Gabon | Africatime
Vendredi 24 Février 2017

Gabon

(Agence Ecofin 20/01/17)
Les administrateurs de la Poste Bank, établissement bancaire placé sous administration provisoire depuis le 10 novembre 2015, se sont retrouvés en Assemblée générale à Libreville le 18 janvier 2017, à l’effet de statuer sur les voies de sortie de crise dans laquelle la banque est plongée depuis des années. A l’ordre du jour, l’examen de l’état du système d’informations bancaires et les relations entre l’établissement financier et la Commission bancaire d’Afrique centrale (Cobac), le régulateur du marché bancaire sous-régional. Dans l’analyse du système d’informations, l’on a décelé des anomalies qui, de par son obsolescence et son instabilité, constituent un risque énorme pour les opérations quotidiennes de la banque, la sécurité des informations au moment où de profondes réformes sont en...
(Xinhua 20/01/17)
BRUXELLES, (Xinhua) --La Commission européenne a annoncé jeudi une aide humanitaire supplémentaire de 40 millions d'euros en faveur des populations du bassin du lac Tchad. Cette enveloppe porte l'aide humanitaire totale de l'UE à cette région à plus de 116 millions depuis le début de 2016 jusqu'à ce jour. La crise s'aggrave dans cette région et les besoins humanitaires augmentent rapidement. Ce financement contribuera à renforcer les mesures d'aide et à répondre aux besoins humanitaires les...
(Gabon Review 20/01/17)
Airtel Gabon en partenariat avec Sunu Assurances vie Gabon a lancé le 19 janvier 2017, une nouvelle offre : «Airtel prévoyance». Celle-ci est axée essentiellement sur la couverture décès, invalidité totale et définitive, mais également sur le remboursement des frais médicaux suite à un accident. L’opérateur de téléphonie mobile vient d’intégrer à ses prestations une nouvelle offre du domaine de l’assurance vie. Conçu avec le partenariat de l’entreprise Sunu Assurances, le nouveau service baptisé «Airtel prévoyance», donne la possibilité de s’assurer pour une couverture décès, une invalidité totale et définitive, ou pour le remboursement des frais médicaux suite à un accident, moyennant 500 francs CFA de cotisation mensuelle. «Notre volonté ici est d’une part de démocratiser l’assurance, qui jusqu’ici n’était...
(Agence Ecofin 20/01/17)
(Agence Ecofin) - La Commission de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac) recevra le 25 janvier 2017 à Yaoundé un dispositif informatique et managérial dans le cadre du Projet de renforcement de la gouvernance des matières premières en Afrique centrale (Remap/Cemac) piloté par la Coopération allemande, Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (GIZ). Ce dispositif informatique permettra au siège de la Cemac et dans les représentations pays, d’avoir un accès rapide à l’ensemble des informations traitées au sein des Etats membres, en particulier dans le domaine des industries extractives, explique la GIZ. L’organisme ajoute : « Outre la formation du personnel de la Cemac sur un accès rapide aux connaissances traitées au sein de la Commission via un...
(Gabon Actu 20/01/17)
Gervais Yao Kouassi, dit Gervinho, Ambassadeur spécial de l’ONUSIDA pour la jeunesse avec la collaboration de Chine-Afrique s’est rendu mercredi au siège de l’ONUSIDA à Libreville où il a rencontré une cinquantaine d’enfants et jeunes infectés et affectés par le VIH pour une cérémonie intime et riche en émotion. La rencontre a été modérée par l’artiste Charly Tchatch, l’animateur de l’ouverture de la CAN 2017 et également activiste sur le VIH. Dans un cadre plutôt intime, la grande star internationale du football et les dynamiques ambassadeurs sur le VIH au Gabon ont écouté et échangé avec les enfants et jeunes infectés et affectés qui ont courageusement partagé leur histoire. Ils ont dénoncé à quel point, l’acceptation de son statut séropositive...
(Gabon Actu 19/01/17)
Libreville, Gabon – Le président djiboutien, Ismaïl Omar Guelleh, a dépêché à Libreville son ministre du Budget, Bodeh Ahmed Robleh pour solliciter le soutien du Gabon pour l’élection de son candidat au poste de Vice-président de la Commission de l’Union africaine (UA), rapporte un communiqué de la présidence de la République gabonaise. Bodeh Ahmed Robleh a été reçu mercredi en audience par le numéro un gabonais, Ali Bongo Ondimba. L’émissaire djiboutien a remis au numéro un gabonais un message de son homologue djiboutien portant sur les élections en fin janvier ...
(Agence Ecofin 19/01/17)
(Agence Ecofin) - Le Gabon et le Congo, deux pays membres de la communauté économique et monétaire d'Afrique centrale, pourraient solliciter un appui du Fonds Monétaire International en 2017, a fait savoir Lucie Villa, une des vices présidente et analyste des situations pays au sein de l'Agence de Notation américaine Moody's. Ils « font face à des pressions de liquidité, et ne sont pas encore sous un programme avec le FMI », a fait savoir Mme Villa, selon des propos rapportés par Bloomberg. L'analyste explique que ces deux pays, comme le Mozambique et la Zambie, font face à de sérieux défis de liquidité.
(Agence Ecofin 19/01/17)
Pura Vida, l’opérateur du bloc offshore Nkembe au large du Gabon, vient de conclure un accord de financement avec une entreprise spécialisée dans les opérations de forage. Selon les termes du contrat, l’investisseur financera à hauteur de 20 millions de dollars le forage de trois puits sur le périmètre et la réévaluation du potentiel du champ à travers la planification du test de production de Loba. Plus précisément, l’investisseur (dont l’identité n’a pas encore été divulguée) fournira une plateforme de forage et assurera les dépenses annexes nécessaires à la réalisation des travaux. En échange, il obtiendra une part de la production de tous les champs découverts au cours de cette campagne de forage, dès leur mise en production. Il faut...
(Gabon Review 19/01/17)
Inspiré par une tribune publié dans le JDD du week-end dernier, axée sur la quasi-dépendance mutuelle entre la France et l’Afrique, le Secrétaire exécutif adjoint chargé des élections à l’Union nationale, livre à travers le libre-propos ci-après, publié in extenso, son point de vue sur une «relation (qui) doit faire sa mue». S’il invite la France à reconnaître qu’elle a acquis sa puissance grâce à l’Afrique, Paul-Marie Gondjout lui propose 5 principales approches pour l’aider à «inverser la longue tendance baissière de ses parts de marché en Afrique». Après le sommet Afrique-France de Bamako les 13 et 14 janvier dernier, nombre d’observateurs continuent de se demander ce qu’il faut retenir de ce type de rassemblement qui pourrait être dit du...
(AFP 19/01/17)
Que serait la CAN-2017 sans le pays organisateur ? Une série de matches dans des stades vides. C'est avec cette pression marketing additionnelle sur les épaules que le Gabon a joué le tout pour le tout jeudi, n'obtenant à l'arrivée qu'un deuxième nul contre le Burkina Faso (1-1). Seul à la pointe de l'attaque gabonaise dans ce match rugueux, Pierre-Emerick Aubameyang a passé une bonne partie de la première mi-temps entouré des deux défenseurs burkinabé chargés de sa surveillance rapprochée. Comme samedi contre la Guinée-Bissau, le stade se remplissait encore au coup d'envoi.
(AFP 19/01/17)
Le Cameroun a pris une option sur la qualification en battant au forceps la Guinée-Bissau (2-1) pour aborder le choc contre le Gabon avec plus de sérénité que le pays-hôte, qui a encore échoué à lancer son tournoi contre le Burkina Faso (1-1), mercredi à Libreville. Revoilà le "Gabon Pression Football Club" que le sélectionneur José Antonio Camacho, agacé, avait dénoncé à la veille de la rencontre! En se montrant encore incapables de gagner, les Panthères ont ranimé le spectre d'une élimination prématurée dès la phase de poules, ce qui serait une première depuis la Tunisie en 1994 pour un pays-hôte. Ils se sont fait une belle frayeur quand, contre le cours du jeu, le Burkina Faso a ouvert le...
(Gabon Review 19/01/17)
Signée en décembre dernier, la convention de prêt de la Chine en faveur de la BDEAC a été officialisée le 13 janvier. Elle est tablée sur 40 millions d’euros au profit des PME de la sous-région. Avec la signature, le 12 décembre 2016 à Beijing d’une convention de prêt sous la forme d’une ligne de crédit entre la Banque de développement des Etats de l’Afrique centrale (BDEAC) et la Chine, les petites et moyennes entreprises (PME) de la sous-région devraient bénéficier de plus soutien financier. La China Development Bank (CDB) s’est engagée à renflouer les caisses de la BDEAC de 40 millions d’euros, soit plus de 26,2 milliards de francs CFA. Abbas Mahamat Tolli (BDEAC) et Zhou Qingyu, vice-président de...
(Agence Ecofin 19/01/17)
Le groupe singapourien a injecté ces fonds dans le développement de trois palmeraies dans le sud du Gabon. Cet investissement permettra de produire 250 000 tonnes d’huile de palme à l’horizon 2025. Ce qui, projette la société agro-industrielle, permettra au Gabon de devenir le leader dans le domaine de la production d’huile de palme en Afrique d’ici une dizaine d’années. Pour y parvenir, l’entreprise a acquis plus de 43 000 hectares de terres dans trois localités du sud du Gabon : Mboukou, Moutassou, et Manji. Dans ces trois localités, la multinationale développe respectivement 15 884 ha, 14 114 ha et 8300 ha de palmeraies. Soit 38 300 hectares de palmier à huile plantés sur une prévision globale de 43 300...
(Gabon Review 19/01/17)
Après avoir cédé, il y a une quinzaine d’années, la totalité de son réseau de stations-services à la compagnie sud-africaine Engen, le groupe pétrolier anglo-néerlandais va définitivement quitter le Gabon. Avec la signature imminente du contrat avec Carlyle, Shell va se désengager de tout le reste de ses activités. Un coup dur pour le Gabon qui devrait aussi voir partir d’autres grands groupes bancaires ou pétroliers ! Dans quelques semaines, la filiale gabonaise de Shell, gros pourvoyeur d’emplois au Gabon, va commencer à «battre pavillon» américain. C’est en effet le groupe américain Carlyle, basé à Washington, qui va en devenir le propriétaire. L’information a été donnée, sur son site, par l’hebdomadaire Jeune Afrique citant «un porte-parole de la filiale gabonaise...
(Gabon Review 19/01/17)
En raison d’une épidémie de grippe plusieurs dizaines de malades convergent depuis deux semaines au Centre hospitalier universitaire de Libreville. Seulement, les services sollicités sont débordés et n’arrivent plus à prendre en charge les malades. Au Centre hospitalier universitaire de Libreville (CHUL), depuis deux semaines, le ballet des malades n’en finit plus au service d’urgences pédiatriques. Plusieurs dizaines d’enfants y sont conduits chaque jour par leurs parents. Tous semblent atteints par une même maladie : la grippe. Celle-ci, selon le personnel soignant, s’est déclarée il y a moins d’un mois à Libreville et dans ses environs. Mais au CHUL, si l’on assure qu’il n’y a pas péril en la demeure, et que cette épidémie devrait passer, certains se plaignent toutefois...
