Vendredi 23 Juin 2017

Gabon

(Jeune Afrique 21/06/17)
Les incertitudes de la situation économique mondiale, les difficultés de l’Afrique centrale dues à la baisse du prix du pétrole et les progrès de l’intégration commerciale en Afrique de l’Ouest suscitent à nouveau une réflexion sur l’avenir de la Zone franc. Celle-ci a plus de cinquante années d’existence et a connu de nombreuses réformes qui, tout en laissant subsister les principes de base — fixité du taux de change des francs CFA et garantie de disponibilité des devises grâce aux comptes d’opérations des Banques centrales (BCEAO et BEAC) auprès du Trésor français — ont montré sa capacité d’adaptation à des situations nouvelles. Comme par le passé et selon la demande des États africains, elle peut évoluer à nouveau. Comment donner...
(Gabon Review 21/06/17)
Le dimanche 18 juin dernier, le campement Kangaba, lieu de villégiature situé à quelques kilomètres de la capitale malienne, Bamako, a été la cible des attaques djihadistes ayant fait quatre morts dont deux Franco-gabonais. Le Gabon condamne ces actes qu’il qualifie d’ « horribles » et d’ « abjects ». Dans un communiqué du ministère des Affaires étrangères publié le 19 juin, le gouvernement qualifie d’«horribles» et d’«abjects» les attentats intervenus ces derniers jours à travers le monde, notamment celui ayant eu lieu le 18 juin 2017, à Bamako au Mali. «Cette terrible tragédie ne devrait honorer personne, car ces attaques terroristes ne sont pas seulement dirigées contre le peuple malien, mais contre toute l’humanité qui défend la liberté et...
(Jeune Afrique 20/06/17)
La Cour pénale internationale (CPI) dépêche à partir ce mardi 20 juin une mission, au Gabon. Trois analystes seront sur place jusqu'à jeudi 22 juin dans le cadre d'un examen préliminaire. Objectif : se faire une meilleure idée de la situation et établir des contacts. Une procédure lancée suite à des dossiers déposés par l'Etat et l'opposition l'an dernier, après la violente crise qui a secoué le pays en août-septembre 2016 après l'élection présidentielle. Chaque camp accuse l'autre de crimes contre l'humanité. Le dossier du pouvoir ...
(Média Terre 20/06/17)
Lors des travaux de la Conférence sur les océans, l'accent a été mis sur les bénéfices des aires protégées. Dans ce contexte la République du Gabon a annoncé la création d'une aire marine protégée, qui élargie la zone des eaux protégées du pays de 53,000 kilomètres carrés et tente de réconcilier nécessité humaines et impératifs environnementaux. « L'idée était de faire ce que l'on a fait pour la mer ce que nous avons fait pour les forets » explique le Directeur exécutif des Parcs nationaux du Gabon, Lee White, qui était parmi la délégation gabonaise. Composées de 9 nouveaux parcs marins et 11 réserves aquatiques, cette initiative étend les eaux protégées du Gabon à 53.000 km2, soit un peu plus...
(L'Union 20/06/17)
Le parti de René Ndemezo’Obiang a condamné ces agissements qui ‘’menacent fortement la paix et la stabilité politique dont a tant besoin notre pays’’. LE parti politique Démocratie Nouvelle (DN) s’est insurgé contre les événements qui ont eu lieu le 16 juin dernier dans les locaux de certains médias à Libreville. Pour la formation politique présidée par René Ndemezo'o Obiang ‘’Il s’agit là d’un acte qui menace fortement la paix et la stabilité politique dont a tant besoin notre pays après les douloureux événements du mois d’août dernier’’. Aussi, Jonathan Ndoutoume Ngome, son porte-parole, a-t-il indiqué que ce genre d’acte ‘’s’inscrit toujours dans la logique d’une ligne politique aventuriste, hasardeuse et périlleuse’’. En outre, relevant sa participation au Dialogue politique...
(Agence Ecofin 20/06/17)
Le ministre de la Communication, Alain-Claude Bilie By Nze, a condamné au cours d’une conférence de presse, le 19 juin à Libreville, les attaques de plusieurs rédactions des médias publics et privés, à savoir Gabon Télévisions, Africa n°1, Kanal 7 et TV+. C’était le 16 juin. Le membre du gouvernement parle « d’individus cagoulés et armés ». « Ces individus sollicitaient la diffusion d’un message audio vidéo à travers lequel M. Roland Aba’a Minko, ancien candidat à l’élection présidentielle d’août dernier, appelait...
(Guinée News 20/06/17)
On a entendu des histoires à dormir debout, mais celle de ce Don Quichotte-terroriste ou de ce Diogène le Cynique en politique de trois sous sort du commun par sa folie. Ce qui est logique chez lui, c’est son opposition viscérale à Ali Bongo et au rôle de la France au Gabon. A part cela, on peut douter de son réel désir de briguer la présidence gabonaise, ce qui fait l’indulgence du pouvoir à son égard jusqu’à présent. Pour cela, il s’est permis des coups foirés les plus originaux. Ce qui est encore plus invraisemblable, c’est le commando d’opéra qui a accepté de le suivre dans sa comédie de faire irruption dans des maisons de radio et autres pour pasticher...
(Jeune Afrique 20/06/17)
Le Fonds monétaire international (FMI) a approuvé, le 19 juin, un prêt sur trois ans de 642 millions de dollars au Gabon au titre de son mécanisme élargi de crédit, conformément à son engagement de mener "une action décisive" dans la Communauté économique et monétaire d'Afrique centrale (Cemac) qui traverse une grave crise économique. Une première pour le pays. Le FMI a approuvé, le 19 juin, un prêt de 642 millions de dollars au Gabon au titre de son mécanisme élargi de crédit pour soutenir un programme de relance à moyen terme. Le conseil d’administration du fonds a autorisé lundi 19 juin un premier décaissement immédiat de 98,8 millions de dollars. En 2015, le pays avait multiplié les mesures de...
(BBC 20/06/17)
Les Gabonais exigent la vérité sur les responsables des violences post-électorales du mois d'août 2016, violences qui ont fait des morts et des blessés. Une mission de la Cour pénale internationale va se rendre à Libreville mardi pour en savoir plus sur les violences qui ont laissé les victimes livrées à elles-mêmes. Dans les rues de Libreville, la présence de la Cour pénale internationale au Gabon ne suscite pas beaucoup d'enthousiasme chez les gabonais. Personne n'ose s'exprimer. Certaines personnes semblent inquiètes malgré le désir de justice et d'équité exprimé par le gouvernement gabonais, le premier à solliciter une mission d'enquêteurs de la Cpi. Les violences du mois d'août 2016 ont fait plusieurs morts et des blessés suite à l'annonce de...
(L'Union 20/06/17)
Le projet de renforcement du Système national d’information sanitaire (SNIS) initié par le Gabon, en partenariat avec la Banque mondiale, vient de faire l’objet d’un atelier de restitution à Libreville. LES différents acteurs du système sanitaire gabonais étaient conviés vendredi, à Libreville, aux travaux de l’atelier de restitution des résultats de la cartographie des structures sanitaires du Gabon. Il s’agit des résultats d’une étude réalisée durant les mois d’août, septembre et octobre 2016, avec l’appui de la Banque mondiale, dans le cadre du projet de renforcement du Système national d’information sanitaire (SNIS). La démarche vise, à terme, « à mettre en place, à travers un environnement numérique, un système d’information de santé, basé sur l’utilisation des technologies de l’information et...
(Gabon Review 20/06/17)
Boosté par la victoire d’Emmanuel Macron à la présidentielle et celle de La République en marche aux dernières législatives françaises, le président de l’Alliance pour le changement et le renouveau (ACR) entend prendre une part active aux futures législatives. Son parti a récemment lancé un appel à candidatures à l’adresse des différents bords politiques. L’effet Macron ! Bruno Ben Moubamba veut croire qu’il aura un impact sur le Gabon, et que la sphère politique retrouvera un nouveau souffle, à la suite des futures législatives. Son parti, l’ACR, entend bien y prendre part et peser lors de ces élections, dont la date n’a pas encore été arrêtée par le ministère de l’Intérieur. N’empêche, le 17 juin, l’ACR a lancé à Libreville...
(L'Union 20/06/17)
La Fujian Zishan Group Co., Ltd est une multinationale susceptible d'aider les sociétés agroalimentaires du Gabon et les promoteurs de chez vous à se lancer dans l'agro-business et mieux valoriser leurs produits ». Ces propos sont de Lin Guang Wei, Manager-Export de Zhangzhou Zishan Trading Company, qui nous reçoit au hall d'exposition, en photos et produits, de la vie de l'entreprise. Fondée en 1984 et figurant au top 10 des plus grandes entreprises agroalimentaires de Chine, cette compagnie, plusieurs fois distinguée, produit des conserves, conditionne des légumes et champignons en pots, produit des boissons et des eaux minérales, fabrique des sauces prêtes à l'usage. Elle compte plusieurs marques dont Q51. Fujian Zishan Group exporte vers 50 pays dont le Japon,...
(L'Union 20/06/17)
Créé en juin 1992, l’Institut gabonais d’appui au développement (Igad) a pour objectifs de développer une agriculture basée sur l'exploitation familiale, de contribuer au développement de l'agriculture périurbaine et rurale, tout en mettant en œuvre des systèmes de production performants et rentables. Pour marquer les 25 ans de sa création, les responsables de l'Igad ont initié, à Libreville et ses environs, une série d'activités les 13 et 14 juin derniers. Sur le site agro-pastoral de Bolokoboué, au Cap Estérias, le ministre de l'Agriculture, Yves-Fernand Manfoumbi, et sa délégation sont allés s’enquérir des conditions de travail et de production de ce site dont les activités principales sont le maraîchage et l'élevage de poules pondeuses et de poulets fermiers. Au cours de...
(Agence Ecofin 20/06/17)
Juldas Biviga, journaliste de la radio Massanga, un média local de Tchibanga (Sud-Ouest), a été arrêté samedi, après la diffusion d'une interview du syndicaliste Marcel Libama, rapporte l'AFP. Cette arrestation fait suite à la décision du gouvernement gabonais d’interdire les activités d'une confédération de syndicats d'enseignants, la Conasysed, en grève depuis fin décembre 2016. A cet effet, la Confédération syndicale Dynamique unitaire, la société civile et l'opposition dénoncent ces arrestations qu’elles qualifient « d’arbitraires » et demandent la libération sans condition du journaliste ainsi que celle du cyber-activiste Landry Amiang, détenu depuis son retour des Etats-Unis, mi-août. Pour rappel, le syndicaliste interviewé serait poursuivi pour diffamation par voie de presse, contre le procureur de Tchibanga. « L'interview avait été réalisée...
(Gabon Actu 20/06/17)
Le ministère gabonais des Affaires étrangères a dit lundi toute sa solidarité avec le peuple malien suite à un horrible attentat qui a fait plusieurs victimes dont un franco-gabonais. « Cette terrible tragédie ne devrait honorer personne, car ces attaques terroristes ne sont pas seulement dirigées contre le peuple malien, mais contre toute l’humanité qui défend la liberté et les valeurs universelles », a écrit le ministère gabonais des Affaires étrangères dans un communiqué dont une copie a été adressée à la rédaction de Gabonactu.com. « En ces sombres circonstances, le Gabon exprime toute sa solidarité aux autorités maliennes, présente ses condoléances et exprime sa compassion aux familles des victimes, directes et indirectes, dont celles des deux compatriotes franco-gabonais »,...
