique spéciale" (GSEZ Ports). La nouvelle...
(Gabon Review 19/06/17)
Alors que son cas a récemment été présenté au ministre de l’Intérieur par des conseillers indépendants et de l’opposition, l’édile d’Akanda, qui a portant réussi à faire adopter le compte administratif de 2015, est accusé de plusieurs «infractions à la loi», en plus d’une «gestion douteuse et chaotique». Que reprochent exactement le collectif des 17 conseillers municipaux de la commune d’Akanda à Claude Michel Sezalory ? Un certain nombre de choses allant des «multiples violations flagrantes de la loi» à une «gestion douteuse et chaotique», dont ils ont refusé de partager la responsabilité, à la faveur d’un point presse, le 13 juin à Angondjé. Une sortie qui est intervenue plusieurs jours après l’adoption, par les conseillers de la majorité, du...
(RFI 18/06/17)
Après les attaques d'hommes armés dans des médias, la capitale gabonaise a retrouvé son calme. Une enquête a été ouverte. Le leader présumé Roland Désiré Aba’a Minko a été arrêté. Vendredi 16 juin, un commando pénétré dans les locaux de quatre médias pour diffuser un message de l'ancien candidat à la présidentielle dans lequel il donnait 72 heures au président Ali Bongo pour céder le pouvoir à l'opposant Jean Ping. Il affirmait avoir disposé des bombes dans des bâtiments administratifs et menaçait de les faire sauter si ses exigences n'étaient pas satisfaites. Samedi, beaucoup de partis politiques ont réagi.
(AFP 17/06/17)
Une mission de la Cour pénale internationale (CPI) va se rendre au Gabon dans le cadre de l'examen préliminaire des plaintes déposées par le gouvernement, le camp de l'opposant Jean Ping, et 15 ONG suite aux violences post-électorales meurtrières de septembre 2016. "Une équipe du bureau du Procureur visitera le Gabon du 20 au 22 juin, une pratique standard de visite du pays dans le cadre de l'examen préliminaire. Aucune enquête n'a été ouverte pour l'instant", a indiqué vendredi le bureau du Procureur de la CPI. Les analystes qui se rendront à Libreville doivent rencontrer les acteurs de la crise, différents ministères dont l'Intérieur, la Défense, la Justice, la société civile, ainsi que les organisations internationales présentes à Libreville. "C'est...
(AFP 17/06/17)
Un opposant a été arrêté vendredi au Gabon après des menaces anti-président Bongo, a-t-on appris de sources officielles, tandis que le principal parti d'opposition a dénoncé l'attaque de son siège deux jours plus tôt. Roland Désiré Aba'a Minko, rallié à Jean Ping, le rival d'Ali Bongo Ondimba lors de la présidentielle contestée de 2016, a été interpellé par la police judiciaire après avoir enjoint le président gabonais à quitter le pouvoir dans les 72 heures. Aba'a Minko a déclaré "avoir miné tous les bâtiments administratifs et ministériels", et a menacé de les faire exploser, dans un discours sur la voie publique à Libreville devant le mémorial Léon M'ba, premier président du Gabon après l'indépendance. "Il a été interpellé au siège...
(Jeune Afrique 17/06/17)
Des hommes armés et cagoulés ont investi plusieurs rédactions de médias audiovisuels à Libreville, ce vendredi, pour réclamer la diffusion d’un message vidéo de Roland Désiré Aba’a Minko. Cet ancien candidat à l’élection présidentielle, qui a rallié par la suite la cause de Jean Ping, lance un ultimatum à Ali Bongo. Le commando a surgi dans les locaux de la télévision privée TV Plus vers 11h du matin (12h GMT). « Ils étaient six, sept, en comptant le chauffeur. Ils sont entrés armés et cagoulés et ont exigé du personnel présent qu’ils diffusent une vidéo », raconte Franck ...
(Agence Ecofin 17/06/17)
Le tri-hebdomadaire gabonais Echos du Nord, a été interdit de publication pour une période de deux mois par le Conseil national de la communication (CNC). Le journal est, en effet, accusé d’injures publiques à l’endroit du président de la République et du premier ministre gabonais. La sanction a été rendue publique, le jeudi 15 juin 2017, par Godel Inanga Yendeyika, porte-parole de l’institution. « Cette décision a été prise suite aux injures particulièrement violentes et tous les noms d’oiseaux attribués au chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba dans les dernières parutions d’Echos du Nord.», a indiqué le conseil dans son communiqué. Le CNC est l’organe de régulation de la presse au Gabon. Il veille au respect des lois et règlements...
(Agence Ecofin 17/06/17)
L’annonce de l’ouverture du capital de Petro-Gabon est passée presque inaperçue lors de la 16ème session de l’Institut francophone de la régulation financière (Ifrefi) à Libreville en mai dernier. Et pourtant, Jean-Baptiste Bikalou (photo), créateur et PDG de l'entreprise leader du marché gabonais dans la distribution du gaz n’a pas caché qu’avec la crise économique en cours dans le secteur du pétrole, l’heure est, plus que jamais, à la diminution du ratio dettes / fonds propres. Pour cela, il a indiqué que l’ouverture du capital de Petro-Gabon sur le marché financier régional de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac) devrait aider à résoudre cette équation. Déjà que, a souligné M. Bikalou, c’est grâce à ce marché que...
(Agence Ecofin 17/06/17)
Dans la loi des finances adoptée en décembre 2016 et promulguée le 6 janvier 2017 par le chef de l’Etat, les recettes pétrolières sont pondérées à 478,3 milliards de Fcfa. Le collectif budgétaire présenté au Parlement le 14 juin, prévoit une hausse des recettes de cette matière première à 520 milliards de Fcfa. Cette progression de 42 milliards de Fcfa, soit une croissance de 9%, résulte du bon comportement des cours du baril de pétrole qui, au premier trimestre 2017, ont tourné autour de 52 dollars, entraînant un taux d’exécution de 31% à 148,8 milliards de Fcfa. Les recettes pétrolières se composent dans la loi des finances rectificative de 6,85 milliards de Fcfa d’impôts sur les sociétés, de la redevance...
(Agence Ecofin 17/06/17)
Le lancement des activités du port commercial de Gabon Special Zone Economique (GSEZ), semble avoir fait fléchir le groupe Bolloré, gestionnaire du port d’Owendo sur les coûts de ses prestations. Via sa filiale la Société de terminaux des containers du Gabon, le groupe vient de décider de revoir ses tarifs à la baisse. Cette décision, selon certaines sources, aurait été prise en réponse aux prix plus abordables des prestations annoncés par GSEZ Ports. Lesquels s’annoncent 25% plus bas que ceux pratiqués jusque-là par le groupe français. Jusque-là, au Gabon, les opérateurs économiques et les consignataires n’avaient d’autres choix que le port d’Owendo, malgré la politique tarifaire hors norme, pratiquée par Bolloré. Ajouté à ce tableau, la vétusté des infrastructures portuaires...
(RFI 17/06/17)
La journée a été mouvementée vendredi 16 juin à Libreville. Un commando d'hommes armés a attaqué plusieurs médias dans la capitale gabonaise afin de faire entendre un message appelant au départ du président Bongo. Le leader, un ancien candidat à la présidentielle, a menacé de faire sauter des bombes dans la ville avant de se faire arrêter. Tout s'est déroulé en quelques heures. En milieu de matinée, quatre à cinq hommes encagoulés et armés de pistolets pénètrent dans les locaux de la chaîne TV+. Ils braquent les employés et ordonnent la diffusion d'un DVD. Sur ce message on découvre avec surprise Roland Désiré Aba'a Minko. Ancien candidat à la dernière présidentielle rallié à Jean Ping, il lance un ultimatum au...
(Atlas Info.fr 17/06/17)
La Secrétaire d’Etat en charge du Développement durable, Mme Nezha El Ouafi a eu, vendredi soir à Libreville, un entretien avec la ministre gabonaise de l’Economie forestière, de la pêche et de l’environnement, chargée de la protection et de la gestion durable des écosystèmes, Mme Estelle Ondo, axé sur la consolidation et le renforcement de la coopération bilatérale en matière environnementale. A cette occasion, Mme El Ouafi a mis l’accent sur l’importance d’actualiser l’accord liant les deux pays dans le domaine environnemental et du développement durable, dans le but de lui conférer une identité africaine, en parfaite harmonie avec les autres départements en lien avec ce secteur (énergies, forêts et pêche maritime). Dans une déclaration à la MAP, la Secrétaire...
(AFP 16/06/17)
Un journal d'opposition gabonais, Les Echos du Nord, a été jeudi interdit de parution pour deux mois pour "injures publiques", tandis que deux médias ont été pris pour cible vendredi à Libreville par des hommes non-identifiés. "Nous avons appris l'interdiction de parution par voie de presse. Nous ne la comprenons pas, n'avons été ni notifiés ni informés des articles incriminés", a réagi vendredi Raissa Oyeasseko, la directrice de publication par intérim des Echos du Nord, dont le directeur de publication Desiré Enema a quitté le pays. Le porte-parole du Conseil National de la Communication (CNC), Godel Inanga Yendeyika, a fait savoir jeudi soir à la télévision nationale l'interdiction de parution du journal en raison d'"injures publiques contre (le président) Ali...
(AFP 16/06/17)
Le mouvement Tournons la page, qui milite pour la démocratie en Afrique, a demandé à l'Organisation internationale de la francophonie (OIF) de rendre public son rapport sur la présidentielle d'août 2016 au Gabon, marquée par la réélection contestée du président Ali Bongo Ondimba. "Dix mois après l'élection présidentielle au Gabon (...) nous sommes toujours dans l'attente du rapport d'observation électorale. Dès lors, une interrogation ressort avec force: quels sont les blocages à la sortie de ce rapport", demande Tournons la page dans une lettre ouverte à la secrétaire générale de l'OIF, Michaëlle Jean...
(Gabon Review 16/06/17)
Le pays devra consolider les acquis de la 15e session, tout en renforçant les moyens de la structure pour une meilleure expression de la protection de l’environnement et une gestion concertée des ressources naturelles. La Conférence ministérielle africaine sur l’environnement (CMAE) a désigné le Gabon pour succéder à l’Egypte à la tête de l’instance, lors du segment des ministres Africains en charge de l’environnement, ce jeudi 15 juin à Libreville. Le Premier ministre gabonais a indiqué qu’ «il s’agit là d’un double honneur qui est fait à mon pays qui présidera, pour la période 2017-2018, les deux plus importantes instances environnementales du continent». Emmanuel Issoze Ngondet qui a dit mesurer l’enjeu environnemental, notamment celui de la gestion durable des ressources...
(Gabon Actu 16/06/17)
Les partisans du président gabonais, Ali Bongo Ondimba organisent le meeting de la légalité républicaine pour la dignité du Gabon ce samedi 17 Juin 2017, à la Place des droits de l’homme au Trocadéro, à Paris. Une manière de donner la réplique à l’opposition sur cette même place perçue depuis le 27 août dernier, comme l’esplanade des Pro-Jean Ping. Pour cette démonstration de force sur la Place du Trocadero, il est prévu entre autres, la lecture du rapport final des assises du Dialogue Politique d’Angondjé à Libreville par Marius Ndong Ondo et Thierry d’Argendieu Kombila, la motion des partis politiques de la Majorité Sociale pour l’Emergence, l’intervention des 9 Notables venus du Gabon en différentes langues vernaculaires du terroir. Après...
