Gabon | Africatime
Dimanche 30 Avril 2017

Gabon

(Jeune Afrique 27/04/17)
Alors que le dialogue national se poursuit à Libreville, l’ancien Premier ministre Jean Eyéghé Ndong refuse toujours d’y participer. Aux côtés de Jean Ping, il affirme toujours que le point de départ d’un apaisement du climat gabonais serait qu’Ali Bongo Ondimba reconnaisse sa défaite à la présidentielle de 2016. Jeune Afrique : Jean Ping a une nouvelle fois organisé un grand meeting, le 15 avril dernier. Quelle est sa stratégie, plus de sept mois après la présidentielle ? Jean Eyéghé Ndong : La base de cette mobilisation est toujours la même : nous considérons que Jean Ping a été élu en 2016 et nous en avons la preuve. Les chiffres des procès-verbaux le donnent gagnant mais il y a eu...
(Gabon Eco 27/04/17)
La crise qui perdure dans les régies financières n’est pas sans conséquences pour l’économie gabonaise. Mais jusqu’où pourra-t-elle aller et quelles pourraient en être les conséquences ? Selon des estimations du secrétaire général adjoint du syndicat national des douaniers, Claudel Bibalou, c’est un volume moyen de plus de 200 containers qui sort du port à container d’Owendo. Mais depuis le déclenchement de la grève, ce nombre a été divisé de manière drastique ; à peine une vingtaine de containers sort du port actuellement. Un coup dur porté par la grève des régies financières qui perdure et qui n’est pas sans conséquence pour l’économie nationale. Déjà impacté par la crise du secteur pétrolier, le secteur des douanes à l’exemple des trois...
(Gabon Actu 27/04/17)
Le vice premier ministre en charge de l’urbanisme, de l’habitat social et du logement, Bruno Ben Moubamba a lancé mercredi à Libreville un atelier sur les nouvelles techniques de lutte efficace contre les inondations persistantes à Libreville et dans d’autres grandes villes du Gabon. L’atelier met en exergue l’expertise des agences intestinales spécialisées dans lutte contre les catastrophes. Il s’agit des groupes français Grégori international et allemand Huesker. Les participants sont les techniciens des ministères de l’environnement, des infrastructures, des collectivités locales et des Organisations non gouvernementales (ONG) ainsi que des associations. Les forces des défenses et de sécurités y ont pris également part. Bruno Ben Moubamba dénoncé l’incivisme des populations le respect de environnement, lequel incivisme constitue un phénomène...
(Jeune Afrique 27/04/17)
L’ancien coordinateur de la campagne de Jean Ping est l’un des vice-présidents du dialogue national, à la tête de la délégation de l’opposition. Traître pour les uns, réalistes pour les autres, il assume sa participation et sa rupture avec Jean Ping, en espérant obtenir des réformes essentielles. Jeune Afrique : Vous avez choisi de participer au dialogue national, contre l’avis de Jean Ping, dont vous étiez le coordinateur de campagne en 2016. Qu’espérez-vous obtenir ? René Ndemezo’o Obiang : Nous avons l’espoir d’aboutir à des avancées significatives, d’autant que nous avons obtenu que soit élaboré un chronogramme à la fin du dialogue, afin de permettre ensuite à un comité de suivi de veiller à la mise en place des mesures...
(Gabon Actu 27/04/17)
Le président de la Concertation de la jeunesse Gabonaise (CJGA), une plateforme des jeunes proches de la mouvance présidentielle, Rodrigue Maîssa Nkoma a dans une lettre ouverte adressée au président de la république Ali Bongo Ondimba, mis en garde une partie de la classe politique gabonaise, notamment l’opposition participant au dialogue politique, de multiplier les manœuvres pour dit-il faire échouer la messe politique par des débats contre-productifs. « Il d’autant plus étonnant qu’inacceptable que le politique Gabonais, dont les intentions sont désormais connues de tous, essaye de profiter du dialogue dit politique pour susciter des débats de toutes les controverses, ou encore toute chose visant à ramener le pays vers le bas et mais sur tout de semer l’esprit de...
(Agence Ecofin 27/04/17)
(Agence Ecofin) - La Banque des Etats d’Afrique centrale vient de lancer un appel d’offres international en vue de la sélection d’un organisme spécialisé dans la gestion des portefeuilles d’actifs financiers en vue du placement des fonds de la caisse de retraite de la Banque centrale (CRBC). L’institut d’émission sous-régional informe que la mise en place de cette caisse vise à garantir un régime de retraites complémentaires à ses personnels retraités ainsi qu’aux ayant-droits des familles. Cette caisse créée en janvier 1999 fait partie intégrante de la banque, mais jouit d’une autonomie de gestion. La gestion de ses ressources est confiée contre rémunération, sur la base de mandats, à des institutions spécialisées dans la gestion de portefeuilles d’actifs financiers. SeM
(Gabon Eco 27/04/17)
Alter ego de Bruno Ecuele Manga dans la charnière centrale des Panthères du Gabon, l’international gabonais d’origine ivoirienne Moïse Brou Apanga est décédé mercredi 26 avril 2017 d’une crise cardiaque à l’entrainement avec son club le Canon 105 au stade Idris Ngari d’Owendo. Homme fort du club français de Brest entre 2008 et 2012, le défenseur gabonais Moise Brou Apanga âgé de 35 ans, considéré comme une des meilleurs Panthères de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN 2012) a succombé mercredi 26 avril à Libreville d’une crise cardiaque en plein entrainement avec son club du Canon FC 105 du Général Idris Ngari. Informé, Alain Giresse, son ancien entraineur qui le considérait comme un fils n’en revient toujours pas. « Nous...
(Agence Ecofin 27/04/17)
(Agence Ecofin) - Depuis le 25 avril, les représentants des onze pays (Gabon, Cameroun, Centrafrique, Tchad, RD Congo, etc.) de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (Ceeac), planchent à Libreville sur la problématique des menaces des multiples catastrophes liées aux phénomènes naturels et comment s’y prendre en cas de besoin. Evoquant le cadre de la rencontre de Libreville, Lambert-Noël Matha, le ministre gabonais de l’Intérieur, a déclaré que les mesures préventives valent mieux que celles dites curatives. Avant de poursuivre que le Gabon avait pleinement pris conscience que toutes les catastrophes qui sèment la désolation dans le monde n’arrivent pas qu’aux autres. Dans la même veine Marie Thérèse Chantal Mfoula épouse Nganongo, secrétaire général adjoint de la Ceeac,...
(Jeune Afrique 27/04/17)
Ce mercredi soir à Libreville, lors d’un entrainement avec le FC 105, Moïse Brou Apanga est mort d’une crise cardiaque à seulement 35 ans. Ses anciens coéquipiers et son entraîneur à Brest se souviennent de l’ex-capitaine des Panthères (29 sélections, 1 but) avec émotion. Moïse Brou Apanga n’avait connu qu’une seule équipe en France. C’était à Brest, entre 2008 et 2012, avant de repartir au Gabon ensuite (AS Mangasport, FC Akanda, FC 105). Mais son passage en Bretagne a marqué les esprits, et notamment celui d’Alex Dupont. L’entraîneur a appris la disparition de son ancien défenseur ce jeudi matin. « On ne peut pas partir si jeune… C’est terrible. Mourir d’une crise cardiaque, sur le terrain, en faisant ce qu’on...
(Agence Ecofin 26/04/17)
La 7ème session extraordinaire du Conseil des ministres de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (Ceeac) débute ce 25 avril 2017 à Libreville pour s’achever le 29 avril. Selon le communiqué du secrétariat général, l’ordre du jour porte sur la réforme institutionnelle. La réflexion sur la question est cours depuis novembre 2016. Période au cours de laquelle, le rapport provisoire de l’audit du cadre légal et réglementaire de l’institution communautaire avait été présenté, à Yaoundé (Cameroun) au Secrétaire général adjoint de la Ceeac, en charge des Programmes, budget, administration et ressources humaines, Tabu Abdallah Manirakiza. Au cours des assises de Yaoundé, les experts avaient indiqué qu'il s'agit de réviser des textes portant sur le traité instituant la Ceeac,...
(Agence Ecofin 26/04/17)
Au Gabon, Total a annoncé lundi, avoir fait une offre de 40 millions de dollars à son partenaire, le japonais Mitsubishi Petroleum Development Company (MPDC), pour acquérir les 50% de parts qu’il détient sur le permis offshore Baudroie-Mérou. Ceci s’inscrit dans le cadre de l’exercice de son droit de préemption, explique un communiqué de la filiale du groupe énergétique, relayé par Gabon Actu. Cette opération est soumise à l’approbation du gouvernement. « L’acquisition de ces 50% d’intérêts confirme le recentrage de Total Gabon sur ses actifs stratégiques en mer ainsi que notre engagement continu au Gabon. Elle permettra d’accroitre notre quote-part de production sur le permis de Baudroie-Mérou et de saisir des opportunités de développements additionnels.», a commenté Guy Maurice...
(Gabon Review 26/04/17)
Le paiement des fonctionnaires pourrait être perturbé par la grève des agents du ministère du Budget, lancée ce 25 avril à Libreville. Les grèves s’enchainent dans les administrations publiques, avec le mouvement d’humeur des agents du ministère du Budget, lancé ce 25 avril à Libreville. Décidée 24 heures plus tôt, à l’issue de l’assemblée générale des syndicats des directions de la Concurrence et de la consommation, de la Dette, et de l’Economie, cette grève d’avertissement s’étendra sur une semaine. Les grévistes réclament essentiellement le paiement intégral de deux mois de primes et la suppression de la décote. Ils veulent également la régularisation des situations administratives des agents (attribution des portes budgétaires, titularisation, avancement et reclassement après stage). «Nous avons l’impression...
(Gabon Actu 26/04/17)
Le président du Forum africain pour la reconstruction (FAR, opposition), Léon Mbou Yembi décline par avance dans un entretien exclusif à Gabonactu.com, l’éventualité pour lui d’intégrer un nouveau gouvernement de large ouverture qui pourrait être formé, selon certaines indiscrétions, après le dialogue politique en cours, proposé par le président Ali Bongo Ondimba. « Ceux qui veulent aller dans un gouvernement d’ouverture, ça c’est leur droit mais moi non », a déclaré M. Mbou Yembi, estimant par ailleurs qu’un « vrai » opposant comme lui ne « va pas dans la soupe ». La messe politique d’Angondjé, nord de Libreville prend fin le 10 mai prochain. « Moi je suis légaliste, le parti qui a gagné gouverne durant la durée de...
(Gabon Actu 26/04/17)
Plusieurs experts des onze Etats membres de la Communauté économique des Etats de l’Afrique Centrale (CEEAC) ont entamé mardi à Libreville une réflexion sur l’épineux dossier de création d’une zone de libre-échange au sein de la CEEAC, a appris Gabonactu.com L’aboutissement de ce dossier permettra de créer un marché commun dans les onze Etats de la zone et faciliter ainsi l’intégration régionale qui bat de l’aile. La CEEAC est à ce jour la dernière région d’Afrique où l’intégration est encore un rêve. Les populations sont soumises à l’obtention d’un visa pour aller d’un pays à un autre. Les barrières douanières bloquent la circulation des marchandises… Outre ce dossier, les experts planchent également sur le dossier de la réforme institutionnelle de...
