Samedi 19 Août 2017
(Gabon Review 16/08/17)
Alors que lors des éditions précédentes le spectacle offert, pour la fête de l’Indépendance, en face de la Présidence à Libreville, était organisé par une expertise importée, cette année, l’expertise technique est entièrement locale. Arielle T, Martin Rompavet, Ba’ponga, T-Bool ou Shan’l, entre autres, seront de la partie. Le concert de la nuit de l’Indépendance, prévu pour le jeudi 17 août 2017 à Libreville, sur le wharf en face de la présidence de la République s’annonce très beau. Et pour cause, les artistes gabonais invités sont les plus en vogue actuellement, notamment Arielle T ou Shan’l et Créole qui caracolent au sommet des charts gabonais. Un artiste de bonne pointure, en provenance du Cameroun, est...
(Jeune Afrique 27/07/17)
En vacances dans la ville de Tanger, le président gabonais a visité lundi le musée des cultures méditerranéennes. Virée artistique d'un habitué du royaume. Le président gabonais, Ali Bongo Ondimba, a effectuée un visite surprise, lundi 24 juillet, au musée des Cultures méditerranéennes de Tanger. « C’est la première fois qu’il visite ce musée qui vient d’être rénové. Il était heureux de la qualité de scénographie », témoigne Mehdi Qotbi, président de la Fondation nationale des musées (FNM). Une histoires de familles Accompagné de son épouse Sylvia et de son fils cadet, le président gabonais est actuellement en vacances dans la ville du détroit où séjourne également le roi Salmane d’Arabie saoudite. Il a été plusieurs fois aperçu en promenade...
(Gabon Review 24/07/17)
Présent en Côte d’Ivoire pour les 8es Jeux de la Francophonie où il prenait part à une rencontre des ministres de la Culture, Alain-Claude Bilie-By-Nze, le ministre d’Etat, ministre de l’Économie numérique, de la Communication, de la Culture et des Arts, a été intercepté, le 24 juillet 2017, entre deux prestations du Gabon. L’occasion pour l’interviewer sur la présence culturelle du Gabon à la manifestation d’Abidjan Gabonreview : Vous êtes là devant les photographies de mademoiselle Emmanuelle Natacha Laté. Qu’est-ce...
(L'Union 18/07/17)
Trois jours après l'intégration en son sein du Front pour l'unité nationale et le développement unitaire (Fundu), le Rassemblement héritage et modernité (RHM), notamment son secrétariat exécutif, a tenu récemment une réunion à son siège sis au Centre-Ville. A l'ordre du jour : une prise de contact entre anciens et nouveaux membres, l'organisation du congrès et la mise en place d'un programme d'activités devant être appliqué, dans les tout prochains jours, sur le terrain. De fait, a indiqué le secrétaire...
(Jeune Afrique 12/07/17)
Le Fonds monétaire international (FMI) a approuvé, lundi 19 juin, un prêt pour la période 2017-2020 de 642 millions de dollars (573 millions d’euros) au Gabon. Il était temps : le prix du pétrole a reculé de plus de 15 % en un mois. Si Libreville a été obligé, toute honte bue, de souscrire pour la première fois un plan de sauvetage auprès du Fonds, c’est que la crise était devenue insupportable. Une croissance en berne (+ 4,4 % en 2014,...
(Jeune Afrique 12/07/17)
Ex-Miss Gabon et Miss Cemac, Maggaly Nguema est devenue créatrice et femme d’affaires. En 2016, elle a lancé sa marque, Yélé, et les premières collections font fureur. Son père la voulait docteur d’université, comme lui. Il aurait aimé être un « docteur, père de docteur ». Mais, parfois, si la pomme ne tombe pas forcément loin de l’arbre, elle s’évertue tout de même à rouler loin du tronc. Maggaly Nguema est de celles-là. Bonne élève au collège et au lycée,...
