Mercredi 20 Septembre 2017

Gabon

(AFP 18/08/16)
L'accord passé entre trois ténors de l'opposition gabonaise peut-il vraiment mettre en danger le président sortant Ali Bongo à la présidentielle à un tour du 27 août ? Si leurs partisans évoquent un tournant "majeur" dans la campagne, le pouvoir minimise et dénonce un "marchandage d'épiciers". L'annonce avait fait l'effet d'un coup de tonnerre mardi dans la paisible capitale Libreville, à la veille de la fête nationale célébrant le 56e anniversaire de l'indépendance du pays: le principal challenger du chef de l'Etat, Jean Ping, ralliait à sa cause deux autres poids lourds de la vie politique...
(Gabon Review 18/08/16)
La campagne électorale pour la présidentielle prévue dans 9 jours a pris, mardi, un tournant historique avec la désignation de Jean Ping par les deux autres poids lourds de cette élection comme candidat de l’opposition. Pour le Conseiller politique d’une ambassade occidentale accréditée à Libreville, «il ne fait plus de doute que l’alternance fait son chemin». À l’initiative de Zacharie Myboto, président de l’Union nationale (UN), les représentants des trois candidats, les représentants de la société civile, des religieux à l’exemple du Pasteur Georges Bruno Ngoussi, des anciens dignitaires...
(African Manager 18/08/16)
Le Gabon dispose actuellement de plus de 3000 chambres d’hôtel. Ce chiffre est synonyme d’une forte hausse des chambres d’hôtel qui étaient estimées en 2009 à 1500. Cette hausse symbolise également une avancée notable du climat des affaires au Gabon qui est devenu une attraction, malgré les aléas de la conjoncture économique, a annoncé le site « Financial Afrik » Le pays d’Ali Bongo veut booster le secteur touristique, avec un plan stratégique de développement. Les autorités gabonaises tablent sur un doublement du nombre de touristes et sur une hausse des recettes dans le secteur d’ici quelques années. Contribuant à hauteur de 6% dans le PIB du pays, le tourisme enregistre environ 470 milliards de Francs CF de recettes annuellement.Ces...
(Gabon Review 18/08/16)
Les récentes nominations de ses membres au sein du comité de campagne du président de la République font des affres au sein du Cercle des libéraux réformateurs (CLR), avec des suspensions et exclusions au menu. Le président du CLR, Jean Boniface Asselé, n’arriverait toujours pas à digérer sa mise à l’écart des coordinations de la campagne d’Ali Bongo Ondimba au niveau provincial, départemental et communal. Cet «oubli» qui affecte également certains acteurs de la majorité républicaine et sociale pour l’émergence est très mal vécu au sein de la formation politique de l’oncle du Chef de l’Etat. Ce d’autant que certains cadres du CLR ont été incorporés dans l’état-major de la campagne du candidat du PDG sans l’accord du parti. La...
(Jeune Afrique 18/08/16)
Après avoir été le protégé de Pascaline Bongo, Franck Ping voit son nom cité dans une affaire d’attribution de marchés publics. Son père, candidat à l’élection présidentielle, s’en serait bien passé. Il s’est réfugié à Abidjan, en Côte d’Ivoire, loin du bruit et de la fureur de Libreville. Franck Ping, 45 ans, a éteint ses portables et ne rappelle que quelques intimes. Dont son père, Jean, candidat à la présidentielle gabonaise du 27 août, et dont la campagne prend des allures de course d’obstacles. Car non seulement l’ancien président de la Commission de l’Union africaine fait face à la méfiance d’une partie de l’opposition qu’il a rejointe après avoir claqué la porte du parti au pouvoir, mais il se trouve...
(RFI 18/08/16)
Au Gabon, la campagne pour l'élection présidentielle du 27 août 2016 rentre dans sa dernière ligne droite. Mercredi 17 août, le chef de l'Etat sortant, Ali Bongo Ondimba, a dénoncé des appels « à la discorde et à la violence » dans un discours prononcé à l'occasion de la Fête de l'Indépendance. La veille, la campagne électorale a pris un tour nouveau avec l'annonce du retrait de deux des principaux candidats d'opposition - Casimir Oyé Mba et Guy Nzouba Ndama - en faveur d'un troisième poids lourd, Jean Ping. Pourquoi ce choix ? Le report de vote en faveur de Jean Ping se fera-t-il ? Pour répondre à ces questions, RFI reçoit Flavien Enongoué, qui enseigne la philosophie politique à...
(Gabon Eco 18/08/16)
Après les festivités de l’indépendance le président du Parti Socialiste Gabonais, PSG, Moussavou King débute sa campagne électorale. Le candidat de la lumière croit véritablement en l’avènement de l’alternance au Gabon. C’est à l’intérieur du pays, précisément dans la province de l’Ogooué-Lolo que Moussavou King se lance dans le bain. Il va animer 3 meetings au cœur de cette province. Ce 18 août, il devise avec les populations de Lastourville dans le département de Moulundu. Ensuite, la caravane de King va évoluer vers la capitale de la province de l’Ogooué-Lolo. C’est à Koulamoutou (dans le département de la Lolo-Bougenguidi) que va se dérouler la deuxième sortie de Moussavou King. La même journée, il prendra la route pour le dernier meeting...
(Courrier International 18/08/16)
La campagne présidentielle a pris, mercredi 17 août, une tournure nouvelle. Deux des principaux candidats d’opposition se sont désistés en faveur d’un troisième poids lourd, Jean Ping, pour défier le président sortant Ali Bongo au scrutin à tour unique du 27 août. “​Fait inédit dans l’histoire politique du Gabon”, écrit le site d’information Gaboneco. Jean Ping, 73 ans, ex-président de la commission de l’Union africaine, a obtenu le soutien de l’ex-président de l’Assemblée nationale, Guy Nzouba Ndama, et celui de l’ex-Premier ministre Casimir Oyé Mba, après une dernière séance de négociations. “Un choix obtenu presque au forcing après trois jours de discussion, de tractations entre les différents protagonistes”, rapporte le site, pour qui cela “montre bien la difficulté à laquelle...
