Jeudi 22 Juin 2017

Gabon

(Gabon Review 05/07/16)
La juge Marie-Thérèse Monchy-Dubuis a été désignée, le 30 juin dernier, pour instruire la plainte avec constitution de partie civile initiée par Onaida Maisha Bongo Ondimba. À l’approche de la prochaine présidentielle, l’état-civil d’Ali Bongo est toujours au centre de la succession Omar Bongo Ondimba. Selon le site de l’hebdomadaire Jeune Afrique, le tribunal de grande instance de Nantes a récemment désigné la juge Marie-Thérèse Monchy-Dubuis pour instruire la plainte déposée en mars par Onaida Maisha Bongo Ondimba avec constitution de partie civile concernant l’acte de naissance de son demi-frère, Ali Bongo. On se souvient que deux mois après avoir eu accès à l’acte de naissance du président de la République, sa demi-sœur avait porté plainte en France pour «faux»...
(Gabon Review 05/07/16)
Après le déménagement des services du ministère de l’Intérieur au Delta Postal, c’était au tour, vendredi et samedi derniers, du Commandement en chef des Forces de Police nationale de s’installer dans le même immeuble. En attendant la coordination des états-majors des forces de défense et de sécurité et, le déplacement à la cité de la Démocratie, de la Commission électorale nationale autonome et permanente (Cenap)… Que prépare-t-on ? Que vise donc ce rassemblement au Delta Postal des institutions chargées d’organiser les élections ? Nombreux se demandent si le passage en force n’est pas en train de se mettre en place ? L’opinion a des raisons de s’interroger sur ce remue-ménage. C’est en effet la première fois, dans un pays qui...
(Gabon Review 05/07/16)
En prélude à l’inauguration, par le président de la République, du Centre hospitalier universitaire d’Owendo, une visite a été offerte, le 4 juillet courant, aux représentants de la presse. Le Centre hospitalier universitaire d’Owendo (CHUO) était au centre d’une visite de presse effectuée par les représentants des organes de presses en présence du directeur général de la structure, le Dr Elise Eyang, et du maire de la commune d’Owendo, Jeanne Mbagou. Ouvert en 2015, le CHUO offre aujourd’hui, grâce à un équipement de pointe et des équipes de spécialistes expérimentés, plusieurs pôles d’activités médicales et de diagnostics. Spécialisé dans la traumatologie orthopédique, il prend également en charge plusieurs pathologies telles que l’anesthésie-réanimation-urgences, la maternité obstétrique, la néonatologie, la stomatologie et...
(BBC 05/07/16)
Le Gabon cherche un sélectionneur expérimenté, a indiqué la Fédération gabonaise de football (Fégafoot). A six mois de la CAN-2017 (Coupe d'Afrique des Nations) que le Gabon accueillera en janvier prochain, le contrat de l'ex-international portugais Jorge Costa a pris fin le 30 juin dernier. Pour présider aux futures qualifications des Panthères, le Gabon cherche un entraîneur ayant l'expérience d'une sélection. Celui-ci doit également résider à Libreville et présenter un programme d’action pour la période 2016-2018. Jorge Costa, sélectionneur le mieux payé d'Afrique avec 70.000 euros mensuels, était en poste depuis juillet 2014. Son bilan est mitigé. Après examen des dossiers du 22 au 24 juillet, le nom du futur sélectionneur sera connu le 30 juillet. Le Gabon compte comme...
(Agence Ecofin 05/07/16)
Arkeos, le spécialiste marocain des solutions documentaires et de l’impression s’implante en Côte d’Ivoire, à travers une nouvelle filiale dénommée ARKCIV. L’objectif pour cette filiale est de commercialiser, sur le marché ivoirien, l’ensemble des solutions et prestations du groupe notamment celles de son partenaire de longue date, le japonais Konika Minolta. Cette implantation en Côte d’ivoire qui intervient deux (2) ans après celle du Sénégal, permet à la PME marocaine de renforcer sa présence en Afrique de l’ouest. Toujours dans le cadre de l’internationalisation en Afrique, qui constitue d’ailleurs un des axes stratégique de son développement, Arkeos prévoit d’ouvrir une troisième filiale au Gabon en 2017.
(AFP 04/07/16)
Le Gabon, pays-hôte de la prochaine Coupe d'Afrique des Nations de football en janvier prochain, cherche un sélectionneur expérimenté après avoir mis fin au contrat du portugais Jorge Costa, a indiqué la Fédération. La Fédération gabonaise de football (Fégafoot) a mis fin le 30 juin au contrat de l'ex-international portugais à un peu plus de six mois de la CAN-2017 du 21 janvier au 12 février à Libreville, Port-Gentil (sud), Franceville (est) et Oyem (nord). Qualifié d'office en tant que pays-organisateur, le Gabon cherche un entraîneur qui a l'expérience d'une sélection, qui s'engage à résider à Libreville s'il est étranger et à présenter une stratégie pour la période 2016-2018. L'annonce du départ de Jorge Costa, en poste depuis juillet 2014,...
(RFI 04/07/16)
L'opposant Jean Ping, un des principaux poids lourds de l'élection présidentielle du 27 août prochain, a bouclé samedi 3 juillet à Port-Gentil, la capitale économique du pays, une tournée nationale débutée depuis près de deux ans. A ce jour, il est le seul candidat à avoir effectué le tour du Gabon pour mieux connaître les préoccupations de ses compatriotes. A Port-Gentil, sa province natale, Jean Ping a été porté par la ferveur populaire. Et Ali Bongo en a pris pour son grade Je le redis ici à Port-gentil : je ne ferai qu'un seul mandat ! Dans les cent jours qui suivront mon élection à la magistrature suprême, je mettrai en place une commission spéciale pour revenir notamment aux élections...
