Mardi 19 Septembre 2017

Gabon

(L'Union 12/09/17)
Le président de l'Alliance pour le changement et le renouveau (ACR) affirme, tout de même, que son alliance ''objective'' avec le président de la République reste ''intacte'', bien que ne faisant plus partie du gouvernement. La conférence de presse annoncée par Bruno Ben Moubamba, au lendemain de son limogeage du "gouvernement Issoze Ngondet 2", a bel et bien eu lieu, hier, au siège de l'Alliance pour le changement et le renouveau (ACR), parti politique dont il est président. L'ancien ministre d'Etat en charge de l'Habitat, de la Ville et de l'Urbanisme a visiblement décidé de régler ses comptes. Première cible : le Premier ministre. Ben Moubamba reproche à Issoze Ngondet d'avoir confié à son ministre délégué des compétences...
(Gabon Review 12/09/17)
Réuni en session depuis le 4 septembre dernier à Genève (Suisse), le Comité de l’Organisation des Nations unies (Onu) sur les disparitions forcées a ouvert, le mercredi 6, le dossier du Gabon sur les disparitions forcées. Le pays avait présenté son rapport sur la question en 2015, mais les émeutes postélectorales de la présidentielle de 2016, y rajoutent du nouveau. Il y est désormais question de charniers à Libreville. Le Gabon comptait parmi les invités du Comité de l’Organisation des Nations unies (Onu) sur les disparitions forcées, le 6 septembre dernier à Genève. Alors qu’une délégation d’experts et juristes était attendue de Libreville, deux dames au demeurant résidentes en suisse ont finalement représenté le pays. Marianne Odette Bibalou Bounda, Représentante...
(APA 12/09/17)
Une mission d’experts du Processus de Kimberley séjourne à Libreville du 11 au 15 septembre, à l’effet d’aider le pays à adhérer au Processus de Kimberley, présenté comme un régime international de certification des diamants bruts réunissant gouvernements, industriels et société civile. La mission a ainsi pour objectif d’auditer et évaluer le système mis en place permettant l’application des différentes procédures et protocoles de gestion et de suivi de l’activité de la filière diamant au Gabon. Pour le gouvernement gabonais, la mise en place de la certification du Processus de Kimberley permettra d’encourager trois aspects principaux. D’abord le contrôle et l’augmentation et la production de diamants par les artisans locaux. Ensuite, la venue de grands groupes internationaux miniers et de...
(Agence Ecofin 12/09/17)
Le commerce des diamants échappe encore au contrôle de l’administration. Pour assurer la traçabilité, la transparence et la protection des producteurs de ce minerai, le gouvernement s’est engagé dans l’intégration du Processus de Kimberley, un régime international de certification des diamants bruts, réunissant gouvernements, industriels ainsi que la société civile, avant la fin de cette année. A cet effet, une délégation d’experts de cette initiative qui lutte contre l’exploitation illégale des diamants, séjourne à Libreville, depuis le 11 septembre, afin de procéder à des vérifications sur les différents sites sensibles. Cette mission a pour objectifs de faire l’audit et l’évaluation des procédures et protocoles mis en place par le gouvernement, en vue d’assurer une gestion et un suivi de l’activité...
(Gabon Review 12/09/17)
L’Association des cuisiniers du Gabon (ACG), conduite par Merlin Ella, a remporté le 9 septembre en Afrique du Sud le prix Nelson Mandela du concours de la cuisine panafricaine, organisé par l’Union africaine (UA). Les membres de l’Association des cuisiniers du Gabon ACG brandissant le trophée. © Facebook/Merlin Ella Le concours du prix Nelson Mandela pour la cuisine panafricaine, organisé le 9 septembre en Afrique du Sud, a vu le sacre de la cuisine gabonaise. Grace aux mets proposés par L’Association des cuisiniers du Gabon (ACG), le Gabon a décroché le trophée de la meilleure cuisine panafricaine. Pour arriver à ce trophée convoité par dix nations africaines, le Gabon a proposé plusieurs recettes. En plat d’entrée, «la délégation gabonaise a...
(RFI 11/09/17)
Trois jours après son limogeage, jeudi soir, du gouvernement gabonais, Bruno Ben Moubamba livre pour la première fois sa vérité. L'opposant, ancien vice-Premier ministre et ex-ministre de l'Habitat, a été débarqué, un an après avoir rejoint un gouvernement dit d'ouverture suite à la crise post-électorale de 2016. Le Premier ministre avait expliqué son limogeage en rappelant les principes de solidarité avec les ministres, le devoir de responsabilité et le respect de la hiérarchie. Bruno Ben Moubamba, lui, explique qu'Emmanuel Issozé-Ngondet l'avait dépouillé d'une partie de ses prérogatives, de façon irrégulière. Lire la suite sur: http://www.rfi.fr/afrique/20170910-exclu-rfi-gabon-bruno-ben-moubamba-li...
(Gabon Eco 11/09/17)
Pour certains, cela était prévisible, l’éviction du gouvernement de Bruno Ben Moubamba qui paie, dit-on, le lourd tribut du non- respect du sacro-saint principe de « solidarité gouvernementale ». A ce qui se dit, l’ancien membre de l’équipe Issoze Ngondet se serait fait de nombreux adversaires pour ne pas dire ennemis parmi ses collègues qui lui reprochaient ses « écarts de langage ». Quelque soit les griefs portés contre la personnalité déchue, Bruno Ben Moubamba a pour premier adversaire, sa gesticulation politique. D’aucuns se demandant où il se situe et quels véritables idéaux il défend. Si la crédibilité doit être perçue comme le premier argument du politique qui est attendu par le citoyen sur son offre et sa constance dans...
(Gabon Review 11/09/17)
Il faut une première fois à toutes choses ! L’idée est partagée par de nombreux observateurs après la sortie, le jeudi 7 septembre dernier dans la soirée, d’Emmanuel Issozé Ngondet. «Ce n’est pas tant l’éviction de Bruno Ben Moubamba qui a surpris, c’est le fait que le Premier ministre fasse une déclaration solennelle qui a étonné», s’indigne un des leaders des partis ayant pris part au Dialogue d’Angondjé. Attendu au journal de 20 heures au cours duquel le présentateur annonçait l’arrivée imminente du Premier ministre pour une «importante communication», c’est finalement aux environs de 22 h 30 qu’est apparu sur les écrans de Gabon Télévision le chef du gouvernement. Les Gabonais ont ainsi attendu le Premier ministre, pensant à l’annonce...
(Agence Ecofin 11/09/17)
A Rabat, capitale du royaume chérifien, le Gabon veut se saisir de la tribune du forum d’affaires, organisé dans les locaux de l’ambassade, haute représentation du pays au Maroc, pour étaler ses ambitions de développement ainsi que sa politique économique articulée autour de la diversification des sources de croissance. Les investisseurs et opérateurs économiques marocains, présents à cette grand’messe qui entend donner un souffle nouveau aux échanges entre les deux partenaires commerciaux, seront face aux décideurs et autres responsables gabonais. Ceux-ci vont se succéder à la tribune du forum afin de présenter les opportunités d’investissements dont regorge le pays dans divers domaines. Car, pour atteindre le niveau de croissance qui l’abritera des chocs exogènes causés par le marché international de...
(Agence Ecofin 11/09/17)
Le gouvernement gabonais poursuit sa dynamique de développement de l’agro-industrie. Ainsi, en 2016, les investissements dans la filière de l’hévéaculture, ont atteint un montant de 11,1 milliards de FCfa. Ils ont été consacrés à l’aménagement et à l’extension des plantations, la régénération du matériel végétal des fermes et l’amélioration de la productivité. Toutefois, dans l’ensemble, la filière a enregistré de nouvelles contre-performances avec une dégradation des volumes usinés. Selon la direction générale de l’Economie, en raison notamment du vieillissement des plantations, la production de caoutchouc naturel en fonds de tasse a, à nouveau reculé en 2016 (-6,9%), pour s’établir à 28 699 tonnes contre 30 818 en 2015. Il en est de même de la transformation de caoutchouc humide en...
(Libération (ma) 11/09/17)
Le Forum économique Maroc-Gabon au titre de l'année 2017 se tiendra les 14 et 15 septembre à Rabat, avec pour objectif majeur de participer à la consolidation des échanges économiques et commerciaux entre les deux pays, rapporte la MAP. Destiné à promouvoir les investissements directs et à dynamiser les échanges entre le Maroc et le Gabon, ce forum permettra aux investisseurs marocains de découvrir les opportunités d'investissement offertes par le Gabon et aux agences, parties prenantes de la nouvelle stratégie de développement du Gabon, de venir expliciter à divers opérateurs et acteurs marocains, leur fonctionnement, ainsi que leurs attentes, indique un communiqué de l'ambassade du Gabon à Rabat. "Ce nouveau forum va permettre de présenter au patronat marocain les nombreuses...
(Xinhua 11/09/17)
LIBREVILLE, (Xinhua) -- Un ressortissant camerounais, présumé être un trafiquant d'ivoire, a été interpelé avec 20 kg de pointes d'ivoire à Bitam dans la province du Woleu Ntem au nord du Gabon, sur la frontière avec le Cameroun, par des éco-gardes, rapporte un communiqué officiel publié vendredi. Le suspect, Ghislain Afa Mba, est arrivé sur une moto transportant un sac dans lequel étaient dissimulées 20 kg de pointes d'ivoire qui étaient divisées en quatre morceaux pour faciliter le transport sur la moto. Il a été arrêté par les éco-gardes en étroite collaboration avec l'ONG Convergence Justice, alors qu'il essayait de vendre son produit. Les agents de la faune informés par la population attendaient son arrivée. Ils se sont aussitôt jetés...
(Gabon Eco 11/09/17)
C’est la question que tout citoyen gabonais, soucieux de l’Etat de droit peut se poser sur la réelle situation démocratique de son pays par rapport aux autres Etats africains. Surtout après les récents événements qui ont rythmé la vie politique nationale. On peut citer, entre autres, l’organisation de la présidentielle du 27 août 2016 et la gestion du contentieux électoral par les instances habilitées, les mesures punitives prises par le pouvoir à l’encontre de l’opposition dite radicale. Quel est le réel état démocratique du Gabon après 27 ans de multipartisme ? De quelles infrastructures politiques et juridiques dispose le pays pour promouvoir une vie démocratique viable depuis le retour au multipartisme en 1990 ? Comment ces infrastructures fonctionnent-elles ? A...
(Gabon Actu 11/09/17)
L’Association des cuisiniers du Gabon (ACG) a remporté récemment en Afrique du sud le « Trophée Nelson Mandela pour la cuisine panafricaine » devant le Zimbabwe et l’Afrique du sud, pays organisateur. Dix pays ont participé à cette compétition co-organisée par l’Union africaine. La délégation gabonaise a proposé en entrée des chenilles des Plateaux batéké, de la patate douce et des graines de courge. Mais avant cette entrée, les chefs gabonais ont proposé une soupe, le célèbre bouillon du Gabon. Pour le plat de résistance, l’ACG a proposé des feuilles de manioc avec du poisson marinées de façon gastronomique. Ce menu s’est conclu avec un dessert fait à base des fruits sauvages prélevés dans la riche forêt gabonaise, a expliqué...
