Dimanche 22 Avril 2018

Gabon

(AFP 08/03/18)
Le ministre de l'Intérieur gabonais Lambert Matha s'est entretenu pour la première fois depuis la présidentielle de 2016 avec des proches du principal opposant Jean Ping, lors d'une réunion en vue des législatives prévues avant fin avril, a indiqué jeudi à l'AFP un porte-parole du ministère. M. Matha a animé mercredi une rencontre avec les partis politiques en vue de ce scrutin, a indiqué jeudi M. Jean-Eric Nziengui Mangala, porte-parole du ministère de l'Intérieur. C'est la première fois que des membres proches de Jean Ping -qui conteste toujours le scrutin de 2016 et se considère toujours comme le "président élu" du Gabon - assistent à une rencontre avec un responsable du gouvernement gabonais. Le président du parti d'opposition Union nationale...
(Jeune Afrique 08/03/18)
Les avocats de Jean Ping, et en particulier Me Jean-Rémy Bantsantsa, tentent toujours d’obtenir l’annulation de l’interdiction de sortie du territoire gabonais qui vise leur client. Cette mesure avait été prise le jour de la convocation de l’opposant comme témoin dans l’enquête visant Pascal Oyougou – qui est accusé de « complot contre l’autorité de l’État ». Ping ne s’était pas présenté en personne et avait envoyé ses conseils, dont Me Jean-Rémy Bantsantsa, contester cette mesure restrictive de liberté, selon lui « excessive » dans le cadre d’une simple convocation et ne relevant pas de la compétence du juge d’instruction. Ses avocats ont réclamé la révocation du juge, demande qui doit être examinée par la cour d’appel de Libreville. Celle-ci...
(La Tribune 08/03/18)
« Le Centre Gabonais des Elections (CGE) va être mis en place et vous interrogerez son président et son équipe [sur la date des législatives] ». Cette nouvelle botte en touche de Lambert-Noël Matha, le ministre de l’Intérieur devrait convaincre les sceptiques du spectre d’un nouveau report qui plane sur des législatives prévues le 28 avril prochain. Entre les annonces de boycott, la révision du fichier électoral et la désignation des membres de l’organe chargé de l’organisation, la tenue des élections à temps prend des airs de course contre la montre. Le Gabon n'arrive pas à se décider sur une date pour choisir les 143 députés de la 13ème législature de son Assemblée nationale. La première date initialement fixée à...
(RFI 08/03/18)
Petit dégel politique au Gabon, mercredi 7 mars. Après la crise née de la contestation de la réélection d'Ali Bongo en 2016, des leaders proches de Jean Ping, chef de l'opposition gabonaise, ont participé à leur première réunion avec un membre du gouvernement d'Ali Bongo. Il s’agissait de préparer les élections législatives, dont la date doit être fixée par le Centre gabonais des élections. Une institution qui n'est pas encore mise en place. Le ministre de l'Intérieur du Gabon était très heureux de présider la réunion de ce mercredi, en présence de proches de Jean Ping. En effet, outre la majorité présidentielle, Lambert Noël Matha a reçu Zacharie Myboto, Guy Nzouba Ndama, Jean de Dieu Moukagni Iwangou, Louis Gaston Mayila...
(Xinhua 08/03/18)
L'ancien ministre gabonais de l'Education nationale, Florentin Moussavou a annoncé mercredi à Libreville la création d'un nouveau parti pour soutenir l'action politique de l'actuel chef de l'Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba. Conscience et action citoyenne (CAC), c'est le nom du nouveau parti qui ambitionne d'ores et déjà de participer aux élections législatives dont la date fixée par une décision de la Cour constitutionnelle est fin avril 2018. "Le CAC est un parti ancré dans la majorité sociale et républicaine pour l'émergence qui soutient le président de la République, Ali Bongo Ondimba", a affirmé le président du parti, Florentin Moussavou. "Au moment où les militants de la première heure quittent le navire, nous n'avons pas honte de soutenir le président Ali...
(Agence Ecofin 08/03/18)
L’ambassadeur de France au Gabon, Dominique Renaud, souhaite que le gouvernement gabonais et le groupe français Veolia sortent de l’escalade verbale. C’est donc dans un souci d’apaisement que diplomate a échangé ce mercredi 07 mars avec le Premier ministre, Emmanuel Issoze Ngondet Pour les autorités françaises, seul un dialogue « constructif et apaisé » peut promouvoir des « partenariats fructueux » avec les milieux d’affaires pour accompagner le Gabon dans la mise en œuvre de son Plan de Relance Economique. Autrement dit, selon des sources de la primature gabonaises, «Paris tente de calmer le jeu et soutient que, fort des liens séculaires qui nous unissent, les deux parties doivent trouver un point d’équilibre dans l’intérêt des deux contractants. » Pour...
(Xinhua 08/03/18)
Quatre braconniers ont été arrêtés avec un sac contenant des défenses d'éléphants au moment où ils s'apprêtaient à aller liquider au Cameroun voisin, indique une source proche du ministère gabonais des Eaux et Forêts. Les quatre présumés criminels environnementaux ont été interpellés à Bitam, une localité faisant frontière avec la Guinée équatoriale et le Cameroun au nord du Gabon. Les quatre complices s'apprêtaient à traverser avec les pointes d'ivoire au Cameroun. Alertés par les populations de leur présence inhabituelle, les agents des Eaux et Forêts ont organisé une enquête qui a abouti à leur arrestation. Ces individus sont appréhendés avec un sac de voyage dans lequel ils ont dissimulé les ivoires et les organes prélevés. Ils seront présentés devant le...
(Agence Ecofin 08/03/18)
La branche de la production des boissons gazeuses et alcoolisées au Gabon a connu une baisse d’activités à la fin de l’année 2017. Selon les données fournies par la Société des brasseries du Gabon (Sobraga) et Sovingab, la production totale de cette filière a reculé de 6,3%, pour un volume de 2,7 millions d’hectolitres, contre 2, 8 millions d’hectolitres en 2016, du fait de la faiblesse de la demande du marché domestique. Ainsi, au cours de cette période, la production de bières s’est élevée à 1, 6 million d’hectolitres ; celle des boissons gazeuses à 961 024 hectolitres; les vins, 44 713 hectolitres et celle des divers à 44 474 hectolitres. A cause de cette situation, le chiffre d’affaires de...
(Jeune Afrique 07/03/18)
Après la réquisition de Veolia par l'État gabonais, et alors que la presse locale se fait l'écho des ambitions russes sur le secteur de l'eau et de l'énergie, Libreville s'efforce de rassurer ses partenaires de l'Hexagone. Le successeur de Veolia « pourrait très bien être un français », assure le ministre de tutelle. Le 26 février, Pierre Gattaz, le président du Medef (patronat français) a écrit à Emmanuel Issoze-Ngondet, le Premier ministre gabonais, pour lui faire part de son « vif étonnement » face à « l’action d’expropriation » visant Veolia, après que Libreville a pris le contrôle, le 16 février, de la Société d’énergie et d’eau du Gabon, filiale à 51 % de ce groupe. Il assure suivre «...
(Agence Ecofin 07/03/18)
Le raffinage de pétrole brut au Gabon s’est caractérisé par une forte baisse du volume de brut traité en 2017. Cette situation, explique le Ministère de l’économie, est en partie imputable à l’arrêt de fonctionnement de la raffinerie, dans le cadre de l’entretien quinquennal de l’outil de production d’un mois, en 2017. Ainsi, le volume de brut traité a régressé de 20,7% pour s’établir à 812 611 tonnes métriques contre 1 025 010 tonnes en 2016. Par ailleurs, la société a importé des produits pétroliers (gasoil, butane, essence et kérosène) pour un volume de 254 432 tonnes métriques au cours de cette période, contre 178 696 tonnes, un an auparavant, soit une augmentation de 42,4%, afin de combler le déficit...
(Xinhua 07/03/18)
Le président congolais, Denis Sassou Nguesso, a dépêché mardi son ministre des Affaires étrangères à Libreville pour une mission sur les questions de sécurité et de paix en Afrique centrale, annonce un communiqué de la présidence gabonaise. Le chef de la diplomatie congolaise, Jean Claude Gakosso, a été reçu en audience au palais présidentiel de Libreville par le chef de l'Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba. L'entretien a été l'occasion pour l'émissaire du président Denis Sassou Nguesso de consulter le président gabonais, en sa qualité de président en exercice de la Communauté économique des Etats de l'Afrique centrale (CEEAC) sur les questions de sécurité et de paix dans la sous-région.
(APA 07/03/18)
APA-Libreville (Gabon)- La Communauté Economique des Etats d’Afrique centrale (CEEAC) a annoncé, mardi, la création d’un centre régional de lutte contre le terrorisme en Afrique centrale. Le communiqué final des travaux du Conseil des ministres qui s’est achevés dimanche dernier, mais rendu public mardi, informe que la création d’un centre régional de lutte contre le terrorisme a été débattue dans le cadre de la stratégie de sécurisation des intérêts vitaux dans le Golfe de Guinée, ainsi que la mise en œuvre de la convention de Kinshasa sur les armes légères et de petit calibre. Mais avant d’aboutir à la mise en œuvre de la stratégie régionale, les ministres de la CEEAC veulent d’abord procéder à l’activation, à la reconfiguration et...
(APA 06/03/18)
APA-Libreville (Gabon)- Les présidents gabonais, Ali Bongo Ondimba, et centrafricain, Faustin Archange Touadéra ont décidé, lundi à Libreville, de relancer la grande commission mixte de coopération entre les deux pays, en veilleuse depuis plusieurs années. En visite de travail dans la capitale gabonaise, Faustin Archange Touadéra et son hôte ont échangé sur divers sujets, notamment la coopération bilatérale entre le Gabon et la République centrafricaine, la situation politique et sécuritaire dans ce pays et l’intégration sous régionale. Les chefs d’Etat ont également souligné l’importance de l’unité du continent africain. Tout en remerciant le président gabonais pour le soutien du Gabon à son pays et pour sa présence au sein de la MINUSCA, Faustin Archange Touadéra a émis le souhait de...
(Agence Ecofin 06/03/18)
Au Gabon, le pétrolier malaisien Petronas a annoncé avoir mis la main sur un important gisement d’hydrocarbures sur son puits Boudji-1, situé sur le bloc en eaux profondes F14 encore dénommé Likualé. L’annonce a été faite lundi, via un communiqué de l’entreprise. Boudji-1 qui est situé à une profondeur d’eau de 2 800 mètres a rencontré un « réservoir de 90 mètres de sables pré salifères riche en hydrocarbures », explique le document. Aucune indication précise n’a cependant été donnée concernant la taille du gisement, mais Petronas assure qu’il s’agit d’une étape importante pour elle étant donné qu’elle travaille à améliorer sa croissance dans les eaux du Golfe de Guinée et en Afrique de l’Ouest. C’est d’ailleurs à ce titre...
(Xinhua 06/03/18)
Le chef de l'Etat centrafricain, Faustin Archange Touadéra a effectué lundi un bref séjour à Libreville où il a eu un tête-à-tête avec son homologue gabonais, Ali Bongo Ondimba. Les questions sécuritaires ont dominé les discussions qui ont eu lieu au palais du bord de mer. Le président centrafricain a affirmé avoir demandé à son homologue gabonais en sa qualité de président en exercice de la Communauté économique des Etats de l'Afrique centrale (CEEAC) de présenter le cas centrafricain dans toutes les grandes rencontres internationales. A l'occasion de cette première visite de travail et d'amitié au Gabon, le président centrafricain et son homologue gabonais ont décidé de renforcer leur coopération bilatérale. Ils réuniront très prochainement la grande commission mixte Gabon-Centrafrique...
