Vendredi 24 Novembre 2017

Gabon

(Le Monde 31/08/16)
Ils sont là, deux cents peut-être, sans trop savoir ce qui se passe au dehors, sans trop savoir quoi faire, sauf attendre. Il est tôt, en ce matin du mercredi 31 août. Certains dorment sur des chaises en plastique après une nuit de veille. D’autres chantent mollement à la gloire de leur champion, Jean Ping, l’adversaire numéro un du chef de l’Etat sortant, Ali Bongo Ondimba, dans la course à la présidentielle dont l’unique tour de scrutin s’est déroulé samedi. Depuis trois jours, ils naviguent entre crainte et espoir, convaincus que leur candidat a gagné mais que, si tel est le cas, le président sortant ne l’acceptera pas de bon gré. « Jean Ping, c’est dosé ! », clament-ils (comprendre,...
(France 24 31/08/16)
 
00:00
Les Gabonais se sont calfeutrés chez eux dans l'attente du résultat officiel de la présidentielle qui devait être annoncé dans la nuit de mardi. Le camp du président sortant Ali Bongo et celui de l’opposant Jean Ping revendiquent chacun la victoire. Le Gabon était toujours, mercredi 31 août, dans l'attente du résultat de la présidentielle, qui risque d'être âprement disputé entre les deux principaux adversaires, le chef de l'État sortant Ali Bongo et l'ex-patron de l'Union africaine (UA) Jean Ping. La Commission électorale devait initialement publier le résultat mardi soir, mais mercredi matin à 05h30 locales (04h30 GMT), ses membres étaient toujours réunis à huis clos. La nervosité a gagné la population face à ce retard. Dans le centre de...
(Les Echos 31/08/16)
Depuis quelques semaines, à l’approche des élections présidentielles, l’on reparle de l'égalité des chances au Gabon. Elle concerne naturellement tous les Gabonais, surtout la jeunesse, composante majoritaire de notre population. L'habitude avait été prise dans notre pays d'opposer les générations. Ce qui était bon pour les uns ne devait pas forcément l'être pour les autres. Cela avait commencé avec les habitudes alimentaires. Certains mets étaient réservés aux hommes. Pas aux femmes ou aux enfants. Puis, cela a continué dans la vie active. Pour accéder aux postes de responsabilité, il valait mieux être né dans les "bonnes" familles. Les jeunes avaient beau être sortis des meilleures écoles du Gabon ou d'ailleurs, leur volonté de servir leur pays se brisait contre le...
(Dw-World 31/08/16)
Le ministère de l'Intérieur a une nouvelle fois rappelé en fin de journée que la publication de résultats non validés par la Commission électorale (Cénap) était illégale. Du côté de la majorité au pouvoir, les partisans d’Ali Bongo sont surs de la victoire du président sortant. Les partisans de l'opposant Jean Ping sont eux aussi certains de la victoire de leur candidat. En fin d'après-midi, le Gabon était toujours dans l'attente des résultats officiels de la présidentielle du samedi 27 août. La Commission électorale nationale Cénap s'est réunie en séance plénière à partir de 19h, heure de Libreville, 18h temps universel avant l'annonce par le ministre de l'Intérieur. A quelques heures de la proclamation des résultats, les Gabonais étaient en...
(RFI 31/08/16)
C'est une longue nuit d'attente que viennent de traverser les Gabonais entre mardi et mercredi 31 août. Les électeurs ont guetté à la radio et sur Internet d'éventuels résultats relatifs à la présidentielle de samedi dernier, les yeux rivés sur les travaux de la Commission électorale, cherchant des explications sur les retards accumulés. La twittosphère a résonné tout au long de la nuit de messages d'indignation et de plaisanteries. La population, elle, avait déjà commencé à faire des provisions. Au cas où. Ils ont attendu les résultats jusqu'au bout de la nuit. Et ponctué l'attente de commentaires amusés ou énervés sur la Toile. « Cette #Cenap est en train de ruser avec les nerfs des #Gabonais », s'emporte une internaute...
(RFI 31/08/16)
Les Gabonais sont toujours dans l’attente du nom de leur prochain président. La Commission électorale qui centralise les votes devait se réunir à 19h en séance plénière, ce mardi 30 août, mais cette réunion n'avait visiblement toujours pas commencé, dans la nuit de mardi à mercredi. C'est le ministre de l'Intérieur qui dévoilera le résultat du scrutin présidentiel du week-end dernier. Second septennat pour Ali Bongo ou alternance avec son opposant Jean Ping ? Chaque camp revendique toujours la victoire. A la Cité de la démocratie, le dispositif de sécurité s’est renforcé petit à petit depuis deux jours. Derrière l’entrée, plusieurs camions militaires sont postés. Sur le parking, des gendarmes sont présents avec de l’équipement anti-émeutes posé par terre :...
(RFI 31/08/16)
Le Gabon est dans l'attente des résultats de la présidentielle de samedi dernier, pour connaître le nom de son prochain chef de l'Etat : le sortant Ali Bongo, ou l'opposant Jean Ping. La Commission électorale (Cenap) devait se réunir en plénière mardi soir. Mais on ne sait pas où en sont ses travaux. Le futur du processus électoral gabonais est entre les mains d’une trentaine de personnes : des représentants des candidats indépendants, de la majorité, de l’opposition et de huit ministères techniques liés l’élection. Les débats peuvent être longs, explique le président de la Commission électorale nationale autonome et permanente (Cenap). Ce dernier, René Aboghé Ella, cite le cas de la présidentielle de 2009, où la plénière avait duré...
(Jeune Afrique 31/08/16)
Samedi dernier, plus de 628 000 électeurs gabonais ont été appelés aux urnes pour choisir leur futur président. En ma qualité de membre de la délégation du Parlement européen au sein de la Mission d’observation électorale de l’Union Européenne, j’ai eu le privilège d’assister à un vote que bon nombre d’experts considèrent comme historique pour le destin de ce pays de l’Afrique centrale. L’élection présidentielle au Gabon est à mes yeux d’autant plus importante qu’elle se tient à un moment charnière de l’histoire de la démocratie en Afrique. Malgré tous les progrès enregistrés ces dernières décennies, la mise en pratique des principes démocratiques et de la bonne gouvernance reste trop souvent entachée par un manque de responsabilité d’une partie du...