(RFI 11/09/17)
Une bonne nouvelle au Gabon, l'Association des cuisiniers du pays (ACG) a remporté récemment en Afrique du Sud le « Trophée Nelson Mandela pour la cuisine panafricaine ». Dix pays ont participé à cette compétition co-organisée par l'Union africaine. Et le Gabon a remporté le premier prix, suivi du Zimbabwe et de l'Afrique du Sud. Depuis qu'ils sont rentrés d'Afrique du Sud, les membres de l’Association des cuisiniers du Gabon sont sur un petit nuage. Ils enchaînent les passages sur les plateaux de télévision pour annoncer la bonne nouvelle au Gabonais. « On a mené ce vert-jaune-bleu jusqu’au bout. Et c’est la victoire de tout le Gabon. On est en train de rentrer dans une grande histoire de la cuisine...
(L'Union 11/09/17)
L'édition de cette année a été également marquée par la défaite du champion en titre, Me Eric Zolier Nguema de la gendarmerie nationale, battu par le jeune Marcus Moimoutoumou (GR). ORGANISEE sous la formule olympique en quatre catégories (-58 kg, -68 kg, -80 kg et + 80 kg), par l'association missile taekwondo, la 10e édition de la Coupe du ministre de la Défense nationale s'est achevée samedi dernier, au gymnase du prytanée du camp de Bakara de Libreville. L'équipe du génie militaire (GM) a remporté la compétition après sa dixième tentative. Les hommes de Franck Mavoungou se sont offert le trophée avec 21 points au compteur. Une victoire acquise grâce aux deux médailles d'or (20 points) décrochées par Jonathan Engouang...
(RFI 10/09/17)
Le rassemblement Héritage et modernité a confirmé samedi 9 septembre dans une conférence de presse l'interpellation de Pascal Oyougou, un proche de Jean Ping. Peu avant lui, Frédéric Massavala, interpellé mercredi dernier, a été écroué vendredi à la prison centrale de Libreville. Le parti d'Alexandre Barro Chambrier a aussi publié une liste d'une vingtaine de personnes interpellées dans tout le Gabon. Il a exigé leur libération sans condition. Durant la conférence de presse, la décision du ministre de l'Intérieur de lever l'interdiction de sortie du territoire de Jean Ping et les leaders autour de lui a été moins commentée.
(RFI 09/09/17)
Le Gabon a un nouveau ministre de l’Habitat puisque Bruno Ben Moubamba ne fait plus partie de l'équipe. Il a été limogé ce jeudi. L'opposant était entré en octobre dans le premier gouvernement post-crise électoral présenté comme l'un des symboles du dialogue et de l'ouverture voulue par le président Ali Bongo. Mais des tensions s'étaient rapidement fait sentir avec le pouvoir. Finalement, c'est le Premier ministre en personne qui a annoncé son limogeage à la télévision. Emmanuel Issozé-Ngondet a rappelé trois principes pour expliquer l'exclusion de Bruno Ben Moubamba : la solidarité avec les ministres, le devoir de responsabilité et le respect de la hiérarchie. « Le gouvernement ne peut pas devenir un forum où chacun fait valoir ses intérêts...
(RFI 09/09/17)
Le cas des disparitions forcées au Gabon se retrouve en ce moment sur la table de l'ONU à Genève. Le Comité sur les disparitions forcées est en session depuis lundi. Le cas de plusieurs Etats est examiné, comme celui de Libreville mercredi 6 septembre. Les débats devaient porter sur un rapport de 2015. Mais les violences d'août-septembre 2016 se sont invitées dans la discussion. Le Gabon cherche à tout prix à tourner la page de la crise post-électorale. Mais le calendrier international remet régulièrement l'affaire sur la table. Durant la session, Emmanuel Decaux, le président du Comité, a rappelé que des arrestations, tueries, disparitions forcées avaient été rapportées par diverses organisations. Le juriste a ajouté que quatre fosses communes auraient...
(AFP 08/09/17)
Le ministre de l'Habitat Bruno Ben Moubamba, l'un des symboles au Gabon du dialogue et de l'ouverture voulus par le président Ali Bongo Ondimba après sa réélection contestée il y a un an, a été écarté du gouvernement, a indiqué jeudi soir un communiqué du Premier ministre. "Troisième homme" du scrutin présidentiel du 31 août 2016, avec un peu plus de 0,5% des voix, derrière M. Bongo et son rival Jean Ping, l'ex-opposant avait été nommé vice-Premier ministre fin septembre dans le premier gouvernement d'Emmanuel Issoze Ngondet, avant d'être rétrogradé au rang de ministre d'Etat lors d'un remaniement en août. Depuis sa nomination, cet ancien journaliste et philosophe de formation avait agacé ses collègues de l'exécutif par son franc-parler dénonçant...

Pages

(RFI 31/08/17)
Au Gabon, la polémique enfle sur les propos du ministre de la Communication, porte-parole du Gabon. Alain Claude Bilie By Nze a déclaré lundi 28 août, à l’issue d’une visite de la télévision nationale gabonaise, que les opposants qui ne reconnaissent pas les autorités en place n’auront pas accès à la télévision. Interrogé par RFI, Alain Claude Bilie By Nze reprécise dans quel cas les opposants seront interdits de médias d’Etat. Lire la suite sur: http://www.rfi.fr/afrique/20170831-gabon-medias-etat-opposition-acces-re...
(Gabon Review 30/08/17)
Gabon Oil Company (GOC) va céder l’exploitation du champ pétrolier de Mboumba à la société russe Zarubezhneft. L’aspect technique relatif à cette issue est au cœur d’une série de réunions entre les deux partenaires, lancée le 29 août à Libreville. Confrontée aux contrecoups de la conjoncture actuelle, Gabon Oil Company (GOC) a sollicité l’expertise de la société russe Zarubezhneft, à qui elle va céder l’exploitation du site pétrolier de Mboumba. Les deux partenaires ont ainsi initié une série de réunions techniques dans ce sens, le 29 août à Libreville. «Selon les instructions de notre directeur général (Arnauld Engandji), ce partenariat fera que la GOC sera dans le non-opéré sur le champ de Mboumba. Non pas que nous n’avons pas le...
(Gabon Review 30/08/17)
La préfecture de Libreville a conditionné la vente de carburant, à la présentation d’une pièce d’identité. Valable du 27 août au 5 septembre 2017 à Libreville, Owendo et Akanda, la mesure est plutôt perçue comme le signe d’une crainte inavouée et vient en rajouter à la psychose ambiante. A travers un communiqué daté du 27 août, la préfecture de police de Libreville annonce un programme d’achat de carburant en vrac, dans la ville de Libreville, couvrant la période du 27 août au 5 septembre. Pour se faire servir du carburant dans un récipient autre que le réservoir d’un véhicule, la présentation d’une pièce d’identité est exigée tandis que ce service est contingenté dans les stations d’essence requises de Libreville, Owendo...
(Agence Ecofin 30/08/17)
Les principaux opérateurs du secteur de la télévision du Gabon ont été conviés à une séance de travail avec le ministre de l’Economie numérique, de la Communication et de la Culture Alain Claude Bilie-By-Nze. Le ministre a annoncé au cours de cette réunion que l’Etat va mettre en œuvre une des dispositions du nouveau code de la communication à savoir le paiement par les entreprises de diffusion et de vente des images de télévision, de la redevance audiovisuelle. «A compter de la fin du mois de septembre, la redevance audiovisuelle sera récoltée et reversée à l’Etat », a annoncé ce 29 août 2017 le ministre de l’Economie numérique. Il appartient, d’après Alain Claude Bilie-By-Nze, aux patrons des chaînes de télévision...
(Gabon Review 30/08/17)
Sans que les autorités ne s’en émeuvent, des produits pharmaceutiques, tels que le Tramadol, sont en passe de déclasser les drogues classiques consommées au Gabon. Leurs ravages commencent à se faire sentir au sein de la population jeune des quartiers sous intégrés de Libreville. Le phénomène n’est pas nouveau, mais il inquiète par la notoriété de ces nouvelles drogues et surtout leur emprise sur les jeunes. Si, il y a quelques années, peu de bruit avait été fait pour alerter sur les dangers des «Mantame» ou les «0,25» dans les cours de récréations des lycées et collèges du Gabon, ainsi que dans les bars, boîtes de nuit et snacks des grandes villes, les «Kobolo» ne semblent nullement inquiéter les autorités...
(Autre média 30/08/17)
La réputation du Gabon et des Gabonaises n’est plus ce qu’elle était jadis. Dans une vidéo publiée récemment sur Facebook, ce ressortissant Ivoirien vivant au Ghana dénonce la prostitution dans laquelle excelleraient les étudiantes Gabonaises. Ces dernières venues pour des études, s’adonneraient au métier le plus vieux du monde. A travers l’affaire d’une étudiante gabonaise menacée de mort par des sujets Nigérians, l’activiste essaie de raisonner ces jeunes femmes gabonaises et ivoiriennes qui seraient au top de la prostitution facile dans ce pays africain. Autrefois respecté en Afrique, le Gabon n’a plus sa respectabilité d’antan. Réputation entachée par le comportement blâmable de ses ressortissants expatriés qui n’échappent plus aux affres de la précarité et de l’argent facile. Une situation qui...
(Autre média 29/08/17)
Casser le mur de glace, établir le pont de proximité entre le chef de l’Etat avec la base, orienter l’action gouvernementale vers les besoins quotidiens des populations, autonomiser les femmes et amplifier la lutte contre le chômage des jeunes, voilà pour l’essentiel les missions que le chef de l’Etat est en droit d’attendre de son nouveau directeur de cabinet. Déclinant ses orientations au Premier ministre sur le nouveau gouvernement, entré en fonction la semaine dernière, le président de la République Ali Bongo Ondimba disait, nous citons : « Le temps est plus que jamais à l’action. Une action qui doit constituer une réponse concrète aux problèmes des Gabonais, notamment à ceux de la femme et des jeunes ». Venant du...
(L'Union 29/08/17)
Après plus de quatre ans d’intenses activités au Gabon, Marie-Evelyne Petrus-Barry, coordonnateur résident et représentant résident du Programme des Nations unies pour le développement (Pnud) fait valoir ses droits à la retraite à partir du 31 août 2017. A cette occasion, le bureau du Pnud à Libreville a offert, vendredi dernier, un cocktail d’au revoir en son honneur. Une vidéo d'une vingtaine de minutes, retraçant l'ensemble des activités menées au Gabon par Mme Petrus-Barry, a été projetée. Le film détaille son travail dans notre pays à travers des témoignages de collègues de service, de partenaires locaux ainsi que de personnalités publiques. Dans son rôle de coordonnateur-résident, elle a coordonné la planification, l’exécution et l’évaluation du travail commun de toutes les...
(Gabon Review 28/08/17)
Elle n’aura figuré dans le gouvernement que durant 3 jours. Du fait d’être sous le coup d’une instruction judiciaire, la ministre déléguée auprès du ministre d’Etat en charge du Budget et des comptes publics a été contrainte à la démission. Justice à la carte ou casting bâclé ? Sans que le communiqué final du tout premier Conseil des ministres du deuxième gouvernement Issoze Ngondet n’en ait pipé un mot, Irène Patricia Boussamba, ministre déléguée auprès du ministre d’Etat, ministre du Budget et des comptes publics, a été contrainte à démissionner du gouvernement, trois jours seulement après sa nomination. Des sources concordantes soutiennent qu’elle n’a même pas pris part au conseil des ministre du 25 août dernier. Ce que confirme d’ailleurs...