(RFI 18/08/16)
Au Gabon, deux poids lourds de l'opposition, Guy Nzouba Ndama et Casimir Oyé Mba, se sont officiellement ralliés à Jean Ping. C'est un tournant dans la campagne électorale, à quelques jours de la présidentielle du 27 août. Ali Bongo, chef de l'Etat sortant et candidat à sa succession, voit donc face à lui se former une alliance entre ses trois principaux adversaires. Au lendemain de cet accord, ce ralliement derrière Jean Ping change-t-il la donne ? Le ralliement derrière Jean Ping envoie un signal fort. Même s'il est difficile d'évaluer leur poids électoral exact, ce sont quand même les trois principaux poids lourds de l'opposition qui viennent de s'unir. Le sociologue Anaclet Bissiélo, qui est proche de l'opposition, dit que...
(Gabon Review 18/08/16)
Rencontré lors de la présentation du «candidat unique» de l’opposition, le 16 août, le membre du collectif «Ça suffit comme ça », livre les conditions ayant prévalu à la conclusion de cette alliance scellée entre 3 des 13 candidats opposés à Ali Bongo Ondimba, pour l’élection présidentielle du 27 août 2016. Gabonreview : Comment se sont déroulées les tractations pour la désignation du candidat unique de l’opposition ? Il n’y a pas eu de tractations. Nous, membres de la société civile libre du Gabon, avions simplement demandé aux candidats d’aller prendre une décision et de nous communiquer le nom de celui qu’ils auront choisi. Les candidats ont estimé eux-mêmes qu’il était nécessaire de le faire. Ils sont allés discuter et...
(Gabon Actu 18/08/16)
Le président du Haut conseil des acteurs non étatiques du Gabon (HCANEG), Nicaise Moulombi a adressé ses félicitations aux candidats de l’opposition qui ont décidé de se retirer de la course à l’élection présidentielle au profit de Jean Ping. Le Haut Conseil des Acteurs Non Étatiques, observateurs du processus électoral. Le HCANEG « félicite la décision des candidats à l’élection présidentielle du 27 août 2016, Jean Ping, Casimir Oyé Mba et Guy Nzouba Ndama, pour la décision qu’ils viennent de prendre au sujet de la candidature consensuelle portée en la personne de Jean PING », indique un communiqué du mouvement transmis à Gabonactu.com. « Cette initiative à caractère historique vient consolider la maturité de notre démocratie », soutient le HCANEG...
(Gabon Review 18/08/16)
Pour Anaclé Bissiélo, le sociologue, «c’est le déclic psychologique qui manquait», tandis que Guy Rossatanga-Rignault, juriste et secrétaire général adjoint de la présidence de la République reconnaît que «c’est un tournant qui aura des conséquences dans les urnes», même si, à son avis, « les électeurs des deux candidats qui se désistent au profit de Jean Ping ne voteront pas tous pour celui-ci». Interrogés par Radio France International (RFI) hier matin au sujet de la désignation de Jean Ping comme candidat unique de l’opposition par les deux ténors de l’opposition, Casimir Oyé Mba et Guy Nzouba Ndama, deux universitaires Gabonais, Anaclet Bissiélo et Guy Rossatanga Rignault, ont donné leurs sentiments. Anaclé Bissiélo, sociologue, ancien député du Parti gabonais du progrès...
(RFI 18/08/16)
Au Gabon, le ralliement de Casimir Oyé Mba et Guy Nzouba Ndama à la candidature de Jean Ping va-t-elle faire des émules au sein de l'opposition ? Après trois jours de négociations intenses, l'ancien président de la Commission de l'Union africaine a été choisi comme candidat commun pour les trois hommes. Casimir Oye Mba et Guy Nzouba Ndama appellent les autres concurrents encore en course à se rassembler derrière la bannière de Jean Ping pour faire barrage au président Ali Bongo. Mais pour l’instant, l'idée ne fait pas l'unanimité, notamment chez les autres candidats qui avaient été invités aux journées de négociations. « Je ne me suis pas engagé pour me retirer au milieu du gué ». Voilà la réponse...
(Gabon Review 18/08/16)
En dépit des souhaits d’une grande partie de leurs partisans de les voir s’unir avant le scrutin du 27 août, quatre candidats au moins expriment leur volonté de ne pas se retirer. Il s’agit tout d’abord de Bruno Ben Moubamba, candidat indépendant soutenu par une aile de l’Union du peuple gabonais (UPG). Lors d’une conférence de presse, le 16 août dernier, dont Gabonreview a rendu compte hier, Bruno Ben Moubamba s’est étonné de ce que, après avoir été l’une des premières personnalités à lancer l’idée d’une candidature unique de l’opposition, il n’ait pas été associé aux négociations tenues du 13 au 15 août chez Zacharie Myboto, le président de l’Union nationale. Est-ce de sa part une volonté de ne pas...
(Mediapart 18/08/16)
L'association Survie a adressé ce courrier à M. Jean-Marc Ayrault, ministre des Affaires étrangères, concernant le maintien de la coopération militaire et sécuritaire française avec le Gabon relevant de son ministère, alors que la période pré-électorale est émaillée de violations multiples des droits humains et des principes démocratiques de la part du pouvoir et des forces de l'ordre gabonais. Paris, le 18 août 2016 Monsieur le Ministre, Le 30 mars 2016, en réponse à notre interpellation sur les élections en cours dans différents pays d'Afrique et la politique de la France dans ces pays, vous nous avez écrit que c'est au quotidien « que notre diplomatie s'emploie à soutenir les acteurs de la société civile et de la classe politique...
