Gabon | Africatime
Samedi 25 Mars 2017

Gabon

(Gabon Review 17/02/17)
Promouvoir une économie forte adossée à un tissu entrepreneurial conquérant et compétitif, tel est le rêve de Jean-Bernard Boumah. Le Directeur général exécutif de CECA-GADIS et candidat à la présidence de la Confédération patronale gabonaise (CPG), décline à travers la tribune libre ci-après sa vision du processus économique vertueux, dans lequel l’Etat et les entrepreneurs ont chacun leur rôle à jouer. Une économie forte suppose des entreprises fortes. La règle est universelle et le Gabon n’y échappe pas. Partout, l’entreprise est le socle de la croissance. Au Gabon comme ailleurs, tout doit donc être fait pour soutenir l’entreprise et la placer au cœur du processus de développement. Une nécessité qui suppose de créer les conditions optimales pour lui permettre d’émerger,...
(Agence Ecofin 17/02/17)
A l’issue de 31è session ordinaire du Conseil des ministres de l’Union économique de l’Afrique centrale (Ueac) tenue les 14 et 15 février 2017 à Djibloho, en Guinée équatoriale, la demande d’association de la République démocratique du Congo (RDC) à la politique de lutte contre le Blanchiment dans la sous-région a été validée. A cet effet, le Conseil a donné le mandat au président de la Commission de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac), Pierre Moussa, de conclure un accord conférant à ce pays la qualité de membre associé Groupement contre le blanchiment d’argent en Afrique centrale (Gabac). Il aura fallu à peu près six mois pour voir la RDC acceptée au sein du Gabac. Car, c’est...
(Gabon Actu 17/02/17)
Les cyclistes gabonais, sans entraineurs, sont actuellement entraînés par un mécanicien à 9 jours du Tour du Gabon baptisé « La Tropicale Amissa Bongo », selon un communiqué du ministère gabonais des Sports. L’entraîneur espagnol des Panthères du Gabon, Abraham Ollano a « disparu » depuis novembre dernier. « C’est peu dire d’opiner que cette compétition est courue d’avance pour les Panthères version cyclisme, encore une fois promises aux rôles de faire-valoir », prophétise le ministère qui a reçu jeudi l’équipe dirigeante de la fédération de cycliste. « L’impression qui se dégage, après la rencontre entre la tutelle, la Fédération gabonaise de cyclisme et les jeunes coureurs de l’équipe nationale, c’est que les gestionnaires de la petite reine gabonaise, semblent...
(Agence Ecofin 16/02/17)
Selon des chiffres rendus publics par l’Agence Option Finance, au terme de l’année 2016, le chiffre d’affaires de Total Gabon a plongé de 11%, par rapport à 2015. Celui-ci s’élève à 745 millions de dollars, contre 842 millions de dollars, l’année précédente. Cet écart s’explique notamment par la baisse des prix de vente du pétrole sur le marché international. Selon nos sources, la différence aurait pu être plus importante si les volumes commercialisés n’avaient pas été augmentés de 6%, en 2016. Comme l’indique Le Figaro, le prix de vente moyen des deux qualités de brut extraites par Total au Gabon (Mandji et Rabi Light) était de 37,9 $ le baril en 2016, contre 46,8 $ le baril en 2015, soit...
(Agence Ecofin 16/02/17)
Christian Magnagna, le ministre des Mines, a reçu le 13 février à Libreville, M. Socrates, directeur général de la société Avima Iron Ore. Cette audience a eu pour objet d’échanger sur la demande de ladite société de transporter son minerai de fer du Congo via le Gabon. Pour ce faire, le dirigeant de la société Avima propose de construire une route entre les villes d’Avima (Congo) et Makokou (Gabon), d’une longueur de 190 km et sollicite la construction d’une voie ferrée allant de Makokou à Boué afin d’acheminer son minerai au nouveau ...
(Gabon Actu 16/02/17)
Le Secrétaire général du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir) a annoncé mercredi soir dans un entretien accordé à Gabonactu.com que la commission ad’hoc pour la préparation du dialogue politique voulu par le président Ali Bongo Ondimba se chargera entre autres de fixer la date, le lieu, l’ordre du jour et la liste des participants à ce forum qui décidera de l’avenir politique du Gabon. « Le comité ad ‘hoc se chargera de réfléchir sur toutes les questions relatives au dialogue, allant de l’ordre du jour, du lieu de la rencontre et des participants », a dit M. Boukoubi qui a ajouté qu’un code de bonne conduite durant la rencontre sera aussi adopté. Le comité ad ’hoc mis en place...
(Afrik.com 16/02/17)
Le Gabon est encore sous le choc du vaste scandale de fraude aux cartes Visa prépayées de BGFI Bank. Dans cette sombre affaire d’escroquerie, les soupçons se concentrent de plus en plus sur Edgard Théophile Anon, le directeur général de la principale filiale du groupe, BGFI Gabon. A Libreville, mais aussi à Brazzaville où la banque est également très présente, nombreux sont ceux qui réclament sa tête. « L’affaire BGFI » devient le « scandale Anon ». L’affaire, qui relève du détournement de fonds, semble être le fruit de malversations commises en interne. Des employés de BGFI Gabon auraient crédité par voie informatique des cartes bancaires prépayées sans que l’argent n’ait été préalablement versé au guichet ou dans les distributeurs...
(Agence Ecofin 16/02/17)
Maurel et Prom vient de publier un chiffre d'affaires de 317 millions d’euro au titre de l'exercice 2016, contre des revenus de 276 réalisés en 2015, soit une croissance de +15%. Selon le groupe, cette performance s’explique par l'augmentation de la production au Gabon avec une moyenne de 27 195 b/j (à 100 %), sur l'ensemble de l'exercice 2016, contre 21 347 b/j (à 100 %) sur 2015, soit une hausse de +27 %. Pour rappel, la production de Maurel et Prom s'est élevée à 27 958 b/j depuis le 1er avril 2016. Cette augmentation notable, et le maintien de celle-ci, est due aux effets positifs des travaux et processus portant sur l'injection d'eau, ainsi qu'aux actions menées par l'opérateur...
(Gabon Actu 16/02/17)
Le ministre du Pétrole, Pascal Houagni Ambourouet a dans un communiqué de presse qu’il a personnellement lu devant des journalistes, fait une mise au point sur le rachat de la compagnie pétrolière Maurel & Prom par le groupe indonésien Pertamina. La mise au point est un démenti suite à un article de la revue internationale « Africa Energy intelligence » dans sa parution du 14 février à propos de ce rachat dont le dossier serait bloqué par la présidence de la République gabonaise. « L’administration note avec étonnement le caractère dénaturé de ces informations », affirme le texte qui dénonce une « énième manœuvre (…) de déstabilisation ciblée et orchestrées par certains groupuscules au Gabon comme à l’extérieur ». Selon...
(Gabon Review 16/02/17)
Lancée il y a plus d’un moins, la traque des présumés responsables de détournement de l’argent public devrait atteindre l’ancien P-DG de La Poste SA. Celui-ci prépare déjà sa défense, et compte livrer sa version des faits aux médias le 16 février à Paris, en France. Cité comme le premier responsable présumé des malversations financières au sein de La Poste SA, ayant entrainé la quasi-banqueroute de cette structure publique, Alfred Mabika-Mouyama sait qu’il a des comptes à rendre. A l’exemple de hauts cadres de l’administration publique, tels que les anciens ministres Etienne Dieudonné Ngoubou et Magloire Ngambia, aujourd’hui en détention provisoire à «Sans-Famille», l’«Opération Mamba» pourrait bien l’atteindre. Pourtant, selon La lettre du continent (n°747), l’ancien président directeur général de...
(Gabon Review 16/02/17)
Membre de l’équipe de campagne de Jean Ping lors de la présidentielle d’août 2016, Privat Ngomo a récemment tenté de répondre à la préoccupation de ceux qui s’interrogent sur le plan B prévu par le candidat de l’opposition. Contrairement à ceux qui soutiennent que «les carottes sont cuites pour Jean Ping» et que ce dernier n’a plus d’autre alternative que d’accepter la main tendue d’Ali Bongo, dont il conteste la victoire au scrutin du 27 août 2016, Privat Ngomo assure que tout reste à jouer. Le jeune membre de l’équipe de campagne du candidat de l’opposition à la dernière présidentielle, dans un récent post sur sa page Facebook, a notamment affirmé que son «président élu» a bel et bien un...
(Gabon Review 16/02/17)
L’ancien président de l’Assemblée nationale pourrait lancer son propre mouvement politique en vue des élections législatives de juillet prochain, alors que Jean Ping, son allié, reste bloqué sur la revendication de ce qu’il dit être sa «victoire» à la présidentielle d’août 2016. Cinq mois après la déconvenue de son candidat, Jean Ping, à la présidentielle d’août 2016, Guy Nzouba Ndama voudrait bien passer à autre chose. Selon des indiscrétions relayées par La lettre du continent (n°747), l’ancien président de l’Assemblée nationale songe déjà aux élections législatives annoncées pour le mois de juillet prochain. Il envisagerait notamment de lancer, les 24 et 25 février à Libreville, son propre mouvement politique dénommé «Les Démocrates». Ce mouvement devrait lui permettre de présenter des...
(Gabon Review 16/02/17)
Au détour de l’échange avec la presse gabonaise sur la politique étrangère russe, le 15 février 2017, à Libreville, le diplomate russe s’est exprimé sur le dialogue politique voulu par Ali Bongo. Pour Dmitry Kourakov, sans dialogue, l’on n’aboutira à rien. Questionné par les journalistes sur les problèmes politiques minant le développement des affaires au Gabon, l’ambassadeur de la Fédération de Russie, Dmitry Kourakov, a estimé que rien ne peut se faire sans le dialogue, sans compromis. Pour lui, sans dialogue, on n’aboutira à rien dans le pays. Sur le dialogue politique voulu par le président Ali Bongo, le plénipotentiaire Russe a d’emblée précisé que «la politique de la Russie est de ne pas se mêler aux problèmes des autres...
(Gabon Actu 16/02/17)
L’Organisation nationale des employés du pétrole (ONEP), a déposé mercredi à Port-Gentil, un préavis de grève auprès de la direction générale de Maurel & Prom pour revendiquer des primes suite au rachat de la compagnie par le groupe indonésien Pertamina et surtout le licenciement des personnels étrangers non en règle avec le code de travail gabonais. Le préavis expire le mardi 21 février prochain à 23h59. Passé ce délai, le syndicat le plus puissant du Gabon déclenchera une grève illimitée, averti le texte dont Gabonactu.com a obtenu une copie. Selon ce préavis, le personnel de Maurel & Prom réclame le paiement d’une indemnité de bonne séparation aux employés, consécutivement à la vente des actifs de Maurel & Prom, à hauteur...
