Gabon | Africatime
Mardi 25 Avril 2017

Gabon

(Jeune Afrique 21/04/16)
Depuis dimanche, une nouvelle polémique agite le Gabon. Mais la demande en paternité que Joyce Ondo, qui se présente comme l'ancienne compagne d'Ali Bongo Ondimba, affirme avoir déposée devant un tribunal français ne devrait pas avoir de répercussions immédiates pour le chef de l'État gabonais. Présentant sa fille comme la « Mazarine du Gabon » dans une interview parue dans le Journal du dimanche (JDD) daté du 17 avril, Joyce Ondo explique son geste par le refus du chef de l’État de...
(Gabon Review 21/04/16)
Le président de la République est annoncé le 22 avril prochain aux Etats-Unis, où il prendra part à la signature de l’accord obtenu à l’issue de la 21e Conférence des parties (Cop21). Quatre mois après la 21e Conférence des parties organisée en France, à laquelle a pris part le Gabon, Ali Bongo est attendu au siège des Nations-Unies, à New York. Le 23 avril prochain, le président gabonais devrait prendre part à la cérémonie officielle de signature de l’accord obtenu à l’issue de la 21e Conférence des parties (Cop21), a annoncé le 20 avril courant le secrétariat général du gouvernement. Pour les autorités de Libreville, «cette importante visite de travail du chef de l’Etat témoigne également de ce que le...
(Gabon Review 21/04/16)
Dans le cadre leurs missions, les ministères de l’Economie, de la Promotion des investissements et celui de la Formation professionnelle ont lancé, depuis le 25 mars dernier, en collaboration avec l’Union Européenne, un projet d’appui à la formation et l’insertion professionnelles (AFIP), destiné aux jeunes gabonais en situation d’échec scolaire ou de chômage et précarité. 3000 jeunes gabonais, âgés de 16 à 25 ans, en situation d’échec scolaire, de chômage et de précarité sociale auront désormais une occasion de qualification et d’insertion professionnelle avec le projet d’Appui à la formation professionnelle (AFIP) que viennent de mettre sur pied les ministères de l’Economie et celui de la Formation professionnelle en collaboration avec l’Union Européenne. Selon Paterne Njambou, Henri Claude Mbina et...
(Gabon Review 21/04/16)
En marge du conseil d’administration tenu le 20 avril courant, le PCA de la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG) est revenu sur les différents investissements prévus par son entreprise en vue satisfaire les clients et a procédé au lancement du nouveau système de paiement de factures en ligne, conçu en partenariat avec la BGFI Bank. La Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG) dispose désormais d’un nouveau système de paiement de factures en ligne dénommé BGFIMobile, conçu en partenariat avec la BGFI Bank. D’un usage facile et permettant payer des factures sans effectuer le moindre déplacement, le service a été officiellement lancé le 20 avril courant, au cours d’une conférence de presse animée par Patrice Fonlladosa, le PCA...
(Gabon Review 21/04/16)
Le Conseil national de la comptabilité (CNC) a tenu sa première assemblée plénière, le 20 avril à Libreville. Objectif : se positionner comme un véritable outil de rationalisation et de formalisation de l’information financière et comptable. Sous la présidence du ministre du Budget, le Conseil national de la comptabilité (CNC) a tenu sa première assemblée plénière le 20 avril courant à Libreville. L’occasion pour Christian Magnagna de refaire l’historique de cette entité. «C’est en 1995 que le gouvernement avait cru bon de doter notre pays d’un conseil supérieur de la comptabilité pour répondre aux objectifs de développement économique et d’intégration régionale», a rappelé le président du CNC, soulignant que cette entité devait permettre aux différentes administrations d’améliorer la présentation, la...
(Gabon Review 21/04/16)
En prévision, ce samedi 23 avril 2016 à Lambaréné, du premier congrès de l’Alliance pour un nouveau Gabon (ANG), parti politique se réclamant de l’opposition, quelques questions ont été posées à son président, le Dr Akuré-Davin. Un aperçu de la stratégie de l’opposition. Gabonreview : Pourquoi Lambaréné comme lieu du premier congrès ordinaire du parti politique que vous présidez ? Dr Akuré-Davin : C’est parce que Lambaréné est considéré par beaucoup de nos militants comme notre fief électoral. En effet, c’est à Lambaréné, chef lieu de la province du Moyen-Ogooué que nous avons la totalité de nos conseillers municipaux, qui sont au nombre de neuf. C’est pour cette raison que nous avons souhaité organiser cette manifestation dans cette ville située...
(Gabon Review 21/04/16)
Dans la journée du 20 avril courant, un violent incendie a ravagé plusieurs habitations à Oyem, peu après que des localités de la province aient été touchées par d’autres accidents naturels. La province du Woleu-Ntem est l’objet de plusieurs accidents ces dernières semaines. Après la ville de Mitzic, où près d’une dizaine de familles ont vu leurs habitations dévastées par les intempéries, et l’orage s’étant abattu le 8 avril dernier sur le canton Nyè, dans le département du Woleu, le tour est revenu au 2e arrondissement de la ville d’Oyem. Le mercredi 20 avril 2016, un violent incendie a ravagé plusieurs maisons dans le quartier Adjougou, qui n’a pas laissé insensible le gouvernement, particulièrement le Premier ministre, originaire de la...
(APA 21/04/16)
APA-Yaoundé (Cameroun) - Les fonds levés sur le marché la Banque des Etats de l'Afrique centrale (BEAC) se sont chiffrés à 635,8 milliards FCFA en 2015, contre 312,4 milliards FCFA un an auparavant, selon le conseil de surveillance de la cellule de règlements des titres (CRCT) de l’Institut d’émission. Cette forte hausse du recours au marché des titres publics par le Cameroun, le Gabon, la Guinée Equatoriale et le Tchad, et à l'exception notable de la Centrafrique qui sort péniblement d'une longue crise sociopolitique, intervient dans un contexte économique mondial marqué par le resserrement de la liquidité bancaire survenu depuis le premier semestre 2015, en rapport avec la faiblesse des cours du pétrole. Selon le CRCT, le recours des Etats...