(Agence Ecofin 18/08/16)
A compter du 1er septembre 2016, Gabon Oil Marketing (GOM), filiale de la Société nationale des hydrocarbures (GOC), commercialisera désormais les produits pétroliers finis destinés au marché intérieur, en lieu et place de la Société gabonaise de raffinage (SOGARA). L'annonce a été faite en fin de semaine dernière, par l’administrateur directeur général de la GOC, Arnauld-Calixte Engandji Alandji (photo), à l’occasion du lancement officiel des activités de cette structure, en présence des principaux acteurs du secteur pétrolier gabonais. Arnauld-Calixte Engandji Alandji qui, pour la circonstance a procédé à la présentation des missions de la Gabon Oil Marketing, a également saisi cette opportunité pour décliner le nouveau schéma d'approvisionnement en produits pétroliers du Gabon. «L'Etat a décidé de la restructuration du...
(Gabon Review 18/08/16)
Candidat à l’élection présidentielle du 27 août prochain, Léon Paul Ngoulakia a lancé sa campagne électorale, le 16 aout courant à Lambaréné dans le Moyen-Ogooué. Le président du Mouvement patriote et républicain s’est présenté aux populations venues l’écouter, émis le vœu de voir l’élection se tenir sans la candidature d’Ali Bongo, avant d’inviter les Migovéens à s’unir pour la libération du Gabon. À l’instar de Jean Ping et Ali Bongo reçus les 13 et 14 août derniers, Léon Paul Ngoulakia a été accueilli à Lambaréné pour le lancement de sa campagne électorale. «Monsieur Léon Paul Ngoulakia soyez la bienvenue ici à Lambaréné. Si nous sommes réunis ici, c’est parce que nous apprécions votre courage et votre franchise. Vous êtes le...
(Dw-World 18/08/16)
Alors que la campagne électorale bat son plein au Gabon, avant le scrutin du 27 août, un nouveau mouvement issu de la société civile promet de s'engager pour la sécurisation du vote. Le mouvement des "Témoins actifs" a été lancé par des membres de Dynamique unitaire, une confédération syndicale. Alain Pendy, est le secrétaire général adjoint des "Témoins actifs", il est l'invité de la semaine.
(Autre média 18/08/16)
Les manifestations commémorant le 56ème anniversaire de l’accession du Gabon à la souveraineté internationale ont débuté ce mardi 16 août 2016 à Libreville. Trois temps forts ont ponctué les festivités liées à la fête de l’indépendance. D’abord, le dépôt de la gerbe de fleurs par le Président de la République, Ali Bongo Ondimba, au mausolée de feu Président Léon Mba, père de l’Indépendance du Gabon. C’est en présence du Premier Ministre et de plusieurs Membres du Gouvernement de la République que le Chef de l’Etat est allé s’incliner au Mémorial Léon Mba, avant de saluer la famille de l’illustre disparu. Ensuite, la cérémonie de décoration des dignitaires de la République a constitué le second temps fort des commémorations de ce...
(Gabon Actu 18/08/16)
La notabilité du Canton Bokoue, dans le département du Como Kango, réunie autour d’Alain Valery Bourobou Boussamba, membre du conseil national du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir ) a promis voter massivement pour le candidat Ali Bongo Ondimba, le président sortant qui sollicite un second septennat. « Ya Ali ne ment pas parce qu’on voit nous même comment les installations électriques se font dans notre canton et bientôt on aura le courant », a déclaré Jeanne Madjinou Idoundou, chef de regroupement des villages « La Remboue ». Cette dame comme tous les notables du cru promettent un vote massif au candidat Ali Bongo pour cette réalisation qui selon elle appellera d’autres. Le canton Bokoue, première circonscription du département du...

Pages

(Gabon Eco 29/09/14)
Réunis en assemblée générale samedi 27 septembre 2014 à Libreville, les membres du Syndicat de l'éducation nationale (Séna) ont déposé un préavis de grève sur la table du gouvernement qu'ils accusent de ne pas avoir respecté certains de ses engagements. C'est une rentrée des classes plutôt mouvementée à laquelle ont droit les élèves gabonais qui reprennent ce lundi 29 septembre 2014, le chemin des classes au terme d'environ trois mois de congés scolaires. En effet, réunis en assemblée générale samedi 27 septembre, les membres du Syndicat de l'éducation nationale (Séna) dirigé par Fridolin Mve Messa, secrétaire général ont décidé de déposer un préavis de grève ce lundi sur la table du gouvernement qu'ils accusent de ne pas avoir respecté certains...
(Gabon Eco 29/09/14)
Depuis le début de la semaine dernière, les enseignants du pré-primaire observent un sit-in dans les locaux du ministère de l’Education nationale avec pour revendication les postes budgétaires promis par leur tutelle depuis 2013. Tous ces enseignants sont, pour la plupart, membres de la Convention nationale des syndicats du secteur éducation (Conasysed). Depuis mardi 23 septembre, les enseignants du pré-primaire ont investi l'enceinte du ministère de l'Education nationale afin de réclamer leurs postes budgétaires promis par leur tutelle depuis 2013 et la régularisation de la situation administrative de bon nombre d'entre eux. « Nous attendons ces postes budgétaires et la régularisation de nos situations administratives depuis plus d’un an. Entre juillet 2013 et juillet 2014, rien n’a été fait. Et...
(Nouvelles du Gabon 29/09/14)
Le ministère de l’éducation nationale, avait annoncé la reprise des cours de l’année scolaire 2014/2015 au 29 de ce mois. Mais depuis le 23 septembre dernier, les enseignants du pré-primaire membres de la Convention nationale des syndicats du secteur éducation (Conasysed) protestent contre le silence des autorités de tutelle quant à la régularisation de leur situation administrative et la question de leurs postes budgétaires, pourtant promis pour le mois de juillet 2013. Dans ce contexte, les récriminations du Syndicat libre des transporteurs terrestres du Gabon (Syltteg) n’est pas pour rassurer les parties. En effet, protestant contre les abus dont ils disent être l’objet dans l’exercice de leur métier, les transporteurs dénoncent les incompréhensions et luttes d’influence entre les mairies de...