(AFP 30/08/16)
Le porte-parole du gouvernement gabonais, Alain-Claude Bilie-By-Nze, a dénoncé des "ingérences multiples", visant la France et la Côte d'Ivoire, où un conseiller du président a été limogé mardi, alors que le Gabon est suspendu à l'annonce du résultat de l'élection présidentielle. "Il y a des ingérences étrangères multiples, d'abord en France (ndlr: l'ancienne puissance coloniale)", a déclaré le ministre lors d'une conférence de presse au siège de Gabon Télévision, pointant aussi du doigt la Côte d'Ivoire. Il a notamment accusé Mamadi Diané, "conseiller du président de la République de Côte d'Ivoire" Alassane Ouattara, de comploter avec Jean Ping, candidat et principal opposant du président gabonais ...
(AFP 30/08/16)
L'équipe de campagne de l'opposant Jean Ping a réaffirmé mardi sa "victoire" sauf "fraude massive" à la présidentielle au Gabon, disant se baser sur les résultats de huit provinces sur neuf. De son côté, le ministère de l'Intérieur a une nouvelle fois rappelé en fin de journée que la publication de résultats non validés par la Commission électorale (Cénap) était illégale. Jean Ping "possède une avance de 60.000 voix sur Ali Bongo" qui sera "impossible à rattraper" sauf "fraude massive", selon le directeur de campagne de M. Ping, Jean Gaspard Ntoutoume Ayi, affirmant se baser sur les résultats proclamés, selon lui, dans la nuit de lundi à mardi par les gouverneurs de huit provinces sur un total de neuf. Selon...
(Jeune Afrique 30/08/16)
Mamadi Diané, un conseiller du président ivoirien, Alassane Ouattara, a prêté main forte à Jean Ping. Le lien entre les deux hommes vient d'être découvert et fait des remous à Libreville autant qu'à Abidjan. Dans une conférence de presse tenue ce mardi après-midi, Alain-Claude Billie By Nzé, le ministre gabonais de la Communication et porte-parole du candidat Ali Bongo Ondimba (ABO), a dénoncé l’ingérence de puissances étrangères et de certains pays africains dans le processus électoral gabonais. En cause notamment, le conseiller du président ivoirien, Alassane Ouattara, Mamadi Diané, accusé de soutenir et d’aider concrètement Jean Ping, à l’insu de son patron.
(AFP 30/08/16)
Le porte-parole du gouvernement gabonais, Alain-Claude Bilie-By-Nze, a dénoncé des "ingérences multiples", visant la France et la Côte d'Ivoire, mardi, alors que le Gabon est suspendu à l'annonce du résultat de l'élection présidentielle. "Il y a des ingérences étrangères multiples, d'abord en France (ndlr: l'ancienne puissance coloniale)", a déclaré le ministre lors d'une conférence de presse au siège de Gabon Télévision. Le ministre, par ailleurs porte-parole du président-candidat Ali Bongo Ondimba, réagissait à une déclaration de l'avocat français de Jean Ping, rival de M. Bongo et qui revendique la victoire à la présidentielle de samedi. "Si Ali Bongo est...
(BBC 30/08/16)
Les résultats de l'élection présidentielle gabonaise de samedi dernier devraient être publiés ce mardi soir, selon le ministre de l'Intérieur. Selon le correspondant de BBC Afrique à Libreville, le climat est tendu dans la capitale, où le dispositif sécuritaire est renforcé autour de la Commission électorale nationale autonome et permanente (CENAP), l'organe chargé de la compilation des votes. "Ce dispositif est indispensable pour prévenir les risques d'incidents", explique un agent de sécurité à la CENAP. Cette dernière a qualifié d'"inacceptable" l'attitude de certains internautes qui publient sur les réseaux sociaux des résultats prétendument sortis des urnes. "Le pays est sous la menace de réseaux de hackers, les criminels du numérique", a affirmé le secrétaire général du ministère de la Défense,...
(Jeune Afrique 30/08/16)
Les Gabonais devront encore attendre quelques heures avant de savoir qui d'Ali Bongo Ondimba, candidat à sa succession, ou de son principal adversaire Jean Ping, sortira vainqueur de l'élection présidentielle à un tour. L’annonce des résultats, prévue dans un premier temps en fin d’après-midi, a en effet été retardée. Selon un communiqué du ministère de l’Intérieur transmis mardi 30 août, les scores des 10 candidats seront proclamés par le ministre Pacôme Moubelet Boubeya « après la réunion de la Commission nationale électorale autonome et permanente [Cenap, NDLR] qui débutera ce jour à 19h ». Inquiétude En attendant, bon nombre de Gabonais attendent la publication des résultats avec inquiétude. Sans doute se souviennent-ils de 2009, quand l’annonce de la victoire d’Ali...
(France TV Info 30/08/16)
La dynastie Bongo règne sur ce pays d'Afrique équatoriale depuis près d'un demi-siècle. Mais son autorité est remise en cause par un ancien cacique du régime. Les Gabonais attendent les résultats avec inquiétude : le perdant acceptera-t-il sa défaite ? Depuis samedi soir, les Gabonais retiennent leur souffle à l'issue d'une présidentielle qui...
(La Croix 30/08/16)
Les résultats du scrutin présidentiel gabonais, qui se joue entre l’actuel chef de l’État Ali Bongo Ondimba et le leader de l’opposition Jean Ping, devaient être dévoilés mardi 30 août en fin de journée. Ils pourraient être suivis, comme lors de la précédente élection en 2009, d’un mouvement de contestation, analyse Khalid Tinasti, chercheur sur la politique gabonaise (1). Un vendeur de journaux à Libreville le 29 août 2016. Khalid Tinasti : Ces épisodes de violences commencent à devenir habituels, dans le pays, après des élections. Ils ont, par exemple, eu lieu à l’issue du scrutin présidentiel de 1993, après la conférence nationale pour la nouvelle constitution de 1990, mais également en 2009, au moment de l’élection d’Ali Bongo Ondimba. Il...