(Gabon Review 28/08/17)
En mémoire de son frère Prosper Mesmin Nang Allogo, topographe de 40 ans, mort dans la nuit du 31 août au 1er septembre, point d’orgue des émeutes postélectorales de la présidentielle 2016, Hyacinthe Mba Allogo, journaliste indépendant et frère ainé de celui qui a laissé une veuve et cinq orphelins, verse, à travers la tribune libre ci-après, des larmes d’indignation. Il n’est pas question de Vérité, de Respect, de Justice et autres valeurs, mais seulement de «demain». Le 1er septembre 2017, il y aura un an jour pour jour qu’à 2h du matin, d’après le registre de la guérite, une ambulance déposait le corps de mon frère à la morgue de Casepga. Dans une semaine, il y aura un an...
(Gabon Review 28/08/17)
La communauté des personnes vivant avec un handicap au Gabon a remercié, le samedi 26 août dernier à Libreville, le président de la République et le Premier ministre pour lui avoir donné un porte-flambeau au sein du gouvernement nouvellement nommé. S’étant longtemps considérées comme une catégorie sociale marginalisée dans les politiques publiques, les personnes handicapées du Gabon s’estiment enfin prises en considération. Ce, du fait de la nomination d’une personne à mobilité réduite (PMR) dans la nouvelle équipe gouvernementale : Jonathan Ndoutoume Ngome, tout nouveau ministre délégué auprès du ministre d’Etat, ministre de la Famille, de la Protection sociale et de la Solidarité nationale. Lors d’un point presse, ce samedi 26 août à Libreville, les handicapés moteur ont lancé un...
(L'Union 28/08/17)
Le 1er salon international de l'Habitat (6 au 9 décembre, Libreville) prend forme. Le ministre d’État en charge de l'Habitat, de la Ville et de l'Urbanisme, Bruno Ben Moubamba, a participé à une séance de travail avec la Commission nationale d'organisation et de gestion des événements et manifestations à caractère national et international (Cnogemcni). Il était question de transmettre officiellement la documentation informative au coordonnateur général, François Joseph Sickout. Celui-ci a tenu à rassurer le gouvernement de l’accompagnement de sa structure sur les questions et les politiques en matière d'habitat. « L'objectif est de faire du Gabon, pendant quatre jours, la plaque tournante du secteur », a-t-il souligné. Le ministre d’État s'est félicité de cette « collaboration qui vient démontrer...
(L'Union 28/08/17)
Dans la perspective du démarrage imminent des travaux de construction de trois écoles de métier ultramodernes à Nkok, Franceville et Port-Gentil, la nouvelle ministre du Travail, de l’Emploi et de la Formation professionnelle a réuni, à son cabinet de travail, jeudi après-midi, les représentants d’Eximbank China et d'Avic international holding corporation. Pour la nouvelle ministre, cette rencontre avec les partenaires chinois s’imposait, au vu de l’importance de ce dossier. Aussi a-t-elle tenu à rassurer les représentants d’Avic international holding corporation : « Mon équipe et moi nous nous attelons à fournir à la partie chinoise, dès la semaine prochaine, les documents administratifs nécessaires au démarrage des travaux », a-t-elle indiqué. La construction de ces trois centres de formation est évaluée...
(Gabon Review 26/08/17)
A la suite de leur séjour aux Etats-Unis, des jeunes Gabonais ont créé et lancé récemment le Cercle Benjamin Franklin des visiteurs internationaux du Gabon, pour permettre à leurs compatriotes de bénéficier des formations qu’ils ont reçues au pays de l’Oncle Sam. Chaque année, depuis plus de 35 ans, le département d’Etat américain permet aux jeunes entrepreneurs, personnalités politiques, communicateur ou enseignants de différents pays du monde de bénéficier de formations dans leurs domaines respectifs. Ces formations, initiées dans le cadre de l’International visitors leadership Program, se déroulent aux Etats-Unis. Elles ont été suivies par une centaine de Gabonais, qui ont décidé, il y a quelques temps, d’en faire bénéficier leurs compatriotes de retour dans leur pays. La création, puis...
(Gabon Review 25/08/17)
Lancé en juillet dernier pour prendre gratuitement en charge les personnes en situation de précarité, le Centre d’assistance psycho-médicale d’urgence a été inauguré le 23 aout, par Paul Biyoghe Mba. Le ministre d’Etat en charge des affaires sociales et de la famille a procédé le 23 août, à Libreville, à l’inauguration du Centre médico-psychologique du Samu social gabonais, dont la vocation est d’assister gratuitement les personnes malades économiquement démunies. La coupure de ruban par Paul Biyoghe Mba, en présence du ministre délégué nouvellement promu dans ce département, Jonathan Ntoutoume Ngome, du coordonnateur général du Samu social, Dr Wenceslas Yaba, et d’un parterre d’invités a officiellement lancé les activités de la structure. Dans son propos circonstanciel, le ministre d’Etat a promis...
(L'Union 25/08/17)
Intitulé "Gabon durable 2017", le Salon de l’économie et du développement durable tiendra sa 4e édition à Libreville, du 20 au 24 novembre prochain. Il s’agit d’une plate-forme d’échanges dont l'objectif est de promouvoir les entreprises, les Ong, les institutions et la mise en relation d’affaires pour les partenariats, les investissements et les implantations éco-responsables. Lors des trois premières éditions, les investisseurs et les institutions s’étaient bousculés au portillon. La volonté était de décrocher des marchés, mais aussi d'accroître la visibilité de leurs entités. Le succès était tel que l'on avait enregistré plus de 20 000 visiteurs, 120 exposants, 62 thèmes de conférences-débats, des projections de films et des ateliers pour enfants de 8 à 12 ans sur l’éducation environnementale...
(L'Union 25/08/17)
Pour une information et des stratégies de santé bénéfiques aux enfants et aux adolescents. Lors de ces deux jours d'atelier, le ministère de la Santé et l'Unicef ont planché sur la question. atelier sur la communication pour les programmes de santé publique s'est ouvert mardi dernier au siège du Programme de lutte contre les infections sexuellement transmissibles (Plist). L'objectif était, pendant deux jours, d'établir un cadre de planification et de suivi, ainsi qu'un mode d’évaluation au niveau national. Pour René Ibouanga, du ministère de la Santé, la mise en place de cet outil fédérateur permettra de rationaliser et partager les ressources afin d'obtenir des résultats plus probants. « Aussi devra-t-il faciliter l’élaboration des politiques stratégiques capables d’influencer positivement les cadres...
(Agence d'information d'afrique centrale 25/08/17)
Des experts forestiers du Bassin du Congo, des représentants des populations autochtones, des organisations de conservation (WWF, WCS) et des opérateurs du secteur privé, ainsi que la Commission des forêts d’Afrique centrale (COMIFAC) réunis à Brazzaville, se sont séparés le 24 août après avoir planché sur l’élaboration des indicateurs d’identification et de gestion des paysages forestiers intacts. Cette réunion du groupe sous régional de travail Bassin du Congo est une recommandation de la 7e Assemblée générale du Conseil de surveillance des forêts (FSC) dans le monde, tenu en septembre 2014 à Séville en Espagne. Elle demandait, en effet, aux opérateurs forestiers certifiés selon la norme FSC, d’augmenter la conservation des paysages forestiers intacts. Selon le directeur de Programme FSC Bassin...
(Gabon Review 25/08/17)
La réunion de haut niveau tenue du 21 au 23 août à Brazzaville par les délégués des Etats membres de la Conférence interafricaine de la prévoyance sociale (Cipres), a débouché sur l’allocation de 300 milliards de francs CFA au Fonds d’investissement africain (FIA). 300 milliards de francs CFA, tel est le montant alloué au Fonds d’investissement africain (FIA) par les Etas membres de la Conférence interafricaine de la prévoyance sociale (Cipres). A la suite de la rencontre de haut niveau tenue à Brazzaville, dans l’objectif de cerner les objectifs, les modalités de mise en œuvre du FIA, les représentants des Etats membres de la Cipres ont décidé de consacrer 300 milliards de francs CFA pour le financement de ce fonds...
(Gabon Actu 23/08/17)
Les agents de l’Agence nationale des infrastructures numériques et des fréquences (ANINF), en grève depuis deux mois, menacent de paralyser le système informatique de tout le pays au cas où leurs arriérés de primes ne sont pas payés. « Nous réclamons nos bonifications dues depuis janvier, mais si le langage de sourds continuent nous allons passer à la vitesse supérieure », a déclaré Alain Ekomson Mba, président du comité provisoire de négociations Les grévistes, plus de 400 agents, sont regroupés au sein d’un collectif. Ils ont enclenché la grève le 30 juin dernier. Depuis lors, un comité provisoire a été créé pour négocier avec la hiérarchie incarnée par Alex Bernard Bongo Ondimba, directeur général de l’organe technique de l’Etat. Le...

Pages

(Gabon Review 24/08/17)
Contraint par la difficile situation économique de l’heure, le gouvernement envisage désormais de voir plus petit quant au projet de basculement au tout numérique annoncé depuis deux ans. Le contexte économique du Gabon ne lui permet plus d’envisager de lancer de très gros chantiers en dehors de ceux jugés essentiels. Or, annoncé depuis deux ans, le passage de la télévision analogique à la télévision numérique terrestre (TNT) ne semble plus faire partie des priorités du gouvernement, qui a pourtant récemment ressuscité ce projet ayant déjà conduit à la signature avec StarTimes d’une convention et de divers contrats en août 2015. Ayant convenu avec la société chinoise qu’elle se chargera de l’exploitation, de la commercialisation et de la maintenance du réseau...
(Agence Ecofin 24/08/17)
(Agence Ecofin) - D’une enveloppe estimée à 7000 milliards de francs Cfa en 2014, les dépenses effectuées par les six Etats de la Cemac, que sont le Cameroun, le Congo, le Gabon, la Guinée Equatoriale, le Tchad et la République centrafricaine, culminent à près de 3000 milliards de francs Cfa en 2017, révèle la Beac, institut d’émission des Etats-membres de cet espace communautaire. Cette réduction drastique des dépenses publiques dans la zone Cemac (à hauteur de 4000 milliards de francs Cfa au total), analyse la Banque centrale, est la conséquence des mesures d’ajustements budgétaires implémentées au sein des Etats, ou alors édictées par la Beac, depuis le déclenchement de la baisse des cours mondiaux des matières premières (notamment le pétrole...
(Agence Ecofin 23/08/17)
Une délégation de l’Agence nationale de financement des collectivités territoriales du Niger (Anfict) vient de séjourner dans la capitale camerounaise, à l’effet de s’inspirer du modèle de gestion implémenté depuis 43 ans par le Fonds spécial d’intervention intercommunal (Feicom), la banque camerounaise des communes. Les responsables en charge de cette institution nigérienne souhaitent ainsi suivre les traces du Feicom, après leurs consœurs du Gabon, du Sénégal et de la Côte d’Ivoire, qui sont déjà toutes venues apprendre auprès de la banque camerounaise des communes. Pour rappel, cette structure étatique a, au cours de l’année 2016, alloué une enveloppe globale de 36,7 milliards de francs Cfa au financement de projets dans 266 communes du Cameroun, contre seulement 21,13 milliards de francs...
(Jeune Afrique 22/08/17)
L'opération vise à apurer des dettes anciennes, dans un contexte de stress macroéconomique pour le Gabon qui a récemment dû consentir un plan de sauvetage du FMI. Le Gabon se donne un peu d’air. Le 7 août, le pays d’Afrique centrale est parvenu à lever 200 millions de dollars sur les marchés financiers internationaux, selon une information de Reuters. Une opération qui intervient à la faveur de la réouverture de la dernière obligation qu’il avait émise en juin 2015. Ce sont 200 millions de dollars qui ont été émis à nouveau, s’ajoutant aux 500 millions du 9 juin 2015 dont l’échéance de remboursement est fixée en 2025. L’objectif pour Libreville est de soulager son endettement qui a doublé (33 %...
