Mercredi 24 Mai 2017

Gabon

(Financial Afrik 23/05/16)
La société d’eau et d’énergie du Gabon (SEEG) et le groupe Gabon télécom ont officialisé, le 20 mai, leur partenariat dans le cadre du service Mobiledan, dédié au prépaiement de l’électricité via le téléphone mobile. L’objectif, selon la SEEG, est d’innover de nouveaux services pour mieux servir la clientèle. A travers la nouvelle plateforme sécurisée Mobilcash, les usagers auront une plus grande disponibilité et l’efficacité des transactions. La plateforme va ainsi « apporter plusieurs services innovants pour enrichir le portefeuille de la SEEG », assure la direction générale de la société de distribution d’eau et d’électricité. La plateforme permettra également d’augmenter le nombre de clients qui pourrait avoir accès au service Mobiledan, de faciliter les transactions d’achats, de réduire les...
(Gabon Review 23/05/16)
Le programme Insure your success (En français «Assurez votre succès») s’est déployé du 16 avril au 14 mai derniers à Libreville. La cérémonie de remise des certificats du programme Insure your success (En français «Assurez votre succès») s’est tenue le 21 mai dernier à Libreville. Lancé par Junior Achievement (JA) Gabon, en partenariat avec le groupe AXA, ce programme de portée mondiale vise à former les élèves de 12 à 18 ans à l’analyse des risques financiers. Pour cette première année, 152 élèves de cinq établissements de Libreville (lycée public de Bikélé, lycée Georges Mabignath, lycée Paul Indjendjet, lycée technique national Omar Bongo, lycée d’application Nelson Mandela) ont suivi cette formation. «C’est une première année de lancement de ce programme...
(La Croix 23/05/16)
Le diplomate vénézuélien venait déjà d’être nommé nonce au Congo Le pape François a nommé samedi 21 mai Mgr Francisco Escalante Molina nouveau nonce apostolique au Gabon. Ce Vénézuélien de 51 ans avait déjà été nommé nonce au Congo le 19 mars. Dans les deux cas, il doit succéder à Mgr Jan Romeo Pawłowski, nouveau délégué aux représentations pontificales à la section pour les relations avec les États de la Secrétairerie d’État à Rome. i Pourquoi lire La Croix ? La Croix vous donne, au quotidien, des raisons d'espérer. Né le 29 janvier 1965 à La Grita (ouest du Venezuela), Mgr Escalante Molina a été ordonné prêtre en 1989 pour le diocèse vénézuélien de San Cristóbal, frontalier avec la Colombie...
(Infos Gabon 23/05/16)
Une centaine d’associations et ONG ont lancé le samedi 14 mai 2016 à Port Gentil (Ogooué-Maritime), des activités pour soutenir Ali Bongo Ondimba à la prochaine élection présidentielle. A l’initiative du ministre délégué au Budget, Noël Mboumba, de somptueuses retrouvailles ont eu lieu à Port-Gentil le 14 mai dernier, avec en filigrane la mise en place sous les soins du membre du gouvernement d’un regroupement associatif pour un soutien sans bavure à la candidature d’Ali Bongo Ondimba lors de la présidentielle du 28 aout 2016. De facto, il a expliqué le bien fondé de cette initiative. « La plate-forme va constituer le bras séculier, le pilier principal sur lequel Ali Bongo Ondimba va asseoir sa force pour la présidentielle 2016...
(Librafrique 23/05/16)
A la suite de la réunion extraordinaire qui s’est tenu le 6 avril à Yaoundé, le comité de politique monétaire de la BEAC a décidé de baisser de 50% les coefficients des réserves obligatoires appliqués aux banques commerciales de la CEMAC. Comme ces réserves obligatoires limitaient la liquidité bancaire (dépôts des banques commerciales auprès de la Banque Centrale), et donc la marge d’intervention des banques, le gouverneur de la BEAC, pensait à travers cette mesure, libérer leur potentiel de distribution de crédit et booster ainsi le financement des économies de cet espace communautaire. A-t-il raison ? Pour rappel, les banques de cet espace sont soumises à la constitution de réserves obligatoires depuis 2002. La constitution des réserves obligatoires a été...
(RFI 21/05/16)
Au Gabon, l’opposant Jean Ping, candidat à l’élection présidentielle d’août prochain, a finalement décidé de répondre au pouvoir qui l’accuse d’avoir traité les Gabonais de "cafards à éliminer" et de vouloir préparer la guerre au Gabon. C’est un sacré montage, a dénoncé Jean Ping lors d’une conférence de presse. Ping accuse à son tour Ali Bongo de préparer la guerre au Gabon au cas où il ne serait pas réélu. L’opposant gabonais n’y est pas allé de main morte pour sa défense : «S’agissant de cette fameuse vidéo diffusée à souhait, dans laquelle j’aurais traité les...
(Gabon Actu 21/05/16)
Jean Ping, candidat à la prochaine élection présidentielle et ancien président de la Commission de l’Union africaine (UA), a annoncé sur sa page Facebook qu’il a déposé une plainte à la Cour pénale internationale (CPI) contre le pouvoir en place, auteur, selon des graves violences d’Etat. « Je vous annonce qu’une plainte a d’ores et déjà été déposée à la Cour Pénale internationale, pour que le monde entier sache ce que vivent les gabonais, sous ce régime autoritaire et moribond », a écrit Ping. L’ancien ministre gabonais des Affaires étrangères a fait cette annonce en réaction à l’annonce d’une plainte contre lui par le gouvernement gabonais. L’exécutif accuse Ping d’avoir prononcé un discours haineux et guerrier traitant certains gabonais de...