(RFI 19/01/17)
Le Gabon vit à l'heure d'une opération anti-corruption sans précédent. L'ex-ministre du Pétrole Etienne Dieudonné Ngoubou est dans le collimateur de la justice, tout comme l'ancien ministre de l'Economie jusqu'en 2015 et conseiller du président, Magloire Ngambia. Par ailleurs, le nom d'Alfred Mabika Mouyama est cité dans une enquête sur la gestion de la Poste. L’ex-directeur général de l'entreprise et ancien ministre est soupçonné de malversations. 12 cadres ou anciens cadres du groupe, ont déjà été mis en examen pour détournement de deniers publics et abus de confiance. La Poste gabonaise est aujourd'hui en grande difficulté financière : environ 100 milliards de francs CFA de dettes. Des épargnants se présentent au guichet, mais ne peuvent plus accéder à leur argent...
(Gabon Review 19/01/17)
L’incarcération de Magloire Ngambia, ancien tout-puissant ministre, entre autres, de l’Economie, du Commerce, de la Promotion des investissements, des Travaux publics, puis de l’Habitat et de l’Aménagement du territoire, et plus récemment l’audition de Juste Valère Okologo par la Gendarmerie, amène à jeter un coup d’œil dans le rétroviseur du non aboutissement du programme de construction de plus de 3800 logements par la Société nationale immobilière. Chronique et déterminismes d’un échec. Le directeur général de la Société nationale immobilière (SNI) a été interrogé par les agents de la Direction générale de la recherche (DGR) de la Gendarmerie nationale, ont écrit deux médias en ligne gabonais en milieu de semaine dernière. Juste-Valère Okologo aurait été entendu sur «le financement BGFI-Bank des...
(Agence Ecofin 19/01/17)
(Agence Ecofin) - Après le sommet extraordinaire de la Communauté économique et monétaire des Etats de l’Afrique centrale (Cemac) au cours duquel il avait été décidé, le 23 décembre 2016 à Yaoundé, des ajustements économiques dans la sous-région sous l’égide du Fonds monétaire international (FMI), la première réunion du Comité de pilotage du programme des réformes économiques et financières de la Cemac (Pref-Cemac), constitué des ministre en charge de l'économie des Etats-membres, s'est tenue les 16 et 17 janvier 2017 à Brazzaville, au Congo. Examinant la matrice des actions du Pref-Cemac qui constituera un cadre de référence à l’élaboration des programmes-pays que chaque Etat devra négocier avec les institutions de Bretton-Woods, le Comité de pilotage a retenu cinq piliers. A...
(RFI 19/01/17)
Le Burkina Faso et le Gabon se sont quittés sur un nul, 1-1, lors du premier match comptant pour la deuxième journée du Groupe A, tandis que dans l’autre rencontre, le Cameroun a battu la Guinée-Bissau sur le score de 2-1. RFI a recueilli les réactions des protagonistes de ces deux duels. ♦ Découvrez: le calendrier et les résultats, les équipes, les joueurs. De notre envoyé spécial à Libreville Le groupe A est toujours aussi ouvert après la deuxième journée. Au classement, le Cameroun mène la danse avec quatre points, deux longueurs devant le Gabon et le Burkina Faso, tandis que la Guinée-Bissau ferme la marche avec une seule unité. Gabon 1-1 Burkina Faso En zone mixte, les joueurs burkinabè...
(Jeune Afrique 19/01/17)
Les Panthères ont encore une fois montré leurs limites mercredi face au Burkina Faso, concédant un match nul (1-1) qui n'arrange personne. Les deux équipes comptent chacune deux points dans un groupe A plus serré que jamais. Étrange étiquette que celle de pays-hôte d’une compétition. Parfois moteur, souvent inhibant, ce statut ne réussit pas aux Gabonais pour l’instant. Après une terne entrée en matière contre la Guinée-Bissau samedi 14 janvier (1-1), les Panthères ont récidivé mercredi, laissant deux points en route sur la pelouse du stade de l’Amitié (1-1 de nouveau). Face à une équipe burkinabè convaincante, les coéquipiers d’Aubameyang se sont même retrouvés menés dès la 23e minute, après une frappe sur la barre de PEA. Sur une chandelle...

Pages

(Gabon Eco 06/10/16)
Selon la dernière étude cartographique, portant sur l’état du couvert forestier du Gabon, commise par l’Agence gabonaise d’études et d’observations spatiales (AGEOS), la forêt gabonaise représente 23,59 millions d’hectares soit 88,97 % du territoire contre 23,66 millions d’hectares en 2010 soit 89,21% du territoire. En cinq ans, le taux de dégradation du couvert forestier gabonais a été multiplié par plus de 20. En effet, estimé entre 2000 et 2010 à environ 4000 ha, soit 0,02%, les pertes du couvert forestier du Gabon sont estimées entre 2010 et 2015 à 96 230 ha, soit 0,40%. De 23,66 millions d’hectare en 2010 soit 89,21% la forêt gabonaise ne représente plus que 23,59% millions d’hectare en 2015 soit 88,97%. Ces résultats qui se...
(Gabon Review 06/10/16)
Si l’histoire n’a pas fait grand bruit, c’est parce que le Gabon était plongé dans la phase décisive de l’élection présidentielle du 27 août dernier. Alors que les Gabonais s’apprêtaient à aller voter, le petit Jordan est sorti en fin d’après-midi. C’était certainement pour aller s’amuser avec les gamins de son âge du quartier Akontang, dans la commune de Minvoul, au nord du Gabon. Autour de 18 heures, le môme n’était toujours pas de retour au domicile familial. Ses parents ont cru que le petit avait tellement pris plaisir au jeu et tardait à rentrer à la maison. L’attente va se transformer en angoisse au fur et à mesure que Minvoul s’enfoncait dans la nuit. Les parents saisissent alors la...
(Gabon Review 05/10/16)
Les encourageant à «ouvrir un nouveau chapitre», les représentants de l’Europe au Gabon ont récemment assuré les autorités gabonaises de leur soutien. Si les relations étaient tendues entre le Gabon et certains de ses partenaires internationaux depuis l’annonce des premiers résultats du scrutin présidentiel d’août 2016, elles semblent se réchauffer peu à peu ces derniers jours. Après avoir suscité le courroux des autorités gabonaises, en émettant des doutes sur les résultats du scrutin, la France et l’Union européenne, en l’occurrence, ont récemment donné des signes d’apaisement, après la formation du premier gouvernement du second septennat d’Ali Bongo. En plus de ceux de la Russie et de la Chine, les ambassadeurs de France et de l’Union européenne, sont allés féliciter Emmanuel...
(Autre média 05/10/16)
Organisée au début du mois d’octobre de chaque année, la rentrée judiciaire qui marque la reprise des activités de la justice et qui, par ailleurs, offre ainsi l'opportunité aux magistrats de dresser le bilan de l'année écoulée, mais aussi d'en définir les principales lignes directrices pour l'année qui commence, s’est déroulée en présence du chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba, président du Conseil supérieur de la magistrature (CSM). Dans son discours d'ouverture, la représentante du Ministère public, Henriette Mengue, Commissaire général à la loi, a ainsi attiré l'attention du gouvernement et du Parlement sur la question de l'applicabilité de la loi. Une problématique à laquelle le Conseil d'Etat fait régulièrement face lorsque, faute d'adoption par le gouvernement de textes complémentaires,...
(Africa Presse 05/10/16)
1500 Sénégalais établis au Gabon sont sur le point d’être rapatriés. Le Directeur des Sénégalais de l’extérieur a fait cette déclaration hier, lors de l’ouverture de la réunion régionale du réseau Migration et développement de la société civile en Afrique (Made Afrique). Mais pour le moment, informe Sory Kaba, 900 Sénégalais résidant à Libreville se sont inscrits volontairement pour un retour au bercail. Les migrants sénégalais vivent des tracasseries au Gabon». Et, pour venir à leur secours, le Directeur des Sénégalais de l’extérieur s’est engagé dans une campagne pour un retour volontaire de 1500 Sénégalais résidant au Gabon. Sur ce, Sory kaba a renseigné: «C’est un accord signé avec l’Etat Gabonais. Pour y séjourner, il faut une carte de séjour...
(Gabon Review 05/10/16)
900 ressortissants Sénégalais basés à Libreville, sur les 1500 établis dans le pays, se sont inscrits volontairement pour un retour dans leur pays d’origine. Selon le directeur général des Sénégalais de l’extérieur, Sory Kaba, ses compatriotes établis sur la terre gabonaise, sont confrontés aux difficultés liées aux conditions de séjour, et des tracasseries administratives dans la mise en place des activités génératrices de revenus. Le témoignage a été fait le 3 octobre 2016, lors de l’ouverture de la réunion régionale du réseau migration et développement de la société civile en Afrique (Made Afrique), à Dakar. Face aux difficultés que rencontrent ces migrants sénégalais sur le sol gabonais, notamment à se conformer aux dispositions légales du pays, le directeur général des...
(Afrik.com 04/10/16)
Le Premier ministre du Gabon, Emmanuel Issoze Ngondet, a publié, le 2 octobre 2016, la liste du « gouvernement d’ouverture ». La nouvelle équipe est composée de 40 membres parmi lesquels des personnalités de la société civile, quelques leaders de l’opposition et naturellement des personnalités de la majorité présidentielle. A Libreville, Le Premier ministre du Gabon, Emmanuel Issoze Ngondet, a publié, le 2 octobre 2016, la liste du « gouvernement d’ouverture ». La nouvelle équipe est composée de 40 membres parmi lesquels des personnalités de la société civile, quelques leaders de l’opposition et naturellement des personnalités de la majorité présidentielle. Liste du gouvernement Issoze Ngondet 1. Premier Ministre, Chef du Gouvernement M. Emmanuel ISSOZE NGONDET 2. Vice-Premier Ministre, Ministre de...
(RFI 03/10/16)
Au Gabon, le marché de Potos à Franceville au sud-est du pays est parti en fumée dans la nuit de vendredi à samedi. Le feu qui s'est déclaré vers 2h du matin a consumé près de la moitié de sa surface. Une enquête a été ouverte, mais l'incendie suscite des interrogations. Les flammes ont été particulièrement impressionnantes. Tout Franceville a observé impuissant ce feu qui a ravagé le plus grand marché de la capitale de la province du Haut-Ogooué. Les témoins affirment que le feu est parti de la zone des dépôts. Il s'est rapidement propagé vers les magasins pour ravager ensuite les étals des petits détaillants. Les sapeurs-pompiers arrivés une heure et demie après ont eu tout le mal...
