Samedi 18 Novembre 2017

Gabon

(Xinhua 30/10/17)
Le montant cumulé des arriérés de cotisations des six pays membres de la Communauté économique et monétaire des Etats de l'Afrique centrale (CEMAC) vis-à-vis de leur organisation, entre 2009 à ce jour, s'élève à plus 200 milliards FCFA (plus de 350 millions de dollars), a déclaré dimanche le ministre tchadien de l'Economie et de la Planification du développement, Nguéto Tiraïna Yambaye, en ouverture des travaux de la session extraordinaire du conseil des ministres de l'Union économique de l'Afrique centrale (UEAC). Le financement de la CEMAC a été toujours un gros problème récurrent qui risque de porter atteinte à sa survie, ont fait remarquer des observateurs locaux. Les chefs d'Etat de la région, conscients de la nécessité de doter la Communauté...
(Jeune Afrique 28/10/17)
Ministre depuis 2015, passée par les cabinets PwC et Deloitte avant de devenir la présidente de la Confédération patronale gabonaise, Madeleine Berre souligne les difficultés des femmes à concilier vie professionnelle et vie privée. Jeune Afrique : Comme vous l’avez indiqué durant le CEO Forum, vos trois maternités vous ont coûté trois ans de vie professionnelle. Quels obstacles avez-vous rencontrés sur votre chemin ? Madeleine Berre : C’est une attitude souvent inconsciente chez les hommes et à laquelle les femmes cèdent sans s’en rendre compte. On nous retire des dossiers, on nous met de côté. Dans un univers dominé par la compétition, les femmes préfèrent donc parfois renoncer à leur maternité. Or, on ne peut pas être un leader sans réussir sa vie...
(Xinhua 28/10/17)
L'Union africaine (UA) et ZTE, une entreprise chinoise spécialisée dans le secteur de l'information et des télécommunications, ont lancé jeudi un projet de système de surveillance de la santé intelligente au siège de l'UA à Addis-Abeba. Les deux parties avaient signé l'année dernière l'accord sur le projet, pour renforcer la coopération dans le domaine des TIC et de la transformation numérique intelligente, et fournir à la Commission de l'UA un centre de surveillance de la santé intelligente. Le Centre de surveillance de la santé intelligente offre une plate-forme opportune pour contribuer aux efforts de développer une solution de soins de santé durable, a déclaré Albert M. Muchanga, Commissaire à l'Industrie et au Commerce de l'UA, à la cérémonie d'inauguration. Le...
(Agence Ecofin 27/10/17)
Mercredi, au Gabon, l’organisation nationale des employés du pétrole (Onep) a adressé un préavis de grève d’une semaine à la direction de la compagnie Caroil, filiale de Maurel & Prom. En effet, les travailleurs revendiquent, depuis 2014, des droits que refuse de leur accorder l’entreprise, malgré un accord signé récemment entre les deux parties. Selon le préavis, « la revalorisation de la prime de chantier de 448 francs à 6 000 francs par jour constitue le préalable à l’entame de tout autre point ». Suivent deux autres revendications, à savoir : le paiement du passif de la prime de transport, d’avril 2010 à juin 2014...
(APA 27/10/17)
APA-Yaoundé (Cameroun) - Le taux d’électrification en Afrique centrale ne dépasse pas les 20%, ce qui veut dire qu’un habitant sur cinq seulement y a accès, selon le président du Pool énergétique sous-régional (PEAC), Joël Nana Kontchou. Cette déclaration est contenue dans le rapport rendu public à l’issue de la réunion de ladite entité, tenue en début octobre dernier dans la capitale camerounaise, Yaoundé, qui constate que sur plus de 300 millions d'âmes vivant dans cet espace communautaire, plus de 125 millions n’ont pas accès à l'électricité. Au niveau de l’espace couvert par le PEAC, la puissance électrique totale installée en 2017 est de 6500 mégawatts (MW), tandis que la puissance totale garantie s’élève à 6350MW dont 4750MW en hydraulique...
(Agence Ecofin 27/10/17)
En prélude aux travaux du segment de haut niveau de la 23e Conférence des parties à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques, (COP 23), les ministres africains de l'Environnement, se réuniront le 14 novembre 2017, à Bonn en Allemagne. Cette réunion consultative sur la COP 23 qui se déroulera à Bonn, du 6 au 17 novembre 2017, aura pour objectif principal, de permettre au Groupe de négociateurs africains (GNA) sur le changement climatique, de tenir les ministres au courant de l'état d’avancement des négociations. Organisée sous l’égide de la Conférence ministérielle africaine sur l'environnement (CMAE), cette réunion sera également l'occasion pour le GNA de travailler avec les ministres africains, en vue de développer une position commune sur...
(Agence Ecofin 26/10/17)
Au Gabon, le Fonds Monétaire International (FMI) va débloquer 400 milliards Fcfa pour aider le pays à accélérer la mise en œuvre de son Plan de relance économique (PRE), a-t-on appris d’un communiqué du ministère du Budget. Selon le chef de division adjoint du département Afrique du Fonds, Alex Segura-Ubiergo (photo), « le FMI soutiendra les efforts consentis par l'Etat gabonais, dans le but de lui permettre de surmonter cette crise difficile due à la baisse du prix du baril de pétrole». Le décaissement fait partie d’un crédit de 617 milliards de FCFA (1,1 milliard $) accordé au Gabon pour l'exercice 2017, en juin dernier. Sur ce total, seulement 31% des fonds soit environ 200 milliards de FCFA ont déjà...
(Agence Ecofin 26/10/17)
Selon la directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), si la question du changement climatique n'est pas abordée, il y aura des conséquences désastreuses. « Comme je l'ai déjà dit, si nous ne faisons rien en ce qui concerne le changement climatique maintenant, dans 50 ans, nous serons, grillés et rôtis.», a déclaré Christine Lagarde (photo), lors d'un débat mardi à la Future Investment Initiative de Riyad, en Arabie saoudite. « Des décisions sont nécessaires à ce stade, ce qui implique que probablement dans 50 ans, le pétrole sera une matière première de second rang.», a ajouté Mme Lagarde. Selon la dirigeante, le changement climatique et l'inégalité croissante sont les deux questions clés imminentes. « Si nous n'abordons pas ces...
(AFP 25/10/17)
Des heurts ont opposé des étudiants à des policiers mercredi au Gabon à la périphérie de la capitale, Libreville, a-t-on appris de sources concordantes. Des "échauffourées" ont opposé forces de l'ordre et étudiants mardi matin à l'Université des sciences et de la santé d'Owendo, commune limitrophe de Libreville, a indiqué une source ministérielle à l'AFP. "Il y a eu des échanges de coups, des pare-brise brisés, des blessés, des arrestations, mais au final tout le monde a été relâché", a indiqué à l'AFP Ephrem Okouboungou, un porte-parole du mouvement estudiantin de contestation. Selon des sources concordantes, un leader étudiant a été amené à l'hôpital à la suite des affrontements. Les étudiants protestent contre l'augmentation des frais universitaires dans toutes les...
(AFP 25/10/17)
Le jugement concernant Teodorin Obiang, fils du président de Guinée équatoriale, qui doit être prononcé vendredi à Paris, s'inscrit dans l'affaire des "biens mal acquis", sur les conditions d'acquisition de riches patrimoines en France par plusieurs dirigeants africains. - Plaignants: le parcours du combattant - - 27 mars 2007: Trois associations (Sherpa, Survie et la Fédération des Congolais de la diaspora) déposent des plaintes visant des chefs d'État africains accusés d'avoir bâti en France une fortune avec de l'argent public détourné de leurs pays. L'enquête préliminaire est classée sans suite en novembre. - décembre 2008: Une nouvelle plainte déposée par Transparency International, Sherpa et un ressortissant gabonais vise le Gabonais Omar Bongo (décédé en 2009), le Congolais Denis Sassou Nguesso...
(AFP 24/10/17)
Une délégation du Fonds monétaire international (FMI) est depuis lundi en visite au Gabon afin d'évaluer la situation économique du pays pétrolier frappé par une crise économique et qui a bénéficié d'un crédit du Fonds en juin, a-t-on appris mardi de source officielle. Présente pour deux semaines à Libreville, cette délégation du FMI a été reçue mardi par le ministre du Budget, Jean-Fidèle Otandault, "pour évoquer la crise économique que traverse le Gabon" depuis deux ans et "les mesures prises par les autorités pour l'endiguer", a indiqué le ministère dans un communiqué.
(AFP 24/10/17)
Au Gabon, un projet de révision de la Constitution agite depuis quelques jours la classe politique qui sort de l'élection présidentielle mouvementée d'août 2016 et se prépare à des législatives en 2018. Ce texte prévoit la septième révision de la Constitution gabonaise depuis 1991, année qui a vu la fin du monopartisme sous la présidence d'Omar Bongo (au pouvoir de 1967 à 2009). Adopté fin septembre en Conseil des ministres, le projet met en application les actes du "dialogue politique" (mars-mai 2017) souhaité par l'exécutif pour tourner la page d'une présidentielle 2016 marquée par des violences post-électorales encore dans toutes les têtes. Le scrutin a abouti à la réélection d'Ali Bongo Ondimba (fils d'Omar, lui-même au pouvoir depuis 2009), alors...
(Jeune Afrique 24/10/17)
Pas un instant il n’a regretté son choix. Le vice-président de l’Union nationale explique que c’est le pragmatisme qui l’a fait se rallier à Jean Ping. Et qui, aujourd’hui encore, le pousse à prôner le dialogue avec un président dont il conteste la légitimité. Ce sont deux désistements qui n’ont rien à voir l’un avec l’autre mais qui l’ont profondément marqué. En août 2009, le jour précédant l’élection à la magistrature suprême, Casimir Oyé Mba se retire de la course. Sept ans plus tard, à la veille d’un autre scrutin présidentiel, il nous dira avoir subi des pressions et s’excusera d’avoir à ce point déçu les Gabonais, jurant qu’on ne l’y reprendrait plus. En août 2016, pourtant, l’histoire se répète :...
(Afrique sur 7 24/10/17)
L’opposant Zacharie Myboto, président de l’Union Nationale a fait savoir qu’il était contre le projet de révision de la Constitution. Il a, dans un appel, demandé aux députés de s’abstenir de ce vote. Zacharie Myboto dénonce le règne absolu de Bongo C’est une révision constitutionnelle qui n’est pas du gout de l’opposant Zacharie Myboto qui dénonce les agissements du président Ali Bongo pour s’éterniser au pouvoir. « Un projet inacceptable et un recul de la démocratie », voilà comment il a qualifié le projet de révision de la Constitution, ce samedi 21 octobre, au siège de son parti. Selon lui, c’est clair que la révision constitutionnelle que veut entreprendre l’actuel pouvoir vise à changer le régime semi-présidentiel pour instaurer un...
(Agence Ecofin 24/10/17)
Organisé autour d’un concept vernissage de deux peintres Gabonais de renom, ce cocktail commercial qui a réuni plus de 350 clients prestigieux, a constitué une opportunité pour dévoiler à tous sa nouvelle ambition commerciale portée par une nouvelle équipe dynamique et volontariste. Depuis le 28 septembre 2017, BGFIBank Gabon s’est doté d’une nouvelle organisation dans le double objectif de mettre en œuvre les orientations stratégiques énoncées dans son nouveau Plan Commercial « Réinventer la proximité avec le client » et d’améliorer l’efficacité de la filiale dans la réponse apportée aux attentes des clients. Le Pôle commercial de BGFIBank Gabon est désormais structuré autour de 6 direction dont le management a été confié à une équipe dirigeante renouvelée. Cette nouvelle équipe,...