(RFI 16/06/17)
La Cour pénale internationale enverra une mission au Gabon du 20 au 22 juin. Des membres du bureau du procureur se rendront dans le pays. Ce déplacement fait suite au dépôt d'un dossier le 21 septembre dernier par les autorités gabonaises, dans lequel elles accusent notamment Jean Ping et ses partisans d'incitation au génocide ou encore de crimes contre l'humanité, avant pendant et après la dernière présidentielle. Le 15 décembre, l'opposant avait contre-attaqué en déposant à son tour un dossier. Après plusieurs mois d'examens, la CPI décide donc de se rendre sur place. La procédure ne fait que commencer. Jusqu'à présent, le bureau du procureur de la CPI a examiné les dossiers des deux camps. Il a rencontré à La...
(Gabon Actu 16/06/17)
Le ministre gabonais de la Jeunesse et des Sports, Nicole Assélé a lancé jeudi à Libreville une série de manifestations pour commémorer la journée sud-africaine de la Jeunesse qui rend hommage aux nombreux jeunes sud-africains massacrés à Soweto le 16 juin 1976 par la police. La commémoration de cette journée se poursuivra ce vendredi. Ce premier jour a été consacrée à une table ronde d’échanges et de partage d’expérience, réunissant des jeunes gabonais et sud-africains autour des opportunités dans les domaines du Tourisme, des Arts et de la Culture. Des jeunes artistes-peintres et musiciens des deux pays ont à l’occasion, l’opportunité de faire étalage de leurs talents, notamment dans les stands d’exposition érigés dans les jardins du Radisson Blu Okoumé...
(TV5 16/06/17)
Des immondices qui s’amoncellent sur les trottoirs de Libreville… La capitale gabonaise traverse depuis une semaine sa deuxième crise des poubelles en moins de 6 mois. En cause : la société Averda qui a interrompu le ramassage des ordures, faute de fonds. Chaque jour, Libreville produit 600 tonnes de déchets. Et c’est donc depuis bientôt une semaine que ces tonnes de déchets non ramassés s’accumulent à travers la capitale gabonaise. Faites le calcul. En quelques jours, on arrive à plusieurs milliers de tonnes d'immondices, transformant la ville en une gigantesque déchetterie à ciel ouvert. Pour les Librevillois, la situation devient intenable et l'air irrespirable. Dans certains quartiers, des habitants ont pris l'initiative de brûler ces tas de sacs poubelle, ce...
(Gabon Review 16/06/17)
Arrivée à Libreville en mai 2015, Sylvie Dossou, la représentante résidente de la Banque mondiale au Gabon et en Guinée Equatoriale, a annoncé, mardi 13 juin, la fin de son mandat. Sous sa supervision, la Banque mondiale a soutenu le développement du Gabon à hauteur d’environ 681,5 millions de dollars US (soit plus de 400 milliards de francs CFA) dans divers domaines. Ci-après, un bref aperçu de l’orientation donnée à ces fonds, les objectifs des différents projets initiés et les résultats enregistrés jusqu’à lors. Le projet du Central African Backbone IV (CAB 4) : 81 millions de dollars (47,6 milliards de francs CFA) Les principaux objectifs de ce projet sont de «favoriser la pénétration de l’Internet haut débit, accroître la...

Pages

(Atlas Info.fr 07/06/17)
Une mission d’enquête de la Cour pénale internationale (CPI) sera dépêchée à Libreville du 20 au 22 juin, dans de le cadre de l’ouverture d’un examen préliminaire au sujet des incidents de violences ayant émaillé l’élection présidentielle du 27 août 2016. Au cours de son séjour dans la capitale gabonaise, la délégation de la CPI va rencontrer les autorités de la Justice, de la Défense, de l’Intérieur, des membres de la société civile, des missions diplomatiques ainsi que des journalistes, rapportent des médias locaux. Cette mission,...
(RFI 07/06/17)
Le conflit entre les paysans et les éléphants devient très préoccupant au Gabon. En effet, ces animaux intégralement protégés dévastent les plantations. Ils chassent ainsi les paysans de leurs terres, qu'ils ne peuvent plus cultiver, et parfois de leurs villages où il n'y a plus rien à manger. A quelques mois des prochaines élections législatives et sénatoriales, les parlementaires gabonais ont convoqué les principaux défenseurs de l'environnement pour examiner ensemble cette question qui divise les élus et leurs électeurs. Ils sont unanimes : il faut protéger les éléphants. Ce qui les divise ce sont les ravages dans les plantations des paysans par ces pachydermes et surtout le refus des autorités de dédommager les victimes. « Nos parents nous disent parfois,...
(Agence Ecofin 07/06/17)
Dans un communiqué émanant du ministère des Affaires Etrangères, le Gabon dénonce à son tour les «agissements récurrents du Qatar en faveur du terrorisme.» Le communiqué officiel : « Réaffirmant l’engagement du Gabon à lutter contre le terrorisme sous toutes ses formes et manifestations, Soulignant la nécessité de promouvoir et de préserver la paix et la sécurité dans le monde en général, et dans la région du Golfe en particulier, Déplorant le non-respect par le Qatar des engagements et accords internationaux en matière de lutte antiterroriste, Préoccupé par le soutien constant du Qatar aux groupes terroristes, Le Gabon, dans l’esprit du récent sommet de Riyad et en solidarité avec l’Arabie saoudite, les Emirats arabes unis et l’Egypte, condamne les agissements...
(Gabon Actu 07/06/17)
Déplorant l’arrêt des travaux du stade omnisport Président Omar Bongo pour défaut de construction, le ministre de la jeunesse et des sports, Nicole Assélé a récemment dans un entretien accordé à Gabonactu.com sommé l’entreprise adjudicataire Entraco de reconnaitre sa part de responsabilité dans le non- respect du cahier de charge avant de relancer urgemment les travaux du chantier qui piétine depuis 7 ans. Le membre du gouvernement est formel, « il faut identifier les responsabilités avant de faire quoi ce soit », a-t-elle martelé, dénonçant les anomalies survenues sur le stade en construction. En cause, quatre gros poteaux centraux en bétons de soutènement sur le premier palier des gradins connaissent des fissures. Ces ouvrages dont le défaut de fabrication est...
(RFI 06/06/17)
Dans une déclaration, vendredi dernier, Jean Ping a lancé un appel solennel à la communauté internationale pour une médiation en vue de rétablir « la vérité » du scrutin de la présidentielle 27 août 2016, une déclaration « du président de la République élu », ce sont ses propres termes. Ali Bongo a organisé un dialogue politique pour sortir de la crise post-électorale mais Jean Ping n'y a pas participé et les réformes décidées sont timides. Dans sa déclaration de vendredi, Jean Ping tire à boulets rouges sur Ali Bongo. Didjob Divungi Di Ndinge, très proche de Jean Ping, ancien vice-président de la République du Gabon quand Omar Bongo était au pouvoir, est l'invité de RFI. « Au lieu de...
(RFI 02/06/17)
Le fils d'un ancien Premier ministre gabonais a été condamné mercredi à deux ans de prison par un juge de la Cour fédérale de Brooklyn, aux Etats-Unis. Samuel Mebiame, fils de Léon Mebiame, chef du gouvernement sous Omar Bongo entre 1975 et 1990, a été reconnu coupable dans une affaire de corruption impliquant un fonds d'investissement américain et des officiels africains. Arrêté en août 2016 et incarcéré dans une prison de New York, le Franco-Gabonais avait plaidé coupable en décembre. « Je suis vraiment désolé pour ce que j'ai fait », a déclaré Samuel Mebiame à la barre. Le Franco-Gabonais avait fourni de l'argent, des voitures, des vols privés ou encore des voyages à des officiels nigériens, guinéens et tchadiens...
(Gabon Review 02/06/17)
Les locaux de Sericom Gabon, sis au Boulevard Triomphal Omar Bongo à Libreville, ont reçu la visite des éléments du service gabonais de la contre- ingérence, le 31 mai dernier. Des saisies ont été réalisées à l’issue de cette opération. La saga Santullo-Etat gabonais s’est enrichie d’un nouvel épisode, avec la perquisition des locaux de la société Sericom Gabon par des éléments du service gabonais de la conte-ingérence (plus connu sous le nom de B2), le 31 mai à Libreville. Vers midi, des agents du B2 se sont présentés dans les deux tours accueillant les locaux de Sericom Gabon, dont le principal actionnaire est l’homme d’affaires Italien Guido Santullo. «Une fois dans les locaux de l’entreprise, les militaires ont emporté...
(L'Union 02/06/17)
Dans le cadre d’une convention visant à renforcer la prise en charge des jeunes déscolarisés à travers le programme "Its Tyme", JA Gabon, en partenariat avec la Société des brasseries du Gabon (Sobraga), a lancé, le 27 mai dernier, à Libreville, la 3e édition du Freezday, une opération de vente de canettes de soda par 82 jeunes déscolarisés. Constitués en équipe de deux, dont l’âge varie entre 18 et 35 ans, les participants avaient quelques heures pour vendre le contenu d’une glacière, pleine de canettes de soda offertes par Sobraga, partout dans Libreville. Le choix des sites stratégiques et la méthode de commercialisation constituaient un atout pour l’écoulement des produits par les équipes de ventes ambulantes. Ce qui pourrait inspirer...
(BBC 01/06/17)
Le fils d'un ex-Premier ministre gabonais Léon Mebiame écope de 2 ans de prison aux Etats-Unis pour corruption. Samuel Mebiame a été condamné mercredi dans une affaire de corruption impliquant le fonds d'investissement américain Och-Ziff. Samuel Mebiame avait plaidé coupable en décembre dernier. Il a reconnu avoir servi d'intermédiaire dans le versement de pots-de-vin à des responsables gouvernementaux au Tchad et au Niger. C'était entre 2007 et 2012 en vue d'obtenir des contrats et des concessions minières.
(Autre média 01/06/17)
Une perquisition a eu lieu ce jour au siège social de la société SERICOM au Gabon. Guido Santullo, a quitté le Gabon depuis le début de l’enquête. Il a trouvé refuge en Italie. En pleine crise économique, le gouvernement gabonais cherche à minimiser ses dépenses publiques. C’est dans l’adversité, et le manque de ressources, que le pays cherche désormais lutter contre la corruption à travers l’opération mamba, lancée en début d’année. Plusieurs ministres et directeurs généraux ont été déjà incarcérés pour corruption. Désormais, les enquêteurs remontent les traces des flux financiers entre SERICOM et plusieurs anciens membres du gouvernement. Selon l’enquête, de fortes sommes d’argent ont été virés vers l’Italie, le pays d’origine de Santullo. Pour confirmer cela, les enquêteurs...
(Gabon Actu 31/05/17)
Plus de 500 élèves du lycée privée international Berthe et Jean, situé à 27km de Libreville ont été sensibilisés mardi par le président du Mouvement populaire pour la santé au Gabon (MPS), Tanguy Nzue Obame, des conséquences liées à la consommation du tabac, un produit occasionnant un décès toutes les 6 secondes dans le monde. La campagne de sensibilisation de l’ONG rentre dans le cadre des festivités marquant la commémoration de la journée mondiale sans tabac célébrée le 31 mai de chaque année. La campagne a eu pour thème : « le tabac, une menace pour le développement ». Une approche consistant à prévenir les jeunes du danger lié au tabac. « Il était question pour nous d’aller vers les...