(Les Afriques 03/10/16)
L’affaire avait fait grand bruit en pleine crise électorale gabonaise avec des ramifications d’interférence étrangère, selon les premières déclarations des autorités gabonaises qui annonçaient l’arrestation d’un groupe d’informaticiens cybercriminels ivoiriens au service du candidat Ping. Le watergate gabonais s’écroule comme un château de sable avec la remise en liberté des deux présumés cybercriminels. Accusés de piratage informatique par le gouvernement et le camp d’Ali Bongo pendant la dernière élection présidentielle au Gabon, N’Cho Yao et Zian Smith, tous deux ingénieurs informaticiens, ont été libérés ce samedi 1er octobre par les autorités gabonaises. Ils sont arrivés en début de soirée à l’aéroport d’Abidjan en provenance de Libreville où ils ont passé 38 jours en détention. Un autre placé en détention, Yeo...
(RFI 03/10/16)
Au Gabon, les réseaux sociaux tels que Facebook, Whatsapp, Viber, Skype et les autres qui avaient été totalement coupés sans explication durant près d'un mois, viennent d'être rétablis. C'est le grand soulagement pour les internautes. Par ailleurs, l’opposant Féfé Onanga, proche de Jean Ping, a été remis en liberté provisoire. Margot est soulagée. Elle peut à nouveau faire des appels vidéo avec le père de son enfant qui est en France. La coupure d'internet et surtout le verrouillage des réseaux sociaux est l'un des mauvais souvenirs que les Librevillois gardent de la crise post-électorale qui a secoué le Gabon comme l’illustrent ces témoignages : « On était vraiment éprouvés à ces moments-là ». « Nous étions énervés ; nous étions...
(RFI 01/10/16)
En Afrique du Sud, le débat sur le commerce de l'ivoire fait rage à la Cites, la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction qui a lieu en ce moment à Johannesburg. Le trafic d'ivoire est l'un des gros dossiers de cette convention. Selon la dernière étude, en 7 ans, le continent africain a perdu un tiers de ses éléphants, principalement dû au braconnage, pour leur ivoire. Le Gabon - qui détient 60% des éléphants de foret du continent - a d'ailleurs annoncé le lancement d'une unité spéciale anti braconnage avec...
(RFI 30/09/16)
La procureure de la Cour pénale internationale a annoncé jeudi 29 septembre qu'elle allait procéder à un examen préliminaire concernant la crise post-électorale au Gabon qui a engendré des morts et des arrestations par centaines. « Mon bureau procédera à un examen préliminaire de la situation afin de déterminer si les critères imposés pour l'ouverture d'une enquête sont réunis », a déclaré Fatou Bensouda, à qui le gouvernement de la République gabonaise a notamment fait part de « faits relevant de l'incitation à commettre le crime de génocide » et de « crimes contre l'humanité » qu'il attribue aux militants favorables au candidat d'opposition Jean Ping. « Il ne s’agit pas d’une enquête, il s’agit d’un examen préliminaire, explique Emeric...
(Le Monde 30/09/16)
Où est Gildas ? Assis à l’ombre d’un manguier aux côtés de Pierre, son cadet, Serge cherche des réponses à l’absence de leur jeune frère de 33 ans, « un enfant calme qui s’occupait de son petit métier d’ébéniste ». Libreville, la capitale du Gabon, bruisse d’inquiétantes rumeurs sur l’existence d’un charnier, d’escadrons de la mort, mais ce chef d’entreprise refuse d’envisager le pire. Gildas est porté disparu depuis un mois. « Le 31 août, nous étions là à parler de tout et de rien, raconte calmement Serge en désignant la demeure familiale. Quand les résultats [de l’élection présidentielle soldée par la réélection contestée du président sortant, Ali Bongo Ondimba] sont tombés, il a décidé d’aller au quartier général de...
(Le Monde 30/09/16)
La procureure de la Cour pénale internationale (CPI), Fatou Bensouda, a annoncé, jeudi 29 septembre, l’ouverture d’un examen préliminaire sur la situation au Gabon. Une décision qui ne vaut pas enquête, loin s’en faut, mais constitue plutôt un accusé de réception à la requête déposée le 21 septembre par la ministre de la justice, Denise Mekamne Edzidzie, au nom du gouvernement gabonais. A la suite de l’élection présidentielle du 27 août, et de la victoire revendiquée deux jours plus tard par Jean Ping, l’adversaire d’Ali Bongo Ondimba, « le Gabon a été le théâtre d’émeutes et d’exactions graves », écrit Libreville dans sa plainte à la cour, et n’hésite pas à parler « d’incitation au génocide » et de «...
(Agence Ecofin 30/09/16)
Au Gabon, l’hebdomadaire « Le Mbandja » est suspendu pour un mois depuis le 22 septembre 2016. La sanction a été prononcée par le Conseil national de la communication (Cnc), l’autorité de régulation des médias. Il est reproché au journal l’incitation « au soulèvement populaire contre le président Ali Bongo (photo) ». L’hebdomadaire « Le Mbandja » est également sanctionné pour insinuations inexactes, mensongères et injurieuses portant « atteinte à l’honneur et à la dignité humaine ». Ces griefs sont relevés dans un article paru dans le journal en son édition du 20 septembre 2016. Intitulé « Crise postélectorale : un officier de la GR charge Ali Bongo », l’article a été écrit sur la base des confidences d’une source...
(France 24 30/09/16)
Pour ironiser sur la réélection du président Ali Bongo au Gabon dans un contexte controversé, des internautes utilisent depuis hier le hashtag #InvestitureGabon pour se déclarer président et dévoiler leur programme… avec sarcasme. Mardi, quatre jours après que la Cour constitutionnelle gabonaise a validé sa réélection, Ali Bongo a été investi pour un second mandat à la tête du Gabon. L’institution a confirmé qu’il avait recueilli 50,66 % des suffrages contre 47,24 % pour Jean Ping. Un résultat controversé, rejeté par l’opposition qui dénonce des anomalies, notamment dans la province du Haut-Oogoué, et critiqué par l’Union européenne qui a estimé avoir eu un accès "très limité" au processus de traitement des contentieux électoraux. Des photos du déroulé de la cérémonie...
(Gabon Review 29/09/16)
Pour réclamer la lumière sur l’assassinat de Robert Sonnet, une marche des ressortissants Mpongwè est prévue ce samedi 1er octobre 2016 à 15 heures. Choquée par la disparition d’un de ses éminents fils, Robert Sonnet, lâchement assassiné dans la nuit du 22 au 23 septembre, la communauté Mpongwè a décidé d’organiser une marche ce samedi 1er octobre à Libreville. Selon un communiqué des organisateurs circulant sur les réseaux sociaux, l’itinéraire prévu pour cette marche part de la Station de Glass (point de rassemblement) à l’ancienne Maringa au quartier Louis. L’objectif de cette manifestation est de réclamer aux autorités toute la lumière sur ce crime. Par ailleurs, la communauté Mpongwe demande à tous les compatriotes désireux de prendre part à cette...
(Gabon Review 29/09/16)
De nouvelles allégations d’abus sexuels visent des soldats gabonais de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations-unies pour la stabilisation en Centrafrique (Minusca). Dans un récemment communiqué, le ministère de la Défense nationale a dit avoir été saisi de nouveaux cas d’allégations d’abus sexuels impliquant des soldats gabonais de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations-unies pour la stabilisation en Centrafrique (Minusca). Le 26 septembre dernier, Mathias Otounga Ossibadjouo a révélé qu’il s’agit du caporal-chef Céleste Ndolo et le caporal Jules Djeffry Mounzeo Mounzeo. Cités parmi les quatre soldats impliqués dans cette nouvelle affaire, les deux casques bleus «se seraient rendus coupables d’exploitation et abus sexuels». En service pour la sécurisation de la ville de Bangui au poste dit «Marthyr», ils auraient...
(Gabon Eco 28/09/16)
Après un peu plus mois de « léthargie », le cours normal de la vie peut désormais reprendre au Gabon. En effet, le feuilleton électoral vient de connaître son épilogue avec la prestation de serment d’Ali Bongo Ondimba, ce mardi 27 septembre courant. Seulement, le Président réélu, du moins tel que déclaré par la Cour Constitutionnelle au terme du contentieux électoral, doit avoir à l’esprit que les Gabonais ne lui accorderont aucun temps de répit. Ce dernier doit donc très vite se mettre au travail, surtout que la tension sociale a atteint un pic très élevé ! Ali Bongo Ondimba, Président fraichement réélu au terme du contentieux électoral ne sablera pas le champagne pendant longtemps ! Et pour cause, les...
(Gabon Review 28/09/16)
Au sortir de la toute dernière élection présidentielle au Gabon, prise en otage du point de vue médiatique par des télévisions du Cameroun ayant totalement éclipsé la mère des télévisions du Gabon (Gabon Télévision, ancienne RTG), de nombreux téléspectateurs s’arrachent les cheveux du fait de l’état stationnaire de la télévision gabonaise de service public. Ce qui a ramené au souvenir d’un article publié pour la première fois le 7 juillet 2011. Presque pas retouché, cet article est d’une troublante actualité, 5 ans après. Rien n’a donc évolué ? S’il te plait, François, dessine-moi la télévision gabonaise. Avec joie, mon petit ! Prends un carnet et tu verras qu’il est très facile de la dessiner, même si c’est un petit exercice...

Pages

(L'Union 13/08/16)
Gabon Oil Marketing (GOM), filiale de la Société nationale des hydrocarbures (GOC), a lancé, officiellement hier, à Libreville, ses activités. Elle va commercialiser des produits pétroliers finis. L'annonce a été faite par Arnauld-Calixte Engandji Alandji, administrateur directeur général de la GOC, en présence des principaux acteurs du secteur pétrolier, notamment les adhérents de l'Association professionnelle des établissements de crédits du Gabon (Apec), des membres du Groupement des professionnels du pétrole (GPP), les représentants de la Société gabonaise de raffinage (Sogara) et de la Société gabonaise d'entreposage des produits pétroliers (SGEPP). D'entrée, l'A-DG de la GOC a présenté les missions de la nouvelle structure étatique, ainsi que le nouveau schéma d'approvisionnement en produits pétroliers du Gabon. A compter du 1er septembre...
(Gabon Review 12/08/16)
Un Salon exclusivement dédié au «Made in Gabon» est annoncé à Libreville en octobre prochain. Sous le thème : «Faire partie du Gabon émergent et participer au développement», la première édition du Salon du made in Gabon (Smig) se tiendra à Libreville du 13 au 15 octobre prochain. Exclusivement dédié aux petites et moyennes entreprises locales ainsi qu’aux artisans de divers secteurs, ce salon est présenté comme une plateforme autour de laquelle seront évoquées des questions liées aussi bien au défi de l’industrialisation locale, le développement et l’exportation de l’artisanat gabonais, le renforcement du secteur touristique, l’intérêt du numérique que les exigences liées à la sécurité alimentaire. L’espace qui devrait regrouper 50 exposants et offrir de nombreuses animations entend tout...
