Gabon | Africatime
Vendredi 24 Février 2017

Gabon

(Infos Gabon 22/02/17)
Pour tout projet qui se veut pérenne, la gouvernance moderne reste un outil stratégique de premier plan. D’où la mise en place de CNSS Immo, Société civile immobilière(SCI), depuis le 26 novembre 2013, pour être au centre et porter la nouvelle vision bâtie sur la méthode LASSEGUE. Levée d’un coin de voile sur les acteurs et leurs missions. Après plusieurs années de léthargie, si le volet immobilier de la Caisse nationale de sécurité sociale commence à donner des signaux d’un frétillement de dynamisme et de reprise, ce regain de forme est à mettre au compte de la Direction générale actuelle et surtout à la mise en place de sa vision estampillée « CNSS New age ». Cette vision est essentiellement...
(Infos Gabon 22/02/17)
Le dialogue national est une affaire de tout le monde. Le ministre d’Etat, Francis Nkéa a affirmé que ces assises voulues par le président Ali Bongo Ondimba se feront avec toutes composantes de la nation. Dans le cadre du dialogue politique en préparation, le ministre d’Etat, ministre des Relations avec les institutions constitutionnelles, chargé du Dialogue politique était ce mardi face à la presse. Francis Nkéa a saisi cette tribune pour recadrer les choses et rassurer ceux des Gabonais qui s’inquiètent de ce que ces pourparlers se tiendront sans eux. Dans un style franc et direct, il a tenu à préciser que ce grand moment de l’histoire de la nation se voudra «inclusif» comme l’a voulu au départ le président...
(Agence Ecofin 22/02/17)
En raison de la conjoncture économique que subit le Gabon, au même titre que les autres pays de la Cemac, le gouvernement a sollicité l’assistance du Fonds monétaire international (FMI) pour l’accompagner dans son Plan de relance économique. C’est tout l’intérêt de la séance de travail que vient d’avoir le ministre des Mines, Christian Magnagna, et une délégation du FMI, autour de leurs experts respectifs. Cela, au regard du rôle que le secteur minier devrait jouer dans la relance de l’économie nationale. M. Magnagna a indiqué à cette occasion que, depuis la fermeture de la Compagnie des mines d’uranium de Franceville (Comuf) à la fin des années 1990, l’activité minière au Gabon se concentre à présent sur deux ressources minérales...
(Agence Gabonaise de Presse 22/02/17)
Les agents de l’antenne provinciale de l’Office central de lutte anti drogues (OCLAD), ont interpellés, vendredi dernier, Ambroise Mballa, de nationalité camerounaise en possession d’une cargaison de plus de 10 ballots de chanvre indien fragmentés en des milliers de bottes dudit produit. Selon les enquêteurs, Ambroise Mballa, âgé de 51 ans, taximan reconnu et vivant au quartier beau séjour (Nyali), dans le 5ème arrondissement de Libreville, faisait dans la vente illégale à haute échelle du cannabis. L’indélicat, qui vit au Gabon depuis les années 1994, a été victime d’un guet-à-pan tendu par les agents de l’unité spécialisée des Forces de police nationale. Un indic sera sollicité pour que sieur Mballa lui livre une cinquantaine de bottes de chanvre indien, à...
(Infos Gabon 22/02/17)
Au Gabon, 807 agents seront bientôt suspendus de solde. Le gouvernement affirme que ces personnels du secteur de l’Education nationale en grève ne percevront pas cette fin de mois leurs salaires. 807 agents de l’Etat relevant du secteur de l’Education nationale verront leur solde suspendue dès cette fin de mois. L’annonce est d’Alain-Claude Bilie By Nze qui a animé sa traditionnelle conférence de presse hebdomadaire. Face à la presse, le ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement est revenu à l’occasion sur la grève qui paralyse depuis plusieurs mois déjà le secteur de l’éducation. Les syndicats d’enseignants réclament du gouvernement le versement des primes, le paiement des vacations et de meilleures conditions de travail. «A la demande du ministre...
(Agence Gabonaise de Presse 22/02/17)
Les agents du Conseil économique et social (CES) observent depuis ce lundi un mouvement de grève pour revendiquer 7 mois d’arriérés de salaires et primes. Le Président du Conseil économique et social (CES), Georgette Koko n’est pas parvenue à désamorcer la menace de grève des agents de l’institution. Ce lundi matin, ils ont mis à exécution leur projet, en fermant notamment l’accès principal aux usagers, paralysant ainsi le fonctionnement des activités. Les grévistes, dont des fonctionnaires et des agents contractuels du CES revendiquent 7 mois d’arriérés de salaires et primes. Ce mouvement se tient alors que le président Georgette Koko s’active avec les membres du bureau du conseil, à l’organisation de l’ouverture, ce mardi 21 février, de la première session...
(Infos Gabon 22/02/17)
Le secteur minier gabonais reçoit un second souffle. Il s’agit du soutien apporté par le Fonds monétaire international (FMI) qui permettra de relancer ce pan de l’économie nationale tombé en hibernation depuis quelques années. Le secteur minier gabonais pourra rebondir dans les prochaines années. Dans le cadre de son Plan de relance économique (PRE), le gouvernement gabonais vient de solliciter l’assistance du Fonds monétaire international (FMI) pour l’aider à sortir ce secteur de son hibernation actuelle. Il est question pour l’institution de Bretton Woods d’accompagner le Gabon dans la maîtrise du mécanisme de production et les efforts pouvant être fournis. Le Gabon devra donc mettre à la disposition de son partenaire d’amples informations pouvant faciliter le travail des experts. Christian...
(Agence Gabonaise de Presse 22/02/17)
Les agents de l’Office central de lutte anti drogues (Oclad), ont interpelé, vendredi dernier au quartier Delta postal, précisément au domicile de Touré Bassi, un ivoirien de 45 ans, en possession de l’héroïne dont la valeur est estimée à plus de 12 millions de F Cfa. Interpellés par les agents de l’Office central de lutte anti drogues (OCLAD), Touré Bassi, de nationalité ivoirienne et Massi Koudougou, 40 ans, de nationalité burkinabé, avaient en leur possession, 105 conditionnements de cocaïne, soit 41 conditionnements retrouvés dans les poches de Touré Bassi et 64 autres minutieusement dissimulés à bord de son taxi le jour de l’interpellation pour détention illégale et vente d’héroïne. Après un interrogatoire mené avec professionnalisme par les agents de l’Oclad,...
(Agence Ecofin 22/02/17)
(Agence Ecofin) - Au cours du Sommet des chefs d’Etat et de gouvernement de la zone Cemac qui s’est tenu en Guinée équatoriale le 17 février, Rafael Ntung Nsué, le président de la Commission de surveillance du marché financier de l’Afrique centrale (Cosumaf), a encore décrié la coexistence de deux marchés financiers dans la sous-région. Au cours du raout, le président de la Cosumaf a, une fois de plus, indiqué que la situation du marché financier régional est caractérisée par une faiblesse consécutive à cette coexistence. « Pour juguler cette faiblesse, il a proposé la fusion des deux marchés et l’adoption par les Etats des mesures d’accompagnement, à l’instar de l’introduction en bourse d’un nombre fixe d’entreprises publiques », indique...
(Agence Gabonaise de Presse 22/02/17)
Les élèves de certains établissements scolaires des capitales provinciales de l’Ogooué maritime, du Moyen-Ogooué et du Woleu-Ntem, ont envahi les rues, lundi, pour revendiquer, entre autres, la reprise des cours, le paiement de la bourse scolaire et aussi des meilleures conditions d’apprentissage, selon des images diffusées dans les réseaux sociaux. A Port-Gentil, capitale économique du pays, ce sont les élèves du lycée public Avaro, en uniforme scolaire, qui sont sortis en masse. Ils marchaient, en direction du carrefour Léon Mba en chantant l’hymne national : la concorde. La police est intervenue en tirant des gaz lacrymogènes sur la foule qui s’est rapidement dispersée. Une vidéo de 2 minutes postées sur Facebook montre des élèves qui ont chuté dans la panique...
(AFP 21/02/17)
Les autorités du Gabon, où l'enseignement public primaire et secondaire tourne au ralenti depuis des mois, a annoncé mardi des sanctions contre les enseignants grévistes, au lendemain de marches de lycéens, suscitées selon le gouvernement par les professeurs et dispersées par la police. "Le gouvernement a dû prendre les mesures disciplinaires qui s’imposent. Ainsi, annonce-t-il la +coupure+ (suspension, ndlr) de solde de 807 enseignants du primaire et du secondaire", a déclaré le porte-parole du gouvernement Alain-Claude Bilie-By-Nzé lors d'une conférence de presse. Parmi ces enseignants sanctionnés...
(AFP 21/02/17)
L'Afrique centrale a fait un petit pas vers la libre-circulation des personnes, un enjeu majeur sur tout le continent et dans cette sous-région en crise surveillée de près par le FMI, avec l'accord de principe du Gabon et de la Guinée-Equatoriale. Les deux présidents, Ali Bongo (Gabon) et Teodoro Obiang (Guinée équatoriale), se sont engagés à "appliquer la libre-circulation intégrale au bénéfice de tous les ressortissants de la Ccommunauté économique et monétaire de l'Afrique centrale (Cémac)", selon le communiqué d'un récent sommet en Guinée équatoriale reçu lundi par l'AFP. Cette mesure devrait profiter aux ressortissants des quatre autres pays de la Cémac (Cameroun, Centrafrique, Congo, Tchad)...
(AFP 21/02/17)
Les forces de l'ordre sont intervenues lundi au Gabon pour disperser des manifestations de lycéens demandant dans plusieurs villes du pays de meilleures conditions d'études, ont indiqué des sources syndicales et des médias. Des lycéens ont manifesté à Libreville, dans la capitale économique Port-Gentil, et à Lambaréné (centre), a indiqué à l'AFP un porte-parole de la confédération syndicale Dynamique unitaire. Leur "marche pacifique" voulait demander aux autorités le paiement des bourses, et de faciliter le retour des enseignants en grève dans les salles de classe, selon le site GabonReview. Les marches ont été stoppées par endroits par les forces de l'ordre qui ont parfois utilisé des gaz lacrymogènes, a ajouté le site d'information. "Manifestations pacifiques de jeunes lycéens réprimés dans...
(Le Temps.ch 21/02/17)
En seulement dix ans, la population d’éléphants de forêt du parc de Minkebe, l’un de leurs derniers refuges, a chuté de près de 80%. Comme partout en Afrique, l’appétit pour l’ivoire ne semble pas se tarir Plus trapu que son cousin de savane, l’éléphant de forêt occupe une place essentielle dans la biodiversité: en consommant des fruits, il en prédigère les graines, et les rejette dans ses excréments, favorisant ainsi leur germination et leur dissémination. Les effectifs exacts de ce pachyderme qui réside dans les forêts d’Afrique centrale ont longtemps été méconnus, son habitat compliquant les recensements. Mais une étude publiée en 2013 suggérait déjà que ses populations s’étaient fortement réduites, passant de 500 000 individus en 1993 à moins de...
(Gabon Review 21/02/17)
Quatre raisons essentielles permettent d’expliquer la recrudescence du phénomène d’inondation à Libreville. Selon le ministre des Infrastructures, des Travaux publics et de l’Aménagement du territoire, il s’agit de la forte pluviométrie ; le vieillissement des ouvrages d’évacuation d’eau, l’incivisme des populations et l’accentuation de ces inondations. A la faveur d’un point presse organisé le 20 février 2017, à son cabinet, sis à l’avenue du Colonel Parant, le ministre des Infrastructures, des Travaux publics et de l’Aménagement du territoire, Jean Pierre Oyiba, a marqué sa consternation, face à l’ampleur des dégâts causés par l’inondation survenue à Libreville, à la suite d’une forte pluie dans la nuit du 17 au 18 février. Pour le ministre des Infrastructures, cette situation qui n’est pas...