(Infos Gabon 31/05/17)
Le personnel réclame huit mois d’arriérés de salaires et le départ de leur patron. Le climat est tendu à l’Agence gabonaise de presse (AGP) où le personnel observe depuis lundi un mouvement de grève. Les grévistes ont barricadé l’entrée de l’entreprise située au quartier «Batterie IV», dans le 1er arrondissement de Libreville. Entre autres revendications, les agents réclament huit mois d’arriérés de salaires et demandent le départ du Directeur. Olivier Mouketou Mouketou est accusé de pratiquer une gestion approximative et d’incompétence. «Le directeur a été séquestré quelque temps dans son bureau avant d’être relâché. Il l’a quitté après négociations avec les grévistes sans sa voiture de fonction», a-t-on appris de certains grévistes. Nommé Directeur de l’Agence gabonaise de presse le...
(Gabon Review 30/05/17)
Ils espéraient que la tutelle allait honorer leur sens de la responsabilité, démontré par une patience affichée face aux tensions de trésorerie que connaît le pays. Après 8 mois sans salaires, ils optent pour la manière forte afin de rentrer dans leurs droits. Paralysée depuis plusieurs mois, l’Agence gabonaise de presse, éditrice du quotidien Gabon Matin aujourd’hui disparu des kiosques, connait depuis ce 29 mai à son siège de Batterie IV un mouvement de grève des employés. Le motif : 8 mois de salaires impayés. Désormais réduits à vivre au crochet des proches, ils ont décidé ce 29 mai d’employer la manière forte pour se faire entendre. « Nous n’en pouvons plus d’attendre et de vivre comme des personnes sans...
(Gabon Review 30/05/17)
La formation des membres de la société civile et des acteurs du processus électoral au Gabon apparaît comme un des meilleurs moyens pour prévenir les crises postélectorales. C’est l’avis du Centre européen d’appui électoral (Eces) et du Réseau des organisations de la société civile libre pour la bonne gouvernance au Gabon (ROLBG). Les prochaines législatives approchant, à l’Eces, l’on se dit particulièrement préoccupé par le risque de revivre les évènements ayant suivi l’élection présidentielle du 27 août 2016 au Gabon. Pour prévenir toute nouvelle crise postélectorale dans le pays, en partenariat avec le ROLBG, le Centre a lancé le 29 mai à Libreville une formation lead à l’attention des membres de la société civile et des acteurs du processus électoral...
(Gabon Review 30/05/17)
Les deux ONG font front commun pour la reprise des missions de terrain du Contrôle d’aménagement forestier (Caf). Le projet a été suspendu le 28 avril dernier par le ministère de l’Economie forestière, invoquant la publication non autorisée de ses premiers résultats. Après la suspension des missions du Contrôle d’aménagement forestier (Caf), le 28 avril dernier, par le ministère de l’Economie forestière, les ONG Brainforest et Conservation Justice sont montées au créneau, plaidant pour la reprise de ce projet. Le secrétaire exécutif de Brainforest, pour sa part, a ainsi exhorté le projet Caf à «reprendre les missions de terrain». Dans le même sens, Marc Ona a condamné avec la dernière énergie, «toutes les manœuvres tendant à freiner le travail des...
(Gabon Review 30/05/17)
Parmi les grandes résolutions issues du Dialogue politique, organisé du 12 avril au 26 mai 2017 à Angondjé, figure notamment la disparition de la Commission électorale nationale autonome et permanente (Cenap) au profit du Centre gabonais des élections (CGE). L’avenir de la Cenap, comme celui de la présidence de la République ainsi que celui de la Cour constitutionnelle était particulièrement attendu au terme des travaux du Dialogue politique. Concernant la Cenap, la réflexion a été menée au sein de la Commission 2 axée sur les Réformes électorales. Les panélistes devaient plancher au point 3 sur la «Redéfinition du rôle et des missions des instances en charges de l’organisation des élections politiques (Ministère de l’Intérieur, Cenap, Cour constitutionnelle)». Si la Commission...
(Gabon Actu 30/05/17)
Les agents de l’Agence gabonaise de presse (AGP) ont déclenché une grève illimitée lundi pour réclamer le départ sans condition du directeur Olivier Mouketou Mouketou accusé de gestion approximative et d’incompétence notoire. Les grévistes ont barricadé le portail de l’Agence située au quartier résidentiel « Baterie IV » dans le 1er arrondissement de Libreville. Le directeur a été séquestré quelque temps dans son bureau avant d’être relâché. Selon certains grévistes, il a quitté son bureau après négociations avec les grévistes sans la voiture de fonctions. Outre le départ du directeur, les grévistes réclament 8 mois d’arriérés des salaires. Le Notable
(Gabon Actu 30/05/17)
Monique Nsa, une gabonaise horrifiée par la situation politique, économique et sociale de son pays a rédigé un libre propos qu’elle a adressé à la rédaction de Gabonactu.com. Elle a beaucoup à dire et cela se ressent entre les lignes. Un touriste qui arrive pour la première fois au Gabon, est surpris de constater que les mosquées et les églises sont pleines le vendredi et le dimanche. Ce qui prouve que le Gabon vit une spiritualité hors pairs. Ce n’est donc une apparence. La réalité est tout autre. Pays soit disant d’hospitalité, la haine, la médisance, le mensonge, l’orgueil est le lot quotidien des Gabonais. Pas un jour ne passe ou les réseaux sociaux ne déversent leurs lots de mensonges...
(Agence Gabonaise de Presse 29/05/17)
Dans le cadre de la fin de la préparation opérationnelle du bataillon des forces armées gabonaises avant son déploiement en République de Centrafrique au sein de la MINUSCA (Mission Multidimensionnelle Intégrée des Nations Unies pour la Stabilisation en Centrafrique), une cérémonie de remise des diplômes a été organisée le mercredi au camp de Gaulle à Libreville. Cette remise de diplômes fait suite à une formation de préparation opérationnelle (combat en forêt, secourisme, droit international…) organisée par les Éléments Français au Gabon. Le bataillon gabonais, qui va rejoindre prochainement la MINUSCA afin de maintenir une situation sécuritaire stabilisée en Centrafrique, vient de terminer la dernière étape de sa formation opérationnelle au sein du camp de Gaulle à Libreville. Les derniers modules...
(Infos Gabon 29/05/17)
Le premier prix du concours ‘’Coop’ Innov’’ lancé à l’Institut français du Gabon (IFG) par le service de Coopération et d’action Culturelle de l’Ambassade de France, a été remporté par l’incubateur national JA Gabon. Ce concours qui s’inscrivait dans le cadre du 4e forum des associations, consistait à la réalisation d’un prototype de site internet qui mette en relation les acteurs non gouvernementaux et les partenaires techniques et financiers. La réalisation de cette plateforme permet de mettre en valeur le savoir-faire des incubateurs et associations qui, au Gabon, œuvrent dans le domaine des technologies numériques de l’information et de la communication. JA Gabon a reçu le 1er Prix à l’unanimité du jury. Les propositions ont été présentées à l’Institut français...

Pages

(Infos Gabon 26/05/17)
Le terminal accueille son tout premier bateau dimanche prochain. Une entrée en fonction qui vient briser le monopole de Bolloré. Le terminal de la Gabon Special Economic Zone (GSEZ) sera officiellement fonctionnel dès dimanche prochain avec le débarquement du navire le SAFMARINE NIMBA qui y observera une escale. Un événement très attendu aussi bien par les officiels que par le monde des affaires et la population gabonaise d’autant plus que l’entrée en fonction de ce quai vient sonner le glas au monopole de Bolloré dont certaines pratiques ont fini par agacer plus d’un au Gabon. La hausse sans cesse du coût d’affranchissement souvent pratiquée par la multinationale française sur certains biens et services entrant au pays a souvent été à...
(Gabon Review 26/05/17)
En visite du 23 au 24 mai au Gabon, Elisabeth Huybens, la directrice des opérations du Groupe de la Banque mondiale, a rencontré le ministre gabonais de l’Economie Régis Immongault Tatangani, avant de se rendre à la Zone économique à régime privilégié de Nkok. Elle revient sur l’objectif de sa visite et l’intérêt de son Groupe vis-à-vis du Gabon. Gabonreview : Vous venez d’effectuer une visite de 24 heures au Gabon. Peut-on savoir les raisons et les objectifs visés par celle-ci ? Elisabeth Huybens : Je suis venue pour discuter avec le ministre de l’Economie sur notre programme au Gabon et sur l’état de l’économie dans le pays. J’ai aussi profité de l’occasion pour aller visiter la zoneindustrielle de Nkok...
(Les Afriques 26/05/17)
L’institution d’émission monétaire en Afrique centrale a exprimé son inquiétude au sujet de la récession économique dans laquelle sont plongés les pays de la sous-région. La Banque des États de l’Afrique centrale (BEAC) a tenu, le 22 mai 2017 à Yaoundé, une session extraordinaire du Comité de politique monétaire (CPM) dans laquelle l’institution d’émission monétaire a reconnu «l’enracinement» de la crise dans les États de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac). Une situation selon le gouverneur de la BEAC, Abbas Mahamat Tolli, qui a amené la Banque centrale à changer les orientations générales de politique monétaire arrêtées sur la base des perspectives économiques et financières de la sous-région. Ainsi, après avoir constaté qu’en dépit des mesures prises...
(Xinhua 24/05/17)
YAOUNDE, (Xinhua) -- Les pays membres de la Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale (CEMAC) sont en passe de conclure des accords d'aide avec le Fonds monétaire international (FMI), une perspective favorable pour espérer enrayer la crise économique qui frappe la région, annonce le gouverneur de la Banque des Etats de l'Afrique centrale (BEAC). "Aujourd' hui, je peux dire que tous les pays ont renoué avec le FMI et les discussions sont très avancées. D'ici fin juin-juillet, les programmes seront approuvés par le conseil (d'administration) du FMI", a révélé Abbas Mahamat Tolli lors d'un échange avec la presse lundi à Yaoundé. Ces discussions font suite aux résolutions prises lors d'un sommet extraordinaire de la CEMAC tenu fin 2016 à...
(L'Union 23/05/17)
Le vice-Premier ministre chargé de l'Urbanisme, de l'Habitat social et du Logement, Bruno Ben Moubamba, était vendredi dernier au commandement en chef de la Sécurité pénitentiaire, pour la cérémonie officielle de remise au ministère de la Justice, des attestations d'attribution de sites au bénéfice de la Sécurité pénitentiaire. C'est le premier responsable dudit département ministériel, Alexis Boutamba, qui a reçu les documents, avant des les transmettre au commandant en chef de la Sécurité pénitentiaire, le général de brigade Paul Ossiyi. Sur les sites octroyés seront construits de nouvelles unités carcérales et des logements affectés aux agents de ce corps. Selon le directeur général du Centre technique de l'habitat (CTH), Raphaël Ofourougou, neuf sites d'une superficie globale de 363,47 hectares, répartis...