(Jeune Afrique 11/08/16)
D'un coût de 134 millions d'euros, le nouveau terminal doit absorber 10 millions de tonnes de minerais par an et soulager les infrastructures du port commercial d'Owendo. Bouffée d’air à Owendo, le plus grand port commercial gabonais à 15 km au sud de Libreville : un nouveau port minéralier y a été inauguré le mercredi 10 août par le président Ali Bongo Ondimba, a fait savoir l’exécutif gabonais dans un communiqué. Ce nouveau terminal portuaire, assis sur un polder de 45 hectares, pourrait absorber le transport de 10 millions de tonnes de matières premières minières par an, selon les chiffres communiqués par la présidence. Selon la même source, l’entreprise française Colas (filiale de Bouygues dédiée au ferroviaire et aux infrastructures...
(Gabon Review 11/08/16)
Le président de la République a consacré, le 10 août courant, le quai de 45 hectares de superficie, construit par la Gabon special economic zone (Gsez) pour coût de 88 milliards de francs. Construit par la Gabon special economic zone (Gsez), le nouveau terminal minéralier d’Owendo a été inauguré, le 10 août courant. D’une superficie de 45 hectares, cet investissement de 88 milliards de francs a été pensé en deux phases. D’abord, le transbordement par barges pour une capacité annuelle de trois millions de tonnes. Ensuite, le chargement et le déchargement automatisés avec roue-pelle, pour une capacité annuelle maximale...
(Gabon Actu 11/08/16)
Le chef de service contrôle trafic international entrant à l’Agence de régulation des communications électroniques et de la poste (ARCEP), Stéphane Jocktane a déclaré mardi en marge du séminaire sur la lutte contre la fraude téléphonique tenu à Libreville que la fraude téléphonique a occasionné en 2015, une énorme perte financière pour l’Etat d’environ 13 milliards de FCFA. « C’est une perte estimée à environ 13 milliards de FCFA », a déclaré M. Jocktane. L’expert de lutte contre la fraude téléphonique à l’ARCEP a indiqué que cette opération frauduleuse se manifeste par le détournement du trafic international des appels entrants sur le territoire national au travers des équipements appropriés dénommés : « SIMBOX ». SIMBOX est un dispositif technologique qui...
(Agence Ecofin 10/08/16)
En dépit du contexte difficile pour les entreprises pétrolières, la filiale gabonaise du groupe pétrolier a rassuré, par l’intermédiaire de son directeur général, Henri-Max Ndong-Zué (photo), qu’elle ne réduira pas ses effectifs. La société qui a enregistré en 2015 une perte de 28 millions $ compte sur son programme de réduction des dépenses lancé en 2014 pour maintenir les emplois, préserver ses équilibres financiers et mieux résister face à la crise. Il faut rappeler que de nombreuses compagnies ont, à travers le monde, supprimé des milliers de postes depuis le début de la crise et que certaines autres ont même fait faillite. Selon des propos rapportés par le site gabonais gaboneco.com, le responsable s’est félicité de la résilience dont fait...
(Agence Ecofin 10/08/16)
Selon ses résultats du premier semestre, publiés le 27 juillet dernier, et repris par le magazine français Jeune Afrique, Citic Dameng, filiale du producteur chinois de matières premières minières Citic Holdings qui exploite un gisement de manganèse à Mbembélé, dans le Moyen-Ogooué, vient d’annoncer un très net recul de ses ventes tirées de ce site. Le groupe chinois Citic Dameng a vu ses ventes de manganèse tirées essentiellement de ses stocks reculer à 10 068 tonnes durant les six premiers mois de l'année 2016, contre 111 601 tonnes au premier semestre 2015. Une baisse drastique due essentiellement à la « suspension temporaire » de ses activités de production à Mbembélé. Les ventes ont rapporté 6,3 millions de dollars hongkongais (732...
(Gabon Review 10/08/16)
Plombée par la «suspension temporaire» de ses activités de production sur le site Mbembélé, la compagnie minière chinoise a vu sa production chuter à 10 068 tonnes au premier semestre 2016. Filiale de l’entreprise chinoise Citic Holdings, Citic Dameng est en difficulté au Gabon, où elle exploite un gisement de manganèse, à Mbembélé, dans le centre du pays. Selon Jeune Afrique, la production de ce site a chuté à 10 068 tonnes au premier semestre 2016, contre 111 601 tonnes l’année dernière à la même période. Une baisse essentiellement due à la «suspension temporaire» de ses activités de production à Mbembélé. Les ventes réalisées à partir du stock de manganèse prélevé au Gabon ont rapporté 732 400 euros (environ 488...
(Jeune Afrique 09/08/16)
Le groupe chinois, entré au Gabon en 2010, a vu ses ventes de manganèse reculer à 10 068 tonnes durant les six premiers de l'année, tirées essentiellement de ses stocks. Citic Dameng a en effet suspendu ses activités d'exploration et de production au Gabon fin 2015. Selon ses résultats du premier semestre publiés le 27 juillet dernier, Citic Dameng ( filiale du producteur chinois de matières premières minières Citic Holdings) qui exploite un gisement de manganèse à Mbembélé (dans le centre du Gabon), a annoncé un très net recul des ventes tirées de ce site. Elles ont atteint 10 068 tonnes au premier semestre 2016, contre 111 601 tonnes extraites au premier semestre 2015. Suspension temporaire de la production Une...
(Jeune Afrique 09/08/16)
Le groupe bancaire, présent dans onze pays africains, a enregistré un produit net bancaire en légère progression au premier semestre 2016, tandis que son bénéfice, ses dépôts et ses prêts à la clientèle sont en recul. Après une année 2015 particulièrement faste (bénéfice en hausse de +24 %), la croissance du groupe bancaire BGFIBank s’est essoufflée au premier semestre 2016. Selon un communiqué transmis à Jeune Afrique le lundi 08 août, le groupe dirigé par Henri-Claude Oyima a vu son total de bilan progresser légèrement à 3 073 milliards de F CFA au 30 juin 2016 (+1,75 % sur un an). BGFIBank, qui s’est installé début 2015 au Sénégal, sa onzième implantation* en Afrique, a enregistré un produit net bancaire...
(Agence Ecofin 06/08/16)
Foberd Gabon, filiale du groupe camerounais Foukou, vient d’inaugurer un complexe agro-industriel. D’un coût d’environ 7 milliards de francs CFA (10,7 millions d’euros), ce complexe sera spécialisé dans la production de la farine de blé, la semoule et les aliments pour bétail. Pour une production évaluée à 300 tonnes par jour, Foberd Gabon envisage, dans un premier temps, de satisfaire la demande intérieure et, ensuite, de se lancer dans l’exportation notamment sur les marchés sous-régionaux de la CEMAC et de la CEDEAO. Avec cette minoterie, située dans la zone industrielle d’Owendo, le Gabon se dote de sa deuxième usine de production de farine de blé. Car, avant l’ouverture de cette nouvelle unité de production, la Société meunière et avicole du...
(Gabon Eco 06/08/16)
« Nous n’envisageons pas de licenciements économique à Total Gabon ». Malgré la crise qui perdure dans le secteur pétrolier, la filiale locale du géant pétrolier français Total veut affronter l’avenir avec l’ensemble de sa masse salariale. Le contexte économique actuel n’est pas favorable à de bonnes perspectives financières pour les entreprises du secteur pétrolier. Le géant pétrolier français Total n’est pas en reste. En 2014, avec un prix moyen du pétrole à 99 dollars US par baril, la compagnie a enregistré un résultat net positif de 88 millions de dollars US contre une perte de 28 millions de dollars US en 2015. Malgré la turbulence sectorielle que la compagnie a traversé au cours de l’exercice 2015, celle-ci résiste tout...
(MondAfrique 05/08/16)
Créée en 1994 et instituant une union monétaire entre six pays membres qui partagent le franc CFA, la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) a du plomb dans l’aile. Le 30 juillet dernier, le sommet de la CEMAC qui s’est tenu en Guinée équatoriale, sous la houlette du chef de l’Etat Teodoro Obiang qui préside l’organisation a mis en lumière les nombreuses déficiences dont souffre l’organisation depuis plusieurs années. Plusieurs facteurs concourent à la perte d’influence de l’organisation. La chute du prix du baril de pétrole a d’abord cassé la croissance moyenne des États pétroliers membres de l’institution. De près de 5 % en 2014, elle chute à 1,5 % en 2016. Les budgets nationaux sont également profondément...
(L'Union 05/08/16)
Selon notre confrère « Africa Energy », « Total Gabon souhaite progressivement se désengager du Gabon en se concentrant uniquement sur les gisements offshore à haut rendement comme Torpille et Anguille ». Quelle est la situation de l’entreprise ? Lors de l’inauguration du nouvel aéroport international Ali Bongo Ondimba de Port-Gentil, M. Guy Maurice, Président du Conseil d’administration de Total Gabon et Directeur Afrique de la branche Exploration-Production de Total, a rappelé que le groupe Total s’inscrivait dans la durée au Gabon. Quelles ont été vos réalisations dans le domaine sociétal, auquel vous êtes engagé ? Nos principaux axes d’intervention restent les mêmes. C’est la santé avec la contribution que nous apportons au Centre International des Recherches Médicales de Franceville...
(Xinhua 04/08/16)
LIBREVILLE, (Xinhua) -- Le chiffre d'affaires de la Compagnie minière de l'Ogooué (COMILOG), filiale du groupe français Eramet, a baissé de 14% au premier semestre 2016, rapporte un communiqué officiel de cette entreprise. Selon le communiqué, il s'est établi à 406 milliards FCFA contre 471 milliards FCFA au premier semestre 2015. La production mondiale brute d'acier au carbone, principal débouché du manganèse, est en recul de 2,2% par rapport au premier semestre 2015. La contraction du marché de l'acier au carbone au premier semestre 2016 a eu pour effet une forte augmentation des stocks de minerai disponibles. "Dans ce contexte, COMILOG a suspendu, durant près de quatre semaines, la production de minerai de manganèse à Moanda au sud est du...
(Gabon Review 04/08/16)
Le 3 août courant, la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG) a procédé à la rétrocession officielle de la voie de contournement du Centre des métiers Jean Violas, dans le premier arrondissement de la commune d’Owendo. Construite sur un linéaire de 1 900 mètres, la voix de contournement du Centre des métiers Jean Violas a officiellement été rétrocédée à la commune d’Owendo. Financée en totalité par la SEEG, à hauteur de 720 millions de francs, cette route va désenclaver plus de 1 500 habitations, faciliter l’accès des riverains à leurs habitations et sécuriser les installations du Centre des métiers Jean Violas. «Je saisis l’occasion pour adresser les remerciements au directeur de la SEEG pour avoir répondu favorablement aux sollicitations...