(Jeune Afrique 06/03/18)
Chaque semaine, Jeune Afrique rouvre ses dossiers : un an, deux ans après, où en sont les différents sujets que nous avons traités dans nos colonnes ? Cette semaine, la cure d'austérité qui se poursuit, suite à la chute des réserves de change de ses pays membres. En 2016, la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac) s’enfonçait dans une crise due à l’effondrement des cours du brut (JA n° 2929). De 15 milliards de dollars (12,3 milliards d’euros) en 2014, les réserves de change avaient fondu à 4,9 milliards de dollars, représentant 2,2 mois d’importations. Suffisant pour que le FMI tire la sonnette d’alarme, provoquant les sommets de Yaoundé, en décembre 2016, et de Djibloho (Guinée équatoriale) deux...
(Xinhua 06/03/18)
Les enseignants et chercheurs de l'Université Omar Bongo de Libreville (UOB), la plus grande université du pays, ont décidé d'entrer en grève générale illimitée jusqu'au départ de leur recteur dont ils remettent en cause les capacités de management. Au cœur du tourbillon à rebondissements, une tribune libre publiée fin décembre dernier dans le quotidien national L'Union par le conseiller du recteur, Serge Loungou. Dans cette publication, M. Loungou indiquait que les deux principaux syndicats de l'UOB versent dans la mendicité. Le Syndicat national des enseignants et chercheurs (SNEC) et la Force de réflexion et d'actions pour l'Enseignement supérieur (FRAPES) ont souvent déclenché des grèves dans l'université pour réclamer le paiement de leurs primes. M. Loungou s'interrogeait pourquoi ces deux syndicats...
(Xinhua 05/03/18)
La Dynamique Unitaire, une centrale regroupant plusieurs syndicats des ministères a déposé vendredi un préavis de grève sur la table du gouvernement et si au bout de huit jours rien n'est fait, elle enclenchera une grève générale illimitée. Les travailleurs de différentes administrations se sont retrouvés pour dire non aux mesures qui tentent à davantage précariser les agents publics. Au cœur de la contestation naissante, la réforme de la pension de retraite, la violation des libertés syndicaux, l'augmentation des prélèvements de la ...
(Jeune Afrique 05/03/18)
L'ambassadeur russe à Libreville, Dmitri Kourakov, a indiqué ce vendredi que le groupe RusHydro devrait bientôt s'installer au Gabon. Deuxième producteur mondial d'énergie hydroélectrique, RusHydro devrait apporter son expertise pour proposer des solutions au récurrent problème d'accès à l'électricité pour une bonne partie de sa population. Les relations entre la Russie et le Gabon ne cessent d'évoluer. C'est ce qu'a indiqué l'ambassadeur russe au Gabon, Dmitri Kourakov, lors d'une conférence de presse organisée ce vendredi 2 mars 2018, à Libreville. Le diplomate a rapporté que le gouvernement russe se félicite du renforcement des relations avec le Gabon, notamment dans les domaines économiques et culturels. «La Russie se félicite de l'intérêt croissant des entreprises russes à la coopération avec le Gabon...
(Agence Ecofin 05/03/18)
Le dossier de la station panafricaine Africa N°1 était dans le lot de présenté par le ministre d’Etat en charge de la Communication, Alain Claude Billie By Nze, au PM, Emmanuel Issoze Ngondet ce vendredi 2 mars, dans le cadre de l’examen des réformes de l’espace médiatique et numérique national. Dans le lot de dossiers présentés, celui de la relance des programmes et de la recapitalisation de la chaine AFRICA N°1 a vivement été salué par les participants. Ainsi, à propos de cette station, un conseil d’administration spécial devrait se tenir à Tunis dans un avenir proche, au cours duquel devrait être acté la sortie de la partie libyenne du capital. Stéphane Billé

Pages

(RFI 26/12/17)
Au Gabon, les Librevillois ont passé Noël sous les odeurs des ordures ménagères qui ne sont plus collectées depuis près de deux semaines. Il y a des tas d'immondices partout. Les pluies abondantes ces derniers jours ne facilitent pas la situation. Le gouvernement est monté au créneau mais le mal est déjà fait. Jeff est cuisinier. Il a démissionné d'un restaurant au bord de mer pour ouvrir son petit fast-food au carrefour Bangos. Les odeurs et les mouches d'une poubelle qui n'a plus été vidée depuis plusieurs jours nuisent à son commerce. « Cette poubelle, c’est vraiment un obstacle.
(AFP 22/12/17)
Maixent Accrombessi, l'influent ex-directeur de cabinet du président du Gabon Ali Bongo Ondimba, a été inculpé à Paris en novembre, soupçonné d'avoir perçu illégalement de l'argent d'une entreprise française, a appris vendredi l'AFP de source judiciaire. Ce proche du président avait fait l'objet, dans cette affaire, d'une interpellation retentissante à Paris le 4 août 2015. Mais il avait dû être relâché après quelques heures de garde à vue en raison de son immunité diplomatique. Le président Bongo avait dénoncé une tentative "d'humilier le Gabon". Deux ans plus tard, Maixent Accrombessi a finalement été mis en examen (inculpé) le 17 novembre à Paris...
(Jeune Afrique 22/12/17)
Accusé de corruption par le ministre de la Justice, les magistrats gabonais ont lancé jeudi 14 décembre une grève illimitée. Si un accord a été trouvé jeudi pour assurer les services basiques dans les tribunaux, les magistrats ont également réaffirmé leur volonté de poursuivre leur mouvement. Une semaine après le début de la grève illimitée des magistrats qui réclament le départ de Francis Nkéa Ndizigue, le ministre de la Justice accusé par le syndicat des magistrats du Gabon (Synamag) d’immixtions dans les affaires du pouvoir judiciaire, un compromis a été trouvé au sein du syndicat...
(La Tribune 22/12/17)
Pour l’heure, la communication gouvernementale est restée allergique aux mots "terrorisme" ou "djihadisme". Et pourtant, après l’arrestation d’un ressortissant nigérien, accusé d’avoir poignardé au cri "Allahu Akbar", deux journalistes danois en représailles de la reconnaissance américaine de Jérusalem comme capitale d’Israël, la question taraude les esprits sans qu’on ose la porter sur la place publique. Le Gabon est-il aux prises du terrorisme ? La conférence de presse de ce mercredi 20 décembre, de Steeve Ndong Essame Ndong, le Procureur de la République, est très attendue. Elle devrait permettre de fournir plus de détail que le communiqué diffusé dans la presse sur l'attaque au couteau, samedi 16 décembre dans un village artisanal de Libreville, la capitale gabonaise, contre deux journalistes danois...
(AFP 19/12/17)
L'attaque au couteau perpétrée samedi contre deux Danois à Libreville, aux cris de "Allah Akbar" (Dieu est le plus grand, en arabe), était un "acte prémédité", a-t-on appris mardi de source judiciaire gabonaise. "L'enquête a révélé que l'agresseur, un Nigérien de 53 ans vivant régulièrement au Gabon depuis 19 ans (...), où il exerce une petite activité d'épicier, séjournait à Libreville depuis le 14 décembre dans le but de commettre cet acte lâche +contre des blancs+ selon ses propres termes", a indiqué dans un communiqué le procureur de Libreville, Steeve Ndong Essame Ndong. "Des indices concordants laisseraient penser que l'assaillant avait filé le couple danois et prémédité son agression", a expliqué le procureur. "A ce stade, les éléments en notre...
(RFI 19/12/17)
Au Gabon, l'enquête se poursuit après l'agression dans un marché de souvenirs de deux journalistes danois. Le procureur de la République a annoncé qu'il animera une conférence de presse à ce sujet ce 20 décembre. Olivier est gardien du parking qui jouxte le grand village artisanal de Libreville où deux journalistes danois ont été agressés par un Nigérien, ce 16 décembre. Cet incident a ruiné son activité. « Les petits Français qui viennent ici comme touristes, ils nous donnaient des petits billets de 500 francs CFA, ils garaient ...
(AFP 18/12/17)
Le Conseil supérieur des affaires islamiques du Gabon a condamné dimanche l'attaque au couteau perpétrée contre deux Danois à Libreville par un Nigérien ayant crié "Allah Akbar" et disant agir "en représailles à la reconnaissance américaine de Jérusalem comme capitale d'Israël". "Le Conseil supérieur des affaires islamique du Gabon (CSAIG), unique institution de l'islam au Gabon rejette et condamne fermement de tels faits", a déclaré lors d'une conférence de presse à la mosquée Hassan II de Libreville le président du CSAIG, l'imam Ismaël Oceni Ossa, exprimant aussi "sa solidarité aux victimes et aux familles de celles-ci". Samedi, deux Danois ont été blessés, dont l'un gravement, à Libreville dans une attaque au couteau perpétrée par un Nigérien disant agir en représailles...
(AFP 18/12/17)
Les forces de sécurité gabonaises ont procédé à plusieurs dizaines d'arrestations dimanche à Libreville, au lendemain d'une attaque à l'arme blanche à connotation islamiste qui a fait deux blessés, a-t-on appris de sources concordantes. Des éléments de la police et de la gendarmerie se sont rendus aux premières heures de la matinée au "village artisanal", marché pour touristes où un Nigérien avait poignardé deux Danois la veille, aux cris de "Allah Akbar" (Dieu est le plus grand). Tous les commerçants du marché - presque tous originaires d'Afrique de l'Ouest - ont été arrêtés, au total plusieurs dizaines de personnes, tous des hommes, a constaté l'AFP. Le ministre de la Défense, Etienne Massard, était présent sur place. Ils ont été emmenés...
(AFP 18/12/17)
Deux ressortissants danois ont été blessés, dont l'un gravement, samedi à Libreville dans une attaque au couteau perpétrée par un Nigérien disant agir "en représailles à la reconnaissance américaine de Jérusalem comme capitale d'Israël", une attaque inédite dans ce petit pays d'Afrique centrale. Les deux hommes, en reportage au Gabon pour la chaîne National Geographic, ont été poignardés alors qu'ils faisaient des achats au "village artisanal", un lieu habituellement fréquenté par les touristes, a annoncé le ministre de la Défense à la télévision nationale, Etienne Massard. "Selon les premiers témoignages recueillis sur place, l’auteur de l'agression, un Nigérien de 53 ans, aurait commis son acte en criant Allah Akbar (Dieu est le plus grand). Il a été interpellé sur le...
(Agence Ecofin 18/12/17)
Les efforts déployés par le gouvernement gabonais dans la lutte contre la poliomyélite ont porté leurs fruits. A la faveur d’une conférence de presse animée ce 15 décembre 2017, la ministre d’Etat, en charge de la Santé, Denise Mekam’ne a annoncé que le Gabon était désormais un pays certifié libre de poliomyélite. Cette certification a été actée le 14 décembre dernier, à Yaoundé au Cameroun où se tenait la Commission régionale pour la certification de l’éradication de la poliomyélite en Afrique (CRCA) du 11 au 14 décembre dernier. Accompagnée du représentant résidant de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), le Dr Boureima Samba, la ministre de la Santé a indiqué à la presse que cette certification est le résultat des...