(AFP 30/08/16)
La presse gabonaise s'enflammait mardi, à quelques heures de l'annonce des résultats de la présidentielle, à propos d'un communiqué du Parti socialiste français (PS, au pouvoir) estimant qu'"une alternance (au Gabon) serait signe de bonne santé démocratique et un exemple". Dans ce communiqué publié dimanche soir et reproduit mardi par des journaux gabonais d'opposition qui se félicitent de sa teneur, le PS indiquait qu'il serait d'une "extrême vigilance" à l'heure des résultats ajoutant, "voilà plus d'un demi-siècle que la famille Bongo gouverne le Gabon. Une alternance serait signe de bonne santé démocratique et un exemple". Alors que les camps du président sortant Ali Bongo Ondimba, et de son principal rival Jean Ping, ex-cacique du régime du défunt Omar Bongo revendiquent...
(RFI 30/08/16)
Les Gabonais sont toujours dans l’attente du nom de leur prochain président. La Commission électorale se réunit à partir de 19 h en séance plénière. Elle centralisera les votes, avant de dévoiler le résultat du scrutin présidentiel du week-end dernier. Second septennat pour Ali Bongo ou alternance avec son opposant Jean Ping ? Chaque camp revendique la victoire. Quelle est l’ambiance dans le pays ? A la Cité de la démocratie, le dispositif de sécurité s’est renforcé petit à petit depuis deux jours. Derrière l’entrée, plusieurs camions militaires sont postés. Sur le parking, des gendarmes sont présents avec de l’équipement anti-émeutes posé par terre : casques, boucliers... Ce déploiement était encore invisible lundi 29 août. En face, au rond-point de...
(BBC 30/08/16)
Malgré la consigne de la commission électorale nationale autonome et permanente (Cenap) de ne pas publier des résultats partiels et de ne pas donner non plus les tendances, les camps des deux principaux candidats affirment chacun avoir remporté le scrutin ou être sûr de le gagner. D'abord le camp Bongo a, hier soir, dans une déclaration du porte parole indiqué qu'il y avait des informations qui permettaient de dire qu'Ali Bongo allait l'emporter. Ce à quoi le camp Ping a répondu en faisant remarquer qu'il y a eu violation de la consigne de la Cenap. La situation dans la ville est globalement calme. Les routes sont quasiment désertes. Les forces de l'ordre restent toutefois visibles dans certains endroits de la...
(Reuters 30/08/16)
Au lendemain du vote de l'élection présidentielle gabonaise, le président sortant Ali Bongo et son principal adversaire Jean Ping ont chacun revendiqué leur victoire. Les résultats officiels ne sont pas attendus avant mardi. Une guerre des chiffres s’est ouverte dimanche 28 août au Gabon. Les partisans du président sortant gabonais, Ali Bongo, et ceux de son adversaire et opposant Jean Ping, ont tous les deux clamé dimanche leur victoire à l'élection présidentielle organisée la veille tout en s'accusant mutuellement de fraude électorale. Pour voir les images et vidéos sur vos mobiles et tablettes, cliquez ici. Les deux candidats dénoncent des fraudes Lors d'un rassemblement organisé à son siège de campagne de Libreville, Jean Ping a distribué à ses partisans des...

Pages

(Ogooue Infos 08/10/14)
Les experts de la CEEAC, ceux de la commission de l’UA et du NEPAD sont réunis à Libreville depuis lundi, en vue d’étudier les voies et moyens pouvant permettre la mise en place rapide du programme de développement des infrastructures dans la sous région d’Afrique centrale. La mise en place des infrastructures communes dans la sous région d’Afrique centrale est au centre depuis lundi d’un atelier qui regroupe à Libreville les experts de la CEEAC, les représentants du NEPAD et ceux de la commission de l’Union Africaine. Il s’agit concrètement d’aider les pays de cette zone du continent à s’approprier le programme de développement des infrastructures en Afrique (PIDA)adopté par les chefs de gouvernements africains en janvier 2012 à l’occasion...
(Infos Gabon 08/10/14)
Annoncée jeudi à l’occasion d’une conférence de presse animée par les responsables de la Fondation Sylvia Bongo Ondimba pour la famille, l’opération « Octobre rose » a démarré ce lundi 6 octobre à la place de l’indépendance de Libreville. C’est une campagne de dépistage des cancers du col de l’utérus et du sein. Elle prendra fin le 31 de ce mois. Au cours de cette campagne baptisée « Octobre rose », diverses manifestations et activités seront organisées dans 14 structures de santé dotées d’unité de détection précoce des cancers du sein et du col de l’utérus. L’opération va également s’étendre dans certains lieux publics ce mois d’octobre rose que la communauté internationale dédie à la sensibilisation sur la détection des...
(Gabon Review 08/10/14)
Après le lancement de la campagne d’information et de sensibilisation sur les cancers du sein et du col de l’utérus, le 7 octobre dernier, les premières femmes ont été consultées au CHUL. Alors que la journée du 7 octobre 2014 a été consacrée, entre autres, à la 2e opération d’information et de sensibilisation des populations sur les cancers du sein et du col de l’utérus, l’«Octobre Rose» a ouvert ses premières consultations la même journée au Centre hospitalier universitaire de Libreville (CHUL). Plusieurs dizaines de femmes dont la moyenne d’âge avoisine 30 ans ont pris d’assaut les couloirs de la maternité de la structure sanitaire. Selon les organisateurs, certaines étaient dans l’enceinte du CHUL aux aurores. Si bien qu’à midi,...