(BBC 21/05/16)
Le candidat à l'élection présidentielle, Jean Ping, a affirmé vendredi être "devenu la cible à abattre" du régime d'Ali Bongo Ondimba. Lors d'une conférence de presse à Brazzaville, l'ancien président de la commission l'Union africaine a accusé le pouvoir de vouloir "instrumentaliser" la justice "pour tenter de le rendre inéligible. La semaine dernière, le porte-parole du gouvernement Alain-Claude Bilie By Nzé avait accusé Jean Ping de provoquer "une guerre civile". M. Nzé avait menacé l'opposant de poursuites judiciaires, après des propos selon lesquels il voulait "se débarrasser des cafards". Dans un extrait vidéo datant de mars, qui a créé la polémique dans la presse gabonaise et sur les réseaux sociaux, Jean Ping avait souligné que la prochaine présidentielle était une...
(Gabon Actu 21/05/16)
Une plateforme regroupant plus d’une centaine d’associations et ONG œuvrant dans le social à Port-Gentil, a fait sa première sortie récemment dans la capitale économique du pays pour soutenir Ali Bongo Ondimba, candidat à sa propre succession à l’élection présidentielle d’août 2016. La cérémonie a eu lieu sous la houlette du parrain de la plateforme, Noël Mboumba, par ailleurs ministre délégué au budget. Pour le parrain, « la plateforme va constituer le bras séculier, le pilier principal sur lequel Ali Bongo va constituer sa force pour la présidentielle de 2016». Pour se faire, les leaders de la société civile ont été invités à « être des acteurs déterminés » sur le terrain. Le bienfondé de l’initiative répond selon les fondateurs...
(Agence Ecofin 21/05/16)
Une nouvelle chaîne d’information publique dépendant du groupe Gabon Télévisions sera lancée le 24 mai prochain : Gabon 24. L’annonce est ministre de la Communication Alain-Claude Bilie By Nze. Cette nouvelle chaîne thématique, d’après le membre du gouvernement, viendra diversifier le paysage médiatique gabonais, avec pour ambition de proposer un nouveau regard sur le Gabon, et de porter ce regard au-delà des frontières de notre pays. Le teasing se fait actuellement sur le canal 324 de Canal Sat. « La chaîne propose un résumé de l’actualité tous les quarts d’heure, des rendez-vous phares toute la journée ainsi que des plateaux dédiés à la politique, l’économie, la santé, le sport ainsi que les arts et la culture », précise Canal+ Afrique,...
(Gabon Actu 21/05/16)
450 militaires gabonais ont achevé vendredi à Libreville une formation auprès des militaires français avant leur déploiement en Centrafrique dans le cadre de la Mission Multidimensionnelle intégrée de stabilisation des Nations Unies en Centrafrique (MINUSCA), selon un communiqué de la base militaire de la France au Gabon. Ces militaires gabonais ont suivi durant deux semaines une formation de perfectionnement pour maîtriser les savoir-faire nécessaires à leur participation à la mission des Nations Unies : tactique générale, fonctionnement d’un poste de commandement, droit des conflits armés, travail des cellules logistiques et informatiques, déplacement tactique, tir de combat etc. Le bataillon gabonais qui vient d’achever sa formation est composé d’un état-major et de trois compagnies des soldats de l’armée de Terre et...
(AFP 20/05/16)
L'ancien président de la commission l'Union africaine et candidat à l'élection présidentielle de 2016, Jean Ping, a affirmé vendredi être "devenu la cible à abattre" du régime d'Ali Bongo Ondimba, suite à des menaces de poursuites judiciaires. "Depuis un certain temps, je suis devenu la cible à abattre absolument", a déclaré l'opposant lors d'une conférence de presse à Libreville. Il a accusé le pouvoir de vouloir "instrumentaliser" la justice "pour tenter de (le) rendre inéligible". "C'est le sens que je donne à toutes ces dérives verbales que le pouvoir tente, avec une habileté machiavélique, d'attribuer aux opposants déterminés", a-t-il dit. La semaine dernière, le porte-parole du gouvernement Alain-Claude Bilie By Nzé avait menacé Jean Ping de poursuites judiciaires, après des...
(AFP 20/05/16)
Le syndicat national des magistrats gabonais (Synamag) a protesté vendredi contre les nominations récentes du Conseil de la magistrature, présidé par le chef de l'Etat Ali Bongo Ondimba, et dénoncé une instrumentalisation de l'exécutif sur le judiciaire. "Nous dénonçons des nominations qui violent les statuts de la magistrature", a affirmé vendredi à l'AFP le juge Claver Harnac Mbélé, membre du bureau exécutif du Synamag. Jeudi, les portes du Palais de justice de Libreville sont restées fermées et aucune audience n'a eu lieu, suite à ce mouvement d'humeur lancé par les magistrats. Selon les protestataires, certains magistrats de grades inférieurs ont été promus début mai à des postes auxquels ils ne devaient pas avoir accès, par exemple pour diriger des magistrats...
(Jeune Afrique 20/05/16)
À moins de quatre mois de l'élection présidentielle gabonaise, Claude Dumont-Beghi, avocate du chef de l'État, Ali Bongo Ondimba, depuis janvier 2014, prend la plume pour défendre son client. Me Dumont-Beghi publiera, le 7 juin, Le Gabon, de l’héritage au partage (Les éditions de l’Archipel). « Ce livre est l’occasion de tordre le cou à tous les mensonges et toutes les manipulations en se fondant en droit sur les faits et les preuves formelles », explique l’avocate. Un ouvrage sous forme de mise au point qu’elle évoquera notamment sur le plateau de l’émission Le Supplément, sur Canal+, qui lui consacrera un portrait et dont elle sera l’invitée dimanche 22 mai.
(RFI 20/05/16)
Au Gabon, le palais de justice de Libreville était fermé au public ce jeudi 19 mai. Les détenus qui attendaient leur jugement ont été ramenés en cellule. A l'origine de la grève, un mécontentement des magistrats. Ils protestent contre les récentes nominations du Conseil supérieur de la magistrature présidé par le président Ali Bongo. Toutes les entrées du palais de justice de Libreville étaient bloquées par des banderoles sur lesquelles on pouvait lire : « la justice est un pouvoir. Luttons pour son indépendance ». Pour les magistrats, la solution est d'ôter aux hommes politiques le pouvoir de nomination. Ils exigent que le chef de l'Etat ne préside plus le Conseil supérieur de la magistrature à l'origine des nominations à...
