Mardi 23 Mai 2017

Gabon

(Agence Gabonaise de Presse 17/05/17)
Au terme de plusieurs semaines de discussions, avec parfois des débats passionnés, la commission numéro 2 relative aux ‘’Réformes électorales’’, a rendu sa copie, mardi, sur le redécoupage électoral, laquelle dessine une nouvelle carte politique du pays avec notamment une diminution des sièges des sénateurs et une augmentation de ceux des députés. La commission 2, qui traite des « Réformes électorales » a réfléchi et proposé avant de soumettre ses réformes au bureau du dialogue politique pour leur adoption un autre regard du paysage politique. La Chambre haute du parlement, le Sénat souhaité à tort ou à raison supprimer pendant la phase citoyenne, connaîtra une diminution de ses élus. Le mode choisi pour le moment concerne en priorité les 47...
(Agence Ecofin 17/05/17)
Après Versailles, l’an dernier, Libreville abrite, depuis le 15 jusqu’au 19 mai courant, la Convention annuelle des cadres dirigeants du Groupe BGFIBank, sous une approche intitulée Bgfi Ceo Meeting (BCM). Si l’an dernier, les réflexions étaient plutôt axées autour de «la révolution digitale», dans le but de contribuer utilement au renouvellement des métiers, et d’identifier un certain nombre d’orientations stratégiques pour une meilleure transition vers le digital au sein du groupe, le Bgfi Ceo Meeting 2017 axe sa réflexion sur « Les enjeux de la banque de demain» dans le but de favoriser une meilleure appropriation des objectifs stratégiques, de développer la synergie groupe et de renforcer l’engagement et la responsabilité collective. Neuf principales thématiques seront au cœur de cette...
(Agence Gabonaise de Presse 17/05/17)
La session ordinaire du conseil municipal de la commune de Libreville s’est achevée mardi par l’adoption du budget primitif arrêté en recettes et en dépenses à 26.096.004.056 FCFA au titre de l’année 2017 contre vingt-six milliards sept cent quatre-vingt-cinq millions cinq cent vingt-sept (26.785.525.687 francs CFA) francs CFA en 2016. Le budget a reçu l’approbation de 103 conseillers municipaux contre 49 sur les 151 élus locaux que compte la commune de Libreville. Il prévoit les réalisations de plusieurs actions dont des réalisations des études et enquêtes économiques, en vue de finaliser le recensement des opérateurs économiques débuté en 2015 et de nouvelles études prescrites par le bureau du conseil municipal. Ont également été prises en compte, certaines dépenses prioritaires liées...
(Agence Gabonaise de Presse 17/05/17)
Une délégation du ministère de l’Education nationale et de l’Education Civique, conduite par le directeur général adjoint du Patrimoine et Equipements, Jean Pierre Manfoumbi, a effectué une visite de terrain, vendredi dernier dans le district de Sam, département de l’Okano (nord) en vue d’identifier le site devant abriter le futur collège d’enseignement secondaire (CES) de cette localité. Dans le cadre du plan d’urgence de la mission éducation nationale et enseignement technique, pour le compte de l’exercice budgétaire 2017 et en vue de la préparation de la rentrée des classes 2017-2018, une délégation du ministère de l’Education nationale et l’Education civique vient d’effectuer une mission dans le district de Sam, pour aller présenter à l’entrepreneur le site devant abriter le futur...
(RFI 17/05/17)
Au Gabon, on compte de plus en plus de gays. Le code pénal gabonais n'est pas répressif contre l'homosexualité mais les Gabonais dans leur majorité ne tolèrent pas cette sexualité de plus en plus visible dans le pays. La preuve, l'annonce du premier mariage coutumier gay avait suscité une vive polémique en 2013. C'est dans un journal des faits divers que les Gabonais avaient appris la tenue fin décembre 2013 du premier mariage coutumier gay dans leur pays. La république était en émoi. Le ministre de la Famille et des Affaires sociales de l'époque, la juriste très respectée, Honorine Nze Biteghe, s'était fondue dans une déclaration pour défendre...
(L'Union 17/05/17)
Jusqu’à présent, ce bord politique semble ne pas parler d'une même voix sur un certain nombre de points. Une frange de cette opposition n’entend pas partager les propositions émises par l’autre sur, entre autres, la présidence du Conseil supérieur de la magistrature. Selon certaines indiscrétions, la question de la limitation du mandat présidentiel serait à l'origine de ce désaccord. A en croire des sources concordantes, il y aurait un camp dit "Maganga Moussavou" et l’autre appelé "Ndemezo'Obiang". Pour le premier cité qui est, dit-on, minoritaire, la limitation de mandat devrait s’imposer car, "il est nécessaire de s’appuyer sur...
(L'Union 17/05/17)
Même si, comme il fallait s'y attendre, au regard de la diversité politique des membres de cette collectivité locale, l'unanimité n'a pas été au rendez-vous, plusieurs élus ayant voté contre le texte. LA session ordinaire du conseil municipal de la commune de Libreville convoquée pour l'examen et l'adoption du budget primitif a livré ses conclusions hier en soirée après des débats houleux. Le budget de l'exercice 2017 a toutefois été approuvé à 103 voix pour et 46 contre, toutes du Centre des libéraux réformateurs (CLR) d'après les informations qui nous ont été rapportées. Le budget de 2017 est donc arrêté en recettes et dépenses à la somme de 26 089 004 056 francs. Contre 26 785 525 687 francs en...
(Agence Ecofin 17/05/17)
(Agence Ecofin) - Le Comité inter-Etats des pesticides en Afrique centrale vient d’homologuer, au cours d’une session tenue, le 9 mai dernier, cinq nouveaux pesticides, autorisant de ce fait, leur utilisation dans les six Etats de la Cemac que sont le Cameroun, le Gabon, le Congo, la Guinée Equatoriale, le Tchad et la République centrafricaine. Les produits phytosanitaires ainsi homologués sont l’Agreb 80 wp (fongicide), Boxer 10 wp (insecticide), Glycol 41% sl (herbicide), Glycol 680 wdg (herbicide), Super Killer 680 wdg (herbicide), Super 50 ec (insecticide) et Super 12 ec (insecticide). Ces produits ont été homologués sur une liste de 12 produits biochimiques présentés par diverses entreprises. Ces homologations surviennent au moment où des Etats de la Cemac dénoncent la...
(Financial Afrik 17/05/17)
En 45 ans, la BGFI Bank a franchi de nombreuses barrières comme l’a rappelé le président directeur général, Henri Claude Oyima, dans son discours d’ouverture aux BGFI CEO Meetings qui se tiennent du 15 au 19 mai 2017. Extraits substantiels. “…Voila 45 ans déjà que BGFIBank accompagne ses clients dans leurs projets personnels et professionnels, en leur offrant des produits et des services innovants et fiables, sur mesure, parfaitement adaptés à leurs besoins. Ce souci constant de satisfaire nos clients nous a permis d’acquérir une expertise unique, tout en évoluant progressivement. D’une banque mono-métier au Gabon, nous nous sommes ainsi mué, au fil des ans et à force de travail et d’innovation, en un groupe financier international, multi-métiers, multi-pays. Notre...
(Médiapart 17/05/17)
Le Gabon est le premier pays du continent à organiser un rendez-vous important, tant académique que festif, sur cette cause mondiale proclamée par la résolution 68/237 de l’Assemblée générale des Nations Unies.La communauté internationale distingue ainsi les personnes d'ascendance africaine comme groupe dont les droits humains doivent être promus et protégés. Environ 200 millions de personnes se considérant d’ascendance africaine vivent en Amérique. Des millions d’autres vivent dans diverses régions du monde, et ce, en dehors du continent africain. La Semaine rassemble les meilleurs experts, essayistes et universitaires de ce domaine de recherche. Ainsi du Pr. Elikia M'Bokolo (Ehess), du Pr. Charles Binam Bikoi (Cerdotola), du Pr. Guy Rossatanga Rignault (UOB), du Pr. Ange François Ratanga Atoz (UOB) et du...
(Autre média 17/05/17)
Le travail de Didier Ovono a été remarquable au sein de l’équipe des panthères et sa hauteur d’esprit qui le pousse aujourd’hui à vouloir passer le relais aux jeunes. Toutefois, les propos de l’actuel portier des Panthères du Gabon exprimés dernièrement pour justifier son retrait de la sélection nationale, suscite plusieurs commentaires. Le club d’Ostende est celui qui donne un salaire tous les mois aux joueurs, a-t-il déclaré. Didier Ovono ne donne toujours pas les vrais raisons de son départ des Panthères du Gabon qu’il aura servi durant 14 années en totalisant 106 sélections. Il se contente de dire : « Je crois que le moment est venu de prendre du recul par rapport à la sélection, et de laisser...
(Gabon Review 16/05/17)
Dans le bras-de-fer l’opposant à l’Etat gabonais, l’homme d’affaires italien promet de ne pas se laisser faire, et de se donner les moyens pour «mettre à genoux» son débiteur. Guido Santullo nie également avoir donné de l’argent et du marbre à un ministre gabonais. Il l’avait déjà fait plier il y a quelques années, en faisant saisir l’hôtel particulier d’Omar Bongo, le Pozzo di Borgo à Paris (France). Guido Santullo entend renouveler l’exploit. L’homme d’affaires italien aurait d’ailleurs déjà mis à exécution sa menace, en saisissant, dans la capitale française, la cour internationale d’arbitrage et le tribunal de commerce qui, selon l’hebdomadaire Jeune Afrique (n° 2940), a une nouvelle fois décidé de la saisie provisoire du même hôtel particulier. «Je...
(Le Point 16/05/17)
Jean Ping continue de s'opposer à Ali Bongo Ondimba à Libreville, mais il garde un œil attentif sur ce qui se passe à Paris avec l'investiture d'un nouveau président de la République. Il refuse toujours de reconnaître la réélection de M. Bongo au scrutin présidentiel du 27 août et avait félicité dès dimanche dernier Emmanuel Macron pour son élection, se présentant comme à son habitude comme « le président élu » du Gabon. Ce 14 mai, il a profité de la prise de fonction du nouveau président français pour tenter d'attirer son attention sur « la grave crise politique que traverse le Gabon », partenaire historique de la France en Afrique. La France appelée au secours Dimanche, ses partisans de...
(Gabon Actu 16/05/17)
Quelques dizaines de partisans de Jean Ping, ancien candidat à l’élection présidentielle d’août 2016 qui refuse toujours de reconnaître la réélection d’Ali Bongo Ondimba ont organisé dimanche une manifestation pacifique entre la Chambre de commerce de Libreville et l’ambassade de France où ils ont déposé une bouteille remplie de sable, a constaté un reporter de Gabonactu.com Premier acte symbolique de la manifestation, le dépôt de la bouteille de sable devant l’entrée principale de l’ambassade de France. Vêtues de tenues blanches, des femmes guidées par une porteuse de torche indigène se sont isolées de tous les manifestants pour aller déposer leur bouteille de sable devant l’ambassade de France. Elles ont regagné le groupe en chantant des champs initiatiques accompagnés d’instruments de...
(Gabon Review 16/05/17)
Ancien sénateur, auteur de «Gabon : la passion du pays», Charles Mba, ancien hiérarque du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir), passé dans l’opposition radicale, s’est exprimé dans les colonnes du journal L’Aube du 15 mai 2017. Il se prononce sur l’opération Mamba, la corruption dans le pays… et son soutien à Jean Ping. Dans une longue interview accordée à l’hebdomadaire L’Aube, l’ancien sénateur, ancien ministre d’Omar Bongo, ancien directeur général des marchés publics, Charles Mba, désormais membre de l’Union nationale (UN, opposition) après sa démission du PDG, s’est exprimé sur la vie du Gabon. Dans sa maison en banlieue parisienne où il vit son exil, il s’est particulièrement exprimé sur «l’opération Mamba». Une opération liée à l’amplification de la...