(Gabon Review 16/02/17)
Le ministre de l’Emploi et le directeur général du groupe Foberd Gabon ont procédé, le 15 février, à la signature d’une convention pour la formation de 100 jeunes devant être recrutés, au bout de deux ans de formation, par les Sociétés du Groupe Foberd Gabon. 100 jeunes Gabonais vont intégrer dans les tout prochains jours, les sociétés du groupe Foberd Gabon que sont la Société Foberd Gabon, les Aciéries du Gabon, le Complexe agro industriel du Gabon et la Société de fabrication de vins (Sofavins). C’est ce qui ressort de la convention signée ce 15 février par le ministre de l’Emploi, Eloi Ndzondo et le directeur général du groupe Foberd Gabon, Mesmin Sigha. Cette convention prévoit, selon le directeur général...
(Gabon Actu 16/02/17)
Fondé sur les priorités nationales en matière de développement agricole, le nouveau Cadre de programmation pays (CPP) entre le Gabon et l’organisation onusienne, est examiné depuis le 13 février dernier. L’atelier de lancement du Cadre de programmation pays (CPP) entre le Gabon et l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), dans sa nouvelle formulation, s’est tenu le 13 février dernier à Libreville. Comme le précédent, ce projet va permettre d’identifier les nouveaux axes d’intervention de la FAO au Gabon, sur la période 2017-2021. Fondé sur les priorités nationales en matière de développement agricole, le CPP définit le cadre de collaboration à moyen terme, entre la FAO et les pays. «La mise en œuvre du CPP 2012-2016 a été...
(Gabon Actu 16/02/17)
La fraude scandaleuse sur les cartes prépayées révélée par le groupe BGFIBank est vécue comme un séisme au de ce premier groupe bancaire d’Afrique centrale mais aussi auprès de très nombreux utilisateurs de cette carte présentée il y a quelques jours encore comme l’une des meilleures solutions pour la bancarisation des personnes exclues par le système bancaire classique. Selon certaines sources, l’Administrateur Directeur Général de BGFI, Edgar Hanon a été suspendu, ainsi qu’une quinzaine de collaborateurs. La Direction Générale de la Recherche (DGR) tente de comprendre d’ou provient la perte sèche de 3 milliards de francs CFA (selon certaines sources, elle pourrait s’élever à près de 13 milliards FCFA). L’autre question que se posent les enquêteurs est de savoir comment...
(Agence Ecofin 16/02/17)
(Agence Ecofin) - L’espoir d’un Accord de partenariat économique (APE) entre l’ensemble des six pays de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac) et l’Union européenne (UE) est éteint. C’est ce qui ressort de la 31è session ordinaire Conseil des ministres de l’Union économique de l’Afrique centrale (Ueac), réunie du 14 au 15 février 2017 à Djibloho, en République de Guinée équatoriale. « Passant à l’examen des questions économiques, le Conseil des ministres a pris acte de la décision unilatérale de l’Union européenne de mettre un terme au processus régional des négociations en vue de la conclusion d’un Accord de partenariat économique (APE) entre l’Afrique centrale et l’Union européenne », révèle le communiqué final des travaux. Le document...
(Xinhua 15/02/17)
Le Syndicat national des magistrats du Gabon (SYNAMG) a décidé mardi au terme d'une assemblée générale à Libreville de suspendre la grève générale illimitée déclenchée depuis le 23 novembre dernier pour réclamer des primes et des meilleures conditions de travail, a annoncé le vice-président du syndicat Justin Loundou. "Sur les six points de revendication, l'assemblée générale a constaté les actes posés par le gouvernement mais aussi les avancées significatives. C'est au regard de ces avancées que l'ensemble des magistrats, conscient ...
(Agence Ecofin 15/02/17)
Le ministre des Mines, Christian Magnagna (photo), a eu ce mardi 14 février 2017 à Libreville, une séance de travail avec le président de la société australienne Genmin Group, Joe Ariti. L’objet de cette séance de travail portait essentiellement sur la présentation des activités d’exploration du groupe minier australien Genmin au Gabon, le développement du projet fer de Baniaka (Boumango) et les scénarii logistiques pour l’évacuation et le renouvellement du permis de Baniaka-ouest. Sans oubier les aspects sociaux et collaboration technique avec la direction générale de la géologie et de la recherche minière. Après des échanges entre les deux parties, le ministre des Mines a réaffirmé au président de Genmin Group la gratitude du Gabon face à la persévérance de...

Pages

(Gabon Review 14/11/16)
Après une première semaine riche en «Side Events» et autres conférences, la 22e Conférence des Parties (Cop22) fera place à la semaine de «Haut niveau», à laquelle prendront part plusieurs chefs d’Etat. Dressant un bilan d’étape de la première semaine de la 22e Conférence des Parties (Cop22), le 12 novembre dernier à Marrakech, les officiels ont annoncé la tenue à la semaine de Haut Niveau de la Cop22 Accompagné du secrétaire exécutif la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC), le président de la 22e Conférence des Parties (Cop22) a dressé le bilan de la première semaine de ce rendez-vous planétaire, le 12 novembre dernier à Marrakech. Le président de la Cop22 s’est ainsi félicité de la ratification...
(Afrik.com 12/11/16)
Comme bon nombre de pays africains, le Gabon regorge de nombreux atouts touristiques capables de le propulser parmi les meilleures destinations mondiales. Mais faute de véritable politique de promotion, le tourisme est le « parent pauvre » de l’économie gabonaise. Une situation à laquelle le projet Gabon vert tour, compte bien remédier. Initié par Youri Dissouva Kambel, Gabon vert tour est un projet qui s’appuie sur la vision de l’Organisation Mondiale du Tourisme, qui souhaite établir ce secteur comme un pilier de développement des pays « pauvres ». Le projet vise à inscrire le Gabon dans le rang des grandes nations touristiques en misant sur son potentiel immense. « Le Gabon est un pays culturellement riche, avec des paysages magnifiques,...
(RFI 11/11/16)
Au Gabon, un haut responsable de la police vient de démissionner. Le départ du chef des services de renseignements, Célestin Embinga, est une conséquence d'une descente musclée au journal d'opposition Echos du Nord la semaine dernière. Le 3 novembre, des agents armés en civil avaient fait irruption dans les locaux du groupe de presse et 14 personnes avaient été interpellées. Le lendemain, la rédactrice en chef adjointe avait à son tour été arrêtée. Cela après un article mettant en cause le général Embinga dans des malversations et une tentative présumée de coup d'Etat. Le général Embinga a présenté sa démission au ministre de l'Intérieur. Lambert Matha a pris acte et rejeté la faute sur le chef des renseignements. Dans un...
(Gabon Eco 11/11/16)
La pluie battante du samedi 5 novembre courant n’a pas empêché Ali Bongo Ondimba, Président de la République d’effectuer une descente dans la commune sinistrée d’Akanda. Le président Ali Bongo Ondimba a visité une zone inondée de la commune d’Akanda au sein de laquelle plusieurs familles ont récemment perdu leurs biens à la suite d’une forte averse dans la nuit de mercredi à jeudi dernier. Conséquence : 1000 personnes ont été relogées et placées sous assistance, et ce, grâce à la collaboration de la Croix-rouge gabonaise. « Nous félicitons la Croix-rouge gabonaise qui apporte de l’assistance aux personnes qui sont dans le désarroi avec les efforts du Gouvernement » a déclaré Ali Bongo Ondimba. Pour le Premier magistrat gabonais, ce...
(Gabon Eco 11/11/16)
L’économie gabonaise vient une nouvelle fois d’être mal notée. En effet, dans le cadre du rapport relatif à l’indice mondial de la prospérité récemment publié, le Gabon est logé à la 112ème place mondiale et à la 21ème à l’échelle continentale. Le paradoxe gabonais continue de se faire ressentir dans les indices de notation. Après « Doing Business 2017 », dévoilé en octobre dernier, un nouveau rapport sur les économies de la planète, cette fois-ci axé sur la prospérité vient de paraître et révélant par la même occasion au grand jour les difficultés du pays. Des chiffres peu réjouissants, et ce, presque dans la totalité des secteurs. Sur les neuf domaines évalués, le Gabon ne prospère dans quasiment aucun. La...
(Gabon Review 11/11/16)
Pour faire face au déficit d’enseignants des matières scientifiques dans les lycées et collègues, le gouvernement a annoncé le recrutement d’une soixantaine d’enseignants de mathématiques et des sciences physiques. Parmi les problèmes minant le secteur de l’éducation au Gabon, figure en bonne place le déficit en personnel enseignant des matières scientifiques. Pour combler ce déficit, le ministre de la Communication, Alain-Claude Bilie-By-Nze, a annoncé que le gouvernement a tout mis en œuvre pour résoudre ce problème. «Le Gouvernement a pu recruter une soixantaine d’enseignants en mathématiques et en sciences physiques qui seront affectés dans les lycées et les collèges», a-t-il déclaré. Le Gabon a des besoins en personnel enseignant de plus en plus croissants, notamment dans les matières scientifiques. Le...
(Les Afriques 10/11/16)
Les pays d’Afrique centrale, où est situé le bassin du Congo, plaident pour une coalition internationale pour la préservation de cet important massif forestier dont la destruction contribue au réchauffement climatique. Le monde joue gros quant à l’avenir de la planète, tout au moins sur le plan des changements climatiques, à la faveur de la 22ème Conférence des parties (COP22) qui se tient actuellement à Marrakech, au Maroc. Dans ce concert pour la préservation de l’environnement, les pays du bassin du Congo, composés essentiellement de la Communauté économique des États de l’Afrique centrale (Ceeac), veulent faire entendre leur voix, au regard des menaces qui pèsent sur cet immense massif forestier, le plus important au monde après celui de l’Amazonie en...
(Gabon Review 08/11/16)
Le ministre de l’Education nationale a pris le 4 novembre 2016, trois arrêtés pour la mise en application des réformes qu’il souhaite ardemment conduire pour s’assurer d’une effectivité de la rentrée scolaire 2016-2017. Pas de place pour les critiques et les suggestions chez Florentin Moussavou. Malgré la désapprobation de certains partenaires sociaux et parents d’élèves, le ministre de l’Éducation nationale est resté fidèle à sa logique. Le 4 novembre dernier il a pris trois arrêtés portant successivement : «règlementation du régime temporaire en double flux de certains établissements de l’enseignement secondaire ; modification des horaires d’enseignement et des coefficients dans le premier cycle de l’enseignement général et sur l’implantation transitoire des classes de sixième dans certaines écoles primaires». S’agissant du...
(Gabon Review 08/11/16)
Les organisateurs de la dernière présidentielle ne peuvent minimiser les déclarations de l’ancien garde des Sceaux. Répondre aux aspirations du peuple est une nécessité pour envisager l’avenir avec sérénité. Séraphin Moundounga s’est mis à table. Il n’a certainement pas encore tout dit. Mais il a dit et confirmé beaucoup de choses sur la dernière présidentielle. Son témoignage permet aux observateurs de se faire une idée du climat au sommet de l’Etat après le 31 août dernier. Les organisateurs de cette élection ne peuvent, en conséquence, faire comme si de rien n’était. Ancien président des jeunes du Parti démocratique gabonais (PDG), ancien secrétaire du groupe parlementaire, ancien questeur de l’Assemblée nationale, membre du gouvernement sans discontinuer durant le septennat échu, Séraphin...