(AFP 16/12/17)
L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) a déclaré le Gabon "pays libre de poliomyélite", étant donné l'absence de cas déclarés ou suspects dans le pays. L'OMS "a recommandé de prendre les mesures nécessaires pour pérenniser les acquis de la surveillance épidémiologique des paralysies flasques aigües", méthode de référence pour détecter les cas de poliomyélite, selon un communiqué obtenu samedi par l'AFP. Lors d'une conférence de presse rapportée samedi par le journal pro-gouvernemental L'Union, la ministre de la Santé Denise Mekam'ne Edzidzie a rappelé "la responsabilité des familles qui doivent continuer de faire vacciner les enfants et éviter une résurgence de cette maladie".
(AFP 08/12/17)
Groupes armés et braconniers exercent une "pression énorme" sur les espèces sauvages, notamment les éléphants, dans les aires protégées d'Afrique centrale, révèle une nouvelle étude publiée vendredi. Selon ce rapport de l'ONG Traffic, qui se concentre sur trois parcs nationaux aux confins de la République démocratique du Congo (RDC) et de la Centrafrique, le "braconnage est répandu dans toute la région et ses principaux auteurs sont des groupes armés non-étatiques, des acteurs étatiques, des éleveurs armés et des braconniers indépendants". Ces acteurs, en particulier "l’Armée de résistance du Seigneur (LRA), les Janjaweeds (milice soudanaise) et d’autres milices non-étatiques", exercent une "pression énorme sur les populations d’espèces sauvages dans ces aires protégées", les parcs de la Garamba et Bili (dans le...
(RFI 07/12/17)
Le continent africain accueille 30% de l'ensemble des populations relevant de la compétence du Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés. Un chiffre alarmant et en constante augmentation depuis 2011. Car il ne faut pas l'oublier : avant d'être un lieu de départ pour une partie de la jeunesse qui cherche à rejoindre l'Europe par les routes les plus dangereuses, l'Afrique est avant tout un immense lieu d'accueil pour les fugitifs et les déplacés du Sud. Le point sur la situation. On sait qu'en Afrique, obtenir un visa pour un pays européen est une gageure. A titre d'exemple, sur les 80 millions de touristes qui entrent en France chaque année, ils sont seulement 2 millions à être originaires d'Afrique. Or,...
(AFP 06/12/17)
La lutte contre l'épidémie de sida stagne, voire faiblit en Afrique de l'Ouest et centrale, où la mortalité des adolescents a augmenté d'un tiers en cinq ans, un "scandale" pour les associations et l'Unicef. "La mortalité liée au VIH/sida en Afrique de l’Ouest et du Centre est (proportionnellement) plus du double (5,1% contre 2,1%) de ce qu’elle est dans le reste de l’Afrique", dénonce Coalition Plus, un groupe d'ONG de lutte contre le sida, dans un communiqué publié pour la 19e Conférence internationale sur le sida et les infections sexuellement transmissibles en Afrique (ICASA) qui se tient à Abidjan du 4 au 9 décembre. L’Afrique de l’Ouest et du Centre "concentre à elle seule 20% des nouvelles infections au VIH...
(RFI 05/12/17)
A Abidjan (Côte d'Ivoire), la Conférence internationale de lutte contre le sida et les infections sexuellement transmissibles (Icasa) s’est ouverte le 4 décembre. Jusqu’au 9 décembre ce sera le rendez-vous mondial de ceux qui se consacrent à la lutte contre le VIH. Parmi les participants, Mme Matshidiso Moeti, docteure et responsable de la branche africaine de l’OMS s’inquiète du faible taux d’accès aux traitements des malades en Afrique de l’Ouest et Centrale. Elle répond aux questions de Frédéric Garat. Lire la suite sur: http://www.rfi.fr/emission/20171205-lutte-contre-sida-afrique-ouest-cent...
(Jeune Afrique 28/11/17)
Wilson-André Ndombet, enseignant à l’université Omar-Bongo de Libreville, observe d’un œil critique les changements au sommet de l’État. Jeune Afrique : La nomination de Brice Laccruche Alihanga comme directeur de cabinet représente-t‑elle un nouvel élan dans le septennat d’Ali Bongo Ondimba (ABO) ? Wilson-André Ndombet : Je ne pense pas. Le chef de l’État cherchait un successeur à Maixent Accrombessi depuis que celui-ci est tombé malade. Il voulait quelqu’un d’assez proche de lui et des milieux financiers. Le nouvel arrivant est surtout rassurant pour le président. De plus, c’est un message politique : comme Accrombessi, qui a été élevé à l’étranger, Brice Laccruche Alihanga, qui est un métis, fera face à un certain ressentiment de la part des Gabonais. C’est une façon pour Ali...
(RFI 24/11/17)
Le reportage de ce jour nous conduit au Gabon à la découverte du Samu Social, un service récemment mis en place avec l’appui du Samu Social français. Équipe d’une dizaine d’ambulances, d’un centre médico-psychologique, de trois centres d’hébergement et d’une quinzaine de médecins spécialistes, le Samu social offre gratuitement médicaments, soins et accompagnement pyscho-social grâce à de multiples donations et à une ligne budgétaire de l’Etat. Notre correspondant Yves-Laurent Goma a suivi une équipe du Samu Social en pleine forêt. Lire sur: http://www.rfi.fr/emission/20171124-gabon-decouverte-samu-social
(AFP 23/11/17)
Les autorités gabonaises se sont engagées à trouver une "solution durable" pour réhabiliter l'unique route menant à Libreville, où la circulation a été temporairement interrompue ce weekend par les intempéries, isolant de fait la capitale du reste du pays. En raison des fortes pluies, une buse métallique de la Route nationale 1 (RN1), qui relie Libreville à l'intérieur du pays, s'est effondrée samedi à une trentaine de kilomètres de la ville, à hauteur de la localité de Nkoltang, ont rapporté les médias nationaux. L'incident a provoqué "l'inondation de la voie et la destruction totale de l’asphalte en quelques minutes"...
(RFI 23/11/17)
L’avalanche de réactions se poursuit suite aux images, diffusées par CNN, de personnes vendues comme esclaves en Libye. Le Niger a ainsi demandé que la question migratoire soit débattue lors du sommet Union européenne-Union africaine qui se tiendra les 29 et 30 novembre prochains à Abidjan, en Côte d'Ivoire. Des voix s'élèvent également chez les diasporas africaines d'Europe pour que les dirigeants africains protègent leurs ressortissants et fassent mieux que de négocier des enveloppes d'aide au développement. « Dans la région de Kayes, les centres de santé, les écoles… c'est la diaspora qui fait tout », peste Toudo Traoré, président de l'Union des Maliens de Montreuil. Son association finance des projets de développement vers le village de Kirané Kaniaga. Les...
(AFP 22/11/17)
"On est tous malades! Au niveau de la santé, ils nous couillonnent !" : à 82 ans, Moïse Massala, géochimiste en retraite n'en finit plus de pester contre son ancien employeur, la Compagnie des mines d'uranium de Franceville (Comuf), filiale du groupe français Areva au Gabon. Comme Moïse, des centaines d'anciens travailleurs gabonais de la Comuf réclament réparation - sans succès depuis douze ans - pour des maladies qu'ils estiment être liées à leur travail, dans la mine d'uranium exploitée entre 1958 et 1999 par le groupe nucléaire dans le sud-est du pays. Ceci alors que deux familles d'anciens travailleurs français de la Comuf ont été indemnisées en France, et qu'Areva a reconnu, dans un mail interne que l'AFP a...

Pages

(Jeune Afrique 21/02/18)
Mardi 20 février, la multinationale spécialisée dans l'eau et l'énergie, dont la filiale gabonaise a été réquisitionnée par les pouvoirs publics vendredi, a publié une « mise au point », revenant sur les engagements contractuels qui la liaient à Libreville et chiffrant ses investissements sur le réseau gabonais. Le groupe français Veolia (25 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2017), qui doit annoncer ses résultats monde mercredi 22 février, a publié hier, mardi, un nouveau communiqué pour une « mise au point » concernant la réquisition de sa filiale la Société d’énergie et d’eau du Gabon (détenue à 51% par l’entreprise française), intervenue le 16 février. La multinationale, qui réalise un chiffre d’affaires proche du milliard d’euros en Afrique, tient...
(Agence Ecofin 21/02/18)
Par décret du Président de la République en date de ce jour et sur proposition du Premier ministre, le Gouvernement de la République est remanié ainsi qu'il suit : MINISTRE D’ÉTAT, MINISTRE DE LA PROTECTION SOCIALE ET DE LA SOLIDARITÉ NATIONALE : Monsieur Paul Biyoghe Mba MINISTRE D’ÉTAT, MINISTRE DE LA FORÊT ET DE L’ENVIRONNEMENT : Monsieur Pacôme Moubelet Boubeya MINISTRE D’ÉTAT, MINISTRE DE L’HABITAT DE L’URBANISME ET DU CADRE DE VIE : Francis Nkea Nzigue MINISTRE D’ÉTAT, MINISTRE DE LA FAMILLE ET DE LA PROTECTION DE L’ENFANCE : Monsieur Josué Mbadinga MINISTRE DE L’AGRICULTURE, DE L’ÉLEVAGE, CHARGE DU PROGRAMME GRAINE : Monsieur Biendi Maganga Moussouvou MINISTRE DE LA PROMOTION DES INVESTISSEMENTS PRIVÉS DE L’ENTREPRENARIAT NATIONAL DES PETITES ET MOYENNES...
(RFI 21/02/18)
Au Gabon, le pouvoir a annoncé un peu à la surprise générale qu’il payera dans quelques jours deux tiers de sa dette intérieure qui s’élève à 400 milliards de FCFA. Quelque 177 entreprises locales vont percevoir 310 milliards de FCFA selon des modalités que tente d’expliquer le gouvernement. Les entreprises qui ne comprennent pas encore très bien ce mécanisme sont dubitatives. Lire sur: http://www.rfi.fr/emission/20180221-gabon-etat-paie-dettes-crise-economique
(RFI 21/02/18)
Quelque 224 millions de personnes ont été sous-alimentées en Afrique en 2016, quatre millions de plus qu'en 2015. L'insécurité alimentaire s'est aggravée, c'est le constat de la conférence régionale de la FAO, l'Organisation des Nations unies pour l'agriculture et l'alimentation, organisée à Khartoum jusqu'à la fin de la semaine. Les conflits et les aléas climatiques sont en cause, mais également l'absence d'un soutien public suffisant aux agriculteurs africains, estime la Fondation Farm. Près d'une personne sur quatre est sous-alimentée en Afrique en 2016, la détérioration de la situation préoccupe la FAO réunie pour sa conférence régionale à Khartoum. Les guerres et le passage d'El Niño ont certes eu un impact négatif sur les productions et les circuits agricoles dans certains...
(AFP 20/02/18)
"Ça va encore nous amener des coupures", s'inquiète Marie, une femme au foyer de la capitale gabonaise Libreville, après la rupture du contrat de la filiale locale de Veolia au Gabon, qui gérait la distribution d'eau et d'électricité. Depuis vendredi, les polémiques ne désenflent pas à Libreville, chaque partie accusant l'autre d'être responsable de la situation. Le 16 février, des forces de l'ordre ont "réquisitionné" les locaux de la Société d'énergie et d'eau du Gabon (SEEG, filiale de Veolia détenue à 51% par l'entreprise française), mettant de facto un terme au management de Veolia.
(Xinhua 20/02/18)
Les élections législatives auront lieu le 28 avril prochain au Gabon, a annoncé lundi lors d'une conférence de presse à Libreville le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Alain Claude Bilie By Nze. Le porte-parole a rappelé que cette date avait été fixée depuis plusieurs mois par la Cour constitutionnelle saisie par le Premier ministre sur la nécessité de ne pas tenir ce scrutin en juillet 2017. "Le gouvernement a déjà appliqué certains préalables à la tenue de ce scrutin", a-t-il ajouté. Il s'agit entre ...