(AFP 19/06/17)
Un journaliste a été arrêté au Gabon suite à la diffusion de l'interview d'un leader syndical lui-même en détention, a appris l'AFP lundi de sources concordantes. Juldas Biviga de radio Massanga, un média local de Tchibanga (sud-ouest), a été arrêté samedi après la diffusion d'une interview du syndicaliste Marcel Libama, détenu depuis le 15 juin, a appris l'AFP auprès d'un leader syndical et d'une journaliste du même média. Le syndicaliste serait poursuivi pour diffamation par voie de presse contre le procureur de Tchibanga, indique-t-on de source syndicale. L'interview avait été réalisée avant son arrestation. Joint par l'AFP, le procureur n'a pas répondu. La Confédération syndicale Dynamique unitaire demande la libération de MM. Libama et Biviga et dénonce des "arrestations arbitraires"...
(Agence Ecofin 19/06/17)
Les travaux de la 16è session de la Conférence ministérielle africaine sur l’environnement (CMAE), ont été sanctionnés par l’adoption, d’un instrument stratégique dit ‘’Déclaration dite de Libreville’’, portant sur l’investissement, dans des solutions environnementales novatrices. Réunis les 15 et 16 juin derniers, dans la capitale gabonaise, les ministres africains de l’environnement, dans leur déclaration finale, ont fait état de leur conviction, que le développement de l’économie verte en Afrique peut contribuer à l’augmentation des revenus, la création d’emplois et de richesses, l’utilisation rationnelle des ressources, l’accroissement ...
(BBC 19/06/17)
L'ancien candidat à l'élection présidentielle au Gabon, Roland Désiré Aba'a, a été arrêté par la police et placé en garde à vue. Peu de temps avant, il a organisé un point de presse à proximité du mausolée de feu Léon Mba, le premier président du pays et père de l'indépendance. Dans sa communication, il a donné trois jours au chef de l'Etat Ali Bongo Ondimba pour quitter le pouvoir. Economiste de formation, Roland Désiré Aba'a, a affirmé que plusieurs édifices publics seraient piégés avec des bombes. Des explosifs qu'il pourrait faire déclencher si le régime Bongo ne reconnait pas Jean Ping comme vainqueur de la présidentielle du mois d'août 2016. A Libreville, des groupes d'individus agissant en son nom, munis...
(RFI 19/06/17)
Au Gabon, deux tubes cartonnent dans les bars, les restaurants et les boîtes de nuit. L’histoire commence par une chanson de Sylvie Nzamba. Femme mariée, cette artiste s’interroge sur les raisons de l’infidélité d’un homme. La chanson a cartonné aussi un autre artiste s’en est-il inspiré pour lui donner la réplique et expliquer pourquoi les hommes sont infidèles. Du coup, les Gabonais boivent la bière au rythme de leurs propres turpitudes. Reportage dans les bars de Libreville avec notre correspondant. Lire sur: http://www.rfi.fr/emission/20170619-chansons-moment-cartonnent-gabon-inf...
(Gabon Review 19/06/17)
Cinq des six arrondissements de Libreville vont accueillir les leaders la Coalition pour la nouvelle République (CNR), le 17 juin. Au cours de ces causeries simultanées, les membres de la coalition de l’opposition expliqueront notamment aux populations, l’urgence d’une passation de charges entre Ali Bongo et Jean Ping. Très discrète depuis le grand meeting de Jean Ping, le 15 avril dernier au collège Charles Ntchoréré de Libreville, la Coalition pour la nouvelle République (CNR) sera de sortie ce week-end. Réunissant les principaux soutiens de Jean Ping lors de la dernière élection présidentielle, cette coalition ira à la rencontre des populations de la capitale gabonaise, le 17 juin. «Nous sommes toujours dans le contentieux et l’élection présidentielle n’est pas derrière nous...

Pages

(Gabon Actu 16/06/17)
Le ministre gabonais de la Jeunesse et des Sports, Nicole Assélé a lancé jeudi à Libreville une série de manifestations pour commémorer la journée sud-africaine de la Jeunesse qui rend hommage aux nombreux jeunes sud-africains massacrés à Soweto le 16 juin 1976 par la police. La commémoration de cette journée se poursuivra ce vendredi. Ce premier jour a été consacrée à une table ronde d’échanges et de partage d’expérience, réunissant des jeunes gabonais et sud-africains autour des opportunités dans les domaines du Tourisme, des Arts et de la Culture. Des jeunes artistes-peintres et musiciens des deux pays ont à l’occasion, l’opportunité de faire étalage de leurs talents, notamment dans les stands d’exposition érigés dans les jardins du Radisson Blu Okoumé...
(AFP 16/06/17)
Depuis quelques mois, éléphants et villageois vivent en paix dans le parc national de la Lopé au Gabon où des barrières électriques empêchent les pachydermes, espèce menacée et protégée, de ravager les plantations. "La nourriture est en sécurité, les éléphants ne dévastent plus", sourit Flavie Mabara, agricultrice du village de Kazmabika, qui peut désormais cultiver en toute quiétude ses tubercules, bananes et tarot dans un enclos électrifié. Sur environ 15 km, une clôture électrique alimentée par des panneaux solaires protège depuis près de quatre mois les plantations des habitants du parc national de la Lopé, situé au coeur du Gabon, entre le cours majestueux du fleuve Ogooué, des savanes et des collines verdoyantes dont le célèbre mont de Brazza. Depuis...
(Gabon Actu 16/06/17)
Le ministre gabonais de l’Economie Forestière de la Pêche, de Environnement, de la Protection et de la Gestion durable des écosystèmes, Estelle Ondo a remplacé son collègue égyptien Dr Khaled Fahmy à la présidence de de Conférence ministérielle africaine sur l’environnement (CMAE). Le Gabon dirigera l’organisation africaine chargée de lutter contre les changements climatiques et d’œuvrer pour le développement durable pendant 2 ans. « Le chemin sera long, sinueux parfois parsemé d’embuches mais je n’en doute pas qu’avec la détermination de tous et toutes nous parviendront », a déclaré Mme Ondo, recevant le flambeau du ministre égyptien de l’environnement. La présidence gabonaise de la CMAE se donne une mission de relever le fastidieux défi du développement durable. « Malgré l’abondance...
(Gabon Review 15/06/17)
C’est la principale préoccupation actuelle des employés de la société de logistique pétrolière, confrontée depuis plusieurs mois à d’importantes difficultés financières. Virés ? Pas virés ? Les semaines qui viennent seront déterminantes pour les employés de Satram-EGCA. Ceux-ci devraient vite connaître leur sort au sein de l’entreprise de logistique pétrolière. «Face à son incapacité à assurer régulièrement le paiement de ses employés, (la société Satram-EGCA) s’apprête à mettre fin à la carrière professionnelle de près de 600 salariés», croit savoir, mercredi 14 juin, le site Directinfosgabon.com, qui cite «plusieurs sources internes à l’entreprise». La cause de ce probable licenciement de masse, dont on rapporte qu’il «devrait être précédée par l’envoi de ces agents en congés techniques», est à chercher dans...
(Gabon Eco 15/06/17)
La traque des criminels financiers via l’opération Mamba se poursuit au Gabon. De nombreux hauts cadres de l’administration publique s’ils ne sont pas déjà mis aux arrêts, sont placés dans le viseur de la justice pour des faits de malversations de deniers publics. Ce dont la presse, parue la semaine écoulée, s’est fait l’écho. ‘’ Depuis quelque temps, constate le journal La Loupe, des révélations sur des massifs détournements de deniers publics sont faites. Depuis Etienne Dieudonné Ngoubou et Magloire Ngambia, on en apprend à nous étouffer. Même le nom d’Ali Bongo a été cité en évoquant le cas très médiatique d’un certain Yves Fernand Manfoumbi pour lequel le procureur de la République garde un curieux silence. Il faut certainement...
(Autre média 15/06/17)
STCG l’opérateur en charge de l’exploitation du port d’Owendo au Gabon annonce qu’il baissera les coûts d’acconage de près de 40%. Le courrier a été envoyé officiellement au syndicat des acconiers, des consignataires et des transitaires. C’est une décision historique pour le Gabon! Le coût de l’acconage va enfin baisser. Il fallait débourser la coquette somme de 900.000 FCFA pour ce service. L’acconage est un service du port qui consiste à faire les opérations de transport, de manutention, de chargement ou de déchargement des marchandises au port. Elle est faite au moyen d’accons entre le bateau en mer et le quai, et vice versa. Sur recommandation du FMI, le port d’Owendo au Gabon avait été privatisé il y a une...
(RFI 14/06/17)
Au Gabon, le secteur des transports est paralysé pour protester contre la vie chère suite à l’augmentation des taxes, des produits pétroliers, du gaz et de l’eau. Dès le début du mouvement, le ministre du Pétrole s’est rendu à Port-gentil, capitale économique, à la rencontre des grévistes afin d’amorcer des négociations en vue d’une sortie de crise, qui en est à son troisième jour. Les syndicats posaient deux conditions préalables à tout dialogue. La première : ils exigeaient de recevoir une correspondance écrite de la part du gouvernement les ...
(Gabon Actu 14/06/17)
Une grève générale, l’une des plus importantes ces 10 dernières années, a partiellement paralysée Port-Gentil, cité pétrolière et capitale économique du Gabon suite à un appel d’un intersyndical regroupant des agents des secteurs public et privé, a constaté un reporter de Gabonactu.com dans la capitale économique du Gabon. François Mouckany Koumba, coordonnateur de l’Intersyndicale professionnelle de l’Ogooué maritime a soutenu que la grève dont sa coalition est l’un des initiateurs a été suivie à plus de 50%. Féfé Onanga, un proche de l’opposant Jean Ping a affirmé que le mouvement a été suivi à 80%. L’intersyndicale a déposé un préavis de grève sur la table du gouvernement le 15 mai 2017. Il réclame notamment des solutions au problème de chômage...
(Gabon Actu 14/06/17)
Françoise Ndayishimiye a été promu récemment Directeur de l’ONUSIDA au Gabon en remplacement de Inge Valérie Tack qui a quitté le pays. Mme Ndayishimiye a pris ses fonctions à Libreville en début de semaine. Elle a rendu mardi une visite de courtoisie au ministre gabonais de la Jeunesse et des sports, Nicole Assélé. D’originaire du Burundi, Françoise Ndayishimiye vient du bureau ONUSIDA de Haïti où il a passé 3 ans de service. Selon la Direction de la Prévention du SIDA du Ministère de la Santé, un peu plus de 48 000 personnes vivent avec le VIH au Gabon. En décembre 2016, la couverture antirétrovirale était de 63% tous âges confondus contre 23% en 2010. Antoine Relaxe
(Agence Ecofin 14/06/17)
Au cours d’une récente rencontre entre les responsables des organes de régulation du secteur des télécoms du Gabon et du Cameroun, les parties ont pris la résolution de réduire les coûts du roaming entre le Gabon et le Cameroun. Cette diminution des coûts se fera, apprend-on, grâce à la construction des infrastructures permettant des liaisons télécoms directes entre les deux pays, évitant ainsi des transits vers les pays étrangers qui contribuent à renchérir les coûts du roaming. Cette ambition, a-t-on appris de bonnes sources, se réalisera dans le cadre de l’Alliance Smart Africa, à laquelle font partie le Cameroun et le Gabon. Lancée en 2013 à l’initiative du président rwandais, Paul Kagamé, ce partenariat regroupant plusieurs pays africains et des...
