Vendredi 26 Mai 2017

A la Une: le dialogue national au Gabon

A la Une: le dialogue national au Gabon
(RFI 18/04/17)

Après cinq jours de pause, les partis politiques gabonais se retrouvent à partir de ce mardi pour négocier des réformes destinées à réconcilier le pays après la dernière crise postélectorale. Quelque 200 participants appartenant à la majorité et une partie de l’opposition sont répartis au sein de quatre commissions paritaires. Les débats doivent durer jusqu’au 10 mai et porteront notamment sur de profondes réformes politiques et institutionnelles.

Le bimensuel gabonais La Nation dans sa dernière livraison veut « croire que la phase politique de ce dialogue national sera aussi une réussite comme celle (dite citoyenne) qui vient de s’achever. […] Cependant, tempère le journal, les doutes ne manquent pas quant à la volonté réelle du PDG, le Parti démocratique gabonais, d’accepter de perdre le pouvoir à l’issue de ces pourparlers. Surtout quand on sait que le dialogue politique devrait déboucher sur un certain nombre de résolutions, qui réduiront sans doute les chances du PDG de conserver encore pour longtemps le pouvoir. »

Et La Nation de s’interroger : « peut-on un seul instant imaginer le Parti démocratique gabonais au pouvoir depuis près d’un demi-siècle, accepter si facilement les règles qui compromettent sa longévité ? À supposer que ce dialogue débouche même sur la limitation à deux des mandats présidentiels, l’élection à deux tours et la refonte de la commission électorale, en quoi ces actes transformés en lois, garantiraient-ils une alternance politique à la tête de l’État ? En quoi le PDG qui a toujours gagné, même au prix des soupçons les plus généralisés, acceptera-t-il sa défaite ? Le système d’élection à deux tours sera-t-il réellement la clef de voûte d’une alternance tant rêvée par l’opposition ? » Finalement, conclut La Nation, « tout dépendra de la volonté des tenants du pouvoir actuels. Sont-ils prêts à lâcher prise ? La question reste en suspens. »

Commentaires facebook