(RFI 20/02/18)
Au Gabon, les évènements se sont accéléré ce 19 février pour matérialiser la séparation avec le groupe français Veolia et l'Etat gabonais. Après la rupture soudaine du contrat de distribution de l'eau et l'électricité dans le pays par le groupe français, une passation de pouvoir a eu lieu alors que le personnel inquiet a multiplié les initiatives. La journée a été riche en événements ce 19 février, trois jours après la saisie de la filiale de Veolia à Libreville. Le matin, tout le personnel gabonais de la Société d'énergie et d'eau du Gabon (SEEG) s'est retrouvé pour une assemblée générale. « Il y a beaucoup d'inquiétude et d'interrogations sur l'avenir exact de la SEEG », explique René Mbélé, un des...
(La Tribune 19/02/18)
Coup de théâtre ce vendredi 16 février, l’Etat gabonais a rompu la concession d’eau et d’électricité qui le liait au groupe français Veolia, procédant immédiatement à la réquisition de sa filiale locale (Société d’Energie et d’Eau du Gabon – SEEG). En cause, « la dégradation de la qualité du service rendu aux usagers, les efforts financiers consentis par l’Etat non suivi des effets escomptés et les plaintes récurrentes des populations », selon le communiqué du ministère de l‘Eau et de l’Energie. Bien que devenu impopulaire au sein de la population gabonaise en raison des nombreux délestages et coupures d’eau, le groupe français dénonce une « grave violation des règles de droit », se dit « victime d’une expropriation brutale de...
(RFI 19/02/18)
Le groupe Veolia proteste contre « une action brutale menée en dehors de toute règle de droit ». Dans un communiqué, le géant français de l'eau répondait ce week-end aux autorités gabonaises qui ont rompu son contrat de gestion de l'eau et de l'électricité, le 16 février. Dans la foulée, la Société de l’eau et de l’énergie du Gabon (SEEG), filiale du groupe français, a été réquisitionnée et un nouveau comité directoire nommé. Le Gabon reproche à Veolia une dégradation de la qualité des services. Le groupe français lui, y voit plutôt une sanction politique. Moins d'un an après avoir prolongé de cinq ans la concession de Veolia...
(APA 19/02/18)
APA Libreville (Gabon) - Le Groupe Veolia a protesté ‘’vigoureusement’’ contre la ‘’grave’’ violation des règles de droit commise ce samedi par des hommes armés, qui ont réquisitionné les locaux de la Société d'énergie et d'eau du Gabon (SEEG), à Libreville. Veolia qui se dit ‘’victime d'une expropriation brutale de la part de l'Etat gabonais’’, dans un communiqué parvenu à APA , compte examiner ‘’les conséquences juridiques de cette situation et attend du Gabon qu'il se conforme aux règles de droit et à ses engagements’’. Le gouvernement gabonais a annoncé vendredi, dans un communiqué signé du ministre de l’Energie, Patrick Eyogo Edzang que l’Etat a mis fin à la convention de concession qui le liait à la SEEG, filiale du...
(La Tribune 19/02/18)
Le chef d'Etat gabonais Ali Bongo Ondimba a mis en service ce vendredi 16 février un poste de transformation électrique d'une capacité de 20/30KV à Kango, à près de 80 kilomètres de la capitale Libreville. Ce dispositif devrait permettre de fournir de l'électricité à 28 villages situés dans la province de l'Estuaire et de Bifoun. Les autorités gabonaises veulent augmenter le taux d'électrification rural actuellement de 30% dans le pays. Ce vendredi 16 février, le président gabonais, Ali Bongo Ondimba a inauguré la ligne électrique par la mise en service d'un poste de transformation électrique d'une capacité de 20/30 KV. Selon les sources officielles, cette ligne devrait permettre de fournir l'électricité à 28 villages situés entre les villes de Kango...
(AFP 17/02/18)
L'Etat gabonais a rompu vendredi son contrat avec la Société d'énergie et d'eau du Gabon (SEEG), filiale au Gabon de l'entreprise française Veolia, pour "dégradation de la qualité du service rendu aux usagers". "L'Etat gabonais a mis fin à la convention de concession qui le liait à la SEEG-Veolia", seule entreprise au Gabon à distribuer l'eau et l'électricité et qui avait vu son bail reconduit pour cinq ans en mars 2017, indique un communiqué du ministère gabonais des Eaux et Forêts publié vendredi. "Aujourd'hui victime d'une expropriation brutale de la part de l'Etat gabonais, Veolia examine les conséquences juridiques de cette situation et attend du Gabon...
(RFI 17/02/18)
L'Etat gabonais a mis fin à la concession qui le liait au groupe français Veolia, dont la filiale gabonaise, la SEEG, assurait la distribution de l'eau et l'électricité. A l'origine de cette rupture de contrat, une incapacité pour la société française de fournir correctement l'eau et l'électricité aux populations. L'Etat affirme aussi que les négociations pour un nouvel accord ont échoué. La décision du gouvernement gabonais est tombée comme un coup de tonnerre. Quasiment personne ne s'attendait à une telle fermeté. Durant la première concession de vingt ans qui a pris fin l'année dernière, la SEEG et l'Etat gabonais ont eu des fortes poussées de fièvre mais n'étaient pas parvenus à une décision aussi radicale. La situation s'est rapidement dégradée...
(Agence Ecofin 16/02/18)
Au 31 décembre 2017, la filiale gabonaise de Total a vu son chiffre d’affaires (CA) croître de 17% par rapport à 2016, passant de 784 millions de dollars à 914 millions de dollars. Une amélioration du CA qui est due à la remontée en 2017, des prix du pétrole. Ceux-ci avaient, en effet, subi de plein fouet la surabondance de l’offre sur les marchés mondiaux en 2016, tombant au plus fort de la crise, sous la barre des 30 dollars, leur plus bas niveau en 13 ans. Par conséquent, Total avait vu son CA reculer de 11% par rapport à 2015. Comme l’explique Boursier, en 2017, le prix de vente moyen des bruts commercialisés par Total Gabon (Lumière de Mandji...
(Jeune Afrique 14/02/18)
Soboleco, la filiale locale du groupe français, a doublé sa capacité de production d’eau en bouteille. Un dynamisme de rigueur pour pouvoir résister à la concurrence d’un nouvel acteur très ambitieux. À l’origine, la Société des boissons de Léconi (Soboleco) prévoyait de doubler ses capacités à l’horizon 2018. Mais l’appétence des Gabonais pour les eaux en bouteille, alors que la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG-Veolia) peine à répondre à la demande en eau courante, l’a forcée à anticiper. En avril 2017, sa marque phare, l’eau minérale Andza, a même été momentanément en situation de pénurie. Le 4 mai, la division de la Société des brasseries du Gabon (Sobraga) a donc inauguré sa troisième ligne d’embouteillage à Léconi, dans...
(APA 14/02/18)
APA-Yaoundé (Cameroun) - Le président de la Commission des marchés financiers (CMF) du Cameroun, Jean Claude Ngbwa, a estimé que la mise en œuvre du «processus nouveau» de fusion de la Bourse des valeurs mobilières de Douala (DSX), installée dans la métropole économique, Douala et la Bourse des valeurs mobilières de l’Afrique centrale (BMVAC), sise à Libreville (Gabon), «nécessite des clarifications». S’exprimant récemment devant son personnel, à l’occasion de la traditionnelle cérémonie de présentation des vœux de nouvel an, il a rappelé que les chefs d’État de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) avaient, en fin octobre 2017 à N’Djamena (Tchad), décidé de fixer le siège du régulateur régional à Libreville et celui de la Bourse régionale...
(Xinhua 14/02/18)
Les arriérés de cotisations des pays membres de la Communauté économique des Etats de l'Afrique centrale (CEEAC) s'élèvent à 35 milliards de francs CFA, a déclaré mardi dans la capitale tchadienne, Mangaral Banté, conseiller des réformes institutionnelles de l'organisation. "L'institution fait face à un problème de sous-financements chronique qui s'aggrave au fil des temps. Le taux de recouvrement des contributions des Etats membres est en baisse régulière. Il est passé de 73% en 2013 à 11% en 2017", a fait remarquer M. Banté qui s'exprimait à l'ouverture d'un atelier régional sur le rapport provisoire de l'étude d'évaluation du mécanisme de financement autonome de la CEEAC en cours depuis mardi à N'djamena. "En même temps, le stock des arriérés des contributions...
(Jeune Afrique 13/02/18)
Un paiement de 310 milliards de francs CFA est attendu dans les prochaines semaines dans le cadre du règlement de la dette intérieure. Un plan de remboursement qui devrait dans un premier temps concerner 177 PME gabonaises. L’État gabonais a annoncé ce vendredi 9 février la signature d’une « convention de règlement définitif de sa dette intérieure avec un ensemble de créanciers constitués sous la forme d’un Groupement d’intérêt économique (GIE), et dont le chef de file est le groupe BGFI Bank ». Le montant que l’État gabonais entend rembourser s’élève à 310 milliards de francs CFA. Dans une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux, Brice Laccruche, le directeur de cabinet du président gabonais, a précisé que ce montant représentait...
(La Tribune 13/02/18)
104 entreprises au Gabon sont les cibles d'une enquête visant à découvrir à quoi de bon pour la nation leurs ont servi les exonérations d'impôts et autres avantages dont elles jouissent de la part de la Direction générale des impôts. D'après un communiqué du ministère gabonais de l'économie, depuis le début du week-end dernier, elles ont été convoquées et ont jusuqu'au 16 février pour prouver leurs réalisations. Le Gabon a ouvert une enquête sur les retombées positives des exonérations fiscales et autres avantages qu'il a accordé à certaines entreprises sur son territoire. D'après un communiqué du ministère gabonais de l'économie, cette procédure concerne 104 entreprises qui ont été convoquées depuis ce vendredi 09 février 2018 à la Direction générale des...
(Agence Ecofin 13/02/18)
Le ministre gabonais des Eaux et Forêts, Pacôme Moubelet Boubeya a annoncé ce 12 février 2018, au sein de la Zone économique spéciale de Nkok, la tenue du « Gabon Wood Show », du 20 au 22 juin 2018 à Libreville. Cet événement organisé conjointement par GSEZ, le ministère des Eaux et Forêts et Strategic Marketing & Exhibitions ; un spécialiste de l’organisation d’événements d’envergure basé à Dubaï, devrait avoir d’énormes retombées pour la filière bois gabonaise, indique-t-on. Selon Pacôme Moubelet Moubeya, « Ce sera sans doute le plus grand événement du secteur bois de cette année. Car. Il permettra non seulement de rassembler différents opérateurs de la chaîne de valeur du bois et donc, à la fois, les fabricants...

Pages

(Gabon Actu 05/08/17)
Le Gabo ne participera pas aux éliminatoires du Championnat d’Afrique des nations (CHAN) Rwanda 2018, a annoncé vendredi le ministre des Sports, Nicole Assélé lors d’une rencontre cruciale avec le président de la Fédération gabonaise de football (FEGAFOOT), Pierre Alain Mounguengui. Le ministère pointe un manque de respect, par la FEGAFOOT, du programme de préparation de la sélection nationale locale, élaborée depuis le mois de janvier dernier par le Directeur Technique National, José Garrido. « La Fédération Gabonaise de Football aurait dû prendre toutes les dispositions relatives à ce retrait, notamment auprès de l’instance faîtière du football sur le continent », indique un communiqué du ministère qui rappelle que cette décision avait déjà été annoncée à la FEGAFOOT depuis plusieurs...
