Vendredi 18 Août 2017

Gabon : Première édition des journées nationales de l’audition à Libreville

Gabon : Première édition des journées nationales de l’audition à Libreville
(Infos Gabon 10/02/17)

La Première édition des journées nationales de l’audition a eu lieu à Libreville. Organisé par la Société gabonaise d’oto-rhino-laryngologie et de chirurgie cervico-faciale en partenariat avec la Caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale (CNAMGS), cet événement vise à jeter les bases d’une prise en charge optimale de la surdité dans le pays.

La Société gabonaise d’oto-rhino-laryngologie et de chirurgie cervico-faciale (SOGORL) a organisé, du 7 au 8 février 2017, la première édition des journées nationales de l’audition pour une prise en charge optimale de la surdité. L’événement qui s’est tenu à l’Ecole d’application du service de santé militaire a été organisé en partenariat avec la Caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale (CNAMGS).

L’objectif principal de cette campagne est de jeter les bases d’une prise en charge permanente, continue et efficace de la surdité au Gabon. Il est également question d’améliorer les connaissances des étudiants et de susciter des vocations dans cette spécialité médicale consacrée aux anomalies de l’oreille, du nez et des sinus, de la gorge et du cou. Outre le Gabon, les experts viennent également d’autres pays africains comme le Maroc et européens, notamment l’Autriche.

Il n’existe pas de statistiques officielles sur le nombre de déficients auditifs au Gabon. Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS) toutefois, 360 millions de personnes dans le monde souffrent de déficience auditive incapacitante. Cela représente environ 5% de la population mondiale, dont 32 millions d’enfants. La déficience auditive étant l’incapacité à entendre aussi bien que quelqu’un dont l’audition est normale.

«Lorsque la surdité est liée à l’oreille interne qui est au corps fin du cerveau, nous avons la perspective, avec l’aide de l’Etat gabonais, en particulier de la CNAMGS, de proposer à nos populations et particulièrement aux enfants qui sont en âge de croissance et en âge d’apprentissage, des prothèses auditives», a laissé entendre un responsable de la SOGORL à l’ouverture des travaux mardi.

Commentaires facebook