Vendredi 24 Novembre 2017

Gabon: l’opposition dénonce un climat social tendu

Gabon: l’opposition dénonce un climat social tendu
(RFI 10/03/17)

Au Gabon, le gouvernement ne cède pas face aux revendications sociales. Les cyclistes qui ont refusé de courir la Tropicale Amissa-Bongo pour réclamer le paiement de leurs primes sont radiés à vie de l’équipe nationale. Les salaires des enseignants grévistes sont suspendus. Quant à ceux qui cumulent plus de trois mois d’absence, ils sont radiés de la fonction publique. Le mois dernier, le 23 février, les forces de sécurité étaient intervenues contre les grévistes de la société pétrolière Maurel et Prom ainsi que contre les lycéens sortis manifester. L'opposition parle d'un climat social extrêmement tendu, le gouvernement dit maintenir le dialogue ouvert.

Face aux revendications des cyclistes comme des enseignants, des employés du secteur pétrolier ou des étudiants, les autorités gabonaises jouent la carte de la fermeté. L’opposition dénonce la radicalisation d’un gouvernement qui « ne tolère plus la contestation ».

Commentaires facebook