(Agence Ecofin 10/07/17)
Des médias gabonais rapportent qu’Al Jazeera se prépare à racheter la radio Africa n°1. Selon Africapostnewset Gabon Eco, la radio panafricaine qui a perdu de sa superbe, ces dernières années, pourrait bientôt être cédée à Al-Jazeera, dans le cadre du plan d’expansion du groupe de presse qatari en Afrique. Depuis près d’une décennie, la radio Africa n°1, qui a été créée par le défunt président gabonais Omar Bongo, a perdu l’essentiel de son audience et sa situation financière n’a cessé...
(Agence Ecofin 03/07/17)
Le 28 juin, le gouvernement gabonais a annoncé avoir acquis Kanal 7. La chaîne de télévision privée a été intégrée au groupe Gabon Télévision au terme d’une cérémonie de cession organisée au siège de Kanal 7 à Libreville. L’accord signé par Alain Claude Bilie By Nzé, Ministre de la communication et Blaise Louembe, le promoteur de Kanal 7, stipule que l’Etat accepte de conserver tout le personnel de la chaîne. Blaise Louembé, également ministre de l’Egalité des chances, justifie sa...
(Gabon Review 12/06/17)
La réalisatrice gabonaise a été primée au Festival international du cinéma et de l’audiovisuel du Burundi pour son documentaire «L’Africain qui voulait voler». Oubliée, la défaite de la 4e édition des Trophées francophones du cinéma de décembre à Beyrouth,pour laquelle elle avait été nommée dans la catégorie du «Trophée francophone du long métrage documentaire», aux côtés de cinq autres réalisateurs de renom parmi lesquels le Libanais Hady Zaccak (primé pour son documentaire «Kamal Joumblatt, témoin et martyre») ? Belle consolation...
(Jeune Afrique 08/06/17)
Le 7 juin 2010, le chanteur gabonais Oliver Ngoma décèdait des suites d’une insuffisance rénale à Libreville. Vingt ans auparavant, il signait « Bane », son tout premier disque, pierre angulaire de l'afro-zouk, dont les titres évoquent une époque faste pour la musique africaine dépourvue du label « world ». « Bane », c’est d’abord l’histoire, à la veille des années 90, d’une rencontre à Paris. Celle d’un étudiant en audiovisuel, Olivier « Noli » N’Goma, fraîchement débarqué de Libreville,...
(Le Point 03/06/17)
Cette rencontre des 17, 18 et 19 mai 2017 a revivifié un chapitre important de la relation entre les personnes à ascendance africaine aujourd'hui hors du continent et l'Afrique, la terre à laquelle leurs ancêtres ont été arrachés. Elle a surtout permis aussi aux afro-descendants de célébrer des retrouvailles et de lancer un cri d'espoir pour dire non à l'humanité brisée par les chaînes de l'esclavage et tracer ensemble les chemins d'un avenir plus radieux. Non à la discrimination et...
(Gabon Actu 30/05/17)
La 13ème édition de la fête des Cultures se déroulera du 30 mai au 2 juin prochain sur le boulevard Jean Paul II, ex quartier Latin des grillades ou du poisson braisé à Libreville, a annoncé lundi le ministre de la Communication et de la Culture, Alain Claude Bilie By Nze. Ce boulevard deviendra le village de la « Fête des cultures » durant les 3 jours de cette célébration de la culture gabonaise en perdition face à la mondialisation...
(Agence Ecofin 12/05/17)
Le Secrétaire général de la Communauté économique des Etats de l'Afrique centrale (Ceeac), Ahmad Allam-Mi et le directeur général du Centre international des civilisations Bantus (Ciciba) Antoine Manda Tchebwa ont procédé à la signature, le 10 mai à Libreville, d'un accord devant régir la Coopération entre leurs deux institutions. « Ce document formalise notre volonté de mener des actions concertées et communes pour faire de la culture un levier de développement et un vecteur de paix dans nos espaces communautaires...