(AFP 04/08/17)
En 1974 à Kinshasa, Mohammed Ali reprenait son titre mondial des poids-lourds à George Foreman, l'un des plus grands combats de tous les temps. Quarante-trois ans plus tard toujours en Afrique centrale, un jeune boxeur gabonais rêve d'égaler son idole - mais doit d'abord convaincre qu'il est bien le champion du Gabon. Combat, footing sur les plateaux du Haut-Ogooué (sud-est du Gabon), volonté de fer, Farlo Ndzinga, 24 ans, s'entraîne dur pour défendre sa ceinture de champion national catégorie 56kg lors des championnats nationaux prévus le 4 août. "J'étais tellement content d'être champion du Gabon. Mon coach était vraiment très fier de moi. Il a pleuré, moi aussi j'ai pleuré... Je veux me battre pour garder ce titre !", se...
(Jeune Afrique 04/08/17)
Lié au Borussia Dortmund, Pierre-Emerick Aubameyang (28 ans) aurait décidé, selon plusieurs médias allemands, de rejoindre lors du mercato hivernal le club chinois de Tianjin Quanjian, qui lui offre un salaire annuel de 30 millions d'euros, l’équivalent de ce que va toucher le Brésilien Neymar au PSG. L’attaquant gabonais deviendrait ainsi le footballeur africain le mieux payé de tous les temps. Il y a des chiffres qui font forcément réfléchir. Et Pierre-Emerick Aubameyang, avant d’être footballeur professionnel et accessoirement un des dix meilleurs attaquants du monde, est avant tout un homme. Le Gabonais, sous contrat jusqu’au 30 juin 2020, perçoit actuellement un salaire brut annuel de 6,5 millions d’euros au Borussia Dortmund. Quanjian lui en propose 30, ce qui ferait...
(Gabon Actu 04/08/17)
Le ministre gabonais de la Jeunesse et des Sports, Nicole Assélé a décidé jeudi d’accorder une subvention de 40 millions de FCFA pour la formation de la jeune et talentueuse tenniswoman gabonaise, Célestine Avomo Ella qui figure dans le top 300 de la catégorie junior de la Fédération Internationale de Tennis (ITF). « Cette enveloppe s’ajoute à toutes les autres initiatives précédentes de l’Etat gabonais, visant à soutenir le projet sportif de cette jeune tenniswoman pleine de promesses, admise au centre de formation de Nairobi (Kenya) depuis 2014, après un bref séjour à Bujumbura (Burundi) », annonce le ministère dans un communiqué. Le Ministre de la Jeunesse et des Sports, s’est montrée particulièrement ravie par les progrès remarquables de sa...
(Gabon Actu 28/07/17)
La lanceuse de poids, Carine Mekame Ndong, a offert au Gabon, sa première médaille en argent aux jeux de la Francophonie à Abidjan en Côte D’ivoire. Après quatre jours de compétition, c’est ce mardi que le Gabon s’est offert sa première médaille. Lanceuse de poids, Carine Mekame Ndong, a remporté la médaille d’argent en lançant la boule de fer à 15,34 mètres, derrière la Camerounaise Auriol Dongmo Mekemnang (17,68 mètres). « C’est la première médaille d’argent de ma carrière dans un tournoi international. Mais je l’ai obtenu avec beaucoup de difficultés et de petits soucis au niveau du matériel », a indiqué Carine Mekame Ndong. Quant aux 200m handisport, Davy Moukany n’a pas été à la hauteur de la compétition,...
(RFI 18/07/17)
Pierre-Emerick Aubameyang est annoncé depuis des semaines comme partant du Borussia Dortmund. Mais à un mois du début de la saison en Allemagne, l’attaquant n’a toujours pas bougé. Le BVB n’est pas fermé à un transfert, mais l’avenir de «PEA» va devoir se régler rapidement. Et les opportunités ne sont pas si nombreuses. Meilleur joueur de Bundesliga allemande en 2015-2016, meilleur buteur de Bundesliga en 2016-2017 (31 buts en championnat, 40 buts toutes compétitions confondues) ; Pierre-Emerick Aubameyang a prouvé, sous les couleurs du Borussia Dortmund, qu’il est fait partie des meilleurs attaquants d’Europe à l’heure actuelle. Sans surprise, son nom est très cité dans les rumeurs de transferts. Après quatre ans au BVB, l’ancien Stéphanois serait tenté par un...
(L'Union 16/06/17)
L’initiative de l’incubateur Junior Achievement Gabon (JA Gabon) et de ses partenaires, la finale de la Compétition nationale 2017 dans les catégories " Mini-entreprise", " I ts Tyme" et, pour la première fois, ‘’ Yep’’, a eu lieu les 9 et 10 juin 2017 à la chambre de commerce et d’industrie de Libreville. Elle a mis en vedette 78 projets sur les 96 retenus, avec trois lauréats dans chaque catégorie. Les neuf lauréats de la compétition nationale ont été primés pour l’originalité et la pertinence de leurs projets, qu’ils ont défendus devant le jury. « C’est la compétition annuelle de JA Gabon. Chaque année, dans chaque pays où JA est installé, on réalise une compétition nationale pour clôturer notre programme...
(Jeune Afrique 15/06/17)
Les internationaux gabonais sont en conflit avec la ministre des Sports pour des problèmes de primes. Le tout dans un contexte sportif tendu : les résultats sont mauvais – le Gabon a perdu (1-2) face au Mali le 10 juin lors des qualifications pour la CAN 2019 –, et l’investissement de Camacho, le sélectionneur espagnol, est jugé insuffisant. Le football gabonais ne respire pas la joie de vivre, et le mal n’est pas nouveau. Après une CAN 2017 ratée, avec une élimination au premier tour, ce qui fait toujours genre pour le pays organisateur, les Panthères sont de nouveau au centre d’une polémique qui dure depuis le début du mois de juin. Quelques jours avant un match amical face à...
(Africa Top sports 08/06/17)
Plus rien ne va au sein des panthères; A quelques jours du début des éliminatoires de la CAN 2019, le camp de regroupement s’est vidé mardi pour une affaire de primes; les joueurs ont quitté l’hôtel protestant contre une décision du ministère des Sports. En effet, le ministère des Sports n’aurait décidé de payer que 18 joueurs sur les 25 en regroupement ainsi que 3 membres sur les 11 qui composent le staff. Une décision qui a mis en courroux les joueurs qui ont vidé les lieux. La sélection A du Gabon, les Panthères est la seule équipe autorisée à représenter le pays en compétition internationale après une décision du ministère des Sports il y a quelques jours de suspendre...
(Gabon Actu 08/06/17)
Les Panthères du Gabon en regroupement à Libreville pour préparer le premier match des éliminatoires de la CAN Total Cameroun 2019 contre le Mali samedi prochain à Bamako ont décidé de défier le ministre de la Jeunesse et des Sports Nicole Assélé qui a menacé de ne pas payer les primes de tous les joueurs. Selon une source proche de l’équipe nationale, citée par le chroniqueur sportif, Jean Claude Nounamo, Les Panthères du Gabon auraient quitté leur hôtel autour de 22h pour regagner leurs familles suite à une chaude empoignade avec le ministère des Sports qui aurait décidé de ne payer les primes qu’à 18 joueurs sur les 25 en regroupement et 3 membres du staff sur 11. Les footballeurs...
(L'Union 07/06/17)
Vu le nombre important de défections dans le groupe convoqué par José Antonio Camacho dans l’optique du lancement de la campagne qualificative pour la Coupe d’Afrique des nations 2019, il était évident que le match amical contre la Zambie serait un terrain propice à l’expérimentation, mais surtout aux tâtonnements. Le match nul sans but, qui a sanctionné l’opposition de dimanche après-midi, n’a été que l’illustration de l'incapacité des Panthères à animer correctement un 4-4-2 aligné d’entrée. Même devant des Chipolopolo évoluant avec un groupe mis en place pour l'objectif du Championnat d'Afrique des nations (Chan) 2018. Le manque d'automatismes était ainsi palpable en défense, où Ulysse Obame Ndong (à droite), Henri Junior Ndong et Loïc Mbang Ondo (dans l’axe) et...
(RFI 06/06/17)
L’équipe du Gabon et celle de la Zambie ont fait match nul 0-0 en match de préparation aux éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations 2019, ce 4 juin 2017 à Libreville. Les Gabonais joueront au Mali le 10 juin, dans le groupe C des qualifications pour la CAN 2019, tandis que les Zambiens recevront les Mozambicains le même jour, dans le groupe K.
(RFI 31/05/17)
Avec 31 buts en Allemagne, l'internationale gabonais Pierre-Emerick Aubameyang est sacré roi des buteurs africains d’Europe. Le joueur du Borussia Dortmund succède à l'Algérien Islam Slimani qui avait inscrit 27 buts la saison dernière avec le Sporting Portugal. Le Nigérian Henry Onyekuru et le Camerounais Samuel Eto'o complètent le podium. Buts Place Joueur Club/Nationalités Joués Moy. 31 1 Pierre-Emerick Aubameyang Borussia Dortmund/Gabon 32 0.97 22 2 Henry Onyekuru AS Eupen/Nigeria 38 0.58 17 3 Samuel Eto'o Antalyaspor/Cameroun 29 0.59 16 4 Seydou Doumbia FC Bâle/Côte d’Ivoire 23 0.70 16 - Diao Baldé Keita Lazio Rome/Sénégal 31 0.52 16 - Idriss Saadi Courtrai/France-Algérie 37 0.43 16 - Mbaye Leye Zulte Waregem/Sénégal 40 0.40 15 8 Mohamed Salah AS Rome/Egypte 30 0.50...
(Mediacongo 30/05/17)
Huit associations nationales de l'Union des fédérations de football d'Afrique centrale participent du 30 au 31 mai au séminaire " Fifa Forward " que l'instance mondiale du sport-roi a créé afin de financer les projets de développement de la discipline de ses sociétaires. La République démocratique du Congo, le Cameroun, la République Centrafricaine, le Tchad, la République du Congo, la Guinée Equatoriale, Sao Tomé et Principe ainsi que le Gabon seront informés sur le programme, sa quintessence, ses objectifs et les ...
(Africa Top sports 30/05/17)
Après des jours de tergiversation suite à la décision du ministère des Sports de suspendre les sélections nationales des compétitions continentale et internationale, José Antonio Camacho, le sélectionneur du Gabon a dévoilé sa liste de joueurs contre le Mali en éliminatoires de la CAN 2019. Sans Didier Ovono qui a pris sa retraite, c’est Donald Nze de l’AS Pelican. Ailleurs, pas de grande surprises. D’Ecuele Manga à Pierre Emerick Aubameyang en passant par Lemina et autres Johann Obiang tout récent promu en Ligue 1 avec Troyes. Le Gabon affronte le Mali à Libreville le 10 juin lors de la 1ère journée des éliminatoires de la CAN 2019. Gardiens: Yves Bitséki MOTO (CF MOUNANA) Donald NZE (AS PELICAN) Anthony MFA MEZUI...