(AFP 03/08/16)
Des épargnants ont porté plainte à Paris contre des dirigeants de la société gabonaise BR SARL, au coeur selon eux d'une vaste escroquerie financière qui aurait touché 30.000 personnes pour un préjudice total de 22 millions d'euros, a annoncé mercredi leur avocat. La plainte pour "escroquerie en bande organisée, abus de confiance, blanchiment de capitaux et recel" a été déposée le 29 juillet auprès du parquet de Paris par un épargnant et trois associations, dont un "collectif de clients spoliés", a déclaré Me Norbert Tricaud. Les plaignants espèrent que la justice française se substituera à celle du Gabon, saisie de l'affaire, mais où l'enquête avance "au rythme d'un escargot", selon Me Tricaud. Pour l'avocat, la justice française est également compétente...
(Le Point 03/08/16)
Plongés dans la morosité économique, les pays de la Cémac ne peuvent plus se permettre d'attendre pour redynamiser les échanges commerciaux avec l'Europe. La conclusion semblait évidente pour quelques États membres de la Communauté des États d'Afrique centrale (Cémac) qui traversent une mauvaise passe économique : il faut accélérer les négociations en vue d'un accord de partenariat économique (APE) avec l'Union européenne (UE). La construction économique de l'Afrique centrale en dépend. Et le compte à rebours est déjà lancé, puisque dès le 4 août prochain, l'un de ses pays, le Cameroun, connaîtra l'entrée en vigueur de l'Accord bilatéral Cameroun-Union européenne.
(Agence Ecofin 03/08/16)
(Agence Ecofin) - Mercredi 3 août à l'aéroport international de Douala, capitale économique du Cameroun, une longue file de passagers patiente derrière le guichet d'enregistrement de la CEIBA, la compagnie aérienne de Guinée Equatoriale. Leur destination est Ndjamena, la capitale du Tchad. Le transporteur équato-guinéen affiche ainsi ses ambitions, à savoir couvrir la CEMAC à partir de sa base de Malabo. Mais il n'est pas seul dans la sous-région. La république du Congo, elle aussi, a lancé sa propre compagnie sous le label Ecair, avec l'ambition de s'imposer aussi dans la sous-région. Très récemment les autorités camerounaises ont annoncé un troisième plan de relance de la compagnie aérienne nationale Camair Co, sans davantage de garanties de rentabilité. Trois compagnies aériennes...
(Agence Ecofin 02/08/16)
Dans le cadre de ses engagements en matière environnementale, la Compagnie minière de l’Ogooué (Comilog) vient de procéder à la réhabilitation de la zone B8, l’un de ses chantiers d’exploitation. Entamés depuis le mois d’avril, ces travaux de réhabilitation ont consisté à régénérer le couvert végétal du site B8 en étalant de la terre sur les talus définitifs. Il s’agit de mettre en sécurité ce site, de lutter contre l'érosion et enfin de préserver la biodiversité. Le résultat est probant. En quelques semaines, différentes espèces herbacées ont refait leur apparition, redonnant ainsi un aspect proche de l’aspect initial au terrain et garantissant une bonne protection des sols contre l’érosion. L’utilisation de la terre végétale va continuer à être testée dans...

Pages

(AFP 22/07/15)
La présidence gabonaise a démenti mardi avoir versé "une quelconque somme d'argent" à Lionel Messi, dont la visite dans le pays le week-end dernier a déclenché une vive polémique sur les réseaux sociaux. "La République gabonaise dément fermement avoir versé, voire promis de verser, une quelconque somme d’argent au footballeur international argentin Lionel Messi", affirme ainsi un communiqué de la présidence. "Celui-ci a séjourné au Gabon du 17 au 18 juillet 2015, sur invitation" du président Ali Bongo Ondimba, poursuit le texte. La présidence précise enfin que Lionel Messi "a accompagné le chef de...
(L'Express 21/07/15)
L'attaquant du FC Barcelone a profité de ses vacances pour s'offrir un déplacement express au Gabon. Enfin, surtout pour que le président très contesté Ali Bongo lui offre une belle somme. Vous payez pour vos vacances? Losers! Leo Messi, lui, est payé pour se rendre au Gabon. Et pas qu'un peu. L'attaquant du FC Barcelone a reçu 3,5 millions d'euros pour venir poser la première pierre d'un futur stade de foot à Port-Gentil. Le président gabonais très contesté, Ali Bongo a réglé la note, explique France Football. Le Barça et le Gabon, une longue histoire Le magazine rappelle qu'Ali Bongo n'en est pas à son coup d'essai. Il a déjà fait venir deux autres joueurs du Barça en mai 2012:...
(AFP 20/07/15)
L'attaquant argentin du FC Barcelone Lionel Messi a participé samedi aux côtés du président gabonais Ali Bongo Ondimba à la cérémonie de pose de la première pierre du stade de Port-Gentil (sud) qui doit accueillir des rencontres de la Coupe d'Afrique des Nations 2017 de football (CAN-2017), a constaté un correspondant de l'AFP. La cérémonie s'est déroulée sur un vaste terrain sablonneux où le stade va être érigé. Lionel Messi, dont c'était la première visite au Gabon, a signé des autographes sur des maillots de son équipe porté par ses fans, avant de procéder symboliquement à la pose de la première pierre, dans le sillage du président gabonais. "Quand je m'étais rendu à Barcelone il y a quelques années, j'avais...
(BBC 20/07/15)
Le quadruple Ballon d'Or et sociétaire du FC Barcelone a participé ce weekend à la cérémonie de pose de la première pierre d’un nouveau stade à Port-Gentil. Cette infrastructure accueillera des matchs de la CAN 2017. Mais plus que le séjour en lui-même, ce sont les conditions financières de l'arrivée de Messi qui ont suscité la polémique. Le Gabon est déjà enchanté pour l’organisation de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) 2017 de football. Les autorités ont pris l’engagement de construire deux stades de plus d’une capacité de 20 mille places, des infrastructures sanitaires, de communication et de transport. Des infrastructures servant à l’accueil des touristes vont se développer aussi dans le pays. "Ça s’est passé comme ça…" La construction...
(RFI 20/07/15)
Lionel Messi, la star du FC Barcelone est au Gabon. Il a participé à la pose de la première pierre d'un stade de 20 000 places à Port-Gentil où se joueront des matchs de la CAN 2017 qu'organisera le Gabon. La star a été accueillie dans la capitale économique du Gabon, sur fond de polémique, malgré les nombreux supporters. Sur le site du futur stade de Port-Gentil, Ali Bongo lui-même, au volant de sa voiture, conduit Lionel Messi, qui lui vole la vedette. Les enfants et les adolescents crient son nom. L'attaquant du FC Barcelone se fait tout petit dans son bermuda. Mais sa présence passionne tous ceux qui ont effectué le déplacement. « Très content de recevoir Messi chez...
(Xinhua 20/07/15)
La sélection nationale de football du Gabon des moins de 23 ans (U23) a été battu à domicile par Les Aigles Espoirs du Mali (0-1) samedi au stade Augustin Monedan de Sibang à Libreville. L'unique but de la partie a été marqué par Diakité à la 62ème minute. Les joueurs gabonais ont de multiples assauts mais ont peiné à concrétiser leurs nombreuses occasions. La rencontre rentre dans le cadre des éliminatoires de la Coupe d'Afrique des Nations (CAN) des moins de 23 ans, dont le Gabon est pourtant détenteur du trophée. Le match retour se jouera dans deux semaines à Bamako au Mali. Le vainqueur sera qualifié pour la phase finale prévue au Sénégal avant la fin de l'année puis...
(Ogooue Infos 20/07/15)
La ligue nationale de football professionnel (LINAFP) a procédé le 16 juillet dernier, à son siège du stade d’Angondjé à la remise des équipements sportifs à FC 105 et au Stade Migovéen, nouvellement promus en division d’élite. La ligue nationale de football professionnel (LINAFP) a procédé le 16 juillet dernier, à son siège du stade d’Angondjé à la remise des équipements sportifs à FC 105 et au Stade Migovéen, deux clubs nouvellement promus en division d’élite. Les autres équipes du National Foot 1 avaient reçu leurs lots au mois de décembre 2014, pour le compte de la saison sportive en cours, rappelle-t-on. Ces équipements destinés aux joueurs et encadreurs ont été offerts à la LINAFP par l’équipementier Italien ERREA grâce...
(Gabon Review 20/07/15)
Annoncée par Gabonreview le 16 juillet dernier, la folle rumeur de l’arrivée au Gabon de Lionel Messi s’est confirmée. Le quadruple ballon d’or a foulé le sol gabonais ce 17 juillet 2015. Comme annoncé sur ces pages web, Lionel Messi est arrivé à Libreville ce vendredi 17 juillet en fin d’après-midi. Au bas de la passerelle du jet privé à bord duquel il a atterri à l’aéroport international Léon Mba, on pouvait apercevoir Blaise Louembé, le ministre de la Jeunesse et des Sports, et de nombreux membres du cabinet présidentiel dont Hervé Patrick Opiangah, conseiller du chef de l’Etat, fort impliqué dans les questions de football et patron du CF Mounana. Sitôt arrivé, le quadruple Ballon d’or s’est engouffré dans...
(BBC 18/07/15)
Après le Sénégal il y a deux ans, le joueur du FC. Barcelone retrouve le sol africain. Le génie du ballon rond visite le Gabon à l'invitation du président Ali Bongo Ondimba. L'agenda de Messi prévoit notamment une rencontre avec les jeunes du centre de formation Samuel Eto'o ouvert à Libreville par le footballeur camerounais. Samedi, il participera à la cérémonie de pose de la première pierre du nouveau stade de Port-Gentil qui accueillera les matches de la Coupe d’Afrique des Nations 2017 qu’organise le Gabon.
(Gabon Review 16/07/15)
De son désarroi après la suspension du Gabon par l’instance mondiale de l’athlétisme à la nouvelle équipe dirigeante de fédération au Gabon, la championne se livre. Gabonreview : Comment vous portez-vous et quelle est votre actualité ? Ruddy Zang Milama : Je vais bien, car je sors de plusieurs blessures et quelques petits soucis de santé au niveau du genou, qui m’ont privée des pistes. Je voudrai profiter de l’occasion que vous m’offrez pour signifier que je suis de retour. C’est dans ce contexte que j’ai participé à un meeting aux Etats-Unis où je vis. Je suis satisfaite de revenir à mon meilleur niveau, car j’ai réalisé dernièrement un chrono de 11’08, alors que ma performance habituelle est de 11’03,...
(Gabon Review 16/07/15)
Telle une trainée de poudre, la nouvelle de l’arrivée au Gabon de Lionel Messi circule depuis quelques jours à Libreville. L’attaquant du FC Barcelone serait attendu le 17 juillet courant à Libreville, aux alentours de 18 heures. Une rumeur confirmée par une source digne de foi, qui affirme que le quadruple ballon d’or «arrive à Libreville ce vendredi à 18h. Samedi il sera à Port-Gentil pour la pose de la première pierre du stade de Port-Gentil qui abritera quelques rencontres de la 31e édition de la Coupe d’Afrique des nations de football qui aura lieu dans notre pays du 21 janvier au 12 février 2017. C’est donc un honneur pour notre pays de recevoir cet hôte de marque». Le mythique...