(Gabon Actu 22/05/17)
Le Conseil des ministres réuni vendredi dernier dans la capitale a approuvé le projet de loi rectificatif du budget 2017 adopté le 6 janvier 2017. Selon ce projet de loi, les prévisions du cadrage macroéconomique et budgétaire affichent des opérations budgétaires et de trésorerie équilibrées en ressources et en charges à 2 860 milliards FCFA contre 2 477, 5 milliards FCFA dans la loi de finances initiale, soit une augmentation de 382,5 milliards FCFA. Les recettes du budget de l’Etat s’établiraient à 1 714, 6 milliards FCFA contre 1 858,4 milliards FCFA dans la loi de finances initiale, soit une diminution de 143,8 milliards de FCFA. Le gouvernement n’a pas clairement indiqué d’où proviendront les ressources supplémentaires. Le Gabon négocie,...
(Agence Ecofin 22/05/17)
En marge du sommet islamique arabo-américain à Riyad, Ali Bongo Ondimba, a reçu en audience le 21 mai, une délégation d’affaires russo-saoudienne conduite par Laheq Ghannam Outibi du groupe Rayat al-Mulabi (Arabie saoudite), associé à Yug-Neft (Russie). Cet échange, selon la présidence gabonaise, a permis de faire le point sur un projet de construction d’un barrage hydroélectrique aux chutes de Tsengue-Leledi (4 km en amont du confluent Ogooué-Ivindo) que financeraient des fonds souverains et des banques russes. Un premier protocole d’accord a été signé avec le gouvernement gabonais en juillet 2015, tandis qu’un second, signé avec l’actuel ministre de l’Eau et de l’Energie, ouvre la voie aux études d’impact et de faisabilité. Ce site avait été identifié comme prometteur dès...
(Gabon Actu 20/05/17)
L’Assemblée générale ordinaire des actionnaires de Total Gabon s’est réunie le 19 mai 2017 à Libreville, sous la présidence de M. Guy Maurice. Les actionnaires ont adopté l’ensemble des résolutions agréées par le Conseil d’administration, dont : – l’approbation des comptes de l’exercice 2016 qui font apparaître un résultat net de 6 M$ ; – l’approbation de la distribution d’un dividende net d’impôts au titre de l’exercice 2016 de 4,5$ par action soit 20,25 M$ ; – la ratification de la cooptation, en qualité d’administrateur, de Michel Antseleve pour la durée restant à courir du mandat d’administrateur de son prédécesseur, soit ce jusqu’à l’Assemblée générale statuant sur les comptes de l’exercice 2016 ; – la ratification de la cooptation, en...
(Gabon Actu 20/05/17)
Les employés d’Azur Gabon, entreprise de téléphonie mobile, exige à travers un préavis de grève, la démission urgente de leur directeur général Georges Akoury pour incompétence notoire. Dans un courrier adressé au Président directeur général (PDG) de l’entreprise Jean Usan, les agents reprochent au DG Georges Akoury sa gestion approximative. « Nous le soupçonnions, mais maintenant nous avons la certitude : le problème d’Azur Gabon n’est pas un problème politique, mais de management », ont-il fait remarquer dans la lettre. Réunis en assemblée générale le 18 mai dernier, les agents de l’opérateur de téléphonie mobile et leurs délégués syndicaux ont décidé de débrayer à l’issue du préavis de 8 jours s’ils ne sont pas entendus. Le document a été déposé...
(L'Union 19/05/17)
Le président du Conseil de régulation de l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep) du Gabon, Lin Mombo, a été nommé président du Conseil des régulateurs africains. EN marge du sommet TransformAfrica, qui s’est tenu du 10 au 12 mai 2017 à Kigali au Rwanda sous le thème " Villes intelligentes, Développement accéléré", les chefs d’Etat et de gouvernement présents à ces assises ont mis en place un nouvel organe continental indépendant , à vocation consultative : le " Conseil des régulateurs africains". En raison de la politique avant-gardiste du gouvernement gabonais en matière d’accès aux technologies de l'information et de la communication (TIC), le président du Conseil de régulation de l’Autorité de régulation des communications électroniques...
(L'Union 19/05/17)
Le ministre d’Etat en charge de l’Eau et de l’Énergie, Guy-Bertrand Mapangou, a officiellement inauguré, le 13 mai dernier, la nouvelle station de pompage d’eau d’Atsié dans le 2e arrondissement de la commune de Lambaréné, chef-lieu de la province du Moyen-Ogooué. D’un coût de 750 millions de francs, pour une capacité de production de 100 m3 par heure, cette 2e unité devrait combler le gap constaté dans l’alimentation en eau de la ville et de ses environs, a souligné le directeur général de la Société d'énergie et d'eau du Gabon (SEEG), Antoine Boo. Construit par l’entreprise Seteg, l’ouvrage favorisera un captage d’eau brute sur le fleuve Ogooué, grâce à l’installation d’une station Opalium de 100m3/h. Il viendra ainsi renforcer la...
(Agence Ecofin 19/05/17)
Ce jeudi 18 mai 2017, s’est tenu l’Assemblée Générale du Groupe BGFIBank à l’Hôtel Radisson Blu de Libreville. Au cours de cette rencontre, Monsieur Henri-Claude OYIMA, Président Directeur Général du Groupe a présenté aux actionnaires les résultats de l’exercice 2016 marqué par de bonnes performances avec : Un Résultat Net consolidé de 39 Milliards de CFA en progression de 30% par rapport au précédent exercice, reflétant ainsi le bon niveau de rentabilité du Groupe. Cette hausse significative résulte essentiellement de la forte croissance du Produit net bancaire et d’une bonne maîtrise des risques, Un Produit Net Bancaire en augmentation avec 221 milliards FCFA affichant ainsi une croissance de 1,38 % portée par le dynamisme et les performances du groupe à...
(Agence Ecofin 19/05/17)
Proparco a accordé un prêt de 15 millions d’euros sur 10 ans à Rougier Afrique International, principale filiale du groupe Rougier, pour la préservation et la gestion durable de ses concessions forestières en Afrique Centrale. Marquant le premier investissement de Proparco en République centrafricaine depuis de nombreuses années, ce financement participera au développement socio-économique d’une région enclavée. Ce prêt financera le démarrage des activités en République Centrafricaine où le groupe a obtenu une concession forestière de 270 000 hectares en août 2015 à l’issue d’un appel d’offre international. Il permettra également à la filiale du groupe Rougier de financer l’extension des activités du groupe dans ses autres pays d’intervention (République du Congo, Gabon et Cameroun). « Proparco est très fier...
(Gabon Actu 19/05/17)
Le groupe bancaire BGFIbank dirigé par le tout puissant Henri Claude Oyima a tenu jeudi à Libreville sa première assemblée générale ordinaire après la perte de 3 milliards de FCFA suite à une fraude savamment orchestrée par des « pirates » dont l’identité n’a pas encore été révélée. Les pirates ont procédé à des retraits massifs et sans limitation au même moment dans plusieurs pays européens via des cartes Visa prépayées. La supercherie a vite été découverte grâce aux méthodes de contrôle interne. Les hakers auraient tablé sur des retraits de l’ordre de 13 milliards de FCFA en une seule nuit. La banque avait rapidement remboursé les avoirs des clients qui avaient perdu confiance suite à cet épisode. Les cartes...
(Xinhua 18/05/17)
L' Union européenne (UE) a interdit de son espace aérien à six compagnies gabonaises et imposée des mesures de restriction à deux autres compagnies, selon un communiqué de l'UE publié mercredi à Libreville. L'UE a notamment placée dans une liste noire les compagnies Afric Aviation, Allegiance Air Tourist, Nationale Regionale Transport (N.R.T), Sky Gabon, Solenta Aviation Gabon et Air Tropical. Ces transporteurs aériens ne respectent pas les règles de sécurité, selon l'UE. Seules deux compagnies gabonaises sont autorisées dans l'espace aérien européen. Il s'agit d' Afrijet et de Nouvelle Air Affaires (SN2AG), toutes les deux sont spécialisées dans les vols d' affaires et les évacuations sanitaires. Les autorisations accordées à ces deux compagnies sont assorties des mesures de restriction. Quelques...
(Agence Ecofin 18/05/17)
Le ministre de l'Agriculture, de l'élevage, chargé de la mise en œuvre du programme Graine (Maepg), Yves Fernand Manfoumbi et sa collègue déléguée chargée de l'Agro-industrie, Patricia Taye Zodi (photo), ont participé à la validation de la stratégie « villes vertes » au Gabon. Yves Fernand Mafoumbi a indiqué qu’à travers cette stratégie, son administration travaille en étroite collaboration avec la FAO pour l'éclosion et la visibilité du secteur agricole. La stratégie « villes vertes » menée par la FAO a pour objectif d’améliorer la sécurité alimentaire dans les principales villes du Gabon, notamment en encourageant le développement de l’agriculture dans les espaces périurbains. Ce programme se concentre sur les villes de Libreville et de Franceville, autour desquelles ont été...
(Agence Ecofin 17/05/17)
Après Versailles, l’an dernier, Libreville abrite, depuis le 15 jusqu’au 19 mai courant, la Convention annuelle des cadres dirigeants du Groupe BGFIBank, sous une approche intitulée Bgfi Ceo Meeting (BCM). Si l’an dernier, les réflexions étaient plutôt axées autour de «la révolution digitale», dans le but de contribuer utilement au renouvellement des métiers, et d’identifier un certain nombre d’orientations stratégiques pour une meilleure transition vers le digital au sein du groupe, le Bgfi Ceo Meeting 2017 axe sa réflexion sur « Les enjeux de la banque de demain» dans le but de favoriser une meilleure appropriation des objectifs stratégiques, de développer la synergie groupe et de renforcer l’engagement et la responsabilité collective. Neuf principales thématiques seront au cœur de cette...
(L'Union 17/05/17)
Même si, comme il fallait s'y attendre, au regard de la diversité politique des membres de cette collectivité locale, l'unanimité n'a pas été au rendez-vous, plusieurs élus ayant voté contre le texte. LA session ordinaire du conseil municipal de la commune de Libreville convoquée pour l'examen et l'adoption du budget primitif a livré ses conclusions hier en soirée après des débats houleux. Le budget de l'exercice 2017 a toutefois été approuvé à 103 voix pour et 46 contre, toutes du Centre des libéraux réformateurs (CLR) d'après les informations qui nous ont été rapportées. Le budget de 2017 est donc arrêté en recettes et dépenses à la somme de 26 089 004 056 francs. Contre 26 785 525 687 francs en...
(Financial Afrik 17/05/17)
En 45 ans, la BGFI Bank a franchi de nombreuses barrières comme l’a rappelé le président directeur général, Henri Claude Oyima, dans son discours d’ouverture aux BGFI CEO Meetings qui se tiennent du 15 au 19 mai 2017. Extraits substantiels. “…Voila 45 ans déjà que BGFIBank accompagne ses clients dans leurs projets personnels et professionnels, en leur offrant des produits et des services innovants et fiables, sur mesure, parfaitement adaptés à leurs besoins. Ce souci constant de satisfaire nos clients nous a permis d’acquérir une expertise unique, tout en évoluant progressivement. D’une banque mono-métier au Gabon, nous nous sommes ainsi mué, au fil des ans et à force de travail et d’innovation, en un groupe financier international, multi-métiers, multi-pays. Notre...
