Nouveau préavis de grève chez Maurel & Prom | Africatime
Mercredi 22 Février 2017

Nouveau préavis de grève chez Maurel & Prom

Nouveau préavis de grève chez Maurel & Prom
(Gabon Actu 16/02/17)

L’Organisation nationale des employés du pétrole (ONEP), a déposé mercredi à Port-Gentil, un préavis de grève auprès de la direction générale de Maurel & Prom pour revendiquer des primes suite au rachat de la compagnie par le groupe indonésien Pertamina et surtout le licenciement des personnels étrangers non en règle avec le code de travail gabonais.

Le préavis expire le mardi 21 février prochain à 23h59. Passé ce délai, le syndicat le plus puissant du Gabon déclenchera une grève illimitée, averti le texte dont Gabonactu.com a obtenu une copie.

Selon ce préavis, le personnel de Maurel & Prom réclame le paiement d’une indemnité de bonne séparation aux employés, consécutivement à la vente des actifs de Maurel & Prom, à hauteur de 6 mois de salaire brut par année d’ancienneté, avant la fin de la transition avec le repreneur Pertamina.

Les travailleurs exigent aussi le paiement avec effets rétroactifs des sommes dues aux travailleurs. Le maintien à leur poste de travail les gabonais victimes de pressions, d’intimidations et d’affectation disciplinaire pour avoir participé à la grève de l’ONEP en octobre 2016.

Durant les négociations qu’ils espèrent avoir avec le staff dirigeant, les travailleurs exigent la présentation des autorisations d’emploi de tous les travailleurs étrangers, la cessation d’activités de tous ceux qui sont en situation irrégulière et leur remplacement par des gabonais. Les travailleurs veulent aussi que la direction indique clairement la proportion exacte des travailleurs expatriés dans l’entreprise. Le taux officiel est de 10%.

En octobre 2016, les salariés de Maurel & Prom avaient paralysé leur entreprise. Ils réclamaient la suspension du projet de licenciement de 11 salariés qui avaient quitté leur poste de travail en septembre dernier à la demande de leur syndicat. L’ONEP avait adressé une note circulaire demandant aux patrons des compagnies pétrolières de libérer leurs agents à la veille du verdict de la Cour constitutionnelle sur le contentieux électoral issue de l’élection présidentielle du 27 août 2016. Le syndicat craignait des nouvelles violences comme le soir du 31 août lorsque le ministère de l’Intérieur avait annoncé les résultats de ce scrutin.

La grève avait été levée après d’âpres négociations et la suspension de ce projet de licenciement.

Maurel & Prom est l’un des petits producteurs pétroliers au Gabon derrière Shell et Total. Ces deux majors ont cependant décidé de vendre plusieurs de leurs actifs au Gabon. Une grève dans le secteur pétrolier provoque des dégâts très important dans l’économie du pays. Le pétrole reste la première richesse du pays malgré la volonté du pouvoir de diversifier l’économie.

Martin Safou

Commentaires facebook