(Jeune Afrique 16/05/17)
Après de longs mois au cours desquels le président gabonais, Ali Bongo Ondimba est, à l’exception d’une visite d’État en Chine en décembre 2016, resté dans son pays pour gérer la situation politique et le dialogue national avec une partie de l’opposition et de la société civile, son agenda international évolue. Ali Bongo Ondimba a en effet été invité par le roi Salman d’Arabie saoudite à participer au sommet des chefs d’État arabes et islamiques, les 20 et 21 mai à Riyad, en présence du président américain Donald Trump. Il se rendra ensuite, début juin, aux États-Unis.
(Gabon Review 16/05/17)
Ouverte, lundi 15 mai à Libreville, une réunion d’experts du Conseil des ministres africains chargés de l’eau entend renforcer les engagements issus de la 4e conférence régionale AfricaSan de Dakar en 2014, en termes d’amélioration de l’accès aux services liés à l’assainissement et à l’hygiène. Ils se donnent deux jours, à compter de ce 15 mai, pour fixer de meilleures orientations en vue de l’amélioration de l’accès des services d’assainissement et d’hygiène dans les pays africains. Les experts du Conseil des ministres africains chargés de l’eau (AMCOW, en anglais) sont en réunion à Libreville jusqu’au 16 mai prochain. Pour Lizette Burgers, représentante de l’Unicef, la réussite de leurs échanges impactera sur la vie de 2,3 milliards de personnes. Des personnes...
(Gabon Review 16/05/17)
La compagnie pétrolière est bénéficiaire sur les trois premiers mois de l’année, avec un résultat net de 11 millions de dollars, contre -16 millions de dollars au premier trimestre 2016. Une embellie principalement liée à la hausse du chiffre d’affaires et à la baisse des charges d’exploitation. Surfant sur l’embellie de la fin de l’exercice, Total Gabon a renoué avec les bénéfices en ce début d’exercice 2017. En effet, la compagnie pétrolière a publié, ce 15 mai, un résultat net de 11 millions de dollars au premier trimestre 2017, contre une perte de 16 millions de dollars sur la même période un an plus tôt. Un résultat bénéficiaire consécutif à la hausse du chiffre d’affaires. Celui-ci s’est élevé à 201...
(Agence Ecofin 16/05/17)
Total Gabon a réalisé au premier trimestre 2017 un résultat net de 11 millions de dollars, contre une perte de 16 millions un an plus tôt. La compagnie pétrolière, filiale de Total, a bénéficié de la hausse de son chiffre d'affaires dans un contexte de reprise des prix du pétrole, selon un communiqué repris par Zone Bourse. Elle a également profité de la baisse de ses charges d'exploitation. Reflétant l'augmentation du cours du Brent, le prix de vente moyen des deux qualités de pétrole brut commercialisées par Total Gabon (Mandji et Rabi Light) s'est élevé à 48,7 dollars le baril au premier trimestre 2017, soit une hausse de 71%. Grâce principalement à la hausse du prix de vente des qualités...
(Gabon Review 16/05/17)
Montée à moitié le 14 mai, la passerelle piétonne de Plein-Ciel sera livrée d’ici le mois de juin. La société FHEC a posé le 14 mai au petit matin la passerelle piétonne de Plein-Ciel. Cet ouvrage constitué d’une armature en acier devant désormais permettre aux populations de traverser la voie express en toute quiétude. L’installation de cette passerelle longue de 22 mètres et 5 mètres de haut à cet endroit, intervient après de nombreux décès enregistrés, suite aux accidents de la circulation. Il y a quelques mois encore, une dame et cinq de ses enfants revenant de l’église avaient été fauchés à cet endroit par une mini-benne transportant du sable. Un drame inouï qui a choqué l’opinion nationale. Même si...

Pages

(Gabon Review 03/05/17)
Les travailleurs membres de la confédération syndicale Dynamique unitaire ont été empêchés de rassemblement le 1er mai 2017, par les forces de police au rond-point d’Awendjé dans le 3e arrondissement de la commune de Libreville. La célébration distincte de la fête du travail par les membres de la confédération syndicale Dynamique unitaire le 1er mai dernier, n’a pas pu se faire sans la présence des forces de police. En effet, les éléments de force de l’ordre ont trouvé nécessaire de se faire inviter et de chambouler la programmation initialement prévue par les syndiqués pour dire «Stop à la violation des droits des travailleurs et des libertés syndicales : réhabilitez la Conasysed». «Cette fête du 1er mai est reconnue comme la...
(Autre média 03/05/17)
L’annonce a été faite le 28 avril dernier à Libreville par le porte-parole du gouvernement. Ce sont des représailles de la grève de février où plus 800 enseignants respectivement du primaire et du secondaire ont réclamé de meilleures conditions salariales. Il leur est reproché d’avoir participé à cette manifestation qui a paralysé le déroulement des programmes dans plusieurs établissements scolaires. Parmi les plus touchés on note les établissements de Libreville et dans sa banlieue sud, à l’instar du Lycée Paul Indjendje Gondjout. Ainsi que ceux de Port-Gentil, comme le Lycée de Tobia et le Lycée technique. Depuis quelques mois, le gouvernement a entamé une véritable purge dans le secteur de l’éducation nationale pour séparer le bon grain de l’ivraie. Il...
(Gabon Actu 03/05/17)
Le Centre international des civilisations bantu (CICIBA), tombé dans les oubliettes refait surface ét organise avec le gouvernement gabonais la semaine de la décennie internationale des personnes d’ascendance africaine (2015-2024) du 17 au 19 mai prochain. Evelyne Petrus-Barry, représentant résident de l’ONU au Gabon, elle-même afro-descendante, s’est félicitée de voir le Gabon être le premier pays du continent à organiser ce rendez-vous important, tant académique que festif, sur cette cause mondiale proclamée par la résolution 68/237 de l’Assemblée générale. La communauté internationale distingue ainsi les personnes d’ascendance africaine comme groupe dont les droits humains doivent être promus et protégés. Environ 200 millions de personnes se considérant d’ascendance africaine vivent en Amérique. Des millions d’autres vivent dans diverses régions du monde,...
(L'Union 03/05/17)
C'était le thème de cette rencontre des médias privés gabonais, tenue, à Libreville, la veille de la Journée internationale de la liberté de presse. Les travaux ont débouché sur plusieurs recommandations. SOUS le thème générique '' Exigences de la nouvelle loi sur la presse : pour quelles véritables entreprises de presse”, l'Union internationale de la presse francophone, section Gabon (UPF-Gabon), a organisé, le vendredi 28 avril 2017, le premier colloque de la presse privée gabonaise. Les travaux étaient axés autour deux sous-thèmes : '' Cadre stratégique pour la durabilité des médias'', animé par l'administrateur national de programme, chargé de la communication et de l'information au bureau de l'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture (Unesco) à...
(Gabon Eco 03/05/17)
A l’exemple d’autres pays, le Gabon a célébré lundi 1er mai, la fête du Travail. Si l’événement a pour but de réjouir, ne serait-ce que pour une journée, employés et employeurs autour d’un pot, repas et toute autre parade festive, au Gabon le contexte ne semble pas être au beau fixe. Et pour cause, le chômage galopant, la précarité continue du travailleur, la cherté de la vie etc ; ne paraissent pas donner des couleurs à une fête aux allures d’une exclusion sociale à grande échelle. C’est la fête du Travail, et donc une fête qui ne concerne que les travailleurs, rien que les travailleurs. Voilà l’idée générale qui se dégage alors que la communauté internationale célébrait hier le 1er...
(Gabon Actu 02/05/17)
La Coalition syndicat Dynamique unitaire (DU) a décidé lundi au terme d’une assemblée générale organisée à l’occasion de la célébration de la fête du travail, de décréter une nouvelle grève dans la fonction publique et menacé de de boycotter les examens de fin d’année. « Dynamique unitaire a décidé d’une nouvelle forme de grève. Il s’agit désormais d’une journée d’arrêt de travail chaque semaine, à observer tous les lundis dans tous les secteurs d’activités », indique la coalition dans un communiqué publié au terme de cette assemblée générale tenue au stade de basket d’Awendjé dans le 4ème arrondissement. « La nouvelle forme de grève sera effective dès lundi 8 mai 2017, et durera juqu’à la réhabilitation de la CONASYSED et...
(Gabon Actu 02/05/17)
Le projet d’élection de la reine des vierges, un concours envisagé par une église opérant au Gabon, est une atteinte aux bonnes mœurs et comporte de risques de sécurité, selon le ministère de l’Intérieur qui a interdit cet « étrange » concours. « Il est (…) difficile de laisser prospérer une telle entreprise préjudiciable à la dignité et à la sécurité de ces mineurs et qui heurte notre contexte culturel, notre vivre ensemble…notre sociologie, en exposant ces jeunes filles à plusieurs risques », a expliqué le Directeur de cabinet du ministre de l’Intérieur, Roger Mengue Ekomie qui a reçu récemment les organisateurs pour leur expliquer « les risques de stigmatisation et d’atteinte aux bonnes mœurs qui découleraient d’une telle organisation...
(Gabon Actu 02/05/17)
La police gabonaise a ordonné lundi aux militants de la coalition syndicale Dynamique unitaire (DU) de libérer le rond-point d’Awendje dans le 4ème arrondissement de Libreville où ils étaient rassemblés pour une marche qui devait les conduire vers le stade de basketball situé à environ 200 mètres seulement. « Votre occupation de la place publique n’est pas autorisée », a indiqué un jeune lieutenant dépêché par sa hiérarchie pour négocier avec les syndicalistes. En retour, les syndicalistes ont brandit un accusé de réception de la demande de manifester adressée au ministère de l’Intérieur le 25 avril dernier. Le policier et les manifestants ont parlé un langage de sourds parce que le policier exigeait une autorisation dument signée du ministre de...
(Agence Gabonaise de Presse 02/05/17)
Le directeur général de Canal+ Gabon, Mamadou Mbengue, vient de lancer officiellement, à Libreville, les activités du« Club Presse Canal + », lequel regroupe plusieurs journalistes locaux en vue d’une franche collaboration avec ledit média en ce qui est de la couverture de toutes ses activités officielles. Annoncé depuis quelques mois déjà, le « Club Presse Canal + » n’est plus une simple ambition novatrice, mais une réalité. Triés sur le volet, les journalistes, qui composent ledit club, sont issus de divers médias locaux et ont été choisi, par les soins du service de communication de Canal + Gabon, sur le seul critère de leurs récentes participations aux différentes activités menées depuis une certaine période par ledit média. Pour ce...
(Agence Ecofin 02/05/17)
Les Gabonais résident dans des quartiers difficilement accessibles, non urbanisés et soumis à des conditions d’intempéries difficiles. Le pays doit résorber un déficit en logements estimé à environ 200 000 unités. Lorsqu’il arrive au pouvoir en 2009, le président de la République fait la promesse d’endiguer ce phénomène, puis de réduire le déficit en logements par la construction chaque année de 5000 logements. Au bout de sept ans, 6730 maisons seulement sont sorties de terre. Le chef de l’Etat est le premier à reconnaître que, contrairement aux projets de routes, ponts et barrages rondement menés, sur le logement, il a échoué. Pour corriger le tir, Ali Bongo Ondimba fait le pari de loger davantage de concitoyens tout au long du...
