| Africatime
Mercredi 22 Février 2017
(La Voix de l'Amérique 22/02/17)
Les commerçants et transporteurs camerounais qui vendent les produits vivriers au Gabon, espèrent la fin de leur calvaire sur le tronçon Yaoundé -Libreville. Et ce, après l'engagement des présidents gabonais et équato-guinéen d'ouvrir les frontières de leurs pays aux autres ressortissants des pays de la Cemac. C’est l’heure du départ pour le Gabon pour la camionnette verte. Nous sommes au lieu dit marché 8ème à Yaoundé. Une camionnette bondée de filets d’oignons se détache de la longue file d’engins stationnés ici depuis plusieurs heures. Le Marché 8ème est connu comme l’un des points d’approvisionnement des commerçants camerounais qui ravitaillent les marchés du Gabon en oignons. Pour la plupart, ce sont les Camerounais installés au Gabon...
(Agence Ecofin 22/02/17)
En raison de la conjoncture économique que subit le Gabon, au même titre que les autres pays de la Cemac, le gouvernement a sollicité l’assistance du Fonds monétaire international (FMI) pour l’accompagner dans son Plan de relance économique. C’est tout l’intérêt de la séance de travail que vient d’avoir le ministre des Mines, Christian Magnagna, et une délégation du FMI, autour de leurs experts respectifs. Cela, au regard du rôle que le secteur minier devrait jouer dans la relance de l’économie nationale. M. Magnagna a indiqué à cette occasion que, depuis la fermeture de la Compagnie des mines d’uranium de Franceville (Comuf) à la fin des années 1990, l’activité minière au Gabon se concentre à présent sur deux ressources minérales...
(Infos Gabon 22/02/17)
Le secteur minier gabonais reçoit un second souffle. Il s’agit du soutien apporté par le Fonds monétaire international (FMI) qui permettra de relancer ce pan de l’économie nationale tombé en hibernation depuis quelques années. Le secteur minier gabonais pourra rebondir dans les prochaines années. Dans le cadre de son Plan de relance économique (PRE), le gouvernement gabonais vient de solliciter l’assistance du Fonds monétaire international (FMI) pour l’aider à sortir ce secteur de son hibernation actuelle. Il est question pour...
(Agence Ecofin 22/02/17)
(Agence Ecofin) - Au cours du Sommet des chefs d’Etat et de gouvernement de la zone Cemac qui s’est tenu en Guinée équatoriale le 17 février, Rafael Ntung Nsué, le président de la Commission de surveillance du marché financier de l’Afrique centrale (Cosumaf), a encore décrié la coexistence de deux marchés financiers dans la sous-région. Au cours du raout, le président de la Cosumaf a, une fois de plus, indiqué que la situation du marché financier régional est caractérisée par...
(AFP 21/02/17)
L'Afrique centrale a fait un petit pas vers la libre-circulation des personnes, un enjeu majeur sur tout le continent et dans cette sous-région en crise surveillée de près par le FMI, avec l'accord de principe du Gabon et de la Guinée-Equatoriale. Les deux présidents, Ali Bongo (Gabon) et Teodoro Obiang (Guinée équatoriale), se sont engagés à "appliquer la libre-circulation intégrale au bénéfice de tous les ressortissants de la Ccommunauté économique et monétaire de l'Afrique centrale (Cémac)", selon le communiqué d'un récent sommet en Guinée équatoriale reçu lundi par l'AFP. Cette mesure devrait profiter aux ressortissants des quatre autres pays de la Cémac (Cameroun, Centrafrique, Congo, Tchad)...
(La Tribune 21/02/17)
Nouvellement élu à la tête de la commission de la communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale, le gabonais Daniel Ona Ondo qui remplace le congolais Pierre Moussa aura pour mission de réorganiser la libre circulation dans la zone. Il aura aussi à cœurs de faire aboutir les discussions entre l'Union européenne et l'Afrique centrale. Les missions du nouveau président de la commission de la communauté économique et monétaire des Etats de l'Afrique centrale (CEMAC), Daniel Ona Ondo sont bien...