(Gabon Review 16/05/17)
La compagnie pétrolière est bénéficiaire sur les trois premiers mois de l’année, avec un résultat net de 11 millions de dollars, contre -16 millions de dollars au premier trimestre 2016. Une embellie principalement liée à la hausse du chiffre d’affaires et à la baisse des charges d’exploitation. Surfant sur l’embellie de la fin de l’exercice, Total Gabon a renoué avec les bénéfices en ce début d’exercice 2017. En effet, la compagnie pétrolière a publié, ce 15 mai, un résultat net de 11 millions de dollars au premier trimestre 2017, contre une perte de 16 millions de dollars sur la même période un an plus tôt. Un résultat bénéficiaire consécutif à la hausse du chiffre d’affaires. Celui-ci s’est élevé à 201...

Pages

(El Watan 06/02/17)
La CAF a décidé, vendredi, de lui confier la CAN-2017 des moins de 17 ans en remplacement de Madagascar qui devait initialement organiser cette édition au mois d’avril prochain. La décision a été prise par la CAF lors de la réunion de son comité exécutif, vendredi passé à Libreville. Le Gabon a été choisi aux dépens du Soudan, l’autre candidat à l’organisation de cette édition qui a été, pour la circonstance, décalée du 21 mai au 4 juin 2017. La CAF a justifié cette décision par le retard affiché par Madagascar dans la préparation du tournoi. Un argument qui pourrait être la partie immergée de l’iceberg sachant que le Gabon n’était pas prêt pour la 31e édition à quelques mois...
(Gabon Actu 06/02/17)
Le Cameroun a remporté dimanche à Libreville la Coupe d’Afrique des nations (CAN Total, Gabon 2017), la 5ème de sa glorieuse histoire du football au niveau continental. Le Cameroun a battu en finale l’Egypte (2-1). Et pourtant l’histoire retiendra que c’est l’Egypte qui a ouvert le score dès la première mi-temps à la 22ème minute par Mohamed Eleney. Score à la mi-temps (0-1). Les Lions indomptables sont revenus sur la pelouse très blessés et surtout revigorés par les conseils de leur entraineur, le belge Hugo Bross. Le match a basculé à la 58ème minute lorsque Nicolas Nkoulou a égalisé. Vincent Boubakar a tué la rencontre sinon crucifié les Pharaons à la 88ème minute au terme d’une action individuelle. L’Egypte n’accrochera...
(Gabon Actu 06/02/17)
Les étalons du Burkina Faso ont terminé à la 3ème place au classement général de la Coupe d’Afrique des nations (CAN Total, Gabon 2017) après avoir battu samedi au stade Michel Essonghé de Port-Gentil contre le Ghana (1-0). Combattifs comme des véritables guerriers, les burkinabé ont fait preuve de réalisme dans cette petite finale contre l’orgue ghanéen qui s’est finalement révélé comme un géant aux pieds d’argile. Les Ayew, Atsu, Gyan et les autres cadres de la sélection nationale du Ghana ont certes démontré leur technicité mais ont pêché par manque de réaliste. « Game over », c’est quasiment ce message qui colle à la sélection ghanéenne qui court toujours derrière sa première CAN. Paulo Duarte, le coach du Burkina...
(Belga 03/02/17)
Le gardien d'Ostende et doyen des joueurs du Gabon retenus pour la Coupe d'Afrique des Nations de football qui se déroule actuellement dans le pays, Didier Ovono a lancé un appel au peuple, encourageant le pays-hôte à surmonter ses divisions post-électorales. Lui s'est engagés pour battre le Cameroun, dimanche, et ainsi qualifier le pays pour les quarts de finale du tournoi. "On doit battre le Cameroun. Binationaux ou pas, on est Gabonais. Et celui qui rentre sur le terrain, qu'il soit né ici ou en France, il est Gabonais", a-t-il déclaré vendredi. "On est des Gabonais avant tout. Il y en a certains qui ont perdu des proches. Mais quand on va défendre le pays, on le défend d'abord avec...
(Gabon Review 02/02/17)
Auteur de trois remarquables matchs en cette Coupe d’Afrique des Nations (Can) de football que son pays, le Gabon, organise, Denis Bouanga est apparu comme la véritable révélation de la sélection gabonaise. Alors qu’on attendait une confirmation de tout le bien dont on disait du capitaine des Panthères, Pierre Emerick Aubameyang, c’est plutôt un jeune novice de la sélection gabonaise qui s’est illustré. Lui, c’est Denis Bouanga, sociétaire de Tours FC en ligue 2 française. Pour sa première sélection en équipe nationale, malgré l’élimination des Panthères, ce jeune homme de 22 ans aura imprimé sa marque sur les matchs livrés par le Gabon, mais plus encore dans les cœurs des supporteurs du Onze national. Pour son premier match face aux...
(AFP 02/02/17)
Le directeur sportif du Borussia Dortmund a demandé jeudi à son attaquant star, le Gabonais Pierre-Emerick Aubameyang, de moins se répandre dans la presse à propos de son départ du club à la fin de la saison. "Nous nous sommes rapidement parlés, et je lui ai conseillé de donner moins d'interviews pour évoquer son futur, et de se concentrer sur une qualification en Ligue des champions", a déclaré Michael Zorc au journal local WAZ. "Il a compris", a-t-il ajouté. Aubameyang, actuel meilleur buteur de Bundesliga avec 16 réalisations en autant de matches, a récemment donné deux interviews dans lesquelles il a expliqué envisager de quitter le club en juin. Mais un départ chez le rival du Bayern Munich est exclu,...
(Gabon Actu 01/02/17)
Le Vice-Président de la NBA Africa (la National Basketball Association), le Sénégalais Amadou Gallo Fall en séjour au Gabon a discuté avec le ministre gabonais des Sports, Nicole Assélé de la possibilité de mettre en œuvre au Gabon le projet de ‘’la Junior NBA’’ qui consistera à créer au Gabon 30 clubs dont les meilleurs rivaliseront avec les autres « cracs » du continent. ‘’La Junior NBA’’ est déjà développée par la NBA dans huit (8) pays en Afrique. C’est un programme Sport-Etudes qui verra la création de trente (30) équipes dans les Collèges, Lycées et Grandes Ecoles de la capitale. Ces sélections porteront les noms des trente (30) équipes de la NBA et s’affronteront d’abord au niveau national, avant...
(Jeune Afrique 31/01/17)
L'équipe de football gabonaise a reçu les encouragements du président Ali Bongo Ondimba, passé outre son élimination lors de la compétition de football panafricaine, accueillie cette année par le pays. Convoqués au palais présidentiel le 23 janvier, alors qu’ils venaient de se faire éliminer de la CAN dès le premier tour à l’issue de trois matchs nuls, face à la Guinée-Bissau (1-1), au Burkina (1-1) et au Cameroun (0-0), les Gabonais étaient dans leurs petits souliers. Mais, au soulagement général, Ali Bongo Ondimba s’est montré conciliant. « Le plus surprenant, c’est qu’il n’a pas parlé des causes de cet échec : la mauvaise préparation, le choix tardif d’un sélectionneur [l’Espagnol José Antonio Camacho]. Il a fait remarquer que l’équipe n’avait pas...
(AFP 30/01/17)
Locomotive pour l'urbanisation de la région du nord-Gabon ou "éléphant blanc" ? L'avenir du stade d'Oyem, construit à la périphérie de la 4e ville du pays au coeur de la forêt équatoriale, pose question, alors que la série de six matches de la CAN-2017 qu'il devait accueillir s'est achevée dimanche. Après RD Congo-Ghana, l'une des affiches des quarts de finale, quand se déroulera la prochaine rencontre d'envergure dans l'enceinte d'Oyem ? Il faudra attendre déjà que les travaux soient complètement terminés... d'ici "juin 2017", selon les responsables du chantier. Achevé à "95%", l'écrin flambant neuf de 20.000 places, impeccable à l'intérieur et répondant aux normes de la CAF et de la Fifa, a donné un spectacle peu commun durant la...
(Gabon Actu 28/01/17)
Le Journaliste de Canal +, Robert Brazza, arrivé au Gabon pour animer des plateaux de télévision sur la CAN 2017 qui se déroule dans le pays, n’a jamais été expulsé par les autorités, a affirmé le ministre de la Communication, Porte parole du gouvernement, Alain Claude Bilie By Nze démentant à l’occasion des informations de presse ayant annoncé que le journaliste a été expulsé. « En début de semaine, un journal annonçait que Monsieur Robert BRAZZA, présentateur de l’émission « Soir de CAN » sur la chaîne Canal+ Sport Afrique avait été expulsé du Gabon pour avoir critiqué les stades accueillant la compétition continentale de Football, des informations sitôt relayées par une Radio internationale », a appelé M. Bilie By...
(Jeune Afrique 27/01/17)
Le premier tour de la Coupe d'Afrique des nations 2017 s'est achevé mercredi 25 janvier. Avant les quarts de finale, qui débutent samedi 28 janvier, l'heure est donc à un premier bilan, entre déceptions et surprises. Nous l’avions écrit : bien malin qui allait se frotter au jeu des pronostics dans cette Coupe d’Afrique des nations 2017. Vous aviez parié sur la bonne tenue du Gabon et une flambée de sa star, Pierre-Emerick Aubameyang ? Vous avez eu tort ! Vous comptiez sur Riyad Mahrez et la solide équipe d’Algérie pour aller au bout de la compétition ? C’est encore raté ! Et nous ne vous parlons même pas du faux-pas des Ivoiriens, tenants du titre, qui n’ont pas su...
(Afrik.com 27/01/17)
Tous éliminés dès la phase de groupes de la CAN 2017 l’Algérie, la Côte d’Ivoire, tenante du titre, le Gabon, pays-hôte, et dans une moindre mesure le Mali ont déçu. Eléments d’explications. - Algérie Pourquoi ils ont déçu Même si leur statut se retrouvait fragilisé depuis les deux contre-performances en éliminatoires du Mondial 2018, les Fennecs avaient rallié le Gabon avec l’un des meilleurs effectifs sur le papier, forts notamment du meilleur joueur africain de l’année consacré par la CAF, Riyad Mahrez. Même si leur groupe B était relevé (Sénégal, Tunisie et Zimbabwe), les voir sortir aussi tôt sans victoire au compteur n’était clairement pas au programme. Qu’est-ce qui n’a pas marché ? Depuis des mois, la Fédération algérienne navigue...
(AFP 26/01/17)
Quatre jeunes proches de l'opposition au Gabon ont été inculpés mercredi pour "trouble à l'ordre public" après avoir été interpellés il y a une semaine en marge d'une manifestation contestant l'accueil de la Coupe d'Afrique des Nations de football, a-t-on appris de source judiciaire. "Ils ont été présentés à un juge d'instruction qui les a inculpés pour attroupement non armé ayant troublé l'ordre et la sécurité publics", a indiqué à l'AFP une source judiciaire. Les quatre militants, appartenant à un mouvement proche de l'opposant Jean Ping, ont été laissés en liberté provisoire, a précisé cette même source. Ils ont passé une semaine en détention provisoire après avoir été arrêtées mercredi dernier à Libreville lors d'une manifestation. "Il leur est reproché...
(Gabon Actu 26/01/17)
Les 4 jeunes militants de l’opposition, proche du Mouvement Héritage et modernité (H&M), interpellés le 18 janvier dernier à Nkembo (2ème arrondissement de Libreville) où ils avaient brièvement manifesté leur hostilité contre la CAN 2017 que le Gabon organise ont bénéficié mercredi d’une liberté provisoire après une semaine de garde à vue, a appris Gabonactu.com de source judiciaire. Marceau Malekou, Melvin Gondjout , Alex Haore et Barry Ndimal ont été présenté ce mercredi devant un procureur. Il les a inculpés pour trouble à l’ordre public avant de désigner un juge d’instruction. Celui-ci a écouté la « plaidoirie » du trio d’avocats commis par H&M pour défendre ces jeunes qui ont manifesté leur droit de dire non. Jean Rémy Bantsantsa, Chambrier...