(AFP 13/06/17)
Un vaste mouvement de grève a touché lundi Port-Gentil, capitale économique du Gabon, pays pétrolier frappé par de nombreux mouvements sociaux depuis la chute des prix du baril en 2014. Plusieurs milliers de syndicalistes, tous secteurs confondus, ont protesté contre "la vie chère et la perte de l'emploi", a déclaré à l'AFP François Mouckany Koumba, coordonnateur de l'Intersyndicale professionnelle de l'Oogoué maritime (province de Port-Gentil) à l'origine de cet appel à une grève...
(RFI 13/06/17)
Au Gabon, la Coordination de l'intersyndicale a appelé lundi 12 juin à une grève générale illimitée à Port-Gentil, capitale économique du pays, pour protester contre la vie chère. Sylvain Mundounga, porte-parole de l'intersyndicale, dénonce l'augmentation des taxes et des prix des produits pétroliers, du gaz et de l'eau. Il parle d'une ville sinistrée. Les organisateurs affirment que le mouvement a été suivi à 60%. Les commerces, les écoles et l'administration étaient cependant ouverts. Pour ce premier jour de grève, le mouvement a été diversement suivi, selon des témoins. Les taxis étaient très mobilisés car ils payent leur licence le double de ce que payent leurs collègues de Libreville. Cette forte mobilisation a désorganisé les transports à travers les rues de...
(Agence Ecofin 13/06/17)
Deux jours après le lapsus de Wivine Ovandong (photo), présentatrice de la télévision publique gabonaise ayant annoncé par erreur la mort du président du Gabon, Ali Bongo, la direction de ladite chaîne a annoncé samedi avoir suspendu la journaliste fautive. L'affaire a commencé dans l'édition du journal télévisé de 23 h, jeudi 8 juin, jour du huitième anniversaire de la mort de l'ex-président Omar Bongo Ondimba, décédé à Barcelone en 2009 après 42 ans au pouvoir. « Le président de la République, Ali Bongo Ondimba, s'est éteint à Barcelone en Espagne», s’est trompé la présentatrice qui a toutefois mentionné dès la phrase suivant les documentaires « dans le cadre de la commémoration du huitième anniversaire de son décès … »...
(L'Union 13/06/17)
C'est le constat qu'il a été donné de faire hier encore dans la capitale et ses environs. A certains endroits, des particuliers procédaient à l'incinération de quelques ordures. CES images qui accompagnent cet article illustrent très bien le décor que revêt notre capitale depuis l'annonce par Averda Gabon du ralentissement de ses activités. Ayant déjà réussi à afficher, depuis quelque temps, une physionomie assez reluisante, grâce au travail acharné abattu dans les rues et les trottoirs par les agents de ladite société de ramassage d'ordures ménagères, Libreville, selon toute vraisemblance, replonge dans l'insalubrité la plus inconfortable. Du rond-point des Charbonnages à Derrière-la-Prison, en passant par Cocotiers, Ancienne-Sobraga, Plaine Orety, Nzeng-Ayong, marché du PK 8, ou encore Awendjé, pas un seul...
(Gabon Review 13/06/17)
Le directeur général de l’Agence gabonaise de sécurité alimentaire (Agasa) a démenti le 12 juin, l’existence de riz en plastique sur le marché gabonais. Selon le docteur Sylvain Patrick Enkoro, tous les contrôles et analyses de laboratoires nécessaires ont été effectués, et nulle part du plastique n’a été trouvé. «Les riz vendus au Gabon sont sans gluten, non toxiques et conformes à la norme Codex Stan 198-1995». Suite aux informations véhiculées depuis le début du mois de mai par les réseaux sociaux, faisant état de la commercialisation au Gabon du riz «plastique» parfumé au jasmin, fabriqué à partir de résine synthétique, le directeur général de l’Agasa a fait le point autour de cette question à la faveur d’un point presse...
(Gabon Review 13/06/17)
Trois jours après la suspension par Averda de la collecte des ordures ménagères, Libreville et Akanda respirent moins bien : bacs à ordures saturés, voies publiques rétrécies par les ordures, odeurs pestilentielles par endroits. Les choses pourraient aller de mal en pis, si aucune mesure urgente n’est prise par le gouvernement. 72 heures seulement après l’annonce d’Averda de ses difficultés à assurer la collecte des ordures ménagères à Libreville et Akanda, la situation est très alarmante dans ces deux communes. Les différents points de ramassage d’ordures sont complètement saturés et malodorants, au grand dam des populations. Un constat encore plus accablant dans les quartiers sous-intégrés et les marchés populaires. C’est le cas à Nkembo, dans le deuxième arrondissement de Libreville,...
(Gabon Review 13/06/17)
Le syndicat national des magistrats du Gabon (Synamag) a voté au cours d’une assemblée générale tenue le 12 juin 2017, la reprise du travail sur l’ensemble du territoire national. Affirmant être satisfait des avancées des négociations avec la tutelle. S’ils n’avaient pas pu s’accorder le 8 juin dernier, sur la continuité ou la suspension de la grève entamée le 17 mai, les membres du syndicat national des magistrats du Gabon, ont voté le 12 juin 2017 pour la reprise du travail sur l’ensemble du pays. Cette décision a été prise par 40 voix contre 35. «Le vote de ce matin résulte de l’appréciation des vacances imminentes qui approchent et au vu également des avancés des négociations avec le gouvernement», a...
(Gabon Review 13/06/17)
Démarrés le 6 juin dernier dans le cadre du Contrat d’apprentissage jeunesse (Caj), les enrôlements de jeunes au sein de la Zone économique à régime privilégié (ZERP) ont été suspendus pour causes de «réglages techniques, urgents et nécessaires». Quatre mois après sa mise en place, le Contrat d’apprentissage jeunesse (Caj) signé entre l’Office nationale de l’emploi (ONE) et la Zone économique à régime privilégié (ZERP) de Nkok, a été suspendu. L’ONE vient d’annoncer en effet, «la suspension momentanée des enrôlements ayant débuté le 6 juin 2017 dans le cadre du Caj (…), afin de procéder à des réglages techniques, urgents et nécessaires». Sans plus de précisions sur la nature des réglages, l’ONE et l’Autorité administrative de la Zerp de Nkok...
(Gabon Review 13/06/17)
Réunies le 12 juin à Yaoundé au Cameroun, les autorités de régulation de la téléphonie mobile du Cameroun et du Gabon ont émis le vœu de revoir à la baisse les tarifs de Roaming international applicables sur leurs territoires respectifs. Le Cameroun et le Gabon souhaitent revoir à la baisse les tarifs de Roaming applicables sur leurs territoires respectifs. C’est l’une des résolutions adoptées le 9 juin à Yaoundé, par les responsables de l’Agence de régulation des Télécommunications (Art) du Cameroun et ceux de l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep) du Gabon, relève Cameroun Tribune. Pour le président de l’Arcep, Lin Mombo, le «Roaming reste encore trop cher en Afrique, du fait que pour un appel...
(Infos Gabon 12/06/17)
Pour faire face à la crise pétrolière, le Gabon s’est engagé dans des réformes. Initiées par le président Ali Bongo Ondimba, ces réformes se focalisent sur la diversification de l’économie. Elles touchent tous les secteurs d’activités. L’administration n’est pas en reste. Il fallait également la réorganiser. Pour répondre à cette vision du Chef de l’Etat et les orientations du Premier ministre, le patron de la Fonction publique, Jean Marie Ogandaga, s’est fixé une mission audacieuse. A savoir : Faire de l’administration gabonaise un pôle de développement. Ainsi, a-t-il engagé l’une des réformes la plus courageuse. Le nouveau système de rémunération, auquel s’ajoute la création d’une direction centrale de ressources humaines (DCRH), dans chaque ministère, avec la mise en place d’une...

Pages

(Gabon Review 10/06/17)
D’un coût estimé à 181 milliards de francs CFA, ce nouvel outil portuaire est opérationnel depuis deux semaines maintenant. Développé par Gabon special economic zone (GSEZ), l’infrastructure permettra notamment de réduire les coûts des importations avec un impact direct sur le panier de la ménagère. Gabon special economic zone (GSEZ) a annoncé, le 8 juin, le début des opérations de son port de commerce de 18 hectares, situé à Owendo. Présenté comme un véritable outil au service du développement des infrastructures de transports, ce port estimé à 181 milliards de francs CFA a été créé pour améliorer les capacités offertes par le Gabon. Et, dans le même temps, réduire les coûts des importations avec un impact direct sur le panier...
(Gabon Review 09/06/17)
Le ministre en charge de l’Energie représente le Gabon à Copenhague (Danemark), dans le cadre de l’Africa energy forum (AEF), qui réunit plus de 2000 participants venus, entre autres, de 25 pays du continent. Guy Bertrand Mapangou y fait la promotion du «Gabon industriel». La 19e édition de l’AEF s’est ouverte au public le 7 juin pour s’achever le 9 juin prochain. Mais depuis le 3 juin, Guy Bertrand Mapangou est présent à Copenhague, où il a initié des rencontres en vue de promouvoir les projets du Gabon liés au secteur énergétique. A l’instar de ses 13 homologues africains prenant part au forum, le ministre gabonais en charge de l’Energie y recherche notamment de nouveaux investisseurs. Dans le salon ministériel...
(Gabon Review 09/06/17)
Engagé depuis 2015 dans sa réadmission au sein de l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives (ITIE), le Gabon ne démord pas. Son plan de réintégration vient d’être présenté à Malabo, en Guinée Equatoriale, dans le cadre d’une formation des Organisations de la société civile (OSC). Dans le cadre des formations organisées à l’endroit des Organisations de la société civile (OSC), du 6 au 9 juin à Malabo, le Gabon a présenté son plan de réintégration au sein de l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives (ITIE). En effet, le Gabon a été suspendu en 2013 de cette organisation internationale, pour dysfonctionnement de son Groupe d’Intérêt (GI-EITI Gabon). Au nom des autorités gabonaises, le président du Groupe d’...
(Gabon Review 09/06/17)
Selon l’agence de notation financière, les critères d’appréciation de la note de crédit du Gabon restent liés à une forte dépendance vis-à-vis du secteur pétrolier et une faiblesse du cadre réglementaire et juridique. Publié la semaine dernière, le rapport 2017 de Moody’s est formel sur les critères d’appréciation de la note de crédit du Gabon. Selon l’agence de notation financière, ces critères restent liés à une forte dépendance vis-à-vis du secteur pétrolier et une faiblesse du cadre réglementaire et juridique. «La capacité du gouvernement gabonais à diversifier l’économie et à rétablir la solidité de son bilan demeurera un moteur de crédit clé à l’avenir», a ainsi déclaré la vice-présidente de Moody’s, analyste principale et co-auteur du rapport. «Alors que le...
(La Tribune 09/06/17)
La Banque centrale des Etats de l'Afrique centrale prépare un dispositif financier devant lui permettre d'apporter en urgence des liquidités aux banques de l'espace CEMAC. Face au déficit de trésorerie des institutions financières dans la zone, ce dispositif pourrait être une solution anticipative sur des situations de crises pouvant survenir d'ici la fin de l'année. La Banque centrale des Etats de l'Afrique centrale (BEAC) ne veut pas attendre «la tempête» pour agir. L'institution financière multilatérale de la Communauté économique des Etats de l'Afrique centrale (CEMAC) travaille actuellement sur un dispositif d'apport de liquidités, en urgence, aux banques des pays membres. L'information a été révélée par la Banque elle-même qui a expliqué qu'il s'agit surtout d'une solution «anticipative». Le gouverneur de...