(Agence Ecofin 24/10/17)
La production gabonaise de manganèse a fortement impacté les performances du groupe ERAMET au 3ème trimestre 2017. C’est ce qu’indique un communiqué de cette entreprise française, publié ce 24 octobre 2017. Arrêté à 877 millions d'euros pour cette période, le chiffre d'affaires du groupe ERAMET a connu une hausse de 23% de son chiffre d'affaires par rapport au troisième trimestre de l'année 2016. Cette performance, indique le communiqué, est due à plusieurs facteurs. Il s’agit entre autres : de la stabilité des prix du minerai et des alliages de manganèse depuis le début de l'année à des niveaux soutenus ; du prix du nickel toujours faible mais avec des signaux positifs sur la demande future ; du succès de l'émission...
(RFI 24/10/17)
Au Gabon, les critiques continuent à fuser sur le projet de révision de la Constitution adopté le 28 septembre dernier par le conseil des ministres. Sénateur de l'opposition, Christophe Owono Nguéma a dénoncé un projet de création d'une monarchie au Gabon. Le président de l'Union nationale, Zacharie Myboto a, pour sa part, regretté la fin du régime semi-présidentiel au profit d'un régime présidentiel total. Ce lundi, dans une conférence de presse, le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Alain Claude Bilie By Nze a répondu à ces critiques. « Personne n’a aujourd’hui au Gabon le besoin, l’envie, le désir, de mettre en place une monarchie, fût-elle constitutionnelle. Il me semble que là-dessus il faut que les choses soient claires...
(AFP 23/10/17)
Le Gabon ne donnera suite "à aucune demande d'enquête internationale" sur les violences post-électorales d'août et septembre 2016 autre que l'enquête en cours de la Cour pénale internationale (CPI), a déclaré lundi le porte-parole du gouvernement en réponse à une requête de l'Union européenne (UE). Mercredi dernier, dans un communiqué publié à Libreville, la délégation de l'UE dans le pays avait "insisté" de nouveau sur la nécessité d'une "enquête indépendante portant sur ces faits". "Nous sommes surpris de cette demande, alors que le Gabon a déjà saisi, de sa propre initiative, la CPI, seul juge international reconnu par tous", a réagi au cours d'une conférence de presse le porte-parole du gouvernement et ministre de la Communication, Alain-Claude Bilie By Nze...
(Xinhua 23/10/17)
Le chef de l'Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba, a donné son accord pour sa participation au Sommet extraordinaire des chefs d'Etat de la Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale (CEMAC) prévu à N'Djamena au Tchad le 31 octobre prochain. Cette plaidoirie a été faite samedi lors de leur entretient avec le ministre tchadien de la Production, de l'Irrigation et des Equipements agricoles, Assaid Gamar Silek, envoyé spécial et porteur d'un message du président de la République du Tchad, Idriss Deby Itno. M. Silek a indiqué que ledit sommet sera consacré à l'intégration économique de la région. Les sujets qui y seront traités porteront notamment sur des questions relatives à la libre circulation des biens et des personnes au sein...
(Agence Ecofin 23/10/17)
Dans une circulaire datée du 19 octobre 2017, et adressée aux responsables et agents des forces de défense et de sécurité du Gabon, les autorités de ce pays officialisent la suppression des visas pour les ressortissants des Etats membres de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac) désirant se rendre au Gabon, pour un séjour n’excédant pas trois mois. Désormais, apprend-on officiellement, tout citoyen de la Cemac, détenteur d’un passeport d’une validité d’au moins trois mois, peut librement entrer et circuler sur le territoire gabonais, conformément à l’Acte additionnel de la Cemac «du 25 juin 2013 portant suppression du visa pour tout ressortissant de la Cemac circulant dans l’espace communautaire», laquelle décision avait jusqu’ici du mal à être...

Pages

(Gabon Review 20/09/17)
A quelques mois des prochaines élections législatives, l’ancien vice-président de l’Union nationale (UN) est en passe de lancer sa formation politique. Il ne dit pas encore si elle se réclamera de l’opposition ou de la majorité. Des mois après sa démission du parti d’André Mba Obame, dont il était l’un des proches, l’ancien vice-président de l’UN se verrait, lui aussi, président d’une formation politique. L’idée a sans doute germé depuis que son ancien parti, membre de la Coalition pour la nouvelle République (CNR), s’est renfermée sur lui-même, sanctionnant et excluant tous les militants s’étant exprimés en faveur d’une discussion avec le pouvoir en place, bien que celui-ci ait été, selon eux, reconduit dans des conditions restées troubles jusqu’à lors. Or,...
(Agence Ecofin 20/09/17)
La refondation du conseil exécutif de l’Union africaine de radiodiffusion (UAR) sera au centre des échanges d’une rencontre de quatre jours, ouverte, hier 19 septembre, et qui s’achèvera le 22 septembre prochain à Libreville. Il s’agira, au cours de ce conclave, de revisiter les textes fondamentaux et juridiques, d’accentuer la formation des communicateurs, de garantir l’arrimage à l’outil numérique, mais également d’assurer la mise en place des mécanismes d’un réseau d’échanges de programmes. Ce dispositif, selon les membres des délégations des Etats membres de cette instance panafricaine, est censé poser les bases d’une refondation de l’Union africaine de radiodiffusion. Pour les participants, cette rencontre est d’autant plus importante que la dernière initiative allant dans ce sens, date d’il y a...
(L'Union 19/09/17)
A l’instar de la communauté internationale, le Gabon a célébré, vendredi dernier, la Journée internationale de la protection de la couche d'ozone, placée cette année sous le thème « Prendre soin de toute forme de vie sous le soleil ». Un thème qui interpelle la communauté internationale, afin qu’elle maintienne le cap dans son engagement à préserver la couche d’ozone par une gestion concertée et partagée des substances qui l’appauvrissent. C’est l’auditorium du ministère en charge des Forêts qui a servi de cadre à des échanges qui ont lieu à cet effet entre la direction générale de l’environnement, point focal ozone Gabon, et les parties prenantes, en particulier la Gabonaise de chimie, le groupe Sogafric, Royal Plaza, Air liquide, les...
(Autre média 19/09/17)
Rien ne semble plus aller dans la tête de l’éphémère Vice-premier ministre d’Ali Bongo. En effet, le tristement célèbre Bruno Ben Moubamba semble avoir perdu le nord. Mais le troubadour providentiel d’Ali Bongo assure qu’il est devenu le gardien de la République gabonaise contre les amis du BOA restés au gouvernement qui veulent, selon lui, la guerre et la destruction du Gabon. Ce week-end, il s’est rendu dans la province de la Ngounié dans les villes de Sindara et de Fougamou. En installant la fédération de son parti à Fougamou, l’ancien ministre d’Etat limogé par le Premier ministre, Bruno Ben Moubamba a déclaré : « Je les ai tous fais peur au gouvernement. Issoze Ngondet est un sorcier, et son...
(L'Union 19/09/17)
Le chef de l'Etat a présidé, hier à New York, la réunion du bureau du Comité des chefs d'Etat et de gouvernement africains sur le changement climatique (CAHOSC). Occasion pour lui de proposer la mise en place d'une stratégie climatique intégrée dans la politique de développement durable déclinée dans l'agenda 2063 de « l'Afrique que nous voulons ». EN marge de l'ouverture des travaux de l'Assemblée générale de l'Organisation des Nations unies (Onu), le président de la République, Ali Bongo Ondimba, a présidé, aux côtés de certains de ses pairs africains, la réunion du Comité des chefs d'Etat et de gouvernement africains sur le changement climatique (CAHOSC) dont il assure le mandat de coordinateur. Il en a profité pour décliner...
(L'Union 19/09/17)
L'ancien Premier ministre du Bénin, par ailleurs économiste et banquier d'affaires, estime que le Plan de relance de l'économie (PRE) présenté par le Gabon comporte de ''bonnes idées'' et nécessite une meilleure organisation pour aboutir à des résultats escomptés. L’Union. Quelle est votre perception du Plan de relance de l’économie présenté par le Gabon ? Lionel Zinsou : Mon avis de banquier, si vous voulez, c’est qu'il faut qu’on s'organise. C’est une question d’ordre, de discipline, pas une question de fond. La reprise économique, c’est une question de méthode.
(Gabon Actu 18/09/17)
Le Procureur de la République, Steeve Ndong Essame Ndong a dans un point de presse samedi à Libreville expliqué pourquoi Frédéric Massavala Maboumba et Pascal Oyougou, Secrétaire général adjoint du Rassemblement Héritage et modernité (RH&M) sont en prison. Selon le procureur de la République, Frédéric Massavala Maboumba, porte parole de la Conférence des présidents des partis de la Coalition pour la nouvelle République qui soutiennent Jean Ping est accusé d’avoir surchauffé et incité les manifestants à investir, sans autorisation administrative, l’espace public et la rue à travers une marche. Le juge d’instruction l’a inculpé et placé sous mandat de dépôt à la prison centrale de Libreville le 8 septembre dernier pour les délits de « provocation directe à un attroupement...
(L'Union 18/09/17)
24 heures après l'accident tragique de Kango, dans la province de l'Estuaire, qui a coûté la vie à six de nos compatriotes, le chef de l'Etat, Ali Bongo Ondimba, accompagné de Sylvia Bongo Ondimba, s'est rendu à l'Hôpital d'instructions des armées et au CHU d'Owendo pour s'enquérir de la situation médicale des victimes. L'ACCIDENT tragique ayant fait six morts sur la route de Kango vendredi dernier continue de défrayer la chronique. Au point que samedi écoulé, le chef de l'Etat, Ali Bongo Ondimba, hormis le communiqué de condoléances aux victimes, s'est rendu, accompagné de la première dame, Sylvia Bongo Ondimba, dans deux structures médicales de Libreville et Owendo, à savoir l'Hôpital des instructions des armées et le Centre hospitalier et...
(L'Union 18/09/17)
Les experts de l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC) vont donner une formation aux parlementaires gabonais issus des deux chambres sur la problématique de la lutte contre la corruption, du 19 au 20 septembre 2017, à Libreville. Ce séminaire entre dans le cadre de la présentation officielle du rapport définitif du premier cycle d’examen du Gabon, en accord avec la Convention des Nations Unies contre la corruption. En marge de la tenue de ce stage, le président de la Commission nationale de lutte contre l’enrichissement illicite (CNLCEI), Dieudonné Odounga Awassi, et le président de l’Assemblée nationale, Richard Auguste Onouviet, ont échangé sur les tenants et les aboutissants de cette formation. C'était au cours d’une rencontre,...
(Afrique 7 18/09/17)
Le Gabon est en ce moment profondément attristé par l’accident de circulation qui a fait 20 morts, hier vendredi 15 septembre 2017, non loin de la ville de Kango. Ce fut l’occasion pour le Président Ali Bongo de s’adresser à la nation pour souhaiter ses condoléances aux familles endeuillées. Un horrible accident s’est produit hier vendredi 15 septembre 2017, au Gabon, sur la nationale 1 à proximité de Kango. Un bus Coaster de la compagnie JC Transport bourré de bidons d’essence, dans un mauvais dépassement a buté sur une explosion qui a ôté la vie à une vingtaine de personnes et fait de nombreux blessés. Le Président Ali Bongo Ondimba, comme à son habitude, s’est rendu sur les lieux du...