(RFI 04/07/16)
A sept mois du coup d'envoi de la CAN 2017 au Gabon, et à quelques jours de la deuxième visite d'inspection de la CAF, les autorités gabonaises se sont rendues sur le chantier du stade omnisports Omar-Bongo de Libreville afin de s'enquérir de l'état d'avancement des travaux de rénovation. De notre correspondant à Libreville, Fritz Koum. Les travaux du stade omnisports Omar-Bongo de Libreville, qui avaient observé un arrêt depuis 2012, ont repris en mai 2015 après la désignation du Gabon comme organisateur de la CAN 2017 par la Confédération africaine de football (CAF). Sur le chantier, près de trois cents ouvriers sont actuellement à pied d’œuvre pour que l’enceinte soit prête le jour J, soit le 21 janvier 2017...
(RFI 04/07/16)
Les conditions d’apprentissage à l’école s’améliorent-elles au Gabon ? Le taux de scolarisation est élevé (92 %), mais les classes sont surchargées, les conditions de travail sont difficiles pour les enseignants et de nombreux élèves redoublent. Florentin Moussavou est ministre de l’Education nationale et de l’Enseignement technique depuis septembre 2015. Il répond aux questions d’Anthony Lattier. RFI: Il y a quelques jours, le concours interne d’entrée à l’Ecole normale supérieure a été annulé à la dernière minute. Quand aura-t-il lieu, finalement ? Florentin Moussavou: Il s’agit plutôt d’un report. Nous avons décidé de reporter ce concours et cela a été fait, en plus, avec l’onction de monsieur le Premier ministre, chef du gouvernement gabonais. Suite à ce report, les syndicats...
(Marianne 04/07/16)
La fausse identité du président gabonais, longtemps connue des barons du pouvoir, l'oblige à multiplier les documents censés prouver sa légitimité. Mais, aujourd'hui, les langues se délient… En 2009, pour contourner l'article 10 de la Constitution, Ali Bongo s'est présenté à la présidentielle gabonaise en arborant un faux certificat de naissance, comme il l'a reconnu le 11 janvier 2015 sur RFI. Grâce à un scrutin truqué et le soutien sans faille de Nicolas Sarkozy, il l'a emporté. Avec un nouvel acte de naissance, aussi faux que le premier, et au risque d'enflammer le pays, il entend à nouveau être candidat à celle du 27 août prochain. Car Ali Bongo n'est pas le fils biologique du couple Bongo. Lequel, n'ayant pas...
(Xinhua 04/07/16)
A deux mois de la prochaine élection présidentielle fixée au 27 août, la polémique sur la nationalité du président sortant et candidat à sa propre succession, Ali Bongo Ondimba, pollue l'ambiance préélectorale dans le pays. Tous les candidats de l'opposition exigent à la commission électorale de rejeter la candidature d'Ali Bongo Ondimba si celui-ci ne présente pas un acte de naissance conforme à la loi. Les opposants soupçonnent Ali Bongo Ondimba de ne pas être le fils biologique d'Omar Bongo Ondimba, ancien président gabonais de 1967 à 2009, et d'avoir été adopté par Omar Bongo qui avait reçu au Gabon des centaines d'enfants affamés par la guerre civile au Biafra, un Etat sécessionniste de la République fédérale du Nigeria. Evoquée...
(RFI 04/07/16)
De nouveaux éléments concernant les origines d'Ali Bongo sont parus dans la presse française. Depuis plusieurs années, le président gabonais est soupçonné, par une partie de l'opposition et par l'essayiste Pierre Péan, d'être d'origine biafraise et d'avoir été adopté par le défunt président Omar Bongo. A ce titre, la Constitution ne lui permettrait pas d'être candidat à une élection présidentielle. Ce vendredi matin, dans l'hebdomadaire Marianne, Pierre Péan revient sur cette affaire. Il évoque notamment la prétendue stérilité de Joséphine Bongo, qui a toujours été présentée comme la mère biologique d'Ali Bongo. Pierre Péan affirme que Joséphine Bongo ne peut pas avoir d'enfant. Selon le journaliste, la supposée mère biologique d'Ali Bongo serait devenue stérile « suite à une fausse...
(Agence d'information d'afrique centrale 04/07/16)
Dans l’optique de promouvoir l’industrialisation du secteur bois dans les pays du Bassin du Congo, le Gabon accueillera du 13 au 15 juillet prochain, un forum international. Ce Forum de trois jours, connaitra la participation active des représentants et experts des organismes spécialisés à savoir : l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), le Programme FAO-Flegt de l’Union européenne, l’Association techniques des bois tropicaux (Atipt) et l’Organisation internationale des bois tropicaux (Oibt). Selon les organisateurs, cette réunion permettra également aux participants de définir les grandes lignes d’action pour booster la filière bois et tracer l’avenir de cette ressource dans l’économie des pays producteurs, notamment ceux du Bassin du Congo. Les assises de Libreville définiront les grandes lignes d’action...
(Gabon Actu 04/07/16)
Jean Ping, un des principaux candidats à l’élection présidentielle du 27 août prochain, a animé samedi à Port-Gentil, capitale économique du Gabon, son premier grand meeting populaire marquant la fin d’une tournée nationale qui a duré quasiment deux ans, a constaté un envoyé spécial de Gabonactu.com. « J’ai effectué cette tournée pour rencontrer les gabonais, connaître leurs problèmes. J’ai découvert les problèmes, les gens qui vivent des difficultés d’une autre époque. J’ai visité plusieurs villages où il n’y a ni eau courante, ni électricité », a déclaré sous forme de bilan, Jean Ping. « C’était aussi l’occasion de me faire connaître », a ajouté celui qui a été plusieurs ministre avant de devenir le président de la Commission de l’Union...
(Jeune Afrique 04/07/16)
Le 30 juin, au tribunal de grande instance de Nantes (ouest de la France), la juge Marie-Thérèse Monchy-Dubuis a été désignée pour instruire la plainte avec constitution de partie civile déposée en mars par Onaida Maisha Bongo Ondimba concernant l'acte de naissance de son demi-frère, Ali Bongo Ondimba. Fille d’Omar Bongo Ondimba et de Chantal Myboto, Onaida Maisha conteste l’authenticité de la copie du registre de naissance qu’elle avait obtenue en novembre 2015 à la suite d’une première action devant la justice française. Cette copie, communiquée par le service central d’état civil du ministère français des Affaires étrangères, situé à Nantes, confirme la version officielle, à savoir que le chef de l’État gabonais est le fils d’Omar Bongo Ondimba et...
