Lundi 26 Juin 2017
(Gabon Review 12/06/17)
La réalisatrice gabonaise a été primée au Festival international du cinéma et de l’audiovisuel du Burundi pour son documentaire «L’Africain qui voulait voler». Oubliée, la défaite de la 4e édition des Trophées francophones du cinéma de décembre à Beyrouth,pour laquelle elle avait été nommée dans la catégorie du «Trophée francophone du long métrage documentaire», aux côtés de cinq autres réalisateurs de renom parmi lesquels le Libanais Hady Zaccak (primé pour son documentaire «Kamal Joumblatt, témoin et martyre») ? Belle consolation pour Samantha Biffot qui a reçu le prix du meilleur documentaire au terme de la 9e édition du Festicab, qui a eu lieu du 19 au 26 mai 2017 à Bujumbura. Pour les organisateurs de...
(Jeune Afrique 08/06/17)
Le 7 juin 2010, le chanteur gabonais Oliver Ngoma décèdait des suites d’une insuffisance rénale à Libreville. Vingt ans auparavant, il signait « Bane », son tout premier disque, pierre angulaire de l'afro-zouk, dont les titres évoquent une époque faste pour la musique africaine dépourvue du label « world ». « Bane », c’est d’abord l’histoire, à la veille des années 90, d’une rencontre à Paris. Celle d’un étudiant en audiovisuel, Olivier « Noli » N’Goma, fraîchement débarqué de Libreville, et d’un producteur et arrangeur cap-verdien, Manu Lima. Ce dernier, ancien leader du groupe Cabo Verde Show est alors un grand nom de la production musicale africaine et caribéenne à Paris. Aux côtés d’Ibrahima Sylla, fondateur de Syllart Records, il...
(Le Point 03/06/17)
Cette rencontre des 17, 18 et 19 mai 2017 a revivifié un chapitre important de la relation entre les personnes à ascendance africaine aujourd'hui hors du continent et l'Afrique, la terre à laquelle leurs ancêtres ont été arrachés. Elle a surtout permis aussi aux afro-descendants de célébrer des retrouvailles et de lancer un cri d'espoir pour dire non à l'humanité brisée par les chaînes de l'esclavage et tracer ensemble les chemins d'un avenir plus radieux. Non à la discrimination et...
(Gabon Actu 30/05/17)
La 13ème édition de la fête des Cultures se déroulera du 30 mai au 2 juin prochain sur le boulevard Jean Paul II, ex quartier Latin des grillades ou du poisson braisé à Libreville, a annoncé lundi le ministre de la Communication et de la Culture, Alain Claude Bilie By Nze. Ce boulevard deviendra le village de la « Fête des cultures » durant les 3 jours de cette célébration de la culture gabonaise en perdition face à la mondialisation...
(Agence Ecofin 12/05/17)
Le Secrétaire général de la Communauté économique des Etats de l'Afrique centrale (Ceeac), Ahmad Allam-Mi et le directeur général du Centre international des civilisations Bantus (Ciciba) Antoine Manda Tchebwa ont procédé à la signature, le 10 mai à Libreville, d'un accord devant régir la Coopération entre leurs deux institutions. « Ce document formalise notre volonté de mener des actions concertées et communes pour faire de la culture un levier de développement et un vecteur de paix dans nos espaces communautaires...
(Gabon Review 03/05/17)
Après avoir dirigé l’Union des Écrivains du Gabon (UDEG) pendant six ans, soit deux mandats, l’assistante de direction et écrivaine a trouvé le moyen, avec la création d’une maison d’édition en 2010, d’aider les jeunes auteurs (et les moins jeunes) à promouvoir leurs écrits. Elle a également mis sur pied le Salon international du livre et des arts de Libreville (Silal) dont la 4ème édition, du 19 au 22 avril dernier à la Maison Georges-Rawiri, a bénéficié du parrainage du...