(Agence Ecofin 21/04/16)
Dans le cadre du suivi des dossiers de coopération entre le Gabon et l'Egypte rouverts en février dernier, le ministre de l’Economie numérique, Pastor Ngoua N’neme s’est entretenu récemment avec Hisham Fathy Mostafa, ambassadeur de la République arabe d'Egypte, et Nadia Derafa, Directrice du développement de l'entreprise égyptienne Elsewedy. L’objectif de cette rencontre était lié à des questions de financement par le groupe égyptien du projet de déploiement de la fibre optique de certaines villes du Gabon, du projet de Data Center national et du projet de mutualisation des tours de diffusion baptisé « Gabon Towers ». Très peu d’informations ont filtré concernant cette rencontre mais, l’on sait que tous ces projets Elsewedy sont le fruit de la visite officielle...
(Gabon Review 20/04/16)
Dans un communiqué publié le 19 avril courant, le palais du bord de mer s’est insurgé du refus de certains membres de l’opposition à prendre part à la concertation sur la sécurité sous-régionale convoquée la vielle. En refusant de participer à ce qu’ils ont qualifié d’initiative «apparemment anodine et bienveillante» bien que relevant «du dilatoire» et semblant «cacher une toute autre réalité», les opposants réunis au sein de l’Union sacrée pour la patrie n’ont pas manqué de susciter le courroux et la déception de la présidence de la République. Alors que l’invitation du chef de l’Etat à l’endroit des leadeurs politiques du pays avait pour objectif de discuter des questions de sécurité nationale à l’heure où les attaques terroristes menacent...
(Gabon Actu 20/04/16)
Le Gabon se situe à la 100ème place sur 180 pays dans le classement 2016 de la liberté de la presse établi par l’ONG Reporter sans frontières (RSF), publié ce mercredi à Paris. Le Gabon perd 5 points par rapport à 2015, année où le pays était classé 95ème mondial. « La culture d’une presse indépendante n’est pas encore établie. L’essentiel des publications sont partisanes et l’auto-censure extrêmement prégnante. Les journalistes qui tentent de faire leur métier de façon équilibrée sont régulièrement ciblés par le gouvernement, les partis politiques ou les hommes d’affaires. Le gouvernement a annoncé en 2015 une réforme du code de la communication comprenant notamment la dépénalisation des délits de presse. La loi n’a toujours pas vu...
(Gabon Review 20/04/16)
Accusé de subtilisation de documents comptables, l’agent comptable de l’Assemblée nationale, un proche de Guy Nzouba Ndama, a été interpellé par la DGR. Sa mise en garde à vue est consécutive à une action en justice initiée par le nouveau questeur. Après le départ de Guy Nzouba Ndama, la saga de l’Assemblée nationale est loin d’être achevée, surtout avec l’éclosion d’une nouvelle affaire. De bonne source, le nouveau questeur de la chambre basse du Parlement, Ferdinand Evariste Mbadinga Mombo, a entrepris une poursuite judicaire contre Jean-Pierre Doukaga Kassa, agent compatble de l’institution. Motif ? Ce celui-ci aurait emporté avec lui des documents comptables de l’Assemblée nationale. On se souvient en effet que, le 30 mars dernier, des éléments de la...
(Gabon Review 20/04/16)
Dans le but d’offrir aux petites et moyennes entreprises plus de facilités administratives, l’ouverture d’une salle dédiée à Libreville a récemment été annoncée. Au cours de son passage à l’émission «Le Nzimba» sur Gabon Télévision, la ministre du Commerce a affirmé sa volonté d’accompagner les PME, qui n’ont cessé de fustiger le peu d’intérêt de l’Etat à leur égard. L’objectif de Madeleine Berre est de faciliter les procédures administratives en mettant à disposition les outils pour le développement des différentes activités. L’ouverture d’une salle administrative au ministère du Commerce fait partie de la stratégie d’accompagnement des PME. «On a estimé qu’il fallait qu’il y ait un espace dédié pour que la PME puisse se sentir chez elle dans notre ministère...
(Gabon Review 20/04/16)
Lassés de voir leurs situations administratives non régularisées depuis quatre ans pour les uns et sept ans pour les autres, les agents du ministère de Mines ont décidé, le 19 avril courant, de se mettre en grève illimitée. L’immeuble du 2-Décembre abritant le ministère des Mines et son démembrement, le laboratoire, au quartier Ancienne Sobraga, étaient envahis, le 19 avril courant, par des agents qui observent un mouvement de grève. Interrogé sur les raisons de leur montée au créneau, Sylvestre Mezué, le président du Syndicat des professionnels des mines (Sypromines), a fait savoir que leur mouvement fait suite à un préavis de grève introduit auprès du ministre des Mines depuis la semaine dernière. Les agents revendiquent, entre autres, la régularisation...
(Gabon Review 20/04/16)
Réagissant aux propos tenus il y a quelques jours par l’ancien président de l’Assemblée nationale, le ministre de la Communication s’est servi du même canal, RFI, pour l’accuser, le mardi 19 avril courant, de mensonge et vol. Après le passage de Guy Nzouba Ndama, le tour est revenu, le 19 avril courant, à Alain-Claude Bilie-By-Nze de donner sa lecture de l’actualité politique nationale sur Radio France international (RFI). Intervenant dans le cadre de l’émission «Invité Afrique» de Christophe Boisbouvier, le ministre gabonais de la Communication n’est pas allé par quatre chemins pour battre en brèche les propos tenus par l’ancien président de l’Assemblée nationale sur la même radio. Au cours de ce qui est apparu comme une sorte de droit...