(Jeune Afrique 29/04/17)
Pour certains chrétiens gabonais, il est urgent de préserver des mœurs en pleine perdition. Après le Togo en 2016, le Gabon organise cette année son élection de la reine des vierges. L’Afrique a depuis longtemps adopté le concept de concours de reines de beauté, le déclinant à l’envi, notamment en encourageant des canons esthétiques gironds éloignés des critères occidentaux efflanqués. Entre le 3 juin et le 5 août, Libreville organise la première édition d’une élection de miss qui ne devrait guère avoir recours aux défilés en tenue légère : la gagnante sera gratifiée du titre de « Reine des vierges du Gabon ». Un test de virginité est le pré-requis de cette compétition initiée par l’Association des femmes missionnaires pour...
(RFI 27/04/17)
Au Gabon, après la longue grève qui a paralysé le secteur de l'éducation nationale, la vague des mouvements sociaux s'abat sur les régies financières. Depuis une semaine, les grèves d'avertissement aux impôts et à la douane se sont transformées en grèves générales illimitées. Difficile de payer ses impôts, mais surtout très dur pour les transitaires de sortir des marchandises du port ou de l'aéroport. « Jusqu’à présent, on ne sait pas quand ils vont arrêter leur mouvement de grève », s'impatiente un jeune transitaire qui vit un...
(Le Monde 27/04/17)
Depuis une semaine, seuls 20 ou 30 conteneurs sont dédouanés chaque jour au port d’Owendo, géré par le groupe Bolloré, au lieu de 200 habituellement. Par Camille Laffont Poumon économique du Gabon, le port d’Owendo est paralysé depuis vendredi 21 avril. Après leurs collègues de l’éducation, les agents des régies financières gabonaises (impôts et douanes) ont décrété ce jour-là une grève générale qui pourrait avoir des conséquences importantes pour l’économie du pays. Parmi les revendications des douaniers, le paiement de cinq mois d’arriérés de primes, l’accès à l’Ecole de préparation aux carrières administratives (EPCA), aujourd’hui suspendu, et une meilleure gestion des plans de carrière pour pallier les lenteurs du système d’avancement. En temps normal, près de 200 containers sortent chaque...
(Agence Ecofin 27/04/17)
(Agence Ecofin) - Depuis le 25 avril, les représentants des onze pays (Gabon, Cameroun, Centrafrique, Tchad, RD Congo, etc.) de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (Ceeac), planchent à Libreville sur la problématique des menaces des multiples catastrophes liées aux phénomènes naturels et comment s’y prendre en cas de besoin. Evoquant le cadre de la rencontre de Libreville, Lambert-Noël Matha, le ministre gabonais de l’Intérieur, a déclaré que les mesures préventives valent mieux que celles dites curatives. Avant de poursuivre que le Gabon avait pleinement pris conscience que toutes les catastrophes qui sèment la désolation dans le monde n’arrivent pas qu’aux autres. Dans la même veine Marie Thérèse Chantal Mfoula épouse Nganongo, secrétaire général adjoint de la Ceeac,...
(Gabon Review 26/04/17)
Le paiement des fonctionnaires pourrait être perturbé par la grève des agents du ministère du Budget, lancée ce 25 avril à Libreville. Les grèves s’enchainent dans les administrations publiques, avec le mouvement d’humeur des agents du ministère du Budget, lancé ce 25 avril à Libreville. Décidée 24 heures plus tôt, à l’issue de l’assemblée générale des syndicats des directions de la Concurrence et de la consommation, de la Dette, et de l’Economie, cette grève d’avertissement s’étendra sur une semaine. Les grévistes réclament essentiellement le paiement intégral de deux mois de primes et la suppression de la décote. Ils veulent également la régularisation des situations administratives des agents (attribution des portes budgétaires, titularisation, avancement et reclassement après stage). «Nous avons l’impression...
(Gabon Review 26/04/17)
Le tribunal de Libreville a rejeté le 24 avril 2017 la demande de l’Union nationale réclamant une fin de non-recevoir à la contestation de la ministre de l’Economie forestière. Invitant les deux parties à conclure au fond, en attendant l’audience prévue le 22 mai prochain. Le tribunal de Libreville vient de décider une prolongation dans l’affaire opposant l’Union nationale à la ministre de l’Economie forestière, Estelle Ondo. Rejetant le 24 avril dernier la demande du parti de Zacharie Myboto. Celui-ci réclamait l’annulation de la plainte introduite par Estelle Ondo pour contester son exclusion de l’UN. Le président du tribunal a ouvert la voie aux débats de fond prévu le 22 mai prochain. «Le tribunal rejette la fin de non-recevoir, l’invite...
(Gabon Actu 26/04/17)
Le Gabon a perdu 8 points au classement mondial 2017 de la liberté de la presse publié l’ONG Reporters sans frontières (RSF) qui le classe au 108ème rang mondial sur 180 pays étudiés. En 2015, le Gabon occupait le 100ème rang mondial. Ce déclassement est consécutif au climat postélectoral très tendu dans le pays après la présidentielle de 2016. RSF pointe les coupures d’Internet dans la foulée de la publication des résultats, les violentes attaques subit par les médias publics et privés. Par ailleurs, l’organisation de défense de la liberté de la presse estime que le nouveau code de la communication, s’il dépénalise les délits de presse, prévoit des mesures d’encadrement autoritaires concernant non seulement la presse mais aussi toute...
(BBC 26/04/17)
Les pays de la Communauté économiques des Etats d'Afrique centrale, (CEEAC) ont réclamé la matérialisation de leur zone de libre-échange au cours d'une réunion à Libreville. Les experts du commerce des États membres de la CEEAC souhaitent lever les points de blocage du marché régional. Ces pays réfléchissent à la manière de rendre effective la zone de libre-échange. Avec près de 130 millions de consommateurs, ce marché est très important du point de vue économique mais plusieurs pays ont du mal à écouler leurs marchandises. Ce qui génère un manque à gagner important.
(Agence Gabonaise de Presse 26/04/17)
Pour la première journée de la caravane ophtalmologique gratuite, organisée par le ministère de la Santé publique, le Conseil supérieur des affaires islamiques (CSAIG) et l’ONG International Munazzamat Al da’awat Al islamiyyat Mission régionale du Congo, en collaboration avec l’ONG Al Basar international foundation, c’est plus de 2000 patients dont 100 opérations qui ont reçus de l’équipe médicale au complet des soins, ainsi que la livraison de plusieurs produits pharmaceutiques et des lunettes de vue, à l’hôpital régional de Mélen. Les populations du Gabon se sont déplacées en grand nombre, vendredi matin, à l’hôpital régional de Mélen à l’occasion de la 1ère journée de la campagne des consultations et chirurgies oculaires gratuites. Elles ont été au centre de la caravane...
(Gabon Review 26/04/17)
La capitale gabonaise abrite, du 25 au 28 avril, l’atelier régional de formation sur l’Evaluation des besoins post-catastrophes (PDNA) et le Cadre de relèvement (DRF). A l’initiative du secrétariat général de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC), l’atelier régional de formation sur l’Evaluation des besoins post-catastrophes (PDNA) et le Cadre de relèvement (DRF) s’est ouvert ce 25 avril à Libreville. Quatre jours durant, les experts des Etats membres et du secrétariat général de la CEEAC, seront formés à la méthodologie d’évaluation des dommages, pertes et besoins après une catastrophe, ainsi qu’à l’élaboration d’un DRF. En gros, il sera question de renforcer les connaissances des institutions clés des pays, sur la préparation et la planification du relèvement avant...

Pages

(Financial Afrik 08/05/17)
Nous l’écrivions en 2016, l’économie du Gabon, dépendante de l’industrie extractive à 70%, est entrain de rompre sa dépendance avec l’or noir. C’est ce que montre le bilan du premier septennat du président Ali Bongo tel que présenté dans un rapport du cabinet Performance Group. Selon le document, “la courbe du PIB s’est nettement découplée avec celle de la production du brut”. Ce découplage entre pétrole et croissance intervient au terme de 4 500 milliards de FCFA d’investissements (6,9 milliards d’euros) enregistrés sur les six dernières années. Ce montant, supérieur à l’investissement sans précédent consenti entre 1980 et 2009, repose sur la diversification et l’investissement public nourri par les recettes du pétrole. Depuis 2010, environ 65% des recettes de l’or...
(L'Union 08/05/17)
Comment rendre visibles les activités de l'Agence française de développement au Gabon ? Tel est la préoccupation du chef de division de la communication à l’Agence Française de Développement reçu vendredi dernier. BENJAMIN Neumann, chef de la division communication de l’Agence française de développement (AFD) a séjourné à Libreville il y a quelques jours, dans le cadre d’un appui à la promotion médiatique des actions de l’AFD au Gabon et dans le monde. Dans cette optique, accompagné du directeur régional de l’AFD pour le Gabon et Sao Tome et Principe, Yves Picard, il a rencontré, dans les locaux du Secrétariat général du gouvernement, Mme Camélia Ntoutoume Leclercq, conseiller et directeur de l'information à la cellule de l’information gouvernementale. Préciser les...
(Agence Ecofin 08/05/17)
Les jeunes Gabonais désireux d’investir dans le domaine de l’agriculture bénéficieront dorénavant de meilleures facilitations, grâce à la mise en place par le gouvernement, d’un guichet unique devant leur garantir une meilleure prise en charge technique de leurs dossiers. Ce nouvel instrument qui est censé regrouper l’ensemble des départements de l’administration aura pour objectif, de recevoir les porteurs de projets dans le domaine agricole. Autrement dit, il constitue un point de contact unique pour les démarches des coopératives et investisseurs agricoles. Selon le ministère de l’Agriculture, ce guichet unique aura également pour mission entre autres de faciliter et de sécuriser l’accès au foncier agricole, d’appuyer la commercialisation pour les petits exploitants et de promouvoir la transformation et la valorisation locales...
(Financial Afrik 08/05/17)
Une Zone économique spéciale (ZES) est un espace industriel et commercial qui offre différentes possibilités de développement et qui bénéficie de lois économiques avantageuses pour les entreprises. Le but d’une telle structure est d’accroître les investissements directs étrangers, typiquement d’entreprises internationales ou de multinationales. En général, les ZES nécessitent 4à5 ans de mise en place avant d’être parfaitement opérationnelles. La ZES multisectorielle de Nkok est un projet phare en Afrique centrale. Elle fait suite à une décision du Gouvernement Gabonais d’interdire l’exportation des grumes dans le but de promouvoir la production et la transformation du bois dans le pays. Cette réforme doit permettre le développement de l’industrie, la création d’emplois et de valeur ajoutée. Le projet vise à aménager et...
(Financial Afrik 08/05/17)
Le gouvernement gabonais a procédé, vendredi 10 février, au lancement d’un Fonds national de développement agricole. Le Fonds de Développement Agricole interviendra dans les domaines du financement agricole, de la mobilisation les ressources et des financements nécessaires au développement des actions prioritaires et indispensables au développement agricole. Le but est de mettre en place un fonds de garantie agricole, d’accorder des garanties de prêt aux agriculteurs et d’apporter un appui financier à la relève agricole. L’esprit de la FDA est d’appuyer les actions des agriculteurs dans le cadre de la diversification et de la transformation des produits agricoles. Le FDA accordera une ouverture de crédit aux acteurs des filières agricoles pour financer les besoins de financement des dépenses d’exploitation sur...