(Jeune Afrique 21/02/17)
Jean Bernard Boumah, patron du groupe Ceca Gadis, spécialisé dans la grande distribution, et Alain Ba Oumar, patron du premier fournisseur de services internet au Gabon, sont tous deux candidats à la présidence de la confédération patronale gabonaise (CPG). L'élection aura lieu vendredi. Qui de Jean Bernard Boumah ou d’Alain Ba Oumar sera élu à la tête du patronat gabonais le 24 février prochain ? Les deux hommes sont en campagne électorale pour la première élection ouverte et démocratique de l’histoire de la confédération patronale gabonaise (CPG), un regroupement patronal comptant 300 entreprises, qui génèrent près de 80 % du PIB national et emploient 90 % des salariés du privé dans le pays. Le plus expérimenté est sans doute Boumah,...
(Afrique sur 7 21/02/17)
Des manifestations d’élèves ont éclaté dans plusieurs villes africaines, dont Conakry (Guinée) et Libreville (Gabon). La particularité de ces manifestations, c’est qu’elles ont toutes été émaillées de violences, ayant entrainé mort d’hommes et plusieurs blessés. L’éducation en crise, des élèves africains manifestent Le système éducatif africain est-il dans la tourmente ? Tout porte à le croire, eu égard aux nombreuses manifestations violentes d’élèves et étudiants observées çà et là. En effet, ce lundi 21 février, Conakry, la capitale guinéenne était particulièrement survoltée du fait de la descente d’une horde d’élèves dans la rue, réclamant la reprise des cours dans les établissements fermés à cause de la grève des enseignants. Aussi, de violents heurts ont éclaté entre la police guinéenne et...
(MondAfrique 21/02/17)
 
00:00
Lors de l’élection présidentielle entachée de fraude qui a reconduit Ali Bongo fin août 2016, les observateurs de l’Union européenne dépêchés sur place avaient fait état de nombreuses irrégularités. Les délégués de Bruxelles avaient subi des pressions dénoncées dans le rapport final de la mission d’observation. Des critiques étayées par des éléments concrets qui avaient beaucoup nui à l’image déjà ternie du président Ali Bongo. Nouveau tâcle européen Or début janvier, les députés européens ont enfoncé le clou. Sept groupes parlementaires ont rédigé des résolutions critiquant sévèrement le pouvoir gabonais . Les parlementaires ont finalement résumé l’essentiel de leurs remarques dans une seule et même résolution. Adoptée à 553 votes pour, 66 contre et 20 abstentions celle-ci rappelle que «...
(La Tribune 21/02/17)
Nouvellement élu à la tête de la commission de la communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale, le gabonais Daniel Ona Ondo qui remplace le congolais Pierre Moussa aura pour mission de réorganiser la libre circulation dans la zone. Il aura aussi à cœurs de faire aboutir les discussions entre l'Union européenne et l'Afrique centrale. Les missions du nouveau président de la commission de la communauté économique et monétaire des Etats de l'Afrique centrale (CEMAC), Daniel Ona Ondo sont bien connues. A en croire l'actuel premier gabonais Emmanuel Isso Ngondet, il devra travailler sur l'intégration régionale. Selon lui, Daniel Ona Ondo aura pour mission de faire aboutir les projets en cours pour le renforcement de l'intégration sous-régionale qui ont de...
(Gabon Review 21/02/17)
Présageant que le dialogue politique à venir prendra plus de temps que prévu et qu’il aboutira à des réformes politiques profondes, le parti de Me Séraphin Ndaot Rembogo exhorte le gouvernement à reporter la date des élections législatives. Au passage, le PDS a égratigné le Parlement européen en raison du vote de sa résolution sur la crise de l’Etat de droit au Gabon. Les législatives ne sauraient avoir lieu au mois de juillet prochain, comme annoncé par le gouvernement. Ces élections devraient être reportées pour se tenir des mois après le dialogue politique à venir. C’est en tout cas l’exhortation faite au ministère de l’Intérieur par le Parti pour le développement et la solidarité sociale (PDS), le weekend écoulé, à...

Pages

(Le Temps.ch 21/02/17)
En seulement dix ans, la population d’éléphants de forêt du parc de Minkebe, l’un de leurs derniers refuges, a chuté de près de 80%. Comme partout en Afrique, l’appétit pour l’ivoire ne semble pas se tarir Plus trapu que son cousin de savane, l’éléphant de forêt occupe une place essentielle dans la biodiversité: en consommant des fruits, il en prédigère les graines, et les rejette dans ses excréments, favorisant ainsi leur germination et leur dissémination. Les effectifs exacts de ce pachyderme qui réside dans les forêts d’Afrique centrale ont longtemps été méconnus, son habitat compliquant les recensements. Mais une étude publiée en 2013 suggérait déjà que ses populations s’étaient fortement réduites, passant de 500 000 individus en 1993 à moins de...
(Gabon Review 21/02/17)
Quatre raisons essentielles permettent d’expliquer la recrudescence du phénomène d’inondation à Libreville. Selon le ministre des Infrastructures, des Travaux publics et de l’Aménagement du territoire, il s’agit de la forte pluviométrie ; le vieillissement des ouvrages d’évacuation d’eau, l’incivisme des populations et l’accentuation de ces inondations. A la faveur d’un point presse organisé le 20 février 2017, à son cabinet, sis à l’avenue du Colonel Parant, le ministre des Infrastructures, des Travaux publics et de l’Aménagement du territoire, Jean Pierre Oyiba, a marqué sa consternation, face à l’ampleur des dégâts causés par l’inondation survenue à Libreville, à la suite d’une forte pluie dans la nuit du 17 au 18 février. Pour le ministre des Infrastructures, cette situation qui n’est pas...
(Jeune Afrique 21/02/17)
Jean Bernard Boumah, patron du groupe Ceca Gadis, spécialisé dans la grande distribution, et Alain Ba Oumar, patron du premier fournisseur de services internet au Gabon, sont tous deux candidats à la présidence de la confédération patronale gabonaise (CPG). L'élection aura lieu vendredi. Qui de Jean Bernard Boumah ou d’Alain Ba Oumar sera élu à la tête du patronat gabonais le 24 février prochain ? Les deux hommes sont en campagne électorale pour la première élection ouverte et démocratique de l’histoire de la confédération patronale gabonaise (CPG), un regroupement patronal comptant 300 entreprises, qui génèrent près de 80 % du PIB national et emploient 90 % des salariés du privé dans le pays. Le plus expérimenté est sans doute Boumah,...
(Afrique sur 7 21/02/17)
Des manifestations d’élèves ont éclaté dans plusieurs villes africaines, dont Conakry (Guinée) et Libreville (Gabon). La particularité de ces manifestations, c’est qu’elles ont toutes été émaillées de violences, ayant entrainé mort d’hommes et plusieurs blessés. L’éducation en crise, des élèves africains manifestent Le système éducatif africain est-il dans la tourmente ? Tout porte à le croire, eu égard aux nombreuses manifestations violentes d’élèves et étudiants observées çà et là. En effet, ce lundi 21 février, Conakry, la capitale guinéenne était particulièrement survoltée du fait de la descente d’une horde d’élèves dans la rue, réclamant la reprise des cours dans les établissements fermés à cause de la grève des enseignants. Aussi, de violents heurts ont éclaté entre la police guinéenne et...
(Agence Gabonaise de Presse 20/02/17)
La forte pluie qui s’est abattue sur Libreville et ses environs dans la nuit de vendredi 17 au samedi 18 février dernier, a occasionné de fortes inondations dans plusieurs quartiers de la capitale gabonaise tels que Dragages, Belles peintures, Plein-ciel et IAI. Plus rien ne va en cette saison pluvieuse pour les habitants des quartiers Dragages dans le 6eme arrondissement de Libreville, Belles peintures, Plein-ciel et IAI, dans le 3eme arrondissement. Les populations vivant dans ces quartiers, dits enclavés, se sont retrouvées les pieds dans l’eau, perdant au passage des eaux leurs biens. Il faut dire que les inondations dans ces parties de la capitale gabonaise ne sont pas un fait nouveau. A chaque fois qu’il pleut fortement sur Libreville...
(Gabon Actu 20/02/17)
Samedi très tôt au quartier plein ciel. Vanessa Koumba est en larmes. Sa maison est noyée. Son fils de 4 ans est introuvable. » J’ai perdu mon fils. Aidez-moi« , sanglote la jeune femme le regard tourné dans tous les sens. Revenu du travail au petit matin. Elle n’a retrouvé que des ruines. Sa maison est engloutie dans l’eau. Le chemin d’accès a disparu. Les voisins ont pris chacun son chemin. La vie humaine a quasiment disparu. L’eau a chassé tout le monde. » J’ai passé la nuit au travail. Mon fils est resté avec mon petit frère de 21 ans. Mon frère a réussi à s’échapper. Mon fils est introuvable « , témoigne Vanessa Koumba quasi inconsolable. Le quartier...
(RFI 18/02/17)
L’affaire de La Poste défraie la chronique depuis des mois au Gabon. L'entreprise aurait accumulé un déficit d'environ 100 milliards de francs CFA. Ses nombreux clients ne peuvent par exemple plus accéder à leur épargne et certains avoirs des comptes courants sont gelés. On soupçonne des malversations. Depuis le début de l'année, des cadres ou anciens cadres de l'entreprise ont été entendus et pour certains écroués. Le nom d'Alfred Mabika, son ancien PDG qui vient de publier deux livres dont un consacré à La Poste, apparaît dans ...
(Gabon Review 18/02/17)
Si le fonctionnement et les missions de certaines institutions, à l’instar du CNC, de la Cenap et de la Cour constitutionnelle devraient être revus, d’autres, tels que le Conseil national de la démocratie (CND), devraient être dissoutes ! Le dialogue politique initié par l’Exécutif va-t-il pouvoir remettre en cause l’existence même de certaines institutions ? Devant le trop-plein d’institutions sans grande emprise et sans impact sur la société, les participants à ces assises devraient analyser, dans un esprit patriotique, les missions et attributions des unes et des autres et décider, en toute indépendance, de ce qu’elles doivent devenir. Pendant longtemps, au cours des derniers mois notamment, le gouvernement n’a eu cesse d’indiquer que le Conseil national de la démocratie (CND)...
(Gabon Review 18/02/17)
«La Maison d’Alice» est une émanation de la Fondation Sylvia Bongo Ondimba (FSBO), donc d’un «bébé» de la Première dame. L’absence de son initiatrice à son inauguration il y a dix jours a été fort remarquée. La cérémonie était présidée par le ministre de la Santé. Qu’est-ce qui urgeait à ce point pour justifier cette mise en service officielle en l’absence de la promotrice ? Un symposium médical a été organisé, les 4 et 5 février derniers, à la Maison d’Alice. Il constituait l’un des points forts de la cérémonie d’inauguration de «La Maison d’Alice» (du nom de la première Gabonaise à avoir été traitée en radiothérapie à l’Insitut de Cancérologie de Libreville-Agondjé (ICL) d’un cancer du sein et qui...