(Gabon Actu 07/10/14)
Libreville, Gabon (Gabonactu.com) – Le nouveau ministre de l’Education nationale, Ida Reteno Assonouet a annoncé lundi qu’elle recevra séparément le Syndicat de l’éducation nationale (SENA), la Convention des syndicats du système éducatif (CONASYSED) et la Fédération des associations des parents d’élèves en vue de trouver des solutions durables aux problèmes qui minent l’école gabonaise. Les rencontres séparées auront lieu au cabinet du ministre. Avec le SENA, la ministre évoquera le préavis de grève de 8 jours déposé par ce syndicat. Ce préavis expire ce mardi. En second lieu, Mme Reteno Assonouet devisera avec la CONASYSED en grève depuis le premier jour de la rentrée scolaire le 29 septembre dernier. Cette coalition syndicale la plus représentative du pays réclame des postes...
(Gabon Eco 07/10/14)
Au cours d’une conférence de presse organisée vendredi 3 octobre 2014 à Libreville, le Conseil de l’Ordre des avocats et le bâtonnier du barreau du Gabon sont montés au créneau pour dénoncer les dérives autoritaires de la justice gabonaise face à certaines affaires. « Les dérives autoritaires de la justice gabonaise » étaient à l’ordre du jour de la conférence de presse organisée vendredi 3 octobre 2014 à Libreville par le Conseil de l’Ordre des avocats et le bâtonnier du barreau du Gabon. Malgré la sonnette d’alarme sur les récurrentes entorses et manquements constatés lors des procédures judiciaires et la situation d’insécurité juridique et judiciaire dans laquelle le Gabon est plongé depuis quelques temps, le bâtonnier Jean Pierre Akumbu M’Olouna...
(Gabon Actu 07/10/14)
Libreville, Gabon (Gabonactu.com) – Le premier conseil des ministres du gouvernement Daniel Ona Ondo remanié vendredi dernier a permis d’élaborer une nouvelle feuille de route du nouveau gouvernement. Voici la liste des axes retenus : • finaliser et adopter les lois d’orientation et de programmation des axes du Plan Stratégique Gabon Emergent (PSGE) ; • assister les populations les plus vulnérables aux fins de subvenir à leurs besoins alimentaires, sanitaires et éducatifs, par la mise en place des programmes intégrés sur la protection des personnes âgées, des orphelins et des handicapés, afin de faire face au délitement des liens sociaux traditionnels ; • aider les populations économiquement faibles à développer des activités génératrices de revenus sur l’ensemble du territoire national,...
(Gabon Review 07/10/14)
L’abandon des biens de l’Etat sur la voie publique est un phénomène qui interpelle. L’image semble désormais banale voire parfaitement naturelle. Plus personne ou presque ne daigne y accorder la moindre importance. Pourtant, depuis plusieurs années, il est fréquent de voir sur certaines artères de Libreville et de l’intérieur du pays, les biens de l’Etat complètement à l’abandon, sans que cela ne choque les responsables chargés de la gestion du patrimoine public. L’abandon de bâtiments, véhicules ou autres biens appartenant à l’Etat sur les voies publiques est un phénomène qui pose la question du contrôle exercé par les responsables d’institutions mises en cause. «Ces biens appartiennent à l’Etat, et qui dit Etat, dit tous les Gabonais. Pourquoi ne sont-ils pas...
(Gabon Actu 07/10/14)
Libreville, Gabon (Gabonactu.com) – Une nouvelle photo présentée comme la plus récente de l’opposant André Mba Obame fait le buzz sur Internet notamment auprès de ses nombreux admirateurs, militants et sympathisants. Le cliché dont l’auteur et la date exacte de sa capture ne sont pas connus présente le leader populiste debout à côté d’un homme son regard fixé vers le photographe, lunettes claires au visage, la tête coiffée d’un chapeau noir. Sa barbe taille sous la légendaire forme d’une table ronde est plus dense qu’auparavant. L’ancien candidat à la présidentielle de 2009 paraît être très lucide même si ses traits du visage ont un peu grossis. La photo tranche en tout cas de celle publiée au lendemain de la canonisation...
(Gabon Actu 07/10/14)
Libreville, Gabon (Gabonactu.com) - Le chantier avance bien malgré les rumeurs contraires qui circulent à Libreville. S'il n'y avait rien avant, la construction du pont Rechercher pont Fernan Vaz est bel et bien en cours et les travaux se poursuivent. L'édifice qui traverse la lagune, s'intègre dans le cadre de l'ouverture des travaux de la route POG - Omboué réalisés par l'entreprise China Road & Bridge Corporation (CRBC) et prévus pour s'achever en 2020. Longue de 93 kilomètres, le projet de route s'inscrit dans la stratégie de connexion des capitales provinciales au travers de la route et compte également la réalisation d'une bretelle sur l’axe Omboué-Yombi et une connexion avec la route nationale 1 pour permettre, à terme, de minimiser...
(RFI 06/10/14)
Au Gabon, la toute nouvelle ministre de l'Education nationale a du pain sur la planche. Ida Reteno Assonouet doit faire face à la grève des enseignants. La rentrée a eu lieu, théoriquement, il y a une semaine mais les cours en fait n'ont pas commencé. Les syndicats enseignants réclament notamment des primes à Libreville. Beaucoup espèrent que la nouvelle ministre pourra débloquer la situation. A la gare routière, la plus grande librairie dite « par terre » du pays, les parents d’élèves complètent le trousseau scolaire de leurs enfants. La nomination d’un nouveau ministre de l’Education nationale a redonné espoir. « On espère qu’elle sera à la hauteur. C’est quand même le siècle des femmes. Elle pourra mieux faire »,...