(Financial Afrik 08/05/17)
Le gouvernement va ouvrir les portes aux investisseurs gabonais et étrangers pour exploiter 4 à 5 millions d’hectares de terres arables que compte le pays. Avec une pluviométrie de 1800 à 4000 mm par an, le potentiel du Gabon est immense. Mais, paradoxalement, le pays importe 300 milliards de FCFA de denrées alimentaires, avec une augmentation moyenne de 10 à 15% par an. Le taux de chômage élevé (28% en 2015 et 29% en 2016, selon le FMI) et une forte croissance démographique obligent le gouvernement à anticiper et à créer plus d’opportunités d’emplois. D’où l’appel au retour vers l’Agricuture. Pas aussi simple pour un pays dépendant de l’or noir pour au moins 50% des ressources de l’Etat, 80% de...
(L'Union 08/05/17)
Un atelier sur l'accès aux services de base en milieu rural et renforcement des capacités, conduit par le ministère de l'Eau et de l’Énergie, en partenariat avec la Banque mondiale, s'est tenu, jeudi dernier, à l'hôtel Nomad. Animés par deux consultants de Nodalis Burgeap et IED Hydro conseil, chargés de conduire les études pour la mise en place des mécanismes de pérennisation des services de base en milieu rural au Gabon, cet atelier avait pour objectif de mettre sur pied des mécanismes aussi bien techniques, institutionnels, opérationnels, contractuels, que financiers, afin d'apporter aux populations du monde rural, les services de base en eau et en électricité, adaptés à chaque village. Deux cents villages seront choisis en test pour le démarrage...
(Gabon Review 08/05/17)
Pour répondre à la demande sans cesse grandissante des consommateurs, la direction générale de la Société des boissons de Léconi (Soboleco) a officiellement inauguré, jeudi 4 mai, une troisième ligne d’embouteillage dans son usine de Léconie, doublant ainsi la capacité de production de l’eau Andza. Officiellement inaugurée, jeudi 4 mai, en présence des autorités de la province du Haut-Ogooué parmi lesquelles le gouverneur Jacques Denis Tsanga, le préfet du département des Plateaux et le député du 1er siège du département des Plateaux, la nouvelle ligne d’embouteillage de l’usine de production de l’eau minérale Andza de Léconi devrait permettre de répondre à la demande sans cesse grandissante des consommateurs. En tout cas, la direction générale de Soboleco en est convaincue. Les...
(Financial Afrik 08/05/17)
Né le 1er janvier 1962 à Ndende, Jean René Nzamba est directeur du cabinet au ministère de l’agriculture. ce père d’une famille nombreuse est « engagé » depuis le mois de mai 1984 au ministère de l’agriculture de son pays, le Gabon. Acteur du mouvement positif que connaît le ministère depuis l’arrivée de M. Yves Fernand Manfoumbi, il a eu à occuper plusieurs fonctions. Chercheur dans une autre vie. Chef de centre d’Agrogabon, expert et coordinateur à la FAO, Jean René Nzamba poursuit une carrière riche dans son domaine de prédilection : l’agriculture. L’actuel directeur du cabinet du ministère de l’agriculture et conseiller municipale la ville de Ntoum est un ancien membre actif de la société civile syndicaliste. Son positionnement...
(Financial Afrik 08/05/17)
Le Gabon dispose à la fois de conditions agro-écologiques favorables (une diversité climatique allant des zones tropicales humides aux zones soudaniennes arborescentes), et d’importantes ressources en eaux et surfaces de terres cultivables. Les terres propices aux cultures sont évaluées à environ 5,2millions d’ha, pouvant être exploitées sans déforestation significative. Ce potentiel apparaît harmonieusement distribué sur l’ensemble du territoire. L’on retrouve ainsi des terres disponibles un peu partout. Dans les zones périurbaines des villes du Gabon. La valorisation de ces terres permettra d’améliorer substantiellement le niveau de sécurité alimentaire dans les zones urbaines (population largement majoritaire), en offrant aux populations urbaines les plus pauvres des opportunités d’insertion dans des emplois et activités génératrices de revenus. Les projets de développement de l’agriculture...
(Financial Afrik 08/05/17)
Avec son objectif, “Consommons local”, Indigéna Food est né d’un constat selon lequel près de 90 % des aliments consommés au Gabon sont importés en majorité du Cameroun et de l’Europe, déclare Mbelé Oudougou Gelsie. «C’est cette problématique qui a conduits à la création de Indigena Food», explique la gérante. Cette entreprise se veut être un pilier dans la valorisation des agro-ressources (agricoles et forestière) dans le domaine de l’agroalimentaire au Gabon. En améliorant les procédés de transformation, de conservation, de récolte, de conditionnement et même les modes de consommations traditionnels. Indigena Food se veut donc être une entreprise qui valorise la production alimentaire locale, qui valorise les savoirs faire et les produits agricoles locaux, encourage à la production et...
(La Tribune 06/05/17)
A 43 ans, Biendi Maganga-Moussavou, ministre de la promotion des PME, chargé de entrepreneuriat national est l'un des plus jeunes responsables du gouvernement d'Emmanuel Issoze-Ngondet. Son arrivée sur le champ politique n'est pas un hasard non plus puisqu'il s'agit du fils de Pierre Claver Maganga-Moussavou, ancien Ministre d'Etat et actuellement Maire de la commune de Mouila (sud-ouest du pays) et de Albertine Maganga-Moussavou, députée du canton de la Ngounié (la région ...
(Agence Ecofin 05/05/17)
Le renforcement de la fourniture en énergie électrique du Gabon est au centre de discussions entre le gouvernement gabonais et les partenaires techniques et financiers au développement. Une délégation de la Banque mondiale, en mission au Gabon, et le ministre de l’Energie et des ressources hydrauliques, Guy Bertrand Mapangou (photo), ont échangé début mai à Libreville, sur les contours du projet d’électrification rurale touchant plusieurs provinces du pays. Dans sa première phase, le projet qui couvre les provinces du Moyen Ogooue (centre), de l’Ogooue-Maritime, de la Ngounie (sud) et de l’Estuaire, concerne l’électrification de 50 villages. Les 150 villages restants rejoindront le projet dans sa deuxième phase. D’après Stephan Garnier de la Banque mondiale, «la problématique importante est de garantir...
(Gabon Review 05/05/17)
Les opérateurs potentiels bénéficiaires d’un contrat de délégation de service public de l’eau et de l’électricité en milieu rural, ont échangé à Libreville, le 4 mai 2017, sur des différentes dimensions liées à l’étude pour la mise en place des mécanismes de pérennisation des services de base au Gabon. Les aspects techniques, fonctionnels, opérationnels, contractuels et financiers de l’étude pour la mise en place des mécanismes de pérennisation des services de base en milieu rural au Gabon, ont été débattus le 4 mai dernier dans un hôtel de la capitale par une vingtaine d’opérateurs potentiels, bénéficiaires d’un contrat de délégation de service public de l’eau et de l’électricité en milieu rural. Cette étude s’inscrit dans le cadre de la mise...
(La Tribune 05/05/17)
2016 a été conclue sur de bons résultats pour la Banque des Etats de l'Afrique centrale, en comparaison à l'année 2015. Ainsi, l'exercice de l'année dernière dégage un bénéfice net de 164,177 milliards de Fcfa, contre 160 milliards, enregistrés une année auparavant. Grande nouvelle pour les promoteurs de la Banque des Etats de l'Afrique centrale (BEAC). L'institution a réalisé de très bons résultats au cours de l'année 2016. Selon le rapport général des commissaires aux comptes KPMG Afrique centrale et Mazars Cameroun, portant sur l'exercice 2016, la BEAC a réalisé un bénéfice net de 164,177 milliards de francs CFA. Une progression en volume par rapport à l'exercice précédent, établi à 160,7 milliards de francs CFA. Le document révèle également que...
(Agence Ecofin 05/05/17)
(Agence Ecofin) - Au cours de l'année 2016, la BEAC a réduit de 47%, l'exposition de son portefeuille d'investissement, aux titres publics français. La valeur de ces produits financiers, qui était de 1355,7 milliards de FCFA au 31 décembre 2015, est passée à 715,2 milliards de FCFA au terme de l'exercice 2016. Globalement, la Banque centrale explique avoir mené une opération de cession de certains des avoirs étrangers gérés pour le compte des pays de la CEMAC, pour un montant cumulé de 1099,58 milliards de FCFA. L'objectif de ces transactions était de rattraper à chaque fois, l'obligation de quote-part obligatoire de 50% sur le compte des opérations logé au trésor public de France. Mais en même temps que la Banque...
(Agence Ecofin 04/05/17)
La mission de contrôle et de Police forestière initiée le 16 avril dernier dans la province de l’Ogooué-Ivindo, par la ministre des Eaux et Forêts, Estelle Ondo, avec le soutien du gouverneur de ladite région vient de faire une belle prise. Selon les sources proches de ce dossier, six responsables de compagnies forestières viennent d’être placés en garde à vue, pendant qu’un autre a été placé sous mandat de dépôt. Selon les mêmes sources, les enquêtes qui se poursuivent pourraient donner lieu à d’autres interpellations. Cela, au regard des PV d’audition et autres documents compromettants qui ont été transmis au procureur de la République près le Tribunal de première Instance de Makokou. Au cours de ses investigations, la mission Contrôle...
(Agence Ecofin 04/05/17)
(Agence Ecofin) - Si les pays de la CEMAC (Cameroun, Congo, Gabon, Tchad, Guinée Equatoriale et République centrafricaine) veulent atteindre « leurs objectifs d'émergence, il leur faudra mener une réflexion rigoureuse pour effectuer un recours des plus prudents sur le marché international des capitaux », peut-on constater d'une analyse publiée par les équipes de recherche de la Banque des Etats de l'Afrique Centrale. Le besoin de financement de 29 milliards $ sur les trois prochaines années. Ces ambitions ont selon le document généré un besoin structurel de financement, dont le montant global pour la période 2016 à 2020 est estimé à 17312, 4 milliards de FCFA (29 milliards $). Cette somme est jugée hors de portée des capacités d'intervention de...
(Financial Afrik 04/05/17)
Le rapport général des commissaires aux comptes de la Beac (Banque des Etats de l’Afrique Centrale) affiche un résultat positif. Le rapport de l’année 2016 publié mercredi 3 mai sur le site de la Beac, laisse entrevoir un résultat net bénéficiaire de 164,177 milliards de FCFA (environ 273 millions de dollars). Comparé à l’exercice précédent, ce résultat a connu une hausse de 4 milliards de F CFA car il s’était établi à 160,7 milliards en 2015. Par contre, le total bilan de cette année est en baisse, avec 7073 milliards de FCFA contre 9389,691 milliards de FCFA en 2015. A noter que les comptes de la Beac doivent être approuvés par le conseil d’administration pour ensuite être ratifiés par le...
(APA 04/05/17)
APA-Yaoundé (Cameroun) - Le résultat de l’exercice 2016 de la Banque des États de l’Afrique centrale (BEAC) est bénéficiaire de 164.177 millions FCFA, contre 160.795 millions FCFA pour l’exercice précédent, soit une progression de +2,10%, selon le rapport des commissaires rendu public mercredi. Cette performance, indiquent les cabinets KPMG et Mazars, est fortement liée à la réalisation de plus-value de cession des titres du portefeuille d'investissement de la Banque centrale. Le total actif et passif se situe néanmoins à -24,66% pour un résultat net de l’exercice affichant 2,10%, une situation contrastée s’expliquant, selon les commissaires aux comptes, par la chute continue des cours du pétrole, dans le prolongement de l’évolution constatée en 2015, et qui s’est traduite par une forte...