(Gabon Review 16/02/17)
Lancée il y a plus d’un moins, la traque des présumés responsables de détournement de l’argent public devrait atteindre l’ancien P-DG de La Poste SA. Celui-ci prépare déjà sa défense, et compte livrer sa version des faits aux médias le 16 février à Paris, en France. Cité comme le premier responsable présumé des malversations financières au sein de La Poste SA, ayant entrainé la quasi-banqueroute de cette structure publique, Alfred Mabika-Mouyama sait qu’il a des comptes à rendre. A l’exemple de hauts cadres de l’administration publique, tels que les anciens ministres Etienne Dieudonné Ngoubou et Magloire Ngambia, aujourd’hui en détention provisoire à «Sans-Famille», l’«Opération Mamba» pourrait bien l’atteindre. Pourtant, selon La lettre du continent (n°747), l’ancien président directeur général de...
(Gabon Actu 16/02/17)
L’Organisation nationale des employés du pétrole (ONEP), a déposé mercredi à Port-Gentil, un préavis de grève auprès de la direction générale de Maurel & Prom pour revendiquer des primes suite au rachat de la compagnie par le groupe indonésien Pertamina et surtout le licenciement des personnels étrangers non en règle avec le code de travail gabonais. Le préavis expire le mardi 21 février prochain à 23h59. Passé ce délai, le syndicat le plus puissant du Gabon déclenchera une grève illimitée, averti le texte dont Gabonactu.com a obtenu une copie. Selon ce préavis, le personnel de Maurel & Prom réclame le paiement d’une indemnité de bonne séparation aux employés, consécutivement à la vente des actifs de Maurel & Prom, à hauteur...
(Xinhua 15/02/17)
Le Syndicat national des magistrats du Gabon (SYNAMG) a décidé mardi au terme d'une assemblée générale à Libreville de suspendre la grève générale illimitée déclenchée depuis le 23 novembre dernier pour réclamer des primes et des meilleures conditions de travail, a annoncé le vice-président du syndicat Justin Loundou. "Sur les six points de revendication, l'assemblée générale a constaté les actes posés par le gouvernement mais aussi les avancées significatives. C'est au regard de ces avancées que l'ensemble des magistrats, conscient ...
(Gabon Review 15/02/17)
Le ministre du pétrole est régulièrement invité à éteindre les foyers de revendications dans le secteur des hydrocarbures où les plans de licenciements se multiplient. Le ministre du pétrole sur tous les fronts sociaux chez les employés du pétrole. © D.R. La crise dans le secteur pétrolier donne du tournis au gouvernement. Le départ des parapétroliers qui a donné lieu à une succession de rachats dans le secteur a engendré par voie de conséquence l’émergence d’une crise sociale des employés du pétrole. Comme un démineur pour désamorcer la bombe, le tout nouveau ministre du pétrole, Pascal Houangni Ambourouet est sur tous les fronts. Le sort de ces centaines d’employés est donc soumis à la médiation du jeune ministre qui doit...
(Gabon Review 15/02/17)
L’Association des Anciens élèves de l’Ecole nationale d’administration (Ena) de France, section Gabon (AAEENAF-Gabon), a récemment reçu à Libreville, une délégation de la Fédération africaine des anciens élèves de l’Ena pour échanger sur les mécanismes et synergies à mettre en place pour accélérer le développement et les économies d’Afrique. L’objet de cette rencontre, placée sous le parrainage du ministre de l’Economie et de la Promotion des investissements, Régis Immongault, a été de renforcer les liens d’amitié et de fraternité entre l’Association gabonaise et ses homologues des autres pays d’Afrique, afin de développer un réseau africain efficace des anciens élèves de l’Ecole nationale d’Administration de France sur le continent. Profitant de ce passage en terre gabonaise, une conférence-débat a été organisée...
(Agence Ecofin 15/02/17)
(Agence Ecofin) - Christian Magnagna, le ministre des Mines, a reçu le 13 février à Libreville, M. Socrates, directeur général de la société Avima Iron Ore. Cette audience a eu pour objet d’échanger sur la demande de ladite société de transporter son minerai de fer du Congo via le Gabon. Pour ce faire, le dirigeant de la société Avima propose de construire une route entre les villes d’Avima (Congo) et Makokou (Gabon), d’une longueur de 190 km et sollicite la construction d’une voie ferrée allant de Makokou à Boué afin d’acheminer son minerai au nouveau port minéralier d’Owendo. Le responsable du département des Mines, Christian Magnagna, a marqué son accord de principe. Il n’a pas manqué de transmettre à son...
(Agence Ecofin 15/02/17)
(Agence Ecofin) - Depuis lundi dernier, Lomé, la capitale togolaise abrite une importante réunion des magistrats du Gabon, du Ghana, du Niger, de la RDC et du Togo, axée sur l'élaboration d'une politique commune de protection de la faune et de la flore. Pendant cinq jours, les juges et les procureurs de ces différents pays seront appelés à plancher sur les moyens à mettre en œuvre, dans le cadre des poursuites envers les auteurs des trafics de la faune, de la flore et d'infractions connexes. L'atelier de Lomé, qui se tient après celui d'Accra, en juin 2016, devrait permettre d'approfondir la compréhension des magistrats et juges de ces pays sur les meilleures pratiques de l'utilisation des outils de détection et...
(Agence Gabonaise de Presse 14/02/17)
L’ancien vicaire de la paroisse de Bissok, Martin Eyengmbeng a été installé samedi dernier, à Oyem (nord) directeur du petit séminaire Saint Kisito d’Angone par le Monseigneur, Jean Vincent Ondo Eyene, évêque de la région Woleu-Ntem-Ogooué-Ivindo. Cette installation intervient au terme du conseil presbytéral tenu à la cathédrale St Charles Lwanga au mois de juin 2016 par le père évêque du diocèse d’Oyem, monseigneur, Jean Vincent Ondo Eyene. La promotion de l’abbé Eyengmbeng est l’œuvre de la diplomatie religieuse tenue depuis 10 ans par l’évêque Vincent Ondo Eyene dans le diocèse d’Oyem, sous l’œil et les orientations avisés de l’archevêque de Libreville, Basile Mve Engone. Dans son homélie, le prélat a demandé aux fidèles à répondre à l’appel du seigneur,...
(Agence Gabonaise de Presse 14/02/17)
Le sénateur du 1er arrondissement de la commune d’Oyem, Hamann Mamadou a été inhumé samedi dernier, au cimetière musulman d’Endome à Oyem (nord). Décédé le 5février dernier à Accra au Ghana, l’homme a été enterré dans sa ville natale après une cérémonie protocolaire en la salle des mariages de l’hôtel de ville d’Oyem. Parmi les personnes qui lui ont rendu un dernier hommage, les sénateurs ,Jean Christophe Owono Nguemma,6e vice-président du sénat, par ailleurs chef de délégation, Jean Eyegue Ndong, président du groupe parlementaire Front Uni, le centriste ,Henry Hugues Bessac, Mihindou Mouedzi, du groupe parlementaire PDG, le maire de la commune d’Oyem ,Vincent Essono Mengue ainsi que, Tidjani Malem, le représentant de la famille. Hamann Mamadou est née le...
(Gabon Actu 14/02/17)
Le célèbre humoriste gabonais Manitou, de son vrai nom Serge Olivier Moussaouamy, est mort lundi matin au Centre hospitalier et universitaire de Libreville (CHUL) à 32 ans, a appris Gabonactu.com auprès des membres de son groupe. L’artiste a passé quelques jours à l’hôpital et n’a pas pu être sauvé malgré le dévouement de ses médecins et des membres de son groupe « Manitou et sa famille ». Il devait fêter son 32ème anniversaire en novembre prochain. Il est né le 22 novembre 1985 à Libreville. Manitou a fait ses preuves de comédie auprès de Manitou dans le groupe « Serrez les dents » depuis 2006 et bien d’autres groupes dont il a excellé par ses nombreuses compétences en matière humoristique...
(Infos Gabon 13/02/17)
La Caisse Nationale d’Assurance Maladie et de Garantie Sociale (CNAMGS) du Gabon est un établissement public soumis aux règles de gestion de droit privé avec comme tutelles les ministères du Travail et celui des Finances. Elle est dirigée par le Pr Michel Mboussou. Son ancien collaborateur l’accuse de montage financier douteux et de détournement de fonds alloués aux Gabonais économiquement faible (GEF). Siméon Francis Ekogha, puisque c’est de lui qu’il s’agit, a fait ces révélations sur sa page Facebook. Les informations qui seront ensuite relayées dans la presse. Mais, jusqu’à ce niveau, rien d’intéressant étant donné que le DG de la CNAMGS n’a pas réagi. Le débat va prendre d’autres proportions et engendrer une polémique quand une dame va rentrer...

Pages

(Gabon Review 17/02/17)
Promouvoir une économie forte adossée à un tissu entrepreneurial conquérant et compétitif, tel est le rêve de Jean-Bernard Boumah. Le Directeur général exécutif de CECA-GADIS et candidat à la présidence de la Confédération patronale gabonaise (CPG), décline à travers la tribune libre ci-après sa vision du processus économique vertueux, dans lequel l’Etat et les entrepreneurs ont chacun leur rôle à jouer. Une économie forte suppose des entreprises fortes. La règle est universelle et le Gabon n’y échappe pas. Partout, l’entreprise est le socle de la croissance. Au Gabon comme ailleurs, tout doit donc être fait pour soutenir l’entreprise et la placer au cœur du processus de développement. Une nécessité qui suppose de créer les conditions optimales pour lui permettre d’émerger,...
(Agence Ecofin 17/02/17)
A l’issue de 31è session ordinaire du Conseil des ministres de l’Union économique de l’Afrique centrale (Ueac) tenue les 14 et 15 février 2017 à Djibloho, en Guinée équatoriale, la demande d’association de la République démocratique du Congo (RDC) à la politique de lutte contre le Blanchiment dans la sous-région a été validée. A cet effet, le Conseil a donné le mandat au président de la Commission de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac), Pierre Moussa, de conclure un accord conférant à ce pays la qualité de membre associé Groupement contre le blanchiment d’argent en Afrique centrale (Gabac). Il aura fallu à peu près six mois pour voir la RDC acceptée au sein du Gabac. Car, c’est...
(Agence Ecofin 16/02/17)
Selon des chiffres rendus publics par l’Agence Option Finance, au terme de l’année 2016, le chiffre d’affaires de Total Gabon a plongé de 11%, par rapport à 2015. Celui-ci s’élève à 745 millions de dollars, contre 842 millions de dollars, l’année précédente. Cet écart s’explique notamment par la baisse des prix de vente du pétrole sur le marché international. Selon nos sources, la différence aurait pu être plus importante si les volumes commercialisés n’avaient pas été augmentés de 6%, en 2016. Comme l’indique Le Figaro, le prix de vente moyen des deux qualités de brut extraites par Total au Gabon (Mandji et Rabi Light) était de 37,9 $ le baril en 2016, contre 46,8 $ le baril en 2015, soit...
(Agence Ecofin 16/02/17)
Christian Magnagna, le ministre des Mines, a reçu le 13 février à Libreville, M. Socrates, directeur général de la société Avima Iron Ore. Cette audience a eu pour objet d’échanger sur la demande de ladite société de transporter son minerai de fer du Congo via le Gabon. Pour ce faire, le dirigeant de la société Avima propose de construire une route entre les villes d’Avima (Congo) et Makokou (Gabon), d’une longueur de 190 km et sollicite la construction d’une voie ferrée allant de Makokou à Boué afin d’acheminer son minerai au nouveau ...