(Agence Ecofin 22/08/17)
VSA Capital a recommandé aux investisseurs d’acheter les actions du groupe agro-forestier Obtala, présent dans plusieurs pays d’Afrique. La banque britannique d’investissements spécialisés, prévoit une progression de 100% de l’action Obtala Group, actuellement de 17 pennies, pour atteindre les 36 pennies. VSA Capital justifie cette recommandation au regard des évolutions qui ont récemment marqué l’exploitation d’Obtala group, et qui induisent une augmentation attendue de son chiffre d’affaires. Il s'agit notamment de la finalisation de l’achat de la société Woodbois International au Gabon. Une acquisition qui lui permet de contrôler la totalité des actifs de la société gabonaise, dont des espaces de terre, des forêts et des concessions forestières. Avec cette opération, Obtala Group qui est coté sur le marché financier...
(Gabon Review 21/08/17)
Si le 18 août 2017 à Libreville, la Fédération des syndicats des régies financières et des administrations assimilées (Fesyrefaa) a annoncé le 18 août une grève générale illimitée dès le 21 août, dans le même temps, le Syndicat autonome des agents de douanes (Saad) a appelé à la méthode douce pour résoudre les problèmes. La Fédération des syndicats des régies financières et des administrations assimilées (Fesyrefaa) a décidé le 18 août, une grève générale illimitée dès ce lundi 21 août. Mais peu avant que le Fesyrefaa n’annonce cette décision, les responsables du Syndicat autonome des agents de douanes (Saad) ont fait une déclaration, le même jour, dans une autre salle de la Chambre de commerce de Libreville, pour plaider un...
(Agence Ecofin 21/08/17)
Le processus de raccordement du plus grand nombre des usagers à l’internet très haut débit connait des progrès significatifs au Gabon. Une convention tripartite allant dans ce sens, réunissant le (ministère de l’Eau et de l’Energie), la Société d’Energie et d’Eau du Gabon (SEEG-Veolia) et le Group Vivendi Africa (Vivendi), a été signée ce 18 août 2017 à Libreville. Cette convention prévoit l’utilisation des infrastructures de transport d’énergie électrique pour accélérer le raccordement des usagers à l’Internet très haut débit par réseau FTTH (Fiber-To-The Home). Dans la cadre de sa mise en œuvre, des travaux de déploiement vont débuter dans plusieurs communes et quartiers du grand Libreville. Des offres internet très haut-débit seront rapidement proposées à un grand nombre de...
(Xinhua 17/08/17)
Le Gabon et l'Egypte ont signé mercredi à Libreville un accord commercial à l'occasion d'une visite officielle du président égyptien, Abdel Fatah Al-Sissi au Gabon. L'accord a été paraphé par les deux ministres du Commerce des deux pays en présence des présidents gabonais, Ali Bongo Ondimba et égyptien, Abdel Fatah Al-Sissi. "La prochaine commission mixte économique entre le Gabon et l'Egypte aura lieu très prochainement ici au Gabon", a annoncé le président égyptien dans un point de presse. Abdel Fatah Al-Sissi a indiqué que son pays est disposé à accompagner le Gabon dans la formation de ses cadres militaires et civiles. "L'accord que nous venons de signer complète les six accords signés au Caire lors de mon séjour en Egypte...
(Agence Ecofin 17/08/17)
Entre avril et mai 2017, la compagnie minière Roxgold, active au Burkina Faso sur la mine Yaramoko, a vendu 28 788 onces d’or pour des revenus totaux de 36 166 000 $. Dans son rapport financier publié lundi, elle indique également que les flux de trésorerie opérationnels générés à partir de ses opérations minières étaient de 18 638 000 $. En ce qui concerne la production, elle était de 27 970 oz à un coût opérationnel de 498 $/oz. Pour atteindre ce résultat, la société a extrait 66 044 tonnes de minerai, traité 65 159 t à une teneur de 12,8 g/t d’or et un taux de récupération de 99%. « Nous sommes ravis de la solide performance enregistrée à...
(Agence Ecofin 16/08/17)
Après l’opération de levée de 200 millions de dollars, le 7 août dernier, sur le marché international des capitaux, le ministre gabonais de l’Economie, Régis Immongault apporte des éclairages sur cette opération financière réussie. Le Nouveau Gabon : Monsieur le ministre de l’Economie, le Gabon vient réussir une émission d’obligations internationales de près de 200 millions de dollars. Quel est le sentiment qui vous anime au moment où certains commençaient déjà à émettre des doutes sur les capacités de mobilisation financières du pays ? Régis Immongault : Le Gabon vient effectivement de procéder avec succès le 07 aout 2017, à une opération d’emprunt obligataire international pour un montant de 200 millions de dollars. La finalisation de cette émission traduit la...
(L'Union 14/08/17)
Le président de la République, Ali Bongo Ondimba, a procédé, hier, à Nkok, sur le site de la Zone économique à régime privilégié (Zerp), à la pose de la première pierre lançant les travaux de construction de trois centres de formation professionnelle ultramodernes à Nkok, Franceville et Port-Gentil. La construction de ces trois écoles de métier, qui sera entièrement équipées par l’entreprise chinoise Avic international holding corporation, sur financement d’Eximbank China, à hauteur de 50,3 milliards de francs, permettra au Gabon de se démarquer d’autres pays de la sous-région, en disposant de plusieurs pôles de formation et de remise à niveau dans des secteurs d’enseignements aussi variés que l'ingénierie de la maintenance automobile, la maintenance d'ordinateurs, la menuiserie, le génie...
(Gabon Review 14/08/17)
Face à la difficile situation économique que traverse le pays, bien que félicitant le gouvernement pour ses efforts, l’ancien ministre de l’Economie numérique et de la Poste reconnaît que «des correctifs» peuvent être faits. Pastor Ngoua N’neme voudrait-il la place de Régis Immongault ? Si rien ne permet d’affirmer une telle prétention, les récentes sorties de l’ancien ministre de l’Economie numérique et de la Poste, sur sa page Facebook, n’ont pas manqué de susciter quelques interrogations sur ses réelles ambitions, notamment sur son désir de revenir au gouvernement. En effet, après avoir critiqué l’initiative des membres de l’ancien Mogabo, parmi lesquels on compte l’actuel ministre de l’Economie, le 10 août, Pastor Ngoua N’neme ne s’est pas refusé à mener une...
(L'Union 14/08/17)
Le ministre de l’Économie forestière, Estelle Ondo, et le représentant du Coordonnateur du Bureau sous-régional de la FAO, Sagna Sankung, ont paraphé, hier, à Libreville, le Programme de coopération FAO/Gabon. Cette signature entre dans le cadre de la mise en œuvre du nouveau programme EAF-Nansen (GCP/GLO/690/NOR) débuté en janvier 2017. Celui-ci consiste à appuyer la mise en œuvre de l'approche écosystémique dans la gestion des pêches tout en tenant compte des impacts du climat et de la pollution. Il est notamment question de mettre en place un navire de recherche norvégien qui travaillerait en partenariat avec les pays en développement afin d'obtenir des informations pour la gestion de leurs pêcheries. Cette fois en ciblant plus précisément les questions de durabilité...
(AFP 12/08/17)
L'Afrique centrale continue de marcher à petit pas vers la libre-circulation avec l'accord du Tchad annoncé vendredi mais un nouveau refus de la Guinée équatoriale la veille. Le Tchad a accepté de supprimer le 8 août l'obligation de visa pour les ressortissants des pays de la Communauté économique et monétaire d'Afrique centrale (Cémac, Cameroun, Centrafrique, Congo, Gabon et Guinée équatoriale et Tchad), selon une note ministérielle parvenue à l'AFP vendredi. La veille, la Guinée équatoriale avait réitéré son refus, sauf pour les détenteurs de "passeports diplomatiques, officiels et de service (...) si le séjour a une durée de moins de trois mois". Les six membres de la Cémac étaient parvenus en 2013 à un accord sur la libre-circulation, en vigueur...
(Agence Ecofin 12/08/17)
L'opération est passée discrètement, mais malgré un niveau d'endettement projeté à 62% de son Produit Intérieur Brut en 2017, le Gabon est parvenu à séduire le marché international des capitaux avec une émission d'obligations internationales de 200 millions $. L'opération arrangée par Deutsche Bank a reçu un taux d'intérêt de 7% à l'ouverture des offres, avant que ce dernier ne redescende à 6,85%. Les souscriptions ont atteint un montant global de 600 millions, même si la République Gabonaise s'en est tenue à son besoin initial. Cette performance de l'emprunt souverain gabonais à de quoi surprendre. Au-delà de son niveau d'endettement, les investisseurs ciblant l’Afrique, suivaient attentivement l'élection présidentielle à risque au Kenya et le vote de confiance du président Zuma...
(Gabon Review 11/08/17)
La situation actuelle de la Banque de l’habitat du Gabon (BHG) et la Banque gabonaise de développement (BGD) a été abordée par le ministre de l’Economie, dans un entretien accordé au quotidien L’Union, le 10 août. Si le premier établissement est en phase de liquidation, le second, quant à lui, est toujours sous administration provisoire du superviseur du système bancaire sous-régional. Etablissements bancaires publics en situation de détresse, la Banque de l’habitat du Gabon (BHG) et la Banque gabonaise de développement (BGD) ont fait l’objet d’un entretien du ministre de l’Economie avec le quotidien L’Union, le 10 août. Placé sous administration provisoire en novembre 2015, le premier établissement s’est vu retirer son agrément avant l’annonce de sa mise en liquidation,...
(Jeune Afrique 11/08/17)
Mi-juillet, alerté par une plainte de l'Organisation nationale des employés du pétrole (Onep), l'OIT a demandé des explications aux autorités gabonaises taxées par l'organisation syndicale d' "atteintes à la liberté syndicale". Le Comité de la liberté syndicale de l'OIT pourrait se saisir du dossier lors de sa prochaine réunion de novembre. Dans une « plainte » datée du 29 mai que Jeune Afrique a consulté, l’Organisation nationale des employés du pétrole (Onep) attaque l’État du Gabon auprès de l’Organisation internationale du travail (OIT). L’organisation syndicale, qui revendique 5 000 salariés membres dans le secteur pétrolier...
(Gabon Review 11/08/17)
Après avoir obtenu la garantie du gouvernement de payer dès ce 10 août un mois de bonus et une prime, avant de percevoir leur salaire et une autre prime courant août, les agents des régies financières ont consenti à la suspension de la grève. Après une semaine de grève qui a donné lieu à 3 jours de mouvement d’avertissement et deux jours de grève sans service minimum, les agents des régies financières et des administrations économiques et financières reprennent du service. Ils viennent de décider de la suspension de ce mouvement, après des négociations avec le gouvernement, représenté par le ministre délégué à l’Economie, Noël Mboumba et le ministre du Budget, Mathias Otounga Ossibadjouo. «Tous ceux qui sont rentrés en...
(APA 10/08/17)
Actionnaire majoritaire de la Société nationale des bois du Gabon (SNBG), l’Etat gabonais envisagerait d’ouvrir le capital de la société aux investisseurs étrangers. En proie à d’énormes difficultés financières, la Société nationale des bois du Gabon (SNBG) envisagerait d’ouvrir son capital à des capitaux étrangers. Depuis janvier dernier, en effet, la société peine à honorer ses engagements matière de salaires. Notamment envers les employés de l’usine d’Owendo. Si une partie de l’opinion s’accorde à dire que l’entreprise ...