Pages

(Le Point 27/02/17)
Chaque année, équipes professionnelles et sélections nationales africaines viennent se frotter à la Tropicale Amissa Bongo, une course cycliste disputée dans des conditions climatiques intenables à l'intérieur du Gabon. Avec ses 200 000 kilomètres carrés de forêts couvrant plus de 80 % de son territoire, le Gabon fait partie de ces coins du monde qu'il est rare de pouvoir voir de l'intérieur. Le climat y est rude avec des températures pouvant grimper à 36 degrés et un taux d'humidité qui, parfois, atteint les 100 %. Pourtant, voici plus d'une dizaine d'années, quelques fous ont décidé que ce petit pays d'Afrique centrale deviendrait le nouveau terrain de jeu du cyclisme professionnel. Ainsi naquit la Tropicale Amissa Bongo : une course difficile...
(Jeune Afrique 24/02/17)
Après avoir accueilli la Coupe d’Afrique des Nations, le Gabon s’apprête à recevoir ce lundi des coureurs cyclistes en provenance des quatre coins du monde pour disputer la Tropicale Amissa Bongo. Des hauts plateaux Batéké – au sud est du pays – jusqu’à la capitale gabonaise en passant par la jungle équatoriale, ce sont près de 1 000 kilomètres de parcours qui attendent les cyclistes. Au total, cinq équipes professionnelles et dix sélections nationales africaines doivent y participer, du 27 février au 5 mars. Dans des conditions parfois dantesques, sous la chaleur étouffante du bassin du Congo, l’élite amateur africaine aura ainsi l’occasion de se frotter aux habitués des grandes courses internationales, au premier rang desquels Thomas Voeckler, le chouchou...
(Jeune Afrique 21/02/17)
Malgré l'élimination de son équipe au premier tour de la CAN, l’Espagnol José Antonio Camacho devrait rester le sélectionneur des Panthères du Gabon. Avec le même salaire confortable qu'il touchait auparavant. Faire de José Antonio Camacho l’unique responsable de l’échec du Gabon lors de la CAN 2017 serait trop facile : cela occulterait la responsabilité des autres acteurs du football gabonais dans une sortie de route pas si surprenante. Certes, un sélectionneur est toujours responsable des défaites de son équipe − même si l’Espagnol, arrivé début novembre à Libreville sans parler un mot de français, a dû effectuer une préparation au rabais, avec un seul match amical au programme, perdu (1-2) face à Mounana, une équipe de Ligue 1 gabonaise...
(Xinhua 18/02/17)
Le championnat national de football de première division (D1), interrompu depuis plus d'un mois suite à la Coupe d' Afrique des nations (CAN 2017) que le Gabon a organisée, reprend ce samedi, a-t-on appris vendredi auprès de la Ligue nationale de football (Linaf). Lors de la trêve intervenue à la 7e journée, le CF Mounana (19 points), Mangasport de Moanda (15 points) et Akanda FC (14 points) pointaient à la tête du classement tandis que le Stade migovéen de Lambaréné (4 points) et le FC 105 (2 points) s' affichaient dans la zone rouge synonyme de relégation. La rencontre entre AS Pelican contre Mangasport le leader de la compétition reste la principale affiche de la reprise du championnat.
(Gabon Actu 17/02/17)
Les cyclistes gabonais, sans entraineurs, sont actuellement entraînés par un mécanicien à 9 jours du Tour du Gabon baptisé « La Tropicale Amissa Bongo », selon un communiqué du ministère gabonais des Sports. L’entraîneur espagnol des Panthères du Gabon, Abraham Ollano a « disparu » depuis novembre dernier. « C’est peu dire d’opiner que cette compétition est courue d’avance pour les Panthères version cyclisme, encore une fois promises aux rôles de faire-valoir », prophétise le ministère qui a reçu jeudi l’équipe dirigeante de la fédération de cycliste. « L’impression qui se dégage, après la rencontre entre la tutelle, la Fédération gabonaise de cyclisme et les jeunes coureurs de l’équipe nationale, c’est que les gestionnaires de la petite reine gabonaise, semblent...
(Gabon Review 15/02/17)
Ancien champion du monde et des Etats-Unis de Choi kwang do, instructeur de cet art martial dans l’Etat de Géorgie, ce Gabonais représente dignement les couleurs de son pays dans cette discipline. Initié au choi kwang do au début des années 2000, Guy Roger Nzamba a inscrit son nom au Panthéon de grands pratiquants de cet art martial. Le Gabonais est revenu sur son parcours, dans une récente vidéo publiée sur la page Facebook de «Gabao Martial Arts», un réseau social des amoureux ou pratiquants d’arts martiaux de tous genres du Gabon et d’Afrique. Guy Roger Nzamba sur les tatamis. © facebook.com/guyrogernzambaofficialpage «Je vis à Atlanta, aux Etats-Unis et je pratique le choi kwang do depuis 15 ans. Je suis...
(Gabon Review 08/02/17)
De passage sur RFI, ce 7 février, l’acteur de la société civile a qualifié de fiasco la dernière Coupe d’Afrique des nations (Can). Pour Marc Ona, les ratés enregistrés tout au long de la compétition s’apparentent à une véritable «douche froide» pour Ali Bongo. «Ce fut un fiasco au niveau de l’organisation et une douche froide pour Ali Bongo…». C’est ainsi que Marc Ona Essangui a qualifié, lors de son passage sur RFI ce 7 février, la 31e édition de la Coupe d’Afrique des nations (Can) 2017, organisée du 14 au 5 février au Gabon. Si pour le haut commissaire du Comité d’organisation de la Can (Cocan), Christian Kerangall, le taux de remplissage des stades durant la compétition a atteint...
(AFP 06/02/17)
Le comité organisateur de la Coupe d'Afrique des Nations au Gabon s'est expliqué sur le coût, l'affluence dans les stades et l'état des pelouses, lundi, au lendemain de la finale de la 31e édition de la biennale du football africain. "On annonce dans la presse 463 milliards de FCFA (ndlr: environ 700 millions d'euros)", a déclaré lors d'une conférence de presse à Libreville Christian Kerangall, haut commissaire au comité d'organisation de la Coupe d'Afrique des Nations 2017. Il reprenait une somme avancée ...
(RFI 06/02/17)
Le Stade de l’Amitié, à Libreville, a été le théâtre de la finale de la CAN 2017, mais également celui où des milliers de Camerounais, d’Egyptiens et de Gabonais se sont réunis pour célébrer ce match ultime de l‘épreuve reine du football africain. Le stade était quasiment plein à l’entame de la finale avec près de 38 000 spectateurs. Les Camerounais étaient en surnombre avec environ 20 000 supporters. Une présence due à la forte communauté vivant à Libreville. Une confiance sans limites Quelques minutes avant le coup d’envoi, l’ambiance était des plus joyeuses dans les tribunes, les supporters des Lions indomptables étaient très confiants. « Ce sont deux cadors de l’Afrique qui s’affrontent. On va y croire. C’est possible...
(El Watan 06/02/17)
La CAF a décidé, vendredi, de lui confier la CAN-2017 des moins de 17 ans en remplacement de Madagascar qui devait initialement organiser cette édition au mois d’avril prochain. La décision a été prise par la CAF lors de la réunion de son comité exécutif, vendredi passé à Libreville. Le Gabon a été choisi aux dépens du Soudan, l’autre candidat à l’organisation de cette édition qui a été, pour la circonstance, décalée du 21 mai au 4 juin 2017. La CAF a justifié cette décision par le retard affiché par Madagascar dans la préparation du tournoi. Un argument qui pourrait être la partie immergée de l’iceberg sachant que le Gabon n’était pas prêt pour la 31e édition à quelques mois...
(Gabon Actu 06/02/17)
Le Cameroun a remporté dimanche à Libreville la Coupe d’Afrique des nations (CAN Total, Gabon 2017), la 5ème de sa glorieuse histoire du football au niveau continental. Le Cameroun a battu en finale l’Egypte (2-1). Et pourtant l’histoire retiendra que c’est l’Egypte qui a ouvert le score dès la première mi-temps à la 22ème minute par Mohamed Eleney. Score à la mi-temps (0-1). Les Lions indomptables sont revenus sur la pelouse très blessés et surtout revigorés par les conseils de leur entraineur, le belge Hugo Bross. Le match a basculé à la 58ème minute lorsque Nicolas Nkoulou a égalisé. Vincent Boubakar a tué la rencontre sinon crucifié les Pharaons à la 88ème minute au terme d’une action individuelle. L’Egypte n’accrochera...
(Gabon Actu 06/02/17)
Les étalons du Burkina Faso ont terminé à la 3ème place au classement général de la Coupe d’Afrique des nations (CAN Total, Gabon 2017) après avoir battu samedi au stade Michel Essonghé de Port-Gentil contre le Ghana (1-0). Combattifs comme des véritables guerriers, les burkinabé ont fait preuve de réalisme dans cette petite finale contre l’orgue ghanéen qui s’est finalement révélé comme un géant aux pieds d’argile. Les Ayew, Atsu, Gyan et les autres cadres de la sélection nationale du Ghana ont certes démontré leur technicité mais ont pêché par manque de réaliste. « Game over », c’est quasiment ce message qui colle à la sélection ghanéenne qui court toujours derrière sa première CAN. Paulo Duarte, le coach du Burkina...
(Belga 03/02/17)
Le gardien d'Ostende et doyen des joueurs du Gabon retenus pour la Coupe d'Afrique des Nations de football qui se déroule actuellement dans le pays, Didier Ovono a lancé un appel au peuple, encourageant le pays-hôte à surmonter ses divisions post-électorales. Lui s'est engagés pour battre le Cameroun, dimanche, et ainsi qualifier le pays pour les quarts de finale du tournoi. "On doit battre le Cameroun. Binationaux ou pas, on est Gabonais. Et celui qui rentre sur le terrain, qu'il soit né ici ou en France, il est Gabonais", a-t-il déclaré vendredi. "On est des Gabonais avant tout. Il y en a certains qui ont perdu des proches. Mais quand on va défendre le pays, on le défend d'abord avec...
(Gabon Review 02/02/17)
Auteur de trois remarquables matchs en cette Coupe d’Afrique des Nations (Can) de football que son pays, le Gabon, organise, Denis Bouanga est apparu comme la véritable révélation de la sélection gabonaise. Alors qu’on attendait une confirmation de tout le bien dont on disait du capitaine des Panthères, Pierre Emerick Aubameyang, c’est plutôt un jeune novice de la sélection gabonaise qui s’est illustré. Lui, c’est Denis Bouanga, sociétaire de Tours FC en ligue 2 française. Pour sa première sélection en équipe nationale, malgré l’élimination des Panthères, ce jeune homme de 22 ans aura imprimé sa marque sur les matchs livrés par le Gabon, mais plus encore dans les cœurs des supporteurs du Onze national. Pour son premier match face aux...
(AFP 02/02/17)
Le directeur sportif du Borussia Dortmund a demandé jeudi à son attaquant star, le Gabonais Pierre-Emerick Aubameyang, de moins se répandre dans la presse à propos de son départ du club à la fin de la saison. "Nous nous sommes rapidement parlés, et je lui ai conseillé de donner moins d'interviews pour évoquer son futur, et de se concentrer sur une qualification en Ligue des champions", a déclaré Michael Zorc au journal local WAZ. "Il a compris", a-t-il ajouté. Aubameyang, actuel meilleur buteur de Bundesliga avec 16 réalisations en autant de matches, a récemment donné deux interviews dans lesquelles il a expliqué envisager de quitter le club en juin. Mais un départ chez le rival du Bayern Munich est exclu,...