(Gabon Review 26/01/17)
La ministre des sports estime que l’une des raisons possibles de la débâcle de l’équipe nationale est l’opposition manifestée par certains pour l’organisation de cet événement. Fondée sur les croyances africaines, celle-ci aurait contribué à l’échec prématuré des Panthères du Gabon. «Nous sommes avant tout des Africains. Les ondes négatives de ceux qui maudissaient leur équipe a probablement influencé négativement la prestation de notre équipe nationale. Le public était certes là nombreux, mais vous ne pouvez pas avoir chez un même peuple ceux qui soutiennent et ceux qui souhaitent l’élimination», a déclaré Nicole Asselé sur Gabon 24. Pas limitée à voir le rôle des ondes négatives dans cette élimination, la ministre y a lu comme un acharnement contre les joueurs...
(Gabon Review 25/01/17)
Accusant les autorités gabonaises d’avoir déplacé les priorités du peuple en organisant la Coupe d’Afrique des nations (Can) de football, l’opposant et homme d’église s’est réjoui de l’élimination de l’équipe nationale. Deux jours après l’élimination de l’équipe nationale de football à la Can, Georges Bruno Ngoussi ne cache pas sa joie. Il faut dire que l’opposant et homme d’église, responsable de l’Eglise internationale de Nazareth, n’avait jamais donné sa bénédiction pour l’organisation de cet événement sportif au Gabon. Il y voyait une sorte de «malédiction» pour le pays. Les événements postélectoraux de fin-août 2016 n’ont d’ailleurs fait que renforcer son refus et ses craintes de voir le Gabon échouer. Et l’élimination des Panthères le 22 janvier est, selon lui, un...
(Agence Gabonaise de Presse 25/01/17)
Le président gabonais, a encouragé et rassuré lundi, au cours d’une audience, les Panthères du Gabon sortis prématurément de la Coupe d’Afrique des nations que le pays organise depuis le 14 janvier dernier, indique un communiqué de la direction de la communication présidentielle parvenu mardi à l’AGP. « Nous devons être grands dans la victoire comme dans la défaite. Nous avons vu une équipe qui est montée en puissance. C’est cela que le peuple attend et les Gabonais peuvent noter le valeureux combat que vous avez mené. J’ai vu des guerriers. Ainsi, nous devons avoir la bonne attitude car nous sommes tombés les armes à la main. Lorsqu’on y met du cœur, on peut faire beaucoup de choses. Au staff...
(Gabon Review 24/01/17)
Auteur de trois remarquables matchs en cette Coupe d’Afrique des Nations (Can) de football que son pays, le Gabon, organise, Denis Bouanga est apparu comme la véritable révélation de la sélection gabonaise. Alors qu’on attendait une confirmation de tout le bien dont on disait du capitaine des Panthères, Pierre Emerick Aubameyang, c’est plutôt un jeune novice de la sélection gabonaise qui s’est illustré. Lui, c’est Denis Bouanga, sociétaire de Tours FC en ligue 2 française. Pour sa première sélection en équipe nationale, malgré l’élimination des Panthères, ce jeune homme de 22 ans aura imprimé sa marque sur les matchs livrés par le Gabon, mais plus encore dans les cœurs des supporteurs du Onze national. Pour son premier match face aux...
(Gabon Review 24/01/17)
L’élimination des Panthères du Gabon à la 31e Coupe d’Afrique des Nations (Can) de football, le 22 janvier dernier, par les Lions indomptables du Cameroun est diversement appréciée par les supporteurs du Onze national. Si d’aucuns parlent de malchance et de mauvaise organisation, d’autres évoquent des raisons politiques et même spirituelles pour justifier cette élimination. De mémoire de supporteur, jamais l’élimination d’une équipe nationale de football participant à la compétition que son pays organise n’aura été si diversement appréciée. Entre ceux manifestant leur joie, ceux évoquant le non respect de la mémoire des morts, ceux ayant mis en avant les enjeux politiques et ceux qui manifestent leur tristesse, cette élimination des Panthères du Gabon est davantage venue accentuer la crise...
(L'Union 24/01/17)
De multiples raisons à cette élimination précoce des Panthères. La gestion de l'équipe est en cause, mais aussi la motivation des joueurs. Cette élimination pose quantité de questions. Libreville s'est réveillée hier avec la gueule de bois. La sélection nationale gabonaise n'a pas pu battre le Cameroun et est éliminée de "sa" CAN. Alors, chacun cherche à en comprendre les causes et chacun y va de son explication. "On avait tout pour se qualifier. (...) Il nous a manqué peut-être cette petite hargne en plus qui fait la différence", a déclaré le capitaine du Gabon, Pierre-Emerick Aubameyang. Cette petite hargne en plus ? Beaucoup de choses semblent avoir concouru pour empêcher certains joueurs de l'avoir. Lorsqu'on dispute une compétition de...

Pages

(Gabon Actu 10/12/15)
Le Ministre gabonais de la Communication, Alain-Claude Bilie-By-Nze, a donné mardi soir, à Franceville au sud-est du Gabon, le coup d’envoi de la 3e édition du Festival de film de Masuku dont le thème est « Nature – Environnement ». Pour sa 3ème édition, le festival propose une vingtaine de films du 8 au 12 décembre 2015 à Franceville et à Moanda, deux des principales villes de la province du Haut-Ogooué très connue pour son antique pont en liane et son exploitation de minerais de manganèse (3,5 millions de tonnes par an). « Je crois fermement que le festival de Masuku va être la tribune par excellence qui réconciliera l’être humain et la nature, la tradition et le modernisme, l’image...
(Gabon Review 09/12/15)
Le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Alain-Claude Bilie-By-Nze, a lancé solennellement, le 8 décembre 2015, la troisième édition du festival du film de Masuku (Franceville) axé sur la nature et l’environnement. En séjour dans la province du Haut-Ogooué, le ministre de la Communication, a donné le coup d’envoi de la troisième édition du film de Masuku. Un festival parrainé, pour cette édition, par le grand cinéaste animalier français, Jean-Yves Collet, réalisateur de «L’incroyable aventure du gorille Mabéké» diffusé à l’ouverture. Présenté hors compétition, ce film documentaire retrace le retour d’une famille de gorilles, dont le mâle, Mabéké, a vécu pendant 19 ans en captivité. Des images émouvantes, mettant en scène le Centre international de recherche médicale de Franceville...
(Gabon Review 03/12/15)
Reçus, le 2 décembre courant, par le ministre de la Communication, Rey-Wilfried Metene et Braddy Jordan Bidaye, pourront peut-être réaliser de vrais documentaires. Achevée le 29 novembre dernier sur une note de satisfaction, la 10e édition des Escales documentaires de Libreville a permis au public de découvrir 20 films. Au lendemain de la clôture de ce festival, le ministre de la Communication a reçu les lauréats. La délégation conduite par le directeur général de l’Institut gabonais de l’image et du son (Igis), Joseph Henri Koumba, et comprenant des cinéastes tels que Samantha Biffot ou Pauline Mvélé, a échangé avec Alain-Claude Billie-By-Nzé sur les suites à donner aux réalisations des jeunes lauréats qui, à partir de leurs téléphones portables, ont su...
(Gabon Review 02/12/15)
Le jeune peintre prend d’assaut l’espace du Nomad avec une exposition dénommée «Couleur Ogooué». Pour l’exposition dénommée «Couleur Ogooué», ouverte le 27 novembre dernier, les murs du Nomad, ses couloirs et ses différentes salles de réception sont tapissés de tableaux de Patrick Louembet, un jeune peintre que la résidence hôtelière accompagne depuis de longs mois. Grâce à la notoriété de cette structure hôtelière, un public composé de fins connaisseurs d’art, de nombreux passionnés et de bien de curieux, toujours prompts à questionner les artistes pour en savoir plus voire pour quelques commandes, ne cesse de découvrir ce jeune talent. Après sa première exposition baptisée «Expo vert, jaune… bleu» en juin dernier, Patrick Louembet est de retour sur les cimaises. «Cette...
(Gabon Review 01/12/15)
La 10e édition du festival de films documentaires s’est achevée le week-end dernier, avec la distribution des trophées. En présence du ministre de la Communication, Alain-Claude Billie-By-Nzé, la 10è édition des Escales documentaire des Libreville (EDL) s’est achevée, le 29 novembre dernier, sur une note de satisfaction, le public ayant pu découvrir 20 films. «Des films de grand cru», a confié un membre du jury, non sans reconnaître la difficulté qu’il y a eu à les départager. «Nous avons eu la chance de visionner des films dont la richesse, la cohérence, la pertinence ont été autant d’embûches pour le jury, rendant notre choix difficile voire frustrant. Chaque sujet a été pour nous l’occasion de nous imprégner de la réalité de...
(Ogooue Infos 26/11/15)
La salle de conférence de l’institut français du Gabon (IFG), a refusé du monde le 23 novembre 2015, à l’ouverture de la 10e édition des Escales documentaires de Libreville. Deux films en levée de rideau : «L’africain qui voulait voler» de la réalisatrice gabonaise Samantha Biffot et «Charles Ntchorere, un africain face aux Nazis » du Franco-gabonais Jacky Moiffo ont tenu le public en halène. Le premier documentaire retrace l’histoire et le chemin du jeune Gabonais Luc Benza, qui grâce à une détermination sans faille va réussir à intégrer le temple Shaolin en Chine, afin d’ acquérir les techniques traditionnelles de Kung Fu. Le deuxième retrace les grands moments de la vie et de la carrière militaire de Charles NTchoreré,...
(Jeune Afrique 25/11/15)
D'origine ivoiro-gabonaise, l'humoriste moque les travers de ses compatriotes… comme ceux des toubabs. Volonté de fer dans un corps frêle, allure pétulante, Tatiana Rojo n’a pas son pareil pour amuser la galerie. En artiste accomplie, sur scène comme en interview, elle jongle, pour mieux cacher ses émotions, avec les accents (français, ivoirien, canadien…), explore avec dextérité le caractère de ses personnages, se joue des incompréhensions culturelles et s’amuse de la vie, même si celle-ci ne lui fut pas toujours agréable. Née au Havre (nord de la France), en 1979, d’une mère ivoirienne et d’un père gabonais, celle qui a grandi à San Pedro à partir de 6 ans et connu la faim a su faire de l’humour une arme de...
(Agence Gabonaise de Presse 14/11/15)
L’institut Gabonais de l’image et du son (IGIS), en partenariat avec la mairie de Libreville, ont organisé un concours allant du 4 au 20 novembre prochain en prélude à la 10ème édition des Escales documentaires de Libreville prévue du 23 au 29 du mois en cours, annonce le site internet de l’IGIS. Placé sous le thème « citoyen filmeur, citoyen acteur », ce concours consiste à réunir, impérativement à l’aide d’un téléphone portable, des images vidéos de Libreville et ses environs, mettant en exergue la qualité de la vie. Il s’agira par ailleurs, « de familiariser les citoyens à la réflexion et à l’action sur la qualité de la vie urbaine, en s’appuyant sur les différentes opportunités numériques que sont...