(Gabon Review 29/09/14)
Le système judiciaire gabonais est-il truffé de ripoux ? Le récent feuilleton judiciaire avec Mayila dans le rôle principal renvoie nécessairement à cette question. Cette affaire devrait révéler, en toute transparence, l’existence de réseaux mafieux, de magistrats sulfureux et d’enquêteurs de police ripoux. Depuis le jeudi 25 septembre dernier, une dizaine de personnes, dont l’ancien vice-Premier ministre et avocat Louis-Gaston Mayila, le juge Gérard Edzo Edzo, Yannick Bilal Ondo Bitar, Gabonais d’origine libanaise, des officiers de Police judiciaire et des gendarmes ont été écroués à la prison centrale de Libreville. Une affaire relative à la fabrication de fausse monnaie est à l’origine de ce déferrement massif et de qualité dans le principal établissement pénitencier du Gabon. L’affaire est grave en...
(Gabon Review 29/09/14)
Conscient du danger que représentent les Risques NRBC (nucléaires, radiologiques, biologiques et chimiques), le Gabon s’active pour prévenir ce type de menaces. Libreville a abrité les 23 et 24 septembre dernier un séminaire consacré au lancement de la phase active du Projet 33 de l’Union européenne (UE) qui vise à améliorer la préparation du Gabon aux Risques NRBC (nucléaires, radiologiques, biologiques et chimiques). La première journée de travail a été marquée par diverses interventions dont un rappel de ce qu’était le projet, de ses objectifs et de son programme ainsi qu’une présentation de la Composante 1, qui porte sur les textes juridiques. Il s’agissait donc de «définir comment travailler sur les textes juridiques du Gabon qui portent sur les NRBC...
(Gabon Eco 29/09/14)
Le ministère de l'Education nationale a décidé de la fermeture du lycée public d'Angondjé communément appelé "lycée du stade’’ pour cette année scolaire 2014-2015. Cette mesure du ministère de tutelle qui a été rendue publique, vendredi 26 septembre, implique la réorientation des élèves dans d'autres lycées de la capitale, précisément au sein du nouveau CES Léon Mba 2 et du lycée public de Mikolongo. Le lycée public d'Angondjé communément appelé "lycée du stade" ouvert l'an dernier par les autorités de la République est désormais fermé. La décision signée par le ministre délégué à l'éducation nationale, Serge Ename Nsolet précise que tous les élèves des classes de 6e et 5e sont transférés au CES Léon Mba 2. Ce nouveau collège a...
(Gabon Review 29/09/14)
Evoluant dans le secteur extractif – pétrole et bois – les deux entreprises viennent de signer un accord relatif à la préservation des aires protégées de la région de Gamba. Le directeur général adjoint de Maurel & Prom et le P-DG de la Compagnie des bois du Gabon (CBG), ont signé, le 25 juillet dernier, au siège de l’entreprise pétrolière à Port-Gentil, un accord pour la préservation des aires protégées de la région de Gamba, dans le département de Ndougou. Cette convention concerne un complexe qui, avec le parc national de Loango, couvre une superficie totale de 1,5 million d’hectares. Par cette convention, les 2 sociétés entendent conjuguer leurs efforts dans la prise en compte de l’environnement dans les activités...
(RFI 29/09/14)
La Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale (Cémac) lance un plan anti-Ebola. Réunis récemment à Brazzaville au Congo sous l'égide de l'Organisation de coordination pour la lutte contre les endémies en Afrique centrale (Oceac). Les six pays membres de la communauté ont décidé de l'accélération des mesures préventives et surtout d'un plan de riposte en cas d'infection déclarée dans l'un des pays déjà confrontés à plusieurs reprises à Ebola. Les six pays de la Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale se savent toujours aussi fragiles, exposés à la maladie Ebola. L’Oceac, l’organisme sous-régional en charge de la lutte contre les endémies...
(RFI 27/09/14)
La classe politique et les Gabonais sont en émoi. Maître Louis Gaston Mayila, plusieurs fois ministre et ancien président du Conseil économique et social sous Omar Bongo, a été interpellé dans une affaire de fausse monnaie. Cette affaire qui éclabousse ce leader d’un parti de l’opposition fait grand bruit. C’est le principal sujet de la rentrée politique au Gabon : Me Louis Gaston Mayila, enfant gâté à l’époque d’Omar Bongo, aujourd’hui vulgaire prisonnier pour une affaire de fausse monnaie, les Gabonais n’en croient pas leurs yeux. Et pourtant, Sidonie Flore Ouwé, procureure de la République le confirme : « Nous avons saisi tous les éléments qui nous ont permis de retenir l’infraction de contrefaçon de billets de banque. M. Mayila...
(Gabon Review 27/09/14)
Des avocats du barreau du Gabon ont manifesté, le 26 septembre dernier, devant le ministère de la Justice, pour protester contre les méthodes et procédures utilisées pour interpeller l’un des membres de leur corporation. Le siège du ministère de la Justice a été pris d’assaut, le 26 septembre dernier en matinée, par les avocats qui tenaient à dire leur désarroi face à la procédure jugée «cavalière» utilisée par le parquet de la République pour mettre l’un des leurs aux arrêts. Vêtus de leurs toges, les avocats du barreau du Gabon ont reçu les médias afin de leur expliquer le motif de leur colère. «Une grande partie des avocats du barreau du Gabon a décidé de venir devant le ministère de...