(Gabon Actu 20/04/16)
Plusieurs quartiers de la petite ville traditionnellement paisible de Tchibanga, capitale provinciale de la Nyanga, ont été envahis par l’eau du fleuve Nyanga sorti de son lit après une pluie diluvienne, rapporte Radio Gabon, la radio nationale gabonaise. Plusieurs résidents de la ville se sont réveillés en sanglant, les uns se surprenant au milieu de l’eau. Des enfants y compris des adultes ont failli être emportés par l’eau qui a détruit leurs habitations. Au petit matin, les populations ont découvert un spectacle désolant. Cases en terre battue écroulées, congélateurs et autres ustensiles de cuisine flottant, bananiers et autres plantes déracinés… « J’ai tout perdu. Mon matelas, mon congélateur et tous mes vêtements sont partis », a témoigné une victime sur...
(Gabon Review 20/04/16)
Après avoir été l’objet de vives moqueries, l’ambassade du Gabon en France a publié un démenti, affirmant que le courant n’a jamais été coupé sans rien dire pour autant sur les arriérés de paiement. L’ambassadeur du Gabon en France est actuellement la cible de moqueries. Et pour cause : la transmission par ERDF, gestionnaire du réseau de distribution d’électricité en France, d’un avertissement préfigurant une rupture prochaine de la fourniture en énergie électrique. Motif invoqué par le fournisseur ? Le «non-paiement des factures EDF de l’alimentation électrique des locaux de l’ambassade de la République du Gabon» en France. La note, que des commentateurs considèrent comme «une honte pour le Gabon» et «une énième injure», a suscité courroux et attaques en...
(TV5 19/04/16)
Le porte-parole du gouvernement gabonais estime qu'il s'agit d'une "affaire privée" mais le scandale guette. Ali Bongo Ondimba est assigné en reconnaissance de paternité. A quatre mois de la prochaine élection présidentielle, l'affaire embrase les réseaux sociaux et embarrasse le pouvoir : la polémique sur la filiation du président pourrait être relancée. Joyce Ondo vit en France, à Angers. Sa fille est une adolescente de 17 ans. Elle serait la fille du Président de la république du Gabon, Ali Bongo Odemba. Joyce Ondo affirme avoir rencontré Ali Bongo au lycée, en mai 1994. Sa fille Amissa Albertine, qui est née le 26 mai 1998, aurait hérité du prénom d'une de ses soeurs décédés. La jeune femme a choisi le JDD...
(Gabon Eco 19/04/16)
Le Gabon est un cas d’école, un véritable paradoxe socio-économique ! En effet, il appartient de par son Produit Intérieur Brut (PIB) au groupe des Pays à Revenus Intermédiaires (PRI) et dans le même temps, il est classé parmi les pays les moins avancés, PMA, en raison de ses indicateurs sociaux. Un vrai paradoxe ! Grâce au pétrole et à la faible population (un peu plus de 1.800.000 habitants), le pouvoir d’achat moyen des populations gabonaises est historiquement, supérieur à celui des pays d’Afrique subsaharienne. Le Revenu National Brut (RNB) par habitant s’établit en 2013 à 10 650 dollars américains pas moins de 6.500.00 francs par an. C’est le deuxième pays d’Afrique à se targuer d’avoir un tel revenu par...
(RFI 19/04/16)
Un nouveau scandale éclabousse le président gabonais, Ali Bongo Ondimba. Joyce Ondo, résidant en France, a au nom de sa fille Amissa, assigné Ali Bongo en reconnaissance de paternité. Le tribunal d'Angers est saisi de cette demande. Ali Bongo risque de devoir se plier à un test ADN à très haut risque. A quatre mois de la prochaine élection présidentielle, Ali Bongo n'a pas encore réagi, mais les Gabonais se défoulent sur les réseaux sociaux. La présidence de la République n'a pas réagi à l'annonce de ce nouveau scandale. Un haut cadre de la République a estimé qu'il s'agissait d'une affaire strictement privée. Même réaction de la part d'un opposant. Cependant, sur les réseaux sociaux, les Gabonais se défoulent. «...

Pages

(Gabon Review 26/07/14)
Le Premier ministre Daniel Ona Ondo a présenté aux autorités burkinabé, au nom du Gabon, les condoléances pour le décès de Gérard Kango Ouédraogo. Le Premier ministre a paraphé le 23 juillet 2014, au nom du Gabon, le livre de condoléances ouvert par le consulat général du Burkina Faso à Libreville suite du décès de Gérard Kango Ouédraogo, ancien président de l’Assemblée nationale et ancien Premier ministre de la Haute-Volta, actuel Burkina Faso, de 1971 à 1974. Dans son message de condoléances à l’endroit du peuple Burkinabé et de la famille du disparu, le chef du gouvernement a écrit ceci : «au nom du gouvernement et du peuple gabonais tout entier, condoléances au gouvernement du Burkina Faso ainsi qu’à la...
(Gabon Review 26/07/14)
L’Aéroport de Libreville (ADL) vient d’annoncer le lancement de travaux sur la piste d’atterrissage. Prévus du 3 août au 1er septembre prochain ces «travaux sont nécessaires à l’exploitation de l’aéroport». Soucieux de s’arrimer aux normes internationales des infrastructures aéroportuaires, l’Aéroport de Libreville (ADL) vient d’annoncer le lancement de travaux d’envergure sur la piste d’atterrissage. Prévus pour s’étaler du 3 août au 1er septembre prochain, ces travaux effectueront en deux phases sur deux zones. La première zone, dont le chantier est prévu du 3 au 15 août prochain, concerne la réfection du dispositif de retournement du seuil 16 (Nord). «Les travaux se dérouleront en deux phases sur une longueur de 263 m à partir de l’extrémité de la piste. La Longueur...
(Gabon Review 25/07/14)
Le Mouvement démocrate et populaire (Modep) accorde 90 jours au cabinet Ona Ondo pour donner une suite judiciaire aux révélations de la direction générale du contrôle des ressources et des charges publiques (DGCRCP). La publication des résultats de l’audit des finances publiques effectué par la Direction générale du contrôle des ressources et des charges publiques (DGCRCP), qui a révélé le détournement de 400 milliards de Francs CFA en 10 ans, vient d’être salué par le Mouvement démocrate et populaire (Modep), parti de l’opposition membre de l’Union des forces du changement (UFC), qui dit attendre plus du gouvernement en terme de sanction. Refusant d’intégrer la «classe silencieuse» des hommes politiques nationaux qui auraient délibérément choisi de ne pas se prononcer sur...