(La Tribune 16/09/17)
Le président gabonais Ali Bongo Ondimba a ouvert ce jeudi 15 septembre 2017, un séminaire de son gouvernement. La rencontre est destinée à permettre aux membres de gouvernement de s'approprier les enjeux et priorités contextuels du Plan de relance économique et de disposer des outils nécessaires pour sa mise en œuvre. Les ministres de l'Etat gabonais sont en séminaire. Ils y ont été conviés par le chef de l'Etat Ali Bongo Ondimba qui a procédé à la cérémonie d'ouverture des travaux ce jeudi 15 septembre 2017 dans le site touristique du Cap Estérias à 15 kilomètres de Libreville. D'après les sources du gouvernement, l'objectif du séminaire est pour les ministres, de s'approprier les enjeux et priorités contextuels du Plan de...
(RFI 16/09/17)
Au Gabon, un an après la réélection très controversée d'Ali Bongo et les affrontements meurtriers qui ont suivi, le gouvernement annonce une prochaine loi d'amnistie et ne ferme pas la porte à des discussions, via l'Union européenne, avec le camp de l'opposant Jean Ping. Sur place, à Libreville, le Premier ministre Emmanuel Issozé Ngondet répond aux questions du correspondant de RFI, Yves-Laurent Goma. « Le temps politique est terminé. Il y a eu un dialogue, un dialogue inclusif avec la participation de l’ensemble de la classe politique… On ne peut pas organiser un autre dialogue politique. Il faut bien que ceux qui n’ont pas pris part aux assises d’Angondjé puissent adhérer aux décisions qui ont été prises au terme de...
(RFI 15/09/17)
Au Gabon, le Premier ministre Emmanuel Issozé Ngondet a annoncé à la presse mercredi soir 13 septembre que son pays ne souhaite pas ouvrir un nouveau dialogue après celui organisé par le pouvoir entre mars et avril dernier, et qu'il ne veut pas non plus d'une enquête internationale sur les présumés crimes post-électoraux de 2016, mais que ces questions feraient plutôt l'objet d'une loi d'amnistie. Qui pourrait être concerné par cette mesure ? On sait que du millier de personnes arrêtées au plus fort de la crise post-électorale au Gabon, très peu restent en prison aujourd'hui, selon des sources concordantes, mais aucune n'est en mesure de fournir de chiffre précis, même si elles donnent des chiffres qui vont de quelques...
(Infos Gabon 15/09/17)
Le député de la commune de Bitam est en rupture de bans avec son parti. Le divorce est désormais consommé entre Patrick Eyogo Edzang et l’Union nationale (UN, opposition). Après son exclusion par les instances dirigeantes du parti dirigé par Zacharie Myboto, le tout nouveau ministre de l’Eau et de l’Energie a apporté sa part de vérités sur cette rupture avec son ancienne famille politique. D’après lui, cette décision est intervenue alors qu’il s’apprêtait à claquer la porte. «Les instances dirigeantes de cette formation politique (Union nationale, ndlr) ont juste anticipé sur ce que j’avais déjà initié avec mon équipe et qui devait se formaliser dès mon retour de mission à Tel-Aviv», a-t-il affirmé. D’après lui, le torchon a commencé...
(Gabon Eco 15/09/17)
Situé au quartier Mindoumbe à Libreville, le centre Equestre des cavaliers du Gabon tenu depuis plusieurs années par Mauricette et Benjamin Nodin est un cadre propice pour la pratique du sport et la promotion du tourisme et le loisir. Rongé par le temps, les infrastructures de centre Equestre des cavaliers du Gabon ont plus que besoin d’une cure de jouvence, pour le bon développement de l’équitation, un sport jusque là méconnu des gabonais. Longtemps délaissé par les autorités sportives, le Centre Equestre des Cavaliers du Gabon qui compte une trentaine des chevaux de toutes races a reçu la visite du nouveau Ministre des Sports du tourisme et des loisirs, Mathias Otounga Ossibadjouo dernièrement. Une occasion qui a permis à ses...
(Gabon Review 14/09/17)
Le projet de motion pour une résolution soumise à l’inscription à l’ordre du jour de la plénière du Parlement européen, ce jeudi 14 septembre, comporte la demande de «sanctions ciblées», tant souhaitées par les adversaires d’Ali Bongo. Le document offre également un panorama saisissant de la situation sociopolitique du Gabon. La plénière du Parlement européen programmée pour ce jeudi 14 septembre à Strasbourg, devrait s’intéresser à nouveau au cas du Gabon. Soumise à l’inscription à l’ordre du jour par 13 Eurodéputés du groupe confédéral de la Gauche unitaire européenne/Gauche verte nordique (GUE/NGL), une proposition de motion a été rendue publique avant-hier. Ayant pour thème, «Gabon, la répression de l’opposition», le débat suggéré porte sur «des cas de violation des droits...
(Autre média 14/09/17)
Les violations des libertés publiques et des droits fondamentaux se sont accentuées depuis la réélection contestée d’Ali Bongo à la présidence gabonaise. C’est en réponse à cette crise au paroxysme de l’état de droit que le Pr Bruno Ella-Nguema, président de la Convention de la diaspora gabonaise (CDG), soutien invertébré de la Coalition Pour la Nouvelle République s’exprime dans un entretien exclusif accordé à Info241 sur des arrestations et emprisonnements jugés arbitraires dont sont victimes les membres de la société civile libre et l’opposition pro-Jean Ping. Qui signalons-le revendique toujours sa victoire à la présidentielle du 27 août 2016. Le médecin chercheur qui milite pour la résistance diasporique du Gabon en France a rappelé au « peuple gabonais et à...
(Gabon Review 14/09/17)
Le bateau à grande vitesse baptisé «Clémentine», loué par des sociétés d’exploitation pétrolière, devrait arriver au Gabon en octobre prochain. Sa mission sera de transporter des personnels affectés aux activités pétrolières offshores sur les différents sites du pays. Au Gabon, le transport des personnels affectés aux activités pétrolières offshores devrait bientôt connaître une innovation. Celui-ci pourrait désormais se faire à grande vitesse à partir du mois d’octobre prochain grâce à «Clémentine», un catamaran conçu par la société française Advanced Aerodynamic Vessels (A2V). En attendant d’être chargé sur un cargo à La Rochelle pour rejoindre le Gabon dans quelques semaines, ce bateau à sustentation aérodynamique passive a été mis au sec, le 8 septembre. Le prototype, testé en haute mer le...
(APA 13/09/17)
Echaudé par l’insuffisance des capacités d’accueil dans les provinces de l’Estuaire et du Haut-Ogooué, l’Etat gabonais envisage d’y construire de nouveaux établissements d’enseignement primaire et secondaire. En ce qui concerne la province de l’Estuaire, le projet concerne Libreville, la commune d’Owendo, Nkoltang (à une vingtaine de km de Libreville) et Okolassi (à une trentaine de kilomètres de Libreville). Dans le Haut-Ogooué, par contre, le projet concerne la seule ville de Moanda. Si rien n’a filtré sur le nombre exact d’établissements à construire, le projet qui devrait démarrer dans les prochains jours, coutera pas moins de 1,2 milliard de francs CFA. Une enveloppe pouvant paraître dérisoire à côté des 100 milliards qu’injectera l’Agence française de développement (AFD), pour la construction et...
(Autre média 12/09/17)
Gros remue-ménage à la Fegaboxe. Les dernières fanfaronnades de Yoka Com’Event, organisateur du combat du 17 juin dernier, ayant opposé le boxeur gabonais Taylor Mabika au Roumain Alexandru Ju, ne sont pas du goût de la Confédération africaine de boxe (CAB). Après la conférence de presse musclée de la structure événementielle proche de la Présidence gabonaise, la CAB a vite fait réagi en brandissant cette fois une amende de 15 millions de FCFA les organisateurs de combat non homologué s’arc-boutaient sur leurs déclarations. Le point de presse tenu le 2 septembre 2017, à Libreville, par la société événementielle Yoka Com’Event, après que la CAB ait invalidé le combat de boxe du 17 juin, n’a pas été sans conséquence. Au cours...

Pages

(Jeune Afrique 16/10/17)
L'agence de notation Fitch a abaissé vendredi la note de la dette du Gabon avec perspective négative, à cause de la détérioration de l'endettement et de la situation budgétaire du pays. La note de la dette gabonaise passe de « B+ » à « B » tombant plus bas dans la catégorie spéculative et l’agence pourrait encore l’abaisser dans les prochains mois. Fitch affirme que cette dégradation reflète « la vive détérioration des comptes budgétaire et extérieur du pays, l’accumulation d’importants arriérés intérieurs comme extérieurs ainsi que le gonflement de la dette publique » à la suite de la baisse des prix pétroliers à partir de 2014. Un crédit de 642 millions de dollars accordé en juin dernier sur trois...
(RFI 16/10/17)
Au Gabon, le chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba, a inauguré samedi 14 octobre un nouveau port à Owendo, ville située dans la périphérie de Libreville. L'infrastructure qui a coûté 180 milliards de FCFA, soit environ 300 millions de dollars, est le fruit d'un partenariat public-privé entre l'Etat gabonais et le groupe agro-industriel singapourien Olam. L'Etat gabonais a pour ambition de soumettre le secteur à la concurrence pour réduire les coûts portuaires et, par ricochet, de lutter contre la vie chère. « Vous êtes ici sur le New Owendo International Port qui a été mis en service depuis le 1er juin 2017… », nous explique Philippe Gery, directeur des Ports du groupe Olam, fier de présenter la nouvelle infrastructure au...
(Agence Ecofin 16/10/17)
Située à 18 km au sud de Libreville et opérationnelle depuis juin 2017, la nouvelle plateforme portuaire international d’Owendo baptisée New Owendo International Port (NOIP), a été inaugurée ce 14 octobre 2017, par le président de la République, Ali Bongo Ondimba. Construit en 18 mois, grâce à un partenariat public-privé, entre l’Etat, Olam International et Africa Finance Corporation, cette nouvelle infrastructure a nécessité un investissement de près de 181 milliards de FCFA. Selon les autorités gabonaises, plusieurs objectifs sont assignés à ce New Owendo International Port. Il s’agit de contribuer effacement à la lutte contre la vie chère en multipliant par deux la capacité portuaire de la capitale et en abaissant de 25 % les coûts de passage. En outre,...
(Agence Ecofin 16/10/17)
L’entreprise marocaine Ressources Golden Gram Gabon (RGGG), filiale gabonaise de la société minière marocaine Managem, vient d’informer les autorités qu’elle cesse ses activités dans la mine de Bakoudou dans le Haut-Ogooue. D’après la presse locale qui rapporte cette nouvelle, c’est par voie de correspondance adressée au gouverneur de cette province que les responsables ont informé de leur volonté d’arrêter l’exploitation de ce minerai. La mine d’or de Bakoudou, qui emploie 400 personnes, a généré une production de 1245 kilogrammes d’or en 2016, soit une multiplication par 41 du niveau de production de 2009. La décision marocaine surprend dans la mesure où, au mois de février dernier, Imad Touimi, président-directeur général du groupe Managem assurait au ministre des Mines Christain Magnagna,...
(RFI 16/10/17)
Le Gabon vient de se doter d’un nouveau port. Situé à Owendo, dans la périphérie de Libreville, le nouveau port a été inauguré samedi 14 octobre par le président gabonais Ali Bongo Ondimba. Fruit d’un partenariat public-privé entre l’Etat gabonais et le groupe agro-industriel singapourien Olam, le nouveau port en service depuis trois mois était devenu un sérieux concurrent du groupe français Bolloré accusé d’être à l’origine de la vie chère au Gabon à cause des tarifs portuaires très élevés. Reportage à Libreville. Tout est encore flambant neuf au New Owendo international port (NOIP). Philippe Gery, directeur des ports au sein du groupe singapourien Olam est fier de présenter le nouvel outil qui boostera l’économie gabonaise. Parmi les nombreux invités...