(Gabon Actu 03/05/17)
Le ministre de la Communication, chargé de la culture, Alain Claude Bilie By Nze a annoncé mardi à Libreville que la fête des cultures sera à nouveau célébrée à Libreville du 30 mai au 2 juin prochain après un long moment d’éclipse. Inventée par l’ancien opposant et ancien maire de Libreville, Paul Mba Abessole, la fête des Cultures était devenue durant les dernières années au pouvoir d’Omar Bongo Ondimba, le principal rendez-vous culturel du Gabon. Pour ce retour, ce rendez-vous...
(Jeune Afrique 14/04/17)
Alain Djally, aide de camp de Jean Ping, a passé la nuit en détention. Arrêté jeudi à son domicile, il est accusé de défaut de permis de port d’arme et de détention illégale d’armes à feu. L’entourage de l’ancien président de la commission de l’Union africaine dénonce une « manœuvre politique ». Alain Djally, ancien officier de l’armée de l’air détaché auprès de Jean Ping, a été interpellé en compagnie de son épouse, jeudi 13 avril vers 9 heures du...
(L'Equipe 04/04/17)
Pour l'épisode 8 de la troisième saison de «Lost in the swell», les trois Bretons continuent leur périple en vélo au Gabon. Ils quittent leur campement sur le « spot en bois » pour Setté Cama puis la réserve du Loango. Un parcours semé d'animaux dont quelques crocodiles avant d'arriver au spot recherché. «Lost in the swell», ce sont les aventures de trois surfeurs bretons (Ewen, Ronan & Aurel) en quête de vagues et de rencontres autour du monde. A...
(Le Point 30/03/17)
Quarante ans, c'est l'âge de Janis Otsiemi, romancier gabonais venu s'épanouir dans la nouvelle collection Sang neuf d'une historique maison (Plon) après avoir été révélé et suivi par la dynamique maison marseillaise Jigal. L'auteur frotte sa plume engagée sur un terrain qu'il connaît bien : Libreville, capitale du pays où ce fan de Frédéric Dard et de James Ellroy vit, travaille et écrit. Il a grandi dans le bidonville dit Les États-Unis d'Akebe, dont ses polars, enchaînés depuis 2009, disent...
(Agence Gabonaise de Presse 11/03/17)
Le ministre de la culture, Alain Claude Bilié- By-Nzé a donné, jeudi dernier à Libreville, le coup d’envoi des activités de la première édition de la saison culturelle Gabon-Afrique du Sud, en présence de son homologue sud africain Nathi Mthethwa et de l’ambassadeur de l’Afrique du sud au Gabon, Pearl Nomvume Magaqa. Durant deux semaines les amoureux de la culture auront l’occasion d’apprécier les produits sud africains et gabonais à travers l’exposition culturelle qui se fait depuis ce vendredi au...
(Gabon Review 24/02/17)
Connu pour son rôle dans la société civile et la pertinence de ses tribunes libres, Bertrand Noël Boundzanga a publié, fin novembre 2016, un ouvrage au titre évocateur : «Le Gabon, une démocratie meurtrière». L’ouvrage de ce sociologue, enseignant à l’Université Omar Bongo, traite de la démocratie au Gabon, de ses avancées, de ses hommes et, surtout, de ses malheurs. Comme disait l’écrivain et scénariste américain James Salter, «tout ce qui n’est pas écrit disparaît». Même si l’universitaire et sociologue...
(Agence Gabonaise de Presse 11/02/17)
Le ministre gabonais de la Culture, Alain-Claude Bilie-By-Nze a assisté jeudi, à Casablanca, la capitale économique du Royaume du Maroc à l’ouverture du Salon international de l’édition du livre (SIEL) qui enregistre la participation 700 éditeurs provenant de 54 pays. M. Bilie-By-Nze encadre les maisons d’éditions gabonaises Amaya, les éditions Ntsame et Raponda Walker présentes également à ce rendez-vous littéraire de Casablanca. Deux écrivains gabonais sont aussi de la partie, il s’agit de Jean Divassa Nyama et d’Eric Joël Bekalé...
