Mardi 24 Avril 2018

Journée internationale de la démocratie: mythe ou réalité au Gabon?

Journée internationale de la démocratie: mythe ou réalité au Gabon?
(Gabon Eco 18/09/13)

"Faire mieux entendre les voix de la démocratie", tel est le thème de la journée internationale de la démocratie célébrée le lundi 16 septembre au Gabon. Une célébration qui a laissé les populations pour le moins indifférentes.La journée internationale de la démocratie instaurée par l'Union Interparlementaire des Nations Unies à laquelle le Gabon est affilié, a été célébrée au sein de l'Assemblée Nationale par des conférences et débats entre parlementaires. Cependant cette manifestation constitue-t-elle une adhésion de façade aux idées véhiculées lors de cette journée ou une réelle volonté de promouvoir et d'appliquer les principes démocratiques sur le plan national? En effet, si la démocratie se définit comme "une valeur universelle qui suppose que les peuples choisissent leur propre système politique, économique, social et culturel, en exprimant librement leur volonté, et qu’ils aient voix au chapitre en ce qui concerne tous les aspects de leur existence", cela laisse supposer que les représentants élus doivent s'approprier les revendications de la population et les matérialiser dans la mesure du possible pour le bien-être de ceux qu'ils représentent. Mais au Gabon, à combien estime-ton le nombre d'élus locaux qui s'impliquent et respectent les attentes des populations ? Par contre, ils sont bien nombreux ceux-là qui attendent, comme c'est le cas en ce moment, la période électorale pour s'activer devant les électeurs avec des sacs de riz et des cartons de nourriture pour solliciter à nouveau leurs voix.Cette année, la journée internationale de la démocratie qui a pour thème "Faire mieux entendre les voix de la démocratie" est donc un moyen d'attirer l'attention sur l'importance de la voix du peuple, exprimée directement ou par le biais de leurs représentants élus, dans les débats politiques, économiques et sociaux.

"En cette Journée internationale de la démocratie, j’invite les dirigeants à entendre et respecter la voix des peuples, que ceux-ci s’expriment directement ou par l’intermédiaire de représentants élus", a déclaré le Secrétaire Général de l'Organisation des Nations Unies (ONU), Ban-Ki-Moon.

Dans certains pays adhérant à l'Union Interparlementaire comme l'Inde, cette journée était l'occasion d'échanges interactifs entre les élus locaux et les populations autour du thème "Défis de la démocratie indienne", avec la participation des parlementaires, des représentants de la société civile, des journalistes et des étudiants. Un débat qui était enrichi par des documents et des images montrant différents aspects de la démocratie. Cet exemple cadre parfaitement avec la vision des organisateurs internationaux de cette manifestation. En effet, cette célébration représente une opportunité pour les populations de rencontrer les législateurs et d'exprimer clairement leurs pensées en proposant des pistes de solutions. Cependant, dans le programme des manifestations au Gabon, cette tribune libre n'est nullement mentionnée.

Le 8 novembre 2007, l’Assemblée générale de l’Organisation des Nations Unies a choisi le 15 septembre comme date de célébration de la journée internationale de la démocratie, et invité les Etats membres, les Nations Unies et les autres organisations régionales, intergouvernementales et non gouvernementales à célébrer cette journée.

Auteur : PEO

Commentaires facebook