(Agence Ecofin 16/10/17)
Alors que le projet de loi de de Finances vient d’être adopté, l'agence de notation financière internationale Fitch Ratings fait des prévisions sombres de l’économie gabonaise. Ce vendredi 13 octobre 2017, elle a abaissé la note de la dette du pays de "B+" à "B", avec perspective négative. Selon Fitch, deux principaux facteurs sont à l’origine de cette notation. Il s’agit notamment de la détérioration de l'endettement et la situation budgétaire du pays. En passant de de "B+" à "B", la note de la dette gabonaise passe ainsi à un niveau plus bas, dans la catégorie spéculative. L’agence indique par ailleurs qu’elle pourrait encore l'abaisser dans les prochains mois. Fitch indique que cette dégradation est consécutive à la baisse des...
(AFP 13/10/17)
L'Etat gabonais a adopté son projet de loi de finances pour 2018, avec un budget en légère baisse dans un contexte économique difficile et un pays confronté à des détournements massifs d'argent public. Réuni jeudi autour du président Ali Bongo Odimba, le conseil des ministres a adopté le projet de Loi de finances, exercice 2018, avec un projet de budget de l'Etat de plus de 2.688 milliards de FCFA, soit un peu plus de 4 milliards d'euros, indique un communiqué de la présidence. En baisse de 260 millions d'euros et dans un "contexte contraint", ce budget 2018 "s'incrit dans le cadre d'un plan de relance de l'économie défini par le gouvernement" et un accord signé en juin 2017 avec le...
(APA 13/10/17)
APA - Brazzaville (Congo) - La croissance économique en Afrique subsaharienne devrait ressortir à 2,4 % en 2017, contre 1,3 % en 2016, selon la dernière édition d’Africa’s Pulse, un rapport semestriel de la Banque mondiale qui analyse l’état des économies africaines parvenu ce jeudi à APA à Brazzaville. Les anticipations d’avril dernier, tablaient sur une progression de 2,6 %, rappelle le rapport. Au deuxième trimestre de cette année , les deux principales locomotives du continent — l’Afrique du Sud et le Nigéria — ont renoué avec la croissance après respectivement deux et cinq mois de performances négatives, entraînant dans leur sillage la croissance régionale. Par ailleurs, l’amélioration de la conjoncture internationale, à la faveur notamment de la hausse des...
(Agence Ecofin 11/10/17)
La Guinée équatoriale et le Gabon risquent des sanctions pour non-respect de la libre circulation au sein de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac). C’est la décision prise par le Comité de pilotage du programme des réformes économiques et financières de la Cemac (Pref-Cemac), qui s'est réuni, le 28 septembre 2017, à Douala, au Cameroun. A la lecture du communiqué final des travaux signé par Gilbert Ondongo, le président du Comité, l’on note dans un premier temps qu’il y a eu rappel de la décision des chefs d'Etat de la Cemac prise lors de leur dernier Sommet a Djibloho (Guinée équatoriale), en février 2017. A cette occasion, il avait été décidé de rendre effective et de manière...
(Agence Ecofin 11/10/17)
La Guinée équatoriale et le Gabon risquent des sanctions pour non-respect de la libre circulation au sein de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac). C’est la décision prise par le Comité de pilotage du programme des réformes économiques et financières de la Cemac (Pref-Cemac), qui s'est réuni, le 28 septembre 2017, à Douala, au Cameroun. A la lecture du communiqué final des travaux signé par Gilbert Ondongo, le président du Comité, l’on note dans un premier temps qu’il y a eu rappel de la décision des chefs d'Etat de la Cemac prise lors de leur dernier Sommet a Djibloho (Guinée équatoriale), en février 2017. A cette occasion, il avait été décidé de rendre effective et de manière...
(Agence Ecofin 10/10/17)
Pour permettre aux travailleurs du secteur agricole de bénéficier de rémunérations dignes et de vivre décemment du fruit de leur travail, le gouvernement envisage, dans les prochains mois, de mettre en place un cadre réglementaire ouvrant l’accès à un salaire minimum chez les travailleurs de la terre. Cette annonce a été faite, ce 9 octobre, à l’issue de la séance de travail entre le ministre de l’Agriculture, de l’élevage en charge du programme Graine, Yves Fernand Manfoumbi, et Carmen Ndaot, ministre du Travail. Après avoir constaté l’absence de convention collective nationale du secteur agricole, d’un cadre réglementaire des prix des produits locaux ainsi que des coûts des activités agricoles, les membres du gouvernement ont convenu de la mise en place...
(Agence Ecofin 10/10/17)
En dépit d’un contexte marqué par un retrait du chiffre d’affaires du Groupe Rougier au premier semestre 2017, avec un résultat de 76,0 M€, en retrait de 3% par rapport à l’an dernier, la filiale gabonaise du Groupe a plutôt affiché des résultats prometteurs. En effet, le chiffre d’affaires de la branche Rougier Afrique International, s’est élevé à 61,1 M€, en retrait de 4% par rapport au premier semestre 2016. Cette évolution, indique le Groupe, s’explique principalement par plusieurs facteurs. Il s’agit par exemple d’une demande volatile sur plusieurs marchés internationaux et des retards d’embarquement au Port de Douala, au Cameroun; des éléments qui pèsent plus particulièrement sur les marges opérationnelles au Cameroun et au Congo. En revanche, au Gabon,...
(Agence Ecofin 10/10/17)
En vue de mettre un terme à la bisbille qui les opposait depuis la mise en service du nouveau port commercial construit par la GSEZ, le gouvernement gabonais et la société française, Bolloré Transport & Logistics, viennent de signer un protocole d’accord, informe la presse locale. Cet accord aurait été paraphé dans le plus grand secret, indique-t-on, par Philippe Labonne, le DGA de Bolloré Transports et Logistics et DG de Bolloré Ports, et Gagan Gupta, PDG de la filiale gabonaise de la firme Olam au Gabon, en présence du chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba et de Cyrille Bolloré, patron de la filiale Bolloré Transport & Logistics. La teneur de l’accord n’est pas connue. Pour rappel, Bolloré Africa Logistics reprochait...
(Agence Ecofin 09/10/17)
C’est à l’occasion de la tenue, cette année, dans la ville de Busan en Corée du Sud, du Forum international des télécommunications, axé sur la croissance de l'économie numérique et la promotion des PME technologiques, que l’entreprise danoise Bluetown a manifesté son intérêt pour des investissements futurs au Gabon auprès des autorités présentes à cet évènement. L’entreprise danoise, spécialisée dans le développement de connexions wi-fi via des bornes satellitaires, particulièrement intéressée par l’engagement du gouvernement en faveur du développement des TIC, a été séduite par les présentations faites par Carlos Boungou, ambassadeur du Gabon en Corée du Sud. C’est fort de cette réalité que Bluetown a décidé de mettre son expertise et son expérience au service du pays, en l’aidant...
(AFP 07/10/17)
L'entreprise Bouygues Energies & Services, présente depuis près de 70 ans au Gabon avec plus de 200 employés, a annoncé la fin de ses activités en milieu de semaine, suscitant l’incompréhension de ses salariés, a appris l'AFP vendredi auprès de la direction et du syndicat. Après la présentation des chiffres et à un conseil d'administration à Paris, "il a été décidé de mettre l’activité en sommeil, c'est-à-dire qu'on arrête tous nos chantiers", a déclaré vendredi le PDG au Gabon de Bouygues Energies & Services, Michel Chinchilla, joint par téléphone par l'AFP. Les 223 employés ont été notifiés d'une "rupture de contrat" mardi qui devrait permettre de "garantir les droits des salariés" - jusqu'à 18 mois de paiement de salaire en...
(Agence Ecofin 06/10/17)
Il faut s’attendre à des changements dans la supervision des activités de la Banque de développement de l’Afrique centrale (Bdeac). C’est ce qui ressort du conseil d’administration de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (Beac), réuni le 26 septembre dernier, dans la capitale économique du Cameroun, Douala. Evoquant l’état de mise en œuvre de la convention de financement existant entre les deux institutions communautaires, le conseil a souligné « l’urgence qu’il y a à assujettir la Bdeac à un organe de supervision externe ». Dans la même logique, les administrateurs ont réitéré la nécessité pour la Bdeac d’être accompagnée dans ses activités par la Beac. Le Conseil a rappelé que, « le déblocage par la Beac de tranches de...
(RFI 06/10/17)
La seconde réunion semestrielle de l’année des ministres des Finances, des gouverneurs des Banques centrales et des présidents des institutions régionales de la zone franc s’est tenue ce jeudi à Paris. La situation générale de la zone est marquée par un réendettement rapide. Le débat soulevé par les Africains, qui appellent à remplacer le franc CFA par une monnaie qui n’est pas arrimée à l’euro, n’a pas été officiellement évoqué. Réduction des déficits publics, diversification des économies et augmentation des recettes, en faisant notamment rentrer le secteur informel dans le système fiscal, ce sont des pistes évoquées par les ministres des Finances de la zone franc ce jeudi à Paris pour baisser le taux d’endettement. Quant à une éventuelle réforme...
(APA 05/10/17)
APA-Yaoundé (Cameroun) - Le Comité ministériel de l’Union monétaire de l’Afrique centrale (UMAC), dans un communiqué publié jeudi, annonce une légère hausse de la croissance sous-régionale à 0,8% en 2017, après le 0,2% enregistré l’année dernière Rendant compte des dernière projections macroéconomiques, faites lors de sa session ordinaire, tenue en fin septembre dernier dans la métropole économique camerounaise, Douala, il note également une hausse des pressions inflationnistes dans la sous-région, soit 1,6% alors qu’elles se situaient à 1,1% en 2016. Le Comité ministériel de l’UMAC est par contre encouragé non seulement par la progression de la masse monétaire, mais aussi par le redressement du solde budgétaire ainsi que celui du compte extérieur courant, qui s’établit à -7,9% du produit intérieur...
(Agence Ecofin 05/10/17)
Sans apporter de plus amples précisions, le communiqué de la session extraordinaire de la Commission bancaire d’Afrique centrale signé le 3 octobre, indique que le gendarme du marché bancaire a décidé «d’ouvrir une procédure disciplinaire à l’encontre d’un établissement de crédit et ses dirigeants», à l’issue de ce conclave tenu à Douala. D’après le communiqué signé d’Abbas Mahamat Tolli (photo), gouverneur de la BEAC et président statutaire de la Cobac, cette décision intervient après que le régulateur ait examiné l’évolution de la situation de cet établissement de crédit. Cette sortie intervient au lendemain de la signature d’un autre communiqué de la même institution en juillet dernier où elle s’inquiétait du non-respect des normes prudentielles par la majorité des établissements de...
(Xinhua 05/10/17)
Le secrétaire général de l'Organisation de Coopération et de Développement Economiques (OCDE), Angel Gurria, a appelé mercredi à des solutions pour débloquer le potentiel de l'entreprenariat en Afrique, un moteur clé de l'industrialisation de l'Afrique. Tous les entrepreneurs africains n'ont pas eu l'occasion de profiter de la croissance économique bien attendue en Afrique alors que de jeunes entreprises africaines avec moins de 20 employés créent 22% de nouveaux emplois formels, a indiqué M. Gurria dans un discours prononcé au 17ème Forum économique international sur l'Afrique tenu mercredi à Paris. En Afrique, "les contraintes auxquelles sont confrontées les jeunes et les petites entreprises, comme le manque d'accès à l'infrastructure et à l'électricité, le manque de travailleurs qualifiés et les difficultés d'accès...