(Afrik.com 07/11/16)
Au Gabon, la société civile s’organise pour suppléer l’Etat, parfois défaillant. C’est le cas notamment de l’AJEV, l’une des principales – et des plus entreprenantes - associations du pays. La plateforme, présidée par le jeune Brice Laccruche Alihanga, qui a fait de l’éducation sa priorité, vient de financer la rénovation intégrale d’une école dans le 1er arrondissement de Libreville. Au grand soulagement des enseignants et des élèves. Il est près de 11h00 ce vendredi 4 novembre lorsque Brice Laccruche Alihanga, le patron de l’AJEV, arrive à l’école publique d’Okala dans le 1er arrondissement de Libreville. Créé en 1960, cet établissement, qui compte plus de 1.500 élèves répartis dans quatorze salles de classe en primaire et deux en pré-primaire, n’a pas...
(Gabon Review 07/11/16)
Alors qu’il organisait, tout de même, sa deuxième rentrée scolaire, Florentin Moussavou a commis des erreurs monumentales qui ont été à l’origine du flop du 31 octobre 2016. Peut-être s’est-il dit qu’il valait mieux une mauvaise rentrée scolaire que pas de rentrée du tout. Si c’est sur ce postulat que s’est appuyé le ministre de l’Éducation nationale pour fixer la date du 31 octobre comme date de la rentrée scolaire, Florentin Moussavou s’est trompé. Il y a eu, de sa part, une succession d’erreurs. Quatre erreurs précisément. D’abord, sachant qu’il y aurait, une élection pendant les vacances, Florentin Moussavou aurait dû préparer la rentrée 2016-2017 dès le mois de mai. Cela ne s’est pas fait. C’est en réalité en septembre...
(RFI 05/11/16)
Au Gabon, la plupart de ceux qui avaient été arrêtés jeudi matin dans les locaux du groupe de presse Nord Edition ont été libérés vendredi soir 4 novembre. Ces journalistes, personnels administratifs ou autres appartenaient aux journaux Echos du Nord et Faits Divers, réputés proches de l'opposition. Des agents armés en civil avaient fait irruption dans les locaux et interpellé tout le monde, soit neuf personnes selon le gouvernement, quatorze d'après les responsables du groupe. Selon le ministre de la Communication, l'opération faisait suite à un article d'Echos du Nord affirmant que le chef des renseignements, le général Célestin Embinga, avait été arrêté et interrogé notamment pour une tentative de coup d'Etat, avant d'être libéré. Désormais, seule la rédactrice en...
(AFP 04/11/16)
Un journal gabonais proche de l'opposition a annoncé vendredi qu'une de ses rédactrices avait été interpellée, rejoignant en garde à vue une dizaine de salariés interpellés la veille. Les autorités reprochent aux Echos du Nord "la propagation de fausses nouvelles" alors que l'ONG Reporters sans frontières (RSF) dénonce "un acte de violence intolérable envers la liberté de l'information" au Gabon, où la situation est toujours tendue après la réélection contestée du président Ali Bongo Ondimba. La rédactrice en chef adjointe du tri-hebdomadaire, Raissa Oyasseko, a été interpellée...
(Gabon Review 04/11/16)
Le président Ali Bongo a effectué une visite, ce 3 novembre, des logements «Les Bougainvilliers» situés à Avorbam, au nord de Libreville, où la Caisse des dépôts et Consignation (CDC) a financé la construction de 220 appartements sur 15 immeubles. Projet de 220 appartements réalisés sur une surface de 3,5 hectares comportant les immeubles de type A et B, les réalisations immobilières «Les Bougainvilliers», ont été visitées ce 3 novembre par le chef de l’Etat. Situé à Avorbam, au nord de Libreville, le projet a été lancé en 2014 par la Caisse des dépôts et Consignation (CDC). Ces logements viennent ainsi étoffer l’offre en termes de logements promis par le chef de l’Etat aux Gabonais en 2009, à l’entame de...
(Gabon Actu 04/11/16)
La police gabonaise a effectué une descente musclée ce jeudi matin au siège du groupe de presse Nord édition où sont rédigés les journaux Echos du nord et Faits divers et procédé à l’interpellation de tout le personnel présent, selon plusieurs sources concordantes. La police a débarqué au siège des deux journaux comme une tempête. C’était entre 9 heures et 10 heures au moment où toute l’équipe se préparait à boucler les numéros des deux journaux qui doivent paraître ce vendredi. Selon des témoins, plusieurs policiers dont certains portaient des cagoules sont arrivés à bord de plusieurs camions militaires. Ils ont investi le siège, détruit des téléphones portables, renversé du matériel de travail et procédé à des arrestations. Selon Désiré...
(Gabon Review 04/11/16)
Face à l’arrivée massive d’élèves en classes de sixième -près de 11.000 encore cette année, le ministère de l’Éducation nationale a choisi de transformer de nombreux établissements primaires en collèges d’enseignement secondaire (CES). Pour les associations de parents d’élèves, «on ne peut déshabiller Paul pour habiller Pierre ; il faut construire des salles de classe». Si depuis 2013 près de 10 milliards de francs sont consacrés à la construction, à la rénovation et à l’équipement des établissements du premier degré (écoles primaires), on a de la peine à voir sur le terrain les nouvelles constructions d’écoles primaires et moins encore la réhabilitation de celles existantes. Selon un membre de l’association des parents d’élèves de l’école publique des Charbonnages, «Michel Menga...
(Gabon Actu 04/11/16)
La commune d’Akanda, présentée durant le premier septennat d’Ali Bongo Ondimba comme la petite Venise à la gabonaise est actuellement inondée comme un vulgaire quartier sous intégré de Libreville plus connu sous l’appellation « Mapane ». La pluie de mercredi à jeudi a noyée de très nombreuses habitations, voitures de luxe et autres investissements de ce quartier de Libreville qui a reçu les plus gros investissements au Gabon durant les 7 dernières années. Plusieurs résidents, pris au piège, ont attendu des bateaux de secours pour sortir de chez eux, selon un reportage de Gabon Télévision (service public). Des sapeurs pompiers et des agents du SAMU (service médical d’urgence) ont été déployés dans ce quartier où résident désormais un grand nombre...
(Gabon Actu 04/11/16)
Le président gabonais, Ali Bongo Ondimba a visité jeudi dans la commune d’Akanda au nord de Libreville, une nouvelle cité financée par la Caisse gabonaise de dépôt de consignation (CDC). Les « Résidences les Bougainvilliers », se présentent aujourd’hui comme un modèle de logements moyens standing qui pourrait faire école au Gabon. Les logements en voie de finition sont construits sur une surface de 3,5 hectares (ha). La nouvelle cité chique compte 15 immeubles totalisant 220 appartements, répartis en deux types. 5 immeubles de types A qui disposent de 55 appartements de 3 chambres tandis que les 10 autres ont 165 appartements de deux chambres chacun. « Jusqu’à présent nous avons buté sur le modèle exacte qu’il fallait trouver. Nous...
(AFP 03/11/16)
Plusieurs personnes ont été interpellées jeudi matin au siège du journal gabonais d'opposition Echos du Nord dans la capitale Libreville, a-t-on appris auprès du journal et du gouvernement. Des hommes armés en civil sont entrés dans la salle de rédaction alors que les journalistes de ce trihebdomadaire bouclaient l'édition à paraître vendredi, a indiqué à l'AFP l'un de leurs collègues, Wilfried Kombé-Nziengui. "Ils ont embarqué tout le monde, une vingtaine de personnes. Ils étaient armés de pistolets automatiques", a témoigné M. Kombé, qui affirme avoir...
(Gabon Actu 03/11/16)
Le Directeur général de la Documentation et de l’immigration (DGDI, ex CEDOC), le général Célestin Embinga, n’a jamais été interpellé comme l’a annoncé à sa une le trihebdomadaire Echos du Nord, affirment des proches du patron des renseignements au Gabon contactés par Gabonactu.com. « Il est libre de ses mouvements, il n’a jamais été interpellé ni inquiété. Ce sont des simples affabulations, de l’intoxication », s’est indigné un parent très proche du général préférant l’anonymat. Mercredi un correspondant de Gabonactu.com a aperçu l’officier supérieur de la police nationale à Port-Gentil où il a assisté à la cérémonie d’intronisation du nouveau gouverneur de la province de l’Ogooué Maritime. Célestin Embinga est arrivé dans la capitale économique ce mercredi matin en compagnie...

Pages

(Gabon Actu 07/11/16)
Le directeur général de Gabon Télécom, Abderrahim Koumaa a procédé vendredi à la remise d’un don de matériel informatique combiné des kits d’accès à internet pour permettre aux orphelinats de la « Maison de l’Espérance » et du « Centre Arc-en-ciel Espoir » de Libreville de briser la fracture numérique. Le matériel informatique était des ordinateurs PC avec des kits d’accès à internet. Le don donne droit à une connexion gratuite à internet durant an. Des équipements qui permettront aux pensionnaires scolarisés de ces centres d’accueils d’effectuer sereinement des recherches pour les devoirs, les exposés et améliorer leur niveau de scolarité. « Gabon Telecom, entreprise citoyenne a mis en place des PC avec un accès internet afin de vous permettre...
(Gabon Review 05/11/16)
Le Gabon a validé le 4 novembre 2016, à Libreville, à l’issue d’un atelier, son plan d’actions nationales pour l’utilisation durable de la faune par les populations locales. L’objectif est d’améliorer les moyens d’existence des communautés locales et de lutter contre la pauvreté. Les experts du domaine de la forêt, de la faune, de l’agriculture, et de la conservation issus des départements ministériels, des organismes internationaux et des organisations non gouvernementales, ont validé le 4 novembre dernier, le plan d’actions nationales pour l’utilisation durable de la faune. Ce plan vise l’internalisation de la stratégie sous régionale pour l’utilisation durable de la faune sauvage par les communautés autochtones et locales des pays membres de la Commission des forêts d’Afrique centrale (Comifac),...
(Agence Ecofin 05/11/16)
Le gouvernement gabonais vient d’accorder un an supplémentaire à la société australienne Pura Vida afin qu'elle puisse continuer les travaux d’exploration du bloc Nkembe situé en mer. Le bloc, qui couvre une superficie de 1 210 km², est opéré par la compagnie australienne qui contrôle 80% des participations aux côtés de l'Etat gabonais. Pura Vida a d’ailleurs annoncé qu’elle s’appuiera sur cet actif pour passer du statut d’explorateur à celui de producteur depuis qu’elle a croisé 141 m de colonne d’huile sur le prospect Loba-1 en 2013. Selon les dernières estimations, Loba-1 pourrait contenir des ressources récupérables 2C de 11,5 millions de barils de pétrole avec une hausse significative à plus de 30 Mmboe si d'autres perspectives proches sont incluses...