(Gabon Review 26/04/17)
Le tribunal de Libreville a rejeté le 24 avril 2017 la demande de l’Union nationale réclamant une fin de non-recevoir à la contestation de la ministre de l’Economie forestière. Invitant les deux parties à conclure au fond, en attendant l’audience prévue le 22 mai prochain. Le tribunal de Libreville vient de décider une prolongation dans l’affaire opposant l’Union nationale à la ministre de l’Economie forestière, Estelle Ondo. Rejetant le 24 avril dernier la demande du parti de Zacharie Myboto. Celui-ci réclamait l’annulation de la plainte introduite par Estelle Ondo pour contester son exclusion de l’UN. Le président du tribunal a ouvert la voie aux débats de fond prévu le 22 mai prochain. «Le tribunal rejette la fin de non-recevoir, l’invite...
(Gabon Review 26/04/17)
Critiqué pour sa participation au dialogue politique convoqué par Ali Bongo, le 4e vice-président de l’Union nationale sort de sa réserve et répond aux attaques de ses compagnons du parti. Jusque-là silencieux face aux critiques portées contre lui, après s’être engagé à participer au dialogue politique organisé par Ali Bongo, Mike Jocktane, 4e vice-président de l’Union nationale (UN, opposition), sonne la riposte. Dans un texte posté sur sa page Facebook le 24 avril, il s’est insurgé contre «des manœuvres indignes orchestrées par un groupe mû par autre chose que l’amour et l’intérêt du pays». Des agissements qui ont donné lieu, selon lui, au refus de son parti à participer au dialogue politique national inclusif et sans tabou. Manifestement très remonté,...
(Gabon Review 26/04/17)
Militant de Démocratie nouvelle (DN), Daladier-Hubert Minang Fils refuse de croire que l’opposition participant au dialogue politique d’Angondjé y est allée pour se laisser dicter des choses et ne pas lutter pour ses idées. La confiance. Voilà ce que Daladier-Hubert Minang Fils demande aux populations gabonaises, et davantage aux militants et sympathisants de l’opposition. Pour ce militant de Démocratie nouvelle, le parti politique présidé par René Ndemezo’o Obiang, les partis et personnalités de l’opposition prenant part aux assises d’Angondjé ne se laisseront pas faire. Ils n’entendent pas se laisser dicter la loi par les représentants de la majorité. En tout cas, pas au sein de la commission 4 traitant de la consolidation de la paix et de la cohésion nationale,...
(Gabon Actu 26/04/17)
Le Gabon a perdu 8 points au classement mondial 2017 de la liberté de la presse publié l’ONG Reporters sans frontières (RSF) qui le classe au 108ème rang mondial sur 180 pays étudiés. En 2015, le Gabon occupait le 100ème rang mondial. Ce déclassement est consécutif au climat postélectoral très tendu dans le pays après la présidentielle de 2016. RSF pointe les coupures d’Internet dans la foulée de la publication des résultats, les violentes attaques subit par les médias publics et privés. Par ailleurs, l’organisation de défense de la liberté de la presse estime que le nouveau code de la communication, s’il dépénalise les délits de presse, prévoit des mesures d’encadrement autoritaires concernant non seulement la presse mais aussi toute...
(Gabon Actu 26/04/17)
Mike S. Jocktane qui se présente toujours comme Vice président de l’Union nationale soutient dans une publication sur sa page facebook qu’il est partisan de la non violence raison pour laquelle il allé au dialogue d’Ali Bongo Ondimba. Voici son message : Mes chers compatriotes, Je ne serais jamais partisan de la violence et je suis contre le fait de prendre le peuple épris de liberté pour chair à canon, alors que les acteurs politiques que nous sommes peuvent régler les conflits par d’autres moyens. C’est pourquoi lors du dernier Conseil National, je me suis engagé à défendre clairement et âprement la participation de l’Union Nationale au Dialogue Politique qui a cours en ce moment. Des manoeuvres indignes orchestrées par...
(Gabon Review 26/04/17)
Si jusqu’ici la vie chère dans le pays est unanimement imputée aux seuls opérateurs portuaires, il semblerait que d’autres éléments entrent également en ligne de compte. Alors que nombre d’opérateurs économiques sont indexés comme responsables de la vie chère dans le pays, il apparaît opportun d’observer cette situation sous d’autres angles. Au-delà des accusations interposées sur les cause de ces hausse des prix de produits de première nécessité, en effet, d’aucuns soutiennent qu’il serait opportun de mener une analyse approfondie au niveau des mécanismes de l’offre et de la demande. Mais également, des salaires et des marges des intermédiaires, grossistes et détaillants. En effet, comment comprendre que la Banque mondiale soutient que l’inflation est maîtrisée au Gabon alors que, sur...

Pages

(L'Union 11/04/17)
Suspension des travaux de plus d'une heure, échanges parfois heurtés entre les coprésidents et quelques panélistes, c'est dire que les débats étaient loin d'être sereins dans ce panel. Les travaux de la phase citoyenne du dialogue politique se sont poursuivis, hier, au stade de l'Amitié d'Angondjé, dans la banlieue nord de Libreville, dans une ambiance particulièrement mouvementée. Notamment au panel 3 (la modernisation de la vie publique) où la sérénité des débats a été mise à mal par la volonté des participants de connaître le montant des perdiems qu'ils percevront au terme de la série de présentation de leurs communications, prévue aujourd’hui. Ce qui a amené les coprésidents, Wilfried-Erisco Mvou Ossialas, Jules-Esdras Mouhouloulou, à suspendre les travaux pendant plus d'une...
(L'Union 11/04/17)
Celui-ci a pour mission de réduire les conflits entre les paysans et les pachydermes, grâce à la mise en place de mécanismes de dissuasion et de contentement des populations. LA ministre de l’Économie forestière, Estelle Ondo, a lancé vendredi dernier, à l’immeuble Arambo, le projet baptisé " Gestion de la faune et des conflits hommes-éléphants" (Gefache). Celui-ci aura pour rôle de prévenir les conflits récurrents entre les pachydermes et les populations, qui voient leurs cultures détruites en permanence par les premiers cités, autour de leurs zones d'habitat naturel, les confinant ainsi à la disette. Dans son laïus de circonstance, Estelle Ondo a déclaré que l’atténuation des conflits hommes-éléphants constitue une préoccupation écologique, puisqu’elle touche à l’avenir des pachydermes ; mais...
(Gabon Review 10/04/17)
Chantier initié pour venir à bout des inondations dans le sixième arrondissement de Libreville, le bassin versant de Nzeng-Ayong sera bientôt opérationnel. Lancé en 2012, l’aménagement du bassin versant de Nzeng-Ayong, dans le sixième arrondissement de Libreville, arrivera bientôt à son terme. Une belle bouffée d’oxygène à venir pour ce quartier en proie à des inondations. Il est donc question ici d’améliorer le cadre de vie, ainsi que les conditions d’hygiène des populations impactées par le projet. En effet, le chantier consiste à la réalisation d’infrastructures bétonnées de plus de 20 kilomètres...
(Agence Gabonaise de Presse 07/04/17)
Les travaux du séminaire de formation sur les enjeux de la communication , initié à l’endroit des conseillers en communication et attachés de presse, se sont achevés, mercredi à Libreville, sur une note de satisfaction générale. ‘’Cette formation a été très enrichissante. Les modules enseignés ont été un plus pour nous, qui gérons la communication au sein des institutions. Nous remercions les initiateurs, notamment le secrétariat général du gouvernement, et nous souhaitons que ce genre d’exercice se pérennise’’, a souligné Mouketou-Mouketou, l’un des participants. Le directeur général de l’ENA-Gabon, Anatole Tsioukacka, dans son mot de clôture, est revenu sur l’objectif visé par ce séminaire de formation. ‘’Vu les défis et les enjeux du moment, nous avons pensé bon d’initier cette...
(Autre média 06/04/17)
Gabon Société – Pendant que le dialogue d’Ali Bongo se tient actuellement à Libreville, certains opposants à son régime continuent de dénoncer ce qu’ils qualifient de « hold up électoral », au Gabon comme au sein de la diaspora. Animée par l’enseignante chercheuse membre de la Société civile gabonaise Laurence Ndong, la conférence de presse a réuni des citoyens de différentes origines (française, gabonaise, congolaise), des membres d’associations et quelques journalistes. À ses côtés Bienvenue Mengue, rescapée du QG de Jean Ping, Enrique Mamboundou Mamboundou, ex-prisonnier politique, et Fernande Ntsame Abeghe, sœur du député démissionnaire Bertrand Zibi Abeghe toujours prisonnier. Joints par Skype, Christian Kombeniondo, ex-détenu politique et Frank Jocktane, proche de Landry Amiang toujours incarcéré au Gabon, ont eux...
(AFP 05/04/17)
Le Gabon, hôte de la Coupe d'Afrique des Nations 2017 en janvier-février dernier, détient un triste "record" mondial. Selon le dernier rapport de la Fifpro, publié en novembre dernier, 95,6% des footballeurs évoluant dans le pays d'Afrique centrale ont connu des retards de salaires. "C'est de l'esclavage" s'est indigné auprès de l'AFP Rémy Ebanega, président du syndicat des joueurs gabonais et ancien défenseur des "Panthères", alors que 62% des joueurs locaux ne possèdent pas de copies de leur contrat, selon la même étude, pour réclamer leur dû. Q: Votre syndicat a lancé le slogan "Stop à l'esclavage des footballeurs au Gabon" sur les réseaux sociaux. Ce n'est pas excessif ? R: "Si ce n'est pas de l'esclavagisme, c'est quoi ?...
(Gabon Review 05/04/17)
Pour réclamer la signature du protocole d’accord issu d’une négociation, il y a plus de quatre mois, avec les autorités municipales, les agents de la mairie de Moanda sont entrés en grève le 3 avril. Présenté par certains comme «un simple mouvement d’humeur», le débrayage enregistré, le lundi 3 avril, à la mairie de Moanda dans la province du Haut-Ogooué ne devrait pas perdurer. A condition que les autorités municipales se résolvent à «officialiser leurs engagements». En effet, plus de quatre mois après les premières négociations avec les agents, celles-ci ne se sont pas toujours décidés à signer le protocole d’accord issu de ces négociations. Pourtant, assure Edgar Constant Mangoumba, le porte-parole des agents municipaux, le maire et ses collaborateurs...
(Gabon Review 05/04/17)
Deux médecins gabonais broient du noir au Centre hospitalier universitaire régional (CHUR) de Trousseau à Tours, en France, où un terme a été mis à leur stage après trois mois sans rémunération. La faute à l’Etat gabonais n’ayant jamais honoré ses engagements, dans le cadre de la convention le liant à l’établissement sanitaire. Grosse désillusion pour deux médecins gabonais en stage au Centre hospitalier universitaire régional (CHUR) de Trousseau à Tours, en France. En effet, les deux praticiens ayant requis l’anonymat ont été consternés de constater la cessation de leur apprentissage. La faute à leur pays qui n’est plus en mesure d’honorer ses engagements dans le cadre de ce stage. Après un mois d’observation, «le Gabon devait tout prendre en...
(Gabon Review 05/04/17)
Le séjour de deux jours à Libreville du ministre congolais du Travail et de la Sécurité sociale, Emile Ouosso s’est achevé le 4 avril, après des échanges enrichissants avec la Caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale (CNAMGS), sur le fonctionnement de l’assurance maladie universelle. Le ministre Congolais du Travail et de la sécurité sociale, Emile Ouosso, le 4 avril 2017 à Libreville. © Gabonreview Arrivé au Gabon le 2 avril pour s’inspirer du modèle de la CNAMGS, dans la mise en place de l’assurance maladie universelle, le ministre congolais du Travail, Emile Ouosso est repartit satisfait de toutes les connaissances acquises. Après avoir échangé avec le directeur général de la CNAMGS, Michel Mboussou sur les mécanismes de financement...