(APA 21/02/17)
Le conseil d’administration de la Banque gabonaise et française internationale (BGFI) Bank Gabon a suspendu Edgard Théophile Anon, de ses fonctions d’administrateur directeur général, rapporte un communiqué reçu mardi APA. « Le conseil d’administration de BGFIBank Gabon, réuni ce jour, a désigné une nouvelle direction générale par intérim constituée de Monsieur Emmanuel Berre et de Madame Marie-Ange Ndoungou tous deux, directeur général adjoint », souligne le communiqué. Cette décision intervient suite à la suspension du mandat d’administrateur directeur général de...
(Gabon Review 21/02/17)
Selon le Fonds monétaire international, le secteur minier gabonais peut augmenter son poids dans l’économie nationale. Le Gabon vient de solliciter l’assistance du Fonds monétaire international (FMI), pour l’accompagner dans son plan de relance économique (PRE). Dans cette collaboration, il s’agira pour l’institution de Bretton Woods d’aider le pays, non seulement à maîtriser davantage le mécanisme de production des ressources qui alimente les caisses de l’Etat, mais aussi de voir quel effort peut être consenti dans le cadre du PRE...
(Agence Ecofin 21/02/17)
(Agence Ecofin) - Ayant pourtant pris acte, le 15 février à Djibloho, de la décision « unilatérale » de l’Union européenne de mettre un terme au processus régional des négociations d’un Accord de partenariat économique (APE), la Cemac, a tout de même décidé, le 17 février, dans la même ville équato-guinéenne, de désigner de nouveaux négociateurs. A cet effet, indique le communiqué final du sommet des chefs d’Etat de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac) tenue en...
(Gabon Eco 20/02/17)
Il n’y aura pas d’accord de partenariat économique (APE) entre l’Union Européenne (UE) et les pays membres de la Communauté économique et monétaire d’Afrique Centrale (CEMAC). L’UE a décidé de mettre un terme au processus de négociation. Après un long processus de négociations qui aura duré plusieurs mois, les Accords de partenariat économique (APE) finissent sans suite concluante pour les pays membres de la Communauté économique et monétaire d’Afrique Centrale (Cemac). La décision émane de l’Union Européenne (UE) et a...
(Gabon Review 20/02/17)
Candidat à la tête de la Confédération patronale gabonaise, le patron d’IG Telecom entend incarner la nouvelle ère de ce groupement patronal, grâce à la modernisation du management de cette structure. Le 24 février prochain, la Confédération patronale gabonaise (CPG) vivra un moment historique, avec la première élection de celui qui présidera à sa destinée pour les quatre prochaines années. Alain Ba Oumar, le patron de la société IG Telecom, qui entend devenir le plus grand opérateur de télécommunication par...
(La Tribune 20/02/17)
Etat d’Afrique centrale, mais n’ayant pas le Fcfa pour monnaie locale, la RDC n’est pas automatiquement éligible pour faire partie de la CEMAC. Mais face à l’ampleur du blanchiment d’argent dans la sous-région, le pays de Joseph Kabila a soumis en 2016 une demande d’adhésion au Groupe d’action sous-régional contre le blanchiment d’argent. Il vient de recevoir un avis favorable. C'est officiel ! La RDC est désormais membre associé du groupe d'action contre le blanchiment d'argent en Afrique centrale (GABAC), une institution mise en place décembre 2000 par les Chefs d'Etat de la Communauté économique et monétaire des Etats de l'Afrique centrale (CEMAC) dans le but d'inscrire la sous-région dans la dynamique...
(Gabon Review 18/02/17)
La filiale locale du groupe pétrolier français, a publié le 15 février 2017, un chiffre d’affaires 2016 de 745 millions de dollars, en recul de 11% contre 842 millions de dollars en 2015. Total Gabon a enregistré un chiffre d’affaires 2016 en baisse de 11%, qui s’explique par la baisse du prix de vente moyen des bruts partiellement compensée par l’augmentation de 6% des volumes vendus, liée au planning d’enlèvements, soit de 17,6 millions de baril contre 16,6 en 2015...