(Agence Ecofin 05/11/16)
(Agence Ecofin) - Au cours de la dernière rencontre organisée il y a quelques jour au Cameroun par la Commission bancaire de l’Afrique centrale (Cobac), avec les responsables des banques commerciales en activité dans les six pays de la zone Cemac (Cameroun, Congo, Gabon, RCA, Tchad et Guinée équatoriale), il est ressorti que les créances en souffrance ont connu une hausse de 41,6% à fin juillet 2016, «dégradant ainsi la qualité apparente du portefeuille de crédits». Selon l’analyse de la Cobac, le gendarme du secteur bancaire au sein de la Communauté des Etats de l’Afrique centrale (Cemac), cette augmentation des créances en souffrance est le fait de «l’augmentation significative des créances immobilisées et des créances douteuses». En valeur absolue, ces...
(AfricaNews 04/11/16)
Les économies d’Afrique centrale évoluent en dents de scies depuis trois ans ; du fait de la chute brutale des cours du pétrole. Quatre des six pays de la sous-région sont tributaires directes des recettes d’exportation du pétrole. Cette année la Banque des états d’Afrique centrale (BEAC) projette une regression de près d’un demi point du taux de croissance .La croissance passerait ainsi de 1,8 % en 2015 à 1,7 % cette année. Pour le Gouverneur de la BEAC, un ajustement s’impose. “Il faut renforcer l’intégration, améliorer le climat des affaires souligne Lucas Abaga Nchama …L’ajustement s’impose.Lorsqu‘à un moment donné le principal produit d’exportation connaît une chute drastique, vous comprenez que cela va impacter les recettes!!!” Au dela de l’ajustement...
(Agence Ecofin 03/11/16)
- « Améliorer votre vie avec la 4G+ de Moov ». C’est le slogan que diffuse l’opérateur de télécoms Moov Gabon, filiale du groupe émirati Etisalat, depuis le 3 novembre 2016 pour annoncer qu’il vient de lancer la technologie 4G+, qui offre un débit encore plus élevé allant jusqu'à 300 mégabits/seconde. « Pour passer à la 4G il faut en effet changer de carte SIM », indique le service de communication de Moov. L’on note que le lancement de la 4G+ arrive dans un contexte où l’opérateur fusionne avec Gabon Telecom, à travers Libertis, qui exploitait déjà la même technologie. Moov (429 890 abonnés) est classé, par ordre d’importance, comme 3è opérateur parce que contrôlant 15,04% des parts du marché...
(Gabon Review 03/11/16)
Deux mois après la décision du gouvernement d’interdire les voyages de nuit, les professionnels du secteur des transports terrestres appellent à la suspension de cette mesure qu’ils jugent néfaste pour leurs affaires. Ils préconisent un meilleur encadrement. Ces deux derniers mois, le secteur des transports terrestres fait face à une sérieuse crise financière. Selon le Syndicat libre des transporteurs terrestres du Gabon (SYLTG), cette situation est due à la décision du gouvernement, en août 2016, d’interdire les voyages de nuit. Depuis, les agences de voyage éprouvent des difficultés, en dépit du nombre toujours croissant de passagers. Pour Jean Robert Menie, président du SYLTG, tout part de «la réduction considérable du temps de travail» à laquelle sont contraints les professionnels du...
(Financial Afrik 03/11/16)
Le Gabon et le Cameroun, principaux animateurs du marché des titres de banque des Etats de l’Afrique centrale BEAC, tentaient de mobiliser, le 2 novembre 2016, un montant global de 17 milliards de francs Cfa, dont 10 milliards de francs Cfa pour le Trésor public gabonais ; au moyen de deux émissions de bons du Trésor assimilables (BTA) d’une maturité de 13 semaines. Pour obtenir cette enveloppe, le Cameroun a mobilisé 16 spécialistes en valeurs du Trésor (SVT), dont quatre qu’il partage avec le Gabon (Afriland, Ecobank, UBA et UBC). Le Gabon aligne quant à lui 13 spécialistes en valeurs du Trésor(SVT) pour cette opération. Pour rappel, depuis l’année dernière, le marché des titres de la BEAC est de plus...
(APA 02/11/16)
APA-Douala (Cameroun) - Le budget de fonctionnement des structures de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) en l’occurrence, le parlement communautaire, la commission de la CEMAC, l’Union monétaire de l’Afrique centrale (UMAC) pour l’exercice 2017 est équilibré en recettes et en dépenses à la somme de 114,9 milliards francs CFA contre 73,654 milliards francs CFA en 2016. Ce budget enregistre une augmentation de 41,3 milliards de francs CFA en valeur absolue, soit 56,09% en valeur relative. L’augmentation de ce budget intervient dans un contexte macroéconomique peu favorable puisque la situation des Etats membres de l’espace communautaire a été marquée en 2016 par un ralentissement de la croissance économique, une détérioration des comptes de finances publiques et des...
(Agence Ecofin 02/11/16)
(Agence Ecofin) - Le marché des titres publics de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC), institut d’émission des six Etats-membres de la Cemac que sont le Cameroun, le Congo, le Gabon, la République centrafricaine, le Tchad et la Guinée équatoriale, sera très animé ce 2 novembre 2016. Et pour cause, le Cameroun et le Gabon, les principaux animateurs de ce marché depuis sa création en 2011, tentent de mobiliser auprès des investisseurs, une enveloppe globale de 17 milliards de francs Cfa, dont 10 milliards de francs Cfa pour le Trésor public gabonais ; au moyen de deux émissions de bons du Trésor assimilables (BTA) d’une maturité de 13 semaines. Afin de récolter cette cagnotte, le Cameroun lance dans...
(APA 02/11/16)
APA – Douala (Cameroun) - Le Fonds de garantie des dépôts en Afrique centrale (FOGADAC) institué au niveau des Etats de la sous région dispose de plus de 100 milliards de francs CFA dans ses caisses a-t-on appris lundi auprès de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC). « La banque centrale a apporté sa contribution à ce Fonds. Et les banques elles-mêmes contribuent mensuellement. Et qui plus est, les fonds du FOGADAC font l’objet de placement au niveau de notre système ici en Afrique centrale », a indiqué le gouverneur de la BEAC Lucas Abaga Nchama. Ce Fonds est un mécanisme de protection des épargnants à travers la supervision des établissements de crédit qui l'alimentent. Les contributions ordinaires...
(Agence Ecofin 02/11/16)
(Agence Ecofin) - Les responsables de certaines structures (parlement communautaire, commission de la Cemac, Ueac, Umac, etc.) de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac) ont récemment organisé à Bangui, en République centrafricaine, des conférences afin d’établir le projet de budget général de la communauté. Les prévisions budgétaires pour l’exercice 2017 sont équilibrées en recettes et en dépenses à la somme de 114,9 milliards FCFA contre 73,654 milliards en 2016. Ce budget des institutions de la Cemac enregistre ainsi une augmentation de 41,3 milliards, en valeur absolue, soit 56,09% en valeur relative. La Commission de la Cemac indique qu’il faut relever que ce budget pour l’exercice 2017 a été préparé dans un environnement macroéconomique peu favorable. Car, la...
(Agence Gabonaise de Presse 28/10/16)
En grève depuis quelques jours, les agents de l’entreprise pétrolière Maurel et Prom, membres de l’organisation nationale des employés du Pétrole (ONEP) ont décidé lundi de reprendre le travail le mercredi 26 octobre 2016, suite aux rencontres qu’ils ont eus avec le gouvernement. Des réunions pour décrisper la crise au sein de l’entreprise Maurel & Prom, entre la direction générale et les employés du pétrole (ONEP), se sont tenues durant deux jours, les 25 et 26 octobre dernier, au cabinet de travail du ministre du Travail Eloi Nzondo. Lequel était assisté de Mme Françoise Assengone Obame, ministre délégué, en charge de la Formation Technique, entouré de leurs collaborateurs respectifs. Après des débats vifs, et au regard des concessions faites par...
(Xinhua 28/10/16)
BRAZZAVILLE, (Xinhua) -- Considérée comme l'une des sous-régions du continent la plus riche, mais la moins intégrée, en matière d'infrastructures de base, l'Afrique centrale est appelée à multiplier des initiatives pour relever le défi et booster les échanges à l'intérieur de cet espace par la construction des infrastructures. Afin de faire face aux risques et aux nouveaux défis de la globalisation, le Congo essaie de renforcer son ouverture vers ses voisins pour renforcer l'intégration régionale, en construisant de nouvelles infrastructures ou en impulsant une nouvelle dynamique à celles existantes. Dans ce contexte, plusieurs initiatives sont mises en œuvre ces dix dernières années, notamment l'interconnexion avec le Gabon sur l'axe Lékety-Lékoni, frontière du Gabon (dans la cuvette-ouest au nord) ; Mila-Mila-Ndendé...
(Gabon Actu 27/10/16)
Le Syndicat national des agents de la Poste (SYNAPOSTE) a annoncé qu’un accord a été trouvé mercredi avec le gouvernement pour mettre fin à la grève qui a paralysé la Poste et sa filiale PostBank dont les victimes collatérales les plus immédiates sont les 19 000 fonctionnaires dont les comptes sont domiciliés dans les livres de PostBank. Le gouvernement s’est engagé de verser le salaire de septembre aux employés de la Poste. Celui d’octobre sera payé cette fin du mois. « Les salaires de septembre sont déjà positionnés. Mais nous avons sommé le gouvernement de verser les salaires d’octobre au plus tard ce vendredi. Si cela n’est pas fait, nous relançons la grève dès lundi », a confié à Gabonactu.com...
(Gabon Actu 27/10/16)
La grève qui a paralysé la compagnie pétrolière française Maurel & Prom a pris fin hier mardi, le travail reprend ce mercredi matin dès 6 heures, les 11 salariés à l’origine de la grève ne seront pas limogés, indique le rapport général des négociations supervisées par le ministre gabonais du Travail, Eloi Nzondo. L’Organisation gabonaise des employés du pétrole (ONEP) a pris cette décision suite à des négociations menées à Libreville par le ministre du Travail, Eloi Nzondo durant 48 heures. Le ministre a fait venir de Port-Gentil, capitale économique du pays le directoire de l’ONEP et le Directeur général de Maurel & Prom. Au terme des négociations, Maurel et Prom a décidé d’annuler la procédure de licenciement de ses...
(APA 27/10/16)
APA-Yaoundé (Cameroun) - Le taux de croissance de la Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale (CEMAC) devrait se situer à 1,7% en 2016 contre les 1,8% projetés en début d’année et les 2,8% enregistrés en 2015, selon le Comité de politique monétaire (CPM) de la Banque des Etats de l'Afrique centrale (BEAC). Cette décélération est la conséquence de la chute continue des cours du pétrole ainsi que d'autres matières premières sur le marché international, mais également de l'insécurité rampante provoquée par la secte islamiste Boko Haram au Cameroun et au Tchad combinée avec la crise en République centrafricaine. L’année 2016 devrait toutefois être marquée par une relative maîtrise de l’inflation autour de la norme communautaire qui est de 3%...
(APA 26/10/16)
APA – Douala (Cameroun) - Le volume des dépôts effectués dans les 52 banques en activité au sein de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) se chiffre à 827 milliards de francs CFA, soit une baisse de 2 % a-t-on appris mercredi auprès de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC). Cette baisse des dépôts s’explique par la diminution des dépôts effectués par les six États-membres de la zone -(Cameroun, Centrafrique, Congo, Gabon, Guinée équatoriale et Tchad) ainsi que par les entreprises relevant de leur portefeuille. Cette situation est elle-même consécutive à la baisse des recettes publiques, plombées par la conjoncture internationale morose autour des cours des matières premières, notamment la chute des cours de pétrole...