(Xinhua 04/07/16)
La capitale gabonaise, Libreville abritera du 13 au 15 juillet prochain, un Forum international sur l'industrialisation de la filière bois dans les pays du Bassin du Congo, selon le ministère gabonais en charge du développement durable. Les participants débattront durant cette rencontre de la transformation du bois ainsi que des perspectives du marché. De nombreux industriels et près de 500 invités, venus de l'ensemble de la sous-région, sont attendus à cette rencontre. Le rendez-vous est organisé par la Communauté économique des Etats de l'Afrique centrale (CEEAC), l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), le programme FAO-Flegt de l'Union européenne, l'Association technique internationale des bois tropicaux (ATIBT), l'Organisation internationale des bois tropicaux (OIBT), la Commission des ministres des forêts...
(Xinhua 04/07/16)
Jean Ping, ancien président de la Commission de l'Union africaine (UA) et l'un des sérieux candidats à l'élection présidentielle du 27 août prochain, a promis samedi de procéder à plusieurs réformes politiques s'il est élu à la magistrature suprême. Jean Ping, qui vient d'achever une tournée nationale de près de deux ans, a déclaré à Port-Gentil, capitale économique du Gabon, qu'il mettrait en place une commission afin d'abroger l'actuelle Constitution pour restaurer celle de 2011. Il veut aussi mettre en œuvre une politique de réconciliation du peuple gabonais, à l'image de la commission vérité et réconciliation créée par Nelson Mandela lorsqu'il a pris le pouvoir en Afrique du sud post-apartheid. Il a enfin déclaré qu'il ne fera qu'un seul mandat...
(Gabon Review 04/07/16)
Du 4 au 5 juillet, une délégation conduite par le ministre délégué à l’Intérieur prendra part, à Paris (France), au forum de l’Action internationale des collectivités. Conduite par le ministre délégué auprès du ministre de l’Intérieur, une délégation composée de dix élus locaux prendra part, dès ce 4 juillet à Paris, au forum de l’Action internationale des collectivités (AIC). Selon le gouvernement, cette rencontre sera l’occasion pour le Gabon d’exposer les orientations de sa politique de décentralisation et de déconcentration. Il s’agira notamment d’entretenir les participants sur le thème «La coopération décentralisée : un outil au service des collectivités pour l’émergence du Gabon». Lors de cette intervention, prévue dans l’après-midi du 4 juillet, les discussions porteront sur la dynamique des...
(RFI 02/07/16)
De nouveaux éléments concernant les origines d'Ali Bongo sont parus dans la presse française. Depuis plusieurs années, le président gabonais est soupçonné, par une partie de l'opposition et par l'essayiste Pierre Péan, d'être d'origine biafraise et d'avoir été adopté par le défunt président Omar Bongo. A ce titre, la Constitution ne lui permettrait pas d'être candidat à une élection présidentielle. Ce vendredi matin, dans l'hebdomadaire Marianne, Pierre Péan revient sur cette affaire. Il évoque notamment la prétendue stérilité de Joséphine Bongo, qui a toujours été présentée comme la mère biologique d'Ali Bongo. Pierre Péan affirme que Joséphine Bongo ne peut pas avoir d'enfant. Selon le journaliste, la supposée mère biologique d'Ali Bongo serait devenue stérile « suite à une fausse...
(Gabon Actu 01/07/16)
Jean Ping boucle ce week-end à Port-Gentil, une semaine de précampagne dans l’Ogooué Maritime alors que Casimir Oyé Mba, candidat de l’Union nationale poursuit sa tournée de séduction de l’Ogooué Ivindo, au nord est du Gabon. La précampagne électorale bat vraiment son plein dans le pays. Plus un seul candidat sérieux ne croise les bras. Après la virée à Paris en France pour un casting, les principaux candidats à la prochaine élection présidentielle occupent le terrain. Jean Ping qui veut battre le record du plus grand nombre de localités du pays visitées se trouve dans sa province natale de l’Ogooué Maritime. Il a terminé avec sa ville d’Omboué et animera son premier géant meeting à Port-gentil samedi. Pour sa part,...

Pages

(Gabon Actu 16/09/14)
Libreville, Gabon (Gabonactu.com) – Les désormais anciens squatteurs de la cathédrale Sainte Marie de Libreville déménagés manu-militari, dans la nuit de vendredi à samedi, se sont automatiquement installés au rond point d’Awendje, dans le 4ème arrondissement, où ils ont créé un nouveau squat, a constaté un reporter de Gabonactu.com Samedi matin, ils avaient la gueule de bois. « On a pas dormis », racontaient-ils aux parents, amis, connaissances et à la presse venue spontanément au rond point d’Awendje où leurs babioles étaient encore entassées. « Vers 3 heures du matin, les policiers nous ont encerclé. Ils ont commencé par déménagé les enseignants et nous ont donné 3 minutes pour vider les lieux », raconte une vielle femme qui a travaillé...
(Ogooue Infos 16/09/14)
La Fondation Yemwaka vient de lancer un programme de construction des logements écologiques et moins chers à Mekambo, dans la province de l’Ogooué-Ivindo, selon une information de la présidence de la république. Le concept est de produire des briques en terre de très bonne qualité qui seront ensuite vendues aux populations à bas prix pour la construction de logements durables. Ces briques ne nécessitent pas l'utilisation de joint ou de ciment pour les murs, il s'agit d'un système d'imbrication. La future école de football Roger Milla en sera un modèle. « Une brique de terre produite ici est deux fois plus résistante que la brique de terre cuite, trois fois plus résistante qu’un parpaing en ciment que nous utilisons de...
