Mercredi 26 Juillet 2017

Le siège d’Orabank Gabon mis sous scellée et son DG brièvement interpellé

Le siège d’Orabank Gabon mis sous scellée et son DG brièvement interpellé
(Agence Ecofin 15/03/17)

Ce mardi 14 mars, les agents de forces de police ont fait une nouvelle descente après celle du 3 mars dernier, au siège de la filiale gabonaise du groupe Orabank sis à Libreville, indiquent des sources internes à la boite.

Cette descente serait consécutive à une affaire opposant Orabank, à un de ses clients, en l’occurrence, la société de BTP SOGAD, poursuit la source, cela, à la suite d’un refus de la banque d’accorder un prêt bancaire à l’entreprise dans le cadre d’un marché public de construction des écoles de commerce de Port-Gentil et de Tourisme de Libreville en 2011, poursuit la source.

Au terme de cette intervention, cette institution financière aurait été mise sous scellée et son Directeur général interpellé puis remis en liberté 15 minutes après.

Le 3 mars, Orabank avait déjà fait l’objet d’une perquisitionnés par des agents de la police gabonaise. Plusieurs sources indiquaient alors que l’irruption de la police dans les locaux de la banque était liée à l’affaire Alfred Mabicka, l’ancien Directeur général du groupe Poste S.A et actionnaire d’Orabank, présumé impliqué à une histoire de malversations financières

Des sources proches de la banque indiquent enfin, à ce sujet, qu’un Conseil d’administration extraordinaire devait se tenir à son siège parisien ce 14 mars.

Stéphane Billé

Commentaires facebook