Mardi 22 Août 2017

Gabon

(Gabon Actu 10/08/16)
L’ancien Premier ministre Casimir Oyé Mba, un des 14 candidats à l’élection présidentielle du 27 août prochain présentera son projet de société pour le Gabon, jeudi prochain à la Chambre de commerce de Libreville ce jeudi à 15 heures, a appris Gabonactu.com auprès de son équipe de campagne. En 2009, Casimir Oyé Mba était déjà candidat à l’élection présidentielle. Il avait battu campagne sous le slogan « être gabonais autrement ». Il promettait de briser le grand écart qui existe entre les riches qui sont très riches et les pauvres qui sont trop pauvres au Gabon. L’ancien gouverneur de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC), candidat de l’Union nationale, a démarré sa précampagne assez tardivement. Il a consacré...
(Agence Ecofin 10/08/16)
Selon ses résultats du premier semestre, publiés le 27 juillet dernier, et repris par le magazine français Jeune Afrique, Citic Dameng, filiale du producteur chinois de matières premières minières Citic Holdings qui exploite un gisement de manganèse à Mbembélé, dans le Moyen-Ogooué, vient d’annoncer un très net recul de ses ventes tirées de ce site. Le groupe chinois Citic Dameng a vu ses ventes de manganèse tirées essentiellement de ses stocks reculer à 10 068 tonnes durant les six premiers mois de l'année 2016, contre 111 601 tonnes au premier semestre 2015. Une baisse drastique due essentiellement à la « suspension temporaire » de ses activités de production à Mbembélé. Les ventes ont rapporté 6,3 millions de dollars hongkongais (732...
(Xinhua 10/08/16)
Le gouvernement gabonais, en réaction à l'accident qui a tué 18 personnes samedi dernier, à 03h00 du matin, sur la route nationale N°1, a décidé d'interdire la circulation des véhicules commerciaux transportant des voyageurs la nuit. Selon un communiqué du gouvernement, cette mesure vise à réduire le nombre d'accidents mortels sur les routes. Par ailleurs, les chauffeurs des véhicules assurant la liaison entre Libreville et l'intérieur du pays ne sont plus autorisés à effectuer plus d'un voyage par jour. Les officiers de la police judiciaire doivent désormais accorder un intérêt particulier à la conformité des permis de conduire. Au Gabon, la circulation de nuit des camions de transport de billes de bois est interdite depuis plusieurs années. Les conducteurs de...
(Gabon Review 10/08/16)
Le candidat de l’interposition a entretenu les populations d’Akébé, le week-end dernier. Ses adversaires politiques en ont pris pour leurs grades. Jusqu’ici très réservé, Dieudonné Minlama a haussé le ton, le week-end dernier, à la faveur d’une rencontre avec les populations d’Akébé à Libreville. D’entrée, le candidat à la prochaine élection présidentielle a adressé une pique à certains de ses adversaires politiques. «J’ai été informé de ce que certains sympathisants de mes adversaires de l’opposition ont déchiré les affiches annonçant la tenue de notre rencontre citoyenne ici dans les Akébé», a-t-il lancé, avant d’ajouter : «Je leur réponds que je ne crains rien. Je ne reculerai devant aucune intimidation et autres menaces. J’irai jusqu’au bout de ma candidature. Je ne...
(Gabon Review 10/08/16)
Plombée par la «suspension temporaire» de ses activités de production sur le site Mbembélé, la compagnie minière chinoise a vu sa production chuter à 10 068 tonnes au premier semestre 2016. Filiale de l’entreprise chinoise Citic Holdings, Citic Dameng est en difficulté au Gabon, où elle exploite un gisement de manganèse, à Mbembélé, dans le centre du pays. Selon Jeune Afrique, la production de ce site a chuté à 10 068 tonnes au premier semestre 2016, contre 111 601 tonnes l’année dernière à la même période. Une baisse essentiellement due à la «suspension temporaire» de ses activités de production à Mbembélé. Les ventes réalisées à partir du stock de manganèse prélevé au Gabon ont rapporté 732 400 euros (environ 488...
(Gabon Review 10/08/16)
La campagne électorale du candidat pourrait être mis à mal par une manque de moyens financiers. Info ou intox ? Jean Ping aurait des difficultés financières. C’est ce que croit savoir africtelegraph.com, qui a publié, le 8 août dernier, un article intitulé: «Les finances de Ping dans le rouge». «Gabon, Cameroun, Côte d’Ivoire ont tous participé au versement de commissions aux Ping. Ces commissions ont souvent été liées à des projets en relation avec des sociétés chinoises, notamment Sinohydro. Pourtant, la campagne à l’élection présidentielle de Jean Ping bat de l’aile. Les finances du candidat sont dans le rouge», a écrit le média en ligne, qui soutient que l’ancien président de la Commission de l’Union africaine comptait sur l’aide de...
(Gabon Review 10/08/16)
Le président de la République recevra ses alliés le 10 août courant. Le président de la République recevra, le 10 août courant, les «responsables du Parti démocratique gabonais (PDG) de l’Estuaire et certains chefs ou représentants des partis de la majorité». Telle est la teneur d’un communiqué de la présidence de la République. Si l’objet de cette rencontre n’a pas été communiqué, tout porte à croire que la présidentielle à venir sera au menu des discussions. Sans doute, une occasion pour les alliés du Parti démocratique gabonais (PDG) de se faire une meilleure idée des raisons de leur mise à l’écart du directoire de campagne d’Ali Bongo, récemment dévoilé. Ayant publiquement exprimé leur volonté de discuter avec Ali Bongo, sans...