(Gabon Eco 27/09/14)
En attendant l’agrément de l’Organisation mondiale de la santé, le président de la République vient de proposer d’associer le Centre de recherches médicales de Franceville au combat contre la fièvre hémorragique virale. En attendant d’acquérir la qualification officielle de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) en tant que collaborateur pour le diagnostic des arboviroses et fièvres hémorragiques virales, le Centre de recherches médicales de Franceville (CIRMF) s’apprête à répondre à la sollicitation des Nations-unies dans le cadre de la guerre qu’elles entendent livrer contre l’ennemi invisible qu’est le virus Ebola. A cet effet, le président de la République vient de proposer la mise à contribution des chercheurs du laboratoire de Franceville. «Mon pays, qui par le passé a gagné la...
(Gabon Eco 27/09/14)
Profitant de la tribune de la 69ème session de l’Assemblée générale des Nations Unies où il prend une part active, le Chef de l'Etat, Ali Bongo Ondimba qui a rappelé les engagements du Gabon, s’est exprimé sur les thèmes du développement, de la bonne gouvernance, des conflits sur le continent, mais aussi sur la fièvre hémorragique Ebola. S'exprimant à la tribune de la 69e session de l'Assemblée générale des Nations Unies qui tient ses assises à New York aux Etats Unis, le président gabonais, Ali Bongo Ondimba qui, en plus d'avoir rappelé les engagements du Gabon dans certains dossiers, a également saisi cette occasion pour s'exprimer sur les questions de développement, de bonne gouvernance, des conflits en Afrique et dans...
(Gabon Review 27/09/14)
Une partie des agents des Douanes gabonaises, réunie en assemblée générale constitutive, le 25 septembre dernier, à la Chambre de commerce de Libreville, a porté sur les fonts baptismaux un nouveau syndicat dénommé Syndicat autonome des agents des douanes (SAAD). Un nouveau syndicat des douanes vient de voir le jour. Cette nouvelle entité entend fédérer aussi bien les douaniers que les fonctionnaires de la douane et les agents contractuels. «Depuis les mois de février et mars, consécutifs à la suppression des Fonds communs et la mise en place de la prime d’incitation à la performance (PIP), le syndicalisme dans l’actualité est réduit aux mots d’ordre de grève, de levée ou de suppression», a fait constater le secrétaire général de la...
(Gabon Review 27/09/14)
Le ministère de la Promotion des investissements vient d’annoncer la création d’unités mobiles chargées de la surveillance et de la protection du patrimoine routier. «Trop c’est trop !», serait-on tenté de dire face à la dégradation perpétuelle de certaines artères de la capitale. Face à la destruction du patrimoine routier national par des tiers et autres opérateurs économiques, il a été créé par arrêté n°001087 du 15 septembre 2014 du ministère de la Promotions des investissements, des brigades mobiles chargées de la surveillance et de la protection dudit patrimoine. Selon un communiqué rendu public à cet effet, «ces brigades présentes sur toute l’étendue du territoire et dont les activités débutent le 29 septembre, sont notamment chargées de : la surveillance...
(Gabon Review 26/09/14)
Dans son intervention lors du débat général de la 69e Assemblée générale des Nations-unies, le 25 septembre dernier, le président de la République a estimé que la transparence, la formation d’une main d’œuvre qualifiée, la construction d’infrastructures modernes ainsi que l’accès au numérique et à l’énergie constituent des prérequis aux investissements et partant au développement économique. Intervenant, le 25 septembre dernier, au cours du débat général ouvert la veille dans le cadre de la 69e session de l’Assemblée générale des Nations-unies, le président de la République a souhaité attirer l’attention de ses pairs sur plusieurs questions en rapport avec l’implication de la communauté internationale dans les questions...
(Afrik.com 26/09/14)
Parmi les promesses de campagnes les plus séduisantes du président de la république, Ali Bongo Ondimba en 2009, il y avait notamment celle d’offrir aux Gabonais des logements décents moins chers. (De notre correspondant à Libreville) Parmi les promesses de campagnes les plus séduisantes du président de la République, Ali Bongo Ondimba en 2009, il y avait notamment celle d’offrir aux Gabonais des logements décents moins chers. Mais au cours des premières années de son magistère, ce n’est un secret pour personne, presque rien n’était fait sur le terrain et les Gabonais, turlupinés par le problème du déficit des logements et de la cherté des loyers commençaient déjà à remettre en cause la parole et la promesse présidentielle. Cette attitude...
(Gabon Eco 26/09/14)
Me Louis Gaston Mayila a été placé ce jeudi 25 septembre, en détention préventive à la prison centrale de Libreville. Il est soupçonné d’être impliqué dans une affaire de fausse monnaie. Nouveau rebondissement dans l’affaire qui défraie depuis quelques temps la chronique et dans laquelle serait impliquée le président de l’Union pour la nouvelle république, Me Louis Gaston Mayila. Ce dernier aurait par ailleurs été placé ce 25 septembre, sous mandat de dépôt à la prison centrale de Libreville. Soupçonné d’être impliqué dans une sombre affaire de fausse monnaie, Louis Gaston Mayila a d’abord fait l’objet, le 18 septembre dernier, d’une première interpellation par la Police judiciaire, en vue de subir un interrogatoire. Et ce matin, il a été à...
(Xinhua 26/09/14)
RABAT (Xinhua) -- Le Maroc et le Gabon sont à l'avant-garde du combat contre le chômage, en vue de promouvoir le développement économique et social du continent africain, a indiqué, jeudi à Rabat, le ministre gabonais du Travail, de l'Emploi et de la Formation professionnelle Simon Ntoutoume Emane, à l'ouverture du premier Forum Maroc-Gabon de l'emploi. "Le Royaume du Maroc et le Gabon sont à l'avant-garde du combat contre le chômage (...) Il faut faire de l'Afrique une économie forte, fondée sur l'investissement humain et capable d'attirer des investissements de forte valeur ajoutée avec des conditions de vie meilleures pour nos populations", a dit M. Ntoutoume Emane. Il a, à cet effet, appelé à amorcer une seconde phase de mondialisation...