(Afrik.com 16/02/17)
Le Gabon est encore sous le choc du vaste scandale de fraude aux cartes Visa prépayées de BGFI Bank. Dans cette sombre affaire d’escroquerie, les soupçons se concentrent de plus en plus sur Edgard Théophile Anon, le directeur général de la principale filiale du groupe, BGFI Gabon. A Libreville, mais aussi à Brazzaville où la banque est également très présente, nombreux sont ceux qui réclament sa tête. « L’affaire BGFI » devient le « scandale Anon ». L’affaire, qui relève du détournement de fonds, semble être le fruit de malversations commises en interne. Des employés de BGFI Gabon auraient crédité par voie informatique des cartes bancaires prépayées sans que l’argent n’ait été préalablement versé au guichet ou dans les distributeurs...
(Agence Ecofin 16/02/17)
Maurel et Prom vient de publier un chiffre d'affaires de 317 millions d’euro au titre de l'exercice 2016, contre des revenus de 276 réalisés en 2015, soit une croissance de +15%. Selon le groupe, cette performance s’explique par l'augmentation de la production au Gabon avec une moyenne de 27 195 b/j (à 100 %), sur l'ensemble de l'exercice 2016, contre 21 347 b/j (à 100 %) sur 2015, soit une hausse de +27 %. Pour rappel, la production de Maurel et Prom s'est élevée à 27 958 b/j depuis le 1er avril 2016. Cette augmentation notable, et le maintien de celle-ci, est due aux effets positifs des travaux et processus portant sur l'injection d'eau, ainsi qu'aux actions menées par l'opérateur...
(Gabon Actu 16/02/17)
Le ministre du Pétrole, Pascal Houagni Ambourouet a dans un communiqué de presse qu’il a personnellement lu devant des journalistes, fait une mise au point sur le rachat de la compagnie pétrolière Maurel & Prom par le groupe indonésien Pertamina. La mise au point est un démenti suite à un article de la revue internationale « Africa Energy intelligence » dans sa parution du 14 février à propos de ce rachat dont le dossier serait bloqué par la présidence de la République gabonaise. « L’administration note avec étonnement le caractère dénaturé de ces informations », affirme le texte qui dénonce une « énième manœuvre (…) de déstabilisation ciblée et orchestrées par certains groupuscules au Gabon comme à l’extérieur ». Selon...
(Gabon Review 16/02/17)
Le ministre de l’Emploi et le directeur général du groupe Foberd Gabon ont procédé, le 15 février, à la signature d’une convention pour la formation de 100 jeunes devant être recrutés, au bout de deux ans de formation, par les Sociétés du Groupe Foberd Gabon. 100 jeunes Gabonais vont intégrer dans les tout prochains jours, les sociétés du groupe Foberd Gabon que sont la Société Foberd Gabon, les Aciéries du Gabon, le Complexe agro industriel du Gabon et la Société de fabrication de vins (Sofavins). C’est ce qui ressort de la convention signée ce 15 février par le ministre de l’Emploi, Eloi Ndzondo et le directeur général du groupe Foberd Gabon, Mesmin Sigha. Cette convention prévoit, selon le directeur général...
(Gabon Actu 16/02/17)
Fondé sur les priorités nationales en matière de développement agricole, le nouveau Cadre de programmation pays (CPP) entre le Gabon et l’organisation onusienne, est examiné depuis le 13 février dernier. L’atelier de lancement du Cadre de programmation pays (CPP) entre le Gabon et l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), dans sa nouvelle formulation, s’est tenu le 13 février dernier à Libreville. Comme le précédent, ce projet va permettre d’identifier les nouveaux axes d’intervention de la FAO au Gabon, sur la période 2017-2021. Fondé sur les priorités nationales en matière de développement agricole, le CPP définit le cadre de collaboration à moyen terme, entre la FAO et les pays. «La mise en œuvre du CPP 2012-2016 a été...
(Gabon Actu 16/02/17)
La fraude scandaleuse sur les cartes prépayées révélée par le groupe BGFIBank est vécue comme un séisme au de ce premier groupe bancaire d’Afrique centrale mais aussi auprès de très nombreux utilisateurs de cette carte présentée il y a quelques jours encore comme l’une des meilleures solutions pour la bancarisation des personnes exclues par le système bancaire classique. Selon certaines sources, l’Administrateur Directeur Général de BGFI, Edgar Hanon a été suspendu, ainsi qu’une quinzaine de collaborateurs. La Direction Générale de la Recherche (DGR) tente de comprendre d’ou provient la perte sèche de 3 milliards de francs CFA (selon certaines sources, elle pourrait s’élever à près de 13 milliards FCFA). L’autre question que se posent les enquêteurs est de savoir comment...
(Agence Ecofin 16/02/17)
(Agence Ecofin) - L’espoir d’un Accord de partenariat économique (APE) entre l’ensemble des six pays de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac) et l’Union européenne (UE) est éteint. C’est ce qui ressort de la 31è session ordinaire Conseil des ministres de l’Union économique de l’Afrique centrale (Ueac), réunie du 14 au 15 février 2017 à Djibloho, en République de Guinée équatoriale. « Passant à l’examen des questions économiques, le Conseil des ministres a pris acte de la décision unilatérale de l’Union européenne de mettre un terme au processus régional des négociations en vue de la conclusion d’un Accord de partenariat économique (APE) entre l’Afrique centrale et l’Union européenne », révèle le communiqué final des travaux. Le document...
(Agence Ecofin 15/02/17)
Le ministre des Mines, Christian Magnagna (photo), a eu ce mardi 14 février 2017 à Libreville, une séance de travail avec le président de la société australienne Genmin Group, Joe Ariti. L’objet de cette séance de travail portait essentiellement sur la présentation des activités d’exploration du groupe minier australien Genmin au Gabon, le développement du projet fer de Baniaka (Boumango) et les scénarii logistiques pour l’évacuation et le renouvellement du permis de Baniaka-ouest. Sans oubier les aspects sociaux et collaboration technique avec la direction générale de la géologie et de la recherche minière. Après des échanges entre les deux parties, le ministre des Mines a réaffirmé au président de Genmin Group la gratitude du Gabon face à la persévérance de...
(Gabon Review 15/02/17)
Le visa de la présidence du Gabon se fait toujours attendre pour la validation de l’acquisition de l’ensemble des actions de Pacifico dans la junior française Maurel et Prom, valorisées à 201,2 millions d’euros et représentant 24,53 % de son capital. Validée à Paris depuis le 23 janvier dernier, la prise de contrôle de Maurel & Prom par Pertamina n’est toujours pas effective au Gabon. Selon la Lettre du Continent N°787, un bras de fer à la présidence serait la raison de ce retard, lié à une prétention haussière des taxes «sur les plus-values» et «droits de mutation», que tenterait d’obtenir le directeur de cabinet du président la République, Martin Boguikouma. En effet, une fois devenu majoritaire au capital de...
(APA 15/02/17)
APA-Brazzaville (Congo) - Les experts des administrations douanières des pays de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique Centrale (CEMAC), élargies à celles de la RD Congo, du Burundi et de Sao-Tomé Principe sont réunis depuis ce mercredi à Brazzaville dans l’optique de réfléchir sur la meilleure manière de mobiliser plus de ressources intérieures. L’objectif visé est de pouvoir faire face à la crise qui affecte les économies des pays de la CEMAC depuis la chute du prix du baril de pétrole durant ces trois dernières années, a expliqué à APA le conseiller à la fiscalité et aux douanes au ministère des Finances et du Portefeuille public du Congo, Bienvenu Ondogo Koumou. La réunion des experts des administrations douanières prépare...
(Gabon Actu 14/02/17)
Le groupe bancaire BGFIbank dirigé par le tout puissant Henri Claude Oyima a annoncé lundi dans un communiqué de presse que ses cartes bancaires prépayées ont été victimes d’une vaste attaque des pirates qui ont avalé environ 13 milliards de FCFA, rapportent mardi plusieurs médias gabonais. L’alerte a été donnée à temps, ce qui a permis de stopper rapidement les intentions des hakers, souligne la banque. « Une enquête est ouverte au Gabon et à l’international pour déterminer l’origine et l’ampleur de la fraude. À cet effet, toutes les cartes Visa prépayées ont été immédiatement bloquées dans l’intérêt de nos clients. Nous demandons à nos clients détenteurs de ce produit d’être vigilants dans leurs transactions et de ne pas hésiter...
(Agence Ecofin 14/02/17)
Bourbon, une compagnie française de fourniture de services pétroliers s’est vu attribuer par Total Gabon un contrat EPCI d’installation d'une conduite rigide d'injection d'eau de 6 pouces, longue de 25 km. Ceci dans le cadre du développement du projet offshore Hylia, au large des côtes gabonaises. Un contrat EPCI est un contrat d’ingénierie, d’approvisionnement, de construction et d’installation. C’est le premier contrat de ce type que remporte l’entreprise qui est cotée sur Euronext Paris. « Nous sommes très fiers de la confiance qui nous a été témoignée par Total pour ce premier contrat EPCI d'installation de pipeline. Ce projet global permet aux équipes Bourbon comme à celles de nos partenaires gabonais, de démontrer notre capacité à apporter aux clients les...
(Agence Ecofin 14/02/17)
BGFIBank Gabon a connu une fraude sur les cartes Visa prépayées. L'alerte a été donnée à temps ce qui a permis de stopper rapidement les intentions des fraudeurs. Une enquête est ouverte au Gabon et à l'international pour déterminer l'origine et l'ampleur de la fraude. À cet effet, toutes les cartes Visa prépayées ont été immédiatement bloquées dans l'intérêt de nos clients. Les cartes Visa prépayées sont des cartes de paiement qui ne sont pas reliées à un compte client. Elles sont librement rechargées pour un montant au choix de son porteur. Nous demandons à nos clients détenteurs de ce produit d'être vigilants dans leurs transactions et de ne pas hésiter à transmettre à notre Service Clientèle toutes informations pertinentes...
(La Tribune 14/02/17)
Les autorités gabonaises comptent redynamiser le secteur agricole du pays en mettant en valeur les importantes terres cultivables dont il dispose. Un programme dénommé « Programme Graine » est conçu dans ce sens et sa mise en œuvre est suivie de près par le Chef de l'Etat, Ali Bongo. Le président gabonais a annoncé vendredi qu'il entendait décaisser jusqu'à 1,8 milliards de Fcfa pour inciter de nombreux jeunes gabonais à retourner à la terre. « La terre ne trompe pas ». Ce vieux dicton africain est en train d'être finalement compris par plusieurs dirigeants africains. Le continent dispose de vastes terres cultivables mais seulement une infime partie est exploitée pendant que des millions d'africains sont en proie à des difficultés...
(Xinhua 14/02/17)
YAOUNDE, (Xinhua) -- L'Union des patronats d'Afrique centrale (UNIPACE) a réclamé lundi à Yaoundé la levée des entraves au commerce intracommunautaire, insistant pour l'ouverture des frontières pour permettre la libre circulation des biens et des personnes au Gabon et en Guinée équatoriale, les deux pays qu'elle accuse de freiner l'intégration économique régionale. "Dans un environnement qui est celui d'aujourd'hui, il faut dégager les barrières des frontières. Il faut aller aux devants de ce qui est désormais incontournable aujourd'hui : la libre circulation des biens et des personnes", a déclaré dans un entretien à Xinhua Alain Blaise Batongué, secrétaire exécutif du Groupement interpatronal du Cameroun (GICAM), et de l'UNIPACE. Le Cameroun, le Congo-Brazzaville, le Gabon, la Guinée équatoriale, la République centrafricaine...