(Gabon Eco 06/10/14)
La première édition de l'Octobre Rose, campagne consacrée au dépistage gratuit des cancers féminins, débute ce lundi 6 octobre à Libreville à l’initiative de la Fondation Sylvia Bongo Ondimba. A l’instar de plusieurs pays dans le monde où le mois d’octobre est dédié à la lutte contre le cancer du sein, l’ « Octobre rose » est célébré pour la première fois au Gabon à l’initiative de la Fondation Sylvia Bongo Ondimba. Cette mobilisation exceptionnelle portant sur le dépistage gratuit du cancer du sein et du col de l'utérus, débute ce lundi 6 octobre dans les communes de Libreville, Akanda, Ntoum et Cocobeach. Cette grande campagne de sensibilisation s'étend sur plusieurs jours, dénommés "journées roses". Des activités seront organisées au...
(Ogooue Infos 06/10/14)
La fondation Sylvia Bongo pour la famille organise à partir du lundi 6 octobre 2014 et ce jusqu’à la fin du mois, diverses activités dans 14 structures sanitaires du pays, en vue de la sensibilisation pays la détection précoce des cancers féminins. Le programme des manifestations prévoit entre autres, des dépistages gratuits, le déploiement d’une caravane mobile de sensibilisation et des débats autour des questions en rapport les cancers féminins. Les centres de santé retenus pour la circonstance sont : les centres hospitaliers universitaires de Libreville et d’Angondjé, l’hôpital sino-gabonais, le centre hospitalier régional de Melen, l’hôpital égypto-gabonais de Beau-Séjour, les centres médicaux d’Awendjé, Glass, Peyrie, Louis, Lalala, Nzeng-Ayong, Okala, Owendo, Kango, Cocobeach et Cap Estérias.
(Gabon Review 06/10/14)
La collaboration entre l’ONG Conservation Justice, les Eaux et Forêts et la Police judiciaire, a permis l’arrestation, le 1er octobre dernier de 4 personnes. Décidée à jouer un rôle majeur dans la lutte contre le braconnage, l’ONG Conservation Justice vient de mettre à nu un autre réseau de trafiquants. Samuel M., Koffi Ewoua et Clément Bafoé et Arthur Zogo Ndong ont été pris «la main dans le sac». Placés en garde à vue à Oyem et ils seront prochainement déférés devant le parquet pour trafic de peaux de panthère. Généralement, ces peaux sont commercialisées et exportées vers le Nigéria, l’Europe et bien sûr l’Asie. Peuplant autrefois les continents asiatique et africain, de la Sibérie à l’Afrique du Sud, la répartition...
(Gabon Review 06/10/14)
Le comité de sélection de ce concours censé promouvoir la création économique et l’innovation s’est réuni le 4 octobre 2014 pour passer au peigne fin les différents dossiers inscrits dans la «catégorie espoir». Intervenant près d’une semaine après la clôture des candidatures, la sélection des dossiers pour le Grand prix de l’excellence est en marche. En présence des représentants de la Junior Achievement Gabon (JA), l’Agence pour la promotion des investissements et des exportations (Apiex), un huissier de Justice, le chargé de mission du président de la République, Junior Xavier Ndong Ndong et 2 journalistes (observateurs), l’opération de vérification de la conformité et de l’authenticité des documents a eu lieu. Pour la catégorie espoir, ce sont 295 dossiers qui ont...
(Gabon Review 06/10/14)
Les musulmans du Gabon n’ont pas dérogé à la règle le 4 octobre dernier. Ils ont procédé à la célébration de la traditionnelle fête de la Tabaski ou fête du mouton, la plus importante de l’Islam. Déclaré fériée, la «fête du mouton» a été l’occasion pour les musulmans de commémorer la fin du hadj, accomplissement du pèlerinage à la Mecque. A Libreville, les maître-mots ont été la paix, le pardon, l’adoration, la réflexion et le recueillement. Le point culminant des manifestations à Libreville a été la visite du président de la République à la Mosquée Hassan II. En présence de plusieurs milliers de fidèles, l’iman a rappelé l’origine, le sens, l’intérêt de cette fête ainsi que l’idée du sacrifice qui...
(Gabon Review 06/10/14)
Détenu pour des raisons qui, jusque-là, échappent encore à de nombreux Gabonais, l’étudiant entame, le 7 octobre prochain, son 4e mois à la prison centrale de Libreville, dans l’indifférence totale. Où en est-on avec l’«affaire Ollo Obiang» ? C’est la question que se pose une poignée de Gabonais encore lucides. L’étudiant qui n’est que trop habitué à des démêlés avec les autorités de l’Université Omar Bongo (UOB), croupit depuis déjà 3 mois dans les geôles de «Sans-famille», où il entamera son 4e mois de détention, le 7 octobre prochain, dans une indifférence générale. Le fait est que l’étudiant Firmin Ollo Obiang n’est pas à sa première détention. Candidat à un fauteuil de conseiller municipal de Libreville, sur la liste de...
(Gabon Review 03/10/14)
Si les inscriptions et réinscriptions d’élèves se poursuivent dans la totalité des établissements scolaires du pays, le piteux état dans lequel se trouvent certains prouve le désintérêt des autorités sur la question. Annoncée pour le 29 septembre dernier, la rentrée des classes est loin d’être effective. Et la principale raison n’est pas à trouver du côté des enseignants affiliés à la Convention nationale des syndicats du secteur éducation (Conasysed), en grève depuis quelques jours. En effet, si depuis plusieurs semaines les parents d’élèves n’ont pas rechigné à satisfaire aux modalités d’inscription ou de réinscription dans les différents établissements scolaires du pays, nombre d’entre eux ont peu apprécié l’image que présente désormais la plupart de ces établissements. Et selon le constat,...
(Gabonews 03/10/14)
Fatiana Manongo et Arnaud Mandza, deux journalistes de la rédaction de la radio télévision Nazareth viennent d’être arrêtés par la gendarmerie opérant à l’aéroport international Léon Mba. Ils seraient accusés, par le commandant de cette unité de gendarmerie, d’intrusion dans un domaine privé. Selon une source sûre, cette affaire aurait commencé par un désaccord entre l’aéroport de Libreville et un individu qui dit être propriétaire d’une parcelle comprise dans l’espace occupé par l’aéroport. Le monsieur se sentant lésé et impuissant, a fait intervenir la presse pour attirer l’attention de l’opinion et surtout de faire pression aux autorités de l’aéroport. Les deux journalistes, s’étant rendu sur les lieux le mercredi 1er Octobre, ont filmé l’espace qui fait l’objet du litige. Au...