(Gabon Review 26/09/14)
Donné pour mort sur les réseaux sociaux gabonais et les cercles de commérages, Jean-Claude Ella Ekogha, chef d’état-major général des Forces armées gabonaises, qui a été évacué, fin mai 2014, à Paris pour des soins de santé, vient de reprendre du service. Le 22 mai 2014, une folle rumeur a parcouru les réseaux sociaux gabonais et bien de cercles de commérages, selon laquelle le chef d’état-major général des Forces armées gabonaises, Jean-Claude Ella Ekogha, était décédé à l’hôpital Val de Grace à Paris. Toutes les sources concordantes parlaient d’un cancer. Déjà, le 18 du même mois de mai, la rumeur faisait état de ce que le grand militaire avait été urgemment été évacué, de l’Hôpital d’instruction des armées Omar Bongo...
(Gabonews 26/09/14)
Libreville, Gabon (Gabonactu.com) – Maître Louis Gaston Mayila, 67 ans, impliqué dans une affaire de fausse monnaie, a été placé sous mandat de dépôt à la prison centrale de Libreville ce jeudi soir, a appris Gabonactu.com de source proche du palais de justice de Libreville. « Il passera sa première nuit en prison », a confié la source à Gabonactu.com. Anciens vice-premier ministre chargé des Affaires sociales, plusieurs fois ministre sous Omar Bongo Ondimba et leader politique très connu, Louis Gaston Mayila, également avocat au barreau de Libreville, est accablé par ses présumés complices dans une affaire de fabrication de fausse monnaie qui aurait mal tournée du fait que l’homme politique n’aurait pas mis à disposition la somme de 30...

Pages

(Gabon Review 31/08/13)
Interdits aux poids lourds depuis leur mise en service en 2011, les échangeurs d’IAI, de Nzeng-Ayong et des Charbonnages, ont finalement été ouverts à ce type de véhicules. D’une durée de 6 mois, cette mesure ne s’applique cependant qu’aux véhicules respectant un tonnage précis. «Dans le souci de fluidifier la circulation sur la voie express de Libreville, le ministère de la Promotion des investissements, des Travaux publics, des Transports, de l’Habitat et du Tourisme, chargé de l’Aménagement du territoire, et l’Agence nationale des grands travaux (ANGT), portent à la connaissance des usagers, que la circulation des poids lourds, est désormais autorisée, pour une durée provisoire de 6 mois, sur les ponts des échangeurs des Charbonnages, de Nzeng-Ayong et d’IAI», indique...
(Journal du Tchad 31/08/13)
Le Tchad a évoqué le massacre de 89 éléphants, survenu en une seule nuit du mois de mars 2013 à Ganda, dans le Sud du pays. Nous devons combattre avec vigueur cette pratique illégale et intolérable, en particulier au vu de son rôle supposé dans le financement illégal de certains groupes rebelles, a affirmé le secrétaire général de l’ONU. Le message, a été lu par son représentant spécial pour l'Afrique centrale, Abou Moussa, lors de la 36e réunion ministérielle du Comité consultatif permanent des Nations Unies chargé des questions de sécurité en Afrique centrale (UNSAC), à Kigali au Rwanda. Ban Ki-moon s’est réjoui de ce que le sujet du braconnage soit inscrit à l’ordre du jour de ses travaux sous...
(Gabon Review 31/08/13)
Changement de tête à la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC), mais vision intacte pour le Réseau des aires protégées d’Afrique centrale (Rapac), qui a réaffirmé son engagement aux côtés de l’institution sous-régionale. Au cours de la présentation civilités au nouveau secrétaire général de la CEEAC, Allam-Mi Ahmad, le secrétaire exécutif du Rapac, Jean Pierre Agangoye, a en effet réaffirmé que le RAPAC reste et demeure un organe spécialisé de la CEEAC. «Le Rapac est un organisme qui s’occupe des aires protégées en Afrique Centrale, essentiellement dans les forêts du Bassin du Congo (République du Cameroun, République du Congo, Guinée équatoriale, République du Tchad, São Tomé, République démocratique du Congo, République centrafricaine, Gabon)», a rappelé Jean Pierre Agangoye...
(Agence Gabonaise de Presse 30/08/13)
LIBREVILLE (AGP) - Deux émissaires de l’United Bank for Africa (UBA) se sont rendus au siège de l’Observatoire de promotion, de développement durable, de produits et services des industries du Gabon (ODDIG) pour s’enquérir des missions de cette structure qui a sollicité son appui multiforme dans l’application de ses programmes et dans son intention d’étendre son activité. ‘’Pour des raisons d’éthique et de déontologie et sachant qu’on évolue dans un environnement qui n’est pas isolé, les banques se doivent de mettre en place une activité visant à autodétruire l’environnement dans laquelle elle prospère’’, a déclaré l’un des émissaires de l’UBA, avant d’ajouter qu’il ‘’s’agit d’une entrée en relation basée sur le commercial pouvant apprécier un tant soit peu les perspectives...
(Gabon Review 30/08/13)
Dans un communiqué rendu public début-août, la société d’exploitation pétrolière Maurel & Prom, annonçait une augmentation de son chiffre d’affaire à hauteur de 20%, consécutif à une hausse de la production estimée à 36% au Gabon, au premier semestre par rapport aux six premiers mois de l’année 2012. Mais si les choses jusque-là vont bien, le groupe français a annoncé que sa production dans le pays devrait dépasser les objectifs fixés d’ici à 2014. La montée en puissance au Gabon de la production de Maurel & Prom s’est traduite positivement sur les comptes de la compagnie pétrolière au premier semestre de l’année en cours. Le résultat opérationnel du groupe avait ainsi connu une hausse consécutive estimée à plus de 20%...