(Agence Ecofin 09/06/17)
(Agence Ecofin) - La Banque centrale des Etats de l’Afrique centrale (BEAC), institut d’émission des six pays de la Cemac que sont le Cameroun, le Congo, le Gabon, le Tchad, la Guinée Equatoriale et la République centrafricaine, peaufine actuellement la mise en place d’un dispositif d’apport de liquidité en urgence aux banques de cet espace communautaire. Selon le gouverneur de la BEAC, le Tchadien Abbas Mahamat Tolli, ce dispositif prévu dans le cadre de la réforme de la politique monétaire de cette banque centrale, est «motivé par le contexte régional marqué par la vulnérabilité de la situation de trésorerie de plusieurs banques, en liaison notamment avec les difficultés financières des Etats». Le dispositif, explique le gouverneur de la BEAC, consistera...
(BBC 09/06/17)
Les banques de la Communauté Economique et Monétaire de l'Afrique Centrale font face à un déficit de trésorerie. Les 5 pays producteurs de pétrole de la zone (Gabon, Congo, Tchad, Guinée Equatoriale, Cameroun) sont touchés de plein fouet par la chute des prix du baril. La baisse des revenus pétroliers, qui représentent entre 25 et 85 % des recettes de ces pays, a plongé la région dans une crise, qui a poussé le Fonds monétaire international à lui administrer une thérapie de choc. Les pays de la CEMAC ont également dû recourir au marché des capitaux pour obtenir les financements nécessaires à leur fonctionnement et les investissements publics. Les banques sont ainsi donc de plus en plus sollicitées pour des...
(Gabon Review 08/06/17)
Selon le «Global Peace Index 2017», publié le 1er juin 2017, par l’Institut pour l’économie et la paix (Institute of Economics and Peace), le Gabon fait partie des États instables du monde. Le pays occupe la 87e place mondiale sur 163 pays analysés et la 17e en Afrique subsaharienne. Bien que le score global se soit légèrement amélioré cette année, en raison des courants favorables qui ont prévalu dans six des neuf régions géographiques étudiées, le score du Gabon s’est encore détérioré. La qualité du pacifisme au Gabon a connu une dégradation, faisant perdre au pays 9 places pour un score global de 2.03, sur l’indice de paix mondiale. En 2016, l’état de paix s’est caractérisé au Gabon entre autres,...
(Gabon Review 08/06/17)
Amorcée en 2015, la tendance baissière du secteur automobile s’est confortée sur les quatre premiers mois de l’année 2017. Entre janvier et avril dernier, le marché des véhicules neufs a enregistré une contraction de 38% des ventes, par rapport à la même période en 2016. Morose ! C’est ainsi que l’on pourrait qualifier l’activité de la vente d’automobiles neuves dans le pays. Une tendance amorcée en 2015 et généralisée en 2016, puis confirmée sur les quatre premiers mois de l’année 2017. Entre janvier et avril dernier, en effet, le marché des véhicules neufs a enregistré une contraction de 38% des ventes. Une situation commentée par le délégué pays du groupe CFAO au Gabon, soulignant que cette tendance baissière est encore...
(Gabon Review 08/06/17)
La faillite annoncée du Gabon n’aura pas lieu selon le vice-président du comité de cadrage macroéconomique, Jean Baptiste Ngolo Allini, qui affirme que le plan du gouvernement est de renforcer la viabilité des finances publiques. Une semaine après la déclaration du commissaire national en charge du Budget au sein de l’Union nationale (UN), Jean Gaspard Ntoutoume Ayi, sur le projet de loi de finances rectificatives, le tour est venu, le 5 juin 2017, pour le directeur général de l’économie et de la politique fiscale, Jean Baptiste Ngolo Allini, de contre-attaquer la thèse de la «faillite» du pays, soutenu par le parti de Zacharie Myboto. «Il est important que les analyses contradictoires soient menées dans un cadre débarrassé de toute passion,...
(Jeune Afrique 08/06/17)
Alors qu’il s’apprête à céder son fauteuil en août, Pierre Moussa, le président la Cemac (Communauté économique et monétaire des États d’Afrique centrale), « cadeaute » ses collaborateurs. Lors du dernier sommet de l’organisation, en février, l’ancien ministre congolais avait essayé de convaincre les chefs d’État de le maintenir à son poste. En vain. Avant de partir, il a contractualisé plusieurs membres de son cabinet, qui passent ainsi du CDD au statut sécurisé de fonctionnaire communautaire. Lorsqu’il lui succédera, Daniel Ona Ondo, l’ex-Premier ministre gabonais, n’y pourra rien changer. Lire la suite sur: http://www.jeuneafrique.com/mag/444871/economie/depart-de-cemac-pierre-m...
(Agence Ecofin 08/06/17)
La CNUCED a rendu public le rapport sur les investissements directs étrangers (IDE) dans le monde le 7 juin 2017. Le rapport montre que les flux d’IDE vers les pays en développement ont reculé de 14% pour s'établir à 646 milliards de dollars. Cependant, cette forte baisse n’a pas éclipsé l’intérêt des investisseurs notamment asiatiques vers ces pays qui représentent la moitié des 10 premières destinations en 2016. Dans toute la zone Afrique centrale par exemple, l’on constate une chute de 15% des IDE qui s’établissent à 5,1 milliards de dollars. Du fait de la chute des cours des produits miniers sur le marché mondial, la RDC a été durement touchée avec un effondrement de 28% de flux d’IDE. Les...
(Gabon Review 07/06/17)
La filiale d’Olam International a injecté pas moins de 291,5 milliards de francs CFA, dans la construction-aménagement d’un nouveau terminal minéralier et d’un port de commerce, dans la commune d’Owendo. 500 millions de dollars, soit plus de 291,5 milliards de francs CFA ! Tel est le montant investi par Olam Gabon pour la construction de deux infrastructures portuaires dans le pays. Il s’agit plus précisément de la construction-aménagement d’un nouveau terminal minéralier et d’un port de commerce dans la commune d’Owendo. S’étendant sur 45 hectares, le port minéralier est subdivisé en deux zones, avec un terminal minéralier de 25 hectares et un terminal polyvalent de 20 hectares (pour les agrégats et certains produits issus de la transformation du bois). Il...
(Jeune Afrique 07/06/17)
S’il affiche ses bons résultats, le groupe bancaire BGFIBank doit renforcer ses systèmes de contrôle et de sécurité : sa filiale la plus importante, au Gabon, a été la cible d’une attaque informatique. L’exercice 2016 aurait pu être une année difficile pour BGFIBank. Il n’en a rien été. Alors que sa région de prédilection, la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac), malmenée depuis deux ans par la chute du prix du pétrole, est plongée dans une profonde crise économique, le groupe financier gabonais a annoncé un bénéfice net en hausse de 31 %, à 39 milliards de F CFA (59,5 millions d’euros). Le total de bilan a quant à lui atteint 2 935 milliards de F CFA, soit une baisse...
(Gabon Review 07/06/17)
L’organisation internationale de la francophonie (OIF) et le programme des volontaires des Nations unies, en partenariat avec le ministère de la Jeunesse et des Sports, organisent du 6 au 7 juin, une rencontre pour la mise en place d’un corps national de volontaire au Gabon. En vue du financement et du lancement officiel du projet d’appui à la mise en place d’un corps national de volontaires au Gabon, les partenaires de ce projet se rencontrent depuis le 6 juin 2017, à Libreville. L’objectif de cette rencontre est de réaffirmer leurs appuis au gouvernement, faire le point sur l’état d’avancement du processus, mobiliser d’autres partenaires et surtout faciliter le démarrage effectif du projet. En effet, depuis 2012, le Gabon dispose d’une...
(La Tribune 07/06/17)
Le Cameroun, le Tchad et le Gabon seront présents sur le marché financier de la Banque des Etats de l'Afrique centrale, ce mercredi 7 juin 2017. Les trois pays d'Afrique centrale y essayeront de mobiliser entre 39 et 44 milliards de francs CFA. Une décision qui reflète les performances du marché obligataire de la Banque, très dynamique depuis 2015. La journée de ce 7 juin 2017 sera immanquablement peu habituelle sur le marché des titres de la Banque des Etats de l'Afrique centrale (BEAC). Trois grands Etats de l'Afrique centrale s'y donnent rendez-vous. Il s'agit du Cameroun, du Tchad et du Gabon qui tenteront de rassembler entre 39 et 44 milliards de francs CFA sur le marché de la Banque...
(Agence Ecofin 06/06/17)
A la faveur d’un Conseil d’administration et d’une Assemblée générale, tenus le 1er juin 2017, à Moanda, la Compagnie minière de l’Ogooué (COMILOG) a annoncé avoir réalisé un chiffre d’affaires de 360 milliards de francs CFA en 2016, contre 308 milliards en 2015. Soit une hausse de +17%, par rapport à 2015. L’Assemblée générale a également approuvé l’ensemble des résolutions qui lui étaient soumises. Ainsi, le Conseil d'administration a élu Alain Ditona comme président, en remplacement de Claude Villain. De manière précise, les résultats de l’exercice 2016 indiquent une production de 3,4 millions de tonnes de minerai et aggloméré, contre 3,8 millions en 2015, soit une baisse de – 12% par rapport à 2015. Quant au volume des ventes, il...
(APA 06/06/17)
Le Gabon importe chaque année plus d’un million de bananes et de plantains produits au Centre africain de recherche sur bananiers et plantains (CARBAP) situé à Njombé, à une centaine de kilomètres de Douala, la métropole économique du pays, a-t-on appris auprès de cette structure régionale. Les bananes et les plantains issus de ce centre de recherche, qui regroupe 14 pays en Afrique centrale et de l’Ouest, sont d’après le ministère camerounais de la Recherche scientifique et de l’Innovation (MINRESI) « les meilleurs au monde ». Comme le Gabon, d’autres pays ont multiplié les commandes ces derniers temps, alors que cette structure vient de bénéficier d’un financement d’environ 500 millions de francs CFA pour améliorer sa productivité. Selon des sources...
(Agence Ecofin 06/06/17)
Dans le cadre d’un partenariat public-privé privé, entre la société Olam International, la République gabonaise et Africa Finance Corporation, le groupe Olam Gabon, filiale de la singapourienne Olam international, indique avoir investi près de 500 millions de dollars américains pour la construction et l’aménagement d’un nouveau terminal minéralier et d’un port de commerce au Gabon. La construction de ces deux nouvelles infrastructures portuaires, fait-on savoir, procède de la volonté du gouvernement gabonais de poursuivre la stratégie de diversification des sources de croissance du pays ainsi que de la réduction du coût de la vie. Des capacités logistiques d'envergure pour les miniers qui souhaitent s'installer au Gabon Du côté d’Olam, l’on fait savoir que «le nouveau port minéralier inauguré, le 10...