(Agence Ecofin 05/04/17)
C’est la principale nouvelle qui a sanctionné la visite d’Emile Ouosso (photo), ministre congolais du Travail et de la sécurité sociale à Libreville du 2 au 4 avril. «Je suis venu pour m’inspirer de la volonté et du volontarisme [gabonais] pour aller mettre en place l’assurance maladie au Congo», explique le ministre. En fait, dans les semaines à venir, le ministère du Travail et de la sécurité sociale du Congo et la Caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale (CNAMGS), en vue de la mise à la disposition de cette facilité aux populations congolaises, vont signer un accord-cadre de partenariat technique opérationnel. Cet accord donnera lieu à la venue au Gabon de nombreux cadres de ce département ministériel afin...
(Gabon Review 04/04/17)
Dans le cadre de la signature d’un accord-cadre de partenariat technique opérationnel entre la Caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale (CNAMGS) et le Congo, en matière d’assurance maladie universelle, le ministre Congolais du Travail et de la Sécurité sociale, Emile Ouosso séjourne à Libreville du 2 au 4 avril. Une délégation du ministère congolais du Travail et de la Sécurité sociale, conduite par le ministre Emile Ouosso, séjourne depuis le 2 avril à Libreville, pour s’inspirer du modèle de la CNAMGS dans la couverture maladie universelle. Elle s’est entretenue le 3 avril avec le directeur général de la CNAMGS, Michel Mboussou, et le ministre du Développement social et familial, de la Prévoyance sociale et de la Solidarité nationale,...
(Agence Gabonaise de Presse 04/04/17)
Le ministre de l’Economie forestière, de la Pêche et de l’Environnement, Estelle Ondo, a procédé, lundi à Libreville, à la remise officielle du nouveau manuel de procédure destiné au personnel dudit ministère. Le document a été remis à l’inspecteur général des services du ministère, Mme Esther Ntsame, au cours d’une cérémonie solennelle en présence de l’ensemble des agents de son département. Le guide, qui répondre à une exigence de gestion saine, comporte trois grands registres de procédures spécifiques à savoir : les procédures administratives et comptables, les procédures de délivrance pour l’obtention des actes et des procédures de contrôle. Se félicitant de la qualité des travaux de la commission chargée d’élaborer le document, Estelle Ondo a encouragé l’ensemble du personnel...
(Gabon Actu 04/04/17)
La célèbre chanteuse gabonaise, Annie Flore Batchiellilys fêtera ses 50 ans le 10 avril prochain par un spectacle inédit à l’Institut français du Gabon (IFG) à Libreville, annonce son équipe. Dinongue, « l’Entente », sera l’ordre du jour de cette célébration. Dinongue est un spectacle théâtral et musical écrit par Annie-Flore Batchiellilys et mis en scène par Michel Ndaot. Le 5 avril prochain, Annie-Flore Batchiellilys animera une conférence de presse pour présenter ce spectacle. Elle évoquera également son dernier album, « A l’angle de mon être » et son récent single « Mon amour Gabon ». Vivi Mapassa
(RFI 04/04/17)
Depuis 2013, l'Europe a interdit l'entrée sur son marché du bois non certifié FLET. Cet acronyme anglais signifie Application des réglementations forestières, gouvernance et échanges commerciaux. Le Gabon, qui est un des principaux producteurs de bois tropicaux du continent, négocie depuis mai 2011 un accord avec l'Union européenne pour obtenir cette certification. Car sans ce sésame, les exploitants souffrent.
(Autre média 03/04/17)
Après cinquante-cinq années de présence au Gabon, l’entreprise Shell a décidé de quitter le pays pour se recentrer sur ses activités les plus profitables. Les actifs du groupes passeront sous le contrôle de Assala Energy entre juin et juillet 2017. Tous les employés de Shell travailleront pour la nouvelle structure. Le montant de la transaction est de 587 millions de dollars, soit près de 356 milliards de Fcfa. Une page se tourne pour l’économie gabonaise. Le pays qui tire la majeure partie de ses revenus de l’exploitation d’hydrocarbures assiste au départ du géant Shell après plus d’un demi-siècle de développement dans le pays du perroquet gris. Par un communiqué de presse, le groupe anglo-néerlandais a annoncé une transaction de 587...
(Gabon Review 03/04/17)
Totalisant 51,25% des suffrages, le jeune homme de 28 ans a été porté à la tête du Conseil national de la jeunesse du Gabon (CNJG), à l’issue de l’assemblée générale élective organisée le 1er avril dernier à Libreville. Tête de liste de l’association Jeunesse Avenir, Stephen Ondias a été élu à la tête du Conseil national de la jeunesse du Gabon (CNJG), à l’issue de l’assemblée générale élective organisée le 1er avril à Libreville. Le nouveau président du CNJG a été élu à la majorité absolue, s’adjugeant 39 voix, soit 51,25% des suffrages. Derrière lui, sont arrivés, respectivement, Prince Destin Akweze de la Fédération catholique des mouvements de jeunesse (15 voix), Ivan Boris Mba Okey du Cercle de réflexion élite...
(RFI 03/04/17)
A l'occasion du festival Quais du Polar qui se déroule actuellement à Lyon, l'invité de RFI est l'écrivain gabonais Janis Otsiemi. Né en 1976 à Franceville, à cinq cents kilomètres de Libreville, la capitale du Gabon. Il se fait connaître en France en 2009 avec son premier texte, La vie est un sale boulot (éditions Jigal), couronné par le Prix du Roman gabonais en 2010. Depuis, il n’a de cesse d’écrire des polars, pour montrer et dénoncer la réalité de son pays. Il est l’auteur de La bouche qui mange ne parle pas, Le Chasseur de lucioles, African Tabloïd et Les Voleurs de sexe. Tous ces titres sont parus chez Jigal. Tu ne perds rien pour attendre est son premier...
(Gabonews 31/03/17)
A la veille du Dialogue national initié par le pouvoir gabonais en place, le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies a délivré un message hier lundi 27 mars 2017. Cette déclaration fait suite à la situation de malaise et de mal être qui prévaut actuellement au Gabon. Le Chef de l’Unoca, dans sa déclaration, appelle à un dialogue inclusif et apaisé. « Au moment où le Gabon s’apprête à tenir à partir du 28 mars 2017 un dialogue national sur la situation du pays, le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations unies pour l’Afrique centrale, M. François Louncény Fall, exprime l’espoir que ce dialogue sera inclusif et apaisé. Le Représentant spécial a multiplié au cours des derniers...
(Agence Gabonaise de Presse 31/03/17)
Au cours d’un point de presse animé jeudi au stade d’Angondjé, lieu du déroulement du dialogue politique, les co-présidents des quatre panels de la phase citoyenne se sont félicités de la qualité des propositions conformes aux thématiques au premier jour des travaux. Devant les journalistes, les quatre coprésidents ont fait le résumé du déroulement des travaux par panel. Prenant la parole en premier, le co-président du premier panel qui traite des reformes des institutions et de la consolidation de l’Etat de droit démocratique, Dieudonné Eko Mvé a fait état du bon déroulement des travaux, assorti des propositions formulées par les différents participants. Pour sa part, le co-président du deuxième panel, axé sur les réformes de l’Etat, Gabriel Nzembi s’est félicité...
(Gabonews 31/03/17)
Les élèves du Lycée d’Oloumi ont manifesté mardi dernier à Libreville, pour contester la décision du gouvernement gabonais,celle de changer, en milieu d’année scolaire, les différents responsables d’établissements. Une situation qui a vu l’intervention des forces de l’ordre pour remettre les choses à l’endroit. C’est une marche contre la décision de changer certains responsables des établissements publics du Gabon, prise au dernier Conseil des ministres, qui a motivé les élèves du Lycée d’Oloumi, à manifester. Les élèves estiment anormale qu’une telle décision puisse se prendre en presque fin d’année. Pour eux, elle va davantage perturber le bon fonctionnement de l’établissement, déjà que l’année scolaire évolue en dents de scie. "Pendant les grèves, nous nous avons continué de faire cours, donc...

Pages

(Financial Afrik 25/04/17)
Olam a généré en quatre ans la création de 10 922 emplois directs” Le groupe Olam est présent dans 70 pays. Quatre ans après son arrivée au Gabon, la multinationale du sud-est asiatique a créé 10 922 emplois directs et près de 20 000 emplois indirects dispatchés sur ses déférentes filiales. Son ambition est de participer à la création de richesses et d’emplois, poursuivre la croissance et faire passer le Gabon du stade d’importation à celui d’exportation pour l’ensemble de ses produits. Dans cet entretien accordé à Youcef Maallemi de Financial Afrik, Gagan Gupta, Président directeur général du groupe, décline sa stratégie. Pouvez-vous nous faire une présentation du Groupe OLAM, à travers ses faits marquants depuis sa création à ce...
(Le Monde 25/04/17)
Le directeur adjoint du département Afrique du Fonds monétaire international, Roger Nord, assure que les programmes sociaux des Etats pourront être préservés. C’était il y a quatre mois. Le 23 décembre 2016, les dirigeants des pays de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac), réunis en sommet à Yaoundé, au Cameroun, décidaient d’en appeler au soutien financier du Fonds monétaire international (FMI). La morosité ambiante ne laissait plus guère de choix aux économies de cette sous-région de la zone franc, ultra dépendantes de la rente pétrolière : dans le sillage de la chute des cours, leur croissance s’est effondrée, tout comme leurs recettes budgétaires, tandis que les déficits se sont creusés dangereusement. Le recours à l’institution de Bretton...
(Agence Ecofin 20/04/17)
Le ministre en charge des Travaux publics, Jean-Pierre Oyiba (photo) et le ministre délégué à l’Economie chargé de la prospective et de la programmation du développement, Noël Mboumba, ont signé, le 19 avril à Libreville, deux protocoles d’accord respectivement avec Altar Kilic représentant de Corpus Capital International Inc. (Turquie) et Abdelqader EI Zoubi pour le compte de Tanmu for Development and Asset Management (Jordanie). Ces représentants des consortiums d’entreprises turques...
(RFI 20/04/17)
Au Gabon, une épidémie de rougeole attaque depuis deux ans les enfants de 9 mois à 5 ans. Pour contrer cette maladie qui a déjà touché 24 des 52 districts sanitaires du pays, le gouvernement et l'OMS ont lancé hier mercredi une vaste campagne nationale de vaccination contre cette maladie virale, très contagieuse et très mortelle. Le vaccin protège mais attention, la piqûre fait un peu mal. Elle a patienté durant deux heures. Son fils d'un an est vacciné. Une injection à l'avant-bras et deux gouttes dans la bouche, les enfants se succèdent devant des infirmières dévouées. Celle-ci veille particulièrement sur le petit Marc, porté par sa mère. « Le bébé est atteint de la rougeole. Vous voyez, il a...
(Agence Ecofin 20/04/17)
Gabon Oil Company (GOC) et la compagnie pétrolière canadienne Touchstone Exploration « auraient conclu un accord d’investissement » pour la reprise du gisement pétrolier de Remboue, rapporte le site spécialisé Africa energy intelligence. La compagnie nationale d’hydrocarbures, qui a investi plus de 30 milliards de Fcfa entre 2004 et 2015 pour rentabiliser ce site, devrait toucher environ 30 millions de dollars pour cette opération. La société canadienne, active dans l’exploration pétrolière au Canada et à Trinidad-et-Tobago, « détiendra 80%» des parts sur Remboue selon le media. GOC conservera les 20% restants, bien que le projet soit « entièrement porté par l’investisseur canadien», qui espère atteindre plusieurs milliers de barils par jour. Le site qui a été abandonné en 2014, était...