(Gabon Review 10/08/16)
La Cour d’appel judiciaire de Libreville a procédé au renvoi des affaires Ngoulakia/Ali Bongo au 11 août prochain, tandis que les affaires Moukagni/Ali Bongo et Bengono Nsi/Ali Bongo, sont renvoyées à ce mercredi 10 août. Les deux dernières citées répondront des écrits de la partie défenderesse, avant d’être fixées sur la tenue du procès proprement dit. Un renvoi dû au refus de la récusation du premier président de la Cour d’appel judiciaire, soulevée par les requérants. Ces décisions interviennent à la suite des saisines assorties de récusation (contre son premier président) introduites auprès de la Cour d’appel judiciaire. Les trois requérants ont demandé la récusation du premier président de la Cour d’appel judiciaire, au motif que celle-ci serait une amie,...
(Gabon Eco 10/08/16)
Suite à la série d’accidents mortels, à Libreville et ses environs, accidents qui pour tous bilans confondus ont fait au moins 17 morts, le week-end dernier, ils sont de plus en plus nombreux, ces compatriotes, qui y voient un holocauste électoral. Et aussi paradoxal que cela puisse paraître, le soupçon des sacrifices électoraux semble désormais difficilement dissociable de l’organisation d’un scrutin quel qu’il soit. Et avec ce week-end mortel, à quelques semaines seulement de l’échéance présidentielle, c’est la problématique des crimes dits rituels et autres sacrifices humains qui semblent être relancée. Un week-end sanglant. C’est ce que viennent de vivre les Gabonais, après la série d’accidents, qui ont endeuillé de nombreuses familles. Le premier et sans doute le plus sanglant,...
(Gabon Review 10/08/16)
Le patron de l’hebdomadaire revient sur les injonctions de la Cour constitutionnelle pour faire retirer sa livraison du week-end dernier des kiosques. Le directeur de publication d’Echos du Nord s’est récemment expliqué sur l’information selon laquelle la Cour constitutionnelle aurait tenté d’obtenir le retrait de sa précédente livraison des kiosques. «J’ai été informé par mes collaborateurs depuis Libreville, que le journal Echos du Nord soit retiré des kiosques. Naturellement, j’y ai opposé mon refus, car j’estimais que si la Cour constitutionnelle avait été diffamée dans nos écrits, l’appareil judiciaire prévoit des procédures pour ce cas de figure. Elle a donc la latitude de s’en servir», a-t-il déclaré, dans une interview accordée à La Loupe. «J’ai trouvé cette attitude très inélégante...
(Afrique sur 7 09/08/16)
Le Gabon s’apprête à vivre en ce mois d’août, une période décisive de son histoire, avec l’élection présidentielle de tous les enjeux. Et déjà, la tension palpable dans le pays, laisse planer de sérieux doutes sur l’issue du scrutin du 27 août prochain. Afin de veiller au bon déroulement de cette élection, plusieurs observateurs étrangers dont 42 mandatés par l’Union Africaine (UA), sont attendus dans le pays. L’Union Africaine a décidé d’envoyer 42 scrutateurs devant être répartis dans les neuf provinces du Gabon. «Douze y séjourneront du 8 août au 11 septembre pour l’évaluation de l’environnement pré- et postélectoral, trente autres arriveront le 21 août pour une dizaine de jours, jusqu’à la proclamation des résultats», a annoncé l’UA lundi, dans...
(Gabon Actu 09/08/16)
Le chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba en tournée républicaine aux allures d’une précampagne électorale a déclaration devant les nombreux gabonais et deux observateurs de l’Union européenne venus assister à son meeting au stade Pierre Claver Divungi de Port-Gentil qu’il gagnera le match sans aller aux prolongations. « Nous sommes sur un stade. Nous venons de terminer la première mi-temps. C’est un match que nous devons gagner à la fin du temps règlementaire sans prolongation, sans épreuve de penalty », a hurlé Ali Bongo dans un stade bandé de monde. Le président sortant s’est inspiré du célèbre « coup KO » que les présidents Ivoirien Alassane Ouattara et Guinéen Alpha Condé ont infligé à leurs adversaires. Sauf qu’au Gabon,...
(Gabon Review 09/08/16)
À l’étape de Port-Gentil, marquant, le 8 août courant, la fin de sa tournée dans l’intérieur du pays, Ali Bongo Ondimba, président de la République, a déclaré : «Port-Gentil souffre, je le sais et je le sens». Port-Gentil, le chef-lieu de la province de l’Ogooué-Maritime a constitué la boucle de la tournée républicaine qu’effectue le président de la République, Ali Bongo Ondimba, depuis plus de trois semaines à travers le pays. À Port –Gentil où il a tenu un meeting au stade Pierre-Claver Divoungui, Ali Bongo Ondimba a refait le même exercice que dans les autres provinces où il s’est déjà rendu. Ici, l’actualité étant marquée par le drame ayant coûté la vie à 17 personnes dans un accident de...
(Gabon Actu 09/08/16)
La présidente du mouvement féministe « L’Appel des Mille et Une », docteur Nicole Assélé a attiré l’attention de plus de 300 femmes vivant dans le 6ème arrondissement de Libreville sur la nécessité pour elles de se positionner en « Actrices » afin de contribuer au développement du pays. « La femme gabonaise doit reprendre sa place en participant à la vie de la cité », a déclaré Mme Assélé, leader du mouvement féministe lors d’une campagne de sensibilisation tenue récemment à l’esplanade du lycée Djoué Dabany à Libreville. La rencontre avec les femmes du 6ème arrondissement boucle une longue série rentrant dans le cadre de la caravane de l’Appel des Mille et Une. La caravane de sensibilisation et de...
(Jeune Afrique 09/08/16)
Le groupe chinois, entré au Gabon en 2010, a vu ses ventes de manganèse reculer à 10 068 tonnes durant les six premiers de l'année, tirées essentiellement de ses stocks. Citic Dameng a en effet suspendu ses activités d'exploration et de production au Gabon fin 2015. Selon ses résultats du premier semestre publiés le 27 juillet dernier, Citic Dameng ( filiale du producteur chinois de matières premières minières Citic Holdings) qui exploite un gisement de manganèse à Mbembélé (dans le centre du Gabon), a annoncé un très net recul des ventes tirées de ce site. Elles ont atteint 10 068 tonnes au premier semestre 2016, contre 111 601 tonnes extraites au premier semestre 2015. Suspension temporaire de la production Une...