(Agence Ecofin 06/06/17)
Le ministère camerounais des Finances annonce que le gouvernement repart sur le marché des titres publics de la Banque centrale des Etats de la Cemac, le 7 juin 2017, pour mobiliser une enveloppe globale de 5 milliards de francs Cfa. Cette nouvelle opération se fera au moyen d’une émission de bons du Trésor assimilables (BTA), d’une maturité de 26 semaines. Les BTA du Cameroun seront en concurrence avec ceux des Trésors publics gabonais et tchadien, qui effectueront également des opérations de levée de fonds, ce même jour sur le même marché. Le Gabon, à travers une émission de BTA, à 13 semaines de maturité, tentera de mobiliser 9 milliards de francs Cfa, selon un communiqué officiel de la BEAC. La...

Pages

(RFI 05/05/17)
Le Gabon affrontera la Zambie en match amical le 3 juin à Libreville, a-t-on appris jeudi auprès des organisateurs, pour préparer le début de la course à la Coupe d'Afrique des nations 2019. Pour la première journée de qualifications en juin prochain, le Gabon se rendra au Mali, alors que le même jour la Zambie recevra le Mozambique.
(AFP 04/05/17)
Le Gabon affrontera la Zambie en match amical le 3 juin à Libreville, a-t-on appris jeudi auprès des organisateurs, pour préparer le début de la course à la Coupe d'Afrique (CAN) 2019. Pour la première journée de qualifications pour Cameroun-2019, le Gabon se rend au Mali le 10 juin et le même jour la Zambie reçoit le Mozambique.
(AFP 27/04/17)
L'ex-défenseur du Gabon passé par Brest (2e div. française), Moïse Brou Apanga, est mort mercredi à l'âge de 35 ans à l'entraînement avec son club librevillois des suites d'un malaise cardiaque, a annoncé jeudi la Ligue gabonaise. "Nous sommes très éplorés et consternés. (...) Hier (mercredi, ndlr), en fin d'après midi, Moïse s'est écroulé sur le terrain. Il a été transféré au CHU d'Owendo et là, ils ont constaté qu'il était décédé", a affirmé à l'AFP Brice Mbika Ndjambou, président de la Ligue nationale de football (Linaf) au Gabon. "Le pays perd un fils valeureux qui a toujours donné le meilleur de lui-même pour le drapeau gabonais", a réagi la Fédération gabonaise de football (Fegafoot) dans un communiqué. Moïse Brou...
(Gabon Eco 27/04/17)
Alter ego de Bruno Ecuele Manga dans la charnière centrale des Panthères du Gabon, l’international gabonais d’origine ivoirienne Moïse Brou Apanga est décédé mercredi 26 avril 2017 d’une crise cardiaque à l’entrainement avec son club le Canon 105 au stade Idris Ngari d’Owendo. Homme fort du club français de Brest entre 2008 et 2012, le défenseur gabonais Moise Brou Apanga âgé de 35 ans, considéré comme une des meilleurs Panthères de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN 2012) a succombé mercredi 26 avril à Libreville d’une crise cardiaque en plein entrainement avec son club du Canon FC 105 du Général Idris Ngari. Informé, Alain Giresse, son ancien entraineur qui le considérait comme un fils n’en revient toujours pas. « Nous...
(Jeune Afrique 27/04/17)
Ce mercredi soir à Libreville, lors d’un entrainement avec le FC 105, Moïse Brou Apanga est mort d’une crise cardiaque à seulement 35 ans. Ses anciens coéquipiers et son entraîneur à Brest se souviennent de l’ex-capitaine des Panthères (29 sélections, 1 but) avec émotion. Moïse Brou Apanga n’avait connu qu’une seule équipe en France. C’était à Brest, entre 2008 et 2012, avant de repartir au Gabon ensuite (AS Mangasport, FC Akanda, FC 105). Mais son passage en Bretagne a marqué les esprits, et notamment celui d’Alex Dupont. L’entraîneur a appris la disparition de son ancien défenseur ce jeudi matin. « On ne peut pas partir si jeune… C’est terrible. Mourir d’une crise cardiaque, sur le terrain, en faisant ce qu’on...
(Gabon Actu 26/04/17)
La Confédération africaine de football (CAF), n’a retenu aucun arbitre central gabonais pour officier les matchs de la phase finale de la 12ème édition de la Coupe d’Afrique des nations des moins de 17 ans (CAN U17) organisée au Gabon du 14 au 28 mai prochain. Seul Moussounda Montel a retenu comme arbitre assistant durant la compétition qui se déroulera finalement entre Libreville et Port-Gentil. Franceville ayant été écartée à la dernière minute. La liste de la CAF compte 13 arbitres centraux et 14 assistants. A propos des arbitres centraux, la CAF a retenu, Haithem Kossai (Tunisie), Mustapha Ghorbal (Algérie), Pacifique Ndabihawenimana (Burundi), Abou Coulibaly (Côte d’Ivoire), Souleiman Ahmed Djamel (Djibouti), Jean Jacques Ndala Ngambo (RD Congo), Mohamed Maarouf Eid...
(Gabon Actu 26/04/17)
Christian Kérangall, 72 ans, Haut commissaire et chef du Comité d’organisation de la Coupe d’Afrique des nations 2017 (COCAN) et son groupe ont été reconduit par le conseil des ministres tenu mardi à Libreville pour organiser à nouveau la CAN des moins de 17 ans (CAN U17) qui se déroulera au Gabon du 14 au 28 mai prochain. Très proche du chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba, M. Kérangall (franco-gabonais) a déjà organisé les CAN 2012 et 2017. Cet influent homme d’affaires très prospère a été classé en 2015 par le mensuel économique Forbes Afrique dans le Top 24 des hommes les riches d’Afrique subsaharienne francophone. Christian Kérangall était le seul Gabonais dans ce classement où il occupait le...
(Gabon Actu 19/04/17)
Le club gabonais du FC Mounana a neutralisé le week-end écoulé à Abidjan en Côte d’Ivoire l’ASEC Mimosas de Côte d’Ivoire (0-0) en match retour du tour de cadrage de la Coupe de la CAF et s’est qualifié pour la phase de groupe. Le club gabonais s’est qualifié grâce à son bon résultat à Libreville au match aller (2-1). Le CF Mounana est l’un des rares clubs gabonais à atteindre un tel niveau en compétition africaine. Vivi Mapassa
(Jeune Afrique 13/04/17)
Mercredi soir, Monaco s’est imposé (3-2) chez le Borussia Dortmund en quart de finale aller de la Ligue des Champions. Si le Gabonais Pierre-Emerick Aubameyang n’a pas marqué, Kylian Mbappé, l’attaquant français d’origine camerounaise, a inscrit un doublé. Patrick Mboma, l’ancien buteur des Lions Indomptables, analyse pour Jeune Afrique la prestation des deux joueurs. Jeune Afrique : La prestation de Pierre-Emerick Aubameyang, plutôt moyenne, s’explique-t-elle en partie par le contexte qui a entouré ce match, reporté à mercredi après l’attaque aux explosifs qui a visé le bus des joueurs la veille ? Patrick Mboma : Non, je ne pense pas. Monaco a marqué trois buts, deux résultant d’erreurs défensives et un autre contre son camp inscrit par un défenseur allemand...
(Gabon Review 10/04/17)
Le nouveau président de la Confédération africaine de football (Caf), Ahmad Ahmad, a critiqué son prédécesseur, Issa Hayatou, le 7 avril en Afrique du sud, lors de la réunion du Conseil des associations de football en Afrique australe (Cosafa). La critique porte sur le contrat d’un milliard de dollars passé entre la Caf et la société Lagardère, pour la commercialisation des droits marketings et médias du football africain. Ahmad Ahmad n’a pas été tendre avec son prédécesseur, à propos du contrat d’un milliard de dollars passé entre Issa Hayatou et la société Lagardère, pour la commercialisation des droits marketings et médias du football africain. A la faveur d’une déclaration faite lors de la réunion du Conseil des associations de football...
(Autre média 05/04/17)
Beaucoup de gens avaient cru le we dernier à un bon poisson d’avril mais rien de tout cela. L’ancien emblématique numéro 17 des Bleus et actuel coach de Dijon, Jackson Richardson, va bien devenir sélectionneur national. Il a signé ce lundi à Libreville son 1er contrat d’entraîneur national de l’équipe nationale masculine de Gabon. Jackson Richardson arrive à la tête du Gabon dans la perspective de la CAN 2018 qui sera justement organisée au Gabon. Reçu hier en grande pompe par le chef d’état Ali Bongo, Jack a déclaré à l’AFP : «L’objectif c’est d’aller sur la plus haute marche du podium (…) Moi je suis un gagneur, j’ai envie d’aller encore au-delà de l’objectif, c’est-à-dire d’atteindre le Graal »...
(Gabon Actu 05/04/17)
Libreville, Gabon – L’international français, Jackson Richardson, nommé nouveau sélectionneur de l’équipe nationale de handball (Les Panthères) du Gabon, dix mois avant la phase finale de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) de Handball qui aura lieu en janvier prochain à Libreville, a été reçu lundi au palais présidentiel par le chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba. Selon la FEGAHAND, Jackson Richards a pour mission de mettre sur pied une nouvelle équipe nationale, celle qui va remporter la CAN que le Gabon joue à domicile. L’arrivée de l’ancien capitaine de l’équipe de France coïncide avec le démarrage du championnat national de handball, une compétition qui lui permettra de distinguer les nouveaux talents. Médaillé de bronze aux Jeux olympiques de...
(Agence Gabonaise de Presse 04/04/17)
Le président de la République, Ali Bongo Ondimba, a reçu lundi en audience le nouvel entraineur de l’équipe nationale de handball, le français Jackson Richardson qui était accompagné du ministre de la Jeunesse et des Sports, Nicole Assélé et du président de la Fédération gabonaise de handball, Ange Makila. Au cours de l’entretien, le Chef de l’Etat gabonais et son hôte ont échangé sur le nouveau rôle de ce dernier à la tête de la sélection gabonaise de handball. « Mon objectif est de travailler avec tout le staff de la fédération dans de bonnes conditions et faire une bonne performance pendant la CAN. C’est mon devoir. C’est pour cela que je suis là. J’espère apporter un plus à cette...
(Gabon Review 04/04/17)
Jusque-là coach du Club de Dijon (D2 française), l’ex-international français a pris les rênes des sélections nationales masculines de handball, ce 3 avril à Libreville. L’information de la reprise en main des sélections nationales masculines de handball par Jackson Richardson, s’est concrétisée ce 3 avril à Libreville, où l’ancien international français a signé un bail de trois ans. Le contrat a été conclu entre le nouveau sélectionneur, la Fédération gabonaise de handball (Fégahand) et le ministère des Sports, garant de la logistique. A cette occasion, Jackson Richardson s’est du reste dit «conscients des enjeux et fortement imprégné des ambitions que s’est fixé le Gabon». En effet, l’objectif immédiat assigné au nouvel encadrement technique des Panthères, est de tutoyer les sommets...
(AFP 03/04/17)
L'ancien champion du monde de handball français Jackson Richardson a signé lundi un contrat de deux ans comme sélectionneur de l'équipe nationale du Gabon avant la Coupe d'Afrique des Nations de 2018 qui se déroulera dans ce pays. Le Français, double champion du monde (1995 et 2001) et figure emblématique des "Barjots", a affiché ses ambitions lors de sa présentation à Libreville où il a rencontré le chef de l'Etat Ali Bongo, quelques mois avant la 23e Coupe d'Afrique des Nations de handball organisée au Gabon. "L'objectif c'est d'aller sur la plus haute marche du podium (...) Moi je suis un gagneur, j'ai envie d'aller encore au-delà de l'objectif, c'est-à-dire d'atteindre le Graal", a-t-il déclaré lundi à la presse, suite...
