Jeudi 23 Novembre 2017

Le Gabon sous le coup d’une nouvelle sanction de 15 millions de la CAB

Le Gabon sous le coup d’une nouvelle sanction de 15 millions de la CAB
(Autre média 12/09/17)

Gros remue-ménage à la Fegaboxe. Les dernières fanfaronnades de Yoka Com’Event, organisateur du combat du 17 juin dernier, ayant opposé le boxeur gabonais Taylor Mabika au Roumain Alexandru Ju, ne sont pas du goût de la Confédération africaine de boxe (CAB). Après la conférence de presse musclée de la structure événementielle proche de la Présidence gabonaise, la CAB a vite fait réagi en brandissant cette fois une amende de 15 millions de FCFA les organisateurs de combat non homologué s’arc-boutaient sur leurs déclarations.

Le point de presse tenu le 2 septembre 2017, à Libreville, par la société événementielle Yoka Com’Event, après que la CAB ait invalidé le combat de boxe du 17 juin, n’a pas été sans conséquence. Au cours de ce point de presse, les chargés en communication de la société Yoka Com’ Event, ont taxé la sanction confédération africaine de boxe de « fallacieuse ».
Pour la Confédération africaine de boxe, qui a réagi le 6 septembre 2017, Yoka Com’ Event est allée trop loin dans ses déclarations. Elle menace d’alourdir l’amende financière de 15 millions de FCFA et d’autres sanctions prévues par les statuts et règlements de la CAB face à ce type de d’irrégularités.

Selon la Confédération africaine de boxe, la WBC Méditerranéenne n’est pas affiliée à la CAB. Elle a donc organisé une compétition de boxe qui n’a reçu ni l’autorisation ni l’approbation de la Confédération. Or aucune compétition de boxe de cette envergure ne peut pas se tenir sur le continent africain sans que la CAB ne soit informée. En plus, il faut aussi que cette compétition remplisse un certain nombre de points d’un cahier de charges proposé par la CAB.

Lire la suite sur http://info241.com/le-gabon-sous-le-coup-d-une-nouvelle-amende-de-15-mil...

Commentaires facebook