(Gabon Review 20/05/16)
Tonitruant comme à son habitude, le président de l’UPNR s’est lancé dans une incontinence verbale, lors d’un meeting animé par Jean Ping le 15 mai dernier à Mouila, distribuant les mauvais points à Yves-Fernand Mafoumbi, Bilie-By-Nze, Olam Gabon, Maixent Accrombessi et Ali Bongo. Figurant parmi les 6 superviseurs de la tournée de Jean Ping dans la Ngounié, Maître Louis Gaston Mayila, président de l’Union pour la nouvelle République (UPNR), n’a pas trouvé meilleure tribune, pour répondre au ministre de la Communication, que le meeting, à Mouila, de clôture de la randonnée politique de l’ancien président de la Commission de l’Union africaine. Ci-après, l’intégralité du speech de Louis-Gaston Mayila. «Je voudrais préciser une chose. J’ai entendu de mes propres oreilles le...
(Gabon Review 20/05/16)
Le secrétaire exécutif adjoint de l’Union nationale (UN) a récemment réaffirmé son adhésion à la dynamique DTE (destitution-transition-élection), lancée par l’Union sacrée pour la patrie (USP). Convaincu que la «libération du Gabon» du «régime Bongo-PDG» passe par la non-acceptation de la candidature d’Ali Bongo à la prochaine présidentielle, Paul-Marie Gondjout a récemment exprimé son adhésion à la dynamique lancée par l’Union sacrée pour la patrie (USP). Une dynamique axée sur la destitution, la transition puis l’élection (DTE). Au cours d’une conférence de presse tenue à Libreville, le 18 mai dernier, le secrétaire exécutif adjoint de l’Union nationale (UN) a assuré que cette option est «l’issue la plus opportune aujourd’hui pour favoriser l’émergence d’une vraie démocratie et d’un Gabon nouveau». Pour...
(Gabon Review 20/05/16)
Le Syndicat national des magistrats gabonais (Synamag) a dénoncé, le 19 mai courant, dans le hall du palais de justice de Libreville, les dysfonctionnements qui minent l’autorité judiciaire. Appelant à l’annulation des mesures individuelles adoptées lors du dernier Conseil supérieur de la magistrature, il a demandé le retrait des politiques de cette instance. Les dernières nominations effectuées au cours de la session du Conseil supérieur de la magistrature (CSM) du 10 mai dernier passent très mal. Respectivement promus premier président de la Cour d’appel judiciaire, présidents de chambre à la Cour d’appel judiciaire, conseiller et chargé d’étude Sidonie Flore Ouwé, Nancy Engadzas, Ebang Ondo Eyi, Anouchka Mabamba Mboumba et Michel Moudouma Moudouma ont, malgré eux, mis le feu à l’appareil...
(Gabon Review 20/05/16)
A quelques semaines de leurs congrès respectifs, les responsables de l’Union du peuple gabonais (UPG) et du Parti gabonais du centre indépendant (PGCI) ont été reçus par le président de la République. L’Union du peuple gabonais (UPG-Awendjé) et le Parti gabonais du centre indépendant (PGCI) s’apprêtent-ils à annoncer leur soutien à la candidature d’Ali Bongo pour la présidentielle à venir ? Si cette question se pose, notamment pour l’UPG, c’est que le discours du leader de ce parti a pris une tournure plutôt curieuse. Depuis son entrée au gouvernement, Mathieu Mboumba Nziengui semble, de plus en plus, proche du camp présidentiel. D’aucuns y voient une sorte de reconnaissance. Et si Gabonreview annoncait récemment que cette aile de l’UPG soutiendrait la...
(Gabon Review 20/05/16)
Se disant surpris de la récupération faite par le gouvernement de son discours sur l’«expédition» qu’il entend mener contre les «cafards», l’ancien président de la Commission de l’Union africaine a récemment tenu à s’expliquer. Si le gouvernement reste convaincu que le discours de Jean Ping, prononcé au cours de sa tournée dans le Woleu-Ntem il y a quelques mois, préfigure sinon un génocide à venir, du moins des massacres en série, le concerné affirme qu’il n’en est strictement rien. Durant de sa tournée dans la Ngounié, l’ancien président de la Commission de l’Union africaine s’est dit surpris par cette récupération. Le candidat déclaré à la prochaine présidentielle affirme que ses propos ont été déformés afin de semer le trouble dans...

Pages

(Gabon Review 05/08/14)
Revendiquant soit la hausse, soit le paiement de certaines primes dont la Prime pour incitation à la performance, les agents du Conseil économique et social ont initié, le 4 août, le premier mouvement d’humeur de l’histoire de cette institution vieille de 55 ans. Exaspérés par les comportements de leur hiérarchie, qui se refuse à ouvrir des discussions relatives à leurs revendications, les employés du Conseil économique et social ont initié, le 4 août dernier, la première grève de leur institution. «C’est la première fois que nous posons ce genre d’acte cela voudrait dire que nous sommes des gens sérieux, des agents assidus mais cette assiduité ne nous dispense pas de revendiquer», lance le porte-parole du collectif, poursuivant : «Nous revendiquons...
(Jeune Afrique 04/08/14)
La justice gabonaise s'est saisie du rapport d'audit sur les régies finacières dévoilé le 17 juillet dernier. Et c'est la gendarmerie qui enquête. Les audits font décidément florès au Gabon ! Enquêtes et rapports, en effet, se multiplient. Tous mettent en évidence un certain nombre de maux récurrents : absentéisme des fonctionnaires, gabegie, détournements de fonds, surfacturations, etc. Sauf que, jusqu'à présent, leurs conclusions ne sont presque jamais transmises à la justice. Le vent serait-il en train de tourner ? En rendant public, le 17 juillet, un résumé succinct d'un rapport d'audit consacré aux régies financières, Jean-Fidèle Otandault, directeur général du...