(Gabon Actu 01/02/17)
Le Vice-Président de la NBA Africa (la National Basketball Association), le Sénégalais Amadou Gallo Fall en séjour au Gabon a discuté avec le ministre gabonais des Sports, Nicole Assélé de la possibilité de mettre en œuvre au Gabon le projet de ‘’la Junior NBA’’ qui consistera à créer au Gabon 30 clubs dont les meilleurs rivaliseront avec les autres « cracs » du continent. ‘’La Junior NBA’’ est déjà développée par la NBA dans huit (8) pays en Afrique. C’est un programme Sport-Etudes qui verra la création de trente (30) équipes dans les Collèges, Lycées et Grandes Ecoles de la capitale. Ces sélections porteront les noms des trente (30) équipes de la NBA et s’affronteront d’abord au niveau national, avant...
(Jeune Afrique 31/01/17)
L'équipe de football gabonaise a reçu les encouragements du président Ali Bongo Ondimba, passé outre son élimination lors de la compétition de football panafricaine, accueillie cette année par le pays. Convoqués au palais présidentiel le 23 janvier, alors qu’ils venaient de se faire éliminer de la CAN dès le premier tour à l’issue de trois matchs nuls, face à la Guinée-Bissau (1-1), au Burkina (1-1) et au Cameroun (0-0), les Gabonais étaient dans leurs petits souliers. Mais, au soulagement général, Ali Bongo Ondimba s’est montré conciliant. « Le plus surprenant, c’est qu’il n’a pas parlé des causes de cet échec : la mauvaise préparation, le choix tardif d’un sélectionneur [l’Espagnol José Antonio Camacho]. Il a fait remarquer que l’équipe n’avait pas...
(AFP 30/01/17)
Locomotive pour l'urbanisation de la région du nord-Gabon ou "éléphant blanc" ? L'avenir du stade d'Oyem, construit à la périphérie de la 4e ville du pays au coeur de la forêt équatoriale, pose question, alors que la série de six matches de la CAN-2017 qu'il devait accueillir s'est achevée dimanche. Après RD Congo-Ghana, l'une des affiches des quarts de finale, quand se déroulera la prochaine rencontre d'envergure dans l'enceinte d'Oyem ? Il faudra attendre déjà que les travaux soient complètement terminés... d'ici "juin 2017", selon les responsables du chantier. Achevé à "95%", l'écrin flambant neuf de 20.000 places, impeccable à l'intérieur et répondant aux normes de la CAF et de la Fifa, a donné un spectacle peu commun durant la...
(Gabon Actu 28/01/17)
Le Journaliste de Canal +, Robert Brazza, arrivé au Gabon pour animer des plateaux de télévision sur la CAN 2017 qui se déroule dans le pays, n’a jamais été expulsé par les autorités, a affirmé le ministre de la Communication, Porte parole du gouvernement, Alain Claude Bilie By Nze démentant à l’occasion des informations de presse ayant annoncé que le journaliste a été expulsé. « En début de semaine, un journal annonçait que Monsieur Robert BRAZZA, présentateur de l’émission « Soir de CAN » sur la chaîne Canal+ Sport Afrique avait été expulsé du Gabon pour avoir critiqué les stades accueillant la compétition continentale de Football, des informations sitôt relayées par une Radio internationale », a appelé M. Bilie By...
(Jeune Afrique 27/01/17)
Le premier tour de la Coupe d'Afrique des nations 2017 s'est achevé mercredi 25 janvier. Avant les quarts de finale, qui débutent samedi 28 janvier, l'heure est donc à un premier bilan, entre déceptions et surprises. Nous l’avions écrit : bien malin qui allait se frotter au jeu des pronostics dans cette Coupe d’Afrique des nations 2017. Vous aviez parié sur la bonne tenue du Gabon et une flambée de sa star, Pierre-Emerick Aubameyang ? Vous avez eu tort ! Vous comptiez sur Riyad Mahrez et la solide équipe d’Algérie pour aller au bout de la compétition ? C’est encore raté ! Et nous ne vous parlons même pas du faux-pas des Ivoiriens, tenants du titre, qui n’ont pas su...

Pages

(Gabon Review 16/03/16)
A l’occasion de la célébration de la Journée mondiale du conte et la Journée internationale de la Francophonie, la Fédération des conteurs du Gabon (Fecoga) organise, le 20 mars prochain, la première édition du festival du conte. Destinée à apporter une nouvelle dynamique au conte tout en faisant la promotion du patrimoine culturel, la première édition de «Faites du conte» a été lancée le 7 mars dernier. Elle devrait s’achever le 21 mars prochain à Libreville. Initié par la Fédération des conteurs du Gabon (Fecoga), à l’occasion de la célébration de la Journée internationale de la Francophonie et de la Journée mondiale du conte, ce festival vise à «transmettre la passion du conte aux jeunes, à participer à l’épanouissement et...
(Gabon Actu 15/03/16)
Quelques 7 restaurants proposeront le 21 mars prochain à Libreville et Port-Gentil, à leurs clients des repas typiquement français dans le cadre de la promotion « Goût de France », une initiative de la diplomatie de ce pays dont le but est de promouvoir l’excellence de sa cuisine en perte de vitesse face à la restauration rapide. En 2015 lors de la première édition, quatre restaurants avaient adhéré à l’initiative. Cette année, les bonnes saveurs de la cuisine française seront dégustées au dîner le 21 mars au Beach Club, Chez Marco, Le Confidentiel et Le Lokua (Libreville) et à Port-Gentil chez Le BBQ Beach, Brasserie Le Duplex et TARA-Mé. Cette année « Goût de France » rassemblera plus de 1...
(Gabon Review 15/03/16)
Prenant le départ à l’Institut français du Gabon (IFG), le bus de la Francophonie a opéré, le 14 mars 2016, un arrêt dans la commune d’Owendo. Dans le cadre de la semaine de la langue française, le centre d’accueil L’espoir de l’enfant a accueilli, le 14 mars courant, le bus de la francophonie, avec à son bord des conteurs et slameurs pour la valorisation des 1 001 saveurs du Français. «Il s’agit ici d’aller à la rencontre de la jeunesse défavorisée de Libreville pour passer un moment de partage au tour de la langue française et de ses subtilités», a expliqué la directrice de l’IFG, Bénédicte Deschamps. Pendant plus de 120 minutes, les pensionnaires de L’espoir de l’enfant, et les...
(RFI 11/03/16)
Libreville accueille de jeudi 10 à samedi 12 mars une exposition d'art contemporain. Sept plasticiens gabonais et congolais exposent leurs œuvres à la résidence Nomade de Libreville. « Afrik’Expo », une exposition inédite dans une capitale gabonaise encore peu habituée à l'art contemporain. C'est une initiative lancée par une jeune mécène, Nadine Ebelle Kotto, et pour laquelle RFI est partenaire. Nadine Ebelle Koto est une passionnée d'art. Elle ambitionne de faire de Libreville l'une des étapes du circuit international d'art contemporain. C'est le pari d'Afrik’Expo, première édition du genre. A l'honneur, sept plasticiens, peintres, photographes et sculpteurs. La mécène a même réussi à faire venir à Libreville des artistes congolais de renommée internationale. « C’est la première fois au Gabon...
(Jeune Afrique 01/03/16)
Avec le sourire et sans compromis, le chanteur continue de pointer du doigt les puissants et les profiteurs. S'il est fatigué par l'âge, le vieil okambi garde un œil sur la jeune génération et n'entend pas abdiquer de sitôt. Le géant est fatigué. Il ne danse plus autant qu’avant. Assis sur une petite chaise recouverte d’un drap blanc, il se fait discret. Face à lui, une foule qu’il ne voit pas : ses yeux aussi sont fatigués. Elle l’applaudit. Il lui demande de se taire, au moins une minute, pour les victimes du terrorisme dans le monde. Et voici qu’avec une guitare toute simple de bois clair, le vieux chantre du panafricanisme entonne une chanson que tout le monde connaît...
(Gabon Review 01/03/16)
L’écrivain gabonais a été honoré, la semaine dernière, à Bamako au Mali pour son roman «L’amer saveur de la liberté». Du 22 au 26 février dernier avait lieu, à Bamako au Mali, la rentrée littéraire. A cette occasion, était organisée, la cérémonie de remise du prix Ahmed Baba, décerné à une œuvre publiée au cours des deux dernières années. Un prix qui récompense une œuvre écrite ou traduite en français. Roman presque historique, «L’amer saveur de la liberté», publié en 2015 aux éditions Ndzé au Cameroun a été plébiscité. Le 7e roman de Jean Divassa Nyama se présente comme la «biographie romancée» de Mavouroulou, le personnage principal de l’œuvre que l’auteur présente comme Nyonda Makita, un héros du sud du...
(Gabon Review 24/02/16)
Le programme de la quatrième édition du «Plateau jeune création chorégraphique de Libreville» a été décliné par les organisateurs. L’évènement se tient du 23 au 27 février prochain à l’Institut français du Gabon (IFG). Désormais érigé au rang de rendez-vous annuel incontournable en matière de culture, le «Plateau jeune création chorégraphique de Libreville» a été lancé le 23 février courant à Libreville, à l’Institut français du Gabon (IFG). Avec, en guest stars Andreya Ouamba, danseur et chorégraphe Congolais vivant au Sénégal, et Marlene Alène, metteur en scène Gabonaise, l’événement se tiendra jusqu’au 27 février prochain sous le thème «Survivre pour exister». Promoteur de ce rendez-vous culturel, Jean Rémy Ogoula Latif a ainsi justifié le choix de ce thème à la...
(Agence Gabonaise de Presse 16/02/16)
« Le travail de mon père » de la réalisatrice Sonia Angué a ouvert samedi dernier, à Libreville, la 1ère édition de la quinzaine du film amateur gabonais dénommée « QUIFILMA », en présence du ministre gabonais de la Communication, porte-parole du gouvernement, Alain Claude Bilié-By-Nzé. Une soixantaine de production seront projetés (films, documentaires, séries) dans la salle de cinéma le Majestic. Pour le ministre de la Communication, cette rencontre est une première réponse que le président de la République Ali Bongo Ondimba donne aux acteurs du cinéma suite aux nombreuses questions que se posent les cinéastes. « Les acteurs s’interrogent sur la place qui est désormais la leur aux yeux des pouvoirs publics principalement du gouvernement de la République,...
(Gabon Review 19/01/16)
Le ministre de la Communication a annoncé, le 18 janvier courant, l’organisation, du 8 au 20 février prochain, d’une Quinzaine du film amateur (Quifilma). A l’occasion d’une rencontre tenue le 18 janvier courant au siège de l’Institut gabonais de l’image et du son (Igis) avec les cinéastes, producteurs et tous les praticiens des métiers de la cinématographie, le ministre de la Communication a annoncé l’organisation prochaine de la Quinzaine du film amateur (Quifilma). Bien qu’il existe déjà d’autres espaces d’expression à l’instar des Escales documentaires de Libreville, du Festival du film environnemental de Masuku, la demande demeure forte. «Le public gabonais est demandeur et veut se reconnaître dans nos productions», a déclaré Alain-Claude Bilie-By-Nzé accompagné pour la circonstance du directeur...
(AFP 15/01/16)
Comment un couple s'en sort-il aujourd'hui avec trois enfants de 8 à 16 ans ? Après le succès en France de "Parents mode d'emploi", la mini-série s'exporte au Gabon... dans une version africaine tout aussi déjantée, où faire de son mieux revient souvent à éviter le pire. "Papa, maman, vous pouvez m'aider pour les accents s'il-vous-plaît ?" Réponse hilare de Fatou Ndong, la mère : "Le spécialiste des accents, là, c'est ton père !" Avec des mimiques grotesques, son mari complice se lance aussitôt dans une caricature délirante : Camerounais...