(Agence Ecofin 20/04/17)
Le vice-Premier ministre en charge de l’Habitat et du logement, Bruno Ben Moubamba (photo), poursuit sa campagne d’explication du «Nouvel ordre urbanistique du Gabon ». Dans le cadre de sa mise en œuvre, la première phase concerne la construction de 12 villes entre Libreville, capitale du pays, et la ville de Lambaréné située à 230 kilomètres, dans le centre du pays. A travers le projet « La voie royale, tronçon Pk12-Lambaréné », le gouvernement veut donner une nouvelle physionomie aux zones reculées ainsi qu’aux coins périphériques des grandes villes. « Pour le gouvernement, l’impulsion de ce nouveau cap à suivre permettra la mise en place d’un nouvel ordre urbanistique qui vise à développer à terme, toutes les villes du Gabon...
(Agence Ecofin 19/04/17)
Le conseil d’administration de Total Gabon, confiant dans la solidité des fondamentaux de la Société, a décidé de proposer à l’assemblée générale ordinaire des actionnaires, convoquée le 19 mai 2017, la distribution d’un dividende de 4,5 dollars par action, soit 20,25 millions de dollars US (environ 12,15 milliards de FCFA) pour l’ensemble des actionnaires. Ce dividende, selon le conseil d’administration sera payable en euros (ou sa contre-valeur en francs CFA) sur la base du cours euro/dollar au jour de l’assemblée générale. Il faut dire que la distribution d’un dividende fait suite à un résultat positif obtenu par la filiale gabonaise du génat pétrolier français Total au cours de l’exercice 2016. Car malgré un chiffre d’affaires en retrait de 11%, le...
(Agence Ecofin 19/04/17)
Après avoir annoncé l’augmentation de sa production sur un exercice, de 1000 à 1300 barils/jour, le directeur général de la société nationale des hydrocarbures du Gabon, Arnaud Engandji (photo), annonce la mise en route de plusieurs projets d’exploitation de gaz sur le site Mboumba. D’après le directeur général, la compagnie envisage de se faire accompagner dans ce projet par un partenaire technique capable de transmettre de l’expertise technique à son personnel, et de suivre financièrement ses ambitions. « Nous envisageons de faire venir un partenaire technique qui pourrait nous accompagner dans les opérations sur le site, de façon à bénéficier d’une expertise, mais également d’un niveau de financement beaucoup plus important.», indique le directeur général. Ces « orientations pour l’avenir...
(Infos Gabon 19/04/17)
Le vice-Premier ministre en charge de l’Urbanisme a récemment présenté à Nkok les contours de ce projet visant à moderniser toutes les communes du pays. Bruno Ben Moubamba a entretenu la presse vendredi dernier à Nkok sur le nouvel ordre urbanistique en cours d’implémentation au Gabon. Au cours de cet échange avec les hommes des médias, le vice-Premier ministre en charge de l’Urbanisme, de l’Habitat social et du Logement a expliqué les contours de ce projet qui se met progressivement en place et qui permettra d’élaborer des plans sommaires d’aménagement destinés à moderniser toutes les villes du Gabon. Bruno Ben Moubamba, qui était accompagné pour la circonstance des responsables de la Zone économique à régime privilégié (Zerp) de Nkok, ceux...
(Gabon Actu 19/04/17)
Une délégation gabonaise prend part à la 12e édition du Salon international de l’agriculture qui s’est ouvert ce mardi à Meknès (Maroc). La 12e édition du Salon international de l’agriculture au Maroc (SIAM) s’est ouvert ce mardi 18 avril et ce jusqu’au 28 avril prochain dans la ville de Meknès. Placé sous le thème : «Agrobusiness et chaînes de valeur agricoles durables», ce rendez-vous agricole a été précédé lundi par les 9e assises nationales de l’agriculture organisées à Meknès qui avaient pour thème : «Agriculture et sécurité alimentaire au fil de l’eau». Le Gabon, pays agricole par excellence, est bel et bien présent au 12e SIAM avec une importante délégation conduite par la ministre déléguée auprès du ministre de l’Agriculture,...
(La Tribune 18/04/17)
La banque chinoise Eximbank va soutenir des projets de construction de 3 centres de formation de 1000 à 1500 places au Gabon. L'information a été apportée au président Ali Bongo Ondimba par Zhan Yan, la patronne du groupe chinois Avic international, auquel les travaux de construction ont été confiés. Après les accords de décembre 2016 conclus à Pékin, l'Empire du milieu envisage d'étendre son ancrage au Gabon. C'est dans cette perspective que l'Eximbank of China va apporter son appui financier à un projet de construction de centres de formation de 1000 à 1500 places dans le pays. Il s'agit d'une initiative portée par le groupe chinois Avic international et qui s'inscrit dans le cadre de la consolidation de la coopération...
(Agence Ecofin 18/04/17)
(Agence Ecofin) - Selon un rapport des commissaires aux comptes Mazars Cameroun et Kpmg Afrique centrale, rendu public le 16 avril, le solde global du compte d’opérations de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (Beac) a regressé de 3288,31 milliards en 2015 à 1155,95 milliards de FCFA en 2016. Comprendre le vocable « compte d’opérations » c'est se referer à celui ouvert par la Beac au service de contrôle du ministère des Finances de la France. La Beac, d’après ses conventions, doit impérativement y déposer 50% de ses avoirs extérieurs. Toutefois, la convention du 3 octobre 2014 stipule que cette quotité peut être abaissée en deçà de 50% mais, sans être inférieure à 40%. De façon détaillée, indiquent les...
(AFP 15/04/17)
La lutte contre le blanchiment d'argent et le terrorisme ralentissent l'interchangeabilité des billets entre les deux grandes zones utilisant le franc CFA, ont expliqué les gouverneurs des deux banques centrales concernées vendredi à Abidjan. Lié à l'euro par un système de parité fixe, le franc CFA est la monnaie de 14 pays francophones d'Afrique de l'Ouest et centrale, totalisant 155 millions d'habitants: huit appartenant à l'Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) et six à la Communauté économique d'Afrique centrale (Cémac). UEMOA et Cémac sont dotées chacune d'une banque centrale...
(Agence Ecofin 14/04/17)
C’est à Bali, en Indonésie, où se tient le 3ème forum annuel des fonds souverains des Etats membres de la Banque islamique de développement (BID), que le Gabon a obtenu l’organisation de la 4ème édition de cet événement, à Libreville l’an prochain, au terme d’un « lobbying fort ». Ce sera la deuxième fois qu’un pays du continent abrite cette importante rencontre qui réunit l’ensemble des membres de l’institution financière islamique. En effet, après l’Arabie Saoudite qui a organisé le forum inaugural en 2015, et le Maroc en 2016, il va revenir au Gabon de réunir les experts de la finance islamique sur son sol, ainsi que les patrons des fonds d’investissements du monde entier, afin de faire le point...
(RFI 13/04/17)
Le Gabon vient de se doter de l'une des plus grandes usines de transformation d'huile de palme d'Afrique. D'une capacité de 138 700 tonnes d'huile qui a couté 39,6 millions de dollars (22 milliards de FCFA) a été officiellement mise en service à Mouila au sud du Gabon par le président gabonais Ali Bongo. Ali Bongo était radieux en coupant le ruban symbolique de la nouvelle usine. Selon lui, grâce au palmier à huile, l'agriculture gabonaise longtemps délaissée prend un nouveau départ. Baignant dans un boom pétrolier entrant les années 70 et 80, le Gabon s'est lancé dans l'importation massive des produits vivriers. Les pétrodollars ne coulent plus assez. Et l'agriculture a été choisie comme l'un des secteurs clefs pour...
(Agence Ecofin 13/04/17)
Pascal Houangni Ambouroue, le ministre du Pétrole et des hydrocarbures, a reçu le 11 avril 2017, à Libreville une délégation de l'entreprise américaine Weatherford pour une séance de travail. Au sortir de ce conclave à huis clos, le ministre du Pétrole a déclaré : « Les responsables de cette entreprise m'ont présenté leur projet d'autonomisation et d'optimisation de la production pétrolière du Gabon. L'échange a été très intéressant, d'autant plus qu'il est utile, nécessaire et indispensable aujourd'hui, de penser et voir plus grand pour l’avenir de notre pays ». Pascal Houangni Ambouroue n’en a pas dit plus. Mais l’on se sait que Weatherford implantée à Port-Gentil n’avait plus qu’une présence symbolique à cause de la crise qui secoue le secteur...
(Agence Ecofin 13/04/17)
Les producteurs d’huile de palme exerçant au Gabon ont franchi un palier quant au respect des normes environnementales. La table ronde sur l’huile de palme durable (RSPO), vient d’approuver la norme RSPO pour l’huile de palme produite au Gabon. Une initiative dont se félicite le WorldWide Fund for Nature (WWF) dans un communiqué, en ce sens qu’elle permet désormais «aux producteurs gabonais de développer des plantations d'huile de palme qui ne nuisent pas à de précieuses forêts, des communautés ou des travailleurs». «L'adoption de la norme RSPO au Gabon est un grand pas vers la conservation des forêts, même si d'autres initiatives ...
(APA 13/04/17)
APA – Douala (Cameroun) - Les réserves de change au sein de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale ont connu une réelle érosion au cours de ces dernières années, passant de 6000 milliards de FCFA en 2010, à seulement 2000 milliards de FCFA en 2017. Cette chute vertigineuse de 4000 milliards de FCFA en l’espace de sept ans s’explique principalement, selon Kadima Kalondji, représentant résident du Fonds monétaire international (FMI) au Cameroun, par l’effondrement des recettes et la chute des exportations pétrolières sur le marché international dont cinq des six pays de la CEMAC en sont producteurs et exportateurs. Cette dégringolade des réserves de change est favorisée également par l’explosion des dépenses d’investissement public dans une conjoncture difficile...
(Financial Afrik 13/04/17)
Le constat est de Kadima Kalondji, représentant résident du FMI au Cameroun. Les réserves de change de la Communauté des Etats de l’Afrique Centrale (CEMAC) ont chuté de 6000 milliards de FCFA en 2010 en à peine 2000 milliards aujourd’hui. Pour cause, l’effondrement des recettes provenant de l’exportation des matières premières et l’explosion des dépenses d’investissements publics dans un contexte défavorable aux économies de rente. Signe du marasme de la sous-zone CFA, la dette communautaire a pris l’ascenseur, passant de l’équivalent de 15% du PIB en 2010 en 45% en 2016. Cette tendance va se poursuivre selon la représentante du FMI si les Etats n’adoptent pas un plan de redressement de leurs économies. Car, souligne Kadima Kalondji, les recettes pétrolières,...
(APA 13/04/17)
La Banque gabonaise et française internationale (BGFIBank) a réalisé un résultat net de 39 milliards de francs CFA en 2016, soit 31 % d’augmentation en valeur absolue, d’après les chiffres publiés au terme du conseil d’administration tenu à Libreville, au Gabon, « à l’effet d’arrêter les comptes de l’exercice écoulé », a appris jeudi APA auprès de ce groupe bancaire. [Img : 39 milliards de FCFA de résultat net pour la BGFIBank] Occasion pour les actionnaires de revenir sur une année « marquée par de belles performances malgré un environnement économique contrasté et le renforcement des exigences réglementaires », s’est réjoui le président-directeur général Henri-Claude Oyima. Pendant la période considérée, la BGFI a réalisé un total de bilan de 2935...