(Gabon Eco 16/09/14)
Cité dans une affaire d'enlèvement et séquestration d'une fillette au village Nzemba près de Fougamou, Lotant Missounga, le président du Conseil départemental de Tsamba Magotsi a été interpellé dans l'après-midi du dimanche 14 septembre 2014 par les éléments de la brigade de gendarmerie de Fougamou. Alors que l'on croyait le fait disparu, le phénomène dit ‘’des crimes de sang’’ serait apparemment de retour à en croire l'enlèvement dont a été victime jeudi dernier une fillette au village Nzemba près de Fougamou dans la province de la Ngounié. Selon certaines sources autorisées, le commanditaire du rapt serait le président du Conseil départemental de Tsamba Magotsi, Lotant Missounga qui a été interpellé dimanche après-midi par les éléments de la brigade de gendarmerie...
(Gabon Review 15/09/14)
Alors qu’ils occupaient les lieux, pour les plus anciens, depuis près de 5 mois, les manifestants de la cathédrale Sainte-Marie ont été brutalement délogés par les agents des forces de police dans la nuit du 12 au 13 septembre courant. Le pouvoir en place se sentirait-il menacé ? Aurait-il perdu le sens de la mesure ? Aurait-il fait le choix de ne plus de soucier de la vie de Gabonais ? Ce sont des questions que se posent de nombreux citoyens, au regard de la brutalité avec laquelle les grévistes de la cathédrale Notre Dame de l’Assomption ont été sortis de leur sommeil dans la nuit du 12 au 13 septembre derniers. Alertés par les plaintes des grévistes, présents, pour...
(Ogooue Infos 15/09/14)
Le ministère de la forêt, de l’environnement et de la protection des ressources naturelles a organisé ce vendredi à Libreville, un atelier consacré à la restitution des résultats de l’assistance technique sur l’évaluation de la biomasse forestière réalisée à Franceville dans la province du Haut-Ogooué, dans le cadre du projet ‘’Développement d’un système d’inventaire des ressources forestières naturelles’’. Le présent atelier a permis de présenter non seulement les résultats de l’assistance technique sur le processus d’évaluation de la biomasse forestière, mais aussi de souligner l’apport important du système japonais de coopération internationale (JICS) dans la mise en œuvre du projet. Il faut rappeler que le cité s’inscrit dans le cadre de la conservation et la préservation des écosystèmes forestières du...
(Gabonews 15/09/14)
Après plus de cinq mois d’occupation pacifique d’un parking de la Cathédrale Sainte Marie dans le but d’interpeller les autorités sur leurs différentes revendications, les « campeurs » ont finalement été délogés de force au petit matin du 13 septembre par les Forces de l’ordre, cagoulées et armées « jusqu’aux dents ». L’opération s’est déroulée aux alentours de 3 heures du matin. Un contingent de 5 camions de la Gendarmerie a été mobilisé pour chasser les grévistes de ladite cathédrale. Ce fut donc un réveil difficile pour les « campeurs » qui n’ont pas eu le temps de réagir face à ce que certains grévistes considèrent comme « un acte barbare », violent ainsi la souveraineté de cette Eglise catholique...
(Gabon Eco 15/09/14)
Lassés de leurs conditions de travail précaires, les agents de Radio Gabon et Radio 2, ont entamé depuis vendredi 12 septembre, un mouvement de grève. Les employés de Radio Gabon et Radio 2 ont instauré un service minimum sur leurs ondes depuis le déclenchement de leur mouvement d’humeur vendredi 12 septembre. Les agents de ces deux entités, exigent de meilleures conditions de travail et invitent à cet effet, le gouvernement à mettre en place les réformes promises depuis des années. "Il n y 'a rien. Il n'y a pas de papier, pas d'ordinateurs, rien du tout…" s’indignait déjà il y a quelques semaines, Aminata Brigitte Ondo Mendogo, la Présidente du Syndicat national des personnels de l'audiovisuel public (Synapap). Au delà...
(Gabon Review 15/09/14)
L’opération musclée conduite par la police nationale devant la cathédrale à Libreville est sur toutes les lèvres, chacun y allant de son avis. Trois jours après l’infructueuse tentative du «Collectif des jeunes de l’Estuaire», la Police nationale est entrée dans la danse pour déloger les grévistes de la faim du parvis de la cathédrale Notre Dame de l’Assomption, plus connue sous le nom de cathédrale Sainte-Marie. Une intervention des plus musclées (lire par ailleurs Griffin Ondo Nzuey) qui n’en finit plus d’alimenter la chronique et susciter les commentaires, les uns plus désapprobateurs que les autres. «L’apparente indifférence des autorités face à l’établissement des grévistes dans l’enceinte de l’archidiocèse de Libreville qui dure depuis près d’un semestre déjà n’a été qu’un...
(Gabon Review 15/09/14)
Le Premier ministre se rendra à la cérémonie de remise du Prix Unesco-Guinée Equatoriale pour la recherche en sciences de la vie. Il y représentera le président de la République. Pour cette 2è édition, 3 projets ont été présélectionnés selon le critère prioritaire, à savoir la contribution à la recherche et à l’amélioration de la qualité de vie humaine dans les pays en voie de développement. Les 3 nominés sont Hossein Baharvand d’Iran pour son travail sur les cellules mères et la biologie du développement, André Bationo du Burkina Faso pour ses recherches sur la fertilité et la productivité de la terre et l’Institut de médecine tropicale Von Humboldt de l’université Cayetano Heredia du Pérou pour son implication dans la...
(Ogooue Infos 15/09/14)
La société d’énergie et d’eau du Gabon vient de mettre en place un plan de développement 2014-2016, qui s’articule sur une trentaine de projets. Pour mieux servir ses clients et renforcer ses missions de production et de distribution d’eau et d’électricité, la SEEG vient de mettre en place un ambitieux plan de développement 2014-2016. Pour le président du conseil d’administration de l’entreprise, Patrice Foniladosa, il s’agit d’un ‘’ certain nombre de chantiers, une trentaine environ, qui permettront de concourir au renforcement de la société, mais surtout de ses missions de service public dans les domaines de l’eau et de l’énergie.’’ Les chantiers inscrits dans le plan de développement concernent aussi bien l’optimisation des moyens de travail, le développement de la...