(Agence Ecofin 26/10/16)
(Agence Ecofin) - 9827 milliards de francs Cfa. C’est le volume des dépôts effectués dans les banques de la zone Cemac à fin juillet 2016. Selon la Banque des Etats de l’Afrique centrale (Beac), qui vient de révéler cette statistique au cours d’une réunion avec les banquiers de cet espace communautaire à Douala, ces dépôts sont cependant en recul de près de 2% par rapport à la même période en 2015. A l’origine de ce rétrécissement des dépôts bancaires, souligne la Beac, se trouve la diminution des dépôts effectués par les six Etats-membres de la Cemac (Cameroun, Congo, Gabon, République centrafricaine, Tchad, Guinée équatoriale), ainsi que par les entreprises relevant de leur portefeuille. Cette situation est elle-même consécutive à la...
(Agence Gabonaise de Presse 25/10/16)
Le Fonds gabonais d’investissements stratégiques (FGIS) et le groupe industriel panafricain Eranove ont signé, vendredi à Libreville, deux conventions de concession, pour la construction de deux nouvelles centrales hydroélectriques au Gabon. Il s’agit de deux conventions de concession en vue de la conception, le financement, la construction et l’exploitation des centrales hydroélectriques de Ngoulmendjim (sur la nationale 1) et de Dibwangui (Sud). Le premier ouvrage, devrait être construit à 125 km de Libreville sur le fleuve Komo. Sa puissance installée est estimée à 73 mégawatts (MW), avec une productivité annuelle estimée à 500 gigawatt-heure (Gwh). Quant au second ouvrage, sa construction est prévue sur la rivière Louétsi à 152 km de Mouila, pour une puissance estimée à 15 MW et...

Pages

(Gabon Review 21/08/15)
Une délégation de l’entreprise chinoise, adjudicataire du marché de construction du stade de la ville, s’est récemment rendue dans le chef-lieu du Woleu-Ntem. Oyem s’active dans le cadre de la Coupe d’Afrique des nations (Can) 2017. A cet effet, une délégation de Shangai Construction, entreprise ayant décroché la construction du stade de la ville, y est arrivée le 20 août courant. Conduite par Pee Hailiang, cette délégation a pris connaissance du site de Sougdzapville à 17 km d’Oyem. Un site dont la superficie est évaluée à 200.000 m2. «Nous allons débuter les travaux de déblayage et la viabilisation de la parcelle à hauteur de 50%, soit 50 .000 m2. Vous savez que la Confédération africaine de football (Caf) et le...
(Ogooue Infos 21/08/15)
Comme annoncé en mars dernier, l’Espagnol Abraham Olano est le nouveau sélectionneur de l’équipe nationale de cyclisme. Il a récemment officialisé la signature de son contrat d’un an renouvelable avec la Fédération gabonaise de cyclisme (Fegacy). Une arrivée bien accueillie par les cyclistes, déjà en regroupement dans les environs du stade d’Angondjé, en prélude à la 11e édition des Jeux africains, prévus du 4 au 15 septembre prochain à Brazzaville au Congo. Le technicien espagnol sera secondé par son compatriote, Jaime Carlos Garzon, qui va surtout se consacrer à la détection et à la formation. Pour la Fegacy, ce recrutement permettra également de maximiser les chances des cyclistes nationaux lors de la prochaine édition de la Tropicale Amissa Bongo. N’empêche,...
(Star Africa 21/08/15)
Convoqué pour le prochain regroupement de la sélection du Gabon en vue de ses deux prochains matchs, le jeune joueur Denis Bouanga n’a toujours pas pris sa décision quant à la nation qu’il va représenter. Le franco-gabonais de 20 ans hésite en effet entre répondre favorablement à la convocation de la Fédération Gabonaise ou attendre une convocation de l’Equipe de France U23 ans. La décision du joueur du FC Lorient ne devrait par contre pas tarder vu que le stage des Panthères débute dans moins de dix jours. Le Gabon affrontera le Soudan me 4 septembre prochain dans le cadre des éliminatoires de la Coupe du Monde 2018 avant de s’opposer en amical face la Zambie, le 8 du même...
(Africa Top sports 20/08/15)
Alors que la sélection du Gabon pour affronter le Soudan en éliminatoires de la CAN 2017 et la Zambie en amical en septembre ne sera dévoilée que la semaine prochaine, on sait déjà qu’il y aura une nouveauté. Le FC Lorient a vendu la mèche. Ce jeudi, le club français annonce sur son compte Twitter: « Denis Bouanga (@BouangaDenis) a été appelé pour la première fois avec la sélection du Gabon. Félicitations Denis ! » Véritable attraction du début de saison de Lorient, Bouanga va donc connaitre sa première convocation. Le jeune attaquant (20 ans) aura peut-être également l’occasion d’honorer une première sélection avec les panthères. Ce qui pourrait également être le cas de Mario Lemina. Le Marseillais qui a...
(AFP 19/08/15)
La Zambie et le Gabon s'affronteront en match amical le 8 septembre au National Heroes Stadium de Lusaka, a-t-on appris mardi auprès des organisateurs. Les deux pays sont directement qualifiés pour le deuxième tour des qualifications au Mondial-2018 dans la zone Afrique, en novembre 2015. Le Gabon jouera contre le Mozambique et la Zambie face au Soudan
(APA 17/08/15)
La sélection nationale de football des Panthères du Gabon se déplacera à Lusaka, le 6 septembre prochain, pour affronter, en match amical, celle des Chipolopolos de la Zambie, ont annoncé des sources proches de la Fédération gabonaise de football (FEGAFOOT). Les Panthères rallieront la capitale zambienne le lendemain de leur match contre le Soudan, le 5 septembre prochain à Libreville, comptant pour la deuxième journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) que le Gabon doit accueillir en 2017. La dernière rencontre entre les deux équipes remonte à la phase finale de la CAN, disputée en Angola en 2010. Bien placées pour jouer les quarts de finale, les Panthères avaient été écartées par les Chipolopolos (2-1), lors de...
(Gabon Actu 17/08/15)
La sélection nationale de football du Gabon défieront les Chipolopolo de la Zambie le 8 septembre prochain à Lusaka en match comptant pour les éliminatoires de la Coupe du Monde 2018 qui se déroulera en Russie. Ce duel entre les champions d’Afrique 2012 et les futures hôtes de la Coupe d’Afrique CAN 2017 se disputera au National Heroes Stadium baptisé en hommage aux joueurs zambien qui avaient péri dans un crash d’avion en 1993 au large du Gabon. Cette page sombre est devenue un véritable cri de guerre pour les chipolopolo qui ont remporté leur dernière coupe d’Afrique au Gabon en 2012. Pour les Panthères du Gabon, cette rencontre permettra de corriger certaines erreurs après les dernières sorties qui se...
(Gabon Actu 17/08/15)
L’international gabonais, Pierre-Emerick Aubameyang a démarré sa saison en bundesliga avec son club du Borussia Dortmund en marquant un but et une passe décisive de but. Pierre-Emerick Aubameyang a été très décisif dans la victoire du Borussia Dortmund samedi sur sa pelouse face au Borussia Mönchengladbach (4-0). Aligné à la pointe de l’attaque, le gabonais a démontré qu’il est l’une des valeurs sinon la pièce maîtresse de l’attaque du club allemand. La bonne forme d’Aubameyang est une bonne nouvelle pour le Gabon qui entame les éliminatoires de la Coupe du monde 2018 le 8 septembre prochain contre les Chipolopolo de Zambie à Lusaka. Antoine Relaxe
(Gabon Actu 14/08/15)
Dix cyclistes gabonais ont quitté Libreville jeudi à vélo pour rallier Yaoundé au Cameroun où ils vont séjourner pour une mise au vert qui leur permettra d’affuter leurs armes pour les Jeux africains de Brazzaville, a-t-on appris auprès de la Fédération gabonaise de cyclisme (FEGACY). La durée du périple et le programme d’entrainement des spécialistes gabonais du vélo n’ont pas été communiqués. Avant d’aller au Cameroun, les dix cyclistes ont passé plusieurs jours de regroupement au centre des métiers Jean Violas dans la commune d’Owendo proche de Libreville. Selon le nouveau sélectionneur national, l’espagnol Abraham Olano Manzano, l’objectif final de ce regroupement est de voir le drapeau gabonais flotter avec dignité et d’améliorer la performance des cyclistes lors des 11ème...
(Africa Top sports 13/08/15)
A l’issue du tirage au sort pour les éliminatoires de la Coupe du Monde Russie 2018, le Gabon affrontera le Mozambique au deuxième tour. Interrogé par les confrères du site de Bordeaux sur l’adversaire, André Poko ne sous-estime pas les Mozambicains. « Non pour moi on ne part pas favori. Dans le foot aujourd’hui il n’y a plus de favori. Tout est possible sur un match de 90 ou 120 minutes. Il n’y a pas de grandes ou petites équipes. Chaque sélection est capable du pire comme du meilleur. Le Mozambique c’est une bonne équipe. Si elle est arrivée à ce niveau c’est qu’elle a des qualités. Nous aussi on en a mais c’est à nous de faire les choses...
(Jeune Afrique 11/08/15)
L’Association nationale des footballeurs professionnels du Gabon (ANFPG) a saisi la Fifa pour améliorer la situation de ses adhérents. L’international gabonais Rémy Ebanega, son président, explique les raisons de cette plainte. Jeune Afrique : Pourquoi avez-vous décidé de vous adresser à la Fifa, le 29 juillet, dans le litige qui oppose l’ANFPG aux instances dirigeantes du football gabonais ? Rémy Ebanega : Tout simplement parce que rien n’évolue. Il faut savoir que quasiment rien n’a bougé ces derniers mois. Le championnat a effectivement repris, mais beaucoup de joueurs attendent toujours les arriérés de salaires de 2014. Et cette année, l’histoire se répète. De l’argent a été versé, mais le compte n’y est pas… L’État a pourtant versé une partie des...
(Gabon Review 04/08/15)
Déclaré «intransférable» il y a quelques jours, l’attaquant international a prolongé son contrat avec Dortmund (D1 allemande) de deux ans. Annoncé en Espagne, en France et surtout en Angleterre, Pierre-Emerick Aubameyang a mis fin au suspense. Il a renouvelé sa confiance à son actuel club. L’attaquant international a prolongé jusqu’en 2020 son contrat avec le Borussia Dortmund (D1 allemande). «Je suis très heureux de passer mes prochaines années à Dortmund. Je suis très heureux au club. Je me sens bien dans cette équipe et dans cette ville. Le BVB est devenu comme une deuxième maison pour moi», a-t-il dit, juste après sa prolongation, évoquant au passage les raisons de son choix. Selon lui, le Borussia Dortmund a les capacités de...