(Gabon Review 13/07/15)
Même si l’équipe de la Société d’énergie et d’eau du Gabon n’a pas démérité, elle n’a pu stopper l’élan collectif de Sobraga FC, vainqueur (3-0) du tournoi inter-entreprises de football, disputé le 11 juillet 2014 au Centre des métiers Jean Violas d’Owendo. La finale du tournoi de football inter-entreprises, initié par la SEEG, a sacré le 11 juillet dernier, après six journées de rencontre, l’équipe de la Société de brasserie du Gabon (Sobraga). Ce fut un match riche en actions. Les coéquipiers d’Ella Lambert ont trouvé l’ouverture à la 22e minute. Une mauvaise opération pour Joël Anicet Birinda et ses partenaires, qui a conduit à l’aggravation du score à la 27e. C’est sur le score de 2-0 qu’interviendra la mi-temps...
(Ogooue Infos 08/07/15)
Les travaux d’aménagement du site où va être érigé le stade d’Oyem, précisément à Sougoudzap-ville, sur le tronçon reliant Bitam et Oyem, dans le département du Woleu (nord), sont à leur phase active. Selon l’AGP, les ouvriers sont actuellement à pied d’œuvre. Ils en sont encore à l’étape d’aménagement du site définitivement choisi par les pouvoirs publics, lequel se trouve à 17 km d’Oyem. Le premier site, situé en plein centre ville, au quartier Derrière-cité-économique avait fait l’objet d’une farouche opposition de la part des populations. Après avoir confié récemment le marché de construction du stade de Port-Gentil au constructeur chinois, China State construction engineering corps (CSCEC), le tour est revenu la semaine dernière à une entreprise chinoise, Shangai Construction...
(Gabon Review 07/07/15)
Dans le cadre des préparatifs de la Coupe d’Afrique des nations (Can) de football prévue pour 2017, la construction du stade d’Oyem a été confiée à Shanghai Construction Group (SCG). Les sociétés chinoises spécialisées dans les grands travaux ont décidemment la cote dans notre pays. Après la récente acquisition par l’entreprise China State Construction Engineering Corp. (CSCEC) du marché relatif à la construction du stade de Port-Gentil, pour une capacité de 20 000 places, en plus des plateaux sportifs adjacents, une autre société chinoise vient de remporter le marché de la construction du stade d’Oyem. Plus connue que la première, qui a signé sa convention le 1er juillet dernier, la Shanghai Construction Group (SCG) a renouvelé son partenariat avec l’Etat,...
(L'Union 06/07/15)
Une convention de conception et de réalisation d’un stade de football de 20 000 places à Oyem a été signée, hier après-midi, au cabinet du ministre de la Jeunesse et des Sports, entre l’Etat gabonais et la société chinoise Shanghaï Construction Group (SCG). L’infrastructure étant conçue pour accueillir les matches de la 31e Coupe d’Afrique des nations (CAN) de football ‘’Gabon-2017’’, les deux parties contractantes ont assuré que le chronogramme d’exécution des travaux, 18 mois, sera respecté conformément au cahier des charges de la Confédération africaine de football (CAF). « Nous allons tout faire pour respecter le cahier des charges. Nous sommes ensemble pour faire le maximum afin que le stade soit prêt avant la CAN. Nous allons rassembler tous...
(Ogooue Infos 04/07/15)
Organisée par le directoire de l’association « Akanda Avenir », la deuxième édition des Journées akandaises démarre ce samedi à Angondjé, au nord de Libreville. La 2e édition des Journées akandaises débute samedi à Angondjé. Au programme : un tournoi de football, une campagne de sensibilisation sur le VIH-Sida, les maladies sexuellement transmissibles, les conséquences de la consommation des drogues et un séminaire sur de la philosophie de la réussite et l’autonomisation des jeunes. ‘’L’organisation des Journées Akandaises visent à fédérer les populations de notre commune, notamment les jeunes autour des activités sportives et socioéconomiques, en vue du développement sain et collectif de notre localité. Les équipes convoquées à ce deuxième tournoi que nous organisons représentent la commune d’Akanda dans...
(Gabon Actu 03/07/15)
L’Etat gabonais et la société chinoise China State Construction Enginnering (CSCEC) ont signé un contrat pour la construction d’un stade de football à Port Gentil (capitale économique) pour accueillir des matchs de la Coupe d’Afrique des nations (CAN 2017), a annoncé jeudi Alain Claude Bilié By Nzé, porte parole de la présidence de la République. Les travaux du futur stade d’une capacité de 20 000 places sera construit durant 18 mois, selon le contrat conclu entre le Gabon et la société chinoise. Des représentants de la société chinoise séjournent à Libreville, où ils ont rencontrés le directeur général du budget, Jean Fidèle Otandault en compagnie du ministre des Sports, Blaise Loembé. Les deux parties ont discuté de la fiabilité du...
(Gabon Review 02/07/15)
En vue de l’organisation de la Coupe d’Afrique des nations 2017, l’entreprise chinoise China State Construction Engineering Corp. (CSCEC) a été retenue pour la construction du stade de Port-Gentil. A un peu plus d’une année de la compétition, l’une des plus importantes sur le continent, notre pays semble avoir appris des erreurs du passé, notamment du retard accusé dans la livraison des chantiers lors de l’édition de 2012, co-organisée avec la Guinée équatoriale. Comme pour se prémunir des quolibets de ses adversaires, à l’instar du Ghana et de l’Algérie qui n’ont toujours pas digéré leur défaite lors du vote il y a quelques mois, le Gabon, qui tarde encore à livrer le stade omnisports Omar Bongo, s’active de plus en...
(Agence Gabonaise de Presse 01/07/15)
Le ministre de la Jeunesse et des Sports, Blaise Louembet, qui s’est prêté ce vendredi aux questions des parlementaires, a confirmé que les délais d’exécution des travaux relatifs à la CAN 2017 seront respectés conformément au cahier de charge de la CAF, a constaté un journaliste de l’AGP. "Notre candidature, qui répond aux exigences du cahier de charge de la CAF, comme déjà en 2012, prévoit la construction de toutes les infrastructures nécessaires à l’organisation de la CAN 2017", a-t-il souligné, soutenant que "les engagements pris par le gouvernement de la République envers la CAF sont et seront respectés". Il était question pour le patron du sport gabonais de dire devant les députés, si oui ou non à 16 mois...
(Gabonews 23/06/15)
La 2ème édition du tournoi des Instituts et Grandes Ecoles de Libreville a connu son épilogue le week-end écoulé au Stade de Nzeng-Ayong avec le sacre de la formation de l’Ecole Normale Supérieure (ENS) sur leurs collègues de l’Ecole Normale Supérieure de l’Enseignement Technique(ENSET) sur le score sans appel de 4-1. Cette compétition qui a été lancée en février dernier a permis à l’Union Sportive des Instituts et Grandes Ecoles(USIGE) de démontrer la capacité des étudiants à organiser des activités fédératrices autour du sport. En présence du Directeur Général du Centre National des Œuvres Universitaires(CNOU), de la Directrice du Centre des Œuvres Universitaires délégation UOB(COU-UOB) et de certains directeurs d’établissements supérieurs qui ont fait le déplacement, le président de l’USIGE,...

Pages

(Ouest-France 01/06/13)
Plusieurs journaux gabonais d’opposition ont été suspendus pour des périodes de deux à six mois, notamment pour « injure » à l’encontre du président gabonais Ali Bongo. Les journaux Ezombolo et Le Gri-Gri ont été suspendus pour six mois. Le conseil reproche à Ezombolo d’avoir qualifié Ali Bongo « d’incompétent » et de l’avoir accusé « d’avoir institué un régime reposant sur le fétichisme et la pédérastie », alors que le journal Le Gri-Gri est accusé de faire « de l’indécence, de la grossièreté, de la vulgarité et de l’injure l’essentiel du contenu de ses parutions ». Selon le communiqué, « le Conseil note également que le journal La calotte verse dangereusement dans la calomnie et la déformation des faits...
(Les Dépêches de Brazzaville 30/05/13)
Du 9 mai au 8 juin 2014 aura lieu à Dakar, au Sénégal, la Biennale de l'art africain contemporain. Ce festival, qui accueillera de nombreux artistes et professionnels des arts visuels de l'Afrique et du monde, lance un appel à candidatures pour l'exposition internationale Dak'Art 2014. Les artistes contemporains africains et de la diaspora africaine peuvent poser leur candidature jusqu'au 15 septembre 2013. Ce festival est l'un des plus grands rendez-vous dédiés à l'art africain contemporain. La onzième édition regroupera de nombreux artistes et professionnels des arts visuels de l'Afrique et du monde. Ce sera un moment important de réflexion sur les métiers de l'art. « Si autrefois, les artistes traitaient directement avec leurs clients, le marché de l'art tel...
(Afrik.com 27/05/13)
La 10e édition du Festival international de théâtre du Gabon (FITHEGA) a démarré samedi en début de soirée à l’immeuble Arambo, à Libreville, avec la projection d’un film documentaire en hommage à Vincent de Paul Nyonda, père du théâtre gabonais. C’est samedi dernier que le Festival international de théâtre du Gabon (FITHEGA) a démarré à Libreville. Cette 10e édition qui rassemble 12 compagnies théâtrales africaines est dédiée à Vincent de Paul Nyonda, père du théâtre gabonais décédé il y a quelques années. Les activités de ce rendez-vous du spectacle ont démarré avec la projection d’un film documentaire en hommage au père du théâtre gabonais et l’organisation d’autres manifestations culturelles sur les jardins de l’immeuble Arambo. Hisser le théâtre africain au...
(Gabon Eco 24/05/13)
L’entité publique Télédiffusion du Gabon a placé à sa tête pour une période d’un mois, M. Gilbert Nzola Nzé. Cette décision a été rendue effective lors du premier Conseil d’administration de cette structure, jeudi 23 mai à Libreville. Restée seule entité du groupe public regroupant la télévision, la radio et la diffusion, sans instance dirigeante, Télédiffusion du Gabon a finalement placé à sa tête M. Gilbert Nzola Nzé. Le nouveau directeur général, en poste pour une durée d’un mois, devra mettre en exécution une feuille de route bien définie dont le détail n’a pas été rendu public. Précédemment haut cadre à Gabon Télécom, Gilbert Nzola Nzé occupe depuis quelques années le poste de directeur général de la Maintenance et des...
(Nouvelles du Gabon 23/05/13)
Le Gabon se devrait d’être présent au rendez-vous historique de son Septième art. Un demi-siècle après la projection sur la Croisette du long-métrage de Robert Darène La Cage, scénarisé par un certain Philippe Mory, le film sera présenté cette semaine dans Les Classiques de Cannes. Une petite victoire pour un cinéma gabonais en renaissance, encore auréolé des cinq prix glanés au Fespaco en mars dernier. Le résultat du travail téméraire de l’Institut gabonais de l’image et du son qui, grâce aux moyens dégagés par le ministère de l’Economie numérique, de la communication et de la poste, dispose d’un stand au cœur du « réacteur » du cinéma mondial. Fréquenté par l’élite planétaire des images - soit quelque 11.000 professionnels -,...