(Gabon Review 09/08/16)
La Cour d’appel judiciaire de Libreville recevra de nouveau, le 9 août courant, les trois affaires opposant Jean de Dieu Moukagni-Iwangou, Luc Bengone Nsi et Léon Paul Ngoulakia à Ali Bongo. Après un premier renvoi, l’examen de la récusation de Paulette Ayo Mba épouse Akolly pour «amitié avérée avec le président de la République et pour avoir déjà pris ouvertement position sur la question objet de la saisine», toutes les affaires ont, une fois de plus, été renvoyées à ce jour. Ces multiples atermoiements face à ce qui apparaît comme une évidence au regard de l’article 329 du Code de procédure civile, qui stipule que «le juge qui suppose en sa personne, une cause de récusation ou estime en conscience...
(Gabon Actu 09/08/16)
Le chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba en tournée républicaine à Port-Gentil a ouvert son meeting au stade Pierre Claver Divungi par une minute de silence en mémoire des 18 personnes mortes dans l’accident de la circulation samedi entre Oyan et Kango sur la route nationale N°1. Ali Bongo s’est personnellement longuement immobilisé pour rendre hommage à ses compatriotes morts alors qu’ils partaient en vacances dans le nord du pays. Un mini bus de marque Toyota Hiace transportant des passagers partis très tôt de Libreville a fait une collision avec un véhicule Canter lourdement chargé de bananes. Le canter provenait de l’arrière pays et rentrait dans la capitale avec sa cargaison. Les deux chauffeurs sont morts. Le bilan officiel...
(Gabon Actu 09/08/16)
L’ancien ministre et avocat au barreau du Gabon, Fabien Méré, a dans une conférence de presse samedi à sa résidence de Libreville, appelé la communauté internationale, notamment la France et les Etats Unis à venir vite au secours du Gabon, pays en danger, selon lui. « Ailleurs le vote est une joie mais chez nous, le vote suscite la peur… Le Gabon est en danger », a déclaré l’avocat qui parlait derrière une banderole sur lequel on pouvait lire « au non de la dignité humaine ». « La communauté internationale a les moyens. Pas les moyens militaires mais elle a les moyens de faire avancer les choses. Elle peut le faire. Elle devrait le faire », a insisté l’avocat...
(RFI 09/08/16)
Au Gabon, la précampagne pour l'élection présidentielle du 27 août 2016 bat son plein. Tous les candidats multiplient les opérations de charme. Ali Bongo, le président sortant, était à Port-Gentil, la ville traditionnellement acquise à l'opposition et où l'opposant Jean Ping jouit d'un capital sympathie assez important. Après avoir pris le temps de serrer des mains et de faire des selfies, Ali bongo a avoué avoir apprécié l'accueil chaleureux des Port-Gentillais. « Ils avaient dit que les Port-Gentillais allaient tourner le dos à Ali. Et vous venez là de leur infliger encore une fois une correction dont ils vont se souvenir », a-t-il déclaré. Ali Bongo n'a pas fait d'attaques ciblées sur l'opposant du coin. A aucun moment, il n'a...
(Gabon Review 09/08/16)
Le président de la République a procédé à l’inauguration, le 8 août courant, de la nouvelle délégation provinciale de la Caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale (CNAMGS) dans l’Ogooué-Ivindo. Construite en vue d’assurer un meilleur déploiement la CNAMGS sur l’ensemble du territoire et une prise en charge efficiente de ses assurés, la délégation provinciale de la CNAMGS pour l’Ogooué-Ivindo, dans la commune de Makokou, a été inaugurée par le chef de l’Etat le 8 août dernier. L’édifice constitue le premier bâtiment entièrement construit par la CNAMGS, contrairement à ceux des autres provinces ayant juste été réaménagés. Réalisée par l’entreprise Guimbounda Construction, la structure qui a une capacité d’accueil de 80 assurés, a été bâtie sur une superficie de...

Pages

(Gabon Review 06/10/14)
Les musulmans du Gabon n’ont pas dérogé à la règle le 4 octobre dernier. Ils ont procédé à la célébration de la traditionnelle fête de la Tabaski ou fête du mouton, la plus importante de l’Islam. Déclaré fériée, la «fête du mouton» a été l’occasion pour les musulmans de commémorer la fin du hadj, accomplissement du pèlerinage à la Mecque. A Libreville, les maître-mots ont été la paix, le pardon, l’adoration, la réflexion et le recueillement. Le point culminant des manifestations à Libreville a été la visite du président de la République à la Mosquée Hassan II. En présence de plusieurs milliers de fidèles, l’iman a rappelé l’origine, le sens, l’intérêt de cette fête ainsi que l’idée du sacrifice qui...
(Gabon Review 06/10/14)
Détenu pour des raisons qui, jusque-là, échappent encore à de nombreux Gabonais, l’étudiant entame, le 7 octobre prochain, son 4e mois à la prison centrale de Libreville, dans l’indifférence totale. Où en est-on avec l’«affaire Ollo Obiang» ? C’est la question que se pose une poignée de Gabonais encore lucides. L’étudiant qui n’est que trop habitué à des démêlés avec les autorités de l’Université Omar Bongo (UOB), croupit depuis déjà 3 mois dans les geôles de «Sans-famille», où il entamera son 4e mois de détention, le 7 octobre prochain, dans une indifférence générale. Le fait est que l’étudiant Firmin Ollo Obiang n’est pas à sa première détention. Candidat à un fauteuil de conseiller municipal de Libreville, sur la liste de...
(Gabon Review 03/10/14)
Si les inscriptions et réinscriptions d’élèves se poursuivent dans la totalité des établissements scolaires du pays, le piteux état dans lequel se trouvent certains prouve le désintérêt des autorités sur la question. Annoncée pour le 29 septembre dernier, la rentrée des classes est loin d’être effective. Et la principale raison n’est pas à trouver du côté des enseignants affiliés à la Convention nationale des syndicats du secteur éducation (Conasysed), en grève depuis quelques jours. En effet, si depuis plusieurs semaines les parents d’élèves n’ont pas rechigné à satisfaire aux modalités d’inscription ou de réinscription dans les différents établissements scolaires du pays, nombre d’entre eux ont peu apprécié l’image que présente désormais la plupart de ces établissements. Et selon le constat,...