(Gabon Actu 04/08/14)
Libreville, Gabon (Gabonactu.com) – Les casses des bâtisses et autres garages situés dans l’emprise de la route nationale sur le tronçon PK5 – PK 12 reprennent dès ce lundi, selon un communiqué publié par le ministère de la Promotion des investissements, des infrastructures, de l’habitat et de l’aménagement du territoire. « Les occupants desdits bâtiments sont donc priés de bien vouloir prendre toutes les dispositions nécessaires afin de les libérer avant le 4 août 2014, date de démarrage des démolitions », invite le gouvernement. Le même communiqué annonce que « des ralentissements de la circulation sont à prévoir durant l’exécution des travaux ». Ces démolitions visent à élargir cette unique voie terrestre d’accès ou de sortie de Libreville. Il est...
(Gabon Review 04/08/14)
A l’invitation de l’African Presidential Center, l’Evêque et homme politique Mike S. Jocktane sera à Washington DC du 2 au 7 août 2014 afin de prendre part au sommet USA-Afrique sur le développement économique du continent, convoqué par le président Barack Obama du 4 au 6 août. En marge de cette rencontre de chefs d’Etats, de gouvernements et de plusieurs personnalités africaines, les concepteurs de cette messe ont mis à profit le séjour aux USA de l’ancien conseiller personnel du défunt président Omar Bongo, et aujourd’hui opposé au régime d’Ali Bongo, en organisant pour lui une série de rencontres avec d’autres leaders africains et américains aux fins d’une présentation de l’état de la démocratie au Gabon. Au cours de ces...
(Gabon Actu 04/08/14)
La société de téléphonie mobile Airtel Gabon a offert jeudi à Libreville, une session de coaching en dynamique de groupe à une centaine de chefs d’entreprises. La société de téléphonie mobile Airtel Gabon a offert une session de coaching en dynamique de groupe, à une centaine de chefs d’entreprises, jeudi à Libreville. Cette session, intitulée « Comment bâtir un esprit d’équipe conquérant ?» était animée par l’ancien gardien de but Camerounais, Joseph Antoine Bell, converti en coach de performance. Après un brillant exposé sur le thème, Joseph Antoine Bell, s’est prêté aux questions de l’auditoire, qui a manifesté une véritable soif de maîtriser l’ensemble des paramètres pouvant contribuer à la construction de l’esprit d’équipe conquérant au sein d’une entreprise. Comment...
(Gabon Actu 04/08/14)
Libreville, Gabon (Gabonactu.com) - Le chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba a quitté Libreville ce dimanche à 10 heures locales (9h TU) pour les Etats Unis d’Amérique (USA) où il participe à côté de ses paires au tout premier sommet USA - Afrique convoqué par le président américain Barack Obama. Barack Obama a invité 47 dirigeants africains à se rendre à Washington les 5 et 6 août prochains pour ce tout premier sommet. La rencontre a pour but, selon la Maison Blanche, à renforcer les liens des États-Unis avec "l'une des régions les plus dynamiques" du monde. Quasiment tous les pays africains sont invités à ce sommet sauf le Zimbabwe, le Soudan, la Guinée-Bissau, l'Égypte et Madagascar.
(Gabon Review 04/08/14)
Alors qu’un non-lieu et une relaxe pure et simple ont été prononcés au bénéfice du syndic judiciaire, poursuivi pour complicité de vol, violence par voie de fait, le procureur de la République près le tribunal de première instance de Libreville a aussitôt fait appel. En garde à vue depuis plus de deux semaines, Athanase Ndoye Loury vient d’être reconnu non coupable des faits qui lui sont reprochés, aussi bien par le plaignant que par le ministère public. Loin de faire l’unanimité, ce verdict est intervenu 48 heures après la mise en délibéré du dossier. Si pour le prévenu et sa défense, le verdict rendu par le tribunal de Libreville peut être assimilé à une victoire, il en va autrement pour...
(Gabon Review 04/08/14)
Dépités par les dysfonctionnements de l’institution judiciaire, deux avocats, Francis Nkea et Moubeyi Bouale, entendent saisir le Conseil supérieur de la magistrature pour demander une modification de la loi relative à la poursuite des juges. En choisissant le jour de la tenue du Conseil supérieur de la magistrature pour fustiger ce qui, pour certains magistrats, s’apparente à de «l’immunité», Me Francis Nkea et son confrère Moubeyi Bouale ont dit vouloir aller en guerre contre un fléau qui gangrène la corporation en permettant à certains magistrats d’entraver à leur guise les procédures judiciaires. «Nous avons l’impression que nos magistrats agissent de manière atypique et originale dans l’exercice de leurs fonctions», a affirmé, tout de go, Francis Nkea, au cours d’une conférence...
(APA 04/08/14)
Le gouvernement gabonais a annoncé samedi, à Libreville, la réactivation du dispositif d’alerte contre le virus Ebola, en prévention de l’épidémie de la fièvre hémorragique Ebola qui sévit dans certains pays d’Afrique de l’Ouest. Le ministre gabonais de la Santé, le professeur Fidèle Mengué M’Engouang a déclaré que son département en partenariat avec l’Agence nationale de l’aviation civile (ANAC) et les autorités aéroportuaires de Libreville ont mis en place une cellule de veille à même de contenir l’épidémie au cas où elle réapparait au Gabon. M. Mengué M’engouang a par ailleurs indiqué que des séances de formation des personnels soignants sont être dispensés afin d’apporter un riposte appropriée à ce virus très mortel et n’ayant pas encore de vaccin. En...
(Gabon Review 04/08/14)
Le ministère de l’Intérieur, de la Sécurité publique, de l’Immigration et de la Décentralisation vient de suspendre les opérations de délivrance d’autorisations de création d’entités religieuses. Voilà une décision qui devrait faire le bonheur des responsables des nombreuses églises qui pullulent à travers le pays. En décidant, au terme de la réunion du 31 juillet dernier, de suspendre, jusqu’à nouvel ordre, la délivrance des autorisations de création d’église en République gabonaise, le ministre de l’Intérieur, de la Sécurité publique, de l’Immigration et de la Décentralisation a visiblement soulagé nombre de pasteurs, apôtres et prophètes pour qui la concurrence semblait désormais difficile à contrer. Une concurrence jugée déloyale et qu’il a, d’ailleurs, déploré en fustigeant cette forme de «commerce» qu’est devenue...