Pages

(Mediacongo 30/05/17)
Huit associations nationales de l'Union des fédérations de football d'Afrique centrale participent du 30 au 31 mai au séminaire " Fifa Forward " que l'instance mondiale du sport-roi a créé afin de financer les projets de développement de la discipline de ses sociétaires. La République démocratique du Congo, le Cameroun, la République Centrafricaine, le Tchad, la République du Congo, la Guinée Equatoriale, Sao Tomé et Principe ainsi que le Gabon seront informés sur le programme, sa quintessence, ses objectifs et les ...
(Africa Top sports 30/05/17)
Après des jours de tergiversation suite à la décision du ministère des Sports de suspendre les sélections nationales des compétitions continentale et internationale, José Antonio Camacho, le sélectionneur du Gabon a dévoilé sa liste de joueurs contre le Mali en éliminatoires de la CAN 2019. Sans Didier Ovono qui a pris sa retraite, c’est Donald Nze de l’AS Pelican. Ailleurs, pas de grande surprises. D’Ecuele Manga à Pierre Emerick Aubameyang en passant par Lemina et autres Johann Obiang tout récent promu en Ligue 1 avec Troyes. Le Gabon affronte le Mali à Libreville le 10 juin lors de la 1ère journée des éliminatoires de la CAN 2019. Gardiens: Yves Bitséki MOTO (CF MOUNANA) Donald NZE (AS PELICAN) Anthony MFA MEZUI...
(Gabon Actu 27/05/17)
Le ministre gabonais des Sports, Nicole Assélé a décidé de suspendre jusqu’à nouvel ordre, la participation des sélections nationales aux compétitions africaines et internationales, annonce un communiqué du ministère transmis à la rédaction de Gabonactu.com Le ministre Assélé a à cet effet adressée une correspondance aux Présidents de fédérations sportives nationales, avec copie au Président du Comité National Olympique pour leur notifier cette décision radicale qui exempte cependant la sélection nationale de football des séniors. « Ne trouveront désormais grâce aux yeux de la tutelle, uniquement les fédérations justifiant de l’organisation régulière de championnats et autres compétitions domestiques, qui servent de base objective à la constitution des équipes nationales », précise le communiqué. « Depuis sa prise de fonctions en...
(Gabon Actu 24/05/17)
Le ministre de la Jeunesse et des sports, Nicole Assélé a au cours d’une réunion mardi à Libreville, prié instamment le sélectionneur national de football, José Antonio Camacho et ses adjoints de résider désormais au Gabon. Nicole Assélé a intimé cet ordre à Camacho à l’occasion d’une réunion de préparation des éliminatoires de la CAN 2019 dont la phase finale se jouera au Cameroun. Le Gabon dans le groupe C affrontera le Mali, le Burundi et le Soudan du Sud. Le premier match est prévu le 10 juin prochain contre le Mali à Bamako. Au cours de cette rencontre, le ministre Assélé a demandé immédiatement à la Fédération gabonaise de football (FEGAFOOT) une feuille de route pour le règlement des...
(APA 22/05/17)
L’attaquant gabonais du Borussia Dotmund, Pierre-Emerick Aubameyang, a réussi la performance de terminer meilleur buteur du championnat national d’Allemagne de football (Bundesliga) à la l’issue de la saison 2016-2017 qui a pris fin samedi, avec 31 réalisations. Au coude à coude avec Robert Lewandowski avant la 38ème et dernière journée, le meilleur joueur africain 2016, auteur d’un doublé contre le Werder Brême (4-3), a porté son total à 31 réalisations, pour doubler le Polonais (30 buts), resté muet. Avec ce titre, le Gabonais confirme ses progrès depuis qu’il a rejoint Dortmund il y a quatre saison en provenance de Saint-Etienne (Ligue 1 française). De 13 buts lors de sa première saison en 2013-2014, il a régulièrement amélioré ses statistiques, passant...
(Gabon Review 22/05/17)
L’assemblée générale extraordinaire de la Fédération gabonaise de cyclisme (Fegacy), a donné son quitus pour la révocation de Maurice Nazaire Embinga, le 20 mai dernier à Libreville. Trois semaines plus tôt, le président de la Fegacy avait été suspendu par le bureau exécutif. Réuni le 20 mai dernier à Libreville, l’assemblée générale extraordinaire de la Fédération gabonaise de cyclisme (Fegacy) a entériné la décision du bureau exécutif, trois semaines plus tôt, de suspendre le président de cette fédération. «Maurice Nazaire Embinga a été suspendu au niveau du bureau exécutif. Il revient aux membres délégués de l’assemblée générale d’entériner ou non cette décision», a lancé le secrétaire générale à l’entame des travaux. «Vous avez pris connaissance des récriminations faites à Maurice...
(APA 18/05/17)
L’attaquant gabonais du Borussia Dortmund pourrait être le footballeur le mieux payé du monde si d’aventure il acceptait l’offre du club chinois de Tianjin Quanjian, prêt à mettre 80 millions d’euros sur la table et à lui offrir un salaire annuel de 50 millions d’euros, révèle la presse spécialisée française. Selon France Football, le club de Tianjin Quanjian, entraîné parle champion du monde italien Fabio Cannavaro, aurait transmis une offre démentielle à Aubameyang (27 ans) comprenant un salaire de 50 millions d'euros net par saison. L’attaquant perçoit actuellement 4 millions d’euros au Borussia. Pour convaincre Dortmund de lâcher sonmeilleur buteur (36 buts en 40 matches, toutes compétitions confondues cette saison), sous contrat jusqu'en 2020, le club chinois serait également prêt...
(Autre média 17/05/17)
Le travail de Didier Ovono a été remarquable au sein de l’équipe des panthères et sa hauteur d’esprit qui le pousse aujourd’hui à vouloir passer le relais aux jeunes. Toutefois, les propos de l’actuel portier des Panthères du Gabon exprimés dernièrement pour justifier son retrait de la sélection nationale, suscite plusieurs commentaires. Le club d’Ostende est celui qui donne un salaire tous les mois aux joueurs, a-t-il déclaré. Didier Ovono ne donne toujours pas les vrais raisons de son départ des Panthères du Gabon qu’il aura servi durant 14 années en totalisant 106 sélections. Il se contente de dire : « Je crois que le moment est venu de prendre du recul par rapport à la sélection, et de laisser...
(Gabon Review 16/05/17)
La chaîne de télévision publique gabonaise n’a pas pu retransmettre le match d’ouverture de la coupe d’Afrique des nations de football U17, disputé à Port-Gentil. L’absence de signal et de remontée satellitaire serait la raison de ce premier raté de la fête du football africain. La population gabonaise n’a pas pu suivre les matchs d’ouverture de la coupe d’Afrique des nations cadette, sur la chaîne de télévision nationale (Gabon-télévision). Bien qu’ayant acquis les droits de retransmission, le comité d’organisation de la Coupe d’Afrique des nations (Cocan) éprouve des difficultés à récupérer le signal, réaliser une montée satellitaire pour le transférer vers Gabon-télévision. Les rares passionnés du football qui ont pu suivre en images le «mauvais départ de la sélection nationale»...
(AFP 13/05/17)
Le gardien de but gabonais Didier Ovono (34 ans/90 sélections) a annoncé qu'il arrêtait sa carrière internationale avec les Panthères dans des propos rapportés samedi par la presse locale. "J'ai 34 ans et je suis en fin de contrat avec Ostende (Belgique). Je n'ai pas de club pour la saison prochaine. Ma priorité c'est de retrouver une équipe", a déclaré le co-équipier de Pierre-Emerick Aubameyang en sélection dans des propos rapportés par le quotidien l'Union. Le sélectionneur espagnol José Antonio Camacho va devoir trouver un nouveau gardien pour remplacer Ovono, 90 sélections depuis 2003
(L'Union 11/05/17)
Le nouveau président promet de donner un second souffle à la Fédération gabonaise de karaté-do et arts martiaux affinitaires (Fégakama). " BONNE route ". C'est par cette simple phrase que Me Paterne Dicka a félicité, samedi dernier, Gilles Ongondja Koumoué qui venait d'être élu président de la Fédération gabonaise de karaté-do et arts martiaux affinitaires (Fegakama). Me Dicka s'en va après neuf ans à la tête de cette instance et une assemblée générale élective un tantinet houleuse. Pour éviter que cette élection ne tourne à la foire d'empoigne, des gendarmes avaient été postés à l'entrée de la salle de réunion du ministère des Sports. Ils avaient reçu pour consigne de ne laisser passer que les personnes concernées par ce vote...
(Jeune Afrique 11/05/17)
Le Paris-SG a fait du recrutement du Gabonais Pierre-Emerick Aubameyang une de ses priorités pour la saison prochaine. Le club français est prêt à débourser 70 millions d’euros pour racheter ses trois dernières années de contrat avec le Borussia Dortmund. Pour Gernot Rohr, l’ancien coach des Panthères, et Didier Ovono, son partenaire en sélection, PEA ferait un excellent choix en signant au PSG. Pierre-Emerick Aubameyang, lors de son départ de Saint-Étienne pour le Borussia Dortmund en juin 2013, n’avait pas exclu de revenir un jour en France, où il est né. Le capitaine des Panthères du Gabon (55 sélections, 23 buts) est depuis devenu un des meilleurs attaquants de la planète, ce qu’il confirme encore cette saison. PEA est le...
(Gabon Eco 10/05/17)
Pas de trace du Gabon dans le renouvellement des instances de la Confédération Africaine de Football. La réunion du comité exécutif de la CAF tenue en début de semaine à Manama, la capitale du Bahreïn a fait la promotion de certains pays au détriment d’autres. La première réunion du comité exécutif du nouveau président de la CAF, le Malgache, Ahmad Ahmad fait constater en outre que le Cameroun du président sortant Issa Hayatou, autrefois omniprésent dans les commissions n’existe plus. Sur le plan de la diplomatie footballistique internationale, le Gabon ne pèse pas grand chose. La démonstration a encore été faite lundi dernier à Manama au Bahreïn où le nouveau parton de la CAF a opéré des changements stratégiques pour...
(RFI 05/05/17)
Le Gabon affrontera la Zambie en match amical le 3 juin à Libreville, a-t-on appris jeudi auprès des organisateurs, pour préparer le début de la course à la Coupe d'Afrique des nations 2019. Pour la première journée de qualifications en juin prochain, le Gabon se rendra au Mali, alors que le même jour la Zambie recevra le Mozambique.
(AFP 04/05/17)
Le Gabon affrontera la Zambie en match amical le 3 juin à Libreville, a-t-on appris jeudi auprès des organisateurs, pour préparer le début de la course à la Coupe d'Afrique (CAN) 2019. Pour la première journée de qualifications pour Cameroun-2019, le Gabon se rend au Mali le 10 juin et le même jour la Zambie reçoit le Mozambique.