(Gabon Review 03/10/14)
A travers sa fondation, l’épouse du président de la République a lancé le 2 octobre dernier, la 1ère édition de la campagne annuelle de mobilisation en faveur du dépistage du cancer du sein et du col de l’utérus. Au-delà du port du ruban rose, Sylvia Bongo Ondimba a décidé de s’impliquer beaucoup plus personnellement dans la lutte contre le cancer. Tout au long du mois courant, elle entend agir contre les cancers féminins, à travers des opérations de sensibilisation, de dialogue, d’explication sur ces différents types d’affection, l’importance de la détection précoce et de la non-stigmatisation des malades. «Octobre Rose c’est le mois le plus important dans la lutte contre le cancer et plus particulièrement les cancers féminins. Engageons-nous ensemble...
(Gabonews 03/10/14)
L’ouverture de la campagne de l’élection de la mutuelle de l’université Omar Bongo (UOB), après vingt-trois ans de disette, est prévue pour le 3 octobre. Dans un climat de rentrée académique au ralenti, beaucoup d’étudiants sont sceptiques quant à la bonne participation des premiers concernés par cette élection. Interrogés sur la question, les têtes de liste estiment que « les dates doivent être revues pour une implication certaine du plus grand nombre d’anciens et de nouveaux étudiants à l’élection du 10 octobre prochain ». Il serait difficile d’affirmer que la sérénité est au beau fixe dans les rangs des différents candidats à cette élection. En effet, à un jour du lancement de la campagne, le corps estudiantin apprécie diversement la...

Pages

(Gabon Review 19/09/13)
En visite de travail à Rabat, au Maroc, du 16 au 22 septembre, le ministre gabonais de l’Industrie et des Mines, Régis Immongault, s’est entretenu le 17 septembre avec son homologue marocain en charge de l’Industrie, du Commerce et des Nouvelles technologies, Abdelkader Amara. Cet entretien a notamment porté sur les moyens de renforcer la coopération entre les deux pays dans les secteurs de l’industrie et des investissements. En effet, les deux parties ont procédé à un échange de vues sur les stratégies d’industrialisation des deux pays, en mettant en exergue les moyens à même de renforcer les relations de coopération et de partenariat industriel.«Les investissements marocains au Gabon demeurent en deçà de leur potentiel. Le volume des échanges ne...
(Gabon Actu 19/09/13)
BGFI Holding Corporation SA, dont la société tête du groupe est BGFIBank lance un emprunt obligataire d’un montant de 80 milliards de Francs CFA pour une durée de 7 ans, en vue d’accompagner davantage le financement des projets structurants initiés dans ses pays d’implantation, selon un communiqué officiel du groupe.Cette offre dénommée « BGFI Holding 5% Brut 2013-2020 » est ouverte à toute personne physique ou morale résidente ou non dans la zone CEMAC. Conformément aux dispositions régissant l’Appel Public à l’Epargne sur le Marché Financier régional de la CEMAC, cette opération a été autorisée par la Commission de Surveillance du Marché Financier de l’Afrique Centrale sous le numéro COSUMAF-APE-02/13. Cette émission est composée de 800.000 obligations d’une valeur nominale...
(L'Union 19/09/13)
Les 44 jours d’arrêts imprévus de la raffinerie ont plombé partiellement l’activité de la société gabonaise de raffinage en 2012, malgré un meilleur second trimestre cette même année en termes de productivité. Les performances de la Société gabonaise de raffinage ont été contrastées en 2012. Le traitement global de brut à fin décembre 2012 s’est situé à 765 492 tonnes métriques ™ pour un budget de 900 000 tonnes. Ce qui donne un écart de -16 % par rapport aux objectifs fixés. Conséquence : le résultat opérationnel a été légèrement négatif (-168 millions de francs).Selon la Sogara, cette contre-performance s’explique par des incidents techniques, des retards dans les travaux du Grand Arrêt ainsi que des problèmes sociaux. Il s’agit notamment...
(Gabonews 19/09/13)
Une délégation de la direction générale des Douanes du ministère de l’Economie, de l’Emploi et du Développement Durable conduite par l'un des responsables de ce département, Didier Koumba a détruit ce mercredi à Lambaréné (centre) plus d’une dizaine de fausses balances pour décourager les fraudeurs. La délégation du ministère de l’économie, a durant une semaine effectuée plusieurs descentes sur le terrain pour s’enquérir de la qualité du matériel utilisée par les commerçants et se rendre compte de la supercherie mise en place pour tromper les consommateurs. De cette opération, il a été constaté que nombreuses sont les balances qui ne correspondaient pas au kilogramme dans les épiceries. Idem pour le poids des pains fabriqués dans les boulangeries de la place.En...
(Gabon Review 19/09/13)
Le Gabon et le Maroc auraient signé début septembre, selon une source chinoise, un accord de partenariat pour la création d’une compagnie aérienne à nouveau dénommée Air Gabon international.Passé inaperçu dans le compte-rendu des travaux de la 6e session de la Grande Commission mixte de coopération maroco-gabonaise, tenue du 3 au 5 septembre dernier, un accord a pourtant été passé visant la création d’une compagnie aérienne gabonaise. Ainsi, sept ans après la première annonce de ce partenariat pour la création, sous le nom d’Air Gabon International, d’une entité du même type, les deux pays remettent ça et reprennent l’appellation Air Gabon International. La nouvelle joint venture attribue 51% des parts à Royal Air Maroc (RAM) tandis que Libreville détiendra les...