(Gabon Review 04/08/14)
Ouverte le 29 juillet dernier, la première édition de ces rencontres professionnelles a pris fin en apothéose le 2 août dernier. À l’issue de quatre jours d’échange de compétences à travers les 6 modules retenus pour cette édition, les participants au séminaire de formation «les Sambas professionnels», ont dit avoir acquis de nouvelles connaissances. Durant cette session de formation, les participants ont pu se faire une idée du monde professionnel et de ses aléas. Dans l’ensemble, ils se sont montrés satisfaits de ces échanges qui les ont marqués. «Les leçons à tirer sont positives. En cinq jours, nous avons appris un tas de choses comme si nous avions passé une trentaine de jours avec ces personnes. Aujourd’hui, je me dis...
(Gabonews 04/08/14)
Jean –Damascène Khouilla, diecteur général de la santé au Gabon, rassure qu’il n’ y a jusqu’alors aucun cas déclaré de personne affectée par la fièvre Ebola au Gabon. Epidémie qui, malheureusement, refait surface dans le continent, principalement en Afrique de l’Ouest. Le directeur général de la Santé au Gabon s’est exprimé dans la presse locale, notamment L’Union, pour rassurer les gabonais sur la situation du Gabon face à ce phénomène. On retient en général que le Gabon ne semble pas menacé par ce fléau. Tout de même, ayant enregistré dans un passé récent trois (3) cas de cette épidémie Ebola, la direction a mis en place, avec l’appui de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), « la surveillance épidémiologique »...
(Gabon Eco 04/08/14)
Samedi 2 août, un véhicule transportant des membres de la chorale Sainte-Croix de Ndolou est entré en collision avec un autre véhicule de type pick-up, causant de blessés graves et des morts, semble-t-il. Pourtant, de nombreuses campagnes de la Direction Générale de la Sécurité Routière (DGSR) interpellent sur la prévention des accidents de la route. Un véhicule suburbain transportant 24 membres de la chorale Sainte-Croix de Ndolou est entré en collision avec un autre véhicule pick-up causant des blessés graves et des morts, semble t-il, samedi 2 août dernier sur la nationale. Selon des sources concordantes, la cause de cet accident serait un excès de vitesse suite à une dispute qui a éclaté entre deux membres de ladite chorale. Après...
(Gabon Review 04/08/14)
Une commission d’examen des plaintes formulées par de nombreux candidats se tient ce 4 août à Libreville sous la présidence du ministre de l’Education nationale. Alors que Gabonreview évoquait le mutisme et l’inertie des autorités face aux contestations des résultats du Baccalauréat 2014, ces dernières ont finalement réagi. A travers un communiqué publié le 2 août dernier, le ministre de l’Education nationale prend acte des recours intentés par les plaignants. A cet effet, «une commission d’examen desdits recours (se réunira le 4 août) au sein de la Direction générale des examens et concours (DGEC), sise à l’université Omar Bongo, à partir de 11 heures». «Tous les candidats concernés, sur l’ensemble du territoire national, par lesdits recours sont priés de se...
(Gabon Actu 04/08/14)
Libreville, Gabon (Gabonactu.com) - La direction de l’Aéroport de Libreville (ADL) a annoncé dans un communiqué des travaux d’envergure sur la piste de l’aéroport international Léon Mba de Libreville. Les travaux se dérouleront du 3 août au 1er septembre sur deux zones de la pistes en deux phases, annonce le communiqué. ADL ne précise, cependant pas la nature des travaux en question. Ce dimanche, le trafic est resté normal. Tous les vols ont quitté ou se sont posés sans problèmes. L'aéroport international Léon-Mba est le principal aéroport du Gabon. Situé dans la partie nord de la capitale Libreville. La capitale du Gabon, dispose d’un aéroport international depuis les années 1950. Des aménagements successifs lui ont permis d’accueillir au fil de...
(Ogooue Infos 01/08/14)
Sur instructions du Président de le République, Chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba, le Premier Ministre, Daniel Ona Ondo a présidé, le 30 juillet 2014 à son cabinet de travail et en présence de certains membres de son équipe concernés par les questions de santé et de Sécurité, un conseil de cabinet dans le but de prévenir la parution du virus Ebola sur le sol national. A l’occasion de cette rencontre, le ministre Fidèle Mengué M’engouang en charge de la santé a informé l’assistance des dispositions prises par le département dont il a la charge, en vue de prévenir l’apparition de cette épidémie déjà signalée dans plusieurs pays d’Afrique de l’Ouest, notamment au Nigéria, en Siéra Leone et en Guinée...
(Gabonews 01/08/14)
Guy-Bertrand Mapangou a rencontré les responsables des communautés chrétiennes issues du mouvement pentecôtiste, charismatique et de réveil pour leur signifier un certain nombre de mesures dont la suspension de la délivrance des autorisations de création des églises et la dissolution des fédérations non affiliées. Le ministre de l’Intérieur a tenu à relever les différents griefs qui sont reprochés à cette communauté pentecôtiste, charismatique et de réveil appelée souvent « Eglises éveillées ». Parmi ceux-ci la pollution sonore dont sont rendues coupables ces églises dans les quartiers populaires comme dans les quartiers résidentiels. D’ailleurs, plusieurs plaintes ont fait la une des journaux depuis quelques années, le cas de cette église en plein cœur des Hauts de Guégué qui a définitivement perturbé...
(Gabon Review 01/08/14)
Au terme d’une audience animée, le ministère public a requis une peine, conforme à l’article 292 du Code pénal. L’audience correctionnelle du 30 juillet dernier s’est penchée pendant plus de cinq heures d’horloge l’affaire Ndoye Loury. Accusé de complicité de vol et violence par voie de fait pour avoir, dit-on, saisi les biens d’une entreprise sur la base d’un jugement commercial rendu par le tribunal pénal de Libreville, le syndic judiciaire s’est attaché les services de 2 avocats, Rémy Bantsantsa et Jean Pierre Akumbu. C’est un procès riche en argumentaires et en contradictions auquel le public présent a eu droit. De part et d’autre, les avocats n’ont pas été avares de formules rhétoriques. «Il y a soustraction frauduleuse du bien...