(Infos Gabon 13/02/17)
Gabon Spécial Economic Zone et Rougier vont travailler ensemble. Les deux structures sont désormais liées par un contrat pour la livraison de l’Okoumé aux industriels installés dans la zone économique de Nkok. La société Rougier et Gabon Special Economic Zone (GSPEZ) viennent de signer un contrat de partenariat dans le domaine de la foresterie. Ledit accord stipule qu’à partir du 15 février 2017, la multinationale française fournira des grumes d’Okoumé aux industriels implantés dans la zone économique de Nkok dont la GSEZ s’occupe de l’aménagement et de la gestion. Il y est également mentionné que Rougier devra livrer annuellement 110 000 m3 de cette essence pendant sept ans. Le contrat signé par les deux structures rentre en droite ligne de...

Pages

(Gabon Actu 26/01/17)
Les 4 jeunes militants de l’opposition, proche du Mouvement Héritage et modernité (H&M), interpellés le 18 janvier dernier à Nkembo (2ème arrondissement de Libreville) où ils avaient brièvement manifesté leur hostilité contre la CAN 2017 que le Gabon organise ont bénéficié mercredi d’une liberté provisoire après une semaine de garde à vue, a appris Gabonactu.com de source judiciaire. Marceau Malekou, Melvin Gondjout , Alex Haore et Barry Ndimal ont été présenté ce mercredi devant un procureur. Il les a inculpés pour trouble à l’ordre public avant de désigner un juge d’instruction. Celui-ci a écouté la « plaidoirie » du trio d’avocats commis par H&M pour défendre ces jeunes qui ont manifesté leur droit de dire non. Jean Rémy Bantsantsa, Chambrier...
(Gabon Review 26/01/17)
La ministre des sports estime que l’une des raisons possibles de la débâcle de l’équipe nationale est l’opposition manifestée par certains pour l’organisation de cet événement. Fondée sur les croyances africaines, celle-ci aurait contribué à l’échec prématuré des Panthères du Gabon. «Nous sommes avant tout des Africains. Les ondes négatives de ceux qui maudissaient leur équipe a probablement influencé négativement la prestation de notre équipe nationale. Le public était certes là nombreux, mais vous ne pouvez pas avoir chez un même peuple ceux qui soutiennent et ceux qui souhaitent l’élimination», a déclaré Nicole Asselé sur Gabon 24. Pas limitée à voir le rôle des ondes négatives dans cette élimination, la ministre y a lu comme un acharnement contre les joueurs...
(Gabon Review 25/01/17)
Accusant les autorités gabonaises d’avoir déplacé les priorités du peuple en organisant la Coupe d’Afrique des nations (Can) de football, l’opposant et homme d’église s’est réjoui de l’élimination de l’équipe nationale. Deux jours après l’élimination de l’équipe nationale de football à la Can, Georges Bruno Ngoussi ne cache pas sa joie. Il faut dire que l’opposant et homme d’église, responsable de l’Eglise internationale de Nazareth, n’avait jamais donné sa bénédiction pour l’organisation de cet événement sportif au Gabon. Il y voyait une sorte de «malédiction» pour le pays. Les événements postélectoraux de fin-août 2016 n’ont d’ailleurs fait que renforcer son refus et ses craintes de voir le Gabon échouer. Et l’élimination des Panthères le 22 janvier est, selon lui, un...
(Agence Gabonaise de Presse 25/01/17)
Le président gabonais, a encouragé et rassuré lundi, au cours d’une audience, les Panthères du Gabon sortis prématurément de la Coupe d’Afrique des nations que le pays organise depuis le 14 janvier dernier, indique un communiqué de la direction de la communication présidentielle parvenu mardi à l’AGP. « Nous devons être grands dans la victoire comme dans la défaite. Nous avons vu une équipe qui est montée en puissance. C’est cela que le peuple attend et les Gabonais peuvent noter le valeureux combat que vous avez mené. J’ai vu des guerriers. Ainsi, nous devons avoir la bonne attitude car nous sommes tombés les armes à la main. Lorsqu’on y met du cœur, on peut faire beaucoup de choses. Au staff...
(Gabon Review 24/01/17)
Auteur de trois remarquables matchs en cette Coupe d’Afrique des Nations (Can) de football que son pays, le Gabon, organise, Denis Bouanga est apparu comme la véritable révélation de la sélection gabonaise. Alors qu’on attendait une confirmation de tout le bien dont on disait du capitaine des Panthères, Pierre Emerick Aubameyang, c’est plutôt un jeune novice de la sélection gabonaise qui s’est illustré. Lui, c’est Denis Bouanga, sociétaire de Tours FC en ligue 2 française. Pour sa première sélection en équipe nationale, malgré l’élimination des Panthères, ce jeune homme de 22 ans aura imprimé sa marque sur les matchs livrés par le Gabon, mais plus encore dans les cœurs des supporteurs du Onze national. Pour son premier match face aux...
(Gabon Review 24/01/17)
L’élimination des Panthères du Gabon à la 31e Coupe d’Afrique des Nations (Can) de football, le 22 janvier dernier, par les Lions indomptables du Cameroun est diversement appréciée par les supporteurs du Onze national. Si d’aucuns parlent de malchance et de mauvaise organisation, d’autres évoquent des raisons politiques et même spirituelles pour justifier cette élimination. De mémoire de supporteur, jamais l’élimination d’une équipe nationale de football participant à la compétition que son pays organise n’aura été si diversement appréciée. Entre ceux manifestant leur joie, ceux évoquant le non respect de la mémoire des morts, ceux ayant mis en avant les enjeux politiques et ceux qui manifestent leur tristesse, cette élimination des Panthères du Gabon est davantage venue accentuer la crise...
(L'Union 24/01/17)
De multiples raisons à cette élimination précoce des Panthères. La gestion de l'équipe est en cause, mais aussi la motivation des joueurs. Cette élimination pose quantité de questions. Libreville s'est réveillée hier avec la gueule de bois. La sélection nationale gabonaise n'a pas pu battre le Cameroun et est éliminée de "sa" CAN. Alors, chacun cherche à en comprendre les causes et chacun y va de son explication. "On avait tout pour se qualifier. (...) Il nous a manqué peut-être cette petite hargne en plus qui fait la différence", a déclaré le capitaine du Gabon, Pierre-Emerick Aubameyang. Cette petite hargne en plus ? Beaucoup de choses semblent avoir concouru pour empêcher certains joueurs de l'avoir. Lorsqu'on dispute une compétition de...
(Gabon Actu 23/01/17)
La sélection nationale du Gabon peu convaincante depuis le coup d’envoi de la Coupe d’Afrique des nations (CAN Total, Gabon 2017) le 14 janvier dernier, vient d’être éliminée au terme des trois premiers matchs du premier tour dans le groupe A. Trois petits points pour autant de matchs, la moisson n’a pas été bonne pour les « Fauves » du Gabon. Les Panthères font pire qu’à Malabo en 2015 où ils avaient remporté leur premier match contre le Burkina Faso (2-0) avant de sombrer et de rentrer à la maison également dès le premier tour. Cette déculotté suscite la déception mais surtout la colère sinon la moquerie des activistes qui ont depuis des mois appelés à boycotter cette CAN qui...
(Gabon Actu 23/01/17)
Le chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba qui a vécu en directeur au stade de l’Amitié de Libreville, l’élimination précoce (dès le 1er tour) de l’équipe nationale de son pays a adressé ses félicitations à « nos courageuses Panthères ». « Ce fut un beau derby. Je tiens à saluer la qualité de jeu de nos courageuses Panthères », a-t-il écrit dans un message transmis à la presse. « Dans le sport et c’est la règle : s’il y a des gagnants c’est qu’il y a aussi des perdants. Soyons donc tous fairplay », invite-t-il. « Et dans la victoire comme la défaite, nous sommes et restons solidaire de notre équipe nationale », conseille le supporter numéro un des...
(Le Monde 23/01/17)
Le Gabon ne verra pas les quarts de finale de « sa » Coupe d’Afrique des nations, une première pour le pays organisateur depuis 1994. Le Gabon ne verra même pas les quarts de finale de « sa » Coupe d’Afrique des nations : tenu en échec à domicile par le Cameroun dimanche (0-0), il laisse ce dernier et le Burkina Faso, tombeur de la Guinée Bissau (2-0), sortir de ce groupe A. Le Burkina Faso, qui s’est imposé grâce à un but contre son camp de Rudinilson Silva (12e) et une réalisation de Bertrand Traoré (58e), termine même en tête de son groupe et s’évite ainsi d’affronter le Sénégal, l’un des grands favoris de l’épreuve, et qui est déjà...
(AFP 23/01/17)
"On avait tout pour se qualifier", a regretté dimanche le capitaine du Gabon Pierre-Emerick Aubameyang, sortant pour la première fois de son silence après l'élimination du pays-organisateur de la Coupe d'Afrique des nations. "On avait des occasions. Malheureusement, il y a des jours comme ça où ça ne rentre pas, à l'image de ma première occasion à deux mètres du but", a déclaré l'attaquant-vedette du Borussia Dortmund après le match nul (0-0) contre le Cameroun, synonyme d'élimination. "On a touché le poteau, le gardien qui fait une parade on ne sait pas d'où elle sort. Il nous a manqué peut-être cette petite hargne en plus qui allait faire la différence", a-t-il dit en allusion aux occasions du Gabon en fin...
(AFP 23/01/17)
Le Gabon ne verra même pas les quarts de finale de "sa" Coupe d'Afrique des nations: tenu en échec à domicile par le Cameroun dimanche (0-0), il laisse ce dernier et le Burkina Faso, tombeur de la Guinée Bissau (2-0), sortir de ce groupe A. Le Burkina Faso, qui s'est imposé grâce à un but contre son camp de Rudinilson Silva (12e) et une réalisation de Bertrand Traoré (58e), termine même en tête de son groupe et s'évite ainsi d'affronter le Sénégal, l'un des grands favoris de l'épreuve, et qui est déjà assuré de terminer en tête de son groupe B. Cet honneur reviendra donc au Cameroun, le 28 janvier à Franceville. Les Lions indomptables ont bien empêché le Gabon...
(AFP 23/01/17)
Le sélectionneur espagnol du Gabon, José Antonio Camacho, a laissé planer un doute sur son avenir, dimanche soir, après l'élimination du pays-hôte dès le premier tour de la CAN-2017, affirmant qu'"on en parlera plus tard". Q: Quel est votre sentiment après cette élimination? R: "Je suis désolé pour le public et pour l'équipe. Je dois féliciter mon collègue du Cameroun pour sa qualification. Nous étions entrés sur le terrain pour gagner. Le football n'est pas juste, avec ce poteau dans les arrêts de jeu et le gardien camerounais qui sort le grand jeu sur la dernière action. Contre la Guinée-Bissau, c'est tout le contraire, nous prenons un but sur un coup de pied arrêté à la 91e minute. Nous avons...
(RFI 23/01/17)
Le Gabon jouait sa survie dans la CAN Total 2017, ce dimanche 22 janvier, face au Cameroun, qui occupait la première place du groupe A avec quatre points. Les Gabonais devaient gagner pour pouvoir se qualifier, malheureusement les choses ne se sont pas passées comme prévu. Avec un nul 0-0, les Panthères sont éliminées de leur CAN. ♦ Découvrez: le calendrier et les résultats, les équipes, les joueurs. De notre envoyé spécial à Libreville Le Stade de l’Amitié était plein pour ce dernier match du groupe A dans la phase de poules de la CAN 2017. Sous une forte pression, le Gabon, pays organisateur, affrontait les Lions indomptables du Cameroun lors d’une rencontre où le vainqueur se qualifierait directement pour...