(Le Parisien 22/05/13)
Le cinéma africain "a besoin" du festival de Cannes pour "banaliser" sa présence et lutter contre son "invisibilité" à l'étranger, a affirmé mercredi le cinéaste tchadien Mahamat-Saleh Haroun, en compétition officielle avec son film "Grigris", renvoyant aussi les cinéastes de son continent à leur "responsabilité". "Je pense que c'est important que l'Afrique soit présente à Cannes. Et il faut que l'on se batte pour faire des films importants, qui soient présents dans les grands rendez-vous cinématographiques. Le cinéma a besoin d'Afrique, et l'Afrique a besoin de ces rendez-vous importants comme Cannes. Il faut que notre présence soit vraiment banalisée", a indiqué le réalisateur. "J'estime que ces festivals là sont importants, parce que nos films sont déjà invisibles. Il n'y a...
(Gabon Review 22/05/13)
Après avoir transmis au ministre de la communication un manifeste souhaitant l’interdiction du délit de presse en République gabonaise, le 3 mai dernier à Libreville, des journalistes gabonais, par l’entremise de la section locale de l’Union de la presse francophone (UPF-Gabon), ont tenu, pendant trois jours à Lambaréné, un séminaire consacré à la liberté de la presse et à la reforme du Code de la communication. Organisé par la section gabonaise de l’UPF, un séminaire consacré à la liberté de la presse en République gabonaise s’est tenu à Lambaréné du 16 au 18 mai. Il a notamment été question de réfléchir sur la pratique du métier de journalisme face aux nombreuses difficultés rencontrées par les professionnels de l’information dans l’exercice...
(Gabon Review 21/05/13)
Sortie du livre «Démocratie dynastique au Gabon» du journaliste Jean de Dieu Ndoutoum-Eyi. L’auteur a choisi la dérision pour dénoncer «les travers de la démocratie gabonaise, la persistance des coups d’Etat électoraux, la confiscation des médias de service public, la caporalisation des institutions républicaines et l’ethnisation du débat du débat politique». 312 pages aux éditions Jets d’Encre. Baroudeur de la presse écrite, passé entre autres par l’hebdomadaire La Griffe, Jean de Dieu Ndoutoum-Eyi, directeur du journal Ezombolo qui se défini comme «Le balai-brosse des vices et coutumes du Gabon», vient de commettre un essai politique aux éditions Jets d’Encre dont le titre, «Démocratie dynastique au Gabon», annonce la couleur, d’entrée de jeu. Le communiqué annonçant la sortie de l’ouvrage indique...
(Gabon Eco 17/05/13)
L’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) a fait un important don de matériel pédagogique destiné aux différents Centres de Lecture et d'Animation Culturelle (CLAC) du Gabon. La remise symbolique du don s’est faite mardi, dans le hall du Ministère de la Culture, en présence du directeur de l’Organisation Internationale de la Francophonie, Eric Poppe, de la secrétaire adjointe du Ministère de la Culture, et de la direction de l’Education Populaire. Le Centre de Lecture et d’Animation Culturelle (CLAC) se définit comme un lieu de vie. C’est une bibliothèque-maison de culture qui a pour objectif l’épanouissement et l’insertion des populations, en particulier les jeunes par le biais de la lecture, de la culture, des arts ménagers et des questions liées à...
(Gabon Eco 13/05/13)
Les experts du Gabon et de la Guinée-Equatoriale se sont réunis vendredi 10 mai pour rediscuter des relations de coopération entre les deux pays. Ces assises consistaient à débattre des domaines tels que l’économie, le commerce et la culture en vue de redynamiser une coopération endormie depuis plusieurs années. Ali Bongo Ondimba et Teodoro Obiang Nguema Mbasogo se sont résolus à remettre en place la coopération entre les deux pays. Dans cette logique des experts des deux pays et ainsi que les ministres des Affaires Etrangères se sont réunis vendredi dernier à Libreville pour donner un nouveau souffle à ces relations. Pour le ministre des Affaires Etrangères gabonais, Emmanuel Issoze Ngondet, il faut réactualiser le cadre juridique et l’enrichir afin...
(Gabon Eco 08/05/13)
Un reportage réalisé par les Observateurs de la chaîne de télévision France 24, fait depuis hier le tour des réseaux sociaux, surtout sur les pages des étudiants gabonais. Pour cause, la vidéo, diffusée lundi 6 mai sur la chaîne d’informations, fait un état des lieux objectif et peu reluisant de l’Université Omar Bongo, aux prises depuis de nombreuses années, à différents maux. Deux mois après un le premier reportage consacré aux revendications des étudiants de l’Université Omar Bongo, France 24 remet le couvert, en faisant cette fois-ci, un état des lieux de la plus grande université du Gabon. Au menu de ce reportage, insalubrité au sein de l’université, revendication du paiement des bourses, conditions de vie exécrables et désuétude de...
(Soir Info 19/04/13)
Les mamans de Côte d'Ivoire et d’Afrique seront célébrées à la clôture du Salon africain de la femme (Saf), le 25 mai 2013, au Plateau, lors d'un dîner gala. Le Saf organisé par la structure d' événementiel et de communication Ozivoire et destiné à la femme âgée de 18 ans et plus, ouvrira ses portes au grand public, du 22 au 25 mai 2013, à la Caistab. Ces informations ont été données par la directrice générale de la structure organisatrice, Marie Thérèse Boua, lorsqu’elle était face à la presse, récemment, à Cocody. Selon elle, ce salon sera un espace ou la cible trouvera des réponses à toutes ses préoccupations concernant la mode et le style, la beauté et l’esthétique, la...
(22 Septembre 21/02/13)
Pour le Cinéma Numérique Ambulant (CNA), le Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou est désormais un rendez-vous incontournable. Pour sa cinquième participation consécutive au Fespaco, le CNA a choisit de prendre ses quartiers au «Maquis du Festival» à la Cité An III en plein cœur de Ouagadougou, où il a installé un Village CNA. C’est sur ce site que se tiendront les activités du CNA. Pour ce 23ème Fespaco, le CNA initie le projet «Fespaco classique » et revisite, en cinq soirées thématiques, les classiques du cinéma africain plébiscités par les publics des villages d’Afrique. Ainsi, du dimanche 25 février au vendredi 1er mars, six films seront projetés. Il s’agit de Yaaba d’Idrissa Ouédraogo (Burkina Faso)...

Pages

(RFI 09/09/16)
L'opposant Jean Ping a déposé jeudi soir 8 septembre un recours devant la Cour constitutionnelle du Gabon pour contester les résultats de l'élection présidentielle du 27 août remporté par le président sortant Ali Bongo Ondimba. Le recours porte sur le recomptage des suffrages dans la province du Haut-Ogooué. Il y a eu beaucoup d’hésitations, mais cette fois ça y est. Le camp Jean Ping a bien déposé un recours devant la Cour constitutionnelle. Il concerne sans surprise la province du Haut-Ogooué, où le candidat de l’opposition réclame un recomptage des voix, bureau par bureau, avec une confrontation des procès-verbaux de la Commission électorale (la Cenap) et des autres camps, s'ils en produisent. L'opposition dit avoir collecté 174 procès-verbaux sur les...
(Jeune Afrique 09/09/16)
La division du parti au pouvoir et les attaques sur l’origine d’Ali Bongo Ondimba auraient pu le mener à la défaite. Elles ont surtout favorisé un retour du vote identitaire. Un long chemin semé d’embûches Déterminés à obtenir la disqualification d’Ali Bongo Ondimba par la Commission électorale nationale autonome et permanente (Cenap) et la Cour constitutionnelle, ses adversaires ne lui ont rien épargné. Sa filiation a été mise en doute, avec la troublante caution d’une partie de sa famille, une procédure a même été engagée devant un tribunal de Nantes, en France, pour déterminer la véracité de son acte de naissance… Ces attaques d’une rare violence verbale ont définitivement été mises en échec après la confirmation de l’authenticité dudit acte...
(Le Monde 09/09/16)
Au Gabon, la crise postélectorale se poursuit. Désormais, le pays vit avec deux présidents : le sortant, proclamé vainqueur avec 49,8 % des voix et son ex-beau-frère, l’opposant Jean Ping, qui dénonce des fraudes massives. « Des anomalies évidentes » soulignées également par la mission européenne d’observation. De son côté, l’Union africaine a annoncé l’envoi d’une délégation de haut niveau à Libreville, la capitale, pour sortir le pays de la crise. De quelle marge de manœuvre l’organisation panafricaine dispose-t-elle, elle qui est souvent accusée d’inaction ? Seidik Abba, spécialiste de la politique africaine, craint une mission impossible.
(RFI 08/09/16)
Au Gabon, au moins un millier de personnes ont été arrêtées par les forces de l’ordre durant les violences post-électorales. Environ 800 pour les seules forces de l’ordre. Depuis mardi, ces personnes passent en audience au Palais de justice de la capitale. Au tribunal, les audiences s’enchaînent. Parfois dix accusés comparaissent en même temps. Ils reçoivent pour la plupart un rappel à la loi avant d’être relâchés. Arrêtée au QG de Jean Ping, Monique a été retenue à la gendarmerie, puis à la Direction générale de l’immigration avec une centaine d’autres personnes. Au bout d’une semaine, la voilà libre. « On a pas vu le juge. C'est le procureur de la République et le président du tribunal qui sont venus...
(Jeune Afrique 08/09/16)
La division du parti au pouvoir et les attaques sur l’origine d’Ali Bongo Ondimba auraient pu le mener à la défaite. Elles ont surtout favorisé un retour du vote identitaire. Un long chemin semé d’embûches Déterminés à obtenir la disqualification d’Ali Bongo Ondimba par la Commission électorale nationale autonome et permanente (Cenap) et la Cour constitutionnelle, ses adversaires ne lui ont rien épargné. Sa filiation a été mise en doute, avec la troublante caution d’une partie de sa famille, une procédure a même été engagée devant un tribunal de Nantes, en France, pour déterminer la véracité de son acte de naissance… Ces attaques d’une rare violence verbale ont définitivement été mises en échec après la confirmation de l’authenticité dudit acte...
(Le Monde 08/09/16)
Au Gabon, la crise postélectorale se poursuit. Désormais, le pays vit avec deux présidents : le sortant, proclamé vainqueur avec 49,8 % des voix et son ex-beau-frère, l’opposant Jean Ping, qui dénonce des fraudes massives. « Des anomalies évidentes » soulignées également par la mission européenne d’observation. De son côté, l’Union africaine a annoncé l’envoi d’une délégation de haut niveau à Libreville, la capitale, pour sortir le pays de la crise. De quelle marge de manœuvre l’organisation panafricaine dispose-t-elle, elle qui est souvent accusée d’inaction ? Seidik Abba, spécialiste de la politique africaine, craint une mission impossible.