Pages

(Jeune Afrique 06/03/17)
Malgré les problèmes techniques qui ont provoqué l’annulation d’une étape, la course cycliste Tropicale Amissa Bongo est tout de même arrivée jusqu’à Libreville ce dimanche, où le Guadeloupéen Yohann Gène (Direct Energie) a remporté la compétition avec 16 secondes d’avance sur les autres coureurs. Vendredi 03 mars, entre Lambaréné et Kango, le coureur avait déjà remporté pour la quatrième fois de sa carrière une étape qu’il connaissait bien, dans un pays qui semble lui porter chance. De fait, en neuf participations, le cycliste de 35 ans a déjà porté sept fois le maillot de vainqueur d’étape. À ses cotés sur le podium figurait l’Érythréen Tesfom Okubamariam, membre de l’équipe japonaise Interpro Cycling Academy et qui s’était vu remettre la veille...
(Xinhua 06/03/17)
Le Français d'origine guadeloupéenne Yohann Gène a remporté dimanche à Libreville, la 12ème édition du Tour du Gabon "La Tropicale Amissa Bongo" et met fin à sa carrière internationale de cycliste. Membre de l'écurie Direct Energie, Yohann Gène a remporté pour une seconde fois la Tropicale Amissa Bongo après l'édition de 2013. Yohann Gène, 36 ans, qui met fin à sa carrière, cumule neuf participations à la Tropicale Amissa Bongo. Il a remporté dans l'ensemble 7 étapes et deux éditions (2013 et 2017). Cette année, trois africains se sont hissés au top 5 dans le classement final. Il s'agit de Issak Tesfom Okubamariam (ERI/Cycling Academy) qui a occupé la seconde place suivi du Marocain Salaheddine Mraouni (4ème) et de son...
(Le Point 01/03/17)
L'équipe gabonaise a refusé de participer à "sa" course cycliste. De quoi justifier l'interrogation des spectateurs tout au long du parcours de la première étape. Au passage du peloton, sur les 150 kilomètres que couvrait le tracé du jour, les spectateurs ont attendu les « Panthères du Gabon », en vain : l'équipe nationale a brillé par son absence en refusant de se rendre à la signature le matin même, déclarant ainsi forfait pour le reste de la compétition. C'est donc la déception pour le public qui s'était déplacé entre Moanda et Akieni, dans le sud du pays. En cause : des histoires de primes principalement. « Les coéquipiers du capitaine Cédric Tchouta ont exigé le paiement intégral de l'ensemble...
(Le Point 01/03/17)
Bien que le maillot jaune soit revenu à Tony Hurel (Direct Energy) à l'issue de cette deuxième étape de la Tropicale Amissa Bongo, ce sont bien les Érythréens qui se sont fait de nouveau remarquer sur le podium, après avoir avalé 98 kilomètres entre Lekoni et Franceville (Sud). Parmi eux : Elyas Afewerki qui a arraché les maillots de meilleur grimpeur, de points chauds et de la combativité. Son compatriote Meron Abraham a également fait les allers et retours sur le podium où il s'est vu remettre les maillots de meilleur jeune et de meilleur Africain. Les Érythréens dans tous les coups Sur cette étape, qui a filé dans les paysages somptueux des hauts plateaux Batéké, à la frontière du...
(AFP 28/02/17)
La Tropicale, la principale escale africaine de la saison cycliste, s'est élancée lundi avec une déception de taille pour le public gabonais, le boycott de la compétition par l'équipe nationale, pour des questions de primes non-payées et de manque d'entraînement depuis le départ du coach Abraham Olano. Au classement, l'Espagnol Mikel Aristi Gardoki (Delko Marseille Provence KTM) a endossé le maillot jaune en s'imposant au sprint lors de la première étape entre Moanda et Akieni (03h42min48sec), 150 km dans le sud du Gabon. L'étape a été animée par une échappée menée par un Erythréen (Elyas Afewerki) et un Ethiopien (Temesgen Buru), les spécialistes de l'Afrique de l'Est y voyant sans doute un symbole de paix par le sport alors que...
(Le Point 28/02/17)
Au passage du peloton, sur les 150 kilomètres que couvrait le tracé du jour, les spectateurs ont attendu les « Panthères du Gabon », en vain : l'équipe nationale a brillé par son absence en refusant de se rendre à la signature le matin même, déclarant ainsi forfait pour le reste de la compétition. C'est donc la déception pour le public qui s'était déplacé entre Moanda et Akieni, dans le sud du pays. En cause : des histoires de primes principalement. « Les coéquipiers du capitaine Cédric Tchouta ont exigé le paiement intégral de l'ensemble des primes qui leur sont dues par la Fédération gabonaise de cyclisme [...] depuis au moins deux ans », explique le ministère de la Jeunesse...
(Xinhua 28/02/17)
Les professionnels du vélo venus d'Europe, ont comme d'habitude dominé la première étape de la Tropicale Amissa Bongo (Tour cycliste du Gabon) dont le coup d'envoi a été donné lundi à Moanda au sud-est du Gabon. Longue de 150 km, la première étape, Moanda-Akiéni a été remportée par l'Espagnol Aristi Gardoki Mikel, de l'équipe française Delko Marseille Provence KTM. Aristi Gardoki Mikel a réalisé un temps de 3 heures 42 minutes et 48 secondes. Il devance le coureur français Tony Hurel de Direct Energie de 5 secondes. Le cycliste espagnol enfile le maillot Jaune, maillot du leader de la course. Le premier Africain au classement général à l'issue de cette première étape est l'Erythréen Abdraham Meron (8ème) immédiatement suivi du...
(Gabon Actu 28/02/17)
L’espagnol Mikel Aristi Gardoki a remporté lundi la première étape de la 12ème édition de la Tropicale Amissa Bongo qui s’est déroulée sur une distance de 150 km, entre Moanda et Akiéni, dans la province du Haut-Ogooué (sud-est), a constaté un envoyé spécial de Gabonactu.com Sociétaire de l’équipe française Delko Marseille Provence KTM, Mikel Aristi Gardoki, a réalisé un temps de 3 heures 42 minutes et 48 secondes. Il devance le coureur français Tony Hurel de Direct Energie de 5 secondes. La troisième marché du podium a été occupée par le Biélorusse de l’écurie de Minsk Cycling Club Stanislau Bazhkou. Il a 8 secondes d’écart avec le vainqueur. Pour sa première victoire, Mikel Aristi Gardoki enfile également le maillot Jaune,...
(Gabon Actu 27/02/17)
L’équipe nationale de cyclisme du Gabon a boycotté la première étape du Tour du Gabon dénommé la Tropicale Amissa Bongo dont le coup d’envoi vient d’être donné dans la petite ville minière de Moanda au sud est du Gabon, a constaté l’envoyé spécial de Gabonactu.com Selon des sources concordantes, les cyclistes gabonais réclament des primes et surtout dénoncent un manque de matériel adéquat pour cette compétition la plus relevée du continent parce que mettant en compétition des coureurs professionnels et cyclistes amateurs. C’est pour la seconde fois que les gabonais boudent la première étape de cette compétition qui se joue chez eux et pour laquelle, ils ont toujours joué le rôle de figurant. La 1ère étape se dispute ce lundi...
(Le Point 27/02/17)
Chaque année, équipes professionnelles et sélections nationales africaines viennent se frotter à la Tropicale Amissa Bongo, une course cycliste disputée dans des conditions climatiques intenables à l'intérieur du Gabon. Avec ses 200 000 kilomètres carrés de forêts couvrant plus de 80 % de son territoire, le Gabon fait partie de ces coins du monde qu'il est rare de pouvoir voir de l'intérieur. Le climat y est rude avec des températures pouvant grimper à 36 degrés et un taux d'humidité qui, parfois, atteint les 100 %. Pourtant, voici plus d'une dizaine d'années, quelques fous ont décidé que ce petit pays d'Afrique centrale deviendrait le nouveau terrain de jeu du cyclisme professionnel. Ainsi naquit la Tropicale Amissa Bongo : une course difficile...
(Jeune Afrique 24/02/17)
Après avoir accueilli la Coupe d’Afrique des Nations, le Gabon s’apprête à recevoir ce lundi des coureurs cyclistes en provenance des quatre coins du monde pour disputer la Tropicale Amissa Bongo. Des hauts plateaux Batéké – au sud est du pays – jusqu’à la capitale gabonaise en passant par la jungle équatoriale, ce sont près de 1 000 kilomètres de parcours qui attendent les cyclistes. Au total, cinq équipes professionnelles et dix sélections nationales africaines doivent y participer, du 27 février au 5 mars. Dans des conditions parfois dantesques, sous la chaleur étouffante du bassin du Congo, l’élite amateur africaine aura ainsi l’occasion de se frotter aux habitués des grandes courses internationales, au premier rang desquels Thomas Voeckler, le chouchou...
(Jeune Afrique 21/02/17)
Malgré l'élimination de son équipe au premier tour de la CAN, l’Espagnol José Antonio Camacho devrait rester le sélectionneur des Panthères du Gabon. Avec le même salaire confortable qu'il touchait auparavant. Faire de José Antonio Camacho l’unique responsable de l’échec du Gabon lors de la CAN 2017 serait trop facile : cela occulterait la responsabilité des autres acteurs du football gabonais dans une sortie de route pas si surprenante. Certes, un sélectionneur est toujours responsable des défaites de son équipe − même si l’Espagnol, arrivé début novembre à Libreville sans parler un mot de français, a dû effectuer une préparation au rabais, avec un seul match amical au programme, perdu (1-2) face à Mounana, une équipe de Ligue 1 gabonaise...
(Xinhua 18/02/17)
Le championnat national de football de première division (D1), interrompu depuis plus d'un mois suite à la Coupe d' Afrique des nations (CAN 2017) que le Gabon a organisée, reprend ce samedi, a-t-on appris vendredi auprès de la Ligue nationale de football (Linaf). Lors de la trêve intervenue à la 7e journée, le CF Mounana (19 points), Mangasport de Moanda (15 points) et Akanda FC (14 points) pointaient à la tête du classement tandis que le Stade migovéen de Lambaréné (4 points) et le FC 105 (2 points) s' affichaient dans la zone rouge synonyme de relégation. La rencontre entre AS Pelican contre Mangasport le leader de la compétition reste la principale affiche de la reprise du championnat.
(Gabon Actu 17/02/17)
Les cyclistes gabonais, sans entraineurs, sont actuellement entraînés par un mécanicien à 9 jours du Tour du Gabon baptisé « La Tropicale Amissa Bongo », selon un communiqué du ministère gabonais des Sports. L’entraîneur espagnol des Panthères du Gabon, Abraham Ollano a « disparu » depuis novembre dernier. « C’est peu dire d’opiner que cette compétition est courue d’avance pour les Panthères version cyclisme, encore une fois promises aux rôles de faire-valoir », prophétise le ministère qui a reçu jeudi l’équipe dirigeante de la fédération de cycliste. « L’impression qui se dégage, après la rencontre entre la tutelle, la Fédération gabonaise de cyclisme et les jeunes coureurs de l’équipe nationale, c’est que les gestionnaires de la petite reine gabonaise, semblent...
(Gabon Review 15/02/17)
Ancien champion du monde et des Etats-Unis de Choi kwang do, instructeur de cet art martial dans l’Etat de Géorgie, ce Gabonais représente dignement les couleurs de son pays dans cette discipline. Initié au choi kwang do au début des années 2000, Guy Roger Nzamba a inscrit son nom au Panthéon de grands pratiquants de cet art martial. Le Gabonais est revenu sur son parcours, dans une récente vidéo publiée sur la page Facebook de «Gabao Martial Arts», un réseau social des amoureux ou pratiquants d’arts martiaux de tous genres du Gabon et d’Afrique. Guy Roger Nzamba sur les tatamis. © facebook.com/guyrogernzambaofficialpage «Je vis à Atlanta, aux Etats-Unis et je pratique le choi kwang do depuis 15 ans. Je suis...