(AFP 21/01/17)
"La pression pèse sur tout le monde, pas seulement sur le Gabon", répète son coach espagnol José Antonio Camacho. A d'autres: le pays-organisateur de la CAN-2017 doit gagner ou mourir dimanche contre le Cameroun pour ne pas tuer l'intérêt de la compétition ni aggraver les blessures d'une petite nation divisée. De fait, le baromètre n'en finit pas de monter aux abords du stade de l'Amitié à Libreville. Camacho est arrivé en retard samedi devant la presse pour cause de visite du président Ali Bongo Ondimba aux Panthères après l'entraînement matinal. "Le président nous a dit que le peuple s'en remet à nous", a déclaré
(AFP 21/01/17)
Le gardien et doyen des joueurs du Gabon, Didier Ovono, qui s'est engagé à tout faire pour battre le Cameroun dimanche, a lancé un appel au peuple, encourageant le pays-hôte à surmonter ses divisions post-électorales après la Coupe d'Afrique des Nations de football. "On doit battre le Cameroun. Binationaux ou pas, on est Gabonais. Et celui qui rentre sur le terrain, qu'il soit né ici ou en France, il est Gabonais", a déclaré le pensionnaire d'Ostende (Belgique) dans un entretien avec deux médias dont l'AFP. "On est des Gabonais avant tout. Il y en a certains qui ont perdu des proches. Mais quand on va défendre le pays, on le défend d'abord avec notre art, jouer au football", a-t-il ajouté...
(Libération (ma) 21/01/17)
Le Cameroun a pris une option sur la qualification en battant au forceps la Guinée-Bissau (2-1) pour aborder le choc contre le Gabon avec plus de sérénité que le pays-hôte, qui a encore échoué à lancer son tournoi contre le Burkina Faso (1-1), mercredi à Libreville. Revoilà le "Gabon Pression Football Club" que le sélectionneur José Antonio Camacho, agacé, avait dénoncé à la veille de la rencontre! En se montrant encore incapables de gagner, les Panthères ont ranimé le spectre d'une élimination prématurée dès la phase de poules, ce qui serait une première depuis la Tunisie en 1994 pour un pays-hôte. Ils se sont fait une belle frayeur quand, contre le cours du jeu, le Burkina Faso a ouvert le...
(Agence d'information d'afrique centrale 21/01/17)
La victoire des Lions indomptables face aux Lycaons de la Guinée-Bissau (2-1) leur a permis de prendre une bonne option pour la qualification au second tour de la compétition. Avec 4 points au compteur, le Cameroun prend la tête du groupe A devant le Gabon, le Burkina Faso, (2 points chacun) et la Guinée-Bissau (1 point). Les Panthères du Gabon qui ont concédé un deuxième match nul (1-1) face aux Etalons se sont compliqué la tâche ou presque. Les Gabonais doivent, en effet, attendre la dernière journée pour connaitre leur sort. Un match qui ne sera pas du tout facile, le 22 janvier au stade de l’Amitié, devant une équipe du Cameroun déjà en avance mais pas qualifiée pour autant...
(Autre média 21/01/17)
Alors qu’une folle rumeur autour des possibles tractations de coulisses entreprises par les autorités gabonaises afin de faire passer le Gabon au second tour enfle ici à Libreville, l’ambassadeur itinérant, interrogé sur la question ce matin, met en garde les éventuels auteurs d’un tel deal. Stress au summum ! Pression maximale sur les Panthères. Ce dimanche à 20h, le Gabon affronte le Cameroun pour son troisième match de la compétition. Une Can organisée à domicile loin d’être de tout repos. Aux problèmes d’instabilité politique et d’organisation, sont venus s’ajouter des contretemps d’ordre sportif. Problème avec le sélectionneur national, préparation tronquée, joueurs en manque de rythme… Tant de tracas qui ont eu raison des Panthères pour le match d’ouverture puis un...
(AFP 19/01/17)
Que serait la CAN-2017 sans le pays organisateur ? Une série de matches dans des stades vides. C'est avec cette pression marketing additionnelle sur les épaules que le Gabon a joué le tout pour le tout jeudi, n'obtenant à l'arrivée qu'un deuxième nul contre le Burkina Faso (1-1). Seul à la pointe de l'attaque gabonaise dans ce match rugueux, Pierre-Emerick Aubameyang a passé une bonne partie de la première mi-temps entouré des deux défenseurs burkinabé chargés de sa surveillance rapprochée. Comme samedi contre la Guinée-Bissau, le stade se remplissait encore au coup d'envoi.

Pages

(Gabon Review 30/05/16)
Au cours d’une très récente rencontre avec les acteurs culturels, artistes et écrivains, le président de la République a promis de mettre en œuvre ou d’accélérer des mesures censées dynamiser leur activité. Comme laissée pour compte depuis plusieurs années, la culture bénéficie toujours d’une faible attention. Pourtant, ses principaux acteurs n’ont cessé de déplorer une situation bien connue des pouvoirs publics. Le 27 mai dernier, le président de la République a rencontré les acteurs culturels, artistes et écrivains, leur promettant davantage de soutien. Pour Ali Bongo, il s’agit d’«assurer à l’artiste les conditions de son épanouissement basé sur son travail, son mérite, et partant la reconnaissance du public et de la nation». Alors que les droits d’auteur, institués depuis 1987,...
(Gabon Review 27/05/16)
La première quinzaine commerciale de Guinée au Gabon a lieu à Libreville du 26 mai au 5 juin prochains. Le ministre délégué auprès du ministre de l’Artisanat a ouvert, le 26 mai dernier, la première foire artisanale de Guinée à Libreville. «Cette rencontre culturelle et commerciale, la première du genre depuis la signature en 2000 de l’accord de coopération commerciale entre les deux États, témoignerait de l’excellence des relations diplomatiques qui unissent nos deux pays et matérialise le grand intérêt que vous portez au développement et à la promotion de l’artisanat en Afrique», a dit Irène Lindzondzo. Cette première quinzaine guinéenne, qui se déroule du 26 mai au 5 juin prochains, permettra aux participants d’exposer et de vendre des produits...
(Xinhua 27/05/16)
La ministre gabonaise déléguée au Commerce Mme Irène Lindzondzo a inauguré jeudi la 1ère édition de la foire artisanale de la Guinée Conakry à Libreville. Des artisans, des marchands, acheteurs et visiteurs venus de divers horizons du pays ont pris d'assaut les couloirs de cette foire. Les pagnes traditionnels notamment le basin étaient la principale attraction des visiteurs. Outre la lingerie, les guinéens ont apporté à Libreville des produits de beauté, des sacs à main et autres produits conçus par des artisans locaux. "S'inspirer de l'autre et ajouter son grain de sel n'est pas une chose mauvais", a estimé Aboubacar Kaba, ambassadeur extraordinaire de Guinée Conakry au Gabon. "L'artisanat est l'un des secteurs susceptible de contribuer efficacement au développement économique...
(Gabon Eco 26/05/16)
Après un long teaser, les programmes de « Gabon 24 », la chaine thématique de l’audiovisuel public, ont bel et bien été lancés le 24 mai dernier, en présence d’Ali Bongo Ondimba et du gotha administratif de la République. Pression liée à la présence du Chef d’Etat ou précipitation ? Toujours est-il que de nombreux impairs ont été enregistrés et laissent dubitatifs de nombreux observateurs quant au professionnalisme du personnel du nouveau-né de l’univers médiatique gabonais. Analyse. Si l’on peut saluer la volonté des plus hautes autorités gabonaises de porter...
(Gabon Eco 25/05/16)
Prévue du 30 mai au 4 juin prochain, la 3ème édition des Sambas Professionnels, séminaire d’échanges organisé par 3MJ Consulting, a pour marraine la française Christine Kelly, attendue dans la capitale gabonaise dimanche prochain. A en croire, Josiane Matene, Responsable de 3 MJ. Consulting, la 3ème édition des Salons Professionnels aura lieu à partir du 30 mai, et ce, jusqu’au 4 juin prochain, dans les locaux du complexe scolaire « Michel Dira ». Et pour cette édition 2016, la journaliste française Christine Kelly, en sa qualité de marraine, est attendue à Libreville pour donner le coup d’envoi du séminaire d’échanges. Après l’ancien capitaine des Eléphants de Côte d’Ivoire, Didier Drogba, parrain de la première édition, le journaliste-écrivain français Harry Roselmack,...
(RFI 17/05/16)
Comme chaque dimanche, La Semaine de… Denise Epoté, de TV5 Monde, en ligne d’Essaouira, au Maroc, avec Sonia Ghezali. Les sujets de la semaine : - la dix-neuvième édition du festival Gnaoua et Musiques du monde à Essaouira, au Maroc ; - la crise au sein du Parti démocratique gabonais (PDG), au Gabon ; - un hommage au penseur et écrivain malien Amadou Hampâté Bâ, décédé à Abidjan il y a 25 ans.
(Gabon Review 10/05/16)
Vainqueur de la deuxième édition du concours de détection de talents «Airtel Trace music», Adididet Chandrica représentera le Gabon lors de la finale panafricaine, le 11 juin prochain à Lagos au Nigeria. Organisée en partenariat avec Airtel Gabon, la deuxième édition du concours de détection de talents Airtel Trace music, dont la finale a eu lieu le 6 mai dernier, a vu Adididet Chandrica remporter le premier prix. D’autres artistes étaient en lice, notamment Ginaelle, Arnaud Eyagha Edzo (25ans), Franck Mouketou (18 ans) et Leila Ossima (29ans). Lors de la finale, le 11 juin prochain, à Lagos au Nigeria, le Gabon sera donc représenté. Elue lauréate par un jury dirigé par l’huissier de justice Eliane Oberdeno Ontala-Lewori, Adididet Chandrica s’est...
(Gabon Review 30/04/16)
A la faveur d’une récente visite du représentant spécial de son secrétaire général, l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) s’est engagée à relancer les Centres de lecture et d’animation culturelle (Clac). Plusieurs années après la mission d’évaluation, dont le but était de mettre en pratique la volonté du gouvernement d’étendre le réseau de lecture publique qui se résumait en 2008 à neuf centres, et la visite en août 2015 de Michaëlle Jean, l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) a réaffirmé, le 27 avril courant, son engagement aux côtés du Gabon pour l’effectivité et le renforcement de sa politique dans le domaine de l’éducation. Une politique qui passe essentiellement par la promotion de la lecture auprès des jeunes apprenants à la...
(Agence Gabonaise de Presse 28/04/16)
Deux films gabonais Dialemi et Air de stationnement ont été projetés lors la 32ème édition du festival international de cinéma « Vues d’Afrique » tenu à Montréal du 17 au 24 avril 2016, indique une source diplomatique. « Dialemi » de Nadine Otsobogo et « Aire de Stationnement » de Sosthène Ngokila ont été projetés au public canadien le 22 avril, journée consacrée au Gabon (en commémoration de la journée de la terre). En fin de journée, un hommage a été rendu au festival de Masuku (nature et environnement). L’ambassadeur du Gabon au Canada a souligné le leadership du Gabon et d’Ali Bongo Ondimba en faveur de la protection de la nature et de la lutte contre les changements climatiques...
(RFI 24/04/16)
Jules Shungu Wembadio Pene Kikumba, connu sous le nom de Papa Wemba, a dit définitivement adieu à la scène ce dimanche 24 avril. Le musicien congolais (RDC) avait été victime d'un malaise lors d'un concert en Côte d'Ivoire samedi. Ce sont les organisateurs du FEMUA, le Festival des musiques urbaines d'Anoumabo, qui ont annoncé son décès ce dimanche matin. Papa Wemba était âgé de 67 ans. Né en 1949 juin dans le Kasaï-Oriental (RDC), Papa Wemba est un musicien charnière pour le continent africain. Dans les années 1950, la rumba congolaise dominait le continent et si elle est toujours aussi présente sur la scène africaine, c'est notamment grâce à Papa Wemba qui avec le groupe Zaïko Langa Langa a dépoussiéré...