(Gabonews 03/10/14)
Fatiana Manongo et Arnaud Mandza, deux journalistes de la rédaction de la radio télévision Nazareth viennent d’être arrêtés par la gendarmerie opérant à l’aéroport international Léon Mba. Ils seraient accusés, par le commandant de cette unité de gendarmerie, d’intrusion dans un domaine privé. Selon une source sûre, cette affaire aurait commencé par un désaccord entre l’aéroport de Libreville et un individu qui dit être propriétaire d’une parcelle comprise dans l’espace occupé par l’aéroport. Le monsieur se sentant lésé et impuissant, a fait intervenir la presse pour attirer l’attention de l’opinion et surtout de faire pression aux autorités de l’aéroport. Les deux journalistes, s’étant rendu sur les lieux le mercredi 1er Octobre, ont filmé l’espace qui fait l’objet du litige. Au...
(Gabon Review 03/10/14)
A travers sa fondation, l’épouse du président de la République a lancé le 2 octobre dernier, la 1ère édition de la campagne annuelle de mobilisation en faveur du dépistage du cancer du sein et du col de l’utérus. Au-delà du port du ruban rose, Sylvia Bongo Ondimba a décidé de s’impliquer beaucoup plus personnellement dans la lutte contre le cancer. Tout au long du mois courant, elle entend agir contre les cancers féminins, à travers des opérations de sensibilisation, de dialogue, d’explication sur ces différents types d’affection, l’importance de la détection précoce et de la non-stigmatisation des malades. «Octobre Rose c’est le mois le plus important dans la lutte contre le cancer et plus particulièrement les cancers féminins. Engageons-nous ensemble...
(Gabonews 03/10/14)
L’ouverture de la campagne de l’élection de la mutuelle de l’université Omar Bongo (UOB), après vingt-trois ans de disette, est prévue pour le 3 octobre. Dans un climat de rentrée académique au ralenti, beaucoup d’étudiants sont sceptiques quant à la bonne participation des premiers concernés par cette élection. Interrogés sur la question, les têtes de liste estiment que « les dates doivent être revues pour une implication certaine du plus grand nombre d’anciens et de nouveaux étudiants à l’élection du 10 octobre prochain ». Il serait difficile d’affirmer que la sérénité est au beau fixe dans les rangs des différents candidats à cette élection. En effet, à un jour du lancement de la campagne, le corps estudiantin apprécie diversement la...
(Gabon Eco 03/10/14)
Deux Gabonais ont été violemment agressés par une foule en Inde dans le métro de la ville de New Delhi à cause, semble-t-il, de leur couleur de peau. Après ces actes de racisme, que compte faire le ministre des droits humains et des Gabonais de l'étranger? Deux étudiants gabonais et un burkinabé ont été sauvagement agressés en Inde le week-end dernier. Les trois étudiants se seraient rendus à New Dehli pour prendre part à une fête avant de rentrer dans la banlieue où ils résident. Mais selon de nombreux témoignages, les trois jeunes africains ont d'abord été accusés de harcèlement sexuel par une jeune indienne. Cette dernière n'ayant pas déposé plainte pour porter ses accusations devant la justice, elle se...
(Ogooue Infos 03/10/14)
Libreville, Gabon (Gabonactu.com) – Le chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba a visité mardi 3 chantiers de construction ou de modernisation des Centres hospitaliers et universitaires (CHU) à Libreville et Owendo, a rapporté la presse présidentielle. Le numéro un gabonais était sur le chantier du CHU mère et enfant de Jeanne Ebori. Sur le site, un nouvel hôpital est entrain de sortir de terre. Le chantier de ce futur CHU qui sera consacré au suivi des femmes et à la prise en charge des enfants est confié à la société autrichienne Vamed, une société qui a la pleine confiance du numéro un gabonais. Cette société a notamment construit l’hôpital d’Instruction des armées du PK9. Sur le site, Ali Bongo...
(Ogooue Infos 03/10/14)
L’incubateur national des jeunes entreprises (GaBIL), véritable accélérateur de projets générateurs d’emplois, a ouvert ses portes à Libreville le 1er octobre 2014. Concrétisation des orientations données par le Président de la République lors de la remise du Document de politique nationale de la jeunesse du Gabon en février 2013, le Gabon Business Innovation Lab. est un atout majeur pour l’implémentation de la Stratégie d’investissement humain, en lien avec le secteur privé, le monde associatif et l’expertise internationale. Avec un taux de croissance prévu de 8,5% en 2015 et l’impulsion de l’investissement privé en progression estimée de 12,9%, la dynamique économique du Gabon doit féconder les espoirs des jeunes entreprenants et des nouveaux entrepreneurs bien décidés à prendre toute leur part...
(Gabon Review 02/10/14)
Estimant que les critères d’évaluation laissent trop de place à la subjectivité et qu’ils ne tiennent pas toujours compte des spécificités de certains corps de métier, les syndicats demandent à être impliqués en amont et en aval du processus de mise en œuvre de la Prime d’incitation à la performance. La Commission interministérielle pour l’institution de la Prime d’incitation à la performance (PIP) a rencontré, le 1er octobre dernier à Libreville, les représentants de syndicats et du gouvernement. But ? Débattre pour enrichir le texte relatif à la mise en pratique de cette prime, avant de le soumettre au gouvernement. De ces échanges, on notera que la PIP n’est pas un salaire, mais une incitation à l’effort pour tous les...