(Gabon Review 03/04/17)
L’international français aurait acquis la confiance des autorités gabonaises, qui lui auraient confié les rênes de l’équipe nationale de handball, à dix mois de la Coupe d’Afrique des nations (Can) de cette discipline que le Gabon accueillera en janvier 2018. Rien n’est encore officiel. Et, samedi 1er avril, le site du quotidien français Le Parisien, a assuré que, «si la nouvelle a tout du poisson d’avril, elle est pourtant bien réelle». Jackson Richardson, actuel entraineur de l’équipe de handball de Dijon (6e de la D2) a été sollicité pour prendre les rênes de la sélectionne nationale du Gabon. Il aurait pris le vol pour Libreville en début du week-end, et devrait être présent pour la signature de son contrat de...
(L'Equipe 25/03/17)
En reconstruction après le fiasco de la CAN 2017, le Gabon a seulement pu arracher le nul en Guinée lors d'un amical (2-2). Organisateur de la CAN il y a deux mois, mais éliminé dès la phase de groupes, le Gabon est en phase de reconstruction. Ce vendredi, il a arraché un nul en Guinée, après un joli match (2-2). Le Bordelais Kamano a ouvert le score pour les locaux. Juste avant la pause, Bouanga (Tours) a égalisé grâce à une faute de main du gardien Aziz Keita. Le Toulousain Sylla a redonné l'avantage au Syli National, d'une pichenette astucieuse à la 87e. Mais Bouanga, encore lui, a déposé un coup franc sur la tête de l'ancien Auxerrois Ndong (89e).
(Gabon Actu 23/03/17)
Les Panthères du Gabon joueront contre la Guinée Conakry en match amical international au stade Océane du Havre, une commune française du nord-ouest de la France, ce vendredi 24 mars 2017 à 20 heures. Ce match amical intervient un mois après le fiasco de la CAN 2017 pour le Gabon éliminé à domicile dès le premier tour. Incapable de forcer le verrou camerounais (0-0), le Gabon a piteusement quitté sa CAN dès la phase de groupes. Une première pour un pays organisateur depuis 23 ans dans l’histoire de ce prestigieux tournoi continental. La ministre gabonaise des sports, Nicole Asselé sera dans les gradins pour soutenir les Panthères du Gabon. Lazard Moukoubidi
(L'Equipe 22/03/17)
Les trois surfeurs bretons de «Lost in the Swell» continuent leurs aventures au Gabon. Découvrez le quatrième épisode de leur périple dans lequel ils naviguent au milieu des baleines et parcourent le pays, non sans difficulté, sur leurs fatbikes. «Lost in the swell», ce sont les aventures de trois surfeurs bretons (Ewen, Ronan & Aurel) en quête de vagues et de rencontres autour du monde. A la suite de leur expérience sur une île déserte "Des Iles Usions" ils embarquent sur “Gwalaz”, pour réaliser un tour complet de la Bretagne, avant d'aller explorer les Iles Salomon situées dans le Pacifique. Depuis un nouveau projet a vu le jour, cette fois-ci l'exploration s'est faite en « Fat bike » le long...
(RFI 06/03/17)
Yohann Gène a remporté la Tropicale Amissa Bongo pour la deuxième fois après l’édition 2013, ce 5 mars 2017 à Libreville. Le Français devance ainsi l’Erythréen Issak Tesfom et l’Allemand Nikodemus Holler au classement général de la course cycliste gabonaise. Avec deux Tropicales Amissa Bongo remportées, Yohann Gène talonne désormais un autre Français au palmarès de cette course cycliste au Gabon, l’une des plus prestigieuses du continent. Après son sacre en 2013, le coureur s’est en effet adjugé l’édition 2017 et s’est ainsi rapproché d’Anthony Charteau, vainqueur en 2010, 2011 et 2012. « Je suis très content parce que ça faisait deux ans que je n’avais pas gagné [une course, Ndlr], a réagi le coureur de l’équipe Direct Energie. J’en...

Pages

(Gabon Review 30/09/16)
Le rappeur gabonais, ex-sociétaire de Mayena productions, a récemment rendu public son dernier single intitulé «Odjuku». Une charge à peine voilée contre Ali Bongo. Des mois après la sortie de «Magique», Köba Building a récemment rendu public un nouveau single. Intitulé «Odjuku», du nom de l’ancien chef rebelle biafrais mort en 2011, la nouvelle production tranche avec le «sentimentaliste» que le bad boy d’Eben Entertainment était devenu le temps d’un featuring avec Santina. Politiquement engagé, le single apparaît comme une charge à l’encontre d’Ali Bongo, dont visait la campagne «#Onnetesuitpas», menée, il y a plusieurs semaines, par des ressortissants gabonais dans l’hexagone. Le single de Köba Building reprend ouvertement ce code. L’artiste esquisse le bilan peu glorieux du nommé Odjuku...
(Gabon Review 22/09/16)
L’originalité et la richesse de l’art sculptural gabonais sont mises en valeur, à la Maison de la Bresse en France, à travers l’exposition d’une douzaine de masques de différentes cultures du pays, sous le thème «expressions primitives». La Maison de la Bresse accueille, du 11 au 25 septembre, une exposition mettant en valeur 12 masques du Gabon, issus de plusieurs cultures du pays (punu, tsogho, fang, etc). Ces masques réunis à la Maison de La Bresse proviennent de collections aussi étranges et fascinantes. Il s’agit de la collection du docteur Albert Schweitzer, dont certains masques sont vieux de plus de 100 ans, et de deux collections personnelles : celle du conteur gabonais Chyc Polhit Mamfoumbi, et du grand reporter Paul...
(Gabon Review 16/08/16)
Remonté contre le positionnement politique de certains artistes, notamment en faveur d’Ali Bongo, le rappeur engagé du groupe Movaizhaleine n’a mis des gants, dans une vidéo publiée sur Youtube le 13 août, pour donner un cinglant coup de conscientisation à ses frères d’armes. Le duo rap que compose Maat Seigneur Lion avec Lord Ekomy Ndong reste visiblement constant et ne trahit pas les convictions qu’il a longtemps véhiculées dans ses textes. Un état d’esprit qu’il croyait partager avec d’autres rappeurs. Mais, désappointé, Maat Seigneur Lion n’en peut plus de supporter l’attitude trompe-l’œil de certains rappeurs, incapables de pratiquer ce qu’ils prêchent. «Vous êtes des grands frères. Pour beaucoup, vous êtes des modèles. Vous êtes même des idoles pour beaucoup. Le...
(AFP 27/07/16)
Le jeune Gabonais qui enflamme la toile depuis une semaine avec sa reprise d'un succès de Céline Dion s'est dit mercredi "ému" et "surpris" par son idole québécoise qui a salué son "talent" et partagé sa vidéo sur les réseaux sociaux. L'adolescent de 17 ans, qui n'a jamais pris de cours de chant et affirme avoir dû abandonner ses études "faute de moyens financiers", avait été filmé chantant "The power of love" assis sur les marches de sa cage d'escalier par une copine de sa soeur, qui pensait qu'un voisin écoutait vraiment Céline Dion. L'amie de la soeur a ensuite envoyé la vidéo à un blogueur influent, Barack Nyare Mba, qui a créé une page sur les réseaux sociaux ("Tous...
(AFP 26/07/16)
Un Gabonais de 17 ans bouleverse internet depuis une semaine avec sa reprise d'une chanson de la diva pop Céline Dion "The power of love" qui tombe à point nommé dans son pays en proie à des tensions pré-électorales. Près d'un million de visionnements et de partages pour une vidéo tournée dans une cage d'escalier d'un immeuble de Libreville: Samuel a touché les coeurs bien au-delà des frontières du Gabon avec son interprétation a capella du tube de la star canadienne. Assis sur les marches, l'adolescent a été filmé par une copine de sa soeur Alvine de passage dans son immeuble, qui pensait qu'un voisin écoutait vraiment Céline Dion. "Je suis surpris. Je savais qu'elle me filmait mais je ne...
(APA 20/07/16)
APA – Douala (Cameroun) - Le livre sous-titré « Fils de prélat ».de l’écrivain camerounais Armand-Claude Abanda, représentant-résident de l’Institut africain d’informatique (IAI) sera inscrit au programme scolaire dès la rentrée scolaire en septembre prochain a-t-on appris de sources concordantes. Ce livre figurera notamment au programme en classe de seconde de l’enseignement général et technique, a confirmé Théophile Manganga, directeur général de l’Institut pédagogique national (IPNG) du Gabon. Le choix porté par les autorités académiques gabonaises sur cet ouvrage d’un auteur camerounais a été salué par le gouvernement à travers le ministre des Arts et de la Culture (MINAC) Narcisse Mouelle Kombi. « Je ne peux que me réjouir de la nouvelle relative à l’inscription dans les programmes scolaires gabonais,...
(Gabon Review 28/06/16)
Face à la nouvelle de la disparition de Monsieur Philippe Mory, l’émoi, la tristesse et l’affection le disputent à la raison et au ressaisissement. Par Anaclé Bissielo1 Assurément, c’est une grande figure qui disparaît. On pense tout de suite à la vulgate, à l’image populaire quoique non simpliste et non exempte de noblesse, du père du cinéma gabonais et un des pionniers à l’échelle du cinéma moderne continental. Monsieur Philippe Mory était plus que cela et, prenant à témoin le livre infalsifiable de l’histoire, il faut oser le dire, aux gabonais qui ne le savent pas : un des pères de la République. Il est de ceux qui, sans le devoir aux titres officiels, appartiennent à cette petite poignée de...
(Gabon Actu 17/06/16)
Le président gabonais, Ali Bongo Ondimba a lancé jeudi la première récolte de la palmeraie de Mouila (sud du pays), une plantation aménagée sur une superficie de 43 000 hectares (ha), par le groupe agro-industriel singapourien Olam, a constaté l’envoyé spécial de Gabonactu.com. A l’aide d’un croché dédié, le numéro gabonais a arraché le régime des noix d’un jeune palmier à huile. Le geste symbolique a donné ainsi le coup d’envoi de la campagne de récolte. Plus de 5000 ouvriers agricoles sont déployés tous les jours sur les vastes étendues de cette grande plantation aménagée grâce à une pépinière de 5,4 millions de graines. « Lorsque nous avons commencé ce projet il y a environ 5 ans, beaucoup n’y croyaient...
(Gabon Eco 16/06/16)
L’artiste congolais Koffi Olomidé foule ce jeudi 15 juin, le sol gabonais pour participer à la semaine de la musique dont le premier acte débute dans 3 jours à Port-Gentil. Après avoir des jours durant annoncé dans un spot diffusé sur Gabon Télévision, sa présence au Gabon pour « la Semaine de la musique », l’artiste congolais Koffi Olomidé est attendu au Gabon aujourd’hui. Koffi Olomidé, le « selfieur »ne sera pas seul pour la série de spectacles. A ses côtés d’autres pointures telles Charlotte Dipanda et Jovi, tous deux artistes camerounais ainsi que Josey, l’artiste ivoirienne célèbre au Gabon par son titre « Diplôme ». Une belle brochette d’artistes qui partageront 3 scènes, du 18 au 24 juin prochain,...