(Agence Ecofin 18/02/17)
(Agence Ecofin) - Il ne faudrait pas passer de l’optimisme qui prévalait quant à la croissance de l’Afrique à un trop grand pessimisme. C’est l’essentiel du message que la directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), Christine Lagarde a tenu à passer depuis Bangui en République Centrafricaine où elle était récemment en visite. La dirigeante qui s’exprimait devant des étudiants a déclaré que, bien que le continent ait connu sa croissance la plus faible en deux décennies l’an dernier, et...
(La Tribune 17/02/17)
Pas d'accord de partenariat économique (APE) entre l'UE et la Cemac. La réunion du Conseil des ministres d'Afrique centrale s'est terminée en queue de poisson, sans réussir à lever les réserves des pays à signer un tel accord. Agacée par cette temporisation de la Cemac, l'UE a rompu les négociations. Détails C'est l'agacement qui l'a emporté sur la patience. Lors du sommet extraordinaire de Malabo en juillet 2016, les pressions de l'Union européenne (UE) pour une signature de l'accord de partenariat économique (APE) en octobre 2016, se sont heurtées aux réticences de certains pays...
(Jeune Afrique 17/02/17)
La fraude a été confirmée vendredi à Jeune Afrique par une source au sein de la banque sur un montant supérieur à 1,5 milliard de F CFA. La presse gabonaise avait pour sa part évoqué la somme de 1,9 milliard. Le remboursement des clients dont les avoirs ont ainsi été extorqués a débuté. La nature exacte de la fraude, le nombre de cartes et de clients fraudés demeurent inconnus. « Le remboursement des clients dont les avoirs ont été fraudés...
(Jeune Afrique 17/02/17)
Beaucoup d’événements symboliques nous portent à croire que le temps des start-up est venu pour l’Afrique. Mark Zuckerberg visitant l’incubateur iHub à Nairobi et investissant plus de 20 millions de dollars au capital d’Andela au Nigeria. Le milliardaire nigérian Tony Elumelu finançant 10 000 start-up à travers sa fondation. Jacques-Antoine Granjon (PDG de vente-privee.com) annonçant à Dakar qu’il souhaite investir dans le nouveau fonds tech’ africain de Partech, plus connu pour ses investissements en Europe ou aux États-Unis. L’Afrique des...
(Gabon Review 17/02/17)
Promouvoir une économie forte adossée à un tissu entrepreneurial conquérant et compétitif, tel est le rêve de Jean-Bernard Boumah. Le Directeur général exécutif de CECA-GADIS et candidat à la présidence de la Confédération patronale gabonaise (CPG), décline à travers la tribune libre ci-après sa vision du processus économique vertueux, dans lequel l’Etat et les entrepreneurs ont chacun leur rôle à jouer. Une économie forte suppose des entreprises fortes. La règle est universelle et le Gabon n’y échappe pas. Partout, l’entreprise...
(Agence Ecofin 17/02/17)
A l’issue de 31è session ordinaire du Conseil des ministres de l’Union économique de l’Afrique centrale (Ueac) tenue les 14 et 15 février 2017 à Djibloho, en Guinée équatoriale, la demande d’association de la République démocratique du Congo (RDC) à la politique de lutte contre le Blanchiment dans la sous-région a été validée. A cet effet, le Conseil a donné le mandat au président de la Commission de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac), Pierre Moussa, de...
(Agence Ecofin 16/02/17)
Selon des chiffres rendus publics par l’Agence Option Finance, au terme de l’année 2016, le chiffre d’affaires de Total Gabon a plongé de 11%, par rapport à 2015. Celui-ci s’élève à 745 millions de dollars, contre 842 millions de dollars, l’année précédente. Cet écart s’explique notamment par la baisse des prix de vente du pétrole sur le marché international. Selon nos sources, la différence aurait pu être plus importante si les volumes commercialisés n’avaient pas été augmentés de 6%, en...

Pages