(Gabon Review 08/02/17)
De passage sur RFI, ce 7 février, l’acteur de la société civile a qualifié de fiasco la dernière Coupe d’Afrique des nations (Can). Pour Marc Ona, les ratés enregistrés tout au long de la compétition s’apparentent à une véritable «douche froide» pour Ali Bongo. «Ce fut un fiasco au niveau de l’organisation et une douche froide pour Ali Bongo…». C’est ainsi que Marc Ona Essangui a qualifié, lors de son passage sur RFI ce 7 février, la 31e édition de la Coupe d’Afrique des nations (Can) 2017, organisée du 14 au 5 février au Gabon. Si pour le haut commissaire du Comité d’organisation de la Can (Cocan), Christian Kerangall, le taux de remplissage des stades durant la compétition a atteint...
(AFP 06/02/17)
Le comité organisateur de la Coupe d'Afrique des Nations au Gabon s'est expliqué sur le coût, l'affluence dans les stades et l'état des pelouses, lundi, au lendemain de la finale de la 31e édition de la biennale du football africain. "On annonce dans la presse 463 milliards de FCFA (ndlr: environ 700 millions d'euros)", a déclaré lors d'une conférence de presse à Libreville Christian Kerangall, haut commissaire au comité d'organisation de la Coupe d'Afrique des Nations 2017. Il reprenait une somme avancée ...
(RFI 06/02/17)
Le Stade de l’Amitié, à Libreville, a été le théâtre de la finale de la CAN 2017, mais également celui où des milliers de Camerounais, d’Egyptiens et de Gabonais se sont réunis pour célébrer ce match ultime de l‘épreuve reine du football africain. Le stade était quasiment plein à l’entame de la finale avec près de 38 000 spectateurs. Les Camerounais étaient en surnombre avec environ 20 000 supporters. Une présence due à la forte communauté vivant à Libreville. Une confiance sans limites Quelques minutes avant le coup d’envoi, l’ambiance était des plus joyeuses dans les tribunes, les supporters des Lions indomptables étaient très confiants. « Ce sont deux cadors de l’Afrique qui s’affrontent. On va y croire. C’est possible...
(El Watan 06/02/17)
La CAF a décidé, vendredi, de lui confier la CAN-2017 des moins de 17 ans en remplacement de Madagascar qui devait initialement organiser cette édition au mois d’avril prochain. La décision a été prise par la CAF lors de la réunion de son comité exécutif, vendredi passé à Libreville. Le Gabon a été choisi aux dépens du Soudan, l’autre candidat à l’organisation de cette édition qui a été, pour la circonstance, décalée du 21 mai au 4 juin 2017. La CAF a justifié cette décision par le retard affiché par Madagascar dans la préparation du tournoi. Un argument qui pourrait être la partie immergée de l’iceberg sachant que le Gabon n’était pas prêt pour la 31e édition à quelques mois...
(Gabon Actu 06/02/17)
Le Cameroun a remporté dimanche à Libreville la Coupe d’Afrique des nations (CAN Total, Gabon 2017), la 5ème de sa glorieuse histoire du football au niveau continental. Le Cameroun a battu en finale l’Egypte (2-1). Et pourtant l’histoire retiendra que c’est l’Egypte qui a ouvert le score dès la première mi-temps à la 22ème minute par Mohamed Eleney. Score à la mi-temps (0-1). Les Lions indomptables sont revenus sur la pelouse très blessés et surtout revigorés par les conseils de leur entraineur, le belge Hugo Bross. Le match a basculé à la 58ème minute lorsque Nicolas Nkoulou a égalisé. Vincent Boubakar a tué la rencontre sinon crucifié les Pharaons à la 88ème minute au terme d’une action individuelle. L’Egypte n’accrochera...

Pages

(Gabon Actu 17/06/16)
Le président gabonais, Ali Bongo Ondimba a lancé jeudi la première récolte de la palmeraie de Mouila (sud du pays), une plantation aménagée sur une superficie de 43 000 hectares (ha), par le groupe agro-industriel singapourien Olam, a constaté l’envoyé spécial de Gabonactu.com. A l’aide d’un croché dédié, le numéro gabonais a arraché le régime des noix d’un jeune palmier à huile. Le geste symbolique a donné ainsi le coup d’envoi de la campagne de récolte. Plus de 5000 ouvriers agricoles sont déployés tous les jours sur les vastes étendues de cette grande plantation aménagée grâce à une pépinière de 5,4 millions de graines. « Lorsque nous avons commencé ce projet il y a environ 5 ans, beaucoup n’y croyaient...
(Gabon Eco 16/06/16)
L’artiste congolais Koffi Olomidé foule ce jeudi 15 juin, le sol gabonais pour participer à la semaine de la musique dont le premier acte débute dans 3 jours à Port-Gentil. Après avoir des jours durant annoncé dans un spot diffusé sur Gabon Télévision, sa présence au Gabon pour « la Semaine de la musique », l’artiste congolais Koffi Olomidé est attendu au Gabon aujourd’hui. Koffi Olomidé, le « selfieur »ne sera pas seul pour la série de spectacles. A ses côtés d’autres pointures telles Charlotte Dipanda et Jovi, tous deux artistes camerounais ainsi que Josey, l’artiste ivoirienne célèbre au Gabon par son titre « Diplôme ». Une belle brochette d’artistes qui partageront 3 scènes, du 18 au 24 juin prochain,...
(Gabon Actu 10/06/16)
Libreville, Gabon, Le film documentaire « Omar Bongo Ondimba », retraçant la vie et l’œuvre de l’ancien président gabonais, Omar Bongo Ondimba qui a dirigé le Gabon de 1967 à 2009 a été officiellement déposé mercredi aux Archives nationales du Gabon par son producteur, le journaliste de Radio France internationale (RFI), Alain Foka. La cérémonie, plutôt sympa et colorée a eu lieu dans l’esplanade de la Direction générale des Archives nationales, de la Bibliothèque nationale et de la Documentation gabonaise (DGABD-Primature) à l’occasion de la commémoration du 7ème anniversaire du décès de cet homme qui a dirigé le Gabon avec maestria. Devant plusieurs centaines d’étudiants et en présence du P.-D.G. d’Airtel Africa -partenaire de diffusion de ce travail historiographique -,...
(Xinhua 08/06/16)
Philippe Mory, le père du cinéma gabonais, réalisateur et l'un des meilleurs acteurs du cinéma au Gabon, est décédé mardi soir à l'âge de 81 ans. Il s'est tiré une balle de fusil à pompe dans la bouche dans sa résidence de Nzeng Ayong à Libreville, a-t-on appris de sources concordantes. Le cinéaste le plus célèbre et talentueux du Gabon ne présentait pourtant pas de signes particulières de détresse. Selon un proche, il devait se rendre à Bongolo, l'hôpital de campagne situé à plus de 500 km au sud de Libreville, pour se faire opérer d'une cataracte. Philippe Mory a débuté sa carrière cinématographique en France et a été le 1er Africain à jouer un rôle majeur dans un film...
(RFI 08/06/16)
Il était le père du cinéma gabonais. Philippe Mory, réalisateur et l’un des plus grands acteurs du cinéma au Gabon s’est suicidé mardi soir dans sa résidence de Libreville où il a passé ses dernières années. Portrait. La triste nouvelle s'est rapidement répandue dans les réseaux sociaux. Le père du cinéma gabonais s'est donné la mort à son domicile. Ses voisins ont entendu une détonation d'arme à feu et ont découvert Philippe Mory, le « pape » du cinéma gabonais, sans vie. A 81 ans, il n'a pas survécu à cette dernière mise en scène de sa vie passée sous les projecteurs et objectifs de caméra. Philippe Mory démarre sa carrière cinématographique en 1954 en France. C'est le premier africain...
(Gabon Review 30/05/16)
Au cours d’une très récente rencontre avec les acteurs culturels, artistes et écrivains, le président de la République a promis de mettre en œuvre ou d’accélérer des mesures censées dynamiser leur activité. Comme laissée pour compte depuis plusieurs années, la culture bénéficie toujours d’une faible attention. Pourtant, ses principaux acteurs n’ont cessé de déplorer une situation bien connue des pouvoirs publics. Le 27 mai dernier, le président de la République a rencontré les acteurs culturels, artistes et écrivains, leur promettant davantage de soutien. Pour Ali Bongo, il s’agit d’«assurer à l’artiste les conditions de son épanouissement basé sur son travail, son mérite, et partant la reconnaissance du public et de la nation». Alors que les droits d’auteur, institués depuis 1987,...
(Gabon Review 27/05/16)
La première quinzaine commerciale de Guinée au Gabon a lieu à Libreville du 26 mai au 5 juin prochains. Le ministre délégué auprès du ministre de l’Artisanat a ouvert, le 26 mai dernier, la première foire artisanale de Guinée à Libreville. «Cette rencontre culturelle et commerciale, la première du genre depuis la signature en 2000 de l’accord de coopération commerciale entre les deux États, témoignerait de l’excellence des relations diplomatiques qui unissent nos deux pays et matérialise le grand intérêt que vous portez au développement et à la promotion de l’artisanat en Afrique», a dit Irène Lindzondzo. Cette première quinzaine guinéenne, qui se déroule du 26 mai au 5 juin prochains, permettra aux participants d’exposer et de vendre des produits...
(Xinhua 27/05/16)
La ministre gabonaise déléguée au Commerce Mme Irène Lindzondzo a inauguré jeudi la 1ère édition de la foire artisanale de la Guinée Conakry à Libreville. Des artisans, des marchands, acheteurs et visiteurs venus de divers horizons du pays ont pris d'assaut les couloirs de cette foire. Les pagnes traditionnels notamment le basin étaient la principale attraction des visiteurs. Outre la lingerie, les guinéens ont apporté à Libreville des produits de beauté, des sacs à main et autres produits conçus par des artisans locaux. "S'inspirer de l'autre et ajouter son grain de sel n'est pas une chose mauvais", a estimé Aboubacar Kaba, ambassadeur extraordinaire de Guinée Conakry au Gabon. "L'artisanat est l'un des secteurs susceptible de contribuer efficacement au développement économique...
(Gabon Eco 26/05/16)
Après un long teaser, les programmes de « Gabon 24 », la chaine thématique de l’audiovisuel public, ont bel et bien été lancés le 24 mai dernier, en présence d’Ali Bongo Ondimba et du gotha administratif de la République. Pression liée à la présence du Chef d’Etat ou précipitation ? Toujours est-il que de nombreux impairs ont été enregistrés et laissent dubitatifs de nombreux observateurs quant au professionnalisme du personnel du nouveau-né de l’univers médiatique gabonais. Analyse. Si l’on peut saluer la volonté des plus hautes autorités gabonaises de porter...
(Gabon Eco 25/05/16)
Prévue du 30 mai au 4 juin prochain, la 3ème édition des Sambas Professionnels, séminaire d’échanges organisé par 3MJ Consulting, a pour marraine la française Christine Kelly, attendue dans la capitale gabonaise dimanche prochain. A en croire, Josiane Matene, Responsable de 3 MJ. Consulting, la 3ème édition des Salons Professionnels aura lieu à partir du 30 mai, et ce, jusqu’au 4 juin prochain, dans les locaux du complexe scolaire « Michel Dira ». Et pour cette édition 2016, la journaliste française Christine Kelly, en sa qualité de marraine, est attendue à Libreville pour donner le coup d’envoi du séminaire d’échanges. Après l’ancien capitaine des Eléphants de Côte d’Ivoire, Didier Drogba, parrain de la première édition, le journaliste-écrivain français Harry Roselmack,...