(AFP 27/04/17)
L'ex-défenseur du Gabon passé par Brest (2e div. française), Moïse Brou Apanga, est mort mercredi à l'âge de 35 ans à l'entraînement avec son club librevillois des suites d'un malaise cardiaque, a annoncé jeudi la Ligue gabonaise. "Nous sommes très éplorés et consternés. (...) Hier (mercredi, ndlr), en fin d'après midi, Moïse s'est écroulé sur le terrain. Il a été transféré au CHU d'Owendo et là, ils ont constaté qu'il était décédé", a affirmé à l'AFP Brice Mbika Ndjambou, président de la Ligue nationale de football (Linaf) au Gabon. "Le pays perd un fils valeureux qui a toujours donné le meilleur de lui-même pour le drapeau gabonais", a réagi la Fédération gabonaise de football (Fegafoot) dans un communiqué. Moïse Brou...
(Gabon Eco 27/04/17)
Alter ego de Bruno Ecuele Manga dans la charnière centrale des Panthères du Gabon, l’international gabonais d’origine ivoirienne Moïse Brou Apanga est décédé mercredi 26 avril 2017 d’une crise cardiaque à l’entrainement avec son club le Canon 105 au stade Idris Ngari d’Owendo. Homme fort du club français de Brest entre 2008 et 2012, le défenseur gabonais Moise Brou Apanga âgé de 35 ans, considéré comme une des meilleurs Panthères de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN 2012) a succombé mercredi 26 avril à Libreville d’une crise cardiaque en plein entrainement avec son club du Canon FC 105 du Général Idris Ngari. Informé, Alain Giresse, son ancien entraineur qui le considérait comme un fils n’en revient toujours pas. « Nous...
(Jeune Afrique 27/04/17)
Ce mercredi soir à Libreville, lors d’un entrainement avec le FC 105, Moïse Brou Apanga est mort d’une crise cardiaque à seulement 35 ans. Ses anciens coéquipiers et son entraîneur à Brest se souviennent de l’ex-capitaine des Panthères (29 sélections, 1 but) avec émotion. Moïse Brou Apanga n’avait connu qu’une seule équipe en France. C’était à Brest, entre 2008 et 2012, avant de repartir au Gabon ensuite (AS Mangasport, FC Akanda, FC 105). Mais son passage en Bretagne a marqué les esprits, et notamment celui d’Alex Dupont. L’entraîneur a appris la disparition de son ancien défenseur ce jeudi matin. « On ne peut pas partir si jeune… C’est terrible. Mourir d’une crise cardiaque, sur le terrain, en faisant ce qu’on...
(Gabon Actu 26/04/17)
La Confédération africaine de football (CAF), n’a retenu aucun arbitre central gabonais pour officier les matchs de la phase finale de la 12ème édition de la Coupe d’Afrique des nations des moins de 17 ans (CAN U17) organisée au Gabon du 14 au 28 mai prochain. Seul Moussounda Montel a retenu comme arbitre assistant durant la compétition qui se déroulera finalement entre Libreville et Port-Gentil. Franceville ayant été écartée à la dernière minute. La liste de la CAF compte 13 arbitres centraux et 14 assistants. A propos des arbitres centraux, la CAF a retenu, Haithem Kossai (Tunisie), Mustapha Ghorbal (Algérie), Pacifique Ndabihawenimana (Burundi), Abou Coulibaly (Côte d’Ivoire), Souleiman Ahmed Djamel (Djibouti), Jean Jacques Ndala Ngambo (RD Congo), Mohamed Maarouf Eid...
(Gabon Actu 26/04/17)
Christian Kérangall, 72 ans, Haut commissaire et chef du Comité d’organisation de la Coupe d’Afrique des nations 2017 (COCAN) et son groupe ont été reconduit par le conseil des ministres tenu mardi à Libreville pour organiser à nouveau la CAN des moins de 17 ans (CAN U17) qui se déroulera au Gabon du 14 au 28 mai prochain. Très proche du chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba, M. Kérangall (franco-gabonais) a déjà organisé les CAN 2012 et 2017. Cet influent homme d’affaires très prospère a été classé en 2015 par le mensuel économique Forbes Afrique dans le Top 24 des hommes les riches d’Afrique subsaharienne francophone. Christian Kérangall était le seul Gabonais dans ce classement où il occupait le...

Pages

(AFP 26/07/16)
Un Gabonais de 17 ans bouleverse internet depuis une semaine avec sa reprise d'une chanson de la diva pop Céline Dion "The power of love" qui tombe à point nommé dans son pays en proie à des tensions pré-électorales. Près d'un million de visionnements et de partages pour une vidéo tournée dans une cage d'escalier d'un immeuble de Libreville: Samuel a touché les coeurs bien au-delà des frontières du Gabon avec son interprétation a capella du tube de la star canadienne. Assis sur les marches, l'adolescent a été filmé par une copine de sa soeur Alvine de passage dans son immeuble, qui pensait qu'un voisin écoutait vraiment Céline Dion. "Je suis surpris. Je savais qu'elle me filmait mais je ne...
(APA 20/07/16)
APA – Douala (Cameroun) - Le livre sous-titré « Fils de prélat ».de l’écrivain camerounais Armand-Claude Abanda, représentant-résident de l’Institut africain d’informatique (IAI) sera inscrit au programme scolaire dès la rentrée scolaire en septembre prochain a-t-on appris de sources concordantes. Ce livre figurera notamment au programme en classe de seconde de l’enseignement général et technique, a confirmé Théophile Manganga, directeur général de l’Institut pédagogique national (IPNG) du Gabon. Le choix porté par les autorités académiques gabonaises sur cet ouvrage d’un auteur camerounais a été salué par le gouvernement à travers le ministre des Arts et de la Culture (MINAC) Narcisse Mouelle Kombi. « Je ne peux que me réjouir de la nouvelle relative à l’inscription dans les programmes scolaires gabonais,...
(Gabon Review 28/06/16)
Face à la nouvelle de la disparition de Monsieur Philippe Mory, l’émoi, la tristesse et l’affection le disputent à la raison et au ressaisissement. Par Anaclé Bissielo1 Assurément, c’est une grande figure qui disparaît. On pense tout de suite à la vulgate, à l’image populaire quoique non simpliste et non exempte de noblesse, du père du cinéma gabonais et un des pionniers à l’échelle du cinéma moderne continental. Monsieur Philippe Mory était plus que cela et, prenant à témoin le livre infalsifiable de l’histoire, il faut oser le dire, aux gabonais qui ne le savent pas : un des pères de la République. Il est de ceux qui, sans le devoir aux titres officiels, appartiennent à cette petite poignée de...
(Gabon Actu 17/06/16)
Le président gabonais, Ali Bongo Ondimba a lancé jeudi la première récolte de la palmeraie de Mouila (sud du pays), une plantation aménagée sur une superficie de 43 000 hectares (ha), par le groupe agro-industriel singapourien Olam, a constaté l’envoyé spécial de Gabonactu.com. A l’aide d’un croché dédié, le numéro gabonais a arraché le régime des noix d’un jeune palmier à huile. Le geste symbolique a donné ainsi le coup d’envoi de la campagne de récolte. Plus de 5000 ouvriers agricoles sont déployés tous les jours sur les vastes étendues de cette grande plantation aménagée grâce à une pépinière de 5,4 millions de graines. « Lorsque nous avons commencé ce projet il y a environ 5 ans, beaucoup n’y croyaient...
(Gabon Eco 16/06/16)
L’artiste congolais Koffi Olomidé foule ce jeudi 15 juin, le sol gabonais pour participer à la semaine de la musique dont le premier acte débute dans 3 jours à Port-Gentil. Après avoir des jours durant annoncé dans un spot diffusé sur Gabon Télévision, sa présence au Gabon pour « la Semaine de la musique », l’artiste congolais Koffi Olomidé est attendu au Gabon aujourd’hui. Koffi Olomidé, le « selfieur »ne sera pas seul pour la série de spectacles. A ses côtés d’autres pointures telles Charlotte Dipanda et Jovi, tous deux artistes camerounais ainsi que Josey, l’artiste ivoirienne célèbre au Gabon par son titre « Diplôme ». Une belle brochette d’artistes qui partageront 3 scènes, du 18 au 24 juin prochain,...
(Gabon Actu 10/06/16)
Libreville, Gabon, Le film documentaire « Omar Bongo Ondimba », retraçant la vie et l’œuvre de l’ancien président gabonais, Omar Bongo Ondimba qui a dirigé le Gabon de 1967 à 2009 a été officiellement déposé mercredi aux Archives nationales du Gabon par son producteur, le journaliste de Radio France internationale (RFI), Alain Foka. La cérémonie, plutôt sympa et colorée a eu lieu dans l’esplanade de la Direction générale des Archives nationales, de la Bibliothèque nationale et de la Documentation gabonaise (DGABD-Primature) à l’occasion de la commémoration du 7ème anniversaire du décès de cet homme qui a dirigé le Gabon avec maestria. Devant plusieurs centaines d’étudiants et en présence du P.-D.G. d’Airtel Africa -partenaire de diffusion de ce travail historiographique -,...
(Xinhua 08/06/16)
Philippe Mory, le père du cinéma gabonais, réalisateur et l'un des meilleurs acteurs du cinéma au Gabon, est décédé mardi soir à l'âge de 81 ans. Il s'est tiré une balle de fusil à pompe dans la bouche dans sa résidence de Nzeng Ayong à Libreville, a-t-on appris de sources concordantes. Le cinéaste le plus célèbre et talentueux du Gabon ne présentait pourtant pas de signes particulières de détresse. Selon un proche, il devait se rendre à Bongolo, l'hôpital de campagne situé à plus de 500 km au sud de Libreville, pour se faire opérer d'une cataracte. Philippe Mory a débuté sa carrière cinématographique en France et a été le 1er Africain à jouer un rôle majeur dans un film...
(RFI 08/06/16)
Il était le père du cinéma gabonais. Philippe Mory, réalisateur et l’un des plus grands acteurs du cinéma au Gabon s’est suicidé mardi soir dans sa résidence de Libreville où il a passé ses dernières années. Portrait. La triste nouvelle s'est rapidement répandue dans les réseaux sociaux. Le père du cinéma gabonais s'est donné la mort à son domicile. Ses voisins ont entendu une détonation d'arme à feu et ont découvert Philippe Mory, le « pape » du cinéma gabonais, sans vie. A 81 ans, il n'a pas survécu à cette dernière mise en scène de sa vie passée sous les projecteurs et objectifs de caméra. Philippe Mory démarre sa carrière cinématographique en 1954 en France. C'est le premier africain...
(Gabon Review 30/05/16)
Au cours d’une très récente rencontre avec les acteurs culturels, artistes et écrivains, le président de la République a promis de mettre en œuvre ou d’accélérer des mesures censées dynamiser leur activité. Comme laissée pour compte depuis plusieurs années, la culture bénéficie toujours d’une faible attention. Pourtant, ses principaux acteurs n’ont cessé de déplorer une situation bien connue des pouvoirs publics. Le 27 mai dernier, le président de la République a rencontré les acteurs culturels, artistes et écrivains, leur promettant davantage de soutien. Pour Ali Bongo, il s’agit d’«assurer à l’artiste les conditions de son épanouissement basé sur son travail, son mérite, et partant la reconnaissance du public et de la nation». Alors que les droits d’auteur, institués depuis 1987,...
(Gabon Review 27/05/16)
La première quinzaine commerciale de Guinée au Gabon a lieu à Libreville du 26 mai au 5 juin prochains. Le ministre délégué auprès du ministre de l’Artisanat a ouvert, le 26 mai dernier, la première foire artisanale de Guinée à Libreville. «Cette rencontre culturelle et commerciale, la première du genre depuis la signature en 2000 de l’accord de coopération commerciale entre les deux États, témoignerait de l’excellence des relations diplomatiques qui unissent nos deux pays et matérialise le grand intérêt que vous portez au développement et à la promotion de l’artisanat en Afrique», a dit Irène Lindzondzo. Cette première quinzaine guinéenne, qui se déroule du 26 mai au 5 juin prochains, permettra aux participants d’exposer et de vendre des produits...