(Gabon Review 14/01/16)
Il a été nommé le 12 janvier courant, à la tête du diocèse de la capitale économique par le pape François. L’Église catholique du Gabon vient de s’enrichir d’un nouvel évêque avec la nomination, le 12 janvier courant, d’Euzébius Chinekezy Ogbonna Managwu comme responsable du diocèse de Port-Gentil, un poste vacant depuis la nomination, en 2013, de Mathieu Madega Lebouakehan à Mouila. Le nouvel évêque est né le 13 décembre 1959 à N’djamena, au Tchad, de parents nigérians. Durant son enfance, il émigre avec sa famille au Gabon. Il a été élève de l’école Mont-Fort, avant de fréquenter au Collège Bessieux et à l’Immaculée Conception pour terminer à l’Université Omar Bongo. Il a ensuite étudié au petit séminaire Saint Jean...
(Gabon Review 04/01/16)
L’année 2016 débute dans la tristesse et la douleur pour la corporation des journalistes et pour l’ensemble de la presse gabonaise : Marie-Christine Ininghouet, ancienne présentatrice-vedette du journal télévisé des années 80-90, qui allait avoir 54 ans le 17 février prochain, s’est éteinte hier à Paris. «MC», comme l’appelait tout le monde, est décédée le 3 janvier dans la capitale française. L’ancienne présentatrice-vedette du «19 h 30» sur la RTG2 souffrait depuis de longs mois d’un cancer de la gorge. Cette jeune femme qui avait été repérée en 1980 par Jean-Philippe Oyono, alors directeur des Actualités télévisées à la RTG2, au moment où elle n’était qu’en classe de 3ème à l’Institution Immaculée Conception, commença à présenter les dernières éditions du...
(Afrik.com 23/12/15)
Au Gabon, un marché de Noël initié par le ministère du Commerce, des Petites et moyennes entreprises, de l’Artisanat, du Tourisme et du Développement des services vient d’ouvrir ses portes sur le terre-plein mitoyen du Musée national. Du nouveau au Gabon où un marché de Noël initié par le ministère du Commerce, des Petites et moyennes entreprises, de l’Artisanat, du Tourisme et du Développement des services vient d’ouvrir ses portes sur le terre-plein mitoyen du Musée national. Les meilleurs artisans et producteurs gabonais y proposent, de 9h à 22h, jusqu’au 3 janvier 2016, un large éventail d’idées de cadeaux pour les fêtes. Cet espace convivial a été inauguré par le Premier ministre, Daniel Ona Ondo, le 20 décembre 2015 au...
(Gabon Actu 21/12/15)
Le Premier ministre gabonais, Daniel Ona Ondo a ouvert dimanche une mini foire de noël à côté du Musée national de Libreville, consacrée à la vente des produits gabonais. Ce marché de Noël parfaitement décoré et achalandé a été initié par le Ministère du Commerce, des Petites et moyennes entreprises, de l’Artisanat, du Tourisme et du Développement des services. Les meilleurs artisans et producteurs gabonais y proposent, de 9h à 22h jusqu’au 3 janvier 2016, un large éventail de propositions comme autant d’idées de cadeaux pour les fêtes. Dans le droit fil de l’exposition artisanale déployée lors du forum de l’AGOA en août dernier, le Gouvernement entend multiplier les initiatives visant à rapprocher les consommateurs des producteurs locaux. Ce marché...
(Gabon Review 19/12/15)
A l’occasion de la rentrée littéraire 2015-2016 organisée par l’Union des écrivains gabonais (Udeg), le 18 décembre courant à Libreville, représentants du gouvernement et acteurs de la culture se sont interrogés sur la faible place du livre gabonais dans les enseignements. Toujours peu présent dans les programmes scolaires, le livre gabonais souffre d’une certaine méconnaissance du public, les dirigeants donnant l’impression de ne pas lui accorder la place qui devrait lui revenir. A la faveur de la rentrée littéraire, organisée par l’Union des écrivains gabonais (Udeg) à la Maison Georges Rawiri, le 18 décembre courant, une conférence sur ce sujet a été initiée, en présence du ministre de la Communication, parrain de l’événement, de plusieurs écrivains et de quelques lycéens...
(Gabon Review 11/12/15)
Inédite sous nos latitudes, cette initiative, prévue du 1er au 20 décembre, entend sillonner trois villes du pays pour promouvoir le retour aux origines, tout en permettant aux jeunes de partager l’expérience d’artistes de renommée internationale. Organisée à Libreville, Port-Gentil et Lambaréné, la première édition du Festival Fro Gabon est l’une des initiatives les plus originales qui aient été organisées dans le pays depuis plusieurs années. Porté par l’association «Cauris sage», représentée par la chanteuse Naneth, l’événement se donne pour mission d’encourager et susciter l’intérêt du public pour la connaissance, l’acceptation et la célébration des origines et traditions. Ce festival, qui stipule que «les fondations reposent sur les origines», entend mettre la culture et l’éducation au centre de ses activités...
(Gabon Actu 10/12/15)
Le Ministre gabonais de la Communication, Alain-Claude Bilie-By-Nze, a donné mardi soir, à Franceville au sud-est du Gabon, le coup d’envoi de la 3e édition du Festival de film de Masuku dont le thème est « Nature – Environnement ». Pour sa 3ème édition, le festival propose une vingtaine de films du 8 au 12 décembre 2015 à Franceville et à Moanda, deux des principales villes de la province du Haut-Ogooué très connue pour son antique pont en liane et son exploitation de minerais de manganèse (3,5 millions de tonnes par an). « Je crois fermement que le festival de Masuku va être la tribune par excellence qui réconciliera l’être humain et la nature, la tradition et le modernisme, l’image...
(Gabon Review 09/12/15)
Le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Alain-Claude Bilie-By-Nze, a lancé solennellement, le 8 décembre 2015, la troisième édition du festival du film de Masuku (Franceville) axé sur la nature et l’environnement. En séjour dans la province du Haut-Ogooué, le ministre de la Communication, a donné le coup d’envoi de la troisième édition du film de Masuku. Un festival parrainé, pour cette édition, par le grand cinéaste animalier français, Jean-Yves Collet, réalisateur de «L’incroyable aventure du gorille Mabéké» diffusé à l’ouverture. Présenté hors compétition, ce film documentaire retrace le retour d’une famille de gorilles, dont le mâle, Mabéké, a vécu pendant 19 ans en captivité. Des images émouvantes, mettant en scène le Centre international de recherche médicale de Franceville...
(Gabon Review 03/12/15)
Reçus, le 2 décembre courant, par le ministre de la Communication, Rey-Wilfried Metene et Braddy Jordan Bidaye, pourront peut-être réaliser de vrais documentaires. Achevée le 29 novembre dernier sur une note de satisfaction, la 10e édition des Escales documentaires de Libreville a permis au public de découvrir 20 films. Au lendemain de la clôture de ce festival, le ministre de la Communication a reçu les lauréats. La délégation conduite par le directeur général de l’Institut gabonais de l’image et du son (Igis), Joseph Henri Koumba, et comprenant des cinéastes tels que Samantha Biffot ou Pauline Mvélé, a échangé avec Alain-Claude Billie-By-Nzé sur les suites à donner aux réalisations des jeunes lauréats qui, à partir de leurs téléphones portables, ont su...
(Gabon Review 02/12/15)
Le jeune peintre prend d’assaut l’espace du Nomad avec une exposition dénommée «Couleur Ogooué». Pour l’exposition dénommée «Couleur Ogooué», ouverte le 27 novembre dernier, les murs du Nomad, ses couloirs et ses différentes salles de réception sont tapissés de tableaux de Patrick Louembet, un jeune peintre que la résidence hôtelière accompagne depuis de longs mois. Grâce à la notoriété de cette structure hôtelière, un public composé de fins connaisseurs d’art, de nombreux passionnés et de bien de curieux, toujours prompts à questionner les artistes pour en savoir plus voire pour quelques commandes, ne cesse de découvrir ce jeune talent. Après sa première exposition baptisée «Expo vert, jaune… bleu» en juin dernier, Patrick Louembet est de retour sur les cimaises. «Cette...

Pages

(RFI 18/04/17)
Le dialogue politique reprend après cinq jours de pause. Les partis politiques sont, à partir de ce mardi 18 avril, face à face pour négocier des réformes destinées à réconcilier le pays après la dernière crise postélectorale. Quelque 200 participants appartenant à la majorité et une partie de l'opposition seront répartis au sein de quatre commissions paritaires. Les débats doivent durer jusqu'au 10 mai et porteront notamment sur de profondes réformes politiques et institutionnelles. Les sujets sur la table sont sensibles. Beaucoup rappellent la dernière crise électorale. Ils touchent notamment au nombre et à la durée du mandat présidentiel, au fonctionnement de la Cour constitutionnelle et de la Commission électorale ou encore à la collecte des résultats électoraux. « Ces...
(RFI 18/04/17)
Après deux semaines d'une phase citoyenne où les Gabonais ont pu venir exprimer leurs préoccupations et propositions pour réconcilier le pays, le dialogue marque une courte pause. Les partis politiques se consultent pour préparer le lancement des débats qui débuteront mardi prochain. En attendant, le bureau politique du dialogue a fait part de certaines inquiétudes vis-à-vis de la sécurité et de leur bon déroulement. Dans un communiqué, ses 16 membres interpellent le gouvernement pour qu’il prenne des mesures afin de garantir la tranquillité des travaux. L'organe demande aux autorités d'interdire les manifestations qui pourraient troubler l'ordre public, et ce alors que ce samedi 15 avril la coalition d'opposition autour de Jean Ping organise un meeting à Libreville. Baptisé « méga-meeting...
(RFI 18/04/17)
Après cinq jours de pause, les partis politiques gabonais se retrouvent à partir de ce mardi pour négocier des réformes destinées à réconcilier le pays après la dernière crise postélectorale. Quelque 200 participants appartenant à la majorité et une partie de l’opposition sont répartis au sein de quatre commissions paritaires. Les débats doivent durer jusqu’au 10 mai et porteront notamment sur de profondes réformes politiques et institutionnelles. Le bimensuel gabonais La Nation dans sa dernière livraison veut « croire que la phase politique de ce dialogue national sera aussi une réussite comme celle (dite citoyenne) qui vient de s’achever. […] Cependant, tempère le journal, les doutes ne manquent pas quant à la volonté réelle du PDG, le Parti démocratique gabonais,...
(RFI 15/04/17)
Après deux semaines d'une phase citoyenne où les Gabonais ont pu venir exprimer leurs préoccupations et propositions pour réconcilier le pays, le dialogue marque une courte pause. Les partis politiques se consultent pour préparer le lancement des débats qui débuteront mardi prochain. En attendant, le bureau politique du dialogue a fait part de certaines inquiétudes vis-à-vis de la sécurité et de leur bon déroulement. Dans un communiqué, ses 16 membres interpellent le gouvernement pour qu’il prenne des mesures afin de garantir la tranquillité des travaux. L'organe demande aux autorités d'interdire les manifestations qui pourraient troubler l'ordre public, et ce alors que ce samedi 15 avril la coalition d'opposition autour de Jean Ping organise un meeting à Libreville.
(RFI 14/04/17)
Au Gabon, l'aide de camp de l’opposant Jean Ping, Alain Ndali et son épouse ont été interpellés jeudi 13 avril à Libreville par des gendarmes. Le couple se rendait au travail quand des gendarmes armés qui étaient dans deux véhicules ont procédé à leur arrestation. Dans une première conférence de presse, l'avocat de Jean Ping a dénoncé une procédure cavalière. Avant de se présenter devant la presse, jeudi, Maître Jean Remy Bantsatsa a pris le soin de se rendre à la Direction générale des recherches, le service de renseignement de la gendarmerie nationale. L'avocat ...