(Financial Afrik 10/08/17)
L’actionnaire majoritaire de la Société nationale des bois du Gabon (SNBG), à savoir l’Etat gabonais, envisagerait d’ouvrir le capital de la société aux investisseurs étrangers. En effet, depuis le mois de janvier 2017, la société peine à honorer ses engagements en matière de salaires. Notamment envers les employés de l’usine d’Owendo. Si une partie de l’opinion s’accorde à dire que l’entreprise mettra incessamment la clé sous le paillasson, au sein de la société une autre issue est espérée. Selon une source interne, une hypothèse de l’ouverture du capital de la société détenu à hauteur de 80% par l’Etat gabonais n’est pas écartée et dans ce sens, les noms des groupes Olam (Singapour) et Yihua Enterprises Group (Chine) reviennent avec insistance...

Pages

(APA 18/05/17)
L’attaquant gabonais du Borussia Dortmund pourrait être le footballeur le mieux payé du monde si d’aventure il acceptait l’offre du club chinois de Tianjin Quanjian, prêt à mettre 80 millions d’euros sur la table et à lui offrir un salaire annuel de 50 millions d’euros, révèle la presse spécialisée française. Selon France Football, le club de Tianjin Quanjian, entraîné parle champion du monde italien Fabio Cannavaro, aurait transmis une offre démentielle à Aubameyang (27 ans) comprenant un salaire de 50 millions d'euros net par saison. L’attaquant perçoit actuellement 4 millions d’euros au Borussia. Pour convaincre Dortmund de lâcher sonmeilleur buteur (36 buts en 40 matches, toutes compétitions confondues cette saison), sous contrat jusqu'en 2020, le club chinois serait également prêt...
(Autre média 17/05/17)
Le travail de Didier Ovono a été remarquable au sein de l’équipe des panthères et sa hauteur d’esprit qui le pousse aujourd’hui à vouloir passer le relais aux jeunes. Toutefois, les propos de l’actuel portier des Panthères du Gabon exprimés dernièrement pour justifier son retrait de la sélection nationale, suscite plusieurs commentaires. Le club d’Ostende est celui qui donne un salaire tous les mois aux joueurs, a-t-il déclaré. Didier Ovono ne donne toujours pas les vrais raisons de son départ des Panthères du Gabon qu’il aura servi durant 14 années en totalisant 106 sélections. Il se contente de dire : « Je crois que le moment est venu de prendre du recul par rapport à la sélection, et de laisser...
(Gabon Review 16/05/17)
La chaîne de télévision publique gabonaise n’a pas pu retransmettre le match d’ouverture de la coupe d’Afrique des nations de football U17, disputé à Port-Gentil. L’absence de signal et de remontée satellitaire serait la raison de ce premier raté de la fête du football africain. La population gabonaise n’a pas pu suivre les matchs d’ouverture de la coupe d’Afrique des nations cadette, sur la chaîne de télévision nationale (Gabon-télévision). Bien qu’ayant acquis les droits de retransmission, le comité d’organisation de la Coupe d’Afrique des nations (Cocan) éprouve des difficultés à récupérer le signal, réaliser une montée satellitaire pour le transférer vers Gabon-télévision. Les rares passionnés du football qui ont pu suivre en images le «mauvais départ de la sélection nationale»...
(AFP 13/05/17)
Le gardien de but gabonais Didier Ovono (34 ans/90 sélections) a annoncé qu'il arrêtait sa carrière internationale avec les Panthères dans des propos rapportés samedi par la presse locale. "J'ai 34 ans et je suis en fin de contrat avec Ostende (Belgique). Je n'ai pas de club pour la saison prochaine. Ma priorité c'est de retrouver une équipe", a déclaré le co-équipier de Pierre-Emerick Aubameyang en sélection dans des propos rapportés par le quotidien l'Union. Le sélectionneur espagnol José Antonio Camacho va devoir trouver un nouveau gardien pour remplacer Ovono, 90 sélections depuis 2003
(L'Union 11/05/17)
Le nouveau président promet de donner un second souffle à la Fédération gabonaise de karaté-do et arts martiaux affinitaires (Fégakama). " BONNE route ". C'est par cette simple phrase que Me Paterne Dicka a félicité, samedi dernier, Gilles Ongondja Koumoué qui venait d'être élu président de la Fédération gabonaise de karaté-do et arts martiaux affinitaires (Fegakama). Me Dicka s'en va après neuf ans à la tête de cette instance et une assemblée générale élective un tantinet houleuse. Pour éviter que cette élection ne tourne à la foire d'empoigne, des gendarmes avaient été postés à l'entrée de la salle de réunion du ministère des Sports. Ils avaient reçu pour consigne de ne laisser passer que les personnes concernées par ce vote...
(Jeune Afrique 11/05/17)
Le Paris-SG a fait du recrutement du Gabonais Pierre-Emerick Aubameyang une de ses priorités pour la saison prochaine. Le club français est prêt à débourser 70 millions d’euros pour racheter ses trois dernières années de contrat avec le Borussia Dortmund. Pour Gernot Rohr, l’ancien coach des Panthères, et Didier Ovono, son partenaire en sélection, PEA ferait un excellent choix en signant au PSG. Pierre-Emerick Aubameyang, lors de son départ de Saint-Étienne pour le Borussia Dortmund en juin 2013, n’avait pas exclu de revenir un jour en France, où il est né. Le capitaine des Panthères du Gabon (55 sélections, 23 buts) est depuis devenu un des meilleurs attaquants de la planète, ce qu’il confirme encore cette saison. PEA est le...
(Gabon Eco 10/05/17)
Pas de trace du Gabon dans le renouvellement des instances de la Confédération Africaine de Football. La réunion du comité exécutif de la CAF tenue en début de semaine à Manama, la capitale du Bahreïn a fait la promotion de certains pays au détriment d’autres. La première réunion du comité exécutif du nouveau président de la CAF, le Malgache, Ahmad Ahmad fait constater en outre que le Cameroun du président sortant Issa Hayatou, autrefois omniprésent dans les commissions n’existe plus. Sur le plan de la diplomatie footballistique internationale, le Gabon ne pèse pas grand chose. La démonstration a encore été faite lundi dernier à Manama au Bahreïn où le nouveau parton de la CAF a opéré des changements stratégiques pour...
(RFI 05/05/17)
Le Gabon affrontera la Zambie en match amical le 3 juin à Libreville, a-t-on appris jeudi auprès des organisateurs, pour préparer le début de la course à la Coupe d'Afrique des nations 2019. Pour la première journée de qualifications en juin prochain, le Gabon se rendra au Mali, alors que le même jour la Zambie recevra le Mozambique.
(AFP 04/05/17)
Le Gabon affrontera la Zambie en match amical le 3 juin à Libreville, a-t-on appris jeudi auprès des organisateurs, pour préparer le début de la course à la Coupe d'Afrique (CAN) 2019. Pour la première journée de qualifications pour Cameroun-2019, le Gabon se rend au Mali le 10 juin et le même jour la Zambie reçoit le Mozambique.
(AFP 27/04/17)
L'ex-défenseur du Gabon passé par Brest (2e div. française), Moïse Brou Apanga, est mort mercredi à l'âge de 35 ans à l'entraînement avec son club librevillois des suites d'un malaise cardiaque, a annoncé jeudi la Ligue gabonaise. "Nous sommes très éplorés et consternés. (...) Hier (mercredi, ndlr), en fin d'après midi, Moïse s'est écroulé sur le terrain. Il a été transféré au CHU d'Owendo et là, ils ont constaté qu'il était décédé", a affirmé à l'AFP Brice Mbika Ndjambou, président de la Ligue nationale de football (Linaf) au Gabon. "Le pays perd un fils valeureux qui a toujours donné le meilleur de lui-même pour le drapeau gabonais", a réagi la Fédération gabonaise de football (Fegafoot) dans un communiqué. Moïse Brou...
(Gabon Eco 27/04/17)
Alter ego de Bruno Ecuele Manga dans la charnière centrale des Panthères du Gabon, l’international gabonais d’origine ivoirienne Moïse Brou Apanga est décédé mercredi 26 avril 2017 d’une crise cardiaque à l’entrainement avec son club le Canon 105 au stade Idris Ngari d’Owendo. Homme fort du club français de Brest entre 2008 et 2012, le défenseur gabonais Moise Brou Apanga âgé de 35 ans, considéré comme une des meilleurs Panthères de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN 2012) a succombé mercredi 26 avril à Libreville d’une crise cardiaque en plein entrainement avec son club du Canon FC 105 du Général Idris Ngari. Informé, Alain Giresse, son ancien entraineur qui le considérait comme un fils n’en revient toujours pas. « Nous...
(Jeune Afrique 27/04/17)
Ce mercredi soir à Libreville, lors d’un entrainement avec le FC 105, Moïse Brou Apanga est mort d’une crise cardiaque à seulement 35 ans. Ses anciens coéquipiers et son entraîneur à Brest se souviennent de l’ex-capitaine des Panthères (29 sélections, 1 but) avec émotion. Moïse Brou Apanga n’avait connu qu’une seule équipe en France. C’était à Brest, entre 2008 et 2012, avant de repartir au Gabon ensuite (AS Mangasport, FC Akanda, FC 105). Mais son passage en Bretagne a marqué les esprits, et notamment celui d’Alex Dupont. L’entraîneur a appris la disparition de son ancien défenseur ce jeudi matin. « On ne peut pas partir si jeune… C’est terrible. Mourir d’une crise cardiaque, sur le terrain, en faisant ce qu’on...
(Gabon Actu 26/04/17)
La Confédération africaine de football (CAF), n’a retenu aucun arbitre central gabonais pour officier les matchs de la phase finale de la 12ème édition de la Coupe d’Afrique des nations des moins de 17 ans (CAN U17) organisée au Gabon du 14 au 28 mai prochain. Seul Moussounda Montel a retenu comme arbitre assistant durant la compétition qui se déroulera finalement entre Libreville et Port-Gentil. Franceville ayant été écartée à la dernière minute. La liste de la CAF compte 13 arbitres centraux et 14 assistants. A propos des arbitres centraux, la CAF a retenu, Haithem Kossai (Tunisie), Mustapha Ghorbal (Algérie), Pacifique Ndabihawenimana (Burundi), Abou Coulibaly (Côte d’Ivoire), Souleiman Ahmed Djamel (Djibouti), Jean Jacques Ndala Ngambo (RD Congo), Mohamed Maarouf Eid...
(Gabon Actu 26/04/17)
Christian Kérangall, 72 ans, Haut commissaire et chef du Comité d’organisation de la Coupe d’Afrique des nations 2017 (COCAN) et son groupe ont été reconduit par le conseil des ministres tenu mardi à Libreville pour organiser à nouveau la CAN des moins de 17 ans (CAN U17) qui se déroulera au Gabon du 14 au 28 mai prochain. Très proche du chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba, M. Kérangall (franco-gabonais) a déjà organisé les CAN 2012 et 2017. Cet influent homme d’affaires très prospère a été classé en 2015 par le mensuel économique Forbes Afrique dans le Top 24 des hommes les riches d’Afrique subsaharienne francophone. Christian Kérangall était le seul Gabonais dans ce classement où il occupait le...