(Gabonews 08/04/16)
L’Association Gabonaise des Artistes Chrétiens (AGAC) a, dans le cadre de ses activités, organisé un séminaire autour du gospel gabonais face à la culture marketing au profit de ses membres et sympathisants. C’est un établissement privé de Libreville qui a récemment abrité les travaux de cette rencontre. Magalie Wora, Manager culturel, principale oratrice a rappelé qu’il était important pour l’artiste gospel de ne pas se contenter de produire des albums et les mettre sur le marché. L’artiste doit s’intéresser aux attentes du public, après l’avoir défini. « La qualité ne dépend pas que des moyens. Il y a des stratégies de marketing telles que la distribution des flyers, dans les établissements ou les quartiers populaires ». C’est pourquoi, selon elle,...
(Infos Gabon 17/03/16)
La multiplication des foires et expositions dans le monde, pousse ceux ou celles qui veulent garder un leadership à se muer en événements culturels pour attirer plus d’exposants. Libreville, la capitale gabonaise, qui a la réputation d’accueillir de grands événements et qui veut devenir un hub d’art africain, n’a pas dérogé à cette règle, en organisant la 1ère édition d’exposition d’art africain dénommée « AFRIK’ EXPO », les 11 et 12 mars 2016, au cours de laquelle 7 plasticiens Africains venus de différents territoires des plus riches en culture du continent ont donné leur point de vue sur l’Humain. Pour cette édition, ce sont les artistes Myriam Mihindou – photographe franco-gabonaise, Maurice Olimbo – peintre gabonais, le sculpteur – Freddy...
(Gabon Review 16/03/16)
A l’occasion de la célébration de la Journée mondiale du conte et la Journée internationale de la Francophonie, la Fédération des conteurs du Gabon (Fecoga) organise, le 20 mars prochain, la première édition du festival du conte. Destinée à apporter une nouvelle dynamique au conte tout en faisant la promotion du patrimoine culturel, la première édition de «Faites du conte» a été lancée le 7 mars dernier. Elle devrait s’achever le 21 mars prochain à Libreville. Initié par la Fédération des conteurs du Gabon (Fecoga), à l’occasion de la célébration de la Journée internationale de la Francophonie et de la Journée mondiale du conte, ce festival vise à «transmettre la passion du conte aux jeunes, à participer à l’épanouissement et...
(Gabon Actu 15/03/16)
Quelques 7 restaurants proposeront le 21 mars prochain à Libreville et Port-Gentil, à leurs clients des repas typiquement français dans le cadre de la promotion « Goût de France », une initiative de la diplomatie de ce pays dont le but est de promouvoir l’excellence de sa cuisine en perte de vitesse face à la restauration rapide. En 2015 lors de la première édition, quatre restaurants avaient adhéré à l’initiative. Cette année, les bonnes saveurs de la cuisine française seront dégustées au dîner le 21 mars au Beach Club, Chez Marco, Le Confidentiel et Le Lokua (Libreville) et à Port-Gentil chez Le BBQ Beach, Brasserie Le Duplex et TARA-Mé. Cette année « Goût de France » rassemblera plus de 1...
(Gabon Review 15/03/16)
Prenant le départ à l’Institut français du Gabon (IFG), le bus de la Francophonie a opéré, le 14 mars 2016, un arrêt dans la commune d’Owendo. Dans le cadre de la semaine de la langue française, le centre d’accueil L’espoir de l’enfant a accueilli, le 14 mars courant, le bus de la francophonie, avec à son bord des conteurs et slameurs pour la valorisation des 1 001 saveurs du Français. «Il s’agit ici d’aller à la rencontre de la jeunesse défavorisée de Libreville pour passer un moment de partage au tour de la langue française et de ses subtilités», a expliqué la directrice de l’IFG, Bénédicte Deschamps. Pendant plus de 120 minutes, les pensionnaires de L’espoir de l’enfant, et les...
(RFI 11/03/16)
Libreville accueille de jeudi 10 à samedi 12 mars une exposition d'art contemporain. Sept plasticiens gabonais et congolais exposent leurs œuvres à la résidence Nomade de Libreville. « Afrik’Expo », une exposition inédite dans une capitale gabonaise encore peu habituée à l'art contemporain. C'est une initiative lancée par une jeune mécène, Nadine Ebelle Kotto, et pour laquelle RFI est partenaire. Nadine Ebelle Koto est une passionnée d'art. Elle ambitionne de faire de Libreville l'une des étapes du circuit international d'art contemporain. C'est le pari d'Afrik’Expo, première édition du genre. A l'honneur, sept plasticiens, peintres, photographes et sculpteurs. La mécène a même réussi à faire venir à Libreville des artistes congolais de renommée internationale. « C’est la première fois au Gabon...
(Jeune Afrique 01/03/16)
Avec le sourire et sans compromis, le chanteur continue de pointer du doigt les puissants et les profiteurs. S'il est fatigué par l'âge, le vieil okambi garde un œil sur la jeune génération et n'entend pas abdiquer de sitôt. Le géant est fatigué. Il ne danse plus autant qu’avant. Assis sur une petite chaise recouverte d’un drap blanc, il se fait discret. Face à lui, une foule qu’il ne voit pas : ses yeux aussi sont fatigués. Elle l’applaudit. Il lui demande de se taire, au moins une minute, pour les victimes du terrorisme dans le monde. Et voici qu’avec une guitare toute simple de bois clair, le vieux chantre du panafricanisme entonne une chanson que tout le monde connaît...
(Gabon Review 01/03/16)
L’écrivain gabonais a été honoré, la semaine dernière, à Bamako au Mali pour son roman «L’amer saveur de la liberté». Du 22 au 26 février dernier avait lieu, à Bamako au Mali, la rentrée littéraire. A cette occasion, était organisée, la cérémonie de remise du prix Ahmed Baba, décerné à une œuvre publiée au cours des deux dernières années. Un prix qui récompense une œuvre écrite ou traduite en français. Roman presque historique, «L’amer saveur de la liberté», publié en 2015 aux éditions Ndzé au Cameroun a été plébiscité. Le 7e roman de Jean Divassa Nyama se présente comme la «biographie romancée» de Mavouroulou, le personnage principal de l’œuvre que l’auteur présente comme Nyonda Makita, un héros du sud du...
(Gabon Review 24/02/16)
Le programme de la quatrième édition du «Plateau jeune création chorégraphique de Libreville» a été décliné par les organisateurs. L’évènement se tient du 23 au 27 février prochain à l’Institut français du Gabon (IFG). Désormais érigé au rang de rendez-vous annuel incontournable en matière de culture, le «Plateau jeune création chorégraphique de Libreville» a été lancé le 23 février courant à Libreville, à l’Institut français du Gabon (IFG). Avec, en guest stars Andreya Ouamba, danseur et chorégraphe Congolais vivant au Sénégal, et Marlene Alène, metteur en scène Gabonaise, l’événement se tiendra jusqu’au 27 février prochain sous le thème «Survivre pour exister». Promoteur de ce rendez-vous culturel, Jean Rémy Ogoula Latif a ainsi justifié le choix de ce thème à la...
(Agence Gabonaise de Presse 16/02/16)
« Le travail de mon père » de la réalisatrice Sonia Angué a ouvert samedi dernier, à Libreville, la 1ère édition de la quinzaine du film amateur gabonais dénommée « QUIFILMA », en présence du ministre gabonais de la Communication, porte-parole du gouvernement, Alain Claude Bilié-By-Nzé. Une soixantaine de production seront projetés (films, documentaires, séries) dans la salle de cinéma le Majestic. Pour le ministre de la Communication, cette rencontre est une première réponse que le président de la République Ali Bongo Ondimba donne aux acteurs du cinéma suite aux nombreuses questions que se posent les cinéastes. « Les acteurs s’interrogent sur la place qui est désormais la leur aux yeux des pouvoirs publics principalement du gouvernement de la République,...

Pages

(Jeune Afrique 08/02/17)
Ali Bongo Ondimba s’apprêterait à nommer Flavien Enongoué, 46 ans, ambassadeur du Gabon en France. Professeur de philosophie et maître-assistant à l’université Omar-Bongo de Libreville, Flavien Enongoué travaille également au Palais du bord de mer, où il a débuté en décembre 2006 comme chargé d’études. Actuel représentant du Gabon auprès du Conseil permanent de la Francophonie, à Paris, il est l’auteur de plusieurs ouvrages, dont le dernier, Au petit déjeuner de l’esprit, publié aux éditions Raponda Walker, que dirige Guy Rossatanga-Rignault, son ami et mentor, par ailleurs secrétaire général de la présidence.
(RFI 08/02/17)
La CAN 2017 a-t-elle été « une douche froide pour Ali Bongo », comme l'a affirmé hier sur RFI Marc Ona, le leader de la société civile gabonaise ? Réponse ce matin d'Alain-Claude Bilie By Nze, le ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement gabonais. En ligne de Libreville, le ministre d'Etat s'exprime aussi sur les réformes que le régime pourrait accepter avant les législatives de juillet prochain. RFI : Alain-Claude Bilie By Nze, des stades à moitié vides pendant la CAN, n’est-ce pas un demi-échec pour le pays organisateur ? Alain-Claude Bilie By Nze : Tous ceux qui sont observateurs des CAN qui s’organisent sur le continent ont pu remarquer qu’à chaque édition, les stades sont à moitié...
(RFI 08/02/17)
Après la Coupe d'Afrique des nations de football, l'heure est à la polémique. Le comité d'organisation a annoncé lundi que les deux éditions de la CAN organisées au Gabon, en 2012 et en 2017, ont coûté environ 500 milliards de francs CFA au pays. Mardi 7 février 2017, dans une interview à la presse locale, Jean Ping a donné son propre chiffre : 1 000 milliards de francs CFA. Des dépenses excessives et inutiles, selon le principal opposant gabonais. Bataille de chiffres autour de l'organisation de la CAN entre le gouvernement gabonais et Jean Ping. Le candidat malheureux à la présidentielle de 2016 estime que les dépenses publiques engendrées par les deux dernières CAN organisées au Gabon sont supérieures à...
(RFI 07/02/17)
Au Gabon, après la crise post-électorale, le président Ali Bongo avait annoncé l'ouverture d'un dialogue politique national inclusif. Le rassemblement devait s'ouvrir après la Coupe d’Afrique des nations qui s’est terminée dimanche. Depuis novembre, des consultations ont commencé sous l'égide du Premier ministre. Plusieurs personnalités et partis d'opposition se sont dits prêts à participer, sous conditions. Mais d'autres répètent qu'ils n'iront pas, notamment la coalition de Jean Ping, qui a déjà organisé son propre dialogue en décembre. Jean Ping et sa coalition refusent ...
(La Tribune 07/02/17)
Le Gabon se prépare à recevoir une autre mission du Fonds monétaire international, dont le cahier de charge est d'auditer la masse salariale du pays. Il s'agit d'une initiative prise face à l'augmentation ininterrompue de la masse salariale de l'Etat gabonais ces dernières années. Malgré la crise que traverse le Gabon, ses dépenses augmentent sans cesse. Entre autres, la faute à la masse salariale qui connaît une forte croissance inexpliquée. Afin d'en savoir plus, le Fonds monétaire international (FMI) a décidé d'envoyer une mission à Libreville dont la tâche sera d'auditer la masse salariale du pays. Ces dernières années, effectivement la...