(Gabon Review 10/02/17)
Résultat de deux ans d’un périple autour du Gabon, le livre numérique «Humans of Gabon» est un hommage aux habitants de ce pays dans lequel Guillaume Adam a séjourné. Les photographies qu’il contient racontent la culture gabonaise et les émotions des personnes rencontrées au cours des différents déplacements de leur auteur. Idée originale d’un amoureux du genre humain passé par Médecins sans frontières (MSF) à la Croix-Rouge puis au Cabinet de Sylvia Bongo Ondimba. «Humans of Gabon» est loin d’être...
(AFP 13/01/17)
Pendant la Coupe d'Afrique des Nations, Reporters sans frontières va détourner les traditionnelles feuilles de matches en adressant des cartons rouges à "certains pays et chefs d'Etat africains, prédateurs de la liberté de la presse", a annoncé l'ONG vendredi. Avant même de se lancer dans la CAN-2017 samedi, le Gabon, pays-hôte, 100e au classement mondial de la liberté de la presse 2016, écope ainsi de deux cartons rouges pour "des attaques armées contre les médias et coupures d'internet" et "une rafle massive au journal d'opposition Echos du Nord", ainsi que d'un carton jaune pour un code de la communication
(Gabon Review 23/12/16)
La littérature gabonaise vient de s’enrichir d’un recueil de nouvelles de 175 pages, qui promeut les particularités comportementales des Gabonais, à travers leurs langages, leurs habitudes. «Nos gabonitudes préférées», d’Omer Ntougou apparaît comme le descriptif type du «vrai Gabonais». Paru en octobre 2016, aux Éditions Atramenta, «la petite littérature humoristique sur nos habitudes, nos vices et nos démons», d’Omer Ntougou, décrit le quotidien et les habitudes de l’homme gabonais à travers ses joies, ses peines et certaines expressions de son...
(Gabon Actu 21/12/16)
Le Gabon est en voie d’inscrire d’ici 2017 certains objets et rites de son patrimoine culturel sur la liste du patrimoine culturel immatériel gabonais de l’UNESCO, annonce un communiqué de l’UNESCO transmis à Gabonactu.com. Les objets et rites pressentis à cette inscription ne sont pas encore formellement connus mais l’on pense au Nyembè, un rite initiatique exclusivement réservé aux femmes ou au Moukoukoué, un redoutable masque de la communauté Myéné. L’idée d’inscrire ces objets a germé au cours d’une formation...
(Agence Gabonaise de Presse 09/12/16)
Le promoteur du premier salon « made in Gabon », Cédric Bekale a exhorter vendredi, à Libreville, les responsables des Petites et moyennes entreprises (PME) de venir faire connaître leur savoir faire afin d’être visible sur la scène internationale. « Il faudra que l’on retrouve les produits made in Gabon dans le monde entier, car il est temps que l’économie de notre pays décolle par la consommation de ces produits à l’international », a déclaré M. Bekale, en présence du...
(Gabon Review 18/11/16)
Une vingtaine de professionnels du ministère de la Culture et des Arts, des ONG œuvrant dans le domaine bénéficient, du 17 au 18 novembre 2016, d’une formation sur «le trafic illicite des biens culturels, gestion des musées et protection des biens culturels en cas de conflits armés». Le ministère de l’Économie numérique, de la Communication en partenariat avec la représentation locale de l’Unesco a ouvert le 17 novembre 2016, un atelier de formation sur la problématique du trafic illicite de...
(Gabon Actu 09/11/16)
La première dame gabonaise, Sylvia Bongo Ondimba a fait l’achat de 500 ouvrages pour encourager les écrivains gabonais confrontés aux difficultés de vente de leurs œuvres, selon une source concordante. « La Première dame indique avoir permis l’achat de 500 ouvrages dans le cadre du « marché aux livres » organisé durant cette Rentrée littéraire », a indiqué la source a Gabonactu.com. Cette action n’a pas encore fait l’objet d’un communiqué officiel. Le marché aux livres a eu lieu pendant...

Pages