(Agence Gabonaise de Presse 30/07/15)
L’équipe nationale de football des Panthères du Gabon affronte celle des Aigles de Carthage de Tunisie, le 9 octobre prochain à Tunis, en match comptant pour les préparatifs des éliminatoires de la coupe du monde 2018 en Russie, a appris l’AGP jeudi, de sources proches de la Fédération gabonaise de football (FEGAFOOT). Pour de nombreux observateurs, le choix porté sur l’équipe nationale de la Tunisie par le bureau directeur de la FEGAFOOT est vraiment à saluer, la sélection tunisienne faisant partie du top 5 des meilleures équipes du continent. La Tunisie occupe effectivement le 4e rang africain et le 32e mondial. Le match test contre le Gabon est tout à l’honneur des Panthères, qui pointent à la 65e place au...
(Gabon Review 28/07/15)
Alec Mercier, Bertrand Teyssedre et David Douchet ont été placés en détention préventive après leur inculpation pour destruction et dégradation d’un bien public. Déférés le 27 juillet devant le procureur de la République, les trois ressortissants français mis en cause dans la disparition des premières pierres posées par le président de la République et la star de football Lionel Messi, méditent à présent sur leur sort à la prison du Château, à Port-Gentil Alec Mercier et ses deux amis ont reconnu s’être rendus sur le site où se construit le stade qui devra accueillir les rencontres de la Can 2017 pour dérober les deux briques posées par Ali Bongo et Lionel Messi. Tout à été organisé dans la nuit du...
(Gabon Review 24/07/15)
Maël Ambonguilat et Saturnin Mpali défendront les couleurs du Gabon au prochain championnat du monde de natation. A cet effet, une cérémonie dirigée par le Comité nationale olympique du Gabon (CNOG) leur a été dédiée le 21 juillet dernier à Libreville. Représentants du Gabon aux championnats du monde de natation, prévus du 24 juillet au 9 août prochain à Kazan en Russie, Maël Ambonguilat et Saturnin Mpali ont reçu les honneurs du Comité nationale olympique du Gabon (CNOG). C’était à la faveur d’une cérémonie tenue le 21 dernier à Libreville. «C’est une consécration pour la nation gabonaise. Parce que c’est la première sortie des nageurs gabonais au championnat du monde», s’est réjoui le président du CNOG, relayé par L’Union. Pour...
(Xinhua 24/07/15)
La sélection nationale de kick-boxing "Les Panthères", tenante du titre, a quitté Libreville pour Yaoundé au Cameroun où elle doit prendre part aux championnats de king-boxing de la zone IV, a-t-on appris jeudi de la fédération gabonaise de king-boxing. Six pays d'Afrique centrale à savoir, le Congo, le Gabon, la Centrafrique, la Guinée Equatoriale, le Tchad et le Cameroun pays hôte, seront aux compétition du 24 au 26 juillet prochain. Les vainqueurs de cette compétition seront qualifiés pour la prochaine Coupe d'Afrique de kick-boxing prévus en 2016 à Libreville au Gabon. Auréolée de son titre conquit lors de la dernière édition, la sélection nationale gabonaise entend vendre chère sa peau durant cette compétition, selon un responsable de la fédération.
(Ogooue Infos 24/07/15)
Deux entreprises chinoises, notamment la China State Construction Engineering Corp (CSCEC) et la société Shanghai Construction Group (SCG) ont décroché les marchés pour la construction du stade de Port-Gentil (20 000 places) et du stade d’Oyem (30 000 places), où se joueront une partie des matches de la CAN 2017. Le Gabon est en chantier dans l’attente de la 31e édition de la coupe d’Afrique des Nations (CAN) que le pays doit accueillir du 21 janvier au 17 février 2017. Deux nouveaux stades doivent être construits pour recevoir la compétition et les marchés ont été attribués aux firmes chinoises : la China State Construction Engineering Corp (CSCEC) et la société Shanghai Construction Group (SCG) connues pour avoir une expérience avérée...
(AFP 22/07/15)
La présidence gabonaise a démenti mardi avoir versé "une quelconque somme d'argent" à Lionel Messi, dont la visite dans le pays le week-end dernier a déclenché une vive polémique sur les réseaux sociaux. "La République gabonaise dément fermement avoir versé, voire promis de verser, une quelconque somme d’argent au footballeur international argentin Lionel Messi", affirme ainsi un communiqué de la présidence. "Celui-ci a séjourné au Gabon du 17 au 18 juillet 2015, sur invitation" du président Ali Bongo Ondimba, poursuit le texte. La présidence précise enfin que Lionel Messi "a accompagné le chef de...
(L'Express 21/07/15)
L'attaquant du FC Barcelone a profité de ses vacances pour s'offrir un déplacement express au Gabon. Enfin, surtout pour que le président très contesté Ali Bongo lui offre une belle somme. Vous payez pour vos vacances? Losers! Leo Messi, lui, est payé pour se rendre au Gabon. Et pas qu'un peu. L'attaquant du FC Barcelone a reçu 3,5 millions d'euros pour venir poser la première pierre d'un futur stade de foot à Port-Gentil. Le président gabonais très contesté, Ali Bongo a réglé la note, explique France Football. Le Barça et le Gabon, une longue histoire Le magazine rappelle qu'Ali Bongo n'en est pas à son coup d'essai. Il a déjà fait venir deux autres joueurs du Barça en mai 2012:...
(AFP 20/07/15)
L'attaquant argentin du FC Barcelone Lionel Messi a participé samedi aux côtés du président gabonais Ali Bongo Ondimba à la cérémonie de pose de la première pierre du stade de Port-Gentil (sud) qui doit accueillir des rencontres de la Coupe d'Afrique des Nations 2017 de football (CAN-2017), a constaté un correspondant de l'AFP. La cérémonie s'est déroulée sur un vaste terrain sablonneux où le stade va être érigé. Lionel Messi, dont c'était la première visite au Gabon, a signé des autographes sur des maillots de son équipe porté par ses fans, avant de procéder symboliquement à la pose de la première pierre, dans le sillage du président gabonais. "Quand je m'étais rendu à Barcelone il y a quelques années, j'avais...

Pages

(Infos Gabon 04/06/13)
Réuni mercredi dernier en séance plénière, le Conseil National de la Communication (CNC) a infligé une interdiction de paraître de six mois aux journaux privés « Ezombolo » et « Le Gri-gri de la Griffe» et deux mois pour le journal « La Calotte » pour diffamations. Nouveau coup dur pour la presse écrite privée gabonaise notamment pour les journaux « Ezombolo », proche de l’opposition et « Le Gri-gri », proche du pouvoir, interdits de paraître durant six mois selon une décision du Conseil National de la Communication (CNC) réuni en séance plénière mercredi dernier à son siège à l’avenue du Colonel Parrant sis au quartier Montagne Sainte à Libreville. Selon le régulateur des médias au Gabon, le journal...
(Afrik.com 03/06/13)
Les membres du Conseil national de la communication se sont réunis en plénière le 29 mai. Ce fut l’occasion pour ces derniers de distribuer des sanctions aux journaux indépendants dont certains comme Edzombolo, le Gri-Gri de la Griffe et la Calotte qui ont écopé de plusieurs mois d’interdiction de paraître. La liberté de la presse au Gabon a encore pris un coup dur. Trois journaux indépendants viennent d’être sanctionnés par le Conseil national de la communication (CNC), au cours de sa plénière du 29 mai dernier. Il s’agit d’Edzombolo, du Gri-Gri de la Griffe et de La Calotte. Les deux premiers titres ont écopé de six mois d’interdiction de paraître, alors que le dernier sera réduit pendant deux mois au...
(Ouest-France 01/06/13)
Plusieurs journaux gabonais d’opposition ont été suspendus pour des périodes de deux à six mois, notamment pour « injure » à l’encontre du président gabonais Ali Bongo. Les journaux Ezombolo et Le Gri-Gri ont été suspendus pour six mois. Le conseil reproche à Ezombolo d’avoir qualifié Ali Bongo « d’incompétent » et de l’avoir accusé « d’avoir institué un régime reposant sur le fétichisme et la pédérastie », alors que le journal Le Gri-Gri est accusé de faire « de l’indécence, de la grossièreté, de la vulgarité et de l’injure l’essentiel du contenu de ses parutions ». Selon le communiqué, « le Conseil note également que le journal La calotte verse dangereusement dans la calomnie et la déformation des faits...
(Les Dépêches de Brazzaville 30/05/13)
Du 9 mai au 8 juin 2014 aura lieu à Dakar, au Sénégal, la Biennale de l'art africain contemporain. Ce festival, qui accueillera de nombreux artistes et professionnels des arts visuels de l'Afrique et du monde, lance un appel à candidatures pour l'exposition internationale Dak'Art 2014. Les artistes contemporains africains et de la diaspora africaine peuvent poser leur candidature jusqu'au 15 septembre 2013. Ce festival est l'un des plus grands rendez-vous dédiés à l'art africain contemporain. La onzième édition regroupera de nombreux artistes et professionnels des arts visuels de l'Afrique et du monde. Ce sera un moment important de réflexion sur les métiers de l'art. « Si autrefois, les artistes traitaient directement avec leurs clients, le marché de l'art tel...
(Afrik.com 27/05/13)
La 10e édition du Festival international de théâtre du Gabon (FITHEGA) a démarré samedi en début de soirée à l’immeuble Arambo, à Libreville, avec la projection d’un film documentaire en hommage à Vincent de Paul Nyonda, père du théâtre gabonais. C’est samedi dernier que le Festival international de théâtre du Gabon (FITHEGA) a démarré à Libreville. Cette 10e édition qui rassemble 12 compagnies théâtrales africaines est dédiée à Vincent de Paul Nyonda, père du théâtre gabonais décédé il y a quelques années. Les activités de ce rendez-vous du spectacle ont démarré avec la projection d’un film documentaire en hommage au père du théâtre gabonais et l’organisation d’autres manifestations culturelles sur les jardins de l’immeuble Arambo. Hisser le théâtre africain au...
(Gabon Eco 24/05/13)
L’entité publique Télédiffusion du Gabon a placé à sa tête pour une période d’un mois, M. Gilbert Nzola Nzé. Cette décision a été rendue effective lors du premier Conseil d’administration de cette structure, jeudi 23 mai à Libreville. Restée seule entité du groupe public regroupant la télévision, la radio et la diffusion, sans instance dirigeante, Télédiffusion du Gabon a finalement placé à sa tête M. Gilbert Nzola Nzé. Le nouveau directeur général, en poste pour une durée d’un mois, devra mettre en exécution une feuille de route bien définie dont le détail n’a pas été rendu public. Précédemment haut cadre à Gabon Télécom, Gilbert Nzola Nzé occupe depuis quelques années le poste de directeur général de la Maintenance et des...
(Nouvelles du Gabon 23/05/13)
Le Gabon se devrait d’être présent au rendez-vous historique de son Septième art. Un demi-siècle après la projection sur la Croisette du long-métrage de Robert Darène La Cage, scénarisé par un certain Philippe Mory, le film sera présenté cette semaine dans Les Classiques de Cannes. Une petite victoire pour un cinéma gabonais en renaissance, encore auréolé des cinq prix glanés au Fespaco en mars dernier. Le résultat du travail téméraire de l’Institut gabonais de l’image et du son qui, grâce aux moyens dégagés par le ministère de l’Economie numérique, de la communication et de la poste, dispose d’un stand au cœur du « réacteur » du cinéma mondial. Fréquenté par l’élite planétaire des images - soit quelque 11.000 professionnels -,...