(Xinhua 27/05/16)
La ministre gabonaise déléguée au Commerce Mme Irène Lindzondzo a inauguré jeudi la 1ère édition de la foire artisanale de la Guinée Conakry à Libreville. Des artisans, des marchands, acheteurs et visiteurs venus de divers horizons du pays ont pris d'assaut les couloirs de cette foire. Les pagnes traditionnels notamment le basin étaient la principale attraction des visiteurs. Outre la lingerie, les guinéens ont apporté à Libreville des produits de beauté, des sacs à main et autres produits conçus par des artisans locaux. "S'inspirer de l'autre et ajouter son grain de sel n'est pas une chose mauvais", a estimé Aboubacar Kaba, ambassadeur extraordinaire de Guinée Conakry au Gabon. "L'artisanat est l'un des secteurs susceptible de contribuer efficacement au développement économique...
(Gabon Eco 26/05/16)
Après un long teaser, les programmes de « Gabon 24 », la chaine thématique de l’audiovisuel public, ont bel et bien été lancés le 24 mai dernier, en présence d’Ali Bongo Ondimba et du gotha administratif de la République. Pression liée à la présence du Chef d’Etat ou précipitation ? Toujours est-il que de nombreux impairs ont été enregistrés et laissent dubitatifs de nombreux observateurs quant au professionnalisme du personnel du nouveau-né de l’univers médiatique gabonais. Analyse. Si l’on peut saluer la volonté des plus hautes autorités gabonaises de porter...
(Gabon Eco 25/05/16)
Prévue du 30 mai au 4 juin prochain, la 3ème édition des Sambas Professionnels, séminaire d’échanges organisé par 3MJ Consulting, a pour marraine la française Christine Kelly, attendue dans la capitale gabonaise dimanche prochain. A en croire, Josiane Matene, Responsable de 3 MJ. Consulting, la 3ème édition des Salons Professionnels aura lieu à partir du 30 mai, et ce, jusqu’au 4 juin prochain, dans les locaux du complexe scolaire « Michel Dira ». Et pour cette édition 2016, la journaliste française Christine Kelly, en sa qualité de marraine, est attendue à Libreville pour donner le coup d’envoi du séminaire d’échanges. Après l’ancien capitaine des Eléphants de Côte d’Ivoire, Didier Drogba, parrain de la première édition, le journaliste-écrivain français Harry Roselmack,...
(RFI 17/05/16)
Comme chaque dimanche, La Semaine de… Denise Epoté, de TV5 Monde, en ligne d’Essaouira, au Maroc, avec Sonia Ghezali. Les sujets de la semaine : - la dix-neuvième édition du festival Gnaoua et Musiques du monde à Essaouira, au Maroc ; - la crise au sein du Parti démocratique gabonais (PDG), au Gabon ; - un hommage au penseur et écrivain malien Amadou Hampâté Bâ, décédé à Abidjan il y a 25 ans.
(Gabon Review 10/05/16)
Vainqueur de la deuxième édition du concours de détection de talents «Airtel Trace music», Adididet Chandrica représentera le Gabon lors de la finale panafricaine, le 11 juin prochain à Lagos au Nigeria. Organisée en partenariat avec Airtel Gabon, la deuxième édition du concours de détection de talents Airtel Trace music, dont la finale a eu lieu le 6 mai dernier, a vu Adididet Chandrica remporter le premier prix. D’autres artistes étaient en lice, notamment Ginaelle, Arnaud Eyagha Edzo (25ans), Franck Mouketou (18 ans) et Leila Ossima (29ans). Lors de la finale, le 11 juin prochain, à Lagos au Nigeria, le Gabon sera donc représenté. Elue lauréate par un jury dirigé par l’huissier de justice Eliane Oberdeno Ontala-Lewori, Adididet Chandrica s’est...
(Gabon Review 30/04/16)
A la faveur d’une récente visite du représentant spécial de son secrétaire général, l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) s’est engagée à relancer les Centres de lecture et d’animation culturelle (Clac). Plusieurs années après la mission d’évaluation, dont le but était de mettre en pratique la volonté du gouvernement d’étendre le réseau de lecture publique qui se résumait en 2008 à neuf centres, et la visite en août 2015 de Michaëlle Jean, l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) a réaffirmé, le 27 avril courant, son engagement aux côtés du Gabon pour l’effectivité et le renforcement de sa politique dans le domaine de l’éducation. Une politique qui passe essentiellement par la promotion de la lecture auprès des jeunes apprenants à la...
(Agence Gabonaise de Presse 28/04/16)
Deux films gabonais Dialemi et Air de stationnement ont été projetés lors la 32ème édition du festival international de cinéma « Vues d’Afrique » tenu à Montréal du 17 au 24 avril 2016, indique une source diplomatique. « Dialemi » de Nadine Otsobogo et « Aire de Stationnement » de Sosthène Ngokila ont été projetés au public canadien le 22 avril, journée consacrée au Gabon (en commémoration de la journée de la terre). En fin de journée, un hommage a été rendu au festival de Masuku (nature et environnement). L’ambassadeur du Gabon au Canada a souligné le leadership du Gabon et d’Ali Bongo Ondimba en faveur de la protection de la nature et de la lutte contre les changements climatiques...
(RFI 24/04/16)
Jules Shungu Wembadio Pene Kikumba, connu sous le nom de Papa Wemba, a dit définitivement adieu à la scène ce dimanche 24 avril. Le musicien congolais (RDC) avait été victime d'un malaise lors d'un concert en Côte d'Ivoire samedi. Ce sont les organisateurs du FEMUA, le Festival des musiques urbaines d'Anoumabo, qui ont annoncé son décès ce dimanche matin. Papa Wemba était âgé de 67 ans. Né en 1949 juin dans le Kasaï-Oriental (RDC), Papa Wemba est un musicien charnière pour le continent africain. Dans les années 1950, la rumba congolaise dominait le continent et si elle est toujours aussi présente sur la scène africaine, c'est notamment grâce à Papa Wemba qui avec le groupe Zaïko Langa Langa a dépoussiéré...
(Gabonews 08/04/16)
L’Association Gabonaise des Artistes Chrétiens (AGAC) a, dans le cadre de ses activités, organisé un séminaire autour du gospel gabonais face à la culture marketing au profit de ses membres et sympathisants. C’est un établissement privé de Libreville qui a récemment abrité les travaux de cette rencontre. Magalie Wora, Manager culturel, principale oratrice a rappelé qu’il était important pour l’artiste gospel de ne pas se contenter de produire des albums et les mettre sur le marché. L’artiste doit s’intéresser aux attentes du public, après l’avoir défini. « La qualité ne dépend pas que des moyens. Il y a des stratégies de marketing telles que la distribution des flyers, dans les établissements ou les quartiers populaires ». C’est pourquoi, selon elle,...
(Infos Gabon 17/03/16)
La multiplication des foires et expositions dans le monde, pousse ceux ou celles qui veulent garder un leadership à se muer en événements culturels pour attirer plus d’exposants. Libreville, la capitale gabonaise, qui a la réputation d’accueillir de grands événements et qui veut devenir un hub d’art africain, n’a pas dérogé à cette règle, en organisant la 1ère édition d’exposition d’art africain dénommée « AFRIK’ EXPO », les 11 et 12 mars 2016, au cours de laquelle 7 plasticiens Africains venus de différents territoires des plus riches en culture du continent ont donné leur point de vue sur l’Humain. Pour cette édition, ce sont les artistes Myriam Mihindou – photographe franco-gabonaise, Maurice Olimbo – peintre gabonais, le sculpteur – Freddy...

Pages

(RFI 02/10/17)
Au Gabon, le gouvernement multiplie les bons gestes pour mettre fin à la grève qui paralyse les régies financières (douane, impôts, Trésor public et hydrocarbures) depuis trois mois. L'un des syndicats concernés, qui n'a pas signé la trêve sociale, continue cependant son opposition et exige le paiement intégral de toutes les primes ainsi que l'ouverture des nouvelles négociations. Pour trouver une issue au conflit social, le ministère du Budget a rédigé vendredi un chèque de 8 milliards de francs CFA (environ 12,1 millions d'euros) pour régler une partie de sa dette auprès de ses collaborateurs.
(Jeune Afrique 02/10/17)
L’aide du FMI ne suffira pas à relancer les économies de la zone. Nouvelles sources de financement, recettes fiscales, diversification… JA fait le tour des réformes à engager d’urgence pour renouer avec la croissance. «Le chemin est encore long, mais les signes d’un regain de croissance sont bien visibles. » Paul Tasong, commissaire de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac) chargé des politiques économique, monétaire et financière, se veut optimiste. D’après cet économiste camerounais, les mesures d’urgence mises en œuvre depuis la réunion de crise de Yaoundé, en décembre 2016, « devront permettre de porter le taux de croissance de la Cemac à 0,5 % en 2017, contre une récession de – 0,4 % enregistrée en 2016...
(RFI 29/09/17)
Le Gabon se dirige peut-être vers une sortie de grève dans les régies financières, c'est-à-dire les impôts, la douane, le Trésor public et les hydrocarbures. Depuis trois mois, les agents chargés de récolter les recettes de l'Etat ont arrêté de travailler pour réclamer cinq mois d'arriérés de primes, ce que le gouvernement ne parvient pas à payer. Pour mettre fin à la crise, une trêve sociale d'une année a été signée jeudi 28 septembre. Le huis clos a duré 13 heures. Les syndicalistes réclamaient entre 12 et 26 milliards de francs CFA d'arriérés de primes.
(L'Equipe 27/09/17)
La Tropicale Amissa Bongo (15-21 janvier) ouvrira la saison 2018, dont les dates ont été officialisées par l'UCI. L'UCI qui a officialisé les dates du calendrier 2018 en marge des Championnats du monde en Norvège la semaine dernière, a placé la Tropicale Amissa Bongo en ouverture de la prochaine saison. L'épreuve gabonaise (classée en 2.1) qui fêtera sa treizième édition se déroulera du 15 au 21 janvier, devançant ainsi d'une journée la première épreuve du World Tour, le Santos Tour Down Under en Australie du 16 au 21 alors que le continent américain prendra le relais avec le Tour de San Juan (2.1) du 21 au 28 en Argentine. Lire la suite sur: https://www.lequipe.fr/Cyclisme-sur-route/Actualites/Le-gabon-ouvrira-la...
(Jeune Afrique 27/09/17)
72e Assemblée générale de l’ONU, du 19 au 25 septembre), pour rencontrer Emmanuel Macron. À l’issue de la réunion sur la Libye, le 20 septembre, à laquelle il participait en tant que président du Comité de haut niveau de l’Union Africaine sur ce pays, le chef de l’État congolais s’est brièvement entretenu avec son homologue français au sujet d’un futur rendez-vous à Paris. Ce dernier a suggéré que cet entretien soit organisé par leurs ministres des Affaires étrangères respectifs, Jean-Yves Le Drian et Jean-Claude Gakosso. La veille, Ali Bongo avait lui aussi établi un premier contact avec Emmanuel Macron, avec qui il a échangé une poignée de main à l’occasion du lancement du pacte mondial pour l’environnement. Ce ne fut...
