Vendredi 22 Septembre 2017

Jean Ping : « A Libreville, je ne mange pas de caviar et je suis encerclé par la police »

Jean Ping : « A Libreville, je ne mange pas de caviar et je suis encerclé par la police »
(Le Monde 14/07/17)

Le principal opposant du président gabonais se plaît à croire qu’Ali Bongo, mal élu en 2016, partira du pouvoir contraint par la révolte populaire.

Propos recueillis par Joan Tilouine

« Bon courage, papa ! » Au bar d’un palace parisien, Dominique Ngouabi salue Jean Ping qu’il croise par hasard. Costume sombre et ceinture Hermès, le fils de l’ancien président marxiste-léniniste du Congo-Brazzaville Marien Ngouabi, assassiné le 18 mars 1977 dans des conditions troubles, encourage celui qui se considère comme le « président élu » du Gabon.

« C’est fou. Il ressemble comme deux gouttes d’eau à son père », glisse Jean Ping, troublé. « Toutes nos forces. On est avec toi », assure le « petit Ngouabi », homme d’affaires et diplomate de l’ombre qui fut conseiller spécial de l’ancien chef d’Etat centrafricain, François Bozizé, renversé en mars 2013. Les époques se croisent et s’entremêlent dans les salons de l’hôtel parisien Prince de Galles, avec un relent de politique franco-africaine surannée.

« Ils admirent ce qu’on fait, de Brazzaville et d’ailleurs, se réjouit Jean Ping. C’est pas facile… C’est un modèle qu’on bâtit. Et si ça marche… Je pense que ça va marcher.

– Quel est ce “modèle” que vous imaginez ?

– Dans les pays d’Afrique francophone, vous avez le Sénégal qui est devenu un modèle de démocratie qui marche. Ce n’est pas parfait, mais ça marche. La France doit être heureuse de voir qu’une de ses colonies arrive à faire ça. Nous voulons constituer quelque chose qui pourrait ressembler au Sénégal, changer modestement la gouvernance du Gabon. Et je pense que la France devrait être fière que ce modèle nous inspire. Si ça se passe en Angola, c’est bien, mais c’est pas une colonie française. Et puis le Gabon est le prototype de la Françafrique la plus détestable. »

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/afrique/article/2017/07/13/jean-ping-a-libreville-...

Commentaires facebook