(L'Union 25/07/14)
Samedi 19 juillet dernier, 10 bus de la Société gabonaise de transport (Sogatra) ont été arraisonnés à Kango (6 à Kango-Centre et 4 autres vers le péage), à la suite d'une mission d'inspection conduite par le procureur de Libreville et son équipe. Dans la foulée du contrôle des documents d'autorisation de circuler, les conducteurs, n'ayant que des photocopies en leur possession, ont été sommés de présenter les exemplaires originaux de ceux-ci. Saisi de l'affaire, le directeur général, Alain Ndjoubi Ossamy, aurait aussitôt dépêché sur les lieux le chef du service contentieux, Guy Symphorien Ngouba, avec les originaux des cartes grises et des attestations d'assurance de chacun des dix bus interpellés. " Aucun conducteur n'a été incarcéré comme certaines personnes ont...
(Gabon Review 25/07/14)
Depuis 20 jours, deux étudiants de l’Université Omar Bongo (UOB) sont incarcérés à la prison centrale de Libreville. L’un d’eux, Firmin Ollo Obiang, est dit mal en point. Interpellés au début du mois de juillet en raison des troubles qui ont secoué l’Université Omar Bongo (UOB) pendant plusieurs mois avant la lente reprise effectuée il y a peu, deux étudiants sont détenus à la prison centrale de Libreville où, dit-on, ils manqueraient de suivi sanitaire. Depuis plusieurs jours, des rumeurs récurrentes circulent au sujet de l’état de santé de l’un d’eux, jugé «préoccupant» par diverses sources. En détention préventive depuis le 4 juillet dernier après sa mise aux arrêts par les agents de la gendarmerie nationale, Firmin Ollo Obiang serait...
(Gabon Eco 25/07/14)
Samedi 19 juillet dernier, dix conducteurs de la Société gabonaise de transport (Sogatra) ont été interpellés, puis présentés à une audience foraine à Kango pour défaut de documents originaux. Dans une interview accordée au quotidien l’Union, Alain Ndjoubi Ossamy, directeur général de Sogatra s’explique. Samedi 19 juillet dernier, lors d’une mission qui avait conduit le procureur de la République, Sidonie Flore Ouwé sur le terrain, dix conducteurs de bus de la Sogatra avaient fait l’objet d’une interpellation car ne détenant que des photocopies des documents d’autorisation à circuler. Ces derniers avaient été présentés à une audience foraine à l’issue de laquelle ils ont été sommés de payer une somme de 100.000 F CFA par bus. Suite à cela, le directeur...
(Gabon Eco 25/07/14)
Au cours d'une rencontre avec les Gabonais vivant au Cameroun, le ministre des Gabonais de l'Etranger et de l'Egalité des chances, Alexandre Désiré Tapoyo, a annoncé la mise en place prochaine d'une carte consulaire biométrique afin de mieux identifier les ressortissants de la diaspora. Profitant de son séjour au Cameroun où il rencontrait les Gabonais vivant dans ce pays de la Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale (Cemac), le ministre des Gabonais de l'Etranger, Alexandre Désiré Tapoyo, a annoncé à ces derniers la mise en place prochaine d'une carte consulaire biométrique. « Cette carte consulaire biométrique aura comme avantages pour nous en tant que gouvernants, d'avoir une base de données exhaustive de notre diaspora en termes d'identification, de recensement...
(Ogooue Infos 25/07/14)
La libre circulation des personnes (LCP) en zone CEMAC est au cœur d’un séminaire-atelier organisé à Libreville par le ministère des Affaires Etrangères, a constaté un journaliste d’Ogooueinfos.com. Ces assises dont les travaux s’achèvent le 24 juillet prochain connaissent la participation de nombreux experts nationaux. Le ministre délégué aux Affaires Etrangères, Dieudonné Nzengué précise les objectifs de ce séminaire-atelier : ‘’Il s’agit d’un forum de mise à niveau de l’information, de réflexion et de proposition, dont l’objectif général est de réunir les principales expertises en vue d’identifier les préalables et de poser les bases d’une stratégie de mise en œuvre de cette décision communautaire.’’ Selon le membre du gouvernement, il s’agit également d’analyser les risque et avantages liés à la...
(Ogooue Infos 25/07/14)
La megastar camerounaise Adolphe Claude Alexandre Moundi, alias Petit Pays ouTurbo d’Afrique, qui sera en concert à Libreville ce vendredi soir a fait jeudi un don composé essentiellement des produits alimentaires aux malades de l’hôpital de Nkembo, dans le 2e arrondissement de Libreville Turbo d’Afrique, qui offre un concert ce soir à Libreville, à l’occasion de la célébration du trentième anniversaire de sa riche carrière musicale était jeudi en après-midi au chevet des malades de l’hôpital de Nkembo à qui il a fait un don de produits alimentaires. Entre autres, des paquets de bouteilles d’eau minérale, des cartons de boîtes de lait et du sucre. Avant de quitter l’hôpital, Petit Pays a prié pour les malades : ‘’ Que Dieu...
(Gabon Eco 23/07/14)
Les membres du Mouvement syndical des agents de l’administration publique (Mosaap) ont lancé une grève illimitée devant les locaux du ministère du Budget. Au centre de ce nouveau sit-in, la Prime d’Incitation à la Performance (PIP) mise en place par le chef de l’Etat et dont la répartition continue d’alimenter les débats. Et pour cette nouvelle sortie du Mosaap, les militaires se sont associés au mouvement. La répartition de la Prime d’Incitation à la Performance (PIP) continue de faire couler beaucoup d’encre et de salive. Depuis que la distribution de cette prime a été lancée, aucune administration n’est épargnée par des agents qui en seraient exclus et qui dénoncent cette situation. Cette fois, ce sont les militaires qui se sont...