(Le Monde 27/09/17)
Au Gabon comme dans d’autres Etats africains, le rap est devenu le levier de constructions identitaires et du rapport au politique. Jeudi 17 août 2017, sur le bord de mer jouxtant la présidence, le Gabon célébrait ses 57 ans d’indépendance par la tenue d’un grand concert populaire à Libreville. Comme à l’accoutumée, la communion nationale devait s’opérer par la fête et le divertissement. Des stars de hip-hop avaient été invitées pour attirer la jeunesse : Ba’Ponga, Tris, Tina ou Ndoman du côté rap ; Unknown Dimension et Scorpion pour les groupes de danse hip-hop ; Shan’l pour le RnB et l’afro-pop. L’affiche était alléchante. Car la fête revêtait cette année un enjeu et un sens particuliers. Un autre anniversaire, moins...
(RFI 26/09/17)
Ambiance un peu particulière ce lundi 25 septembre au palais de justice de Libreville au Gabon. Un message diffusé sur les réseaux sociaux annonçait la tenue lundi du procès de l'ancien député du parti au pouvoir, Bertrand Zibi, qui avait démissionné de façon très spectaculaire devant le président Ali Bongo en pleine campagne électorale dans sa circonscription. Bertrand Zibi avait rejoint l'opposition et avait été interpellé au QG de Jean Ping dans la nuit du 31 août 2016. Son procès est très attendu. Mais en fait ce lundi, il était simplement présenté devant un juge d'instruction. Bertrand Zibi est poursuivi pour plusieurs chefs d'accusation. Me Cédric Maguisset, l'un de ses trois avocats qui ont assisté à la séance de ce...
(Jeune Afrique 25/09/17)
Écarté du gouvernement, l’ancien vice-Premier ministre se dit toujours l’allié du président Ali Bongo Ondimba. Tout en proposant une troisième voie aux Gabonais pour les législatives de 2018. «Je suis serein. » En entendant les premiers mots que Bruno Ben Moubamba (BBM) adresse à Jeune Afrique, on a du mal à imaginer que l’homme vient de se faire limoger. Mais l’ancien journaliste, docteur en philosophie et en sciences politiques, a de la ressource : ce n’est pas la première fois que son ambition et, sans doute, son ego l’aident à surmonter une déception. Nommé vice-Premier ministre et ministre de l’Urbanisme, de l’Habitat social et du Logement en octobre 2016, après un scrutin présidentiel dans lequel il avait récolté un peu plus...
(Le Monde 25/09/17)
Deux grandes ONG environnementales sont visées par les accusations de Survival International. Il ne s’agit pas de bavures isolées. Les témoignages de Pygmées rassemblés par l’ONG Survival International dans trois pays du bassin du Congo – Cameroun, Centrafrique et Congo-Brazzaville – font la lumière sur les violences infligées aux peuples des forêts pour les tenir à distance des aires naturelles protégées. La lecture du rapport intitulé « Comment allons-nous survivre ? La destruction des tribus du bassin du Congo au nom de la conservation ? », auquel Le Monde a pu avoir accès en exclusivité, laisse un profond sentiment de malaise. Près de trente ans après les grandes campagnes pour la défense des peuples autochtones contre le « colonialisme vert...
(Afrique 7 23/09/17)
La poignée de main échangée par le président français Emmanuel Macron avec Ali Bongo a dû faire des jaloux au Gabon. Jean Ping qui espère toujours une aide de la France pour évincer son rival de la présidence a peut-être compris qu’il n’en sera jamais rien. Candidat malheureux à la dernière élection présidentielle au Gabon, Jean Ping se considère comme le président légitime du Gabon. Il n’a donc pas cessé d’appeler au départ de celui qu’il considère comme un usurpateur de son poste au Gabon. En continuant dans cette posture, l’ancien Président de la Commission de l’Union Africaine espèrerait faire pencher les autorités françaises de son côté.
(MondAfrique 22/09/17)
Les 5 et 6 septembre, le Gabon a été auditionné à Genève par le comité des disparitions forcées, un des organes de protection des droits de l’homme de l’ONU auxquels les pays membres doivent adresser des rapports réguliers (torture, droits des enfants, droits économiques et sociaux etc). La procédure est normalement très encadrée, millimétrée au niveau du timing et du langage diplomatique utilisé. Dès qu’un Etat sort des clous de ce cadre strict, les fonctionnaires de l’ONU considèrent ces écarts comme autant de marques de mépris envers les droits de l’homme. Ce qui fut le cas pour l’audit consacré au Gabon, début septembre. Or la délégation gabonaise est arrivée en retard et les “experts” qui assistèrent à cette séance furent...
(Jeune Afrique 21/09/17)
La première rencontre entre Emmanuel Macron et Ali Bongo Ondimba a eu lieu le 19 septembre dans l’enceinte onusienne. Le président français avait convié son homologue gabonais au lancement du Pacte mondial pour l’environnement, au siège des Nations unies, à New York, ce 19 septembre. Ali Bongo Ondimba y a prononcé un discours en sa qualité de coordonnateur du Comité des chefs d’État et de gouvernement africains sur le changement climatique. Naturellement, les deux hommes ont échangé une poignée de main suivie d’un bref échange dont la vidéo (ci-dessous) est devenue virale sur les réseaux sociaux et dans les milieux politiques gabonais.
(Financial Afrik 21/09/17)
La Banque africaine de développement annonce un appui budgétaire de 1,5 milliard de dollars, soit environ 900 milliards de F Cfa, en faveur du Gabon. Le financement sera étalée sur les trois ans que dure la mise en œuvre du Plan de relance financé par l’institution financière. La première tranche du montant global, à savoir 131 milliards de F Cfa, a déjà été décaissée au mois de mars. La deuxième phase reste à être ratifiée. L’emploi des fonds fera l’objet d’évaluations permanentes des équipes de l’institution financière panafricaine, engagée aux côtés du FMI et de la Banque mondiale pour donner un coup de fouet à la croissance économique du Gabon. Le Gabon doit donc impérativement tenir ses engagements pour continuer...
(RFI 17/09/17)
Au Gabon on sait un peu plus sur l'arrestation des opposants Frédéric Massavala et Pascal Oyougou, tous deux proches de Jean Ping. Dans un point de presse ce samedi 16 septembre à Libreville, le procureur de la République Steeve Ndong Essame Ndong a révélé pour la première fois ce qui est reproché à ces deux opposants qui sont actuellement en détention à la prison centrale de Libreville. Le procureur de la République, Steeve Ndong Essame Ndong a d'abord évoqué le cas de Frédéric Massavala Maboumba. Ce porte-parole des partis qui soutiennent Jean Ping est accusé d'avoir surchauffé et incité les manifestants à investir, sans autorisation, l'espace public avec une marche. Le juge d'instruction l'a inculpé pour les délits suivants :...
(La Tribune 16/09/17)
Le président gabonais Ali Bongo Ondimba a ouvert ce jeudi 15 septembre 2017, un séminaire de son gouvernement. La rencontre est destinée à permettre aux membres de gouvernement de s'approprier les enjeux et priorités contextuels du Plan de relance économique et de disposer des outils nécessaires pour sa mise en œuvre. Les ministres de l'Etat gabonais sont en séminaire. Ils y ont été conviés par le chef de l'Etat Ali Bongo Ondimba qui a procédé à la cérémonie d'ouverture des travaux ce jeudi 15 septembre 2017 dans le site touristique du Cap Estérias à 15 kilomètres de Libreville. D'après les sources du gouvernement, l'objectif du séminaire est pour les ministres, de s'approprier les enjeux et priorités contextuels du Plan de...
(MondAfrique 16/09/17)
On assiste à un surprenant rapprochement entre Ali Bongo, le très démocrate président gabonais et Lionel Zinsou, l’ancien Premier ministre béninois devenu, ces derniers mois, un des visiteurs du soir d’Emmanuel Macron. Les deux hommes en effet se sont retrouvés à l’abri des regards au nord de Libreville, au Cap Esterias, dans le cadre d’un séminaire gouvernemental. Le thème ? « Le renforcement de la solidarité et la collégialité de l’action gouvernementale en vue de l’optimisation de la mise en œuvre du Plan de relance économique ». Lionel Zinsou sera donc chargé d’animer une conférence intitulée : Trajectoire de développement de l’Afrique, de l’Afrique centrale et du Gabon : perspective et défis. De l’argent gaspillé Qu’est-ce que l’ancien banquier d’affaire...
(RFI 16/09/17)
Au Gabon, un an après la réélection très controversée d'Ali Bongo et les affrontements meurtriers qui ont suivi, le gouvernement annonce une prochaine loi d'amnistie et ne ferme pas la porte à des discussions, via l'Union européenne, avec le camp de l'opposant Jean Ping. Sur place, à Libreville, le Premier ministre Emmanuel Issozé Ngondet répond aux questions du correspondant de RFI, Yves-Laurent Goma. « Le temps politique est terminé. Il y a eu un dialogue, un dialogue inclusif avec la participation de l’ensemble de la classe politique… On ne peut pas organiser un autre dialogue politique. Il faut bien que ceux qui n’ont pas pris part aux assises d’Angondjé puissent adhérer aux décisions qui ont été prises au terme de...
(RFI 15/09/17)
Au Gabon, le Premier ministre Emmanuel Issozé Ngondet a annoncé à la presse mercredi soir 13 septembre que son pays ne souhaite pas ouvrir un nouveau dialogue après celui organisé par le pouvoir entre mars et avril dernier, et qu'il ne veut pas non plus d'une enquête internationale sur les présumés crimes post-électoraux de 2016, mais que ces questions feraient plutôt l'objet d'une loi d'amnistie. Qui pourrait être concerné par cette mesure ? On sait que du millier de personnes arrêtées au plus fort de la crise post-électorale au Gabon, très peu restent en prison aujourd'hui, selon des sources concordantes, mais aucune n'est en mesure de fournir de chiffre précis, même si elles donnent des chiffres qui vont de quelques...
(La Tribune 13/09/17)
Une forte délégation d'hommes d'affaires gabonais a quitté hier Libreville à destination de Rabat au Maroc. D'après les autorités du Gabon, le groupe est attendu au Forum économique Maroc-Gabon qui se tiendra les 14 et 15 septembre dans la capitale du Maroc. Des hommes d'affaires du Gabon ont quitté la capitale Libreville ce lundi 11 septembre 2017 à destination de Rabat au Maroc. A en croire les autorités gabonaises, il s'agit d'une délégation attendue dans le Royaume chérifien dans le cadre du Forum économique Maroc-Gabon qui se tiendra les 14 et 15 septembre dans la capitale du pays. Plusieurs opérateurs économiques des deux côtés y seront réunis avec pour objectif de contribuer à consolider, à dynamiser et à promouvoir les...
(RFI 11/09/17)
Trois jours après son limogeage, jeudi soir, du gouvernement gabonais, Bruno Ben Moubamba livre pour la première fois sa vérité. L'opposant, ancien vice-Premier ministre et ex-ministre de l'Habitat, a été débarqué, un an après avoir rejoint un gouvernement dit d'ouverture suite à la crise post-électorale de 2016. Le Premier ministre avait expliqué son limogeage en rappelant les principes de solidarité avec les ministres, le devoir de responsabilité et le respect de la hiérarchie. Bruno Ben Moubamba, lui, explique qu'Emmanuel Issozé-Ngondet l'avait dépouillé d'une partie de ses prérogatives, de façon irrégulière. Lire la suite sur: http://www.rfi.fr/afrique/20170910-exclu-rfi-gabon-bruno-ben-moubamba-li...

Pages