(Agence Ecofin 02/10/14)
(Agence Ecofin) - La radio Africa n°1 va mal. La sonnette d’alarme est tirée par l'Union des syndicats des professionnels de la presse d'Afrique Centrale (Usypac). L’organisation a exprimé sa position en marge d’un colloque auquel elle était invitée au Gabon ; colloque organisé par l'Union gabonaise des professionnels de la communication. « Au nom de l'ensemble des journalistes de l'espace Ceeac (Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale), j'appelle le gouvernement du Gabon à tout mettre en œuvre pour rendre ses lettres de noblesse à Africa n°1. Cette radio qui a longtemps fait vibrer des millions d'Africains et qui faisait la fierté de l'Afrique tout entière. La voix par laquelle les Africains d'expression francophone se faisait entendre est de...
(Gabon Eco 02/10/14)
Près de 30 volontaires de la Croix-Rouge Gabonaise (CRG) ont pris part à une formation de prévention face à l'épidémie de fièvre Ebola qui sévit dans plusieurs pays d’Afrique de l’ouest et en République Démocratique du Congo, même si aucun cas n’a encore été détecté sur le territoire national. Les coordinateurs et les points focaux des neuf provinces du Gabon de la Croix-Rouge Gabonaise (CRG) se forment pour une éventuelle riposte face au virus Ebola. Les objectifs de cette formation sont la contribution au renforcement des capacités d'intervention, la médiation sociale des volontaires membres des comités locaux face à une propagation de l'épidémie du virus Ebola. Les outils dont bénéficient les participants à cette formation amèneront les volontaires à s'armer...
(Gabon Actu 01/10/14)
Libreville, Gabon (Gabonactu.com) – Louis Gaston Mayila, avocat, homme politique de renom plusieurs fois ministre, englué dans une sordide affaire de fausse monnaie risque la réclusion criminelle à perpétuité, selon le procureur de la République, Sidonie Flore Ouwé qui a placé cet ancien haut dignitaire de la République sous mandat de dépôt. Me Mayila est poursuivi pour des faits relatifs à l’exposition des billets de banques contrefaits, la non dénonciation d’une infraction qualifiée comme un crime et d’une autre infraction qualifiée comme délit, des crimes prévus et punis par les articles 105 et 170 de code pénal gabonais. « Il a été placé sous mandat de dépôt en qualité d'auteur présumé des faits ci dessus dénoncés au même titre que...
(Gabon Review 01/10/14)
A l’issue de son assemblée générale du 29 septembre dernier à Libreville, la Convention nationale des syndicats de l’Education nationale (Conasysed) a initié un mouvement d’humeur jusqu’à nouvel ordre. Alors que la rentrée des classes n’est toujours pas effective sur l’ensemble du pays, la Convention nationale des syndicats du secteur de l’éducation nationale (Conasysed) a décidé de décréter une grève générale illimitée. Réunis en assemblée générale le 29 septembre dernier à Libreville, les enseignants fédérés au sein de ce syndicat reprochent au gouvernement de ne pas respecter et appliquer les engagements pris lors des précédentes négociations de décembre 2013. Selon le délégué administratif de la Conasysed, cette grève a pour but d’«obtenir du gouvernement la construction de 400 salles de...
(Gabon Actu 01/10/14)
Libreville, Gabon (Gabonactu.com) – Les cours n’ont quasiment pas repris dans les établissements scolaires publics du primaire au secondaire, selon un constat de la Télévision nationale qui a plutôt parlé de la « rentrée des grèves » en lieu et place de la rentrée scolaire organisée le 29 septembre dernier par le gouvernement. Les élèves motivés dès le premier jour des classes ont automatiquement perdu l’enthousiasme, les enseignants ayant choisi de ne pas venir dans les salles de classe pour dispenser les cours. Beaucoup d’élèves ont résolu de rester à la maison pour ne pas risquer leur vie dans les rues pour rien. Les parents d’élèves sont aussi inquiets de constater que leurs enfants servent de bouc-émissaire ou de monnaie...
(Gabon Review 01/10/14)
La direction générale de l’opérateur de téléphonie a 10 jours pour satisfaire aux exigences de ses agents avant que ces derniers ne déclenchent un mouvement d’humeur. Les agents de Gabon Télécom, fédérés au sein du Syndicat national des télécommunications (Synatel), ont déposé, le 29 septembre dernier, un préavis de grève de 10 jours. Motif ? L’indifférence des dirigeants face aux revendications des salariés. «Cela fait plus de 7 mois que nous avons déposé un cahier de revendications sur la table du directeur général et jusqu’à présent c’est l’indifférence totale. Nous disons que la ligne rouge est franchie et nous ne pouvons plus continuer à supporter cette situation. Vous savez que Gabon Télécom est sous le joug de Maroc Télécom qui...
(Gabon Review 01/10/14)
L’indice annuel 2014 sur la gouvernance en Afrique, publié le 29 septembre 2014, classe le Gabon à la 27e place sur 52 États avec un score légèrement inférieur à la moyenne du continent (51,5), mais supérieur à celui de la sous-région d’Afrique centrale (41,4). Le Gabon n’a pas progressé dans le 8eme indice annuel de la gouvernance en Afrique. Sur la base des notes enregistrées dans des domaines tels que la sécurité et l’État de droit, la participation et les droits de l’homme, le développement économique durable ou le développement humain, il a totalisé 51 points soit une chute de 1,8 par rapport à 2013 où il avait engrangé 52,8. Cette régression, qui n’a pas été sans incident sur sa...
(Gabon Eco 01/10/14)
Sur 52 pays africains évalués par la Fondation Mo Ibrahim sur l'indice annuel pour la gouvernance, le Gabon occupe la 27e place avec une moyenne globale de 51,0 sur les quatre catégories prises en compte par l’institution pour l'année 2014. La Fondation Mo Ibrahim a rendu public lundi 29 septembre 2014 l’Indice Mo Ibrahim de la gouvernance en Afrique (IIAG) édition 2014. Sur 52 pays africains évalués par la Fondation Mo Ibrahim, le Gabon occupe le 27e sur le plan continental avec une moyenne générale de 51,0 sur les quatre catégories prises en compte par la Fondation Mo Ibrahim pour l’année 2014. Sur le plan de la sécurité et l'état de droit, le Gabon se positionne à la 19e place...
