Santé : Gratuité des soins pour les étudiants | Africatime
Dimanche 26 Mars 2017

Santé : Gratuité des soins pour les étudiants

Santé : Gratuité des soins pour les étudiants
(Gabon Review 17/03/17)

Réaménagé à cet effet, le centre médical de l’Université Omar Bongo (UOB) offrira désormais des soins gratuits aux étudiants de l’université et grandes écoles du pays.

Bonne nouvelle pour les étudiants des universités et grandes écoles du pays, avec l’annonce de la gratuité des soins médicaux à l’Université Omar Bongo (UOB). En effet, la petite infirmerie de l’UOB a été transformée à véritable centre médical. La nouvelle structure médicale est dotée de plusieurs spécialités : ophtalmologie, gynécologie, dermatologie, médecine générale, etc.

«C’est le Centre national des œuvres universitaires (Cnou) qui prend à son compte les frais du ticket modérateur. Ce qui veut dire que si la consultation s’élève à 2000 francs, l’étudiant ne donnera rien. C’est plutôt le Cnou qui supportera ces frais», a expliqué le directeur général adjoint du centre universitaire, relayé par L’Union.

Selon Victor Iwangou, les frais médicaux des étudiants seront entièrement payés par la structure dont il a la charge. Toutefois, l’accès à ces soins est conditionné par la présentation de la carte d’étudiant et le récépissé de l’enrôlement à la Caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale (CNAMGS). D’autant, a-t-il révélé, que cette gratuité de soins est le fruit d’un partenariat entre le Cnou et la CNAMGS. «Nous avons la liste des effectifs de l’année en cours qui sont remises par les responsables d’établissements», a assuré Victor Iwangou.

Pour conforter cette gratuité de soins offerts aux étudiants, un autre partenariat a été signé par l’Office pharmaceutique national (OPN), pour la fourniture en médicaments. «Ces médicaments seront gratuitement remis aux patients après les consultations», a précisé Victor Iwangou. «Les populations environnantes pourront également en profiter. Par contre, elles ne bénéficieront pas de la gratuité, comme les étudiants. La gratuité ne concerne que les étudiants régulièrement inscrits, les autres paieront les tarifs normaux», a-t-il annoncé.

Par ailleurs, cette modernisation des structures universitaires touche aussi l’intérieur du pays, avec l’Université des sciences et techniques de Masuku (USTM), notamment. Une démarche qui devrait ravir les étudiants et les populations environnantes des sites universitaires impactés par cette modernisation.

Auteur : Carlyne Mamboundou

Commentaires facebook