(Xinhua 19/09/13)
LIBREVILLE, (Xinhua) -- Annoncé pour le début du mois de janvier 2013, le vol inaugural de la future compagnie sous- régionale Air CEMAC a été une énième fois repoussé pour le mois de janvier 2014, annonce mercredi l'Agence nationale de l'aviation civile (ANAC). Selon l'ANAC, une réunion vient de se tenir à Paris entre les représentants de la compagnie nationale française, actionnaire à hauteur de 34%, et le ministre congolais des Transports et de l' Aviation civile Rodolphe Adada, représentant les six pays de la Communauté économique et monétaire d'Afrique centrale (CEMAC). Une nouvelle rencontre aura lieu en octobre prochain à Paris pour finaliser l'accord de partenariat stratégique avec Air France. Basée à Brazzaville en République du Congo, Air CEMAC...
(Xinhua 19/09/13)
Le secteur de la construction écologique, qui se développe rapidement en Afrique, a attiré l' attention des gestionnaires de fonds tandis que les gouvernements mettent en place des politiques et mesures d'incitation pour favoriser les investissements qui accélèrent la transition vers une économie à faibles émissions carboniques dans différents secteurs clé de l'économie.Les décideurs politiques, financiers et experts participant à la Conférence sur le financement de la construction écologique, à Nairobi, ont déclaré mercredi que la demande de logements économes en ressources avait produit un appel d'air pour les investisseurs locaux et étrangers."L'Afrique devient manifestement un marché pionnier pour les technologies respectueuses de l'environnement, au fur et à mesure que les gouvernements définissent des objectifs visant à accélérer une croissance...
(Gabon Review 18/09/13)
Le Gabon, à travers son Agence de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep) et son leader sur le marché de la téléphonie mobile, Airtel vient d’être nominé pour les trophées du 9e salon Africa Telecom People qui consacrent, chaque année, des entreprises, des organisations et des personnalités ayant contribué au développement des TIC en Afrique.Prévue à Abidjan les 1er et 2 octobre prochain sur le thème «quelles applications innovantes pour l’Afrique après la 3G ?» la 9e édition du salon Africa Telecom People (ATP) enregistrera la présence du Gabon dans les trois catégories en compétition par région géographique : meilleur opérateur, application innovante, meilleure gouvernance et régulation.Cette plateforme qui permet aux professionnels du secteur en Afrique d’échanger sur...
(Agence Gabonaise de Presse 18/09/13)
LIBREVILLE (AGP) - Une délégation de la China communication construction company Ltd (CCCC), conduite par son vice-président, Liu Jun a été reçu mardi, à Libreville, par le président gabonais, Ali Bongo Ondimba pour discuter de la poursuite de la réalisation des projets d’intérêt public menée par l’entreprise chinoise au Gabon.Cette entreprise spécialisée dans les grands travaux (routes, pont, ports…) a déjà démontré son expertise en matière de construction de la route au Gabon. Elle a réalisé la construction du tronçon routier Mouila-Fougamou dans le sud du pays en béton bitumeux. Les travaux d’aménagement de cet axe de la route nationale n°1, lancés en août 2009 pour durée d’exécution de 36 mois se sont achevés dans les délais requis. LPM/IM
(Infos Plus Gabon 18/09/13)
La filiale gabonaise du géant chinois Sinopec qui poursuit sa mutation, a récemment octroyé une importante dotation en matériel électroménager, mobilier et équipements divers à trois organisations à vocation sociale de la ville de Port-Gentil, capitale économique du Gabon. Le Centre Social « Les Cocotiers », le « Centre de Santé Urbain de Port-Gentil » et la Direction Provinciale de la Jeunesse et des Sports ont été les heureux bénéficiaires de ces aides. Les aides consenties au Centre Social « Les Cocotiers » et au « Centre de Santé Urbain de Port-Gentil » étaient pour l'essentiel composées de matériel électroménager, de mobilier et d’équipements de bureau. La Direction Provinciale du Sport a quant à elle reçu une dotation en équipements...
(Gabon Review 18/09/13)
Le marché des hydrocarbures se porte plutôt bien au Gabon.Selon les derniers chiffres publiés par la Société gabonaise de raffinage (Sogara), la vente des produits pétroliers (butane, gasoil, Jet, essence, sans plomb et fuel) a enregistré une hausse de 7 % en 2012 par rapport à l’exercice précédent.La hausse de 7% de l’écoulement des produits pétroliers tient compte des ventes de fin décembre 2012, estimés à 681 505 tonnes métriques (TM), selon la dernière publication de la Société gabonaise de raffinage (Sogara). «Pour ce qui est de typologie, il y a des nouveautés. Les ventes d’essence sans plomb ont connu une croissance surprenante, suivie du gasoil et du Jet. Pour les autres ventes de butane, l’impact est légèrement moins prononcé»,...
(Nouvelles du Gabon 18/09/13)
Parmi les nombreuses nouveautés de cette édition figure l’application EyePhone qui permet de diagnostiquer les troubles oculaires. Testée au Kenya par des chercheurs britanniques, cette application sur smartphone consiste en un simple objectif appliqué sur un téléphone, permettant de scanner la rétine, et d’un logiciel, enregistrant les données. Le système permettra de soigner des personnes trop éloignées ou trop pauvres pour consulter un ophtalmologiste. 5 000 patients environ ont déjà été examinés à la fois avec l’EyePhone et avec l’outillage médical habituel, pour des résultats convaincants. «Les technologies sont de plus en plus mutualisées. Un opérateur mobile aujourd’hui, est capable de proposer une offre inclusive, couvrant à la fois les besoins en voix, en data et en services à valeur...
(L'Union 18/09/13)
En conformité avec ses attributs, le Centre de développement des entreprises (CDE) a lancé une importante opération de vérification et d'authentification des fiches circuits des opérateurs économiques installés sur toute l'étendue du territoire national.La zone nord de Libreville a constitué le point de démarrage de l'opération initiée par le CDE, laquelle intervient plusieurs mois après la phase de sensibilisation qui a duré deux ans, auprès des opérateurs économiques gabonais et étrangers. A l'issue de ces contrôles, le constat est pour le moins édifiant, tant ils ont permis de se rendre compte que sur 873 entités visitées, 800 sont des entreprises individuelles et seulement 73 constituées en sociétés. Pire, sur ces entreprises individuelles, 770 appartiennent aux non-nationaux dont 690 exercent irrégulièrement...