(Agence Gabonaise de Presse 11/11/15)
La chorale de chants chrétiens « Vox Spiritu Dei » qui signifie en latin la Voix de l’esprit de Dieu de la cathédrale St. Louis de Port-Gentil et son fondateur, Léon Ababe, ancien président de la Fédération gabonaise de football (FEGAFOOT, 2004-2008) ont reçu samedi dans la capitale économique du Gabon la bénédiction sur parchemin du Pape François. « Sa Sainteté François donne de grand cœur la bénédiction apostolique au directeur Léon Ababe et aux membres de la chorale Vox Spiritu Dei de la cathédrale St. Louis de Port-Gentil et invoque l’abondance des grâces divines et la protection de la Sainte Vierge Marie », a écrit François sur un parchemin qui a été remis à M. Léon Ababe président fondateur...
(Gabon Actu 22/10/15)
La 4ème édition du « Les Ngombistes », Guide des Professionnels de la Culture, des Arts et du Spectacle au Gabon est en kiosque depuis une semaine, annonce l’association qui édite cet outil d’information et de promotion de la culture gabonaise. Outre les contacts répertoriés par corporation, l’ouvrage de 124 pages dresse un panorama contextuel des différentes branches d’activités du secteur, sous la perspective du développement des industries culturelles au Gabon et la professionnalisation des filières. Dans cette nouvelle édition, l’annuaire « Le Ngombiste » met en lumière un secteur culturel en plein mouvement et propose un contenu plus riche, présenté sous un nouveau format, avec un index et une mise en page dynamique. Pour cette édition 2015/2016, l’association a...
(Afrique 7 16/10/15)
Le « Berklee College of Music » et le gouvernement du Gabon se sont associés pour créer une école de musique panafricaine dans la capitale, Libreville. Une aubaine pour les jeunes musiciens gabonais qui pourront après deux ans à Libreville finir leur cursus à Boston. Le Berklee College Music : Un établissement prestigieux Le Berklee College of Music est une école de musique de Boston, aux États-Unis. Avec un effectif d’environ 3 800 élèves et 460 professeurs, c’est l’une des plus grandes écoles de musique privées des États-Unis. Berklee comporte actuellement 26 % d’étudiants étrangers. Le président de Berklee, Roger Brown, a signé un protocole d’accord mercredi avec le président du Gabon, Ali Bongo Ondimba « La construction de l’école...
(Ogooue Infos 14/10/15)
L’association Danse au féminin a lancé le 13 octobre 2015 à Libreville, la 3e édition du festival Danse Fé sous le thème : « Femme, paix et sécurité : la situation des femmes en temps de conflits ». C’est au cours d’une conférence de presse mardi 13 octobre à l’institut français du Gabon que la présidente de l’association, Aida Camara et ses collaboratrices ont donné le coup d’envoi de l’événement. Organisé sous le thème « Femme, paix et sécurité : la situation des femmes en temps de conflits », le festival Danse Fé a pour but de regrouper les danseuses de divers horizons en plateforme unique et promouvoir le leadership féminin par des activités culturelles. ‘’La vocation du festival est...
(Gabonews 07/10/15)
L’Unité de Coordination du Projet (UCP) a réuni les lauréats en catégorie espoir afin de découvrir le Cabinet qui aura la responsabilité d’accompagner les gagants dans la mise en œuvre de leur projet. D’où la tenue de la réunion de pré-démarrage ouverte par le coordonnateur du projet Michel Auguste Busamba, en présence des experts de le Banque mondiale, de l’équipe d’expert de Deloitte, ainsi que des lauréats. Près de 7 lauréats ont répondu présents à cette première session de pré-démarrage ayant pour objectif de présenter les grandes lignes de cette collaboration. Une véritable prise de contact qui a consisté pour le cabinet Deloitte de se présenter aux lauréats et de présenter le programme d’accompagnement des lauréats. « Enthousiaste » s’est...
(Gabon Review 21/09/15)
L’Agence gabonaise de développement et promotion du tourisme et de l’hôtellerie (Agatour), annonce pour le 29 septembre et ce, jusqu’au 1er octobre 2015, un nouveau séminaire de formation des opérateurs du secteur touristique. Recevant les opérateurs touristiques à déjeuner le 14 janvier dernier, le directeur général de l’Agence gabonaise de développement et de promotion du tourisme et de l’hôtellerie (Agatour) en avait profité pour décliner les axes de sa stratégie pour l’année 2015. Gabriel Awore Mayindo avait indiqué que son ambition était notamment d’initier l’organisation d’une série de séminaires et formations sur le management des structures hôtelières, l’accueil et la communication, le montage et le financement des projets touristiques ainsi que la décentralisation dans la gouvernance du secteur touristique. «Ces...
(Gabon Review 18/09/15)
Michèle Berekyah et Monk-e1, originaires du Canada, animent des ateliers de slam et de graffiti, en prélude à un festival qui se tiendra à Libreville. Inspirée par son frère Monk-e1, slameur et tagueur de renom, Berekyah a lancé le festival Fro «les Fondations reposent sur les origines», qu’elle organise depuis quatre ans. Un festival culturel axé sur l’art et l’échange culturel. Trois éditions ont déjà eu lieu à Montréal au Canada et une autre en Guyane française. Cette année, en collaboration avec la chanteuse gabonaise Naneth, une nouvelle édition aura lieu au mois de décembre prochain à Libreville. La présence de Berekyah et de Monk-e1 au Gabon entre donc dans le cadre des préparatifs de ce rendez-vous qui enregistrera la...
(RFI 14/09/15)
Au Gabon, la police veut être plus proche des populations. Aussi, pour se faire aimer, a-t-elle lancé il y a quelques semaines «Allo La Police», une mini-série télévisée réalisée par Romeo Apanga, diffusée tous les jours sur les antennes de la télévision nationale (Gabon Télévision). La Grande muette communique et surtout met à la disposition du public un numéro vert pour les appels de détresse. A Libreville, le reportage de notre correspondant.
(Gabon Review 20/08/15)
Nommée ambassadeur de bonne volonté du Fonds des nations unies pour la population (UNFPA) à la faveur de la dernière célébration de la Journée internationale de la jeunesse, Maggaly Nguema, Miss Cemac, appelle les jeunes Africains, particulièrement les jeunes femmes, à imposer leur leadership. Gabonreview : Que représente pour vous cette distinction de l’UNFPA, en tant que jeune et surtout en votre qualité de Miss Cemac ? Pour la jeune femme que je suis, cette distinction est un honneur, un grand encouragement pour mes projets à venir. Le titre d’ambassadeur est un titre influent, que les jeunes ne reçoivent pas très souvent. Mais aujourd’hui cette distinction est une preuve que la valeur n’attend point le nombre d’années. Le travail et...
(Ogooue Infos 10/08/15)
Les leaders et les fidèles des assemblées de Dieu du Gabon sont réunis à Libreville depuis le 6 août 2015, à la faveur d’une convention nationale. L’événement qui réuni également plusieurs invités venus de pays d’Afrique centrale et l’ouest, ainsi que des Etats-Unis d’Amérique.est jumelé à la célébration du 76é anniversaire de ce mouvement religieux L’objectif de ces assisses de Libreville, est d’une part, d’arrimer aux standards organisationnels internationaux et, d’une part, de permettre à chacun des participants d’affronter efficacement les défis de l’heure. ‘’Chers frères et sœurs en Christ, les assemblées de Dieu du Gabon sont notre famille spirituelle. Que le seigneur soit béni pour vos contributions inestimables en vue de pérenniser l’œuvre, ici au Gabon et ailleurs. Votre...
(Gabon Review 06/08/15)
Enseignant à Oyem, le chef lieu de la province du Woleu-Ntem, Tsira Nganémote parle des CD et DVD qu’il vient de mettre sur le marché, en hommage à feu Pierre Claver Nzeng. Gabonreview : Vous êtes enseignant en poste à Oyem. Vous êtes également acteur de théâtre et de cinéma, musicien, chanteur, auteur et compositeur. Vous venez de mettre sur le marché du disque votre 4è opus titré «Me Mekang» (Moi, je suis parti, en langue Fang) et qui compte10 titres ; un hommage que vous dites faire à Pierre Claver Zeng. Pourquoi lui, quand on sait que le Gabon a perdu plusieurs sommités de la chanson, à l’exemple de Oliver Ngoma ou Sonny Edingo ? Tsira Nganémote : Un...
(Gabonews 04/08/15)
La célèbre animatrice qui a fait la pluie et le beau temps d’Africa N°1, la radio africaine, Eugénie Diecky, d’origine gabonaise, va lancer officiellement à la rentrée de cette année 2015 à Paris en France, la radio télévision africaine (RTA). Selon la promotrice de la chaîne de télévision panafricaine, la RTA diffusera dans un premier temps sur Internet dans sa phase expérimentale avant d’entrer progressivement dans les bouquets satellites. But visé par la jeune dame gabonaise, « révolutionner le paysage audiovisuel africain en réalisant des émissions inédites qui vont montrer le génie des africains ». RTA émettra aussi via le mode traditionnel par une implantation en Afrique de l’Ouest et centrale. Eugénie Diecky, "la voix d’Afrique", a été animatrice et...

Pages

(Jeune Afrique 26/05/17)
Le dialogue politique au Gabon devrait permettre à Ali Bongo Ondimba de se représenter en 2023. Une décision qui divise l'opposition. L’opposition qui participe au dialogue national a tranché : contrairement à ce qu’elle avait d’abord envisagé, elle ne réclamera ni une limitation du nombre des mandats présidentiels ni l’interdiction du cumul des mandats, de député et de maire notamment. La ligne de René Ndemezo’o Obiang, le leader de Démocratie nouvelle (DN), l’a donc emporté sur celle défendue par Pierre-Claver Maganga Moussavou, le patron du Parti social-démocrate. Les deux hommes coprésident le dialogue pour le compte de l’opposition, mais le second a été mis en minorité, malgré le soutien que lui a apporté Mike Jocktane, l’ancien vice-président de l’Union nationale. Les...
(Dw-World 24/05/17)
À trois jours de la fin du dialogue, les participants, la majorité présidentielle et une frange de l'opposition se réjouissent des progrès réalisés. Ils concernent les réformes institutionnelles et électorales. La commission électorale au Gabon, la CENAP, a fait l'objet de beaucoup de critiques lors de la présidentielle du mois d'août dont Ali Bongo est déclaré vainqueur. C'est pourquoi les participants notamment ceux issus de la frange de l'opposition qui participe à ce dialogue, ont beaucoup misé sur des réformes de cet organe de gestion des élections ainsi que de la Cour constitutionnelle. Les élections ont été suivies d'affrontements...
(Le Monde 22/05/17)
Ce sont plus de 8 millions de dollars qui auraient transité par les comptes de Joseph Szlavik, pour payer le train de vie de la présidence gabonaise aux Etats-Unis. Par François Pilet Le président du Gabon Ali Bongo Ondimba (au centre) ici en 2011 avec l’ambassadrice de Chine à Libreville et le président de la fédération de football Placide Dieudonné Engadjas durant l’inauguration du stade de l’Amitié. Les autorités américaines ont séquestré un demi-million de dollars sur les comptes du lobbyiste américain Joseph Szlavik. Ce dernier est soupçonné d’avoir transféré illégalement des fonds aux Etats-Unis, dont certains depuis la Suisse, pour régler des dépenses du président gabonais Ali Bongo et de ses proches entre 2010 et 2013. Les comptes ont...