(Gabon Eco 01/08/14)
Alors que l’ épidémie de virus Ebola continue de sévir dans plusieurs pays d’Afrique de l'ouest, le gouvernement gabonais réuni mercredi 30 juillet en session interministérielle a décidé de la mise en place d'un plan national de surveillance dans les ports et les aéroports du pays. Frappé il y a plusieurs années, notamment en 1994 et en 1996 par une épidémie liée au virus Ebola qui avait fait plusieurs victimes à Makokou ( nord-ouest), le Gabon est dorénavant en alerte face à la propagation rapide de ce virus dans une partie de l'Afrique de l'ouest notamment en Sierra Leone et en Guinée Conakry. Au cours d'une réunion interministérielle organisée mercredi 30 juillet 2014, le gouvernement a annoncé la mise en...
(Gabon Eco 01/08/14)
A l'exemple des paroles du tube "Papa où t'es" du chanteur Stromae sur la démission des pères au sein de la cellule familiale, les Gabonais s'interrogent sur l'inaction de la justice suite au scandale de l'audit des comptes du Trésor public effectué par la Direction Générale du Contrôle des Ressources et des Charges Publiques (DGCRCP) qui a révélé un système mafieux de détournement des deniers de l'Etat. Après la publication partielle des résultats de l'audit des comptes du Trésor public concernant le paiement des fournisseurs de l'Etat qui a donc mis au grand jour un vaste réseaux de détournement via : des surfacturations, des entreprises prête-nom, des marchés fictifs et des appels d'offre de gré à gré, aucune procédure judiciaire...

Pages

(Gabon Eco 12/06/13)
Le journal français «Les Echos» dans sa parution du lundi 10 juin, a placé l’entreprise pétrolière Maurel&Prom dans la liste des entreprises qui auraient un contentieux avec l’Etat gabonais. Il se serait basé semble-t-il sur les explications d’un représentant officiel du ministère gabonais du Pétrole. Il semblerait que le litige entre Addax Petroleum, filiale du groupe chinois Sinopec et l’Etat gabonais suscite de vives réactions de la part de la presse française qui chercherait à savoir quelle sera la prochaine entreprise pétrolière qui se verra congédiée par le Gabon. «Classées par le gouvernement gabonais parmi les entreprises qui pratiquent l’évasion fiscale, Maurel & Prom et Canadian Natural Resources sont, à notre avis, dans le collimateur et pourraient perdre leurs licences»,...
(L'Union 12/06/13)
Les dirigeants d'Addax Petroleum se préparent depuis quelques jours à un bras de fer judiciaire avec le Gabon. Pour avoir été dépossédée du gisement pétrolier d’Obangue, la compagnie pétrolière à capitaux chinois vient de porter le différend qui l’oppose aux autorités gabonaises devant la Cour internationale d’arbitrage de Paris. Elle réclame 170 milliards de francs à l'Etat. Mais elle n'est pas la seule entité dans la tourmente. Au Cameroun, Siat Gabon n'est pas en odeur de sainteté. L’opération d’ouverture de 30 % du capital de l’agro-industriel belge est bloquée dans ce pays depuis que Théodore Edjangue, président de la Commission des marchés financiers (CMF), régulateur du marché boursier camerounais, a décidé de boycotter les actions de cette société. Seules deux...
(Infos Plus Gabon 12/06/13)
Le quotidien l'Union a rapporté que le Gabon arrive en tête des pays francophones pour la consommation de champagne avec 223 000 bouteilles vendues en 2012, devant le Maroc (200 625 bouteilles) et le Congo Brazzaville qui prend la troisième place avec 187 024 bouteilles. Sur l’ensemble du continent Africain, le Gabon, peuplé de 1,5 million d’habitants occupe la 3e place pour la consommation de champagne derrière le Nigeria (688 355 bouteilles) et l’Afrique du Sud (443 016 bouteilles). Le journal écrit qu'en 10 ans, les ventes de champagne ont triplé en Afrique et progressé de 12% en 2012. En 2011, les Africains avaient consommé plus de 10 millions de bouteilles de champagne sur un total de 323 millions de bouteilles vendues à travers le monde.
(L'Union 11/06/13)
Son introduction à la Bourse des valeurs mobilières d’Afrique centrale (BVMAC) et l'ouverture de 30% de son capital par cession en numéraire de 1 170 000 actions par appel public à l’épargne sur le marché financier de la sous-région ne sont pas vraiment du goût des financiers camerounais. Le président de la Commission des marchés financiers du Cameroun (CMF) Théodore Edjangué vient de demander aux investisseurs camerounais de ne pas acheter des actions de Siat Gabon estimant que c’est une « une opération risquée ». Un mois plus tôt, il avait dénoncé l’«illégalité» de l’opération de Siat Gabon sur le territoire camerounais pour non réception du visa de la CMF. Sauf que la Commission de surveillance du marché financier de...
(Gabon Review 10/06/13)
Pour avoir été dépossédé du gisement pétrolier d’Obangue, la compagnie pétrolière à capitaux chinois, Addax Petroleum vient de porter le différend qui l’oppose aux autorités gabonaises devant la Cour internationale d’arbitrage de Paris, spécialisée dans la résolution des litiges commerciaux internationaux. L’annonce faite en avril dernier par la société Addax Petroleum, filiale de Sinopec, de saisir toutes les juridictions compétentes pour contester la décision de Libreville de ne pas renouveler sa concession sur le permis Obangué, semble se concrétiser au regard de la saisine par cette compagnie, le 5 juin 2013, du tribunal arbitral de la Chambre de commerce international de Paris (CCI). Pour étudier cette plainte, un pool d’arbitres a été constitué qui est coiffé par le juriste suisse...