(Gabon Actu 19/04/17)
Le club gabonais du FC Mounana a neutralisé le week-end écoulé à Abidjan en Côte d’Ivoire l’ASEC Mimosas de Côte d’Ivoire (0-0) en match retour du tour de cadrage de la Coupe de la CAF et s’est qualifié pour la phase de groupe. Le club gabonais s’est qualifié grâce à son bon résultat à Libreville au match aller (2-1). Le CF Mounana est l’un des rares clubs gabonais à atteindre un tel niveau en compétition africaine. Vivi Mapassa
(Jeune Afrique 13/04/17)
Mercredi soir, Monaco s’est imposé (3-2) chez le Borussia Dortmund en quart de finale aller de la Ligue des Champions. Si le Gabonais Pierre-Emerick Aubameyang n’a pas marqué, Kylian Mbappé, l’attaquant français d’origine camerounaise, a inscrit un doublé. Patrick Mboma, l’ancien buteur des Lions Indomptables, analyse pour Jeune Afrique la prestation des deux joueurs. Jeune Afrique : La prestation de Pierre-Emerick Aubameyang, plutôt moyenne, s’explique-t-elle en partie par le contexte qui a entouré ce match, reporté à mercredi après l’attaque aux explosifs qui a visé le bus des joueurs la veille ? Patrick Mboma : Non, je ne pense pas. Monaco a marqué trois buts, deux résultant d’erreurs défensives et un autre contre son camp inscrit par un défenseur allemand...
(Gabon Review 10/04/17)
Le nouveau président de la Confédération africaine de football (Caf), Ahmad Ahmad, a critiqué son prédécesseur, Issa Hayatou, le 7 avril en Afrique du sud, lors de la réunion du Conseil des associations de football en Afrique australe (Cosafa). La critique porte sur le contrat d’un milliard de dollars passé entre la Caf et la société Lagardère, pour la commercialisation des droits marketings et médias du football africain. Ahmad Ahmad n’a pas été tendre avec son prédécesseur, à propos du contrat d’un milliard de dollars passé entre Issa Hayatou et la société Lagardère, pour la commercialisation des droits marketings et médias du football africain. A la faveur d’une déclaration faite lors de la réunion du Conseil des associations de football...
(Autre média 05/04/17)
Beaucoup de gens avaient cru le we dernier à un bon poisson d’avril mais rien de tout cela. L’ancien emblématique numéro 17 des Bleus et actuel coach de Dijon, Jackson Richardson, va bien devenir sélectionneur national. Il a signé ce lundi à Libreville son 1er contrat d’entraîneur national de l’équipe nationale masculine de Gabon. Jackson Richardson arrive à la tête du Gabon dans la perspective de la CAN 2018 qui sera justement organisée au Gabon. Reçu hier en grande pompe par le chef d’état Ali Bongo, Jack a déclaré à l’AFP : «L’objectif c’est d’aller sur la plus haute marche du podium (…) Moi je suis un gagneur, j’ai envie d’aller encore au-delà de l’objectif, c’est-à-dire d’atteindre le Graal »...
(Gabon Actu 05/04/17)
Libreville, Gabon – L’international français, Jackson Richardson, nommé nouveau sélectionneur de l’équipe nationale de handball (Les Panthères) du Gabon, dix mois avant la phase finale de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) de Handball qui aura lieu en janvier prochain à Libreville, a été reçu lundi au palais présidentiel par le chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba. Selon la FEGAHAND, Jackson Richards a pour mission de mettre sur pied une nouvelle équipe nationale, celle qui va remporter la CAN que le Gabon joue à domicile. L’arrivée de l’ancien capitaine de l’équipe de France coïncide avec le démarrage du championnat national de handball, une compétition qui lui permettra de distinguer les nouveaux talents. Médaillé de bronze aux Jeux olympiques de...
(Agence Gabonaise de Presse 04/04/17)
Le président de la République, Ali Bongo Ondimba, a reçu lundi en audience le nouvel entraineur de l’équipe nationale de handball, le français Jackson Richardson qui était accompagné du ministre de la Jeunesse et des Sports, Nicole Assélé et du président de la Fédération gabonaise de handball, Ange Makila. Au cours de l’entretien, le Chef de l’Etat gabonais et son hôte ont échangé sur le nouveau rôle de ce dernier à la tête de la sélection gabonaise de handball. « Mon objectif est de travailler avec tout le staff de la fédération dans de bonnes conditions et faire une bonne performance pendant la CAN. C’est mon devoir. C’est pour cela que je suis là. J’espère apporter un plus à cette...

Pages

(Gabon Review 28/06/16)
Face à la nouvelle de la disparition de Monsieur Philippe Mory, l’émoi, la tristesse et l’affection le disputent à la raison et au ressaisissement. Par Anaclé Bissielo1 Assurément, c’est une grande figure qui disparaît. On pense tout de suite à la vulgate, à l’image populaire quoique non simpliste et non exempte de noblesse, du père du cinéma gabonais et un des pionniers à l’échelle du cinéma moderne continental. Monsieur Philippe Mory était plus que cela et, prenant à témoin le livre infalsifiable de l’histoire, il faut oser le dire, aux gabonais qui ne le savent pas : un des pères de la République. Il est de ceux qui, sans le devoir aux titres officiels, appartiennent à cette petite poignée de...
(Gabon Actu 17/06/16)
Le président gabonais, Ali Bongo Ondimba a lancé jeudi la première récolte de la palmeraie de Mouila (sud du pays), une plantation aménagée sur une superficie de 43 000 hectares (ha), par le groupe agro-industriel singapourien Olam, a constaté l’envoyé spécial de Gabonactu.com. A l’aide d’un croché dédié, le numéro gabonais a arraché le régime des noix d’un jeune palmier à huile. Le geste symbolique a donné ainsi le coup d’envoi de la campagne de récolte. Plus de 5000 ouvriers agricoles sont déployés tous les jours sur les vastes étendues de cette grande plantation aménagée grâce à une pépinière de 5,4 millions de graines. « Lorsque nous avons commencé ce projet il y a environ 5 ans, beaucoup n’y croyaient...
(Gabon Eco 16/06/16)
L’artiste congolais Koffi Olomidé foule ce jeudi 15 juin, le sol gabonais pour participer à la semaine de la musique dont le premier acte débute dans 3 jours à Port-Gentil. Après avoir des jours durant annoncé dans un spot diffusé sur Gabon Télévision, sa présence au Gabon pour « la Semaine de la musique », l’artiste congolais Koffi Olomidé est attendu au Gabon aujourd’hui. Koffi Olomidé, le « selfieur »ne sera pas seul pour la série de spectacles. A ses côtés d’autres pointures telles Charlotte Dipanda et Jovi, tous deux artistes camerounais ainsi que Josey, l’artiste ivoirienne célèbre au Gabon par son titre « Diplôme ». Une belle brochette d’artistes qui partageront 3 scènes, du 18 au 24 juin prochain,...
(Gabon Actu 10/06/16)
Libreville, Gabon, Le film documentaire « Omar Bongo Ondimba », retraçant la vie et l’œuvre de l’ancien président gabonais, Omar Bongo Ondimba qui a dirigé le Gabon de 1967 à 2009 a été officiellement déposé mercredi aux Archives nationales du Gabon par son producteur, le journaliste de Radio France internationale (RFI), Alain Foka. La cérémonie, plutôt sympa et colorée a eu lieu dans l’esplanade de la Direction générale des Archives nationales, de la Bibliothèque nationale et de la Documentation gabonaise (DGABD-Primature) à l’occasion de la commémoration du 7ème anniversaire du décès de cet homme qui a dirigé le Gabon avec maestria. Devant plusieurs centaines d’étudiants et en présence du P.-D.G. d’Airtel Africa -partenaire de diffusion de ce travail historiographique -,...
(Xinhua 08/06/16)
Philippe Mory, le père du cinéma gabonais, réalisateur et l'un des meilleurs acteurs du cinéma au Gabon, est décédé mardi soir à l'âge de 81 ans. Il s'est tiré une balle de fusil à pompe dans la bouche dans sa résidence de Nzeng Ayong à Libreville, a-t-on appris de sources concordantes. Le cinéaste le plus célèbre et talentueux du Gabon ne présentait pourtant pas de signes particulières de détresse. Selon un proche, il devait se rendre à Bongolo, l'hôpital de campagne situé à plus de 500 km au sud de Libreville, pour se faire opérer d'une cataracte. Philippe Mory a débuté sa carrière cinématographique en France et a été le 1er Africain à jouer un rôle majeur dans un film...
(RFI 08/06/16)
Il était le père du cinéma gabonais. Philippe Mory, réalisateur et l’un des plus grands acteurs du cinéma au Gabon s’est suicidé mardi soir dans sa résidence de Libreville où il a passé ses dernières années. Portrait. La triste nouvelle s'est rapidement répandue dans les réseaux sociaux. Le père du cinéma gabonais s'est donné la mort à son domicile. Ses voisins ont entendu une détonation d'arme à feu et ont découvert Philippe Mory, le « pape » du cinéma gabonais, sans vie. A 81 ans, il n'a pas survécu à cette dernière mise en scène de sa vie passée sous les projecteurs et objectifs de caméra. Philippe Mory démarre sa carrière cinématographique en 1954 en France. C'est le premier africain...
(Gabon Review 30/05/16)
Au cours d’une très récente rencontre avec les acteurs culturels, artistes et écrivains, le président de la République a promis de mettre en œuvre ou d’accélérer des mesures censées dynamiser leur activité. Comme laissée pour compte depuis plusieurs années, la culture bénéficie toujours d’une faible attention. Pourtant, ses principaux acteurs n’ont cessé de déplorer une situation bien connue des pouvoirs publics. Le 27 mai dernier, le président de la République a rencontré les acteurs culturels, artistes et écrivains, leur promettant davantage de soutien. Pour Ali Bongo, il s’agit d’«assurer à l’artiste les conditions de son épanouissement basé sur son travail, son mérite, et partant la reconnaissance du public et de la nation». Alors que les droits d’auteur, institués depuis 1987,...
(Gabon Review 27/05/16)
La première quinzaine commerciale de Guinée au Gabon a lieu à Libreville du 26 mai au 5 juin prochains. Le ministre délégué auprès du ministre de l’Artisanat a ouvert, le 26 mai dernier, la première foire artisanale de Guinée à Libreville. «Cette rencontre culturelle et commerciale, la première du genre depuis la signature en 2000 de l’accord de coopération commerciale entre les deux États, témoignerait de l’excellence des relations diplomatiques qui unissent nos deux pays et matérialise le grand intérêt que vous portez au développement et à la promotion de l’artisanat en Afrique», a dit Irène Lindzondzo. Cette première quinzaine guinéenne, qui se déroule du 26 mai au 5 juin prochains, permettra aux participants d’exposer et de vendre des produits...
(Xinhua 27/05/16)
La ministre gabonaise déléguée au Commerce Mme Irène Lindzondzo a inauguré jeudi la 1ère édition de la foire artisanale de la Guinée Conakry à Libreville. Des artisans, des marchands, acheteurs et visiteurs venus de divers horizons du pays ont pris d'assaut les couloirs de cette foire. Les pagnes traditionnels notamment le basin étaient la principale attraction des visiteurs. Outre la lingerie, les guinéens ont apporté à Libreville des produits de beauté, des sacs à main et autres produits conçus par des artisans locaux. "S'inspirer de l'autre et ajouter son grain de sel n'est pas une chose mauvais", a estimé Aboubacar Kaba, ambassadeur extraordinaire de Guinée Conakry au Gabon. "L'artisanat est l'un des secteurs susceptible de contribuer efficacement au développement économique...