(Le Parisien 22/05/13)
Le cinéma africain "a besoin" du festival de Cannes pour "banaliser" sa présence et lutter contre son "invisibilité" à l'étranger, a affirmé mercredi le cinéaste tchadien Mahamat-Saleh Haroun, en compétition officielle avec son film "Grigris", renvoyant aussi les cinéastes de son continent à leur "responsabilité". "Je pense que c'est important que l'Afrique soit présente à Cannes. Et il faut que l'on se batte pour faire des films importants, qui soient présents dans les grands rendez-vous cinématographiques. Le cinéma a besoin d'Afrique, et l'Afrique a besoin de ces rendez-vous importants comme Cannes. Il faut que notre présence soit vraiment banalisée", a indiqué le réalisateur. "J'estime que ces festivals là sont importants, parce que nos films sont déjà invisibles. Il n'y a...
(Gabon Review 22/05/13)
Après avoir transmis au ministre de la communication un manifeste souhaitant l’interdiction du délit de presse en République gabonaise, le 3 mai dernier à Libreville, des journalistes gabonais, par l’entremise de la section locale de l’Union de la presse francophone (UPF-Gabon), ont tenu, pendant trois jours à Lambaréné, un séminaire consacré à la liberté de la presse et à la reforme du Code de la communication. Organisé par la section gabonaise de l’UPF, un séminaire consacré à la liberté de la presse en République gabonaise s’est tenu à Lambaréné du 16 au 18 mai. Il a notamment été question de réfléchir sur la pratique du métier de journalisme face aux nombreuses difficultés rencontrées par les professionnels de l’information dans l’exercice...
(Gabon Review 21/05/13)
Sortie du livre «Démocratie dynastique au Gabon» du journaliste Jean de Dieu Ndoutoum-Eyi. L’auteur a choisi la dérision pour dénoncer «les travers de la démocratie gabonaise, la persistance des coups d’Etat électoraux, la confiscation des médias de service public, la caporalisation des institutions républicaines et l’ethnisation du débat du débat politique». 312 pages aux éditions Jets d’Encre. Baroudeur de la presse écrite, passé entre autres par l’hebdomadaire La Griffe, Jean de Dieu Ndoutoum-Eyi, directeur du journal Ezombolo qui se défini comme «Le balai-brosse des vices et coutumes du Gabon», vient de commettre un essai politique aux éditions Jets d’Encre dont le titre, «Démocratie dynastique au Gabon», annonce la couleur, d’entrée de jeu. Le communiqué annonçant la sortie de l’ouvrage indique...
(Gabon Eco 17/05/13)
L’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) a fait un important don de matériel pédagogique destiné aux différents Centres de Lecture et d'Animation Culturelle (CLAC) du Gabon. La remise symbolique du don s’est faite mardi, dans le hall du Ministère de la Culture, en présence du directeur de l’Organisation Internationale de la Francophonie, Eric Poppe, de la secrétaire adjointe du Ministère de la Culture, et de la direction de l’Education Populaire. Le Centre de Lecture et d’Animation Culturelle (CLAC) se définit comme un lieu de vie. C’est une bibliothèque-maison de culture qui a pour objectif l’épanouissement et l’insertion des populations, en particulier les jeunes par le biais de la lecture, de la culture, des arts ménagers et des questions liées à...
(Gabon Eco 13/05/13)
Les experts du Gabon et de la Guinée-Equatoriale se sont réunis vendredi 10 mai pour rediscuter des relations de coopération entre les deux pays. Ces assises consistaient à débattre des domaines tels que l’économie, le commerce et la culture en vue de redynamiser une coopération endormie depuis plusieurs années. Ali Bongo Ondimba et Teodoro Obiang Nguema Mbasogo se sont résolus à remettre en place la coopération entre les deux pays. Dans cette logique des experts des deux pays et ainsi que les ministres des Affaires Etrangères se sont réunis vendredi dernier à Libreville pour donner un nouveau souffle à ces relations. Pour le ministre des Affaires Etrangères gabonais, Emmanuel Issoze Ngondet, il faut réactualiser le cadre juridique et l’enrichir afin...
(Gabon Eco 08/05/13)
Un reportage réalisé par les Observateurs de la chaîne de télévision France 24, fait depuis hier le tour des réseaux sociaux, surtout sur les pages des étudiants gabonais. Pour cause, la vidéo, diffusée lundi 6 mai sur la chaîne d’informations, fait un état des lieux objectif et peu reluisant de l’Université Omar Bongo, aux prises depuis de nombreuses années, à différents maux. Deux mois après un le premier reportage consacré aux revendications des étudiants de l’Université Omar Bongo, France 24 remet le couvert, en faisant cette fois-ci, un état des lieux de la plus grande université du Gabon. Au menu de ce reportage, insalubrité au sein de l’université, revendication du paiement des bourses, conditions de vie exécrables et désuétude de...
(Soir Info 19/04/13)
Les mamans de Côte d'Ivoire et d’Afrique seront célébrées à la clôture du Salon africain de la femme (Saf), le 25 mai 2013, au Plateau, lors d'un dîner gala. Le Saf organisé par la structure d' événementiel et de communication Ozivoire et destiné à la femme âgée de 18 ans et plus, ouvrira ses portes au grand public, du 22 au 25 mai 2013, à la Caistab. Ces informations ont été données par la directrice générale de la structure organisatrice, Marie Thérèse Boua, lorsqu’elle était face à la presse, récemment, à Cocody. Selon elle, ce salon sera un espace ou la cible trouvera des réponses à toutes ses préoccupations concernant la mode et le style, la beauté et l’esthétique, la...
(22 Septembre 21/02/13)
Pour le Cinéma Numérique Ambulant (CNA), le Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou est désormais un rendez-vous incontournable. Pour sa cinquième participation consécutive au Fespaco, le CNA a choisit de prendre ses quartiers au «Maquis du Festival» à la Cité An III en plein cœur de Ouagadougou, où il a installé un Village CNA. C’est sur ce site que se tiendront les activités du CNA. Pour ce 23ème Fespaco, le CNA initie le projet «Fespaco classique » et revisite, en cinq soirées thématiques, les classiques du cinéma africain plébiscités par les publics des villages d’Afrique. Ainsi, du dimanche 25 février au vendredi 1er mars, six films seront projetés. Il s’agit de Yaaba d’Idrissa Ouédraogo (Burkina Faso)...

Pages

(Jeune Afrique 20/09/16)
Pour protéger ses 12 000 ressortissants pendant la crise postélectorale au Gabon, la France multiplie les précautions. À Libreville, les 400 hommes des Éléments français au Gabon (EFG) sont en position « vigilance » – dernier stade avant l’« alerte ». À moins de deux heures de vol du Gabon, les Forces françaises en Côte d’Ivoire (FFCI) sont elles aussi prêtes à être mobilisées en urgence. Ces derniers mois, elles comptaient 750 hommes. Mais, début septembre, elles ont reçu le renfort de 150 légionnaires du 2e régiment étranger de parachutistes, qui s’est « illustré » notamment à Kolwezi en mai 1978 et à Tombouctou en janvier 2013. Enfin, depuis un mois, le Dixmude croise au large de Libreville et de Port-Gentil...
(RFI 20/09/16)
Le Gabon tout entier attend la décision de la Cour constitutionnelle qui doit trancher le contentieux électoral avant vendredi prochain. Avec Port-Gentil, Oyen, Bitam et bien sûr Libreville, Lambaréné a connu deux nuits d’émeutes d’une violence inédite à l’annonce des résultats provisoires le 31 août dernier. Depuis, la ville, située à 250 kilomètres au sud-est de la capitale, tourne au ralenti. Entre les plateaux du Haut-Ogooué et l’océan à Port-Gentil, il y a Lambaréné. Au débarcadère du pont, les bateaux et les grandes pirogues partent remplis de vivres. Mais depuis les émeutes du 31 aout, l’activité ne tourne plus comme avant, comme en témoigne Nenhey, un agent commercial d’une vedette...
(Jeune Afrique 20/09/16)
Près de trois semaines après le début de la crise postélectorale au Gabon, l'Union africaine (UA) a réaffirmé lundi son souhait d’envoyer un panel d’experts auprès de la Cour constitutionnelle. Les modalités d'envoi des juristes de l'UA doivent être présentées mardi aux autorités gabonaises. « Assister la Cour constitutionnelle » Un verdict décisif, pour lequel l’Union africaine souhaite dépêcher à Libreville une équipe de juristes. Objectif : « assister la Cour constitutionnelle du Gabon, selon les modalités qui seront définies d’un commun accord », précise une décision adoptée par l’UA le 13 septembre. Mais une semaine plus tard, le sujet était toujours en discussion lundi 19 septembre à Addis-Abeba. À trois jours de la date butoir, les modalités de déploiement...
(RFI 20/09/16)
Au Gabon, le président Ali Bongo a rendu hommage ce mardi 20 septembre à un policier tué lors des violences du début du mois. Une cérémonie a donc été donc organisée à l'école nationale de police et le chef de l’Etat réélu, mais contesté, est revenu dans son allocution sur la crise électorale. Une cérémonie a eu lieu ce mardi matin à Libreville pour rendre hommage au policier tué pendant les violences postélectorales. Il avait reçu une balle dans la ville d'Oyem au nord du pays, lors d'une opération de sécurisation et est décédé des suites de ses blessures le 13 septembre dernier dans un hôpital de Libreville. Dans son allocution, le président Ali Bongo a salué la mémoire de...
(RFI 20/09/16)
Au Gabon, les charges se précisent contre le hacker ivoirien présumé, accusé par les autorités d'avoir aidé l'opposant Jean Ping à essayer de falsifier les résultats de la présidentielle. Le procureur de la République a listé ce lundi 19 septembre les chefs d'inculpation. Association de malfaiteurs, crime contre la paix publique ou encore diffusion de nouvelles fausses et de pièces fabriquées ayant troublé l'ordre public, la liste des accusations contre Yéo Sifowah Namogoh est longue. Le procureur lui reproche encore d'avoir utilisé frauduleusement un réseau de télécommunication. Pour les autorités, le jeune informaticien aurait fabriqué de faux procès-verbaux et truqué les résultats à l'aide d'un système informatique. Le gouvernement a plusieurs fois affirmé que du matériel avait été saisi lors...
(Jeune Afrique 20/09/16)
Mardi, une nouvelle étude de Coface, l’assureur-crédit français, vient confirmer le rallongement des délais de paiement au Maroc. Les trésoreries des entreprises en souffrent et les perspectives de création d’emplois et d’investissements en pâtissent. Les délais de paiement représentaient déjà un casse-tête pour les entreprises marocaines depuis plusieurs années. La situation s’aggrave de plus en plus, selon une étude publiée mardi 20 septembre, par l’assureur-crédit français Coface. Cette enquête sur le comportement de paiement des entreprises au Maroc conclut que 24 % des sociétés interrogées, en 2016, ont enregistré un délai compris entre 30 et 60 jours entre la date d’émission de la facture et la date d’encaissement, alors qu’elles étaient 30 % une année auparavant. Elles sont donc plus...