(RFI 08/09/16)
L’opposition gabonaise déposera-t-elle un recours devant la Cour constitutionnelle ? La loi veut qu’en cas de litige électoral, les mécontents déposent un dossier devant la plus haute instance juridictionnelle du pays. Sauf que l’opposition ne juge pas cette option prioritaire pour l’instant, d’autant que nombre de ses partisans estiment la Cour totalement inféodée à la présidence. Elle a jusqu’à ce jeudi soir pour faire son choix. La Cour constitutionnelle est appelée la Tour de Pise par l’opposition, car elle pencherait toujours du même côté, celui du pouvoir. Le camp de Jean Ping dénonce en premier lieu, sa composition, car ses neuf juges sont nommés par le président du Sénat, par celui de l’Assemblée et par le chef de l’Etat lui-même...
(RFI 08/09/16)
Le camp Sarkozy n’avait pour l’instant pas réagi aux résultats contestés de cette élection. Le proche entourage de l’ancien président s’est confié ce mercredi 7 septembre à RFI. Comme l’avaient fait auparavant Alain Juppé et François Fillon, les proches de Nicolas Sarkozy appellent à un recomptage des voix. Explications. Un recomptage des voix, « qui pourrait être contre ça ? », s'insurge-t-on dans l’entourage de Nicolas Sarkozy. Un de ses plus proches soutiens émet de sérieux doutes sur la fiabilité des résultats, notamment dans le Haut-Ogooué, où Ali Bongo aurait obtenu plus de 95% des voix pour plus de 99% de participation. « Les résultats sont quand même suspects », juge cette source qui émet également des réserves sur les...
(Jeune Afrique 08/09/16)
L'Union africaine a annoncé mardi qu'une délégation "de haut niveau" devrait arriver au Gabon "dans les plus brefs délais" pour tenter un début de médiation dans la crise politique que connaît le pays depuis la réélection contestée d'Ali Bongo Ondimba. Des représentants de la communauté internationale effectuent déjà des consultations préliminaires sur place. La délégation de chefs d’États africains annoncée il y a deux jours n’est toujours pas arrivée à Libreville, mais d’après une source diplomatique, »la date du vendredi 9 septembre est évoquée ». La composition de la délégation reste elle aussi toujours inconnue, mais plusieurs membres de la commission et du secrétariat de l’Union africaine sont déjà au Gabon où ils effectuent des concertations préliminaires. Smail Chergui attendu...
(La Croix 07/09/16)
On compte six franco gabonais parmi les centaines de personnes arrêtées dans les manifestations contre la réélection d’Ali Bongo. Le sort des prisonniers est entouré d’un voile épais. C’est le président gabonais Ali Bongo qui l’a dit au micro d’Europe 1, mercredi 7 septembre : six franco gabonais ont été « arrêtés avec tout le lot de manifestants, de casseurs, pilleurs, braqueurs que nous avons arrêtés. » Seront-ils extradés en France ? Non, a-t-il répondu : « Ils sont sur le territoire gabonais, ils sont Gabonais. » Aucune information n’a été livrée publiquement sur le lieu de leur détention, sur leur traitement et sur leur sort. Depuis lundi 5 septembre, les autorités françaises manifestent publiquement leurs inquiétudes à leur sujet. Le plus grand...
(France 24 07/09/16)
Il n'y aura de recomptage des voix de l'élection présidentielle au Gabon qu'en cas de saisine de la Cour constitutionnelle, a déclaré Ali Bongo. Il a également accusé les observateurs de l’UE d’avoir outrepassé leur mission, ce que dément l’Europe. Dans un entretien accordé à la radio française RTL, Ali Bongo, dont la réélection à la présidence du Gabon est contestée par l'opposition, a affirmé mercredi 7 septembre qu'il n'y aurait de nouveau décompte des suffrages qu'en cas de saisine de la Cour constitutionnelle. Ce recomptage est réclamé par l'opposition - qui affirme que la Cour est totalement inféodée à la présidence - mais aussi par la France, notamment par la voix du Premier ministre Manuel Valls. Mais Ali Bongo...
(France TV Info 07/09/16)
Six Franco-Gabonais ont été arrêtés lors des heurts qui ont suivi la proclamation de la victoire contestée d'Ali Bongo à la présidentielle du 27 août au Gabon. Ces bi-nationaux seront jugés au Gabon, a déclaré Ali Bongo dans une série de tweets, mercredi 7 septembre. Selon le fils et successeur d'Omar Bongo, dont la famille est à la tête du pays depuis plus de 48 ans, ces suspects ont été arrêtés parmi des "casseurs" et des "pilleurs". "Ces personnes se sont rendues coupables de méfaits sur le territoire gabonais, ils sont Gabonais et seront donc jugés au Gabon", écrit-il sur Twitter. La France évalue à une quinzaine le nombre de ses ressortissants dont elle est sans nouvelles. Manuel Valls a...
(Le Figaro 07/09/16)
Le président, dont la réélection est contestée, a affirmé mercredi qu'il n'y aurait de nouveau décompte des suffrages qu'en cas de saisine de la Cour constitutionnelle. Selon lui, six personnes possédant les nationalités française et gabonaise ont été arrêtées durant les heurts. Son pays est toujours sous tension mais Ali Bongo cherche à rassurer. Le président gabonais, dont l'annonce de la réélection a provoqué des émeutes, s'est dit «serein» mercredi matin. Le responsable africain s'exprimait pour la première fois dans les médias français (RTL, Europe 1 et RFI) depuis le scrutin du 27 août. «Le chaos ne va pas s'installer; les Gabonais ont repris le chemin du travail», a-t-il affirmé sur RTL, reprochant à son opposant Jean Ping, qui revendique...
(RFI 07/09/16)
L'opposition a organisé une cérémonie d'hommages aux personnes mortes dans les violences post-électorales au QG de Jean Ping à Libreville, mardi 6 septembre. Reportage. Devant le QG de Jean Ping encore criblé de balles en certains endroits, l’hymne national est entonné par des dizaines de personnes. Elles se recueillent devant un autel baptisé « La Chapelle des combattants de la liberté morts pour la patrie ». « Il est trop tôt pour parler de deuil et de catharsis », explique Anaclet Bissielo, sociologue. Et d'ajouter...
(L'Opinion 07/09/16)
Le président gabonais Ali Bongo accuse son adversaire d’avoir mis en place un système de fraude informatique à la présidentielle, avec l’appui de personnalités de Cote d’Ivoire. L’Opinion s’est procuré l’enregistrement de deux conversations téléphoniques entre Ping et Mamadi Diané, conseiller du président Ouattara, dans les jours qui ont suivi le scrutin. Les autorités gabonaises ont accusé mardi soir plusieurs Ivoiriens d’avoir orchestré un plan de déstabilisation du processus électoral au profit du candidat Jean Ping. Elles mettent notamment en cause le conseiller du président Alassane Ouattara, Mamadi Diané, qui a été limogé de son poste à la présidence ivoirienne. L’Opinion s’est procuré une copie de deux enregistrements téléphoniques de conversations tenues entre Jean Ping et Mamadi Diané, les 28...
(RFI 07/09/16)
Au Gabon, alors que plus de 800 personnes ont été arrêtées dans la capitale durant les violences postélectorales, la France s'inquiète d'être sans nouvelle d'une quinzaine de ressortissants franco-gabonais. Après le ministre des Affaires étrangères Jean-Marc Ayrault, lundi soir, mardi matin c'est Manuel Valls, le Premier ministre, qui s'en est inquiété sur l’antenne de la radio RTL. « Nous sommes, c’est vrai, sans nouvelle de plusieurs de nos ressortissants, souvent binationaux franco-gabonais, une quinzaine de personnes. Nous demandons aux autorités gabonaises que tout soit fait pour les retrouver. C’est une exigence et nous espérons avoir le plus vite possible des informations les concernant ». Cette déclaration de Manuel Valls a aussitôt donné lieu à un communiqué du ministère gabonais des...
(RFI 07/09/16)
Au Gabon, pas de trouble majeur ces dernières heures, mais c'est toujours le bras de fer. Chacun campe sur ses positions après la réélection contestée d'Ali Bongo à la présidentielle. Pour tenter de débloquer la situation, l'Union africaine se dit prête à envoyer une délégation au Gabon. L'initiative a été annoncée dans un communiqué du président tchadien, Idriss Déby, président en exercice de l'organisation. Il souhaite envoyer une délégation de chefs d'Etat africains et de représentants de l'UA et des Nations unies « dès que les conditions pour une visite seront établies ». Une délégation « de haut niveau » devrait donc arriver au Gabon « dans les plus brefs » délais pour tenter de jouer les bons offices. Selon...
(RFI 07/09/16)
Au Gabon, alors qu'Ali Bongo s'est exprimé ce mercredi 7 septembre pour la première fois depuis l'annonce de sa réélection, le camp de Jean Ping a organisé une conférence de presse dans la matinée. Le candidat de l'opposition évoque un bilan beaucoup plus lourd que celui annoncé par les autorités gabonaises. Du côté de Jean Ping, on parle d’un minimum de 50 morts à travers le pays, dont 17 dans la seule attaque du QG de l’opposant, dans la nuit du 30 au 31 août. Alexandre Barro Chambrier, président du mouvement Héritage et modernité, parle d’un assaut mené par des commandos de bérets verts et d’hommes en civil contre de paisibles citoyens. Il demande une enquête internationale. La version du...
(France TV Info 07/09/16)
Jean Ping persiste et signe. Il demande que la vérité des urnes apparaisse après un scrutin qu’il affirme avoir remporté. L’opposant gabonais dénonce les procédés utilisés par un clan qui confisque le pouvoir depuis 50 ans. Comment le Gabon en est arrivé là ? Alioune Tine, directeur du bureau d’Amnesty International pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre, répond à Géopolis. «Ce scénario se répète depuis 50 ans, affirme Jean Ping, l’opposition gagne toujours les élections, mais n’accède jamais au pouvoir. Tout ce qu’ils peuvent raconter n’est que mensonge. Tout le monde sait que c’est moi qui ai gagné ces élections», affirme l’ancien chef de la diplomatie gabonaise sur l’antenne de France 24. Des violences post-électorales ont aussitôt éclaté à...
(Jeune Afrique 07/09/16)
Un scrutin très serré, la victoire du président sortant et la colère qui gronde dans l'opposition. Le scénario était hélas prévisible, mais laisse le pays fracturé. D'un côté, les partisans de Ping, qui veulent avant tout rompre avec la dynastie Bongo. De l'autre, ceux qui veulent encore croire qu'ABO peut incarner le changement. Mais quoi qu’il arrive, rien ne sera plus comme avant… «Le chef de l’État sortant est réélu pour un nouveau mandat. Une élection contestée par l’opposition. » Bis repetita… Le scénario de la présidentielle gabonaise est peu ou prou celui d’autres scrutins organisés ces derniers mois sous les latitudes africaines (Niger, Tchad, Congo, Djibouti…). Et, comme en 2009 d’ailleurs, lors de la première élection d’Ali Bongo Ondimba...

Pages