(Gabon Eco 26/05/16)
Après un long teaser, les programmes de « Gabon 24 », la chaine thématique de l’audiovisuel public, ont bel et bien été lancés le 24 mai dernier, en présence d’Ali Bongo Ondimba et du gotha administratif de la République. Pression liée à la présence du Chef d’Etat ou précipitation ? Toujours est-il que de nombreux impairs ont été enregistrés et laissent dubitatifs de nombreux observateurs quant au professionnalisme du personnel du nouveau-né de l’univers médiatique gabonais. Analyse. Si l’on peut saluer la volonté des plus hautes autorités gabonaises de porter...
(Gabon Eco 25/05/16)
Prévue du 30 mai au 4 juin prochain, la 3ème édition des Sambas Professionnels, séminaire d’échanges organisé par 3MJ Consulting, a pour marraine la française Christine Kelly, attendue dans la capitale gabonaise dimanche prochain. A en croire, Josiane Matene, Responsable de 3 MJ. Consulting, la 3ème édition des Salons Professionnels aura lieu à partir du 30 mai, et ce, jusqu’au 4 juin prochain, dans les locaux du complexe scolaire « Michel Dira ». Et pour cette édition 2016, la journaliste française Christine Kelly, en sa qualité de marraine, est attendue à Libreville pour donner le coup d’envoi du séminaire d’échanges. Après l’ancien capitaine des Eléphants de Côte d’Ivoire, Didier Drogba, parrain de la première édition, le journaliste-écrivain français Harry Roselmack,...
(RFI 17/05/16)
Comme chaque dimanche, La Semaine de… Denise Epoté, de TV5 Monde, en ligne d’Essaouira, au Maroc, avec Sonia Ghezali. Les sujets de la semaine : - la dix-neuvième édition du festival Gnaoua et Musiques du monde à Essaouira, au Maroc ; - la crise au sein du Parti démocratique gabonais (PDG), au Gabon ; - un hommage au penseur et écrivain malien Amadou Hampâté Bâ, décédé à Abidjan il y a 25 ans.
(Gabon Review 10/05/16)
Vainqueur de la deuxième édition du concours de détection de talents «Airtel Trace music», Adididet Chandrica représentera le Gabon lors de la finale panafricaine, le 11 juin prochain à Lagos au Nigeria. Organisée en partenariat avec Airtel Gabon, la deuxième édition du concours de détection de talents Airtel Trace music, dont la finale a eu lieu le 6 mai dernier, a vu Adididet Chandrica remporter le premier prix. D’autres artistes étaient en lice, notamment Ginaelle, Arnaud Eyagha Edzo (25ans), Franck Mouketou (18 ans) et Leila Ossima (29ans). Lors de la finale, le 11 juin prochain, à Lagos au Nigeria, le Gabon sera donc représenté. Elue lauréate par un jury dirigé par l’huissier de justice Eliane Oberdeno Ontala-Lewori, Adididet Chandrica s’est...
(Gabon Review 30/04/16)
A la faveur d’une récente visite du représentant spécial de son secrétaire général, l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) s’est engagée à relancer les Centres de lecture et d’animation culturelle (Clac). Plusieurs années après la mission d’évaluation, dont le but était de mettre en pratique la volonté du gouvernement d’étendre le réseau de lecture publique qui se résumait en 2008 à neuf centres, et la visite en août 2015 de Michaëlle Jean, l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) a réaffirmé, le 27 avril courant, son engagement aux côtés du Gabon pour l’effectivité et le renforcement de sa politique dans le domaine de l’éducation. Une politique qui passe essentiellement par la promotion de la lecture auprès des jeunes apprenants à la...
(Agence Gabonaise de Presse 28/04/16)
Deux films gabonais Dialemi et Air de stationnement ont été projetés lors la 32ème édition du festival international de cinéma « Vues d’Afrique » tenu à Montréal du 17 au 24 avril 2016, indique une source diplomatique. « Dialemi » de Nadine Otsobogo et « Aire de Stationnement » de Sosthène Ngokila ont été projetés au public canadien le 22 avril, journée consacrée au Gabon (en commémoration de la journée de la terre). En fin de journée, un hommage a été rendu au festival de Masuku (nature et environnement). L’ambassadeur du Gabon au Canada a souligné le leadership du Gabon et d’Ali Bongo Ondimba en faveur de la protection de la nature et de la lutte contre les changements climatiques...
(RFI 24/04/16)
Jules Shungu Wembadio Pene Kikumba, connu sous le nom de Papa Wemba, a dit définitivement adieu à la scène ce dimanche 24 avril. Le musicien congolais (RDC) avait été victime d'un malaise lors d'un concert en Côte d'Ivoire samedi. Ce sont les organisateurs du FEMUA, le Festival des musiques urbaines d'Anoumabo, qui ont annoncé son décès ce dimanche matin. Papa Wemba était âgé de 67 ans. Né en 1949 juin dans le Kasaï-Oriental (RDC), Papa Wemba est un musicien charnière pour le continent africain. Dans les années 1950, la rumba congolaise dominait le continent et si elle est toujours aussi présente sur la scène africaine, c'est notamment grâce à Papa Wemba qui avec le groupe Zaïko Langa Langa a dépoussiéré...
(Gabonews 08/04/16)
L’Association Gabonaise des Artistes Chrétiens (AGAC) a, dans le cadre de ses activités, organisé un séminaire autour du gospel gabonais face à la culture marketing au profit de ses membres et sympathisants. C’est un établissement privé de Libreville qui a récemment abrité les travaux de cette rencontre. Magalie Wora, Manager culturel, principale oratrice a rappelé qu’il était important pour l’artiste gospel de ne pas se contenter de produire des albums et les mettre sur le marché. L’artiste doit s’intéresser aux attentes du public, après l’avoir défini. « La qualité ne dépend pas que des moyens. Il y a des stratégies de marketing telles que la distribution des flyers, dans les établissements ou les quartiers populaires ». C’est pourquoi, selon elle,...
(Infos Gabon 17/03/16)
La multiplication des foires et expositions dans le monde, pousse ceux ou celles qui veulent garder un leadership à se muer en événements culturels pour attirer plus d’exposants. Libreville, la capitale gabonaise, qui a la réputation d’accueillir de grands événements et qui veut devenir un hub d’art africain, n’a pas dérogé à cette règle, en organisant la 1ère édition d’exposition d’art africain dénommée « AFRIK’ EXPO », les 11 et 12 mars 2016, au cours de laquelle 7 plasticiens Africains venus de différents territoires des plus riches en culture du continent ont donné leur point de vue sur l’Humain. Pour cette édition, ce sont les artistes Myriam Mihindou – photographe franco-gabonaise, Maurice Olimbo – peintre gabonais, le sculpteur – Freddy...
(Gabon Review 16/03/16)
A l’occasion de la célébration de la Journée mondiale du conte et la Journée internationale de la Francophonie, la Fédération des conteurs du Gabon (Fecoga) organise, le 20 mars prochain, la première édition du festival du conte. Destinée à apporter une nouvelle dynamique au conte tout en faisant la promotion du patrimoine culturel, la première édition de «Faites du conte» a été lancée le 7 mars dernier. Elle devrait s’achever le 21 mars prochain à Libreville. Initié par la Fédération des conteurs du Gabon (Fecoga), à l’occasion de la célébration de la Journée internationale de la Francophonie et de la Journée mondiale du conte, ce festival vise à «transmettre la passion du conte aux jeunes, à participer à l’épanouissement et...
(Gabon Actu 15/03/16)
Quelques 7 restaurants proposeront le 21 mars prochain à Libreville et Port-Gentil, à leurs clients des repas typiquement français dans le cadre de la promotion « Goût de France », une initiative de la diplomatie de ce pays dont le but est de promouvoir l’excellence de sa cuisine en perte de vitesse face à la restauration rapide. En 2015 lors de la première édition, quatre restaurants avaient adhéré à l’initiative. Cette année, les bonnes saveurs de la cuisine française seront dégustées au dîner le 21 mars au Beach Club, Chez Marco, Le Confidentiel et Le Lokua (Libreville) et à Port-Gentil chez Le BBQ Beach, Brasserie Le Duplex et TARA-Mé. Cette année « Goût de France » rassemblera plus de 1...

Pages

(RFI 21/08/17)
Au Gabon, Jean Ping a relancé, vendredi 18 août, le bras de fer avec le régime d'Ali Bongo. L'opposant, défait lors de la présidentielle du 27 août 2016, ne reconnaît toujours pas la victoire d'Ali Bongo. Dans un discours à la Nation, Jean Ping explique avoir épuisé toutes les voies de recours et demande désormais aux Gabonais de se lever comme un seul homme pour faire partir le chef de l'Etat. Un discours qui ne passe pas dans les rangs du pouvoir. Drapeau national, micro-cravate et téléprompteur, Jean Ping en costume sombre a tout mis en œuvre pour rendre ce discours très solennel. « Monsieur Jean Ping, président de la République », pouvait-on lire au bas de l'écran. L'homme qui...
(RFI 21/08/17)
Le président gabonais a annoncé le 16 août dernier dans un message à la nation la formation d'un nouveau gouvernement «dans les tout prochains jours». Depuis, tout le monde s'impatiente. Et comme Ali Bongo tarde à publier son équipe, chaque jour, les Gabonais forment un nouveau gouvernement qu'ils diffusent sur les réseaux sociaux. L'attente devient longue. Trop longue peut-être. Du côté du gouvernement sortant, l'air devient difficile à respirer. L'équipe compte une trentaine de ministres. C'est beaucoup, car le FMI qui a prêté 642 millions de dollars au Gabon a exigé de réduire le train de vie de l'Etat. Il faut donc dégraisser le mammouth et la question qui brûle les lèvres est celle de savoir qui sortira et qui...
(Jeune Afrique 18/08/17)
Jean Ping, qui se revendique toujours « président élu » du Gabon, a demandé vendredi aux Gabonais « de se lever comme un seul homme pour marquer solennellement [son] arrivée au pouvoir ». « À partir de ce jour, je ne vous retiens plus », a-t-il ajouté dans un message à la Nation. « Dans cet esprit, je vous enjoins d’organiser, dès aujourd’hui et sans limite, jusqu’au départ des putschistes, toute manifestation civique conforme au droit à la libre expression, à la liberté de manifester, et aux droits fondamentaux prescrits par la Constitution », a poursuivi Jean Ping dans le message lu sur deux chaînes de télévision privées, TV+ et RTN, vendredi 18 août. Jean Ping, 74 ans, revendique toujours...
(Jeune Afrique 18/08/17)
Le pouvoir gabonais brandit un courrier officiel français qui semble indiquer qu’Emmanuel Macron reconnaît Ali Bongo comme son homologue légitime. Bourrasque sur les réseaux sociaux. Tempête dans un verre d’eau ? On dirait la jubilation d’un pré-adolescent dont l’idole aurait liké son filtre “prési” sur Snapchat. Le 9 août, à quelques jours de la fête nationale gabonaise, la direction de la communication présidentielle du Gabon diffusait un courrier transmis par les services de l’ambassade de France. Le post était estampillé « Urgent », car le message était signé Emmanuel Macron et s’adressait à Ali Bongo Ondimba en commençant par « Monsieur le Président ». Le Net s’enflamme. Les aficionados du locataire du palais glorifient un tacle gaulois à une opposition...