(Gabon Actu 27/05/17)
Le ministre gabonais des Sports, Nicole Assélé a décidé de suspendre jusqu’à nouvel ordre, la participation des sélections nationales aux compétitions africaines et internationales, annonce un communiqué du ministère transmis à la rédaction de Gabonactu.com Le ministre Assélé a à cet effet adressée une correspondance aux Présidents de fédérations sportives nationales, avec copie au Président du Comité National Olympique pour leur notifier cette décision radicale qui exempte cependant la sélection nationale de football des séniors. « Ne trouveront désormais grâce aux yeux de la tutelle, uniquement les fédérations justifiant de l’organisation régulière de championnats et autres compétitions domestiques, qui servent de base objective à la constitution des équipes nationales », précise le communiqué. « Depuis sa prise de fonctions en...
(Gabon Actu 24/05/17)
Le ministre de la Jeunesse et des sports, Nicole Assélé a au cours d’une réunion mardi à Libreville, prié instamment le sélectionneur national de football, José Antonio Camacho et ses adjoints de résider désormais au Gabon. Nicole Assélé a intimé cet ordre à Camacho à l’occasion d’une réunion de préparation des éliminatoires de la CAN 2019 dont la phase finale se jouera au Cameroun. Le Gabon dans le groupe C affrontera le Mali, le Burundi et le Soudan du Sud. Le premier match est prévu le 10 juin prochain contre le Mali à Bamako. Au cours de cette rencontre, le ministre Assélé a demandé immédiatement à la Fédération gabonaise de football (FEGAFOOT) une feuille de route pour le règlement des...
(APA 22/05/17)
L’attaquant gabonais du Borussia Dotmund, Pierre-Emerick Aubameyang, a réussi la performance de terminer meilleur buteur du championnat national d’Allemagne de football (Bundesliga) à la l’issue de la saison 2016-2017 qui a pris fin samedi, avec 31 réalisations. Au coude à coude avec Robert Lewandowski avant la 38ème et dernière journée, le meilleur joueur africain 2016, auteur d’un doublé contre le Werder Brême (4-3), a porté son total à 31 réalisations, pour doubler le Polonais (30 buts), resté muet. Avec ce titre, le Gabonais confirme ses progrès depuis qu’il a rejoint Dortmund il y a quatre saison en provenance de Saint-Etienne (Ligue 1 française). De 13 buts lors de sa première saison en 2013-2014, il a régulièrement amélioré ses statistiques, passant...
(Gabon Review 22/05/17)
L’assemblée générale extraordinaire de la Fédération gabonaise de cyclisme (Fegacy), a donné son quitus pour la révocation de Maurice Nazaire Embinga, le 20 mai dernier à Libreville. Trois semaines plus tôt, le président de la Fegacy avait été suspendu par le bureau exécutif. Réuni le 20 mai dernier à Libreville, l’assemblée générale extraordinaire de la Fédération gabonaise de cyclisme (Fegacy) a entériné la décision du bureau exécutif, trois semaines plus tôt, de suspendre le président de cette fédération. «Maurice Nazaire Embinga a été suspendu au niveau du bureau exécutif. Il revient aux membres délégués de l’assemblée générale d’entériner ou non cette décision», a lancé le secrétaire générale à l’entame des travaux. «Vous avez pris connaissance des récriminations faites à Maurice...
(APA 18/05/17)
L’attaquant gabonais du Borussia Dortmund pourrait être le footballeur le mieux payé du monde si d’aventure il acceptait l’offre du club chinois de Tianjin Quanjian, prêt à mettre 80 millions d’euros sur la table et à lui offrir un salaire annuel de 50 millions d’euros, révèle la presse spécialisée française. Selon France Football, le club de Tianjin Quanjian, entraîné parle champion du monde italien Fabio Cannavaro, aurait transmis une offre démentielle à Aubameyang (27 ans) comprenant un salaire de 50 millions d'euros net par saison. L’attaquant perçoit actuellement 4 millions d’euros au Borussia. Pour convaincre Dortmund de lâcher sonmeilleur buteur (36 buts en 40 matches, toutes compétitions confondues cette saison), sous contrat jusqu'en 2020, le club chinois serait également prêt...

Pages

(Gabon Review 22/09/16)
L’originalité et la richesse de l’art sculptural gabonais sont mises en valeur, à la Maison de la Bresse en France, à travers l’exposition d’une douzaine de masques de différentes cultures du pays, sous le thème «expressions primitives». La Maison de la Bresse accueille, du 11 au 25 septembre, une exposition mettant en valeur 12 masques du Gabon, issus de plusieurs cultures du pays (punu, tsogho, fang, etc). Ces masques réunis à la Maison de La Bresse proviennent de collections aussi étranges et fascinantes. Il s’agit de la collection du docteur Albert Schweitzer, dont certains masques sont vieux de plus de 100 ans, et de deux collections personnelles : celle du conteur gabonais Chyc Polhit Mamfoumbi, et du grand reporter Paul...
(Gabon Review 16/08/16)
Remonté contre le positionnement politique de certains artistes, notamment en faveur d’Ali Bongo, le rappeur engagé du groupe Movaizhaleine n’a mis des gants, dans une vidéo publiée sur Youtube le 13 août, pour donner un cinglant coup de conscientisation à ses frères d’armes. Le duo rap que compose Maat Seigneur Lion avec Lord Ekomy Ndong reste visiblement constant et ne trahit pas les convictions qu’il a longtemps véhiculées dans ses textes. Un état d’esprit qu’il croyait partager avec d’autres rappeurs. Mais, désappointé, Maat Seigneur Lion n’en peut plus de supporter l’attitude trompe-l’œil de certains rappeurs, incapables de pratiquer ce qu’ils prêchent. «Vous êtes des grands frères. Pour beaucoup, vous êtes des modèles. Vous êtes même des idoles pour beaucoup. Le...
(AFP 27/07/16)
Le jeune Gabonais qui enflamme la toile depuis une semaine avec sa reprise d'un succès de Céline Dion s'est dit mercredi "ému" et "surpris" par son idole québécoise qui a salué son "talent" et partagé sa vidéo sur les réseaux sociaux. L'adolescent de 17 ans, qui n'a jamais pris de cours de chant et affirme avoir dû abandonner ses études "faute de moyens financiers", avait été filmé chantant "The power of love" assis sur les marches de sa cage d'escalier par une copine de sa soeur, qui pensait qu'un voisin écoutait vraiment Céline Dion. L'amie de la soeur a ensuite envoyé la vidéo à un blogueur influent, Barack Nyare Mba, qui a créé une page sur les réseaux sociaux ("Tous...
(AFP 26/07/16)
Un Gabonais de 17 ans bouleverse internet depuis une semaine avec sa reprise d'une chanson de la diva pop Céline Dion "The power of love" qui tombe à point nommé dans son pays en proie à des tensions pré-électorales. Près d'un million de visionnements et de partages pour une vidéo tournée dans une cage d'escalier d'un immeuble de Libreville: Samuel a touché les coeurs bien au-delà des frontières du Gabon avec son interprétation a capella du tube de la star canadienne. Assis sur les marches, l'adolescent a été filmé par une copine de sa soeur Alvine de passage dans son immeuble, qui pensait qu'un voisin écoutait vraiment Céline Dion. "Je suis surpris. Je savais qu'elle me filmait mais je ne...
(APA 20/07/16)
APA – Douala (Cameroun) - Le livre sous-titré « Fils de prélat ».de l’écrivain camerounais Armand-Claude Abanda, représentant-résident de l’Institut africain d’informatique (IAI) sera inscrit au programme scolaire dès la rentrée scolaire en septembre prochain a-t-on appris de sources concordantes. Ce livre figurera notamment au programme en classe de seconde de l’enseignement général et technique, a confirmé Théophile Manganga, directeur général de l’Institut pédagogique national (IPNG) du Gabon. Le choix porté par les autorités académiques gabonaises sur cet ouvrage d’un auteur camerounais a été salué par le gouvernement à travers le ministre des Arts et de la Culture (MINAC) Narcisse Mouelle Kombi. « Je ne peux que me réjouir de la nouvelle relative à l’inscription dans les programmes scolaires gabonais,...
(Gabon Review 28/06/16)
Face à la nouvelle de la disparition de Monsieur Philippe Mory, l’émoi, la tristesse et l’affection le disputent à la raison et au ressaisissement. Par Anaclé Bissielo1 Assurément, c’est une grande figure qui disparaît. On pense tout de suite à la vulgate, à l’image populaire quoique non simpliste et non exempte de noblesse, du père du cinéma gabonais et un des pionniers à l’échelle du cinéma moderne continental. Monsieur Philippe Mory était plus que cela et, prenant à témoin le livre infalsifiable de l’histoire, il faut oser le dire, aux gabonais qui ne le savent pas : un des pères de la République. Il est de ceux qui, sans le devoir aux titres officiels, appartiennent à cette petite poignée de...
(Gabon Actu 17/06/16)
Le président gabonais, Ali Bongo Ondimba a lancé jeudi la première récolte de la palmeraie de Mouila (sud du pays), une plantation aménagée sur une superficie de 43 000 hectares (ha), par le groupe agro-industriel singapourien Olam, a constaté l’envoyé spécial de Gabonactu.com. A l’aide d’un croché dédié, le numéro gabonais a arraché le régime des noix d’un jeune palmier à huile. Le geste symbolique a donné ainsi le coup d’envoi de la campagne de récolte. Plus de 5000 ouvriers agricoles sont déployés tous les jours sur les vastes étendues de cette grande plantation aménagée grâce à une pépinière de 5,4 millions de graines. « Lorsque nous avons commencé ce projet il y a environ 5 ans, beaucoup n’y croyaient...
(Gabon Eco 16/06/16)
L’artiste congolais Koffi Olomidé foule ce jeudi 15 juin, le sol gabonais pour participer à la semaine de la musique dont le premier acte débute dans 3 jours à Port-Gentil. Après avoir des jours durant annoncé dans un spot diffusé sur Gabon Télévision, sa présence au Gabon pour « la Semaine de la musique », l’artiste congolais Koffi Olomidé est attendu au Gabon aujourd’hui. Koffi Olomidé, le « selfieur »ne sera pas seul pour la série de spectacles. A ses côtés d’autres pointures telles Charlotte Dipanda et Jovi, tous deux artistes camerounais ainsi que Josey, l’artiste ivoirienne célèbre au Gabon par son titre « Diplôme ». Une belle brochette d’artistes qui partageront 3 scènes, du 18 au 24 juin prochain,...
(Gabon Actu 10/06/16)
Libreville, Gabon, Le film documentaire « Omar Bongo Ondimba », retraçant la vie et l’œuvre de l’ancien président gabonais, Omar Bongo Ondimba qui a dirigé le Gabon de 1967 à 2009 a été officiellement déposé mercredi aux Archives nationales du Gabon par son producteur, le journaliste de Radio France internationale (RFI), Alain Foka. La cérémonie, plutôt sympa et colorée a eu lieu dans l’esplanade de la Direction générale des Archives nationales, de la Bibliothèque nationale et de la Documentation gabonaise (DGABD-Primature) à l’occasion de la commémoration du 7ème anniversaire du décès de cet homme qui a dirigé le Gabon avec maestria. Devant plusieurs centaines d’étudiants et en présence du P.-D.G. d’Airtel Africa -partenaire de diffusion de ce travail historiographique -,...
(Xinhua 08/06/16)
Philippe Mory, le père du cinéma gabonais, réalisateur et l'un des meilleurs acteurs du cinéma au Gabon, est décédé mardi soir à l'âge de 81 ans. Il s'est tiré une balle de fusil à pompe dans la bouche dans sa résidence de Nzeng Ayong à Libreville, a-t-on appris de sources concordantes. Le cinéaste le plus célèbre et talentueux du Gabon ne présentait pourtant pas de signes particulières de détresse. Selon un proche, il devait se rendre à Bongolo, l'hôpital de campagne situé à plus de 500 km au sud de Libreville, pour se faire opérer d'une cataracte. Philippe Mory a débuté sa carrière cinématographique en France et a été le 1er Africain à jouer un rôle majeur dans un film...