(RFI 19/05/17)
Au Gabon, les magistrats ont relancé, mercredi, une grève suspendue en février dernier. Ils réclament de meilleures conditions de travail et des arriérés de primes. Jeudi 18 mai, ils ont pris des mégaphones pour demander la libération du bâtiment que le gouvernement leur aurait octroyé pour loger les magistrats sans bureau. Problème, le bâtiment est déjà occupé par un autre ministère. « Libérez ! Libérez ! Libérez le bâtiment ! » Ce ne sont pas des badauds mais des magistrats gabonais qui scandent ces morts. Vêtus de leur...
(RFI 18/05/17)
Au Gabon s’est ouvert, mercredi 17 mai à Libreville, un colloque international sur la traite négrière. Le colloque s’inscrit dans le cadre de la décennie internationale des personnes d’ascendance africaine décretée par une résolution de l’ONU de 2014. Depuis le vote de cette résolution, le Gabon est le premier pays d’Afrique noire à organiser une telle rencontre qui met face à face des Africains et des descendants d’esclaves à la recherche de leurs origines. C'est par un folklore envoûtant que les Gabonais ont accueilli les descendants des esclaves venus à Libreville pour célébrer la décennie des afro-descendants. Toni Ferbach et Eveline Verger de Pré sont venus de Guadeloupe : « Ça ouvre une porte, c’est comme une porte qui s’ouvre...
(BBC 18/05/17)
Le syndicat national des magistrats gabonais a annoncé la reprise du mouvement de grève générale, suspendu depuis un trimestre. Un service minimum a été instauré dans les tribunaux au Gabon en raison de la grève des magistrats. Ils réclament de meilleures conditions de travail et dénoncent la vétusté des édifices qui abritent les services provinciaux. Selon ce syndicat, il n'y aura pas d'audiences tant que le gouvernement ne donne pas satisfaction aux revendications des grévistes
(RFI 17/05/17)
Au Gabon, on compte de plus en plus de gays. Le code pénal gabonais n'est pas répressif contre l'homosexualité mais les Gabonais dans leur majorité ne tolèrent pas cette sexualité de plus en plus visible dans le pays. La preuve, l'annonce du premier mariage coutumier gay avait suscité une vive polémique en 2013. C'est dans un journal des faits divers que les Gabonais avaient appris la tenue fin décembre 2013 du premier mariage coutumier gay dans leur pays. La république était en émoi. Le ministre de la Famille et des Affaires sociales de l'époque, la juriste très respectée, Honorine Nze Biteghe, s'était fondue dans une déclaration pour défendre...
(Financial Afrik 17/05/17)
En 45 ans, la BGFI Bank a franchi de nombreuses barrières comme l’a rappelé le président directeur général, Henri Claude Oyima, dans son discours d’ouverture aux BGFI CEO Meetings qui se tiennent du 15 au 19 mai 2017. Extraits substantiels. “…Voila 45 ans déjà que BGFIBank accompagne ses clients dans leurs projets personnels et professionnels, en leur offrant des produits et des services innovants et fiables, sur mesure, parfaitement adaptés à leurs besoins. Ce souci constant de satisfaire nos clients nous a permis d’acquérir une expertise unique, tout en évoluant progressivement. D’une banque mono-métier au Gabon, nous nous sommes ainsi mué, au fil des ans et à force de travail et d’innovation, en un groupe financier international, multi-métiers, multi-pays. Notre...
(Le Point 16/05/17)
Jean Ping continue de s'opposer à Ali Bongo Ondimba à Libreville, mais il garde un œil attentif sur ce qui se passe à Paris avec l'investiture d'un nouveau président de la République. Il refuse toujours de reconnaître la réélection de M. Bongo au scrutin présidentiel du 27 août et avait félicité dès dimanche dernier Emmanuel Macron pour son élection, se présentant comme à son habitude comme « le président élu » du Gabon. Ce 14 mai, il a profité de la prise de fonction du nouveau président français pour tenter d'attirer son attention sur « la grave crise politique que traverse le Gabon », partenaire historique de la France en Afrique. La France appelée au secours Dimanche, ses partisans de...
(Jeune Afrique 16/05/17)
Après de longs mois au cours desquels le président gabonais, Ali Bongo Ondimba est, à l’exception d’une visite d’État en Chine en décembre 2016, resté dans son pays pour gérer la situation politique et le dialogue national avec une partie de l’opposition et de la société civile, son agenda international évolue. Ali Bongo Ondimba a en effet été invité par le roi Salman d’Arabie saoudite à participer au sommet des chefs d’État arabes et islamiques, les 20 et 21 mai à Riyad, en présence du président américain Donald Trump. Il se rendra ensuite, début juin, aux États-Unis.
(RFI 15/05/17)
Au Gabon, quelques dizaines de partisans de l'opposant de Jean Ping ont manifesté pacifiquement devant l'ambassade de France à Libreville pour demander à Emmanuel Macron, le nouveau président français, de rétablir la vérité sortie des urnes. En termes clairs, ces opposants souhaitent que Macron reconnaisse la victoire de Jean Ping lors de l'élection présidentielle d'août 2016 que lui aurait volé Ali Bongo. La réaction du pouvoir ne s'est pas fait attendre. Ces femmes initiées ont sorti leurs costumes traditionnels de couleur blanche pour un rituel consacré à adoucir le cœur d'Emmanuel Macron
(Le Point 11/05/17)
« Il était question de faire échouer Le Pen », a lancé, sourire aux lèvres, un employé de l'Institut français du Gabon, sous le couvert de l'anonymat. L'étudiante franco-gabonaise Dupont Biyoumba soutient également que la victoire d'Emmanuel Macron « est un vote contre l'idéologie nationaliste de Le Pen, dans une Europe en proie à de nombreuses difficultés ». « Je suis très heureuse. Le Pen est une petite Trump et sa politique migratoire...
(Xinhua 11/05/17)
La clôture du dialogue national ouvert le 28 mars dernier pour réconcilier les Gabonais et refonder les institutions du pays mises à mal après la crise postelectorale issue du scrutin présidentiel d'août 2016, prend finalement fin le 25 mai au lieu du 10 mai comme initialement prévu, a annoncé mercredi le comité d'organisation. Ce report permettra aux participants de disposer de plus de temps pour poser sur la table les différents sujets qui bloquent les débats au sein de certaines commissions. Il s'agit notamment, de la refonte du processus électoral, du découpage électoral, de la reforme des institutions et de la révision de la constitution pour l'adapter aux recommandations issues du dialogue. Les travaux du dialogue national initié par Ali...
(Jeune Afrique 11/05/17)
Le Paris-SG a fait du recrutement du Gabonais Pierre-Emerick Aubameyang une de ses priorités pour la saison prochaine. Le club français est prêt à débourser 70 millions d’euros pour racheter ses trois dernières années de contrat avec le Borussia Dortmund. Pour Gernot Rohr, l’ancien coach des Panthères, et Didier Ovono, son partenaire en sélection, PEA ferait un excellent choix en signant au PSG. Pierre-Emerick Aubameyang, lors de son départ de Saint-Étienne pour le Borussia Dortmund en juin 2013, n’avait pas exclu de revenir un jour en France, où il est né. Le capitaine des Panthères du Gabon (55 sélections, 23 buts) est depuis devenu un des meilleurs attaquants de la planète, ce qu’il confirme encore cette saison. PEA est le...
(Jeune Afrique 10/05/17)
Mike Jocktane, le vice-président de l’Union nationale, a démissionné le jeudi 4 mai de ses fonctions au sein du principal parti d’opposition gabonais. La décision n’a surpris personne, tant le fossé s’était creusé entre la formation et son ex-numéro deux, qui se revendique de l’héritage de feu André Mba Obame. En conflit avec son président, Zacharie Myboto, Jocktane avait décidé de participer au dialogue national contre l’avis de ce dernier – et la position officielle du parti. Depuis, il préparait la création d’une autre formation, qui devrait être baptisée Le Gabon nouveau. Ne reste plus qu’à décider de la date de son lancement. l’Mike Jocktane compte sur le ralliement de plusieurs personnalités issues notamment de l’Union nationale, comme l’actuelle ministre...
(RFI 09/05/17)
L'opposant gabonais Jean Ping est persuadé que le nouveau président français va « secouer le cocotier ». Emmanuel Macron « ne pourra pas, ne devrait pas et je crois qu'il ne fera pas de la continuité », dit-il, avant de déclarer que le Gabon a toujours été le « prototype de la Françafrique de papa ». L'opposant considère avoir gagné la présidentielle du 27 août 2017, et a écrit dès dimanche soir à M. Macron pour le féliciter, en qualité de président élu. La lettre de Jean Ping à Emmanuel Macron a été envoyée à 20h10, dimanche 7 mai, dix petites minutes seulement après les résultats officiels de la présidentielle française. « C'est en ma qualité de président élu de...
(RFI 08/05/17)
Au Gabon, le dialogue politique national, convoqué par Ali Bongo Ondimba pour fonder une nouvelle République et réconcilier les Gabonais après la dernière crise postélectorale, rentre dans sa phase finale. Et vendredi 5 mai, l'ancien directeur de cabinet et ancien ministre d'Omar Bongo a brisé son silence. Louis Gaston Mayila, proche de Jean Ping, a déclaré dans une conférence de presse qu'il était prêt à aller au dialogue si Alpha Condé, président de l'Union africaine, en est le médiateur. La sortie de Louis Gaston Mayila est la principale ...
(RFI 08/05/17)
Au Gabon, le feuilleton de la vie chère se poursuit. Depuis le 15 mars et l'application d'une nouvelle taxe, la contribution spéciale de solidarité, les Gabonais constatent une brusque flambée des prix. Ce nouveau prélèvement, destiné à financer la caisse d'assurance maladie universelle pour soigner les pauvres, n'est pourtant que de 1 %. Sauf que d'après le gouvernement, les commerçants en ont profité pour augmenter fortement leurs prix. Une situation inacceptable, comme l'explique Noël Mboumba, ministre délégué à l'Economie. Il n’est pas question que cet alibi prospère, c’est un faux argument, la mise en place de cette taxe ne devait pas avoir d’influence sur le consommateur final
(RFI 08/05/17)
Au Gabon, la campagne électorale pour la présidentielle française a été suivie diversement. Si certains s'intéressent au second tour de ce 7 mai, voire se passionnent pour l'élection en France, d'autres s'y montrent totalement indifférents. La politique de la France, ça ne m’intéresse pas. Je suis Africain. Je m’occupe de mon pays, de l’Afrique. C’est tout ! Gabon: quel sentiment envers l'élection présidentielle française ?
(La Tribune 06/05/17)
A 43 ans, Biendi Maganga-Moussavou, ministre de la promotion des PME, chargé de entrepreneuriat national est l'un des plus jeunes responsables du gouvernement d'Emmanuel Issoze-Ngondet. Son arrivée sur le champ politique n'est pas un hasard non plus puisqu'il s'agit du fils de Pierre Claver Maganga-Moussavou, ancien Ministre d'Etat et actuellement Maire de la commune de Mouila (sud-ouest du pays) et de Albertine Maganga-Moussavou, députée du canton de la Ngounié (la région ...

Pages