(Gabon Actu 10/06/16)
Libreville, Gabon, Le film documentaire « Omar Bongo Ondimba », retraçant la vie et l’œuvre de l’ancien président gabonais, Omar Bongo Ondimba qui a dirigé le Gabon de 1967 à 2009 a été officiellement déposé mercredi aux Archives nationales du Gabon par son producteur, le journaliste de Radio France internationale (RFI), Alain Foka. La cérémonie, plutôt sympa et colorée a eu lieu dans l’esplanade de la Direction générale des Archives nationales, de la Bibliothèque nationale et de la Documentation gabonaise (DGABD-Primature) à l’occasion de la commémoration du 7ème anniversaire du décès de cet homme qui a dirigé le Gabon avec maestria. Devant plusieurs centaines d’étudiants et en présence du P.-D.G. d’Airtel Africa -partenaire de diffusion de ce travail historiographique -,...
(Xinhua 08/06/16)
Philippe Mory, le père du cinéma gabonais, réalisateur et l'un des meilleurs acteurs du cinéma au Gabon, est décédé mardi soir à l'âge de 81 ans. Il s'est tiré une balle de fusil à pompe dans la bouche dans sa résidence de Nzeng Ayong à Libreville, a-t-on appris de sources concordantes. Le cinéaste le plus célèbre et talentueux du Gabon ne présentait pourtant pas de signes particulières de détresse. Selon un proche, il devait se rendre à Bongolo, l'hôpital de campagne situé à plus de 500 km au sud de Libreville, pour se faire opérer d'une cataracte. Philippe Mory a débuté sa carrière cinématographique en France et a été le 1er Africain à jouer un rôle majeur dans un film...
(RFI 08/06/16)
Il était le père du cinéma gabonais. Philippe Mory, réalisateur et l’un des plus grands acteurs du cinéma au Gabon s’est suicidé mardi soir dans sa résidence de Libreville où il a passé ses dernières années. Portrait. La triste nouvelle s'est rapidement répandue dans les réseaux sociaux. Le père du cinéma gabonais s'est donné la mort à son domicile. Ses voisins ont entendu une détonation d'arme à feu et ont découvert Philippe Mory, le « pape » du cinéma gabonais, sans vie. A 81 ans, il n'a pas survécu à cette dernière mise en scène de sa vie passée sous les projecteurs et objectifs de caméra. Philippe Mory démarre sa carrière cinématographique en 1954 en France. C'est le premier africain...
(Gabon Review 30/05/16)
Au cours d’une très récente rencontre avec les acteurs culturels, artistes et écrivains, le président de la République a promis de mettre en œuvre ou d’accélérer des mesures censées dynamiser leur activité. Comme laissée pour compte depuis plusieurs années, la culture bénéficie toujours d’une faible attention. Pourtant, ses principaux acteurs n’ont cessé de déplorer une situation bien connue des pouvoirs publics. Le 27 mai dernier, le président de la République a rencontré les acteurs culturels, artistes et écrivains, leur promettant davantage de soutien. Pour Ali Bongo, il s’agit d’«assurer à l’artiste les conditions de son épanouissement basé sur son travail, son mérite, et partant la reconnaissance du public et de la nation». Alors que les droits d’auteur, institués depuis 1987,...
(Gabon Review 27/05/16)
La première quinzaine commerciale de Guinée au Gabon a lieu à Libreville du 26 mai au 5 juin prochains. Le ministre délégué auprès du ministre de l’Artisanat a ouvert, le 26 mai dernier, la première foire artisanale de Guinée à Libreville. «Cette rencontre culturelle et commerciale, la première du genre depuis la signature en 2000 de l’accord de coopération commerciale entre les deux États, témoignerait de l’excellence des relations diplomatiques qui unissent nos deux pays et matérialise le grand intérêt que vous portez au développement et à la promotion de l’artisanat en Afrique», a dit Irène Lindzondzo. Cette première quinzaine guinéenne, qui se déroule du 26 mai au 5 juin prochains, permettra aux participants d’exposer et de vendre des produits...
(Xinhua 27/05/16)
La ministre gabonaise déléguée au Commerce Mme Irène Lindzondzo a inauguré jeudi la 1ère édition de la foire artisanale de la Guinée Conakry à Libreville. Des artisans, des marchands, acheteurs et visiteurs venus de divers horizons du pays ont pris d'assaut les couloirs de cette foire. Les pagnes traditionnels notamment le basin étaient la principale attraction des visiteurs. Outre la lingerie, les guinéens ont apporté à Libreville des produits de beauté, des sacs à main et autres produits conçus par des artisans locaux. "S'inspirer de l'autre et ajouter son grain de sel n'est pas une chose mauvais", a estimé Aboubacar Kaba, ambassadeur extraordinaire de Guinée Conakry au Gabon. "L'artisanat est l'un des secteurs susceptible de contribuer efficacement au développement économique...
(Gabon Eco 26/05/16)
Après un long teaser, les programmes de « Gabon 24 », la chaine thématique de l’audiovisuel public, ont bel et bien été lancés le 24 mai dernier, en présence d’Ali Bongo Ondimba et du gotha administratif de la République. Pression liée à la présence du Chef d’Etat ou précipitation ? Toujours est-il que de nombreux impairs ont été enregistrés et laissent dubitatifs de nombreux observateurs quant au professionnalisme du personnel du nouveau-né de l’univers médiatique gabonais. Analyse. Si l’on peut saluer la volonté des plus hautes autorités gabonaises de porter...
(Gabon Eco 25/05/16)
Prévue du 30 mai au 4 juin prochain, la 3ème édition des Sambas Professionnels, séminaire d’échanges organisé par 3MJ Consulting, a pour marraine la française Christine Kelly, attendue dans la capitale gabonaise dimanche prochain. A en croire, Josiane Matene, Responsable de 3 MJ. Consulting, la 3ème édition des Salons Professionnels aura lieu à partir du 30 mai, et ce, jusqu’au 4 juin prochain, dans les locaux du complexe scolaire « Michel Dira ». Et pour cette édition 2016, la journaliste française Christine Kelly, en sa qualité de marraine, est attendue à Libreville pour donner le coup d’envoi du séminaire d’échanges. Après l’ancien capitaine des Eléphants de Côte d’Ivoire, Didier Drogba, parrain de la première édition, le journaliste-écrivain français Harry Roselmack,...
(RFI 17/05/16)
Comme chaque dimanche, La Semaine de… Denise Epoté, de TV5 Monde, en ligne d’Essaouira, au Maroc, avec Sonia Ghezali. Les sujets de la semaine : - la dix-neuvième édition du festival Gnaoua et Musiques du monde à Essaouira, au Maroc ; - la crise au sein du Parti démocratique gabonais (PDG), au Gabon ; - un hommage au penseur et écrivain malien Amadou Hampâté Bâ, décédé à Abidjan il y a 25 ans.
(Gabon Review 10/05/16)
Vainqueur de la deuxième édition du concours de détection de talents «Airtel Trace music», Adididet Chandrica représentera le Gabon lors de la finale panafricaine, le 11 juin prochain à Lagos au Nigeria. Organisée en partenariat avec Airtel Gabon, la deuxième édition du concours de détection de talents Airtel Trace music, dont la finale a eu lieu le 6 mai dernier, a vu Adididet Chandrica remporter le premier prix. D’autres artistes étaient en lice, notamment Ginaelle, Arnaud Eyagha Edzo (25ans), Franck Mouketou (18 ans) et Leila Ossima (29ans). Lors de la finale, le 11 juin prochain, à Lagos au Nigeria, le Gabon sera donc représenté. Elue lauréate par un jury dirigé par l’huissier de justice Eliane Oberdeno Ontala-Lewori, Adididet Chandrica s’est...
(Gabon Review 30/04/16)
A la faveur d’une récente visite du représentant spécial de son secrétaire général, l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) s’est engagée à relancer les Centres de lecture et d’animation culturelle (Clac). Plusieurs années après la mission d’évaluation, dont le but était de mettre en pratique la volonté du gouvernement d’étendre le réseau de lecture publique qui se résumait en 2008 à neuf centres, et la visite en août 2015 de Michaëlle Jean, l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) a réaffirmé, le 27 avril courant, son engagement aux côtés du Gabon pour l’effectivité et le renforcement de sa politique dans le domaine de l’éducation. Une politique qui passe essentiellement par la promotion de la lecture auprès des jeunes apprenants à la...

Pages

(Jeune Afrique 15/06/17)
Les internationaux gabonais sont en conflit avec la ministre des Sports pour des problèmes de primes. Le tout dans un contexte sportif tendu : les résultats sont mauvais – le Gabon a perdu (1-2) face au Mali le 10 juin lors des qualifications pour la CAN 2019 –, et l’investissement de Camacho, le sélectionneur espagnol, est jugé insuffisant. Le football gabonais ne respire pas la joie de vivre, et le mal n’est pas nouveau. Après une CAN 2017 ratée, avec une élimination au premier tour, ce qui fait toujours genre pour le pays organisateur, les Panthères sont de nouveau au centre d’une polémique qui dure depuis le début du mois de juin. Quelques jours avant un match amical face à...
(Jeune Afrique 14/06/17)
Henri-Claude Oyima est à la tête de la banque Banque gabonaise et française internationale (BGFI), et un homme influent au Gabon. Présenté comme un homme discret, il est interviewé par les journalistes de « Réussite », l’émission coproduite par le groupe Jeune Afrique, Canal + et Galaxie presse. En 1996, Henri-Claude Oyima et son équipe décident de reprendre en main l’ancienne filiale commerciale de la banque Paribas. C’est ainsi que naît la BGFI (Banque gabonaise et française internationale). « On avait entre les mains un outil important, qu’il ne fallait pas laisser mourir », explique le co-fondateur de la banque, dont le réseau s’étend aujourd’hui dans une bonne partie de l’Afrique de l’Ouest, et à l’international. Lui qui a fait...
(RFI 14/06/17)
Au Gabon, le secteur des transports est paralysé pour protester contre la vie chère suite à l’augmentation des taxes, des produits pétroliers, du gaz et de l’eau. Dès le début du mouvement, le ministre du Pétrole s’est rendu à Port-gentil, capitale économique, à la rencontre des grévistes afin d’amorcer des négociations en vue d’une sortie de crise, qui en est à son troisième jour. Les syndicats posaient deux conditions préalables à tout dialogue. La première : ils exigeaient de recevoir une correspondance écrite de la part du gouvernement les ...
(RFI 13/06/17)
Au Gabon, la Coordination de l'intersyndicale a appelé lundi 12 juin à une grève générale illimitée à Port-Gentil, capitale économique du pays, pour protester contre la vie chère. Sylvain Mundounga, porte-parole de l'intersyndicale, dénonce l'augmentation des taxes et des prix des produits pétroliers, du gaz et de l'eau. Il parle d'une ville sinistrée. Les organisateurs affirment que le mouvement a été suivi à 60%. Les commerces, les écoles et l'administration étaient cependant ouverts. Pour ce premier jour de grève, le mouvement a été diversement suivi, selon des témoins. Les taxis étaient très mobilisés car ils payent leur licence le double de ce que payent leurs collègues de Libreville. Cette forte mobilisation a désorganisé les transports à travers les rues de...
(RFI 11/06/17)
Il y a du rififi dans la collecte des ordures ménagères à Libreville. La société Averda qui assure ce travail a arrêté de collecter les ordures. Elle a aussi retiré ses balayeurs de rues. Un défaut de paiement serait à l'origine de cet arrêt de travail qui pourrait entraîner des graves conséquences. Les rues de Libreville sont encore propres. Cependant, les bacs à ordures débordent. Les déchets commencent déjà à rétrécir les voies publiques. Les mouches et les odeurs aussi prennent de l'ampleur. Depuis vendredi 9 juin, aucun employé d'Averda, la société de ramassage des ordures, n'est visible sur le terrain.