(Gabonews 29/08/13)
Le succès du mobile banking au Kenya a entrainé le lancement d’initiatives du même type à travers tout le continent africain, obtenant cependant des résultats plus mitigés. Au Gabon, les opérateurs de télécommunications sont confrontés à un marché de plus en plus concurrentiel et espèrent utiliser les programmes de transactions financières à partir de téléphones portables pour améliorer leur performance. Les nombreux contrats qu’ils ont signés leur permettront de développer la gamme des produits proposés. Suivant l’exemple du programme de mobile banking de l’entreprise kenyane Safaricom, baptisé M-Pesa, qui avait remporté un franc succès, une multitude de programmes similaires a vu le jour en Afrique sub-saharienne, où la combinaison d’un fort taux de pénétration de la téléphonie mobile et d’une...
(Gabon Review 29/08/13)
On est certes bien loin des 20% initialement prévus mais tant qu’à faire, Siat Gabon va introduire, le 3 septembre prochain, 5,5 % de son capital à la Bourse des valeurs mobilières de l’Afrique centrale (BVMAC), à Libreville. Selon jeuneafrique.com, pour éviter que l’opération lancée fin mars ne se solde par un échec, Pascal Houangni Ambouroué, directeur général de la place boursière gabonaise, et Rafaël Tung Nsue Bilogo, président de la Commission de surveillance du marché financier de l’Afrique centrale (Cosumaf), ont accepté une dérogation à la règle qui veut qu’au moins 20% du capital soit coté pour qu’une introduction soit valide. «À la BVMAC, on se réjouit malgré tout de pouvoir enfin lancer le compartiment actions, et on assure...
(Gabon Review 29/08/13)
L’interrogation qui ne manque pas d’audace bien que poussant tout de même à la réflexion, émane de la dernière livraison de l’hebdomadaire La Calotte. Basée sur un constat plutôt amer de la gestion dudit établissement bancaire, la question a le souci de revenir sur la véritable politique du secteur de l’habitat au Gabon. Un «grand bain de la honte». Voici ce qu’aurait subit le nouveau président du Conseil d’administration de la Banque de l’Habitat du Gabon (BHG), Boundoukou Lata, devant «l’incompétence» du directeur général de l’établissement bancaire, à en croire La Calotte du mardi 27 août 2013. En effet, indique le journal, les nombreuses «frasques» qui émaillent la vie de l’entreprise depuis quelques temps laissent peu rêveur sur l’avenir de...
(Xinhua 29/08/13)
BEIJING, 29 août (Xinhua) -- Le gouvernement chinois a publié jeudi un livre blanc sur la coopération économique et commerciale sino-africaine, mettant en évidence les dernières réussites de la coopération mutuellement bénéfique entre la Chine et les pays africains. Le livre blanc, publié par le Bureau de l'information du Conseil des Affaires d'Etat, présente les faits du développement commercial, de l'expansion des investissements, de la coopération agricole, de la construction d'infrastructures et d'autres domaines de coopération entre la Chine et l'Afrique depuis 2009. "Le développement économique et commercial sino-africain a permis d'améliorer les conditions de vie du peuple et de diversifier le développement de l'économie dans les pays africains, offrant également un soutien important au développement socio-économique de la Chine",...
(Gabon Review 28/08/13)
Avec un peu plus de 50 milliards de francs CFA investis en 2012 dans la réhabilitation des routes, le Gabon, à travers la multiplication de chantiers dans le pays s’est résolument consacré au développement des infrastructures routières, atteignant, de 2010 à l’année en cours, un total de 768 km de routes construites et bitumées. Une avancée relative. Mais de l’aveu même des autorités, de nombreux efforts restent à faire d’ici à 2016, date buttoir pour le pouvoir en place. Si le gouvernement s’est fortement engagé depuis ces trois dernières années dans la construction et la réhabilitation des routes, aussi bien dans la capitale qu’à l’intérieur du pays, c’est qu’«à ce jour, le Gabon compte un peu plus de 9 000...
(Gabon Review 28/08/13)
Comme il fallait s’y attendre en pareille circonstance, une enveloppe assez conséquente a été débloquée pour la préparation des athlètes gabonais aux Jeux de la Francophonie, qui démarrent dans quelques jours à Nice, en France. Sauf que cet argent, 20 millions de francs CFA, n’a jamais atterri dans les caisses de la Fédération gabonaise d’athlétisme. Si les fonds ont bien été transmis au Directeur technique national (DTN) de l’athlétisme, Elisabeth Kassa, cette dernière n’a jamais rétrocédé cette manne à l’instance fédérale, ni même rendu compte de cette transaction au bureau fédéral. Selon une correspondance adressée au ministère en charge de la Jeunesse et des Sports, d’où proviennent les fonds, la fédération explique que «le DTN est en situation démission de...
(Cameroon-Info.Net 28/08/13)
La ville de Kribi abrite depuis lundi 26 août et ce, jusqu’au 29 du même mois, un atelier de renforcement des capacités du personnel technique des administrations des pêches des pays d’Afrique centrale en matière de suivi des pêcheries artisanales maritimes. Cette formation est organisée dans le cadre du programme Acp fish phase 2 qui est un outil de coopération de l’Union européenne et dont l’objectif vise à améliorer la gestion des pêches dans les pays Afrique, Caraïbes et Pacifique. Il s’agit, à travers ce renforcement des capacités, de contribuer à une gestion durable et équitable des pêches en vue de lutter contre la pauvreté et améliorer la sécurité alimentaire. L’enjeu est de taille pour les pays de la zone...
(Investir au Cameroun 28/08/13)
Les échanges commerciaux entre les six pays de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac) que sont le Cameroun, le Gabon, le Congo, la Rca , le Tchad et la République centrafricaine, sont estimés à moins de 1%, selon une analyse de la Commission de la Cemac. Ces statistiques sont dérisoires par rapport à des regroupements communautaires tels que celui de l’Afrique australe qui revendique des échanges intra-communautaires de l’ordre de 5%, mais surtout de la région Afrique de l’Ouest, dont les échanges entre pays membres culminent à 15 %. Selon les experts, les échanges entre pays membres de la Cemac sont ainsi insignifiants à cause des difficultés rencontrées dans la libre circulation des hommes et des biens...