(Gabon Review 23/07/14)
Evoquant des «disparités» dans la redistribution de la Prime d’incitation à la performance (PIP), le Mouvement syndical des agents de l’administration publique (Mosaap) est entré en grève générale illimitée le 21 juillet dernier. Après une courte période d’accalmie, le Mouvement syndical des agents de l’administration publique (Mosaap) a annoncé une nouvelle grève générale illimitée le 21 juillet dernier. Motif : dénoncer les «disparités» constatées dans le paiement de la Prime d’incitation à la performance (PIP) et l’absence de concertation dans la mise en place de cette mesure. «La PIP est destinée à tous les agents de l’Etat. Nous pensons que dans les agents de l’Etat, il y a les agents civils et les agents militaires. Il faut donc qu’on paye...
(Ogooue Infos 23/07/14)
Les filles et les fils de la province de la Nyanga ont affirmé lundi au cours d’une réunion à Libreville, la ferme volonté de parler d’une même voix, en ce qui concerne le développement de leur localité. ‘’L’union fait la force’’. Tel est le nouveau slogan des filles et des fils de la province de la Nyanga, résolus à s’impliquer dans le développement de leur localité et réunis autour des cadres de cette province, entre autres, Séraphin Moundounga et Dieudonné Goubou. Du 1er au 7 août 2014, une caravane d’information et de sensibilisation sera lancé dans l’ensemble des départements et des commune de la Nyanga, afin d’identifier et les problèmes des habitants et d’étudier ensemble les solutions susceptibles d’être appliquées,...
(Gabon Review 23/07/14)
Dans le cadre de son programme international de bourses d’étude, la compagnie pétrolière finance actuellement la formation de huit Gabonais dans des domaines liés à l’industrie pétrolière. Huit étudiants gabonais, détenteurs d’une bourse scolaire financée par Tullow Oil, sont actuellement en cycle master en France. C’est la deuxième fois que le Gabon participe au programme international de bourses d’étude mis en place par le groupe pétrolier. Les heureux bénéficiaires ont été sélectionnés parmi des candidats issus à la fois du grand public et des ministères à l’issue d’un concours géré par le British Council. «Il est essentiel pour le Gabon, mais également pour des entreprises engagées dans une politique responsable d’accompagner l’Etat dans sa stratégie de développement», explique David Roux,...
(Ogooue Infos 23/07/14)
Le leader de la téléphonie mobile au Gabon, Airtel a offert ce mardi à Libreville, les produits alimentaires à la communauté musulmane du Gabon. Un geste fort louable en cette période de ramadan. Le directeur général d’Airtel Gabon, Hervé Olivier Njapoum a remis ce mardi aux imams représentant plusieurs mosquées de Libreville un don composé essentiellement des produits alimentaires. Notamment 80 cartons de sucre, 15 cartons de dattes et 20 cartons de boîtes de lait contenant 96 boîtes chacun. ‘’La vocation première de notre entreprise est d’être citoyenne et, nous sommes à l’écoute de toutes les communautés qui nous entourent. Cette vocation citoyenne se nourrit des valeurs de compassion, d’humilité, d’altruisme et surtout d’entraide’’, a souligné le DG d’Airtel Gabon,...
(Gabon Eco 23/07/14)
Conformément à un accord de partenariat signé récemment entre le président de la République Ali Bongo Ondimba, avec Telespazio, la société franco-italienne de services spatiaux, le Gabon se dotera fin 2014, d'un «EarthLab» multiministériel à Libreville pour lutter contre la piraterie maritime. Le Gabon a décidé de recourir aux satellites pour lutter contre la piraterie maritime, la pêche illégale dans ses eaux, les menaces terroristes contre ses puits de pétrole et ses forêts. D'ici fin 2014, grâce à un accord de partenariat signé l’Etat et Telespazio, société franco-italienne de services spatiaux, le Gabon sera le 3e premier pays africain à disposer d'un laboratoire de la Terre «multiministériel» ou «EarthLab» installé à Libreville pour observer toute activité suspecte. Libreville devrait se...
(L'Union 22/07/14)
Le Mouvement syndical des agents de l'administration publique revendique une meilleure redistribution de la prime d'incitation à la performance (PIP) à tous les agents de l'État. Le Mouvement syndical des agents de l'administration publique (Mosaap) est entré en "grève illimitée" hier matin à Libreville, a-t-on constaté devant le ministère du Budget et des Comptes publics, où les membres de cette structure ont érigé leur piquet. Ces agents dénoncent les "disparités" constatées dans le paiement de la prime d'incitation à la performance (PIP) et déplorent l'absence de concertation dans la mise en place de cette mesure présidentielle. Selon le modérateur du Mosaap, Marcel Libama, "la prime d'incitation à la performance est destinée à tous les agents de l'État. Nous pensons que...
(Ogooue Infos 22/07/14)
Le modérateur du mouvement syndical des agents de l’administration publique (MOSAAP), Marcel Libama, a réclamé lundi, au cours d’une assemblée générale du MOSAAP, l’organisation d’une conférence sociale, laquelle regroupera l’ensemble des structures syndicales du Gabon autour du président de la république, Ali Bongo Ondimba. Les responsables du MOSAAP sollicitent l’organisation d’une conférence sociale autour du président de la république. L’objectif de cette conférence selon les syndicalistes sera d’examiner avec le numéro 1 gabonais l’ensemble des problèmes posés par les partenaires sociaux et d’envisager des solutions idoines. ‘’Nous voulons avoir un dialogue franc avec le président de la république. Les travailleurs gabonais sont mécontents, y compris les éléments des forces de l’ordre, qui sont venus plusieurs fois nous demander de plaider...
(Gabon Eco 22/07/14)
Le personnel du Centre national de la recherche scientifique (Cenarest) observe un mouvement d'humeur pour réclamer le paiement de la Prime d'incitation à la performance (Pip). Les activités sont fortement perturbées au Centre national de la recherche scientifique (Cenarest) où, depuis vendredi 18 juillet 2014, le personnel observe un mouvement d'humeur. Les grévistes s'insurgent contre le fait selon lequel, ils ne bénéficient toujours pas de la Prime d'incitation à la recherche (Pire), encore moins de la prime d'incitation à la performance (Pip) récemment payée à d’autres agents publics. Ces derniers ne comprennent pas pourquoi malgré les précisions du décret n° 001864/PR/MESRS du 5 décembre 1987, portant statut particulier des personnels de la Recherche scientifique et technologique, en son article 22...
