Jeudi 23 Novembre 2017

Violences post-électorales : une loi d’amnistie en préparation

Violences post-électorales : une loi d’amnistie en préparation
(Autre média 14/09/17)

Le Premier ministre Emmanuel Issoze Ngondet a annoncé qu’une loi d’amnistie est en préparation pour les auteurs des violences post-électorales d’août 2016. «Le chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba (photo), nous a demandé d’envisager une loi d’amnistie qui traiterait au cas par cas certaines situations engageant des personnes qui se seraient rendues coupables», indique le chef du gouvernement à l’AFP.

Pour cela, une commission nationale sera mise en place en vue de statuer sur les violences post-électorales, afin d’analyser au cas par cas, les bénéficiaires de cette loi qui arrête les poursuites et les condamnations contre tous ceux qui ont perpétré des actes de vandalisme, de destruction d’édifices et de biens durant la période post-électorale.
Selon le Premier ministre, le gouvernement ne fera pas appel à une aide extérieure pour régler cette question. «On n’a pas besoin d’avoir, parallèlement à cet effort national, une initiative venant de la communauté internationale », souligne-t-il.

Les violences qui ont suivi l’annonce des résultats de l’élection présidentielle avaient occasionné des pertes considérables de biens et des destructions de biens immobiliers et d’édifices publics sur l’ensemble du territoire. A la clé, l’on avait procédé à un millier d’arrestations. Leur impact financier avait été évalué à des dizaines de milliards de Fcfa.

Lire la suite sur: http://www.lenouveaugabon.com/justice/1409-12499-violences-post-electora...

Commentaires facebook