(L'Economiste Maghrébin 18/09/13)
Assureurs et réassureurs africains seront, à partir du 6 octobre 2013, les invités de la Fédération tunisienne des sociétés d’assurances (FTUSA), pour échanger sur les mutations et le potentiel de croissance du marché africain de l’assurance.Ainsi, le forum se tiendra du 6 au 8 octobre prochain, sous le thème « Le marché de l’assurance et de la réassurance en Afrique : mutations et potentiel de croissance ». Cette édition prévoit la participation d’environ 400 professionnels du secteur de l’assurance et de la réassurance.Une réunion du sous-comité Finances se tiendra à la veille du forum. La première journée de cette 19ème édition sera centrée sur les réunions des comités techniques des pools de l’Organisation africaine de l’assurance (OAA) et de son...
(Gabonews 18/09/13)
Selon le rapport 2012 de la Banque Mondiale, 148 milliards de dollars ont été perdus en Afrique à cause de la corruption, ce qui accroit considérablement la paupérisation des populations. La plate- forme de lutte contre ce que d’aucuns qualifient de « cannibalisation » du patrimoine, née dans la capitale ghanéenne, s’impose comme un instrument interafricain qui apporte une nouvelle vision dans la consolidation des efforts visant à marginaliser le fléau. « La corruption existe là où se trouve l’argent, or l’argent se trouve partout », dixit un délégué guinéen aux travaux d’Accra. D’où l’urgence qui consiste à coordonner et harmoniser la lutte à l’échelle continentale et mondiale. Outre l’élection et l’adoption des statuts, le programme de la rencontre de...
(Xinhua 17/09/13)
Le ministre marocain de l'Industrie, du commerce et des nouvelles technologies, Abdelkader Amara, a eu un entretien mardi à Rabat avec le ministre gabonais de l'Industrie et des mines, Régis Immongault, axé notamment sur les moyens de renforcer la coopération entre les deux pays dans les secteurs de l'industrie et des investissements. Lors de cette entrevue, les deux parties ont procédé à un échange de vues sur les stratégies d'industrialisation des deux pays, en mettant en exergue les moyens à même de renforcer les relations de coopération et de partenariat industriel."Les investissements marocains au Gabon demeurent en deçà de leur potentiel. Le volume des échanges ne dépasse pas les 500 millions de dirhams (1 dollar=8,1 dirhams), ce qui est un...
(Xinhua 17/09/13)
RABAT, (Xinhua) -- Le ministre marocain de l'Industrie, du commerce et des nouvelles technologies, Abdelkader Amara, a eu, mardi à Rabat, un entretien avec le ministre gabonais de l'Industrie et des mines, Régis Immongault, axé notamment sur les moyens de renforcer la coopération entre les deux pays dans les secteurs de l'industrie et des investissements. Lors de cette entrevue, les deux parties ont procédé à un échange de vues sur les stratégies d'industrialisation des deux pays, en mettant en exergue les moyens à même de renforcer les relations de coopération et de partenariat industriel. "Les investissements marocains au Gabon demeurent en deçà de leur potentiel. Le volume des échanges ne dépasse pas les 500 millions de dirhams (1 dollar=8,1 dirhams),...
(Gabon Review 17/09/13)
Les chefs d’entreprises membres de la Confédération patronale gabonaise (CPG) se sont retrouvés le lundi 16 septembre 2013 à Libreville, dans le cadre d’un partenariat avec l’Ecole des Hautes études commerciales (HEC) de Paris, pour suivre une conférence portant sur «le rôle des organisations régionales et de l’ONU pour la résolution des conflits en Afrique comme condition aux investissements et au développement durable», animée par Théodore Christakis, professeur de droit international à l’université Grenoble-Alpes et à Sciences-po Paris.Cette conférence, à laquelle a assisté le président de la CPG, Henri Claude Oyima, de même que le président de la Chambre de commerce du Gabon, Jean-Baptiste Bikalou, entre autres, visant à améliorer les connaissances des membres de cette structure sur un certain...
(Gabon Review 17/09/13)
Les acteurs partie prenante du Programme ACP (Afrique, Caraïbe et Pacifique) Fish II ont récemment organisé à Libreville un atelier national de formation pour le renforcement des capacités des petits producteurs dans la production intensive d’alevins de clarias. L’objectif était de renforcer la gestion des ressources halieutiques dans ces pays ACP pour aboutir à une gestion durable des ressources.Le programme ACP Fish II est un outil important de coopération entre l’Union Européenne et le groupe ACP visant justement à améliorer la gestion des pêches dans ces pays et de contribuer à une gestion durable et équitable des pêches en vue de lutter contre la pauvreté. C’est dans cette optique qu’une douzaine de personnes, notamment des pisciculteurs du secteur privé et...
(Gabonews 16/09/13)
M.Régis Immongault Tatagani, Ministre Gabonais de l’Industrie et des Mines, est arrivé ce lundi, au Maroc, pour une visite de travail de près d’une semaine.Le Ministre Immongault, devrait mettre à profit ce séjour pour rencontrer ses collègues marocains de l’Industrie, du Commerce et des Nouvelles Technologies, mais aussi de l’Energie, des Mines, de l’Eau et de l’Environnement.Le membre du Gouvernement gabonais qui rentre d’une mission de promotion du Gabon Minier, en Australie, devrait aussi avoir des rencontres et des séances de travail avec des dirigeants du Centre Marocain pour la Promotion des Exportations ; de la Fédération Nationale de l’Agroalimentaire, de l’Office Marocain de la Propriété Industrielle et Commerciale, et la Confédération Générale des Entreprises du Maroc.En droite ligne des...

Pages