(Ogooue Infos 22/07/14)
La commission de l’union africaine, en partenariat avec la CEEAC et le gouvernement gabonais organise depuis à Libreville ce lundi et ce jusqu’à vendredi, un atelier régional sur les technologies de l’information et de la communication (TIC). Le secrétaire général adjoint de la CEEAC, Clotilde Nizigama a procédé ce lundi à l’ouverture des travaux de l’atelier régional sur les points d’échange internet régionaux (RIXP) et les exploitants internet régionaux (RIC), en présence des représentants de la commission de l’union africaine (UA), du gouvernement gabonais et du bureau sous-régional pour l’Afrique centrale de la Commission Economique des Nations Unies pour L’Afrique. Le secrétaire de l’Union Africaine, Habiba Mejricheik, ces assises visent à favoriser les discussions entre les parties prenantes sur le...
(L'Union 22/07/14)
L’informatisation de l’administration gabonaise est en marche. L’Agence nationale des infrastructures numériques et des fréquences (Aninf) a procédé, vendredi dernier, à l’immeuble Arambo, au lancement officiel de la campagne de déploiement des équipements informatiques destinés à l’administration gabonaise. Ce sont, au total, 2 578 ordinateurs qui vont être répartis, à partir d'aujourd’hui, en priorité et pour cause dans l’Estuaire d’abord, puis dans les autres provinces. « A l’ère où tout se numérise, nos administrations semblaient travailler avec des outils d’un autre âge. Certaines d’entre elles n’ayant jamais obtenu la moindre dotation informatique depuis bien des années. Cette importante dotation de matériel de travail qui, faut-il le rappeler, est une grande première, doit donc être véritablement perçue comme un signal fort...

Pages

(Gabon Review 08/05/13)
Présent dans le pays depuis 1977, Acciona, fournisseur mondial de services énergétiques, d’infrastructures et d’eau renouvelable, a acquis un contrat de 50 millions d’euros (près de 33 milliards de francs CFA) pour concevoir et construire la plus grande usine de traitement d’eau potable du Gabon (UTEP). Attribué par le ministère gabonais du Pétrole, de l’Energie et des Ressources hydrauliques (MPERH) à la société espagnole Acciona, le projet de conception et de construction d’une nouvelle usine de traitement d’eau potable à proximité de la ville de Ntoum apparaît comme l’un des plus importants de cette année, dans le sens où le gouvernement entend résoudre de manière définitive le problème lié aux nombreuses coupures d’eau dont sont victimes les populations depuis plusieurs...
(Gabon Review 08/05/13)
Cette question est la résultante d’un communiqué de presse, conjointement signé par le ministre de l’Economie, Luc Oyoubi, et celui du Budget, Rose Christiane Ossoucah, rendu public en fin de semaine écoulée et relatif à l’émission de bons du Trésor à trois mois. Ce qui a donné lieu à une interprétation : l’Etat gabonais envisage d’emprunter de l’argent pour résoudre ses problèmes. Sous ce titre «Le Gabon est-il en faillite ?», le journal La Loupe du mardi 7 mai 2013 s’interroge sur la nécessité de ce communiqué et sur le fond et la forme du mode de communication choisi par le gouvernement pour cette affaire. L’hebdomadaire va du fait que «rien, ni personne n’a souvenance d’avoir vu Luc Oyoubi ou...
(Le Point 29/04/13)
L'innovation radicale vient de plus en plus des pays du Sud. Un vent d'optimisme qui pourrait nous amener à revoir nos modes d'organisation. Il ne se passe désormais pas une semaine sans qu'un géant du high-tech annonce un investissement en Afrique. En début d'année, Intel lançait son smartphone Yolo au Kenya avec l'opérateur local Safaricom. Dans la foulée, Microsoft inaugurait son programme de formation 4Afrika et lançait dans le même temps un mobile avec Huawei à destination de pays tels que l'Angola, l'Égypte, la Côte d'Ivoire ou le Nigeria. Or, voici qu'IBM ouvre un centre de recherche sur le mobile au Ghana quand le français Gemalto a été choisi pour sécuriser les listes électorales au Bénin et au Gabon. De...
(Gabon Eco 19/04/13)
A trois ans de l’échéance des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD), les Nations Unies ont tenu à faire, avec les pays engagés dans cette initiative, un bilan à mi-parcours. Avec seulement 3 objectifs sur 8 partiellement atteints, les chances pour le Gabon, d’atteindre ses OMD, semblent plus que jamais compromises… Engagé il y a plus de 10 ans, au même titre que 83 autres pays, à satisfaire 8 indicateurs de développement, il semblerait que le Gabon qui, à 3 ans de l’échéance, n’en a partiellement satisfait que 3, ne soit pas en mesure de respecter ses objectifs à l’horizon 2015. Dénommés Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD), les Nations Unies attendaient des pays engagés dans ce défi,...
(Nouvelles du Gabon 12/04/13)
Depuis quelques jours les consommateurs éprouvent d’énormes difficultés pour s’approvisionner en carburant et en gaz butane, pourtant l’ONEP vient de suspendre son mouvement de grève. A la SGEPP des dizaines de camions –citernes et canters sont effectivement stationnés, attendant d’êtres chargés en carburant et en gaz butane. Mais faute de tous les éléments nécessaires, la direction générale de la SGEPP s’est gardée de tirer des conclusions hâtives sur la situation. Mais selon certaines sources le problème viendrait plutôt de la Société gabonaise de raffinage (SOGARA) il est difficile de savoir qui de SOGARA de la SGEPP et des quatre principaux marketeurs c'est-à-dire Total, Oil Libya, Engen et Petro Gabon est responsable de la pénurie actuelle. La SGEPP compte donner plus...