(Gabon Review 08/06/13)
Pour avoir été dépossédé du gisement pétrolier d’Obangue, la compagnie pétrolière à capitaux chinois, Addax Petroleum vient de porter le différend qui l’oppose aux autorités gabonaises devant la Cour internationale d’arbitrage de Paris, spécialisée dans la résolution des litiges commerciaux internationaux. L’annonce faite en avril dernier par la société Addax Petroleum, filiale de Sinopec, de saisir toutes les juridictions compétentes pour contester la décision de Libreville de ne pas renouveler sa concession sur le permis Obangué, semble se concrétiser au regard de la saisine par cette compagnie, le 5 juin 2013, du tribunal arbitral de la Chambre de commerce international de Paris (CCI). Pour étudier cette plainte, un pool d’arbitres a été constitué qui est coiffé par le juriste suisse...
(Nouvelles du Gabon 07/06/13)
Des commerçants nigérians ont mis une stratégie en place en collaboration avec des agents de la douane de l’ADL, qui vise à faire passer des produits pharmaceutiques et alimentaires. Les responsables de ce trafic sont des sujets nigérians parmi lesquelles un certain Hilary Apam, avec son groupe Stanley et Isusu. Ces derniers réussissent, par un stratagème de fausses déclarations de marchandises, à faire entrer au Gabon des médicaments vendus à la sauvette, et qui prennent d’autres directions. Lesdites marchandises, selon notre enquête, ne font l’objet d’aucun contrôle de douane. C’est du moins ce qu’a affirmé une source d’une société de l’aéroport. En effet, celle-ci affirme qu’aucun contrôle physique n’est possible sur les marchandises de ce groupe de nigérians. C’est ainsi...
(L'Union 07/06/13)
L’intégration régionale est un instrument essentiel pour aider l’Afrique à accroître sa compétitivité, diversifier sa base économique et créer suffisamment d’emplois pour sa population jeune et en rapide voie d’urbanisation, indique le dernier rapport mondiale 2013 sur la compétitivité en Afrique. Pour la Banque mondiale, quatre conditions sont à prendre en compte. La première est de combler le retard de compétitivité. La compétitivité de l’Afrique dans son ensemble est à la traîne par rapport à d’autres régions émergentes, surtout s’agissant de la qualité des institutions, des infrastructures, etc. La seconde est de faciliter les échanges. Les exportations africaines restent trop fortement axées sur les produits de base et la part du continent dans les échanges mondiaux reste faible, malgré l’existence...
(Gabon Eco 06/06/13)
Après trois jours de grève, le Syndicat des Transporteurs Terrestres du Gabon a décidé de reprendre ses activités ce matin. Une nouvelle qui ne peut que réjouir les populations librevilloises qui n’ont que trop souffert depuis le début de cette semaine. Bonne nouvelle pour les usagers de la route à Libreville. Après trois pratiquement sans trafic, les chauffeurs de taxi ont repris leurs activités ce matin. Ces derniers avaient cessé toute activité pour protester, disaient-ils, contre le racket dont ils seraient victimes de la part des policiers. Une grève qui a créé la surprise de leur ministère de tutelle, qui a dit ne pas avoir été informé de cette décision. « On n’a pas été informé et ne savons pas...
(Gabonews 06/06/13)
Une forte délégation du ministère de l’Agriculture, de l’Elevage, de la Pêche et du Développement Rural séjourne, actuellement, sur le territoire du Royaume du Maroc où, elle a été reçue en, audience par l’ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire – Haut représentant de la République Gabonaise au Maroc, S.E.M. Abdu Razzaq Guy Kambogo. La délégation conduite par Julien Eko Ndong, Directeur de cabinet du Ministre, et forte de plusieurs dirigeants et hauts responsables des principales directions générales du ministère de l’Agriculture, de l’Elevage, de la Pêche et du Développement Rural , est venue prolonger les discussions, déjà amorcées par Monsieur le Ministre Julien Nkoghé Békalé, lors de précédents séjours. S.E.M. Abdu Razzaq Guy Kambogo a dit, aux uns et aux autres, sa...
(Les Echos 06/06/13)
Accueillis dans l'enthousiasme lors de leur arrivée en Afrique, les investisseurs chinois commencent à déchanter avec la multiplication des conflits qui les opposent aux Etats africains, qui ont trouvé une illustration avec le différend entre Addax, filiale de Sinopec, et les autorités gabonaises. Au coeur de ce conflit, le gisement pétrolier d'Obangue que Libreville a transféré vers la compagnie publique Gabon Oil Co (GOC) alors qu'il était jusque là exploité par Addax. Des hauts fonctionnaires gabonais du ministère du Pétrole ont déclaré en mai qu'Addax ne s'était pas acquitté de certains droits de douane et que le groupe s'était soustraits à certaines lois. Certaines sources avancent que la filiale de Sinopec pourrait perdre ses licences d'exploitations dans l'ancienne colonie française...
(Infos Gabon 06/06/13)
S’imprégner de l’avancement de la palmeraie d’Olam Palm Gabon dans la ville de Kango sur la nationale 1, était le but de la visite effectuée vendredi dernier par le ministre gabonais de l’Agriculture, Julien Nkoghé Békale en présence du Directeur Général d’Olam Gabon, Gagan Gupta. Le Ministre gabonais de l’Agriculture, Julien Nkoghé Bekalé s’est rendu vendredi dernier sur le site de la palmeraie d’Awalad’Olam Palm Gabon, dans la ville de Kango sur la nationale 1, pour y constater son état d’avancement. Il s’agissait pour le ministre d’observer sur place les progrès et développements de cette plantation de palmier à huile ainsi que la manière dont Olam Palm Gabon a su respecter les normes environnementales imposées et dépasser les contraintes écologiques...