(RFI 08/06/16)
Il était le père du cinéma gabonais. Philippe Mory, réalisateur et l’un des plus grands acteurs du cinéma au Gabon s’est suicidé mardi soir dans sa résidence de Libreville où il a passé ses dernières années. Portrait. La triste nouvelle s'est rapidement répandue dans les réseaux sociaux. Le père du cinéma gabonais s'est donné la mort à son domicile. Ses voisins ont entendu une détonation d'arme à feu et ont découvert Philippe Mory, le « pape » du cinéma gabonais, sans vie. A 81 ans, il n'a pas survécu à cette dernière mise en scène de sa vie passée sous les projecteurs et objectifs de caméra. Philippe Mory démarre sa carrière cinématographique en 1954 en France. C'est le premier africain...
(Gabon Review 30/05/16)
Au cours d’une très récente rencontre avec les acteurs culturels, artistes et écrivains, le président de la République a promis de mettre en œuvre ou d’accélérer des mesures censées dynamiser leur activité. Comme laissée pour compte depuis plusieurs années, la culture bénéficie toujours d’une faible attention. Pourtant, ses principaux acteurs n’ont cessé de déplorer une situation bien connue des pouvoirs publics. Le 27 mai dernier, le président de la République a rencontré les acteurs culturels, artistes et écrivains, leur promettant davantage de soutien. Pour Ali Bongo, il s’agit d’«assurer à l’artiste les conditions de son épanouissement basé sur son travail, son mérite, et partant la reconnaissance du public et de la nation». Alors que les droits d’auteur, institués depuis 1987,...
(Gabon Review 27/05/16)
La première quinzaine commerciale de Guinée au Gabon a lieu à Libreville du 26 mai au 5 juin prochains. Le ministre délégué auprès du ministre de l’Artisanat a ouvert, le 26 mai dernier, la première foire artisanale de Guinée à Libreville. «Cette rencontre culturelle et commerciale, la première du genre depuis la signature en 2000 de l’accord de coopération commerciale entre les deux États, témoignerait de l’excellence des relations diplomatiques qui unissent nos deux pays et matérialise le grand intérêt que vous portez au développement et à la promotion de l’artisanat en Afrique», a dit Irène Lindzondzo. Cette première quinzaine guinéenne, qui se déroule du 26 mai au 5 juin prochains, permettra aux participants d’exposer et de vendre des produits...
(Xinhua 27/05/16)
La ministre gabonaise déléguée au Commerce Mme Irène Lindzondzo a inauguré jeudi la 1ère édition de la foire artisanale de la Guinée Conakry à Libreville. Des artisans, des marchands, acheteurs et visiteurs venus de divers horizons du pays ont pris d'assaut les couloirs de cette foire. Les pagnes traditionnels notamment le basin étaient la principale attraction des visiteurs. Outre la lingerie, les guinéens ont apporté à Libreville des produits de beauté, des sacs à main et autres produits conçus par des artisans locaux. "S'inspirer de l'autre et ajouter son grain de sel n'est pas une chose mauvais", a estimé Aboubacar Kaba, ambassadeur extraordinaire de Guinée Conakry au Gabon. "L'artisanat est l'un des secteurs susceptible de contribuer efficacement au développement économique...
(Gabon Eco 26/05/16)
Après un long teaser, les programmes de « Gabon 24 », la chaine thématique de l’audiovisuel public, ont bel et bien été lancés le 24 mai dernier, en présence d’Ali Bongo Ondimba et du gotha administratif de la République. Pression liée à la présence du Chef d’Etat ou précipitation ? Toujours est-il que de nombreux impairs ont été enregistrés et laissent dubitatifs de nombreux observateurs quant au professionnalisme du personnel du nouveau-né de l’univers médiatique gabonais. Analyse. Si l’on peut saluer la volonté des plus hautes autorités gabonaises de porter...
(Gabon Eco 25/05/16)
Prévue du 30 mai au 4 juin prochain, la 3ème édition des Sambas Professionnels, séminaire d’échanges organisé par 3MJ Consulting, a pour marraine la française Christine Kelly, attendue dans la capitale gabonaise dimanche prochain. A en croire, Josiane Matene, Responsable de 3 MJ. Consulting, la 3ème édition des Salons Professionnels aura lieu à partir du 30 mai, et ce, jusqu’au 4 juin prochain, dans les locaux du complexe scolaire « Michel Dira ». Et pour cette édition 2016, la journaliste française Christine Kelly, en sa qualité de marraine, est attendue à Libreville pour donner le coup d’envoi du séminaire d’échanges. Après l’ancien capitaine des Eléphants de Côte d’Ivoire, Didier Drogba, parrain de la première édition, le journaliste-écrivain français Harry Roselmack,...
(RFI 17/05/16)
Comme chaque dimanche, La Semaine de… Denise Epoté, de TV5 Monde, en ligne d’Essaouira, au Maroc, avec Sonia Ghezali. Les sujets de la semaine : - la dix-neuvième édition du festival Gnaoua et Musiques du monde à Essaouira, au Maroc ; - la crise au sein du Parti démocratique gabonais (PDG), au Gabon ; - un hommage au penseur et écrivain malien Amadou Hampâté Bâ, décédé à Abidjan il y a 25 ans.
(Gabon Review 10/05/16)
Vainqueur de la deuxième édition du concours de détection de talents «Airtel Trace music», Adididet Chandrica représentera le Gabon lors de la finale panafricaine, le 11 juin prochain à Lagos au Nigeria. Organisée en partenariat avec Airtel Gabon, la deuxième édition du concours de détection de talents Airtel Trace music, dont la finale a eu lieu le 6 mai dernier, a vu Adididet Chandrica remporter le premier prix. D’autres artistes étaient en lice, notamment Ginaelle, Arnaud Eyagha Edzo (25ans), Franck Mouketou (18 ans) et Leila Ossima (29ans). Lors de la finale, le 11 juin prochain, à Lagos au Nigeria, le Gabon sera donc représenté. Elue lauréate par un jury dirigé par l’huissier de justice Eliane Oberdeno Ontala-Lewori, Adididet Chandrica s’est...
(Gabon Review 30/04/16)
A la faveur d’une récente visite du représentant spécial de son secrétaire général, l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) s’est engagée à relancer les Centres de lecture et d’animation culturelle (Clac). Plusieurs années après la mission d’évaluation, dont le but était de mettre en pratique la volonté du gouvernement d’étendre le réseau de lecture publique qui se résumait en 2008 à neuf centres, et la visite en août 2015 de Michaëlle Jean, l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) a réaffirmé, le 27 avril courant, son engagement aux côtés du Gabon pour l’effectivité et le renforcement de sa politique dans le domaine de l’éducation. Une politique qui passe essentiellement par la promotion de la lecture auprès des jeunes apprenants à la...
(Agence Gabonaise de Presse 28/04/16)
Deux films gabonais Dialemi et Air de stationnement ont été projetés lors la 32ème édition du festival international de cinéma « Vues d’Afrique » tenu à Montréal du 17 au 24 avril 2016, indique une source diplomatique. « Dialemi » de Nadine Otsobogo et « Aire de Stationnement » de Sosthène Ngokila ont été projetés au public canadien le 22 avril, journée consacrée au Gabon (en commémoration de la journée de la terre). En fin de journée, un hommage a été rendu au festival de Masuku (nature et environnement). L’ambassadeur du Gabon au Canada a souligné le leadership du Gabon et d’Ali Bongo Ondimba en faveur de la protection de la nature et de la lutte contre les changements climatiques...

Pages

(Jeune Afrique 21/02/18)
Le Premier ministre gabonais Emmanuel Issoze-Ngondet a procédé ce mardi à un remaniement gouvernemental. Le ministre de l'Agriculture et de l'Élevage, Yves-Fernand Manfoumbi, a été limogé et est remplacé par Biendi Maganga Moussavou. Paye-t-il son apparent accès de folie à Ndendé le 18 février ? Toujours est-il que Yves-Fernand Manfoumbi, par ailleurs membre du bureau politique du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir) ne fait plus partie du gouvernement. La nouvelle est tombée ce mardi 20 février, suite à un remaniement ministériel proposé par Emmanuel Issoze-Ngondet. C’est l’ancien ministre des Petites et Moyennes Entreprises, Biendi Maganga Moussavou, fils de Pierre-Claver Maganga Moussavou, qui le remplace à l’Agriculture. Les PME passent ainsi sous le contrôle de Madeleine Berre, désormais ministre de...
(Jeune Afrique 21/02/18)
Mardi 20 février, la multinationale spécialisée dans l'eau et l'énergie, dont la filiale gabonaise a été réquisitionnée par les pouvoirs publics vendredi, a publié une « mise au point », revenant sur les engagements contractuels qui la liaient à Libreville et chiffrant ses investissements sur le réseau gabonais. Le groupe français Veolia (25 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2017), qui doit annoncer ses résultats monde mercredi 22 février, a publié hier, mardi, un nouveau communiqué pour une « mise au point » concernant la réquisition de sa filiale la Société d’énergie et d’eau du Gabon (détenue à 51% par l’entreprise française), intervenue le 16 février. La multinationale, qui réalise un chiffre d’affaires proche du milliard d’euros en Afrique, tient...
(RFI 21/02/18)
Au Gabon, le pouvoir a annoncé un peu à la surprise générale qu’il payera dans quelques jours deux tiers de sa dette intérieure qui s’élève à 400 milliards de FCFA. Quelque 177 entreprises locales vont percevoir 310 milliards de FCFA selon des modalités que tente d’expliquer le gouvernement. Les entreprises qui ne comprennent pas encore très bien ce mécanisme sont dubitatives. Lire sur: http://www.rfi.fr/emission/20180221-gabon-etat-paie-dettes-crise-economique
(RFI 21/02/18)
Quelque 224 millions de personnes ont été sous-alimentées en Afrique en 2016, quatre millions de plus qu'en 2015. L'insécurité alimentaire s'est aggravée, c'est le constat de la conférence régionale de la FAO, l'Organisation des Nations unies pour l'agriculture et l'alimentation, organisée à Khartoum jusqu'à la fin de la semaine. Les conflits et les aléas climatiques sont en cause, mais également l'absence d'un soutien public suffisant aux agriculteurs africains, estime la Fondation Farm. Près d'une personne sur quatre est sous-alimentée en Afrique en 2016, la détérioration de la situation préoccupe la FAO réunie pour sa conférence régionale à Khartoum. Les guerres et le passage d'El Niño ont certes eu un impact négatif sur les productions et les circuits agricoles dans certains...
(RFI 20/02/18)
Au Gabon, les évènements se sont accéléré ce 19 février pour matérialiser la séparation avec le groupe français Veolia et l'Etat gabonais. Après la rupture soudaine du contrat de distribution de l'eau et l'électricité dans le pays par le groupe français, une passation de pouvoir a eu lieu alors que le personnel inquiet a multiplié les initiatives. La journée a été riche en événements ce 19 février, trois jours après la saisie de la filiale de Veolia à Libreville. Le matin, tout le personnel gabonais de la Société d'énergie et d'eau du Gabon (SEEG) s'est retrouvé pour une assemblée générale. « Il y a beaucoup d'inquiétude et d'interrogations sur l'avenir exact de la SEEG », explique René Mbélé, un des...