(Agence Gabonaise de Presse 12/04/13)
LIBREVILLE (AGP) - le Gabon a réalisé de bonnes performances économiques selon un rapport publié en mars dernier par le Fonds monétaire international (FMI) qui égrène, toutefois, quelques suggestions pour asseoir la solidité de l’économie gabonaise. Selon l’institution de Bretton Woods, ‘’le Gabon a réalisé de bonnes performances économiques dus à un accroissement de l’investissement public, mais aussi aux bons résultats miniers, à l’industrialisation du secteur bois et à la construction qui ont stimulé, en 2010-11, une croissance de 7% du Produit intérieur brut (PIB), malgré la baisse enregistré de la production pétrolière dans les champs à maturité’’. ‘’En 2012, le PIB réel devrait augmenter d’environ 6%, avec le soutien continu d’un important investissement public, tandis que l’inflation, qui reste...
(Gabon Actu 12/04/13)
Port Gentil, Gabon (Gabonactu.com) –Total Gabon, premier groupe pétrolier du Gabon a offert jeudi, à Libreville, un chèque de 32 millions de FCFA pour équiper un laboratoire des travaux dirigés de l’Ecole polytechnique de Masuku basée à Franceville au sud est du Gabon. La remise symbolique du chèque a eu lieu à l’hôtel Nomad à l’issue de la signature d’un accord de partenariat relatif à ce financement. Benoit Chagué, Directeur général de Total Gabon a remis le chèque au Directeur général de l’école, Gaston Ntchayi Mbourou. « Nous sommes une école de formation d’ingénieurs. Nos besoins d’équipements pour les travaux pratiques sont énormes », a déclaré M. Ntchayi Mbourou au cours de la très sombre cérémonie de remise du chèque...
(Nouvelles du Gabon 12/04/13)
Perturbation autour de la distribution du carburant et du gaz butane. Durant une semaine, l’Organisation Nationale des Employés du Pétrole (ONEP) a observé un mouvement de grève pour réclamer les meilleures conditions de vie et de travail de ses adhérents et la réhabilitation de ceux licenciés arbitrairement à la Société d’Entreposage des Produits Pétroliers (SGEPP) ainsi qu’à Schlumberger Gabon. Quelles ont été les pertes de ce débrayage généralisée, revenons pour une seule fois sur ce bras de fer entre l’ONEP et le Gouvernement. Quoique suspendu temporairement en raison de la poursuite des négociations avec le gouvernement gabonais, la grève amorcée le 9 mars dernier par l’Organisation Nationale des Employés du Pétrole (ONEP) aurait eu de sérieuses répercussions au plan économique...
(Cameroon-Tribune 10/04/13)
Les participants à la réunion des ministres des Finances qui vient de se tenir à Dakar prédisent une accélération de la croissance dans l’ensemble de la zone en 2013. La traditionnelle réunion semestrielle des ministres des Finances de la zone franc s’est tenue lundi dernier, cette fois à Dakar, sous la présidence de Amadou Kane, ministre de l’Economie et des Finances du Sénégal. Abdoul Mbaye, Premier ministre du Sénégal, a ouvert les travaux. Les participants ont échangé sur la situation économique des pays africains membres de la zone franc et de la zone euro. Ils se sont félicités du niveau soutenu de l’activité économique au cours de l’année 2012 dans la plupart des pays de la zone franc. Ainsi, la...
(APA 08/04/13)
APA- Dakar (Sénégal)- Les ministres des finances de la zone franc ont annoncé lundi à Dakar, à l’issue de leur conclave de deux jours, des perspectives économiques « favorables » pour l’ensemble des pays de la zone en 2013. Ces perspectives seront marquées par « une accélération de la croissance pour l'ensemble de la zone franc et la poursuite de la consolidation budgétaire des Etats », ont-ils noté dans le communiqué final de la réunion. Les ministres se sont félicités du niveau soutenu de l'activité économique notée dans la plupart des pays de la zone franc au cours de l'année 2012. «La croissance a nettement rebondi dans l'Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA), passant de 0,8% en 2011 à...
(Angola Press 27/03/13)
Libreville – Le ministre angolais du Pétrole, José Maria Botelho de Vasconcelos, a considéré mardi dernier, à Libreville (Gabon) l'importance pour le secteur énergétique mondial de considérer les réserves de pétrole et gaz existantes en Afrique, ayant en vue la croissance équilibrée de cette branche de l'économie globale. Le politique angolais, qui a fait cette affirmation à l'Angop, en marge du cinquième Congrès Africain et d'Exposition de Pétrole, évènement qui se tient dans la capitale gabonaise du 26 au 28 mars, a précisé que l'Áfrique était un continent avec des réserves de pétrole et gaz, dans plusieurs cas, pour déterminer. Ce facteur, a considéré José Maria Botelho de Vasconcelos, peut contribuer au développement du continent et la croissance énergétique mondiale...
(Investir au Cameroun 25/03/13)
Selon une étude du Centre africain de recherche sur le bananier plantain (Carbap), le Cameroun produit régulièrement près de 2 millions de tonnes de banane-plantain, mais cette production nationale est consommée localement à seulement 60%, puisque les 40% restants sont exportés vers deux pays voisins que sont le Gabon et la Guinée Equatoriale, où les prix sont plus intéressants à l’achat. Mais le Carbap craint que la production camerounaise de banane plantain baisse considérablement au cours des prochaines années, du fait de plusieurs facteurs : la pression foncière avec le développement des villes qui va raréfier les espaces cultivables, les changements climatiques et la qualité peu compétitive des variétés de plantain actuellement dans les champs. Afin d’améliorer la production de...
(Journal du Cameroun 25/03/13)
La BEAC a indiqué que le taux de croissance serait de 4,1% en 2013 contrairement aux prévisions de 5,2% annoncées fin décembre 2012 Le gouvernement de la Banque de Etats de l’Afrique Centrale s’est voulu rassurant vendredi 22 mars en annonçant un recul de la croissance en Afrique centrale au cours de l’année 2013. « Ce taux s’affichera à 4,1% mais ce n’est pas un problème, car la croissance dans notre sous-région reste soutenue, au regard de la moyenne des performances au cours des dix dernières années » a expliqué Monsieur Abaga Nchama, gouverneur de la BEAC et président du comité de politique monétaire au cours d’un point de presse avec des journalistes au siège de la Banque. L’inflation elle...