(Gabon Eco 01/10/14)
Devant la recrudescence des accidents de la route ces dernières semaines et face au début des cours sur l'ensemble du territoire, le ministère des Transports à travers la direction générale de la sécurité routière a appelé les automobilistes à la prudence et à la responsabilité afin de prévenir d'éventuels accidents de la route. Prévenir les accidents de la route en ce début d'année scolaire et inviter tous les automobilistes à la prudence et à la responsabilité était le but du discours télévisé du dimanche 28 septembre 2014 prononcé par Jean Dzimeze Mba, directeur général de la sécurité routière. En ce début d'année scolaire, il est apparu plus que nécessaire pour lui d'attirer l'attention de l'opinion sur la recrudescence des accidents...
(Xinhua 30/09/14)
LIBREVILLE (Xihua) -- La Convention nationale des syndicats du secteur de l'éducation (CONASYSED) du Gabon, principal syndicat de l'éducation nationale, ont décidé lundi, jour de la rentrée scolaire, d'entamer une grève générale illimitée. Les enseignants membres reprochent, au cours d'une assemblée générale, au gouvernement de ne pas respecter et appliquer les engagements pris lors des précédentes négociations de décembre 2013. "Nous ne volons pas de l'argent, mais nos postes budgétaires que les engagements soient respectés", a déclaré Louis Patrick Mombo, modérateur de la CONASYSED. Près de 2.000 enseignants du prés-primaires recensés dernièrement par leur tutelle sont en poste depuis 15 ans et sans salaire. Ils ne perçoivent que 80.000 FCFA (environ 160 USD)...

Pages

(Agence d'information d'afrique centrale 12/09/13)
La Communauté économique et monétaire des États d’Afrique centrale (Cémac) examinant actuellement la mise en place d’un fonds pour l’emploi des jeunes dans la sous-région, le ministre gabonais des Affaires étrangères, Emmanuel Jose Ngonde, qui a été reçu en audience à Malabo, le 11 septembre, par le président équato-guinéen, Teodoro Obiang Nguema Mbasogo, a indiqué qu’il était venu le rencontrer pour avoir des « orientations sur la nécessité de créer ce fonds »Le ministre gabonais des Affaires étrangères a également rencontré son homologue équato-guinéen, Agapito Mba Mokuy, avec lequel il a échangé sur différents sujets, notamment la libre circulation des personnes et des biens dans l’espace Cémac à partir du 1er janvier 2014 ; l’appui à la candidature de l’ambassadeur...
(Gabon Review 12/09/13)
Dans son dernier rapport global sur la compétitivité, 2013-2014, le Forum économique mondial (FEM) classe le Gabon à 112e position sur les 148 pays du monde étudiés et au 13e rang sur 41 pays du continent africain. Le pays du pétrole et du manganèse a chuté de 13 places par rapport à l’édition précédente.Pour sa deuxième année consécutive au sein du groupe des grands investisseurs internationaux notés et évalués par le World Economic Forum pour leur compétitivité, le Gabon, noté sur plusieurs critères, n’a pas réussi sa progression, de même il n’a pas géré son rang de l’année dernière. D’après le rapport global sur la compétitivité 2013-2014, dévoilé le 4 septembre 2013, le Gabon se positionne à 112e place mondiale...
(Gabon Review 12/09/13)
Le Secrétaire général de la Communauté économique des Etats de l’Afrique Centrale (CEEAC), Ahmad Allam-Mi, et les membres de la Mission d’évaluation du Projet d’aménagement de la route Ndendé-Doussala-Dolisie et de facilitation des transports sur le corridor Libreville-Pointe-Noire-Brazzaville ont récemment échangé en vue de voir quelles sont les modalités de mise en œuvre de ce projet.La construction des infrastructures routières permettant de relier les capitales et autres localités des différents pays membres de la CEEAC constitue l’une des priorités assignées par les Chefs d’Etat et de Gouvernements à cette Institution. Un projet qui découle du vaste programme de développement des infrastructures adopté par le Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique (Nepad) et qui vise, entre autres, le désenclavement des...
(Sidwaya 12/09/13)
A l’occasion de lancement du rapport sur l’état de l’agriculture en Afrique qui a eu lieu à Maputo au Mozambique le 4 septembre 2013, le reporter de Sidwaya, s’est entretenu avec un des rédacteurs du rapport, Dr Aboubacar Diaby. En tant qu’ expert en suivi-évaluation, le Dr Diaby revient sur les critères qui ont été pris en compte dans le rapport. Il explique également pourquoi on peut sentir un écart entre les chiffres fournis par les structures et la réalité observée sur le terrain. Sidwaya (S.) : Vous êtes l’un des coordinateurs du rapport sur l’état de l’agriculture en Afrique. Dites-nous quels sont les critères qui ont été pris en compte ?Aboubacar Diaby (AD) : Notre objectif était de faire...
(Xinhua 12/09/13)
ADDIS ABEBA, (Xinhua) -- L'Union africaine (UA), la Commission économique des Nations Unies pour l'Afrique (UNECA), la Banque africaine de développement (BAD) et l'Organisation internationale du travail (OIT) vont signé une déclaration d'intention le 12 septembre en faveur de l'emploi des jeunes africains à l'initiative conjointe. Selon un communiqué de l'UA, la Commission de l'UA, l'UNEAC, la BAD et l'OIT ont lancé l'Initiative conjoite pour l'emploi des jeunes africains (JYEIA) dans l'objectif de désamorcer la crise de l'emploi des jeunes dans la plupart des pays africains. Cette initiative répond à l'appel des chefs d'Etat africains et de gouvernement lancé lors du sommet de Malabo tenu en juillet 2011 pour s'attaquer plus résolumentau au chômage des jeunes en Afrique et fait...
