Mercredi 18 Octobre 2017

Gabon : le gouvernement satisfait de l'offre des soins sur le navire hôpital chinois

Gabon : le gouvernement satisfait de l'offre des soins sur le navire hôpital chinois
(Agence Ecofin 05/10/17)
La ministre d'Etat gabonais en charge de la santé, Denise Mekam'ne.

La ministre d'Etat gabonais en charge de la santé, Denise Mekam'ne, est allée s'imprégner de l'effectivité des soins offerts aux populations au cour d'une visite guidée mercredi au sein du navire hôpital chinois, l'Arche de la paix, accosté depuis dimanche dernier au port d'Owendo.

Après avoir fait le tour des différents services de l'hôpital flottant, Mme Mekam'ne a dit être satisfaite et impressionnée du dispositif médical mis à la disposition des patients gabonais par l'équipage chinois, mais aussi de la qualité des soins qui leur sont offerts.

"C'est un sentiment de satisfaction, d'admiration et d'encouragement qui m'habite", a-t-elle déclaré.

"Nous avons vu que le navire hôpital chinois est doté d'un équipement de pointe, il prend en charge toutes les spécialités et comprend huit salles d'opérations, un système de télémédecine, un équipage compétent et professionnel, capable d'offrir des soins de qualités aux malades", a souligné la ministre de la santé.

Selon elle, "cet hôpital flottant chinois vient ainsi dynamiser un peu plus la coopération entre la Chine et le Gabon". Elle a d'ailleurs salué l'excellent partenariat sino-gabonais à travers cette opération médicale, avant de remercier la Chine pour l'initiative.

L'Amiral Guan Bailin, chef de l'équipage de l'Arche de la paix, a pour sa part apprécié la contribution des bénévoles gabonais dans cette mission où des difficultés ne manquent pas.

"Nous avons eu 1.200 malades en consultation mardi dernier, nous espérons faire mieux", a-t-il ajouté.

Selon les autorités sanitaires, après le départ de cette mission médicale, ce sont les centres hospitaliers universitaires de Libreville et d'Owendo, l'hôpital de coopération sino-gabonaise et l'hôpital d'instruction des armées Omar Bongo Ondimba qui devront accueillir les patients reçus pour un suivi médical.

Commentaires facebook