(RFI 10/06/17)
Les Gabonais ont célébré jeudi 8 juin dernier le 8e anniversaire de la disparition de leur ancien président Omar Bongo Ondimba. Une commémoration qui restera historique car un lapsus d'une journaliste de la télévision nationale gabonaise y a ajouté du piquant. Mercredi, dans la soirée, la jeune femme s’est trompée et a annoncé la mort d'Ali Bongo, l'actuel chef de l'Etat. L'équipe d'antenne n'a pas immédiatement corrigé l'erreur, qui a fait le buzz sur les réseaux sociaux. L'extrait du journal de 23h sur Gabon Télévision fait le buzz au Gabon. Les coups de fil ont fusé de tous les côtés. Chacun voulait savoir si réellement Ali Bongo Ondimba est mort. Les partisans de l'opposition, très sarcastiques, ont même souhaité un...
(Médiapart 09/06/17)
Alors que le Gabon est en proie à d’énormes difficultés de trésorerie, Ali Bongo a donc préféré verser la coquette somme équivalente à 2,042 milliards de FCFA à des intermédiaires de l’ONG américaine WCS. Parmi les personnalités à la manœuvre, l’on cite le chef de cabinet privé d’Ali Bongo Arsène Emvahou qui aurait réalisé cette transaction par le biais d’une entreprise offshore basée au Delaware. Rappelons qu’Ali Bongo était en compétition avec la Fondation Tiffany & Co pour ce prix Theodore Roosevelt. Mais au finish, c’est l’argent du contribuable gabonais qui aurait fait la différence. De l’argent que le Gabon ne cesse d’emprunter et que son président contesté par sa population continue allègrement de dépenser pour des prix honorifiques qui...
(La Tribune 09/06/17)
La Banque centrale des Etats de l'Afrique centrale prépare un dispositif financier devant lui permettre d'apporter en urgence des liquidités aux banques de l'espace CEMAC. Face au déficit de trésorerie des institutions financières dans la zone, ce dispositif pourrait être une solution anticipative sur des situations de crises pouvant survenir d'ici la fin de l'année. La Banque centrale des Etats de l'Afrique centrale (BEAC) ne veut pas attendre «la tempête» pour agir. L'institution financière multilatérale de la Communauté économique des Etats de l'Afrique centrale (CEMAC) travaille actuellement sur un dispositif d'apport de liquidités, en urgence, aux banques des pays membres. L'information a été révélée par la Banque elle-même qui a expliqué qu'il s'agit surtout d'une solution «anticipative». Le gouverneur de...
(BBC 09/06/17)
Les banques de la Communauté Economique et Monétaire de l'Afrique Centrale font face à un déficit de trésorerie. Les 5 pays producteurs de pétrole de la zone (Gabon, Congo, Tchad, Guinée Equatoriale, Cameroun) sont touchés de plein fouet par la chute des prix du baril. La baisse des revenus pétroliers, qui représentent entre 25 et 85 % des recettes de ces pays, a plongé la région dans une crise, qui a poussé le Fonds monétaire international à lui administrer une thérapie de choc. Les pays de la CEMAC ont également dû recourir au marché des capitaux pour obtenir les financements nécessaires à leur fonctionnement et les investissements publics. Les banques sont ainsi donc de plus en plus sollicitées pour des...
(Jeune Afrique 08/06/17)
Alors qu’il s’apprête à céder son fauteuil en août, Pierre Moussa, le président la Cemac (Communauté économique et monétaire des États d’Afrique centrale), « cadeaute » ses collaborateurs. Lors du dernier sommet de l’organisation, en février, l’ancien ministre congolais avait essayé de convaincre les chefs d’État de le maintenir à son poste. En vain. Avant de partir, il a contractualisé plusieurs membres de son cabinet, qui passent ainsi du CDD au statut sécurisé de fonctionnaire communautaire. Lorsqu’il lui succédera, Daniel Ona Ondo, l’ex-Premier ministre gabonais, n’y pourra rien changer. Lire la suite sur: http://www.jeuneafrique.com/mag/444871/economie/depart-de-cemac-pierre-m...
(RFI 08/06/17)
La crise diplomatique autour du Qatar a gagné l’Afrique. Après la rupture des relations diplomatiques de l’Arabie saoudite avec l’émirat, plusieurs pays du continent ont, à leur tour, pris position. D’abord la Mauritanie mardi, puis les Comores mercredi ont rompu leurs relations diplomatiques avec Doha. Nouakchott accuse le Qatar de « soutenir des organisations terroristes, de propager des idées extrémistes et de semer l’anarchie ». Ensuite, c’est le gouvernement sénégalais, solidaire de l’Arabie saoudite, qui a rappelé son ambassadeur au Qatar. Un geste fort qui ne rompt pas pour autant tous liens avec les Qatariens. Dakar dit vouloir consulter son diplomate sur les suites à donner à cette crise. Dans le même esprit, Djibouti a décidé de réduire sa représentation...
(Jeune Afrique 08/06/17)
Le 7 juin 2010, le chanteur gabonais Oliver Ngoma décèdait des suites d’une insuffisance rénale à Libreville. Vingt ans auparavant, il signait « Bane », son tout premier disque, pierre angulaire de l'afro-zouk, dont les titres évoquent une époque faste pour la musique africaine dépourvue du label « world ». « Bane », c’est d’abord l’histoire, à la veille des années 90, d’une rencontre à Paris. Celle d’un étudiant en audiovisuel, Olivier « Noli » N’Goma, fraîchement débarqué de Libreville, et d’un producteur et arrangeur cap-verdien, Manu Lima. Ce dernier, ancien leader du groupe Cabo Verde Show est alors un grand nom de la production musicale africaine et caribéenne à Paris. Aux côtés d’Ibrahima Sylla, fondateur de Syllart Records, il...
(Atlas Info.fr 07/06/17)
Une mission d’enquête de la Cour pénale internationale (CPI) sera dépêchée à Libreville du 20 au 22 juin, dans de le cadre de l’ouverture d’un examen préliminaire au sujet des incidents de violences ayant émaillé l’élection présidentielle du 27 août 2016. Au cours de son séjour dans la capitale gabonaise, la délégation de la CPI va rencontrer les autorités de la Justice, de la Défense, de l’Intérieur, des membres de la société civile, des missions diplomatiques ainsi que des journalistes, rapportent des médias locaux. Cette mission,...
(RFI 07/06/17)
Le conflit entre les paysans et les éléphants devient très préoccupant au Gabon. En effet, ces animaux intégralement protégés dévastent les plantations. Ils chassent ainsi les paysans de leurs terres, qu'ils ne peuvent plus cultiver, et parfois de leurs villages où il n'y a plus rien à manger. A quelques mois des prochaines élections législatives et sénatoriales, les parlementaires gabonais ont convoqué les principaux défenseurs de l'environnement pour examiner ensemble cette question qui divise les élus et leurs électeurs. Ils sont unanimes : il faut protéger les éléphants. Ce qui les divise ce sont les ravages dans les plantations des paysans par ces pachydermes et surtout le refus des autorités de dédommager les victimes. « Nos parents nous disent parfois,...
(Jeune Afrique 07/06/17)
S’il affiche ses bons résultats, le groupe bancaire BGFIBank doit renforcer ses systèmes de contrôle et de sécurité : sa filiale la plus importante, au Gabon, a été la cible d’une attaque informatique. L’exercice 2016 aurait pu être une année difficile pour BGFIBank. Il n’en a rien été. Alors que sa région de prédilection, la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac), malmenée depuis deux ans par la chute du prix du pétrole, est plongée dans une profonde crise économique, le groupe financier gabonais a annoncé un bénéfice net en hausse de 31 %, à 39 milliards de F CFA (59,5 millions d’euros). Le total de bilan a quant à lui atteint 2 935 milliards de F CFA, soit une baisse...
(La Tribune 07/06/17)
Le Cameroun, le Tchad et le Gabon seront présents sur le marché financier de la Banque des Etats de l'Afrique centrale, ce mercredi 7 juin 2017. Les trois pays d'Afrique centrale y essayeront de mobiliser entre 39 et 44 milliards de francs CFA. Une décision qui reflète les performances du marché obligataire de la Banque, très dynamique depuis 2015. La journée de ce 7 juin 2017 sera immanquablement peu habituelle sur le marché des titres de la Banque des Etats de l'Afrique centrale (BEAC). Trois grands Etats de l'Afrique centrale s'y donnent rendez-vous. Il s'agit du Cameroun, du Tchad et du Gabon qui tenteront de rassembler entre 39 et 44 milliards de francs CFA sur le marché de la Banque...
(RFI 06/06/17)
Dans une déclaration, vendredi dernier, Jean Ping a lancé un appel solennel à la communauté internationale pour une médiation en vue de rétablir « la vérité » du scrutin de la présidentielle 27 août 2016, une déclaration « du président de la République élu », ce sont ses propres termes. Ali Bongo a organisé un dialogue politique pour sortir de la crise post-électorale mais Jean Ping n'y a pas participé et les réformes décidées sont timides. Dans sa déclaration de vendredi, Jean Ping tire à boulets rouges sur Ali Bongo. Didjob Divungi Di Ndinge, très proche de Jean Ping, ancien vice-président de la République du Gabon quand Omar Bongo était au pouvoir, est l'invité de RFI. « Au lieu de...
(Médiapart 06/06/17)
Le Président de la République, Son Excellence Ali Bongo Ondimba, a annoncé lundi, dans une allocution prononcée au siège des Nations unies, que le Gouvernement gabonais venait de créer un réseau de 20 aires marines protégées au Gabon, soit 9 parcs marins et 11 réserves aquatiques couvrant 26% de l’espace marin gabonais. « Comme je l’ai souvent défendu, la gestion durable ne peut se concevoir dans sa seule dimension de la conservation. Bien au contraire, nous l’envisageons aussi par un usage rationnel mieux à même de donner du sens à sa préservation par les populations qui en vivent », a indiqué le Président de la République. Cette création avait été précédée par la validation du projet par le chef de...
(RFI 06/06/17)
L’équipe du Gabon et celle de la Zambie ont fait match nul 0-0 en match de préparation aux éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations 2019, ce 4 juin 2017 à Libreville. Les Gabonais joueront au Mali le 10 juin, dans le groupe C des qualifications pour la CAN 2019, tandis que les Zambiens recevront les Mozambicains le même jour, dans le groupe K.
(Jeune Afrique 03/06/17)
Alors que deux de ses soutiens ont récemment appelé à un dialogue avec Ali Bongo Ondimba, Jean Ping a pris la parole vendredi et refusé fermement cette idée. « Je refuse de dialoguer avec ce monstre », a lancé l’ancien président de la Commission de l’Union africaine. On attendait un recadrage des troupes. C’est bien à cet exercice que Jean Ping s’est livré vendredi 2 juin, lors d’une allocution à son domicile. Celui qui se dit toujours le « président élu » du Gabon a écarté toute possibilité de dialogue avec Ali Bongo Ondimba, son rival, comme l’avaient pourtant suggéré deux de ses soutiens, Guy Nzouba Ndama et Casimir Oyé Mba. « Je refuse de dialoguer avec ce monstre. Je...

Pages