(Gabon Eco 15/09/14)
Estimant avoir été incarcéré à tort et après une grève de la faim pour dénoncer l'injustice dont il a été l'objet, Maître Ndoye Loury est désormais Libre. Acquitté par la justice, ses avocats ont tenu néanmoins à clarifier certains points face à la presse vendredi 12 septembre 2014 à Libreville. Satisfaits de l'acquittement de leur client, les avocats de Maître Ndoye Loury, incarcéré à la prison centrale de Libreville pour complicité de vol et détournement de fonds lors de la liquidation de l'entreprise Leroy Gabon, ont jugé utile d’apporter des précisions sur cette affaire lors d'une conférence de presse vendredi 12 septembre dernier dans la capitale gabonaise. Evoquant dans un premier temps les raisons de l'arrestation de leur client, les...
(Gabon Review 13/09/14)
A l’issue d’une assemblée générale tenue le vendredi 12 août 2014, à l’esplanade de la Direction générale des impôts de l’Estuaire, les agents des douanes et des impôts sont, de nouveau, entrés en grève pour une durée illimitée. «Nous suspendons la grève parce que nous avons eu des garanties du gouvernement. Et donc, nous attendons de voir que cela soit mis en branle», déclarait en substance Davy Engogho Ngayila, porte-parole de l’intersyndicale des régies financières (Douanes, Impôts et Trésor qui s’est retiré), le 10 mars 2014. Las donc d’attendre, les agents des douanes et des impôts sont entrés en grève pour protester contre l’inaction du gouvernement après la suspension, il y a quelques mois, de leur premier mouvement d’humeur. En...
(Jeune Afrique 13/09/14)
Chômage, sida, exode rural... La province gabonaise a perdu de son panache. Elle reprend peu à peu des couleurs grâce à la relance des activités économiques et à la mise à niveau des infrastructures. Le Woleu-Ntem n'en fait qu'à sa tête. Le parti au pouvoir est le premier à en faire les frais. Lors de la présidentielle de 2009, il a massivement voté pour l'opposant André Mba Obame. Et aux locales de novembre 2013, en dépit d'opérations séduction, le Parti démocratique gabonais (PDG) n'est pas parvenu à s'assurer de majorité durable dans la plus vaste province du Gabon. Même les ténors de l'opposition ne dorment que d'un oeil. Ici, personne n'est en terrain conquis. Mais le PDG ne désespère pas...
(Gabonews 13/09/14)
La mobilisation sur Ebola se poursuit au Gabon, l’Ogooué-Maritime multiplie les campagnes d’informations et de sensibilisation quant à la riposte du virus, rapporte notre correspondant. « Il faut planifier les réunions techniques avec tous les services administratifs et les opérateurs économiques » a invité le gouverneur de l’Ogooué-Maritime, Martin Boguikouma en ouvrant l’énième séance de travail consacrée à Ebola. Le directeur régional de la santé, Aimé-Pamphile Bekalé a fait le point de la situation du virus Ebola, et il a annoncé les mesures à prendre pour prévenir cette épidémie qui endeuille des familles depuis mars dernier dans plusieurs de l’Afrique de l’ouest. « Il n’y a pas des cas d’Ebola chez nous » a rassuré le DRS. Dans les ports...
(Infos Gabon 12/09/14)
Libreville, La vision du développement du Gabon en matière d’agriculture se concrétise progressivement. La première production du palmier à huile de la plantation OLAM à Kango (Estuaire) a été officiellement lancée le mardi 9 septembre 2014, en présence des ministres gabonais de l’agriculture et de l’industrie. Le ministre gabonais de l’agriculture Luc Oyoubi a donné mardi le premier coup de récolte des tout premiers régimes de noix de palme de la plantation agro-industrielle OLAM Kango. Le même geste a été suivi et exécuté par le ministre de l’industrie et du tourisme Régis Immongault, et le Président Directeur Général d’OLAM international Sunny VERGHESE, ainsi que d’autres responsables de la société, chacun avec sa technique. Ces instants constituent une première victoire dans...
(Gabon Eco 12/09/14)
Sept mois après sa nomination au poste de ministre de la Prévoyance sociale et de la Solidarité nationale, Brigitte Anguile Mba affirme, dans un entretien paru dans le quotidien ‘’l’Union’’ du 11 septembre, avoir rempli une bonne partie des missions qui lui ont été assignées par le président de la République, ce malgré d’importants challenges qui restent encore à réaliser. Qui de mieux que le ministère de la Prévoyance sociale et de la solidarité nationale pour matérialiser en acte, les politiques de développement social prises engagées par les autorités du pays notamment, par Ali Bongo Ondimba, le président de la République? Qui de mieux également que ce ministère pour s’enquérir des problèmes des couches sociales les plus vulnérables afin de...
(Gabon Eco 12/09/14)
Le gouvernement réuni mardi 9 septembre 2014 autour du Premier ministre, Pr Daniel Ona Ondo a fait le point des mesures mises en oeuvre dans le cadre de la riposte nationale contre le virus Ebola. En dépit du fait que le Gabon reste à ce jour encore épargné par l'épidémie d'Ebola à l'origine depuis son apparition en Guinée Conakry, de la mort de plus de 2000 personnes, le gouvernement continue de jouer la carte de la prévention en procédant à l'analyse des informations sur l'évolution de l'épidémie en Afrique de l'ouest. C'est dans ce cadre qu'une rencontre de mise au point a réuni mardi 9 septembre 2014 à Libreville plusieurs membres du gouvernement dans l'optique d'examiner la situation sur le...