(La Tribune 17/08/17)
Le président français Emmanuel Macron vient enfin de prendre implicitement contact avec son homologue gabonais Ali Bongo Ondimba à l’occasion de la célébration du 57e anniversaire de l’accession du pays à l’indépendance. Si c’est le premier contact officiel entre les deux chefs d’Etat, c’est le « Monsieur le Président » qui a soulevé une véritable polémique au Gabon. Au sein du régime, on jubile sur une reconnaissance certes tardive mais officielle de la réélection d’Ali Bongo et du coté de l’opposition, on minimise la portée de ce qui est pourtant une pilule difficile à avaler. Au delà du duel politique Bongo-Ping qui se poursuit, cela annonce peut-être la fin d’une brouille diplomatique entre Paris et Libreville. C'est une tradition bien...
(RFI 17/08/17)
Le Gabon célèbre ce jeudi le 57e anniversaire de son indépendance. Dans une allocution télévisée le 16 août au soir, le président Ali Bongo Ondimba a annoncé qu'il formera une nouvelle équipe gouvernementale « dans les tous prochains jours ». Le gouvernement est attendu depuis le mois de mai dernier, date de clôture du dialogue politique national organisé par le pouvoir. Mais le Gabon qui traverse une grave crise économique négociait un programme d'ajustement budgétaire avec le FMI. L'accord a été signé. Ali Bongo a précisé que le nouveau gouvernement qu'il mettra sur pied se chargera de relancer l'économie. Lire sur: http://www.rfi.fr/afrique/20170817-gabon-discours-ali-bongo-ondimba-anni...
(RFI 17/08/17)
Un message adressé le mercredi 9 août par Emmanuel Macron à Ali Bongo Ondimba a été diffusé par la présidence gabonaise. Elle y voit une réponse à l’opposition, qui martèle que la France ne reconnaît pas le régime d’Ali Bongo, et qui continue de contester les résultats de l’élection présidentielle proclamés le 21 août 2016. « Monsieur le Président, à l’occasion de la fête nationale de la République gabonaise, j’ai le plaisir de vous adresser à vous-même ainsi qu’à l’ensemble de vos compatriotes, mes sincères félicitions. Je tiens à souligner l'importance que j'attache au dialogue et à la coopération entre nos deux pays. » Ce message, adressé à Ali Bongo, est daté du mardi 9 août dernier et a été...
(RFI 17/08/17)
Les services de la présidence française ont confirmé à RFI l’authenticité du courrier qui alimente la polémique au Gabon. La présidence gabonaise voit dans cette lettre, et son intitulé, une réponse à l’opposition qui affirme que la France ne reconnaît pas le régime d’Ali Bongo Odimba. L’Élysée authentifie, mais entend bien clarifier le message. Au sein des services de la présidence française, on évoque « un simple courrier traditionnel, classique pour la fête nationale ». L’envoi de ce type de courriers diplomatiques est d’ailleurs « une pratique habituelle de l’Élysée », ajoute cette source, contactée par RFI. Le message en question a été transmis à la présidence gabonaise par les services de l’ambassade de France à Libreville. « Monsieur le...
(La Tribune 17/08/17)
Suspense levé au Kenya ! Dans un pays au bord du précipice de la répétition de la très meurtrière crise post-électorale de 2007, Raila Odinga annonce un recours devant la cour suprême pour contester la réélection d’Uhuru Kenyatta. Bien avant le baroud d’honneur de ce vétéran de 72 ans qui joue sa dernière carte après avoir perdu quatre présidentielles, d’autres opposants africains ont rejeté le résultat sorti des urnes. Voici quelques-unes de leurs stratégies. A quelques exceptions près, rarement sur le Continent, les élections -surtout présidentielle- se terminent par des coups de fil de félicitations entre les candidats pour reconnaître leur défaite à la sortie des urnes. Comme pour la présidentielle de 2013, Raila Odinga va porter sa contestation des...
(Jeune Afrique 16/08/17)
Alors que les législatives doivent se tenir au plus tard en avril 2018, date butoir fixée par la Cour constitutionnelle, certains se préparent déjà à la bataille. Parmi eux : Mike Jocktane, qui s’active à fonder son propre parti, Le Gabon nouveau. L’ancien vice-président de l’Union nationale (UN) – dont il a démissionné en mai – s’efforce de réunir les 9 000 signatures nécessaires, dans cinq régions différentes, pour que cette nouvelle formation puisse voir le jour. À ses côtés, des partisans issus de la société civile ainsi que de nombreux membres de l’UN, anciens ou actuels, qui lui ont emboîté le pas, comme Estelle Ondo, ministre de l’Économie forestière, de la Pêche et de l’Environnement, Marc Koumba Yembi et Grégoire Mapaga...
(Dw-World 16/08/17)
Deux mois après la clôture du dialogue politique national, le gouvernement d'union nationale n'est toujours pas constitué. "Il faut que le Gabon sorte de cette situation de crise" (Casimir Oyé Mba) Dans trois jours, le 17 août prochain, cela va faire 57 ans que le Gabon est indépendant. L’année dernière, le 26 aout, des milliers de gabonais se rendaient aux urnes pour élire un nouveau président. Une élection suivie de violences meurtrières. Deux mois après la clôture du dialogue politique national initié en mars par Ali Bongo, l’actuel chef de l’Etat, le gouvernement dit d'union nationale se fait toujours attendre. L'actuel Premier ministre, Emmanuel Issoze Ngondet, pourrait être reconduit dans ses fonctions. Parallèlement, la stratégie de débauchage de nombreux leaders...
(RFI 14/08/17)
Le Tchad a annoncé, jeudi 10 août, sa décision de supprimer l'obligation de visas pour les ressortissants des Etats membres de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac). Joint par RFI, Hissein Brahim Taha, ministre tchadien des Affaires étrangères, souligne que son pays devient ainsi le premier à mettre en application une décision prise par les chefs de l’État de l'organisation régionale, il y a plus de quatre ans.
(RFI 14/08/17)
Le Gabon célèbrera, jeudi 17 août, sa fête nationale de l'indépendance, période qui correspond également aux grands départs en vacances et qui est souvent émaillée de graves accidents de la circulation. Pour prévenir des drames de la route, la Direction générale de la sécurité routière a lancé, samedi 13 août, une campagne de sensibilisation contre les accidents de la circulation et, surprise, plusieurs automobilistes ont ainsi été soumis à des tests d'alcool. L'alcool au volant est une des principales causes des accidents mortels au Gabon. Nous sommes sur une voie expresse, l'une des plus rapides de la capitale. Cet automobiliste est surpris de subir son premier contrôle d'alcool dans le sang. « C’est la première fois que je souffle dans...
(Jeune Afrique 12/08/17)
Alors qu'un accord conclu le 9 août 2017 devait enterrer la hache de guerre entre les agents des régies financières et les ministères gabonais de l'Économie et du Budget, le syndicat de base accuse les autorités de ne pas avoir tenu leurs promesses et brandit de nouveau la menace d'une grève. L’accord du 9 août, en vertu duquel les agents ont suspendu leur grève prévoyait que le gouvernement verse un mois de bonus et une prime à chacun avant le 10 août, ainsi que le versement d’un autre bonus avant le 17 août mais les syndicats accusent aujourd’hui le services du Trésor gabonais de n’avoir versé que la prime et pas le bonus. « Il est clair que le gouvernement...
(Jeune Afrique 11/08/17)
Mi-juillet, alerté par une plainte de l'Organisation nationale des employés du pétrole (Onep), l'OIT a demandé des explications aux autorités gabonaises taxées par l'organisation syndicale d' "atteintes à la liberté syndicale". Le Comité de la liberté syndicale de l'OIT pourrait se saisir du dossier lors de sa prochaine réunion de novembre. Dans une « plainte » datée du 29 mai que Jeune Afrique a consulté, l’Organisation nationale des employés du pétrole (Onep) attaque l’État du Gabon auprès de l’Organisation internationale du travail (OIT). L’organisation syndicale, qui revendique 5 000 salariés membres dans le secteur pétrolier...
(RFI 11/08/17)
Le gouvernement gabonais a décidé de former tous les conducteurs de transports de passagers – en particulier les chauffeurs de taxis, les « taximan » - et de marchandises du pays. L’objectif est de réduire le nombre d’accidents. Mais les principaux intéressés protestent : cette formation obligatoire est payante. Comment réduire le nombre d'accidents au Gabon, un pays qui n'a pas encore de radars, ni de tests permettant de mesurer le taux d'alcool dans le sang ? « Globalement, nous avons autour de 16 739 accidents de 2008 à 2013, avec quasiment 1 000 morts et 5 785 blessés. C’est beaucoup trop. Cela endeuille les familles, et cela coûte environ plus de 13 milliards de francs CFA à l’État et...
(BBC 11/08/17)
Le Tchad a annoncé jeudi qu'il accorde la libre circulation sur l'ensemble de son territoire aux ressortissants des Etats membres de la communauté économique et monétaire d'Afrique centrale. Selon le ministre tchadien des Affaires étrangères, de l'Intégration africaine et de la Coopération internationale, Hissein Brahim Taha, les ressortissants de la zone Cemac n'auront plus besoin de visas pour entrer dans le pays. "Tout ressortissant de l'un des Etats membres, Cameroun, Centrafrique, Congo, Gabon et Guinée Equatoriale, détenteur d'une pièce d'identité sécurisée (Passeport ou carte d'identité) en cours de validité, n'est plus soumis à l'obligation de visa d'entrée ou d'autorisation de sortie pour tout séjour ne dépassant pas 3 mois en territoire tchadien", a déclaré le ministre. Cette décision devrait faciliter...
(RFI 10/08/17)
L'invité soir est Brian Neubert, porte-parole du Département d'Etat américain et directeur du centre pour les médias africains. Claire Fages l'a interrogé alors qu'il est à Lomé, la capitale du Togo, pour le 16e Forum de l'AGOA : la loi américaine sur la croissance et les possibilités économiques en Afrique. L'occasion de faire le point sur les relations commerciales mais aussi d'évoquer les relations politiques, entre l'Afrique subsaharienne et les Etats-Unis. Brian Neubert, porte-parole du département d'Etat américain et directeur du centre pour les médias africains : « La loi Agoa...
(RFI 10/08/17)
Les autorités gabonaises ont lancé un programme de raccordement aux réseaux de communication concernant 2 700 villages isolés. L’objectif est de réduire les zones blanches dont le raccordement est jugé trop peu rentable par les opérateurs privés de téléphonie. « Avant, il fallait rester pile sous l’arbre, là, immobilisé. Même s’il y a une mouche, tu ne te déplaces pas », raconte l’un des habitants d’Ongame, un petit village isolé au cœur de la forêt équatoriale. Ici, les populations qui vivent de pêche et d’agriculture sont quasiment coupées des réseaux de communication, téléphone et internet. « On était vraiment perdu, on ne savait pas comment téléphoner », raconte une habitante d’Ongame, qui sera très bientôt raccordé aux réseaux. 2 700...
(La Tribune 10/08/17)
Les Etats-Unis et plusieurs pays africains se donnent rendez-vous ce mardi 8 août dans la capitale togolaise, Lomé. Ils se retrouveront durant trois jours dans le cadre du forum de l'African growth and opportunities act (AGOA). Annoncée depuis quelques mois, le forum de l'African growth and opportunities act (AGOA) va retrouver le chemin de l'Afrique, avec pour destination la capitale du Togo, Lomé. Après la dernière édition qui s'était tenue aux Etats-Unis, le 16ème forum démarre ce mardi 8 août 2017 à Lomé pour se clore le jeudi 10 août. Alors que les délégations sont arrivées et qu'il ne reste que quelques heures pour commencer les travaux, on en sait un peu plus sur les activités qui vont marquer ce...

Pages