(Sidwaya 11/09/13)
L’alliance pour la révolution verte en Afrique(AGRA) a organisé du 4 au 7 septembre à Maputo, un forum sur l’avenir de l’agriculture africaine. Les participants ont au cours de leurs travaux, analysé la situation de l’agriculture africaine, dix ans après la Déclaration de Maputo. Des solutions ont également été proposées pour une véritable révolution verte sur le continent au cours des dix prochaines années.« La révolution n’est pas une utopie. Avec un peu de volonté politique nous pouvons mettre fin à la faim et à la malnutrition en Afrique. Et les résultats obtenus dans certains pays nous réconfortent dans l’idée qu’une ère nouvelle s’annonce pour l’agriculture africaine ». Ainsi s’est exprimé la présidente de l’Alliance pour la révolution verte en...
(Gabon Eco 11/09/13)
Dans un entretien accordé à Gabon Télévision, le directeur général du Budget, Yves Fernand Manfoumbi a annoncé sa décision de dégraisser les dépenses de l’Etat en prenant une série de mesures visant à mettre fin à ce qu’il considère comme du gaspillage de l’argent du contribuable. Yves Fernand Manfoumbi, directeur général du Budget a annoncé la décision de l’Etat gabonais, de faire le ménage dans la liste de ses charges en éliminant toutes les dépenses jugées superflues. Parmi les premiers portefeuilles visés, celui des missions des fonctionnaires gabonais à l’étranger. « Le Gabon sera dorénavant représenté par les chefs des missions économiques de ses ambassades. Ce sera une utilisation efficace et dynamique de ces fonctionnaires en poste dans nos missions...
(Gabon Review 11/09/13)
C’est un phénomène qui semblait échapper au contrôle des responsables du ministère du Budget depuis de nombreuses années : la dépense abusive et souvent sans véritable fondement des ressources publiques liée au payement des frais de mission des agents de l’administration.Dans un entretien récemment accordée à Gabon Télévision, le directeur général du Budget a dit sa volonté de mettre fin à ce phénomène afin de réduire le poste de dépense et mieux gérer le budget du pays.Alors qu’il utilise lui-même des jets privés pour nombreuses de ses missions à l’intérieur du pays ou en Afrique centrale, ainsi qu’on l’a vu à la télévision pour sa tournée internationale dans le cadre de la Forum des hauts fonctionnaires du Budget des Etats...
(Gabon Eco 11/09/13)
Les experts de l'Union Africaine de Radiodiffusion (UAR), l’Arab States Broadcasting Union (ASBU), l’Union Africaine des Télécommunications (UAT) et l’Union Internationale des Télécommunications (UIT) ont organisé un séminaire à Alger (Algérie)du 9 au 10 septembre.La rencontre portait sur l'importance de la mise en place de la télévision et de la radio numériques terrestres en Afrique.Le séminaire qui s'est tenu sur deux jours en Algérie, avait pour thème principal « Pour un passage harmonieux et réussi vers la Télévision et la Radio Numériques Terrestres (TNT et RNT) ». Un moment d'échanges et de débats sur la transition du système analogique vers le numérique en Afrique. Ces assises qui se sont déroulées sous formes d'ateliers avec pour sous-thèmes, "le passage au numérique...
(Afrique 7 10/09/13)
Selon un rapport récent de l’Agence de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep), les télécommunications, portées par les téléphonies mobiles, sont le secteur le plus dynamique de l’économie gabonaise. En effet, de 2009 à 2012, la téléphonie mobile a enregistré près de trois millions d’abonnés au Gabon. Elle a également généré un chiffre d’affaires d’environ 780 milliards de dollars. Ces résultats confortent la volonté manifeste des autorités gabonaises d’accéder, à l’horizon 2016, à l’économie numérique. Selon une source officielle, en portant leur choix sur le développement des télécoms, lesdites autorités en ont fait un élément moteur dans l’économie nationale gabonaise de demain, en dehors du pétrole et des mines. D’ailleurs, le rapport de l’Arcep montre bien qu’aujourd’hui, des...
(Gabon Review 10/09/13)
En 2010, les autorités gabonaises ont manifesté leur volonté de réduire à minima la fracture numérique dans le pays avec, en prime, l’ambition d’accéder à l’économie numérique à l’horizon 2016. Un pari osé qui semble déjà porter ses fruits selon un récent rapport de l’Agence de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep). En effet, la publication du régulateur dévoile que les télécommunications, portées par la téléphonie mobile, sont devenues le secteur, hors pétrole et mines, le plus dynamique de l’économie gabonaise. «En quatre ans (2009-2012), la téléphonie mobile qui a enregistré près de trois millions d’abonnés a généré un chiffre d’affaires de 780 milliards francs CFA», souligne le rapport. Quatre opérateurs se partagent ce marché en plein boum...
(Gabon Review 10/09/13)
Libreville abrite du 10 au 11 septembre, un atelier de formation sur les meilleures pratiques de la mise en œuvre des points d’échanges Internet au Gabon. Organisée par le ministère de l’Economie numérique, cette rencontre s’inscrit dans la première phase du Projet du système africain d’échange Internet (AXIS). «L’objectif de cet atelier étant l’examen des modalités de mise en œuvre d’un point d’échange internet et celui de sensibiliser les acteurs principaux aux fins d’obtenir un consensus sur l’importance et la nécessité de l’établissement des IXP», ont expliqué les organisateurs à 24 heures de cet atelier. 48 heures durant, les participants vont ainsi plancher sur l’introduction au peering et à l’interconnexion, l’introduction aux points d’échanges Internet (IXP), la stratégie opérationnelle de...
(Gabon Review 10/09/13)
A en croire le site Internet de l’entreprise Sinohydro, le barrage hydroélectrique du Grand Poubara, situé sur le fleuve Ogooué au Gabon, est entré en production depuis le 5 septembre dernier.Selon Sinohydro, «quatre turbines hydroélectriques de 160 MW de la centrale hydroélectrique du Grand Poubara, en République Gabonaise, sont maintenant opérationnelles», peut-on lire sur le portail de l’entreprise chinoise. «Le projet du Grand Poubara est construit en deux phases, avec l’activation des quatre turbines cette semaine marquant l’achèvement de la seconde», poursuit la société. Il s’agit-là de la concrétisation d’un projet qui aura longtemps cristallisé les attentes. En effet, le chantier aura été énorme car il s’agissait de construire un ouvrage de type mixte de 37 mètres de haut, doté...