(Gabon Actu 12/09/14)
Libreville, Gabon (Gabonactu.com) Le Directeur général de la Société nationale du logement social (SNLS), Paul Mapessi a annoncé jeudi à Libreville le lancement de la commercialisation de 2000 logements dont les clients cibles sont les travailleurs gabonais aux revenus modestes qui ne parviennent pas à accéder à un logement décent dans un pays où le déficit est d’environ 200 000 logements. Les logements mis en vente sont en cours de construction à Bikélé, dans la banlieue sud de Libreville. Ils sont financés par deux banques locales : l’Union gabonaise des banques (UGB) et la Banque internationale pour le commerce et l’industrie du Gabon (BICIG). Le coût varie entre 23 millions et 42 millions de FCFA, selon le standing. Le potentiel...
(Gabon Eco 12/09/14)
Déterminée à faire toute la lumière sur ce qu'aura été la gestion des budgets alloués à l'organisation des fêtes tournantes de l'indépendance, la justice qui s'est mise en branle sur instruction des plus hautes autorités continue sa mission. Après l'ex-directeur de cabinet de l'ancien ministre des travaux publics écroué depuis plusieurs jours à la prison centrale de Libreville, deux autres gestionnaires chargés de la gestion de ce dossier dans la province de la Nyanga, au sud du Gabon, sont actuellement interrogés par la police judiciaire. Alors que le Chef de l'Etat annonçait dans les colonnes de l'hebdomadaire panafricain "Jeune Afrique" la fin de l'impunité au Gabon, tout comme il avait, en août dernier, incité la justice à auditionner les personnes...
(Gabon Review 12/09/14)
La Société nationale des logements sociaux (SNLS) vient d’annoncer l’ouverture sa première agence commerciale et la mise sur le marché de logements oscillant entre 23 à 42 millions de francs. Conformément à sa mission de faciliter l’accès aux logements décents aux Gabonais à faibles revenus, la Société nationale des logements sociaux (SNLS) a annoncé, le 11 septembre dernier à Libreville, l’ouverture de sa première agence commerciale. «Cette structure servira de point d’information à tous les Gabonais qui souhaitent acquérir une parcelle viabilisée ou un logement», a indiqué son directeur général, au cours de la conférence de presse tenue à cet effet, déclinant par la suite les offres proposées par sa structure qui, en plus de construire des logements, villas et...

Pages

(L'Observateur info 12/08/13)
Organisé à la mi-juin à Libreville, la deuxième édition du New York Forum for Africa a connu un franc succès. La qualité des participants en atteste. Le forum a même réussi à intégrer les chefs d’Etat de la CEMAC (Communauté Economique et Monétaire de l’Afrique Centrale) à ses débats et à héberger dans les locaux qu’il avait fait aménager au stade de Libreville les travaux du Sommet régional…Aux côtés des présidents en exercice, des poids lourds économiques et de grands acteurs de la vie internationale se sont retrouvés dans la capitale gabonaise :F.W de Klerk, l’ancien président sud-africain et Olusegun Obasango, ex président du Nigeria, de nombreux ministres dont le Gabonais Luc Oyoubi en charge de l’Economie, de l’Emploi et...
(Gabon Review 12/08/13)
Un an après avoir décroché le plus gros contrat son histoire, l’entreprise marocaine «Involys», spécialisée en ingénierie informatique, électronique, télécommunication, gestion mobilière et immobilière par des logiciels informatiques, a annoncé l’ouverture prochaine de sa filiale au Gabon. Depuis une vingtaine d’années, l’entreprise marocaine Involys œuvre dans le secteur de l’édition et de l’intégration des logiciels de gestion mobilière et immobilière ainsi que de la gestion des dépenses et des budgets. Forte de cette expérience, la société avait séduit le gouvernement gabonais avec lequel une convention avait été signée, en janvier 2012, dans le but d’arrimer le pays avec les nouvelles normes technologiques en rapport avec la gestion des budgets et dépenses du patrimoine immobilier et mobilier de l’Etat gabonais par...
(Gabon Review 12/08/13)
La Police Judiciaire d’Oyem a procédé, dans la nuit du 8 août, à l’arrestation de 4 trafiquants d’ivoire à Minvoul, parmi lesquels une autorité religieuse : l’imam, d’origine camerounaise, de la ville. Ils risquent des peines de prison ferme et des amendes. La fin du ramadan n’aura pas été festive pour l’imam de Minvoul. En compagnie de trois autres trafiquants d’ivoire, il a été pris en flagrant délit de vente d’ivoire dans un hôtel de cette ville du Woleu-Ntem. L’opération, organisée dans nuit du jeudi 8 août à Minvoul par la Police Judiciaire d’Oyem avec l’appui de Conservation Justice et de WWF, a permis de mettre la main sur huit défenses d’ivoire. D’origine camerounaise, l’autorité religieuse entretient certainement une organisation...
(Gabon Review 12/08/13)
Lauréate nationale, en février dernier, pour ce qui est de la qualité de services offerts, la compagnie de téléphonie mobile gabonaise, Azur, vient d’être couronnée à Madrid (Espagne) où elle a reçu le prix de l’Excellence des affaires. «Nul n’est prophète en son pays», un proverbe qu’Azur, la dernière-née des compagnies de téléphonie mobile au Gabon, a fait mentir en février dernier en remportant la palme du meilleur réseau au Gabon, à l’issue de l’avant-dernier audit de l’Arcep. À rebours, Azur Gabon fait également mentir l’autre locution qui dit «a beau mentir qui vient de loin», puisque loin des frontières gabonaises, en Espagne, l’opérateur a reçu une distinction décernée par une institution internationale dénommée «Global trader leader’s club (GTLC)». L’information...
(Les Afriques 12/08/13)
Pour la plupart des 16 Etats africains notés par S&P, l’émission d’obligations en devises (Eurobonds) sur le marché international est une alternative à la cherté de leur marché domestique. Mais, gare au risque de change et au retournement de tendances. Focus. Il y a ce paradoxe qui constitue la grosse pierre dans le jardin de l’embellie de l’économie africaine. En dépit de leurs taux de croissance élevée, les pays du continent sont restés pauvres, dépendant du cours des matières premières et de la demande chinoise … Ce qui explique la déconnexion entre la croissance de leur économie et l’amélioration de la qualité de leur crédit. En effet, des 16 pays notés par S&P (Standard & Poor's), aucun n’est dans une...