(Infos Gabon 05/06/13)
La 13e conférence générale de l’Association des universités africaines qui avait débuté le 28 mai dernier sous le thème « Transformer l’enseignement supérieur africaine pour l’employabilité des diplômes et le développement socio-économique » a clôturé ses assisses vendredi à Libreville. Pendant près de quatre jours, les participants se sont penchés sur l’analyse des problèmes relatifs à la compétitivité, au renforcement de la gouvernance, à la quête de l’excellence et la performance des universités africaines. Ce point ainsi développé a conduit à la mise en place d’un nouveau conseil d’administration. Le ministre délégué à l’enseignement professionnel, très satisfait par l’organisation de cette rencontre, a tenu à exprimer son désir de voir les recommandations issues des travaux de ladite conférence être mises...
(L'Union 05/06/13)
C'est ce qu'a voulu démontré le président du Conseil économique et social (C.E.S), Paul Biyoghe Mba, lors de la journée portes ouvertes organisée la semaine dernière. Il s'est attelé, ce 29 mai, à édifier l'opinion sur les missions et prérogatives constitutionnelles de l'institution dont il a la charge. '' Elle n'est ni l'arbitrage, ni la médiation '', a-t-il argumenté. Institution constitutionnelle, le C.E.S ne donne que des avis sur la formulation et la mise en œuvre des politiques publiques. Le conseil ne prend donc pas de décision et n'a pas non plus la contrainte de la mise en œuvre. Il aide juste le gouvernement à prendre une décision puisqu'il peut être plus critique. N'émettre que des avis est certes une...
(Infos Gabon 05/06/13)
La Banque gabonaise et française d’investissement (BGFIbank) se porte bien à en juger par les résultats de l’exercice 2012. Au cours d’un cocktail de présentation de ses performances annuelles et de ses nouvelles ambitions, le Président directeur général de BGFIbank, Henry Claude Oyima a indiqué que le groupe a réalisé 3OOO milliards de francs en termes de total bilan en 2012 soit une hausse de 32% par rapport à 2011. La Banque gabonaise et française d’investissement (BGFIbank) se porte bien, et les résultats issus de l’exercice 2012 en sont la parfaite illustration selon le Président directeur général du groupe BFGIBank, Henry Claude Oyima qui, lors de la cérémonie de présentation de ses performances annuelles et de des nouvelles ambitions de...
(Gabon Review 05/06/13)
Après les diverses phases de sensibilisation en vue d’encourager les opérateurs économiques gabonais à prendre part au forum Futurallia 2013, qui s’ouvre le mercredi 5 juin 2013 à Istanbul (Turquie), le Gabon est présent à travers le ministère des PME et de l’Artisanat, l’Apiex, ainsi que la Chambre de commerce. Pour les opérateurs économiques gabonais, le forum d’Istanbul est l’occasion de s’inscrire dans la dynamisation de l’axe Libreville-Ankara, conformément à la dernière visite à Libreville du Premier ministre turc, Recep Tayyip Erdogan, à l’issue de laquelle il avait annoncé la volonté de la Turquie de porter de 50 à 100 millions de dollars ses échanges commerciaux avec le Gabon d’ici à 2015. Sont donc présents à Istanbul, le ministère gabonais...
(Jeune Afrique 05/06/13)
Le patron de la Caisse des dépôts et consignations a une mission: soutenir via ses investissements la politique de développement de Libreville et, partant, contribuer à la lutte contre le chômage. L'après-midi tire à sa fin, ce 17 mai à Libreville. Alain Ditona Moussavou, directeur général de la Caisse des dépôts et consignations (CDC) du Gabon depuis 2011, jubile : la réunion du conseil d'administration qui vient de s'achever a validé les résultats de son tout premier exercice, clos le 31 décembre 2012. Ceux-ci sont plutôt bons : le chiffre d'affaires de son institution s'est établi à 9,15 millions d'euros (6 milliards de F CFA), pour un résultat net de 2,45 millions d'euros. « Lorsque nous avons démarré nos activités,...
(Gabon Eco 04/06/13)
La grève des taximen a considérablement paralysé les activités économiques dans la capitale gabonaise où aller d’un point à un autre était ce lundi était un véritable parcours du combattant. Le Syndicat libre des transporteurs terrestres du Gabon (SYLTEG) à l’origine du mouvement s’est probablement frotté les mains au regard de la souffrance infligée aux paisibles citoyens loin des dérives policières dénoncées par les grévistes. Les grévistes auraient utilisé cette arme « de destruction massive » pour exprimer leur mécontentent contre les policiers et les gendarmes qui exigent de l’argent aux taximen même s’ils sont en règle. Les répercutions dans le domaine économique ont probablement été très graves. Certaines personnes étaient incapables d’arriver à leur poste de travail. Les commerces...
(Gabon Review 04/06/13)
La grève générale initiée par le président du Syndicat libre des transporteurs terrestres du Gabon (SYLTG), Jean Robert Menié a bel et bien eu lieu ce lundi 3 juin, boycottant ainsi la contre-offensive d’Emmanuel Mbongo Fausther, leader d’un syndicat rival, qui, la veille, demandait aux taximen de ne pas respecter le mot d’ordre de son confrère. Décidément, Jean Robert Menié n’a pas perdu de sa popularité. Si l’on s’en tient au nombre de taximen ayant favorablement répondu à son appel à la grève générale lancé il y a une semaine. Contrairement à d’autres, il apparaît bien évidemment qu’aussi bien pour sa personne que pour les combats qu’il mène, l’homme bénéficie encore de la confiance d’une grande majorité des syndicalistes du...
(Gabon Eco 04/06/13)
La grève des conducteurs de taxi a pris effet ce lundi 3 juin. Le trafic routier s’est fait difficilement dans les rues de Libreville et les quelques taxis en circulation ont fait payer un lourd tribut aux usagers. Faisant monter les enchères pour octroyer une précieuse place dans leurs véhicules, les « arnaqués » s’en sont donnés à cœur joie à « l’arnaque » des usagers éternelles victimes de leurs guégerres interminables avec les forces de l’ordre. Depuis hier matin dans les rues de Libreville, trouver un taxi pour se déplacer relève du parcours du combattant. Les plus téméraires se livrent à de véritables bagarres, allant jusqu’à se salir et se bousculer pour accéder aux transports en commun. D’autres, résignés,...

Pages