(Jeune Afrique 14/04/17)
Alain Djally, aide de camp de Jean Ping, a passé la nuit en détention. Arrêté jeudi à son domicile, il est accusé de défaut de permis de port d’arme et de détention illégale d’armes à feu. L’entourage de l’ancien président de la commission de l’Union africaine dénonce une « manœuvre politique ». Alain Djally, ancien officier de l’armée de l’air détaché auprès de Jean Ping, a été interpellé en compagnie de son épouse, jeudi 13 avril vers 9 heures du matin. Si Jeanne Djally a été libérée dans l’après-midi, son mari a quant à lui passé la nuit en détention. Accusé de défaut de permis de port d’arme et de détention illégale d’armes à feu, Alain Djally a été présenté...
(RFI 13/04/17)
Le Gabon vient de se doter de l'une des plus grandes usines de transformation d'huile de palme d'Afrique. D'une capacité de 138 700 tonnes d'huile qui a couté 39,6 millions de dollars (22 milliards de FCFA) a été officiellement mise en service à Mouila au sud du Gabon par le président gabonais Ali Bongo. Ali Bongo était radieux en coupant le ruban symbolique de la nouvelle usine. Selon lui, grâce au palmier à huile, l'agriculture gabonaise longtemps délaissée prend un nouveau départ. Baignant dans un boom pétrolier entrant les années 70 et 80, le Gabon s'est lancé dans l'importation massive des produits vivriers. Les pétrodollars ne coulent plus assez. Et l'agriculture a été choisie comme l'un des secteurs clefs pour...
(RFI 13/04/17)
Au Gabon, le dialogue politique voulu par le président Ali Bongo après la dernière crise post-électorale franchit une nouvelle étape. La phase citoyenne s'est clôturée ce mercredi 12 avril, après deux semaines de débats durant lesquels plus d'un millier d'organisations de la société civile ont proposé une série de changements pour apaiser le pays. Leurs conclusions ont été remises et seront utilisées dans la phase politique qui a commencé mercredi soir. Elle met face à face majorité et une partie de l'opposition. La coalition autour de l'ancien candidat à la présidentielle Jean Ping, elle, continue de boycotter. Pourtant, les citoyens réclament des réformes en profondeur. La soif de réformes rappelle beaucoup la dernière crise post-électorale puisqu'en effet, les aspects politiques...
(Jeune Afrique 13/04/17)
Mercredi soir, Monaco s’est imposé (3-2) chez le Borussia Dortmund en quart de finale aller de la Ligue des Champions. Si le Gabonais Pierre-Emerick Aubameyang n’a pas marqué, Kylian Mbappé, l’attaquant français d’origine camerounaise, a inscrit un doublé. Patrick Mboma, l’ancien buteur des Lions Indomptables, analyse pour Jeune Afrique la prestation des deux joueurs. Jeune Afrique : La prestation de Pierre-Emerick Aubameyang, plutôt moyenne, s’explique-t-elle en partie par le contexte qui a entouré ce match, reporté à mercredi après l’attaque aux explosifs qui a visé le bus des joueurs la veille ? Patrick Mboma : Non, je ne pense pas. Monaco a marqué trois buts, deux résultant d’erreurs défensives et un autre contre son camp inscrit par un défenseur allemand...
(MondAfrique 05/04/17)
Selon les révélations du "Canard Enchainé", Marie Madeleine Mborantsuo, la présidente de la cour constitutionnelle du Gabon fait l’objet d’une enquête par le parquet financier depuis trois ans. Elle est soupçonnée notamment de détournements de fonds publics et blanchiment en bande organisée ce qui ne l’a pas empêchée d’être décorée par la cour d’assises de Paris… Mondafrique revient sur certains états de services de la patronne de la cour constitutionnelle. Marie Madeleine Mborantsuo est sans doute la femme la plus puissante du Gabon. Magistrate de formation, docteur en Droit public de l’Université d’Aix, passée par la Sorbonne, cette dame qui fut autrefois également une reine de beauté (Elle fut Miss Franceville, Capitale du Haut Ogooué) et une maitresse attitrée d’Omar...
(RFI 04/04/17)
Depuis 2013, l'Europe a interdit l'entrée sur son marché du bois non certifié FLET. Cet acronyme anglais signifie Application des réglementations forestières, gouvernance et échanges commerciaux. Le Gabon, qui est un des principaux producteurs de bois tropicaux du continent, négocie depuis mai 2011 un accord avec l'Union européenne pour obtenir cette certification. Car sans ce sésame, les exploitants souffrent.
(Le Point 04/04/17)
En prenant ses fonctions de nouveau gouverneur de la Banque des États de l'Afrique centrale (BEAC) à Yaoundé, au Cameroun, ce vendredi 31 mars, le Tchadien Abbas Mahamat Tolli sait que de nombreux dossiers l'attendent avec une certaine urgence. Au programme de ces tout prochains mois, notamment, il est attendu pour relever le défi du retour de la croissance, le débat sur l'avenir du franc CFA. Mais plusieurs autres chantiers font encore du surplace dans la sous-région. Succédant à Lucas Abaga Nchama à la tête de la banque des six États d'Afrique centrale (Cameroun, Gabon, Congo, Centrafrique, Tchad et Guinée équatoriale), Abbas Mahamat Tolli doit gérer les conséquences de la baisse des cours du baril de pétrole pour les six...
(L'Equipe 04/04/17)
Pour l'épisode 8 de la troisième saison de «Lost in the swell», les trois Bretons continuent leur périple en vélo au Gabon. Ils quittent leur campement sur le « spot en bois » pour Setté Cama puis la réserve du Loango. Un parcours semé d'animaux dont quelques crocodiles avant d'arriver au spot recherché. «Lost in the swell», ce sont les aventures de trois surfeurs bretons (Ewen, Ronan & Aurel) en quête de vagues et de rencontres autour du monde. A la suite de leur expérience sur une île déserte "Des Iles Usions" ils embarquent sur “Gwalaz”, pour réaliser un tour complet de la Bretagne, avant d'aller explorer les îles Salomon situées dans le Pacifique. Depuis, un nouveau projet a vu...
(Jeune Afrique 03/04/17)
Je dialogue… moi non plus. À la veille des assises censées dénouer la crise postélectorale, les chances sont minces de voir ABO et Jean Ping s’asseoir autour d’une même table. Il avait promis de ne rien lâcher. Candidat malheureux à l’élection présidentielle du 27 août 2016, Jean Ping mène depuis sept mois une guerre des nerfs contre Ali Bongo Ondimba (ABO), dont il conteste la réélection. Le processus électoral joue les prolongations et la prochaine échéance était prévue le 28 mars, date de l’ouverture du dialogue politique organisé par le pouvoir. Selon le comité ad hoc ...
(RFI 03/04/17)
Au Gabon, le dialogue politique initié par le président Ali Bongo rentre ce lundi 3 avril dans sa 2ème semaine. Les associations discutent et apportent leur contribution avant l'entrée en action des partis politiques le 11 avril prochain. Ce week-end, Jean De Dieu Moukagni Iwangou, président de l'Union du peuple Gabonais (UPG) connu comme un soutient de Jean Ping a publié à Libreville un agenda de sortie de crise. Son agenda apparaît comme la toute première proposition bien ficelée et bien structurée. Notre correspondant a parcouru le document. Jean de Dieu Moukagni Iwangou met d'emblée Jean Ping et Ali Bongo hors-jeu. Pour lui, aucun des deux n'a la légitimité de convoquer le dialogue qu'il préconise. Il suggère que celui-ci soit...
(RFI 03/04/17)
Sept mois après les élections contestées au Gabon, le dialogue politique national, voulu par Ali Bongo, s’est ouvert ce mardi 28 mars 2017, et ce pour plusieurs semaines. Si Jean Ping, candidat malheureux à l’élection présidentielle de 2016, n’y prendra pas part, ce n’est pas le cas de plusieurs membres de l’opposition (Union Nationale). Qui alors y participera ? Quels sont les objectifs de ce dialogue ? Avec : Patrick Eyogo Edzang, député de l’Union Nationale de la commune de Bitam, prenant part au dialogue Franck Ndjimbi, rapporteur du dialogue politique de Jean Ping (UN) Alain-Claude Bilie By Nzé, ministre de l’Économie numérique, de la Communication, de la Culture et des Arts, porte-parole du Gouvernement.
(RFI 03/04/17)
A l'occasion du festival Quais du Polar qui se déroule actuellement à Lyon, l'invité de RFI est l'écrivain gabonais Janis Otsiemi. Né en 1976 à Franceville, à cinq cents kilomètres de Libreville, la capitale du Gabon. Il se fait connaître en France en 2009 avec son premier texte, La vie est un sale boulot (éditions Jigal), couronné par le Prix du Roman gabonais en 2010. Depuis, il n’a de cesse d’écrire des polars, pour montrer et dénoncer la réalité de son pays. Il est l’auteur de La bouche qui mange ne parle pas, Le Chasseur de lucioles, African Tabloïd et Les Voleurs de sexe. Tous ces titres sont parus chez Jigal. Tu ne perds rien pour attendre est son premier...
(RFI 31/03/17)
Pour tenter de sortir le pays de la crise née de la contestation de sa réélection en août dernier, le président gabonais Ali Bongo Ondimba a lancé mardi son « dialogue » qui associe de très nombreuses organisations de la société civile et une partie de la classe politique. Mais pas son principal opposant. Car Jean Ping et ses alliés boycottent le rendez-vous. Mardi dernier, le 20 mars, le Premier ministre Emmanuel Issoze-Ngondet était l’invité de RFI. Ce vendredi 31 mars, il s’agit de Jean Ping, qui répond aux questions de Carine Frenk. « Quelle...
(RFI 30/03/17)
Au Gabon, après la cérémonie d'ouverture du dialogue national mardi au palais présidentiel, les travaux ont véritablement commencé ce mercredi au niveau de la société civile. Plus de 900 participants issus des ONG, associations et syndicats, ont commencé des séances plénières pour apporter leurs propositions qui figureront dans le rapport final du dialogue. Cette première phase, dite citoyenne, prend fin le 6 avril. Les leaders politiques prendront le relai le 11 avril. Malgré le vacarme, Marie-Hélène Mbazogo, vice-présidente de l’association Les enfants des rues de la Fondation Makaya-Gabrielle, c'est-à-dire les enfants des pauvres, reste alerte. Elle est venue d'Oyem au nord du Gabon pour faire entendre la voix des Gabonais d'en bas : « Qu’on pense à ces enfants de...
(Le Point 30/03/17)
Quarante ans, c'est l'âge de Janis Otsiemi, romancier gabonais venu s'épanouir dans la nouvelle collection Sang neuf d'une historique maison (Plon) après avoir été révélé et suivi par la dynamique maison marseillaise Jigal. L'auteur frotte sa plume engagée sur un terrain qu'il connaît bien : Libreville, capitale du pays où ce fan de Frédéric Dard et de James Ellroy vit, travaille et écrit. Il a grandi dans le bidonville dit Les États-Unis d'Akebe, dont ses polars, enchaînés depuis 2009, disent le réel. De La vie est un sale boulot aux Voleurs de sexe, Otsiemi a abordé des questions aussi chaudes que les meurtres rituels (La bouche qui mange ne parle pas), la guerre aux prostituées (Le Chasseur de lucioles) et...

Pages