(RFI 17/05/16)
Comme chaque dimanche, La Semaine de… Denise Epoté, de TV5 Monde, en ligne d’Essaouira, au Maroc, avec Sonia Ghezali. Les sujets de la semaine : - la dix-neuvième édition du festival Gnaoua et Musiques du monde à Essaouira, au Maroc ; - la crise au sein du Parti démocratique gabonais (PDG), au Gabon ; - un hommage au penseur et écrivain malien Amadou Hampâté Bâ, décédé à Abidjan il y a 25 ans.
(Gabon Review 10/05/16)
Vainqueur de la deuxième édition du concours de détection de talents «Airtel Trace music», Adididet Chandrica représentera le Gabon lors de la finale panafricaine, le 11 juin prochain à Lagos au Nigeria. Organisée en partenariat avec Airtel Gabon, la deuxième édition du concours de détection de talents Airtel Trace music, dont la finale a eu lieu le 6 mai dernier, a vu Adididet Chandrica remporter le premier prix. D’autres artistes étaient en lice, notamment Ginaelle, Arnaud Eyagha Edzo (25ans), Franck Mouketou (18 ans) et Leila Ossima (29ans). Lors de la finale, le 11 juin prochain, à Lagos au Nigeria, le Gabon sera donc représenté. Elue lauréate par un jury dirigé par l’huissier de justice Eliane Oberdeno Ontala-Lewori, Adididet Chandrica s’est...
(Gabon Review 30/04/16)
A la faveur d’une récente visite du représentant spécial de son secrétaire général, l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) s’est engagée à relancer les Centres de lecture et d’animation culturelle (Clac). Plusieurs années après la mission d’évaluation, dont le but était de mettre en pratique la volonté du gouvernement d’étendre le réseau de lecture publique qui se résumait en 2008 à neuf centres, et la visite en août 2015 de Michaëlle Jean, l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) a réaffirmé, le 27 avril courant, son engagement aux côtés du Gabon pour l’effectivité et le renforcement de sa politique dans le domaine de l’éducation. Une politique qui passe essentiellement par la promotion de la lecture auprès des jeunes apprenants à la...
(Agence Gabonaise de Presse 28/04/16)
Deux films gabonais Dialemi et Air de stationnement ont été projetés lors la 32ème édition du festival international de cinéma « Vues d’Afrique » tenu à Montréal du 17 au 24 avril 2016, indique une source diplomatique. « Dialemi » de Nadine Otsobogo et « Aire de Stationnement » de Sosthène Ngokila ont été projetés au public canadien le 22 avril, journée consacrée au Gabon (en commémoration de la journée de la terre). En fin de journée, un hommage a été rendu au festival de Masuku (nature et environnement). L’ambassadeur du Gabon au Canada a souligné le leadership du Gabon et d’Ali Bongo Ondimba en faveur de la protection de la nature et de la lutte contre les changements climatiques...
(RFI 24/04/16)
Jules Shungu Wembadio Pene Kikumba, connu sous le nom de Papa Wemba, a dit définitivement adieu à la scène ce dimanche 24 avril. Le musicien congolais (RDC) avait été victime d'un malaise lors d'un concert en Côte d'Ivoire samedi. Ce sont les organisateurs du FEMUA, le Festival des musiques urbaines d'Anoumabo, qui ont annoncé son décès ce dimanche matin. Papa Wemba était âgé de 67 ans. Né en 1949 juin dans le Kasaï-Oriental (RDC), Papa Wemba est un musicien charnière pour le continent africain. Dans les années 1950, la rumba congolaise dominait le continent et si elle est toujours aussi présente sur la scène africaine, c'est notamment grâce à Papa Wemba qui avec le groupe Zaïko Langa Langa a dépoussiéré...
(Gabonews 08/04/16)
L’Association Gabonaise des Artistes Chrétiens (AGAC) a, dans le cadre de ses activités, organisé un séminaire autour du gospel gabonais face à la culture marketing au profit de ses membres et sympathisants. C’est un établissement privé de Libreville qui a récemment abrité les travaux de cette rencontre. Magalie Wora, Manager culturel, principale oratrice a rappelé qu’il était important pour l’artiste gospel de ne pas se contenter de produire des albums et les mettre sur le marché. L’artiste doit s’intéresser aux attentes du public, après l’avoir défini. « La qualité ne dépend pas que des moyens. Il y a des stratégies de marketing telles que la distribution des flyers, dans les établissements ou les quartiers populaires ». C’est pourquoi, selon elle,...
(Infos Gabon 17/03/16)
La multiplication des foires et expositions dans le monde, pousse ceux ou celles qui veulent garder un leadership à se muer en événements culturels pour attirer plus d’exposants. Libreville, la capitale gabonaise, qui a la réputation d’accueillir de grands événements et qui veut devenir un hub d’art africain, n’a pas dérogé à cette règle, en organisant la 1ère édition d’exposition d’art africain dénommée « AFRIK’ EXPO », les 11 et 12 mars 2016, au cours de laquelle 7 plasticiens Africains venus de différents territoires des plus riches en culture du continent ont donné leur point de vue sur l’Humain. Pour cette édition, ce sont les artistes Myriam Mihindou – photographe franco-gabonaise, Maurice Olimbo – peintre gabonais, le sculpteur – Freddy...
(Gabon Review 16/03/16)
A l’occasion de la célébration de la Journée mondiale du conte et la Journée internationale de la Francophonie, la Fédération des conteurs du Gabon (Fecoga) organise, le 20 mars prochain, la première édition du festival du conte. Destinée à apporter une nouvelle dynamique au conte tout en faisant la promotion du patrimoine culturel, la première édition de «Faites du conte» a été lancée le 7 mars dernier. Elle devrait s’achever le 21 mars prochain à Libreville. Initié par la Fédération des conteurs du Gabon (Fecoga), à l’occasion de la célébration de la Journée internationale de la Francophonie et de la Journée mondiale du conte, ce festival vise à «transmettre la passion du conte aux jeunes, à participer à l’épanouissement et...
(Gabon Actu 15/03/16)
Quelques 7 restaurants proposeront le 21 mars prochain à Libreville et Port-Gentil, à leurs clients des repas typiquement français dans le cadre de la promotion « Goût de France », une initiative de la diplomatie de ce pays dont le but est de promouvoir l’excellence de sa cuisine en perte de vitesse face à la restauration rapide. En 2015 lors de la première édition, quatre restaurants avaient adhéré à l’initiative. Cette année, les bonnes saveurs de la cuisine française seront dégustées au dîner le 21 mars au Beach Club, Chez Marco, Le Confidentiel et Le Lokua (Libreville) et à Port-Gentil chez Le BBQ Beach, Brasserie Le Duplex et TARA-Mé. Cette année « Goût de France » rassemblera plus de 1...
(Gabon Review 15/03/16)
Prenant le départ à l’Institut français du Gabon (IFG), le bus de la Francophonie a opéré, le 14 mars 2016, un arrêt dans la commune d’Owendo. Dans le cadre de la semaine de la langue française, le centre d’accueil L’espoir de l’enfant a accueilli, le 14 mars courant, le bus de la francophonie, avec à son bord des conteurs et slameurs pour la valorisation des 1 001 saveurs du Français. «Il s’agit ici d’aller à la rencontre de la jeunesse défavorisée de Libreville pour passer un moment de partage au tour de la langue française et de ses subtilités», a expliqué la directrice de l’IFG, Bénédicte Deschamps. Pendant plus de 120 minutes, les pensionnaires de L’espoir de l’enfant, et les...

Pages

(Jeune Afrique 14/04/17)
Alain Djally, aide de camp de Jean Ping, a passé la nuit en détention. Arrêté jeudi à son domicile, il est accusé de défaut de permis de port d’arme et de détention illégale d’armes à feu. L’entourage de l’ancien président de la commission de l’Union africaine dénonce une « manœuvre politique ». Alain Djally, ancien officier de l’armée de l’air détaché auprès de Jean Ping, a été interpellé en compagnie de son épouse, jeudi 13 avril vers 9 heures du matin. Si Jeanne Djally a été libérée dans l’après-midi, son mari a quant à lui passé la nuit en détention. Accusé de défaut de permis de port d’arme et de détention illégale d’armes à feu, Alain Djally a été présenté...
(RFI 13/04/17)
Le Gabon vient de se doter de l'une des plus grandes usines de transformation d'huile de palme d'Afrique. D'une capacité de 138 700 tonnes d'huile qui a couté 39,6 millions de dollars (22 milliards de FCFA) a été officiellement mise en service à Mouila au sud du Gabon par le président gabonais Ali Bongo. Ali Bongo était radieux en coupant le ruban symbolique de la nouvelle usine. Selon lui, grâce au palmier à huile, l'agriculture gabonaise longtemps délaissée prend un nouveau départ. Baignant dans un boom pétrolier entrant les années 70 et 80, le Gabon s'est lancé dans l'importation massive des produits vivriers. Les pétrodollars ne coulent plus assez. Et l'agriculture a été choisie comme l'un des secteurs clefs pour...
(RFI 13/04/17)
Au Gabon, le dialogue politique voulu par le président Ali Bongo après la dernière crise post-électorale franchit une nouvelle étape. La phase citoyenne s'est clôturée ce mercredi 12 avril, après deux semaines de débats durant lesquels plus d'un millier d'organisations de la société civile ont proposé une série de changements pour apaiser le pays. Leurs conclusions ont été remises et seront utilisées dans la phase politique qui a commencé mercredi soir. Elle met face à face majorité et une partie de l'opposition. La coalition autour de l'ancien candidat à la présidentielle Jean Ping, elle, continue de boycotter. Pourtant, les citoyens réclament des réformes en profondeur. La soif de réformes rappelle beaucoup la dernière crise post-électorale puisqu'en effet, les aspects politiques...
(Jeune Afrique 13/04/17)
Mercredi soir, Monaco s’est imposé (3-2) chez le Borussia Dortmund en quart de finale aller de la Ligue des Champions. Si le Gabonais Pierre-Emerick Aubameyang n’a pas marqué, Kylian Mbappé, l’attaquant français d’origine camerounaise, a inscrit un doublé. Patrick Mboma, l’ancien buteur des Lions Indomptables, analyse pour Jeune Afrique la prestation des deux joueurs. Jeune Afrique : La prestation de Pierre-Emerick Aubameyang, plutôt moyenne, s’explique-t-elle en partie par le contexte qui a entouré ce match, reporté à mercredi après l’attaque aux explosifs qui a visé le bus des joueurs la veille ? Patrick Mboma : Non, je ne pense pas. Monaco a marqué trois buts, deux résultant d’erreurs défensives et un autre contre son camp inscrit par un défenseur allemand...
(MondAfrique 05/04/17)
Selon les révélations du "Canard Enchainé", Marie Madeleine Mborantsuo, la présidente de la cour constitutionnelle du Gabon fait l’objet d’une enquête par le parquet financier depuis trois ans. Elle est soupçonnée notamment de détournements de fonds publics et blanchiment en bande organisée ce qui ne l’a pas empêchée d’être décorée par la cour d’assises de Paris… Mondafrique revient sur certains états de services de la patronne de la cour constitutionnelle. Marie Madeleine Mborantsuo est sans doute la femme la plus puissante du Gabon. Magistrate de formation, docteur en Droit public de l’Université d’Aix, passée par la Sorbonne, cette dame qui fut autrefois également une reine de beauté (Elle fut Miss Franceville, Capitale du Haut Ogooué) et une maitresse attitrée d’Omar...