(Gabon Eco 20/03/13)
La 5ème édition du Congrès Africain du Pétrole et Exposition (CAPE) se tiendra cette année à Libreville, du 26 au 28 Mars. Ce grand messe qui réunira les plus grands noms du secteur pétrolier et gazier africain, a choisi pour thème cette année « Perspectives pour les hydrocarbures en Afrique : Equilibre entre production et développement durable ». Après la République Démocratique du Congo en 2010, le tour revient cette année au Gabon d’abriter le Congrès Africain du Pétrole et Exposition (CAPE) dans sa 5ème édition. Co-organisée par l’Association des Producteurs de Pétrole Africains (APPA), le consultant AME Trade Ltd et le Ministère gabonais du Pétrole, cette 5ème édition qui s’étendra sur 3 jours, verra le concours de 600 participants...
(Le Griot 13/03/13)
Gabon Télécom se lance dans le mobile bankingGabon Télécom va rattraper ses compères africains en proposant bientôt un service mobile banking. Pour ce faire, la compagnie télécom vient de conclure un partenariat avec Mahindra Comviva, un des leaders mondiaux dans la fourniture des solutions mobiles et financières. Avec son savoir faire et l’expérience acquise en développant des systèmes et services mobiles banking pour d’autre société télécom, Mahindra va développer le produit et accompagner Gabon Télécom pour sa mise en place. Gabon Télécom est aujourd’hui une filiale de Maroc Télécom, principal opérateur de téléphonie mobile et service internet au Maroc. Depuis près de 3 ans déjà, celle-ci a lancé avec succès le même service, en partenariat avec Mahindra Comviva. La solution...
(Gabon Eco 08/03/13)
L’exclusion du Gabon de l’Initiative pour la Transparence des Industries Extractives (ITIE) fait toujours débat. Après les promesses du gouvernement, viennent les appels à réintégrer l’ITIE. Ces appels sont lancés par des Organisations Non Gouvernementales (ONG), notamment celles qui siègent au sein de la section gabonaise dans cette organisation. Le débat sur l’exclusion le 27 février 2013 du Gabon, comme membre de l'Initiative pour la Transparence des Industries Extractives (ITIE) est loin d’être terminé. Après l’étonnement de Libreville et ses promesses de parvenir à une gestion responsable de ses industries, une nouvelle brèche sur cette exclusion gabonaise vient de s’ouvrir. Celle-ci concerne les Organisations Non Gouvernementales (ONG) de la section gabonaise de l’ITIE. Ces dernières, à travers un communiqué officiel...
(Xinhuanet 07/03/13)
Des organisations non gouvernementales (ONG) qui siégeaient au sein de la section gabonaise de l'Initiative pour la Transparence des Industries Extractive (ITIE) ont encouragé, dans un communiqué dont l'Agence Xinhua a obtenu une copie mercredi à Libreville, le gouvernement gabonais à réintroduire sa candidature auprès de cette initiative après la radiation du Gabon intervenue le 26 février dernier. "Nous encourageons vivement les autorités gabonaises à réintroduire la candidature gabonaise pour une nouvelle adhésion à l'IITE afin de garantir aux investisseurs déjà inquiets de cette radiation, un environnement des affaires propice et le respect des règles de transparence pour le bien être des populations seuls propriétaires et bénéficiaires de ces ressources naturelles", annonce ces ONG dans le communiqué. "La Coalition Publiez...
(Afrique7 07/03/13)
Gabon un ralentissement de croissance prévu pour l’année 2013La Coface a rendu son verdict et le Gabon est classé meilleure note globale Coface pour la zone Cemac. Libreville a reçu respectivement les notes B et C en termes de risque-pays et environnement des affaires. Cependant, quelques éléments plombent encore l’optimisation de ses revenus et sa croissance pourrait bien ralentir dès l’année prochaine. Bien que quatrième producteur de pétrole en Afrique sub-saharienne et deuxième producteur de bois pour tout le continent, le Gabon reste affecté par des coûts élevés des facteurs de production. La raison première demeure la faiblesse des infrastructures de transport et d’énergie. Aussi, la dépendance du pays au secteur pétrolier, son environnement des affaires encore peu reluisant et...
(Xinhua 06/03/13)
Le Gabon, récemment exclu par l'Initiative pour la Transparence dans les Industries Extractives (ITIE), a réaffirmé sa détermination à améliorer la bonne gouvernance dans la gestion de ses matières premières, indique un communiqué publié mardi à Libreville par le ministère gabonais du Pétrole, de I'Energie et des Ressources Hydrauliques. Selon le communiqué, le Gabon regrette la décision du Conseil d'administration de l'ITIE de retirer le pays de la liste de ses pays membres. "Les mesures appropriées seront apportées une fois connues l'ensemble des raisons ayant motivé cette décision", a assuré le gouvernement gabonais. Le Gabon réaffirme, par ailleurs, "sa détermination à oeuvrer à une amélioration continuelle de la bonne gouvernance dans la gestion de ses matières premières, ainsi que son...
(Agence Ecofin 05/03/13)
(Agence Ecofin) - Le couperet est tombé. Le conseil d’administration de l’Initiative pour la Transparence des industries extractives (EITI) a décidé ce mercredi la radiation du Gabon. La raison évoquée serait le non-respect du calendrier de reporting exigé par l’ITIE. Seuls les rapports de 2004 à 2006 ont été délivrés. En dépit des rappels à l’ordre de l’ITIE, les années suivantes sont restées blanches. Selon le site Gabon Review, « en juin 2011, le Gabon avait obtenu une prolongation, pour 18 mois, de son statut de pays candidat. Il avait donc jusqu’en décembre 2012 pour se mettre à jour. Mais rien n’a été fait dans ce sens. ». Le site d’information s’interroge sur la responsabilité ce mauvais signal émis en...

Pages