(Xinhua 11/08/13)
Le Maroc est devenu le premier investisseur africain dans la zone de la Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale (CEMAC) et la zone de l'Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA). Cette dernière structure continentale, créée en 1994, regroupe huit pays: Bénin, Burkina Faso, Côte d'Ivoire, Guinée Bissau, Mali, Niger, Sénégal et Togo. Ces pays ont comme monnaie commune le Franc CFA et représentent un marché de plus de 70 millions d'habitants. Le Maroc négocie actuellement des accords de partenariats stratégiques, incluant la mise en place progressive de zones de libre échange, avec la CEDEAO et la CEMAC. Depuis 2012, le Maroc est la première économie en Afrique du Nord, la plus attractive en termes d'Investissements directs étrangers (IDE) et...
(La Nouvelle Tribune (ma) 10/08/13)
Il est devenu un véritable truisme de dire aujourd’hui que l’Afrique est le continent de tous les possibles et que son potentiel de développement fait d’elle l’un des centres de la croissance économique mondiale de la première moitié du présent siècle.Il est également très banal de constater que dans cette perspective, l’Afrique intéresse tout à la fois les grands investisseurs internationaux, les BRICs (notamment la Chine et l’Inde), les anciennes puissances coloniales, les Etats-Unis, mais aussi les pays africains eux-mêmes et notamment ceux qui disposent des atouts dans cette perspective. Dans ce contexte, il est particulièrement évident que le Maroc fait partie de cette dernière catégorie, lui qui se situe à la pointe nord du continent, à une dizaine de...
(Les Afriques 09/08/13)
Les deux organes de régulation affichent leurs divergences, au sujet de l’appel public à l’épargne sur le marché financier de la sous-région par une entreprise gabonaise. Visiblement, le rapprochement préconisé et annoncé n’est pas pour demain. Selon toute vraisemblance, la fusion, tant clamée de la Bourse des valeurs mobilières de l’Afrique centrale (Bvmac) dont Libreville, la capitale gabonaise abrite le siège, et de la Bourse nationale des valeurs mobilières du Cameroun, la Douala Stock Exchange (DSX), basée dans la métropole économique camerounaise, n’est certainement pas pour demain. Sans pour autant jouer aux oiseaux de mauvais augure, la nouvelle «affaire», qui oppose les 2 organes de régulation, en l’occurrence, la Commission de surveillance du marché financier de l’Afrique centrale (Cosumaf) et...
(Gabon Review 09/08/13)
La compagnie pétrolière Maurel & Prom a vu son chiffre d’affaires grimper de 20%, au premier semestre 2013, grâce à la forte hausse de sa production pétrolière au Gabon, rapporte un communiqué de l’entreprise rendu public le 8 août 2013. Selon le communiqué, le groupe pétrolier français qui a des activités en Afrique et en Amérique Latine, mais qui cherche également à se développer en Asie et en Amérique du Nord, a enregistré un chiffre d’affaires de 270 millions d’euros sur le semestre écoulé, contre 225,9 millions un an plus tôt. Régulièrement présentée comme étant en attente de rachat, Maurel & Prom enregistre ainsi un bond de 31% d’une année sur l’autre de sa production du semestre, à 23.284 barils...
(Gabon Eco 09/08/13)
Dans sa parution de ce jeudi 8 juillet, le journal L'Objectif fait constater que le retard constaté dans l'avancement des différents chantiers routiers serait dû à la rupture des stocks de bitume sur le marché national depuis deux mois. Comment expliquer alors le retard accusé sur la livraison de certains chantiers bien avant cette période de pénurie? Si le constat après enquête montre que les retards enregistrés dans l'exécution des grands chantiers routiers ne serait pas dû au non paiement par l'Etat, des factures ou encore à la lenteur des entreprises adjudicataires, mais plutôt à un manque sur le marché local du bitume, matière permettant de goudronner les routes, il convient toutefois de mentionner que cet argument ne tient qu’en...
(Xinhua 09/08/13)
Alors que d'autres économies comme celle de la zone euro peinent toujours à se remettre de l' effondrement de l'économie mondiale en 2008, l'économie africaine devrait pour sa part continuer sa croissance, a rapporté mercredi la Banque africaine de développement (BAfD) dans ses perspectives économiques. Ce rapport, publié à Johannesburg, prédit que l'économie africaine devrait enregistrer une croissance de +4,8 % en 2013 et de +5,3 % en 2014. Les pays d'Afrique de l'Ouest, à savoir la Sierra Leone, la Côte d'Ivoire et le Ghana, seront parmi ceux qui connaîtront la plus forte croissance de leur produit intérieur brut (PIB) en 2013- 2014, a indiqué l'économiste en chef de la BAfD Mthuli Ncube lors de la publication de ces perspectives...
(Gabonews 07/08/13)
Le Gabon améliore son indice de liberté économique 2013 de 1,3 point par rapport à son indice 2012 ; soit un score de 57,8 points cette année contre 56,4 points l’année précédente. Depuis 1995, la HeritageFoundation, en partenariat avecLe Wall Street Journal, publieun rapportsur l’indice de liberté économiquequi classe les pays sur la base de dix (10) critères spécifiques : la liberté d’entreprise, la liberté des échanges, le poids des taxes et impôts, les dépenses du gouvernement, la stabilité monétaire, la liberté d’investissement, la dérégulation financière, la protection de la propriété privée, la libéralisation du travail et enfin la lutte contre la corruption. L’ensemble de ces critères indique le degré de liberté économique d’un état. Au niveau mondial, le Gabon...