(Gabonews 10/09/13)
Aujourd'hui, l'Alliance pour une révolution verte en Afrique (AGRA), lance son premier rapport sur l'état de l'agriculture en Afrique. Le rapport détaillé trace le parcours du développement agricole en Afrique, dix ans après la déclaration de Maputo.Une nouvelle publication qui met en évidence les domaines critiques nécessitant interventions et investissements. Le Rapport sur l'état de l'agriculture en Afrique examine en profondeur la chaîne de valeur des cultures vivrières - de la salle de classe, au champ et puis au marché - dans 16 pays de par le continent. Le rapport fait le recueil de données et d’analyses provenant de plus de 15 organisations nationales et internationales, notamment les ministères de l'agriculture, la Banque mondiale, l'Organisation pour l'alimentation et l'agriculture et...
(Aujourd'hui le Maroc 10/09/13)
Le 2ème séminaire régional sur la gestion portuaire qui se déroule du 9 septembre au 4 octobre réunit le Japon, le Maroc ainsi que d’autres pays africains afin de former une centaine de cadres africains à la gestion portuaire. Le Maroc et le Japon ainsi que d’autres autres pays africains ont unis leurs efforts pour organiser le séminaire régional sur la gestion portuaire. Tenu du 9 septembre au 4 octobre à l’institut de formation portuaire et chapeauté par l’Agence nationale des ports (ANP) en collaboration avec l’Agence japonaise de coopération internationale (JICA) et l’Agence marocaine de coopération internationale (AMCI), ce deuxième séminaire régional est organisé au bénéfice de 20 cadres responsables dans des administrations, des entreprises publiques et privées du...
(Gabon Review 09/09/13)
La transformation en lieu futuriste de l’ancien port de Libreville, le Port-Môle, devrait incessamment démarrer. D’un coût de 58,8 milliards de francs CFA, la première partie du projet consiste à gagner 340 000 m² de surface sur les eaux du komo ; une prouesse confiée à une entreprise chinoise qui a déjà réalisé l’aéroport sur l’eau de Macao. Annoncé le 10 octobre 2012 par Henri Ohayon, alors Directeur général de l’Agence nationale des grands travaux (ANGT), le projet de marina autour du Port-Môle de Libreville va démarrer. Les automobilistes habitués de cette zone du front de mer constatent déjà la construction d’une palissade de chantier et le dépôt de quelques containers sur le petit débarcadère de pêche artisanale en face...
(L'Union 09/09/13)
Selon la Commission économique du bétail, de la viande et des ressources halieutiques (Cebevirha), organisme spécialisé de la Cémac, les importations gabonaises de viande ont représenté près de 117 000 tonnes en 2011 et 128 000 tonnes en 2012. La Cebevirha estime qu'à l'horizon 2015, les ménages gabonais devraient décaisser 150 milliards de francs pour importer des produits d'origine animale à mettre dans leurs assiettes. C'est dire que la dépendance est d'autant plus préoccupante que la production nationale n'a représenté que 1% du PIB en 2008. Depuis, la situation n'a pas changé. Bien au contraire, la production gabonaise de viande a reculé, à cause du retrait du secteur d'un nombre important de petits producteurs locaux, souvent des fonctionnaires à la...
(Gabon Review 09/09/13)
Les travaux de la Grande Commission mixte de Coopération Gabon-Maroc se sont achevés le 5 Septembre 2013 à Marrakech, en présence des ministres des Affaires Etrangères des deux pays. A la clé plusieurs accords dont l’un portant sur la suppression des visa pour les passeports ordinaires. Entamées le lundi 2 septembre 2013 au Maroc, les assises de la 6e Grande commission mixte de coopération entre le Gabon et le Maroc, ont permis aux experts et techniciens d’examiner de nombreux domaines de la coopération. Les discussions et échanges ont portés sur l’économie, le commerce, les douanes, de l’industrie, des PME/PMI, de l’agriculture, de l’énergie, des mines, de l’eau, de l’environnement, l’habitat, les télécommunications et technologies de l’information, la coopération Culturelle, technique...
(Agence d'information d'afrique centrale 09/09/13)
Le Fonds monétaire international (FMI) prévient en même temps qu’une détérioration de la conjoncture économique mondiale pourrait rapidement provoquer un repris de la croissance en Afrique subsaharienne et l’amputer d’environ 1% par an. Une étude récente réalisée par les experts du FMI a révélé que l’économie de la plupart des pays africains à faible revenu continue à croître. En même temps, cette étude note que la sécheresse qui sévit dans un grand nombre des pays du Sahel, associé à l’instabilité politique au Mali et en Guinée Bissau ont sapé l’activité économique dans cette partie du continent africain. Les experts du FMI soutiennent que la situation économique pour beaucoup de pays à revenu intermédiaire, comme l’Afrique du Sud, est étroitement liée...
(L'Union 09/09/13)
Olam Gabon ambitionne de devenir le premier producteur africain de l’huile de palme d’ici 2017. Situé près de Kango, le site emploie aujourd’hui 862 Gabonais et près de 5 079 hectares ont été plantés sur un objectif final de 6 500 hectares. Programme d’actions sociales, construction de 500 logements sociaux débuté en 2013, respect de l'environnement...Trois ans après cet accord, la joint-venture signée en 2010 entre l'État et la filiale gabonaise de la singapourienne Olam, le projet Olam Palm Oil fait son chemin. Les 6500 hectares cultivés par Olam sur le site d’Awala et ailleurs au Gabon vont lui permettre de devenir d’ici à l’an 2017 le premier producteur de l’huile de palme en Afrique. « Nous allons produire l’huile...

Pages