(RFI 06/02/17)
Le gouvernement a annoncé que le dialogue politique se tiendrait après la CAN, dont la finale a eu lieu ce dimanche 5 février. Francis Nkéa, ministre des Relations avec les institutions constitutionnelles, espère une ouverture dans les prochains jours. Le Parlement européen vient d'adopter une résolution sur le Gabon dans laquelle les députés jugent les résultats de la dernière présidentielle extrêmement douteux et remettent en cause la légitimité d'Ali Bongo. Néanmoins, le pouvoir poursuit l'organisation d'un dialogue politique. Un engagement pris par le chef de l'Etat après les violences post-électorales. Francis Nkéa y croit. Le dialogue national commencera juste après la CAN. Toutefois, des opposants souhaitant participer ont posé des conditions, notamment la libération des prisonniers arrêtés durant la crise...
(RFI 06/02/17)
Au Gabon, la grève des enseignants du secteur public a atteint des proportions alarmantes. Les élèves ne vont plus à l'école depuis plusieurs semaines. Les enseignants revendiquent le paiement des primes et l'amélioration des conditions de travail. Lundi 30 janvier, le ministre de l'Éducation nationale a sorti une circulaire. Il menace de radier les grévistes. La situation se corse. Ces élèves qui déambulent devant le lycée Mandela de Libreville disent craindre pour leur avenir. « J’aimerais devenir neurochirurgien. Or, la grève brise mon rêve », dit ce lycéen. « Je trouve que cette grève est un obstacle à notre avenir. Moi j’aimerais devenir ingénieur en pétrochimie », ajoute cet autre élève du lycée Mandela. Pour ramener les enseignants en classe,...
(RFI 06/02/17)
Le Stade de l’Amitié, à Libreville, a été le théâtre de la finale de la CAN 2017, mais également celui où des milliers de Camerounais, d’Egyptiens et de Gabonais se sont réunis pour célébrer ce match ultime de l‘épreuve reine du football africain. Le stade était quasiment plein à l’entame de la finale avec près de 38 000 spectateurs. Les Camerounais étaient en surnombre avec environ 20 000 supporters. Une présence due à la forte communauté vivant à Libreville. Une confiance sans limites Quelques minutes avant le coup d’envoi, l’ambiance était des plus joyeuses dans les tribunes, les supporters des Lions indomptables étaient très confiants. « Ce sont deux cadors de l’Afrique qui s’affrontent. On va y croire. C’est possible...
(RFI 04/02/17)
Au Gabon, après la réaction de Jean Ping sur nos antennes suite à l'adoption de la résolution du Parlement européen contre le Gabon, c'est le porte-parole du gouvernement Alain Claude Bilie By Nze qui a communiqué la position du gouvernement. Si Jean Ping a applaudi cette résolution qui met en cause la légitimité d'Ali Bongo, le porte-parole du gouvernement a pour sa part indiqué que le Gabon rejette cette résolution. Le rejet de la résolution du Parlement européen par le gouvernement gabonais est catégorique et clair, a martelé le porte-parole du gouvernement. Alain Claude Bilie By Nze a même soupçonné les eurodéputés d'avoir des élans néocolonialistes : « Les députés européens ne sont pas élus par les populations gabonaises. De...
(La Voix de l'Amérique 04/02/17)
Le Gabon va examiner "à froid" la suite à donner à sa coopération avec l'Union européenne (UE), a annoncé vendredi le porte-parole du gouvernement, rejetant "fermement" la résolution adoptée la veille par le Parlement européen qui remet en cause la réelection d'Ali Bongo Ondimba. "Nous recevons 8 milliards de francs CFA (12 millions d'euros) au titre du 11e Fed (Fonds européen de développement) quand, dans le même temps, d'autres pays reçoivent 400 milliards de francs (600 millions d'euros)", a rappelé le porte-parole, Alain-Claude Bilie-By-Nzé. "Est-ce que ceci justifie qu'il y ait des intrustions intempestives sur les questions de souveraineté comme l'élection présidentielle?", a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse. "La question n'est pas de rompre ou de ne pas rompre"...
(Jeune Afrique 03/02/17)
L'exploration relancée par le groupe nucléaire français en 2008 porte ses fruits : des indices de réserves équivalentes à plus de la moitié de l'uranium extrait par La Compagnie des Mines d'Uranium de Franceville (Comuf) entre 1960 et 2000 ont été identifiés. Mounana n’a pas dit son dernier mot. Le site minier situé à l’est du Gabon, fief de la production d’uranium de la Compagnie des Mines d’Uranium de Franceville (Comuf) pendant un demi-siècle, pourrait reprendre du service. Ce qui suscite un certain frémissement du côte de l’exécutif gabonais, à la recherche de relais pour une croissance plombée par une très forte dépendance au pétrole. Contactée par Jeune Afrique, une source à Libreville indique qu’une reprise de la production est...
(RFI 03/02/17)
Le Parlement européen a adopté ce jeudi 2 février une résolution concernant le Gabon et la crise post-électorale qui a suivi la présidentielle d'août dernier. Un scrutin dont les résultats sont contestés. Le principal candidat de l'opposition, Jean Ping, estime toujours avoir remporté le vote. Les députés ont décidé d'adopter un ton ferme vis-à-vis de Libreville. Ils condamnent vivement les violences, violations des droits de l’homme, arrestations arbitraires, détentions illégales et intimidations politiques. Les parlementaires s'en prennent également au processus électoral et ne veulent pas en rester là. Sept groupes parlementaires, soit l'immense majorité des députés européens, s'étaient mis d'accord sur le contenu de la résolution. Autant dire que le vote était sans suspense en faveur de ce texte qui...
(Jeune Afrique 03/02/17)
Au lendemain de l'adhésion du Maroc au sein de l'Union africaine, Mohammed VI poursuit sa tournée africaine. Il se rend ce jeudi soir au Gabon après une visite au Soudan du Sud, où il a pu obtenir un important soutien politique sur la question du Sahara occidental. « La question du Sahara est différente dans sa genèse et sa nature juridique et politique de celle du Soudan du Sud », a déclaré le président Sud soudanais, Salva Kiir Mayardit, à l’issue de la visite de Mohammed VI, le jeudi 2 février. Il a ainsi salué les efforts du Maroc en vue de trouver une solution politique à ce conflit. Un argument de plus pour Rabat Le Soudan du Sud −...
(RFI 02/02/17)
Au Gabon, le chemin de fer Transgabonais, épine dorsale de l’économie du pays sera bientôt rénové. L’Etat et l’Agence française de développement (AFD) ont récemment conclu un accord de financement de 61 milliards de francs CFA. Concédé depuis 2003 au groupe métallurgique français Eramet, le Transgabonais qui traverse huit provinces du pays devient de plus en plus important à cause de l’augmentation de trafic de bois mais surtout le transport de minerai de manganèse. Le transport passager aussi sera nettement amélioré. C’est depuis 39 ans que le train siffle sur le Transgabonais. Près d’un demi-siècle après, la voie construite par un consortium de 17 entreprises européennes a vieilli. Le train express parcourait les 669 km de Libreville à Franceville en...
(RFI 02/02/17)
Cinq mois après l'élection présidentielle au Gabon et la crise postélectorale, une résolution est en train d'être débattue au Parlement européen. Les députés doivent voter ce jeudi 2 février ce texte qui dénonce la situation dans le pays, les violations des droits de l'homme, et qui évoque même des sanctions ciblées. Outre une vive condamnation des violations des droits de l'homme, les députés européens s'en prennent au processus électoral gabonais. Les parlementaires jugent que les résultats de la présidentielle « manquent de transparence et sont extrêmement douteux », ce qui « remet en cause la légitimité du président Bongo ». Le texte va plus loin. Il demande au Conseil européen de lancer des consultations avec Libreville. Et si aucun accord...
(Jeune Afrique 31/01/17)
L'équipe de football gabonaise a reçu les encouragements du président Ali Bongo Ondimba, passé outre son élimination lors de la compétition de football panafricaine, accueillie cette année par le pays. Convoqués au palais présidentiel le 23 janvier, alors qu’ils venaient de se faire éliminer de la CAN dès le premier tour à l’issue de trois matchs nuls, face à la Guinée-Bissau (1-1), au Burkina (1-1) et au Cameroun (0-0), les Gabonais étaient dans leurs petits souliers. Mais, au soulagement général, Ali Bongo Ondimba s’est montré conciliant. « Le plus surprenant, c’est qu’il n’a pas parlé des causes de cet échec : la mauvaise préparation, le choix tardif d’un sélectionneur [l’Espagnol José Antonio Camacho]. Il a fait remarquer que l’équipe n’avait pas...
(RFI 31/01/17)
Au Gabon, la coalition autour de Jean Ping campe sur ses positions. Louis Gaston Mayila, un proche de l'ancien candidat à la présidentielle, a prôné un dialogue entre les pro-Ping et pro-Bongo sous la supervision de l'ONU. Il a également estimé que l'opposition devait participer aux législatives. Des propositions qui ne font pas l'unanimité. Jean Gaspard Ntoutoume Ayi, porte-parole de Jean Ping, répète qu'il n'y aura pas de dialogue.
(Jeune Afrique 31/01/17)
La Banque africaine de développement et la Banque mondiale ont été approchées par la Commission de surveillance du marché financier de l'Afrique centrale (Cosumaf) pour mettre en œuvre les recommandations qui lui ont été remises par le cabinet de conseil en stratégie Roland Berger voilà un an. Objectif : concrétiser le projet de rapprochement des bourses de Douala et Libreville. Le patron de la Cosumaf, Rafaël Tung Nsue, se voulait positif le mercredi 25 janvier, lors de son passage à la conférence organisée à la Banque de France à Paris par la Fondation pour les études et les recherches sur le développement international. Selon lui, la relance d’un marché financier d’Afrique centrale − approuvée depuis 1999 par la Banque des...
(RFI 30/01/17)
Le pouvoir poursuit la préparation du dialogue politique censé réconcilier les Gabonais profondément divisés après l'élection présidentielle du 27 août dernier. Vendredi dernier, le porte-parole du gouvernement, Alain Claude Bilie By Nze a affirmé que 52 partis légalement reconnus sur 56 ont donné leur accord pour participer à ce dialogue. Fin décembre dernier, Jean Ping a organisé son propre dialogue. Et dimanche, c'est Louis Gaston Mayila, un ténor du camp de Jean Ping, qui a plutôt réclamé un dialogue qui regroupe les partisans de Jean Ping et ceux d'Ali Bongo. Ancien compagnon d'Omar Bongo devenu un des fervents soutiens de Jean Ping, Louis Gaston Mayila a usé de son talent d'avocat pour démontrer que le dialogue organisé en décembre dernier...
(BBC 30/01/17)
Plusieurs anciens membres du gouvernement gabonais proches du défunt chef d'Etat Omar Bongo, sont menacés de poursuites judiciaires. Deux anciens ministres de l'actuel président gabonais attendent d'être jugés Ils sont soupçonnés d'avoir détourné plus de 863 milliards de francs CFA entre 2012 et 2017. Le ministre de la communication Alain-Claude Bilié By Nzé, a indiqué que les présumés coupables répondront de leurs actes. Deux anciens ministres de l'actuel président gabonais attendent d'être jugés. La haute cour de justice est la seule compétente pour juger les délits et infractions commis par des ministres et autres hautes personnalités politiques. Mais cette cour n'existe pour l'instant que dans les textes.

Pages