Gabon : le syndicat de secteur pétrolier ONEP fait face à une grève de ses propres employés… | Africatime
Mercredi 22 Février 2017

Gabon : le syndicat de secteur pétrolier ONEP fait face à une grève de ses propres employés…

Gabon : le syndicat de secteur pétrolier ONEP fait face à une grève de ses propres employés…
(Agence Ecofin 08/02/17)

Depuis le 3 février, les employés permanents du tout-puissant syndicat des employés du pétrole (ONEP) sont entrés en grève. Le non-versement de la prime de résultat à ces derniers est à l’origine de ce mouvement d’humeur.

Suivant les explications de la représentante des employés, une mauvaise application des résolutions du congrès du puissant syndicat, constitue la pomme de discorde entre la direction et les travailleurs. En fait les taux de cotisation sont passés de 500Fcfa à 2500Fcfa, question de fidéliser et de récompenser les employés permanents.

«On a observé qu’à l’Onep, après un certain temps, les employés démissionnaient quand ils trouvaient mieux ailleurs. Et le syndicat n’était pas en mesure de les retenir. Dans les 2500 Fcfa d’augmentation, les salariés avaient droit à une quote-part de 500 Fcfa», explique un gréviste.

Seulement, souligne la représentante des grévistes, le bureau national de l’organisation décide, à l’issue de ce conclave, que cette prime ne serait payée que lorsque le syndicat aura franchi le seuil de 2000 membres versant régulièrement leurs cotisations. A la direction du syndicat, l’on indique que le système actuel fonctionne depuis 2012. «Depuis notre arrivée, nous appliquons le même critère et avons versé cette prime aux agents pendant quatre années. En 2016, le seuil de 2 000 cotisants n’étant pas atteint, il va sans dire que les agents n’ont pas droit à cette prime de résultat », s’indigne-t-on au service financier du syndicat.

Pour les grévistes, l’on doit revenir «à l’esprit du congrès qui voulait que cette prime soit versée aux agents, quel que soit le nombre de cotisants».

Auxence Mengue

Commentaires facebook