(Xinhua 28/08/13)
LIVINGSTONE (Zambie), 28 août (Xinhua) -- L'industrie touristique en Afrique ne reçoit pas suffisamment d'assistance financière pour stimuler son développement, a déclaré mercredi un haut responsable de l'ONU.Ce déséquilibre doit être traité dans les pays les moins avancés (PMA), a indiqué le Secrétaire général de l'Organisation mondiale du tourisme (OMT) à l'occasion de l'assemblée générale en cours co-organisée par la Zambie et le Zimbabwe. Il a ajouté que le secteur touristique pouvait être un facteur de développement et réduire la pauvreté dans les pays en développement, en insistant sur le besoin de faire de ce secteur une priorité pour l'assistance financière. "Le tourisme doit devenir une priorité en matière de financements si nous devons aller de l'avant, et l'OMT travaille...
(Gabon Eco 27/08/13)
La ferme agropastorale de Ntoum, créée comme bientôt cinq autres dans le cadre d’une convention signée par l’État gabonais avec une société spécialisée israélienne, a reçu ce lundi la visite du Président de la République. Ali Bongo Ondimba a inspecté à la mi-journée les installations de cette « ferme-mère » vouées à la pisciculture, à l’élevage avicole et à la serriculture, saluant « ce secteur d’avenir, celui de l’agriculture. » Une étape importante sur la voie de la diversification économique et de l’autosuffisance alimentaire. Deux ans et demi après le Conseil des ministres délocalisé à Makokou, qui avait entériné la mise en place de six fermes agropastorales sur l’ensemble du territoire, le projet conventionné à hauteur de 9,5 milliards de...
(Gabon Eco 27/08/13)
La Directrice générale des pêches et de l'aquaculture, Nontsé Lois Alléla a déclaré samedi 24 août la levée d'interdiction de pêche à la sardine, mettant ainsi en application une décision du gouvernement. Après avoir constaté le désordre qui régnait dans le secteur de la pêche à savoir la pratique d’une pêche excessive qui favorisait la disparition rapide des espèces, l’utilisation de matériel non réglementaire et le non respect des codes liés à ce domaine, le gouvernement avait pris alors la décision de suspendre les activités de pêche afin d’assainir et mieux réglementer ce secteur d’activités. A ce jour, l'effectivité de cette mesure prise il y a deux mois, a engendré un arrêt des activités parce que les pêcheurs n’ont pu...
(Gabon Review 27/08/13)
La Banque nationale de Paris (BNP Paribas) multiplierait les stratégies pour augmenter ses parts au sein de la Banque internationale pour le commerce et l’industrie du Gabon (Bicig). Face à l’impassibilité des autorités du Gabon qui détient un peu plus de 26 %, la BNP s’attaque désormais aux porteurs privés.L’affaire n’est pas nouvelle. Pourtant ses répercussions pourraient s’avérer négatives pour le Gabon, aussi bien pour son économie que pour son poids au sein de la zone Cémac et sa réelle possibilité à se poser en véritable acteur de son propre développement. Si du fait d’un regain d’honneur, Ali Bongo avait été sollicité, il y a quelques années, pour dissuader le ministre l’Economie de l’époque d’accepter de céder les parts du...
(Xinhua 27/08/13)
Les pays africains sont invités à adopter des approches fondées sur les écosystèmes pour faire face au défi croissant de la sécurité alimentaire au milieu des changements climatiques sur le continent. Environ 800 délégués à travers le continent qui ont assisté à la conférence sur la sécurité alimentaire qui vient de s'achever à Nairobi sont favorables aux approches d'adaptation basée sur les écosystèmes comme un outil essentiel pour assurer une alimentation adéquate pour tous. Une adaptation basée sur les écosystèmes (EBA) fournit des alternatives souples, rentables et largement applicables pour la construction de systèmes alimentaires robustes avec moins d'intrants et la réduction des impacts du changement climatique», ont déclaré les participants dans un communiqué conjoint publié lundi. Selon les experts...
(Journal du Tchad 26/08/13)
Déjà existante entre le CPAC et le CARPAB, elle a fait l’objet de la signature d’une convention pour plus d’efficacité. Le Comité Inter-Etats des Pesticides de l’Afrique Centrale (CPAC) et le Centre Africain de Recherches sur Bananiers et Plantains (CARBAP) ont formalisé une coopération déjà existante jusqu’ici, par la signature d’une convention le 23 août 2013 à Yaoundé dans la capitale camerounaise. Le but de cet accord de partenariat est de renforcer le contrôle sur la qualité des pesticides utilisés pour la production de la Banane-plantain dans la sous-région. La convention avec le CARBAP permettra au CPAC de disposer une fois de plus d’un centre d’expérimentation des pesticides répondant aux normes exigées, en vue de leur homologation, a fait savoir...
(Agence Gabonaise de Presse 26/08/13)
LIBREVILLE (AGP) - La directrice générale de la pêche et de l’aquaculture, Nontsé Loïs Aléla, a annoncé, samedi au cours d’un point de presse, la reprise de la pêche à la sardine jusqu’au 31 décembre prochain après une interruption causée par le non respect de la règlementation de la part des pêcheurs, malgré la signature d’un cahier de charges. Cette décision fait suite aux nombreuses saisines de l’Association des pêcheurs artisanaux relatives à la sous estimation du délai de livraison du matériel de règlementaire (sept mois au lieu de 4 mois, comme estimé par les pêcheurs en mars 2013), pour garantir l’approvisionnement de la sardine sur le marché. A cet effet, la reprise des activités de pêche avait été conditionnée...

Pages