Dimanche 25 Juin 2017

Gabon : grand ménage dans l’entourage d’Ali Bongo Ondimba

Gabon : grand ménage dans l’entourage d’Ali Bongo Ondimba
(Jeune Afrique 13/03/17)

Après la tempête électorale, les jeunes loups de l’opposition cherchent une place au soleil, alors qu’Ali Bongo Ondimba a radicalement recomposé son camp. En ligne de mire : les prochaines législatives, mais aussi la présidentielle de... 2023.

Élection présidentielle ou tempête tropicale ? Sous le microclimat gabonais, les deux événements semblent causer les mêmes dégâts. Le paysage a été ravagé, des baobabs sont tombés, pour la plus grande joie de jeunes pousses qui pensent enfin pouvoir hériter d’une place au soleil. La force des éléments n’a épargné ni l’entourage du président, ni le gouvernement ou les institutions, et encore moins l’opposition.

Un renouvellement est en cours. Autour d’Ali Bongo Ondimba (ABO), on croise beaucoup de nouveaux visages, et l’ambiance de travail tranche avec l’atmosphère du dernier septennat. Dans les couloirs du Palais du bord de mer, les réunions de coordination sont désormais hebdomadaires. On magnifie les vertus de la décision collégiale, l’efficacité du travail en équipe, tout en veillant à ramener la convivialité. Comme si le départ de Maixent Accrombessi était l’occasion de revenir à un fonctionnement « normal » du Palais.

L’ombre d’Accrombessi

L’ombre de l’incontournable ancien directeur de cabinet du président, à la fois homme de confiance omnipotent et intime du chef de l’État, plane toujours sur les lieux. Personne n’ose le critiquer ouvertement. Pendant son précédent mandat, ABO lui a délégué d’importants pouvoirs, lui a confié les dossiers les plus sensibles et l’a associé à la plupart des grandes décisions. Il est devenu au fil des ans la bête noire de certaines hautes personnalités, qui n’ont pas supporté ce statut de véritable numéro deux du régime.

Commentaires facebook