(Gabon Review 06/08/13)
La mort, il y a deux ans, d’un citoyen indien électrocuté par son propre téléphone portable de contrefaçon fabriqué en Chine, est encore gravée dans la mémoire des gens, notamment en Afrique où l’utilisation de produits contrefaits en provenance de l’Empire du milieu est la plus importante. Pourtant, selon des estimations révélées, la semaine dernière, par l’institut américain IHS, l’année 2013 enregistrera encore une vente record de plusieurs dizaines de millions de «faux» téléphones chinois. D’après l’institut de recherche relayé par le magazine Jeune Afrique, les ventes de téléphones portables de contrefaçon sont en baisse partout dans le monde. Mais les fabricants chinois n’ont aucune inquiétude quant à l’écoulement leur marchandise sur le continent africain. L’année en cours devrait même...
(Gabon Review 05/08/13)
En marge de la tenue à Libreville du Trophée des Champions de football français et dans le but d’étendre son action jusqu’au Parc des Princes, la société de transfert d’argent MoneyGram a lancé, le vendredi 2 août au Stade de l’Amitié de Libreville, un partenariat avec le club de football Paris Saint-Germain (PSG). Au cours d’un point de presse donné au Stade de l’Amitié en présence de Frédéric Longuépée, directeur général adjoint en charge du marketing du Paris Saint-Germain (PSG), et Hervé Chomel, vice-président Afrique de MoneyGram, le directeur régional Afrique centrale de MoneyGram, Thierry Delpech, a procédé au lancement officiel du partenariat unissant le deuxième opérateur mondial sur le marché du transfert d’argent au PSG, champion de la première...
(Gabon Review 05/08/13)
Le président Afrique de la première firme internationale de boissons, The Coca-Cola Company, Kelvin Balogun, séjournera en visite officielle au Gabon du 5 au 7 août 2013. Une visite qui lui permettra de découvrir les usines de la Société des Brasseries du Gabon (Sobraga), qui produit sous licence les boissons du groupe Coca-Cola depuis une vingtaine d’années. C’est également l’occasion de rencontrer les autorités gabonaises pour étudier les pistes de coopération pour le développement d’actions sociales dans le pays. Dans la foulée du New-York Africa Forum qui a réuni en Juin dernier à Libreville les décideurs et managers du monde autour du défi de la croissance économique du continent, c’est au tour de KelvinBalogun, président de Coca-Cola Afrique du Centre,...
(Gabon Review 02/08/13)
A l’heure où les pays de l’Afrique centrale tablent sur la libre circulation au sein de la sous-région, il apparaît que la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) ne soit pas encore conformée aux normes douanières établies depuis de nombreuses années par l’Organisation mondiale du commerce (OMC) : une curieuse «omission» avouée en début de semaine par le ministre gabonais du Commerce, Fidèle Mengué M’Engoua. Ainsi que l’a reconnu le ministre du Commerce Fidèle Mengué M’Engoua, en marge d’une réunion de l’OMC tenue du 29 au 31 juillet à Genève (Suisse), les nouvelles règles sur la valeur en douane de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) ne sont pas encore appliquées dans l’espace de la Communauté. Si pour le...
(Gabon Review 02/08/13)
2012 n’est déjà plus qu’un mauvais souvenir pour la Compagnie minière de l’Ogooué (Comilog), qui a réalisé un chiffre d’affaires prometteur premier semestre 2013. Celui-ci s’élève à 510 milliards de francs CFA, en hausse de 3% par rapport à 2012 à la même période. Le résultat opérationnel, quant à lui, s’est établi à 71 milliards de francs CFA sur la même période, soit une évolution de 20% par rapport au premier semestre 2012. «La poursuite du redressement des prix du minerai et la progression des volumes livrés» expliquent ces belles performances, à en croire Eramet, la maison mère de la Comilog. Dans le même sens, la production de minerai de manganèse a progressé de 35% sur la même période para...
(Fraternité Matin 02/08/13)
Selon Makhtar Diop, "L’Afrique est au cœur des objectifs du groupe de la Banque mondiale à l’horizon 2030 en vue de mettre un terme à la pauvreté extrême et promouvoir une prospérité partagée et durable d’un point de vue environnemental, social et fiscal". Dans un communiqué de presse parvenu mercredi à Fratmat.info, le groupe de la Banque mondiale a investi au titre de l’année 2013, 14,7 milliards de dollars, environ 7357 milliards de Fcfa. "Le groupe de la Banque mondiale a maintenu son fort engagement auprès des pays d’Afrique, accordant 8,25 milliards de dollars, environ 4073 milliards Fcfa de nouveaux prêts portant sur près de 100 projets au titre de l’exercice 2013 en cours", note le communiqué. Cet engagement envers...
(Nouvelles du Gabon 01/08/13)
Le Représentant résident de la Banque Africaine de Développement (BAD) au Gabon, Moulay Lahcen Ennahli, a animé une conférence de presse, sur « la qualité du partenariat BAD-Gabon et ses perspectives ». A constaté un journaliste de nouvelles du Gabon. Pour le représentant résidant de BAD au Gabon, ‘’ Les relations ont toujours été excellentes entre le Gabon et la BAD. Des relations qui sont fondées sur la confiance. Laquelle est renforcée par le fait que le Gabon honore ses engagements’’. La fiche transmise sur la base des notations des dernières missions de supervision des projets, la performance du portefeuille de la Banque pour le secteur public est satisfaisante avec une moyenne de 2,09 en 2011 et 1,93 en 2007...
(Journal de Malabo 01/08/13)
Les nouvelles règles sur la valeur en douane de l'OMC ne sont pas appliquées dans la CEMAC. Le ministre gabonais du Commerce Fidèle Mengue Me Engouang a avoué lundi que les nouvelles règles sur la valeur en douane de l'Organisation mondiale du commerce ( OMC) ne sont pas encore appliqués dans l'espace de la Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale (CEMAC). [i «Elles ont été adoptées par la CEMAC mais elles ne sont toujours pas appliquées", a affirmé le ministre gabonais en marge d'une réunion de l'OMC tenue du 29 au 31 juillet à Genève, destinée à examiner les politiques africaines».Selon un rapport de l'OMC, depuis son lancement il y a bientôt 20 ans, la CEMAC n'a pas encore...

Pages