(Jeune Afrique 19/09/16)
La bataille qui oppose Ali Bongo Ondimba à Jean Ping pour la présidence est sans doute la plus violente qu’ils se soient livrée. Mais, aussi loin que remonte leur relation, forgée dans l’ombre du roi Omar, les deux hommes ont toujours été rivaux. L’histoire des Bongo, avec ses drames, ses trahisons et ses rebondissements, a tout d’une saga hollywoodienne. Mais nul n’avait prévu qu’elle prendrait pareille tournure. Qui aurait imaginé Ali Bongo Ondimba (ABO) et Jean Ping, son ancien beau-frère, en protagonistes d’une lutte spectaculaire pour la magistrature suprême ?
(RFI 19/09/16)
L'opposition gabonaise sceptique, à propos de la mission d'observation que l'Union africaine promet d'envoyer. Des experts, des juristes, seraient chargés, selon l'Union africaine, de conseiller la Cour constitutionnelle gabonaise qui a jusqu'au 23 septembre pour trancher le contentieux électoral. Dimanche matin sur RFI, le ministre gabonais des Affaires étrangères assurait que ces experts étaient les bienvenus, mais que les contours de leur mission étaient encore en discussion. On ne sait pas, par exemple, s'ils pourront assister aux délibérations finales. Pour l'opposant Guy Nzouba-Ndama, ancien président de l'Assemblée nationale rallié à la candidature de Jean Ping, tout cela est trop flou et arrive bien trop tard. Il craint qu'il ne s'agisse que d'une « manœuvre dilatoire » : « Ça aurait...
(Le Monde 19/09/16)
Les neuf juges de la Cour constitutionnelle ont désormais la lourde responsabilité historique de se prononcer sur le contentieux électoral né de l’élection présidentielle du 27 août 2016 au Gabon. À l’issue de ce scrutin, sans avoir rendu public les procès-verbaux ayant motivé leur verdict final, la CENAP [Commission électorale nationale autonome et permanente] et le ministre gabonais de l’intérieur ont annoncé la victoire du président sortant Ali Bongo Ondimba avec 49,80 % des voix contre 48,23 % pour son principal adversaire Jean Ping, soutenu par une coalition de partis d’opposition.
(Ouest-France 19/09/16)
Plus de deux semaines après le début des violences post-électorales meurtrières qui ont secoué le Gabon, des familles continuent leur quête macabre et angoissée de proches qui n'ont plus donné signe de vie. Les yeux hagards après des jours de recherche désespérée, Olivier a fini par retrouver son frère cadet dans le tiroir d'une chambre froide mortuaire de la capitale, entassé pêle-mêle avec deux autres corps identifiés sous X, faute de place. Les photos qu'il montre à l'AFP sont insoutenables : visage, maillot aux couleurs de la Juventus et bras de la dépouille sont maculés de sang. Prosper Mesmin N'nang Allogo, topographe de 40 ans, est mort en laissant une veuve et cinq orphelins. « Je ne mange plus, je...
(Le Point 19/09/16)
REPORTAGE. Ils sont à la tête du pays depuis près de 50 ans. Aujourd'hui, sur fond de querelles électorales, les Bongo se déchirent et le pays avec. Émilie remet son tee-shirt en place et le sein qu'elle tendait à son bébé. Il ne cesse de pleurer, il est malade. Son autre fils, 2 ans, s'obstine à lancer un ballon sur l'assise d'une chaise en plastique, jonchée de restes de poulet et de riz. Au mur d'un rose crasseux, des lettres dorées tentent d'adoucir la réalité : « La famille vous souhaite la bienvenue. » Émilie se lève du canapé défoncé, remercie pour la visite, dans ce quartier misérable de Libreville. Elle sourit bravement. Hier, elle a reconnu son fils aîné...
(RFI 19/09/16)
Les églises catholique et évangélique du Gabon s'inquiètent de la crise que traverse le pays. Et elles le disent. Elles ont délivré samedi un message à la nation. Message qui sera repris lors des offices religieux ce dimanche 18 septembre. Un vibrant appel à tous les Gabonais mais plus particulièrement aux responsables politiques du pouvoir et de l'opposition, à la Cour constitutionnelle, aux forces de défense et de sécurité. Deux déclarations mais un même message : les forces vives de la nation doivent se ressaisir. La vérité des urnes doit être respectée. « Pour qu’il y ait tranquillité, il suffit que cette vérité objective, facilement vérifiable, soit proclamée. Par contre, déclarer un échoué admis, et un admis échoué, on ensemence...
(Le Monde 19/09/16)
La notice biographique de Séraphin Moundounga s’affiche toujours sur le site du ministère de la justice gabonais. Pour peu de temps encore, sans doute. Le garde des sceaux, démissionnaire depuis le 6 septembre du gouvernement ainsi que du Parti démocratique gabonais (PDG, ex-parti unique au pouvoir) vient de se réfugier en Europe. Il dénonce désormais avec vigueur les manœuvres du président Ali Bongo Ondimba pour, selon lui, se maintenir au pouvoir malgré une présidentielle violemment controversée. Les ennuis du ministre de la justice ont commencé le 30 août, soit trois jours après le vote pour la présidentielle et à la veille de l’annonce des résultats par la Commission électorale nationale autonome et permanente (Cénap). Ce jour-là, il a fait entendre...
(Huffingtonpost 19/09/16)
Le Gabon vit des heures cruciales. Comme souvent sur le continent africain, le lendemain de l'élection présidentielle a amené son lot de contestations et d'accusations de fraudes en tout genre et venant de toutes parts. Cela étant, le scrutin s'est déroulé sans incidents majeurs et le déchaînement de violence qui a suivi la proclamation des résultats, s'il a hélas provoqué des morts, a été rapidement contenu. Le pire, c'est-à-dire l'embrasement généralisé du pays, a été évité. C'est cet acquis qu'il faut absolument préserver dans les jours qui viennent. D'autant que loin des scores soviétiques, le résultat serré qui est sorti des urnes montre assez que le pays est partagé et que la vie démocratique est vive. Laisser force à la...
(Jeune Afrique 17/09/16)
Suite au recours déposé auprès de la Cour constitutionnelle par le camp de Jean Ping, Ali Bongo Ondimba et ses partisans ont formulé une réponse mercredi auprès de l'instance. Jeune Afrique a pu en consulter les fac-similés. Six jours après le recours déposé devant la Cour Constitutionnelle par Jean Ping, le camp d’Ali Bongo a répondu mercredi 14 septembre aux griefs exposés par son rival. Dans cette réponse au recours, dont Jeune Afrique a pu consulter les fac-similés (voir ci-dessous), figurent donc le contre-argumentaire du clan du président sortant face aux accusations portées par son adversaire malheureux. Les voici, exposées dans le détail : Ali Bongo pointe du doigt des bureaux de vote où Jean Ping réalise des scores très...
(RFI 17/09/16)
L'annonce de sa démission avait fait grand bruit au Gabon. Séraphin Moundounga, ancien ministre de la Justice est désormais en France. Il assure qu'il craignait pour sa sécurité s'il restait au Gabon étant donné le contexte de répression. Il explique avoir subi des pressions, dès le 31 août soit avant la publication des résultats et alors qu'il tentait encore de convaincre le présisent Ali Bongo d'accepter un recomptage des voix. Mais surtout, Séraphin Moundounga raconte que dans la nuit du 6 au 7 septembre qui a suivi sa démission des civils cagoulés se seraient rendus à son domicile d'Angondjé dans le but de l'assassiner. Séraphin Moundounga n'était pas sur place mais assure que c'est son gardien qui lui a raconté...
(Jeune Afrique 17/09/16)
L’impasse postélectorale dans laquelle se retrouve le Gabon me révolte. Et si le principal défaut d’Ali était de porter le nom de son père ? Si son principal défaut était d’être tout simplement un Bongo ? Je ne peux m’empêcher de pousser un coup de gueule. Je suis outré par le fait que le débat politique pour l’avenir du Gabon ne se situe plus, comme le voudraient la raison, au niveau des idées, des projets de société, des réalisations, mais bien au niveau d’une filiation que le clan anti-Bongo brandit comme une arme, une raison d’exister sur les planches de la comédie politique, en faisant fi de ses propres contradictions et incohérences. Tout d’abord, il nie cette filiation – Ali...
(Jeune Afrique 16/09/16)
Marie-Madeleine Mborantsuo, présidente de la Cour constitutionnelle gabonaise, est au centre de toutes les attentions. D'ici le 23 septembre, cette magistrate de 61 ans devra en effet rendre le verdict de la Cour concernant les résultats controversés de l'élection présidentielle du 27 août, donnant selon les chiffres officiels la victoire à Ali Bongo Ondimba face à son rival Jean Ping. Confirmera-t-elle ces résultats provisoires, ou bien tranchera-t-elle en faveur d’un recompte des voix dans sa région natale, le Haut-Ogooué, comme le demandent à la fois l’opposition et une grande partie de la communauté internationale ? Alors que l’opposition accuse l’instance de partialité, Jeune Afrique s’est penché sur la genèse de la plus haute juridiction du pays, les décisions déjà prises...
(RFI 16/09/16)
Le Gabon attend de connaître la décision que rendra la Cour constitutionnelle d'ici le 23 septembre. Les leaders de l’opposition réunis au domicile de Jean Ping ont lu ce jeudi 15 septembre au soir une déclaration solennelle. Un message adressé aux neuf juges qui doivent trancher sur le contentieux électoral après les résultats provisoires qui donnent Ali Bongo vainqueur avec une courte avance de 6 000 voix seulement. Autour de Jean Ping, ils sont presque tous là, ce jeudi soir. Les anciens Premier ministres Casimir Oyé Mba et Jean Eyeghe Ndong, l'ancien président de l'Assemblée nationale, Guy Nzouba-Ndama ou encore l'ancien gouverneur de la banque des Etats d'Afrique centrale Philibert Andjembé. C'est Didjob Divungi Di Ndinge, ancien vice-président, qui lit...
(Jeune Afrique 16/09/16)
Le score est trop serré pour que l’un ou l’autre fasse l’unanimité. Tour d’horizon des alliés, plus ou moins clairement déclarés, des deux adversaires. Entre Ali Bongo Ondimba et Jean Ping, la chasse aux soutiens étrangers est ouverte. En septembre 2009, quelques jours après une première élection très contestée, ABO – avec le soutien du Français Nicolas Sarkozy – avait réussi à mettre la communauté internationale dans son camp. Lorsque la Commission de l’UA – présidée par un certain… Jean Ping – avait voulu envoyer à Libreville une mission, il s’y était opposé fermement et avait obtenu gain de cause. Mais aujourd’hui, « Ali » n’est plus dans la même position de force. Le score entre Ping et lui est...

Pages