(Gabon Review 03/05/17)
Après avoir dirigé l’Union des Écrivains du Gabon (UDEG) pendant six ans, soit deux mandats, l’assistante de direction et écrivaine a trouvé le moyen, avec la création d’une maison d’édition en 2010, d’aider les jeunes auteurs (et les moins jeunes) à promouvoir leurs écrits. Elle a également mis sur pied le Salon international du livre et des arts de Libreville (Silal) dont la 4ème édition, du 19 au 22 avril dernier à la Maison Georges-Rawiri, a bénéficié du parrainage du...
(Gabon Actu 03/05/17)
Le ministre de la Communication, chargé de la culture, Alain Claude Bilie By Nze a annoncé mardi à Libreville que la fête des cultures sera à nouveau célébrée à Libreville du 30 mai au 2 juin prochain après un long moment d’éclipse. Inventée par l’ancien opposant et ancien maire de Libreville, Paul Mba Abessole, la fête des Cultures était devenue durant les dernières années au pouvoir d’Omar Bongo Ondimba, le principal rendez-vous culturel du Gabon. Pour ce retour, ce rendez-vous...
(Jeune Afrique 14/04/17)
Alain Djally, aide de camp de Jean Ping, a passé la nuit en détention. Arrêté jeudi à son domicile, il est accusé de défaut de permis de port d’arme et de détention illégale d’armes à feu. L’entourage de l’ancien président de la commission de l’Union africaine dénonce une « manœuvre politique ». Alain Djally, ancien officier de l’armée de l’air détaché auprès de Jean Ping, a été interpellé en compagnie de son épouse, jeudi 13 avril vers 9 heures du...
(L'Equipe 04/04/17)
Pour l'épisode 8 de la troisième saison de «Lost in the swell», les trois Bretons continuent leur périple en vélo au Gabon. Ils quittent leur campement sur le « spot en bois » pour Setté Cama puis la réserve du Loango. Un parcours semé d'animaux dont quelques crocodiles avant d'arriver au spot recherché. «Lost in the swell», ce sont les aventures de trois surfeurs bretons (Ewen, Ronan & Aurel) en quête de vagues et de rencontres autour du monde. A...
(Le Point 30/03/17)
Quarante ans, c'est l'âge de Janis Otsiemi, romancier gabonais venu s'épanouir dans la nouvelle collection Sang neuf d'une historique maison (Plon) après avoir été révélé et suivi par la dynamique maison marseillaise Jigal. L'auteur frotte sa plume engagée sur un terrain qu'il connaît bien : Libreville, capitale du pays où ce fan de Frédéric Dard et de James Ellroy vit, travaille et écrit. Il a grandi dans le bidonville dit Les États-Unis d'Akebe, dont ses polars, enchaînés depuis 2009, disent...
(Agence Gabonaise de Presse 11/03/17)
Le ministre de la culture, Alain Claude Bilié- By-Nzé a donné, jeudi dernier à Libreville, le coup d’envoi des activités de la première édition de la saison culturelle Gabon-Afrique du Sud, en présence de son homologue sud africain Nathi Mthethwa et de l’ambassadeur de l’Afrique du sud au Gabon, Pearl Nomvume Magaqa. Durant deux semaines les amoureux de la culture auront l’occasion d’apprécier les produits sud africains et gabonais à travers l’exposition culturelle qui se fait depuis ce vendredi au...
(Gabon Review 24/02/17)
Connu pour son rôle dans la société civile et la pertinence de ses tribunes libres, Bertrand Noël Boundzanga a publié, fin novembre 2016, un ouvrage au titre évocateur : «Le Gabon, une démocratie meurtrière». L’ouvrage de ce sociologue, enseignant à l’Université Omar Bongo, traite de la démocratie au Gabon, de ses avancées, de ses hommes et, surtout, de ses malheurs. Comme disait l’écrivain et scénariste américain James Salter, «tout ce qui n’est pas écrit disparaît». Même si l’universitaire et sociologue...

Pages