(Le Monde 20/02/18)
En Chine, rien ne remplace le guanxi (le réseau) : des liens interpersonnels qui régissent aussi bien les rapports amicaux que les relations dans les affaires et la politique. La confiance vient du guanxi et, pour cela, il faut se rencontrer. Ainsi fonctionne, aussi, la diplomatie chinoise. Avec 79 visites dans 43 pays d’Afrique en dix ans, le pays est particulièrement actif sur le continent. « La Chine attache beaucoup d’importance aux relations personnelles et à ces rencontres en face à face. Elle est le seul pays à avoir instauré ce principe de visites aussi régulières et nombreuses », explique Hannah Ryder, ancienne diplomate de l’ONU et directrice à Pékin du cabinet de consultant Development Reimagined. En reprenant le fil...
(La Tribune 19/02/18)
Coup de théâtre ce vendredi 16 février, l’Etat gabonais a rompu la concession d’eau et d’électricité qui le liait au groupe français Veolia, procédant immédiatement à la réquisition de sa filiale locale (Société d’Energie et d’Eau du Gabon – SEEG). En cause, « la dégradation de la qualité du service rendu aux usagers, les efforts financiers consentis par l’Etat non suivi des effets escomptés et les plaintes récurrentes des populations », selon le communiqué du ministère de l‘Eau et de l’Energie. Bien que devenu impopulaire au sein de la population gabonaise en raison des nombreux délestages et coupures d’eau, le groupe français dénonce une « grave violation des règles de droit », se dit « victime d’une expropriation brutale de...
(RFI 19/02/18)
Le groupe Veolia proteste contre « une action brutale menée en dehors de toute règle de droit ». Dans un communiqué, le géant français de l'eau répondait ce week-end aux autorités gabonaises qui ont rompu son contrat de gestion de l'eau et de l'électricité, le 16 février. Dans la foulée, la Société de l’eau et de l’énergie du Gabon (SEEG), filiale du groupe français, a été réquisitionnée et un nouveau comité directoire nommé. Le Gabon reproche à Veolia une dégradation de la qualité des services. Le groupe français lui, y voit plutôt une sanction politique. Moins d'un an après avoir prolongé de cinq ans la concession de Veolia...
(La Tribune 19/02/18)
Le chef d'Etat gabonais Ali Bongo Ondimba a mis en service ce vendredi 16 février un poste de transformation électrique d'une capacité de 20/30KV à Kango, à près de 80 kilomètres de la capitale Libreville. Ce dispositif devrait permettre de fournir de l'électricité à 28 villages situés dans la province de l'Estuaire et de Bifoun. Les autorités gabonaises veulent augmenter le taux d'électrification rural actuellement de 30% dans le pays. Ce vendredi 16 février, le président gabonais, Ali Bongo Ondimba a inauguré la ligne électrique par la mise en service d'un poste de transformation électrique d'une capacité de 20/30 KV. Selon les sources officielles, cette ligne devrait permettre de fournir l'électricité à 28 villages situés entre les villes de Kango...
(RFI 19/02/18)
Au Gabon, après la décision d'interrompre le contrat de concession du groupe français Veolia, les choses s'accélèrent. Un nouveau directoire provisoire de la Société d'énergie et d'eau du Gabon (SEEG), ex-filiale de Veolia, a été nommé. Il est entièrement composé des Gabonais. Ces derniers dirigeront la société durant douze mois, en attendant un nouveau repreneur. Qu’en pensent les Gabonais ? Ibrahim Sendjet Mboulou est le président de l'organisation « Gabonais des consommateurs ». C'est son mouvement qui a lancé la contestation contre la SEEG. Pour lui, les consommateurs ont terrassé Goliath. « Nous étions en colère et si aujourd’hui l’État a décidé de rompre totalement le contrat avec Veolia, nous ne pouvons que nous réjouir mais, partiellement parce que nous...
(RFI 17/02/18)
L'Etat gabonais a mis fin à la concession qui le liait au groupe français Veolia, dont la filiale gabonaise, la SEEG, assurait la distribution de l'eau et l'électricité. A l'origine de cette rupture de contrat, une incapacité pour la société française de fournir correctement l'eau et l'électricité aux populations. L'Etat affirme aussi que les négociations pour un nouvel accord ont échoué. La décision du gouvernement gabonais est tombée comme un coup de tonnerre. Quasiment personne ne s'attendait à une telle fermeté. Durant la première concession de vingt ans qui a pris fin l'année dernière, la SEEG et l'Etat gabonais ont eu des fortes poussées de fièvre mais n'étaient pas parvenus à une décision aussi radicale. La situation s'est rapidement dégradée...
(Jeune Afrique 17/02/18)
Le tribunal de grande instance de Paris a estimé, dans une décision rendue ce vendredi, que la star de la musique gabonaise Patience Dabany, par ailleurs mère du président Ali Bongo Ondimba, « a été délibérément trompée sur l’objet de l’entretien » accordé au réalisateur Joël Soler. L'interview de l’ex-Première dame gabonaise ne sera pas diffusée. Le tribunal a ordonné à Day for Night, la société productrice de la série Despot Housewives, consacrée aux épouses d’anciens « despotes » diffusée en 2015 et 2017 par France Télévisions et Canal Plus, de ne pas exploiter l’entretien réalisé « sur quelque support que ce soit », et l’a condamnée à 3 000 euros à titre de réparation. Cet entretien devait être initialement...
(Jeune Afrique 16/02/18)
Neuf partis politiques de la Coalition pour la nouvelle République de Jean Ping ont publié un communiqué jeudi pour annoncer qu'ils ne participeront pas aux élections législatives prévues en avril. Une prise de position qui vient ajouter à la confusion qui règne au sein de l'opposition à deux mois du scrutin. Participer aux législatives pour tenter de démontrer que l’opposition est majoritaire ou boycotter le scrutin pour ne pas légitimer le pouvoir d’Ali Bongo ? À quelques semaines de l’élection programmée en avril, l’opposition semble plus que jamais ne pas avoir trouvé de réponse unanime à cette question. C’est ce que montre le communiqué publié jeudi par neuf partis politiques, parmi la quinzaine appartenant à la Coalition pour la nouvelle...
(RFI 16/02/18)
Neuf partis politiques, sur les vingt qui forment la Coalition pour la nouvelle République dirigée par Jean Ping dans le but de récupérer sa victoire que lui aurait volée l'actuel chef de l'Etat, ont annoncé jeudi 15 février qu'ils n'iront pas aux élections législatives prévues en avril prochain. Quelle est la position de Jean Ping lui-même alors que d'autres partis de la coalition souhaitent se jeter dans la bataille ? La déclaration a été lue dans la résidence de Jean Ping, qui était absent. Aller aux urnes, c'est reconnaitre Ali Bongo comme chef de l'Etat, explique la déclaration lue par l'ex-ministre Vincent Moulengui Boukosso.
(La Tribune 15/02/18)
Les arriérés de cotisation des Etats membres de la Communauté économique des Etats de l'Afrique centrale ont grimpé en flèche ces dernières années, pour atteindre 35 milliards de francs CFA. La Communauté économique des Etats de l'Afrique centrale (CEEAC) fait face depuis quelques années à des arriérés non apurés de ses pays membres. A en croire le conseiller des réformes institutionnelles de l'organisation, Mangaral Banté, qui s'exprimait ce 13 février dans la capitale tchadienne Ndjamena, à l'ouverture d'un atelier régional sur le rapport provisoire de l'étude d'évaluation du mécanisme de financement autonome de la CEEAC, l'instance sous-régionale cumule actuellement des arriérés qui s'élèvent à 35 milliards de francs CFA. «L'institution fait face à un problème de sous-financement chronique qui s'aggrave...
(Jeune Afrique 14/02/18)
Soboleco, la filiale locale du groupe français, a doublé sa capacité de production d’eau en bouteille. Un dynamisme de rigueur pour pouvoir résister à la concurrence d’un nouvel acteur très ambitieux. À l’origine, la Société des boissons de Léconi (Soboleco) prévoyait de doubler ses capacités à l’horizon 2018. Mais l’appétence des Gabonais pour les eaux en bouteille, alors que la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG-Veolia) peine à répondre à la demande en eau courante, l’a forcée à anticiper. En avril 2017, sa marque phare, l’eau minérale Andza, a même été momentanément en situation de pénurie. Le 4 mai, la division de la Société des brasseries du Gabon (Sobraga) a donc inauguré sa troisième ligne d’embouteillage à Léconi, dans...
(Jeune Afrique 13/02/18)
Un paiement de 310 milliards de francs CFA est attendu dans les prochaines semaines dans le cadre du règlement de la dette intérieure. Un plan de remboursement qui devrait dans un premier temps concerner 177 PME gabonaises. L’État gabonais a annoncé ce vendredi 9 février la signature d’une « convention de règlement définitif de sa dette intérieure avec un ensemble de créanciers constitués sous la forme d’un Groupement d’intérêt économique (GIE), et dont le chef de file est le groupe BGFI Bank ». Le montant que l’État gabonais entend rembourser s’élève à 310 milliards de francs CFA. Dans une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux, Brice Laccruche, le directeur de cabinet du président gabonais, a précisé que ce montant représentait...
(La Tribune 13/02/18)
104 entreprises au Gabon sont les cibles d'une enquête visant à découvrir à quoi de bon pour la nation leurs ont servi les exonérations d'impôts et autres avantages dont elles jouissent de la part de la Direction générale des impôts. D'après un communiqué du ministère gabonais de l'économie, depuis le début du week-end dernier, elles ont été convoquées et ont jusuqu'au 16 février pour prouver leurs réalisations. Le Gabon a ouvert une enquête sur les retombées positives des exonérations fiscales et autres avantages qu'il a accordé à certaines entreprises sur son territoire. D'après un communiqué du ministère gabonais de l'économie, cette procédure concerne 104 entreprises qui ont été convoquées depuis ce vendredi 09 février 2018 à la Direction générale des...
(RFI 13/02/18)
C'est une affaire qui fait le buzz au Gabon. L’affaire d'une clinique qui a refusé de rendre son nouveau-né à une mère. Elle n'était pas en mesure de payer les frais d'hospitalisation de son enfant. Le médecin a été placé en garde à vue avant d'être remis en liberté provisoire dimanche. C’est l’histoire d’un bébé prématuré, gardé en couveuse et dont le séjour à la clinique a duré 5 longs mois. Sa mère, qui ne pouvait pas régler la totalité des frais, n’a pas été autorisée à récupérer son enfant, elle avait simplement le droit de venir le voir et le nourrir. La somme en question : 2,2 millions de francs CFA. Cette situation a provoqué un élan de solidarité,...
(Jeune Afrique 12/02/18)
L’opposition se prépare aux législatives d’avril et entend imposer une cohabitation à Ali Bongo Ondimba. Mais alors que Jean Ping refuse toujours de prendre part à la campagne, elle avance en ordre dispersé… Il était temps de changer de sujet ! Annoncé pour le 28 avril, le premier tour des élections législatives signe la fin de l’interminable séquence commencée en août 2016 et prolongée par la contestation des résultats. Les Gabonais ne sont pas mécontents de sentir monter la fièvre électorale saisonnière, même si l’addiction de ce pays pour la dispute politique va probablement encore faire des ravages. Pour les opposants, l’enjeu est de contrôler l’Assemblée afin de démontrer que, en dépit des résultats de la présidentielle, ils sont bel et...

Pages