(RFI 04/04/17)
Depuis 2013, l'Europe a interdit l'entrée sur son marché du bois non certifié FLET. Cet acronyme anglais signifie Application des réglementations forestières, gouvernance et échanges commerciaux. Le Gabon, qui est un des principaux producteurs de bois tropicaux du continent, négocie depuis mai 2011 un accord avec l'Union européenne pour obtenir cette certification. Car sans ce sésame, les exploitants souffrent.
(Le Point 04/04/17)
En prenant ses fonctions de nouveau gouverneur de la Banque des États de l'Afrique centrale (BEAC) à Yaoundé, au Cameroun, ce vendredi 31 mars, le Tchadien Abbas Mahamat Tolli sait que de nombreux dossiers l'attendent avec une certaine urgence. Au programme de ces tout prochains mois, notamment, il est attendu pour relever le défi du retour de la croissance, le débat sur l'avenir du franc CFA. Mais plusieurs autres chantiers font encore du surplace dans la sous-région. Succédant à Lucas Abaga Nchama à la tête de la banque des six États d'Afrique centrale (Cameroun, Gabon, Congo, Centrafrique, Tchad et Guinée équatoriale), Abbas Mahamat Tolli doit gérer les conséquences de la baisse des cours du baril de pétrole pour les six...
(L'Equipe 04/04/17)
Pour l'épisode 8 de la troisième saison de «Lost in the swell», les trois Bretons continuent leur périple en vélo au Gabon. Ils quittent leur campement sur le « spot en bois » pour Setté Cama puis la réserve du Loango. Un parcours semé d'animaux dont quelques crocodiles avant d'arriver au spot recherché. «Lost in the swell», ce sont les aventures de trois surfeurs bretons (Ewen, Ronan & Aurel) en quête de vagues et de rencontres autour du monde. A la suite de leur expérience sur une île déserte "Des Iles Usions" ils embarquent sur “Gwalaz”, pour réaliser un tour complet de la Bretagne, avant d'aller explorer les îles Salomon situées dans le Pacifique. Depuis, un nouveau projet a vu...
(Jeune Afrique 03/04/17)
Je dialogue… moi non plus. À la veille des assises censées dénouer la crise postélectorale, les chances sont minces de voir ABO et Jean Ping s’asseoir autour d’une même table. Il avait promis de ne rien lâcher. Candidat malheureux à l’élection présidentielle du 27 août 2016, Jean Ping mène depuis sept mois une guerre des nerfs contre Ali Bongo Ondimba (ABO), dont il conteste la réélection. Le processus électoral joue les prolongations et la prochaine échéance était prévue le 28 mars, date de l’ouverture du dialogue politique organisé par le pouvoir. Selon le comité ad hoc ...
(RFI 03/04/17)
Au Gabon, le dialogue politique initié par le président Ali Bongo rentre ce lundi 3 avril dans sa 2ème semaine. Les associations discutent et apportent leur contribution avant l'entrée en action des partis politiques le 11 avril prochain. Ce week-end, Jean De Dieu Moukagni Iwangou, président de l'Union du peuple Gabonais (UPG) connu comme un soutient de Jean Ping a publié à Libreville un agenda de sortie de crise. Son agenda apparaît comme la toute première proposition bien ficelée et bien structurée. Notre correspondant a parcouru le document. Jean de Dieu Moukagni Iwangou met d'emblée Jean Ping et Ali Bongo hors-jeu. Pour lui, aucun des deux n'a la légitimité de convoquer le dialogue qu'il préconise. Il suggère que celui-ci soit...
(RFI 03/04/17)
Sept mois après les élections contestées au Gabon, le dialogue politique national, voulu par Ali Bongo, s’est ouvert ce mardi 28 mars 2017, et ce pour plusieurs semaines. Si Jean Ping, candidat malheureux à l’élection présidentielle de 2016, n’y prendra pas part, ce n’est pas le cas de plusieurs membres de l’opposition (Union Nationale). Qui alors y participera ? Quels sont les objectifs de ce dialogue ? Avec : Patrick Eyogo Edzang, député de l’Union Nationale de la commune de Bitam, prenant part au dialogue Franck Ndjimbi, rapporteur du dialogue politique de Jean Ping (UN) Alain-Claude Bilie By Nzé, ministre de l’Économie numérique, de la Communication, de la Culture et des Arts, porte-parole du Gouvernement.
(RFI 03/04/17)
A l'occasion du festival Quais du Polar qui se déroule actuellement à Lyon, l'invité de RFI est l'écrivain gabonais Janis Otsiemi. Né en 1976 à Franceville, à cinq cents kilomètres de Libreville, la capitale du Gabon. Il se fait connaître en France en 2009 avec son premier texte, La vie est un sale boulot (éditions Jigal), couronné par le Prix du Roman gabonais en 2010. Depuis, il n’a de cesse d’écrire des polars, pour montrer et dénoncer la réalité de son pays. Il est l’auteur de La bouche qui mange ne parle pas, Le Chasseur de lucioles, African Tabloïd et Les Voleurs de sexe. Tous ces titres sont parus chez Jigal. Tu ne perds rien pour attendre est son premier...
(RFI 31/03/17)
Pour tenter de sortir le pays de la crise née de la contestation de sa réélection en août dernier, le président gabonais Ali Bongo Ondimba a lancé mardi son « dialogue » qui associe de très nombreuses organisations de la société civile et une partie de la classe politique. Mais pas son principal opposant. Car Jean Ping et ses alliés boycottent le rendez-vous. Mardi dernier, le 20 mars, le Premier ministre Emmanuel Issoze-Ngondet était l’invité de RFI. Ce vendredi 31 mars, il s’agit de Jean Ping, qui répond aux questions de Carine Frenk. « Quelle...
(RFI 30/03/17)
Au Gabon, après la cérémonie d'ouverture du dialogue national mardi au palais présidentiel, les travaux ont véritablement commencé ce mercredi au niveau de la société civile. Plus de 900 participants issus des ONG, associations et syndicats, ont commencé des séances plénières pour apporter leurs propositions qui figureront dans le rapport final du dialogue. Cette première phase, dite citoyenne, prend fin le 6 avril. Les leaders politiques prendront le relai le 11 avril. Malgré le vacarme, Marie-Hélène Mbazogo, vice-présidente de l’association Les enfants des rues de la Fondation Makaya-Gabrielle, c'est-à-dire les enfants des pauvres, reste alerte. Elle est venue d'Oyem au nord du Gabon pour faire entendre la voix des Gabonais d'en bas : « Qu’on pense à ces enfants de...
(Le Point 30/03/17)
Quarante ans, c'est l'âge de Janis Otsiemi, romancier gabonais venu s'épanouir dans la nouvelle collection Sang neuf d'une historique maison (Plon) après avoir été révélé et suivi par la dynamique maison marseillaise Jigal. L'auteur frotte sa plume engagée sur un terrain qu'il connaît bien : Libreville, capitale du pays où ce fan de Frédéric Dard et de James Ellroy vit, travaille et écrit. Il a grandi dans le bidonville dit Les États-Unis d'Akebe, dont ses polars, enchaînés depuis 2009, disent le réel. De La vie est un sale boulot aux Voleurs de sexe, Otsiemi a abordé des questions aussi chaudes que les meurtres rituels (La bouche qui mange ne parle pas), la guerre aux prostituées (Le Chasseur de lucioles) et...
(RFI 29/03/17)
Au Gabon, le dialogue politique national voulu par Ali Bongo s'est ouvert ce mardi. Un forum préparé depuis la mi-février, six mois après la réélection contestée d'Ali Bongo et la crise postélectorale qui s'en était suivie. Candidat malheureux, Jean Ping et sa coalition ne reconnaissent toujours pas la victoire du chef de l'Etat. Ce dialogue a officiellement pour objectif d'apaiser la situation politique et sociale, de réconcilier les Gabonais et de relancer l'économie, mais il y a de grands absents. Le chef de l'Etat a clôturé les discours. « La violence n'a jamais mené nulle part », a déclaré Ali Bongo avant d'ouvrir les travaux du dialogue sur une note d'espoir : « Oublions nos querelles, ensemble bâtissons, l'édifice nouveau...
(Jeune Afrique 29/03/17)
Le dialogue politique s'est ouvert mardi 28 mars au Gabon et les discussions doivent débuter ce mercredi par une phase citoyenne. Une deuxième phase, politique, s'ouvrira le 11 avril, sans Jean Ping mais avec quelques personnalités de l'opposition. Voici ce qu'il faut savoir juste avant le coup d'envoi des travaux. Jean Ping, candidat malheureux de la présidentielle 2016, dont il se déclare toujours vainqueur, n’y sera pas. Mais le dialogue politique est bel et bien lancé au Gabon. Plus de 1 300 participants sont inscrits à la phase citoyenne, inaugurée mardi 28 mars et censée se refermer le 6 avril prochain. Suivra alors la phase politique, la plus attendue avec une cinquantaine de partis politiques (pour la plupart de la...
(RFI 28/03/17)
Au Gabon, c’est ce mardi 28 mars que doit s’ouvrir le « dialogue politique » pouvoir-opposition voulu par Ali Bongo après sa réélection très contestée du mois d’août dernier. Le problème, c’est que le numéro un de l’opposition, Jean Ping, boycotte ce rendez-vous. Le Premier ministre Emmanuel Issozé-Ngondet a conduit les préparatifs de ce « dialogue politique ». Qu’est-ce qu’il en attend ? Au terme d’un séjour en France, il a répondu aux questions de Christophe Boisbouvier. RFI : Ce mardi s’ouvre le dialogue politique gabonais. Mais à quoi bon un dialogue si Jean Ping, l'opposant qui se considère toujours comme le président élu, n’y est pas ? Emmanuel Issozé-Ngondet : Huit mois après l’élection présidentielle, l’apaisement du climat politique...
(RFI 28/03/17)
Au Gabon, le dialogue souhaité par Ali Bongo commence ce mardi 28 mars. L’objectif affiché, huit mois après la présidentielle contestée d'août 2016, est d’apaiser les tensions politiques et sociales, mais aussi relancer l'économie. Ce mardi, les 16 membres du bureau politique paritaire seront mis en place avant une phase citoyenne où chacun pourra s'exprimer sur l'état du pays jusqu'au 6 avril. Une phase politique suivra où 150 délégués, du pouvoir et de l’opposition, débattront des sujets les plus sensibles du moment : réformes institutionnelles, réformes électorales ou encore mesures de décrispation. Pour le pouvoir, ce dialogue offre des avantages. Les sujets épineux à l'ordre du jour montrent son ouverture. Il donne aussi des garanties à la communauté internationale pour...
(Jeune Afrique 28/03/17)
En vue de la présidentielle française (23 avril-7 mai), le Gabon s’intéresse de près à deux candidats. Lors de son séjour à Paris la semaine dernière, Emmanuel Issoze-Ngondet, le Premier ministre gabonais, a rencontré un proche d’Emmanuel Macron, l’ex-ministre de droite Jean-Paul Delevoye, qui préside la commission d’investiture du mouvement En marche ! Il s’est aussi entretenu avec deux poids lourds du camp de François Fillon : Gérard Larcher, le président du Sénat, et Christian Jacob, le chef du groupe Les Républicains à l’Assemblée nationale. En revanche, il n’a pris aucun contact avec l’entourage de Marine Le Pen.

Pages